Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?"

Transcription

1 Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

2 Votre établissement et le BCM Courte durée? SLD? Autres? Commencé à l admission? Commencé au transfert? Commencé au congé? Qui fait l histoire pharmacothérapeutique?: Le pharmacien, les assistants techniques ou les infirmières? Questions auxquelles vous aimeriez que l on vous réponde aujourd hui?

3 Le partage de l information Une grande partie du succès du BCM est due au partage des outils et des ressources Veuillez partager avec les autres pendant que vous êtes ici aujourd hui

4 Le rôle de l ISMP Canada au niveau du BCM Chef de file pour la mise en oeuvre de la stratégie du BCM pour la campagne Des soins de santé plus sécuritaires maintenant! Élaboration des trousses En avant! et des outils pour soutenir les équipes à travers le pays Soins de courte durée et de longue durée (trousses séparées sont maintenant disponibles) Soins à domicile est en cours de traduction Développement de nouveaux systèmes et processus afin de mettre en oeuvre le BCM à travers le continuum de soins

5

6

7

8 Bilan comparatif des médicaments C est un processus où la liste des médicaments pris à domicile par le patient est générée et comparée aux points de transfert (admission, transfert, congé) Le BCM concerne la majorité des patients et la plupart des professionnels de la santé

9 Le bilan comparatif des médicaments Processus formel, basé sur les données probantes où l on compare La liste actuelle des médicaments pris avant l admission par le patient vs. Liste des médicaments provenant des ordonnances émises à l admission, au transfert au congé et le RAM Les divergences sont signalées au MD (changements) et elles sont consignées dans le dossier du patient Rogers et al. Jt Comm J Qual Saf 32(1):37-50, 2006

10 Le flux du BCM Admission Congé Domicile HOME Moment de vulnérabilité Hôpital HOSPITAL Moment de vulnérabilité Domicile HOME -Niveau -Alternate de Level of soins Care alternatif -Long- Term -SLD Care

11 Portée du BCM Agrément Canada à travers le continuum de soins: courte durée, SLD, autres établissements/ cliniques, soins à domicile High Fives projet international avec l OMS Plus de 7 pays, durée de 5 ans Inclusion du BCM à l université

12 Le bilan comparatif des médicaments 461 équipes! 340 équipes de courte durée: 106 équipes de SLD 15 équipes en soins à domicile 3 projets de collaboration depuis 2005

13 Rapport sur les pharmacies d établissement au Canada 2007/08 (Sondage Lilly) Résultats (n=158) (Courte durée) 71% des répondants sont inscrits comme membre participant à la stratégie du BCM de la campagne des SSPSM 69% des répondants ont déclaré la présence d un processus formel pour obtenir une histoire pharmacothérapeutique des médicaments du patient pris à domicile lorsque ce dernier se rend à l urgence

14 Rapport sur les pharmacies d établissement au Canada 2007/08 (Sondage Lilly) Résultats (Courte durée) Des 109 répondants qui ont un processus formel à l urgence: 93% utilisent l histoire pharmacothérapeutique complète pour rédiger les ordonnances médicales

15 Soins de longue durée Dans les provinces de l Atlantique, une collaboration a été complétée avec succès. Plus de 20 équipes ont participé.

16 Analyse de rentabilité Kanon et coll. ont effectué une analyse de rentabilité du BCM à l admission. L objectif de l étude était d évaluer les coûts marginaux ainsi que les effets (mesurés en QALY) sur un ensemble d interventions BCM. Les résultats démontrent que l ensemble des cinq interventions, où il existe des données probantes au niveau de l efficacité, ont été estimés comme étant très rentables comparé au scénario de base.

17 Qu est-ce que nous avons appris Le BCM FONCTIONNE Aide à diminuer les événements indésirables liés aux médicaments Lorsque les cliniciens identifient les divergences, cela créé un sentiment d appropriation Les histoires provenant de votre établissement sont importantes Cela semble simple mais ça ne l est pas!

18 Qu est-ce que nous avons appris Le BCM implique un changement à l échelle systémique Ce n est pas seulement le formulaire- c est surtout à propos du processus Il est essentiel de cartographier l ancien et le nouveau processus

19 Qu est-ce que nous avons appris Patients/clients commencent à s attendre à ce qu un BCM soit fait C est une responsabilité professionnelle Deux modèles distincts Rétrospectif Prospectif Les établissements plus petits et les CHSLD trouveront que le processus est un peu plus facile à gérer

20 Qu est-ce que nous avons appris Différents cliniciens peuvent être formés pour effectuer le meilleur schéma thérapeutique possible (MSTP) p.ex., assistants techniques en pharmacie, pharmaciens, infirmières, médecins Un processus systématique aide à réduire le temps requis pour effectuer un MSTP

21 Qu est-ce que nous avons appris La formation pour effectuer un MSTP est essentielle au succès du BCM Un processus sytématique pour obtenir le MSTP est à la base d une mise en oeuvre réussie

22 L histoire pharmacothérapeutique (ou MSTP) Qui: Médecin, pharmacien, infirmière, assistant technique (collecte d information seulement), etc. Une personne constante dont la responsabilité lui a été désignée et qui a reçu une formation appropriée Quoi: Une liste actuelle et précise de tous les médicaments qui ont été pris par le patient Nom, dose, posologie tels qu ils sont utilisés par le patient Prendre en considération TOUS les médicaments incluant ceux en vente libre et les produits naturels Quand: Considérer les secteurs clés d intrants p.ex. : l urgence, les cliniques de pré-admission pour les patients électifs, l admission en SLD

23 Sources possibles d information Entrevue avec le patient/ famille Liste/ fioles de médicaments Base de données sur les médicaments du gouvernement Profil de la pharmacie communautaire Dossier du MD de famille Liste des médicaments du patient Évaluation Meilleur schéma thérapeutique possible (MSTP) Dossiers médicaux antérieurs du patient

24 Oui- Il existe des défis Le patient peut ne pas être la meilleure source Il est possible qu il ne soit pas au courant de ce qu il prend Défis auprès des patients pédiatriques, patients âgés avec des troubles cognitifs, des patients sous sédation ou des patients en trauma, etc. Difficultés au niveau de la langue Il se peut que la famille ne soit pas au courant de tous les médicaments qui sont pris par le patient ou ils n ont pas accès à toute l information Il n existe pas une seule source d information, p.ex. les bases de données provinciales ne sont pas précises et complètes Difficultés à maintenir une liste de médicaments précise tout au long du continuum de soins

25 Un processus systématique fonctionne- Comment effectuer un MSTP Parler au patient/ à la famille/ à l aidant professionnel Demander la liste de médicaments actuelle (il se peut qu il en ait déjà une) Tenir compte des médicaments utilisés actuellement- pas ce qui a été prescrit Poser des questions à réponse ouverte- beaucoup d exemples sur la communauté de pratique BCM S informer des médicaments particuliers p.ex. des inhalateursdoseurs, des timbres ou des crèmes

26 Comment effectuer un MSTP (suite) Demander à voir les médicaments qui sont pris actuellement par le patient Comparer cette information aux flacons de médicaments Réviser la documentation de l établissement de santé référant p.ex. feuille sommaire au congé, liste des médicaments, ancien registre d administration des médicaments Communiquer avec la pharmacie externe pour d informations Communiquer avec le médecin traitant plus

27 Nous ouvrons les flacons avec le patient et nous demandons «dites-moi comment vous utilisez/ prenez ce médicament». Sharon Sobol, Pharmacienne, Cap Breton

28 Combien de temps que ça prend pour faire un BCM? Le temps que ça prend est moins que celui requis par plusieurs professionnels de la santé à prendre des histoires multiples et à essayer de démêler les conflits et les confusions qui en résultent Le temps que ça prend est moins que celui pour gérer les effets d un accident évitable lié à l utilisation des médicaments!

29 Formation sur le MSTP La formation du personnel pour faire une histoire complète et précise est un facteur de succès important Se référer aux présentations sur le site Web des SSPSM! À l aide d une liste de questions, le personnel peut devenir très compétent pour faire de bons MSTP

30 Domicile Entrevue patient/famille Liste/ fioles de médicaments Base de données sur les médicaments du gvt Sources d information sur les médicaments Dossiers médicaux antérieurs du patient BCM Admission MSTP Ordonnances émises à l admission/ transfert à l interne BCM au Congé Décision de donner le congé Meilleur plan médicamenteux au congé Domicile Ordonnances au congé comparées Feuille sommaire Liste des médicaments donnée au patient

31 Le processus de BCM proactif 1. Générer le MSTP 2 En utilisant le MSTP, les ordonnances émises à l admission (OÉA) sont rédigées par le prescripteur. 3. Vérifier que le prescripteur a évalué tous les médicaments qui figurent sur le MSTP, en identifiant et en résolvant toutes les divergences. ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE 3 MSTP MÈNE À Ordonnances émises à l admission Vérifier que tous les médicaments figurant sur le MSTP ont été évalués par le prescripteur MODÈLE BCM PROACTIF

32 Le processus de BCM rétroactif 1. L histoire pharmacothérapeutique primaire est prise 2. Les ordonnances émises à l admission sont rédigées par le prescripteur 3. Générer le MSTP 4. Comparer le MSTP aux ordonnances émises à l admission en identifiant et en résolvant les divergences avec le prescripteur. ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE 3 Histoire pharmacothérapeutique primaire MÈNE À Ordonnances émises à l admission MODÈLE BCM RÉTROACTIF MSTP ÉTAPE 4 Comparer le MSTP aux OÉA BPMH et résoudre les divergences

33 Application des modèles La plupart des établissements qui utilisent le modèle prospectif doivent parfois également employer le modèle rétrospectif en fonction du personnel disponible, résultant ainsi à un modèle mixte

34 La mise en oeuvre du BCM Différentes disciplines peuvent s approprier le processus à différents points de transition: Nécessaire d identifier ce qui convient mieux aux besoins de votre établissement Le formulaire ne fait pas la comparaison comme telle- c est un outil qui soutient le processus de BCM Il est nécessaire d intégrer le formulaire au processus de soins; votre formulaire doit appuyer votre processus

35 La Mesure Effectuer une collecte de données préliminaire afin de démontrer la pertinence du BCM ou comment fonctionne le processus actuel Mesurer au moins le % de patients dont le processus de BCM a été complété (mesure requise par Agrément Canada) Si vous ne mesurez pas, vous ne saurez pas si vous vous êtes améliorés!

36 La suite BCM au transfert BCM au congé BCM en soins à domicile

37 BCM au transfert et au congé Rétroaction: beaucoup d équipes ont commencé et ont maintenu le BCM à l admission et se concentrent davantage sur le BCM au transfert et au congé

38 Transfert Schéma du BCM pour le transfert à l interne MSTP Registre d administration des médicaments Évaluation MSTP au transfert comparer Ordonnances émises au transfert Nouveaux médicaments au transfert Identification, résolution et documentation des divergences BCM au transfert fait

39 BCM lors d un transfert à l interne Le transfert à l interne correspond à une interface de soins liée à un changement de statut du patient. Il est nécessaire de ré- évaluer les médicaments et de mettre à jour les ordonnances Un transfert à l interne peut comprendre: Changement de service (qui s occupe de la prise en charge du patient) Changement du niveau de soins (soins intensifs à une unité d hospitalisation) Transfert post op et/ou Transfert interne entre unités

40 BCM lors d un transfert à l interne L objectif du transfert à l interne est de s assurer que tous les médicaments soient appropriés en fonction du nouvel état du patient. Le MSTP au transfert correspond à la liste des médicaments la plus précise qu un patient devrait prendre suite au transfert. TRANSFERT Comparer Le MSTP au transfert et Les ordonnances émises au transfert Pour identifier et résoudre les divergences

41 BCM lors d un transfert à l interne Le BCM lors d un transfert à l interne comprend l évaluation et tient compte: Des médicaments que le patient prenait avant son admission (MSTP) Des médicaments de l unité de transfert (feuille d enregistrement des médicaments (FEM)) Des nouvelles ordonnances post-transfert (incluant des nouveaux médicaments, des médicaments cessés ou modifiés au moment du transfert à l interne).

42 Éléments clés d un modèle de pratique interdisciplinaire pour le BCM au transfert (à l interne) (du sondage national et des entrevues avec les cliniciens) Wong C et al. UHN/ ISMP 1. Meilleur schéma thérapeutique possible à l admission 2. Assignation claire des responsabilités 3. Attentes claires par rapport aux échéanciers 4. Outils/ processus standardisés 5. Communication exhaustive avec tous les membres de l équipe 6. Vérification et partage des résultats avec le personnel 7. Formation aux cliniciens standardisée et interdisciplinaire 8. Soutien de la haute direction et des partenaires

43 Congé Schéma du BCM pour le congé MSTP Registre d administration des médicaments comparer Évaluation MSTP au congé Ordonnances émises au congé Nouveaux médicaments au transfert Identification, résolution et documentation des divergences BCM au congé fait

44 Le BCM au congé Le MSTP au congé correspond à la liste de médicaments la plus appropriée et la plus précise qu un patient devrait prendre après son congé.

45 Le BCM au congé La liste devrait tenir compte des: 1. Nouveaux médicaments qui ont été commencés à l hôpital 2. Médicaments cessés (du MSTP) 3. Médicaments modifiés (du MSTP) 4. Médicaments non modifiés qui devraient être poursuivis (du MSTP) 5. Médicaments qui sont mis en attente pendant l hospitalisation 6. Ajustements à la liste de médicaments faits à l établissement 7. Nouveaux médicaments qui ont été commencés au congé 8. Commentaires supplémentaires sont appropriés - p.ex. Les suppléments, les produits naturels ou les médicaments qui sont pris à la discrétion du patient

46 Le BCM au congé Trousse En Avant! Des SSPSM: BCM 2007 Le MSTP au congé devrait être communiqué au: Patient Médecin traitant Pharmacien communautaire Autres prestataires de soins Autre établissement de soins de santé Communiquer clairement l état de chaque médicament: Nouveau, Cessé, Modifié ou Inchangé

47 Synchronisation des outils pour le congé Système de soins pour les patients Prescription au départ Lettre au MD traitant Lettre EMITT Manuel Électronique Électronique Horaire Du patient Carte format portefeuille pour le patient EMITT =electronic medication information transfer tool J. Wong BScPhm

48 Données en SLD Nous commençons à avoir des données Diminution des divergences non intentionnelles

49 Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Exemples d outils disponibles Présenté grâce au soutien de Santé Canada Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

50 Site Web

51 Affiches

52

53

54

55 Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

56 Exemple d un formulaire pour le BCM à l admission

57 Outils additionnels Formation sur le MSTP Foire aux Questions: FAQ Possibilité d un module de formation en ligne (E learning) Trousse d introduction au BCM Veuillez vous référer à la Communauté de pratique

58 Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Questions? Presented Présenté with grâce Support au soutien from de Health Santé Canada Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments

Bilan comparatif des médicaments Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. Jean-Yves Guigui, md Richard Cardinal, pharmacien 20 novembre 2010 CSSS JEANNE-MANCE 7 SITES SLD 1200 LITS 3 CLSC population

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Aperçu. Fier d être canadien. Sondage national. Observations générales

Aperçu. Fier d être canadien. Sondage national. Observations générales Aperçu Fier d être canadien le BCM au Canada Webinaire national sur le BCM 14 février 2012 Marg Colquhoun, B. Sc. ph., R.Ph., FCSHP, directrice de projet, ISMP Canada, co chef de la stratégie du bilan

Plus en détail

Diminuer les préjudices Améliorer les soins de sante Protéger les canadiens LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS EN SOINS DE COURTE DURÉE

Diminuer les préjudices Améliorer les soins de sante Protéger les canadiens LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS EN SOINS DE COURTE DURÉE Diminuer les préjudices Améliorer les soins de sante Protéger les canadiens LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS EN SOINS DE COURTE DURÉE Trousse En n avant! Version 3.0 www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Intégration MED-Office / SQIM

Intégration MED-Office / SQIM Intégration MED-Office / SQIM Système Québécois d Informations sur les Médicaments Annoncé depuis quelques années déjà, le SQIM est maintenant une réalité! MED-Office, de Logiciels INFO-DATA, est le premier

Plus en détail

Formation continue Le cas du Québec

Formation continue Le cas du Québec Assemblée générale de la CIOPF Paris, France 20 novembre 2013 Formation continue Le cas du Québec Diane Lamarre, pharmacienne, M.Sc. Présidente de l Ordre des pharrmaciens du Québec Professeure titulaire

Plus en détail

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C Lien à la version électronique de le formulaire l Apprentissage à la Pratique : https://www.formrouter.net/forms@cfpc/mainpro_linking_learning_practice_fr.html Relier l apprentissage à la pratique Comment

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

POLITIQUE DE PRATIQUE

POLITIQUE DE PRATIQUE POLITIQUE DE PRATIQUE TITRE Usager en hébergement, admis en milieu hospitalier ou en attente d admission à l urgence 1 de 28 1. OBJECTIFS Prévenir les incidents/accidents liés à la médication au moment

Plus en détail

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Continuité des traitements médicamenteux : LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Coraline Claeys Pharmacien au Cercle Royal Pharmaceutique de l Arrondissement de Nivelles et en officine Faculté de

Plus en détail

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance

Bilan comparatif des médicaments. CSSS Jeanne-Mance Bilan comparatif des médicaments CSSS Jeanne-Mance Renée Claire Fox, B.A., M.Sc. Inf. 10 juin 2010 Objectifs d apprentissage Sensibiliser les participants à l importance d une approche systémique du BCM

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

janvier 2011 www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca

janvier 2011 www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca Diminuer les préjudices Améliorer les soins de santé Protéger les canadiens Le bilan comparatif des médicaments en soins à domicile Trousse de départ janvier 2011 www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

Foire aux questions : Services en français

Foire aux questions : Services en français Foire aux questions : Services en français 1. Pourquoi tient-on compte des compétences en français dans la politique de recrutement et d embauche de l Hôpital communautaire de Cornwall? Deux raisons expliquent

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto

Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto Promouvoir un système de soins intégrés dans le RLISS du Centre Toronto L innovation perturbatrice pour favoriser l intégration à l échelle du système dans les populations complexes 10 octobre 2012 16h25

Plus en détail

LETTRES DE NOTIFICATION PARENTALE PREAVIS ECRIT PAR LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL. (Nom de l élève) Au(x) parents(s)/tuteur(s) de :

LETTRES DE NOTIFICATION PARENTALE PREAVIS ECRIT PAR LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL. (Nom de l élève) Au(x) parents(s)/tuteur(s) de : LETTRES DE NOTIFICATION PARENTALE PREAVIS ECRIT PAR LE SYSTEME SCOLAIRE LOCAL Date : Nom du contact : Ecole : Numéro de téléphone : A : (Nom de l élève) Au(x) parents(s)/tuteur(s) de : Les parents d un

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

Soins primaires en Ontario Guide du bilan comparatif des médicaments

Soins primaires en Ontario Guide du bilan comparatif des médicaments Soins primaires en Ontario Guide du bilan comparatif des médicaments À propos du Guide Ce guide propose des stratégies d amélioration de la qualité et des suggestions de pratiques exemplaires pour mettre

Plus en détail

Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs

Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs Numéro d identification du cabinet : Numéro d identification du dispensateur : Caractéristiques des soins de santé primaires : sondage auprès des dispensateurs Qui devrait répondre à ce sondage? Chacun

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier 2009 Module 8 : Améliorer la communication Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012

Plus en détail

MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS

MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS 1: Développement conceptuel 5: Surveillance, évaluation et suivi 2: Développement détaillé 4: Préparation d'un rapport et communication 3: Mise en oeuvre ÉTAPE 1 : DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

KinLogix DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. KinLogix DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos décisions.

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int.

STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. STRATÉGIE RÉGIONALE D EXAMEN Présentation à la Société canadienne d évaluation Charlottetown, 5 juin 2006 Daniel Gagnon, Gestionnaire int. planification et examen Plan de la présentation Introduction Contexte

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Assurance collective ProAvantages MD Offert par l Assurance collective Manuvie, le programme ProAvantages MD est constitué d un ensemble

Plus en détail

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. La Suite SC DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

GUIDE DE PRATIQUE. «L intervention précoce. auprès des enfants de 2. à 5 ans présentant un. retard global de. développement»

GUIDE DE PRATIQUE. «L intervention précoce. auprès des enfants de 2. à 5 ans présentant un. retard global de. développement» GUIDE DE PRATIQUE «L intervention précoce auprès des enfants de 2 à 5 ans présentant un retard global de développement» Ce GUIDE DE PRATIQUE (GP) «L intervention précoce auprès des enfants de 2 à 5 ans

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Page 1 of 10 SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM) a mené une étude à l échelle nationale de 2010 à 2013 afin de déterminer la prévalence de la malnutrition

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

Présentation aux utilisateurs

Présentation aux utilisateurs Présentation aux utilisateurs DSM Le 13 février 2012 Contexte Besoin sans cesse grandissant de disposer en temps réel d une information à jour et à valeur ajoutée, afin de soutenir la prestation de services

Plus en détail

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison

Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Chez soi avant tout : De l hôpital à la maison Après un séjour à l hôpital, vous pouvez continuer de vous rétablir dans le confort et la sécurité de votre propre domicile si vous recevez des services améliorés

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

Services aux enfants présentant des retards de développement

Services aux enfants présentant des retards de développement Services aux enfants présentant des retards de développement 29 octobre 2015 Geneviève D Amours Chantal Monette CISSS de l Outaouais Objectif du projet Adopter une trajectoire de service accessible, continue

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE

FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE AVIS AU SECTEUR Novembre 2012 FORMATION ET QUALITÉS REQUISES DES ADMINISTRATEURS ATTENTES ET MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DE LA SOAD ET EXEMPLES DE STRATÉGIES DE MISE EN ŒUVRE Objet La Société ontarienne

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Modèle de communiqué Contexte

Modèle de communiqué Contexte Contexte La Semaine nationale de la sécurité des patients (SNSP) et le Forum virtuel national sur la sécurité des patients et l amélioration de la qualité sont des événements nationaux captivants et instructifs

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

Listes de contrôle d approvisionnement pour Conseils scolaires

Listes de contrôle d approvisionnement pour Conseils scolaires Acheminement de travail Demande de qualifications de fournisseurs Utilisé pour obtenir de l information sur les habiletés et qualifications de fournisseurs afin de créer une liste de fournisseurs pré-qualifiés

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005 MISSION L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession infirmière. Elle

Plus en détail

Communication Médecin-Pharmacien

Communication Médecin-Pharmacien Communication Médecin-Pharmacien Prescriptions et Remèdes Médecin-Pharmacien Deux perspectives, un même objectif François Parent, MD, CMFC(mu), FCMF Marc Parent, D.P.H, MSc., BCPS Communiquer... Émetteur

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Répertoire des banques de renseignements personnels

Répertoire des banques de renseignements personnels Répertoire des banques de renseignements personnels L inclusion d un dossier dans le Répertoire des banques de renseignements personnels du Centre régional de santé de North Bay ne signifie pas pour autant

Plus en détail

Dossier de candidature du partenaire de formation

Dossier de candidature du partenaire de formation Dossier de candidature du partenaire de formation INTERNE Mars 2010 1.877.356.3226 www.croixrouge.ca DOSSIER DE CANDIDATURE DU PARTENAIRE DE FORMATION INTERNE Qu est-ce qu un partenaire de formation de

Plus en détail

Pourquoi et comment préparer les futures infirmières dans le contexte d informatisation du réseau de la santé?

Pourquoi et comment préparer les futures infirmières dans le contexte d informatisation du réseau de la santé? Pourquoi et comment préparer les futures infirmières dans le contexte d informatisation du réseau de la santé? Présentation par Sylvie Jetté, présidente de l AQIISTI dans le cadre du colloque de L Association

Plus en détail

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel Utiliser l outil d évaluation de l applicabilité et de la transférabilité des données probantes du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils Avec l histoire de la mise en œuvre par la D

Plus en détail

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada

Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Le système de déclaration électronique pour le Règlement sur les carburants renouvelables (SDERCR) d Environnement Canada Myriam Paquin Séance d information fédérale sur la réglementation environnementale

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Symposium de la Faculté de pharmacie UL DÉFIS ET ENJEUX EN 2015 Programme de support aux patients PROGRÈS Abbvie Sandra Gazel M.Sc, MBA Chef principale Programme de support aux patients PROGRÈS Objectifs

Plus en détail

Bienvenue! Ce projet a été financé par le ministère de la Formation et des Collèges et Université

Bienvenue! Ce projet a été financé par le ministère de la Formation et des Collèges et Université Bienvenue! Ce projet a été financé par le ministère de la Formation et des Collèges et Université Ce projet a été financé par Emploi Ontario Géré par : Literacy Northwest Coordonnatrices du projet : Wendy

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Module 2 : Consolider une équipe Révisé en décembre 2012 Objectif du guide L objectif du guide est de vous aider, votre

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

La culture mange de la stratégie pour le petit déjeuner. Une nouvelle approche au BCM. Résumé

La culture mange de la stratégie pour le petit déjeuner. Une nouvelle approche au BCM. Résumé Une nouvelle approche au BCM Michael Gardam Leah Gitterman Le 19 janvier 2011 1 Résumé La problématique Différents problèmes nécessitent différentes approches L approche de la déviance positive Questions

Plus en détail

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009

NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence. Quatrième étude de cas. Comté d Oxford, Ontario. Automne 2009 NutriSTEP MD Vérification du progrès des détenteurs de licence Quatrième étude de cas Comté d Oxford, Ontario Automne 2009 Lancement de la mise en œuvre Avril 2008 Localisation géographique Comté d Oxford,

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015

Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité pluriannuel 2013-2015 Plan d accessibilité dans le cadre de la LAPHO Introduction La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario vise l élaboration,

Plus en détail

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé

Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Pratiques exemplaires et obstacles fédéraux : profession et formation des professionnels de la santé Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

Boîte à outils pour le remplacement du bilan comparatif des médicaments sur papier par sa version électronique

Boîte à outils pour le remplacement du bilan comparatif des médicaments sur papier par sa version électronique Boîte à outils pour le remplacement du bilan comparatif des médicaments sur papier par sa version électronique Commandité par : Tous droits réservés, AE Informatics, ISC, ICSP, ISMP Canada, University

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Équipe de Collaboration Interprofessionnelle

Équipe de Collaboration Interprofessionnelle Équipe de Collaboration Interprofessionnelle Juin 2012 Tazim Virani Rapport commandé par l Association des infirmières et infirmiers du Canada fcrss.ca Ce document est disponible à www.fcrss.ca. Le présent

Plus en détail

L Approche programme

L Approche programme L Approche programme Margot Phaneuf, inf., Ph.D. mai 2003 Révision oct. 2012 Qu'est-ce que c'est? Le programme en soins infirmiers repose fondamentalement sur une organisation par programme. C est une

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009

L application des connaissances aux IRSC. Avril 2009 L application des connaissances aux IRSC Avril 2009 L application des connaissances (AC) fait partie de notre mandat MISSION 4. IRSC a pour mission d exceller, selon les normes internationales reconnues

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement

La prévention des chutes: du domicile à l hébergement La prévention des chutes: du domicile à l hébergement CSSS de la Vieille-Capitale 8 centres d hébergement (1315 lits) 5 cliniques réseaux 4 unités de médecine familiale Serv. gériatriques spécialisés (SGS):

Plus en détail

Énoncé sur la vie privée

Énoncé sur la vie privée Énoncé sur la vie privée Énoncé sur la vie privée Édition hiver 2011 Publié par : Bureau de la vie privée Réseau de santé Vitalité Pour télécharger la version PDF du présent énoncé, veuillez vous diriger

Plus en détail

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc.

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc. L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître Jean Mireault, M.D., M.Sc. Objectifs de la présentation Démontrer l importance de l utilisation des données dans l engagement médical Présenter

Plus en détail

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement.

PARTIE 1 RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Note : tous les champs doivent être complétés. Veuillez écrire lisiblement. Demande de bourse pour l Academie Passe a l action Cette bourse est disponible pour les jeunes Canadiens qui participent à une Académie Passe à l action au Canada. Les candidats doivent démontrer une passion

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent.

État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. État de situation des soins palliatifs au Québec et défis qui nous attendent. Plan de présentation Le Québec c est État des soins palliatifs au Québec. Éléments de réflexion. Les défis qui nous attendent.

Plus en détail

Qu est ce que le réseau des champions?

Qu est ce que le réseau des champions? Programme canadien pour l épargneétudes Vibrant Communities Canada 26 mars 2014 Sommaire Partenariat Réseau des Champions Bon d études canadien Subvention épargne-études canadienne Avantages de l épargne-études

Plus en détail

INSTRUCTIONS RELATIVES À L INSCRIPTION ET LISTE DE VÉRIFICATION

INSTRUCTIONS RELATIVES À L INSCRIPTION ET LISTE DE VÉRIFICATION INSTRUCTIONS RELATIVES À L INSCRIPTION ET LISTE DE VÉRIFICATION Formulaire d inscription Veuillez vous assurer que tous les renseignements personnels, y compris les adresses électroniques et les numéros

Plus en détail

Le Trigger Tool en pratique : Adaptation du manuel de l IHI aux contextes belge et suisse

Le Trigger Tool en pratique : Adaptation du manuel de l IHI aux contextes belge et suisse Le Trigger Tool en pratique : Adaptation du manuel de l IHI aux contextes belge et suisse Patient Safety Week, Bruxelles 18/11/2009 Dr. Xavier de Béthune & Anthony Staines Ph.D. Evénement indésirable Un

Plus en détail