DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS"

Transcription

1 DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les évolutions de la profession infirmière. Il ne s agit pas d une prise de position de la direction des HUG

2 Infirmière de pratique avancée : définition Une infirmière spécialiste / experte est une infirmière diplômée d État ou certifiée qui a acquis les connaissances théoriques, le savoir-faire nécessaire aux prises de décisions complexes, de même que les compétences cliniques indispensables à la pratique avancée de son métier, pratique avancée dont les caractéristiques sont déterminées par le contexte dans lequel l infirmière sera autorisée à exercer. Une formation de base de niveau maîtrise est recommandée. Conseil International des Infirmières

3 Trois caractéristiques clefs 1. Expertise professionnelle: savoir approfondi dans un domaine spécifique des soins basé sur des données probantes et savoir-faire. 2. Elargissement: au-delà du rôle habituel ou traditionnel des infirmières 3. Progrès: Développement structuré des soins centré sur les besoins des patients pour améliorer les résultats. American Nurses Association ANA, 1995 Spirig & De Geest, 2004 Zürcher & Spirig, 2012

4 Critères primaires Critères primaires Formation universitaire post-grade Certification Pratique centrée sur le patient/ la famille Hamric, 2009

5 Deux rôles Infirmière praticienne avancée Soins directs et traitements à des patients présentant des problèmes de santé prévalents ou le suivi de personnes avec des maladies chroniques Forte collaboration avec les médecins Infirmière clinicienne spécialisée Soins directs à des patients présentant des situations complexes Soutien, coaching, conseils auprès des soignants Standard de soins ou guide de bonnes pratiques Agent de changement Développement des pratiques de soins

6 Elargissement des tâches vers des activités médicales: une réalité Prescription anticipée d imagerie aux urgences /Hôpital du Valais Dépistage du cancer de l utérus c/o la jeune femme «saine» /HUG

7 Délégation de tâches infirmière praticienne avancée Infirmière praticienne avancée = nouvelle profession Définition: Etendue des activités associées aux responsabilités professionnelles qui sont en accord avec la législation. Schober & Affara (2006) Advanced Nursing Practice, Blackwell. Page 26 Pas de régulation ou de définition de l étendue de pratique en Suisse

8 Pratique avancée définie dans la future loi sur les professions de la santé? Pour protéger le titre et réglementer la pratique: Inscription dans un registre professionnel Pratique clinique continue Un master en sciences infirmières Une formation continue Garantir la sécurité des patients Garantir la qualité des prestations

9 Deux rôles Infirmière praticienne avancée Soins directs et traitements à des patients présentant des problèmes de santé prévalents ou le suivi de personnes avec des maladies chroniques Forte collaboration avec les médecins Infirmière clinicienne spécialisée Soins directs à des patients présentant des situations complexes Soutien, coaching, conseils auprès des soignants Standard de soins ou guide de bonnes pratiques Agent de changement Développement des pratiques de soins

10 Infirmière clinicienne spécialisée Trois sphères d influences Patient/Client Soignants et pratique des soins Organisation et systèmes NACNS, 2004

11 DES EXEMPLES EN SUISSE

12 Combien 170 infirmières avec un master universitaire en soins infirmiers 19 infirmières avec un doctorat en soins infirmiers Estimation 2012, mjr

13 Où sont-elles? Institution de formation Hôpitaux EMS Soins à domicile

14 Que font-elles dans les soins? Développement des soins: promotion de la qualité, gestion de cas, adaptation des pratiques Développement de programmes de soins: Dépistage de la dénutrition Clinique d adhésion thérapeutique Gestion de la douleur Prévention, dépistage et traitement de l incontinence Prévention et dépistage de la confusion mentale L accueil en EMS..

15 C est du réel et concret Giovanna Jenni, MSN Soins Palliatifs en EMS Laupen Valérie Gardaz, MSN Soins Intensifs HUG Kétia Yves Alexandre, Frote, MSN MSN CHUV Soins Palliatif, CHUV Dunja Nicca, PhD Suivi des patients HIV HIV Basel

16 Offre d emploi pour une infirmière de pratique avancée

17 Une équipe dans un hôpital cantonal: Soleure 13 infirmières cliniciennes spécialisées avec un master Formation du personnel au niveau des soins Activités de soins directes auprès de patients complexes 25% Développement clinique: -Programme prévention des chutes -Prévention des conflits éthiques -Gestion de la douleur - Barandun Schäfer, et al. (2011). Pflege, 24(1), 7-14.

18 Conclusion La pratique infirmière avancée est centrée sur les soins au patient/famille. Elle implique: Une formation universitaire post-grade Pratique clinique experte dans un domaine Agent de changement C est déjà une réalité en Suisse

spécialités infirmières en France»

spécialités infirmières en France» «les nouveaux défis de santé : nécessité de l évolution des spécialités infirmières en France» Florence Ambrosino - Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins Séminaire

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE

DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE DEVELOPPEMENT D'UN MODELE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE POUR LA PRATIQUE INFIRMIERE AVANCEE Marie-José Roulin inf PhD, Directrice adjointe des soins Montserrat Castellsagne Perolini, inf, Spécialiste clinique

Plus en détail

mise en œuvre d un projet de préfiguration

mise en œuvre d un projet de préfiguration Infirmier clinicien spécialisé : mise en œuvre d un projet de préfiguration Ljiljana JOVIC, Inf. PhD., Directeur des soins Conseillère technique régionale ARS Ile-de-France, UMRS 1123 Inserm, Université

Plus en détail

*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière

*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière *Dans tout le document lire : infirmier/infirmière F L O R E N C E A M B R O S I N O, C É C I L E B A R R I È R E, G A L A D R I E L B O N N E L, C H R I S T O P H E D E B O U T, P A S C A L L A M B E

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS :

QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES SOINS : existe-t-il une spécificité oncologique? Sandy Decosterd, Infirmière spécialiste clinique en oncologie Marie-José Roulin, Directrice adjointe des soins LA SÉCURITÉ DES SOINS

Plus en détail

Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie

Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie SwissANP & ASDSI - 21.10 2011 Développement de la pratique infirmière avancée en Romandie H. Brioschi Levi, Directrice des soins CHUV F. Ninane, Directrice des soins DUMSC-PMU Plan de la présentation Contexte

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse

CURRICULUM VITAE. 2005-2007 Certificat de Formation continue en Education Thérapeutique du Patient à l Université de Genève - Suisse 1 CURRICULUM VITAE DONNEES PERSONNELLES Nom : WALGER Prénom : Olivier Adresse privée : Foyards 58 2300 La Chaux-de-Fonds Suisse Nationalité : Française. Titulaire d un permis C d établissement depuis 1992

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Valorisation économique des formations postgrades des professionnels de la santé relevant de la responsabilité de la Direction des soins

Valorisation économique des formations postgrades des professionnels de la santé relevant de la responsabilité de la Direction des soins Direction des soins Direction des ressources humaines Valorisation économique des formations postgrades des professionnels de la santé relevant de la responsabilité de la Direction des soins A. Formations

Plus en détail

TITRES PROFESSIONNELS PARTICULIERS ET QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES PARTICULIERES POUR LES PRATICIENS DE L ART INFIRMIER.

TITRES PROFESSIONNELS PARTICULIERS ET QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES PARTICULIERES POUR LES PRATICIENS DE L ART INFIRMIER. Cadre légal. TITRES PROFESSIONNELS PARTICULIERS ET QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES PARTICULIERES POUR LES PRATICIENS DE. 1) A.R. n 78, article 35ter : «Le Roi établit la liste des titres professionnels

Plus en détail

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11.

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11. XIIème congrès européen des Infirmiers-ères cliniciens-nes, Spécialistes cliniques, Clinicien-nes consultante, symposium no 4 Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation

Plus en détail

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS DOULEUR et SOINS INFIRMIERS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2015 Agir en tant que professionnel ressource dans le domaine de la prise en charge de la personne souffrant de douleur aiguë ou chronique,

Plus en détail

EVENEMENTS DATE LIEU Hypno café sur le thème de : «Hypnose Stress Post Traumatique» Vendredi 28 Février de 19H30 à 21H30 Frais d inscription : Hotel Club Val d Anfa Ain Diab - Casa Evelyne Josse Psychologue

Plus en détail

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers

Certificat universitaire de Clinique Soignante en Soins Infirmiers IPs Institut Perspective Soignante Pour une pratique porteuse de sens et respectueuse des personnes UCL Université Catholique de Louvain Unité des sciences hospitalières et médico-sociales Certificat universitaire

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

PARTIE 1: INFORMATIONS SUR LE COURS

PARTIE 1: INFORMATIONS SUR LE COURS PARTIE 1: INFORMATIONS SUR LE COURS Instructions indique qu une réponse autre qu une simple coche est requise indique qu une simple coche est requise. Sauf autre indication, cochez toutes les cases qui

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

qualité DES SOINS ET CONSEILS

qualité DES SOINS ET CONSEILS qualité DES SOINS ET CONSEILS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 Développer des compétences relatives à la qualité des soins et aux conseils Concept général Le CAS «Qualité des Soins et Conseils»

Plus en détail

Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP)

Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP) Information destinée aux soignants Equipe mobile antalgie et soins palliatifs (EMASP) Présentation de l'equipe Mobile A «La médecine et les soins palliatifs comprennent tous les traitements médicaux, les

Plus en détail

Un projet de réseau r communautaire d informatique médicale. Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005

Un projet de réseau r communautaire d informatique médicale. Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005 Un projet de réseau r communautaire d informatique d médicale Antoine Geissbuhler Fiesch,, le 2 septembre 2005 DE LA CONFUSION FUSION SEAU AU RÉSEAU DE LA CON AU Pourquoi «e-toile»? Complexité croissante

Plus en détail

Certificate of. Advanced Studies. S o i n s palliatifs

Certificate of. Advanced Studies. S o i n s palliatifs Certificate of Advanced Studies HES-SO en S o i n s palliatifs Le certificat d études avancées (CAS) en soins palliatifs offert par la Haute école de santé Arc en partenariat avec le Centre hospitalier

Plus en détail

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS Catherine Hoenger, Cheffe de projet COLLABORATION SOINS A DOMICILE ET EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS CONGRÈS SPITEX BIENNE 9 SEPTEMBRE

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés

Liste des éléments de données de la Base de données sur les infirmières et infirmiers réglementés septembre 2013 Liste des éléments de données de la infirmières et Les documents énumérés dans la présente liste ont été adaptés à partir du Dictionnaire des données et manuel de traitement de la 2013.

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type

Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type DOMAINE NIVEAU??? MENTION : Sante 4 Pages max par formation Voir Annexe 1 : Structuration de la mention Voir Annexe 2 : Objectifs scientifiques et pédagogiques de chacun des parcours type Voir Annexe 3

Plus en détail

Sollicitez l avis du Conseil d éthique clinique

Sollicitez l avis du Conseil d éthique clinique Conseil d éthique clinique (CEC) Que vous soyez soignant, patient ou proche, si vous êtes confronté à un problème éthique Sollicitez l avis du Conseil d éthique clinique Prestations proposées Consultation

Plus en détail

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie

Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie Programme de formation continue de la Société Suisse de Neurochirurgie (SSNC) pour les médecins ayant une activité professionnelle en neurochirurgie I. Principes Généraux Ce programme de formation continue

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE Pour faciliter la lecture de ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

Plus en détail

Art et techniques hypnotiques domaines santé & travail social Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016

Art et techniques hypnotiques domaines santé & travail social Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 Art et techniques hypnotiques domaines santé & travail social Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2016 Appliquer l art et les techniques hypnotiques dans une relation et un contexte professionnel.

Plus en détail

6 33-070 Infirmier-ère assistant-e, avec un certificat de capacité Croix-Rouge suisse (CC CRS) d'infirmier-ière-assistant-e de 2 ans

6 33-070 Infirmier-ère assistant-e, avec un certificat de capacité Croix-Rouge suisse (CC CRS) d'infirmier-ière-assistant-e de 2 ans Page 1 de 7 ANNEXE AUX DIRECTIVES D'APPLICATION EVALFRI POUR LES INSTITUTIONS DE SANTE, LES ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX ET LES INSTITUTIONS SPECIALISEES SUBVENTIONNEES FEVRIER 12 NO FONCTIONS MEDICALES

Plus en détail

L infirmière en Suisse. Sabine Guys Haute Ecole de Santé La Source HES SO SIDIIEF

L infirmière en Suisse. Sabine Guys Haute Ecole de Santé La Source HES SO SIDIIEF L infirmière en Suisse Sabine Guys Haute Ecole de Santé La Source HES SO SIDIIEF Plan de la présentation Présentation sommaire de la HES SO Évolution des programmes reflet de l évolution de la profession

Plus en détail

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER DSCSI- SY/GL/MB 1 I INTRODUCTION I 1 HISTOIRE Loi de 1978,

Plus en détail

Catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS) Version III.1.2-7 Juin 2004

Catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS) Version III.1.2-7 Juin 2004 Catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS) Version III.1.2-7 Juin 2004 ch-nmds_iii_1_2.xls Version III 23.09.2004 NURSING data : catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS)

Plus en détail

répondre aux nouvelles exigences mélioration de ses prestations adaptation uvelles fonctions elopper de nouvelles compétences tiques probantes

répondre aux nouvelles exigences mélioration de ses prestations adaptation uvelles fonctions elopper de nouvelles compétences tiques probantes FORMATIONS POSTGRADE 2015-2016 FORMATIONS CONTINUES COURTES 2015-2016 mélioration de ses prestations adaptation uvelles fonctions elopper de nouvelles compétences répondre aux nouvelles exigences tiques

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE. Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie

Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE. Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie Hospices cantonaux Centre Hospitalier Universitaire Vaudois DOSSIER DE PRESSE Création du Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie 1. Le Centre romand hospitalo-universitaire de neurochirurgie

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS)

DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) DISPOSITIONS PRATIQUES DE LA «CHARTE QUALITÉ-NUTRITION» EN MAISON DE REPOS (MR) ET MAISON DE REPOS ET DE SOINS (MRS) Critères pour la certification de maisons de repos porteuses du label régional «Qualité-Nutrition»,

Plus en détail

Formation interdisciplinaire à la pose de sonde d alimentationd

Formation interdisciplinaire à la pose de sonde d alimentationd Filière Nutrition et Diététique Formation interdisciplinaire à la pose de sonde d alimentationd 47ème journées de l AFDNl Reims 04.05. 06 juin 2009 Isabelle Bordier (Lausanne) - Jocelyne Depeyre (Genève)

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

a) le service médical pénitentiaire (rapport des Professeurs T.-W. Harding et H. Stalder de novembre 1999) ;

a) le service médical pénitentiaire (rapport des Professeurs T.-W. Harding et H. Stalder de novembre 1999) ; Nombre de pages: 1/6 vu les articles 29 et 30 du règlement sur le régime intérieur de la prison et le statut des personnes incarcérées du 30 septembre 1985 (F 1 50.04) : vu les articles 1, 2, 3, 11, 12

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPECIALISATION ANESTHESIOLOGIE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique (en anglais Master of

Plus en détail

Association suisse des services d aide et de soins à domicile

Association suisse des services d aide et de soins à domicile Association suisse des services d aide et de soins à domicile RECOMMANDATION Qualifications minimales du personnel infirmier et personnel d encadrement pour l activité dans l Aide et soins à domicile Selon

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Les compétences en soins palliatifs. Dr Claudia Gamondi Palmesino, Lugano Françoise Porchet, infirmière enseignante, Lausanne

Les compétences en soins palliatifs. Dr Claudia Gamondi Palmesino, Lugano Françoise Porchet, infirmière enseignante, Lausanne Les compétences en soins palliatifs Dr Claudia Gamondi Palmesino, Lugano Françoise Porchet, infirmière enseignante, Lausanne . besoin d aide à la maison discute du diagnostic vous savez de votre maladie?

Plus en détail

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous?

Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? Promouvoir l utilisation sécuritaire des médicaments Le bilan comparatif des médicaments (BCM): où en sommes-nous? My-Lan Pham-Dang, MSc. Formatrice ISMP Canada 10 juin 2010 Hôpital Général Juif Institute

Plus en détail

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique

Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Actualiser et rehausser la pratique infirmière en santé mentale via un club de lecture scientifique Dominique Boudreau, Inf. M. Sc., CSPSM(C) Conseillère en soins spécialisés, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL»

FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» FICHE DE POSTE «INFIRMIERE INFIRMIER DE SANTE AU TRAVAIL» Service de santé au travail INTER-ENTREPRISES - Rouen Rédactrices : Stéphanie BREAVOINE et Sandra CASTILLO Infirmières de santé au travail Fiche

Plus en détail

LE PASSAGE AUX HES DANS L HISTOIRE DE LA FORMATION DES PHYSIOTHÉRAPEUTES

LE PASSAGE AUX HES DANS L HISTOIRE DE LA FORMATION DES PHYSIOTHÉRAPEUTES LE PASSAGE AUX HES DANS L HISTOIRE DE LA FORMATION DES PHYSIOTHÉRAPEUTES Véronique Hasler Unité de recherche en santé, HESAV & Institut universitaire d histoire de la médecine et de la santé publique (IUHMSP),

Plus en détail

Fascicule n 5. Octobre 2003

Fascicule n 5. Octobre 2003 Fascicule n 5 L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Octobre 2003 L Osteopathe, Consultant de Premier Rang L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Pourquoi l ostéopathe est un consultant de premier rang?

Plus en détail

PHARMACIE. Horizon 2012. Études, post-formations et avenir professionnel

PHARMACIE. Horizon 2012. Études, post-formations et avenir professionnel PHARMACIE Horizon 2012 Études, post-formations et avenir professionnel Laedermann Yvan Pharmacien responsable Pharmacie Internationale Golaz Chemist Lausanne Études UNIL Lausanne, diplôme en 1999 Post-grade

Plus en détail

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires :

Les professions suivantes sont considérées comme professions de la santé non universitaires : Gesundheitsund Fürsorgedirektion des Kantons Bern Spitalamt Dienststelle Berufsbildung Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne Office des hôpitaux Service de la formation

Plus en détail

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE

SOINS DE PREMIÈRE LIGNE AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QUESTIONNAIRE PRÉPARATOIRE À LA VISITE D AGRÉMENT DU PROGRAMME SEPTEMBRE 2011 Ordre des infirmières

Plus en détail

Praticien Formateur HES-SO

Praticien Formateur HES-SO Praticiens formateurs du Département de santé mentale et de psychiatrie Pratique quotidienne Lieux de stages Contexte des lieux de stages Concepts théoriques et formations HES Liens utiles Praticien Formateur

Plus en détail

Congrès jubilaire Les 10 ans de la Fondation Suisse pour les Sciences infirmières

Congrès jubilaire Les 10 ans de la Fondation Suisse pour les Sciences infirmières Soins interprofessionnels pour un système de santé tourné vers l avenir Inscrivez-vous dès maintenant! Congrès jubilaire Les 10 ans de la Fondation Suisse pour les Sciences infirmières Le 16 octobre 2015

Plus en détail

DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE CONCERNANT LES CONDITIONS A REMPLIR PAR

DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE CONCERNANT LES CONDITIONS A REMPLIR PAR DIRECTIVES DU DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L ENERGIE CONCERNANT LES CONDITIONS A REMPLIR PAR LES ETABLISSEMENTS MEDICO-SOCIAUX POUR PERSONNES AGEES EN VUE DE L OBTENTION D UNE AUTORISATION

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA CONVENTION CONSTITUTIVE DU RESEAU ONCOLOGIQUE DE SUD-ALSACE - ROSA PRÉAMBULE L objet de la présente convention constitutive est de décrire l organisation, le fonctionnement et la démarche d évaluation

Plus en détail

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015

Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 Première journée scientifique des boursiers et chercheurs cliniciens Unité SOUTIEN SRAP-QUÉBEC 15 juin 2015 PARTENAIRES PRINCIPAUX Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) Ministère de la Santé

Plus en détail

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier

7 octobre 2014 Entretiens Jacques Cartier Le projet de formation «Partenaires, jusqu à la fin» Déterminer avec le patient et ses proches les objectifs de ses soins en contexte de maladie grave et de fin de vie 7 octobre 2014 Entretiens Jacques

Plus en détail

Santé mentale publique. F o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i

Santé mentale publique. F o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Santé mentale publique janvier 2015 janvier 2016 F o r m a t i o n m o d u l a i r e e n c o u r s d e m p l o i Direction Prof. Panteleimon

Plus en détail

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa L Examen clinique dans la pratique infirmière Clément Zappa Objectifs valoriser le rôle propre infirmier re-qualifier la définition du rôle propre infirmier et des compétences ou activités afférentes permettre

Plus en détail

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution

Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Rôle et place de l infirmière référente dans le suivi de la maladie de Parkinson à ses différents stades d évolution Cheffe de projet Brigitte itt Victor, infirmière iè responsable d unité, service de

Plus en détail

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE.

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE. C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste IDE.doc Association Diaconale Nord Alsace CSI WOERTH 10, rue de l église 67360 WOERTH

Plus en détail

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE

MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE MAÎTRISE UNIVERSITAIRE D ÉTUDES AVANCÉES EN MÉDECINE CLINIQUE SPÉCIALISATION CHIRURGIE PLASTIQUE ET RECONSTRUCTIVE 1. Objectifs généraux La Maîtrise universitaire d études avancées en médecine clinique,

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv

S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s. diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv S p é c i a l i s t e e n S o i n s p a l l i a t i f s diploma of advanced studies hes-so / supsi en collaboration avec le chuv Généralités Le Diplôme d Etudes Avancées (DAS) en soins palliatifs est offert

Plus en détail

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires

Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales dans les hôpitaux universitaires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Santé, éducation et sciences Définition d'un modèle de calcul du coût de la formation et de la recherche académiques médicales

Plus en détail

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ

Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ Information supplémentaire concernant l enregistrement du personnel - Synthèse et FAQ 1. Synthèse Objectif : du personnel EMPLOPER recenser le nombre d ETP (rémunérés et disponibles) et le nombre de personnes,

Plus en détail

Profil de Compétences Professionnelles Ostéopathie

Profil de Compétences Professionnelles Ostéopathie ProfildeCompétencesProfessionnellesOstéopathie Document Documentdediscussionavecl intentiond obtenirunconsensus approuvée par la Chambre ostéopathie le 12-06-2012 (11 votes pour - pas de votes contre -

Plus en détail

Sexologie clinique. décembre 2009 septembre 2011. Certificat de formation continue I Certificate of Advanced Studies

Sexologie clinique. décembre 2009 septembre 2011. Certificat de formation continue I Certificate of Advanced Studies Certificat de formation continue I Certificate of Advanced Studies Sexologie clinique décembre 2009 septembre 2011 Faculté de médecine Faculté des lettres Faculté de psychologie et des sciences de l éducation

Plus en détail

DOSSIER ELECTRONIQUE DU PATIENT Projet Infomed

DOSSIER ELECTRONIQUE DU PATIENT Projet Infomed DOSSIER ELECTRONIQUE DU PATIENT Projet Infomed Esther Waeber-Kalbermatten, conseillère d Etat Professeur Philippe Wieser, EPFL Dr Alex Gnaegi, chef du Projet Infomed Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERNATIONALE EN SANTÉ MENTALE LE PATIENT-FAMILLE, PARTENAIRE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE

CONFÉRENCE INTERNATIONALE EN SANTÉ MENTALE LE PATIENT-FAMILLE, PARTENAIRE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE N O AGRÉMENT FORMATION CONTINUE : 11 75 34 103 75 Organisée en collaboration avec : LE PATIENT-FAMILLE, PARTENAIRE DE SOINS EN SANTÉ MENTALE HORAIRE ET LIEU Le mardi 29 avril 2014 - de 8 h 30 à 16 h 15

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS)

Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS) Maîtrise universitaire d études avancées en pharmacie hospitalière / Master of Advanced Studies in hospital pharmacy (MAS) RÈGLEMENT Article 1 Objet 1. Les Universités de Genève et Lausanne (ci-après «les

Plus en détail

Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1

Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1 Annexe IV: Allocation des fonctions du personnel 1 Fonction Code 2 Formations: Médecins Chef de service 1 - Domaine des hautes écoles Selon la structure hiérarchique interne. Médecin cadre 2 - Domaine

Plus en détail

Master 215. Mast e r pr of e s s ionne l 2èm e a n n é e d e l a m e n t i o n É c o n o m i e. Ma st er 2 1 5

Master 215. Mast e r pr of e s s ionne l 2èm e a n n é e d e l a m e n t i o n É c o n o m i e. Ma st er 2 1 5 Master 215 Éco n om ie e t G e s t i o n d e s o r gani sat i o ns médi co - so cia les Mast e r pr of e s s ionne l 2èm e a n n é e d e l a m e n t i o n É c o n o m i e et g e s tion de s s y s tè mes

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

AOÛT 2012 11_INT_603 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT

AOÛT 2012 11_INT_603 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AOÛT 2012 11_INT_603 RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT à l'interpellation Jacques-André Haury sur la responsabilité civile des infirmières et infirmiers engagés au triage des urgences au CHUV Rappel de l'interpellation

Plus en détail

Devenir acteur de santé

Devenir acteur de santé de cadres de santé d ambulanciers d auxiliaires de puériculture école d infirmiers de bloc opératoire des aides-soignants école d infirmiers anesthésistes Les écoles et instituts de formation aux professions

Plus en détail

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES C.PIEL T.CHERFAOUI CARHAIX 18 MARS 2008 INTRODUCTION La médecine d urgence est reconnue comme spécialité depuis 2004 Les

Plus en détail

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf.,

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

LES DOULEURS CHRONIQUES DANS LES EMS EN VALAIS:

LES DOULEURS CHRONIQUES DANS LES EMS EN VALAIS: LES DOULEURS CHRONIQUES DANS LES EMS EN VALAIS: PREVALENCE ET PRISE EN CHARGE H. VERLOO INSTITUT UNIVERSITAIRE KURT BOSCH SION CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA 14 juin 2007 Plan de présentation Motivation

Plus en détail