Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle"

Transcription

1 Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE

2 Plan de l exposé 1. Le contexte au C.H.U. de Liège 2. Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au C.H.U. de Liège 3. Les avantages d un DMI 4. Conclusions

3 Plan de l exposé 1. Le contexte au C.H.U. de Liège 2. Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au C.H.U. de Liège 3. Les avantages d un DMI 4. Conclusions

4 Contexte au C.H.U. de Liège Le CHU de Liège est un hôpital : universitaire d une capacité de 925 lits implanté sur 6 sites dont 3 d hospitalisation Contexte informatique avant 2004: informatique administrative centralisée absence d une informatique institutionnelle pour les applications cliniques prise de rendez-vous papier informatique médicale et administrative éclatée, par service, et non prévisionnelle absence de gestion transversale de l exploitation de l information

5 Contexte au CHU de Liège Mai 2003: sur proposition du (nouvel) Administrateur Délégué, approbation par le Conseil d Administration d un Plan Stratégique Organisationnel (plan COS) : Mise en route basée sur 22 projets institutionnels, issus de groupes de travail pluridisciplinaires, dont le projet DMI. 4 axes de travail: Performance des activités cliniques Soins aux patients Aspects organisationnels (procédures, compétences et motivation) Aspects financiers

6 Contexte au CHU de Liège au centre des 4 axes, l information :

7 Contexte au CHU de Liège L audit informatique (SeGI ULg) Objectifs: Analyser les forces et les faiblesses Plan d action et d organisation Mise en place de structures Plan Stratégique Informatique; Evaluation des projets transversaux; Gestion prévisionnelle des projets; Réflexion institutionnelle en termes de besoins et non en termes d outils

8 Contexte au CHU de Liège Une structure de coordination est mise en place pour les projets informatiques, la Gestion du Système d Information (GSI). Le projet DMI s appuie sur celle-ci. Plan stratégique Informatique (PSI) Commission GSI Comités de pilotage Bureau GSI nouveaux projets, technologie

9 Contexte au CHU de Liège Le Bureau GSI: s appuie sur 4 structures opérationnelles: SPI: Service Projets et Informations SAI: Service des Applications Informatiques ATI: Architecture Technique et Informatique SIME: Service des Informations Médico- Economiques coordonne ces structures coordonne les projets informatiques institutionnels

10 Contexte au CHU de Liège La Commission GSI: avalise la politique et la stratégie en matière informatique, exprimées au travers d un plan stratégique informatique (PSI) (en cours d élaboration) aide à fixer les plannings de développement aide à fixer les priorités en fonction des besoins et ressources institutionnelles

11 Le SIMÉ : positionnement dans l institution

12 Le SIMÉ dans l Institution

13 Le SIMÉ : secteurs et missions Direction Secteur Codage et Nomenclature Signalétique patient Résumés cliniques (RHM, RPM, SMUR) Secteur Exploitation des données Statistiques à destination interne et externe Conventions INAMI Exploitation des données à des fins scientifiques Conventions de recherches Exploitation d un Data Warehouse Aide aux cliniciens à l analyse statistique Secteur Gestion des Dossiers Médicaux Gestion du dossier médical (hors contenu) Archives médicales

14 Plan de l exposé 1. Le contexte au C.H.U. de Liège 2. Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au C.H.U. de Liège 3. Les avantages d un DMI 4. Conclusions

15 Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au CHU de Liège L implémentation du projet DMI est découpée en 6 lots: LOT 1: un serveur de résultats (biologie clinique, Imagerie médicale, Médecine nucléaire et Anatomie pathologique) LOT 2: un dossier médical LOT 3 : une gestion des ressources avec Lot 3a: une gestion des rendez-vous patients et multisite Lot 3b: une gestion des lits en temps réel LOT 4: la prescription et l administration des médicaments LOT 5: la prescription de biologie clinique et des examens médico-techniques LOT 6: une gestion des soins avec Lot 6 a: un dossier infirmier Lot 6 b: un dossier paramédical Lot 6 c: la gestion des repas

16 Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au CHU de Liège Objectifs du paperless par rapport au plan stratégique : Axe patient : Tendre vers une exhaustivité du DMI Optimiser le taux d utilisation Axe finance : Personnel : minimiser les coûts Apprentissage organisationnel : Intégrer l équipe des archives à un projet institutionnel Faire évoluer le métier (informatisation) Augmenter la motivation au travail (formations) Processus interne : Optimiser le circuit de l information Juguler et diminuer l espace d archivage

17 Dossier médical Suppression du circuit papier - Paperless Indexation des documents scannés

18 Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au CHU de Liège Domaine Bilan Lot 1: Serveur de résultats Lot 2 : Dossier médical Déploiement finalisé Déploiement finalisé 2 nd tour lot 2 Déploiement finalisé Les améliorations demandées continuent à être prises en charge (maintenance évolutive). Paperless Tous services couverts à l exception de l Ophtalmologie (en cours) Scannage du passé Lot 3a : Gestion des rendez-vous Lot 3b : Gestion des lits en temps réel Tour de Salle - Wireless En cours Déploiement finalisé (RDV médicaux et paramédicaux) Déploiement finalisé Déploiement finalisé Lot 4 : PIM et PAM (médicaments) En cours de préparation, pilote en cours depuis février 2012 Lot 5 : Prescription des analyses et des examens complémentaires Lot 6 : Plan de soins Lot 6a: Dossier Infirmier Lot 6b: Dossier Paramédical Lot 6c: Gestion des repas Hospitalisation : en cours de déploiement Ambulatoire : en cours de déploiement Phase pilote en cours Déploiement finalisé (fonctionnalités lot 2) Finalisation document référence fin 2012

19 Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au CHU de Liège Lots 1, 2, 3 Clôturés 6b: dossier paramédical Clôturé Lot 3b - Gestion des lits en tps réel/wireless Clôturés Lot 3a -RDV centralisés et décentralisés Clôturé Lot 2 partie 1 - DMI min.commun Clôturé Lot 2 2 nd tour à finalité paperless Clôturé Lot 1 Clôturé 09/ / / / / / / / / / /2009

20 Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au CHU de Liège Lots 4, 5, 6 En cours ou à venir Lot 5 Prescriptions biologie clinique et examens complémentaires Lot 6a Dossier Infirmier Informatisé Lot 4 PIPAM Lot 6c G repas / / / / / /2015

21 Dossier médical Intégration (connexion) des appareils Service Connexions réalisées O.R.L. Vidéonystagmographes, Tympanométres, Endoscopes Ex. Connexions en cours Images d endoscopies en salle d opération Connexions en cours d analyse Pneumologie EFR (Epreuves fonctionnelles respiratoires) Médecine physique & Neurologie EMG, Potentiels évoqués Cardiologie Coronarographies, Echographes, ECG : site ST ECG : autres sites Gynécologie Echographes (images et biométries) Gastro-Entérologie Images d endoscopie digestive Neurologie Somnolter, Polysomnographes EEG Urologie Urodynamique Echographes Endocrinologie Ophtalmologie Echographes Tout l appareillage du service Rhumatologie Questionnaires patients Tous Photos

22 Gestion du prélèvement ASSOCIATION = Étiquette tube code-barrée SÉCURITÉ Bracelet patient code-barré

23 Matériel Wireless dans les unités de soins Dossier infirmier informatisé Travail dans le couloir, la chambre, les salles de garde Travail avec l informatique combinée au chariot ou l informatique seule

24 Plan de l exposé 1. Le contexte au C.H.U. de Liège 2. Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au C.H.U. de Liège 3. Les avantages d un DMI 4. Conclusions

25 Les avantages d un DMI 1. L intégration et la transmission de l information dans le dossier patient sont facilitées : Intégration de l information : Le dossier du patient est accessible rapidement (parc informatique important = nombreux points d accès) Outils d aide au protocole: modèles de protocoles paramétrables, reconnaissance vocale, outils de suivi de validation pour les secrétaires.

26 Les avantages d un DMI Transmission de l information entre acteurs internes - contexte multisite: Dossier patient unique, transversal (utilisé par toutes les disciplines) Accessible depuis l extérieur par les médecins de l institution si nécessaire (portail Citrix) Transmission de l information vers l extérieur - médecins généralistes: Envois des protocoles au médecin traitant via messagerie sécurisée Possibilité d intégration dans un système d échange d information (ex: Projet Réseau Santé Wallon)

27 ENVOI VERS LES DESTINATAIRES VIA CONNEXION MEXI Dossier médical: structuration/rubricologie

28 Les avantages d un DMI Enregistrement RHM = données RCM, DI-RHM, Urgences, données de personnel, données administratives requiert une grande cohérence entre toutes ces données Avantages pour le DI-RHM par exemple : structure en épisodes de soins, créés sur base de la gestion des lits; Dossier Infirmier Informatisé et extractions automatiques,

29 Les avantages d un DMI Enregistrement des informations pour le RCM par exemple : liste des termes porteurs de sévérité, Valorisation financière BMF et activité justifiée Listes termes «clic droits»

30 Qualité du dossier patient et performance Un dossier patient global, unique, facile d accès, a très certainement aidé à améliorer la performance de l hôpital : activité justifiée Finalisation déploiement Dossier médical (mars 2007)

31 Qualité du dossier patient et performance Un dossier patient global, unique, facile d accès a très certainement aidé à améliorer la performance de l hôpital : diminution des durées moyennes de séjour Finalisation déploiement Dossier médical (mars 2007)

32 Les avantages d un DMI 2. Gestion de l information: Passage d un système de traitement de texte à un système de saisie d information structuré : recherche transversale d informations dans le dossier du patient exploitation des données

33 Les avantages d un DMI Exploitation et analyses des données du DMI Type de Demandes 1. Externes Rapports divers ou fichiers de données (INAMI, SPF Santé Publique) Statistiques hospitalières du SPF Santé Publique 2. Internes Projet institutionnel «Tableau de bord» Les services médicaux Listes de patients (études, ) Statistiques internes Carnet de stage (assistants médecin) 2 types d extractions : ponctuelles ou récurrentes

34 Les avantages d un DMI Exploitation et analyses des données du DMI Objectif Fournir les informations demandées - rapidement - tout en respectant la sécurité des données Proposer une aide à l analyse des informations

35 Statistiques hospitalières Mère - Enfant

36 Statistiques hospitalières Mère - Enfant

37 Statistiques hospitalières Mère Enfant Disponibilité de l information

38 Statistiques hospitalières Mère Enfant Disponibilité de l information

39 Les avantages d un DMI 3. Structuration - harmonisation des procédures dans le service Harmonisation multisite Utilisation de protocoles-type (modèles de protocoles opératoires à choix multiples, liste de traitements, formulaires communs de prescription) Systématisation de la saisie d information Utilisation conditionnée par une formation Salle de formation

40 Les avantages d un DMI 4. Transparence dans la prise en charge du patient Vue d ensemble sur l «histoire» du patient: consultations, hospitalisations, actes techniques, protocoles opératoires (par spécialité ou chronologique) Possibilité d isoler certaines informations (antécédents, allergies, ) Visibilité de la liste des demandes d examen et des réalisations Vue sur les rendez-vous planifiés (passés et futurs) Dossier médical informatisé organisé de manière précise et commune à chaque service Vérification quotidienne du classement des événements dans les dossiers de tous les patients hospitalisés.

41 Les avantages d un DMI 5. Respect des règles de déontologie: traçabilité des accès Actions: Système d identification des utilisateurs via un login et mot de passe personnel historisation des accès Elaboration d une charte «Ethique et Sécurisation des données» dont la signature conditionne l octroi de l accès au DMI Pour les accès depuis l extérieur: signature de la Charte + attribution d un lecteur de carte d identité électronique (authentification forte) Possibilité, à tout moment, de demander à la direction médicale la liste des personnes ayant consulté son dossier médical Création d une cellule de contrôle des accès afin d éviter toute dérive d utilisation Sensibilisation/rappel lors des séances de formation

42 Plan de l exposé 1. Le contexte au C.H.U. de Liège 2. Le projet «Dossier Médical Informatisé» (DMI) au C.H.U. de Liège 3. Les avantages d un DMI 4. Conclusions

43 Les avantages d un DMI La mise en place du projet DMI a une action directe sur les 4 axes suivants : Utilisation conditionnée par une formation adéquate Gain de temps (tél, déplacements ) et duplications d actes évitées, diminution des durées de séjour, Axe finance Axe apprentissage organisationnel DMI Dossier unique, accessible à tous en temps réel, de façon sécurisée dans toute l institution Axe patient Dossier médical, prescription : Réduction des délais et des recopiages, contribution à la coordination et la continuité des soins, démarche collective structurée et coordonnée (démarche qualité), amélioration de l organisation Axe processus interne

44 Merci de votre attention

45

46 2. Illustrations

47 Illustration serveur de résultats: Résultats de biologie clinique

48 Illustration serveur de résultats: IRM

49 Postes informatiques installés dans les salles d opération Stations monobloc et stations 42 (remplacement négatoscope) Station 42 Poste monobloc

50 Consultation ORL Dossier médical Structuration des données : Les vidéonystagmographes

51 Dossier médical Structuration des données : Consultation rhumatologie

52 Les avantages d un DMI

53 Salles de formation

54 Dossier médical Intégration des échographies de gynécologie

55 Matériel Wireless dans les unités de soins Tour de salle, prescriptions,

56 Dossier médical Intégration des ECG

57 Dossier médical Intégration des ECG

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Séminaire SIM 07 FMP de Fès, le 02 juin 2007 Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Auteurs : Mme Drissia ELACHEJAI Ingénieur en chef Centre Hospitalier Ibn

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I.

L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc. G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc Partage d expériences G. MOLLERS Conseiller Sécurité S.I. L archivage électronique au sein des Cliniques universitaires Saint-Luc

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Scénarios des activités pédagogiques en ligne Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Intervenants Équipe e-learning Christiane Mathy, collaboratrice mais aussi: Enseignante en informatique de gestion Maître

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) SECRETAIIRE MEDIICALE ET MEDIICO--SOCIIALE REFERENTIIEL ACTIIVIITES--COMPETENCES-- EVALUATIION METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions A. Désignation du métier

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON Profils IHE Retour d expérience CHU BESANCON Contexte Centre Hospitalier Universitaire de BESANCON 4800 agents 1200 lits sur deux sites Parc applicatif composite nécessitant des interfaces multiples :

Plus en détail

Devenez l architecte de votre dossier patient

Devenez l architecte de votre dossier patient Couverture Fonctionnelle - Droits d accès - Agenda - Tableau de bord - Bureautique - Gestion du PMSI - Prescriptions - Exploitations & statistiques - Atelier objets Devenez l architecte de votre dossier

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience

Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience Logiciels multisites, mutualisation des données et besoins fonctionnels Retour d expérience B. Gauthier SELAS BIO86 Laboratoire Gauthier Souchaud Polyclinique de Poitiers 86 000 POITIERS bgauthier@bio86.fr

Plus en détail

Livret d accueil des stagiaires

Livret d accueil des stagiaires Livret d accueil des stagiaires SOMMAIRE : I/ Présentation du service II/Le métier de manipulateur III/ Modalités d encadrement IV/ Votre stage V/ Bilan global de votre stage I/ Présentation du service

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

DPI Sciences Pharmaceutiques

DPI Sciences Pharmaceutiques DPI Sciences Pharmaceutiques Villars 10 10 sept. 08 08 Dr P. Cohen Chef de projet DOPHIN FHVi Facteurs clés de succès d un SICL Adéquation clinique Adéquation métier Moyens Besoins utilisateurs Processus

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Les hôpitaux des armées en France Historique L ancien hôpital 1988 Projet de reconstruction 22 Février 1995 Lancement du projet 10 mai 1995 Programme d infrastructure

Plus en détail

R.O.I : retour d expérience et. Hôpitaux Universitaires de Genève. Directeur des systèmes d information

R.O.I : retour d expérience et. Hôpitaux Universitaires de Genève. Directeur des systèmes d information WELCOME R.O.I : retour d expérience et réflexions actuellement menées aux Hôpitaux Universitaires de Genève Dr Benoît Debande Dr. Benoît Debande Directeur des systèmes d information Le ROI des WELCOME

Plus en détail

Informatisation du dossier infirmier dans les hôpitaux : état des lieux

Informatisation du dossier infirmier dans les hôpitaux : état des lieux Informatisation du dossier infirmier dans les hôpitaux : état des lieux B. Folens, M. Lardennois, N. Besri 2 Contexte Plan pluriannuel destiné à améliorer l attractivité de la profession infirmière (28

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

Un exemple d échange d images régional

Un exemple d échange d images régional Un exemple d échange d images régional Jeudi 13 octobre 2011 Vincent Guillerme Directeur des ventes Imagerie Médicale France vincent.guillerme@mckesson.fr Agenda L activité imagerie de McKesson PACS Territoire

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

SOMMAIRE ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE... 3 PROJET «CIRCUIT DU MEDICAMENT»... 15

SOMMAIRE ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE... 3 PROJET «CIRCUIT DU MEDICAMENT»... 15 SOMMAIRE ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE... 3 LE PERIMETRE... 4 LA PROSPECTIVE... 5 LES AXES DE TRAVAIL... 5 LES PROJETS RELATIFS A L ORGANISATION DE LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT... 6 PROJET «CIRCUIT

Plus en détail

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet L hôpital Pierre-Paul Riquet : une nouvelle ère du soin Positionné au cœur du site de Purpan, l'hôpital Pierre-Paul Riquet

Plus en détail

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis

au c œur des 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 Jacques E.ANDRE - Consultant, Hoptimis Le DOSSIER MEDICAL PARTAGE au c œur des SYSTEMES d INFORMATION et des RESEAUX de SANTE: MYTHE ou REALITE 1er Symposium International sur les NTIC et le Management Hospitalier ALGER 15-16 Mai 2004 INTRODUCTION

Plus en détail

Mise en œuvre de l accréditation dans un laboratoire de biologie médicale privé

Mise en œuvre de l accréditation dans un laboratoire de biologie médicale privé Mise en œuvre de l accréditation dans un laboratoire de biologie médicale privé SELARL ANALYS / SELARL ANALYS-I Une démarche d accréditation multisites Journée du 29 Juin 2010 Thierry Avellan tavellan@free.fr

Plus en détail

ANNUAIRE TELEPHONIQUE

ANNUAIRE TELEPHONIQUE Hôpitaux Universitaires Paris Seine Saint Denis HUPSSD Unité de Coordination Onco-Gériatrique (UCOG 93) ANNUAIRE TELEPHONIQUE SOMMAIRE - Hôpital René Muret - Hôpital Avicenne - Centre Hospitalier Intercommunal

Plus en détail

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité

La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité La gestion documentaire les bases d'un système de management de la qualité 8 ème journée professionnelle de l ANTAB - 21 Octobre 2011 Fatima TOUBAIS Ingénieur qualité Accréditation des Laboratoires Direction

Plus en détail

Déploiement des TIM dans les pôles aux HUS

Déploiement des TIM dans les pôles aux HUS Déploiement des TIM dans les pôles aux HUS Journée «DIM d Alsace 2014» 4 novembre 2014 Service de santé publique HUS F.Binder-Foucard, H.Lefèvre, P.Tran Ba Loc, C.Weidmann, G. Nisand Plan Contexte Objectifs

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis

STACCINI Pascal UFR Médecine Nice Université Nice-Sophia Antipolis 3.2 : S initier à l organisation, la mise en œuvre et l utilisation d un système d information Chapitre 3 : Systèmes d information Systèmes d information hospitaliers (S.I.H.) STACCINI Pascal UFR Médecine

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

Liège, le 23 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/073

Liège, le 23 avril 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/073 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 23 avril 2015

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE DU CHR CITADELLE POUR LES ANNEES 2011-2013

PLAN STRATEGIQUE DU CHR CITADELLE POUR LES ANNEES 2011-2013 PLAN STRATEGIQUE DU CHR CITADELLE POUR LES ANNEES 2011-2013 Plan stratégique pour les années 2011-2013 p. 1/38 1. INTRODUCTION Le C.H.R. de la Citadelle est un hôpital public constitué en intercommunale.

Plus en détail

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier

CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier CliniPACS : distribution sécurisée d'images DICOM en réseau local hospitalier P. PUECH, JF. LAHAYE, JC. FANTONI [2], L. LEMAITRE CHRU de Lille [1] Plateau commun d Imagerie médicale - Hôpital Claude Huriez

Plus en détail

Informatisation et pharmacie hospitalière

Informatisation et pharmacie hospitalière Systèmes d information Éléments de l informatisation du lieu d activité professionnelle Informatisation et pharmacie hospitalière Petit Abir CHU Amiens - Université de Picardie mai 2007 Quelques chiffres

Plus en détail

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1 FORMATIONS SILLAGE GENOIS PLANNING 2 au 6 février 2015 RÉF. INTITULÉ DE LA FORMATION LUNDI 2 FÉVRIER 2015 MARDI 3 FÉVRIER 2015 MERCREDI 4 FÉVRIER 2015 JEUDI 5 FÉVRIER 2015 VENDREDI 6 FÉVRIER 2015 SIL15DINJ

Plus en détail

Liège, le 4 février 2015 APPEL INTERNE / EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/003

Liège, le 4 février 2015 APPEL INTERNE / EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/003 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 4 février 2015

Plus en détail

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS

La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, Le 03 avril 2014. Direction générale de l offre de soins - DGOS La position et la stratégie française Yannick Le Guen, sousdirecteur, DGOS. Le 03 avril 2014 Session Santé Numérique : quelle est la place de la France en Europe? Etat des lieux et comparatifs La position

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

DOPASYS une solution modulaire

DOPASYS une solution modulaire DOPASYS une solution modulaire DOPA-SOINS Dossier de soins informatisé Gestion des prescriptions informatisées Gestion des observations médicales Contrôle de l ordonnance Dispensation et délivrance Questionnaire

Plus en détail

Evaluation des stages hospitaliers par les étudiants en médecine

Evaluation des stages hospitaliers par les étudiants en médecine Evaluation des stages hospitaliers par les étudiants en médecine A partir du lundi 28 octobre, vous devrez évaluer votre stage d externe du premier trimestre effectué entre le 01/08/2013 et le 27/10/201.

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 POLYCLINIQUE DU MAINE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 POLYCLINIQUE DU MAINE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 POLYCLINIQUE DU MAINE 4 avenue des francais libres Bp 1027-53000 - Laval MAI 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation

La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation La Pharmacie Clinique en Belgique : Pratique et Formation Céline Michel, pharmacien hospitalier clinicien Charline Artoisenet, pharmacien hospitalier clinicien Université Catholique de Louvain, Cliniques

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS

INTITULE DU POSTE. Directeur adjoint chargé du système d information NATURE DU POSTE LOCALISATIONS DRH/ RRH service RH / Fait le 09/04/2010 PROFIL DE POSTE INTITULE DU POSTE Directeur adjoint chargé du système d information Pourvu A pourvoir NATURE DU POSTE LOCALISATIONS Centre Hospitalier de Saint

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

admission directe du patient en UNV ou en USINV

admission directe du patient en UNV ou en USINV Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon

Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Les problèmes de l accès aux soins en milieux urbains: l expérience de la consultation Jean Guillon Dr Adeline Scanvion Praticien Hospitalier au CHU de Nantes CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 En service au CHU de Nantes depuis 2009 Déployé sur les CHU de la DIRC HUGO 2012-2013 (Brest, Angers, Poitiers, Tours, Rennes) Acheté par l AP-HM Marseille,

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES

PROFIL DE POSTE PRATICIEN ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES ETABLISSEMENT CENTRE HOSPITALIER PUBLIC DU COTENTIN (CHPC) CHERBOURG (50) Deuxième établissement hospitalier de Basse-Normandie. SPECIALITE RECHERCHEE Anatomie et cytologie pathologiques (ACP). COMPETENCES

Plus en détail

Dossier de Presse Mars 2010

Dossier de Presse Mars 2010 Dossier de Presse Mars 2010 www.cegedim-logiciels.com Contacts Presse CEGEDIM LOGICIELS MEDICAUX Christine COURTELARRE Marketing et Communication Tél. : 01 49 09 28 67 christine.courtelarre@cegedim.fr

Plus en détail

Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion.

Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion. Comment exploiter la standardisation de l'informatique pour en faciliter la gestion. Un partage d expérience. Didier Goies Directeur Informatique CNDG 1. POURQUOI? Agenda Décision de normaliser les échanges

Plus en détail

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ 1. Synthèse Objectif : du personnel EMPLOPER recenser le nombre d ETP (rémunérés et disponibles) et le nombre de personnes,

Plus en détail

institut national de jeunes sourds de Paris

institut national de jeunes sourds de Paris institut national de jeunes sourds de Paris Mise en place d un dossier unique informatisé de l élève à l institut national de jeunes sourds de Paris CAHIER DES CHARGES Page 1 sur 10 Le présent document

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE. pour développer et pérenniser les centres de santé

UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE. pour développer et pérenniser les centres de santé UN NOUVEAU MODÈLE ÉCONOMIQUE pour développer et pérenniser les centres de santé LES SOINS DE PREMIERS RECOURS CARACTÉRISTIQUES ET RÔLE DES CENTRES DE SANTÉ Les différentes formes d exercice médical regroupé

Plus en détail

Réorganisation du processus de transfusion sanguine au Liban

Réorganisation du processus de transfusion sanguine au Liban Réorganisation du processus de transfusion sanguine au Liban Cahier des charges du Logiciel Médico Technique Rédigé en collaboration avec Cahier des charges du Logiciel Médico Technique La procédure d

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

CERTIFICATIONS EN SANTE

CERTIFICATIONS EN SANTE CERTIFICATIONS EN SANTE INSTITUT CLAUDIUS REGAUD Délégation Qualité David VERGER 20-24, rue du Pont Saint-Pierre 31052 TOULOUSE cedex 05-61-42-46-22 Verger.david@claudiusregaud.fr CLAUDIUS REGAUD, PÈRE

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la Santé. règlement Intérieur des ôpitaux

Royaume du Maroc Ministère de la Santé. règlement Intérieur des ôpitaux Royaume du Maroc Ministère de la Santé règlement Intérieur des ôpitaux Ce Document reprend l intégralité des dispositions de l arrêté du Ministère de la Santé N 456-11 du 2 Rajeb 1431 (6 juillet 2010)

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de

Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Référence : DG/SOIN/MED/MAN/32 V1 Livret d Accueil de l Etudiant Infirmier Unité de Soins Intensifs de Cardiologie (USIC) & Centre de la Douleur Thoracique Mars 2013 Mars 2013 1 Mot d accueil de Mme PRONOST

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Cahier des charges des charges National pour l informatisation des services d urgences

Cahier des charges des charges National pour l informatisation des services d urgences Cahier des charges des charges National pour l informatisation des services d urgences Version 1.1 Diffusion Restreinte (document de travail) Pour validation Générale (validé) X Remerciements au Groupe

Plus en détail

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 1 Pourquoi faire évoluer le contrôle de gestion? T2A Nouvelle Gouvernance

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES

L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT EN 15 QUESTIONS - RÉPONSES CONTEXTE 1. Pourquoi avoir élaboré un guide sur l éducation thérapeutique du En réponse à la demande croissante des professionnels de santé

Plus en détail

SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/09/2009 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/09/2009 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/09/2009 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT --- Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins --- CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Isabelle GIBAUD Consultante au Syndicat Interhospitalier de Bretagne Co-chair vendor IHE-FRANCE Sommaire 1 Périmètre

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Santé» CSSS/11/ DÉLIBÉRATION N 11/66 DU 20 SEPTEMBRE 2011 RELATIVE AU TRAITEMENT DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL RELATIVES À LA SANTÉ PAR

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Département Paramédical Sainte-Élisabeth. www.henallux.be

Département Paramédical Sainte-Élisabeth. www.henallux.be Département Paramédical Sainte-Élisabeth www.henallux.be Sommaire département paramédical Sainte-Élisabeth Introduction.... 5 Namur, une ville aux multiples facettes... 5 INFIRMIER(E) ET SAGE-FEMME...

Plus en détail