Démarche de traçabilité globale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démarche de traçabilité globale"

Transcription

1 Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus ou moins satisfaisants. Avec l'accélération des échanges d'informations, de nombreux outils sont proposés pour répondre aux exigences de la traçabilité. Devant une multitude de solutions existantes, l'auteur propose une méthode globale et une approche pragmatique pour aborder avec sérénité un projet de traçabilité adaptable à tout type de secteur. L industrie agroalimentaire a connu ces dernières années des crises très médiatisées, dont certaines ont eu, ou auraient pu avoir un impact important sur la sécurité des consommateurs. Tous les industriels du secteur agroalimentaire risquent d être confrontés à une crise liée à un de leurs produits manufacturés. Leur objectif commun est donc de maîtriser les risques en sécurité alimentaire mais également la qualité des produits fabriqués, en suivant dans la transparence le devenir de leur produit afin d obtenir la confiance des consommateurs. L arrivée au 1er Janvier 2005 du règlement européen 178/2002 ne fait que confirmer cette préoccupation en terme de traçabilité des produits. Le fabricant a la responsabilité de la conformité et de la sécurité des produits qu il met à la disposition des consommateurs. L alinéa 1 er de l article 18 du règlement européen prévoit en effet que : «La traçabilité des denrées alimentaires, des aliments pour animaux, des animaux producteurs de denrées alimentaires et de toute autre substance destinée à être incorporée ou susceptible d être incorporée dans des denrées alimentaires ou des aliments pour animaux est établie à toute les étapes de production, de la transformation et de la distribution» Il est important de souligner que ce règlement nous fixe des objectifs de résultats mais pas d objectifs de moyens pour y parvenir. La traçabilité existe depuis un certain nombre d années dans les entreprises à des niveaux plus ou moins satisfaisants. Avec l accélération des échanges d informations, de nombreux outils sont proposés pour répondre aux exigences de la traçabilité. Que faire devant une multitude de solutions existantes pour mettre en place un projet de traçabilité de façon cohérente dans votre entreprise? Face à cette agitation, il est indispensable de prendre un recul nécessaire. Dans ce contexte, la méthode proposée est une démarche globale et une approche pragmatique pour vous aider à aborder avec sérénité tout projet de traçabilité dans votre entreprise, quel que soit le secteur d activité. Définitions Les définitions suivantes sont nécessaires pour comprendre cette approche méthodologique de la traçabilité. * Chi-Dung TA est l auteur de : Traçabilité totale en agroalimentaire, méthodologie, pratique et suivi, Mémento AFNOR, Avril 2002 Vol. 12 N 1,

2 Figure 1 : Principe de traçabilité globale Définition 1 : Traçabilité selon la norme NF EN ISO 9000:2000 «Aptitude à retrouver l historique, la mise en œuvre ou l emplacement de ce qui est examiné». Définition 2 : Traçabilité amont : ou traçabilité fournisseurs «Procédures ou outils mis en place pour pouvoir retrouver ce qui est advenu avant que l acteur économique (entreprise ou site de transformation) devienne responsable légalement ou physiquement des produits». Définition 3 : Traçabilité interne : ou traçabilité des processus de fabrication «Traçabilité mise en place dans l entreprise tout le long du processus de fabrication des produits, depuis la réception des matières premières jusqu à l expédition des produits manufacturés». Définition 4 : Traçabilité aval : ou traçabilité depuis l entreprise vers les clients «Procédures et outils mis en place pour pouvoir retrouver ce qui est advenu après le transfert de propriété ou après le transfert physique des produits fabriqués par l entreprise vers un tiers». Définition 5 : Traçabilité ascendante «C est la capacité, en tout point de la chaîne d approvisionnement, à retrouver l origine et les caractéristiques d un produit à partir d un ou plusieurs critères donnés». Définition 6 : Traçabilité descendante «C est la capacité, en tout point de la chaine d approvisionnement, à retrouver la localisation de produits à partir d un ou plusieurs critères donnés». Les deux approches de traçabilité ascendante/descendante sont utilisées pendant des exercices d audit traçabilité ou lors des situations réelles de retrait ou de rappel de produits non conformes. Approche méthodologique La démarche de traçabilité globale a pour but la maîtrise des processus et des produits depuis l origine des matières (matières premières et matériaux d emballage) jusqu à la fourniture des produits manufacturés au consommateur. Ceci nécessite une gestion rigoureuse de projet transversal dans trois domaines amont, interne, aval. Selon la taille de l entreprise, le comité de pilotage le ou les groupes de travail permettent un bon fonctionnement du projet. Il est impératif d intégrer dès le départ toutes les fonctions clés si on ne veut pas que le projet soit torpillé à un certain moment, les services à impliquer sont par exemple : achats, recherche & développement, qualité, industriel, production, informatique, logistique, finances, etc... Dans l optique d une traçabilité globale, il ne faut pas oublier l étroite collaboration avec les fournisseurs, les transporteurs ainsi que les clients distributeurs. Gardons en tête qu aujourd hui la traçabilité concerne et implique l ensemble des professionnels de la Supply Chain. Chaque maillon de la chaîne entretient sa propre traçabilité mais doit s assurer de la bonne traçabilité au niveau immédiat en amont et en aval de son entreprise. Mise en place de la démarche Définir le contexte du projet Le point de départ de tout projet traçabilité est la détermination du contexte en tenant compte de l environnement de votre filière et de ses spécificités comme : la réglementation en vigueur dans le pays de production ainsi que celle dans les pays de commercialisation de vos produits, 36 Vol. 12 N 1, 2004

3 l évaluation de divers risques comme la sécurité alimentaire, la perte de l image de votre entreprise suite à une crise, etc..., le besoin d informations du côté des consommateurs, les différentes contraintes en interne comme la faisabilité technique et économique avec une première prévision de coût du projet, les performances attendues en terme de fiabilité et rapidité de traçabilité des informations, les relations existantes ou à construire avec vos fournisseurs ou clients, l existence ou pas de la démarche traçabilité dans votre filière avec des recommandations d organismes interprofessionnelles. Déterminer les enjeux Pour vendre votre projet traçabilité auprès de la direction, il est incontournable de présenter des arguments solides comme les enjeux de votre projet. Combien ça coûte et qu est ce que ça rapporte? Questions classiques n est-ce-pas? La traçabilité est un des outils du management qualité, et comme tout ce qui touche au système qualité, il y a des choses quantifiables et d autres plus qualitatives mais si on ne mène pas ce projet, cela risque de coûter encore plus cher. Les enjeux de la traçabilité amont concernent les relations avec les fournisseurs de matières rentrant (ou susceptibles d en faire partie) dans la fabrication des produits. On peut citer par exemple : être approvisionné en produits de qualité, conformément aux spécifications du cahiers des charges avec les fournisseurs, avoir rapidement des informations complémentaires et fiables de la part des fournisseurs en cas de besoin, notamment quand une crise survient, anticiper pour limiter les risques d extension en cas de problème sur une matière livrée à l entreprise sur une ou plusieurs sites, etc. Les enjeux de la traçabilité interne concernent l ensemble du processus de fabrication des produits pour : pouvoir retrouver rapidement les informations fiables en cas de crise, améliorer la maîtrise de risques en sécurité alimentaire et la maîtrise de la qualité des produits manufacturés, diminuer la maille de blocage des produits en cas de retrait ou rappel des produits finis tout en conservant un maximum de sécurité pour les consommateurs, ce sont des enjeux économiques considérables à ne pas négliger. La traçabilité aval a comme enjeux : disposer d un système fiable d identification et de localisation des produits finis, ce qui facilitera les opérations de retrait ou rappel en cas de crise, retrouver rapidement la totalité des produits finis, augmenter l efficacité de la gestion des stocks avec une meilleure maîtrise du flux tendu, établir une interface fiable et homogène avec les centrales d achat et les clients avec le même outil de codification standardisé des palettes comme le code à barre EAN 128, etc... Déterminer les besoins Le périmètre de traçabilité doit être délimité et afin de pouvoir fixer les priorités, le comité de pilotage analyse les besoins de l entreprise en tenant compte des éléments suivants : les objectifs : sécurité alimentaire, flux logistique, qualité des produits, informations consommateurs, etc... les éléments à tracer : définir ce que l on doit tracer en priorité (Exemples : matières premières, matériaux d emballage à contact alimentaire, produits en cours de fabrication, caractéristiques du process, produits finis. etc ; quel est le périmètre de traçabilité (Exemples : familles de produits, limites de traçabilité etc) ; et comment est ce qu on procède? (support d enregistrement, papier ou informatique ; quelles sont les données à enregistrer ; comment archiver, où, comment, combien de temps?) les cibles : rapidité d obtention des informations, en cas de nécessité combien de temps? ; quel est le périmètre de blocage des produits non conformes (ou la maille de blocage) ; garantie de la fiabilité du système (procédures, consignes, enregistrements, outils informatiques, etc...). Evaluer l existant Ce point de départ opérationnel est très important dans tout projet de traçabilité. Etablissez un premier état des lieux à l aide d un questionnaire traçabilité, à remplir par différents services concernés en interne et en externe (fournisseurs, clients). Vol. 12 N 1,

4 Démarche de traçabilité globale : étude de cas C est l exemple de réussite de l implantation du projet traçabilité dans un Groupe agro-alimentaire. Le Groupe a défini en 1999 les directives sur la traçabilité pour l ensemble des pôles d activités. Dans ces directives, les règles générales sont fixées et sont à respecter dans les trois domaines traçabilité amont, interne et aval. Par la suite, chaque branche du Groupe a décliné ses exigences en instructions applicables à l ensemble des sociétés du Pôle concerné. Les phases du projet Après la première étape «état des lieux» de la situation et des pratiques en traçabilité dans le Pôle par l intermédiaire d un questionnaire, le comité pilotage a fixé les règles à travers les instructions traçabilité ainsi que les grilles d audit de traçabilité à effectuer dans les usines. Les audits Les audits traçabilité sont les points essentiels et incontournables pour l implantation de la démarche de traçabilité globale. Ces audits ont été réalisés de façon ascendante et descendante selon les critères rigoureux conformément aux grilles d audit préétablies. Traçabilité ascendante : l exercice consiste à partir d un échantillon de produit fini, de remonter pas à pas l ensemble du processus de fabrication depuis le quai d expédition jusqu au magasin de réception de matières premières (MP) et matériaux d emballage (ME). L objectif est de pouvoir retrouver l enregistrement : à l expédition : nom du produit, date d expédition, nom des destinataires et adresses, bordereau d expédition, n de lot, DLUO ou DLC, quantité, n SSCC des palettes, nom du transporteur. etc de l ensemble des données concernant les conditions de fabrication, la maintenance des équipements, le nettoyage, les contrôles en ligne. etc des lots de MP et ME utilisés avec l ensemble des données indispensables pour avoir le lien de traçabilité : nom de la matière, date de réception, quantité, nom du fournisseur, n de lot fournisseur et ou date de fabrication, n de lot interne, certificat d analyse, nom du transporteur, conditions de transport. etc de toutes les anomalies ou dysfonctionnements dans le processus de fabrication, ainsi que le suivi des actions correctives. de l archivage des documents et des données : où?(emplacement), comment?(support papier ou informatique. etc), combien de temps?(durée définie dans l instruction interne) Traçabilité descendante : dans cet exercice, on choisit une MP ou ME (Ex : par sa criticité, son prix ou sa quantité en stock. etc) dans l entrepôt de stockage de l usine et on effectue le suivi du processus de fabrication jusqu à l expédition des produits finis. L objectif est de pouvoir identifier : l historique de l utilisation de ce lot de MP ou ME ( nom de la matière, dates d utilisation, quantités utilisées, noms des produits fabriqués, ligne de fabrication. etc) de l ensemble des données concernant les conditions de fabrication, la maintenance des équipements, le nettoyage, les contrôles en ligne. etc à l expédition : noms des produits expédiés, dates d expédition, noms des destinataires et adresses, bordereau d expédition, n de lot, DLUO ou DLC, quantité, n SSCC des palettes, nom du transporteur. etc de l archivage des documents et des données : où?(emplacement), comment?(support papier ou informatique. etc), combien de temps?(durée définie dans l instruction interne) La compilation des résultats de l enquête permet d avoir une vision globale en traçabilité de l entreprise et de son environnement économique. Le point essentiel du principe de traçabilité globale est la mise en place des audits exhaustifs de traçabilité qui seront planifiés dans trois domaines amont, interne, aval. Figure 2 : Tableau de bord de suivi projet traçabilité Ces audits, effectués de façon ascendante et descendante vont permettre de détecter les points à améliorer concernant essentiellement : les ruptures de la chaîne de traçabilité, les dysfonctionnements pouvant affecter la sécurité alimentaire, les incidents pouvant avoir une conséquence néfaste sur la qualité des produits Le fabricant doit être non seulement capable de remonter à l origine d un produit mais également de déterminer les causes de dysfonctionnement du système. Proposer les solutions Suite aux les audits de traçabilité, un plan d action sera présenté au comité de pilotage pour corriger les non-conformités. Il est primordial que la démarche traçabilité, comme tout autre projet qualité, soit entérinée par la direction au plus haut niveau. Sans son appui et son engagement formel, le projet n aura que peu de chance d aboutir. 38 Vol. 12 N 1, 2004

5 Les solutions et la mise en place Lorsque les audits sont réalisés, par rapport aux écarts constatés, les sites audités proposent un plan d actions qui nécessite soit des moyens humains soit des investissements en matériels. La mise en place des actions peut se dérouler par exemple soit avec la formation du personnel aux nouvelles tâches (Ex : logiciel d enregistrement à la réception. etc), soit avec l achat des équipements de marquage ou soit l amélioration du système qualité existant dans l entreprise. Le partage des Bonnes Pratiques de Traçabilité entre différentes sites est recommandée pour une bonne harmonisation du système. Le suivi et l évaluation du système Le suivi global du projet traçabilité du Pôle a été réalisé avec les indicateurs et tableaux de bord prédéfinis, après compilation des résultats remontés par différents départements. Les objectifs poursuivis En traçabilité amont, il est nécessaire d identifier l origine des matières premières et leur mode de production. Il faut établir ensuite le lien de ces matières avec les lots de fabrication en usine. En traçabilité interne, il faut identifier le circuit des matières premières et les conditions de leur transformation. Les enregistrements des contrôles doivent pouvoir être retrouvés. En traçabilité aval, il faut identifier les conditions de transport, de stockage et de commercialisation des produits finis. Les résultats Le Pôle a implanté la procédure de référencement des fournisseurs qui inclue : la caractérisation des risques par matières premières, l engagement pris par tous les fournisseurs, de signer et donc de respecter, une fiche de spécification pour chaque matière première, la signature d un «visa de sécurité alimentaire», destiné à évaluer les possibilités de présence de certaines matières de base et/ou de leurs dérivés, dans les ingrédients fournis aux usines du Pôle, un audit systématique des fournisseurs de matières premières considérées comme les plus sensibles. Sur les sites, un programme d audit a été lancé, portant sur les Bonnes Pratiques de Fabrication et les Bonnes Pratiques d Hygiène et piloté par l American Institute of Baking (AIB) Le codage des palettes et des unités de ventes a été également implanté pour pouvoir localiser l ensemble des produits finis et de pouvoir faire le lien ensuite avec la traçabilité interne en cas de nécessité. La traçabilité n est qu un maillon nécessaire de tout système de Management Qualité dans une entreprise. Les contraintes ou les freins dans sa mise en place sont similaires à tous nouveaux projets qualité. Parmi les principales contraintes, on peut citer à priori l engagement de la direction et l implication du personnel. Ces contraintes, une fois maîtrisées par le responsable traçabilité, peuvent devenir un atoût considérable dans le déroulement du projet. Dans l exemple cité, la réussite du projet est dû en premier lieu à un soutien sans faille de la direction Qualité du Pôle. Viennent ensuite conforter l édifice du projet l implication de l ensemble des acteurs concernés par le projet traçabilité, la sensibilisation et la formation. Les solutions proposées peuvent être : en interne : par exemple, besoin en personnel supplémentaire pour mieux gérer l entrepôt de stockage des matières en terme de traçabilité ; besoin en investissement de matériels de marquage des produits finis, etc. en externe : par exemple, le renforcement des partenariats avec les fournisseurs et clients avec signature des cahiers des charges, audits fournisseurs, etc... Mettre en place La mise en œuvre du plan d actions peut se dérouler de la façon suivante : réunions d informations pour communiquer sur le projet traçabilité ainsi que les actions proposées, amélioration du système qualité (Exemple : rédaction des procédures manquantes et mettre en place), formation du personnel (Exemple : technique d audit interne de traçabilité ; utilisation de nouveau logiciel d enregistrement etc...) budget d investissement : commande, installation, test de nouveaux matériels, etc... Suivre et évaluer le système Le suivi de l évolution du système traçabilité peut être réalisé par la planification des audits de traçabilité à une fréquence raisonnable à définir selon la taille de votre entreprise et la diversité des fabrications. L évaluation peut porter sur le suivi fonctionnel du projet, le respect du planning ainsi que le budget prévisionnel. Le suivi qualité peut être effectué sous forme de tableau de bord en utilisant plusieurs indicateurs pour l amont, l interne et l aval. Conclusion A l heure actuelle, la richesse des offres d outils de traçabilité nous montre que le besoin est immense, le marché est apparem- Vol. 12 N 1,

6 ment en pleine expansion. Néanmoins, la profusion des outils de traçabilité, notamment des nouvelles technologies comme les étiquettes radiofréquences aurait pu laisser des utilisateurs désorientés devant les choix multiples. Les outils promettant une traçabilité totale n ont pas de fondement opérationnel car il est impossible de tracer 100% avec un seul outil. La vigilance reste donc de mise dans le choix d une solution «outils de traçabilité» pour votre entreprise La traçabilité n est qu un outil nécessaire mais pas du tout suffisant pour assurer la sécurité des produits manufacturés, quel que soit votre secteur d activités. Elle doit être utilisée à bon escient au sein d une démarche intégrée de management qualité de l entreprise. En effet, en agroalimentaire, ce n est pas le seul outil de gestion de la qualité et de la sécurité des aliments car les cahiers des charges, les Bonnes Pratiques de Fabrication, les plans HACCP, etc restent les éléments de base indispensables de l Assurance Qualité. A l heure de la mondialisation du commerce et de la multiplication des échanges, la traçabilité doit être non seulement cohérente dans son entreprise mais également et surtout en harmonie avec les autres acteurs de la chaine d approvisionnement. Le choix d un type d outils traçabilité reste à la bonne appréciation de l entreprise, avec centralisation ou pas de l outil retenu. L évaluation des enjeux économiques, qualité, échange d informations vous permettra de choisir une stratégie d implantation dans une parfaite sérénité. La transparence, la loyauté et la collaboration entre différentes parties intéressées de la Supply Chain sont nécessaires pour entretenir un marché sain avec comme objectif final la satisfaction des consommateurs pour les produits bons, sains et sûrs. 40 Vol. 12 N 1, 2004

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Traçabilité/ Sécurité des aliments. Sonia TENAILLEAU, Anses, Chef d unité (UERBA)

Traçabilité/ Sécurité des aliments. Sonia TENAILLEAU, Anses, Chef d unité (UERBA) Traçabilité/ Sécurité des aliments Sonia TENAILLEAU, Anses, Chef d unité (UERBA) Sommaire Définitions et Objectifs La traçabilité, outil de maitrise de la sécurité La traçabilité, outil de gestion de crise

Plus en détail

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre

Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre 20/09/2007 Traçabilité Du besoin à la mise en oeuvre Joseph FELFELI, PDG Groupe ACTEOS 1 PRESENTATION ACTEOS Éditeur de progiciels et intégrateur de technologies avancées pour la synchronisation et l optimisation

Plus en détail

Processus d accompagnement pour la certification Halal

Processus d accompagnement pour la certification Halal Page 1 Organisme mandaté par bureau certitrace www.halal-institute.org Processus d accompagnement pour la certification Halal 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

INFOLOG Suite. Comment transformer une contrainte réglementaire en avantage concurrentiel? INFOLOG GTS Goods Traceability System 16 mars 2006

INFOLOG Suite. Comment transformer une contrainte réglementaire en avantage concurrentiel? INFOLOG GTS Goods Traceability System 16 mars 2006 Comment transformer une contrainte réglementaire en avantage concurrentiel? INFOLOG GTS Goods Traceability System 16 mars 2006 1/34 INFOLOG Solutions des progiciels pour la supply chain Infolog R.M.S.

Plus en détail

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie 2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie ALLERGIES ALIMENTAIRES LES ACTIONS DU GROUPE CASINO Philippe IMBERT : Directeur Qualité Groupe pimbert@groupe-casino.fr 01 61 44 70 86 Sommaire Le Groupe

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour Janvier 2015 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP Page 1 sur 9 FORMATION SYSTEME

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Technicien Logistique CQPM 0121 -

Technicien Logistique CQPM 0121 - Technicien Logistique CQPM 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé, exercices, conduite de projet Validation du CQPM Technicien Logistique

Plus en détail

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Répertoire des modules de formations Date de mise à jour 18/04/2014 REPERTOIRE DES MODULES DE FORMATION CODINORM Agréé FDFP FORMATION SYSTEME DE MANAGEMENT

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes

Famille de métiers. traitement et préparation des produits. Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Famille de métiers Valorisation et conditionnement des fruits et légumes Responsable de la préparation Il/elle planifie et organise la préparation à partir des commandes passées par l équipe commerciale

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

LA BANANE DES ANTILLES

LA BANANE DES ANTILLES La traçabilité de la chaîne d information appliquée à un produit transporté en multimodal : Un produit agroalimentaire du producteur au consommateur LA BANANE DES ANTILLES Par Emmanuel Bencteux Chef des

Plus en détail

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :...

CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... CQP-ih Chef de cuisine en collectivité I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse :......

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique Les référentiels et les formations de la fonction Gérer la politique d approvisionnement et de distribution des produits en : - organisant l activité (prévoir, coordonner, et ajuster les moyens disponibles)

Plus en détail

Formation hygiène / sécurité des aliments

Formation hygiène / sécurité des aliments hygiène / sécurité des aliments Comment optimiser ses pratiques Sommaire : Les enjeux Les exigences Public Pratiques Conduite du projet de formation Supports pédagogiques Évaluations Nouvelle stratégie

Plus en détail

Quelles sont les chances des petits producteurs de se

Quelles sont les chances des petits producteurs de se Quelles sont les chances des petits producteurs de se maintenir sur le marché? Quelles sont les solutions en France pour la réorientation des activités des petits producteurs? La Roumanie vient d entrer

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique de production

FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique de production Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 2004 10 14 0231 FICHE D'IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Pilote opérationnel en logistique

Plus en détail

Situation de l ISO 22000 France/Europe

Situation de l ISO 22000 France/Europe Situation de l ISO 22000 France/Europe Sommaire Historique et contexte de l ISO 22000 L ISO 22000 Panorama de la certification ISO 22000 L ISO 22000 et le contexte réglementaire La reconnaissance de l

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004)

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à destination des fournisseurs QSL (Contrat

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com CUISINE & RESTAURATION COLLECTIVE FORMATIONS CONSEIL CCI FORMATION 201-201 www.audit-formation-restauration.com HYGIÈNE & QUALITÉ BONNES PRATIQUES D HYGIÈNE Sensibilisation à l'hygiène, responsabilités

Plus en détail

Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ

Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ Révisé le 13/05/2013 MANUEL QUALITÉ Conception, conditionnement, stockage et transport de produits destinés aux secteurs de l agro-alimentaire, des cosmétiques, des activités sportives et du jouet. Depuis

Plus en détail

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe

PRODUCTION. Pilote de ligne. Conducteur de machine. Opérateur de production. de production. de production. Chef d équipe PRODUCTION Opérateur de production Chef d équipe de production Spécialiste planning de production Conducteur de machine de production Responsable d atelier de fabrication Responsable de production Pilote

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Aperçu général IFS BRC

Aperçu général IFS BRC Aperçu général IFS BRC Il existe de très nombreux référentiels pour la maîtrise de la sécurité des denrées alimentaires DS3027 Aldi system Kraft food system ISO14001 EFSIS IFS Mc Donalds system AG9000

Plus en détail

Notions de Gestion de Projet (Partie 2)

Notions de Gestion de Projet (Partie 2) Notions de Gestion de Projet (Partie 2) QCM Sommaire 1ère 1 Partie Sommaire 2ème 2 Partie - Problématique de départ Structure et Pilotage d un projet - Qu est ce qu un projet? - Vocabulaire spécifique

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique Certificat de Qualification Professionnelle CQP Agent Logistique 1 Les différentes relations fonctionnelles Service qualité Services périphériques Le pilote Animateur logistique Agent de maîtrise logistique

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 Page 1 www.halal-institute.org Le système HACCP 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point (analyse des dangers

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

Ouvrier qualifié de fabrication Option A : Boulangerie Option B : Viennoiserie Option C : Pâtisserie. Activités Industrielles de Boulangerie

Ouvrier qualifié de fabrication Option A : Boulangerie Option B : Viennoiserie Option C : Pâtisserie. Activités Industrielles de Boulangerie CQP Certificat de Qualification Professionnelle Industries Alimentaires Décembre 2007 Option A : Boulangerie Option B : Viennoiserie Option C : Pâtisserie Validé par la CPNEFP du 14 mars 2007 Activités

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

«moteur» de la chaîne logistique

«moteur» de la chaîne logistique Le transport, «moteur» de la chaîne logistique Pascal Devernay Chef de Service Logistique Industrielle, RENAULT S il est vrai que la logistique doit être globale et intégrée, il est non moins vrai que

Plus en détail

LA RÉFORME SOLVABILITÉ 2 PETITE RECETTE À L ATTENTION DES COURTIERS

LA RÉFORME SOLVABILITÉ 2 PETITE RECETTE À L ATTENTION DES COURTIERS A RÉFORME SOVABIITÉ 2 PETITE RECETTE À ATTENTION DES COURTIERS UN OUTI CONÇU POUR VOUS... Vous tenez dans les mains un guide conçu pour les courtiers. Vous y trouverez toutes les informations essentielles

Plus en détail

RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision)

RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision) RESPONSABLE LOGISTIQUE Du 16 mars 2012 au 14 mars 2014 (prévision) 950 HEURES EN CENTRE Titre certifié de niveau II (BAC + 4) enregistré au RNCP : Journal Officiel du 24 août 2006 - Code NSF 311 P PARTICIPANT(E)S

Plus en détail

Présentation de. REFLEX The Warehouse Management System

Présentation de. REFLEX The Warehouse Management System Présentation de REFLEX The Warehouse Management System Reflex WMS : l ergonomie L ergonomie des écrans de gestion L ergonomie des écrans de gestion permet une lisibilité simplifiée des informations via

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Manuel de management intégré

Manuel de management intégré Manuel de management intégré Versions 1 2015 Manuel de management intégré ETT 04/2015 1 Préface Le manuel de management intégré se veut une présentation succincte de notre organisation. Cette organisation

Plus en détail

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion)

Traçabilité. Plan. Module Vigilance et traçabilité. Dr Pascal BONNABRY, CC. (discussion) (discussion) Module Vigilance et traçabilité Traçabilité Plan 08h30-09h00 09h00-09h20 09h20-10h00 Apports théoriques Stupéfiants (discussion) Retrait de lot (discussion) Traçabilité Définition «Aptitude à retrouver

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Formations PLANNING. Prévisions et Planification (PL-0) Mise en place et pilotage d un processus de Prévisions / Planification performant

Formations PLANNING. Prévisions et Planification (PL-0) Mise en place et pilotage d un processus de Prévisions / Planification performant Formations PLANNING Planning Achat Commande Transport Warehousing Production SCM Green SCM Prévisions et Planification (PL-0) Mise en place et pilotage d un processus de Prévisions / Planification performant

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION

Qualiservice. Etiquetage. Stockage. Cellophanage. Logistique. Remplissage. Manchonnage. Flow-Pack. Tri PASSION GENERE L ACTION Filmage Etiquetage Cellophanage Manchonnage LA PASSION Assemblage Stockage Logistique Remplissage Flow-Pack GENERE Tri L ACTION 1. L entreprise 2. Chaine de production 3. Organisation 4. Qualité 5. Conclusion

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI.

Piloter l atelier l. Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Pilotage d atelier Piloter l atelier l grâce au système d information d : Valeur ajoutée e du MES pour les PMI. Le MES? Un Manufacturing execution system (abrégé en MES) est un système informatique dont

Plus en détail

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national

Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Les investissements en centres de distribution à l extérieur du Canada ne sont pas aussi courants que sur le territoire national Le secteur de la fabrication de matériel ferroviaire roulant rationalise

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

Sécurité des consommateurs : qualité, traçabilité, gestion de crise

Sécurité des consommateurs : qualité, traçabilité, gestion de crise Sécurité des consommateurs : qualité, traçabilité, gestion de crise Bertrand DOYELLE Arnaud POPILLE Qualité, traçabilité et sécurité consommateur : un sujet ECR L exigence de sécurité : une nouvelle attente

Plus en détail

Migration d un logiciel de gestion

Migration d un logiciel de gestion Auteur : David PERRET Publication : 01/11/2015 Toute société utilisatrice de logiciel de gestion est inéluctablement confrontée à des migrations de données. Ces migrations représentent des risques et un

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

reco Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles de produits ou colis palettisés au-delà de 1,80 m

reco Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles de produits ou colis palettisés au-delà de 1,80 m reco du comité Technique National des Services, Commerces et Industries de l Alimentation Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles de produits ou colis palettisés

Plus en détail

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION. Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1020005 DSCG SESSION 2010 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D'INFORMATION Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Identification automatique

Identification automatique Identification automatique et commerce électronique pour une logistique optimisée La logistique, une fonction transversale Dans toute chaîne d approvisionnement, la logistique permet d optimiser la circulation

Plus en détail

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 Manuel* réf. : PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 RDT-ISC-0002-2014-Rév 0 3 NOTES DE DOCTRINE *Manuel = Manuel Qualité - PI = Procédure Interne - PE = Procédure Externe RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

Optimisation de la chaîne logistique par la maîtrise de la traçabilité.

Optimisation de la chaîne logistique par la maîtrise de la traçabilité. Optimisation de la chaîne logistique par la maîtrise de la traçabilité. Clément DUPUY, Valérie BOTTA-GENOULAZ, Alain GUIN Présenté par Clément DUPUY Laboratoire : PRISMa Juin 2003 Diapo 1 / 29 Introduction

Plus en détail

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu

Gestion de qualité, logistique et production par Internet. www.quasydoc.eu Gestion de qualité, logistique et production par Internet www.quasydoc.eu VDC Consulting SPRL Adresse des bureaux : Herkenrodesingel 4 bus 2 Siège social : Prinsenstraat 1 3500 Hasselt Belgique info@quasydoc.eu

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE

1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE 1 La méthodologie 7 S pour conduire un projet QSE Cette méthode, fruit de retours d expériences, permet de maîtriser un projet QSE et d atteindre l objectif de certification. C est une véritable «feuille

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail