LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE!"

Transcription

1 LE TRAVAIL EN DYADE: UN ART QUI S APPRIVOISE! Présentation au XVII e Colloque des CII-CIR Montréal, le 2 Mai 2012 Josée F. Breton, Inf., B. Sc., MBA, conseillère en organisation des soins et du travail Micheline Bouchard, Inf., M. Sc.(étud.), conseillère en soins spécialisés

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Contexte du CHUM Définition d une dyade ou triade Modèle d équipe préconisé par la Direction des soins infirmiers du CHUM Objectifs cliniques du modèle Responsabilités de l infirmière, de l infirmière auxiliaire, du préposé aux bénéficiaires (PAB) et de l assistante infirmière-chef (AIC) Travail en dyade : Éléments d évaluation en vue de l assignation des patients Consignes à respecter pour la dyade Alors, qu est-ce qui aide une équipe à s apprivoiser? Comportements favorables au travail en dyade Leadership infirmier : comment s exerce-t-il? Éléments favorables à l intégration et à l application des principes Présentation d une journée type de formation Période de discussion 2

3 CONTEXTE DU CHUM Fusion de trois hôpitaux depuis octobre 1996 Offre des services spécialisés et surspécialisés Soins tertiaires, quaternaires Spécialités ayant vocation suprarégionale et provinciale Pénurie de ressources infirmières Origine du projet de transformation Projet de la directrice des soins infirmiers Implantation d un modèle de pratique professionnelle (IMPP) en

4 DÉFINITION D UNE ÉQUIPE / DYADE «Un petit groupe de travailleurs aux compétences complémentaires collaborant activement à l atteinte d un objectif commun dont il se considère collectivement responsable» Microsoft on line 2012 James, Hunt & Osborn,

5 L ÉQUIPE INTRADISCIPLINAIRE Groupe de personnes prodiguant des soins infirmiers sous la supervision d une infirmière : Infirmières Infirmières auxiliaires Préposés aux bénéficiaires CEPI Externes DSI-CHUM, Guide clinique en soins infirmiers, 2005, p.7 5

6 MODÈLE D ÉQUIPE PRÉCONISÉ DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS DU CHUM Travail en dyade : Infirmière et infirmière auxiliaire ou Infirmière et préposé aux bénéficiaires Travail en triade : Infirmière, infirmière auxiliaire et préposé aux bénéficiaires Chaque dyade ou triade est responsable conjointement de donner les soins à un groupe de patients Chacun est responsable des soins qu il dispense Infirmière joue le rôle de coordonnatrice Projet IMPP du CHUM,2006 6

7 OBJECTIFS CLINIQUES DU MODÈLE Fournir une charge de travail juste et équilibrée entre les partenaires Optimiser l utilisation des ressources à la lumière des nouvelles compétences professionnelles encadrées par le projet de loi n o 90 (Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé) Complémentarité des membres de la dyade ou la triade Dans une même unité, sur un même quart de travail, on retrouve deux modes de distribution de soins Projet IMPP du CHUM,

8 QUALIFICATIONS PRÉALABLES POUR LE CHANGEMENT DU MODE DE DISTRIBUTION DE SOINS Élaborer le portrait complet de l unité de soins Indicateurs cliniques, soins requis par la clientèle, etc. Réaliser des études de temps et mouvements (ETM) ETM permet de dresser un portrait de ce qui est réalisé par les membres de l équipe de soins Identifier les écarts entre la pratique actuelle et celle souhaitée pour chaque professionnel Réorganiser les activités de l unité touchant l AIC, le PAB, l agent administratif, etc. Développer une formation adaptée pour les éléments suivants : Leadership de l infirmière Travail en dyade Communication 8

9 RÔLE DE L NFIRMIÈRE CHEF D UNITÉ (ICU) Personne clé pour assurer la pérennité du changement Préparer l équipe et les assistantes infirmières chefs Transmettre à l équipe les enlignements et les orientations à prendre pour leur unité Recadrer la pratique et réajuster au besoin lors des défaillances du modèle préconisé Microsoft on line

10 RESPONSABILITÉS DE L INFIRMIÈRE L infirmière évalue, planifie, coordonne et réajuste l ensemble du travail des partenaires de la dyade Comment fait-elle cela? Elle s assure de la réalisation du PTI Elle partage les soins entre les membres de la dyade ou triade selon les soins requis par les patients et la compétence des membres Elle s informe des résultats obtenus aux soins et aux traitements dispensés par les membres de la dyade ou triade Elle avise les membres de la dyade ou triade des modifications au plan de traitement selon les résultats DSI-CHUM, Guide clinique en soins infirmiers, 2005, p.7 10

11 RESPONSABILITÉS DE L INFIRMIÈRE (suite) L infirmière, pour tous les patients de la dyade : Complète l évaluation initiale ou s assure que l outil de planification de congé SERA et que les PTI soient mis à jour Donne des directives à l infirmière auxiliaire et au préposé aux bénéficiaires, s il y lieu Révise les dossiers Relève les ordonnances médicales et vérifie les FADM Met à jour les plans de soins et traitements infirmiers Évalue tout changement dans l état de santé d un patient Communique les suivis à faire aux membres de la dyade ou triade CHUM,

12 RESPONSABILITÉS DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE L infirmière auxiliaire : Dispense les soins selon : Son champ de pratique Les soins planifiés au PTI et au plan de soins Doit communiquer à l infirmière : Tout changement dans la condition d un patient Tous les paramètres anormaux Tous les résultats de soins Communique avec le préposé aux bénéficiaires Trois documents de référence pour l encadrement de la pratique des infirmières auxiliaires au CHUM Règles de soins infirmiers Activités permises aux infirmières auxiliaires au CHUM Tableau des responsabilités des membres de l équipe de soins Projet IMPP du CHUM,

13 RESPONSABILITÉS DU PRÉPOSÉ AUX BÉNÉFICIAIRES Le préposé aux bénéficiaires : S assure de la mise à jour de son plan de travail en collaboration avec l infirmière Dispense les soins selon les directives émises à son plan de travail Doit communiquer à l infirmière et à l infirmière auxiliaire : Tout changement dans la condition d un patient Tout autre changement, activité de soins demandée et ne pouvant être réalisée ou tout autre information pertinente Projet IMPP du CHUM,

14 RESPONSABILITÉS DE L ASSISTANTE INFIRMIÈRE CHEF D UNITÉ (AIC) Début de quart : Valide les expériences et les compétences des membres de l équipe Durant le quart : Gère les admissions en fonction des compétences des ressources présentes Mesure les impacts des mouvements, de la condition de santé des patients au niveau de l assignation L AIC a un rôle crucial d accompagnement auprès de l infirmière pour l appropriation de son rôle renouvelé Accompagne l infirmière dans la gestion des dossiers des patients qui lui sont assignés Relève les ordonnances Planifie le congé, etc. 14

15 TRAVAIL EN DYADE AVEC UNE INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Validation de la compétence de l infirmière auxiliaire Exemples d éléments d évaluation en vue de l assignation des patients entre l infirmière et l infirmière auxiliaire : Nombre de départs, d admissions ou de transferts prévus ou possibles Nombre de patients qui requièrent de l enseignement (médication, appareils, consignes, etc.) Nombre de patients ayant un soluté, un cathéter à dispositif intermittent Nombre de patients qui reçoivent des antibiotiques ou autre(s) médicament(s) intraveineux Nombre de patients avec de l analgésie sous péridurale ou ACP Nombre de patients dont la condition est instable ou qui requièrent des soins complexes Nombre de formulaires à compléter évaluation initiale, PTI et SERA CHUM,

16 TRAVAIL EN DYADE AVEC UNE INFIRMIÈRE AUXILIAIRE (suite) Exemples d éléments d évaluation en vue de l assignation des patients (suite) Attention! Il faut aussi estimer le temps requis pour : La révision du dossier de chaque patient de la dyade, par exemple, vérifier les ordonnances médicales, les résultats des examens et de laboratoires, les notes médicales, les notes des autres intervenants, etc. La mise à jour des plans de soins et traitements Le plan de travail des préposés aux bénéficiaires (incontournable) La rédaction des notes au dossier (interventions faites par le professionnel) Une fois cette évaluation terminée, l infirmière est en mesure de décider combien elle assigne de patients à l infirmière auxiliaire et pour combien de patients elle assume une prise en charge complète 16

17 CONSIGNES À RESPECTER POUR LA DYADE (Infirmière / infirmière auxiliaire) La prise du rapport interservice (réception et transmission) L infirmière fait une première tournée de tous les patients de la dyade Si un patient devient instable, l infirmière évalue sa condition, prend en charge ce patient et s il y a lieu, revoit l assignation de l infirmière auxiliaire Les pauses et les périodes de repas ne se prennent pas au même moment Des périodes de communication prédéterminées dès le début du quart sont nécessaires Projet IMPP du CHUM,

18 Assignation des patients entre l infirmière et l infirmière auxiliaire : EST-CE UNE CHARGE DE TRAVAIL ÉQUITABLE? Entièreté de la tâche à réaliser auprès du patient TRAVAIL EN SILO Nombre de patients infirmière Infirmière auxiliaire 18

19 Assignation des patients entre l infirmière et l infirmière auxiliaire : UNE CHARGE DE TRAVAIL ÉQUITABLE Entièreté de la tâche à réaliser auprès du patient TRAVAIL EN DYADE Nombre de patients infirmière Infirmière auxiliaire 19

20 CONSIGNES À RESPECTER POUR LA DYADE (infirmière / infirmière auxiliaire) (suite) Notes au dossier L infirmière inscrit au début de ses notes au dossier «travail en dyade avec infirmière auxiliaire» L infirmière auxiliaire inscrit au début de ses notes au dossier «travail en dyade avec infirmière» L infirmière auxiliaire est responsable de la rédaction des notes au dossier pour tous les soins qu elle dispense L infirmière n a pas à contresigner les notes de l infirmière auxiliaire. Si l infirmière ne fait aucune évaluation de l état de santé et ne dispense aucun soin aux patients assignés à l infirmière auxiliaire, elle n a aucune note à inscrire au dossier de ces patients Microsoft On line

21 COMPORTEMENTS NON FACILITANTS AU TRAVAIL EN DYADE Incompréhension du rôle et des responsabilités des membres de la dyade ou de la triade Satisfaction de nos objectifs personnels Climat de secret, manque de confiance Peu de partage de l information Contrôle par des leaders informels Sentiment de supériorité entre les membres Tendance à s accorder tout le mérite Etc. 21

22 ALORS, QU EST-CE QUI AIDE UNE DYADE À S APPRIVOISER? Microsoft on line

23 COMPORTEMENTS FAVORABLES AU TRAVAIL EN DYADE Objectifs communs Reconnaissance de la contribution de chacun Avoir confiance Complémentarité Communication : Essentielle et incontournable Spécifique Directe (dirigée et orientée) Comprise (validation de la compréhension du message par la personne) Bidirectionnelle 23

24 COMPORTEMENTS FAVORABLES AU TRAVAIL EN DYADE (suite) Compréhension de la structure et fonctionnement de la dyade : Leader (c est l infirmière) Règles et rôles clairs Coopération, collaboration Complémentarité Questionnement 24

25 LEADERSHIP INFIRMIER, COMMENT S EXERCE-T-IL? Microsoft on line 2012 «En soins infirmiers, les infirmières doivent exercer leur leadership et prendre des décisions relativement à la pratique clinique» Microsoft on line 2012 Viens et al.,

26 LEADERSHIP INFIRMIER, COMMENT S EXERCE-T-IL? (suite) Les infirmières, de par leur fonction, sont les leaders des équipes de soins au niveau de : L organisation du travail et délégation aux membres de l équipe intradisciplinaire L évaluation initiale La rédaction du plan thérapeutique infirmier L enseignement La relation thérapeutique La communication professionnelle 26

27 ÉLÉMENTS FAVORABLES À L INTÉGRATION ET À L APPLICATION DES PRINCIPES Formation de tout le personnel en soins infirmiers Présence et participation de l infirmière-chef aux formations Implication et soutien de l ICU lors de l implantation du nouveau mode de fonctionnement Implication et soutien de la CSI et CSS lors de l implantation Ouverture et résilience sur des comportements à modifier, à adapter aux réalités de l unité Ouverture à une réorganisation des activités de soins entre le personnel infirmier et les quarts de travail 27

28 PRÉSENTATION D UNE JOURNÉE TYPE DE FORMATION Activité brise glace Réflexion et sensibilisation sur le leadership Présentation théorique sur le leadership Exercice de LEGO Présentation théorique sur le travail en dyade Mise en situation clinique et exercice de travail en équipe intradisciplinaire Exercices sur les rôles de chaque membre de l équipe intradisciplinaire 28

29 RÉFÉRENCES Aiken, L., Clarke, S.P., Sloane, D. (2002). Hospital staffing, organization, and quality of care: cross-national findings. International journal for Quality in Health Care, 14(1), Association des hôpitaux du Québec. (2005). Guide de pratiques novatrices en organisation des soins et du travail, 92 p. Association des infirmiers et des infirmières du Canada. (2004). Cadre d évaluation commun pour déterminer l impact des décisions sur la composition du personnel. Denis, J.L., Champagne, F. (1992). L analyse de l implantation : modèles et méthodes. Can J of Progr. Eval., 5(2), Jacob, R., Rondeau, A., Luc, D. (2002). Transformer l organisation. Dans Revue Gestion, Vers un modèle de mise en œuvre, Kleinman, C. (2004). Leadership strategies in reducing staff nurse role conflict. JONA, 34, 7-8. Langt. & al. (2004). Nurse patient ratios, a systematic review on the effects of nurse staffing. JONA, 34, 7-8. Leclerc, E., Bélanger, L. (2008). Rapport final. Implantation d un modèle de pratique professionnelle. Centre Hospitalier de l université de Montréal. Mayrand-Leclerc, M. (2002). Les caractéristiques organisationnelles des Magnet Hospitals : pistes de solutions pour réorganiser le travail des infirmières. In Viens C., Lavoie-Tremblay M. et Viens C. Optimisez votre environnement de travail en soins infirmiers. Québec, Presses InterUniversitaires, 219 p. McGillis, L. Doran, P. Baker, G.R.,Pink, G.H, O'Brien-Pallas, L., (2001).A study of the impact of nursing staff mix models and organizational change strategis on patient, system and nurse outcomes. Toronto, on, University of Toronto.. McGillis, L., & DORAN, P. (2004). Nurse staffing models, Nursing hours and patient safety outcomes. JONA, 34 (1), O'Brien-Pallas, L., Thompson, D. R., McGillis-Hall, L., Pink, G., Kerr, M., Wang, S. & al. (2004). Evidence-based Standards for Measuring Nurse Staffing and Performance. Canadian Health Services Research Foundation, Office des professions du Québec. (2002). Loi 90 Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législative dans le domaine de la santé. Gouvernement du Québec. Ordre des infirmières et infirmiers du Québec. (2000). Mosaïque des compétences cliniques de l infirmière, compétences initiales. Centre de documentation de l OIIQ, Montréal. Sovie, M.D., & Jamad, A.B. (2001). Hospital restructuring and is impact on outcomes. JONA, 31(12), Viens, C., Lavoie-Tremblay, M., Mayrand Leclerc, M. et al.(2002). Optimisez votre environnement de travail en soins infirmiers, 220p.

30 MERCI POUR VOTRE ÉCOUTE PÉRIODE DE DISCUSSION Micheline Bouchard Josée F. Breton 30

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

«WHEN ALL IS SAID AND DONE, MUCH MORE HAS BEEN SAID THAN DONE»

«WHEN ALL IS SAID AND DONE, MUCH MORE HAS BEEN SAID THAN DONE» IMPLANTATION D UN MODÈLE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE : UN PROJET INTÉGRÉ D ORGANISATION DU TRAVAIL 27 e colloque Jean-Yves Rivard Climat de travail : gage de qualité et de performance Esther Leclerc, inf.,

Plus en détail

Les soins intégraux : pour l actualisation du rôle infirmier

Les soins intégraux : pour l actualisation du rôle infirmier Les soins intégraux : pour l actualisation du rôle infirmier Marie-Noëlle Giroux, inf., M. Sc., chef de service secteur accueil-orientation-intégration, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

UNE DÉMARCHE NOVATRICE EN ORGANISATION DES SOINS ET DU TRAVAIL EN SANTÉ MENTALE. Institut universitaire en santé mentale de Québec

UNE DÉMARCHE NOVATRICE EN ORGANISATION DES SOINS ET DU TRAVAIL EN SANTÉ MENTALE. Institut universitaire en santé mentale de Québec UNE DÉMARCHE NOVATRICE EN ORGANISATION DES SOINS ET DU TRAVAIL EN SANTÉ MENTALE Institut universitaire en santé mentale de Québec Madame Lorraine Guillemette Directrice des soins et services cliniques

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins infirmiers vise à encadrer la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Plus précisément, elle spécifie les conditions de pratique liées aux

Plus en détail

Un hôpital accueillant et apprenant

Un hôpital accueillant et apprenant Un hôpital accueillant et apprenant Un modèle novateur d intégration et de soutien de la pratique clinique chez les jeunes infirmières Mots-clés : Encadrement clinique Changement de culture Performance

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE

RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE RÉVOLUTIONNER LE TRAVAIL DE L INFIRMIÈRE AU BLOC OPÉRATOIRE OUI, CELA EST POSSIBLE M me Guylaine Marquis Conseillère en soins, évaluation de la qualité pour la direction des soins infirmiers CHUM M. Stéphane

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

AVIS CONCERNANT LA SIGNATURE DES NOTES D ÉVOLUTION RÉDIGÉES PAR LES ÉTUDIANTES, LES EXTERNES OU LES CANDIDATES

AVIS CONCERNANT LA SIGNATURE DES NOTES D ÉVOLUTION RÉDIGÉES PAR LES ÉTUDIANTES, LES EXTERNES OU LES CANDIDATES AVIS CONCERNANT LA SIGNATURE DES NOTES D ÉVOLUTION RÉDIGÉES PAR LES ÉTUDIANTES, LES EXTERNES OU LES CANDIDATES Hélène d'anjou Avocate Direction des Services juridiques Avec la collaboration de Jacinthe

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle

Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Le projet SyMO : Un outil informatisé de planification et de suivi de la clientèle Contexte du projet en soins palliatifs nombre de personnes atteintes de cancer dans la population. nombre de demandes

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein

Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein Le rôle de l infirmière dans l évaluation du donneur vivant de rein Julie Guertin, Inf., BACC Scs. Inf., Infirmière clinicienne en don vivant rénale, Hôpital Notre-Dame, CHUM Collaboration de Isabelle

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI Organisation du travail 2 PTI Plan thérapeutique infirmier Un nouveau levier syndical : le PTI brochure s adresse aux équipes locales de la FIQ. Elle a été réalisée par le service Communication- Information

Plus en détail

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi

Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Le tutorat Formule de stage utilisée dans les programmes en sciences infirmières de l Université du Québec à Chicoutimi Marie-Claude Bouchard, inf., Ph.D. (c) Professeure Sc. Inf. Colloque de l Acfas 9

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

Introduction d une dyade infirmière infirmière auxiliaire pour les usagers en soins palliatifs à IUCPQ.

Introduction d une dyade infirmière infirmière auxiliaire pour les usagers en soins palliatifs à IUCPQ. Blanchin, Nadine inf. B. Sc. Conseillère en soins palliatifs Francoeur, Diane inf. M. Sc. Conseillère cadre à la DSI- par intérim Introduction d une dyade infirmière infirmière auxiliaire pour les usagers

Plus en détail

Leadership et raisonnement clinique et sur le terrain

Leadership et raisonnement clinique et sur le terrain Leadership et raisonnement clinique et sur le terrain Christiane Ouellet, inf., LL.M (c)., infirmière-chef 3e AB, Direction des soins infirmiers regroupements clientèle (DSI-RC) Élisa Gélinas-Phaneuf,

Plus en détail

Présentée: Guylaine Pié et Martine Billy infirmières ligne-infoonco

Présentée: Guylaine Pié et Martine Billy infirmières ligne-infoonco Présentée: Guylaine Pié et Martine Billy infirmières ligne-infoonco Sonia Joannette, conseillère en soins spécialisés en cancérologie Nathalie Moreau, coordonnatrice CICM Cécile Bergeron, infirmière clinicienne

Plus en détail

Objet : Politique de développement des ressources humaines

Objet : Politique de développement des ressources humaines Page 1 de 6 1. ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La présente politique reflète les valeurs que le conseil d administration et la direction générale du Centre de santé et de services sociaux des Etchemins soutiennent

Plus en détail

Une vision novatrice en soins infirmiers : saisir les opportunités. Par Céline E. Gervais et Johanne Lapré

Une vision novatrice en soins infirmiers : saisir les opportunités. Par Céline E. Gervais et Johanne Lapré Une vision novatrice en soins infirmiers : saisir les opportunités Par Céline E. Gervais et Johanne Lapré Plan de présentation Objectifs d apprentissage Opportunités d agir Leviers Gouverne Trajectoire

Plus en détail

Impact de la formation initiale des infirmières

Impact de la formation initiale des infirmières Impact de la formation initiale des infirmières Préparé par la Direction de l organisation des services, des affaires médicales et universitaires conjointement à la Direction des ressources humaines et

Plus en détail

Énoncé de position commun

Énoncé de position commun Énoncé de position commun MILIEUX DE PRATIQUE : OPTIMISER LES RÉSULTATS POUR LES CLIENTS, LES INFIRMIÈRES ET LE SYSTÈME ÉNONCÉ DE POSITION COMMUN DE L AIIC ET DE LA FCSII L Association des infirmières

Plus en détail

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

GUIDE PRÉPARATOIRE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS GUIDE PRÉPARATOIRE À L EXAMEN POUR LE CANDIDAT AU POSTE D ASSISTANTE INFIRMIÈRE-CHEF DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS Mise à jour faite le 9 septembre 2015 GUIDE PRÉPARATOIRE Le présent document vise à faciliter

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS

OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS OPTIMISATION DE L UTILISATION DES RESSOURCES EN SANTÉ : PROJETS LEAN HEALTHCARE DÉMYSTIFIÉS Liette St-Pierre, inf. Ph. D. Université ité du Québec à Trois-Rivières iè Liette.St-Pierre@uqtr.ca But de la

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Développement des compétences:

Développement des compétences: Développement des compétences: un continuum d apprentissage de novice à expert Par: Nathalie Rochette, directrice des soins infirmiers et de la qualité Francine Leroux, conseillère clinicienne en soins

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences Développement d un programme d intégration et d orientation en santé mentale par une approche par compétences Mathieu Brouillette, conseiller en soins infirmiers Philippe Asselin, conseiller en soins spécialisés

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins!

Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins! Projet : l assistante-infirmièrechef d unité, un rôle clé pour la qualité des soins! Shelsy Sarrazin, B. Sc. inf., assistante-infirmière-chef du 6 e CD, Direction des soins infirmiers et des regroupements

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

XIII e Colloque des CII

XIII e Colloque des CII XIII e Colloque des CII Les défis de la profession dans un contexte de pénurie Gyslaine Desrosiers, inf., MBA Présidente Le 7 mai 2008 Conciliation travail-famille Rétention Attraction Organisation du

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL

L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL L ECOLE D AUXILIAIRES DE PUERICULTURE DE LA FONDATION LENVAL L Ecole d Auxiliaires de Puériculture de la Fondation LENVAL à Nice assure la formation des auxiliaires de puériculture depuis 2010. A cette

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Dominique Boudreau, Inf. M. Sc., CSPSM(C) Conseillère en soins spécialisés, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27 AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE 2014-27 DESCRIPTION DU TITRE D EMPLOI SECRÉTAIRE MÉDICALE 5322 Personne qui assiste un ou des médecins ou des professionnels ou une équipe de

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

Se «tournée» vers le patient

Se «tournée» vers le patient Se «tournée» vers le patient Joane Boulanger, inf., M. Sc., Conseillère cadre secteur évaluation de la qualité, Direction des soins infirmiers et des regroupements clientèles (DSI-RC) Ariane Delisle, inf.,

Plus en détail

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD

XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012. Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD XVII e Colloque des CII-CIR 2012 Montréal Le 2 mai 2012 Carl-Ardy Dubois, PhD Danielle D Amour, inf. PhD Comprendre, à partir de résultats de recherche, la valeur ajoutée d une pratique professionnelle

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003

Indicateurs de la compétence. de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Juin 2003 Indicateurs de la compétence de l infirmière et infirmier auxiliaire Édité par : L Ordre des infirmières et des infirmiers

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION DE LA PÉRENNISATION DE PROJETS

OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION DE LA PÉRENNISATION DE PROJETS OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION DE LA PÉRENNISATION DE PROJETS Direction de la planification, de la performance, des connaissances et des ressources humaines réseau Octobre 2014 RÉDACTION Sylvie Cantin,

Plus en détail

Attribution, délégation et enseignement

Attribution, délégation et enseignement DIRECTIVE PROFESSIONELLE Attribution, délégation et enseignement d activités infirmières aux fournisseurs de soins non réglementés octobre 2011 (1/19 ) L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

BIENVENUE. Rencontre des partenaires de la formation infirmière : 25 mai 2015

BIENVENUE. Rencontre des partenaires de la formation infirmière : 25 mai 2015 BIENVENUE Présenté par : Madeleine Lauzier, inf, M. Sc. inf., M.B.A. Directrice-conseil Direction, Affaires externes, OIIQ Rencontre des partenaires de la formation infirmière : 25 mai 2015 Buts de la

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Facteurs de fidélisation du personnel soignant

Facteurs de fidélisation du personnel soignant Facteurs de fidélisation du personnel soignant Adrian Bangerter Professeur de Psychologie du Travail 5 e Congrès National Aide et Soins à Domicile 9-10 septembre 2010 Institut de Psychologie du Travail

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE Marie-José Roulin inf PhD, Directrice adjointe des soins Montserrat Castellsagne Perolini, inf, Spécialiste clinique

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation 1 Plan de la communication Contexte et problématique de la recherche

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM

Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Les défis de la formation face aux nouvelles exigences de qualité et de sécurité des URDM Plan de la présentation Partie 1 : Répondre au besoin d une relève pour une main-d œuvre qualifiée dans les URDM

Plus en détail

Déléguer efficacement

Déléguer efficacement Déléguer efficacement La délégation n est pas une aptitude innée La délégation est un des éléments essentiels du leadership Copyright 2002 - Tous droits réservés Paule Bolduc inf. M. Éd. Le leadership

Plus en détail

Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM

Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM Processus Qualité : Expériences des laboratoires médicaux du CHUM Isabelle Pellerin, M.Sc. Conseillère en gestion des risques et de la qualité Réunion scientifique annuelle 2015 de l ACMN Plan de la présentation

Plus en détail

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert 09/06/2014 1 Table ronde PTI L infirmière face au patient Révision du cadre légal Réforme du Code des professions Responsabilités et devoirs déontologiques

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Soins invasifs et non invasifs d assistance aux activités de la vie quotidienne confiées aux non professionnels 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR

SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR DES SOINS CENTRÉS SUR LE PATIENT EN ONCOLOGIE Karine Bilodeau, inf., Ph.D. (c) CON (c) Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal 1 Post CANO Vancouver

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

GUIDE DE PORTFOLIO APPROCHE INTÉGRÉE DES COMPÉTENCES DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES

GUIDE DE PORTFOLIO APPROCHE INTÉGRÉE DES COMPÉTENCES DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES GUIDE DE PORTFOLIO APPROCHE INTÉGRÉE DES COMPÉTENCES DIRECTION DES SERVICES MULTIDISCIPLINAIRES FÉVRIER 2014 DÉFINITION Le portfolio professionnel est un outil permettant de documenter l évolution des

Plus en détail

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs I. Principes directeurs : Soins infirmiers directs 1. Perspectives du patient et de la famille

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

M. Daniel Messier Secrétaire Mme Rinda Hartner Mme Ginette Labbé Mme Liza O Doherty Mme Line Lefebvre Mme Chantal Fortin

M. Daniel Messier Secrétaire Mme Rinda Hartner Mme Ginette Labbé Mme Liza O Doherty Mme Line Lefebvre Mme Chantal Fortin PROCÈS-VERBAL DE LA 23 e RÉUNION DE LA COMMISSION INFIRMIÈRE RÉGIONALE DE L A- GENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE MONTRÉAL, TENUE LE MERCREDI 18 SEPTEMBRE 2013 À 13h30, SALLE 422, AU SIÈGE SOCIAL

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

Le CII, son rôle, ses responsabilités et ses partenaires

Le CII, son rôle, ses responsabilités et ses partenaires Le CII, son rôle, ses responsabilités et ses partenaires François-Régis Fréchette Mélanie Rocher Mai 2014 Plan de présentation Objectifs de la présentation Définir le rôle, mandat et les responsabilités

Plus en détail

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)?

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)? OBJET Les dossiers et l information sont d importants biens stratégiques pour une organisation et, comme c est le cas d autres éléments organisationnels (ressources humaines, capital et technologie), ils

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

L administration de médicaments

L administration de médicaments L administration de médicaments Édition révisée 2015 Table des matières Introduction 2 Autorisation 2 Compétence 3 Sécurité 3 Schéma décisionnel : L ordre est-il clair, complet et pertinent? 4 Schéma décisionnel

Plus en détail

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration

Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Identifier les besoins en DPC par l évaluation de la collaboration Marie-Dominique Beaulieu, MD Chaire docteur Sadok Besrour en médecine m familiale Département de médecine m familiale Université de Montréal

Plus en détail

Une rencontre en deux parties. Présentation des grands dossiers (environ 1 h 30) Vos questions (environ 1 h)

Une rencontre en deux parties. Présentation des grands dossiers (environ 1 h 30) Vos questions (environ 1 h) Une rencontre en deux parties Présentation des grands dossiers (environ 1 h 30) Vos questions (environ 1 h) Les grands dossiers Loi 41 ATP Spécialisation Pénuries de médicaments Révision du Code de déontologie

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail