7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier"

Transcription

1 Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Anne-Marie Boire-Lavigne, M.D., C.M.F.C., Ph. D. Professeure titulaire Département de médecine de famille et de médecine d urgence Directrice du Bureau de développement de l éthique Faculté de médecine et des sciences de la santé Université de Sherbrooke 1

2 Co-auteurs - comité scientifique Professeurs de la Faculté de médecine, Université de Montréal Paule Lebel, M.D., M. Sc., CPASS Annie Dore, M.D., Denis Burelle, M.D. et Louise-Isabelle Rivard, M.D. de l Institut de cardiologie de Montréal Nathalie Champoux, M.D., M. Sc. et Yvette Lajeunesse, M.D., Institut universitaire de gériatrie de Montréal Suzanne Lebel, M.D., Centre de santé de services sociaux Antoine- Labelle Autres professionnels Sonia Heppell, inf., M. Sc., Infirmière praticienne spécialisée en cardiologie, Institut de cardiologie de Montréal Serge Gingras, M.D., Directeur des services professionnels, Hôpital Sainte-Anne, Anciens Combattants Canada; Professionnels en stratégies de diffusion Diane Boyer, Coordonnatrice, Centre d expertise IUGM Joanne Guilbeault, Centre d expertise en santé de Sherbrooke 2

3 avec la collaboration

4 Déclaration de conflits d intérêts Les auteurs de cette présentation : n ont déclaré aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec le contenu de la présentation 4

5 Plan But et de la réalisation du projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Visionnement d un extrait de la vidéo pédagogique Enjeux d une prise de décisions de soins en fin de vie basée sur la perspective du patient et ses savoirs expérientiels Diffusion de la formation et des retombées 5

6 Contexte d émergence Constat des difficultés de nombreux cliniciens à discuter du niveau de soins (des objectifs des soins) avec la personne malade et ses proches lors de maladies chroniques graves ou terminales: Insuffisance cardiaque sévère Maladie pulmonaire obstructive chronique sévère Insuffisance rénale chronique sous dialyse Maladies neuro dégénératives avancées Cancers avancés et incurables En hôpitaux de soins de courte durée: fréquentes situations «d acharnement thérapeutique» 6

7 Niveau de soins Forme de planification préalable des soins Issue d une discussion entre le MD, le patient et / ou son représentant précise les objectifs des soins ou l orientation des soins advenant une détérioration de l état de santé dont certaines interventions spécifiques comme la RCR Les décisions sont colligées au dossier sur un formulaire institutionnel Utilisé pour discuter des décisions de soins avec le patient si évènement de santé ou oriente les soins si urgence Améliore la concordance entre les volontés du patient et les soins mis en œuvre ainsi que la continuité des soins 7

8 Contexte d émergence Besoin ressenti par les cardiologues de l Institut de cardiologie de Montréal Milieu de soins ultra spécialisé Échelle de niveau de soins adopté x 2 ans, + ou utilisée Nombreuses situations «d acharnement thérapeutique», «soins inappropriés» en fin de vie Comment améliorer? Directeurs de l enseignement de l ICM et IUGM (Dr Annie Dore et Dr Paule Lebel) Projet de formation pertinent Création du comité scientifique 8

9 Création de l activité pédagogique But : développer chez les médecins et les infirmières les habiletés nécessaires à la détermination du niveau de soins avec la personne âgée ou son représentant Concertation sur les savoirs, savoir-faire, savoirêtre mobilisés lors de la détermination du niveau de soins (articulés aux compétences de communication, collaboration, professionnalisme, gestion, etc.) Formation de type «atelier», 90 min, petit groupe (8-15 personnes), en contexte interprofessionnel avec une vidéo professionnelle de 20 min. servant de déclencheur et de démonstration 9

10 Clientèle Professionnels de la santé suivant des personnes atteintes de maladies chroniques graves, plus particulièrement: Médecins cliniciens (médecins de famille et médecins spécialistes) Médecins en formation Infirmières praticiennes spécialisées Infirmières Infirmières en formation Autres professionnels concernés 10

11 Création de la vidéo: À partir de cas d insuffisance cardiaque terminale (cardiologues de l ICM) Élaboration d un scénario Visant la démonstration des habiletés mobilisées chez le médecin et l infirmière en interaction avec un patient et sa conjointe la prise de décision se réalise à partir de la perspective de la personne malade 11

12 Création de la vidéo : Financement pour la production CSSS-IUGS, ICM, IUGM : $ X3 : $ $ manquant 1 an d arrêt Financement du MSSS janvier 2011 Production/réalisation de la vidéo par une firme privée Tournage sur 1 WE à l ICM Membres du CS présents: valider les gestes des acteurs professionnels 12

13 Atelier «Partenaires, jusqu à la fin» 90 minutes (à 2h), en petit groupe, interactif Les activités alternent entre : 4 chapitres de la vidéo Exercices individuels et discussions de groupe Courtes présentations magistrales Atelier conçu pour une animation en tandem médecin-infirmière Matériels pédagogiques créés PowerPoint ; cahier du participant Lecture: 1 article préparatoire et 2 complémentaires (statistiques RCR; gestions des désaccords en fin de vie) 13

14 Atelier«Partenaires, jusqu à la fin» Objectifs d apprentissage Reconnaître les circonstances justifiant une discussion sur le niveau de soins (objectifs des soins) avec la personne atteinte d une maladie chronique dans ses derniers stades d évolution ou avec son représentant (chapitre 1 de la vidéo) Contribuer, selon son rôle professionnel, à la prise de décision, en respectant les normes reconnues et en ayant recours à des stratégies efficaces de communication et de collaboration professionnelle (chapitres 2 et 3 de la vidéo) Améliorer sa capacité d informer et de soutenir les proches en contexte de fin de vie (chapitre 4 de la vidéo) 14

15 Atelier «Partenaires, jusqu à la fin» Visionnement du chapitre II (4 min 30 s) Explorer la compréhension de la maladie, Les préoccupations et les attentes du patient et de ses proches en vue d établir le niveau de soins En scène: M. Pierre Lebon, 74 ans, insuffisant cardiaque terminal Dr Louis Aubert, cardiologue traitant depuis 10 ans Mme Annie Desjardins, infirmière praticienne en clinique ambulatoire d insuffisance cardiaque Mme Nicole Lebon, 65 ans, épouse

16

17 Une prise de décision basée sur la perspective du patient et ses savoirs expérientiels Dans la formation est illustrée et approfondie l exploration la perspective de la personne face à la maladie grave Vérifier la compréhension de la maladie et du pronostic (travail cognitif) Explorer le sens / le vécu par rapport à la maladie, son évolution à venir, la qualité de vie, les préoccupations et attentes (travail affectif et moral) Comme base de la détermination des objectifs des soins de la personne 17

18 La diffusion: un défi! Recours à la formation de formateurs À travers le Québec (x 2011) Via les agences de la santé en région Demandes d institutions Atelier «Devenez animateur pour l atelier Partenaires, jusqu à la fin»: 3 h 30 (formation accréditée) Guide détaillé de l animateur En milieu universitaire (x printemps 2014) 2 Journées de formation (6h30) pour professeurs Pour les programmes universitaires Pour former des formateurs en institution et répondre aux établissements de leur réseau universitaire Les 3 formations sont accréditées (CFC,FMSS, UdeS) 18

19 Diffusion et retombées 12 formations d animateurs dans 9 régions du Québec x 2011 Total de 153 participants Médecins : 58 Infirmières : 48 TS/psy: 7 Autres: prestations d atelier PJF accréditées CFC Total de 505 participants Médecins : 97 Infirmières : 250 TS/psy: 6 Autres: 125 Résidents: 27 19

20 Diffusion Atelier aussi donné lors de colloques régionaux (MD) ou d associations professionnelles (non compilé) Intégré dans des programmes de formation Médecine de famille, en unités de médecine de famille (ULaval, UdeM, UdeS) Cardiologie (UdeM, ULaval) Et se poursuit Boule de neige Certaines institutions de soins ont réalisé une diffusion élargie de la formation 9-10 ateliers en 1 à 2 ans Leader(s) local(aux) ou projet institutionnel Offre élargie, sur différents horaires, avec inscription (midi ou après le travail) 20

21 Évaluation par les participants (ICM) Notions les plus utiles Discussion du niveau de soins plus précoce Cheminement nécessaire pour le patient/famille Conditions propices à la discussion Référence au vécu, compréhension, sentiments du patient Prise de conscience de l influence de ses propres limites, peurs, expériences personnelles Considération de la perspective de chaque intervenant Importance, richesse et nécessité du travail d équipe 21

22 Évaluation par les participants (ICM) Changements projetés dans la pratique Utilisation de mots, formulation de phrases et techniques de communication enseignés Présence aux discussions interdisciplinaires et avec les familles (infirmières) Référence à l équipe de soins / sollicitation de sa participation lors de discussions de niveau de soins (médecins) Attitude d écoute, moins d évitement avec les patients/familles 22

23 Évaluation par les participants (ICM) Changements observés dans la pratique Infirmières Participation - présence, avec le médecin, lors de discussion du niveau de soins. Je considère maintenant que c est ma place et que ma connaissance du patient famille peut apporter beaucoup à la discussion. Médecins 80% des patients admis à l unité de médecine cardiologique au cours des six (6) derniers mois = niveau de soins déterminés et complétés au dossier 23

24 Conclusion Paroles aux participants Cardiologue «C est plus facile intuber que de faire ça». Médecin de famille «J étais venu m outiller pour modifier notre formulaire d échelle de niveau de soins. J en ressors avec la conviction qu il faut procéder à un changement de culture» 24

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf.,

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERNATIONALE EN SANTÉ MENTALE LE PATIENT-FAMILLE, PARTENAIRE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE

CONFÉRENCE INTERNATIONALE EN SANTÉ MENTALE LE PATIENT-FAMILLE, PARTENAIRE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE N O AGRÉMENT FORMATION CONTINUE : 11 75 34 103 75 Organisée en collaboration avec : LE PATIENT-FAMILLE, PARTENAIRE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE HORAIRE ET LIEU Le mardi 29 avril 2014 - de 8 h 30 à 16 h 15

Plus en détail

Santé mondiale/internationale Vers un continuum de formation à la FMSS

Santé mondiale/internationale Vers un continuum de formation à la FMSS Santé mondiale/internationale Vers un continuum de formation à la FMSS Mois de la pédagogie universitaire S engager pour voir au futur 2013-04-10 Martine Morin Professeure agrégée, Département de médecine

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL Contenu VOUS TROUVEREZ DANS CE DOCUMENT Contexte Personnel visé Admissibilité au programme Orientation du programme Compétences clés de gestion

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

Vecteurs d innovation en éducation thérapeutique au Québec. Robert PERREAULT, M.D. Marie-Josée PAQUET, inf. Direction de santé publique de Montréal

Vecteurs d innovation en éducation thérapeutique au Québec. Robert PERREAULT, M.D. Marie-Josée PAQUET, inf. Direction de santé publique de Montréal Vecteurs d innovation en éducation thérapeutique au Québec Robert PERREAULT, M.D. Marie-Josée PAQUET, inf. Direction de santé publique de Montréal CANADA province de Québec 7 687 068 hab. (2006) 4,96 habitants

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

"Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse"

Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse "Formation et évaluation de la compétence du pharmacien clinicien expérience suisse" Journées Franco-Suisses de Pharmacie Hospitalière 23 avril 2015, Mâcon Dr Vera Jordan-von Gunten Pharmacien d hôpital,

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers IPs Institut Perspective Soignante Pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des personnes UCL Université Catholique de Louvain Unité des sciences hospitalières et médico-sociales Certificat universitaire

Plus en détail

L éthique dans les soins aux personnes âgées. par Lynn Landry, Directrice des soins infirmiers Hôpital Sainte-Anne, Québec, Canada.

L éthique dans les soins aux personnes âgées. par Lynn Landry, Directrice des soins infirmiers Hôpital Sainte-Anne, Québec, Canada. L éthique dans les soins aux personnes âgées par Lynn Landry, Directrice des soins infirmiers Hôpital Sainte-Anne, Québec, Canada. Vieillissement de la population Soins aux personnes âgées Déontologie

Plus en détail

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013 Évaluation du degré d intégration du fonctionnement interdisciplinaire en pratique clinique de soins palliatifs et bénéfices attendus : Perspective d amélioration continue de la qualité des soins et des

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

Divulgation conflit d intérêt

Divulgation conflit d intérêt Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «Les communautés de pratique : partager efficacement pour mieux collaborer» dans le cadre des 18es Journées annuelles de santé

Plus en détail

La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de

La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de La Haute école de santé Arc, la Haute école de santé Fribourg et la Haute Ecole fribourgeoise de travail social organisent des journées de PRATICIENNES FORMATRICES ET PRATICIENS FORMATEURS HES-SO Région

Plus en détail

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques

Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Denis A. Roy Vice-président, Affaires scientifiques Plan de la communication Colloque ORIILL Objectifs: Soumettre une vision de la raison d être et du potentiel des réseaux de santé dans le contexte québécois;

Plus en détail

SMA³D : Soins médicaux aigus aux aînés à domicile : une alternative à l hospitalisation

SMA³D : Soins médicaux aigus aux aînés à domicile : une alternative à l hospitalisation FORMULAIRE DE PRÉSENTATION DU RAPPORT FINAL PROJET LEGG TITRE DU PROJET SMA³D : Soins médicaux aigus aux aînés à domicile : une alternative à l hospitalisation NOM(S) DE(S) L ÉTABLISSEMENT(S) CONCERNÉ(S)

Plus en détail

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc.

L avenir de l éducation médicale au Canada. Rapport à l intention du public. Volet sur l éducation médicale postdoctorale. www.afmc. L avenir de l éducation médicale au Canada Volet sur l éducation médicale postdoctorale Rapport à l intention du public www.afmc.ca/fmecpg Un projet financé par Santé Canada 1 Introduction Le volet sur

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat

Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Réseau infirmier : vers une plateforme collaborative d échanges des savoirs suite des travaux issus de la 4 ième Journée partenariat Robin Dumais, MSI, coordonnateur des ressources documentaires et informationnelles

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

FORMATIONS INDIVIDUELLES Année scolaire 2015-2016

FORMATIONS INDIVIDUELLES Année scolaire 2015-2016 FORMATIONS INDIVIDUELLES Année scolaire 2015-2016 «Jouer, c est Magique» Association Suisse Québec Échanges Pédagogiques Adresse : 1, rue de la Tambourine 1227 Carouge www.asqepe.org Jouer, c est magique

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Programme de formation Intervention en zoothérapie 7 jours consécutifs

Programme de formation Intervention en zoothérapie 7 jours consécutifs Programme de formation Intervention en zoothérapie 7 jours consécutifs Une formation adaptée aux professionnels de la santé, de l éducation et des sciences humaines. 2015-2016 Zoothérapie Québec est un

Plus en détail

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Dominique Boudreau, Inf. M. Sc., CSPSM(C) Conseillère en soins spécialisés, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor

ÉVALUATION DES COMPÉTENCES niveau 3 ème année bachelor Semestre automne printemps Répétition Lieu de période de formation pratique Institution : Nom de l'étudiant-e : Service : Promotion : Site de formation : Période du / au : PFP 5 PFP 6 ÉVALUATION DES COMPÉTENCES

Plus en détail

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles

en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles en établissement sanitaire, médico-social et à domicile Promotion de l amélioration des pratiques professionnelles 1 La bientraitance : le socle du programme MobiQual La «trousse de bientraitance» est

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4

Programmation 2 0 1 3-2 0 1 4 Programmation Mieux comprendre pour mieux intervenir C est avec un grand plaisir que le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau vous convie à la 17e saison des Rendez-vous de la réadaptation. En vous présentant

Plus en détail

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS

Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Plan de transfert de connaissance sur l intervention de proximite en CSSS Communauté de pratique sur l intervention de quartier du CSSS-IUGS et les interventions de proximité en CSSS Auteurs : Jean-François

Plus en détail

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences

2015-05-19. Contenu de la présentation. Approche par compétences Développement d un programme d intégration et d orientation en santé mentale par une approche par compétences Mathieu Brouillette, conseiller en soins infirmiers Philippe Asselin, conseiller en soins spécialisés

Plus en détail

Invitation. Le jeudi 3 décembre 2015

Invitation. Le jeudi 3 décembre 2015 Invitation Le professeur Michel Walter et le docteur François L Hénaff co-présidents du Collège des Hautes Études en Médecine ont le plaisir de vous convier à l inauguration des bureaux et du centre de

Plus en détail

LA FIN DE VIE EN EHPAD

LA FIN DE VIE EN EHPAD LA FIN DE VIE EN EHPAD Enquête nationale Mai à Août 2013 Observatoire National de la Fin de vie en lien avec l ANESM, la fédération française des associations de médecins coordonnateurs et le programme

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

l évaluation participative

l évaluation participative l évaluation participative Mardi du RIOCM par le Centre de formation populaire Décembre 2008 Pourquoi ce thème Maîtriser la notion d évaluation Démystifier ce qu est l évaluation participative Discuter

Plus en détail

Projet de MOOC* Responsables : Rhoda Weiss-Lambrou (CPASS, Faculté de médecine) et Bernard Bérubé (Service de soutien à l enseignement)

Projet de MOOC* Responsables : Rhoda Weiss-Lambrou (CPASS, Faculté de médecine) et Bernard Bérubé (Service de soutien à l enseignement) Projet de MOOC* Titre : Médias sociaux en médecine et en sciences de la santé Responsables : Rhoda Weiss-Lambrou (CPASS, Faculté de médecine) et Bernard Bérubé (Service de soutien à l enseignement) Co-responsables

Plus en détail

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Constitution d un réseau national RNREMA : Mise en place du Réseau national

Plus en détail

Retour d une expérience de stage interprofessionnel

Retour d une expérience de stage interprofessionnel Retour d une expérience de stage interprofessionnel Leopoldo Lucarelli, Physiothérapeute praticien formateur Marie Nicod, Infirmière praticienne formatrice Département de Médecine Lausanne, le 8 novembre

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs

PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs PRATIQUE INFIRMIÈRE EN SOINS CRITIQUES De l urgence aux soins intensifs Le jeudi 5 décembre 2013 Hôtel Chéribourg, Magog-Orford (Sortie 118 de l Autoroute 10 Direction Orford) 2603, chemin du Parc Orford

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé

Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé Évaluation du Système intégré pour personnes âgées fragiles (SIPA) : utilisation et coûts des services sociaux et de santé Novembre 2004 François Béland PhD Howard Bergman M.D. Luc Dallaire MSc John Fletcher

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc.

L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître. Jean Mireault, M.D., M.Sc. L expertise médicale : une ressource de gestion à connaître Jean Mireault, M.D., M.Sc. Objectifs de la présentation Démontrer l importance de l utilisation des données dans l engagement médical Présenter

Plus en détail

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques

Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES Formations Continues en Cliniques psychothérapeutiques Systémique Infanto-juvénile Psychanalytique Cognitivo-comportementale Université coordinatrice: Université partenaire:

Plus en détail

CPG Clarens. Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée

CPG Clarens. Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée CPG Clarens Hôpital de Jour Centre de Psychiatrie de la Personne Âgée Filière : Santé Carte d'identité Nom de l'institution : Fondation de Nant Nom du service : Hôpital de jour du Centre de Psychiatrie

Plus en détail

CURSUS DE FORMATION AUX APPROCHES SYSTÉMIQUES

CURSUS DE FORMATION AUX APPROCHES SYSTÉMIQUES Consultation, conseil et formation sy!émique CURSUS DE FORMATION AUX APPROCHES SYSTÉMIQUES EN COUPLE, EN INDIVIDUEL ET EN FAMILLE 2 ÈME CYCLE 2011-2014(2015) Contenu Avant-propos... 3 Enjeux... 3 Objectifs

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur

Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Congrès SIDIIEF 2015 Montréal Mesure du transfert des connaissances dans les pratiques cliniques suite à un e-learning douleur Yolande KOTTELAT, inf, ICL Jenny GENTIZON, inf, MScSI Martine ROESSLI, responsable

Plus en détail

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE!

L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! L ABC DES ÉTUDES SUPÉRIEURES OU RÉUSSIR SON PROJET DE FORMATION SANS Y PERDRE LA TÊTE! Mélissa Lavoie, inf. M.Sc. Chargée de cours UQAC Maxime Sasseville, inf. M.Sc (c). Chargé de cours & Inf. Clinicien

Plus en détail

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ;

Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; Connaître les enjeux et les défis de la préparation d une simulation d'un code orange ; S outiller de façon concrète pour la préparation d une simulation d un code orange ; Partager notre expérience afin

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

La prévention, un travail d éd. équipe. Le programme PEC, une intervention multimodale. et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D.

La prévention, un travail d éd. équipe. Le programme PEC, une intervention multimodale. et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D. La prévention, un travail d éd équipe : Le programme PEC, une intervention multimodale auprès s d adolescents d en difficulté de comportement et de leurs parents. Martin Gendron, Ph.D. Université du Québec

Plus en détail

L externat en médecine générale L exemple de Paris V

L externat en médecine générale L exemple de Paris V L externat en médecine générale L exemple de Paris V Mémoire DIU Pédagogie Médicale 2010 Dr Olivier Benainous CCA médecine générale Dr Mirna Salloum Urgentiste 1 Sommaire I. Externat en médecine générale

Plus en détail

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC)

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) Anique Ducharme MD, MSc, Directrice de la Clinique d Insuffisance Cardiaque Institute de Cardiologie

Plus en détail

Intervention en EHPAD d une EMSP. Dr Jeanne Marie Petite Equipe Mobile de Soins Palliatifs Communauté d Etablissements Hyérois

Intervention en EHPAD d une EMSP. Dr Jeanne Marie Petite Equipe Mobile de Soins Palliatifs Communauté d Etablissements Hyérois Intervention en EHPAD d une EMSP Dr Jeanne Marie Petite Equipe Mobile de Soins Palliatifs Communauté d Etablissements Hyérois Le cadre législatif Loi 99-477 du 9 Juin 1999 «des soins palliatifs et un accompagnement»

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE LA FORMATION INFIRMIÈRE DANS LA FRANCOPHONIE

CARTOGRAPHIE DE LA FORMATION INFIRMIÈRE DANS LA FRANCOPHONIE SYMPOSIUM «Enjeux de la formation infirmière à l université» 25 mai 2011, Bruxelles (Belgique) CARTOGRAPHIE DE LA FORMATION INFIRMIÈRE DANS LA FRANCOPHONIE par Suzanne Kerouac, M. N. M. Sc. Professeure

Plus en détail

Vieillir en. bonne santé. mentale 201 1-2012. Programmation de conférences pour les intervenants et bénévoles

Vieillir en. bonne santé. mentale 201 1-2012. Programmation de conférences pour les intervenants et bénévoles Vieillir en bonne santé mentale 201 1-2012 Programmation de conférences pour les intervenants et bénévoles Mis sur pied en 2005, le programme Vieillir en bonne santé mentale bénéficie de l appui d un comité

Plus en détail

COLLOQUE DE MONCTON 2011

COLLOQUE DE MONCTON 2011 8355 boul. Saint-Laurent, Montréal QC H2P 2Z6 Téléphone : 514 388-2228 ou 1 800 387-2228 Internet / Courriel : medecinsfrancophones.ca COLLOQUE DE MONCTON 2011 Médecins francophones du Canada vous invite

Plus en détail

DESCRIPTION DES STRESSEURS LIÉS AUX SOINS DE FIN DE VIE CHEZ LES INFIRMIÈRES OEUVRANT EN USI

DESCRIPTION DES STRESSEURS LIÉS AUX SOINS DE FIN DE VIE CHEZ LES INFIRMIÈRES OEUVRANT EN USI DESCRIPTION DES STRESSEURS LIÉS AUX SOINS DE FIN DE VIE CHEZ LES INFIRMIÈRES OEUVRANT EN USI Céline Gélinas, inf., Ph.D., Marie-Anik Robitaille, M.A., Lise Fillion, inf., Ph.D. & Manon Truchon, Ph.D. Dans

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN Vincent Dumez Directeur du Bureau facultaire de l expertise patient partenaire de l Université de Montréal Michel Themens,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

M me Florence Chanut. «Injection : Comment articuler prévention, éducation et réduction des risques?»

M me Florence Chanut. «Injection : Comment articuler prévention, éducation et réduction des risques?» M me Florence Chanut Psychiatre Responsable du programme de psychiatrie des toxicomanies du Centre Hospitalier Universitaire de Montréal (CHUM) Professeur adjoint de clinique au département de psychiatrie

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral

Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral Résultats de l éducation thérapeutique dans l insuffisance cardiaque en milieu libéral Pierre Raphaël, Cédric Pariset Clinique Saint-Gatien, Tours La Baule, le 13 septembre 2012 Descriptif de notre pratique

Plus en détail

Les défis des clients hauts consommateurs de services

Les défis des clients hauts consommateurs de services Les défis des clients hauts consommateurs de services ALAIN PARADIS CHEF DE PROGRAMME DÉFI SANTÉ Anne-Marie Lauzon Infirmière clinicienne/ gestionnaire de cas Défi santé CSSS DES SOMMETS NOVEMBRE 2011

Plus en détail

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI

RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI RÔLE DU GESTIONNAIRE ET CHEF D ÉQUIPE SI GESTIONNAIRE SI CHEF D ÉQUIPE SI Vision et connaissance du modèle Vision et connaissance du modèle Établit la structure et la vision du programme en fonction des

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques

Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques Education Thérapeutique pour les patients coronariens et insuffisants cardiaques L expérience de l équipe de Rééducation cardiaque du C.H.U. de Nîmes Intervention du 22/03/2012 à la Réunion de l Association

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail