Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012"

Transcription

1 Page : 1 / 15 Rue Mabîme ALLEUR Belgique Tél. : +32 (0) Fax : +32 (0) Site internet : Ce document est la propriété exclusive d ANSOLIVE SPRL. Il ne peut être reproduit ou communiqué, en totalité ou en partie, par quelque moyen que ce soit, sans autorisation écrite.

2 Page : 2 / 15 Tableau des mises à jour du Manuel Qualité Date Version Raison des modifications Pages modifiées 18/11/ Création du document - 04/04/ Màj politique qualité, ajustement 8-11 organigramme

3 Page : 3 / 15 Sommaire Tableau des mises à jour du manuel qualité.. p.2 Sommaire p.3 Termes et définitions p.4 Présentation de la société.p.5 Engagement et politique qualité p.8 Gestion de manuel qualité p.9 Références normatives.. p.9 Exigences relatives à la documentation p.10 Responsabilités et autorités.. p.11 Préparation et réponse aux urgences... p.12 Etablissement des PRP p.12 Plan HACCP.. p.13 Actions entreprises lorsque les résultats de surveillance dépassent les limites critiques.. p.13 Traçabilité.. p.13 Maîtrise des non-conformités.. p.14 Surveillance et mesurage. p.14 Audit interne.. p.14 Annexe 1 p.15

4 Page : 4 / 15 Termes Définitions Programme prérequis (PRP) Programme prérequis opérationnel (PRP opérationnel) Point critique pour la maîtrise (CCP) HACCP Conditions et activités de base nécessaires pour maintenir tout au long de la chaîne alimentaire un environnement hygiénique approprié à la production, à la manutention et à la mise à disposition de produits finis sûrs et de denrées alimentaires sûres pour la consommation humaine. PRP identifié par l analyse des dangers comme essentiel pour maîtriser la probabilité d introduction de dangers liés à la sécurité des denrées alimentaires et/ou de la contamination ou prolifération des dangers liés à la sécurité des denrées alimentaires dans le(s) produit(s) ou dans l environnement de transformation. Etape à laquelle une mesure de maîtrise peut être appliquée et est essentielle pour prévenir ou éliminer un danger lié à la sécurité des denrées alimentaires ou le ramener à un niveau acceptable. HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des risques et des points critiques pour leur maîtrise)

5 Page : 5 / 15 Présentation de la société La société Ansolive SPRL a été constituée en 1996 pour l importation d olives en vrac, et leur distribution en Europe. Fort d une expérience de plus de 25 ans dans les préparations d olives en tant que commerçant, Monsieur Öztürk, a développé ses recettes selon les exigences gustatives et évolutives de ses clients, pour les proposer à la grande distribution. La marque Ansolive est bien connue en Belgique et est synonyme d excellente qualité et de saveurs inégalées grâce à l esprit créatif de son fondateur. Pour préserver la nature de nos recettes, nous avons opté pour la mise sous atmosphère protectrice. Les ateliers ont été construits pour un travail en salle blanche afin d assurer une hygiène optimale. Cela inclus un système de purification de l air des ateliers. Actuellement, nous fournissons des supermarchés un peu partout en Europe. Notre société, en croissance constante depuis l an 2000, vient de terminer la construction de nouveaux ateliers sur une surface fermée de 5000 m² qui viennent s ajouter aux 3700m² existants. La société n a cessé d investir dans la technologie avancée et la reconstruction, ce qui lui a permis de remporter le prix «Entreprendre à Ans 2005».

6 Page : 6 / 15 Nos produits Olive : Principalement importée de Grèce, type Halkidikis, Amphissa et Kalamata. Assaisonnée au goût du consommateur et conditionnée sous atmosphère protectrice, vendue en barquette pour la grande distribution (de 100 à 1400 g) ou en seau (de 7 à 30 Kg) et barquette «semigastro» (de 2 kg à 5 kg) pour l industrie et les grossistes. Pesto: Idéal pour accompagner vos pâtes. Matières premières importées, préparées et conditionnées par nos soins selon les recettes traditionnelles. Tapenade : Idéal pour l apéritif. Tapenade d olives noires, tapenade d olives vertes et tapenade de tomates fraîches. Matières premières importées d Italie, Turquie et de Grèce principalement, préparées et conditionnées par nos soins suivants les recettes originales. Anchois : Pêchés en mer Méditerranée et en mer Noire, transformés en Turquie. Conditionnement partiel en Belgique. Fruits de mer : Minutieusement sélectionnés et importés des pays producteurs. Traités de façon artisanale et conditionnés par nos soins. Antipasti : Recettes originales de la côte méditerranéenne, préparées et conditionnées dans notre usine. Tapas : Une variété de 3 ou 4 assortiments par barquette de produits méditerranéens à servir en apéritif ou en entrée.

7 Page : 7 / 15 Bientôt dans notre assortiment! Plats méditerranéens à réchauffer Ces produits naturels, à base de recettes typiques de la Méditerranée, provenant des régions du Sud telle la Grèce, la Turquie et l Italie, présentent un choix varié de plus de 50 plats originaux et prêts à consommer. Emballés sous atmosphère protectrice, ils sont sans conservateurs. Un compartiment amovible permet d enlever les produits frais afin de permettre le réchauffement des autres aliments.

8 Page : 8 / 15 Engagement et politique qualité La Direction de la société ANSOLIVE SPRL s engage à définir une politique basée sur la qualité, la sécurité et l hygiène des denrées alimentaires. De ce fait, la maîtrise des risques alimentaires est fondée sur la méthodologie HACCP définie par le Codex Alimentarius. Au-delà de cet objectif, en tant que fournisseur de la grande distribution, la société s emploie à se conformer à la norme internationale ISO et au référentiel BRC afin de garantir une bonne gestion de ses méthodes de travail et de son organisation et implicitement, de répondre aux attentes et besoins de ses clients. La société ANSOLIVE SPRL s est également fixé pour but d obtenir la certification BRC. L amélioration continue est une des priorités de la société ANSOLIVE SPRL. A cet effet, un suivi des performances et de ses objectifs permet d assurer l évolution de son système de gestion de la qualité. Cette volonté d amélioration donne lieu aux objectifs qualité prioritaires suivants : Les objectifs Les indicateurs Respecter les exigences réglementaires, légales Maintient de la certification ISO22000/2005 ; et normatives ; Obtention de la certification BRC Protéger la santé des consommateurs ; Obtenir des résultats 100% conformes lors de l analyse de nos produits finis ; Respecter les exigences des clients ; Diminution de 10% des plaintes clients ; Améliorer les bonnes pratiques d hygiène du Obtenir des résultats positifs dans plus de 90% des personnel ; contrôles d hygiène du personnel ; Améliorations du marketing ; Nouvelles marques, nouveau site internet Amélioration continue des compétences et de la Enregistrement des formations reçues par les polyvalence du personnel via des formations ouvriers de production ; internes et externes ; Amélioration de l environnement et de la sécurité du site. Développement de la société Divers changements et rénovation des infrastructures Ateliers supplémentaires et poursuivre l aménagement du bâtiment rue d Othée. Le Responsable Qualité a la responsabilité de la gestion du système de management de la qualité et de la sécurité des denrées alimentaire. Il lui est accordé l indépendance organisationnelle nécessaire pour identifier et évaluer tous les problèmes liés à la sécurité alimentaire et à l organisation de l entreprise. Il est également responsable de la vérification des actions préventives et correctives entreprises dans les délais impartis et d en vérifier l efficacité. La Direction reconnaît sa responsabilité dans le fait de supporter et d assurer l application des règles mises en place. Aussi, l ensemble du personnel a la responsabilité de se tenir informé, de connaître et de maintenir les exigences décrites dans les procédures qui ont trait à leur domaine et leurs compétences. La Direction

9 Page : 9 / 15 Gestion du manuel qualité La rédaction du manuel Qualité est en charge du responsable qualité, il est également chargé de son actualisation et de sa diffusion. Chaque membre du personnel a accès au manuel qualité. Pour ce faire, un exemplaire est disponible sur le réseau informatique interne et un exemplaire est également disponible auprès du responsable qualité. Le manuel qualité est également à disposition des clients et fournisseurs sur simple demande auprès du responsable qualité. Les mises à jour éventuelles ne leur sont pas systématiquement envoyées. Ils peuvent toutefois les recevoir s ils en font la demande. La mise à jour fait évoluer d un chiffre la version du Manuel Qualité et l objet de la modification est inscrite dans le tableau en page 2 du présent manuel. Le responsable qualité se charge de récupérer et de détruire les exemplaires périmés. Un exemplaire informatique des anciennes versions est archivé par le responsable Qualité pour une durée minimale de 3 ans. Références normatives Les documents de références suivants sont indispensables pour la gestion du système de management de la qualité : - ISO : Systèmes de management de la sécurité des denrées alimentaires. - ISO/TS : 2005 Directives relatives à l application de la norme ISO : BRC version 6 Norme mondiale pour la sécurité des denrées alimentaires - Code d usages internationaux recommandés Principes généraux d hygiène alimentaire (CAC/RCP , Rév ). - Règlement (CE) n 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires. - Arrêté Royal du 14 novembre 2003 relatif à l autocontrôle, à la notification obligatoire et à la traçabilité dans la chaîne alimentaire. - Norme Codex pour les olives de table Codes Stan (Rév ) - Code des pratiques loyales pour les olives de table Fédération des industries condimentaires de France, Décembre 2000

10 Page : 10 / 15 Exigences relatives à la documentation Architecture documentaire Manuel Qualité Procédures Fiches d instructions Fiches de contrôle (enregistrements) Maîtrises des documents et des enregistrements Tous les documents relatifs au système qualité respectent les dispositions définies dans la procédure PR-P02 Gestion des documents. Cette procédure décrit les trois types de documents ainsi que la rédaction, la révision, la diffusion et l archivage de ces mêmes documents.

11 Page : 11 / 15 Responsabilité et autorité Le gérant détermine les rapports hiérarchiques de sa société et définit les compétences associées aux diverses fonctions présentes. Service MQSDA Gérant Assistante de direction Contrôle production Service logistique Service commercial Service comptabilité Secrétariat général Service technique Chef d atelier Magasinier Opérateur de production

12 Page : 12 / 15 Préparation et réponse aux urgences Afin de faire face à d éventuelles situations d urgence et accidents pouvant avoir une incidence sur la sécurité des denrées alimentaires, la société met en place une gestion des incidents et rappels des produits. Ainsi, un Guide des incidents (FI-D13.01), reprenant les différents types d incidents possibles, permet de contacter le ou les services adéquats afin que les actions correctives puissent être appliquées dès qu un incident se manifeste sur les zones de production, de conditionnement et de stockage de la société. Dans le cas où une anomalie ou une non-conformité est constatée après l expédition et la vente des produits, une procédure de rappel et de retrait de produits (PR-D13) est opérée. Ce rappel s accompagne d une notification adressée à l AFSCA. La procédure de rappel est elle-même évaluée et vérifiée par des simulations de rappel aux clients. Etablissement des programmes prérequis (PRP) La mise en place des PRP s opère à l aide de procédures : - PR-P03 Sécurité alimentaire - PR-D05 Réception des matières premières - PR-D06 Stockage - PR-D12 Transport - PR-D15 Nettoyage et désinfection - PR-D16 Lutte contre les nuisibles - PR-D17 Gestion des déchets - PR-D18 Hygiène du personnel - PR-D19 Formation - PR-D21 Infrastructure Ces procédures sont accompagnées de fiches d instructions et de fiches d enregistrement. Ces documents explicitent les dangers à contrôler, les mesures à mettre en place, les seuils de tolérance ainsi que les actions correctives à apporter lorsque la surveillance montre que le programme n est pas suffisant pour maîtriser le risque. La mise en œuvre de ces programmes génère la création d enregistrements analysés et conservés par le Service Qualité.

13 Page : 13 / 15 Plan HACCP Chaque famille de produits identifiée comporte son propre plan HACCP. Chaque plan est constitué de douze étapes, comme décrit dans la procédure sécurité alimentaire PR-D03, en plus d une analyse de risque. Ces douze étapes sont les suivantes : - Etape 1 : champs d étude et constitution de l équipe HACCP - Etape 2 : description du produit - Etape 3 : conditions d utilisation du produit - Etape 4 et 5 : établissement et validation du diagramme de production - Etape 6 : analyse des dangers et mise en place des mesures préventives - Etape 7 : arbre de décision des CCP - Etape 8, 9 et 10 : détermination des seuils critiques et établissement des systèmes de surveillance et des actions correctives pour chaque CCP - Etape 11 : vérification du système HACCP - Etape 12 : système documentaire Actions entreprises lorsque les résultats de surveillance dépassent les limites critiques Des actions correctives (PR-C02 gestion des non-conformités) sont également prévues lorsque, malgré les mesures de surveillance, les seuils critiques sont dépassés. L application des actions correctives est notifiée dans un tableau global des dysfonctionnements et améliorations. Traçabilité Pour un suivi total de la production, la traçabilité depuis les matières premières jusqu au produit fini est assurée par la procédure Traçabilité PR-D07.

14 Page : 14 / 15 Maîtrise des non-conformités La maîtrise des non-conformités est assurée par la procédure Gestion des nonconformités PR-C02. Cette procédure décrit les différents types de non-conformités ainsi que les différents types d actions qui sont prises pour supprimer ces nonconformités. Surveillance et mesurage Les appareils de mesure utilisés et les équipements présents dans la société font l objet de calibration et d une maintenance en interne ainsi que par des sociétés externes afin de garantir les résultats des contrôles et la performance des installations. La procédure Maintenance technique et calibration PR-D14 détaille les dispositions mises en œuvre par la société. Audit interne La société met en œuvre des audits internes à intervalles programmés afin de déterminer si le système de management de la sécurité des denrées alimentaires est conforme aux dispositions établies. La procédure Audit interne PR-C03 spécifie le contenu et la portée de ces audits. Outre les vérifications systématiques des plans HACCP, les audits sont déclenchés dès l apparition d une des causes de déviation suivantes : a) décalage entre le système décrit et la réalité ; b) chute de motivation ; c) décalage entre la qualité attendue et fournie ; d) évolution des objectifs qualité de la direction, sans évolution du système qualité. e) revue de direction Un registre de tous les audits internes planifiés et des suivis associés est tenu par le Service Qualité.

15 Page : 15 / 15 Annexe 1 : Liste des procédures PR-P01 PR-P02 PR-P03 PR-P04 PR-D01 PR-D02 PR-D03 PR-D04 PR-D05 PR-D06 PR-D07 PR-D08 PR-D09 PR-D10 PR-D11 PR-D12 PR-D13 PR-D14 PR-D15 PR-D16 PR-D17 PR-D18 PR-D19 PR-D20 PR-D21 PR-C01 PR-C02 PR-C03 PR-C04 PR-C05 PR-C06 PR-A01 PR-A02 Structure organisationnelle Gestion des documents Sécurité alimentaire Système de gestion de la qualité Gestion des offres Agrément et surveillance des fournisseurs Gestion des achats Gestion des ventes Réception des matières premières Stockage Traçabilité Fabrication Gestion des contrôles internes Conditionnement et palettisation Libération des produits finis Transport Gestion des incidents, retrait et rappel des produits Maintenance technique et calibration Nettoyage et désinfection Lutte contre les nuisibles Gestion des déchets Hygiène du personnel Formation Recherche et développement Infrastructure Gestion des plaints clients Gestion des non-conformités Audits internes Analyse des produits finis Satisfaction des clients Audits externes Revue de direction Plan d amélioration

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

C entre de F ormation C ontinue à D istance

C entre de F ormation C ontinue à D istance L action de formation proposée «La démarche HACCP au travers de l ISO 22 000» Cette formation-action est basée sur la mise en œuvre d un projet sur un système HACCP au travers de l ISO 22 000. Ce projet

Plus en détail

Analyse des risques points critiques pour leur maîtrise (HACCP)

Analyse des risques points critiques pour leur maîtrise (HACCP) 59 Chapitre 11 Analyse des risques points critiques pour leur maîtrise (HACCP) 11.1 PRINCIPES DE BASE DE L HACCP... 59 11.2 APPLICATION DES PRINCIPES HACCP À LA PURIFICATION DES MOLLUSQUES BIVALVES...

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

UN POINT DU VUE SUR LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES DANS L USAGE DE L HACCP

UN POINT DU VUE SUR LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES DANS L USAGE DE L HACCP UN POINT DU VUE SUR LES DIFFICULTÉS RENCONTRÉES DANS L USAGE DE L HACCP «!Groupe de Réflexion sur l Analyse des Dangers en Alimentaire!» www.reseau-case.com/haccp présenté par Gilles TIXIER 2004 - dernière

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Passage à la version 6 : objectifs de la révision et principaux changements

Passage à la version 6 : objectifs de la révision et principaux changements BRC GSFS Food Passage à la version 6 : objectifs de la révision et principaux changements 1. Objectifs de la révision Un meilleur équilibre entre audit dans l environnement de production et audit documentaire

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire 2015 Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national CATALOGUE DE FORMATION Enregistré sous le numéro 53350863735 auprès du Préfet

Plus en détail

Construire et piloter un système pour assurer la Sécurité sanitaire des Aliments

Construire et piloter un système pour assurer la Sécurité sanitaire des Aliments Construire et piloter un système pour assurer la Sécurité sanitaire des Aliments «!Groupe de Réflexion sur l Analyse des Dangers en Alimentaire!» www.reseau-case.com/haccp Janvier 2009 1 Présentation réalisée

Plus en détail

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Note d information à l usage des professionnels En complément de cette note, des informations relatives au contenu des GBPH sont

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

DÉMARCHE HACCP RESTAURATION. Guide pour l analyse des dangers. Restauration commerciale Restauration collective à caractère social

DÉMARCHE HACCP RESTAURATION. Guide pour l analyse des dangers. Restauration commerciale Restauration collective à caractère social DÉMARCHE HACCP EN RESTAURATION Guide pour l analyse des dangers Restauration commerciale Restauration collective à caractère social Ce livre a obtenu un prix dans la catégorie ouvrages professionnels -

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

Plan de Maîtrise Sanitaire ALPA CONSULT NORD REPRODUCTION INTERDITE

Plan de Maîtrise Sanitaire ALPA CONSULT NORD REPRODUCTION INTERDITE Plan de Maîtrise Sanitaire SOMMAIRE A) Généralités 1- Historique du Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) 2- Réglementation alimentaire B) Les Bonnes Pratiques d Hygiène 1- Le personnel 2- La maintenance 3-

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 Durée : 14 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Savoir gérer les conflits dans un service de restauration Savoir organiser et animer une

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

INTERPRETATION DE LA NORME DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE DES DENREES ALIMENTAIRES FSSC 22000

INTERPRETATION DE LA NORME DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE DES DENREES ALIMENTAIRES FSSC 22000 INTERPRETATION DE LA NORME DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE DES DENREES ALIMENTAIRES FSSC 22000 UN LIVRE BLANC SUR LES ENJEUX, EFFETS ET PERSPECTIVES DE FSSC 22000 FÉVRIER 2009

Plus en détail

L ISO 22000 : Pourquoi et comment?

L ISO 22000 : Pourquoi et comment? L ISO 22000 : Pourquoi et comment? Olivier BOUTOU Ingénieur AFNOR Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR Qu est-ce que l ISO 22000? C est la seule norme, reconnue au niveau international,

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2 Food Notes de Doctrine IFS, Version 2 Mars 2013 PrÉAMBULE Les notes de doctrine sont constituées de toutes les clarifications à caractère normatif apportées par l IFS depuis la publication de l IFS Food

Plus en détail

Emballages Alimentaires

Emballages Alimentaires Emballages Alimentaires FORMATIONS 2010 INTER-ENTREPRISES Eco-conception des emballages alimentaires 24 & 25 mars 2010 - PARIS Gestion des fournisseurs d emballages et matériaux au contact en IAA 20 mai

Plus en détail

FORMATIONS EMBALLAGE

FORMATIONS EMBALLAGE FORMATIONS EMBALLAGE CATALOGUE Septembre à décembre 2010 En partenariat avec les entreprises Page 0 Sommaire HACCP filière Emballage Page 3 Matériaux et emballages aux contacts des denrées Page 4 alimentaires

Plus en détail

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 8 modules de management intégrés www.red-on-line.net www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 1. 2. 3. 1. 4. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 5. 1.

Plus en détail

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA N FR05/00392 SAS au capital de 53.357,16 Siège Social : 34, Rue de Paris 60330 LE PLESSIS BELLEVILLE - Téléphone : 03.44.58.14.21. - Fax : 03.44.58.20.98.

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE DU MAROC

COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE DU MAROC COMPÉTITIVITÉ ÉCONOMIQUE DU MAROC DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CAPRIERE A SAFI ET ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION D ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES MARS 2012 DOCUMENT 62 Ce document a été préparé par DAI

Plus en détail

HYGIÈNE ET ANALYSE DES RISQUES

HYGIÈNE ET ANALYSE DES RISQUES HYGIÈNE ET ANALYSE DES RISQUES 3 HYGIÈNE ET ANALYSE DES RISQUES Chapitre 1 Importance de l hygiène B. Samb et B. Schiffers - Importance de l hygiène et méthodes d analyse des risques - Analyse et prévention

Plus en détail

FORMATIONS INTER-ENTREPRISES PROGRAMME 2015

FORMATIONS INTER-ENTREPRISES PROGRAMME 2015 S INTER-ENTREPRISES 2015 Contribuer à faire évoluer les compétences et les systèmes de management Management de la qualité et de la sécurité des aliments Nutrition, réglementation alimentaire Sensoriel

Plus en détail

Décrire l'ensemble des mesures de maîtrise et des mesures de surveillance dans des procédures ou modes opératoires portés à la connaissance de tous.

Décrire l'ensemble des mesures de maîtrise et des mesures de surveillance dans des procédures ou modes opératoires portés à la connaissance de tous. DEMARCHE HACCP EN CUISINE CENTRALE Alimentation GROSJEAN L, Vénissieux Juin 2010 Objectif La démarche HACCP (de l'américain Hazard Analysis Critical Control Point) est une méthode préventive visant à maîtriser

Plus en détail

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine Maisons-Alfort, le 18 août 2009 AVIS LA DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à une demande d'avis relatif au guide de bonnes pratiques d'hygiène

Plus en détail

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par :

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Manuel Qualité et HACCP Indice : I Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Jacky COURRIER Directeur de COOPACA Jean-Claude MICHEL Directeur de Val limagne.coop La force d un groupe

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

PAQUET HYGIÈNE : MODE D EMPLOI

PAQUET HYGIÈNE : MODE D EMPLOI PAQUET HYGIÈNE : MODE D EMPLOI AOÛT 2007 Ce document est une synthèse de cette nouvelle réglementation en matière de sécurité des aliments à destination des diététiciens. Il a été validé par le comité

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

Modalités de candidature et de certification. Niveau 1. Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA

Modalités de candidature et de certification. Niveau 1. Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA Modalités de candidature et de certification Niveau 1 Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA La certification d'expert méthode HACCP/SMSDA s adresse à des professionnels confirmés qui veulent

Plus en détail

INSTITUT LRQA DES SYSTEMES DE MANAGEMENT. Formations 2015. LRQA Business Assurance Améliorer la performance, réduire le risque

INSTITUT LRQA DES SYSTEMES DE MANAGEMENT. Formations 2015. LRQA Business Assurance Améliorer la performance, réduire le risque INSTITUT LRQA DES SYSTEMES DE MANAGEMENT Formations 2015 LRQA Business Assurance Améliorer la performance, réduire le risque Nos atouts Une notoriété internationale Leader mondial de la certification,

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

ACTUALITÉS DES RÉFÉRENTIELS ET FOCUS SUR LES

ACTUALITÉS DES RÉFÉRENTIELS ET FOCUS SUR LES ACTUALITÉS DES RÉFÉRENTIELS ET FOCUS SUR LES ÉVOLUTIONS DU BRC VERSION 7 cedric.travaille@adria.tm.fr Mars 2015 1 ADRIA NOS MÉTIERS Recherche et Innovation : Qualité et sécurité des aliments, Innovation

Plus en détail

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 Table des matières Intro SQF - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 BRC - Introduction et historique du référentiel - Différence version 5 et 6 Conclusion 2 Innovaltech

Plus en détail

J U I L L E T 2 0 1 2

J U I L L E T 2 0 1 2 Code SQF Une assurance fournisseur basée sur les principes HACCP Code pour l industrie alimentaire 7 e édition J U I L L E T 2 0 1 2 Safe Quality Food Institute 2345 Crystal Drive, Suite 800 Arlington,

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001 SARRAMAGNAN Viviane Master II Économie et Gestion de l Environnement Année universitaire 2008/2009 Sommaire Présentation

Plus en détail

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Pour être admissibles aux postes d auditeurs du programme CanadaGAP, tous les nouveaux candidats ayant reçu la formation après le 1 er avril 2015 doivent remplir

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

Restauration Collective. Lycée Stanislas Jeudi 27 mars 2014

Restauration Collective. Lycée Stanislas Jeudi 27 mars 2014 Restauration Collective Lycée Stanislas Jeudi 27 mars 2014 Programme de la journée Restauration Collective Introduction Réglementation et sécurité alimentaire Organisation et Ressources Humaines La norme

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

Formation Logistique Transport

Formation Logistique Transport CONSEIL ET FORMATION POUR LES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES Formation Logistique Transport Qualité Démarches de progrès Développement des compétences Sécurité des personnes Catalogue de Formations 2015

Plus en détail

CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION

CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ DANS LES établissements D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION 2 Table des matières 4-5 Présentation de SGS 6-7 Renforcez votre réputation 8-9 Programme d évaluation: «Hygiene

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

formation - conseil eurofins formation La référence Hygiène, Qualité et SÉCURITÉ DES aliments Ensemble, développons les compétences de vos équipes!

formation - conseil eurofins formation La référence Hygiène, Qualité et SÉCURITÉ DES aliments Ensemble, développons les compétences de vos équipes! formation - conseil eurofins formation La référence Hygiène, Qualité et SÉCURITÉ DES aliments 2014 Ensemble, développons les compétences de vos équipes! 2014 La formation continue : la compétence au service

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

ComplianceSP TM sur SharePoint 2010 CONTRÔLE CONFORMITÉ PERFORMANCES

ComplianceSP TM sur SharePoint 2010 CONTRÔLE CONFORMITÉ PERFORMANCES TM ComplianceSP TM sur SharePoint 2010 Gestion complète de documents et processus des sciences de la vie sur SharePoint 2010 CONTRÔLE CONFORMITÉ PERFORMANCES Aperçu Consciente de la pression croissante

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

VENDREDI 11 MARS 2011. Bienvenue. à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1

VENDREDI 11 MARS 2011. Bienvenue. à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1 VENDREDI 11 MARS 2011 Bienvenue à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1 PRESENTATION DE LA CUISINE CENTRALE 2 Direction Générale des Services Jean-Pierre

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENT

GUIDE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENT REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier toutes les entreprises qui ont bien voulu nous faire part de leurs témoignages. Nous remercions le CERVIA pour nous avoir fourni des contacts indispensables à l établissement

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE DEMARCHES QUALITE Type HACCP Pour deux sociétés marocaines : BIMO et MICHOC

APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE DEMARCHES QUALITE Type HACCP Pour deux sociétés marocaines : BIMO et MICHOC APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE DEMARCHES QUALITE Type HACCP Pour deux sociétés marocaines : BIMO et MICHOC Mission réalisée du 1 er au 6 juillet 2002 Mathieu Weil Ingénieur Qualité OM n 40 95 1 033 Cirad

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes A sa création, en 2005, la FORCE 06, rattachée à l ONF, constituait une unité de forestiers-sapeurs dédiée aux travaux d entretien des infrastructures de Défense des Forêts Contre l Incendie (DFCI) et

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Le système HACCP. Plan. Plan. Introduction :

Le système HACCP. Plan. Plan. Introduction : Le système HACCP Introduction : Plan L importance de l alimentation Le risque alimentaire La gestion de la qualité : Les systèmes d assurance de la qualité Le système HACCP Origine Objectifs Principes

Plus en détail

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE Le Chef-Gérant Assurer la production des repas et la qualité de la prestation Encadrer, former, organiser et coordonner le travail de l équipe S occuper de l approvisionnement et de la bonne gestion des

Plus en détail

du volet management de

du volet management de Guide d aide à la mise en place du volet management de l ISO 22000 pour les PME / TPE ACTION qualité LES ACTIONS du PLAN FILIèRE état - RéGION Qualité Agro-Alimentaire durable Innovation Nutrition Parce

Plus en détail

AQUACERT HACCP thermalisme

AQUACERT HACCP thermalisme Association Loi de 1901 Agréée par le Ministère du Travail, de l Emploi et de la Santé AQUACERT HACCP thermalisme Système de Management de la Sécurité Sanitaire ----------- Produits, dérivés et soins thermaux

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Arrêté du 9 octobre 2013 relatif aux conditions d exercice de l activité d utilisateur professionnel

Plus en détail

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail