Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Poitou-Charentes. Commission Sécurisation du circuit du médicament Groupe informatisation du circuit"

Transcription

1 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 1 sur 17 Ce document a été élaboré par le groupe (informatisation du circuit du médicament) travaillant dans le cadre de l ORMEDMS. l a été conçu dans le but d accompagner les établissements de santé dans le suivi des objectifs régionaux 2008 du contrat de bon usage. SOMMARE 1 - Travail préparatoire 1) Réaliser un état des lieux dans son établissement 2) Proposer son organisation cible 2 - Proposition de structure d un cahier des charges 1) Présentation de l établissement de santé 2) Organisation du circuit du médicament 3) Environnement informatique 4) Grille des critères (descriptif détaillé des étapes à prendre en charge) 3 - Documents de référence 4 - Glossaire TRAVAL PRÉPARATORE En tout premier lieu, constituer un groupe de travail multidisciplinaire (représentatif, volontaires, etc )

2 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 2 sur Réaliser un état des lieux du circuit du médicament dans son établissement Prescription : - Procédure ou bonnes pratiques diffusées - Support de prescription : unique (le même pour tous les services et pas de retranscription) ou multiple - Liste des prescripteurs et signatures à jour - Transmission à la pharmacie des prescriptions : toutes, en partie, lesquelles, Prescriptions manuelle(s) et/ou informatique(s) - Disponibilité de supports d aide à la prescription : Vidal (papier ou informatique), Thériaque, livret du médicament, fiches de bon usage, résultats laboratoires, radiologie, etc Validation pharmaceutique : - Par qui? En totalité ou partiellement? - Pourcentage d ordonnances nominatives transmises / pharmacie (préciser) - Supports d aide : Manuel ou nformatique ; lesquels? - Elaboration d avis pharmaceutiques : Manuel ou nformatique Dispensation : - Globale ou nominative ; tout ou en partie - En globale : commande effectuée par qui? - Fonctionnement : plein / vide, armoires mobiles, etc - Dotation : oui / non - Supports de commande : Bons de commande assortis ou non de dotation, bons d urgence, etc - Existe-t-il : un logiciel de gestion des stocks informatisés oui / non (préciser le type)? - Existe-t-il : un système de lecture code barre? Cas particuliers : Dispensation spécifique des MDS, stupéfiants, Médicaments et D.M facturés en sus de la T2A, rétrocession, essais cliniques, ATU, etc. Administration - Par qui? (selon les secteurs) - Existence d un support de validation et de traçabilité administration quelque soit la voie? 1.2 Proposer son organisation cible Objectifs de l établissement de santé concernant l organisation du circuit du médicament. ntégration de l informatisation du circuit dans le développement plus global du SH de l établissement (dossier patient, prescription connectée.)

3 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 3 sur 17 PROPOSTON D UNE STRUCTURE DE CAHER DES CHARGES POUR L NFORMATSATON DU CRCUT DU MEDCAMENT 2.1 Présentation du C.H. - Description de la structure (un ou plusieurs sites) ; nombre de Pharmacie à Usage ntérieur - Nombre de lits MCO (préciser), SSR, psychiatrie, EHPAD, USLD, Psychiatrie, HAD - Nombre de personnel médical et non médical - Préciser l organisation en pôles 2.2 Organisation du circuit du médicament (état des lieux) - Remplir la fiche d évaluation élaborée par le groupe de travail «démarche qualité», intitulée : Projet d évaluation «Sécurisation du circuit du médicament» ; août 2006, jointe en annexe. Ce document permet d évaluer la prescription, la dispensation, l administration et d autres éléments du circuit du médicament. - Faire figurer dans ce guide les grandes lignes de la conclusion de cette fiche d évaluation en insistant notamment sur les étapes clefs du circuit du médicament ; Ex : support de prescription unique ou multiple, recopiage, dispensation nominative/globale, etc. 2.3 Environnement informatique - A rédiger avec le service informatique - Décrire les logiciels et l environnement informatique ; faire un logigramme - Préciser le nombre de services informatisés, le nombre de PC disponibles, l accès à intranet/nternet, etc Description des différentes étapes à prendre en charge : Grille des critères Cotation : = ndispensable C = Conseillé O = Optionnel

4 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 4 sur 17 L application doit permettre la prise en charge de l ensemble des étapes du circuit du médicament, à savoir : La prescription médicale L analyse et la validation pharmaceutique La dispensation nominative individuelle ou reglobalisée à la pharmacie et la gestion des dotations des armoires à pharmacie des services La dispensation globale sur listes pré établies des produits non prescrits nominativement et la gestion de leurs dotations La gestion paramétrable du livret des médicaments Le plan de soins et de validation de l administration par les infirmières Nécessité (ou non selon le degré d intégration et le nombre de fournisseurs de solutions logicielles) d un module de circuit du médicament disposant d un interfaçage fonctionnel avec le logiciel de gestion économique et financière (GEF), avec le dossier patient et avec les logiciels de l unité de soins (fonctions de prescription et d administration) Dans tous les cas, il sera fait référence au standard de communication PH-PN 13, et aux référentiels des produits de santé nommés codifications inter opérables des spécialités pharmaceutiques et des dispositifs médicaux (COsp et COdm) afin de garantir la qualité des échanges logiciels Etablissement d un historique retraçant l ensemble des prescriptions pendant le séjour du patient en y associant un coût, des éditions statistiques en code UCD des quantités par UF et par patient, des classes thérapeutiques, des molécules onéreuses L historique des prescriptions doit être consultable après la sortie du patient.

5 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 5 sur Description des différentes étapes à prendre en charge dentification des utilisateurs Renseignement des données administratives des utilisateurs (nom, prénom, fonction, service, N ADEL) et interface avec le SH pour la récupération de ces données Contrôle de l accès par l identifiant et mot de passe centralisé sur l ensemble de l établissement. O nterface possible avec système de reconnaissance digitale ou autre Gestion des profils utilisateurs Validation de la saisie en fonction des droits qui seront donnés lors de l identification C Durée d accès et de saisie pris en compte dentification et caractéristiques du patient C Les informations administratives liées au patient doivent être récupérées : nom, prénom, sexe, date de naissance, PP, n de séjour, type de prise en charge sécurité sociale (pour ordonnance de sortie), localisation du patient (UF, Chambre, lit). Prendre en compte les contraintes GMSH et l utilisation de la carte CPS Une recherche par service est possible. Les données anthropométriques peuvent être saisies et actualisées : poids, taille (calcul surface corporelle), MC, âge gestationnel, mention grossesse ou allaitement. Les données cliniques saisies par médecin et consultables par pharmacien (ATCD pathologies en cours, modalités de nutrition, insuffisance rénale, hépatique.) OBLGATORES : allergies, ATCD d effets indésirables médicamenteux Données biologiques consultables (calcul clairance créatinine / formule de Cockcroft, coagulation.etc.) Les ordonnances «ville» du traitement suivi préalablement à l entrée à l hôpital peuvent être intégrées et consultées Règles de confidentialité respectées

6 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 6 sur Saisie de la prescription dans les services de soins Conforme au code de la santé publique et à l arrêté du 31 mars 1999 Conforme au Contrat de Bon Usage (Décret 24 août 2005) pour les molécules onéreuses (saisie de l indication etc. ) et dispositifs médicaux implantables en sus T2A. Actualisable aisément (mise à jour de la base de données.) De manière centralisée (sur le poste de l unité de soins et bureau du médecin) et de manière décentralisée (au lit du patient, sur des postes nomades ou portables). Prescription dans l unité de soins comme en hospitalisation de jour ou aux consultations externes (ordonnance de sortie pour impression seule) Choix du produit : C O La saisie de la prescription doit se faire indifféremment par DC ou spécialité, à partir du livret du médicament de l établissement ou d une base de données sur le médicament (Thériaque) si le produit n est pas référencé dans le livret de l hôpital. Les produits non référencés doivent être clairement signalés au prescripteur Possibilité de substitution en cas de non disponibilité (module de substitution paramétrable, proposition des produits du livret de la même classe ATC), avec proposition d adaptation posologique. ntégration de protocoles thérapeutiques validés en COMEDMS, prescriptions conditionnelles Saisie de plusieurs types de prescriptions : médicaments dérivés du sang, ATU, molécules ou DM onéreux, protocoles (modélisation possible), stupéfiants (en toutes lettres), préparations magistrales. Lien avec les logiciels de chimiothérapie pour la prescription des anticancéreux O Saisie des éléments de suivi : indication (obligatoire pour les molécules ou DM financés en sus de la T2A), germes traités C Accès aux fiches de bon usage, aux notes d information de la COMEDMS C Possibilité d ajouter une ou plusieurs rubriques dans le livret du médicament sous le contrôle exclusif de la COMEDMS C Précision de la galénique et lien avec le livret du médicament (comprimé sécable) Détection d interactions médicamenteuses, d allergie, d interactions avec état physiopathologique du patient, avec sélection des différents niveaux d interaction et des contre indications. La détection de l interaction doit se faire en temps réel, lors de la saisie. Le forçage doit être possible et tracé.

7 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 7 sur 17 Choix de la posologie : Posologies en nombre d unités, en doses (mg, g), prescription littérale ou avec aide au calcul (mg / kg, mg/m 2 ), horaires ou périodicité (toutes les x h), jours de prises (1 jour sur 2, tous les x jours ), date de début, durée, arrêts de traitement, modalités d administration (voie, durée), conditions d administration (si douleur, renvoi aux protocoles ou prescription si besoin = prescription conditionnelle), paramètres de surveillance (possibilité de texte libre). Proposition de posologie standard Signalétique d alerte, lors de la saisie, sur les posologies supérieures aux valeurs maximales autorisées (interface Thériaque, Vidal) Surveillance du traitement : Alerte en cas de contre-indications avec les allergies ou états physiopathologiques du patient (insuffisance rénale ). nterface avec le dossier patient Possibilité de saisie des paramètres à surveiller (TA, paramètres biologiques, effet indésirable) et de la conduite à tenir. Possibilité de notifier des alertes Saisie d un commentaire avec liaison dossier patient et dossier soins Consultation de l historique thérapeutique par le prescripteur : Possibilité de visualiser très rapidement les prescriptions antérieures du séjour et (des séjours antérieurs) et ordonnance de sortie Visualisation de l administration ou non des médicaments, des motifs de non administration, des incidents en cours d administration, etc Possibilité de réactivation d un traitement antérieur ou de suspension provisoire

8 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 8 sur 17 Gestion des traitements : plan de gestion Alignement ordonné (à l écran) des médicaments prescrits dans l ordre de prescription Séparation des traitements en fonction des voies d administration Détection des anomalies de chevauchement thérapeutique au moment de la prescription Horaires d administration : Gestion des fréquences Gestion des fenêtres thérapeutiques Possibilité d arrêt définitif, de suspension, renouvellement, modification de traitement Validation médicale des prescriptions Visualisation de l ensemble des prescriptions saisies C Présentation ordonnée des prescriptions non validées (par date, patient, acteur) C Validation groupée des prescriptions saisies Possibilité d édition d ordonnances (différents supports possibles) Validation médicale (signature univoque) Transmission vers la pharmacie Messagerie intégrée à l outil Visualisation d un commentaire ou question d un autre acteur et réponse possible en temps réel Alerte aux différents utilisateurs pour prévenir en temps réel de toute nouvelle prescription Tous les acteurs du circuit du médicament doivent pouvoir communiquer par messagerie, les échanges doivent être tracés : o Médecin <-> Pharmacien o Médecin <-> DE pour les modifications d ordonnance en temps réel o DE <-> Pharmacien o Unité de soins <-> Pharmacie

9 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 9 sur 17 Transmission systématique de toutes les prescriptions Possibilité de filtrer l affichage les prescriptions (paramétrables selon la molécule). par UF, par prescripteur, par présence d alerte ou non, etc. Transmission automatique de la commande à la pharmacie selon les prescriptions, le stock initial du service et le mode de dispensation. Attention il s agit de la globalisation Exemple : Toutes les alertes «forcées» lors de la prescription seront automatiquement présentées en priorité au pharmacien lors de la validation des prescriptions par le pharmacien Validation des prescriptions par le pharmacien dentification du pharmacien avec signature électronique Suivi et validation des ordonnances, critères de sélection des prescriptions et personnalisation des indicateurs de suivi. Le pharmacien doit pouvoir en temps réel : - consulter les nouvelles prescriptions ayant fait l objet de forçage et d alerte - consulter en temps réel les nouvelles prescriptions ou modifications ainsi que les éléments d analyse de la prescription à partir de la base de donnée médicaments (interaction, fiche produit, état physiopathologique du patient). - passer à l étape suivante (dispensation, administration) sans validation pharmaceutique (traçabilité) L inhibition et l édition des alertes doivent être paramétrables par le pharmacien C Signalement des doses cumulées, des redondances, doublons, interactions contre-indiquées Contrôle de la disponibilité réelle des produits (équivalences, produits hors livret) Le pharmacien doit pouvoir écrire des remarques sur la prescription consultables par les services et les prescripteurs (avis pharmaceutique) Les avis doivent pouvoir faire l objet d une traçabilité de lecture et / ou de prise en compte par le prescripteur et / ou de l DE La validation pharmaceutique est enregistrée et tracée et doit être mise à la disposition du prescripteur et / ou de l DE qui va administrer Possibilité de visualiser les commentaires ou les questions d un autre acteur et les réponses à cette question C Validation des ordonnances selon différentes modalités : par service, par patient

10 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 10 sur Gestion de l armoire à pharmacie des services dentification du pharmacien et du préparateur en pharmacie Edition d un plan globalisant la commande des médicaments par unité fonctionnelle Paramétrage du plan de cueillette (séparation des médicaments par type de dispensation, par lieu de stockage etc ) Gestion simultanée des différents types de dispensation : globalisée, nominative La commande de médicaments sera la résultante de l ensemble des saisies des prescriptions des patients de l UF pour une période déterminée et des seuils de stock minimum fixés par médicament, le réapprovisionnement automatique de l armoire étant ainsi déclenché Pour les produits hors dotation, une commande doit être automatiquement générée, à la pharmacie, à partir des prescriptions La fréquence des commandes de produits hors dotation peut être différente de celles des produits en dotation (fréquences paramétrables) Pour un médicament hors dotation (type antibiotiques coûteux peu utilisés dans le service X), le logiciel doit permettre une édition périodique d un listing, concernant ces médicaments qui restent dans l armoire et ne sont plus utilisés, car leur prescription a été arrêtée (ex. changement d antibiothérapie). Le but est de réduire les stocks «dormants» de produits onéreux, qui risquent à la longue de périmer. Le module doit gérer les changements et les sorties de services Edition de listes types de commande par service d après les listes de dotations La commande globale depuis un service sur des listes préétablies devra être fonctionnelle Le réajustement du stock réel de l armoire doit être possible Mettre un module de commande pour l approvisionnement en produits de soins infirmiers non prescrits

11 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 11 sur Dispensation par la pharmacie Après la validation pharmaceutique, les prescriptions sont accessibles pour la dispensation des produits, cette dispensation doit pouvoir se faire selon différents modes et fréquences : - Dispensation individuelle nominative pour un, plusieurs jours, hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle - Dispensation globalisée pour un, plusieurs jours, hebdomadaire, bimensuel etc Dans le cas de la dispensation globalisée, l application doit calculer les quantités nécessaires pour le service en fonction des prescriptions en cours, de la périodicité de dispensation au service et du stock restant dans l armoire du service. Les quantités proposées doivent prendre en compte le conditionnement de dispensation des produits Les produits multi doses (sirop, gouttes, collyres, ) doivent faire l objet d un calcul automatique (conversion des doses prescrites en nombre de flacons) Le stock des armoires de services doit être géré automatiquement Pour les services à dispensation non quotidienne, des listes de réassort partiel doivent être générées lors des changements de prescriptions entre deux dispensations programmées Les différents modes et périodicités de dispensation doivent pouvoir être utilisés simultanément selon les services La dispensation sur un service doit pouvoir être individuelle pour certains produits et globalisée pour d autres produits Les services doivent également pouvoir saisir des demandes de produits non prescrits en nominatif à partir d une liste de dotation (dispositifs médicaux, solutés, pansements, ) O Le progiciel doit pouvoir se coupler à un automate de dispensation

12 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 12 sur Traçabilité des produits Lors de la réception de produits tracés, l application doit être en mesure d enregistrer les numéros de lots et dates de péremption. Lors de la dispensation de produits tracés, l application doit permettre d enregistrer l identité patient et les numéros de lots et quantités des produits dispensés pour les médicaments et dispositifs médicaux implantables devant être tracés jusqu au patient Plusieurs modalités de dispensation sont possibles - Dispensation globale de produits tracés sur une dotation de service - Dispensation nominative de produits au service - Rétrocession de produit au patient ambulatoire Traçabilité ascendante (recherche pour un patient des produits dispensés avec leurs numéros de lots) et descendante (recherche pour un produit et un numéro de lot des patients les ayant reçus). L infirmière peut tracer l administration du produit (sélection du lot et de la quantité réellement administrée au patient, effets indésirables etc ). Elle peut tracer un produit cassé ou perdu Plan de soins ou d administration des médicaments dentification des acteurs, fonctions, gestion du profil utilisateur, droits Possibilité d impression à tout moment du plan de soins Affichage paramétrable des prescriptions Affichage paramétrable du plan d administration des médicaments (par UF, patient, tranches horaires, forme galénique, catégories de médicament etc Validation des médicaments administrés selon différents modes : globale par patient, par secteur, par voie d administration, etc Horodatage de l acte (signature électronique) Possibilité de mettre une heure différente (de l heure de validation) pour l heure d administration Saisie de la cause de non administration Gestion des administrations effectives, dont celles liées aux prescriptions conditionnelles, dans le but d optimiser la gestion du stock de l armoire à pharmacie Affichage des changements de prescription automatisable (par secteur, service ) pour mise à jour des piluliers

13 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 13 sur 17 C Accès à des conseils d utilisation et d aide pour les préparations (moment de prise, soluté de dilution, durée de perfusion, précautions particulières ) Consultation en ligne d informations sur le médicament (accès aux bases de données médicaments Thériaque, Vidal) et les protocoles internes Saisie des remarques et observations (effets indésirables) Visualisation des questions et réponses des praticiens (médecins, pharmaciens) Affichage en temps réel de l évolution des actes effectués (plan de soins) C Consultation possible par la pharmacie des médicaments non administrés C Synthèse des tâches et alertes effectuées pour les transmissions C Transmission /F possible des actes effectués à un logiciel de gestion du travail infirmier et dossier médical patient Mise en ligne et édition du livret du médicament Classement par ordre alphabétique et par classe thérapeutique ATC des différents produits disponibles au niveau de l établissement de santé avec : La dénomination commune internationale Le dosage La forme Le prix La liste d appartenance (,, stupéfiants) Classe, groupe, sous-groupe selon la classification ATC Si possible en lien avec la base de données Thériaque (pour les équivalences en ligne) O Lien avec les autres bases de médicaments sur le marché

14 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 14 sur Statistiques de consommation Calcul des coûts thérapeutiques par patient, par journée et par séjour Dotations des services quantifiées et valorisées Renseignement et édition des données statistiques avec : - ndicateurs d activité, tels le nombre de patients traités par UF, le nombre de lignes de prescriptions saisies et analysées par UF, etc - ndicateurs de gestion : quantité produits et dépenses par classe ATC, groupes, sous groupes, produits, globales et par UF, avec un comparatif par rapport à l année précédente et variation en valeurs et pourcentage. - Traitement des consommations d une UF sur une période donnée pour établir automatiquement des listes de dotation (préparation et réactualisation des dotations des armoires de service). - Palmarès de consommation par produit. - Suivi de la consommation des produits financés en sus de la T2A (prescripteurs, patient, indication, posologie, durée du traitement, N de séjour et code UCD) Possibilité d exporter les données vers un tableau Excel ou au format ASC Gestion des archives Le système de gestion devra offrir les fonctions d archivage permettant de répondre aux obligations légales et de gérer le volume des informations en ligne. L utilisateur doit pouvoir consulter à la demande et remettre en ligne les données archivées (consultation pour un patient donné, un produit donné, une pathologie donnée) ou éditer les informations dans un format à définir. Deux types d informations sont concernés : Les données relatives au patient (identité, données permanentes) Les données pharmaceutiques (prescriptions) propres au logiciel de prescription Les dossiers concernant l administration des médicaments dérivés du sang doivent être conservés pendant 40 ans à la pharmacie à des fins de traçabilité.

15 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 15 sur ntégration au système d information de l établissement de santé - A développer par chaque établissement Proposition de Schéma des interfaces souhaitées avec l outil de prescription Serveur de résultats du laboratoire GP Gestion Patient (GP-GML) Dossier patient informatisé dentité/mouvements Consultation Logiciels spécifiques des unités de soins Ex URQUAL ou autres PRESCRPTON Des MEDCAMENTS Aide à la prescription et consultation des RCP Bases de données Pharmaceutiques THERAQUE VDAL Livret du CH Produits /séjour Mouvements /produits Produits : livret Stock Produits coûteux Facturation /B2 Logiciel PMS Gestion PMS Logiciel gestion Stock/code barre/ GAC Gestion des actes 1. DOCUMENTS DE REFERENCE - nformatisation et circuit du médicament (Ministère de la Santé mai 2001) - Organisation du circuit du médicament en établissement de santé (HAS - fiche thématique 2005) - Document de travail relatif à la prise en charge du patient hospitalisé (DHOS E2 act.2006) - Cahier des charges des Hôpitaux Charcot, La Rochelle, Annemasse

16 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 16 sur GLOSSARE Circuit du médicament : Processus de la prise en charge thérapeutique médicamenteuse d un patient hospitalisé dans un ETS de santé, résident d un ETS social ou en soins ambulatoires. Ce processus interdisciplinaire est constitué par les étapes de prescription, de dispensation, d administration et de suivi thérapeutique et comprend le traitement de l information. Prescription : Ensemble des activités assurées par un médecin ou un prescripteur habilité et comportant, à partir de la prise en charge d un patient : l anamnèse, l examen clinique, la prescription éventuelle d examens complémentaires, la décision thérapeutique tenant compte de la balance bénéficesrisques, l information du patient, la rédaction de l ordonnance et sa communication au patient ou aux soignants. l s agit de l une des étapes, précisément réglementée, du circuit du médicament. Dispensation : Ce terme ne fait pas l objet d un consensus professionnel. Au sens réglementaire (art. R du Code de la santé publique), l activité professionnelle de dispensation du médicament comprend : 1 l analyse pharmaceutique de l ordonnance médicale, 2 la préparation galénique des doses à administrer, 3 la mise à disposition des informations et les conseils nécessaires au bon usage du médicament, 4 la délivrance proprement dite des médicaments. Chacune de ces activités constitue l une des étapes du circuit du médicament.

17 Observatoire Régional du MEdicament et des Dspositifs Médicaux Stériles Page 17 sur 17 Administration : Ensemble des activités assurées par un soignant et comportant, à partir de la prise de connaissance de l ordonnance : la préparation extemporanée conformément aux recommandations des modalités d utilisation du résumé des caractéristiques du produit (RCP), les contrôles préalables («313P» : prescription versus produit versus patient), l enregistrement de l administration. l s agit de l une des étapes du circuit du médicament. SH : Système d nformation Hospitalier Réf. Dictionnaire SFPC (société Française de Pharmacie Clinique) - 1 ère édition 2006

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS

Commission Sécurisation du circuit du médicament NOTE DE SYNTHÈSE ANALYSE PHARMACEUTIQUE DES PRESCRIPTIONS Page 1 sur 6 Contexte La dispensation du Médicament est définie dans le Code la Santé Publique (art. R 4235-48 CSP) comme l acte pharmaceutique associant à la délivrance du médicament : analyse pharmaceutique

Plus en détail

SALMI AHMED CURRICULUM VITAE. «Plaies et cicatrisation» Lille II 1 an

SALMI AHMED CURRICULUM VITAE. «Plaies et cicatrisation» Lille II 1 an CURRICULUM VITAE SALMI AHMED ETAT CIVIL ADRESSE PROFESSIONNELLE Centre hospitalier de la Fère, Service Pharmacie 2,avenue Dupuis 02800 La Fère 03.23.56.67.12 03.23.56.67.27 FORMATION DIPLOMANTE 2009 Diplôme

Plus en détail

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations

Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations Le contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations 1 ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET IMPACTS Elise Remy Pharmacien coordonnateur Aspects réglementaires 2 S inscrit dans la réforme de la T2A, accès

Plus en détail

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété

SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété SIHO est un logiciel ITIC protégé par les lois internationales et la loi Tunisienne n 94-36 ratifiée le 24/02/94 (article 52) relative à la propriété littéraire et artistique, et qui régit notamment les

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Informatisation des circuits du médicament et DMS Guide méthodologique et scénario de migration

Informatisation des circuits du médicament et DMS Guide méthodologique et scénario de migration Informatisation des circuits du médicament et DMS 109 GUI V1.0 Page 1/24 V1.0 mise à jour le 27/03/2008 Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Contexte et objectif du guide... 3 1.2 Organisation du document...

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne. Informatisation de la prescription Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Clermont-Ferrand - France - Informatisation de la prescription J.P. Genillon Pharmacien hygiéniste Contexte (1) Bon usage des antibiotiques

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes

Annexe 1 : les 101 propositions émises par les groupes Annexe 1 : les 101 s émises par les groupes Les décideurs de Propositions 5 Rendre accessible le traitement du domicile (via le pharmacie d'officine ou le médecin traitant, le carnet, le dossier, le Conserver

Plus en détail

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou

Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou www.meah.sante.gouv.fr Chantier MEAH «Organisation et Sécurisation du circuit du médicament» Expérience du Centre Médico-chirurgical de Kourou KA Dinh-Van, N Tisserand, C Lemée, F Michel, F Alvarez, D

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe)

Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe) Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Les Bonnes Pratiques de Prescription Médicamenteuse (patient hospitalisé, sortant ou vu en consultation externe)

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE HOP LOCAL & CENTRE D'HEBERGEMENT - DU PAYS D'HORTE ET TARDOIRE PLACE DU CHAMP DE FOIRE 16110 La Rochefoucauld France Démarche

Plus en détail

F. BILLION-REY V. LACROIX

F. BILLION-REY V. LACROIX Centre Hospitalier de Lons le Saunier Service Pharmacie et Stérilisation Centrale Plaidoyer pour le développement de la Pharmacie Clinique au Centre Hospitalier de Lons le Saunier F. BILLI-REY V. LACRIX

Plus en détail

Référentiel d activités

Référentiel d activités Référentiel d activités Activités 1 - Délivrance de médicaments et de dispositifs médicaux. 2 - Réalisation des opérations d'approvisionnement et de gestion au sein de la pharmacie à usage intérieur et

Plus en détail

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé

Prescription > dispensation > Administration > Gestion des produits de santé Page 1 sur 6 Décembre Définition : Définir les règles de gestion des médicaments dans les unités de soins, au regard de la réglementation de qualité et pour garantir sa qualité et son effet thérapeutique.

Plus en détail

FOURNITURE, INSTALLATION, MISE EN SERVICE ET MAINTENANCE

FOURNITURE, INSTALLATION, MISE EN SERVICE ET MAINTENANCE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE POUR FOURNITURE, INSTALLATION, MISE EN SERVICE ET MAINTENANCE D UN LOGICIEL DE GESTION DU CIRCUIT DE PRESCRIPTION, FABRICATION, ADMINISTRATION DES POCHES DE NUTRITION PARENTERALE

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

1. Contexte... 2. 2. Modalités d évaluation et fixation du taux de remboursement... 2

1. Contexte... 2. 2. Modalités d évaluation et fixation du taux de remboursement... 2 Guide méthodologique d accompagnement à l annexe du contrat de bon usage des médicaments, produits et prestations (CBUMPP3) portant «rapport d étape annuel» - 2015 Table des matières 1 ère PARTIE : modalités

Plus en détail

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes

Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux. Au Centre hospitalier de Valenciennes Sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux Au Centre hospitalier de Valenciennes 1 Le centre hospitalier de Valenciennes MCO Psychiatrie SSR Soins de longue durée Maison de retraite

Plus en détail

AMDEC Une méthode complémentaire adaptée à la pharmacie hospitalière. Exemple de mise en œuvre

AMDEC Une méthode complémentaire adaptée à la pharmacie hospitalière. Exemple de mise en œuvre JOURNEE APHAL Mise en application de l arrêté du 6 avril La «Boîte à outils» de la gestion du risque médicamenteux évitable AMDEC Une méthode complémentaire adaptée à la pharmacie hospitalière Exemple

Plus en détail

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital

Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital Expérience de Pharmacie Clinique dans le cadre des réflexions nationales sur la Sécurisation du circuit du médicament à l'hôpital M. Grégory Gaudillot, Pharmacien Gérant Mme Anne Otto, Pharmacienne Fédération

Plus en détail

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament

Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Formation sur la sécurisation du circuit du médicament Virginie Roué, Ingénieur Qualité-Risques Réseau AQuaREL Santé Dr Brigitte Paulmier, Pharmacien coordonnateur de la gestion des risques CH Saumur CONTEXTE

Plus en détail

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE.

GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU STOCKAGE DES PRODUITS PHARMACEUTIQUES GERES EN SYSTÊME PLEIN VIDE. PRE-REQUIS A LA VISITE Service : UF : Cadre de santé : GRILLE D'EVALUATION DE LA QUALITE DU Mobilier Etiquetage Fonctionnement Dotation Circuit de demande Médicaments MédiMath Médimath Simple casier Double

Plus en détail

C;-onté. RENNES, le 17 janvier 2012. Le Secrétaire Général

C;-onté. RENNES, le 17 janvier 2012. Le Secrétaire Général RENNES, le 17 janvier 2012 Le Secrétaire Général à Dr Thomas TIPHINE Pharmacien (Club Utilisateurs Genois) Centre Hospitalier Départemental Les Oudairies 85925 La Roche-sur-Yon cedex 9 V/Réf : CL/TT//06

Plus en détail

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25

Edition et intégration de logiciels médicaux. Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS. Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 Edition et intégration de logiciels médicaux Service commercial 22 rue de Chantepie 37300 JOUE LES TOURS Tél : 02 47 67 81.81 Fax : 02 47 67 42 25 LOGICIEL AXILA Le dossier médical informatisé pour les

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Informatisation et pharmacie hospitalière

Informatisation et pharmacie hospitalière Systèmes d information Éléments de l informatisation du lieu d activité professionnelle Informatisation et pharmacie hospitalière Petit Abir CHU Amiens - Université de Picardie mai 2007 Quelques chiffres

Plus en détail

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient

Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du patient Observatoire des Médicaments, des Dispositifs médicaux et des Innovations Thérapeutiques Responsabilités, autorités et délégations de responsabilité dans le cadre de la prise en charge médicamenteuse du

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Les outils d aide à la décision A propos de VidalRecos. JF. Forget, S. Pereira

Les outils d aide à la décision A propos de VidalRecos. JF. Forget, S. Pereira Les outils d aide à la décision A propos de VidalRecos JF. Forget, S. Pereira A propos de VIDAL Filiale du groupe CMPMedica, leader mondial de l information sur le médicament Une équipe de 140 collaborateurs

Plus en détail

SIMAX HAD/AMT Messagerie Intégrée Planning

SIMAX HAD/AMT Messagerie Intégrée Planning SIMAX HAD/AMT SIMAX HAD/AMT est un logiciel dédié aux sociétés ayant une activité principalement hospitalisation à domicile et d assistance médico-technique. SIMAX est disponible en Mode Windows ou en

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE

CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE 1 CHARTE DU RESEAU DE CANCEROLOGIE ORGANISANT LA CHIMIOTHERAPIE A DOMICILE Préambule Conformément à la mesure 29 du premier Plan Cancer et à la mesure 18 du second plan, la pratique de la cancérologie,

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT

CIRCUIT DU MEDICAMENT CIRCUIT DU MEDICAMENT A L EHPAD LA ROSERAIE 9 Allée de la Roseraie 85 140 CHAUCHE CONTEXTE ET MODALITÉS DE RÉALISATION POURQUOI? QUI? QUAND? COMMENT? Temps de travail infirmier très important : Environ

Plus en détail

Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés

Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Sécurisation du circuit du médicament au Centre Hospitalier d ANNECY Sur- conditionnement et délivrance nominative automatisés Dr Julien FIOT Praticien Hospitalier Maîtrise universitaire d études avancées

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Veuillez trouver ci-joint le livret de présentation des acquis de l expérience (Livret 2) pour le DIPLOME DE PREPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIERE Nom et

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CLINIQUE CHIRURGICALE DU LIBOURNAIS 119 rue de la marne - 33500 - Libourne NOVEMBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification

Plus en détail

EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE

EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE Les Coopérations Hospitalières APHAL Mardi 4 Juin 2013 - Strasbourg EXPÉRIENCE DU GCS PHARMACIE DE GUEBWILLER Anne-Cécile Michallat Pharmacien TRANSFORMATION DU GCS 1 er janvier 2012 GCS Florival Harth

Plus en détail

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014 RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS Résultats de l enquête menée en 2014 0 Acronymes : ARS IDF : Agence régionale de santé Ile-de-France EHPAD : Etablissements d hébergement

Plus en détail

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS

CLASSEMENT DES MEDICAMENTS CLASSEMENT DES MEDICAMENTS Médicaments = P.A. + excipient Classement en fonction : de leur P.A. Le P.A. est-il d origine naturelle ou scientifique? Il existe des P.A. qui peuvent induire des réactions.

Plus en détail

STRATEGIQUE GIE GIE SIPS ANALYSE. Contexte

STRATEGIQUE GIE GIE SIPS ANALYSE. Contexte ANALYSE STRATEGIQUE GIE GIE SIPS A l attention de Madame WEBER, Présidente du GIE SIPS, et de Monsieur AUBERT, Directeur Délégué à la Gestion et à l Organisation des Soins CNAMTS - Réalisée par le Conseil

Plus en détail

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI

Plan. A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Plan A partir de l exemple du circuit sécurisé des DMI Retour sur le processus, les acteurs, les messages, les informations, le SIH Analyse des causes déterminantes du circuit: focus sur les échanges d

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

EPO, enfin un circuit sécurisé

EPO, enfin un circuit sécurisé PROTOCOLES DE QUALITE EPO, enfin un circuit sécurisé S. FLANGAKIS-BARBE - Pharmacie Médicaments - CHU - 31 - TOULOUSE Ce travail collectif, réalisé au CHU de Toulouse, trouve son origine dans une réflexion

Plus en détail

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au CHRUdeTours C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle CHRUTours C.H.R.U PUI Service transversal de stérilisation (3 sites) PUI Hôpital pédiatrique

Plus en détail

Guide méthodologique pour les EVALUATIONS Demandées au Contrat de Bon usage 2009-2011 PACA Corse

Guide méthodologique pour les EVALUATIONS Demandées au Contrat de Bon usage 2009-2011 PACA Corse OMIT PACA CORSE Agence Régionale de l Hospitalisation de Provence Alpes Côte d Azur Guide méthodologique pour les EVALUATIONS Demandées au Contrat de Bon usage 2009-2011 PACA Corse OMIT ARH PACA CORSE

Plus en détail

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens

Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens UE 6 INITIATION À LA CONNAISSANCE DU MÉDICAMENT Sophie LIABEUF Pharmacologie Amiens Règles de prescription Informations médicales concernant le patient (ATCD, âge, ) / situation socio-économique / situation

Plus en détail

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE

ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE ACTIVITÉS DE PHARMACIE CLINIQUE EN BELGIQUE: RAPPORT de ma VISITE Ha Phuong HOANG Département de pharmacie clinique Université de pharmacie de Hanoi 29/03/2015 1 LA VISITE EN BELGIQUE 1. Duration: 2 semaines

Plus en détail

Rappels : Les structures d HAD sont soumises aux mêmes règles et obligations que les établissements de santé «classiques» en matière de qualité et de sécurité des soins, notamment dans le domaine pharmaceutique.

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse et aux médicaments

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique La loi Informatique et Liberté aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé La protection des données

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Sommaire Sham en quelques chiffres Les visites d analyse de risques Quel bilan? Perspectives Synthèse Sham en quelques

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7

()*+,-.)*#/012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04<72,0135,-7()5) (7 ! " #% &!' "'! ()*+,-.)*#/"012323435,63)*)13240,2)-0((780472,0179)-())49,-):7(,235)(;1+04

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise

Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Conciliation médicamenteusem Expérience brestoise Maud PERENNES interne en pharmacie Axel CARDE pharmacien chef de service Hôpital d Instruction d des Armées de Brest 17 novembre 2011 Centre Hospitalier

Plus en détail

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes

DES DMS Exemple du CHU de Nîmes PLATEFORME LOGISTIQUE ET CIRCUIT DES DMS Exemple du CHU de Nîmes L ensemble des illustrations a été supprimé en raison de la taille du fichier incompatible avec la diffusion sur le site euro-pharmat.com.

Plus en détail

Mise à jour Julie 3.31.0.(61)

Mise à jour Julie 3.31.0.(61) Mise à jour Julie 3.31.0.(61) Cher Docteur, Vous venez d effectuer avec succès la mise à jour de votre logiciel Julie. Veuillez trouver ci-dessous le récapitulatif de l installation : Mise à jour : UPD331_61

Plus en détail

Gestion de la pharmacie et dispensation des médicaments du VIH/sida

Gestion de la pharmacie et dispensation des médicaments du VIH/sida Notes Gestion de la pharmacie et dispensation des médicaments du VIH/sida Module 6 Contexte L avènement du traitement ARV a permis de diminuer considérablement la morbidité et la mortalité de l infection

Plus en détail

Ainsi plusieurs dispositions ont été prises pour enrichir les informations disponibles sur les médicaments et dispositifs médicaux :

Ainsi plusieurs dispositions ont été prises pour enrichir les informations disponibles sur les médicaments et dispositifs médicaux : des produits et prestations en sus des tarifs d hospitalisation renforcent la nécessité d une information partagée sur l utilisation de ces produits au sein des établissements de santé. Ainsi plusieurs

Plus en détail

LE PROJET DE SOINS EN EHPAD LES OUTILS

LE PROJET DE SOINS EN EHPAD LES OUTILS LE PROJET DE SOINS EN EHPAD LES OUTILS SES BUTS : LE DOSSIER D ADMISSION - Apprécier l adéquation de l état de santé, de l autonomie du futur résident avec les possibilités d accueil de l EHPAD à un moment

Plus en détail

PRIMORIS. Le logo du Dossier Pharmaceutique est la propriété du Conseil National de l Ordre des Pharmaciens.

PRIMORIS. Le logo du Dossier Pharmaceutique est la propriété du Conseil National de l Ordre des Pharmaciens. Le logo du Dossier Pharmaceutique est la propriété du Conseil National de l Ordre des Pharmaciens. SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 I.1. Comment cela fonctionne?... 3 II. PRÉ-REQUIS... 4 III. PARAMETRAGE

Plus en détail

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Offre de service PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Les besoins propres aux établissements de sante Enregistrer toutes les activités de soins et service pour une

Plus en détail

Répartition des temps des missions

Répartition des temps des missions Le temps alloué au médecin coordonnateur est-il compatible avec ses missions? 1 ère partie : analyse et calcul de sa charge de travail Le décret ministériel du 27 mai 2005 relatif à la qualification aux

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

Projet Base de Données Génie Logiciel Le Système d Information Hospitalier

Projet Base de Données Génie Logiciel Le Système d Information Hospitalier Projet Base de Données Génie Logiciel Le Système d Information Hospitalier Fabrice Dubost fabrice.dubost@ujf-grenoble.fr BDGL TIS2 2008/2009 - F Dubost 1 Cadre pédagogique Objectifs : connaître les différents

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Retour d expérience CHU de Nîmes CAREMEAU - MCO 853 lits - SSR 182 lits - Psy 110 lits SERRE CAVALIER - SLD, EHPAD 500 lits 1845 lits

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues :

Résumé des modifications intervenues : Référence : PR /PHA/001-A Page : Page 1 sur 11 Objet : Préciser : - les règles de stockage des substances vénéneuses et des médicaments stupéfiants, - indiquer les modalités de détention, de mise à disposition

Plus en détail

Journée A.P.H.R.O.C. La traçabilité des Dispositifs Médicaux. 7 octobre 2008

Journée A.P.H.R.O.C. La traçabilité des Dispositifs Médicaux. 7 octobre 2008 Journée A.P.H.R.O.C. La traçabilité des Dispositifs Médicaux 7 octobre 2008 Contexte Traçabilité fabricant / fournisseur Matériovigilance : loi du 4 mars 2002 Directive européenne transposée en droit français

Plus en détail

Document de travail. Ministère de la Santé et des Solidarités. Direction de l Hospitalisation et de l Organisation des Soins.

Document de travail. Ministère de la Santé et des Solidarités. Direction de l Hospitalisation et de l Organisation des Soins. Document de travail Ministère de la Santé et des Solidarités Direction de l Hospitalisation et de l Organisation des Soins. Ce document résulte des travaux de groupe d experts piloté par le bureau «Qualité

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) POLYCLINIQUE MAJORELLE ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE POLYCLINIQUE MAJORELLE 1240, AVENUE RAYMOND PINCHARD 54100 NANCY CEDEX AVRIL 2007 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse

Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse Gérer les risques Automatiser la délivrance nominative des médicaments Délivrance Nominative Automatisée Centralisée (DNAC) au CHU de Toulouse J. Jouglen P. Cestac HOMERUS Historique (2004-2010) Pôle

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

QUALITE - CERTIFICATION

QUALITE - CERTIFICATION QUALITE - CERTIFICATION Les bons résultats de la visite de certification JUIN 2012 La visite de certification V2010 de la Haute autorité de santé s est déroulée du 12 au 15 juin 2012. n 111 LES BREVES

Plus en détail

ACQUISITION D UN AUTOMATE DE CONDITIONNEMENT DE MEDICAMENTS EN FORMES SECHES, D EQUIPEMENTS ET DE SERVICES ASSOCIES

ACQUISITION D UN AUTOMATE DE CONDITIONNEMENT DE MEDICAMENTS EN FORMES SECHES, D EQUIPEMENTS ET DE SERVICES ASSOCIES CENTRE HOSPITALIER NOVILLARS Rue du Dr Charcot 25220 NOVILLARS Affaire suivie par : Dr Edgar TISSOT Pharmacien Tel Secrétariat. : 03 81 60 58 59 Tel Ligne Directe : 03 81 60 58 09 Fax : 03 81 60 58 24

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien

Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Optimisation de la prise en charge médicamenteuse en antibiothérapie : exemple du CH Annecy Genevois 3 novembre 2015 Dr Virginie Vitrat, infectiologue Franck Guérin, pharmacien Présentation du CH Annecy

Plus en détail

DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr

DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr alité? CHU REIMS C Marcus, H Gomes, P Hornoy, S Roesch, R Husson, B Menanteau Reims - France Dossier Patient Informatisé Objectifs : Rappeler la structure du

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) Mai 2006

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) Mai 2006 COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L ASSOCIATION RÉGIONALE D'AIDE AUX URÉMIQUES DU CENTRE OUEST (A.R.A.U.C.O.) CHRU BRETONNEAU 2 boulevard Tonnellé 37044 TOURS Mai 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS

Plus en détail

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE

LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Continuité des traitements médicamenteux : LE POINT DE VUE DES PHARMACIENS D OFFICINE Coraline Claeys Pharmacien au Cercle Royal Pharmaceutique de l Arrondissement de Nivelles et en officine Faculté de

Plus en détail

Réorganisation du processus de transfusion sanguine au Liban

Réorganisation du processus de transfusion sanguine au Liban Réorganisation du processus de transfusion sanguine au Liban Cahier des charges du Logiciel Médico Technique Rédigé en collaboration avec Cahier des charges du Logiciel Médico Technique La procédure d

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Le logiciel des cabinets médicaux dans les services de santé au travail des entreprises et des collectivités

Le logiciel des cabinets médicaux dans les services de santé au travail des entreprises et des collectivités Le logiciel des cabinets médicaux dans les services de santé au travail des entreprises et des collectivités Les 4 modules de CHIMED/Windows Domaines Organisation, Paramédical, Dossier individuel, Exposition

Plus en détail

PGR UCPC CH BAR LE DUC. C. Valle 06-12-2011

PGR UCPC CH BAR LE DUC. C. Valle 06-12-2011 PGR UCPC CH BAR LE DUC C. Valle 06-12-2011 Contexte Décret 6 avril 2011 relatif au management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse dans les ES met l accent sur la sécurité des soins et la

Plus en détail

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Pascal Xicluna-http://photo.agriculture.gouv.fr La prescription et la délivrance des médicaments vétérinaires MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Plus en détail

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet

Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile. Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet Recherche d un logiciel de préparation magistrale non stérile Catherine Lenoir en collaboration avec Marie-Astrid Cochet AFPHB Meux, 25 novembre 2010 Plan de l exposé Introduction Intérêt d un programme

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Quels indicateurs de performance pour la PUI?

Quels indicateurs de performance pour la PUI? Quels indicateurs de performance pour la PUI? Marie-Anne Clerc CHU Angers Brigitte Bonan CH Foch Paris Mariannick Le Bot CHU Brest Céline Motty Monnereau DREES 1 Qu est-ce qu une pharmacie performante?

Plus en détail