3 e symposium international

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 e symposium international"

Transcription

1 3 e symposium international de l Association internationale des Acheteurs et Approvisionneurs publics et privés de la Santé Bruxelles, les 18 et 19 octobre 2012

2 Les Achats: Du support à la coordination Les Achats: Du support à la coordination Julie Dupont Chef du service Achats et Assurances ULB-Hôpital Erasme, Bruxelles

3 PLAN 1. Missions du service des Achats 2. Périmètre d actions du service 3. Organigrammes 4. Interactions avec les différents services de l hôpital mise en place ou participation aux différentes commissions 5. Interactions avec les fournisseurs, cocontractants, partenaires 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 3

4 6. Nouveaux enjeux 7. Recherche de collaboration avec d autres hôpitaux 8. Conclusions 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 4

5 1. Missions du service des Achats Coordination de l approvisionnement et négociation de l ensemble des fournitures, biens, travaux et services nécessaires au fonctionnement de l hôpital. champ d action très vaste Application des cadres législatifs adéquats (réglementation sur les marchés publics, droit privé, réglementation des législations sociales et fiscales) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 5

6 En outre, au sein d Erasme: Vérification et encodage des factures fournisseurs (+/ /an) Gestion de l ensemble des contrats d assurance de l hôpital (depuis 2010), Gestion de certains sinistres (incendie, dégâts des eaux, matériel) Cellule Avantages pour le personnel 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 6

7 2. Périmètre Le tableau ci-après explicite le périmètre d action du service Achats par catégorie comptable. Il s agit de : toutes fournitures généralement quelconques (en ce compris les produits pharmaceutiques). tous services (maintenance, logistique, catering, intérim, assurances ) tous travaux 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 7

8 catégories Million s en 2011 Négociation ou MP Commande Suivi (factures) Pharmacie et magasins associés 71,8 Oui (depuis fin 2009 cellule négo) Pharmacie et MMM Oui (pharmacie pour les NC) Services centraux: 49,2 Oui Oui Oui -Énergie -Autres services et fournitures (y compris contrats de maintenance, services extérieurs ) - investissements Travaux 12,5 Oui (MP ou négo) Oui Oui (avec le DIL) Ressources humaines: 17,5 RH ou Direction XX XX Contrats d intérim consultance longue durée Assurances 1,9 Oui Oui Oui 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 8

9 En théorie, tout accord généralement quelconque relatif à des travaux, fournitures et services devrait être analysé, négocié par le service des Achats. Et ceci, afin de: D une part, s assurer d une application adéquate de la législation sur les marchés publics, 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 9

10 D autre part, s assurer d un examen global du dossier (négociation sur le prix, sur les termes du contrat, anticipation des éventuels problèmes d exécution, assurances, responsabilité, résiliation ) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 10

11 En pratique, certains contrats échappent encore au service des Achats: certains contrats de consultance, intérim, leasing des véhicules de fonction Progressivement, grâce à l obligation marchés publics notamment, ces différents contrats sont également amenés à être supervisés par le service des Achats 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 11

12 3. Organigramme: organigramme simplifié de l équipe gestionnaire de l hôpital Erasme Directeur Gestionnaire Directeur financier DRH Directeur des Systèmes Informatiques Directeur du département Infrastructures et Logistiques Chef du service Achats et Assurances Chef du service Budget et Contrôle de gestion Chef du service Technique Biomédical 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 12

13 Organigramme simplifié de l équipe médicale de l hôpital Erasme Médecin Directeur Pôles et services médicaux Département infirmier Département des produits médicopharmaceutiques Paramédicaux 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 13

14 Organigramme du service des Achats et Assurances

15 Direction collégiale : directeur gestionnaire médecin directeur Le service des Achats sous l autorité directe de la direction gestionnaire Indépendance totale vis-à-vis de tous les autres départements ou services : services demandeurs d achats, services financiers Petit service: 13,4 ETP, personnel formé aux nouveaux enjeux encore trop peu nombreux 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 15

16 4. Interactions avec les différents services de l hôpital Diversité des dossiers: impossibilité d une connaissance globale de l acheteur de tous les secteurs Complexité des dossiers (objet et procédure): implication de différents intervenants nécessité d une parfaite collaboration avec les différents services de l hôpital et principalement DIL, DSI, STB, Pharmacie et bien sûr Finances mise en place ou participation aux différentes commissions (imposées par la loi ou créées sur base volontaire) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 16

17 La commission médico-pharmaceutique la C.M.P. est un organe de concertation pour les médicaments et le matériel médical, dont l existence, la composition et les missions sont définies dans les articles 24 à 28 de l arrêté royal du 4 mars 1991 modifié par les arrêtés du 20 août 2000 et du 5 juin Dans chaque hôpital sont créés : - un comité médico-pharmaceutique - un comité matériel médical possibilité de fusionner ces deux comités 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 17

18 Missions : médicaments (article 25 1) établissement et mise à jour d un formulaire thérapeutique standardisation des procédures relatives à l utilisation analyse des consommations de médicaments, par catégorie, par service, par prescripteur proposer des mesures pour améliorer la consommation et éviter les erreurs rédiger un rapport annuel et transmettre aux autorités compétentes diffuser le rapport parmi le personnel médical installer un logiciel pour le contrôle des prescriptions + utilisation réaliser des études comparatives (par rapport à des banques de données) harmoniser les stratégies avec le comité d hygiène hospitalière au sujet des antibiotiques organiser des groupes de travail intra-muros 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 18

19 matériel médical (article 27 1) cela concerne : matériel médical stérile en contact avec le patient, dispositifs implantables, dispositifs invasifs, dispositifs invasifs réutilisables établissement et mise à jour d un formulaire matériel médical standardisation des procédures relatives à l utilisation traçabilité des dispositifs implantables information des utilisateurs sur le prix de revient et le remboursement par l INAMI rédaction d un rapport annuel à transmettre aux autorités compétentes diffusion du rapport parmi le personnel médical établissement des directives relatives à la réutilisation de dispositifs médicaux réalisation des études comparatives (par rapport à des banques de données) organisation des groupes de travail intra-muros rédaction d une procédure standardisée pour les essais cliniques 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 19

20 A l Hôpital Erasme: La CMP existe depuis 1978 Organe de prise de décision pour - la sélection - l achat des médicaments et des dispositifs médicaux toute introduction des produits cités passe en commission Objectif : rationaliser l usage des médicaments et des dispositifs médicaux - formulaire thérapeutique et formulaire matériel médical - standardisation des procédures et formation plus aisée - meilleures conditions commerciales, 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 20

21 Sections créées en raison de la diversité des sujets traités mais les décisions finales Groupe AntibioThérapie Equipe nutritionnelle Comité d'hygiène Médicaments Dispositifs médicaux Bureau de la CMP Comité Médico- Pharmaceutique Section Médicaments Comité Médico- Pharmaceutique Section Matériel médical Séance plénière du Comité Médicopharmaceutique Groupe de travail Convention U/2000 Comité Médico- Pharmaceutique Essai 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 21

22 Composition : Présidée par le Médecin-Directeur ou un délégué membres permanents pharmacie, magasin matériel médical, stérilisation service des achats département infirmier, hygiène hospitalière invités membres élus le conseil médical (représentant des médecins auprès de la Direction) le conseil du département infirmier un infirmier Q. OP + Unité Soins intensifs Fonctionnement : réunion mensuelle 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 22

23 La CMP Essais Existe depuis 1984 (pas d existence légale) Aucun pouvoir de décision Sous commission de la C.M.P. pour l'organisation des essais de matériel médico - chirurgical de la réception des échantillons à la transmission des avis des utilisateurs à la C.M.P. Objectif : soulager le travail de la C.M.P. Composition : présidée par un pharmacien + membres Fonctionnement : réunion mensuelle 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 23

24 Introduction d un nouveau produit médecin chef de service Fournisseur si soutien d un médecin Demandes transmises à la C.M.P. Jugement de la C.M.P. Nouveau produit? Gain financier? Intérêt médical Essai (O/N) Oui Non Stop Lettre à la firme par les achats Informations transmises Offre de prix au Service des Achats Tableau Récapitulatif Echantillons au Magasin matériel médical C.M.P.E. Tests C.M.P. Achat Oui Décision (O/N) Non Stop 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 24

25 Hôpital Fournisseur Avantages standardisation formation du personnel partenariat hôpital / fourn. Réflexion sur utilisation cahier des charges précis dialogue bénéficiaire pour l industrie extension du marché sécurité des commandes la remise en cause est justifiée Inconvénients mobilisation personnel prise de position même si pas d avis délai pour la résolution des problèmes temps de réponse long fournisseurs veulent participer aux essais pas de contact direct avec l utilisateur mais nécessité de l appui du médecin utilisateur importance du volet économique par rapport à la qualité produit 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 25

26 Commissions supplémentaires créées à Erasme : a. Commission Avis pour Projet (CAP): décide des investissements dans une enveloppe budgétaire fixée, membres : l ensemble de la ligne N-1 du directeur gestionnaire, le Médecin Directeur, le président du Conseil médical, différents médecins désignés par ce Conseil, la directrice du département infirmier Vision globale de l investissement envisagé (coûts cachés: infrastructure, personnel, disposables; procédure d achat à suivre, impact budgétaires, financement éventuel, facturation aux patients) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 26

27 b. Cellule Facility Managment (CFM): aide à la mise en place puis à la gestion des projets de moyenne à grande importance, assure une bonne coordination de ceux-ci membres: DIL, DSI, STB, Achats, SIPP, médecin hygiéniste, directrice du département infirmier 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 27

28 c. Mobilier: achats, DIL, directrice du département infirmier, médecin hygiéniste, SIPP Achat de mobilier neuf ou récupération de mobilier existant non utilisé 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 28

29 En outre Mise en place de groupe de travail pour des dossiers spécifiques (exemple: matériel médical lourd (collaboration Achats, DIL, DSI, SIPP, médecins) Mise en place de réunions bilatérales avec les principaux interlocuteurs: DIL -> Importance d une implication de l acheteur ab initio dans les projets 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 29

30 L acheteur fait le lien entre les différentes commissions: Exemple: acceptation au CAP d un matériel médical nécessitant l utilisation de disposables; le dossier sera également traité en CMM Exemple inverse: introduction de nouveaux dispositifs médicaux en CMM qui cachent la mise à disposition gratuite d un appareil médical qui aurait dû faire l objet d un dossier CAP 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 30

31 5. Interactions avec les fournisseurs Interlocuteur privilégié des fournisseurs: négociation du prix et autres conditions; rédaction du contrat, du cahier spécial des charges anticipation des éventuels problèmes d exécution lors de la rédaction de ces documents suivi de l exécution et des éventuels problèmes (Attention: marchés publics) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 31

32 information quant aux projets d investissement ou autre de l Hôpital recherche de financement, de partenariat; 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 32

33 6. Nouveaux enjeux Sur le fond: Vue globale des dossiers d achat (TCO), financement, exécution, assurance Recherche de partenariat Recherche de tiers investisseurs (centrale énergie, rénovation réseau haute et basse tension) Créativité des modèles de collaborations (exemple: trocarts) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 33

34 Sur la forme: De + en + de procédures Marchés Publics Rigueur dans la rédaction des contrats (aspects légaux de + en + importants) Anticipation des problèmes d exécution Aide de consultants (expertise nécessaire pour des marchés spécifiques: énergie, nettoyage, travaux, ) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 34

35 Nécessité de Former le personnel en place Recruter de nouveaux profils: juriste, économiste Faire évoluer les mentalités de certains services: le service Achats est incontournable 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 35

36 7. Recherche de collaboration avec d autres hôpitaux Intérêt de se grouper: - Mêmes problèmes, mêmes contraintes, partage des tâches - Plus dans plusieurs têtes que dans une seule - Pas de réelle concurrence - Poids sur le marché 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 36

37 Attention à ne pas dépasser une taille critique, sinon devient ingérable (difficulté de faire des choix communs) 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 37

38 CONCLUSIONS Place centrale de l acheteur dans la gestion d un dossier d achat: o coordonner l ensemble des intervenants, o s assurer que chaque personne potentiellement intéressée soit informée, o veiller au respect des différentes législations o coordonner l ensemble des différents intérêts (médicaux, financiers). 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 38

39 Relations avec les différents fournisseurs ou prestataires de + en + professionnelles, procédurières : mise en place d un cadre juridique que ce soit sur base volontaire (contrat de droit privé) ou dans le cadre d un marché public. Implication dans les problèmes d exécution Nécessité de modifier le profil de l acheteur 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 39

40 MERCI DE VOTRE ATTENTION 18 & 19 octobre e symposium ASSIAPS à Bruxelles 40

Affaires générales Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165

Affaires générales Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 165 COORDONNATEUR D ADMINISTRATION GÉNÉRALE Code : ADM01 Coordonnateur d administration générale FPEADM01 Il organise, coordonne et supervise le

Plus en détail

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement Les principes clés d une fonction achats performante Document à destination des directeurs d établissement Préambule Destinataire Un directeur d établissement qui souhaite engager une démarche de plan

Plus en détail

Liège, le 22 juin 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/091

Liège, le 22 juin 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/091 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 22 juin 2015

Plus en détail

Marchés publics et soins de santé récents développements

Marchés publics et soins de santé récents développements Marchés publics et soins de santé récents développements Annabelle Bruyndonckx DePuy-Synthes Pharmacist Day 21 mai 2014 Simmons & Simmons LLP 2012. Simmons & Simmons is an international legal practice

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes Annexe 1 : les 101 s émises par les groupes Les décideurs de Propositions 5 Rendre accessible le traitement du domicile (via le pharmacie d'officine ou le médecin traitant, le carnet, le dossier, le Conserver

Plus en détail

II. Description de la mission d expertise

II. Description de la mission d expertise Termes de références Mission n 12INI136 TCHAD / Mission de diagnostic en vue de renforcer le système d approvisionnement et des stocks d ARV du niveau périphérique vers le niveau central. Demandeur : CNLS

Plus en détail

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation

Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Fiche de poste de Directeur Adjoint Adjoint au Directeur des Ressources Humaines et de la Formation Centre hospitalier (ou direction commune) : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier

Plus en détail

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins

La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins La politique pharmaceutique à l hôpital (PPH) : élémentaire pour la dispense globale de soins Eléments pour une note de politique Introduction Les médicaments prennent une place de plus en plus importante

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 C est la diversité de nos points de vue qui fait la richesse de nos professions. Les membres de notre

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP:

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Bourse de l emploi Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations: OC SONATRACH / FCP: Un Directeur Technique; Un Directeur HSE ; Un Directeur Appros & Contrats;

Plus en détail

ANNEXE 2 : COMMENTAIRES DES MEMBRES DU CNEH REPRESENTANT LES ORGANISMES ASSUREURS

ANNEXE 2 : COMMENTAIRES DES MEMBRES DU CNEH REPRESENTANT LES ORGANISMES ASSUREURS ANNEXE 2 : COMMENTAIRES DES MEMBRES DU CNEH REPRESENTANT LES ORGANISMES ASSUREURS 1 Concepts généraux Les textes actuels 1 donnent lieu à des divergences d interprétation. La problématique des dispositifs

Plus en détail

Référentiels d Interopérabilité

Référentiels d Interopérabilité INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier

Plus en détail

Le Référentiel Management/Encadrement

Le Référentiel Management/Encadrement répertoire des métiers Le Référentiel Management/Encadrement Le management/encadrement est vu comme une fonction transversale liée à l organisation et à l ensemble des familles professionnelles. Le référentiel

Plus en détail

La gouvernance se fonde sur des règles nouvelles du jeu collectif, avec une vision plus horizontale du management.

La gouvernance se fonde sur des règles nouvelles du jeu collectif, avec une vision plus horizontale du management. La fonction de directeur des soins dans la nouvelle gouvernance : Introduction La mise en œuvre de la nouvelle gouvernance dans les établissements de santé constitue un sujet de préoccupation et d interrogation

Plus en détail

Capitalisation bonnes pratiques panel établissements de santé. Kit de bonnes pratiques

Capitalisation bonnes pratiques panel établissements de santé. Kit de bonnes pratiques Capitalisation bonnes pratiques panel établissements de santé Kit de bonnes pratiques Sommaire Exemples de bonnes pratiques mises en place dans des établissements de santé 1. Médicaments et dispositifs

Plus en détail

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs Le droit de la santé au Canada Les soins de santé au Canada représentent un sujet complexe. En effet, certains services de soins de santé sont publics alors que d autres sont privés et un certain nombre

Plus en détail

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager]

Association des archivistes français. Référentiel métiers. [Archiviste manager] Page1 2009 Association des archivistes français Référentiel métiers [Archiviste manager] Vous trouverez dans ce document la liste des activités, savoirs, savoir-faire et savoir-etre correspondant au métier

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE

DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE RESIDENCE HOSPITALIERE DE LA WEISS Définition validée par : Date et Signature : F18 DEFINITION DE FONCTION : MASSEUR - KINESITHERAPEUTE 1. IDENTIFICATION DE LA FONCTION Intitulé exact de la fonction :

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES LA DELEGATION DE GESTION EN MATIERE DE RESOURCES HUMAINES AU CHU DE TOULOUSE Mylène COULAUD cadre supérieur de santé Olivier RASTOUIL directeur des ressources humaines

Plus en détail

Coordinateur Finances et Ressources Humaines

Coordinateur Finances et Ressources Humaines Coordinateur Finances et Ressources Humaines L ASSOCIATION ALIMA ALIMA (the Alliance For International Medical Action) fête ses 4 ans d existence en 2013. Depuis sa création, l association a su se développer

Plus en détail

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN 2012 ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN ACHAT PUBLIC MODULE A RENFORCER LA STRATÉGIE ACHAT DE SON ÉTABLISSEMENT : ATOUTS ET CLÉS DE SUCCÈS MODULE A RENFORCER

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

La pharmacie hospitalière

La pharmacie hospitalière La pharmacie hospitalière Pour traiter ce sujet, nous avons laissé la plume à M. Léon Wilmotte, qui, dès les premières années, a été le pionnier de la pharmacie hospitalière sous la direction du Pr M.

Plus en détail

Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur

Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur Annexe 1 Cadre d emploi de recrutement Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur Le pôle «politiques publiques et prospective» a en charge l accompagnement

Plus en détail

Renforcer la fonction achats en établissement de santé

Renforcer la fonction achats en établissement de santé Nouvelle version Renforcer la fonction achats en établissement de santé Kit de déploiement V2 Préambule au kit établissement V2 La présente version du kit de déploiement intègre les retours d expérience

Plus en détail

Rôle et statut du médecin coordinateur et conseiller en MRS.

Rôle et statut du médecin coordinateur et conseiller en MRS. Rôle et statut du médecin coordinateur et conseiller en MRS. Groupe de travail mixte «MCC» 12/2010 : mutualités, médecins, médecins coordinateurs, pharmaciens, INAMI, SPF Santé Publique, MR-MRS 1 Obligations

Plus en détail

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA

Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale. Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA Accueil et Formations du personnel recruté en Stérilisation Centrale Présenté par Dany GAUDELET et le Dr. Julien MOLINA PLAN Introduction Réglementation Circuit du personnel Procédure de Formation Accueil

Plus en détail

Le site emploi de référence des professionnels de santé

Le site emploi de référence des professionnels de santé Le site emploi de référence des professionnels de santé www.staffsante.fr www.staffsante.fr QUI SOMMES-NOUS? Le généraliste du recrutement santé sur Internet Staffsanté met en relation les recruteurs et

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation Céline Michel, pharmacien hospitalier clinicien Charline Artoisenet, pharmacien hospitalier clinicien Université Catholique de Louvain, Cliniques

Plus en détail

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A)

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A) 14 Ressources Humaines Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de permettre l'atteinte des objectifs de l'entreprise par la mobilisation des ressources et des compétences nécessaires,

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

POSTE CADRE SUPERIEUR

POSTE CADRE SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DEPARTEMENT DES RESSOURCES HUMAINES APPEL A CANDIDATURES POSTE CADRE SUPERIEUR N 11-2014 SKTM-CS/I Shariket Kahrab wa Taket Moutadjadida SKTM Le présent appel à candidatures vise à sélectionner

Plus en détail

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre

AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA HOSPI-PLAN Déclaration de sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Objectif CBU & T2A : Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM 4ème édition : Jeudi 20 novembre 2008

Plus en détail

Liège, le 6 novembre 2012. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2012/127

Liège, le 6 novembre 2012. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2012/127 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 6 novembre 2012

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E)

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Mai 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) Réalisation : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Participer à la prise

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF DE NUIT

DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF DE NUIT Juin 2002 DEFINITION DE LA FONCTION INFIRMIER(E) CHEF DE NUIT Réalisée par : Direction Département infirmier A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale L'infirmier(e)

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX Ce document est établi dans le cadre d une volonté de coopération mutuelle afin d apporter les meilleurs services aux

Plus en détail

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche 11 e comité régional achats HCL Lyon Sud - 29 Avril 2015 1 Le Territoire de la CHT Haute

Plus en détail

Achats Industriels Efficacité et Sécurité

Achats Industriels Efficacité et Sécurité Achats Industriels Efficacité et Sécurité Mes domaines d intervention Achat de maintenance Achat investissement Achat de sous-traitance Mon expertise en achats industriels Elaboration de cahiers des charges

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées NA (mission régionale) Appui à l élaboration d

Plus en détail

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations :

Annonces internes. Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations : Bourse de l emploi Annonces internes Sonatrach recherche pour sa Direction Coordination Groupe Associations : ASSOCIATION SONATRACH / CNPC, GROUPEMENT OC-TOUAT : Un Directeur Adjoint Développement, Un

Plus en détail

Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Fourniture de repas en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile RÉGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Procédure adaptée Marché à bons de commande Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015-124

APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015-124 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 24 août 2015

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/137 DÉLIBÉRATION N 07/003 DU 9 JANVIER 2007, MODIFIÉE LE 2 FÉVRIER 2010, LE 5 JUILLET 2011 ET LE 7 OCTOBRE 2014,

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

PCA opiacés de l hôpital au domicile. du patient douleur chronique d oncologie. Procédure unifiée de prise en charge

PCA opiacés de l hôpital au domicile. du patient douleur chronique d oncologie. Procédure unifiée de prise en charge PCA opiacés de l hôpital au domicile du patient douleur chronique d oncologie Procédure unifiée de prise en charge Restaurant Bout du Monde le 27 octobre 2015 Objectifs, critères d inclusions et d exclusions

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé

Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé Les mécanismes de financement, le cadre comptable et financier des établissements de santé Alain Tessier Mars 2015 A partir de 2004 les établissements de santé publics et privés ont mis en œuvre un nouveau

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE Ha Phuong HOANG Département de pharmacie clinique Université de pharmacie de Hanoi 29/03/2015 1 LA VISITE EN BELGIQUE 1. Duration: 2 semaines

Plus en détail

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat.

La politique de gestion contractuelle a préséance sur la présente politique d achat. POLITIQUE D ACHAT Date d émission : 4 octobre 2011 Date d entrée en vigueur : 4 octobre 2011 Service émetteur : Service de la trésorerie Numéro de référence : 01.221 / J-77-2C INTRODUCTION En 1995, la

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

Répartition des temps des missions

Répartition des temps des missions Le temps alloué au médecin coordonnateur est-il compatible avec ses missions? 1 ère partie : analyse et calcul de sa charge de travail Le décret ministériel du 27 mai 2005 relatif à la qualification aux

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE

CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE CAHIER DES CHARGES MISSION D APPUI AU DEPLOIEMENT DU DECRET DU 7 NOVEMBRE 2012 RELATIF A LA COMPTABILITE BUDGETAIRE ET LA COMPTABILITE PUBLIQUE 1. Présentation de l Anses L'Anses, Agence nationale de sécurité

Plus en détail

5. Liste de contrôle (version août 2012)

5. Liste de contrôle (version août 2012) 5. Liste de contrôle (version août 2012) Cette liste de contrôle est destinée aux pharmacies d officine. Elle peut toutefois aussi s avérer utile pour la période d assistanat effectuée à l hôpital. Comment

Plus en détail

La prestation sur mesure Les pôles

La prestation sur mesure Les pôles biomédical La prestation sur mesure Les pôles Le pôle gestion biomédicale Pôle gestion biomédicale Achat, maintenance, matériovigilance, qualité, formation des utilisateurs Des fonctions indispensables,

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE JONZAC CAHIER DES CHARGES

CENTRE HOSPITALIER DE JONZAC CAHIER DES CHARGES CENTRE HOSPITALIER DE JONZAC CAHIER DES CHARGES CONSULTATION POUR L ATTRIBUTION DE PRESTATIONS DE SERVICES Lot n 1 : LA GESTION D UNE BOUTIQUE DE PRESSE Lot n 2 : DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS ET

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Utiliser les circuits courts en restauration collective 20 Juin 2013 CNFPT Rhône-Alpes Grenoble

Utiliser les circuits courts en restauration collective 20 Juin 2013 CNFPT Rhône-Alpes Grenoble Utiliser les circuits courts en restauration collective 20 Juin 2013 CNFPT Rhône-Alpes Grenoble Acheter local & rédiger un cahier des charges techniques dans le respect de la réglementation des marchés

Plus en détail

Politique nationale et internationale sur le bon usage des antibiotiques : quoi de neuf?

Politique nationale et internationale sur le bon usage des antibiotiques : quoi de neuf? Politique nationale et internationale sur le bon usage des antibiotiques : quoi de neuf? Journées Régionales d Infectiologie 2015 Prof. Céline PULCINI (Infectiologie, Nancy) Au niveau international Au

Plus en détail

Charte des partenariats industriels

Charte des partenariats industriels Charte des partenariats industriels L Assistance Publique Hôpitaux de Paris, acteur majeur de la recherche biomédicale en France, est un partenaire privilégié et naturel des acteurs industriels qui lui

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile?

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? 1 Création de valeur Le Groupe Lea au service de votre mobilité Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? Une tendance de fond : se recentrer sur son métier de base pour créer de la valeur

Plus en détail

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL. principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL. principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Freddy SERVEAUX Dr Brigitte NELKEN Françoise SAINTWRIL La contractualisation interne et le principe de subsidiarité au bénéfice des pôles d activité Mardi 16 novembre 2010

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service»

Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» Domaine 1. «Conduite de la définition et de la mise en œuvre du projet d établissement ou de service» DANS LE RESPECT DU PROJET ET DU FONCTIONNEMENT DE LA PERSONNE MORALE, EN CONFORMITE AVEC LA LEGISLATION

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Liste des indicateurs de qualité en hygiène hospitalière dans les hôpitaux aigus

Liste des indicateurs de qualité en hygiène hospitalière dans les hôpitaux aigus Liste des indicateurs de qualité en hygiène hospitalière dans les hôpitaux aigus Cahier des charges : Définitions, consignes de remplissage et éléments de preuve Chaque hôpital doit rassembler, dans un

Plus en détail

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER FINANCE DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER cteur administratif et financier Autres primes Total fixe Vaiable Intéressement Participation Moyenne 45 11 22 116,3 4,4 116,9 23,4 24,2 137,8 6,2 9,1 144,2

Plus en détail

ARMEN vague 3 Simplification du processus achat - Nord Livrable court

ARMEN vague 3 Simplification du processus achat - Nord Livrable court ARMEN vague 3 Simplification du processus achat - Nord Livrable court Présentation de l équipe Segment SPA Nord PARRAIN Yves Gaubert Responsable pôle finance et BDHF FHF LEADER Benoit Rault Directeur adjoint

Plus en détail