Chaîne de production des médicaments

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chaîne de production des médicaments"

Transcription

1 Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la contrôler Bonnes pratiques de préparation à l hôpital Agence française de sécurité sanitaire de produits de santé 1

2 3 Normes I BPF Swissmedic et PIC/S Tout fabricant doit disposer d un système de documentation comportant les spécifications, les formules de fabrication, les instructions de fabrication et de conditionnement, les procédures, et les relevés, comptes rendus et enregistrements couvrant les différentes opérations de fabrication qu il effectue. Les documents doivent être clairs, exempts d erreurs et tenus à jour. 4 Normes II BPF Swissmedic et PIC/S Cet ensemble de documents doit permettre de retracer l historique de chaque lot fabriqué. Les documents relatifs à un lot doivent être conservés au moins un an après la date de péremption du lot concerné 2

3 5 Normes III BPF Swissmedic et PIC/S Lorsque l usage de documents écrits est remplacé par des systèmes de traitement électronique, photographique ou autre, le fabricant doit avoir validé le système adopté en prouvant que les données pourront être correctement conservées pendant la période envisagée. Les données conservées de cette façon doivent pouvoir être facilement restituées de façon lisible. Les données conservées par des systèmes informatiques doivent être protégées contre toute perte ou altération de données, par exemple par duplication ou transfert sur un autre support. 6 Attentes et Exigences 1. Traçabilité : des matières premières, productions, opérateurs, rappel des lots, 2. Standardisation des informations présentées : étiquettes, prescription électronique, 3. Gestion globale : suivi de toutes les productions, statistiques, capacity plan, planification, 3

4 7 Logiciels de Gestion Gestion du stock - Gestion des commandes Gestion financière Officines en ville Officines hospitalières Gestion de laboratoires : analyses 8 Traçabilité en amont et en aval Traçabilité en amont (BPF) Matières premières Production Produit fini Pharmacie centrale Unités de soins Traçabilité en aval (BPD) Patient 4

5 9 Traçabilité en amont et en aval Trace Retracer Matières premières Production Produit fini Pharmacie centrale Unités de soins Track Pister, suivre Patient 10 Obligation de traçabilité Jusqu au patient Stupéfiants Dispositifs médicaux implantables Dérivés labiles du sang Jusqu à l unité de soins Autres médicaments 5

6 11 Traçabilité Papier Mode traditionnel Simple à mettre en place Peu coûteux Lourd à gérer, surtout si beaucoup de mouvements Electronique Mode émergent Compliqué à mettre en place Investissement Facilite l administratif Difficile de retracer Vraie traçabilité! Traçabilité manuelle des productions 12 Fiche de fabrication N lot matières premières Ordonnancier N lot produit fini Patient (si PM) 6

7 Ordonnancier électronique simple Simples bases de données Incrémentation de N de lot automatique Traçabilité et recherches simplifiées Pas de possibilité de gestion Pas de séparation de différents types de productions 13 Problème de retranscription 14 Traçabilité électronique complète des productions 7

8 15 Traçabilité électronique complète des productions 16 Traçabilité électronique complète des productions 8

9 17 Traçabilité Sécurité Traçabilité électronique = Stocker une information en vue de la retrouver ex. n lot patient ET Confronter une information à un référentiel ex. ID produit prescription Modélisation générale Stock industrie Stock Production Stock Pharmacie Stock US Dispensation Flux physique Flux information Prescription DPI Cytos APT PM Production 18 Analyse produit fini Production Analyse matières premières Administration patient 9

10 Projets Stock industrie EDI Stock Production Entrées-sorties par scanning Stock Pharmacie GPAO - Panoramix GDAO - Stupéfiants Stock US Livraisons-TRADIMAG Stupéfiants, chaîne du froid GPAO - Panoramix Dispensation Réalisé Pilotes Développement Prescription DPI Cytos APT PM Production 19 Analyse produit fini Production Analyse matières premières Administration patient Scanning au lit du patient Chimiothérapies 20 Workflow production 10

11 21 Production en série & cytos Identité + validité produit Matière première conforme identité n analyse/péremption Panoramix Protocoles informatisés Cytos: CATO Identité opérateur Etiquette produit fini identité n lot /péremption Pesée 22 La base : les Listes 11

12 23 La base : les Listes 24 Protocoles 12

13 25 Le processus de fabrication 26 Le processus de fabrication Demande production Quarantaine Echantillon pour labo Recherche produit dans la base de donnée Impression étiquettes Impression protocole fabrication Code barre EAN-128 (01)GTIN_produit(10)n lot Code barre EAN-128 (01)GTIN_produit(10)n lot(15)date péremption Appel protocole CATO par scanning Produit fini étiquetté Fabrication selon protocole CATO Identité opérateur (RFID) Impression rapport fabrication (avec code-barre) Scanning MP 13

14 27 Gestion de stock 28 Contrôle de Qualité 14

15 29 Contrôle de Qualité 30 Liaison à la prescription médicale 15

16 31 Automatisation de la fabrication 32 Édition des étiquettes 16

17 33 Cahier des charges Accès sécurisé Prescription électronique Edition des protocoles Accès réservé aux médecins Protocoles de fabrication calculés directement Edition des protocoles Accès réservé à la pharmacie Planification des fabrications Contrôle et traçabilité de la fabrication Contrôle et traçabilité de l administration 34 Accès sécurisé Login + carte à puce 17

18 35 Protocole de prescription 36 Protocole de prescription 18

19 37 Protocole de prescription 38 Protocole de prescription 19

20 39 Planification des fabrications Avant 40 Planification des fabrications 20

21 41 Protocole de fabrication 42 Protocole de fabrication 21

22 43 Fabrication CytoPrepare CytoTrace Produit final Etiquette code-barre Stockage données traçabilité Impression étiquette Code barre EAN-128 (01)GTINcytos(10)n lot Fabrication selon CATO Identité opérateur (RFID) Préparation produits 1 bac par préparation Etiquette code-barre sur bac Identité bac Appel protocole CATO par scanning bac 44 Fabrication - CATO 22

23 45 Fabrication - CATO 46 Fabrication - CATO 23

24 47 Traçabilité 24

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion)

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion) Module Vigilance et traçabilité Traçabilité Plan 08h30-09h00 09h00-09h20 09h20-10h00 Apports théoriques Stupéfiants (discussion) Retrait de lot (discussion) Traçabilité Définition «Aptitude à retrouver

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

Flux du médicament à l hôpital

Flux du médicament à l hôpital Cours de pharmacie hospitalière, 3ème année Flux du médicament à l hôpital l Prof. Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Pharmacie des HUG Genève OBJECTIFS Savoir expliquer le processus d achat de médicaments

Plus en détail

Atelier: Système de traçabilité. Isabelle Constantin

Atelier: Système de traçabilité. Isabelle Constantin Atelier: Système de traçabilité Isabelle Constantin Séminaire MAS 10 avril 2014 Déroulement de l atelier Partie théorique Constitution de 2 groupes Analyse par groupes de cas pratiques Mise en commun Discussion

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Sécurisation des processus de production des médicaments Déroulement du cycle Place de l assurance-qualité dans l organisation

Plus en détail

Comment sécuriser l utilisation des médicaments à l aide de code-barres?

Comment sécuriser l utilisation des médicaments à l aide de code-barres? Comment sécuriser l utilisation des médicaments à l aide de code-barres? Prof. Pascal BONNABRY Symposium Teva Pharma AG Lausanne, 21 avril 2010 To err is human USA Complications médicamenteuses graves

Plus en détail

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité Plateforme logistique HUG-CHUV / PLEXUS Gestion logistique et traçabilité CAIB / RA / 29.04.2016 Ordre du jour 1. Les contraintes des deux hôpitaux 2. Historique 3. Gains attendus 4. Organisation du projet

Plus en détail

Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière

Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière L'Association Belge des Pharmaciens Hospitaliers 15 Novembre 2013 Technologies de l information en pharmacotechnie hospitalière PD Dr. Farshid Sadeghipour Service de Pharmacie 2 Risques La préparation

Plus en détail

ASPECTS LOGISTIQUES LIES A LA MISE EN PLACE DES EQUIPEMENTS DE LA NOUVELLE PUI

ASPECTS LOGISTIQUES LIES A LA MISE EN PLACE DES EQUIPEMENTS DE LA NOUVELLE PUI ASPECTS LOGISTIQUES LIES A LA MISE EN PLACE DES EQUIPEMENTS DE LA NOUVELLE PUI 1 SOMMAIRE 1. Descriptif de la nouvelle Pharmacie 2. Plan de la plateforme 3. Macro-processus logistiques 4. Pilotage des

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE

L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L UGAP LANCE DES SOLUTIONS DE TRACABILITE CODE-BARRES ET DE MOBILITE POUR LE MONDE DE LA SANTE L'augmentation de la demande de sécurisation des clients du secteur médical conduit l UGAP, la centrale d

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

Les standards GS1 pour sécuriser la chaîne d approvisionnement du secteur des produits de santé. Valérie Marchand - responsable santé GS1 France

Les standards GS1 pour sécuriser la chaîne d approvisionnement du secteur des produits de santé. Valérie Marchand - responsable santé GS1 France Les standards GS1 pour sécuriser la chaîne d approvisionnement du secteur des produits de santé Valérie Marchand - responsable santé GS1 France GS1 : Une organisation internationale GS1 est une organisation

Plus en détail

Le circuit des dispositifs médicaux

Le circuit des dispositifs médicaux Le circuit des dispositifs médicaux Dr Olivier BOUX GCS EMOSIST Franche-Comté 14 jan 2010 7ème formation MOA L univers du DM Les acteurs Les fonctions Les domaines Les applis médecin ( chir) cadre ( de

Plus en détail

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP

Le point sur le Dossier Pharmaceutique. AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le point sur le Dossier Pharmaceutique AUEG CHU GRENOBLE 13 novembre 2014 Mathilde Cavalier, DTS, CNOP Le DP d aujourd hui Le «Nouveau» DP AUTORITÉS SANITAIRES SERVICES DP DU CNOP Accès Logiciel LE DOSSIER

Plus en détail

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale

Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Réforme de la biologie : Impacts sur l informatique des laboratoires de biologie médicale Alain Coeur, Consultant Alain Cœur Conseil PLAN Evolution de la structure des laboratoires de biologie médicale

Plus en détail

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef. Les erreurs de médication tuent 7 000 personnes chaque année aux USA

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef. Les erreurs de médication tuent 7 000 personnes chaque année aux USA Hôpitaux Universitaires de Genève Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef De la pharmacie au patient: comment réduire les erreurs? Etre les premiers pour Symposium vous Aguettant - SFAR 19 septembre 2013 2

Plus en détail

DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX

DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX DE L INGÉNIERIE AU PILOTAGE DES FLUX Qu est-ce que c'est? FLOWORKS est l outil informatique permettant d appliquer la méthode GOPAL. Il regroupe en un seul logiciel toutes les fonctions allant de l ingénierie

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Traçabilité des productions pharmaceutiques hospitalières PD Dr Pascal BONNABRY

Traçabilité des productions pharmaceutiques hospitalières PD Dr Pascal BONNABRY Traçabilité des productions pharmaceutiques hospitalières Pourquoi produire à l hôpital?! Pas de produit adapté sur le marché Substance ou formulation non disponible Forme non adaptée! Amélioration de

Plus en détail

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY

Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments PD Dr Pascal BONNABRY Intérêts et risques des nouvelles technologies de l information dans le flux des médicaments Flux des médicaments et pharmacoéconomie DESS, Enjeux! Processus de soins très complexes et fortement basés

Plus en détail

Évolution de la codification et du marquage des produits de santé

Évolution de la codification et du marquage des produits de santé n 3 juillet 2009 Évolution de la codification et du marquage des produits de santé Contributeurs / Auteurs Ce document est le résultat du travail des partenaires de la chaîne de distribution des produits

Plus en détail

Témoignage Cophana Distribution

Témoignage Cophana Distribution Témoignage 15 juin 2010 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités Les besoins détectés La mise en place Le change management Conclusion 2 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités

Plus en détail

Paracelse, 1493-1541!

Paracelse, 1493-1541! !!!! "#$%!&'%!(#)'#*+!,)&*!*-&'%!(#)'#*+!./!0#'&!1/)%!2&!(#)'#*! Paracelse, 1493-1541! 1 Contexte Mondiale Multiplication des sources de fabrication des MEG Multiplication des acteurs Complexification

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Point presse Suppression de la vignette pharmaceutique au 1 er juillet 2014 Mardi 20 mai DOSSIER DE PRESSE -----------------------------------------------

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Processus d approvisionnement du matériel aux salles d opération. Processus d approvisionnement du matériel au bloc opératoire et à la stérilisation

Processus d approvisionnement du matériel aux salles d opération. Processus d approvisionnement du matériel au bloc opératoire et à la stérilisation Présentation des Processus d approvisionnement du matériel aux salles d opération (consommation du matériel) Processus d approvisionnement du matériel au bloc opératoire et à la stérilisation (regarnissage

Plus en détail

Utilisation des code-barres / RFID à l hôpital

Utilisation des code-barres / RFID à l hôpital Utilisation des code-barres / RFID à l hôpital GS1 - Healthcare Supply Chain Cluster Enjeux pour les hôpitaux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Améliorer la

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété littéraire et artistique, et qui régit notamment les

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique Le Dossier Pharmaceutique aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Les objectifs du DP Acteur

Plus en détail

traçabilité en milieu médical

traçabilité en milieu médical traçabilité en milieu médical SOLUTIONS - EFFICACITÉ - SÉCURITÉ la traçabilité, pourquoi? Améliorer la sécurité du patient et la qualité des soins Améliorer la qualité des soins de santé est un enjeu majeur

Plus en détail

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION

CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 CHAPITRE 4 : DOCUMENTATION PRINCIPE Une bonne

Plus en détail

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé.

OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité OCP au service des établissements de santé. OCP hôpital, l entité dédiée à la distribution du médicament aux établissements publics et privés. Vocation Depuis 2005, OCP hôpital met

Plus en détail

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008

EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 EXIGENCES NORMES ISO 9001 /2008 La pharmacie d officine norme ISO 9001-2008 D après X50-131 1. Sommaire 0. Intérêt d un manuel qualité... 3 1. Généralités... 3 1.1 Fournir un produit ou service conforme...

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

Be-Trace Mobile. Votre solution

Be-Trace Mobile. Votre solution Be-Trace Mobile Votre solution en terme de distribution automatique Traçabilité Grâce à la technologie EDD (Electronic Drug Detection), vous pouvez voir automatiquement: à qui? par qui? où? quand? Chaque

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Bonnes pratiques de fabrication: exemple d un modèle étranger. Prof. Pascal BONNABRY. 3 èmes Journées Premium Paris, 23 juin 2008

Bonnes pratiques de fabrication: exemple d un modèle étranger. Prof. Pascal BONNABRY. 3 èmes Journées Premium Paris, 23 juin 2008 Bonnes pratiques de fabrication: exemple d un modèle étranger 3 èmes Journées Premium Agenda Présentation de l environnement Aspects légaux en Suisse Evolution des activités de production Système de gestion

Plus en détail

Une pièce d une stratégie

Une pièce d une stratégie Robot de distribution Rowa: Hugot bosse-t-il bien? Prof. Pascal BONNABRY 2 ème colloque sur l automatisation en pharmacie hospitalière Lausanne, 31 janvier 2013 Une pièce d une stratégie Distribution robotisée

Plus en détail

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis 1 Le Dossier Patient : Définitions Définition du «dossier» / dictionnaire Ensemble de documents relatifs à une même affaire, à une même personne, et classés dans une chemise de carton au dos de laquelle

Plus en détail

Forum International de l Assurance

Forum International de l Assurance Forum International de l Assurance La dématérialisation des échanges en assurance santé Enjeux Retours d expériences Perspectives Antoine AIZPURU Président Cegedim Assurances 19 Avril 2013 Introduction

Plus en détail

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010

Gestion de la qualité,, BPL et BPF. Lncpp/cecomed 2010 Gestion de la qualité,, BPL et BPF Lncpp/cecomed 2010 GESTION DE LA QUALITE La gestion de la qualité est un large concept qui couvre tout ce qui peut, individuellement ou collectivement, influencer la

Plus en détail

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus

Le projet e-health au CHU de Liège. Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Le projet e-health au CHU de Liège Myrèse Radoux Pharmacien Chef Service facturations et gestion des processus Présentation du CHU de Liège CHU ND des Bruyères CHU Sart Tilman CHU Ourthe-Amblève 925 lits

Plus en détail

!"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION

!#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION !"#$%&'() *+,-) LE SYSTÈME DE GESTION OBJECTIF : VOUS CONNAISSEZ ET COMPRENEZ LES DIVERS SYSTÈMES DE GESTION. A QUOI SERT-IL? Effectuer les commandes Enregistrer les arrivages Etiqueter les nouveaux articles

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Chimiothérapies: un processus global

Chimiothérapies: un processus global Scanning des chimiothérapies au lit du patient: de la RFID au Datamatrix Prof. Pascal BONNABRY International RFID congress Nice, 7 novembre 2012 Chimiothérapies: un processus global Préparation avec contrôle

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique La loi Informatique et Liberté aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé La protection des données

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef

Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Hôpitaux Universitaires de Genève Présentation de la Pharmacie des HUG Pr Pascal BONNABRY Pharmacien-chef Etre les premiers pour Visite de vous 4 juillet 2013 + Info Voir le film de présentation des HUG

Plus en détail

Impression d étiquettes dans le domaine médical et pharmaceutique White Paper

Impression d étiquettes dans le domaine médical et pharmaceutique White Paper www.nicelabel.fr, info@nicelabel.fr Impression d étiquettes dans le domaine médical et pharmaceutique White Paper Outils de conformité avec la réglementation 21 CFR Part 11 Version 20050324-02-FR 2005

Plus en détail

Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement. Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique

Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement. Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique Supply Chain une activité très réglementée Dossier enregistrement Fabricants de Principes

Plus en détail

TRACING PROJECT. Mai 2010. Jérémy GAUDUCHEAU

TRACING PROJECT. Mai 2010. Jérémy GAUDUCHEAU Mai 2010 Jérémy GAUDUCHEAU Page 2 sur 6 SOMMAIRE... 3 GESTION DE STOCK... 3 ENTREE... 3 MOUVEMENT... 3 PREPARATION... 4 EXPEDITION... 4 INVENTAIRE... 4 IDENTIFICATION / IMPRESSION... 5 TRACABILITE... 5

Plus en détail

LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT

LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT LE CODE-BARRES EN MOUVEMENT IMPRIMANTES D ÉTIQUETTES -LOGICIELS D ÉTIQUETAGE ET DE TRAÇABILITÉ IMPRESSION POSE - LECTURE CODES BARRES le logiciel de gestion d étiquetage et de traçabilité Le logiciel LEGITRACK

Plus en détail

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Offre de service PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Les besoins propres aux établissements de sante Enregistrer toutes les activités de soins et service pour une

Plus en détail

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL

GPAO bloc opératoire Retour d expérience : CHPL 1/ 35 GPAO bloc opératoire Francis REYMONDON freymondon@chpl.fr http://www.chpl.fr Présentation : Francis REYMONDON 2/ 35 Formation : Ingénieur INSA spécialité Génie Industriel Fonction CHPL : Responsable

Plus en détail

BONJOUR ET BIENVENU. Les incidences de la démarche qualité sur l organisation d entreprise. Philippe DONDON http://www.enseirb.

BONJOUR ET BIENVENU. Les incidences de la démarche qualité sur l organisation d entreprise. Philippe DONDON http://www.enseirb. BONJOUR ET BIENVENU Les incidences de la démarche qualité sur l organisation d entreprise Philippe DONDON http://www.enseirb.fr/~dondon ENSEIRB Ph DONDON copyright 2001 1 Avertissement Ce cours a été construit

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

L informatisation de la Sécurité Sanitaire des Aliments

L informatisation de la Sécurité Sanitaire des Aliments L informatisation de la Sécurité Sanitaire des Aliments La réglementation La Traçabilité est une obligation réglementaire décrite dans le règlement européen 178/2002. «Le choix des moyens utilisés pour

Plus en détail

Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus

Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus Congrès «La sécurité des patients en Suisse» Le risque La cible à atteindre Le risque zéro n existe pas Déterminer le niveau

Plus en détail

Le risque La cible à atteindre. Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus. Le risque zéro n existe pas

Le risque La cible à atteindre. Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus. Le risque zéro n existe pas Analyse prospective des risques: un support à la sécurisation des processus Congrès «La sécurité des patients en Suisse» Le risque La cible à atteindre Le risque zéro n existe pas Déterminer le niveau

Plus en détail

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient

Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Solutions de gestion du sang et de transfusion au chevet du patient Améliorer la sécurité des patients. Maintenir la traçabilité. Réduire les déchets sanguins. Solutions de gestion du sang et de transfusion

Plus en détail

LA RÉGLEMENTATION AMÉRICAINE DE LA FDA : L UDI POUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX

LA RÉGLEMENTATION AMÉRICAINE DE LA FDA : L UDI POUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX LA RÉGLEMENTATION AMÉRICAINE DE LA FDA : L UDI POUR LES DISPOSITIFS MÉDICAUX GRANDS PRINCIPES ET BONNES PRATIQUES Alexandre Rieucau - Chef de projet secteur santé GS1 : Une organisation internationale

Plus en détail

Doc. Qualité émis par : Pharmacie. Indice : 2 Date de mise en appli : Dispensation nominative

Doc. Qualité émis par : Pharmacie. Indice : 2 Date de mise en appli : Dispensation nominative PL-DQT0059 Page : 1/7 SMMAIRE : Page de Garde :... 1 Logigramme principal (Logigramme) :... 2-3 Référencement d'un nouveau médicament (Logigramme) :... 4 Facturation simple (Logigramme) :... 5 Annexe :...

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Sécurisation du circuit des médicaments anticancéreux

Sécurisation du circuit des médicaments anticancéreux Sécurisation du circuit des médicaments anticancéreux Les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) env. 780 000 journées d hospitalisation / an env. 760 000 consultations ambulatoires / an 2200 lits 1 Agenda

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE

PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE PARCOURS PROFESSIONNALISANT PERFORMANCE INDUSTRIELLE Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 10 grands domaines

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

Le GS1 DataMatrix au service du Médicament

Le GS1 DataMatrix au service du Médicament TRAÇABILITE Halim RECHAM Président GS1 Le GS1 DataMatrix au service du Médicament Sommaire Introduction Définition du Médicament Industrie Pharmaceutique et réglementation Le marché Algérien du médicament.

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

Enquête logiciel de prescription des chimiothérapies. V. Noirez Réunion groupe qualité 07/12/06

Enquête logiciel de prescription des chimiothérapies. V. Noirez Réunion groupe qualité 07/12/06 Enquête logiciel de prescription des chimiothérapies V. Noirez Réunion groupe qualité 07/12/06 Collecte des réponses Pharmacies contactées : 27 Réponses : 11 Mont-St-martin, Hayange, Bar-le- Duc, Briey,

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin?

Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin? ASSOCIATION DES MÉDECINS DU CANTON DE GENÈVE Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin? Dr Pierre-Alain Schneider, président AMG Cabinet médical diverses formes cabinet individuel cabinet de groupe

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu Gestion de qualité, logistique et production par Internet www.quasydoc.eu VDC Consulting SPRL Adresse des bureaux : Herkenrodesingel 4 bus 2 Siège social : Prinsenstraat 1 3500 Hasselt Belgique info@quasydoc.eu

Plus en détail

Un progiciel Intégré et orienté métier 1. Livraisons Matières Premières Une traçabilité compléte de votre chaîne de fabrication 7. Expédition 2. Stockage des Matières Premières 3. Fabrication 4.Emballage

Plus en détail

Pierre-Yves GUIAVARCH Biomnis Daniel VALENT TSE Express Médical

Pierre-Yves GUIAVARCH Biomnis Daniel VALENT TSE Express Médical Les collaborations entre établissements de santé et laboratoires de biologie médicale de seconde intention : quelle logistique pour le transport des échantillons? Pierre-Yves GUIAVARCH Biomnis Daniel VALENT

Plus en détail

HelaTrace. La solution de traçabilité et de gestion

HelaTrace. La solution de traçabilité et de gestion HelaTrace La solution de traçabilité et de gestion Une solution clé en main HelaTrace HelaTrace est un système permettant de repérer des objets. La diversité des supports de repérage proposés par HellermannTyton,

Plus en détail

Grossiste répartiteur et Bonnes Pratiques de Distribution de produits pharmaceutiques

Grossiste répartiteur et Bonnes Pratiques de Distribution de produits pharmaceutiques MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA Grossiste répartiteur et Bonnes Pratiques de Distribution de produits pharmaceutiques Prof Agrégé Mahama OUATTARA Journées Bilan de l Activité Pharmaceutique

Plus en détail

Marquage CE et dispositifs médicaux

Marquage CE et dispositifs médicaux Marquage CE et dispositifs médicaux Références officielles Trois principales directives européennes réglementent la mise sur le marché et la mise en service des dispositifs médicaux : la directive 90/385/CEE

Plus en détail

DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS.

DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS. DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS. Hôpital universitaire d Aix-la-Chapelle : un centre médical de tout premier plan Solution d archivage spécifique à l établissement Configuration personnalisée

Plus en détail

Evaluation pratique du guide pour l informatisation des systèmes d information des dépôts de sang

Evaluation pratique du guide pour l informatisation des systèmes d information des dépôts de sang Evaluation pratique du guide pour l informatisation des systèmes d information des dépôts de sang Dr Fourcade C 1., Boyeldieu D, 2 Girard M, 3 Martelli J.M. 4 1 CH Argenteuil, 2 H. Ambroise Paré, 3 H.Américain

Plus en détail

10èmes Journées du GERPAC, 5 Octobre 2007, Mol, Belgique Règles de BPF de médicaments Cytostatiques en petites quantités suisses

10èmes Journées du GERPAC, 5 Octobre 2007, Mol, Belgique Règles de BPF de médicaments Cytostatiques en petites quantités suisses Règles de Bonnes Pratiques Règles de de Fabrication de médicaments Bonnes Pratiques cytostatiques de Fabrication en petites de médicaments quantités cytostatiques suisses en petites quantités Dr. Farshid

Plus en détail

Gestion des risques en milieu hospitalier: Rôle du pharmacien hospitalier

Gestion des risques en milieu hospitalier: Rôle du pharmacien hospitalier Gestion des risques en milieu hospitalier: Rôle du pharmacien hospitalier AG des pharmaciens hospitaliers francophones de Belgique Pourquoi le pharmacien? «A la pointe de la gestion du processus et du

Plus en détail

Assurance de qualité dans l officine

Assurance de qualité dans l officine Assurance de qualité dans l officine Nous aborderons ici les points essentiels de l assurance de la qualité qui concernent la fabrication d une préparation magistrale depuis la réception des matières premières

Plus en détail

Algeria. Halim RECHAM Président GS1 Algeria

Algeria. Halim RECHAM Président GS1 Algeria TRAÇABILITE Halim RECHAM Président GS1 Le GS1 DataMatrix t au service du Médicament Sommaire Définition du Médicament Le marché Algérien du médicament. La contrefaçon des médicaments et son impact sur

Plus en détail

Séminaire WagrALIM. Food factory of the future 24 mars 2014. Le process control au service de la traçabilité et des KPI de productivité

Séminaire WagrALIM. Food factory of the future 24 mars 2014. Le process control au service de la traçabilité et des KPI de productivité 1 Séminaire WagrALIM Food factory of the future 24 mars 2014 Le process control au service de la traçabilité et des KPI de productivité François Vanhaetsdaele 2 Qui est TECHNORD? 360 employés Belgique,

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Prêt et dépôt de dispositifs médicaux

Prêt et dépôt de dispositifs médicaux Prêt et dépôt de dispositifs médicaux En pratique, quelles situations? (1/3) Dispositifs médicaux Réutilisables Ancillaires Équipements Usage unique Implantable Prêt Dépôt Date - 2 En pratique, quelles

Plus en détail

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique

Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Session 4 : Assurer la qualité des produits sur toute la chaîne logistique Points de contrôle potentiels de l Assurance Qualité tout au long de la chaîne logistique 1. Matières premières / composants 2.

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail