Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?"

Transcription

1 Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

2 Votre établissement et le BCM Courte durée? SLD? Autres? Commencé à l admission? Commencé au transfert? Commencé au congé? Qui fait l histoire pharmacothérapeutique?: Le pharmacien, les assistants techniques ou les infirmières? Questions auxquelles vous aimeriez que l on vous réponde aujourd hui?

3 Le partage de l information Une grande partie du succès du BCM est due au partage des outils et des ressources Veuillez partager avec les autres pendant que vous êtes ici aujourd hui

4 Le rôle de l ISMP Canada au niveau du BCM Chef de file pour la mise en oeuvre de la stratégie du BCM pour la campagne Des soins de santé plus sécuritaires maintenant! Élaboration des trousses En avant! et des outils pour soutenir les équipes à travers le pays Soins de courte durée et de longue durée (trousses séparées sont maintenant disponibles) Soins à domicile est en cours de traduction Développement de nouveaux systèmes et processus afin de mettre en oeuvre le BCM à travers le continuum de soins

5

6

7

8 Bilan comparatif des médicaments C est un processus où la liste des médicaments pris à domicile par le patient est générée et comparée aux points de transfert (admission, transfert, congé) Le BCM concerne la majorité des patients et la plupart des professionnels de la santé

9 Le bilan comparatif des médicaments Processus formel, basé sur les données probantes où l on compare La liste actuelle des médicaments pris avant l admission par le patient vs. Liste des médicaments provenant des ordonnances émises à l admission, au transfert au congé et le RAM Les divergences sont signalées au MD (changements) et elles sont consignées dans le dossier du patient Rogers et al. Jt Comm J Qual Saf 32(1):37-50, 2006

10 Le flux du BCM Admission Congé Domicile HOME Moment de vulnérabilité Hôpital HOSPITAL Moment de vulnérabilité Domicile HOME -Niveau -Alternate de Level of soins Care alternatif -Long- Term -SLD Care

11 Portée du BCM Agrément Canada à travers le continuum de soins: courte durée, SLD, autres établissements/ cliniques, soins à domicile High Fives projet international avec l OMS Plus de 7 pays, durée de 5 ans Inclusion du BCM à l université

12 Le bilan comparatif des médicaments 461 équipes! 340 équipes de courte durée: 106 équipes de SLD 15 équipes en soins à domicile 3 projets de collaboration depuis 2005

13 Rapport sur les pharmacies d établissement au Canada 2007/08 (Sondage Lilly) Résultats (n=158) (Courte durée) 71% des répondants sont inscrits comme membre participant à la stratégie du BCM de la campagne des SSPSM 69% des répondants ont déclaré la présence d un processus formel pour obtenir une histoire pharmacothérapeutique des médicaments du patient pris à domicile lorsque ce dernier se rend à l urgence

14 Rapport sur les pharmacies d établissement au Canada 2007/08 (Sondage Lilly) Résultats (Courte durée) Des 109 répondants qui ont un processus formel à l urgence: 93% utilisent l histoire pharmacothérapeutique complète pour rédiger les ordonnances médicales

15 Soins de longue durée Dans les provinces de l Atlantique, une collaboration a été complétée avec succès. Plus de 20 équipes ont participé.

16 Analyse de rentabilité Kanon et coll. ont effectué une analyse de rentabilité du BCM à l admission. L objectif de l étude était d évaluer les coûts marginaux ainsi que les effets (mesurés en QALY) sur un ensemble d interventions BCM. Les résultats démontrent que l ensemble des cinq interventions, où il existe des données probantes au niveau de l efficacité, ont été estimés comme étant très rentables comparé au scénario de base.

17 Qu est-ce que nous avons appris Le BCM FONCTIONNE Aide à diminuer les événements indésirables liés aux médicaments Lorsque les cliniciens identifient les divergences, cela créé un sentiment d appropriation Les histoires provenant de votre établissement sont importantes Cela semble simple mais ça ne l est pas!

18 Qu est-ce que nous avons appris Le BCM implique un changement à l échelle systémique Ce n est pas seulement le formulaire- c est surtout à propos du processus Il est essentiel de cartographier l ancien et le nouveau processus

19 Qu est-ce que nous avons appris Patients/clients commencent à s attendre à ce qu un BCM soit fait C est une responsabilité professionnelle Deux modèles distincts Rétrospectif Prospectif Les établissements plus petits et les CHSLD trouveront que le processus est un peu plus facile à gérer

20 Qu est-ce que nous avons appris Différents cliniciens peuvent être formés pour effectuer le meilleur schéma thérapeutique possible (MSTP) p.ex., assistants techniques en pharmacie, pharmaciens, infirmières, médecins Un processus systématique aide à réduire le temps requis pour effectuer un MSTP

21 Qu est-ce que nous avons appris La formation pour effectuer un MSTP est essentielle au succès du BCM Un processus sytématique pour obtenir le MSTP est à la base d une mise en oeuvre réussie

22 L histoire pharmacothérapeutique (ou MSTP) Qui: Médecin, pharmacien, infirmière, assistant technique (collecte d information seulement), etc. Une personne constante dont la responsabilité lui a été désignée et qui a reçu une formation appropriée Quoi: Une liste actuelle et précise de tous les médicaments qui ont été pris par le patient Nom, dose, posologie tels qu ils sont utilisés par le patient Prendre en considération TOUS les médicaments incluant ceux en vente libre et les produits naturels Quand: Considérer les secteurs clés d intrants p.ex. : l urgence, les cliniques de pré-admission pour les patients électifs, l admission en SLD

23 Sources possibles d information Entrevue avec le patient/ famille Liste/ fioles de médicaments Base de données sur les médicaments du gouvernement Profil de la pharmacie communautaire Dossier du MD de famille Liste des médicaments du patient Évaluation Meilleur schéma thérapeutique possible (MSTP) Dossiers médicaux antérieurs du patient

24 Oui- Il existe des défis Le patient peut ne pas être la meilleure source Il est possible qu il ne soit pas au courant de ce qu il prend Défis auprès des patients pédiatriques, patients âgés avec des troubles cognitifs, des patients sous sédation ou des patients en trauma, etc. Difficultés au niveau de la langue Il se peut que la famille ne soit pas au courant de tous les médicaments qui sont pris par le patient ou ils n ont pas accès à toute l information Il n existe pas une seule source d information, p.ex. les bases de données provinciales ne sont pas précises et complètes Difficultés à maintenir une liste de médicaments précise tout au long du continuum de soins

25 Un processus systématique fonctionne- Comment effectuer un MSTP Parler au patient/ à la famille/ à l aidant professionnel Demander la liste de médicaments actuelle (il se peut qu il en ait déjà une) Tenir compte des médicaments utilisés actuellement- pas ce qui a été prescrit Poser des questions à réponse ouverte- beaucoup d exemples sur la communauté de pratique BCM S informer des médicaments particuliers p.ex. des inhalateursdoseurs, des timbres ou des crèmes

26 Comment effectuer un MSTP (suite) Demander à voir les médicaments qui sont pris actuellement par le patient Comparer cette information aux flacons de médicaments Réviser la documentation de l établissement de santé référant p.ex. feuille sommaire au congé, liste des médicaments, ancien registre d administration des médicaments Communiquer avec la pharmacie externe pour d informations Communiquer avec le médecin traitant plus

27 Nous ouvrons les flacons avec le patient et nous demandons «dites-moi comment vous utilisez/ prenez ce médicament». Sharon Sobol, Pharmacienne, Cap Breton

28 Combien de temps que ça prend pour faire un BCM? Le temps que ça prend est moins que celui requis par plusieurs professionnels de la santé à prendre des histoires multiples et à essayer de démêler les conflits et les confusions qui en résultent Le temps que ça prend est moins que celui pour gérer les effets d un accident évitable lié à l utilisation des médicaments!

29 Formation sur le MSTP La formation du personnel pour faire une histoire complète et précise est un facteur de succès important Se référer aux présentations sur le site Web des SSPSM! À l aide d une liste de questions, le personnel peut devenir très compétent pour faire de bons MSTP

30 Domicile Entrevue patient/famille Liste/ fioles de médicaments Base de données sur les médicaments du gvt Sources d information sur les médicaments Dossiers médicaux antérieurs du patient BCM Admission MSTP Ordonnances émises à l admission/ transfert à l interne BCM au Congé Décision de donner le congé Meilleur plan médicamenteux au congé Domicile Ordonnances au congé comparées Feuille sommaire Liste des médicaments donnée au patient

31 Le processus de BCM proactif 1. Générer le MSTP 2 En utilisant le MSTP, les ordonnances émises à l admission (OÉA) sont rédigées par le prescripteur. 3. Vérifier que le prescripteur a évalué tous les médicaments qui figurent sur le MSTP, en identifiant et en résolvant toutes les divergences. ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE 3 MSTP MÈNE À Ordonnances émises à l admission Vérifier que tous les médicaments figurant sur le MSTP ont été évalués par le prescripteur MODÈLE BCM PROACTIF

32 Le processus de BCM rétroactif 1. L histoire pharmacothérapeutique primaire est prise 2. Les ordonnances émises à l admission sont rédigées par le prescripteur 3. Générer le MSTP 4. Comparer le MSTP aux ordonnances émises à l admission en identifiant et en résolvant les divergences avec le prescripteur. ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE 3 Histoire pharmacothérapeutique primaire MÈNE À Ordonnances émises à l admission MODÈLE BCM RÉTROACTIF MSTP ÉTAPE 4 Comparer le MSTP aux OÉA BPMH et résoudre les divergences

33 Application des modèles La plupart des établissements qui utilisent le modèle prospectif doivent parfois également employer le modèle rétrospectif en fonction du personnel disponible, résultant ainsi à un modèle mixte

34 La mise en oeuvre du BCM Différentes disciplines peuvent s approprier le processus à différents points de transition: Nécessaire d identifier ce qui convient mieux aux besoins de votre établissement Le formulaire ne fait pas la comparaison comme telle- c est un outil qui soutient le processus de BCM Il est nécessaire d intégrer le formulaire au processus de soins; votre formulaire doit appuyer votre processus

35 La Mesure Effectuer une collecte de données préliminaire afin de démontrer la pertinence du BCM ou comment fonctionne le processus actuel Mesurer au moins le % de patients dont le processus de BCM a été complété (mesure requise par Agrément Canada) Si vous ne mesurez pas, vous ne saurez pas si vous vous êtes améliorés!

36 La suite BCM au transfert BCM au congé BCM en soins à domicile

37 BCM au transfert et au congé Rétroaction: beaucoup d équipes ont commencé et ont maintenu le BCM à l admission et se concentrent davantage sur le BCM au transfert et au congé

38 Transfert Schéma du BCM pour le transfert à l interne MSTP Registre d administration des médicaments Évaluation MSTP au transfert comparer Ordonnances émises au transfert Nouveaux médicaments au transfert Identification, résolution et documentation des divergences BCM au transfert fait

39 BCM lors d un transfert à l interne Le transfert à l interne correspond à une interface de soins liée à un changement de statut du patient. Il est nécessaire de ré- évaluer les médicaments et de mettre à jour les ordonnances Un transfert à l interne peut comprendre: Changement de service (qui s occupe de la prise en charge du patient) Changement du niveau de soins (soins intensifs à une unité d hospitalisation) Transfert post op et/ou Transfert interne entre unités

40 BCM lors d un transfert à l interne L objectif du transfert à l interne est de s assurer que tous les médicaments soient appropriés en fonction du nouvel état du patient. Le MSTP au transfert correspond à la liste des médicaments la plus précise qu un patient devrait prendre suite au transfert. TRANSFERT Comparer Le MSTP au transfert et Les ordonnances émises au transfert Pour identifier et résoudre les divergences

41 BCM lors d un transfert à l interne Le BCM lors d un transfert à l interne comprend l évaluation et tient compte: Des médicaments que le patient prenait avant son admission (MSTP) Des médicaments de l unité de transfert (feuille d enregistrement des médicaments (FEM)) Des nouvelles ordonnances post-transfert (incluant des nouveaux médicaments, des médicaments cessés ou modifiés au moment du transfert à l interne).

42 Éléments clés d un modèle de pratique interdisciplinaire pour le BCM au transfert (à l interne) (du sondage national et des entrevues avec les cliniciens) Wong C et al. UHN/ ISMP 1. Meilleur schéma thérapeutique possible à l admission 2. Assignation claire des responsabilités 3. Attentes claires par rapport aux échéanciers 4. Outils/ processus standardisés 5. Communication exhaustive avec tous les membres de l équipe 6. Vérification et partage des résultats avec le personnel 7. Formation aux cliniciens standardisée et interdisciplinaire 8. Soutien de la haute direction et des partenaires

43 Congé Schéma du BCM pour le congé MSTP Registre d administration des médicaments comparer Évaluation MSTP au congé Ordonnances émises au congé Nouveaux médicaments au transfert Identification, résolution et documentation des divergences BCM au congé fait

44 Le BCM au congé Le MSTP au congé correspond à la liste de médicaments la plus appropriée et la plus précise qu un patient devrait prendre après son congé.

45 Le BCM au congé La liste devrait tenir compte des: 1. Nouveaux médicaments qui ont été commencés à l hôpital 2. Médicaments cessés (du MSTP) 3. Médicaments modifiés (du MSTP) 4. Médicaments non modifiés qui devraient être poursuivis (du MSTP) 5. Médicaments qui sont mis en attente pendant l hospitalisation 6. Ajustements à la liste de médicaments faits à l établissement 7. Nouveaux médicaments qui ont été commencés au congé 8. Commentaires supplémentaires sont appropriés - p.ex. Les suppléments, les produits naturels ou les médicaments qui sont pris à la discrétion du patient

46 Le BCM au congé Trousse En Avant! Des SSPSM: BCM 2007 Le MSTP au congé devrait être communiqué au: Patient Médecin traitant Pharmacien communautaire Autres prestataires de soins Autre établissement de soins de santé Communiquer clairement l état de chaque médicament: Nouveau, Cessé, Modifié ou Inchangé

47 Synchronisation des outils pour le congé Système de soins pour les patients Prescription au départ Lettre au MD traitant Lettre EMITT Manuel Électronique Électronique Horaire Du patient Carte format portefeuille pour le patient EMITT =electronic medication information transfer tool J. Wong BScPhm

48 Données en SLD Nous commençons à avoir des données Diminution des divergences non intentionnelles

49 Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Exemples d outils disponibles Présenté grâce au soutien de Santé Canada Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

50 Site Web

51 Affiches

52

53

54

55 Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

56 Exemple d un formulaire pour le BCM à l admission

57 Outils additionnels Formation sur le MSTP Foire aux Questions: FAQ Possibilité d un module de formation en ligne (E learning) Trousse d introduction au BCM Veuillez vous référer à la Communauté de pratique

58 Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Questions? Presented Présenté with grâce Support au soutien from de Health Santé Canada Institute for Safe Medication Practices Canada 2009

Diminuer les préjudices Améliorer les soins de sante Protéger les canadiens LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS EN SOINS DE COURTE DURÉE

Diminuer les préjudices Améliorer les soins de sante Protéger les canadiens LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS EN SOINS DE COURTE DURÉE Diminuer les préjudices Améliorer les soins de sante Protéger les canadiens LE BILAN COMPARATIF DES MÉDICAMENTS EN SOINS DE COURTE DURÉE Trousse En n avant! Version 3.0 www.soinsplussecuritairesmaintenant.ca

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

Stratégie nationale de mise en œuvre du bilan comparatif des médicaments

Stratégie nationale de mise en œuvre du bilan comparatif des médicaments Stratégie nationale de mise en œuvre du bilan comparatif des médicaments Identification des leaders de pratique en bilan comparatif des médicaments au Canada février 2012 1 Stratégie nationale de mise

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL DÉCLARATION DE L ASSURÉ À LA SUITE D UNE RÉCLAMATION 1 Cette déclaration est strictement confidentielle et ne sera transmise qu à l assureur, l avocat ou l expert en sinistre à

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique

Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique Les ateliers de pratique réflexive lieu d intégration des données probantes, moteur de changement de la pratique Préparé par: Rose-Anne Buteau, Inf. Ph D. (c) Sylvie Garand-Rochette, M.Sc.. Monique Thibault,

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable

Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux. Autorisation préalable Information sur les programmes d autorisation préalable, de pharmacie désignée et de gestion des dossiers médicaux La présente feuille de renseignements vise à fournir de l information sur le processus

Plus en détail

L expérience Med Rec

L expérience Med Rec L expérience Med Rec Le processus de conciliation des traitements médicamenteux Edith DUFAY 1 La mission des High 5s de l OMS Maîtriser 5 grands problèmes de sécurité pour le patient Mettre en oeuvre 5

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments Flux des médicaments et pharmacoéconomie DESS, Enjeux! Processus de soins très complexes et fortement basés

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions

Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Janiver 2014 Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Foire aux questions Sondage sur les expériences d hospitalisation des patients canadiens Questions sur le projet 1. En

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Québec, le 21 février 2000 2. PRÉAMBULE La Fédération des médecins

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA TABLE RONDE SUR LA SÉCURITÉ DES SOINS À DOMICILE. Produit Février 2015

PLAN D ACTION DE LA TABLE RONDE SUR LA SÉCURITÉ DES SOINS À DOMICILE. Produit Février 2015 Produit Février 2015 Il faut un système intégré pour obtenir une sécurité intégrée. Il s en serait fallu de si peu pour que JJ passe un dernier Noël à la maison! Un peu plus de temps pour une conversation

Plus en détail

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage Contenu Introduction Répondants au sondage Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs Pour chacun des quadrants Pour les dimensions des quadrants Retrait de certains indicateurs Indicateurs

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES Philippe Voyer, inf., PhD I Université Laval I Centre d excellence sur le vieillissement de Québec-Unité de recherche

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Le début de l aventure

Le début de l aventure CONTEXTE L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium : au cœur du roulement de patient Contexte L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium forment un nouveau groupe hospitalier qui

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat

Un engagement profond envers l apprentissage continu. Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Un engagement profond envers l apprentissage continu Le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada Guide sommaire du Maintien du certificat Table des matières Message du Bureau des affaires professionnelles...3

Plus en détail

La pharmacie hospitalière

La pharmacie hospitalière La pharmacie hospitalière Pour traiter ce sujet, nous avons laissé la plume à M. Léon Wilmotte, qui, dès les premières années, a été le pionnier de la pharmacie hospitalière sous la direction du Pr M.

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants :

Politique de déplacement des bénéficiaires 2011-09-22. La présente politique inclut entre autres les deux documents suivants : POLITIQUE TITRE : NUMÉRO : AD 001-001 REMPLACE DOCUMENT(S) SUIVANT(S), S IL Y A LIEU : Politique de déplacement des bénéficiaires PERSONNEL VISÉ : gestionnaires personnel de soutien soins aux patients

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

La conciliation des traitements médicamenteux Qualité et sécurité des soins liées aux produits de santé

La conciliation des traitements médicamenteux Qualité et sécurité des soins liées aux produits de santé La conciliation des traitements médicamenteux Qualité et sécurité des soins liées aux produits de santé Le parcours de soins Edith DUFAY CH de Lunéville 1 Un contexte favorable... C'est autour du parcours

Plus en détail

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C

Relier l apprentissage à la pratique Comment faire un exercice de réflexion sur la pratique pour obtenir des crédits MAINPRO-C Lien à la version électronique de le formulaire l Apprentissage à la Pratique : https://www.formrouter.net/forms@cfpc/mainpro_linking_learning_practice_fr.html Relier l apprentissage à la pratique Comment

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE ordre des optométristes du québec LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE VOIR QUI AU

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab. La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.ca Complément du formulaire d inscription 2015-2016 Ce formulaire

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada POLITIQUE DE L AMC Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada Les pénuries de plus en plus graves de médicaments d ordonnance des dernières années et les ruptures de stocks

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES

SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Page 1 of 10 SONDAGE AUPRÈS DES INFIRMIÈRES Le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM) a mené une étude à l échelle nationale de 2010 à 2013 afin de déterminer la prévalence de la malnutrition

Plus en détail

Robyn Tamblyn, B.Sc.Inf., M.Sc., Ph. D.

Robyn Tamblyn, B.Sc.Inf., M.Sc., Ph. D. Améliorer l efficacité du bilan comparatif des médicaments le cas de McGill Examen des défis et avantages éventuels de l utilisation des TI pour effectuer le bilan comparatif des médicaments Robyn Tamblyn,

Plus en détail

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins Eléments pour une note de politique Introduction Les médicaments prennent une place de plus en plus importante

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Programme d assurance-invalidité de courte durée

Programme d assurance-invalidité de courte durée Programme d assurance-invalidité de courte durée Votre trousse de six pages Aperçu Le Programme d assurance-invalidité de courte durée (PAICD) assure un traitement uniforme pour tous les employés lorsqu

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire

Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire de comportement sédentaire Contexte Au cours des dernières décennies, le niveau d activité physique et de condition physique des Canadiennes et Canadiens a diminué. Or, faire régulièrement de l activité

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

FAQ Appli RxTx mobile de l APhC

FAQ Appli RxTx mobile de l APhC FAQ Appli RxTx mobile de l APhC Voici tout ce dont vous avez besoin de savoir sur le Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques (CPS) de l Association des pharmaciens du Canada (APhC), sur

Plus en détail

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs favorisant la collaboration Pascale Navert Courtière de connaissances Direction de la planification, de la performance

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET DE VOTRE FORMULAIRE DE DEMANDE D INDEMNITÉ

RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET DE VOTRE FORMULAIRE DE DEMANDE D INDEMNITÉ RENSEIGNEMENTS IMPORTANTS AU SUJET DE VOTRE FORMULAIRE DE DEMANDE D INDEMNITÉ Le formulaire de demande d indemnité ci-joint doit être rempli entièrement, signé et retourné à notre bureau aussitôt que possible.

Plus en détail

COMITÉ CONJOINT CONCERNANT LA PRESTATION DE SERVICES RELIÉS AUX NOUVEAUX ACTES AUTORISÉS AUX PHARMACIENS

COMITÉ CONJOINT CONCERNANT LA PRESTATION DE SERVICES RELIÉS AUX NOUVEAUX ACTES AUTORISÉS AUX PHARMACIENS COMITÉ CONJOINT CONCERNANT LA PRESTATION DE SERVICES RELIÉS AUX NOUVEAUX ACTES AUTORISÉS AUX PHARMACIENS Rapport de l AQPP au ministre de la Santé et des Services sociaux Le 13 mai 2013 Table des matières

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Guide du salarié Exonération des primes d assurance-vie Guide du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander le maintien de votre

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens

Loi 41. GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens Loi 41 GUIDE D EXERCICE Les activités réservées aux pharmaciens AVIS Ce guide ne se substitue pas aux lois, aux règlements ou au jugement des professionnels de la santé. Il représente l état actuel du

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Un choix avantageux Les médicaments ont certaines choses en commun : ils visent à nous guérir ou à nous soulager

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

2. Accords généraux concernant la prescription

2. Accords généraux concernant la prescription 2. Accords généraux concernant la prescription INTRODUCTIon La prescription doit permettre au pharmacien de délivrer de manière adéquate le bon médicament. La prescription doit satisfaire à un certain

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE?

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? TABLES DES MATIÈRES Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2014 La FMH encourage la traduction et la redistribution de

Plus en détail

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 1. Qu'est-ce que le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick? Le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick est une assurance

Plus en détail

FAQ Appli RxTx Mobile de l APhC

FAQ Appli RxTx Mobile de l APhC FAQ Appli RxTx Mobile de l APhC Voici tout ce dont vous avez besoin de savoir sur le Compendium des produits et spécialités pharmaceutiques (CPS) de l Association des pharmaciens du Canada (APhC), sur

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Qu est-ce que l assurance voyage? L assurance voyage est conçue pour couvrir les pertes subies de même que les dépenses

Plus en détail

Standards de pratique. Faites la différence Mettez un dans votre pratique

Standards de pratique. Faites la différence Mettez un dans votre pratique Standards de pratique Faites la différence Mettez un dans votre pratique Ce document est offert par l Ordre des pharmaciens du Québec à l ensemble de ses membres. Vous le trouverez en version PDF au www.opq.org.

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

L évaluation des technologies innovantes: Pour la pérennité d un système de santé ouvert aux changements

L évaluation des technologies innovantes: Pour la pérennité d un système de santé ouvert aux changements Montréal, le 5 juin 2014 Sommet sur les soins de santé personnalisés Reiner Banken M.D. M.Sc. Conseiller du PDG alliances et réseaux INESSS reiner.banken@inesss.qc.ca L évaluation des technologies innovantes:

Plus en détail

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011 ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011 APRHQ Comité Croix Bleue Mise à jour 2011/07/15 But du sous-comité Croix Bleue 2 Donner des outils aux membres retraités

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS

DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS DOSSIER-TYPE DE DEMANDE D AUTORISATION DE CREATION D UN SITE INTERNET DE COMMERCE ELECTRONIQUE DE MEDICAMENTS HUMAINS Références juridiques : Articles L.5125-33 à L.5125-41, article L.5122-6-1 et article

Plus en détail

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS

CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS CONCOURS DE RECHERCHE 2014-2015 : ÉTUDE PILOTE À PETITE ÉCHELLE SUR L INNOVATION EN SÉCURITÉ DES PATIENTS ANNONCE Le 15 janvier 2014 À l intention des chercheurs relevant d organismes de santé ou d universités

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

SECTION 3 Les outils pour la personne

SECTION 3 Les outils pour la personne SECTION 3 Les outils pour la personne DISCUTER AVEC MON OU MA MÉDECIN/PSYCHIATRE : DÉVELOPPER DES STRATÉGIES POUR REGAGNER DU POUVOIR 1 Le moment de la consultation avec le ou la psychiatre/médecin dans

Plus en détail

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES

SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Compétences pour les intervenants canadiens en toxicomanie SECTION VI OUTILS DE GESTION DU RENDEMENT POUR DES FAMILLES D EMPLOIS COMMUNES POUR LES COMPÉTENCES COMPORTEMENTALES Cette documentation est publiée

Plus en détail

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié

Service d orientation anticipée. Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Service d orientation anticipée Déclaration du salarié Les formulaires ci-après doivent être présentés dans les dix jours ouvrables suivant le début

Plus en détail

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010.

Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Note opérationnelle sur la réponse des réseaux de santé à l appel d offre NMR Juillet Octobre 2010. Contexte L expérimentation NMR est organisée depuis 2 ans sous l égide de la Direction Générale de la

Plus en détail

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010

MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins. RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 MSSLD DRPSS Rapport trimestriel des urgences et des niveaux de soins RLISS du Sud-Ouest Janvier 2010 1 OBJECTIF : Réduire le temps passé aux urgences partout en Ontario Presque 50 % des patients qui se

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES

REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES Le médecin et le pharmacien bien que fréquentant souvent des facultés

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie 5 mars 2015 Laurent Lamard Sales Manager Care Pharmacien Tom Claes BU Manager Corilus Pharma Pharmacien Hugues Florquin Agenda Le cadre de la TUH Comment démarrer?

Plus en détail

Conseils pour réaliser un tableau de sortie

Conseils pour réaliser un tableau de sortie Conseils pour réaliser un tableau de sortie Ne pas oublier d adapter le langage au patient ou à l institution! Attention au langage trop scientifique ; mais rester cependant clair et précis ; faire passer

Plus en détail

Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues

Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues Bienvenue à notre sondage en ligne pour l examen du Code canadien de déontologie professionnelle des psychologues Conformément à l engagement de la Société canadienne de psychologie (SCP) d effectuer des

Plus en détail

Les soins et services à domicile au Canada Faire progresser l amélioration de la qualité et les soins intégrés

Les soins et services à domicile au Canada Faire progresser l amélioration de la qualité et les soins intégrés Les soins et services à domicile au Canada Faire progresser l amélioration de la qualité et les soins intégrés Un rapport d Agrément Canada et de l Association canadienne des soins et services à domicile

Plus en détail