Référentiels d Interopérabilité

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Référentiels d Interopérabilité"

Transcription

1 INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier et 29 janvier 2010 Phast 17, rue du Louvre PARIS 1 er

2 Formation MOA Présentation de Phast Pour ceux qui ne connaissent pas encore Phast, on rappelle que cette association qui a presque 20 ans d existence réunit les professionnels hospitaliers dans le but de mettre en œuvre toute action visant à faciliter la circulation des données du domaine pharmaceutique. A ce titre, Phast suscite les consensus nécessaires entre usagers et acteurs de l informatique hospitalière pour élaborer ou participer à l élaboration de standards d échange. Ainsi Phast assure-t-il aujourd hui la maintenance des standards PN13/SIPh2, CIOsp (médicament) et CIOdm (dispositif médical). Plus récemment Phast a élaboré, avec les acteurs de l achat hospitalier, un ensemble de standards et de services, M.I.O., visant à fiabiliser la dématérialisation des marchés de fournitures. Phast a suivi le mouvement d internalisation des standards : il contribue désormais à l élaboration des standards internationaux auprès d organisations telles qu IHE, HL7, ISO, pour toutes les questions concernant les messageries et référentiels pharmaceutiques. Le succès des standards impulsés par Phast réside dans le fait que l association réunit, tout à la fois, au sein de ses groupes d experts, les prestataires (éditeurs) et les utilisateurs (professionnels hospitaliers). Ce succès tient aussi au fait que Phast accompagne le standard depuis sa conception nationale ou internationale jusqu à sa mise en œuvre sur sites : les «contrôleurs» vont vérifier la validité des messages et des objets échangés entre les applications, dans les établissements eux-mêmes. Entre conception et mise en œuvre, la formation constitue une étape décisive. C est la raison pour laquelle Phast organise régulièrement, à l attention de divers publics, ici les maîtrises d ouvrages de l informatique hospitalière, des sessions de formation.

3 Présentation de la formation Du master data management... La gestion des référentiels est une préoccupation qui gagne tous les secteurs d activité. Dans les grandes entreprises, de la production au service commercial, tous les collaborateurs doivent pouvoir consulter un catalogue produits unique, portant tous les descriptifs nécessaires. Ce qui vaut pour le catalogue produit, vaut pour les annuaires, interne ou externes et tous les objets partagés par les différentes fonctionnalités du système d information de l entreprise. Cette préoccupation du monde des entreprises porte le nom de master data management... et elle s applique aujourd hui pleinement au système d information de santé.... au référentiel du SIH... Les modules du circuit informatisé du médicament doivent communiquer entre eux, certes grâce à des messageries appropriées, mais également avec un descriptif de l objet médicament qui supportera toutes les actions qui s y rapportent, de l approvisionnement jusqu à l administration, en passant par la prescription et la dispensation. Mêmes causes mêmes effets pour les dispositifs médicaux : de l approvisionnement, à la pose d une prothèse, en passant par la traçabilité, il faut également un objet partagé, que l établissement ait fait le choix d un intégré ou que ces fonctions soient partagées par des applicatifs distincts.... et du SIS Cette exigence n est pas cantonnée au SIH de l établissement : c est une exigence du SIS, le Système d Information de Santé. Comment allons nous rendre compatibles nos fichiers avec les impératifs d échanges qui s imposent à l hôpital : facturation des rétrocessions, DMP, EDI fournisseurs, reporting vers les tutelles, bases de connaissances, réseaux? Une seule réponse : Dans tous les cas, à un instant t, il faut que l ensemble des partenaires de l échange, quels qu ils soient, aient bien des dictionnaires parfaitement synchronisés. De la théorie à la pratique Pour passer de la théorie à la pratique, beaucoup d ingrédients sont requis : une architecture adéquate, des applications intégrant des référentiels, les référentiels eux-mêmes, des services de distribution, des dispositifs de contrôle tiers, des services externes synchronisés. Sans oublier que tout ça doit marcher d un même pas avec les évolutions des technologies, l élargissement des périmètres fonctionnels des applications, l approfondissement de la standardisation internationale... C est l objectif de cette formation que de décrire ce passage de la théorie à la pratique : quelques mots d introduction pour poser les principes et les architectures puis le programme décline les solutions, les méthodologies de mises en œuvre, les garanties associées. Une formation orientée «métier» Cette déclinaison ne constitue pas un cours d informatique : les référentiels sont là pour servir des fonctionnalités, que celles-ci soient orientées patients, logistiques, finances. C est sous cet angle fonctionnel que sont étudiés leurs contenus, leurs déploiements, leurs implémentations. C est ce qui permet de rattacher les éléments apportés par la formation au contexte de chacun des établissements, aux objectifs des acteurs impliqués dans le schéma directeur... et d apporter un facteur supplémentaire de succès à la gestion des projets d informatisation Formation MOA

4 Formation MOA FAQ A qui s adresse la formation? A la maîtrise d ouvrage informatique des établissements de santé publics et privés. 2 - Quels sont les domaines couverts par la formation? La formation vise à la résolution des exigences relatives à la T2A et au CBU. De ce fait, elle se situe à l intersection de deux axes : l architecture et les données pharmaceutiques. 3 - Quels sont les professionnels concernés? Tous ceux qui participent activement à la gestion du projet d informatisation, qu ils soient orientés «technique» (chef de projet informatique, DSI) ou «fonctionnels» (pharmaciens hospitaliers ou DIM). 4 - Une compétence informatique est-elle requise? La formation vise des objectifs fonctionnels et décisionnels, aussi les interventions ne nécessitent-elles pas de connaissances particulières. S il est fait appel à quelques concepts issus du monde de l informatique, ceux-ci sont préalablement explicités. 5 - Quels sont les objectifs généraux de cette formation? - Fournir les concepts autour de la maîtrise des référentiels, des architectures orientées service, la notion de MDM (master data management), les perspectives de standardisation internationale (IHE-pharmacie, XDS, CTS ) - Fournir une réponse immédiate avec la description des référentiels en vigueur (CIOsp & CIOdm) et des outils d arbitrage (contrôleur). 6 - Les aspects «métiers» sont-ils pris en compte? Prenons l exemple de la prescription en DCI : Le standard Phast-SIPh2v2 décrit l intégralité du circuit du médicament à partir d une prescription en DCI. CIOsp fournit les éléments descriptifs du médicament, y compris dans ce contexte «DCI». Cette formation présentera les étapes de ce «circuit en DCI» en détaillant les éléments clés de son bon fonctionnement. Elle abordera également la «prescription en générique». 7 - Les échanges entre le SIH et l extérieur sont-ils abordés? Prenons l exemple de la facturation des rétrocessions à l Assurance Maladie via les échanges informatisés au standard B2 : La formation détaillera comment CIOsp assure le lien entre la facturation à l assurance maladie et les processus de soins de l hôpital. : Intégration des données du fichier UCDnx dans CIOsp, vérification de la cohérence des données UCDnx/CIOsp avant distribution, facilitation et fiabilisation de l intégration par les éditeurs. 8 - Qu apporte la formation à un gestionnaire des DM? La formation traite tout d abord des éléments clés du circuit du DM dans ses variantes caractéristiques : - La traçabilité du DM est au cœur du sujet. Elle est mise en perspective des différents processus que croise le DM, marchés, approvisionnements, stérilisation, salle d opération, recueil des actes, facturation, FICHSUP et FICHCOM de la T2A. - La formation aborde ensuite le rôle central du référentiel CIOdm : Quelle est la position de ce référentiel par rapport aux diverses applications du circuit informatisé du DM? Comment le référentiel va-t-il assurer l identification des DM sans équivoque en situation réelle?

5 Programme 1 ère Session : Dispositifs médicaux (14 janvier 2010) CBU, T2A & Système d Information Hospitalière (SIH) Gestion des référentiels dans le SIH : Master Data Management (MDM) MDM appliqué au circuit informatisé des dispositifs médicaux (DM) Circuit des dispositifs médicaux : Modélisation simplifiée Etude de cas : Production de «Fichcomp» Référentiel CIOdm : Structure Référentiel CIOdm : Contenu Référentiel CIOdm : Installation Mentions des standards au CCTP 2 ème Session : Spécialités pharmaceutiques (29 janvier 2010) CBU, T2A & Système d Information Hospitalière (SIH) Gestion des référentiels dans le SIH : Master Data Management (MDM) MDM appliqué au circuit informatisé du médicament Prescription en DCI Etude de cas : Production de «Fichcomp» Facturation des rétrocessions & Hors-GHS Référentiel CIOsp : Structure Référentiel CIOsp : Contenu Monitoring : le Contrôleur Standard Référentiel CIOsp : Installation Mentions des standards au CCTP Horaires : 09H45-16H30 Déjeuner : Plateaux repas pris sur place Conférenciers : Olivier BOUX Nicolas CANU Anne MAHEUST Franck GENER - Médecin chargé de missions, GCS Emosist - Consultant informaticien, Phast - Pharmacienne, Phast - Pharmacien, Phast Formation MOA

6 Formation MOA Bulletin d inscription Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité Agrément de formation continue : n Etablissement : Frais de formation : 235,00 TTC* par session par participant * Le plateau repas est inclus. 7 ème édition : 14 janvier et 29 janvier 2010 Phast 17, rue du Louvre PARIS 1 er Liste des personnes inscrites (NOM, Prénom, Fonction, ) : Les demandes d informations complémentaires peuvent être adressées à Anne MAHEUST Tél : Session : 1 ère / 2 ème 1. / 2. / 3. / Coordonnées de facturation : Le bulletin d inscription doit être retourné à Association «Réseau Phast» Service Formation 17, rue du Louvre PARIS Tél : Fax :

7 Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Informatisation du circuit du médicament & des dispositifs médicaux Référentiels d Interopérabilité 7 ème édition : 14 janvier et 29 janvier 2010 Phast 17, rue du Louvre PARIS 1 er Copyright Phast , Rédaction : Franck GENER Conception & Réalisation : Shengli MU Agrément de formation continue : n Association Réseau Phast Service Pharmacie EPSM Lille-Métropole BP Armentières Cedex Tél : Fax : Web :

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM

INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE. Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière. Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Maîtrise d Ouvrage Hospitalière Objectif CBU & T2A : Référentiels & informatisation du circuit du médicament & des DM 4ème édition : Jeudi 20 novembre 2008

Plus en détail

Dématérialisation des marchés :

Dématérialisation des marchés : INFORMATION HOSPITALIERE STANDARDISEE Formation Marchés InterOpérables Dématérialisation des marchés : du transport de fichiers à l échange d information 1ère Session : Mercredi 27 juin 2007 Ordre National

Plus en détail

M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition

M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition Conception des standards une pyramide à gravir Dictionnaires

Plus en détail

Circuits des produits de santé. Plus qu une exigence,... une nécessité! De l approvisionnement à l administration au patient

Circuits des produits de santé. Plus qu une exigence,... une nécessité! De l approvisionnement à l administration au patient 10ème Journée Nationale Phast & Circuits des produits de santé Interopérabilité Plus qu une exigence,... une nécessité! De l approvisionnement à l administration au patient Mardi 15 juin 2010, Paris 10

Plus en détail

Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information"

Introduction à la conduite de projet systèmes d'information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Introduction à la conduite de projet "systèmes d'information" Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/principes/guide-introduction

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Bureau virtuel étudiant

Bureau virtuel étudiant Bureau virtuel étudiant Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par BREUIL Pierre-Adrien publié le 21 décembre 2006 Description du projet : La Région Rhône-Alpes met un

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015

Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015 Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015 Antoine CAO 1 Usage du logiciel libre dans l administration Pour répondre aux besoins métiers, le logiciel libre doit être considéré

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 - SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 49 - Destinataires : Les correspondants Documentation déclarés. Paris, le 09 juillet 2009 Madame, Monsieur, Nous vous adressons, ci-joint, la note technique N 49. Elle a pour

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9

Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk. AMI Enterprise Discovery version 3.9 Valoriser vos bases de connaissances avec AMI Help Desk AMI Enterprise Discovery version 3.9 Février 2005 Sommaire 1 Objectifs d AMI Help Desk...3 2 Principes de fonctionnement...3 2.1 Mode de travail

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste

gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste gestion des talents brevet fédéral d informaticien... le bon profil pour le bon poste un lien important avec le marché du travail. La formation professionnelle supérieure permet d acquérir les compétences

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 www.varm.fr Solvabilité 2 commentaires sur l ORSA Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 Sommaire Introduction... 2 Principes pour une gestion intégrée des risques... 3 La mise en place de l ORSA... 5 Introduction

Plus en détail

TelecomEtude. la Junior-Entreprise des nouvelles technologies. www.telecom-etude.com contact@telecom-etude.com

TelecomEtude. la Junior-Entreprise des nouvelles technologies. www.telecom-etude.com contact@telecom-etude.com TelecomEtude la Junior-Entreprise des nouvelles technologies www.telecom-etude.com contact@telecom-etude.com Présentation de Telecom Etude Qu est-ce qu une Junior-Entreprise? Association loi 1901, elle

Plus en détail

CYCLE DU MANAGER LE TABLEAU DE BORD DU RSSI. Jeudi 14 Mai 2009 de 9h00 à17h00 29 rue de Bassano, Paris 8

CYCLE DU MANAGER LE TABLEAU DE BORD DU RSSI. Jeudi 14 Mai 2009 de 9h00 à17h00 29 rue de Bassano, Paris 8 CYCLE DU MANAGER LE TABLEAU DE BORD DU RSSI Jeudi 14 Mai 2009 de 9h00 à17h00 29 rue de Bassano, Paris 8 1 Objectifs et contenu De la gestion des risques àla qualitédu SI, quels enjeux pour le RSSI? La

Plus en détail

La vérité sur MSSanté

La vérité sur MSSanté La vérité sur MSSanté Suite aux nombreuses informations erronées diffusées dans les médias depuis vendredi soir, l ASIP Santé souhaite rappeler les principes et la vocation de l espace de confiance MSSanté.

Plus en détail

Responsable en ressources humaines

Responsable en ressources humaines Cours de préparation au diplôme fédéral Responsable en ressources humaines www.diplomerh.ch Cours de préparation à l examen fédéral pour responsable en ressources humaines Le diplôme fédéral pour responsable

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1 Kit organisation Synthèse méthodologique VERSION 0.1 SOMMAIRE Présentation de la démarche... 3 1 ETAT DES LIEUX... 3 1.1 Cartographie des processus et de l organisation existants... 3 1.2 Diagnostic de

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

Responsable en ressources humaines

Responsable en ressources humaines Cours de préparation au diplôme fédéral Responsable en ressources humaines www.diplomerh.ch Cours de préparation à l examen fédéral pour responsable en ressources humaines Le diplôme fédéral pour responsable

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ATTESTATION SUR MOBILE

CAHIER DES CHARGES ATTESTATION SUR MOBILE Emetteur : CETIP Rédacteur : CETIP Référence : Version : 1.0 Etat : Validé Date : 25 juillet 2014 Page: 2/9 SOMMAIRE 1 Objet du document... 4 2 Périmètre... 5 3 Principe général de la solution... 5 4 Chargement

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

CIOdm en pratique. Formation MOA 14 janvier 2010. Anne MAHEUST. Codification InterOpérable des Dispositifs Médicaux

CIOdm en pratique. Formation MOA 14 janvier 2010. Anne MAHEUST. Codification InterOpérable des Dispositifs Médicaux CIOdm en pratique Formation MOA 14 janvier 2010 Anne MAHEUST 1 Etablissement, Editeur & Phast Dans le projet d informatisation du circuit des DM : Choix de l application Contacter PHAST Mise en place du

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 7 juillet 2015

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Organisation de l informatique au Collège du Management de la Technologie

Organisation de l informatique au Collège du Management de la Technologie ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Document interne Collège CDM Auteur P. Bangerter Version 2.0 Création 04.11.2002 13:05 Modification 19/03/2010 09:34:00 Distribution Sujet Organisation de l'informatique

Plus en détail

Mener un projet SOA piloté par les besoins métier

Mener un projet SOA piloté par les besoins métier Mener un projet SOA piloté par les besoins métier Interview «EASYTEAM» du 12 Janvier 2012, postée sur : http://www.itplace.tv Maxime Pawlak, directeur EASYTEAM Paris Vincent Mazelly, Journaliste Aujourd

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Il a été exposé ce qui suit :

Il a été exposé ce qui suit : Contrat SIPh de licence SNOMED CT Circuit du Médicament Entre Le prestataire informatique. Dont le siège social est situé à. représenté par Ci-après dénommé «le prestataire», de première part Et, L association

Plus en détail

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique

ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique ÉTUDES Labellisation des solutions pour SIH Programme Hôpital Numérique RIR 2 octobre 2014 CONTEXTE Programme Hôpital Numérique Vers un système d information hospitalier cohérent et performant Améliorer

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ

Collaboration DIM Contrôle de Gestion. Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ Collaboration DIM Contrôle de Gestion Dr Christophe SCHMITT médecin DIM CH de Jury METZ 2 Définition du contrôle de gestion Définition du répertoire national des métiers de la Fonction Publique Hospitalière:

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité de l Ontario

Politique en matière d accessibilité de l Ontario Politique en matière d accessibilité de l Ontario 1. Objectifs et portée La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) élabore, met en œuvre et applique les normes

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Présentation succincte des formations sécurité

Présentation succincte des formations sécurité Sarl au capital de 65 700 R.C.S. Evry B 423 410 901 N TVA : FR 61 423 410 901 Institut de formation NBS System Présentation succincte des formations sécurité Introduction NBS System vous propose de partager

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU 1. PREAMBULE 2. MODALITES D ACCES AU RESEAU

CHARTE DU RESEAU 1. PREAMBULE 2. MODALITES D ACCES AU RESEAU CHARTE DU RESEAU Adoptée dans le cadre des dispositions de l article D. 766-1-4 du code de la santé publique 1. PREAMBULE La présente charte fixe les règles applicables aux membres du réseau constitué,

Plus en détail

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE

PROCEDURE DE MAITRISE DOCUMENTAIRE Page 1 sur 6 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence /V01 /V02 /V03 /V04 /V05 /V06 /V07 /V08 /V09 07/PR/001/01/V10 Titre et objet de la révision PROCEDURE DE MAITRISE DU MANUEL QUALITE - Réactualisation

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 30 La décision d adapter un programme en alternance travail-études repose sur une analyse approfondie de la pertinence, des possibilités

Plus en détail

Les + Formation avancée Marchés Publics Electroniques. Thèmes abordés. Objectifs de la formation. Tarifs et durée. Contact.

Les + Formation avancée Marchés Publics Electroniques. Thèmes abordés. Objectifs de la formation. Tarifs et durée. Contact. avancée Thèmes abordés De la création d une consultation à sa mise en ligne (gestion de la publicité, validation de la consultation, suivi en ligne) Objectifs de la formation Cette formation avancée va

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

Mettre en œuvre et piloter sa stratégie de développement coopératif en mode projet SÉMINAIRES THÉMATIQUES //

Mettre en œuvre et piloter sa stratégie de développement coopératif en mode projet SÉMINAIRES THÉMATIQUES // SÉMINAIRES THÉMATIQUES // Mettre en œuvre et piloter sa stratégie de développement coopératif en mode projet Les clés pour définir, piloter et communiquer votre portefeuille de projets 22 septembre 2015

Plus en détail

Web Elite. Web Elite. Créateur de solutions de gestion

Web Elite. Web Elite. Créateur de solutions de gestion www.groupe-cogeser.fr Elite est une solution multi-sociétés, multi-établissements, multi-conventions collectives, multi-contrats. Elite s adresse aux PME, PMI et grands comptes, associations quel que soit

Plus en détail

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence

LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET. - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence LES ACTEURS DE LA CONDUITE DE PROJET -- Introduction : - - quelques définitions - - rappel sur le déroulement d un projet -- L équipe projet -- Référence Quelques définitions P. 2 Selon l AFITEP-AFNOR

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT pour la formation des représentants du personnel membres du CHSCT. Identification de l organisme demandeur

DOSSIER DE DEMANDE D AGRÉMENT pour la formation des représentants du personnel membres du CHSCT. Identification de l organisme demandeur PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE (Pièce n 1) Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Aquitaine Direccte Aquitaine Pôle travail Service Santé

Plus en détail

Responsable d équipe infrastructure

Responsable d équipe infrastructure Direction des Finances et Responsable d équipe infrastructure Du Système d Information Métier correspondant au poste de travail: Architecte Technique du Système d information (Référence des métiers de

Plus en détail

programme Séminaire de Formation des Élus 11 et 25 septembre 9 et 23 octobre 6 et 13 novembre

programme Séminaire de Formation des Élus 11 et 25 septembre 9 et 23 octobre 6 et 13 novembre programme 2012 Séminaire de 11 et 25 septembre 9 et 23 octobre 6 et 13 novembre introduction La formation a pour objectifs généraux : de maîtriser les questions économiques et interprofessionnelles du

Plus en détail

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON,

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Le secteur de la santé. Votre guide SMS

Le secteur de la santé. Votre guide SMS Le secteur de la santé Votre guide SMS Pourquoi utiliser le SMS? Le secteur médical est un milieu où l information doit circuler très rapidement et où les rapports entre médecins et patients sont primordiaux.

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1

Certification V2014. L audit de processus. «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015. CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Certification V2014 L audit de processus «D une logique analytique à une logique systémique» 17/02/2015 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 «C est par le prisme de la gestion des risques a priori et a posteriori,

Plus en détail

Déploiement du Système d Information de Gestion- Etats des lieux et Perspectives

Déploiement du Système d Information de Gestion- Etats des lieux et Perspectives Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Eau Déploiement du Système d Information de Gestion-

Plus en détail

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/ CAHIER DE SUIVI DU TUTEUR DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Ce cahier appartient à Tuteur de Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 6 rue Paradis CS 000 MARSEILLE CEDEX 06 / INTRODUCTION QU EST-CE

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE SUR LES NORMES IFRS. Journée de formation organisée par: Formation

FORMATION PROFESSIONNELLE SUR LES NORMES IFRS. Journée de formation organisée par: Formation FORMATION PROFESSIONNELLE SUR LES NORMES IFRS Journée de formation organisée par: Formation Nouvelles normes IFRS applicables aux comptes consolidés IFRS 10, IFRS 11, IFRS 12 et IFRS 3 Révisée Mercredi

Plus en détail

Des échanges dématérialisés au service de la performance. www.ocpgroup.ma

Des échanges dématérialisés au service de la performance. www.ocpgroup.ma Des échanges dématérialisés au service de la performance P U R C H A S E www.ocpgroup.ma Dans le cadre du programme de ré-engineering et de dématérialisation des processus et des flux d informations, un

Plus en détail

Cours : MS 5944A Implémentation de Microsoft Office SharePoint Server 2007

Cours : MS 5944A Implémentation de Microsoft Office SharePoint Server 2007 Public Ce cours s'adresse aux administrateurs d'applications métiers, aux administrateurs Web et aux administrateurs de serveurs chargés de la planification, de la conception et de la sélection d'applications

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

6 espace Moman 32 rue Mallet Stevens 84270 VEDENE 30900 NIMES. Tél. : 04 32 74 64 94 Tél. : 04 66 28 21 05 Fax : 04 32 74 64 93 Fax : 04 66 28 21 06

6 espace Moman 32 rue Mallet Stevens 84270 VEDENE 30900 NIMES. Tél. : 04 32 74 64 94 Tél. : 04 66 28 21 05 Fax : 04 32 74 64 93 Fax : 04 66 28 21 06 VAUCLUSE GARD 6 espace Moman 32 rue Mallet Stevens Chemin de Capeau Bâtiment K - Ville Active 84270 VEDENE 30900 NIMES Tél. : 04 32 74 64 94 Tél. : 04 66 28 21 05 Fax : 04 32 74 64 93 Fax : 04 66 28 21

Plus en détail

Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF

Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF L Intégration de la Performance Energétique dans les Logements Sociaux Numéro de Rapport: Contrat CE : EIE/05/027/SI2.41860 www.epi-soho.eu

Plus en détail

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS.

Le NAS du client est obligatoire afin de pouvoir créer un cas dans le LaMPSS. Bienvenue à la Formation en gestion de cas dans le LaMPSS. Cette séance en salle de classe est offerte au personnel de gestion de cas qui se servira directement du cycle de gestion de cas dans le LaMPSS.

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

PARCOURS FORMATION 2014

PARCOURS FORMATION 2014 Branche des commerces de détail de papeterie, fournitures de bureau, bureautique et informatique APPEL A PROPOSITIONS A L ATTENTION DES ORGANISMES DE FORMATION PARCOURS FORMATION 2014 Maxime MARION Fédération

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Au sein

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

L e-commerce, tout le monde en parle. Pas moi je le pratique...

L e-commerce, tout le monde en parle. Pas moi je le pratique... L e-commerce, tout le monde en parle. Pas moi je le pratique... ...grâce au portail nexmart en ligne, c est tout simplement plus rapide. Le portail de commerce en ligne nexmart est devenu la solution privilégiée

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

Appel à candidature Projet Tableau de bord 115

Appel à candidature Projet Tableau de bord 115 Appel à candidature Projet Tableau de bord 115 A destination des associations régionales FNARS Dans le cadre de sa convention nationale avec la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la FNARS

Plus en détail

Supply chain management

Supply chain management Supply chain management Une gestion coordonnée des activités de la supply chain (chaîne logistique), dans une logique d optimisation globale, constitue un atout décisif pour les entreprises. Impact Cooremans

Plus en détail

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse.

Pour que votre projet ait toutes les chances de réussite, il vous faudra adopter une méthodologie de gestion de projet rigoureuse. Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes du projet 65 Chapitre 1.3 : Acteurs et étapes projet Réussir votre projet e-learning A. Introduction Nous allons aborder dans ce chapitre la partie purement méthodologie

Plus en détail

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONVENTION-CADRE Entre LE CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Dénommé ci-après le CNFPT 10 12 rue d Anjou, 75381 Paris cedex 08 Représenté par son Président Monsieur François DELUGA, D

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING

Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING Présentation de l intervention d EMC et EUROGROUP CONSULTING - EUROGROUP CONSULTING et EMC ont terminé leur travail d élaboration du plan stratégique intégré CNOPS mutuelles pour les années 2011 à 2014.

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Business Optimising Consulting Group. Consulting en systèmes d information

Business Optimising Consulting Group. Consulting en systèmes d information Business Optimising Consulting Group Consulting en systèmes d information Introduction La place toujours plus centrale des Directions des systèmes d'information au sein des entreprises les expose encore

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG

ExEcutivE certificate Cloud ComPutInG Executive Certificate Cloud Le premier cursus certifiant Cloud : Architecture et Gouvernance L apport incontestable de l association d une grande école d ingénieurs avec un expert international de la formation

Plus en détail

Programme de Certification en Business Analysis

Programme de Certification en Business Analysis Altran, leader européen du conseil en innovation. La force du Groupe Altran, leader européen du conseil en innovation, est d anticiper les évolutions à venir afin d inventer avec et pour ses clients les

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 168 Titre Assister des processus métier au moyen d outils TIC Compétence Analyser des processus métier d un département de l entreprise et apporter un soutien

Plus en détail