Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin?"

Transcription

1 ASSOCIATION DES MÉDECINS DU CANTON DE GENÈVE Quelle place pour e-toile au cabinet du médecin? Dr Pierre-Alain Schneider, président AMG

2 Cabinet médical diverses formes cabinet individuel cabinet de groupe établissement médical charge de travail élevée peu de temps contraintes économiques investissements limités priorité au contact avec le patient

3 Fonctions réception, téléphone, gestion de l'identité des patients worklist = carnet de rendez-vous communication messagerie recherche de rapports et de résultats dossier médical notes de consultation rapports établis par le médecin résultats d'examens et consultations (laboratoire, radiologie, spécialiste) tableau de bord du patient, notes de synthèse prescriptions et requêtes (traitement, examens complémentaires) ouvrages professionnels aides au diagnostic, formation continue laboratoire, radiologie, autres prestations techniques facturation statistique, archivage, backoffice

4 Dossier médical Dossier papier fiable peu coûteux simple mais peu exploitable personnel archivage lourd Dossier électronique désiré par la plupart de jeunes médecins fiabilité?? (oui, mais coût!) coûteux (acquisition, exploitation, formation) obsolescence rapide du matériel et du logiciel dépendance d'un informaticien, systèmes propriétaires De nombreux documents médicaux sont déjà produits sous forme électronique!

5 Pour une adoption large, mais à quelles conditions? simple et rapide économique durable données encore accessibles dans 20 ans? sûr pas de risque de perte de données confidentialité préservée qualité de la recherche trouver rapidement le bon document pas de bruit inutile impossible de relire toutes les pièces d'un dossier complexe notes de synthèse pas d'augmentation de la charge de travail le patient posera-t-il plus de questions?

6 Dossier médical et communication électronique aucun produit ne répond à toutes les exigences, mais nous en approchons peu à peu l'adoption sera spontanée dès que la qualité des produits disponibles sera à la hauteur il faut pouvoir gagner du temps, pratiquer une médecine de qualité, dépenser moins "efficace, approprié et économique"

7 Qu'attendons nous de e-toile? choix de standards format des données protocoles de communication des standards "ouverts" permettant le développement des meilleurs produits gestion des droits d'accès gestion des répertoires permettant de trouver les données et ne pas rêver: e-toile N'EST PAS la solution aux coûts croissant des soins, mais permettra de faire un peu mieux

8 Quels avantages avec e-toile? communication et accès aux données simplifiée mise à jour facilitée ou automatisée du dossier diminuer la charge administrative et les coûts d'archivage pour être plus efficace et consacrer plus de temps au patient mais le chemin est encore long!

9 Les médecins sont prêts au changement!

10 Enquête AMG novembre % des médecins ont un ordinateur au cabinet (psychiatres inclus) utilisation courriel, traitement de texte, facturation, informations professionnelles par internet (>80%) agenda (40%) dossier médical (36%) 36% intéressés à participer au projet pilote e-toile 32% ne sait pas encore fonctions le plus souhaitées lettres de sortie et autres documents des hôpitaux (93%), résultats de laboratoire (84%), rapports et images de radiologie (80%), rapports d'autres médecins (80%), courriel sécurisé avec d'autres médecins (72%), aide à la prescription médicamenteuse (69%) principales réticences confidentialité et secret médical, charge de travail augmentée, inefficacité, contrôle accru par l'etat ou les assureurs-maladie, coûts supplémentaires non facturables (plus de 40%)

11 Conclusion la gestion électronique du dossier et de la communication médicale est une nécessité au cabinet du médecin sa complexité et importante et les moyens disponibles sont modestes les médecins sont prêts au changement dès que des outils adéquats seront disponibles, elle s'imposera sans peine

12 ASSOCIATION DES MÉDECINS DU CANTON DE GENÈVE Merci pour votre attention!

Formation en application VisionRIS

Formation en application VisionRIS Formation en application VisionRIS Binarios SARL Document confidentiel SOMMAIRE Généralités(circuit,acteur) VISIONRIS en général Principales fonctionnalités Généralités Personnes impliqués dans le circuit

Plus en détail

Simple et plus fiable que le papier Le système d informations médicales

Simple et plus fiable que le papier Le système d informations médicales Simple et plus fiable que le papier Le système d informations médicales 1 HCI Solutions, une entreprise du groupe Galenica TriaMed - le compagnon pour toutes les étapes de travail TriaMed est un système

Plus en détail

Sommaire. Conférence : Un outil au service de l'intégration des soins. Aurélie ROSEMBERG Cheffe du secteur e-health Direction générale de la santé

Sommaire. Conférence : Un outil au service de l'intégration des soins. Aurélie ROSEMBERG Cheffe du secteur e-health Direction générale de la santé Sommaire Conférence : Un outil au service de l'intégration des soins Aurélie ROSEMBERG Cheffe du secteur e-health Direction générale de la santé 22.06.2015 Sommaire Rappel du contexte et des objectifs

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique La loi Informatique et Liberté aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé La protection des données

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D INDICATEURS DE SUIVI D UN RESEAU D IMAGES

MISE EN ŒUVRE D INDICATEURS DE SUIVI D UN RESEAU D IMAGES MISE EN ŒUVRE D INDICATEURS DE SUIVI D UN RESEAU D IMAGES Guy FRIJA, François MENET, Cendrine LABORDE, Liliane PALMENTIER, Christelle LARGENTON, Philippe HALIMI INTRODUCTION L utilisation d un PACS modifie

Plus en détail

Analyse des besoins d échange de données médicales électroniques avec la médecine ambulatoire, premiers résultats du projet Infomed

Analyse des besoins d échange de données médicales électroniques avec la médecine ambulatoire, premiers résultats du projet Infomed Analyse des besoins d échange de données médicales électroniques avec la médecine ambulatoire, premiers résultats du projet Infomed Dr Alex Gnaegi, Frédéric Fragnière Service d informatique médicale et

Plus en détail

La numérisation des systèmes d information médicale

La numérisation des systèmes d information médicale La numérisation des systèmes d information médicale Conférence de presse 24 janvier 2011 Programme 1. Message d accueil Anne-Claude Demierre, présidente du conseil d administration 2. L importance des

Plus en détail

Le dossier électronique INFOMED permet au patient d accéder à tout moment à l ensemble de ses documents médicaux. Le patient choisit avec quels

Le dossier électronique INFOMED permet au patient d accéder à tout moment à l ensemble de ses documents médicaux. Le patient choisit avec quels 1 Le dossier électronique INFOMED permet au patient d accéder à tout moment à l ensemble de ses documents médicaux. Le patient choisit avec quels médecins ou hôpitaux il souhaite partager son dossier médical.

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Eric Stauffer : Ritaline la vérité!

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Eric Stauffer : Ritaline la vérité! Secrétariat du Grand Conseil QUE 3-A Date de dépôt : 31 octobre 2012 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. Eric Stauffer : Ritaline la vérité! Mesdames et Messieurs les députés,

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

DOSSIER ELECTRONIQUE DU PATIENT Projet Infomed

DOSSIER ELECTRONIQUE DU PATIENT Projet Infomed DOSSIER ELECTRONIQUE DU PATIENT Projet Infomed Esther Waeber-Kalbermatten, conseillère d Etat Professeur Philippe Wieser, EPFL Dr Alex Gnaegi, chef du Projet Infomed Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du

Plus en détail

L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012

L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012 L'Évolution des DME et de leur interopérabilité Michel Hébert, M.D., directeur médical, TELUS Santé 11 octobre, 2012 Ordre du jour Définitions et repères de base Évolution des fonctionnalités DME et de

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE FACILITER LA PRISE EN CHARGE ET LA COORDINATION DES SOINS dmp.gouv.fr Le Dossier Médical Personnel (DMP) est une réalité. Il est entré dans sa phase de déploiement. Pour

Plus en détail

PER-sub: Application FORENSIC PSYCHIATRY

PER-sub: Application FORENSIC PSYCHIATRY DÉFINITION DU CHAMP DE PRATIQUE : i) Le champ de pratique de chaque médecin est différent. ii) Le champ de pratique d un médecin est déterminé par les patients qu il traite, par les interventions qu il

Plus en détail

Fonctions du dossier médical informatisé du médecin généraliste (1997)

Fonctions du dossier médical informatisé du médecin généraliste (1997) Fonctions du dossier médical informatisé du médecin généraliste (1997) Cadre général A partir de sources diverses, le médecin généraliste centralise les données médicales d'un patient: ces données proviennent

Plus en détail

Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux. Présentation et Principes de base

Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux. Présentation et Principes de base Système d information pour la gestion de cabinets et établissements médicaux et paramédicaux Présentation et Principes de base Plan Système d information centré sur le patient. Composition du dossier patient.

Plus en détail

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté

Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale. 1 Programme esanté Luxembourgeois Présentation générale Agenda. esanté c est quoi? 2. Les piliers du programme esanté Contenu du programme esanté Démarche: une vision de long terme couplée à une approche pragmatique et progressive

Plus en détail

CONTINUITE DES SOINS MEDICAMENTEUX. En quoi l informatique peut-elle aider à favoriser ce partenariat entre la première et la deuxième ligne?

CONTINUITE DES SOINS MEDICAMENTEUX. En quoi l informatique peut-elle aider à favoriser ce partenariat entre la première et la deuxième ligne? CONTINUITE DES SOINS MEDICAMENTEUX En quoi l informatique peut-elle aider à favoriser ce partenariat entre la première et la deuxième ligne? 13 mars 2014 Dr André Vandenberghe Schéma de médication dans

Plus en détail

Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France

Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France Les Echanges de Données Informatisées (EDI) en Nord de France M. Jean-Pierre BECQUART Directeur Informatique E.F.S Nord de France Dr. Bachir BRAHIMI Coordonnateur Régional d Hémovigilance DRASS Picardie

Plus en détail

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard.

L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique à la Clinique Saint Joseph d Angoulême. 19 juin 2009 Jean-Marie Constantin, Didier Delavaud, Thomas Guichard. L informatique et la tête de veau HISTORIQUE : ILChir Janvier 1987 : début du

Plus en détail

Introduction. Système informatique de l hôpital (HIS) Axe entreprise

Introduction. Système informatique de l hôpital (HIS) Axe entreprise Concept général du service informatique et applications dans les domaines médical, infirmier et administratif Buts de l exposé présenter l évolution du concept de système informatique hospitalier aborder

Plus en détail

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis

6 ème Congrès 18 19 octobre 2007 St Denis 1 Le Dossier Patient : Définitions Définition du «dossier» / dictionnaire Ensemble de documents relatifs à une même affaire, à une même personne, et classés dans une chemise de carton au dos de laquelle

Plus en détail

Quitter ou ne pas quitter son dossier papier? Pour une informatisation du dossier médical

Quitter ou ne pas quitter son dossier papier? Pour une informatisation du dossier médical Quitter ou ne pas quitter son dossier papier? Pour une informatisation du dossier médical Françoise Vendittelli,, Bernard Hémery, Didier LémeryL Réseau de Santé Périnatal d auvergned CHU de Clermont-Ferrand

Plus en détail

Les Systèmes d informations de santé

Les Systèmes d informations de santé Les Systèmes d informations de santé Programme ETAT DES LIEUX EVOLUTION ET CONTEXTE 1 Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées FOCUS SUR LES SYSTEMES D INFORMATION DE SANTE MESTARI Nordine RSI ONCOMIP DESC

Plus en détail

Par messagerie dam@cpam-annecy.cnamts.fr

Par messagerie dam@cpam-annecy.cnamts.fr LES SOLUTIONS PRATIQUES DE L ASSURANCE MALADIE POUR VOTRE INSTALLATION ET VOTRE EXERCICE AU QUOTIDIEN Que contient la convention médicale? Vous pouvez accéder à la nouvelle convention médicale sur le site

Plus en détail

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique

TELEMEDINOV. la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée. Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique TELEMEDINOV la Télémédecine Interopérable Nord Ouest Vendée Décloisonnement Hôpital-ville-médico-social Projet de santé et modèle économique Présentation Michel RIOLI directeur du projet LA REGLEMENTATION

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

Installation Hprim net avec Gynélog :

Installation Hprim net avec Gynélog : Installation Hprim net avec Gynélog : Les résultats de Laboratoires peuvent être transmis par le biais du protocole HprimNet. Son mode de fonctionnement s apparente au principe des messageries sécurisées

Plus en détail

APICRYPT, la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence

APICRYPT, la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence APICRYPT, la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence Un système développé par la messagerie médicale électronique sécurisée par excellence APICRYPT, késako? Une messagerie médicale électronique

Plus en détail

GUIDE D AUDIT INTERNE Version : 06/2010

GUIDE D AUDIT INTERNE Version : 06/2010 L audit interne permet d évaluer l efficacité du système de management de la qualité. Conformément au référentiel ISO 9001 v 2008, les audits internes doivent être ciblés. Le responsable qualité est chargé

Plus en détail

Ingénieur de recherche en statistique

Ingénieur de recherche en statistique Ingénieur de recherche en statistique E1D24 Statistique - IR Dans le cadre d une étude ou d un projet de recherche, l ingénieur de recherche en statistique conçoit le plan d analyse statistique et prend

Plus en détail

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes.

Introduction. pour ANTICIPER > Développement d un logiciel de gestion des actions de prévention pour les professionnels préventionnistes. Pour un meilleur accompagnement de votre parcours à domicile Introduction Mutualité Française Puy-de-Dôme a développé un nouveau système d information santé favorisant la coordination des acteurs de santé

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11125 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 20 février 2013 Projet de loi de bouclement de la loi 7512 ouvrant un crédit d'investissement de 40 000 000 F

Plus en détail

MediOnline. Gestion en ligne de votre cabinet

MediOnline. Gestion en ligne de votre cabinet MediOnline Gestion en ligne de votre cabinet Plate-forme Internet avec nombreuses fonctions 2 MediOnline Gestion en ligne de votre cabinet Généralités Le cabinet médical est confronté à des tâches administratives

Plus en détail

Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi sur la santé (LS) (K 1 03)

Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi sur la santé (LS) (K 1 03) Secrétariat du Grand Conseil PL 11173-A Date de dépôt : 23 septembre 2013 Rapport de la Commission de la santé chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi sur la santé (LS) (K

Plus en détail

Ordinateur central Hôte ERP Imagerie/Archivage Gestion des documents Autres applications d'administration. Messagerie électronique

Ordinateur central Hôte ERP Imagerie/Archivage Gestion des documents Autres applications d'administration. Messagerie électronique 1 Produit Open Text Fax Remplacez vos appareils de télécopie et vos processus papier inefficaces par un système sécurisé et efficace de télécopie et de distribution de documents. Open Text est le premier

Plus en détail

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique

Offre de service. PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Offre de service PONYA Système informatique de Gestion pour Hôpital, clinique, polyclinique Les besoins propres aux établissements de sante Enregistrer toutes les activités de soins et service pour une

Plus en détail

Enquêtes de Satisfaction Patients I-Satis et Enquête AP-HPen Ligne

Enquêtes de Satisfaction Patients I-Satis et Enquête AP-HPen Ligne Enquêtes de Satisfaction Patients I-Satis et Enquête AP-HPen Ligne CME 13/01/15 D.P.U.A Qualité de vie à l hôpital I. I-Satis : Enquête de satisfaction réglementaire auprès des patients hospitalisés en

Plus en détail

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS

Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification. Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS Le C2i Niveau 2 métiers de la santé : des ressources à la certification Pierre GILLOIS Daniel PAGONIS 1 Généralités Contexte Continuité de la circulaire instituant le C2i niveau 1 d avril 2005 Objectifs

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

Chaîne de production des médicaments

Chaîne de production des médicaments Chaîne de production des médicaments GPAO : Aspects légaux et pharmaceutiques 2 Principe de base Une préparation n est entreprise que si la pharmacie possède les moyens appropriés pour la réaliser et la

Plus en détail

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction Clinique Toutes Aures Manosque 22 répondants

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction Clinique Toutes Aures Manosque 22 répondants Nos études et prospectives au service de votre qualité Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés I-Satisfaction Clinique Toutes Aures Manosque 22 répondants Août 2014

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que le logiciel ChartMD? Pourquoi devrais-je utiliser le logiciel ChartMD?

Foire aux questions. Qu est-ce que le logiciel ChartMD? Pourquoi devrais-je utiliser le logiciel ChartMD? Ricoh Canada Inc. ChartMD Foire aux questions Foire aux questions Qu est-ce que le logiciel ChartMD? Conçu précisément pour l environnement des soins ambulatoires, ChartMD est une solution logicielle de

Plus en détail

Un projet de réseau r communautaire d informatique médicale. Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005

Un projet de réseau r communautaire d informatique médicale. Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005 Un projet de réseau r communautaire d informatique d médicale Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005 DE LA CONFUSION FUSION SEAU AU RÉSEAU DE LA CON AU Pourquoi «e-toile»? Complexité croissante

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction GCS Axium Rambot 37 répondants

Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés. I-Satisfaction GCS Axium Rambot 37 répondants Nos études et prospectives au service de votre qualité Réalisation d une enquête de mesure de satisfaction des patients hospitalisés I-Satisfaction GCS Axium Rambot 37 répondants Août 2014 Mr. Dominique

Plus en détail

Les défis techniques de l E-Santé

Les défis techniques de l E-Santé Les défis techniques de l E-Santé Travail de recherche, I2 ARNALIS STEF NOVEMBRE 2015 COMMENT TRAITER LE SUJET? Typiquement on ne voulait pas marquer «sommaire»..! " # $ % La e-santé : de quoi parle t-on?

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

Baromètre santé 360 Le parcours de soin

Baromètre santé 360 Le parcours de soin Baromètre santé 360 Le parcours de soin Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 18 mai 2015 Levée d embargo le 18 mai 2015 à 05h00

Plus en détail

DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS.

DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS. DU NOUVEAU DANS L ENREGISTREMENT DES PATIENTS. Hôpital universitaire d Aix-la-Chapelle : un centre médical de tout premier plan Solution d archivage spécifique à l établissement Configuration personnalisée

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

COMMENTAIRES RELATIFS AUX AVIS 7 ET 8 DE LA COMMISSION «NORMES EN MATIERE DE TELEMATIQUE AU SERVICE DES SOINS DE SANTE»

COMMENTAIRES RELATIFS AUX AVIS 7 ET 8 DE LA COMMISSION «NORMES EN MATIERE DE TELEMATIQUE AU SERVICE DES SOINS DE SANTE» SPF SANTE PUBLIQUE, Bruxelles, le 10/11/2005 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT --- Direction générale de l Organisation des Etablissements de Soins --- CONSEIL NATIONAL DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Adapter nos outils aux urgences

Adapter nos outils aux urgences Adapter nos outils aux urgences Retex sur les audits en Aquitaine Quels impacts sur nos filières et nos systèmes d information? Docteur Laurent MAILLARD Coordonnateur Médical de l Observatoire Régional

Plus en détail

DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr

DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr DOSSIER PATIENT INFORMATISÉ Rêve ou réalitr alité? CHU REIMS C Marcus, H Gomes, P Hornoy, S Roesch, R Husson, B Menanteau Reims - France Dossier Patient Informatisé Objectifs : Rappeler la structure du

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Loi modifiant la loi sur le réseau communautaire d informatique médicale (e-toile) (LRCIM) (11322) K 3 07 du 17 avril 2015 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art.

Plus en détail

Décret n 2010-1229 du 19 octobre

Décret n 2010-1229 du 19 octobre Télémédecine et diabète : le plan d éducation personnalisé électronique para médical (epep) Lydie Canipel Colloque TIC Santé 2011, 8 et 9 février 2011, Paris Décret n 2010-1229 du 19 octobre 2010 relatif

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-63 DU 16 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE CREDIT SUISSE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Délibération. 13 Janvier 2005 - Thème(s) : Gestion du personnel. La Commission nationale de l'informatique et des libertés,

Délibération. 13 Janvier 2005 - Thème(s) : Gestion du personnel. La Commission nationale de l'informatique et des libertés, Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Norme simplifiée n 46 : Délibération n 2005-002 du 13 janvier 2005 portant adoption d'une norme destinée à simplifier l'obligation de

Plus en détail

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit :

- Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Synthèse des résultats de l audit croisé et interhospitalier 2008 à propos de l isolement thérapeutique Q1. Type d établissement ayant participé à l audit : Type d établissement Nombre EPSM 4 CH Général

Plus en détail

SERVICE PUBLIC & ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX

SERVICE PUBLIC & ORGANISMES GOUVERNEMENTAUX LES SECTEURS Leader Européen sur le marché des contrôleurs d accès haute performance, Communications sécurise les réseaux IP à destination des utilisateurs nomades, visiteurs ou employés (BYOD). Les solutions

Plus en détail

La documentation, l archivage et la dissémination des micros-données au Sénégal NIANG Mamadou OBJECTIFS

La documentation, l archivage et la dissémination des micros-données au Sénégal NIANG Mamadou OBJECTIFS La documentation, l archivage et la dissémination des micros-données au Sénégal NIANG Mamadou Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD); Rue de St Louis x Rue de Diourbel - Point E

Plus en détail

Présentation d un exemple de site internet de pharmacie hospitalière

Présentation d un exemple de site internet de pharmacie hospitalière 1 Présentation d un exemple de site internet de pharmacie hospitalière Dr Anne Florence Wasilewski-Rasca Pharmacie des HUG Séminaire DESS - 16 juin 2003 Plan Historique du site Pharmacie des HUG Intérêt

Plus en détail

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé

www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé www.laroutedesterritoires.fr Outils numériques d échanges entre professionnels de santé Des outils d échanges entre PS o Objectifs: o Permettre des échanges sécurisés entre les professionnels de santé

Plus en détail

manuel d utilisateur hprim-net

manuel d utilisateur hprim-net manuel d utilisateur hprim-net sommaire Objectif HPRIM-NET 3 page Principe HPRIM-NET 3 Prérequis de HPRIM-NET 3 Paramétrage de HPRIM-NET 4 Utilisation de HPRIM-NET 6 HPRIM-NET... mode d emploi 8 objectif

Plus en détail

ORTHO+4000 pour tous les cabinets d orthophonie

ORTHO+4000 pour tous les cabinets d orthophonie ORTHO+4000 gère les évolutions de votre cabinet des plus simples aux plus complexes : Sur un matériel simple, en réseau local, ou en accès distant, la solution existe. Avec ORTHO+4000, soyez serein, quel

Plus en détail

neobe Backup Tel. 0953 7000 30 service de télésauvegarde informatique LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE

neobe Backup Tel. 0953 7000 30 service de télésauvegarde informatique LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE neobe Backup service de télésauvegarde informatique LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE Qu est-ce-que la télésauvegarde? Un service automatique qui sauvegarde vos fichiers informatiques dans 2 datacenters

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

Expert en informatique médicale LE PROFESSIONNEL DE L INFORMATIQUE MEDICALE

Expert en informatique médicale LE PROFESSIONNEL DE L INFORMATIQUE MEDICALE Expert en informatique médicale LE PROFESSIONNEL DE L INFORMATIQUE MEDICALE GROUPE T2S Binarios 1992 Date de Création 200 Salariés 40M Euros Chiffres d Affaires Marques GE, FUJI, VARIAN, T2S Leader Au

Plus en détail

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux

Optimisation de la prise en charge des sinistres. Yves Seydoux Optimisation de la prise en charge des sinistres Yves Seydoux Sommaire Introduction générale frais généraux vs prestations Remboursement des prestations et contrôle des factures Suivi des réclamations

Plus en détail

MEDI +4000 pour les Médecins

MEDI +4000 pour les Médecins MEDI+4000 gère les évolutions de votre cabinet des plus simples aux plus complexes. Sur un matériel simple, en réseau local, ou en accès distant, la solution existe. Avec MEDI+4000, soyez serein, quel

Plus en détail

> Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page #

> Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page # > Nouveaux services en ligne > avril 4 > Page # Deux nouveaux services en ligne Principes (1/2) Engagé dans le déploiement de la stratégie pour faire entrer l école dans l ère du numérique, votre établissement

Plus en détail

Backup. Solution de sauvegarde en ligne pour les professionnels LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE!

Backup. Solution de sauvegarde en ligne pour les professionnels LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE! Backup Solution de sauvegarde en ligne pour les professionnels LE PARTENAIRE SECURITE DE VOTRE ENTREPRISE! Qu est-ce-que la télésauvegarde Backup? La télésauvegarde Backup est un service automatique qui

Plus en détail

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45

Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Le numerique S investir? Pourquoi et comment? Atelier Professionnels de Santé 17 septembre 2015 de 16h00 à 16h45 Prise en charge pluri-professionnelle Besoins forts de coordination Radiologue, biologiste

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

Thème 2: Approche globale du client: le partage de l information

Thème 2: Approche globale du client: le partage de l information Association internationale de la sécurité sociale Conférence internationale sur les technologies de l'information et de la communication dans la sécurité sociale Les technologies de l'information et de

Plus en détail

Sécurité des Postes Clients

Sécurité des Postes Clients HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Sécurité des Postes Clients Table ronde CFSSI Jeudi 29 mars 2007 Benjamin

Plus en détail

Commençons par une DEVINETTE

Commençons par une DEVINETTE Commençons par une DEVINETTE On me trouve parfois à la maison et toujours à l hôpital. À l hôpital, que vous veniez pour une simple consultation ou une hospitalisation vous serez assuré de me rencontrer

Plus en détail

TARMED forces et faiblesses

TARMED forces et faiblesses TARMED forces et faiblesses SEMINAIRE MAS 2010 «Financement de la santé, médicoéconomie et flux du médicament» 27 septembre 2010. Charles A. Vogel, PhD Chef de projet d introduction du TARMED au CHUV 2

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA

IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA IMPACT DU DOSSIER DE SOINS INFORMATISE SUR LE COUT ET LA QUALITE DES SOINS EN REA Dominique Combarnous (CSS) Dr Alain Lepape, Réanimation Nord Centre Hospitalier Lyon Sud JLPR 2006 Introduction - Notion

Plus en détail

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations

OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations OpenScribe L ECM Sagem. Pour maîtriser simplement tous les flux d informations Solution complète clé en main pour la gestion des flux d informations Gestion du cycle de vie du document actif Partage et

Plus en détail

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise.

Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Outsourcing : la sauvegarde en ligne des données de l entreprise. Sur quels marchés votre entreprise de Sauvegarde en Ligne évolue t elle? Dans un contexte de montée en puissance de l insécurité, les solutions

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

Présentation INTELLIO. Patricia LAUNAY - MARKETING

Présentation INTELLIO. Patricia LAUNAY - MARKETING Présentation INTELLIO Patricia LAUNAY - MARKETING Présentation de SEPHIRA Éditeur de logiciels médicaux, spécialisé dans les services de télétransmission de feuilles de soins électroniques Systèmes de

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Management des Systèmes d Information Marie-Hélène Delmond delmond@hec.fr Les cours d informatique / de système d information à HEC Formation Fondamentale (L3) Modélisation (Tableur) - Informatique individuelle

Plus en détail

Recommandations au sujet de la collaboration entre le 1 médecin et l établissement médico-social

Recommandations au sujet de la collaboration entre le 1 médecin et l établissement médico-social AERZTE GESELLSCHAFT DES KANTONS BERN SOCIÉTÉ DES MÉDECINS DU CANTON DE BERNE Bolligenstrasse 52 Schlossweg 12 3001 Bern 3132 Riggisberg Tel 031 330 90 00 Fon 031 808 70 70 Fax 031 330 90 03 Fax 031 808

Plus en détail

P RESCRIPTION ELECTRONIQUE

P RESCRIPTION ELECTRONIQUE Note d Orientation Propositions concrètes CLIO Santé Janvier 2012 P RESCRIPTION ELECTRONIQUE E_PRESCRIPTION Comment déployer la prescription électronique 1. INTRODUCTION... 2 2. L ORDONNANCE PAR VOIE ELECTRONIQUE...

Plus en détail

Note créée le 19/03/2014

Note créée le 19/03/2014 Note créée le 19/03/2014 La télémédecine : présentation générale et expérimentations 2014 Note d information réalisée par pôle santé et soins Auteure : Fanny Gaspard, Conseillère technique aide et soins

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux.

La numérisation augmente l efficacité, la sécurité et la fiabilité des flux d informations et des processus commerciaux. 1 Forte de son statut d expert dans la transmission des informations et de son savoir-faire technique, la Poste joue un rôle important. Elle met à disposition des composants d infrastructure sur trois

Plus en détail

DOSSIER PATIENT INFORMATISE : Évaluation de la qualité de la documentation clinique

DOSSIER PATIENT INFORMATISE : Évaluation de la qualité de la documentation clinique DOSSIER PATIENT INFORMATISE : Évaluation de la qualité de la documentation clinique 6 ème Congrès mondial du SIDIIEF Montréal (Canada) - Juin 2015 Direction des soins P. Ducloux, A. Sallet, J. Censier,

Plus en détail