RAPPORT ANNUEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL 2014-2015"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL M A P R E M I È R E L I G N E N U M É R I Q U E E N S A N T É, 888, R U E S A I N T - J E A N, B U R E A U 5 7 5, Q U É B E C (QU É B E C ) G 1 R 5 H 6 ( )

2 M A P R E M I È R E L I G N E N U M É R I Q U E E N S A N T É, 888, R U E S A I N T - J E A N, B U R E A U 5 7 5, Q U É B E C (QU É B E C ) G 1 R 5 H 6 ( )

3 TABLE DES MATIÈRES MOT DE LA PRÉSIDENTE 5 RÉSUMÉ DU PROJET 6 LES PROJETS D EXPÉRIMENTATION 1. GMF ANGUS 7 2. GMF NOUVELLE-BEAUCE 8 3. CSSS SUD-OUEST VERDUN 9 (fusionné au CIUSSS du Centre-Est-de-l Île-de-Montréal) 4. CSSS JARDINS-ROUSSILLON 10 (fusionné au CISSS de la Montérégie-Ouest) 5. ESPACE PHARMA 11 VOLET R & D 14 ACTIVITÉS À VENIR 17 L OBNL 17 CONSEIL D ADMINISTRATION 18

4

5 MOT DE LA PRÉSIDENTE Ma première ligne numérique en santé est un projet mobilisateur en innovation sociale qui prend appui sur les technologies de l information. Il est soutenu par la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation (SQRI) du gouvernement du Québec, dans le contexte d un appel à projets lancé à l été Ce rapport annuel couvre les activités de la troisième année de ce projet d une durée de trois ans et demi. L ambition du projet est d expérimenter de nouvelles formes de prestation de services de santé au moyen du numérique. Avec la collaboration d équipes cliniques de deux GMF et de deux CSSS, les partenaires du projet Ma Première ligne numérique en santé créent des conditions favorisant l appropriation de technologies chez des patients tout comme chez le personnel des équipes cliniques. L année a mis en évidence les facteurs facilitant l adoption et l usage des technologies au sein des équipes participant au projet. Le projet MPLNS se veut un laboratoire d expérimentation, où l ensemble des parties prenantes sont engagées dans le changement (équipes cliniques, patients, CEFRIO, TELUS, chercheurs, etc.). Les prochains mois permettront d ajuster les processus mis en place avec le soutien d outils numériques, d en documenter les effets sur une base continue, pour en valoriser les résultats au sein du réseau de la santé/services sociaux au Québec. Des approches comme celle de MPLNS s avèrent tout à fait pertinentes dans le contexte des défis du Québec en matière d accès à la première ligne de soins. Alors que les citoyens sont de plus en plus utilisateurs d outils numériques dans leur vie personnelle comme dans leur vie professionnelle, il est requis d en accélérer l usage pour favoriser un meilleur accès aux services en santé. Jacqueline Dubé Présidente du conseil d administration de Ma première ligne numérique en santé P a g e 5

6 RÉSUMÉ DU PROJET Ma première ligne numérique en santé est un projet mobilisateur d innovation sociale qui vise à optimiser le fonctionnement, l efficacité et l efficience des soins de santé de première ligne au Québec ainsi qu à mobiliser l industrie québécoise santé-tic. La collaboration entre les différents partenaires au projet s exprime tant par la recherche évolutive, l application et le développement de nouvelles technologies TIC que par l expérimentation appliquée en milieu médical. Les partenaires financiers sont : Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations (MEIE) TELUS Santé Les partenaires de recherche et d expérimentation sont : Le CEFRIO Le CIRANO Avec la collaboration des chercheurs universitaires suivants : - Claude Sicotte, chercheur-évaluateur Professeur titulaire, Département d administration de la santé de la Faculté de médecine, Université de Montréal - Jean-Paul Fortin, chercheur-évaluateur Professeur titulaire, Département de médecine sociale et préventive Université de Laval - Johanne Castonguay, vice-présidente adjointe Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO) - Pierre Trudel, professeur titulaire Titulaire, Chaire L.R. Wilson sur le droit des technologies de l'information et du commerce électronique Des PME québécoises contribuent également aux différentes phases du projet en fonction de leur expertise. Voici quels sont les projets d expérimentation de MPLNS : 1 GMF Angus 2 GMF Nouvelle-Beauce 3 Centre de santé et de services sociaux du Sud-Ouest-Verdun (fusionné au CIUSSS du Centre-Est-de-l Île-de-Montréal) 4 Centre de santé et de services sociaux Jardins-Roussillon (fusionné au CIUSSS de la Montérégie-Ouest) 5 Espace Pharma et bannières pharmaceutiques P a g e 6

7 LES PROJETS D EXPÉRIMENTATION 1- Le Groupe de médecine familiale Angus Objet d expérimentation : L utilisation par le parent d un espace santé personnel (ESP) et l interaction avec l équipe soignante dans le but d améliorer le processus de suivi pédiatrique par le partage d information en mode numérique. Innovation : Un partage d information entre les parents et les médecins de manière à faciliter les suivis de santé de leur(s) enfant(s). Technologies : Espace santé personnel & DMÉ KinLogix Cible de parents- enfants = 300 Au moins une dizaine de professionnels (médecins, infirmières, infirmières praticiennes spécialisées et personnel de soutien) Différentes stratégies ont été mises en place pour assurer un soutien constant aux professionnels cliniques engagés dans le projet. À fréquence hebdomadaire, des rencontres et/ou des discussions statutaires se tiennent entre le GMF, le CEFRIO et TELUS pour suivre de près l évolution de l innovation. Quelques défis se posent en matière de recrutement des participants et les usages de l Espace santé personnel, l interconnexion entre les différents systèmes, nouveaux processus de travail etc. Un assistant en clinique fut nécessaire temporairement afin de pallier le processus d inscription complexe. Ces étapes d inscriptions seront simplifiées dès la fin avril De plus, d autres stratégies ont été mises en place afin de permettre l adoption des nouveaux processus cliniques envisagés. P a g e 7

8 L usage d un espace santé personnel ouvre en effet la voie à de nouvelles pratiques innovantes qui s inscrivent au cœur de nouveaux processus de travail des équipes. La recherche en cours consiste en une analyse d implantation de la situation au GMF pour répondre aux besoins du terrain d expérimentation. Ceci comprend la collecte d information pour dresser un portrait des conditions de succès, l énumération (faire ressortir) des facteurs d adoption et des barrières (ex. évolution de l environnement, position des différents acteurs en rapport à l expérimentation, enjeux cliniques, organisationnels et culturels présents) ainsi que l étendue de l adaptation TI. La recherche comprend également un volet légal qui se veut une analyse des enjeux et des risques juridiques liés à la protection et au partage des renseignements de santé. 2- Le Groupe de médecine familiale Nouvelle-Beauce Objet d expérimentation : L utilisation par le patient d un espace santé personnel (ESP) et l interaction avec l équipe soignante dans le suivi des maladies chroniques. Innovation : Un nouveau processus de suivi des patients en maladies chroniques avec deux outils numériques. Technologies : Espace santé personnel & DMÉ KinLogix Cible de patients = 300 Au moins une vingtaine de professionnels (médecins, infirmières, infirmières praticiennes spécialisées et personnel de soutien) P a g e 8

9 Les activités de déploiement ont débuté en décembre La mobilisation des professionnels cliniques s est déroulée sur un 1 er site du GMF, soit le centre médical de la Nouvelle-Beauce. Les prochaines phases d implantation impliqueront trois autres cliniques complétant ainsi l ensemble des sites de ce GMF. Le recrutement en cours cible les patients atteints de maladies chroniques telles que le diabète, l hypertension et la dyslipidémie. Un assistant en clinique est aussi présent afin de faciliter le processus d inscription des patients à l Espace santé personnel. La présence de cette ressource est temporaire puisque les étapes d inscription devraient être facilitées d ici la fin du mois d avril L accompagnement nécessaire à l expérimentation comprend aussi des rencontres, des discussions statutaires et des sessions de partage. Du côté de la recherche, on explore les facteurs facilitants et limitants à l émergence d une innovation organisationnelle et on analyse l évolution de l organisation du travail au sein du GMF. Cette analyse inclut aussi une enquête populationnelle sur les déterminants individuels de l acceptation et de l adoption d un espace santé personnel par les patients en phase de pré-implantation. À l instar du GMF Angus, un regard juridique et légal quant aux nouvelles interactions entre professionnels et patients ainsi qu au partage d information clinique est prévu. Enfin, un volet économique est envisagé et consiste en une analyse quantitative de données secondaires à partir des bases de données cliniques et administratives du GMF Nouvelle-Beauce Il s agit d établir la valeur des services de santé prodigués à la clientèle atteinte de maladies chroniques (AMC) par l amélioration des communications (entre les cliniciens eux-mêmes et entre les cliniciens et les patients) et par l amélioration du suivi et de l auto prise en charge des patients AMC. 3- Le Centre de Santé et de Service Sociaux Sud-Ouest Verdun (fusionné au CIUSSS du Centre-Est-de-l Île-de- Montréal) Objet d expérimentation : La téléassistance professionnelle en soins de plaies à domicile et en centres d hébergement. P a g e 9

10 Innovation : L usage d un outil portable de visioconférence permettant à un clinicien expert de conseiller à distance le personnel infirmier dispensant des soins de plaies. Technologies : Logiciel «Front-Line Communicator» avec caméra de main haute définition (HD), tablette numérique et logiciel e-clinibase En collaboration avec une trentaine de professionnels, deux milieux sont visés par l expérimentation : 2 CHSLD et le programme de soins à domicile (SAD). Le défi le plus important concernait l intégration des technologies requises pour réaliser le projet. En parallèle, la préparation des équipes cliniques s est faite conformément au plan de projet (sensibilisation, séances de formation, coaching, etc.). Les activités avec les patients ont démarré au printemps Enfin, la recherche prend la forme d une étude de cas exploratoire. L analyse d implantation a pour but de dresser un portrait des conditions de succès et de faire ressortir les facteurs d adoption et les barrières à l intégration de ces nouvelles pratiques. Des indicateurs de mesure économique seront également appliqués dans le volet recherche. 4- Le Centre de santé et de Service Sociaux Jardins-Roussillon (fusionné au CISSS de la Montérégie-Ouest) Objet d expérimentation : Les Télésoins avec visioconférence en soins palliatifs à domicile. Innovation : Le télésupport au patient et tiers-aidant et le télésuivi à l aide de protocoles en soins palliatifs. Technologies : Plateforme de Télésoins (tablette) avec caméra haute définition intégrée et visioconférence P a g e 10

11 Le design d expérimentation s est finalisé au cours de l automne Par la suite, la coordination et la planification du projet se sont caractérisées par un travail collaboratif avec le terrain d expérimentation pour la mise en place des conditions de réalisation. Les équipes cliniques et technologiques du CSSS ont travaillé en étroite collaboration avec TELUS pour la mise au point des processus requis. De plus, l intégration des technologies pour la nouvelle plateforme de Télésoins a requis des modifications à l environnement technologique actuel. Plusieurs équipes techniques ont été mises à contribution (fournisseurs, CSSS et MSSS). Enfin, la recherche se présente sous forme d une étude de cas exploratoire, à laquelle il est possible qu un volet coûts/bénéfices soit greffé si certaines conditions sont satisfaites au plan de la recherche. 5- Le projet Pharmacie Objet d analyse : Évaluer les perceptions des utilisateurs patients et pharmaciens relativement à la plateforme Espace Pharma Technologies : L Espace Pharma et l outil UBIK Espace Pharma est une plateforme Web facilitant la communication avec le pharmacien et ses patients utilisateurs 4 bannières de pharmacie 11 pharmaciens La recherche évaluative, autant par mesure quantitative que qualitative, s est déroulée sur une période de quatre mois pour se terminer au mois de décembre P a g e 11

12 La première étape consistait en une enquête, via un questionnaire sur le Web, menée auprès d utilisateurs inscrits et connectés à leur dossier en ligne. Les principaux objectifs de l analyse visaient : les usages que les utilisateurs font du portail; les bénéfices qu ils en retirent; l intérêt envers les améliorations futures. La seconde étape s est réalisée par des entrevues téléphoniques auprès de pharmaciens ayant adopté le portail pour leurs patients. Les thèmes émergents se caractérisent au niveau de : l impact sur les processus de travail et sur le patient; des patients comme force motrice; des suggestions. Voici quelques éléments issus des résultats : Enquête Web auprès des patients PROFIL DU PORTAIL Les femmes sont utilisatrices La fidélité envers le portail L utilisation récente du portail du portail (moins 2 ans) 59 % 94 % 64 % MOYEN D ACCÈS Ordinateur 55 % Portable 49 % Tablette 17 % Tél intelligent 9 % P a g e 12

13 ACTIVITÉS RÉALISÉES 1. Renouvellement d ordonnances 97 % 2. Vérification état des renouvellements 49 % 3. Consultation des fiches médicaments 29 % REGROUPEMENT DE COMPTES 44% des répondants gèrent le compte de leur conjoint 33% des répondants ont accordé l'accès de leur compte à leur conjoint 27 % des répondants gèrent le compte de leur enfant BÉNÉFICES LES PLUS IMPORTANTS Gain de temps - renouvellements 93,5 % Éviter les files d attente pharmacie 90,4 % Moins de perte de temps - pharmacie 88,2 % Meilleure gestion - renouvellements 77,4 % Amélioration nette qualité de service offert 68,8 % INTÉRÊT ENVERS LES AMÉLIORATIONS FUTURES Accès aux factures détaillées en ligne Accès au profil médicamenté consolidé Notification si renouvellement pas récupéré Prise de rendez-vous pour recevoir un vaccin Paiement factures en ligne par carte de crédit Notification par message texte P a g e 13

14 SATISFACTION ENVERS SERVICES OFFERTS ET INFORMATION FOURNIE 91,3 % estiment que les services offerts sont faciles à utiliser 73 % estiment que les renseignements fournis sont utiles Enquête auprès des pharmaciens Selon des pharmaciens, le portail permet : d accepter ou de refuser les demandes de renouvellement de leur clientèle; de visualiser les commentaires/notes liés aux demandes; de répondre aux commentaires/notes liés. Les effets de l usage du portail selon des pharmaciens : Les pharmaciens sont globalement satisfaits de l état actuel de la plateforme et perçoivent aussi une satisfaction de la part de leur clientèle; Il permet, entre autres, une réduction des appels téléphoniques reliés aux demandes de renouvellement. VOLET R.-D. L année a été marquée par des investissements soutenus en R.-D., ce qui a permis de développer des solutions de pointe en technologie de l information dans le domaine de la santé, et de les commercialiser avec succès au Québec et dans le reste du Canada. Voici quelques-uns des développements et des améliorations qui ont été faits dans le cadre du projet mobilisateur Ma première ligne numérique en santé : Un espace santé personnel connecté au Dossier Médical Électronique (DMÉ) KinLogix personnalisé pour une clientèle pédiatrique. Cette version 1.2 a vu une refonte de l interface pour la rendre plus conviviale et plus complète, notamment dans la présentation des questionnaires et des suivis pédiatriques. P a g e 14

15 Un espace santé personnel connecté au Dossier Médical Électronique (DMÉ) KinLogix personnalisé pour une clientèle souffrant de maladies chroniques, spécifiquement de diabète ou d hypertension. Ce déploiement permet, entre autres, un plus grand engagement des patients dans la collaboration des programmes de suivis de santé, incluant l assignation de tâches et l atteinte d objectifs spécifiques. Ces deux solutions permettront l amélioration du partage de l information, la qualité des échanges et la collaboration par une meilleure communication entre le citoyen et l équipe clinique pour la première ligne de soins. La solution KinLogix a fait l objet d un développement important. Une version mobile est maintenant disponible et en utilisation par des centaines de médecins au Québec. Elle permet aux médecins utilisateurs de KinLogix d accéder à leur horaire de travail, de consulter les dossiers de leurs patients et même y téléverser des photos. La plateforme de Télésoins de TELUS a été améliorée par l ajout des applications tierces sur la station Patient; cette nouvelle fonctionnalité permet, entre autres, la vidéoconférence intégrée au plan de suivi des patients. Les solutions de pharmacie ont connu plusieurs ajouts de fonctionnalités avec un focus sur les services de collaboration, soit les demandes électroniques de renouvellement d ordonnances entre la pharmacie et la clinique médicale, ainsi que sur la mobilité. Cette nouvelle fonctionnalité vise à amener la mobilité en pharmacie via l accès aux conseillers thérapeutiques. Des applications ont aussi été ajoutées sur le Portail dans le dossier patient où le pharmacien peut saisir des résultats de laboratoire ou des valeurs cliniques communes pour mieux suivre la pharmacothérapie de son patient. Un nouveau module MADM-Module d Administration des Médicaments a été développé dans la version d OACIS. Ce module permet la documentation de l administration des médicaments par les infirmières. Ce module est interfacé avec le système de pharmacie et il est crucial dans les activités quotidiennes de centaines d infirmières. Voici quelques exemples concrets qui sont ressortis de ces investissements en R.-D. afin d offrir des solutions qui permettent une meilleure collaboration entre les intervenants du système de santé : P a g e 15

16 Un nouvel outil d inscription en ligne. Toutes les solutions déployées dans le cadre du projet ont bénéficié de modifications majeures à l outil d inscription en ligne. Cette nouvelle plateforme nous a permis d étendre l accès aux services d authentification ADFS et de combler les lacunes à l expérience utilisateur des comptes Microsoft et Live ID. De plus, combinée à nos services Web étendus du nouvel outil d inscription, cette technologie offre un meilleur contrôle des paramètres d inscription transmis par le DMÉ, améliorant grandement la fluidité du processus. Les investissements réalisés dans le cadre du projet mobilisateur ont généré des retombées économiques importantes au Québec, par le biais de la vente de technologies québécoises dans d autres provinces canadiennes et à l étranger. Voici quelques-unes de ces ententes : Un projet pilote pour le déploiement d un dossier patient pour tous les citoyens de la province de Saskatchewan. La technologie et l expertise développées dans le cadre du projet mobilisateur Ma première ligne numérique en santé (l espace santé personnel) nous ont permis de présenter une offre robuste pour le déploiement d un portail citoyen et d outils de collaboration entre les fournisseurs de soins et les citoyens de la province. À terme, tous les citoyens de la Saskatchewan seront en mesure de consulter leurs données médicales contenues dans les bases de données centralisées et d interagir avec leurs professionnels de la santé pour l amélioration continue de leur condition. Un projet pilote pour le déploiement d une plateforme de mieuxêtre. La technologie et l expertise développées dans le cadre du projet (l espace santé personnel) nous ont également permis de jeter les bases d une plateforme de mieux-être incluant le suivi par un personnel clinique. Cette solution, actuellement en phase de test à l interne avec les employés de TELUS, permettra aux professionnels de la santé d effectuer un suivi du mieux-être d une cohorte d employés dans un cadre professionnel et de réduire ainsi les conséquences des maladies chroniques telles que le diabète et l hypertension sur le personnel de l entreprise. La solution Espace Pharma a récolté le prix Innovation au prestigieux concours des Mercuriades. Aujourd hui, ce sont plus de québécois qui utilisent la plateforme pour renouveler plus de 2 millions de prescriptions par année. La solution de dossier médical électronique mobile, d abord lancée sur KinLogix, connaît un tel succès qu elle est en cours de déploiement P a g e 16

17 dans d autres provinces et avec d autres plateformes DMÉ en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario. ACTIVITÉS À VENIR L équipe de MPLNS poursuivra au cours des prochains mois le soutien aux expérimentations en cours, avec les équipes cliniques et les patients. Chacun des terrains (GMF, CSSS) est documenté par l équipe de chercheurs. Des collectes de données seront menées de façon plus systématique d ici la fin du projet. Une approche de transfert et de valorisation prendra forme en 2015, tant au niveau des terrains qu à plus large échelle au Québec. En effet, les nouveaux processus pourraient être l objet de guides pratiques, de stratégies de formation, à l intention d autres milieux, en collaboration avec les organismes qui encadrent les pratiques professionnelles. L OBNL Des événements majeurs ont eu lieu au cours de l année touchant à la fois les activités du projet que celles de l Organisme. En début d année, l un des partenaires financiers au projet a été en défaut de remplir ses obligations aux termes de la convention en raison de la faillite qu il a déclarée. Afin d assurer la poursuite du projet, TELUS Santé s est engagé, comme seul partenaire privé au projet, à assumer la totalité des droits et des obligations de ce partenaire et ce, jusqu à la fin du projet mobilisateur. Pour répondre à ce changement, diverses actions ont été réalisées : la reconstitution de la composition du conseil d administration, la conclusion d avenants à la convention entre le ministère et l organisme ainsi que la signature de nouvelles ententes entre l organisme et le partenaire. Dans la foulée de ces événements, une prolongation du projet a été accordée par le ministère portant ainsi l échéance des activités sur les terrains d expérimentation au 30 septembre À cet effet, l organisme a dû reporter une partie de son budget global pour couvrir les dépenses admissibles qu il engagera pour la période additionnelle de six mois. P a g e 17

18 CONSEIL D ADMINISTRATION Jacqueline Dubé, présidente-directrice générale CEFRIO Présidente du conseil d administration, Ma première ligne numérique en santé François Bastien, directeur général Secteur santé - Marchés publics et parapublics TELUS Québec Vice-président du conseil d administration, Ma première ligne numérique en santé Stéphane Couture, directeur général - Gestion de produits TELUS Santé Frantz Leuenberger, vice-président, Solutions pour les Professionnels de la Santé TELUS Santé Claude Montmarquette, président-directeur général CIRANO Secrétaire et trésorier du conseil d administration, Ma première ligne numérique en santé Dr Louis Godin, président FMOQ Martial Vincent, chef de la direction Varitron Technologies Nathalie Richard, conseillère en développement industriel Mission Économie Direction des technologies de l'information et des communications Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations (MEIE) Observatrice P a g e 18

19 M A P R E M I È R E L I G N E N U M É R I Q U E E N S A N T É, 888, R U E S A I N T - J E A N, B U R E A U 5 7 5, Q U É B E C (QU É B E C ) G 1 R 5 H 6 ( )

20 Un projet mobilisateur en innovation sociale de la Stratégie québécoise de la recherche et de l innovation 2010/2013 M A P R E M I È R E L I G N E N U M É R I Q U E E N S A N T É, 888, R U E S A I N T - J E A N, B U R E A U 5 7 5, Q U É B E C (QU É B E C ) G 1 R 5 H 6 ( )

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques.

La Suite SC DME. Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. La Suite SC DME Des soins de santé améliorés grâce aux dossiers médicaux électroniques. Meilleurs renseignements. Meilleures décisions. Meilleurs résultats. Votre pratique repose sur l ensemble de vos

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun

La 1 re ligne montréalaise en action Une responsabilité pour tous et chacun La e en action Une responsabilité pour tous et chacun Jacques Ricard, M.D., M.Sc. Directeur général adjoint par intérim Directeur des services généraux et des maladies chroniques Plan de la présentation

Plus en détail

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement

Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Résultats du sondage sur la collaboration entre les CSSS et la première ligne médicale hors établissement Janvier 2015 Contributions Équipe de travail Réal Cloutier, Hôpital Rivière-des-Prairies Louise

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE

ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE ENTENTE DE PRINCIPE INTERVENUE ENTRE LA FMOQ ET LE MSSS AFIN D ACCROÎTRE ET D AMÉLIORER L ACCESSIBILITÉ AUX SERVICES MÉDICAUX DE PREMIÈRE LIGNE CONSIDÉRANT les réels problèmes d accessibilité aux services

Plus en détail

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

médicale canadienne, l Institut canadien d information sur la santé, Santé Canada et le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada. DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES, la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) interroge ses membres sur plusieurs aspects touchant leur pratique professionnelle à l aide de sondages, de groupes de

Plus en détail

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017

Niveau d'avancement et d'atteinte des cibles d'impact des projets, par objectif stratégique Planification stratégique 2012-2017 et d'atteinte des cibles d'impact des 1. Formaliser l'offre de services pour l'ensemble des programmes-services et des programmes de soutien. Définir et promouvoir l'offre de services en Dépendances (2013-12-

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations Poste En bref : En tant que Conseiller implantation de logiciel chez Gestion Portail Santé, vous pourrez contribuer à la croissance d une entreprise reconnue pour moderniser les résidences de personnes

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Catalogue d offre de services de télésanté

Catalogue d offre de services de télésanté Catalogue d offre de services de télésanté Document révisé 2014 12 08 Ce document est basé sur le gabarit ITIL utilisé dans la région 05 - Estrie. Table des matières DEFINITIONS... III GLOSSAIRE ET ACRONYMES...

Plus en détail

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal

Cadre de référence. Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Cadre de référence Implantation de l Accueil Clinique au CIUSSS du Centre Est-de-l Île-de-Montréal Révisé en février 2015 1 TABLE DES MATIÈRES Abréviations utilisées. 3 Mise en contexte. 4 Buts et objectifs.

Plus en détail

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager

Performance du réseau. Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Performance du réseau Pour une prestation des soins de santé et des services en fonction de l usager Représentations prébudgétaires 2014-2015 Mai 2014 Le RPCU Le Regroupement provincial des comités des

Plus en détail

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation»

«Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» «Les suivis systématiques : du processus clinique à son informatisation et à son utilisation» 26 et 27 avril 2007 Best Western Hôtel Universel Drummondville. Ce colloque est organisé avec l appui financier

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

DOPASYS une solution modulaire

DOPASYS une solution modulaire DOPASYS une solution modulaire DOPA-SOINS Dossier de soins informatisé Gestion des prescriptions informatisées Gestion des observations médicales Contrôle de l ordonnance Dispensation et délivrance Questionnaire

Plus en détail

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1

DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE. Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 DÉVELOPPER SES COMPÉTENCES POUR SUPERVISER LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Présentation du programme de formation RCPI, 2012 1 Propriété intellectuelle : Le matériel original développé dans le cadre

Plus en détail

Séminaire du Pôle Santé

Séminaire du Pôle Santé 1 Séminaire du Pôle Santé Les télésoins à domicile au Québec représentent-ils une solution économiquement viable? Guy Paré, Ph.D., MSRC Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en technologies de

Plus en détail

Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ

Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ Implantation de la vidéoconférence par Internet au programme des adultes sourds de l IRDPQ Mathieu Hotton, M.O.A. Audiologiste Colloque 2.0 RéadaptATion - Aides techniques AERDPQ, mai 2011 Auteurs du projet

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers

RAPPORT ANNUEL 2012-2013. Conseil des Infirmières et Infirmiers RAPPORT ANNUEL 2012-2013 Conseil des Infirmières et Infirmiers PRÉSENTATION DES MEMBRES ÉLUS Fréderic Drolet, vice-président infirmier au soutien à domicile, CLSC Saint-Laurent Nicole Exina, secrétaire

Plus en détail

Une vie saine à TELUS

Une vie saine à TELUS Une vie saine à TELUS Colloque du Conseil du patronat 17 septembre 2013 François Cliche Membre de l équipe TELUS 1 Introduction La santé mentale TELUS Stratégie d entreprise Stratégie santé et mieux-être

Plus en détail

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011

Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Miser sur le renouvellement de l organisation des services infirmiers pour améliorer la qualité et la sécurité des soins Danielle D Amour, inf. Ph.D. IUFRS 24 février 2011 + Membres de l équipe Carl-Ardy

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

Évaluation du programme Agents et courtiers en assurance de personnes (LCA.1P) conduisant à l'attestation d'études collégiales (AEC)

Évaluation du programme Agents et courtiers en assurance de personnes (LCA.1P) conduisant à l'attestation d'études collégiales (AEC) Évaluation du programme Agents et courtiers en assurance de personnes (LCA.1P) conduisant à l'attestation d'études collégiales (AEC) au Collège O Sullivan de Québec Décembre 2007 Introduction L évaluation

Plus en détail

Ordonnance collective

Ordonnance collective Centre de Santé et de Services sociaux de Québec-Nord NUMÉRO DE L ORDONNANCE: OC-31 Ordonnance collective Nom de l ordonnance: Initier des analyses de laboratoire pour le suivi de la clientèle présentant

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

Modèle de Suivi en première ligne des maladies chroniques. Fellow du programme TUTOR-PHC, IRSC Familiale U. de Mtl.

Modèle de Suivi en première ligne des maladies chroniques. Fellow du programme TUTOR-PHC, IRSC Familiale U. de Mtl. Modèle de Suivi en première ligne des maladies chroniques Dr Alain Turcotte, Md,, CMFC Fellow du programme TUTOR-PHC, IRSC Chargé de formation clinique, Département D de Médecine M Familiale U. de Mtl.

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION

BULLETIN D INFORMATION LEG9 N U M É R O 4 O C TO B R E 2 011 BULLETIN D INFORMATION Ce quatrième bulletin G9 vous présente le projet C.A.D.R.E. du Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ). Projet C.A.D.R.E. du CHUQ

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

Guide de l utilisateur. Espace santé personnel Clinique médicale Angus

Guide de l utilisateur. Espace santé personnel Clinique médicale Angus Guide de l utilisateur Espace santé personnel Clinique médicale Angus Version 0.1 / le 22 janvier 2014 1. Étapes pour compléter votre inscription*...5 2. Votre compte Espace santé TELUS...6 Qu est-ce que

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Nous vous présentons...

Nous vous présentons... Nous vous présentons... les services de gestion de régimes d assurance médicaments et la pharmacie d Express Scripts Canada. SM Un moyen pratique et sûr d optimiser votre régime d assurance médicaments

Plus en détail

Organisation des services de première ligne au Québec

Organisation des services de première ligne au Québec Organisation des services de première ligne au Québec Départements régionaux de médecine générale (DRMG) Benoît Gervais, M.D., DRMG de la Mauricie et du Centre-du-Québec Louise Quesnel, M.D., DRMG de la

Plus en détail

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé

L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Trousse d information L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé Novembre 2004 L approche populationnelle : une nouvelle façon de voir et d agir en santé L approche populationnelle

Plus en détail

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017

Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale. Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Unis contre la violence conjugale et intrafamiliale Plan d action stratégique en matière de violence conjugale et intrafamiliale 2013-2017 Mise en contexte Au SPVM Environ 18 000 appels de service au 911

Plus en détail

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015

COMITÉ DE LA CLINIQUE D IMPÔT Vice-Président Exécutif 2014-2015 LISTE DES POSTES Mandat 2014-2015 CONSEIL EXÉCUTIF ÉLU AU SEIN DE L ASSOCIATION ÉTUDIANTE Vice-Président exécutif de l AEBCC Le Vice-Président exécutif est un membre élu de l Association étudiante du baccalauréat

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau

PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX. Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau PLEINS FEUX SUR DES CONSEILS JUDICIEUX Evelyn Jacks, Présidente, Knowledge Bureau ORDRE DU JOUR Statistiques Difficultés Évaluation Rôles des intervenants Finances Mesures fiscales Exécution : planification

Plus en détail

Professeur Rémi Quirion, Scientifique en chef

Professeur Rémi Quirion, Scientifique en chef 4 e rencontre thématique en vue du Sommet sur l enseignement supérieur La contribution de la recherche à la société québécoise Professeur Rémi Quirion, Scientifique en chef Université du Québec à Rimouski

Plus en détail

CRM pour le Service clients et l Assistance technique

CRM pour le Service clients et l Assistance technique CRM pour le Service clients et l Assistance technique La satisfaction Maximizer. Inciter la fidélisation de la clientèle. Servir la clientèle efficacement est l élément clé d une croissance d affaires

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel

Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Le fonctionnement et l importance des agences de recrutement et de placement de personnel Annexe technique à la Note économique sur les avantages d un marché du travail flexible Dans la Note économique

Plus en détail

Le développement des compétences

Le développement des compétences Le développement des compétences Comment, qui Pas LE modèle mais UN modèle Je vous propose * Portrait de la région * D où je viens la performance * Pourquoi ce choix et les thèmes abordés * Arrivé du nouveau

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses d'excellence MÉDITIS 28 novembre 2014 Ce document fournit des renseignements importants sur les règlements du concours d admission de

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

L Observatoire des nouveaux e-comportements santé 2015

L Observatoire des nouveaux e-comportements santé 2015 Future Thinking France lance L Observatoire des nouveaux e-comportements santé 2015 Etude en souscription En souscrivant rapidement Personnalisez l observatoire Béatrice CHEMLA Directrice Pôle Santé Europe

Plus en détail

Assurance médicaments 2.0

Assurance médicaments 2.0 PRINCIPES ET PRIORITÉS Assurance médicaments 2.0 Avant-propos Objectif Pour renouveler les discussions nationales sur un cadre pancanadien d assurance médicaments, il faut présenter des preuves claires

Plus en détail

Planification stratégique 2012-2015

Planification stratégique 2012-2015 DE CHAUDIÈRE-APPALACHES Planification stratégique 2012-2015 Reprendre du pouvoir sur sa vie. 23681_CRDCA_Planification 2012.indd 1 Description de la démarche La démarche de planification stratégique du

Plus en détail

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience

Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Standards d accès, de continuité, de qualité, d efficacité et d efficience Ligne provinciale d intervention téléphonique en prévention du suicide 1 866 APPELLE Octobre 2014 Table des matières Contexte...

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR

GUIDE DE L'UTILISATEUR GUIDE DE L'UTILISATEUR LE PLAN D AUTOGESTION DU DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU EN CINQ ÉTAPES Pour pouvoir donner des soins de qualité aux patients tout au long de sa carrière professionnelle, le

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

M me Florence Chanut. «Injection : Comment articuler prévention, éducation et réduction des risques?»

M me Florence Chanut. «Injection : Comment articuler prévention, éducation et réduction des risques?» M me Florence Chanut Psychiatre Responsable du programme de psychiatrie des toxicomanies du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (CHUM) Professeur adjoint de clinique au département de psychiatrie

Plus en détail

TABLE DES MATIERES DU NÉCESSAIRE ARRIMAGE DE LA MISSION UNIVERSITAIRE AUX NOUVELLES STRUCTURES DE GOUVERNANCE... 13 LISTE DES RECOMMANDATIONS...

TABLE DES MATIERES DU NÉCESSAIRE ARRIMAGE DE LA MISSION UNIVERSITAIRE AUX NOUVELLES STRUCTURES DE GOUVERNANCE... 13 LISTE DES RECOMMANDATIONS... Mémoire présenté par la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre des consultations particulières sur

Plus en détail

Orange Healthcare vers un système de santé connecté

Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange Healthcare vers un système de santé connecté Orange est conscient que les grands établissements de santé doivent évoluer pour améliorer la prise en charge des patients, coordonner l ensemble des

Plus en détail

CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012. Spécialité : Analyste

CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012. Spécialité : Analyste CONCOURS INTERNE ET TROISIÈME CONCOURS D ATTACHÉ TERRITORIAL Session 2012 Spécialité : Analyste Epreuve de rédaction, à l aide des éléments d un dossier, d un RAPPORT faisant appel à l esprit d analyse

Plus en détail

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire

Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Non-Operational Reporting and Analytics (NORA) Mettre à profit l information potentielle aux centres de santé communautaire Association des centres de santé de l Ontario Bureau de la direction des projets

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études

Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mémoire présenté dans le cadre du chantier sur l aide financière aux études Mai 2013 PRÉAMBULE... 3 1. DISTRIBUER LA BONIFICATION DE 25M$... 4 2. OPTIMISER L AFE... 5 3. AMÉLIORER LA SENSIBILISATION DES

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval.

Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval. Juin 2015 - Numéro 1 Info-PQDCSLaval Bulletin d information régional réalisé par l équipe du Programme québécois de dépistage du cancer du sein de Laval. Connaissez-vous la Classification BI-RADS? La catégorisation

Plus en détail

BOURSE DH International

BOURSE DH International CONCOURS DE BOURSES AU MÉRITE DE L ÉTS Bourse Promotion de choix de carrière / Cycles supérieurs BOURSE DH International OBJECTIF : Encourager financièrement un étudiant aux cycles supérieurs désirant

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES

RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES RADAR : REPÉRER LES SIGNES DU DELIRIUM ET D UNE PERTURBATION DE L ÉTAT MENTAL EN 7 SECONDES Philippe Voyer, inf., PhD I Université Laval I Centre d excellence sur le vieillissement de Québec-Unité de recherche

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013 Document de synthèse Service de la planification et de la performance, 2 mai 2013 1 Table ronde : Besoins futurs de la société et débouchés

Plus en détail

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES PLAN D ACTION DE L AGENCE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE LANAUDIÈRE À L ÉGARD DE L INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES Mise à jour au 28 février 2013 Véronique Bibeau, Conseillère en gestion

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3.

1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3. 1. Logiciel ERP pour les PME d ici... 3 2. Technologies Microsoft... 4 3. Modules disponibles... 5 3.1. Finance... 5 3.2. Analyses & BI... 6 3.3. Vente et marketing... 7 3.3.1. Gestion de la relation Client

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Sanofi-Aventis se tourne vers les communications. une collaboration sécurisée

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Sanofi-Aventis se tourne vers les communications. une collaboration sécurisée Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 "Office Communications Server 2007 nous permet d intégrer les communications à nos processus métier, ce qui rationalise les tâches

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Cyberlettre de la Bibliothèque Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval

Cyberlettre de la Bibliothèque Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval Danielle Rose/CSSS Laval/Reg13/SSSS 2015-09-01 07:55 A Danielle Rose/CSSS Laval/Reg13/SSSS@SSSS cc ccc Josée Noël/CSSS Laval/Reg13/SSSS Objet Cyberlettre Septembre 2015 Septembre 2015 Cyberlettre de la

Plus en détail

Survol de la stratégie de connectivité du dossier de santé électronique de l Ontario Vision pour 2015 et au-delà

Survol de la stratégie de connectivité du dossier de santé électronique de l Ontario Vision pour 2015 et au-delà Survol de la stratégie de connectivité du dossier de santé électronique de l Ontario Vision pour 2015 et au-delà cybersanté Ontario Survol de la stratégie de connectivité du dossier de santé électronique

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

Évaluation du régime général d assurance-médicaments

Évaluation du régime général d assurance-médicaments Évaluation du régime général d assurance-médicaments mémoire présenté à la Commission parlementaire des affaires sociales par la Fédération de médecins omnipraticiens du Québec LE RÉGIME GÉNÉRAL d assurancemédicaments

Plus en détail

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012

Date de diffusion publique : 4 septembre, 2012 En règle générale, les Canadiens sont confiants de pouvoir reconnaître les signes d une urgence médicale, mais ils sont moins certains d avoir les compétences nécessaires pour intervenir. Quatre Canadiens

Plus en détail

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE

DE LA FORMATION CONTINUE À L OFFICINE Notre mission : Chaque pharmacien est unique, UTIP Innovations propose partout en métropole et dans les DOM les solutions de formation adaptées Notre ambition : Devenir acteur de référence du DPC UTIP

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration

Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs. favorisant la collaboration Guichets d'accès clientèle orpheline (GACO) : Recension de pratiques sur les facteurs favorisant la collaboration Pascale Navert Courtière de connaissances Direction de la planification, de la performance

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX MÉMOIRE DE LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS OMNIPRATICIENS DU QUÉBEC PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX CONCERNANT LE LIVRE BLANC SUR LA CRÉATION D UNE ASSURANCE AUTONOMIE NOVEMBRE

Plus en détail

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité

Orientation ministérielle Assurer aux Québécois qui le désirent l accès à un médecin de famille qui leur assure un suivi continu de qualité Bilan et perspectives sur l organisation des services médicaux de première ligne D re Yolaine Galarneau Directrice de l accessibilité aux services médicaux Direction générale des services de santé et médecine

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

Mme Françoise Charbonneau, commissaire, est absente.

Mme Françoise Charbonneau, commissaire, est absente. Page 106 PROVINCE DE QUÉBEC Ville de Laval À UNE SÉANCE ORDINAIRE du comité exécutif de la Commission scolaire de Laval, tenue le 17 juin 2009, à 17 h 30, au 955, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval, à

Plus en détail

INVITATION À PRÉSENTER DES IDÉES

INVITATION À PRÉSENTER DES IDÉES INVITATION À PRÉSENTER DES IDÉES L American Association for Cancer Research International-Canada (AACR International-Canada), au nom de Stand Up To Cancer Canada (SU2C Canada) et du Consortium sur les

Plus en détail