Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool"

Transcription

1 Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé

2 Un constat : répartition inégale du tabagisme au sein de la population Recul du tabagisme en Suisse depuis 2001 Population avec bas statut socio-économique Baisse plus tardive Tabagisme quotidien plus fréquent : 25% versus 16% parmi les hommes ayant une formation supérieure (Keller, R., et al. 2012) (Monitorage suisse de addiction 2012)

3 Poor more likely to smoke and less likely to quit (Dobson, R. 2004) Vulnérabilité sociale (précarité socio-économique, ) Vulnérabilité médicale Tabagisme Comportement-s à risque Prévalence Initiation + précoce Dépendance Taux de sevrage Exposition à la fumée passive (OMS, 2010) maladie chronique Vulnérabilité clinique (risque d inadéquation du traitement, de l orientation, du suivi, de la prévention) (Adapté de : Bodenmann, P., Wolff, H., & Madrid, C. 2009)

4 Une différenciation sociale persistante et croissante % de fumeurs parmi les chômeurs 44% de fumeurs parmi les chômeurs 36% de fumeurs parmi les cadres 28% de fumeurs parmi les cadres Intensification des efforts de prévention P. Peretti-Watel, Inserm/MESR / Conférence nationale sur la promotion de la santé. Lausanne. 30 janvier 2014.

5 Un défi : élaborer des actions ciblées pour contribuer à réduire les inégalités «[ ] un des effets inattendus des interventions qui visent à accroître la santé de l ensemble de la population serait de creuser les écarts existants entre les groupes sociaux qui jouissent d une meilleure santé et ceux qui accusent un déficit sanitaire» Potvin, L., Moquet, M.-J., & Jones, C. (dir.) (2010). Réduire les inégalités sociales en santé. Saint-Denis : INPES, coll. Santé en action)

6 Une stratégie d intervention : aborder le tabagisme via d autres problèmes de santé Complexité des situations de vie nécessitant une approche plus globale, pluri thématique Thématiser uniquement le tabagisme peut être perçu comme frontal et stigmatisant Pertinence d aborder les personnes présentant des problèmes de santé associés au tabagisme (par ex. santé bucco-dentaire)

7 Proportion de fumeurs plus élevée parmi les personnes ayant une consommation d alcool à risque ; fumeurs plus à risque d avoir une consommation d alcool problématique (Monitorage suisse des addcitons, 2012) Un public cible : les consommateurs d alcool, vulnérables au tabagisme Patients en traitement pour une dépendance à l alcool meurent plus souvent de maladies liées au tabac (Hurt, R. D., Offord, K. P., Croghan, I. T., et al., 1996) Chances d arrêt du tabac similaires entre fumeurs avec ou sans antécédents de problème d alcool (Hughes, J. R., & Kalman, D., 2006)

8 Un arrêt des deux consommations est possible : l arrêt du tabac lors d un traitement pour problème d alcool ne menace pas le sevrage de l alcool (Prochaska, J. J., Delucchi, K., & Hall, S. M., 2004) Tabagisme encore peu prise en compte dans les lieux spécialisés en addiction (GREA-Fachverbandsucht, 2012) Importance que la question du tabagisme soit abordée dans les centres de traitement d alcoologie

9 Un projet pilote : intervention à l Unité hospitalière d alcoologie Tamaris

10 Sept Tabacologie PMU et CIPRET-Vaud contactés par le Service d alcoologie du CHUV Développement d un concept d intervention pour l Unité hospitalière d'alcoologie Tamaris Objectifs Approfondir les connaissances en tabacologie de l équipe soignante Dispenser des informations sur le tabac aux patients

11 Mars 2012 Atelier de formation interactif pour les professionnels (Tabacologie, PMU) Mars - Déc Séances d information/sensibilisation «Le tabac en questions» auprès des patients (CIPRET-Vaud) Contenu Généralités sur le tabagisme Connaissances actuelles sur l arrêt du tabac lors de sevrage d alcool Traitements pharmacologiques 19 séances patients 1h/2 semaines Dans colloque obligatoire Discussion + Brochure Evaluation Evaluation

12 Volet formation des professionnels Constats Bilan Réponse à un besoin d équipe Demande que l offre soit régulièrement dispensée Crainte que les activités d info/sensibilisation auprès des patients créent des attentes difficiles à satisfaire Volet information/sensibilisation des patients Sensibilisation au tabac et aux bénéfices de l arrêt dans une proportion supérieure à celle imaginée Déroulement des séances dans une ambiance positive, motivation, échange, partage Question du tabagisme et/ou de l arrêt du tabac davantage abordée entre l équipe soignante et les patients Suite en cours de réflexion

13 Un développement dans le cadre du Programme vaudois de prévention du tabagisme

14 Projet «Aborder le tabagisme via d autres problèmes de santé : Alcool But Tabac» Améliorer la prise en compte du tabagisme dans le domaine de l alcoologie en aidant les professionnels à aborder plus confortablement la question du tabagisme avec les patients/résidents en adoptant une approche de santé globale en impliquant de manière active les professionnels du domaine de l alcoologie

15 Groupes cibles et objectifs Professionnels accompagnant des personnes présentant un tabagisme et une consommation problématique d alcool sont informés et sensibilisés aux liens entre les deux consommations et outillés pour aborder la question dans leur pratique. Personnes présentant un tabagisme et une consommation problématique d alcool sont informées et sensibilisées aux liens entre tabac et alcool. Les personnes intéressées ont accès à une aide à l arrêt du tabac spécifique et adaptée à leur problématique.

16 Activités prévues Evaluation de l action Evaluation des besoins des professionnels en termes de connaissances et d outils sur le tabagisme Institutions du domaine de l alcoologie (lieux de traitement) Mise sur pied d activité-s d information et de sensibilisation spécifiques auprès de professionnels selon les besoins identifiés (matériel, ateliers) Mise sur pied d activité-s d information et de sensibilisation spécifiques auprès des patients/résidents (matériel, ateliers) Evaluation des besoins des patients/résidents en matière de tabagisme

17 Responsabilité CIPRET-Vaud Collaborations PMU tabacologie Service d alcoologie du CHUV Institutions du domaine de l alcoologie (lieux de traitement, prévention?) Groupement romand d études des addictions (GREA)

18 Evaluation Auto-évaluation annuelle (chargée de projet) Evaluation externe (IUMSP Institut universitaire de médecine sociale et préventive) Transfert d expérience et de savoirs (évaluation intercantonale des Programmes cantonaux de prévention du tabagisme)

19 Merci de votre attention

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

Projet «Pharmacie vivre sans tabac»

Projet «Pharmacie vivre sans tabac» Projet «Pharmacie vivre sans tabac» Programme national d arrêt du tabagisme www.apotheken-raucherberatung.ch Présentation Programme national d arrêt du tabagisme Projet «Pharmacie vivre sans tabac» Résultats

Plus en détail

PAPRICA Petite enfance

PAPRICA Petite enfance PAPRICA PETITE ENFANCE PHYSICAL ACTIVITY PROMOTION IN PRIMARY CARE PAPRICA Petite enfance Concept de formation La sédentarité du jeune enfant augmente de manière inquiétante. Or, la promotion du mouvement

Plus en détail

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Dr Blanquet M, Pr Gerbaud L, Mme Leger S, Dr Perthus I, Dr Laurichesse H, Pr Sauvan

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Qui sont les utilisateurs de la cigarette électronique, et quelles modifications

Plus en détail

Politique vaudoise Vieillissement et Santé. Colloque V&S 11.06.13. Vieillissement et Santé -1- Une politique cantonale

Politique vaudoise Vieillissement et Santé. Colloque V&S 11.06.13. Vieillissement et Santé -1- Une politique cantonale Politique vaudoise Vieillissement et Santé Colloque V&S 11.06.13-1- Une politique cantonale Politique cantonale Vieillissement et Santé DÉROULEMENT DE LA MATINÉE 9h30 : Mot de bienvenue M. Patrick Beetschen

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : ASSOCIATION NATIONALE DE PREVENTION EN ALCOOLOGIE ET ADDICTOLOGIE. Coordonnées

Plus en détail

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Juin 24 I. INTRODUCTION L objectif est d améliorer le repérage

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE

Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Bilan d une action de prévention et de suivi des caries dentaires dans les écoles en Zone Urbaine Sensible (ZUS) de Grenoble FRANCE Dr Simone BOUSSUGES médecin conseiller technique Christiane BRUN assistante

Plus en détail

TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC

TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC TABAC ET ALCOOL INFORMATIONS, CONSEILS ET AIDES À L ARRÊT DU TABAC TABAC ET ALCOOL QUELS SONT LES LIENS ENTRE CES DEUX CONSOMMATIONS? La consommation de tabac et la consommation problématique d alcool

Plus en détail

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Tabac info service Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Laetitia CHAREYRE Responsable du département Téléphonie

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

Le réseau fribourgeois du jeu excessif

Le réseau fribourgeois du jeu excessif Le réseau fribourgeois du jeu excessif Prévention REPER Téléphone : +41 26 322 40 00 Adresse postale : Route du Jura 29 1700 Fribourg projets@reper-fr.ch Description : En réponse aux risques que présentent

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

Atelier 2: Formation des professionnels au travail avec interprète: nécessités et stratégies

Atelier 2: Formation des professionnels au travail avec interprète: nécessités et stratégies Atelier 2: Formation des professionnels au travail avec interprète: nécessités et stratégies Patricia Hudelson Orest Weber Lausanne, 30 septembre 2010 Contexte 25 services professionnels d interprétariat

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE

MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE MIEUX PRENDRE EN COMPTE LE TABAC DANS LES CONSULTATIONS JEUNES CONSOMMATEURS (CJC): LE PROJET D UN KIT PRATIQUE Colloque «Vers un monde sans tabac» 29 mai 2015 Ministère des Affaires sociales, de la Santé

Plus en détail

Intégration dans le Programme cantonal vaudois de projets de prévention menés conjointement dans plusieurs cantons

Intégration dans le Programme cantonal vaudois de projets de prévention menés conjointement dans plusieurs cantons Ligue pulmonaire vaudoise Thérapies. Prévention. Conseil social 1 Intégration dans le Programme cantonal vaudois de projets de prévention menés conjointement dans plusieurs cantons Grégoire Vittoz Responsable

Plus en détail

L Observatoire valaisan de la santé: un outil intégratif de surveillance sanitaire

L Observatoire valaisan de la santé: un outil intégratif de surveillance sanitaire L Observatoire valaisan de la santé: un outil intégratif de surveillance sanitaire Luc Fornerod 1, Dr Georges Dupuis 2, Dr Arnaud Chiolero 1,3 1)Observatoire Valaisan de la santé; 2) Service de la santé

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE 1/ UNE PRÉSENTATION DES OBJECTIFS PRÉCIS DE FORMATION : Objectifs généraux : 5 Réduire la mortalité et la morbidité des maladies liées

Plus en détail

Consultation travail et souffrance Suisse romande (IST Lausanne) Place et enjeux

Consultation travail et souffrance Suisse romande (IST Lausanne) Place et enjeux 1 04.06.2015 Consultation travail et souffrance Suisse romande (IST Lausanne) Place et enjeux C Barlet-Ghaleb 1, D Grolimund Berset 1, P Krief 1, F Schneeberger 2, Ch Besse 2, S Quarroz 3, R Studer 3,

Plus en détail

Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud

Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud 2 ème rencontre du Réseau Santé Psychique Suisse Transformer le plomb en or: l alchimie de la psychiatrie communautaire dans le canton de Vaud Charles Bonsack SFr. 4'500'000.00 SFr. 4'000'000.00 SFr. 3'500'000.00

Plus en détail

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Symposium Plan cancer Bruxelles, 26 novembre 2012 Catherine Morin, responsable du suivi du Plan cancer - INCa Sommaire de la présentation

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010

BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010 BRIANÇON VILLE - SANTÉ OMS Mai 2010 BRIANÇON LA VILLE QUI GRIMPE BRIANÇON BRIANÇON VILLE-SANTE OMS LES DETERMINANTS SOCIAUX DE LA SANTÉ BRIANÇON VILLE-SANTE OMS La santé concerne les soignants mais aussi

Plus en détail

Programme de prévention du jeu excessif en Valais. Groupe de pilotage CAP LVT Jean-Daniel Barman, directeur CAP LVT 21 février 2008 Sion

Programme de prévention du jeu excessif en Valais. Groupe de pilotage CAP LVT Jean-Daniel Barman, directeur CAP LVT 21 février 2008 Sion Programme de prévention du jeu excessif en Valais Groupe de pilotage CAP LVT Jean-Daniel Barman, directeur CAP LVT 21 février 2008 Sion Exposé introductif Radiographie rapide du phénomène Données épidémiologiques

Plus en détail

Programme cantonal «Ça marche!»: Introduction bilan et avenir et présentation de la journée

Programme cantonal «Ça marche!»: Introduction bilan et avenir et présentation de la journée Titre Programme cantonal «Ça marche!»: Introduction bilan et avenir et présentation de la journée Franco Genovese Alexia Fournier, Responsable communication du programme cantonal «Ça marche!» Responsable

Plus en détail

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013

Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Objectiver les inégalités sociales et territoriales de santé 13ème colloque national des ORS Bordeaux, 4 avril 2013 Dr Patricia Saraux-Salaün Xavier Samson Mission santé publique, Ville de Nantes Dr Anne

Plus en détail

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique

Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Santé des soignants - Qualité des soins - Performance économique Entreprise labellisée Formation Encadrer et manager en milieu de santé 1 Le contexte hospitalier Contraintes Santé et sécurité des salariés

Plus en détail

LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE

LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE LES TRANSFORMATIONS OCCASIONNÉES PAR L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE AU SEIN D UNE ÉQUIPE Equipe du Service de Néphrologie Dialyse Centre Hospitalier Métropole Savoie Chambéry Stéphane BALLY, praticien hospitalier

Plus en détail

Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud

Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud Interdiction de vente de tabac aux mineurs dans le canton de Vaud Etat de l application et recommandations Lausanne, avril 2012 Myriam Pasche Béatrice Salla Audrey Delmonico Un programme des TABLE DES

Plus en détail

OCTOBRE 2003. Partenaire. Les pratiques de. l aide à l arrêt du tabagisme par les médecins généralistes. en région Rhône-Alpes.

OCTOBRE 2003. Partenaire. Les pratiques de. l aide à l arrêt du tabagisme par les médecins généralistes. en région Rhône-Alpes. OCTOBRE 2003 Partenaire Les pratiques de l aide à l arrêt du tabagisme par les médecins généralistes Financement en région Rhône-Alpes Introduction Dans le cadre de ses missions de prévention du tabagisme,

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. Tabac-info-service.fr SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. TABAC-INFO-SERVICE.FR http://www.tabac-info-service.fr/ Site du Ministère de la Santé et de l Inpes (Institut national de prévention et d

Plus en détail

LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES

LES ACTIONS PREVENTION-SANTÉ EN ENTREPRISES Aujourd hui, pour une entreprise «responsable», la santé de tous ses collaborateurs présente un enjeu primordial. Pour la bonne marche de l entreprise, il est évident que des salariés en meilleure santé

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Agence Weber Shandwick : Lise Ardhuin Tel : 01 47 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 CONTACTS

Plus en détail

Compétences en santé. Enjeux pour la promotion de la santé. Catherine Favre Kruit Promotion Santé Suisse ScienceComm 12, Rapperswil, 27 septembre 2012

Compétences en santé. Enjeux pour la promotion de la santé. Catherine Favre Kruit Promotion Santé Suisse ScienceComm 12, Rapperswil, 27 septembre 2012 Compétences en santé Enjeux pour la promotion de la santé Catherine Favre Kruit Promotion Santé Suisse ScienceComm 12, Rapperswil, 27 septembre 2012 1 Compétences en santé Définition et dimension des compétences

Plus en détail

GUIDE CONCERNANT L USAGE DE SUBSTANCES PSYCHOACTIVES DURANT LA GROSSESSE

GUIDE CONCERNANT L USAGE DE SUBSTANCES PSYCHOACTIVES DURANT LA GROSSESSE GUIDE CONCERNANT L USAGE DE SUBSTANCES PSYCHOACTIVES DURANT LA GROSSESSE DOSSIER DE PRESSE POURQUOI CET OUVRAGE? Les risques encourus par l usage de substances psychoactives chez la femme enceinte sont

Plus en détail

Le coût humain des maladies chroniques

Le coût humain des maladies chroniques Annexe 1 Le coût humain des maladies chroniques «3four50», trois chiffres, un message simple et puissant qui met en lumière un des principaux enjeux sanitaires de notre époque. Elaborée par l Oxford Health

Plus en détail

COMMENT ABORDER LA QUESTION?

COMMENT ABORDER LA QUESTION? TABAC ET ALCOOL COMMENT ABORDER LA QUESTION? UN GUIDE À L INTENTION DES PROFESSIONNELS POURQUOI ABORDER LA QUESTION DU TABAC EN PRATIQUE? Dans une approche de santé globale, il est important de prendre

Plus en détail

Défi addictions. Fondements d une approche durable de la politique des addictions en Suisse Résumé

Défi addictions. Fondements d une approche durable de la politique des addictions en Suisse Résumé Fondements d une approche durable de la politique des addictions en Suisse Résumé de la dépendance du statut légal des substances psychoactives de la responsabilité individuelle de la protection de la

Plus en détail

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en

prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Prev e -addi d ct t t e t en Introduction Programme d éducation pour la santé, de prévention et de sensibilisation sur le thème des addictions Programme destiné à développer la prévention auprès des jeunes scolarisées, réduire les

Plus en détail

A propos de la relance de la lutte contre la tabagisme Loi, réglementation, normes : outils de régulation

A propos de la relance de la lutte contre la tabagisme Loi, réglementation, normes : outils de régulation Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Département de biostatistiques, santé publique et information médicale A propos de la relance de la lutte contre la tabagisme Loi, réglementation, normes : outils de

Plus en détail

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures

Passeport. Pôle Addictions. et Précarité. Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Pôle Addictions et Précarité Passeport Au sommaire Présentation du pôle Consultation Hospitalisation Accès aux structures Centre Hospitalier Guillaume Régnier www.ch-guillaumeregnier.fr POLE ADDICTIONS

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Recherches clinique et psychologique sur l addiction à l alcool de l'université Montpellier 1 mars 2008 Section des Unités

Plus en détail

La cigarette électronique : données d usage en France

La cigarette électronique : données d usage en France Aurélie Lermenier- Jeannet La cigarette électronique : données d usage en France 9 mai 2016 w w w. o f d t. f r 1. État des lieux des usages chez les adolescents : un risque d initiation au tabac? 2. État

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Projet pilote de détection et d intervention précoces dans le champ scolaire et de la formation en Suisse

Projet pilote de détection et d intervention précoces dans le champ scolaire et de la formation en Suisse Projet pilote de détection et d intervention précoces dans le champ scolaire et de la formation en Suisse Marie-Claire Rey-Baeriswyl, professeure Karin Zürcher, collaboratrice scientifique Haute école

Plus en détail

Le Système d information en santé, travail et environnement Provence Alpes Côte d Azur SISTEPACA

Le Système d information en santé, travail et environnement Provence Alpes Côte d Azur SISTEPACA Le Système d information en santé, travail et environnement Provence Alpes Côte d Azur SISTEPACA CRES, le 3 décembre 2015 Dr S Nunes Arnaud Plan L ORS PACA Le SISTEPACA : Présentation Le site www.sistepaca.org

Plus en détail

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé

L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé L enjeu de la reconnaissance des pharmaciens comme éducateur de santé 3 e conférence sur les traitements de la dépendance aux opioïdes Genève, 19 octobre 2012 Nicolas Bonnet, directeur du Respadd Anne

Plus en détail

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention conduites addictives Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre santé Tabac, alcool, drogues La dernière décennie a marqué une

Plus en détail

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien

Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Éducation thérapeutique du patient Rôle du pharmacien Fabienne BLANCHET La Baule - 12 octobre 2010 1 L éducation thérapeutique du patient «Selon l OMS, l éducation thérapeutique du patient vise à aider

Plus en détail

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Présentation lors du congrès «Pour un bon développement! Nouvelles approches en prévention pour enfants, jeunes et familles» 30

Plus en détail

Consultation de tabacologie pour les patients et les personnels d un hôpital psychiatrique

Consultation de tabacologie pour les patients et les personnels d un hôpital psychiatrique Consultation de tabacologie pour les patients et les personnels d un hôpital psychiatrique Didier Touzeau Pôle addictions Groupe Hospitalier Paul Guiraud Le fumeur en difficulté? La Loi interdit de fumer

Plus en détail

Tabac Alcool - Cancer

Tabac Alcool - Cancer Tabac Alcool - Cancer Relation soignant-soigné Dr Lila Simon-Rendu Médecin coordonateur du réseau Oncovannes Médecin en oncologie médicale CHBA (Ex-Tabacologue - CHU de Nantes) Avec la collaboration du

Plus en détail

04.12.2014 /////// LE TABAC: UN PRODUIT PAS COMME LES AUTRES. Stratégies de l industrie du tabac pour séduire les jeunes en Suisse romande

04.12.2014 /////// LE TABAC: UN PRODUIT PAS COMME LES AUTRES. Stratégies de l industrie du tabac pour séduire les jeunes en Suisse romande /////// LE TABAC: UN PRODUIT PAS COMME LES AUTRES OBSERVATOIRE DES STRATÉGIES POUR LES PRODUITS DU TABAC EN SUISSE ROMANDE, 2013-2014 Stratégies de l industrie du tabac pour séduire les jeunes en Suisse

Plus en détail

Ça marche! Bouger plus, manger mieux. Présentation du programme cantonal, Conférence de presse du 21 avril 2008

Ça marche! Bouger plus, manger mieux. Présentation du programme cantonal, Conférence de presse du 21 avril 2008 Ça marche! Bouger plus, manger mieux Présentation du programme cantonal, Conférence de presse du 21 avril 2008 Le contexte du programme cantonal Pierre-Yves Maillard, Chef du département de la santé Image:

Plus en détail

La pratique infirmière en diabétologie en Suisse

La pratique infirmière en diabétologie en Suisse 3ème Séminaire européen du SIDIIEF «Les maladies chroniques : Formation, recherche et leadership clinique en soins infirmiers» 26 mars 2015 Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Lausanne, Suisse

Plus en détail

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais)

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) MEDECINS DU MONDE FRANCE recherche Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) Médecins du Monde, association médicale militante

Plus en détail

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl.

IREPS Pays de la Loire POLE SARTHE. 84-100 rue du miroir 72100 Le Mans. Tel 02 43 78 25 06 fax 02 43 78 21 46. Email: ireps72@irepspdl. Renforcer les compétences psychosociales des enfants et adolescents. Repères pour démarrer un projet Pour tous renseignements concernant le programme MAGALI SEGRETAIN msegretain@irepspdl.org Pour les inscriptions

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

CHUV CFMJ CJE CAS CoRoMA CLASS CRLJ CSM DLE DP-CHUV DUMSC DSAS Vaud EESP FORDD GFD-EWS GREA GRSA

CHUV CFMJ CJE CAS CoRoMA CLASS CRLJ CSM DLE DP-CHUV DUMSC DSAS Vaud EESP FORDD GFD-EWS GREA GRSA ÉLÉMENTS DE PLANIFIC ATION STRATÉGIQUE Période 2010-2015 Liste des abréviations courantes CHUV CFMJ CJE CAS CoRoMA CLASS CRLJ CSM DLE DP-CHUV DUMSC DSAS Vaud EESP FORDD GFD-EWS GREA GRSA GRSP HES HUG IMSP

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010

Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais. : première étape vers une démarche territoriale de santé. Mai 2010 Diagnostic santé du Pays Charolais-Brionnais : première étape vers une démarche territoriale de santé Mai 2010 Sommaire La méthodologie Les caractéristiques des acteurs interrogés Les problématiques pointées

Plus en détail

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Résumé des résultats mai 2013 Depuis 2009, le CIPRET Fribourg

Plus en détail

Le coût social du jeu excessif

Le coût social du jeu excessif Le coût social du jeu excessif Jeu et précarité Programme intercantonal de lutte contre la dépendance au jeu Claude Jeanrenaud Dimitri Kohler Institut de recherches économiques Université de Neuchâtel

Plus en détail

Dr Souhaïl Latrèche Médecin scolaire, directeur Centre desantéscolaire Ville de la Chaux de Fonds Suisse

Dr Souhaïl Latrèche Médecin scolaire, directeur Centre desantéscolaire Ville de la Chaux de Fonds Suisse Cette présentation a été effectuée le 29 novembre 2011, au cours de la Rencontre internationale La prochaine décennie pour les écoles favorisant la santé, le bien être et la réussite éducative dans le

Plus en détail

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM

Internet et promotion de la santé. Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Internet et promotion de la santé Lise Renaud, Ph.D. Directrice de COMSANTE, UQAM Plan Moyen incontournable : information et comportement Facteurs favorisant l utilisation d Internet Efficacité des interventions

Plus en détail

Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle Martineau, Directrice médicale, EVEA (85) Cécile Bettendorff, Fédération Addiction

Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle Martineau, Directrice médicale, EVEA (85) Cécile Bettendorff, Fédération Addiction Comment aborder la question des consommations de substances psychoactives? Un conseil de posture et des outils pour l acteur de premier recours Dominique Jourdain de Muizon, médecin généraliste (02) Isabelle

Plus en détail

Journée nationale de prévention

Journée nationale de prévention L institut BVA a fait le choix de ne procéder à aucun redressement pour redonner aux quotas croisés leur poids réel (Paris/ Province, taille des entreprises). Ces différentes options méthodologiques posent

Plus en détail

Expériences du Service de gestion de dettes et désendettement de Caritas Fribourg

Expériences du Service de gestion de dettes et désendettement de Caritas Fribourg Table ronde L endettement des jeunes en pratiques : sensibilisation et intervention Expériences du Service de gestion de dettes et désendettement de Caritas Fribourg Nicolas von Muhlenen Carrel Assistant

Plus en détail

JOURNÉES D ÉCHANGES FRANCO-SUISSES

JOURNÉES D ÉCHANGES FRANCO-SUISSES JOURNÉES D ÉCHANGES FRANCO-SUISSES Atelier 4 - Accompagnement individuel Mardi 5 février 2013 Genève Dominique Conant CENEA Fondation Neuchâtel Addictions Alcochoix + Le choix de la modération Un programme

Plus en détail

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire

Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Programme d aide à l arrêt du tabac chez la femme enceinte et son partenaire Fares asbl Service Prévention Tabac Vlaams Vereniging voor respiratoire gezondheidszorg en Tuberculosebestrijding Rue de la

Plus en détail

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire

Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Projet de prise en charge globale du VIH et de la tuberculose dans les prisons en Côte d Ivoire Nathalie Cartier, Program manager 27/10/2015 1 Présentation d Expertise France Opérateur publiquede référence

Plus en détail

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers

Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers Construction d une méthode pour accompagner les publics en situation de précarité vers le dépistage organisé des cancers FORMADOC 2- Loire 2011-2012 Julie Kalecinski Vanessa Dutertre Franck Chauvin Centre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Fondation contre le Cancer Chaussée de Louvain 479 1030 Bruxelles 02/743 45 75 (communication)

COMMUNIQUE DE PRESSE Fondation contre le Cancer Chaussée de Louvain 479 1030 Bruxelles 02/743 45 75 (communication) LES ENCOURAGEMENTS DES MEDECINS SONT IMPORTANTS POUR AIDER LES PERSONNES SOUHAITANT ARRETER DE FUMER Les médecins parlent spontanément de l'arrêt tabagique à 30% de leurs patients fumeurs. 4% des fumeurs

Plus en détail

Action CCMSA/Solidel. «Santé en ESAT»

Action CCMSA/Solidel. «Santé en ESAT» Action CCMSA/Solidel «Santé en ESAT» Contexte La santé des personnes en situation de handicap psychique et mental Bien qu il soit constaté une augmentation de l espérance de vie de la population handicapée,

Plus en détail

Certificate of. Advanced Studies. S o i n s palliatifs

Certificate of. Advanced Studies. S o i n s palliatifs Certificate of Advanced Studies HES-SO en S o i n s palliatifs Le certificat d études avancées (CAS) en soins palliatifs offert par la Haute école de santé Arc en partenariat avec le Centre hospitalier

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines de système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières(rh4) Personne

Plus en détail

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN

LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN LES ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES ET LA PRISE EN CHARGE DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT EN SURPOIDS ET OBÈSES DANS LE CADRE DE L'UNITÉ D'OBÉSITÉ PÉDIATRIQUE HEL - CHUV Alexandra Balz Intervenante en activités

Plus en détail

La santé de votre entreprise

La santé de votre entreprise Care Management La santé de votre entreprise Simplement Einfach Notre philosophie du Care Management Chez GENERALI, nous apportons un soin tout particulier aux assurances de personnes. Parce que les collaborateurs

Plus en détail

Animatrices. Faire passer le message Webinaire public sur la santé mentale en milieu de travail 9/5/2013. Chris MacDonald. Alida Fallavollita, CRHA

Animatrices. Faire passer le message Webinaire public sur la santé mentale en milieu de travail 9/5/2013. Chris MacDonald. Alida Fallavollita, CRHA Faire passer le message Webinaire public sur la santé mentale en milieu de travail Chris MacDonald Financière Manuvie Alida Fallavollita, CRHA Samantha Kolapak, MPP Bell Canada Commission de la santé mentale

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO

GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO GROUPE DE TRAVAIL ADDICT INFO Origine du Groupe Addict info 2006 Groupe de travail sur l alcool Aptitude médicale et alcool Avec des médecins du travail 2007 Groupe de travail sur les addictions Aptitude

Plus en détail

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron Contexte 1. La commune de Bron : 39 000 habitants 2 quartiers ZUS Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre 6 000 9 500 39 000 d habitants Plus

Plus en détail

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des

Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des Flash diffusion «Spécial Journée Mondiale sans Tabac» Thème 2015 : éliminer le commerce illicite des produits du tabac Chaque année, le 31 mai, l OMS et ses partenaires célèbrent la Journée mondiale sans

Plus en détail

ABORDER LES CONSOMMATIONS À L ÉCOLE QUAND? COMMENT? ET AVEC QUI?

ABORDER LES CONSOMMATIONS À L ÉCOLE QUAND? COMMENT? ET AVEC QUI? ABORDER LES CONSOMMATIONS À L ÉCOLE QUAND? COMMENT? ET AVEC QUI? Présentation des partenaires Point d Appui Assuétudes du Centre Local de Promotion de la Santé de Charleroi-Thuin (PAA CLPS-CT) : le Centre

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

"L accès aux soins des étudiants en 2015"

L accès aux soins des étudiants en 2015 Dossier de Presse "L accès aux soins des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

La santé dans votre entreprise

La santé dans votre entreprise Alcool Alimentation Activité physique Bilan et Conseils Santé Promotion de la santé en entreprise La santé dans votre entreprise Protection des non fumeurs Prévention des maux de dos Stress Sommeil LIGUES

Plus en détail