Journées de formation DMP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journées de formation DMP"

Transcription

1 Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012

2 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé pluri-professionnelles, centres de santé, pôle de santé Réseaux de santé Réseaux Régionaux de Cancérologie, le Dossier Communicant de Cancérologie Télémédecine Filière de soins, ex. prise en charge de l Accident Vasculaire Cérébral «prise en charge plus ou moins complexe d un usager du système de santé nécessitant la mobilisation de plusieurs professionnels de santé qui dépendent d organisations différentes et indépendantes» 2

3 Une organisation «cousue main», agile Secteur paramédical, Inf. Kiné,.. SSIAD,.. HAD, équipes mobiles SIH Aidants (voisin, famille,..etc.) MEDECIN TRAITANT Hôpital, clinique SIH PATIENT Médecin généraliste ou spécialiste SIH MDPH, EHPAD, CLIC,.. Urgences Médicales SIH.Et les services sociaux, les équipes APA, MSP, Poles et centres de santé SIH 3

4 Enjeux et besoins Quelques focus Circulation des informations Conditions à respecter Respect des droits de la personne Sécurisation des échanges, intégration des référentiels nationaux Identification du patient Identification des acteurs et des organisations Authentification des acteurs Identification de l offre de soins Ensemble des référentiels d interopérabilité promut par l ASIP santé 4

5 Circulation des informations entre les acteurs de la prise en charge Principes Pharmacien Radiologue Médecins spécialistes Patient MSP, centre santé Social Entourage/Aidants Psycho-social PSIAD Para-médicaux Médecin coordinateur Médico-social Médecin traitant Equipe d appui à la coordination Réseau de santé Hôpital 5

6 Urbanisation les principes Respect du droit des usagers du système de santé Le respect de la vie privée est un droit fondamental, reconnu notamment par le code de la santé publique à l article L alinéa 1. Il découle du principe du respect de la vie privée des règles strictes d échange des données de santé à caractère personnel (principe dit du «secret partagé»). Ainsi, l article L du code de la santé publique pose trois régimes d échanges des données de santé à caractère personnel : l échange de données de santé en dehors d un établissement de santé, l échange de données de santé entre professionnels de santé exerçant au sein d un même établissement de santé, l échange de données de santé au sein d une maison ou d un centre de santé. Le Dossier Médical Personnel : institué par la loi du 13 août 2004 pour faciliter les échanges d'information entre professionnels de santé, éviter les actes redondants et agir contre les interactions médicamenteuses. Conçu pour faciliter l'accès du patient à ses données de santé, il entend aussi l'inciter à participer davantage à sa prise en charge et à devenir acteur de sa propre santé. 6

7 Urbanisation les principes Réseaux de santé Comptes-rendus Fiches métier,.. PPS Médecin Traitant LGC DMP compatible Autres PS LPS DMP compatible Professionnel de santé Etab.de santé SIH DMP compatible ou WebPS Professionnel de santé Logiciel Coordination DMP compatible Equipe d appui Logiciel métier DMP compatible Medico-social Transmissions Alertes Socia l Logiciels métier Chaque acteur utilise son logiciel métier DMP/MSS compatible pour partager (DMP) ou échanger (MSS) des informations utiles à une prise en charge coordonnée 7

8 Urbanisation les principes Réseaux de cancérologie, DCC Registre des essais cliniques Reco. bonnes pratiques cliniques Données observation surveillance Patient Fiche RCP DCC LPS CR- ACP Médecin traitant Pilotage National Gestion régionale LPS LPS Professionnel de santé prenant en charge le patient Plateau technique Autre spécialiste Module RCP 8

9 Urbanisation les principes Maisons de Santé Pluriprofessionnelles Le modèle intégré Simplifie les fonctions de partage et de pilotage Difficulté potentielle à satisfaire les besoins fonctionnels de certains métiers Le modèle distribué Chaque acteur utilise un composant de dossier médical et de facturation qui lui est propre Les fonctions de coordination sont réduites à la notion d agenda et le partage d information s appuie sur le DMP et l échange sur la MSS Difficulté : deux outils d agenda pour le professionnel 9

10 Urbanisation les principes RASS et ROR Médecin traitant, spécialiste MSP, centre de santé Appui à la coordination Etablissements de santé, Clinique,.. Médico-social et Social LGC SI MSP Logiciel coordination SIH Logiciel métier Acteurs et organisations : données certifiées Répertoire des Acteurs Sanitaires Social (RASS) Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) Offres de soins (annuaire) En cible, chaque acteur dispose dans son logiciel métier de données synchronisées avec le RASS et le ROR. En alternatif, les données du RASS et ROR sont accessibles via un portail spécialisé ou mise en œuvre dans des applications dédiées 10

11 Urbanisation les principes Interopérabilité, déploiement du CI-SIS dans les logiciels Un document PDF ou Word n a de sens que pour l œil humain Partager ou échanger des informations à l aide d un document structuré autorise l exploitation de son contenu par les logiciels différents selon une logique métier Déclenchement d action sur valeur de contenu (alerte sur valeur de résultat de biologie) Intégration d informations sans ressaisie (antécédents ) Présentation de documents multiples dans une vue métier (historique de résultats de biologie, ligne de vie, PPS ) Support à l évaluation (indicateurs) Bénéfices Interopérabilité des logiciels du marché Qualité de l information Absence de ressaisie Chaque acteur utilisant un logiciel implémentant le cadre d interopérabilité peut s inscrire dans tout processus de coordination de la prise en charge, dans différentes communautés d acteurs, sans re-saisie d information il dispose de fonctionnalités adaptées à sa pratique. Il choisit son équipement parmi l offre du marché. 11

12 Urbanisation les principes Enrichissement progressif du CI-SIS Résultats de travaux menés en collaboration avec les entités nationales responsables et représentatives Travaux qui se poursuivent En partenariat avec la HAS Volet de Synthèse Médicale (expérimenté en région Centre AAP «DMP en région») En relation avec la SFIL Résultats de biologie En relation avec l InCA Compte-rendu d anatomopathologie Fiche RCP En relation avec la SFD/ANCRED Bilan diabète En relation avec la société française de Pneumologie Fiche surveillance du Syndrome de l Apnée du Sommeil (SAS) En partenariat avec le CNGOF (documents dèjà réalisés à soumettre à concertation) : Synthèse de la grossesse Synthèse travail et accouchement Synthèse enfant post-accouchement Synthèse mère post accouchement Hospitalisation du post-partum (mère) 12

13 Application des principes d urbanisation Les bénéfices identifiés, ex. les MSP MSP, centre de santé Des offres logicielles répondant aux besoins des organisations pluriprofessionnelles existent. Des évolutions doivent être entreprises pour répondre au cadre légal Le soutien à la mise en œuvre des systèmes d information ne relève pas d une problématique industrielle, mais d une démarche d aide à la conduite du changement S assurer que les logiciels choisis par les nouvelles organisations sont réellement conformes à leurs besoins tels que définis par notre étude Renforcer le support méthodologique aux organisations pour sécuriser l aboutissement de leur projet Actions de soutien Labellisation des solutions logicielles sur un mode déclaratif Documents types destinés aux porteurs de projet 13

14 Application des principes d urbanisation Les bénéfices identifiés, ex. les réseaux de santé Limites du dossier médical partagé Responsabilité du traitement des informations partagées assumée par l entité réseau de santé pour le compte de l ensemble des acteurs en réseau Cloisonnement Double-saisie (logiciel métier, dossier partagé) Spécificité des implémentations régionales freinant les logiques de standardisation des offres logiciels Spécificité des connecteurs logiciel métier -> dossier partagé, multiplication des coûts Freine le déploiement des logiciels métier auprès des PS Impossibilité d associer le patient et les aidants à la gestion de ses informations Solutions Les services DMP et MSS mettent en œuvre des règles le partage et d échange des informations médicales dans le respect des responsabilités de chaque acteur Le dispositif est national accessible à tous les PS Le PS utilise son logiciel métier pour consulter et alimenter le DMP sans ressaisie d information Le cadre d interropérabilité standardise les implémentations des connecteurs au DMP et MSS, les industriels ne développent qu une fois. Leur logiciel est homologué DMP-Compatible. Chaque logiciel métier intégre(ra) en standard un connecteur DMP et MSS Les logiciels métiers offrent de nouveaux services à valeur ajoutée Le patient accède au DMP 14

15 Application des principes d urbanisation Les bénéfices identifiés, ex. télémédecine Eviter au maximum la multiplication des gisements de données (coûts, problématiques d hébergement et de conservation) et rechercher la mutualisation des fonctions pour tout projet de collaboration Si le DMP et la messagerie sécurisée (MSS) peuvent satisfaire le besoin, il convient d éviter de s exposer à des coûts supplémentaires et inutiles. Alors que toute plateforme réinstalle de facto du cloisonnement Dans ce contexte, le compte rendu du professionnel sollicité doit (cf décret) être stocké dans chacun des SI des participants (demandeur, sollicité) peut se transmettre par messagerie sécurisée Centrer le SI Télémédecine sur des fonctions de type planification des actes, visio conférence et partage d image Penser mutualisation des fonctions de Télémédecine pour plusieurs activités de Télémédecine. Particulièrement souligné pour le partage des images DICOM (pour le Scan, l IRM echo ) et Non DICOM (lecture de lame anapath, plaie en dermatologie, ECG ) et la visio conférence (consultation AVC, consultation gériatrie ) L utilisation du logiciel métier (SIH, LGC, ) facilite la collecte des informations pour les PS (limite les ressaisies, manipulations de fichiers, temps passé et sources d erreurs) 15

16 Application des principes d urbanisation Les premières actions à privilégier S approprier le DMP et ses fonctionnalités Intégrer avant tout la contribution du DMP et de la MSS à l organisation collaborative Partage versus échange Déployer l usage de la CPS Quels documents : Synthèse médicale, Suivi de pathologie, PPS, résultats de laboratoire, Diagnostic complet sur l état d informatisation des acteurs des organisations impliquées dans un projet (logiciel DMP Compatible, messagerie sécurisée?) Accompagner le développement des usages, faire le bilan des besoins non couverts Avant de penser développement de solution, penser projet médical, organisation et processus (mutualisation des activités et échelle de coût,..) 16

Coordination des soins, DCC: des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs?

Coordination des soins, DCC: des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs? Coordination des soins, : des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs? Journée Nationale des Industriels 15 novembre 2012 Favoriser l échange et le partage d information médicale

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Prise en charge pluri-professionnelle Besoins forts de coordination Radiologue, biologiste

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire

Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire Cadre régional d urbanisation des SIPS en Pays de la Loire L urbanisation Construire un système d information qui réponde à un usage identifié, qui soit cohérent et adaptable dans le temps. Démarche :

Plus en détail

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014

Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 Mise en œuvre du Dossier Communiquant en Cancérologie (DCC) 7 Octobre 2014 1.Caractéristiques de la cible dcc 2.Le DCC, un service de l Espace Numérique Régional de Santé 7 Octobre 2014 3 ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

Au service du parcours des patients

Au service du parcours des patients Au service du parcours des patients GCS TSA - ENRS Aquitaine Rencontres Inter-régionales ASIP Santé 10 avril 2014 Paris AQUITAINE Le projet Les outils PAERPA Qui fonctionne en AQUITAINE 2eme tranche, démarrage

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre

Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Séminaire URPS Poitou-Charentes Samedi 8 décembre Du partage de l information aux outils de médecine à distance : quelles pratiques recouvre le terme d e santé? Synthèse de l intervention de l ASIP Santé

Plus en détail

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG

Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension. Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Système d Information des réseaux de santé Eléments de compréhension Auteur : Isabelle LE ROUX Bruno XOUAL Laureen WELSCHBILLIG Positionnement des acteurs ARS pilotage stratégique Stratégie de santé régionale

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie

La e-santé en Picardie. Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie La e-santé en Picardie Christian HUART Sous-Directeur SI ARS de Picardie 04 octobre 2012 Definitions de la télésanté OMS : La télé santé c est le management et le support à la santé au niveau National

Plus en détail

Système d Information des Réseaux de Santé

Système d Information des Réseaux de Santé Système d Information des Réseaux de Santé Cadre National Septembre 2011 V 0.0.7 SOMMAIRE 1 Synthèse... 3 2 Préambule... 6 2.1 Le système d information des réseaux de santé : problématique commune à l

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux Espace Numérique Régional de Santé Son contenu & ses enjeux Eléments de contexte Institut Paoli Calmettes - 10 Juin 2010 Présentation de Jean-Yves Robin, directeur général de l'asip Santé du 19/01/2010

Plus en détail

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012

Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 Séminaire d orientation stratégique de l URPS médecins libéraux de Poitou-Charentes 8 décembre 2012 I. Enjeux de la E-santé II. Bilan 2008-2012 de la E-santé et des SIS en Poitou-Charentes III. Perspectives

Plus en détail

Système d Information des Réseaux de Santé

Système d Information des Réseaux de Santé Système d Information des Réseaux de Santé Cadre National Septembre 2011 V 1.0.0 SOMMAIRE 1 Synthèse... 3 2 Préambule... 6 2.1 Le système d information des réseaux de santé : problématique commune à l

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Juin 2013 / V1 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Juin 2013 / V1 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté :

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD Mai 2013 1 2 S informer sur le DMP Préparer votre q ALIMENTATION établissement Sur le site dmp.gouv.fr espace Structure

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

La e-santé pour communiquer

La e-santé pour communiquer GCS e-santé BRETAGNE Professionnels de la santé, du médico-social, en structure ou en libéral... La e-santé pour communiquer Présentation des services e-santé en Bretagne BIPS², réseau très haut débit

Plus en détail

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE

La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain. 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE La Révolution Numérique Au Service De l'hôpital de demain 18-19 JUIN 2013 Strasbourg, FRANCE Le développement de la e-santé : un cadre juridique et fonctionnel qui s adapte au partage Jeanne BOSSI Secrétaire

Plus en détail

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon

GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon GCS e-sante LR ARS LR 2013 Un logiciel communiquant RCP en région Languedoc-Roussillon Rappel: Priorités du schéma directeur des Si en région LR: a) Faciliter l orientation du patient dans le système de

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L Identifiant National Santé (INS) Delphin HENAFF-DARRAUD Point du programme sur l INS Le constat L absence d identifiant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace!

Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Dossier Médical Personnel une réalité partagée en Alsace! Mardi 14 Février 2012 L accompagnement des professionnels de santé sur le terrain M. Gaston STEINER directeur d Alsace e-santé(gcs) Le DMP, socle

Plus en détail

Avancement du projet DCC/DMP. Rencontres Interrégionales Jeudi 15 mars 2012

Avancement du projet DCC/DMP. Rencontres Interrégionales Jeudi 15 mars 2012 Avancement du projet DCC/DMP Rencontres Interrégionales Jeudi 15 mars 2012 Cadre du chantier DCC/DMP (rappel) Un accord de partenariat entre l ASIP Santé et l INCa signé en décembre 2009 Mise en commun

Plus en détail

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif

La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif La nécessité d un schéma d urbanisation des SI de santé régionaux Pierre Boiron Directeur du GCS D-Sisif Les objectifs assignés au SDSI A. Parcours de Santé/Social et coordination Recueillir et partager

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Atelier de Prospective n 7. Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé?

Atelier de Prospective n 7. Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé? Atelier de Prospective n 7 Jusqu où le dossier informatisé peut il favoriser la coordination des acteurs de santé? Aujourd hui et demain Aujourd hui : Déploiement : Les DPI sont en cours de généralisation

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR. Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014

Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR. Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014 Le Dossier de Coordination des Réseaux Poitou-Charentes Web DCR Journée des réseaux SFGG 8 avril 2014 Web DCR DPUR: Historique Projet muri et initié par le Financé par l ARS via la fédération des réseaux

Plus en détail

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Définitions Objectifs d un SIH Description : architecture structurelle fonctionnelle Technique Enjeux

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU SERVICE

MISE EN ŒUVRE DU SERVICE MISE EN ŒUVRE DU SERVICE Dossier Communicant de Cancérologie (DCC) et Dossier Médical Personnel (DMP) DÉFINITION DE LA CIBLE 2013-2015 - PRÉSENTATION DÉTAILLÉE Septembre 2013 plan cancer Mesure 18 : Personnaliser

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Le 31 octobre 2014 La Bourgogne, territoire de soins numérique La Bourgogne fait partie des 5 régions lauréates de Territoire de Soins Numérique (TSN). La région va recevoir un soutien

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPD Mars 01 Le Dossier Médical Personnel : pour améliorer la prise en charge des résidents Depuis 008, les établissements d hébergement

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux TÉLÉMÉDECINE: UN PROJET MÉDICAL DE TERRITOIRE Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Télémédecine Contexte: National: loi, décret (définition de 5 actes,

Plus en détail

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion

Plus en détail

PAERPA 9-10-19. Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014

PAERPA 9-10-19. Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014 PAERPA 9-10-19 Atelier 5 «SI, coordination et amélioration des conditions de travail des professionnels» mardi 29 avril 2014 1 Sommaire Présentation PAERPA Site projet PAERPA Besoins SI qui ont émergé

Plus en détail

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville

DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins de ville Les logiciels DMP-compatibles La plateforme e-learning La plateforme e-doc La cartographie DMP Pour en savoir plus dmp.gouv.fr DMP Compatibilité : une offre logicielle qui couvre la majorité des médecins

Plus en détail

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE?

QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Séminaire Aristote 12 juin 2013 QUEL RÔLE DONNER À LA TÉLÉMÉDECINE DANS NOTRE SOCIÉTÉ ACTUELLE? Jean-Pierre Blanchère Coordinateur Département «e-santé et domotique» Pôle TES Justifications de la télémédecine

Plus en détail

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Présentation Rencontres Inter Régionales Mardi 24 septembre 2012 ASIP Santé Pôle Projets & Coordination des Soins Ordre du jour 1 Présentation de la MSS 2 Principes fonctionnels

Plus en détail

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel

Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel Phase pilote de mise en œuvre du service «Dossier Communicant de Cancérologie» du Dossier Médical Personnel Cahier des charges Janvier 2011 Mesure 18 : Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine Premières rencontres - Aquitaine. TIC & Santé, Bordeaux 20 Juin 2008 Dossier Communicant en Cancérologie Plan d action national et déclinaison régionale JL Renaud-Salis, Réseau de Cancérologie d Aquitaine

Plus en détail

Sommaire. Guide d aide à la mise en œuvre du service DCC 03/08/2015 2 / 62

Sommaire. Guide d aide à la mise en œuvre du service DCC 03/08/2015 2 / 62 Sommaire 1 Introduction... 4 1.1 Objet du document... 4 1.2 Guide de lecture... 4 2 Rappel du cadre DCC/DMP... 5 3 Principes et enjeux des logiciels de professionnels de santé communicants... 7 3.1 Une

Plus en détail

Système d information des réseaux de santé. Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011.

Système d information des réseaux de santé. Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011. Système d information des réseaux de santé Journée Nationale des Industriels 18 octobre 2011. Les acteurs au service du patient différents profils, différentes missions, différentes organisations Radiologue

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

une nouvelle étape pour la e-santé.

une nouvelle étape pour la e-santé. CPS 3 : attester d une identité professionnelle pour faciliter les échanges d information, une nouvelle étape pour la e-santé. Agir ensemble pour soigner mieux Déroulé Intervenants Dr Jean-Yves ROBIN,

Plus en détail

Introduction. Philippe DOMY

Introduction. Philippe DOMY Introduction Philippe DOMY Le constat «L hôpital français, en général, ne saurait ni acheter ni gérer un projet SI.» Le constat Et pourtant, sur le papier, la France dispose de nombreux atouts. 1/3 Les

Plus en détail

Homologation, référencement,. Gestion des incidents de sécurité. lundi 23 avril 2012

Homologation, référencement,. Gestion des incidents de sécurité. lundi 23 avril 2012 Homologation, référencement,. Gestion des incidents de sécurité lundi 23 avril 2012 Ordre du jour Gestion de de la sécurité à l ASIP Le pilotage de la sécurité à l ASIP La PSI L organisation Retour d expérience

Plus en détail

Soirée d information URPS ML

Soirée d information URPS ML Modifiez le style du titre Soirée d information URPS ML «Accompagnement à l Informatisation des Pôles et Maisons de Santé» 09/10/2014 GCS e-santé Pays de la Loire - document de travail 1 Modifiez le style

Plus en détail

Le Dossier Médical Personnel

Le Dossier Médical Personnel Le Dossier Médical Personnel Présentation du DMP Vidéo 2 Le DMP : c est parti! En 2011, les premiers pas du DMP > Accès pour les professionnels de santé via leur logiciel homologué «DMP-compatible» (web

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA

FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA FICHE ACTION PROJETS SYSTEME D INFORMATION DELEGUES AU RESEAU ESPACE PAR SISRA Le réseau est membre fondateur du GCS Plate-forme SISRA avec les trois CHU de la région, le CRLCC Léon Bérard et une association

Plus en détail

Messagerie sécurisée de santé. Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013

Messagerie sécurisée de santé. Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013 Messagerie sécurisée de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 14 Février 2013 14 février 2013 Table ronde Les enjeux d une messagerie universelle au service de la coordination des acteurs Dr

Plus en détail

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou

HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou 1 HIMSS- WoHIT le : 3 avril 2014 Olivier Zmirou Alsace e-santé Le GCS Alsace e-santé développe une expertise reconnue dans les technologies de l information et de la communication appliquées à la santé.

Plus en détail

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité

mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité mise en œuvre de l arrêté relatif au management de la qualité Réunion nationale des OMEDIT 26 mai 2011 Valerie Salomon Bureau Qualité et sécurité des soins Sous direction du pilotage de la performance

Plus en détail

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France

Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Jeudi 4 et vendredi 5 juillet 2013 Paris Bercy Centre Pierre Mendès France Directeur par intérim du GCS e-santé Picardie stephane.routier@esante-picardie.com 13 ETP 1M Groupement Coopération Sanitaire

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne

La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne La première consultation de grossesse: Intérêts du Dossier Périnatal Informatisé de Bourgogne Thomas Desplanches Sage-femme (Maïeuticien) Cellule d évaluation du réseau périnatal de Bourgogne C.H.U Dijon.

Plus en détail

professionnelles Un espace de confiance commun pour toutes les messageries Décideurs en établissement de santé

professionnelles Un espace de confiance commun pour toutes les messageries Décideurs en établissement de santé MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Un espace de confiance commun pour toutes les messageries professionnelles Décideurs en établissement de santé Pourquoi sécuriser les échanges dans l

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012. esante.gouv.fr

Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012. esante.gouv.fr Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012 Mobilité Mobilité Pourquoi? Les outils mobiles envahissent les linéaires high tech physiques et virtuels Les Smartphones et les tablettes sont entrés dans les

Plus en détail

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne

Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne Dossier de presse Saint-Brieuc, le 21 juillet 2014 Lancement de Sterenn, solution de télémédecine de la région Bretagne La communauté de santé de Bretagne se mobilise pour la télémédecine, au service des

Plus en détail

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement

Forum panafricain sur le leadership et le management de l action gouvernementale. Forum des secrétaires généraux de gouvernement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Forum panafricain sur le leadership et le management de

Plus en détail

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé

SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé SI des établissements Impact des référentiels d interopérabilité et de sécurité de l ASIP Santé Jean-François Parguet Directeur pôle Référentiels Architecture & Sécurité de l ASIP Santé Sommaire Dématérialisation

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois

SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois SYSTEMES D INFORMATION EN SANTE Journée régionale du 12 janvier 2012 - Blois La télémédecine au service des soins de 1 er recours et de l aménagement du territoire dominique.depinoy@acsantis.com Pourquoi

Plus en détail

Le DMP est-il structuré?

Le DMP est-il structuré? ÉTUDES Le DMP est-il structuré? Séminaire AUDIPOG 9 avril 2015 Chantal Coru, ASIP Santé Une nécessité car 1. Optimisation et sécurisation de la prise en charge des usagers (interactions médicamenteuses,

Plus en détail

A.M.I. La solution A.M.I. et le programme Hôpital Numérique

A.M.I. La solution A.M.I. et le programme Hôpital Numérique A.M.I. La solution A.M.I. et le programme Hôpital Numérique ÆGLÉ Informatique médicale - FRANCE 3, avenue des Béguines BP 28555 95892 Cergy-Pontoise Cedex Tél. : +33 (0)1 34 20 25 00 - Fax : +33 (0)1 34

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

La réflexion éthique et l encadrement juridique relatifs au partage des données de santé à caractère personnel et à l accès aux données de santé

La réflexion éthique et l encadrement juridique relatifs au partage des données de santé à caractère personnel et à l accès aux données de santé La réflexion éthique et l encadrement juridique relatifs au partage des données de santé à caractère personnel et à l accès aux données de santé Jeanne BOSSI, Secrétaire Générale ASIP Santé Septième école

Plus en détail

Gestion des données médicales

Gestion des données médicales Santé Publique Informatique Médicale Gestion des données médicales Stéfan DARMONI Professeur d Informatique Médicale, Faculté de Médecine de Rouen Tous droits réservés Laboratoire LITIS EA4108 & LIMICS

Plus en détail

Le Dossier Médical Personnel et la sécurité

Le Dossier Médical Personnel et la sécurité FICHE PRATIQUE JUIN 2011 Le Dossier Médical Personnel et la sécurité www.dmp.gouv.fr L essentiel Un des défis majeurs pour la réussite du Dossier Médical Personnel (DMP) est de créer la confiance des utilisateurs

Plus en détail

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE

CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS. Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 1 /13 CHARTE DES UTILISATEURS DU DOSSIER INFORMATISE SOINS PALLIATIFS Du Réseau ARCADE NFORMATISE «SOINS PALLIATIFS» Page 2 /13 Préambule Le dossier informatisé constitue

Plus en détail

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015 www.esante-lr.fr 1 Pourquoi un GCS? Missions générales : Réponse technique aux adhérents du GCS e-santé Apporte sa compétence

Plus en détail

GCSTélésantéLorraine. La Télémédecine et la Télésanté en Lorraine

GCSTélésantéLorraine. La Télémédecine et la Télésanté en Lorraine GCSTélésantéLorraine La Télémédecine et la Télésanté en Lorraine Quels actes de télémédecine Décret du 19 octobre 2010 Quelques définitions La téléconsultation : un médecin donne une consultation àdistance

Plus en détail

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents.

Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents. Cahier des charges du système d information des maisons et pôles de santé pluriprofessionnels et des centres de santé polyvalents Décembre 2011 Classification : Public 1 / 90 Synthèse ASIP Santé Une lettre

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale Agenda. esanté c est quoi? 2. Les piliers du programme esanté Contenu du programme esanté Démarche: une vision de long terme couplée à une approche pragmatique et progressive

Plus en détail

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS

PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS Ateliers de prospective PLACE DE LA TÉLÉMÉDECINE DANS L ORGANISATION DES SOINS : LA TÉLÉMÉDECINE PERMET-ELLE DES ORGANISATIONS DE SOINS PLUS PERFORMANTES? Dr Pierre SIMON Président de l'association nationale

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

GCS e-santé ARCHIPEL. Présentation du SI régional de télésurveillance. 26/06/2015 Système d'information régional de télésurveillance 1

GCS e-santé ARCHIPEL. Présentation du SI régional de télésurveillance. 26/06/2015 Système d'information régional de télésurveillance 1 GCS e-santé ARCHIPEL Présentation du SI régional de télésurveillance 26/06/2015 Système d'information régional de télésurveillance 1 UNE SOLUTION GLOBALE la santé connectée aux services des patients 26/06/2015

Plus en détail

PRÉSENTATION TECHNIQUE DES LOGICIELS AGRÉÉS «AUDIPOG» - version 2014 -

PRÉSENTATION TECHNIQUE DES LOGICIELS AGRÉÉS «AUDIPOG» - version 2014 - Association des Utilisateurs de Dossiers Informatisés en Pédiatrie, Obstétrique et Gynécologie PRÉSENTATION TECHNIQUE DES LOGICIELS AGRÉÉS «AUDIPOG» - version 2014 - AUDIPOG Faculté de médecine Lyon Est

Plus en détail

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012

Le DMP en Bretagne. Assemblée générale ANIORH. Vendredi 7 Décembre 2012 Le DMP en Bretagne Assemblée générale ANIORH Vendredi Ordre du Jour 1- Présentation du DMP 2- Déploiement du DMP en Bretagne 3- Présentation de la démarche en établissement 4- Présentation de la démarche

Plus en détail

Référentiels pour les SI de santé. Point de situation, évolutions, maintenance

Référentiels pour les SI de santé. Point de situation, évolutions, maintenance Référentiels pour les SI de santé Point de situation, évolutions, maintenance 8 février 2011 Référence : Référentiels ASIP - JNI Rédacteur : ASIP/PRAS Version : v 1.0.0 Classification : non sensible /

Plus en détail