Restauration Collective. Lycée Stanislas Jeudi 27 mars 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Restauration Collective. Lycée Stanislas Jeudi 27 mars 2014"

Transcription

1 Restauration Collective Lycée Stanislas Jeudi 27 mars 2014

2 Programme de la journée Restauration Collective Introduction Réglementation et sécurité alimentaire Organisation et Ressources Humaines La norme ISO Process de fabrication Concepts innovants Focus : Traçabilité, Gestion des non-conformités & des situations d urgences. Textures Modifiées & Manger Mains

3 Restauration Collective Introduction

4 Introduction - Restauration Collective La restauration hors domicile en 2013 : 46 % de l activité en restauration commerciale. 44 % de l activité en restauration collective. 10 % de l activité en circuits alimentaires alternatifs. La restauration collective en France en 2013 : 3 milliards de repas servis soit 8 millions de repas par jour. 17 milliards de CA HT. CA en progression de 4 % par an depuis emplois directs dont cuisiniers.

5 Introduction - Restauration Collective

6 Introduction - Restauration Collective Répartition par secteurs d activité : Gestion directe = 61% de l activité. 40 % de l activité concerne le secteur public. Structures très hétérogènes = de 50 à repas par jour.

7 Introduction - Restauration Collective Restauration d'entreprise Constats : Baisse des visites. Érosion du ticket moyen. Stabilisation de l'activité des clubs de direction (espaces privatifs avec une restauration haut de gamme). Maintien des ventes de plateaux repas. Axes de développement : Diversification des concepts : snacking, développement des "brasseries" avec un repas complet servi à table et un bon rapport qualité prix. Offre produits plus adaptée aux attentes des convives : produits locaux ou issus des circuits courts, menus économiques et produits sains et équilibrés.

8 Introduction - Restauration Collective Restauration scolaire Constats Hausse de la proportion des demi-pensionnaires dans les écoles publiques et stagnation dans le secteur privé. Baisse du nombre de jours d'activité depuis 2012 : 136 jours contre 142 à 145 jours les années précédentes. Axes de développement : Priorité à la nutrition avec des repas sains, équilibrés. Forte demande des élus pour les produits locaux. Éducation nutritionnelle des enfants en terme de goûts et d'origine des produits.

9 Introduction - Restauration Collective Restauration santé Constats : Population vieillissante. Concentration des établissements de santé. Difficultés de recrutements du personnel qualifié. Axes de développement : Rationalisation des coûts : cuisine d'assemblage ou préparation des menus en cuisine centrale. Offre de plus en plus ciblée avec des prestations adaptées aux différentes pathologies des résidents. Intégration des axes nutritionnels et plaisir dans l'élaboration des menus avec des recettes à la fois intéressantes sur le plan nutritionnel mais aussi suscitant l'envie.

10 Réglementation & Sécurité Alimentaire Restauration Collective

11 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective => HACCP kezako? Hazard Analysis Control Critical Points = Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques => Démarche de gestion prévisionnelle des risques Historique : 1970 USA => Naissance du Concept à la NASA pour sécuriser la préparation des repas à destination des astronautes => Généralisation au secteur du catering aérien France => Mise en application obligatoire en restauration.

12 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective => HACCP Pour Quoi Faire? => Éviter les T I A C : Qu est ce qu une TIAC? Toxi-Infection Alimentaire Collective. «Survenue d'au moins 2 cas similaires d'une symptomatologie, en général gastro-intestinal, dont on peut rapporter la cause à une même origine alimentaire» Maladies à déclaration obligatoire => ARS.

13 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective Principaux Micro-organismes responsables de TIAC en France (INVS 2011) Micro Organismes Staphylocoque doré Clostridium Perfringens Campylobacter + virus. Salmonelles Listeria % TIAC 40 % 15 % 15% 15 % 5 % Origines Système digestif des volailles. Homme,plaie infectée, sécrétions respiratoires. Végétaux, Terre. Volaille. Végétaux, Terre.

14 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective => T I A C sous-évaluées en France? - France 2011 (INVS) malades, 800 hospitalisations, 7 décès. =>Cascade de Mossel - Monde, l'oms estime que les diarrhées tuent 1,5 millions de personnes chaque année, et que 70% sont d origine alimentaire. - USA : 76 millions de TIAC par ans (estimation), provoquant hospitalisations, et morts (Busby & Roberts 2009). Le coût USA = estimé entre 5 et 35 milliards de $. France, si proportionnel USA =15 millions de TIAC / 1 à 7 milliard.

15 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective Définition L hygiène des aliments c est : «l ensemble des conditions et mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la salubrité des aliments à toutes les étapes de la chaîne alimentaire» (AFNOR, NF V01-002:2003) Les réglementations européennes et nationales imposent des obligations aux exploitants du secteur alimentaire afin d assurer la sécurité et la salubrité des denrées alimentaires à toutes les étapes de leur production, transformation et distribution. Du côté des consommateurs, il est aussi important de les informer et de les sensibiliser sur les bonnes pratiques d hygiène, permettant de garantir l innocuité des aliments qu ils vont consommer. => Responsabilité du professionnel => Traçabilité => Élaboration de procédures fondées sur l HACCP. => Obligation de résultats.

16 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective Textes Réglementaires Règlement 178/2002 établissant les principes généraux de la législation alimentaire Le Paquet Hygiène Relatif à l Hygiène des denrées alimentaires Fixe les règles spécifiques aux denrées animales Règles spécifiques d organisation des contrôles officiels Règlement 852/2004 Règlement 853/2004 Règlement 854/2004 Règlement CE 2073/2005 concernant les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Arrêté du 21/12/2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d entreposage et de transport de produits d origine animale et denrées alimentaires en contenant + Notes DGAL + Avis AFSSA AM 8 juin 2006 Mise à jour juin 2012 Relatif à l agrément des établissements

17 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective 852 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires Respect des bonnes pratiques d'hygiène. Mise en place de procédures basées sur les principes de l'haccp (hormis la production primaire et les activités connexes) 7 principes du codex alimentarius. Utilisation de Guide de bonnes pratiques d hygiène validés (y compris pour la production primaire) et d application de l'haccp. Obligation de formation du personnel. Obligation de déclaration et enregistrement de tous les établissements.

18 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective 853 fixant les règles spécifiques applicables aux denrées animales et d'origine animale. Le corps du texte qui définit les notions d'agrément, exclut le commerce de détail et acte le principe de la dispense. l'annexe 1 : définitions. l'annexe 2 : marque d'identification, objectifs de certaines procédures HACCP en abattoir, information sur la chaîne alimentaire (statut de l'exploitation, état sanitaire des animaux, médicaments administrés ). l'annexe 3 : conditions spécifiques à chaque type d'établissement (abattoir, atelier de découpe, établissement de production de produits laitiers.)

19 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective Autres textes - Arrêté du 08/10/2013 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d entreposage autre que les produits d origine animale. - Le Codex alimentarius - Directive 2000/13/CE relative à l étiquetage et présentation des denrées alimentaires. - Note DGAL Guide de gestion des alertes d origine alimentaire. - Règlement UE 16/2011 relatif au système d alerte rapide pour les denrées alimentaires. - Règlement UE 931/2011 relatif aux exigences de traçabilité définies par le 178/ Réglementation UE 1169/2011 définit les obligations d étiquetage des denrées alimentaires.

20 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective Réglementation UE 1169/2011 définit les obligations d étiquetage des denrées alimentaires. Le Règlement demande que les étiquettes n induisent pas en erreur le consommateur, en étant claires et compréhensibles afin d aider le consommateur dans ses choix diététiques. L étiquetage doit être présent directement sur l emballage, ou attaché à la denrée pré-emballée. Tous les exploitants du secteur agroalimentaire sont concernés par le Règlement (UE) n 1169/2011 : il s applique à toutes les étapes de la chaîne alimentaire et à toutes les denrées destinées au consommateur final ou devant être livrées à des collectivités. Il y a 12 mentions obligatoires sur un étiquetage : Dénomination de vente de la denrée alimentaire, Liste des ingrédients,tout ingrédient ou auxiliaire technologique présent dans le produit fini susceptible de provoquer des intolérances ou des allergies, Quantité de certains ingrédients ou catégories d ingrédients, Quantité nette de la denrée alimentaire, Date limite de consommation ou la Date de durabilité minimale, et la Date de congélation, Conditions particulières de conservation et/ou d utilisation, Nom ou raison sociale et adresse du fabricant ou conditionneur ou vendeur établi à l intérieur de l Union Européenne, Pays d origine ou lieu de provenance, Mode d emploi si son absence rend difficile un usage approprié de la denrée alimentaire, Titre alcoométrique volumique acquis pour les boissons titrant à plus de 1,2% d alcool en volume, Déclaration nutritionnelle.

21 Les allergènes Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective L Annexe II du présent Règlement liste toutes les denrées alimentaires susceptibles d entraîner des intolérances ou des allergies, Les ingrédients allergisants doivent être mis en évidence pour les distinguer des autres ingrédients (en gras, souligné ), Les ingrédients et auxiliaires technologiques possédant des substances allergènes doivent préciser quel allergène entre parenthèse, En l absence de liste des ingrédients, l étiquette doit comporter la mention «contient» suivi de l allergène.

22 Réglementation & Sécurité Alimentaire - Restauration Collective A partir du 13 décembre 2014 (étiquetage volontaire) et du 13 décembre 2016 obligatoirement : L étiquetage nutritionnel devient obligatoire avec le Règlement (UE) n 1169/2011 et s appellera «déclaration nutritionnelle». Quelques denrées sont exemptées : les eaux minérales naturelles, les compléments alimentaires, et toutes les denrées énumérées dans l annexe V du présent règlement. La déclaration nutritionnelle se fera préférentiellement sous forme de tableau (ou si la place manque en forme linéaire) et dans un même champ visuel.

23 Organisation & Ressources Humaines Restauration Collective

24 Organisation & R H - Restauration Collective

25 Organisation & R H - Restauration Collective

26 Organisation & R H - Restauration Collective

27 Exemple : Processus Restauration du CHU NANCY Organisation & R H - Restauration Collective

28 Organisation & R H - Restauration Collective 3 catégories de métiers : Fonction managériale : le responsable de production, chef de cuisine ; il dirige une équipe, un service, a la responsabilité de la gestion et de l application des Réglementations. Fonction de production : le cuisinier qui met en œuvre les produits et maîtrise les techniques culinaires. Fonction logistique : l agent qui apporte une aide en cuisine, en distribution ou en amont en gestion des stocks.

29 Organisation & R H - Restauration Collective La restauration collective en France en 2013 : emplois directs dont cuisiniers postes à pourvoir d ici à fin 2015 dont cuisiniers Exemple Organigramme général restauration CHU Nancy Organigramme Restauration Général 2014.pdf Organigramme détaillé restauration CHU Nancy Organigramme Restauration Détaillé 2014.pdf Fiches métiers Fiche métier agent de restauration Distribution.pdf Fiche métier cuisinier.pdf Fiche métier agent de restauration Self.pdf Fiche métier diététicienne.pdf Fiche métier gestionnaire de risques restauration.pdf

30 La Restauration Collective Norme ISO 22000

31 ISO Restauration Collective Une norme pour la sécurité des aliments

32 La structure de l ISO ISO Restauration Collective

33 ISO Restauration Collective

34 ISO Restauration Collective Responsabilité de la direction Engagements Revue de direction Gestion des situations d urgences Politique de Sécurité des Denrées Alimentaires Communication Système de Management de la Sécurité des Denrées Alimentaires Système documentaire Enregistrements Gestion des enregistrements Sécurité des enregistrements Management des ressources Infrastructures & environnement de travail Planification & réalisation de produits surs Listes des PRP Étude HACCP Système de traçabilité Maîtrise des non conformités Validation, vérification & amélioration du système Combinaison des mesures de maîtrise Métrologie Audit interne Amélioration continue

35 ISO Restauration Collective ISO certification HAS PMS - Agrément HACCP - CCP - PRPo - Plans de contrôle - Seuils critiques - Enregistrements - PRP (dont BPH) - MOOP - PROC - GRH (compétences, formation, suivi médical, etc.) - Prise en compte exigence clients - Définition et communication de la politique qualité - Garantie de la conformité avec la politique qualité déclarée - Audits internes - Certification externe

36 ISO Restauration Collective => Certification ISO Quels Coûts? Formation de l équipe projet. De 5 à 10 jours. (1 000 la journée) Accompagnement terrain. De 10 à 15 jours. (1 000 la journée) Visite de certification. Pré visite & visite (6 000 ) Coût de certification initial situé entre et audit de suivi annuel (2 000 ), 1 visite tout les 3 ans.

37 Process de Fabrication Restauration Collective

38 Process de fabrication - Restauration Collective Gestion de Production Assistée par Ordinateur => GPAO

39 Process de fabrication - Restauration Collective Gestion d un fichier de Fiches Techniques de fabrication => Familles de plats => Plats et modes de préparations

40 Process de fabrication - Restauration Collective Fiche Technique Composition (ingrédients) + Valorisation Économique

41 Process de fabrication - Restauration Collective Fiche Technique + Valorisation Nutritionnelle

42 Process de fabrication - Restauration Collective Fiche Technique Gestion des sous fiches

43 Process de fabrication - Restauration Collective Gestion des Récapitulatifs de fabrication Historiques ou commandes

44 Process de fabrication - Restauration Collective Gestion des Planning de fabrication Croisement avec les paramétrages des fiches techniques

45 Process de fabrication - Restauration Collective Planning de fabrication Approche par ateliers et préparation Gestion des DLC résiduelles

46 Process de fabrication - Restauration Collective Gestion d un fichier produits Données économiques & fournisseurs

47 Process de fabrication - Restauration Collective Gestion d un fichier produits & fournisseurs Données logistiques

48 Process de fabrication - Restauration Collective Calcul des besoins en matières premières Résultat du croisement : Plan de fabrication + Fiches techniques + Fiches produits

49 Process de fabrication - Restauration Collective 2 Types de Liaisons LIAISON FROIDE Liaison Différée Réalisation Refroidissement de 2 heures de +63 c à +10 c Stockage 5 jours maximum à +3 c LIAISON CHAUDE Liaison Directe Réalisation Maintien en température + de 63 c Consommation Remise en température de 1 heure de +3 c à +63 c Consommation

50 Températures 95 c 90 c 85 c 80 c 75 c 70 c 65 c 60 c +63 c 55 c 50 c 45 c 40 c 35 c 30 c 25 c 20 c 15 c 10 c +10 c 5 c +3 c 0 c -5 c Destruction des bactéries Thermostérilisation Arrêt de la multiplication microbienne Multiplication Microbienne Exponentielle Ralentissement de la multiplication microbienne Process de fabrication - Restauration Collective => Limiter la multiplication Températures : Les zones de dangers +10 < >+63 c La température de Conservation +3 c

51 Process de fabrication - Restauration Collective

52 Process de fabrication - Restauration Collective

53 Process de fabrication - Restauration Collective

54 Process de fabrication - Restauration Collective

55 Process de fabrication - Restauration Collective

56 Process de fabrication - Restauration Collective

57 Process de fabrication - Restauration Collective

58 Process de fabrication - Restauration Collective

59 Process de fabrication - Restauration Collective

60 Process de fabrication - Restauration Collective

61 Process de fabrication - Restauration Collective 2 Technologies : Vide et Gaz Balayage Gazeux

62 Process de fabrication - Restauration Collective

63 Exemples d assiettes proposées en textures modifiées. Process de fabrication - Restauration Collective

64 Exemples d assiettes proposées en textures modifiées. Process de fabrication - Restauration Collective

65 Restauration Collective Focus

66 Focus Traçabilité - Restauration Collective La traçabilité est une exigence réglementaire à appréhender efficacement pour optimiser le fonctionnement et la performance de la collectivité. Le système de traça est un outil indispensable pour identifier les failles d un processus, obtenir rapidement les causes d un dysfonctionnement process, optimiser l organisation grâce à des indicateurs de performance fiables (référencement fournisseurs, respect des CDC, )ou encore gérer rapidement un retrait/rappel de produits.

67 Focus Traçabilité - Restauration Collective Objectif => Permettre le retrait de la consommation d un produit ou d un plat présentant un risque pour la santé du consommateur. Nécessite une traçabilité opérationnelle : Ascendante => Matière première vers plats. Descendante => Plat vers matière première. Outils de gestion de production et traçabilité. (G.P.A.O.) Réapprovisionnement et gestion des stocks. Planification de la production. Traçabilité des matières premières et des opérations de transformation.

68 Focus Traçabilité - Restauration Collective Outils de gestion de production et traçabilité. (G.P.A.O.) Pocket PC (wifi, blutooth) Imprimante mobile, (wifi, blutooth)

69 Focus Gestion des non conformités - Restauration Collective Non conformités => 1 point d entrée de la revue du dispositif. Transformation en action corrective. Surveillance du système Survenu d une anomalie Signalement NC Traitement Classement en action corrective Correction du système Non Conformite n 3523 Barquette RAVIER HAUT et BAS.p df

70 Focus Gestion des situations d urgences - Restauration Collective Le rappel des produits est une action volontaire de la part de l opérateur concerné qui, suite au constat par ses services d anomalie de fabrication ou de non conformités, prend toutes les dispositions nécessaires pour remédier à la situation. La mesure de rappel des produits et la gestion des non conformités sont les dispositions majeurs qu ont introduites les nouvelles législations et réglementations en matière de sécurité des aliments, pour bien mettre en lumière la responsabilité et les obligations des opérateurs et mieux informer les consommateurs.

71 Focus Gestion des situations d urgences - Restauration Collective La préparation et réponse aux urgences est une exigence relative dans la norme ISO La procédure doit permettre d identifier l éventualité d accidents, de situations d urgence et des incidents susceptibles de survenir. Il convient ensuite que la collectivité procède à leur traitement. La collectivité doit en effet se poser la question de savoir quels sont les accidents et autres situations d urgence qu elle peut «raisonnablement» rencontrer et qui peuvent avoir un impact sur la sécurité des denrées alimentaires. La collectivité commencent à élaborer de tels plans sous le nom de plan de fonctionnement en mode dégradé ou plan de continuité des activités. Toutes les situations d urgence ne peuvent être prévues, mais une réflexion doit être engagée et des procédures définies pour être en mesure de traiter de telles situations (qui contacter, quel comportement, quelle action, ) => GESTION DE CRISE

72 Restauration Collective Concepts innovants

73 Concepts Innovants - Restauration Collective

74 Concepts Innovants - Restauration Collective

75 Concepts Innovants - Restauration Collective

76 Concepts Innovants - Restauration Collective

77 Concepts Innovants - Restauration Collective

78 Concepts Innovants - Restauration Collective

79 Concepts Innovants - Restauration Collective

80 Concepts Innovants - Restauration Collective

81 Concepts Innovants - Restauration Collective

82 Concepts Innovants - Restauration Collective

83 Concepts Innovants - Restauration Collective

84 Concepts Innovants - Restauration Collective

85 Concepts Innovants - Restauration Collective

86 Concepts Innovants - Restauration Collective

87 Concepts Innovants - Restauration Collective

88 Concepts Innovants - Restauration Collective

89 Concepts Innovants - Restauration Collective

90 Concepts Innovants - Restauration Collective

91 Concepts Innovants - Restauration Collective

92 Concepts Innovants - Restauration Collective

93 Concepts Innovants - Restauration Collective

94 Concepts Innovants - Restauration Collective

95 Concepts Innovants - Restauration Collective

96 Textures Modifiées & Manger Mains Restauration Collective

97 Textures Modifiées & Mangers Mains - Restauration Collective 60% des résidents de maison de retraite présente des troubles de la déglutition ou de la mastication. Nécessite une alimentation en texture modifiée. Haché ou Mixé. Texture = une perte des repères visuels. 15 % présente des troubles du comportement alimentaire. Un mode de présentation => Le manger main.

98 Textures Modifiées & Mangers Mains - Restauration Collective Le cuisinier est au centre de la démarche, créativité et développement de recettes. Mise en valeur des préparations.

99 Textures Modifiées & Mangers Mains - Restauration Collective Utilisation d outils spécifiques pour mixer les produits. Utilisation de gélifiants : Gomme de caroube, Agar agar, gomme de guar, xanthane, gomme de tara.

100 Textures Modifiées & Mangers Mains - Restauration Collective

101 Restauration Collective Merci pour votre écoute!

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire 2015 Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national CATALOGUE DE FORMATION Enregistré sous le numéro 53350863735 auprès du Préfet

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS Réglementation Présentation du «paquet» hygiène -Food law -852/2004 -Agrément -21 décembre 2009 PMS Le paquet hygiène Les textes réglementaires De HACCP au PMS, ce qui a changé Le PMS Avant le paquet hygiène

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS)

Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) Pascal PEYRONNET : ingénieur en restauration CHU Limoges formateur pour le réseau LINUT RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Réglement

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

LA DDCSPP. Service Sécurité et Offre Alimentaires. La DDCSPP. Service Sécurité et Offre Alimentaires. Rappels de réglementation. DDCSPP de l ALLIER

LA DDCSPP. Service Sécurité et Offre Alimentaires. La DDCSPP. Service Sécurité et Offre Alimentaires. Rappels de réglementation. DDCSPP de l ALLIER DDCSPP de l ALLIER La restauration collective: Rappels réglementaires et étude de cas en ateliers pédagogiques Intervenant: Jean Louis SERVANT LA DDCSPP Cette direction a en charge deux missions principales

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

Décrire l'ensemble des mesures de maîtrise et des mesures de surveillance dans des procédures ou modes opératoires portés à la connaissance de tous.

Décrire l'ensemble des mesures de maîtrise et des mesures de surveillance dans des procédures ou modes opératoires portés à la connaissance de tous. DEMARCHE HACCP EN CUISINE CENTRALE Alimentation GROSJEAN L, Vénissieux Juin 2010 Objectif La démarche HACCP (de l'américain Hazard Analysis Critical Control Point) est une méthode préventive visant à maîtriser

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

L hygiène alimentaire en EPHAD

L hygiène alimentaire en EPHAD L hygiène alimentaire en EPHAD Isabelle Parmentier 24 mai 2012 L hygiène alimentaire en EPHAD Isabelle Parmentier 24 mai 2012 Introduction (1/2) Le repas est un moment «fort»de la journée des personnes

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016 FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL I F A S Promotion 2015/2016 Définition de la fonction restauration d'un établissement de santé Nutritionnel (en liaison avec les

Plus en détail

,!$!!!!,!!,%,& '!7,!$,!$! 8 $!!,#!$#!!,!!,! #!+!!7&1!7!!9:#!!! -;!!!!#!,!!!& 64445<*!))&!"#$ %!,!&'),! 63 =% >?63 =, @!.!7!+, >&!

,!$!!!!,!!,%,& '!7,!$,!$! 8 $!!,#!$#!!,!!,! #!+!!7&1!7!!9:#!!! -;!!!!#!,!!!& 64445<*!))&!#$ %!,!&'),! 63 =% >?63 =, @!.!7!+, >&! A Achat : Affermage : " #$$%# #'( Allotissement : " ) *) # '+, $-. #/01#2,$,,%, Anadémie : 3 +$$ $.)*) 4561 Analyses microbiologiques : '7,$,$ 8 $,# $#,, #+717 9:# -; #, 64445

Plus en détail

FORMATION - AUDIT - CONSEIL

FORMATION - AUDIT - CONSEIL FORMATION - AUDIT - CONSEIL Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration Maîtriser le danger allergène : une obligation réglementaire L analyse microbiologique d une

Plus en détail

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA N FR05/00392 SAS au capital de 53.357,16 Siège Social : 34, Rue de Paris 60330 LE PLESSIS BELLEVILLE - Téléphone : 03.44.58.14.21. - Fax : 03.44.58.20.98.

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

Catalogue Audit & Conseil 2015

Catalogue Audit & Conseil 2015 Catalogue Audit & Conseil 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue 3 solutions pour vous accompagner Audit : Mesure

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

Plan de Maîtrise Sanitaire ALPA CONSULT NORD REPRODUCTION INTERDITE

Plan de Maîtrise Sanitaire ALPA CONSULT NORD REPRODUCTION INTERDITE Plan de Maîtrise Sanitaire SOMMAIRE A) Généralités 1- Historique du Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) 2- Réglementation alimentaire B) Les Bonnes Pratiques d Hygiène 1- Le personnel 2- La maintenance 3-

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE

AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE Risque infectieux et psychiatrie - Jeudi 15 novembre 2012 - Rennes. Christelle MORINIERE IDE hygiéniste CH saint Jean de Dieu-Dinan-St Brieuc Pôle

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine Maisons-Alfort, le 18 août 2009 AVIS LA DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à une demande d'avis relatif au guide de bonnes pratiques d'hygiène

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Surveillance des toxi-infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2013 En 2013, 1 346 foyers de toxi-infections alimentaires collectives (TIAC) ont été déclarés en France,

Plus en détail

Formation. Hygiène et HACCP en restauration

Formation. Hygiène et HACCP en restauration Pascal Lenoble Formation et conseil Page 1 sur 6 34, rue nationale - 37 150 Civray de Touraine 02 47 30 24 92-06 40 39 61 22 pascal@pascal-lenoble.fr Formation Hygiène et HACCP en restauration Définition

Plus en détail

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA N FR 14/18868 SAS au capital de 53.357,16 Siège Social : 34, Rue de Paris 60330 LE PLESSIS BELLEVILLE - Téléphone : 03.44.58.14.21. - Fax : 03.44.58.20.98.

Plus en détail

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS Service Santé Environnement Alain BETHEMBOS ingénieur d études Patrick MAGNEZ technicien sanitaire 1 PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Le PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire)

Plus en détail

FORMATIONS OBLIGATOIRES PERMIS D EXPLOITATION HYGIÈNE ALIMENTAIRE - HACCP

FORMATIONS OBLIGATOIRES PERMIS D EXPLOITATION HYGIÈNE ALIMENTAIRE - HACCP FORMATIONS OBLIGATOIRES CADRE JURIDIQUE DE CES FORMATIONS Toute personne déclarant l ouverture, la mutation, la translation ou le transfert d une licence de débit de boissons à consommer sur place ou de

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com Expo 60+ 09/10/2009 Smiley AFSCA en restauration collective - De la législation à la mise en application sodexo.com Sommaire 1. Définition & législation 2. Mise en application page 2 Développement d un

Plus en détail

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Présentation Stéphane GRAFFIN formation, diagnostic et conseil interviens depuis 2014 sur l ensemble du territoire national auprès

Plus en détail

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective Référentiel du Certificat de spécialisation Restauration collective 1 2 Photo couverture : Restauration collective Source : http://photo.agriculture.gouv.fr - Pascal Xicluna/Min.Agri.fr Référentiel du

Plus en détail

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE

COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE COMMUNE DE DON MARCHE PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE ART. 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS RESTAURATION SCOLAIRE FOURNITURE DE REPAS EN LIAISON FROIDE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Date

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

ISO 22000 UNE NORME POUR LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS. Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR

ISO 22000 UNE NORME POUR LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS. Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR ISO 22000 UNE NORME POUR LA SÉCURITÉ DES ALIMENTS Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR C est l histoire d une norme Les dates clés : Mars 2001 : Initiative du Danemark (DS 3027) Rappel

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

Angers - Le Mans - Nantes

Angers - Le Mans - Nantes CONSEIL ET FORMATION Angers - Le Mans - Nantes Nutrition Hygiène et sécurité alimentaire Allergie alimentaire Hygiène du linge Etiquetage Catalogue 2016 Éditorial La sécurité et le bien-être, au cœur de

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

La chaîne du froid chez Système U. Centrale Régionale SUD

La chaîne du froid chez Système U. Centrale Régionale SUD La chaîne du froid chez Système U Centrale Régionale SUD Introduction Le service Qualité Système U Sud. La sécurité des consommateurs, clients des magasins U, est liée en partie à la maîtrise de l'hygiène,

Plus en détail

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective.

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective. PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Professionnels de l agroalimentaire et des services de restauration, Qu impliquent pour vous ces règlements? En préambule, rappelons

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective Catalogue de formations 2012 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or 1 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE

HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE Dr Erick KEROURIO DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DE L ESSONNE Le cadre réglementaire LA RESTAURATION COLLECTIVE Notion de «clientèle» captive

Plus en détail

La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés. Olivier SIRE

La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés. Olivier SIRE La sécurité alimentaire en France Risques naturels Risques organisés Olivier SIRE OPEDUCA Day @ Lycée Lesage - Jeudi 22 mai 2014 Plan Introduction Quels organismes sont concernés? Quel est le cadre réglementaire?

Plus en détail

Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise

Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise Qualité Sécurité Catalogue 2013 Environnement Formation Audit Conseil Ingénierie Expertise «Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences, plateau d activité, personnalisation» www.cebios.fr

Plus en détail

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile Centre Communal d Action Sociale de CARNOULES Département du Var Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE PRESTATION

Plus en détail

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Pascal PEYRONNET, Technicien Supérieur de Restauration, Cuisine CH Chastaingt, Limoges Bernard CELERIER, Inspecteur Vétérinaire, Direction Départementale

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire

ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire ISO 22000 : Une norme internationale dédiée à l agroalimentaire Par : EL ATYQY Mohamed, Ingénieur I.A.A www.azaquar.com Sommaire : 1. INTRODUCTION...2 2. Genèse de la norme ISO 22000...2 3. PRINCIPES DE

Plus en détail

GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION

GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION Qu est est-ce que aidomenu? VICI conçoit et édite depuis plusieurs années des progiciels utilisés par les différents acteurs professionnels de la Restauration

Plus en détail

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir

Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Le Vétérinaire dans la Chaîne Alimentaire : un Rôle Indispensable? Les services vétérinaires dans le contrôle de la chaîne alimentaire en abattoir Nicolas Holleville vétérinaire officiel Les Services Vétérinaires

Plus en détail

Catalogue 2012. Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise. «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr

Catalogue 2012. Environnement. Formation. Audit. Conseil. Ingénierie. Expertise. «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr Qualité Sécurité Catalogue 2012 Environnement Formation Audit Conseil Ingénierie Expertise «Notre équipe à votre service» www.cebios.fr Sommaire Formation : Intra/Inter/E-Learning/Visio Qualité Sécurité

Plus en détail

LES INCONTOURNABLES DE L HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURANT SATELLITE

LES INCONTOURNABLES DE L HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURANT SATELLITE LES INCONTOURNABLES DE L HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURANT SATELLITE Direction Départementale de la Protection des Populations De Seine-Saint-Denis (DDPP 93) - Immeuble l Européen - 5 et 7 promenade Jean

Plus en détail

AIDE SUR LES DOCUMENTS CONSTITUTIFS du dossier d agrément CUISINE CENTRALE

AIDE SUR LES DOCUMENTS CONSTITUTIFS du dossier d agrément CUISINE CENTRALE AIDE SUR LES DOCUMENTS CONSTITUTIFS du dossier d agrément CUISINE CENTRALE En premier lieu, faire le point sur la nature exacte de l activité de la cuisine centrale, à savoir un descriptif précis sur :

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com CUISINE & RESTAURATION COLLECTIVE FORMATIONS CONSEIL CCI FORMATION 201-201 www.audit-formation-restauration.com HYGIÈNE & QUALITÉ BONNES PRATIQUES D HYGIÈNE Sensibilisation à l'hygiène, responsabilités

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

Cuisiner en accueil de mineurs La sécurité sanitaire des aliments

Cuisiner en accueil de mineurs La sécurité sanitaire des aliments Cuisiner en accueil de mineurs La sécurité sanitaire des aliments La Direction Départementale des Services Vétérinaires : DDSV Ministère de l Agriculture et de la Pêche Direction Générale de l Alimentation

Plus en détail

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités.

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités. L esprit qualité De la gestion sur site aux repas livrés avec ou sans personnel, des repas quotidiens aux repas d affaires. CRM propose une large gamme de services. Concepteur, partenaire dans les projets

Plus en détail

MARCHE DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA CUISINE CENTRALE. Octobre 2014 Septembre 2015 renouvelable annuellement jusqu en septembre 2017

MARCHE DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA CUISINE CENTRALE. Octobre 2014 Septembre 2015 renouvelable annuellement jusqu en septembre 2017 MARCHE DE DENREES ALIMENTAIRES POUR LA CUISINE CENTRALE Octobre 2014 Septembre 2015 renouvelable annuellement jusqu en septembre 2017 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) CCTP Alimentation

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie 2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie ALLERGIES ALIMENTAIRES LES ACTIONS DU GROUPE CASINO Philippe IMBERT : Directeur Qualité Groupe pimbert@groupe-casino.fr 01 61 44 70 86 Sommaire Le Groupe

Plus en détail

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité?

E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? E. coli entérohémorragiques, un point critique en abattoir : utopie ou réalité? Application de la démarche HACCP pour l identification d étapes de maîtrise Hubert BRUGERE Steak expert Angers 24 et 25 juin

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

Et Solidarité Centre Hospitalier Le Mans

Et Solidarité Centre Hospitalier Le Mans Et Solidarité Centre Hospitalier Le Mans 10 ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie 18 septembre 2014 Didier GIRARD Ingénieur chargé de la fonction Restauration - Centre Hospitalier

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Hygiène, sécurité, qualité

Hygiène, sécurité, qualité Hygiène, sécurité, qualité 119 ELABORER UN DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS *Identifier les principes d évaluation des risques professionnels et en décrire le contexte réglementaire

Plus en détail

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA Dominique Turck Clinique de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de Médecine, Lille CONTEXTE DE

Plus en détail

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats...

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... M. Fosse Responsable M. Dauzou Adjoint M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... Objectifs pédagogiques Assister à la réception et la vérification d une livraison Étudier les documents

Plus en détail

L ISO 22000 : Pourquoi et comment?

L ISO 22000 : Pourquoi et comment? L ISO 22000 : Pourquoi et comment? Olivier BOUTOU Ingénieur AFNOR Ce module a été élaboré par Olivier Boutou Ingénieur AFNOR Qu est-ce que l ISO 22000? C est la seule norme, reconnue au niveau international,

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

- Noter la température de la marquette témoin du camion sur le Bon de Livraison,

- Noter la température de la marquette témoin du camion sur le Bon de Livraison, CHAUFFEUR- LIVREUR H/F N offre : 1138 En tant que chauffeur / livreur au sein de la société, plusieurs missions vous seront attribuées : - Charger le camion : assurer la propreté et le contrôle de la température

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

Certificat d aptitude professionnelle assistant(e) technique en milieux familial et collectif ANNEXE 1

Certificat d aptitude professionnelle assistant(e) technique en milieux familial et collectif ANNEXE 1 ANNEXE 1 Référentiel d activités et professionnelles et de certification Savoirs associés Unités 1 REFERENTIELS D ACTIVITES PROFESSIONNELLES DES EMPLOIS POLYVALENTS EN COLLECTIVITE ET DES EMPLOIS FAMILIAUX

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2015

CATALOGUE FORMATION 2015 CATALOGUE FORMATION 2015 SoluRest Global en quelques mots Exclusivement dédiée à l'univers de la santé La restauration collective, aux enjeux et contraintes multiples, requiert un savoirfaire spécifique

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE REFERENTIEL DE CAPACITE DE L OPERATEUR EN RESTAURATION COMMERCIALE (annexe II de l arrêté du 5 octobre 2011) Conseils d utilisation: Vous pouvez suivre la

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime. Département de la Pêche Maritime

Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime. Département de la Pêche Maritime Royaume du Maroc Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Département de la Pêche Maritime 1 Guide de bonnes pratiques d hygiène et d application de l HACCP Vol 10 Production de farines et huiles

Plus en détail

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M.

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. HACCP HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. du 29/09/97) Une méthode qui a pour but : - d identifier les dangers,

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

Jeunesse. www.limousin.pref.gouv.fr www.haute-vienne.gouv.fr

Jeunesse. www.limousin.pref.gouv.fr www.haute-vienne.gouv.fr Jeunesse www.limousin.pref.gouv.fr www.haute-vienne.gouv.fr Opération Interministérielle Vacances Déplacement de Michel JAU, Préfet de la région Limousin, Préfet de la Haute-Vienne Contrôle d'un séjour

Plus en détail

LE GOÛT DE LA FORMATION

LE GOÛT DE LA FORMATION LE GOÛT DE LA INFRES Institut de Formation en Restauration ZI Roubaix Est Rue de le Papinerie 59390 Lys Lez Lannoy Tel 03.20.999.888 Fax : 03.20.800.585 www.infres-formation.com SÉCURITÉ ALIMENTAIRE HÔTELLERIE

Plus en détail