Référentiels d Interopérabilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Référentiels d Interopérabilité"

Transcription

1 INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier et 29 janvier 2010 Phast 17, rue du Louvre PARIS 1 er

2 Formation MOA Présentation de Phast Pour ceux qui ne connaissent pas encore Phast, on rappelle que cette association qui a presque 20 ans d existence réunit les professionnels hospitaliers dans le but de mettre en œuvre toute action visant à faciliter la circulation des données du domaine pharmaceutique. A ce titre, Phast suscite les consensus nécessaires entre usagers et acteurs de l informatique hospitalière pour élaborer ou participer à l élaboration de standards d échange. Ainsi Phast assure-t-il aujourd hui la maintenance des standards PN13/SIPh2, CIOsp (médicament) et CIOdm (dispositif médical). Plus récemment Phast a élaboré, avec les acteurs de l achat hospitalier, un ensemble de standards et de services, M.I.O., visant à fiabiliser la dématérialisation des marchés de fournitures. Phast a suivi le mouvement d internalisation des standards : il contribue désormais à l élaboration des standards internationaux auprès d organisations telles qu IHE, HL7, ISO, pour toutes les questions concernant les messageries et référentiels pharmaceutiques. Le succès des standards impulsés par Phast réside dans le fait que l association réunit, tout à la fois, au sein de ses groupes d experts, les prestataires (éditeurs) et les utilisateurs (professionnels hospitaliers). Ce succès tient aussi au fait que Phast accompagne le standard depuis sa conception nationale ou internationale jusqu à sa mise en œuvre sur sites : les «contrôleurs» vont vérifier la validité des messages et des objets échangés entre les applications, dans les établissements eux-mêmes. Entre conception et mise en œuvre, la formation constitue une étape décisive. C est la raison pour laquelle Phast organise régulièrement, à l attention de divers publics, ici les maîtrises d ouvrages de l informatique hospitalière, des sessions de formation.

3 Présentation de la formation Du master data management... La gestion des référentiels est une préoccupation qui gagne tous les secteurs d activité. Dans les grandes entreprises, de la production au service commercial, tous les collaborateurs doivent pouvoir consulter un catalogue produits unique, portant tous les descriptifs nécessaires. Ce qui vaut pour le catalogue produit, vaut pour les annuaires, interne ou externes et tous les objets partagés par les différentes fonctionnalités du système d information de l entreprise. Cette préoccupation du monde des entreprises porte le nom de master data management... et elle s applique aujourd hui pleinement au système d information de santé.... au référentiel du SIH... Les modules du circuit informatisé du médicament doivent communiquer entre eux, certes grâce à des messageries appropriées, mais également avec un descriptif de l objet médicament qui supportera toutes les actions qui s y rapportent, de l approvisionnement jusqu à l administration, en passant par la prescription et la dispensation. Mêmes causes mêmes effets pour les dispositifs médicaux : de l approvisionnement, à la pose d une prothèse, en passant par la traçabilité, il faut également un objet partagé, que l établissement ait fait le choix d un intégré ou que ces fonctions soient partagées par des applicatifs distincts.... et du SIS Cette exigence n est pas cantonnée au SIH de l établissement : c est une exigence du SIS, le Système d Information de Santé. Comment allons nous rendre compatibles nos fichiers avec les impératifs d échanges qui s imposent à l hôpital : facturation des rétrocessions, DMP, EDI fournisseurs, reporting vers les tutelles, bases de connaissances, réseaux? Une seule réponse : Dans tous les cas, à un instant t, il faut que l ensemble des partenaires de l échange, quels qu ils soient, aient bien des dictionnaires parfaitement synchronisés. De la théorie à la pratique Pour passer de la théorie à la pratique, beaucoup d ingrédients sont requis : une architecture adéquate, des applications intégrant des référentiels, les référentiels eux-mêmes, des services de distribution, des dispositifs de contrôle tiers, des services externes synchronisés. Sans oublier que tout ça doit marcher d un même pas avec les évolutions des technologies, l élargissement des périmètres fonctionnels des applications, l approfondissement de la standardisation internationale... C est l objectif de cette formation que de décrire ce passage de la théorie à la pratique : quelques mots d introduction pour poser les principes et les architectures puis le programme décline les solutions, les méthodologies de mises en œuvre, les garanties associées. Une formation orientée «métier» Cette déclinaison ne constitue pas un cours d informatique : les référentiels sont là pour servir des fonctionnalités, que celles-ci soient orientées patients, logistiques, finances. C est sous cet angle fonctionnel que sont étudiés leurs contenus, leurs déploiements, leurs implémentations. C est ce qui permet de rattacher les éléments apportés par la formation au contexte de chacun des établissements, aux objectifs des acteurs impliqués dans le schéma directeur... et d apporter un facteur supplémentaire de succès à la gestion des projets d informatisation Formation MOA

4 Formation MOA FAQ A qui s adresse la formation? A la maîtrise d ouvrage informatique des établissements de santé publics et privés. 2 - Quels sont les domaines couverts par la formation? La formation vise à la résolution des exigences relatives à la T2A et au CBU. De ce fait, elle se situe à l intersection de deux axes : l architecture et les données pharmaceutiques. 3 - Quels sont les professionnels concernés? Tous ceux qui participent activement à la gestion du projet d informatisation, qu ils soient orientés «technique» (chef de projet informatique, DSI) ou «fonctionnels» (pharmaciens hospitaliers ou DIM). 4 - Une compétence informatique est-elle requise? La formation vise des objectifs fonctionnels et décisionnels, aussi les interventions ne nécessitent-elles pas de connaissances particulières. S il est fait appel à quelques concepts issus du monde de l informatique, ceux-ci sont préalablement explicités. 5 - Quels sont les objectifs généraux de cette formation? - Fournir les concepts autour de la maîtrise des référentiels, des architectures orientées service, la notion de MDM (master data management), les perspectives de standardisation internationale (IHE-pharmacie, XDS, CTS ) - Fournir une réponse immédiate avec la description des référentiels en vigueur (CIOsp & CIOdm) et des outils d arbitrage (contrôleur). 6 - Les aspects «métiers» sont-ils pris en compte? Prenons l exemple de la prescription en DCI : Le standard Phast-SIPh2v2 décrit l intégralité du circuit du médicament à partir d une prescription en DCI. CIOsp fournit les éléments descriptifs du médicament, y compris dans ce contexte «DCI». Cette formation présentera les étapes de ce «circuit en DCI» en détaillant les éléments clés de son bon fonctionnement. Elle abordera également la «prescription en générique». 7 - Les échanges entre le SIH et l extérieur sont-ils abordés? Prenons l exemple de la facturation des rétrocessions à l Assurance Maladie via les échanges informatisés au standard B2 : La formation détaillera comment CIOsp assure le lien entre la facturation à l assurance maladie et les processus de soins de l hôpital. : Intégration des données du fichier UCDnx dans CIOsp, vérification de la cohérence des données UCDnx/CIOsp avant distribution, facilitation et fiabilisation de l intégration par les éditeurs. 8 - Qu apporte la formation à un gestionnaire des DM? La formation traite tout d abord des éléments clés du circuit du DM dans ses variantes caractéristiques : - La traçabilité du DM est au cœur du sujet. Elle est mise en perspective des différents processus que croise le DM, marchés, approvisionnements, stérilisation, salle d opération, recueil des actes, facturation, FICHSUP et FICHCOM de la T2A. - La formation aborde ensuite le rôle central du référentiel CIOdm : Quelle est la position de ce référentiel par rapport aux diverses applications du circuit informatisé du DM? Comment le référentiel va-t-il assurer l identification des DM sans équivoque en situation réelle?

5 Programme 1 ère Session : Dispositifs médicaux (14 janvier 2010) CBU, T2A & Système d Information Hospitalière (SIH) Gestion des référentiels dans le SIH : Master Data Management (MDM) MDM appliqué au circuit informatisé des dispositifs médicaux (DM) Circuit des dispositifs médicaux : Modélisation simplifiée Etude de cas : Production de «Fichcomp» Référentiel CIOdm : Structure Référentiel CIOdm : Contenu Référentiel CIOdm : Installation Mentions des standards au CCTP 2 ème Session : Spécialités pharmaceutiques (29 janvier 2010) CBU, T2A & Système d Information Hospitalière (SIH) Gestion des référentiels dans le SIH : Master Data Management (MDM) MDM appliqué au circuit informatisé du médicament Prescription en DCI Etude de cas : Production de «Fichcomp» Facturation des rétrocessions & Hors-GHS Référentiel CIOsp : Structure Référentiel CIOsp : Contenu Monitoring : le Contrôleur Standard Référentiel CIOsp : Installation Mentions des standards au CCTP Horaires : 09H45-16H30 Déjeuner : Plateaux repas pris sur place Conférenciers : Olivier BOUX Nicolas CANU Anne MAHEUST Franck GENER - Médecin chargé de missions, GCS Emosist - Consultant informaticien, Phast - Pharmacienne, Phast - Pharmacien, Phast Formation MOA

6 Formation MOA Bulletin d inscription Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité Agrément de formation continue : n Etablissement : Frais de formation : 235,00 TTC* par session par participant * Le plateau repas est inclus. 7 ème édition : 14 janvier et 29 janvier 2010 Phast 17, rue du Louvre PARIS 1 er Liste des personnes inscrites (NOM, Prénom, Fonction, ) : Les demandes d informations complémentaires peuvent être adressées à Anne MAHEUST Tél : Session : 1 ère / 2 ème 1. / 2. / 3. / Coordonnées de facturation : Le bulletin d inscription doit être retourné à Association «Réseau Phast» Service Formation 17, rue du Louvre PARIS Tél : Fax :

7 Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier et 29 janvier 2010 Phast 17, rue du Louvre PARIS 1 er Copyright Phast , Rédaction : Franck GENER Conception & Réalisation : Shengli MU Agrément de formation continue : n Association Réseau Phast Service Pharmacie EPSM Lille-Métropole BP Armentières Cedex Tél : Fax : Web : -

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Objectif CBU & T2A : Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM 4ème édition : Jeudi 20 novembre 2008

Plus en détail

Dématérialisation des marchés :

Dématérialisation des marchés : INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Marchés InterOpérables Dématérialisation des marchés : du transport de fichiers à l échange d information 1ère Session : Mercredi 27 juin 2007 Ordre National

Plus en détail

Circuits des produits de santé. Plus qu une exigence,... une nécessité! De l approvisionnement à l administration au patient

Circuits des produits de santé. Plus qu une exigence,... une nécessité! De l approvisionnement à l administration au patient 10ème Journée Nationale Phast & Circuits des produits de santé Interopérabilité Plus qu une exigence,... une nécessité! De l approvisionnement à l administration au patient Mardi 15 juin 2010, Paris 10

Plus en détail

Le circuit des dispositifs médicaux

Le circuit des dispositifs médicaux Le circuit des dispositifs médicaux Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 14 jan 2010 7ème formation MOA L univers du DM Les acteurs Les fonctions Les domaines Les applis médecin ( chir) cadre ( de

Plus en détail

M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition

M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition Conception des standards une pyramide à gravir Dictionnaires

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

Les SI de réanimation : l intégration dans le SIH de l établissement

Les SI de réanimation : l intégration dans le SIH de l établissement Les SI de réanimation : l intégration dans le SIH de l établissement Annick Pigot : DSI CHRU LILLE L intégration Définition Le projet d informatisation et son niveau d intégration Le périmètre initial

Plus en détail

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0

La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 La solution IdéoSanté une suite Web 2.0 SQLI et la santé : Une Histoire Des engagements dans la durée Etapes clés de l industrialisation de la suite Idéo santé Conseil SIS MOA, Urbanisation Réseaux de

Plus en détail

WEBINAR ENOVACOM FAITES COMMUNIQUER VOS APPLICATIONS EN TEMPS RÉEL! Jeudi 9 juillet 2015 10h00 11h00 LE WEBINAR VA BIENTÔT COMMENCER WWW.ENOVACOM.

WEBINAR ENOVACOM FAITES COMMUNIQUER VOS APPLICATIONS EN TEMPS RÉEL! Jeudi 9 juillet 2015 10h00 11h00 LE WEBINAR VA BIENTÔT COMMENCER WWW.ENOVACOM. WEBINAR ENOVACOM Jeudi 9 juillet 2015 10h00 11h00 FAITES COMMUNIQUER VOS APPLICATIONS EN TEMPS RÉEL! LE WEBINAR VA BIENTÔT COMMENCER PRÉSENTÉ PAR : FRANÇOIS DECOURCELLE EXPERT INTEROPÉRABILITÉ RESPONSABLE

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH. Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Champs référentiel couvert 111/31/32/33/36 SIH Dr Marc CUGGIA Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Définitions Objectifs d un SIH Description : architecture structurelle fonctionnelle Technique Enjeux

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France

Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France SOMMET ANTILOPE ZONE FRANCE SUISSE 20 MAI 2014 Les tests d'interopérabilité pour la e-santé en France François Macary ASIP Santé L'agence des systèmes d'information partagés de santé L ASIP Santé est l

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

3 e symposium international

3 e symposium international 3 e symposium international de l Association internationale des Acheteurs et Approvisionneurs publics et privés de la Santé Bruxelles, les 18 et 19 octobre 2012 Les Achats: Du support à la coordination

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence Architecture et procédés de modélisation des données de référence Objectifs de la session Les participants découvrent l architecture et les procédés de modélisation utilisés pour les projets de Master

Plus en détail

ISO 27002 // Référentiels de la santé

ISO 27002 // Référentiels de la santé ISO 27002 // Référentiels de la santé Vue des établissements de santé Club 27001 27/03/2015 Nicole Genotelle Version 1.0 Sommaire Contexte Thématiques 27002 // référentiels de santé Exemples de mise en

Plus en détail

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007.

Bilan d activité du GCS SISCA. 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Bilan d activité du GCS SISCA 18/12/2008 Ce qui a été fait depuis Décembre 2007. Mise en place opérationnelle du GCS SISCA - Equipement en mobilier, matériels informatique, téléphonie et réseau informatique.

Plus en détail

Réunion Inter Régionale. Point CRM. Mardi 19 juin 2012

Réunion Inter Régionale. Point CRM. Mardi 19 juin 2012 Réunion Inter Régionale Point CRM Mardi 19 juin 2012 Objectifs du projet Une aide au déploiement des SIS Une réponse à une nécessité d action : Besoin de suivi fin des «usagers» PS et ES (recrutement,

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé.

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité dédiée à la distribution du médicament aux établissements publics et privés. Vocation Depuis 2005, OCP hôpital met

Plus en détail

Réunion annuelle IHE France 14/12/2009

Réunion annuelle IHE France 14/12/2009 Réunion annuelle IHE France 14/12/2009 10h00-10h05 : accueil des participants par la SFR 10h05-10h15 : intégration d IHE-France dans Interop Santé (JC Cauvin) 10h15-10h45 : travaux 2009 et 2010 (JC Cauvin

Plus en détail

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense Master Data Management pour les données de référence dans le domaine de la santé Table des matières CAS D ETUDE : COLLABORATION SOCIALE ET ADMINISTRATION

Plus en détail

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Prise en charge pluri-professionnelle Besoins forts de coordination Radiologue, biologiste

Plus en détail

()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7

()*+,-.)*#/012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7 ! " #% &!' "'! ()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04

Plus en détail

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON

Profils IHE. Retour d expérience CHU BESANCON Profils IHE Retour d expérience CHU BESANCON Contexte Centre Hospitalier Universitaire de BESANCON 4800 agents 1200 lits sur deux sites Parc applicatif composite nécessitant des interfaces multiples :

Plus en détail

AMDEC Une méthode complémentaire adaptée à la pharmacie hospitalière. Exemple de mise en œuvre

AMDEC Une méthode complémentaire adaptée à la pharmacie hospitalière. Exemple de mise en œuvre JOURNEE APHAL Mise en application de l arrêté du 6 avril La «Boîte à outils» de la gestion du risque médicamenteux évitable AMDEC Une méthode complémentaire adaptée à la pharmacie hospitalière Exemple

Plus en détail

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété littéraire et artistique, et qui régit notamment les

Plus en détail

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Dr Alex Gnaegi, Cédric Michelet Adresse de correspondance: Dr Alex Gnaegi, Chef de projet Infomed et médecin-chef Service d informatique

Plus en détail

EDI-OPTIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE

EDI-OPTIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE EDI-OPTIQUE FICHE SIGNALÉTIQUE FILIÈRE OPTIQUE PORTEUR ASSOCIATION EDI OPTIQUE Thématique(s) Co-design PLM SCM Traçabilité Dématérialisation Extension des procédures dématérialisées entre magasins d optique,

Plus en détail

ET MISE RFI : 1/13 JUIN 2013

ET MISE RFI : 1/13 JUIN 2013 Bd. Alfred Naccache BP 166830 Achrafieh - LIBAN DEMANDE D INFORMATIONS PRE-ACHAT Request For Information FOURNITURE, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE D UN SYSTEME HOSPITALIER DE GESTION «HOSPITAL INFORMATION

Plus en détail

DU FICHIER CENTRAL À L e-rh: CAS DU MAROC

DU FICHIER CENTRAL À L e-rh: CAS DU MAROC DU FICHIER CENTRAL À L e-rh: CAS DU MAROC Séminaire de renforcement des capacités sur: La Mesure et gestion prévisionnelle de l emploi public Rabat, 16-17 juin 2009 Ismail LAMGHARI DSI, Ministère de la

Plus en détail

Protection des données personnelles et sécurisation des données

Protection des données personnelles et sécurisation des données Protection des données personnelles et sécurisation des données Journées d études des documentalistes et archivistes des ministères sociaux Paris, 2 février 2012 Jeanne BOSSI, Secrétaire générale de l

Plus en détail

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1 FORMATIONS SILLAGE GENOIS PLANNING 2 au 6 février 2015 RÉF. INTITULÉ DE LA FORMATION LUNDI 2 FÉVRIER 2015 MARDI 3 FÉVRIER 2015 MERCREDI 4 FÉVRIER 2015 JEUDI 5 FÉVRIER 2015 VENDREDI 6 FÉVRIER 2015 SIL15DINJ

Plus en détail

MDM appliqué au DM. Formation MOA 14 mai 2009. Franck GENER

MDM appliqué au DM. Formation MOA 14 mai 2009. Franck GENER MDM appliqué au DM Formation MOA 14 mai 2009 Franck GENER Plan de l intervention Thème : Transposition du MDM au DM dans les Hôpitaux Déroule les étapes conceptuelles de la construction d un référentiel

Plus en détail

Parcours métiers certifiants

Parcours métiers certifiants CYCLE CNEH Réf. : 902 CNEH PRAXIS Parcours métiers certifiants Chef de SI à l hôpital CYCLE CNEH Certifiant Le CNEH est habilité par l ISQ-OPQF à délivrer le certificat professionnel FFP Ce certificat,

Plus en détail

CIOdm en pratique. Formation MOA 14 janvier 2010. Anne MAHEUST. Codification InterOpérable des Dispositifs Médicaux

CIOdm en pratique. Formation MOA 14 janvier 2010. Anne MAHEUST. Codification InterOpérable des Dispositifs Médicaux CIOdm en pratique Formation MOA 14 janvier 2010 Anne MAHEUST 1 Etablissement, Editeur & Phast Dans le projet d informatisation du circuit des DM : Choix de l application Contacter PHAST Mise en place du

Plus en détail

Mise à disposition d un outil CRM aux MOAR pour soutenir le déploiement des SIS. Vendredi 13 janvier 2012

Mise à disposition d un outil CRM aux MOAR pour soutenir le déploiement des SIS. Vendredi 13 janvier 2012 Mise à disposition d un outil CRM aux MOAR pour soutenir le déploiement des SIS Vendredi 13 janvier 2012 Objectifs du projet Une aide au déploiement des SIS Une réponse à une nécessité d action immédiate

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005

Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital. Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 Le contrôle de gestion: un outil de pilotage médico-économique de l hôpital Rencontre «Contrôle de gestion»- C2R 24 novembre 2005 1 Pourquoi faire évoluer le contrôle de gestion? T2A Nouvelle Gouvernance

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs LIVRE BLANC 25/03/2014 Dématérialisation des factures fournisseurs Ce livre blanc a été réalisé par la société KALPA Conseils, société créée en février 2003 par des managers issus de grandes entreprises

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Enjeux et impacts de l informatisation du système de management de la qualité et de la gestion des risques. Aude MALLAISY Ingénieur Hospitalier

Enjeux et impacts de l informatisation du système de management de la qualité et de la gestion des risques. Aude MALLAISY Ingénieur Hospitalier Enjeux et impacts de l informatisation du système de management de la qualité et de la gestion des risques Aude MALLAISY Ingénieur Hospitalier Le Centre Hospitalier de Maubeuge Présentation 300 lits MCO,

Plus en détail

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie

Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Quelle formation pour les étudiants en Pharmacie Michel Brazier Université de Picardie Jules Verne Faculté de Pharmacie Amiens Au nom des membres de la CPNEP Le Contexte Evolution des études de Pharmacie:

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET

INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET INNOVATIONS ORGANISATIONNELLES ET ACCOMPAGNEMENT DU CHANGEMENTS DES PROJETS TIC SANTÉ Patrick OLIVIER Directeur de la Stratégie ARS Ile de France XX/XX/XX Sommaire Les Agences régionales de santé Contexte

Plus en détail

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine

Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) Fiches pédagogiques d aide à la qualification d un projet de télémédecine GT 33 CSIS-CSF : Permettre l émergence d une stratégie industrielle en matière

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Le Référentiel logistique hospitalier de l ASLOG

Le Référentiel logistique hospitalier de l ASLOG Le Référentiel logistique hospitalier de l ASLOG Le Référentiel de la performance logistique de l ASLOG apporte une aide aux entreprises désireuses de bâtir une démarche d amélioration continue, avec pour

Plus en détail

Informatisation et pharmacie hospitalière

Informatisation et pharmacie hospitalière Systèmes d information Éléments de l informatisation du lieu d activité professionnelle Informatisation et pharmacie hospitalière Petit Abir CHU Amiens - Université de Picardie mai 2007 Quelques chiffres

Plus en détail

Agenda. Le problème -> La réponse : NADAP Les limites. NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires

Agenda. Le problème -> La réponse : NADAP Les limites. NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Présentation NADAP Nouvelle Approche Dédiée aux Processus MAJ 17/10/2014 Rafael Gutierrez Agenda Le problème -> La réponse : NADAP Les limites NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Guides et

Plus en détail

Présentation NADAP Nouvelle Approche Dédiée aux Processus-V1 MAJ 20/01/2015. Rafael Gutierrez

Présentation NADAP Nouvelle Approche Dédiée aux Processus-V1 MAJ 20/01/2015. Rafael Gutierrez Présentation NADAP Nouvelle Approche Dédiée aux Processus-V1 MAJ 20/01/2015 Rafael Gutierrez Agenda Le problème -> La réponse : NADAP Les limites NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Guides

Plus en détail

Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5

Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5 Cartographie Applicative existante Page 1 sur 5 Nom de l application Inclure le numéro de version, la date de mise en service, date de dernière mise à jour et le fournisseur (interne, prestataire, éditeur)

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique

Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Présentation du cadre technique de mise en œuvre d un Service d Archivage Electronique Isabelle GIBAUD Consultante au Syndicat Interhospitalier de Bretagne Co-chair vendor IHE-FRANCE Sommaire 1 Périmètre

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

ASIP Santé DSFT des interfaces MSSanté des LPS v0.9.0 06/05/2013

ASIP Santé DSFT des interfaces MSSanté des LPS v0.9.0 06/05/2013 Identification du document Référence ASIP Santé MSS_FON_DSFT_des_interfaces_MSSanté_130506_v0.9.0.pdf Date de dernière mise à jour 06/05/13 Classification Non sensible public Nombre de pages 76 Historique

Plus en détail

FOURNITURE, INSTALLATION, MISE EN SERVICE ET MAINTENANCE

FOURNITURE, INSTALLATION, MISE EN SERVICE ET MAINTENANCE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE POUR FOURNITURE, INSTALLATION, MISE EN SERVICE ET MAINTENANCE D UN LOGICIEL DE GESTION DU CIRCUIT DE PRESCRIPTION, FABRICATION, ADMINISTRATION DES POCHES DE NUTRITION PARENTERALE

Plus en détail

ANNEXE 5-A au CCTP PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE

ANNEXE 5-A au CCTP PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE ANNEXE 5-A au CCTP PRESENTATION ET MODALITES DE FONCTIONNEMENT DU PORTAIL EPROCUREMENT DES CHU 1. Objectif PRESTATIONS DU TITULAIRE DU MARCHE Le groupement de 17 Centres Hospitaliers Universitaires (CHU)

Plus en détail

Direction générale de l offre de soins

Direction générale de l offre de soins Direction générale l offre soins RELIMS Référencement s éditeurs logiciels et s intégrateurs du mon la santé Rapport sur les données contenues dans RELIMS au 12 décembre 2012 Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Informatisation des circuits du médicament et DMS Guide méthodologique et scénario de migration

Informatisation des circuits du médicament et DMS Guide méthodologique et scénario de migration Informatisation des circuits du médicament et DMS 109 GUI V1.0 Page 1/24 V1.0 mise à jour le 27/03/2008 Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Contexte et objectif du guide... 3 1.2 Organisation du document...

Plus en détail

La Coopération en Biologie Médicale : une opportunité, une solution, une réponse envisageable aux nombreux défis actuels

La Coopération en Biologie Médicale : une opportunité, une solution, une réponse envisageable aux nombreux défis actuels La Coopération en Biologie Médicale : une opportunité, une solution, une réponse envisageable aux nombreux défis actuels 1 Les enjeux actuels de la biologie médicale Maintenir une biologie de proximité

Plus en détail

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament

Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Démarche qualité autour du Circuit du Médicament Dr Nathalie CONTENTIN Mme Florence BASUYAU Mr Mikaël DAOUPHARS Mme Alice SALLES Mme Marie Hélène GRONGNET Historique ; courant 2009 Multiplication des textes

Plus en détail

Atelier " Gestion des Configurations et CMDB "

Atelier  Gestion des Configurations et CMDB Atelier " Gestion des Configurations et CMDB " Président de séance : François MALISSART Mercredi 7 mars 2007 (Nantes) Bienvenue... Le thème : La Gestion des Configurations et la CMDB Le principe : Échanger

Plus en détail

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION DU 2 OCTOBRE 2014 POINT 3 SDSI 2014 2017 1. PREAMBULE La COG 2014 2017, afin de consolider le rôle de la branche recouvrement au cœur du financement solidaire de la protection

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

FICHE CONCEPT 01 ETL (EXTRACT TRANSFORM & LOAD)

FICHE CONCEPT 01 ETL (EXTRACT TRANSFORM & LOAD) FICHE CONCEPT 01 ETL (EXTRACT TRANSFORM & LOAD) BIEN GERER SES REFERENTIELS DE DONNEES : UN ENJEU POUR MIEUX PILOTER LA PERFORMANCE DE SON ETABLISSEMENT octobre 2008 GMSIH 44, Rue de Cambronne 75015 Paris.

Plus en détail

Modernisation des systèmes d'information hospitaliers (SIH)

Modernisation des systèmes d'information hospitaliers (SIH) 1 Formation Les clés pour atteindre les pré-requis Modernisation des systèmes d'information hospitaliers (SIH) 2 Formation Les clés pour atteindre les valeurs cibles 3 Formation Appuyez-vous sur le CNEH

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

NIVERSITAIRE (DU) Logistique Hospitalière

NIVERSITAIRE (DU) Logistique Hospitalière DIPLOME U NIVERSITAIRE NIVERSITAIRE (DU) Logistique Hospitalière (DU) Sous la responsabilité pédagogique de Laurent MOHR Maître de Conférences Associé Enseignant Chercheur Associé au CEREFIGE Responsable

Plus en détail

Cartes de la famille CPS et certificats serveur Fabrice Henriot

Cartes de la famille CPS et certificats serveur Fabrice Henriot Cartes de la famille CPS et certificats serveur Fabrice Henriot Programme DMP en région - formation du lundi 25 juin 2012 Sommaire Enjeux : garantir un espace de confiance Les cartes de la famille CPS

Plus en détail

Un logiciel et c'est tout

Un logiciel et c'est tout Un logiciel et c'est tout Un logiciel édité par Sommaire Présentation Faites la découverte de Rééducation et de son fonctionnement 3 Les fonctionnalités de Rééducation Pré-admissions 4 Administration et

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances.

Formation. Spécial Sud. Gouvernance. Management. Management. JuriSanté. Risques. Facturation. Pharmacie. Qualité Concours. Finances. psy Spécial Sud Management Information médicale Facturation Contrôle de gestion Activités médico-techniques Pharmacie Ressources humaines Hygiène Management des pôles Développement durable Qualité Concours

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN

HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN HÔPITAL NUMÉRIQUE PROGRAMME SI DE L ANAP EN LIEN AVEC HN Journée Hôpital 2012, 20 septembre 2012 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Position et enjeux

Plus en détail

Sécurité des Systèmes d Information

Sécurité des Systèmes d Information Sécurité des Systèmes d Information Tableaux de bord SSI 29% Nicolas ABRIOUX / Consultant Sécurité / Intrinsec Nicolas.Abrioux@Intrinsec.com http://www.intrinsec.com Conférence du 23/03/2011 Tableau de

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contact presse : Nathalie Philippe 04 70 07 67 66 06 22 69 23 89 n.philippe@cepisoft.net C EP I 1 b i s ru e G a s p a rd M o n g e - 3 7 2 7 0 M o n t l o u i s s u r L o i re -

Plus en détail

Rectorat de Grenoble

Rectorat de Grenoble MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MISE EN ŒUVRE DE LA SOLUTION EASYVISTA Version 0.1-7 décembre 2011 La procédure

Plus en détail

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux

Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale. Asurances, soins, biens médicaux Présentation à la Direction des Santé Achats de la Société Générale 2003 Asurances, soins, biens médicaux Une culture globale et entrepreneuriale orientée client Innovation et fonctionnement en réseau

Plus en détail

MSSanté. Mieux comprendre. MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes. MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance

MSSanté. Mieux comprendre. MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes. MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté MSSanté : retour d expérience des établissements de santé pilotes Février 2015 / V1 Retour d expérience des établissements de

Plus en détail

ACQUISITION D UN AUTOMATE DE CONDITIONNEMENT DE MEDICAMENTS EN FORMES SECHES, D EQUIPEMENTS ET DE SERVICES ASSOCIES

ACQUISITION D UN AUTOMATE DE CONDITIONNEMENT DE MEDICAMENTS EN FORMES SECHES, D EQUIPEMENTS ET DE SERVICES ASSOCIES CENTRE HOSPITALIER NOVILLARS Rue du Dr Charcot 25220 NOVILLARS Affaire suivie par : Dr Edgar TISSOT Pharmacien Tel Secrétariat. : 03 81 60 58 59 Tel Ligne Directe : 03 81 60 58 09 Fax : 03 81 60 58 24

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) Mai 2006

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) Mai 2006 COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) CHRU BRETONNEAU 2 boulevard Tonnellé 37044 TOURS Mai 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

Services associés et marchés hospitaliers : Comment les intégrer et quelles sont les attentes des acheteurs?

Services associés et marchés hospitaliers : Comment les intégrer et quelles sont les attentes des acheteurs? L Entreprise Médicale devient EM Produits de santé à partir du 1 er septembre 2015 Services associés et marchés hospitaliers : Comment les intégrer et quelles sont les attentes des acheteurs? Intervenants

Plus en détail

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Séminaire SIM 07 FMP de Fès, le 02 juin 2007 Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Auteurs : Mme Drissia ELACHEJAI Ingénieur en chef Centre Hospitalier Ibn

Plus en détail

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012

GCS e-santé Picardie. PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 GCS e-santé Picardie PROJET BUREAUTIQUE SANTE Présentation Juin 2012 Sommaire Présentation du GCS e-santé Picardie Présentation du projet La solution La démarche et les services proposés La convention

Plus en détail

Référentiels d auto-évaluation ou d évaluation externe de la qualité témoignage d un utilisateur

Référentiels d auto-évaluation ou d évaluation externe de la qualité témoignage d un utilisateur Référentiels d auto-évaluation ou d évaluation externe de la qualité témoignage d un utilisateur Prof. Pascal BONNABRY Certificat qualité des soins Genève, 4 novembre 2011 Agenda Le contexte: la pharmacie

Plus en détail