DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1"

Transcription

1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI,

2 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre du programme de formation destiné aux superviseurs est sous la licence Creative Commons (Paternité Pas d utilisation commerciale Pas de modification 4.0 International). Pour une description de cette licence, visitez : Ce document peut être reproduit en tout ou en partie avec mention de la source. Citez : PARÉ Line et MAZIADE Jean. (2013). «Développer ses compétences pour superviser la collaboration interprofessionnelle Programme de formation destiné aux superviseurs» Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et en services sociaux et Centre de santé et services sociaux de la Vieille Capitale. Québec. RCPI,

3 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION AUTEURS Line PARÉ, T.S., M.S.S., Responsable de l enseignement de la collaboration interprofessionnelle et du soutien aux pratiques Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale Nationale Professeure titulaire de clinique, Faculté de médecine, Université Laval Partenaire du Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et services sociaux (RCPI) Tél : poste 3961 Jean MAZIADE, MD, FCMF, CCMF, M.SC Responsable du développement stratégique en milieux d enseignement, Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et services sociaux (RCPI) Professeur titulaire, Faculté de médecine, Université Laval UMF Haute Ville, Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale Nationale Tél : poste COLLABORATRICES Louise ARSENAULT Conseillère pédagogique, spécialisée en évaluation Vice décanat à la pédagogie et au développement professionnel continu, Faculté de médecine, Université Laval Marie Julie BABIN Conseillère en formation Vice décanat à la pédagogie et au développement professionnel continu, Faculté de médecine, Université Laval RCPI,

4 COMITÉ SCIENTIFIQUE Gisèle BOURDEAU, pht., adjointe à la direction du programme de physiothérapie, Département de réadaptation, Faculté de médecine, Université Laval Céline BRUNELLE, B.pharm., M. Sc., co responsable de la coordination de l apprentissage en milieu professionnel (1 er et 2 ième cycles), Faculté de pharmacie, Université Laval Linda DROLET, kinésiologue, M. Sc., PEC SCPE, coordonnatrice des stages et responsable de formation pratique, Département de kinésiologie, Faculté de médecine, Université Laval Martine DUPERRÉ, Ph.D., T.S., professeure titulaire, École de service social, Faculté des sciences sociales, Université Laval Kathleen LECHASSEUR, inf., Ph.D., directrice du programme de 1 er cycle, Faculté des sciences infirmières, Université Laval Jean MAZIADE, M.D., FCMF, CCMF, M. Sc., UMF Haute Ville, CIUSSS de la Capitale Nationale, coordonnateur de l approche par compétences, vice décanat aux études médicales postdoctorales, Faculté de médecine et responsable du développement stratégique en milieu d enseignement, RCPI, Université Laval Line PARÉ, T.S., M.S.S., responsable de l enseignement de la collaboration interprofessionnelle et du soutien aux pratiques, CIUSSS de la Capitale Nationale et professeure titulaire de clinique, Faculté de médecine, Université Laval Louise PICARD, Ph.D., T.S., directrice de la formation pratique, École de service social, Faculté des sciences sociales, Université Laval Ann PAYNE, Dt.P., M. A., coordonnatrice universitaire des stages en nutrition et responsable de formation pratique, École de nutrition, Faculté des sciences de l agriculture et de l alimentation, Université Laval Maximiliano WILSON, Ph.D., professeur adjoint, programme d orthophonie, Département de réadaptation, Faculté de médecine, Université Laval RCPI,

5 REMERCIEMENTS Les auteurs tiennent à remercier particulièrement les personnes qui ont accepté d apporter leur contribution au développement de ce programme de formation par leurs propositions de lectures, de documents pédagogiques, de vignettes cliniques, par leurs commentaires et questionnements judicieux permettant d enrichir le contenu et de rejoindre le mieux possible les professionnels et les superviseurs des différents établissements du Réseau de la santé et des services sociaux. Nous soulignons particulièrement le soutien de l équipe du RCPI ainsi que des membres de son comité de développement pédagogique provenant de dix programmes de formation universitaire, des professeurs de l Université Laval responsables du cours «La collaboration interprofessionnelle centrée sur la personne I, 2 et 3» et des membres du comité d enseignement pluridisciplinaire du CSSS de la Vieille Capitale. Nous remercions également Mesdames Louise Arsenault et Marie Julie Babin. Cette initiative du Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et services sociaux (RCPI) a été rendue possible grâce à l appui financier du Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec (MSSS) dans le cadre de sa stratégie sur le développement et le déploiement de la collaboration interprofessionnelle et du partenariat de soins avec le patient et ses proches ainsi que du CSSS de la Vieille Capitale. Ce programme de formation s inspire de celui développé et expérimenté auprès des Unités de médecine familiale du RUIS Laval lors du projet Le patient au cœur de nos actions : mieux se former pour mieux collaborer impliquant les Facultés de médecine, de sciences infirmières et l École de service social de l Université Laval ainsi que le CSSS de la Vieille Capitale. Ce projet était financé par Santé Canada dans le cadre du Programme formation interprofessionnelle pour une pratique en collaboration centrée sur le patient (FIPCCP) s inscrivant dans le Programme de contributions pour les stratégies et politiques en matière de santé. Les points de vue exprimés dans ce document ne reflètent pas nécessairement celles du MSSS et de Santé Canada. L usage du masculin a été privilégié dans ce document afin d alléger le texte. RCPI,

6 Table des matières PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION... 3 AUTEURS... 3 COLLABORATRICES... 3 COMITÉ SCIENTIFIQUE... 4 REMERCIEMENTS... 5 INTRODUCTION CONTEXTE DE DÉVELOPPEMENT ET DE RÉALISATION DU PROGRAMME DE FORMATION CLIENTÈLE VISÉE BUT ET OBJECTIFS DU PROGRAMME DE FORMATION DÉMARCHE ET MODALITÉS PÉDAGOGIQUES DU PROGRAMME DE FORMATION... 9 RCPI,

7 INTRODUCTION 1.1 CONTEXTE DE DÉVELOPPEMENT ET DE RÉALISATION DU PROGRAMME DE FORMATION Devant la complexité de plusieurs problématiques sociales et de santé ainsi que l émergence de nouveaux modèles de pratique, la Commission Clair, comme bien d autres instances du réseau de la santé et des services sociaux soutiennent, depuis l an 2000, la pertinence de réviser les cadres d exercice des pratiques professionnelles et de créer les conditions nécessaires au travail en collaboration. À cet effet, les projets de loi 90 et 21 concrétisent la modernisation de l organisation professionnelle en modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans les domaines de la santé, de la santé mentale et des relations humaines et amènent un nouveau partage des champs d exercice. De leur côté, les organismes d agrément nationaux des établissements ainsi que des programmes de formation professionnelle incluent maintenant les dimensions liées à la collaboration interprofessionnelle comme critère d évaluation. De plus, les différents ordres professionnels québécois considèrent également cette compétence dans leur cadre référentiel. En vue de préparer les futurs professionnels de la santé et des services sociaux aux nouvelles réalités du réseau et à la collaboration interprofessionnelle, les établissements d enseignement sont interpellés pour adapter leur programme de formation. C est dans cette perspective que l Université Laval (2005) a développé un cours de premier cycle sur le thème de la collaboration interprofessionnelle s adressant aux étudiants issus de plusieurs programmes. Ce cours rejoint annuellement plus de 1000 étudiants provenant respectivement de dix programmes différents. Cette formation initiale obligatoire est de trois crédits et dure 45 heures. Pour s assurer d un continuum d apprentissage, le projet Le patient au cœur de nos actions : mieux se former pour mieux collaborer a permis de développer en milieux de stage des activités de formation pratique à la collaboration interprofessionnelle dans les unités de médecine familiale du RUIS Laval auprès des résidents ainsi que des stagiaires en sciences infirmières et en travail social. Cette initiative pédagogique reçoit maintenant un appui national. En effet, l AFISS (Agrément de la formation interprofessionnelle en sciences de la santé), regroupant huit organismes d agrément nationaux de six disciplines, recommandait en 2010 que la formation à la collaboration repose sur le continuum de la formation interprofessionnelle allant de la formation universitaire jusqu aux milieux de pratique. Considérant que les étudiants passent de 40 à 50% du temps de formation professionnelle dans les milieux de pratique, il s avère essentiel d assurer un continuum homogène de formation. Développer ses compétences pour superviser la collaboration interprofessionnelles représente ainsi un programme de formation destiné aux superviseurs qui s inscrit dans ce continuum d apprentissage pour les étudiants en stage afin de soutenir le développement de la compétence Collaboration interprofessionnelle. RCPI,

8 1.2 CLIENTÈLE VISÉE Le programme de formation Développer ses compétences pour superviser la collaboration interprofessionnelle s adresse aux professionnels superviseurs de toutes les disciplines de la santé et des services sociaux répondant aux critères suivants : Avoir une expérience de supervision dans sa discipline; Reconnaître la collaboration interprofessionnelle comme étant une compétence à aborder dans la supervision; S engager à participer à l ensemble du programme de formation; Participer à la formation avec d autres superviseurs de disciplines différentes provenant du même secteur d activités ou d un secteur où des activités interprofessionnelles peuvent être réalisables (2 disciplines et plus). 1.3 BUT ET OBJECTIFS DU PROGRAMME DE FORMATION Considérant que le superviseur est un acteur clé dans le développement des compétences liées à la collaboration interprofessionnelle chez les étudiants, le programme de formation Développer ses compétences pour superviser la collaboration interprofessionnelle a pour buts de : Mettre en valeur l importance du rôle de superviseur dans la poursuite du développement des compétences liées à la collaboration interprofessionnelle; Habiliter les superviseurs à cibler explicitement la collaboration interprofessionnelle dans leurs activités de supervision dans les domaines de santé et des services sociaux en vue de poursuivre le développement des compétences s y rattachant, chez les stagiaires externes, internes et résidents. Les objectifs généraux et spécifiques de ce programme sont de : Comprendre le vocabulaire et les concepts de base liés à la collaboration interprofessionnelle; 1. Définir dans vos propres mots la collaboration interprofessionnelle et les six domaines de compétences 1 ; 2. Faire des liens entre les cadres référentiels des différentes professions 2 et celui du Consortium pancanadien sur l interprofessionnalisme en santé (CPIS); 3. Se familiariser avec le continuum des pratiques de collaboration interprofessionnelle du RCPI; 4. Se familiariser avec le curriculum de formation des étudiants concernant la collaboration interprofessionnelle; 1 Consortium pancanadien sur l interprofessionnalisme en santé 2 Liées à la santé et les services sociaux RCPI,

9 Poursuivre le développement des compétences liées à la collaboration interprofessionnelle chez les étudiants en tenant compte des pratiques réalisées en stage. 5. Partager les situations de collaboration interprofessionnelle dans votre milieu; 6. À partir de votre expérience, identifier des situations de collaboration interprofessionnelle pouvant impliquer les étudiants et qui auraient une valeur pédagogique pour le développement de leurs compétences; 7. Expérimenter la supervision de la collaboration interprofessionnelle dans un contexte disciplinaire (un superviseur un étudiant même discipline) et pluridisciplinaire (plusieurs superviseurs plusieurs étudiants différentes disciplines); 8. Suite à l analyse de l expérimentation, adapter ces pratiques de supervision à votre milieu; 9. Planifier des activités de supervision de la collaboration interprofessionnelle avec des superviseurs de différentes disciplines dans le cadre des stages actuels, tenant compte du contexte de pratique et des compétences à développer chez les étudiants. 1.4 DÉMARCHE ET MODALITÉS PÉDAGOGIQUES DU PROGRAMME DE FORMATION Le programme est constitué de quatre modules de formation. Il est encouragé que les professionnels de disciplines différentes prévoyant offrir ensemble des activités de supervision de la collaboration interprofessionnelle participent au même programme de formation. Module 1 : La collaboration interprofessionnelle : des mots pour le dire Module 2 : La collaboration interprofessionnelle : de la théorie à la pratique dans mon milieu Module 3 : La collaboration interprofessionnelle : l expérimentation de la supervision Module 4 : La collaboration interprofessionnelle : les aspects pratico pratique de la supervision dans mon milieu À partir de notions de base de la collaboration interprofessionnelle et de vignettes, les participants sont appelés à s approprier les concepts clé pour les reconnaître et les superviser. Ils auront l occasion de discuter des situations à privilégier dans leur milieu de pratique pour aborder la collaboration interprofessionnelle dans un contexte de supervision. Le partage des expériences déjà réalisées est encouragé. Des exercices variés permettent aux participants d aborder diverses stratégies pour soutenir le développement de la collaboration interprofessionnelle et en faciliter l intégration dans la supervision. La formation complète est disponible selon des horaires de 14 heures ou de 10 ¾ heures. Elle est aussi offerte pour aborder des volets ciblés des quatre modules totalisant alors 3 ¼ heures («Êtes vous prêts à superviser la collaboration interprofessionnelle?) ou 6 ½ heures («Reconnaître la collaboration interprofessionnelle dans sa supervision.) RCPI,

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Un pour tous. tous pour un!

Un pour tous. tous pour un! La contribution d une communauté virtuelle d apprentissage et de pratique au développement de la pratique professionnelle des infirmières dans les groupes de médecine de famille (GMF) au Québec Un pour

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA

POLITIQUE PROFESSEURS, CHERCHEURS OU ÉTUDIANTS INVITÉS À CONCORDIA Date d entrée en vigueur : 19 avril 2011 Remplace/amende : S. O. Origine : Vice-rectorat à la recherche et aux études supérieures Numéro de référence : VPRGS-10 Remarque : Le masculin est utilisé pour

Plus en détail

Résumé de l évaluation périodique complémentaire à celle de l organisme d agrément (CAPFE) Programmes de : (4107-8207)

Résumé de l évaluation périodique complémentaire à celle de l organisme d agrément (CAPFE) Programmes de : (4107-8207) Résumé de l évaluation périodique complémentaire à celle de l organisme d agrément (CAPFE) Programmes de : BACCALAURÉAT EN ENSEIGNEMENT DE L ÉDUCATION PHYSIQUE ET À LA SAN TÉ (7208) CERTIFICAT OU MINEURE

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses d'excellence MÉDITIS 28 novembre 2014 Ce document fournit des renseignements importants sur les règlements du concours d admission de

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Procédures d admission par équivalence

Procédures d admission par équivalence Procédures d admission par équivalence Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères d orientation du Québec (OCCOQ)

Plus en détail

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE

Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Objet : POLITIQUE D ACCUEIL DES CHERCHEURS, ÉTUDIANTS ET STAGIAIRES EN RECHERCHE Direction émettrice: Qualité, Mission universitaire et Ressources Informationnelles Q-18 Page 1 de 5 Champ d application

Plus en détail

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013 Document de synthèse Service de la planification et de la performance, 2 mai 2013 1 Table ronde : Besoins futurs de la société et débouchés

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE POUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE AU QUÉBEC

LA FORMATION CONTINUE POUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE AU QUÉBEC LA FORMATION CONTINUE POUR LA PROFESSION INFIRMIÈRE AU QUÉBEC Norme professionnelle Septembre 2011 Édition Coordination Suzanne Durand, inf., M. Sc. inf., D.E.S.S. en bioéthique Directrice, Direction,

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

Amélioration continue de sa compétence professionnelle

Amélioration continue de sa compétence professionnelle Amélioration continue de sa compétence professionnelle En quatre étapes Développer son portfolio professionnel de formation continue pour assurer à la population des soins et services sécuritaires et de

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant!

La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! 2 e Swiss Congress for Health Professions Winterthur 1 juin 2012 La formation interprofessionnelle pour les professions de la santé: L avenir C est dès maintenant! Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Marie-Ève Poitras, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne UMF Chicoutimi Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Infirmière clinicienne,

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC :

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle

Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique et règles en matière de gestion de la propriété intellectuelle Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux

Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU. Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Commission infirmière régionale (CIR) COMPTE RENDU Date : 11 octobre 2011 Heure : 16h30 Lieu : Agence de la santé et des services sociaux Présences : Denyse April, Collège Héritage Gilles Coulombe, CSSS

Plus en détail

Formation des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) en soins de première ligne (PL) Guide des étudiantes. Mars 2014

Formation des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) en soins de première ligne (PL) Guide des étudiantes. Mars 2014 Formation des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) en soins de première ligne (PL) Guide des étudiantes Mars 2014 Faculté de médecine et des sciences de la santé École des sciences infirmières TABLE

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Intitulé : Logistique & Transport

Intitulé : Logistique & Transport Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Intitulé : Logistique & Transport IDENTIFICATION DE LA FILIERE Intitulé : Sciences Economiques et de Gestion Domaine : Gestion d entreprises Champ

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec

Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec Un puissant réseau de recherche universitaire pour la santé dans la grande région de Québec Michel J. Tremblay Vice-doyen, recherche et études supérieures Faculté de médecine ESPÉRANCE DE VIE AU QUÉBEC

Plus en détail

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale

Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale Normes spécifiques d agrément pour les programmes de résidence en chirurgie colorectale 2011 INTRODUCTION Toute université qui aspire à l'agrément d'un programme en chirurgie colorectale doit déjà parrainer

Plus en détail

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification

Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation et qualification Reconnaissance de la professionnalité de stagiaires en enseignement au secondaire et rôles des superviseurs Intervention et pratique éducative reflet et/ou révélateur des tensions entre instructions, socialisation

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada

L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada L'Association des Étudiant(e)s Infirmier(ère)s du Canada Documents constitutifs Dans le présent document, les termes utilisés au masculin incluent le féminin et inversement. Comité sur l informatique Diffuser

Plus en détail

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation»

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» «Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» 26 et 27 avril 2007 Best Western Hôtel Universel Drummondville. Ce colloque est organisé avec l appui financier

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Table des matières Introduction p.3 Mise en contexte Objectifs Barème d allocation des UFC Guide de pointage des activités professionnelles p.5 Activités

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET PLAN D ACTION 2014-2018

LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET PLAN D ACTION 2014-2018 LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET Un carrefour de l apprentissage PLAN D ACTION 2014-2018 JANVIER 2014 L OFFRE DE SERVICES : LA VISION La bibliothèque Paul-Émile-Boulet offre des services adaptés aux besoins

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs

PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs Le jeudi 5 décembre 2013 Hôtel Chéribourg, Magog-Orford (Sortie 118 de l Autoroute 10 Direction Orford) 2603, chemin du Parc Orford

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...

CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE... Faculté de médecine Bureau de l éthique clinique CODE D ÉTHIQUE TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...3 1. OBJET ET PRINCIPES FONDAMENTAUX...5 LIBERTÉ ET AUTONOMIE INTELLECTUELLE...6 BIENFAISANCE...6 JUSTICE

Plus en détail

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson

Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Présent pour vous Allaitement maternel et alimentation du nourrisson Préambule L Ordre des pharmaciens du Québec assure la protection du public en encourageant les pratiques pharmaceutiques de qualité

Plus en détail

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013

DEVIS D ÉVALUATION. Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan. Automne 2013 DEVIS D ÉVALUATION Efficacité du système d assurance qualité du Collège Shawinigan Automne 2013 La mise en contexte de l évaluation Depuis sa création en 1993, la commission d évaluation de l enseignement

Plus en détail

Document d informations. Préparé par. Nancy Duval, c.o. Conseillère d orientation Polyvalente des Baies et services éducatifs

Document d informations. Préparé par. Nancy Duval, c.o. Conseillère d orientation Polyvalente des Baies et services éducatifs Document d informations Préparé par Nancy Duval, c.o. Conseillère d orientation Polyvalente des Baies et services éducatifs Martin Roy, c.o. Conseiller d orientation Polyvalente des Berges Baie-Comeau,

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

document révisé le 2008-03-05

document révisé le 2008-03-05 document révisé le 2008-03-05 Table des matières Présentation... 3 1.0 Objectifs... 4 2.0 Organisation... 5 3.0 Personnel d encadrement... 7 4.0 Modalités d accès au CRM... 8 5.0 Processus de réintégration

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

ALLOCATION DES RESSOURCES

ALLOCATION DES RESSOURCES ALLOCATION DES RESSOURCES À L ENSEIGNEMENT 2015-2016 ENTENTES PRÉALABLES Version adoptée LE 9 AVRIL 2015 ANNEXE A RÈGLES DE RÉPARTITION DES ALLOCATIONS POUR LA COORDINATION DÉPARTEMENTALE ET LA COORDINATION

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Le pharmacien au cœur de la 1 re ligne montréalaise en action

Le pharmacien au cœur de la 1 re ligne montréalaise en action Le pharmacien au cœur de la 1 re montréalaise en action Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies Assemblée générale annuelle du

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Modèle de Suivi en première ligne des maladies chroniques. Fellow du programme TUTOR-PHC, IRSC Familiale U. de Mtl.

Modèle de Suivi en première ligne des maladies chroniques. Fellow du programme TUTOR-PHC, IRSC Familiale U. de Mtl. Modèle de Suivi en première ligne des maladies chroniques Dr Alain Turcotte, Md,, CMFC Fellow du programme TUTOR-PHC, IRSC Chargé de formation clinique, Département D de Médecine M Familiale U. de Mtl.

Plus en détail

L'EXERCICE DU LEADERSHIP

L'EXERCICE DU LEADERSHIP L'EXERCICE DU LEADERSHIP Enjeu 9 Édition Chargée de projet : Line Blackburn Rédaction : Line Blackburn et Stéphanie Bonaventure Édition : Guylaine Boucher Mise en page : Patricia Gaury Révision linguistique

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

AGRÉMENT DE LA FORMATION INTERPROFESSIONNELLE EN SCIENCES DE LA SANTÉ (AFISS)

AGRÉMENT DE LA FORMATION INTERPROFESSIONNELLE EN SCIENCES DE LA SANTÉ (AFISS) AGRÉMENT DE LA FORMATION INTERPROFESSIONNELLE EN SCIENCES DE LA SANTÉ (AFISS) Principes et pratiques pour intégrer la formation interprofessionnelle dans les normes d agrément de Projet financé par Santé

Plus en détail

expertise professionnelle CGA

expertise professionnelle CGA Microprogramme en expertise professionnelle CGA Diplôme d études supérieures spécialisées Affaires électroniques Communication marketing Comptabilité publique Fiscalité Gestion Gestion d organismes culturels

Plus en détail

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée?

Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Doit-on craindre les impacts du rapport Trudeau sur la fonction de technicienne ou technicien en éducation spécialisée? Hélène Le Brun, conseillère septembre 2007 D-11815 Centrale des syndicats du Québec

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2013-2015

Plan d action de développement durable 2013-2015 Plan d action de développement durable 2013-2015 Une production de l Institut national d excellence en santé et en services sociaux Le contenu de cette publication a été rédigé et édité par l INESSS. Ce

Plus en détail

Jean William Pape MD Claudia Thomas Riché, Inf., M.Sc

Jean William Pape MD Claudia Thomas Riché, Inf., M.Sc Jean William Pape MD Claudia Thomas Riché, Inf., M.Sc Sélection Concept de formation Infirmières licenciées employées dans des institutions et referees par la direction de leur hôpital (lettre de motivation

Plus en détail

IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES

IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES IMPACT DE L ÉPIDÉMIE DES ITSS SUR L ORGANISATION DES SERVICES LEVER LES BARRIÈRES POUR MIEUX TRAVAILLER EN RÉSEAU La lutte aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) est une priorité

Plus en détail

professions et métiers réglementés

professions et métiers réglementés Faciliter l accès des personnes immigrantes aux professions et métiers réglementés www.micc.gouv.qc.ca Projets du ministère de l Immigration et des Communautés culturelles et de ses partenaires Ce document

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT

ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT ACCESSIBILITÉ INNOVATION DÉVELOPPEMENT L art de cultiver des savoirs, des expériences, des compétences et des talents www.chuq.qc.ca/fr/info_plus/formations_en_ligne DES ACTIVITÉS DE FORMATION EN LIGNE

Plus en détail

de l élève Janvier 2014

de l élève Janvier 2014 Le uide de l élève Janvier 2014 Les cours, les horaires, la gestion du temps, la cote R, les cours d été, les dates butoirs, etc. C est beaucoup d informations nouvelles! Être bien informé sur les études

Plus en détail

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques

Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Cadre de référence sur la gestion intégrée de la qualité et des risques Élaboré par la Direction de la qualité, de la mission universitaire et de la pratique multidisciplinaire Approuvé par le Comité de

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Partenariat canadien pour le progrès dans les ressources humaines en santé

Partenariat canadien pour le progrès dans les ressources humaines en santé Partenariat canadien pour le progrès dans les ressources humaines en Accueil des participants et présentation du contexte de la création du partenariat G. William N. Fitzgerald, CM, MD, FRCSC Danielle

Plus en détail

Développement d un modèle d appréciation de la maturité

Développement d un modèle d appréciation de la maturité Développement d un modèle d appréciation de la maturité La démarche entreprise Marie-Hélène Jobin Directrice du Pôle santé HEC Montréal Denis Lagacé Chaire IRISS UQTR Remerciements Cette recherche est

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants

Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales. 22 octobre 2013. Pause réseautage et visite des exposants 8 : 00 am 9 : 00 am 9 : 00 am 10 : 00 am Jour 1 : Les concepts Les forces du système de santé québécois Comparaisons internationales 22 octobre 2013 8 : 00 Inscription et accueil 8 : 30 Ouverture Président

Plus en détail

COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX

COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX COMMENT DÉVELOPPER UNE STRATÉGIE WEB INTÉGRÉE QUI VA DU MOBILE AUX MÉDIAS SOCIAUX Programme unique au Québec offert par le HEC Montréal! Une exclusivité en Chaudière-Appalaches et Capitale-Nationale! L

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À LA FORMATION GÉNÉRALE COMPLÉMENTAIRE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec

Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Cahier sur la procédure et les conditions d admission à l Ordre professionnel des criminologues du Québec Ordre professionnel des criminologues du Québec 1100, boul. Crémazie Est Bureau 610 Montréal, Qc

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : FINANCE 120 ES Volume horaire étudiant : 335 h 35 h

Plus en détail

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2

Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO - Suivi de CONFITEA VI page 2 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne de l UNESCO concernant le suivi de la mise en œuvre des engagements de CONFINTEA VI Le 19 janvier 2012 Commentaires de l ICÉA à la Commission canadienne

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG)

Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Unité Hospitalière de Psychiatrie de la Personne Âgée (UHPG) Filière : SANTE MENTALE Carte d'identité Nom de l'institution : FONDATION DE NANT- SECTEUR PSYCHIATRIQUE DE L EST VAUDOIS Nom du service : UNITE

Plus en détail

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013

Info Sein BULLETIN. Bulletin numéro 8 Avril 2014. Contenu. Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 BULLETIN Région de la Capitale-Nationale Bulletin numéro 8 Avril 2014 Contenu Les 15 ans du PQDCS : 1998-2013 Éditorial 1 Comité de suivi régional : un travail d équipe! 3 Coordination et organisation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail