COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011"

Transcription

1 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières

2 Faculté des sciences infirmières Fondée en 1962 La plus importante faculté francophone au monde Première à offrir le doctorat en sciences infirmières en milieu francophone 60 % des infirmières bachelières, avec maîtrise ou doctorat au Québec Première chaire de recherche en soins infirmiers (francophone) Première à avoir adopté l approche pédagogique basée sur l apprentissage par compétences

3 La mission Développer et transmettre les connaissances de la discipline infirmière Assurer une interaction dynamique et critique entre la pratique professionnelle et les fondements scientifiques de la discipline Enseigner selon la méthode de l apprentissage par compétences

4 La mission Adapter notre formation aux besoins des milieux; Cibler les thèmes de recherche prioritaires; Développer des partenariats institutionnels et scientifiques.

5 La FSI aujourd hui Nombres d étudiantes 1 er cycle : 1001 (augmentation de 43 % en 2010) Nombres d étudiantes 2 e cycle (492) et 3 e cycle (68) Corps professoral : 35 professeurs et 20 professeurs associés Deux chaires de recherche : Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée et à la famille Chaire de recherche sur les nouvelles pratiques de soins infirmiers Unités de recherche : CIFI : Centre d innovation en formation infirmière GRIISIQ : Groupe de recherche interuniversitaire en interventions en sciences infirmières du Québec FERASI : Centre de formation et d expertise en recherche en administration des services infirmiers

6 Contexte social du Québec Rôle social de l infirmière est essentiel au bien-être d une société Rôle spécialisé: Éducatrice, Clinicienne, Pratique avancée, Chercheure Rôle de collaboratrice du médecin et des autres intervenants de la santé Rôle d assurance d une prestation de qualité de soins auprès des personnes

7 Contexte social du Québec Pénurie d infirmières et d infirmiers dans plusieurs secteurs: Clinique (intra et extra hospitalier) Académique Recherche Administration

8 Contexte social du Québec Pénurie importante des ressources infirmières Soins intensifs Soins d urgence Salles d opération Soins de première ligne (promotion, prévention, soins à domicile) Soins de santé mentale Rôle social de l infirmière est essentiel au bien-être d une société Rôle spécialisé: Clinicienne, Pratique avancée Rôle de collaboratrice du médecin et des autres intervenants de la santé Rôle d assurance d une prestation de qualité de soins auprès des personnes

9 Contexte social du Québec: Besoins de la nouvelle génération Conciliation travail-famille Mentorat Alternance travail-études Bourses d études Programmes flexibles Laboratoires de simulation Interdisciplinarité

10 Niveau collégial : 2 ans (Diplôme pré-universitaire en sciences) 3 ans (Diplôme d études collégiales (DEC) en techniques infirmières Doctorat : Doctorat régulier Doctorat d été (à distance) 1 er cycle : Formation initiale Baccalauréat Formation intégrée DEC-BAC Alternance travail-études Temps partiel (mineur en sciences infirmières) Maîtrise : Expertise-conseil en soins infirmiers Pratique infirmière avancée/ Infirmières praticienne spécialisée (IPS) Administration en soins infirmiers Formation en soins infirmiers

11 Pratique infirmière avancée : Infirmières Praticiennes Spécialisées (IPS) Cheminement avec stage (maîtrise) : 23 crédits ( 23 X 15h ) de cours obligatoires 22 ( 22 X 15h) crédits de stage Développement de la compétence professionnelle : Diplôme complémentaire de 19 à 28 crédits, dont un nombre variable de crédits de stage selon la spécialisation (néphrologie, cardiologie et soins de première ligne) selon l Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec et le Collège des médecins du Québec.

12 Expertise-conseil en soins infirmiers Interventions indirectes auprès de la clientèle et directement auprès de ses pairs, dans le but de soutenir et développer la pratique infirmière; Clinicienne et clinicien Intervenir avec une approche holistique auprès de clientèles spécifiques en situations complexes de soins, dans un contexte de consultations, supervision, suivi ou résolution de problèmes; Consultante et consultant Offrir son expertise et son soutien dans le développement de standards de soins, de protocoles, d'interventions novatrices et d'indicateurs de qualité de soins;

13 Expertise-conseil en soins infirmiers Un agent de changement Éducatrice : * Acquisition et l'intégration de connaissances théoriques et de compétences cliniques par des activités de formation destinées surtout aux infirmières; * Stimuler le raffinement du jugement clinique des infirmières en questionnant la pratique de sorte qu'elle soit basée sur des résultats probants; * Initier et encourager l'actualisation de pratiques novatrices en soins infirmiers; Collaborer à l'enseignement universitaire.

14 Expertise-conseil en soins infirmiers: Un agent de changement Chercheure : * S impliquer dans la conception et la réalisation de projets de recherche dans son milieu clinique, en collaboration avec une équipe; * Jouer un rôle pivot dans la diffusion des résultats de recherche et leur application dans la pratique clinique.

15 Infirmière praticienne spécialisée (IPS) Interventions auprès des personnes et de leur famille dans un domaine de soins spécifique Agir à titre d'experte clinique et de consultante auprès des infirmières et d'autres professionnels de la santé; Agir à titre de praticienne en soutenant les actions pour poser un jugement clinique, à prendre des décisions, reposant sur des connaissances cliniques dans son champ d'expertise.

16 Infirmière praticienne spécialisée (IPS) Poser des actions et des interventions qui vont audelà du cadre de la pratique habituelle en soins infirmiers et qui concernent des actes pratiqués par d'autres professionnels de la santé: une approche de collaboration; Contribuer au renouvellement des pratiques et à l'amélioration de la qualité des soins et services; Collaborer à la réalisation de projets de recherche dans son domaine de soins; Utiliser les données de recherche pour appuyer sa pratique.

17 Quelques exemples de cours Pratique infirmière avancée Cours obligatoires (6 cr.) : Étude de la discipline infirmière Recherche et pratique infirmière Cours spécialisés obligatoires (17 cr.) : Intervention supervisée auprès de la famille Rôles de l infirmière en pratique avancée Éthique et conceptions des soins Évaluation clinique avancée Stages (22 cr.) : Séminaire de stage (3 cr.): Infirmière praticienne Stage de pratique infirmière avancée (19 cr.)

18 Expertise Conseil en soins infirmiers Administration en soins infirmiers Formation en soins infirmiers Pédagogie en formation infirmière, incluant l évolution de la discipline et de la profession Interventions en soins infirmiers, incluant les besoins des milieux cliniques et communautaires Leadership et administration des soins infirmiers Organisation des services infirmiers; Gestion et planification de la main-d'œuvre infirmière; Politiques relatives à l'administration des services infirmiers; Transfert des connaissances

19 Doctorat (PhD) en sciences infirmières Ce programme vise à préparer des infirmières qui assumeront principalement des postes de chercheurs et de professeurs dans les universités et les milieux de santé Le but du programme est de former des diplômés qui vont contribuer, par la recherche et le développement de la théorie, à l'avancement des connaissances en sciences infirmières et au renforcement du leadership infirmier au sein de la profession et dans le système des soins de santé

20 Quelques constats: La profession infirmière en Haïti Situation économique désastreuse; Situation sanitaire préoccupante; Situation des intervenants plus que préoccupante; Écarts de volonté tant administrative que politique pour la reconnaissance des défis reliés à une présence infirmière de qualité sur une base continue; Multiplicité d accès à la profession et manque d uniformisation dans les curricula Absence de plan de transition (plan d effectifs) entre les milieux de formation et ceux de la pratique incluant la question de la supervision sur plusieurs niveaux

21 Quelques constats la profession infirmière en Haïti Nécessité de répondre à des besoins urgents, notamment en première ligne Défi à relever : Investir dans les ressources humaines Défi à relever : Investir dans les ressources infirmières Défi à relever : Qui devrait faire quoi, quand, comment et à quel moment?

22 Quelques constats: La profession infirmière en Haïti

23 Obliger: Inciter Convaincre Quelques constats: La profession infirmière en Haïti Comment agir sur les acteurs? Travailler avec ceux et celles qui ont le pouvoir de faire des changements Engager moralement

24 Quelques constats: La profession infirmière en Haïti Comment agir sur les acteurs? Influencer et convaincre: Engager moralement Travailler avec ceux et celles qui ont le pouvoir de proposer des incitations et des améliorations des conditions de travail

25 Quelques constats: La profession infirmière en Haïti Comment agir sur les acteurs? Engager moralement: Revoir les notions d une éthique de prestation de qualité au sein de la profession ainsi qu en rapport aux autres professions

26 Ministère de la Santé Direction des Ressources Humaines Les partenaires Canada Université de Montréal Faculté des sciences infirmières Unité de santé internationale Maroc Ministère de la santé DRH/Division de la formation et IFCS OMS Bureau régional Représentation Maroc AUCC / ACDI

27 Contexte et justification du partenariat Un système de santé en plaine évolution Une stratégie sectorielle à 3 axes Réforme hospitalière incluant les soins et services infirmiers Qualité des services, curatifs et ambulatoires Renforcement des ressources humaines Besoins accrus en cadres infirmiers Gestionnaires des soins et services infirmiers Enseignants compétents Programmes adaptés Une profession infirmière à renforcer Rôle autonome et responsable Qualité dans la gestion des soins Reconnaissance de la discipline professionnelle Compétences accrues par de la formation en partenariat

28 Des actions en partenariat Impact Amélioration des soins et services offerts aux femmes, aux hommes, aux familles, aux communautés Effets Renforcement de compétences sur plusieurs axes (formation et intervention, ciblées et transversalement) Actions Renforcement du programme de formation au deuxième cycle sur Rabat, Marrakech et Fès Formation à distance: Maîtrise de l Université de Montréal: Un corps enseignant de 7 femmes et 2 hommes)

29 Une diversité de contributions et d acquis pour les partenaires des deux pays Partenariat de qualité Les partenaires Renforcement de la formation /profession infirmière Équité genre/ implication des femmes Développement d une culture de recherche Des actions pérennes

30 Un partenariat de qualité Implication effective des acteurs locaux dans la gestion Plan d action, budget et décision en commun COMITE STRATEGIQUE (CS) Évaluations et suivi FSI COMITE DE GESTION AMSITS Adaptation des cours de maîtrise de l UdeM au contexte local Infirmiers chefs DHSA

31 2. Équité genre/ Sensibilité aux implication questions de genre des femmes Sur 15 candidats initialement sélectionnés pour le cours de maîtrise délocalisée, 8 hommes et 7 femmes. Les 7 femmes sur 9 ont fini le programme et obtenu le diplôme de maîtrise en sciences infirmières.

32 2. Sensibilité Équité genre/ aux questions implication de genre des femmes Sensibilisation aux questions de l équité et du genre 1è cycle : module genre et soins pour futurs prestataires de soins; module sur l approche des déterminants sociaux de la santé 2è cycle : formation continue aux aspects genre et autres déterminants sociaux de la santé des formateurs, formatrices et gestionnaires d unité de soins

33 Les réussites et acquis.des actions pérennes Neuf lauréates et lauréats détenant une maîtrise en sciences infirmières de la FSI de l UdeM Compétences pédagogiques Compétences disciplinaires en sciences infirmières Capacité à développer la démarche de soins et la recherche en sciences infirmières Capacité à développer la discipline et la profession infirmière

34

35 Programme du 2 ème cycle évalué et révisé 5 cohortes à Rabat 30 diplômé (es) /31 en 2004, 48/48 en 2006, 45/47 en 2008, 44/65 en 2009

36 Des actions pérennes Expertise de l IFCS de Rabat pour la formation du 2ème cycle des études paramédicales : Option gestion des soins : Les structures sanitaires dotées en personnel compétent en gestion des services soins Option enseignant : les Instituts dotés en enseignants compétents pour la formation de base du 1er cycle et continue.

37 Les réussites et les acquis Développement d une culture de collaboration et de recherche Création d une unité de recherche en soins dans les 3 Instituts qui forment au 2è cycle. Création de comités de validation et de suivi des travaux de recherche (stages au 2è cycle); Organisation de journées de débat sur le développement de la recherche en sciences infirmières par l IFCS de Rabat (50 enseignants des 21 IFCS régionaux.

38 Les réussites et les acquis La formation au 1 er cycle Implantation progressive de l approche par compétences Renforcement des capacités pédagogiques des enseignant/es Implantation du module genre et soins et sur l approche aux déterminants sociaux de la santé

39 Les réussites et les acquis La formation au 1 er cycle Révision et renforcement du cursus Approche constructiviste de la formation Approche humaniste des soins Approche ancrée dans une perspective de collaboration

40 Les réussites et les acquis Application plus concrètes des approches et concepts nouveaux en sciences infirmières dans les milieux cliniques Culture de conférences et de débats en construction

41 Jour de la rentrée avec le délégué coordonnateur de la région Marrakech-Tensift-Elhaouz

42 Quelles applicabilités pour le renforcement de la profession infirmière sur Haïti Impliquer et renforcer les capacités institutionnelles Impliquer et renforcer les organisations Renforcer les capacités individuelles Renforcer les approches collaboratives

43 Facteurs favorables Évaluation Planification Modèle de référence implantation Adéquation entre apprentissage et pratique Masse critique de personnes Engagement de la direction Implication des étudiants et partenaires

44 Évaluation Planification implantation Freins Résistance au changement pratiques mentalité culture organisationnelle Organisation disciplinaire Disponibilité de ressources formées

45 Vision partagée Apport à la société

46 Les enjeux pour la profession infirmière en Haïti 1. Définir champ d exercice afin de refléter la complexité et la diversité de la pratique infirmière actuelle et future; 2. Définir la spécificité de la contribution de la profession infirmière; 3. Proposer des leviers pour faire reconnaître la profession sur plusieurs plans;

47 Les enjeux pour la profession infirmière en Haïti 4. Travailler en collaboration sur certains facteurs locaux: 4.1. organisationnels / structurels 4.2. cliniques / professionnels 4.3. personnels / relationnels Ouch!

48 Les enjeux pour la profession infirmière en Haïti 5. Préciser les standards de pratique clinique et pratique clinique avancée (protocoles de soins mis à jour) 6. Passer d une conception instrumentale du soin centrée sur la tâche, à une conception de soins humaniste, centrée sur la personne et sa famille; 7. Renforcer les mécanismes de traçabilité et d évaluation des soins;

49 Les enjeux pour la profession infirmière en Haïti 8. Développer chez les soignants l éveil et la réflexion aux questions d ordre éthique. 9. Assurer un leadership pour travailler à un modèle de pratique cohérent avec le système de santé haïtien 10. Travailler en collaboration avec une diversité de partenaires 11. Impliquer la population

50 La profession infirmière en Haïti Comment agir sur les acteurs? Novice Expert

51 La profession infirmière en Haïti Comment agir sur les acteurs? Un but commun Une qualité des soins à tous et à toutes dans une perspective de justice sociale

52 Merci!

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013 Document de synthèse Service de la planification et de la performance, 2 mai 2013 1 Table ronde : Besoins futurs de la société et débouchés

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

La mobilité. Une évidence. Journée internationale, IFSI Virginie Olivier

La mobilité. Une évidence. Journée internationale, IFSI Virginie Olivier La mobilité Une évidence. 1 Le cursus en soins infirmiers en Belgique Les 2 filières L enseignement supérieur en Belgique Les challenges pour le futur Présentation de la Haute Ecole Namur-Liège-Luxembourg

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Septembre 2010 Référentiel de compétences Baccalauréat en sciences infirmières Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Université de Montréal Faculté des sciences infirmières C.P. 6128,

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE... Faculté de médecine Bureau de l éthique clinique CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...6 JUSTICE

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap)

Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Offre de bourses doctorales Programme interuniversitaire de formation en recherche en santé mondiale (Santé Cap) Qu est ce que le Programme Santé Cap? Le Programme interuniversitaire de formation en recherche

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

DES SOLUTIONS ADÉQUATES POUR ASSURER LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS PAR LA COALITION POUR LE MAINTIEN DU DEC QUALIFIANT EN SOINS INFIRMIERS

DES SOLUTIONS ADÉQUATES POUR ASSURER LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS PAR LA COALITION POUR LE MAINTIEN DU DEC QUALIFIANT EN SOINS INFIRMIERS DES SOLUTIONS ADÉQUATES POUR ASSURER LA QUALITÉ DES SOINS INFIRMIERS PAR LA COALITION POUR LE MAINTIEN DU DEC QUALIFIANT EN SOINS INFIRMIERS 11 octobre 2013 Table des matières Présentation de la Coalition

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

LES COOPÉRATIVES JEUNESSE

LES COOPÉRATIVES JEUNESSE LES COOPÉRATIVES JEUNESSE DE SERVICES : APPRENTISSAGE MULTIDIMENSIONNEL, IMPACT ÉDUCATIF ET COMPLÉMENTARITÉ À L ENVIRONNEMENT SCOLAIRE PAR Jean-Marc Fontan Marie Bouchard No 0997-085 La Chaire de coopération

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

Jean-Claude Lapointe, B.A., LL.B., M.A.P.

Jean-Claude Lapointe, B.A., LL.B., M.A.P. Jean-Claude Lapointe, B.A., LL.B., M.A.P. Juriste chercheur en Droit, Études internationales & Web Science jc.lapointe@live.ca Languages Français Anglais (Bilingue ou langue natale) (Capacité professionnelle

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Impact de la formation initiale des infirmières

Impact de la formation initiale des infirmières Impact de la formation initiale des infirmières Préparé par la Direction de l organisation des services, des affaires médicales et universitaires conjointement à la Direction des ressources humaines et

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

expertise professionnelle CGA

expertise professionnelle CGA Microprogramme en expertise professionnelle CGA Diplôme d études supérieures spécialisées Affaires électroniques Communication marketing Comptabilité publique Fiscalité Gestion Gestion d organismes culturels

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

La simulation clinique haute fidélité en soins infirmiers

La simulation clinique haute fidélité en soins infirmiers Atelier pédagogique Colloque annuel 2011 de l AEESICQ, 2 juin 2011, Trois-Rivières La simulation clinique haute fidélité en soins infirmiers Ivan L. Simoneau, inf., Ph.D. Isabelle Ledoux, M.Sc. inf. Claude

Plus en détail

Jean William Pape MD Claudia Thomas Riché, Inf., M.Sc

Jean William Pape MD Claudia Thomas Riché, Inf., M.Sc Jean William Pape MD Claudia Thomas Riché, Inf., M.Sc Sélection Concept de formation Infirmières licenciées employées dans des institutions et referees par la direction de leur hôpital (lettre de motivation

Plus en détail

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR

MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR MUTUELLES ET COOPÉRATIVES D ÉPARGNE ET DE CRÉDIT EN AFRIQUE FRANCOPHONE : EXAMEN COMPARATIF DE DEUX MODÈLES : COOPEC ET CVECA PAR Mauro-F. Malservisi Max N. tereraho No 1097-090 La Chaire de coopération

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires Tél : (450) 679-2631, poste 2415 1 Mise à jour : 2 septembre

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Institut de FORMATION

Institut de FORMATION Institut de FORMATION plaquette.indd 1 28/11/2012 20:52:47 edito L INSTITUT DE FORMATION J.LEPERCQ Fondé en 1946, l institut de formation est un établissement situé dans le centre ville, à taille humaine

Plus en détail

7766 Baccalauréat en sciences comptables

7766 Baccalauréat en sciences comptables 7766 Baccalauréat en sciences comptables Environnement programme Présentation du programme Ce programme vise à assurer aux étudiants une formation leur permettant de maîtriser les théories et les pratiques

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec

Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec 16 juin 2015 PROGRAMMES OFFERTS EN PARTENARIAT DANS LES ÉTABLISSEMENTS UNIVERSITAIRES DU QUÉBEC BCI AVANT-PROPOS Le présent

Plus en détail

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet

Projet d appui au. capacités en gestion de la santé en Haïti PARC. Objectifs du projet Projet d appui au renforcement des capacités en gestion de la santé en Haïti PARC Unité de santé internationale Objectifs du projet Le PARC contribue à l amélioration de la gouvernance du système de santé

Plus en détail

École des sciences de la gestion

École des sciences de la gestion École des sciences de la gestion L École en bref 13 000 étudiants aux 3 cycles 260 professeurs et 570 chargés de cours 75 000 diplômés Plus de 70 programmes d études 8 départements 4 chaires de recherche

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Table des matières Introduction p.3 Mise en contexte Objectifs Barème d allocation des UFC Guide de pointage des activités professionnelles p.5 Activités

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

CATÉGORIE 3 - Personnel de bureau, techniciens et professionnels de l'administration

CATÉGORIE 3 - Personnel de bureau, techniciens et professionnels de l'administration TABLEAU DES EXIGENCES ET DES EXAMENS PR L'ACCESSIBILITÉ AUX DIFFÉRENTS TITRES D'EMPLOI DU CHU DE QUÉBEC-UNIVERSITÉ LAVAL TITRE D'EMPLOI #T.E. SCOLARITÉ MINIMALE EXPÉRIENCE PRÉQUALIFICATION PR CERTAINS

Plus en détail

Résumé de l évaluation périodique complémentaire à celle de l organisme d agrément (CAPFE) Programmes de : (4107-8207)

Résumé de l évaluation périodique complémentaire à celle de l organisme d agrément (CAPFE) Programmes de : (4107-8207) Résumé de l évaluation périodique complémentaire à celle de l organisme d agrément (CAPFE) Programmes de : BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT DE L ÉDUCATION PHYSIQUE ET À LA SAN TÉ (7208) CERTIFICAT OU MINEURE

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec

Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec Michel J. Tremblay Vice-doyen, recherche et études supérieures Faculté de médecine ESPÉRANCE DE VIE AU QUÉBEC

Plus en détail

GIP Ecole Supérieure Montsouris

GIP Ecole Supérieure Montsouris > - ouverture et excellence GIP Ecole Supérieure Montsouris En 1988, la faculté de médecine de Créteil crée la première Maîtrise Sciences et Techniques (MST) Santé Mentale - Editorial - GIP Ecole Supérieure

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

Vème Conférence Charles Mérieux

Vème Conférence Charles Mérieux Vème Conférence Charles Mérieux Lundi 23 février 2015, Port au Prince HAITI Atelier II: Mutualisation des enseignements Rapporteur: Dr Christophe Longuet intervenants Modérateur: Pr Jean Francke, Doyen

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

LA LICENCE D ENSEIGNEMENT (LE)

LA LICENCE D ENSEIGNEMENT (LE) La licence d enseignement (LE) Licence d enseignement dans les matières reconnues par l Etat libanais comme disciplines d enseignement. Nombre de crédits : 40 crédits, capitalisables dans le CAPES, à effectuer

Plus en détail

Manifestation de lancement du 7 ème PCRD Paris, 20 octobre 2006. Actions Marie Curie. Georges Bingen

Manifestation de lancement du 7 ème PCRD Paris, 20 octobre 2006. Actions Marie Curie. Georges Bingen Manifestation de lancement du 7 ème PCRD Paris, 20 octobre 2006 Programme spécifique «Personnel» Actions Marie Curie Georges Bingen Chef d unité Bourses Marie Curie Direction Générale Recherche Actions

Plus en détail

Master en sciences cliniques infirmières:

Master en sciences cliniques infirmières: 2 ème FIRIAC Valenciennes, 27 novembre 2014 Master en sciences cliniques infirmières: retour d expérience du département des sciences infirmières et paramédicales de l EHESP C. Debout Inf PhD Directeur

Plus en détail

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins?

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Laurent QUENEC HDU Descriptif : Le métier de cadre de santé est en constante évolution : le cadre est aujourd

Plus en détail

Le rôle des infirmières en PIA

Le rôle des infirmières en PIA Cours de transplantation Le rôle des infirmières en PIA Mme Chantal Fortin IPSN, MSc., CNephro(C) Infirmière praticienne spécialisée en néphrologie RUIS McGill -UdeM 16 avril 2010 Objectifs Comprendre

Plus en détail

Présentation du MASTER EN SCIENCES DE LA SANTE PUBLIQUE

Présentation du MASTER EN SCIENCES DE LA SANTE PUBLIQUE UCL Université catholique de Louvain Master en sciences de la santé publique Présentation du MASTER EN SCIENCES DE LA SANTE PUBLIQUE [Master 120 crédits] (ESP 2 M) Année 2010/2011 Clos Chapelle-aux-Champs

Plus en détail

Université libre. École de SantÉ Publique. Économie et Gestion de la santé. Épidémiologie et Biostatistique. Médecine du travail. politique et santé

Université libre. École de SantÉ Publique. Économie et Gestion de la santé. Épidémiologie et Biostatistique. Médecine du travail. politique et santé Économie et Gestion de la santé Épidémiologie et Biostatistique Médecine du travail politique et santé internationale Promotion de la Santé Université libre de Bruxelles École de SantÉ Publique Santé environnementale

Plus en détail

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11.

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11. XIIème congrès européen des Infirmiers-ères cliniciens-nes, Spécialistes cliniques, Clinicien-nes consultante, symposium no 4 Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation

Plus en détail

Tableau 3.1 certificats en sciences infirmières Inscriptions (automne) Laval 1 UdeM 2 UdeS 3 UQAC 4 UQAR 5 UQAT 6 UQO 7 UQTR 8 Total 1986 956 14 96 215 94 22 192 1589 1987 841 18 91 192 59 23 201 1425

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

Formation Doctorale. Fiche Technique

Formation Doctorale. Fiche Technique Formation Doctorale Fiche Technique Intitulé : «Philosophie Appliquée et Problèmes de l Homme» Responsable de la Formation : Pr. Abdessalam BEN MAISSA, Université Mohammed V-Agdal, Département de Philosophie,

Plus en détail

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique: type d activités, place et statuts, reconnaissance, formations La recherche clinique fait

Plus en détail

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM

Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Plan de rédaction d un projet de programme d études UQAM Ce document est une version modifiée du Guide d'élaboration d'un projet de nouveau programme de 2e ou de 3e cycle de l Université du Québec, disponible

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION (BAC+6, +7, +8 480 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

MundiaTawjih : à chaque étape de votre parcours! ot du président. Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite!

MundiaTawjih : à chaque étape de votre parcours! ot du président. Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite! Dr. Amine Bensaid Président de l Université Mundiapolis à Casablanca ot du président Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite! L Université Mundiapolis à Casablanca est une institution qui

Plus en détail

Master en Kinésithérapie

Master en Kinésithérapie Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Master en Kinésithérapie Catégorie Paramédicale HELHa Montignies-sur-Sambre 134 Rue Trieu Kaisin 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tél :

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada

Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement menant à des grades au Canada 2007 Déclaration ministérielle sur l assurance de la qualité des programmes d enseignement

Plus en détail

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC

LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC LES SERVICES DE SAGE-FEMME AU QUÉBEC UNE PRIORITÉ DE LA POLITIQUE DE PÉRINATALITÉ (2008-2018) Mémoire présenté aux membres de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux Préparé par

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

CATÉGORIE 3 - Personnel de bureau, techniciens et professionnels de l'administration

CATÉGORIE 3 - Personnel de bureau, techniciens et professionnels de l'administration TABLEAU DES EXIGENCES ET DES EXAMENS PR L'ACCESSIBILITÉ AUX DIFFÉRENTS TITRES D'EMPLOI DU CHU DE QUÉBEC-UNIVERSITÉ LAVAL TITRE D'EMPLOI #T.E. SCOLARITÉ MINIMALE EXPÉRIENCE PR CERTAINS SECTEURS CATÉGORIE

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde!

Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde! Devenez manager dans les plus grands hôtels du monde! Hautes Études en gestion hôtelière internationale/ Advanced Studies in International Hotel Management Programme de management bilingue Aperçu du programme

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

«WHEN ALL IS SAID AND DONE, MUCH MORE HAS BEEN SAID THAN DONE»

«WHEN ALL IS SAID AND DONE, MUCH MORE HAS BEEN SAID THAN DONE» IMPLANTATION D UN MODÈLE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE : UN PROJET INTÉGRÉ D ORGANISATION DU TRAVAIL 27 e colloque Jean-Yves Rivard Climat de travail : gage de qualité et de performance Esther Leclerc, inf.,

Plus en détail