PUBLICITE ET PROMOTION DES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PUBLICITE ET PROMOTION DES"

Transcription

1 PUBLICITE ET PROMOTION DES CIGARETTES ELECTRONIQUES Résumé des résultats Septembre 2014

2 L Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac est la première étude ayant documenté et analysé de manière exhaustive les pratiques marketing pour les produits du tabac en Suisse. Ce projet de recherche a été financé par le Fonds de prévention du tabagisme et a été réalisé par le CIPRET-Vaud avec la collaboration d Addiction Suisse et du CIPRET Fribourg. Entre mai 2013 et juin 2014, une équipe de sept collaborateurs, secondée par de nombreux auxiliaires de recherche, a récolté, documenté et analysé les données relatives aux 10 modules d observation suivants : 1. Publicité et promotion dans les points de vente 2. Publicité et promotion par le biais des automates à cigarettes 3. Publicité et promotion dans les bars, cafés et boîtes de nuit 4. Parrainage, publicité et promotion dans les événements culturels et sportifs 5. Publicité et promotion dans les événements privés (organisés ou parrainés par l industrie du tabac) 6. Publicité et promotion sur les sites internet officiels des marques de tabac 7. Publicité et promotion sur les réseaux sociaux 8. Publicité et promotion dans des itinéraires du quotidien 9. Publicité dans la presse imprimée, dans les cinémas et par voie d affichage 10. Publicité et promotion des cigarettes électroniques Dans ce document vous trouvez le résumé du module 10. Proposition de citation : Véron C. et Canevascini M. (2014). Publicité et promotion des cigarettes électroniques. Résumé des résultats, CIPRET-Vaud, Lausanne, Suisse. Renseignements : Tel Tel Les rapports complets des modules peuvent être demandés à l adresse ou au L Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac a également publié une brochure de synthèse des résultats qui est disponible gratuitement en ligne (format pdf) ou sur commande. 2

3 Table des matières 1. Publicité et promotion des cigarettes électroniques Effets de la publicité et promotion des cigarettes électroniques : un double effet? Législations Méthodologie Résultats Promotion et publicité dans les points de vente Eléments publicitaires et promotionnels pour la cigarette électronique Exposition des cigarettes électroniques dans les points de vente Les clients et les motivations d achat Promotion et publicité sur internet Les sites de vente en ligne Les forums de discussion Facebook Discussion Une stratégie marketing hétérogène Marketing pour les e-cigarettes : proximité ou distance avec le marketing pour les cigarettes classiques Des produits variés attractifs pour les jeunes? Promotion indirecte par les communautés de vapoteurs Conclusion

4 1. Publicité et promotion des cigarettes électroniques La cigarette électronique a connu un essor et une médiatisation importants ces derniers mois et années. La cigarette électronique (ou e-cigarette) «( ) est un appareil électrique sans tabac ni combustion qui permet de simuler l acte de fumer» 1. Les cigarettes électroniques «( ) se composent généralement d'un embout buccal, d'un accumulateur rechargeable, d'un vaporisateur électrique et d'une cartouche. Cette dernière contient un liquide qui, lors de l'aspiration par la bouche, est vaporisé et inhalé. Il existe des liquides avec ou sans nicotine.» 2 La publicité et la promotion de ce produit accompagnent ce récent phénomène. Celles-ci peuvent prendre différentes formes : publicité à la télévision, dans la presse imprimée, dans les points de vente, sur internet, sur les réseaux sociaux, via des célébrités ou encore parrainage d événements sportifs et culturels. Les stratégies marketing pour les cigarettes électroniques visent principalement les fumeurs, les jeunes (fumeurs et nonfumeurs) ainsi que les décideurs politiques dans le débat autour du statut juridique de la cigarette électronique Effets de la publicité et promotion des cigarettes électroniques : un double effet? Une recherche 4 a révélé que les publicités pour les cigarettes électroniques pouvaient amener à penser au tabagisme et donner envie de fumer des cigarettes classiques, ou au contraire donner envie d arrêter de fumer des cigarettes classiques. Après avoir visionné une publicité à la télévision pour les cigarettes électroniques Blu, 76% des fumeurs ont en effet rapporté que cela leur avait fait penser à fumer une cigarette classique et 74% ont dit que cela leur avait fait penser à arrêter de fumer. La plupart des fumeurs ayant vu la publicité (66%) ont également exprimé que cela leur avait donné envie de tester une cigarette électronique dans le futur. 3. Législations Aujourd hui en Suisse, seules les cigarettes électroniques sans nicotine sont autorisées à la vente. La cigarette électronique sans nicotine a le statut juridique de «produit usuel» (Loi sur les denrées alimentaires, LDAl). Elle n est pas considérée comme un «produit du tabac» et n est donc pas soumise à l Ordonnance sur le tabac (OTab). Par conséquent, elle n est pas soumise aux législations propres aux produits du tabac (interdiction de fumer dans les lieux publics ; interdiction de vente aux mineurs ; restrictions de la publicité). La commercialisation de cigarettes électroniques avec nicotine n est pas autorisée, mais l importation de cartouches de recharge contenant de la nicotine pour un usage privé est possible jusqu à concurrence de 150 ml. La réglementation des cigarettes électroniques va cependant évoluer ces prochaines années en Suisse. Il est prévu que la nouvelle loi sur les produits du tabac (LPTab), actuellement en cours d élaboration, réglementera également les cigarettes électroniques. L avant-projet de loi sur les produits du tabac 5 propose en effet d assimiler les cigarettes électroniques contenant de la nicotine aux produits du tabac. Il prévoit notamment une interdiction de vente aux mineurs, une restriction de publicité identique à celle sur les produits du tabac et une interdiction de vapoter dans les lieux publics fermés ainsi que sur le lieu de travail. 4

5 4. Méthodologie Ce module a été ajouté à l Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac en janvier 2014, alors que les observations des autres modules étaient déjà à un stade avancé. Cet ajout se justifie en raison du développement rapide de la commercialisation de la cigarette électronique et de l ampleur qu a pris cette question dans le débat public romand vers la fin de l année La recherche est donc limitée dans le temps et l espace et a un caractère exploratoire. En avril 2014, 48 points de vente de cigarettes électroniques ont été observés dans le centre-ville de Lausanne (20 kiosques, 18 pharmacies, 4 magasins spécialistes de la cigarette électronique, 2 magasins spécialistes du tabac et 4 autres types de magasins 6 ). Ces points de vente ont été sélectionnés à partir d un annuaire en ligne 7. Les points de vente ont été documentés de manière systématique à l aide d une grille d observation. Celle-ci portait sur le type d établissement, la possibilité de tester un produit, les marques et les types de cigarettes électroniques proposées, leur prix, leur visibilité, leur packaging, les arômes des recharges en vente et les éléments de promotion et de publicité pour la cigarette électronique. En parallèle aux observations de terrain, 29 entretiens ont été effectués auprès de gérants (n=19) ou de vendeurs des points de vente dans le centre-ville de Lausanne (n=9) ainsi que d un représentant d une marque de cigarette électronique. Des observations supplémentaires ont été réalisées en France voisine 8 où de nombreux utilisateurs se rendent pour acheter des cigarettes électroniques avec nicotine. Au total, 10 points de vente ont été observés et 8 entretiens ont été réalisés avec les gérants ou vendeurs des points de vente. Ces observations ont également eu lieu en avril La présence de publicités pour les cigarettes électroniques dans la presse écrite a aussi été investiguée 9. Au vu du nombre très restreint de publicités pour les cigarettes électroniques dans ce type de médias, les résultats n ont pas été inclus dans ce module. En plus des points de vente, la présence de promotion et publicité pour les cigarettes électroniques a été observée sur internet. 20 sites de vente en ligne et 20 forums de discussion ont été observés à l aide de grilles d observation. Ces sites internet ont été sélectionnés suite à une recherche par mot-clé «cigarettes électronique suisse» sur un moteur de recherche 10. Pour les forums de discussion, une analyse plus approfondie a été réalisée sur 3 forums de discussion portant uniquement sur la cigarette électronique. D autre part, 18 pages Facebook de cigarettes électroniques ont été répertoriées à l aide de mots-clés 11 sur le moteur de recherche du réseau social. Les activités sur ces pages pendant les mois de février, mars et avril 2014 ont été analysées. 5. Résultats 5.1. Promotion et publicité dans les points de vente Eléments publicitaires et promotionnels pour la cigarette électronique 37.5% (n=18) des points de vente observés affichaient de la publicité pour les cigarettes électroniques à l intérieur et/ou à l extérieur du point de vente (Figure 1). De la publicité était présente dans trois des quatre points de vente spécialisés dans la cigarette électronique, dans la moitié des kiosques observés (n=10) et dans seulement deux pharmacies. Aucun des magasins spécialisés dans les produits du tabac (n=2) n affichait de publicité pour les cigarettes électroniques. Enfin, trois magasins «autres» 12 sur 4 faisaient de la promotion pour les cigarettes électroniques. 5

6 Figure 1 - Nombre de points de vente présentant de la publicité pour les cigarettes électroniques (n=48) Publicité Pas de publicité Concernant le type de supports publicitaires, il s agissait principalement d affiches, de présentoirs ou d autocollants. Les messages publicitaires autour de la cigarette électronique étaient véhiculés au travers de ces différents supports ainsi qu au travers du packaging des cigarettes électroniques et du produit lui-même. L image d une cigarette électronique illustrait 29.5% (n=13) des éléments publicitaires et promotionnels observés 13. Certains slogans publicitaires ou noms de marques de cigarettes électroniques mettaient en avant les avantages de la cigarette électronique par rapport à la cigarette classique. Le fait de pouvoir vapoter partout («Anywhere anytime») et de ne pas créer de fumée passive («New taste of freedom zero tobacco tar passive smoke» ; Image 1) était notamment mis en avant. Certains slogans évoquaient également l avantage financier de consommer des cigarettes électroniques par rapport aux cigarettes classiques. D autre part, la thématique de la santé était utilisée pour faire la promotion de la cigarette électronique. Certains noms de marques faisaient référence à la sûreté du produit, comme «Playsure» («jouer sûr», «plaisir») ou encore «smoke quality». D autres marques encore présentaient la cigarette électronique comme un moyen d arrêter de fumer, comme «Break-cig» ou «no smokin» par exemple. Certains messages publicitaires mettaient en avant la cigarette électronique comme un objet «glamour». Enfin, les observations ont montré que certains packagings de ces produits imitaient les paquets de cigarettes classiques (Image 2). Image 1- Mise en avant de la liberté de vapoter Image 2 - Playsure, packaging similaire au paquet de cigarettes 6

7 Exposition des cigarettes électroniques dans les points de vente Comme pour les cigarettes classiques, l exposition des produits dans les points de vente constitue une forme de publicité. Les observations ont montré que les cigarettes électroniques étaient exposées dans 77% des points de vente examinés. Dans les kiosques, par rapport à la proximité avec d autres produits, les cigarettes électroniques étaient posées majoritairement près des friandises (n=12) et des cigarettes (n=7) (Figure 2 ; Images 3 et 4). Dans les pharmacies, elles étaient posées dans 7 cas sur 10 près des médicaments (Figure 2 ; Image 5). Figure 2 - Proximité des cigarettes électroniques avec d autres produits (n=32 14 ) Près des friandises Près des cigarettes Médicaments Produits de beauté Près des boissons avec alcool Près des boissons sans alcool Kiosques Pharmacies Spécialistes tabac Image 3 - Cigarette électronique à proximité de produits du tabac Image 4 - Cigarette électronique à proximité de friandises 7

8 Image 5 - Cigarette électronique à proximité de médicaments Les clients et les motivations d achat La majorité des gérants et vendeurs interrogés (n=22) ont rapporté que leurs clients étaient pour une large part des adultes fumeurs de plus de ans. Une partie des interviewés (n=7) ont déclaré que leur clientèle était des jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans. Selon la grande majorité des interviewés (n=27), la motivation principale d achat des clients serait le désir d arrêter de fumer des cigarettes classiques. Peu de non-fumeurs s intéresseraient à ce type de produit. Selon certains interviewés (n=3), les adolescents chercheraient plutôt à se procurer des chichas électroniques pour les consommer au cours de soirées avec des amis Promotion et publicité sur internet De la publicité et promotion pour les cigarettes électroniques a été observée sur des sites de vente en ligne de cigarettes électroniques, sur des forums de discussion ainsi que sur le réseau social Facebook Les sites de vente en ligne Un peu plus de la moitié des sites internet observés (n=12) vendaient des cigarettes électroniques et/ou autres produits électroniques 15 sans nicotine. Un site internet redirigeait vers un site français permettant l achat de liquides avec nicotine et une partie des sites (n=7) proposait directement des liquides avec nicotine. Différents arguments de vente étaient avancés sur les sites de vente en ligne. Les avantages de la cigarette électronique par rapport à la cigarette classique étaient surtout mis en avant (absence de fumée passive, possibilité de consommer partout, etc.) (n=15). Certains sites internet exposaient également la qualité du produit (n=4) et faisaient référence à des études ou avis d experts sur la cigarette électronique (n=4). La majorité des sites de vente en ligne proposaient des liens vers leurs pages Facebook ou leurs compte Twitter (n=17). Par ailleurs, les observations ont montré que certains sites internet utilisaient les logos ou emblèmes de grandes marques de tabac pour faire la promotion de leurs produits (Image 6). 8

9 Image 6 - Image sur un site de vente en ligne rappelant l icône publicitaire du cowboy de la marque de cigarette Marlboro Les liquides de cigarettes électroniques occupaient une place importante sur les sites de vente en ligne. Ceux-ci étaient notamment mis avant grâce à des illustrations alléchantes, comme des fruits ou des douceurs (Image 7). Image 7 - Illustrations d arômes de liquides gourmands sur un site de vente en ligne Les forums de discussion Les observations sur les forums de discussion sur la cigarette électronique ont montré la présence d un esprit communautaire entre les internautes. Ces derniers partageaient leurs expériences et se rencontraient parfois dans la «vraie vie» pour tester des produits ensemble. Les observations ont en effet révélé l existence d apéritifs pour vapoteurs, appelés «Vapéros» (Image 8), qui participent à rendre la cigarette électronique visible. Image 8 - Vapéro à Morges D autre part, une volonté de distinguer le vapotage du tabagisme a été observée sur les forums de discussion. Les internautes mettaient en effet l accent sur le fait qu ils sont des vapoteurs et non des fumeurs. 9

10 Facebook Les observations sur le réseau social Facebook ont montré que les pages étaient créées soit par des vendeurs de cigarettes électroniques, soit par des consommateurs. Peu d activité a été observée sur les pages créées par des vendeurs de cigarettes électroniques. Les posts recensés mettaient essentiellement en avant les nouveautés du magasin de cigarettes électroniques ou du site de vente en ligne rattaché à la page, les offres promotionnelles ainsi que les nouveaux arômes. Sur les pages Facebook créées par des consommateurs, les informations partagées concernaient principalement l actualité autour de la cigarette électronique. Les observations ont montré que certains vendeurs utilisaient ces pages pour présenter leur magasin ainsi que leurs produits. Toutes les pages Facebook observées étaient récentes, les plus anciennes ayant été créées en La visibilité de la cigarette électronique sur ce réseau social en Suisse semble donc être un phénomène récent. 6. Discussion 6.1. Une stratégie marketing hétérogène Les observations ont révélé que les publicités pour les cigarettes électroniques en Suisse romande sont à ce jour peu répandues. Par ailleurs, il ne semble pas y avoir une ligne stratégique uniforme pour promouvoir ce produit. En effet, les publicités présentaient le produit à la fois comme un outil d aide à l arrêt du tabac, un objet «glamour», un gadget «high-tech» ou encore comme une denrée alimentaire aux goûts variés 16. La nouveauté du phénomène et le flou juridique relatif au statut des cigarettes électroniques peuvent expliquer cette diversité des messages publicitaires. L arrivée de l industrie du tabac dans ce marché, ainsi que les changements de législation, pourraient amener à une évolution de la production et du marketing des cigarettes électroniques Marketing pour les e-cigarettes : proximité ou distance avec le marketing pour les cigarettes classiques Le marketing de la cigarette électronique joue avec les similitudes et les différences par rapport à la cigarette classique. En effet, les observations ont montré qu un grand nombre de publicités mettait en avant les avantages de la cigarette électronique par rapport à la cigarette classique (moins de toxicité, possibilité de fumer dans les endroits où la cigarette classique est interdite, une plus grande variété de goûts, un coût plus bas, etc.). Certaines publicités présentaient également la cigarette électronique comme un moyen efficace de réduire, voire d arrêter, la consommation de tabac. Les fumeurs semblent ainsi être le principal groupe cible des publicités pour cigarettes électroniques. De plus, les gérants et vendeurs de points de vente observés ont avancé que leur clientèle était essentiellement composée de fumeurs adultes. Les publicités pour les cigarettes électroniques s appuient d autre part et paradoxalement sur les références propres à la cigarette classique. En effet, les observations sur les sites de vente en ligne ont montré que les logos, emblèmes ou icônes publicitaires de grandes marques de tabac étaient parfois utilisés pour faire la promotion de cigarettes électroniques. S agit-il d un usage «sauvage» de l image de ces marques de tabac ou pourrait-il y avoir un partenariat entre les entreprises de tabac et les compagnies de cigarettes électroniques? Ces pratiques semblent en tout cas tolérées par l industrie du tabac. 10

11 De plus, l apparence des cigarettes électroniques et le packaging sont parfois quasiment identiques à ceux de la cigarette classique (Image 2). Certaines publicités pour les cigarettes électroniques viennent par ailleurs braver les règles de protection contre le tabagisme passif en vigueur, comme c est le cas avec le slogan «Anywhere, Anytime» (Image 2) Des produits variés attractifs pour les jeunes? A côté des adultes fumeurs, la cigarette électronique et ses produits attireraient un public jeune. La variété des arômes (barbe à papa, chocolat, fruits, Red bull, 7 up, etc.), les modèles au design attractif, les chichas électroniques ou encore les publicités présentant la cigarette électronique comme un objet de séduction semblent plus particulièrement viser les jeunes. Par ailleurs, les offres promotionnelles ainsi que les publicités sur les réseaux sociaux semblent également cibler ce public. Selon les gérants ou vendeurs de points de vente interrogés, les adolescents s intéressent plutôt aux chichas électroniques qu aux cigarettes électroniques, pour les consommer au cours de soirées avec des amis Promotion indirecte par les communautés de vapoteurs Les observations menées sur internet ont mis en évidence la création de communautés de vapoteurs. Ces derniers partagent leurs conseils, astuces, se soutiennent et se rencontrent même parfois dans la «vraie vie» pour tester des produits électroniques ensemble. De la même manière aux Etats-Unis, une sous-culture de vapoteurs est en train de se développer : les «cloudchasers» (chasseurs de nuages) 17. Ces derniers transforment leur cigarette électronique et participent à des compétitions où celui qui crée le plus de vapeur gagne. Certains participants sont même rémunérés pour s affronter. Image 9 - Compétition de "cloudchasing» 18 Tout comme pour la cigarette classique, des «Smoking review» 19 de cigarettes électroniques font également leur apparition sur des sites de partage de vidéos. Toutes ces pratiques participent à la visibilité de la cigarette électronique et à la promotion indirecte du produit. La promotion de la cigarette électronique via internet, plus particulièrement sur les réseaux sociaux et les sites de partage, risque de se développer ces prochains mois et années. 11

12 7. Conclusion La cigarette électronique a récemment connu un essor et une médiatisation importants. La publicité et la promotion de ce produit accompagnent ce phénomène. Ce module de l Observatoire a permis de donner un aperçu de la présence de promotion et publicités pour les cigarettes électroniques sur le territoire romand. Les observations ont montré que de la publicité et la promotion pour ce produit sont présentes dans les points de vente, sur les sites de vente en ligne ainsi que dans les forums de discussion et réseaux sociaux. Le produit lui-même et son packaging sont utilisés pour promouvoir la cigarette électronique. Si les fumeurs sont la cible principale de cette publicité, les jeunes sont également visés. D autre part, les observations ont montré que le marketing de la cigarette électronique joue avec les similitudes et les différences par rapport à la cigarette classique. Certaines publicités pour les cigarettes électroniques mettent en cause les règles de protection contre le tabagisme passif en vigueur. La nouveauté du phénomène et le flou juridique relatif au statut de la cigarette électronique pourraient expliquer l observation d une certaine hétérogénéité dans le marketing de ces produits. Si relativement peu de publicités pour les cigarettes électroniques ont pour l heure été relevées, d autres stratégies marketing pour ce produit vont probablement émerger. L arrivée de l industrie du tabac dans ce marché ainsi que les changements de législation pourraient amener à une évolution de la production et du marketing des cigarettes électroniques. 1 Etter, J. F. (2013). La vérité sur la cigarette électronique. Fayard (p.24) 2 OFSP. (consulté le 12 août 2014) 3 De Andrade, M., Hastings, G., Angus, K., Dixon, D., & Purves, R. (2013). The marketing of electronical cigarettes in the UK, Cancer Research UK 4 Kim, A. E., Lee, Y. O., Shafer, P., Nonnemaker, J., & Makarenko, O. (2013). Adult smokers receptivity to a television advert for electronic nicotine delivery systems, Tobacco Control, doi: /tobaccocontrol Commission fédérale pour la prévention du tabagisme. Cigarettes électroniques Prise de position de la Commission fédérale pour la prévention du tabagisme (CFPT). ae2izn4z2qzpno2yuq2z6gpjcldij9fwym162epybg2c_jjkbnoksn6a-- (Mise à jour mai 2014) 6 Les autres types de magasins étaient : un centre commercial, un magasin de seconde main, un magasin de souvenir et de coutellerie et une boutique de vêtements. 7 L annuaire en ligne Local.ch a été utilisé. Local.ch est l annuaire téléphonique officiel de la Suisse. 8 Les observations ont été effectuées dans les villes de Ferney-Voltaire, Saint-Julien-en-Genevois et Annemasse. 9 Le quotidien gratuit «20 minutes» romand a été observé pendant une période de six semaines. La présence de publicités pour les cigarettes électroniques dans les médias publicitaires classiques (télévision, radio, presse imprimée, affichage, internet, etc.) a également été recherchée à l aide de la base de données de Media Focus. 10 Le moteur de recherche a été utilisé. 11 «Cigarette électronique suisse», «e cigarette suisse», «vapoteur suisse», «suisse e clope», «suisse e vap», «suisse électronique cigarette», «suisse vap», «suisse eciga», «helvetic vap». 12 Un centre commercial, un magasin de seconde main, un magasin de souvenir et de coutellerie et une boutique de vêtements. 13 Les cigarettes et leur packaging ne rentrent pas dans ce décompte. 14 Dans 16 points de vente observés (7 pharmacies et un kiosque, ainsi que tous les magasins spécialisés dans la cigarette électronique et les magasins autres), les cigarettes électroniques n étaient pas posées près d un autre produit. 15 Comme la chicha, la pipe ou le cigare électroniques. 16 Le liquide contenu dans la cigarette électronique peut en effet avoir une multitude d arômes différents : tabac, fruits, vanille, chocolat, etc. 17 Konbini. Meet The Cloudchasers, The People Who Get Paid To Vape. (consulté le ) 18 https://www.youtube.com/watch?v=zcdevm9heh0 (consulté le ) 19 Dans les «Smoking review», des utilisateurs se filment en train de fumer tout en commentant le goût de la cigarette. Ces vidéos sont ensuite postées sur des sites de partage de vidéos. 12

LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE:

LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: ATTIRER LES FUMEURS OU SÉDUIRE LES JEUNES? Colloque de l IMUSP Lausanne 18 novembre 2014 Michela Canevascini, PhD. CIPRET-Vaud 2 /////// OBSERVATOIRE DES STRATÉGIES

Plus en détail

Smoke Without Fire. De la réduction des risques à l amélioration des chances Anne-Cécile RAHIS, Jérôme GILLIARD

Smoke Without Fire. De la réduction des risques à l amélioration des chances Anne-Cécile RAHIS, Jérôme GILLIARD Smoke Without Fire De la réduction des risques à l amélioration des chances Anne-Cécile RAHIS, Jérôme GILLIARD 10/07/2013 CIGARETTE ELECTRONIQUE L OUTIL CARACTÉRISTIQUES DIFFÉRENTS MODÈLES LES ENJEUX ET

Plus en détail

PARRAINAGE, PUBLICITE ET

PARRAINAGE, PUBLICITE ET Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac PARRAINAGE, PUBLICITE ET PROMOTION DES PRODUITS DU TABAC DANS LES EVENEMENTS CULTURELS ET SPORTIFS Résumé des résultats Juin 2014 Proposition

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES

PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES BARS, CAFÉS ET BOÎTES DE NUIT ET PAR LE BIAIS DES AUTOMATES À CIGARETTES Résumé des résultats Septembre

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

SITES INTERNET ET RÉSEAUX

SITES INTERNET ET RÉSEAUX Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac SITES INTERNET ET RÉSEAUX SOCIAUX EN LIEN AVEC LE TABAC ET ÉVÉNEMENTS PRIVÉS ORGANISÉS OU PARRAINÉS PAR L INDUSTRIE DU TABAC Résumé des

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

snack-bar onglerie Spécialités coiffeur super-maché Aide-mémoirecommerces Take away restaurant Ville de Bienne Stadt Biel

snack-bar onglerie Spécialités coiffeur super-maché Aide-mémoirecommerces Take away restaurant Ville de Bienne Stadt Biel Stadt Biel Ville de Bienne Aide-mémoirecommerces Elaboré en collaboration avec Inspection de police,, Service spécialisé de l intégration Rue Centrale 60 13ème étage Tél. 032 326 14 14 restaurant onglerie

Plus en détail

L addictologue et la cigarette électronique

L addictologue et la cigarette électronique L addictologue et la cigarette électronique Dr Anne BORGNE Groupe HUPSSD RESPADD THS 2013 Biarritz UN PRODUIT Fonctionnement du «vapoteur personnel» Evolution des matériels Les e-liquides Liquide vaporisé

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. Tabac-info-service.fr SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. TABAC-INFO-SERVICE.FR http://www.tabac-info-service.fr/ Site du Ministère de la Santé et de l Inpes (Institut national de prévention et d

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Le e-commerce Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain, Christian

Plus en détail

Etude de Marché Marketing Une tendance: le café en dosettes

Etude de Marché Marketing Une tendance: le café en dosettes Etude de Marché Marketing Une tendance: le café en dosettes Sommaire I. Analyse de la demande II. Analyse de l offre III. Les entreprises IV. Innovations V. Relevé du linéaire Introduction Le café est

Plus en détail

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé Un

Plus en détail

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Description du projet Parmi les activités liées à la santé qui sont menées à l Unité d Emissions et de Santé

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques

Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques Loi fédérale sur le commerce des boissons alcooliques (Loi sur le commerce de l alcool, LCal) Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 95, al. 1, 105 et 118, al. 2, let. a,

Plus en détail

Informations de base concernant la publicité pour le tabac

Informations de base concernant la publicité pour le tabac Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Informations de base concernant la publicité pour le tabac Avril 2015 Office fédéral de la santé publique OFSP Table des

Plus en détail

Dossier de franchise. Rejoignez l enseigne la plus dynamique sur le marché de la cigarette électronique. e-cigarettes & e-liquides

Dossier de franchise. Rejoignez l enseigne la plus dynamique sur le marché de la cigarette électronique. e-cigarettes & e-liquides Dossier de franchise Rejoignez l enseigne la plus dynamique sur le marché de la cigarette électronique. POUR RÉPONDRE À LA DEMANDE CROISSANTE DES FUMEURS DE CIGARETTE CLASSIQUES ET UTILISATEURS DE CIGARETTES

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC. Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. 31MAI2010:JOURNÉEMONDIALESANSTABAC Une fille branchée? Non, un cancer de la gorge. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité. Protégeons les femmes de la fumée du tabac et de la publicité.

Plus en détail

RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE

RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE Goldbach Media est tenu de respecter les restrictions publicitaires françaises. M6 Publicité se réserve le droit de refuser des spots ou

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS n LC 142 Janvier 2005 - 3 - L INTERDICTION DE FUMER DANS LES RESTAURANTS Sommaire Pages NOTE DE

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI)

Consumer. Fiche Synthètique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Fiche Synthètique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Fournisseurs d accès à internet (FAI) Juillet 2013 1 Le secteur des télécommunications a subi des modifications qui ont permis

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

Vente et publicité pour les vins et alcools : de la loi Evin à la loi Bachelot

Vente et publicité pour les vins et alcools : de la loi Evin à la loi Bachelot Vente et publicité pour les vins et alcools : de la loi Evin à la loi Bachelot La vente et la publicité pour les vins et alcools opposent les intérêts de protection de la santé publique aux intérêts économiques

Plus en détail

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM Questions sur le tabagisme à utiliser dans les enquêtes Sous-ensemble de questions essentielles tirées de l enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS)

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS

EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS DE L'OBSERVATOIRE DES STRATEGIES MARKETING POUR LES PRODUITS DU TABAC Dr. Julien Intartaglia Professeur de marketing et de publicité HEG Arc Neuchâtel Septembre

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par:

ENIGMA MARKETING. Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING Plan de Communication Marketing Intégrée Pour: Le Centre d Action Bénévole de Montréal imaginé par: ENIGMA MARKETING 1 ANALYSE DE LA SITUATION BÉNÉVOLAT AU QUÉBEC Quelques informations

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Comme cet outil est un des outils majeurs professionnels, Facebook vous propose également une Aide.

Comme cet outil est un des outils majeurs professionnels, Facebook vous propose également une Aide. Gérer les publicités Il est possible de réaliser des campagnes de publicité sur Facebook. Que ce soit pour un groupe, une page ou un site internet, vous pouvez faire une publicité très ciblée qui paraîtra

Plus en détail

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que :

NetObserver Europe. Parmi les principaux enseignements, nous retiendrons notamment que : NetObserver Europe TOUT SAVOIR SUR LES INTERNAUTES Communiqué de presse Paris, Mars 2008 Enseignements de la 16 ème vague de l étude NetObserver Europe : Des différences sensibles entre générations d internautes

Plus en détail

TIRAGE REVUES 30 000 Planète Santé magazine 10 000 Planète Santé «spécial kiosques»

TIRAGE REVUES 30 000 Planète Santé magazine 10 000 Planète Santé «spécial kiosques» Les revues Planète Santé et le site planetesante.ch sont édités par le groupe Médecine et Hygiène, leader dans le domaine de l édition médicale des professionnels de la santé et du grand public. Ces médias

Plus en détail

Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones?

Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones? Mars 2010 Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones? Un sommaire de pratiques prometteuses pour les Inuits Écrit par : Consultancy for Alternative Education Qu

Plus en détail

La légalité du «marketing viral»

La légalité du «marketing viral» SERVICE PUBLIC FÉDÉRAL ÉCONOMIE, PME, CLASSES MOYENNES ET ÉNERGIE Direction générale Régulation et Organisation du Marché Cellule Economie électronique La légalité du «marketing viral» Septembre 2005 1

Plus en détail

I. Les mesures... 2. II. Le DAS dans les magasins et l e-commerce... 3. III. La publicité... 6

I. Les mesures... 2. II. Le DAS dans les magasins et l e-commerce... 3. III. La publicité... 6 Nouvelles règles relatives à la vente de téléphones mobiles Guide pratique pour les vendeurs et les distributeurs I. Les mesures... 2 1. En quoi consistent précisément ces mesures?... 2 2. Quelle est la

Plus en détail

Noza Distribution - 8 rue Jean Moulin 62000 Dainville www.nozadis.com

Noza Distribution - 8 rue Jean Moulin 62000 Dainville www.nozadis.com kyf box modéle classique [ CIEL-0001 ] Le pack comprend : - Une batterie lithium. - Une prise USB - Un adaptateur - Une recharge tabac blond sans nicotine. - Une notice d utilisation en français. - Livré

Plus en détail

www.protection-jeunesse-be.ch Février 2015

www.protection-jeunesse-be.ch Février 2015 ALCOOL ET TABAC BASES LÉGALES POUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE DANS LE CANTON DE BERNE INFORMATIONS ET CONSEILS POUR UNE PROTECTION EFFICACE DE LA JEUNESSE www.protection-jeunesse-be.ch Février 05 CONTENU

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé MGEL Depuis plus de 60 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes de

Plus en détail

Ces Directives s appliquent aux participants et autres personnes accréditées durant la période des Jeux Olympiques.

Ces Directives s appliquent aux participants et autres personnes accréditées durant la période des Jeux Olympiques. Directives du CIO sur les réseaux sociaux, les blogs et Internet destinées aux participants et autres personnes accréditées aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres 1. Introduction Le CIO soutient et encourage

Plus en détail

Aide à la planification des actions locales

Aide à la planification des actions locales Aide à la planification des actions locales FAVORISEZ LA NATURE www.cocci-logique.ch Des relations publiques ciblées La Fondation suisse pour la pratique environnementale Pusch mène en 2012 et 2013, en

Plus en détail

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3.

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Sommaire 1ère Partie: L analyse 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Etude de la cible 2ème Partie: Le concept 1. Notre proposition 2. L identité 3. Le déroulement de la

Plus en détail

La liberté au cœur de la campagne de lutte contre le tabagisme des jeunes

La liberté au cœur de la campagne de lutte contre le tabagisme des jeunes La liberté au cœur de la campagne de lutte contre le tabagisme des jeunes Dossier de presse Octobre 2013 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Ringier Romandie Service TV commercialise en exclusivité la fenêtre publicitaire en Suisse pour la chaîne de TV TF1. Les Conditions commerciales

Plus en détail

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs»

Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» Conseil National de la Consommation 12 mai 2015 Avis du Conseil National de la Consommation sur les informations des consommateurs-sites «comparateurs» N NOR : EINC1511480V Trouver un produit, comparer

Plus en détail

l Objectif général : Analyser les principales stratégies marketing utilisées par les cigarettiers.

l Objectif général : Analyser les principales stratégies marketing utilisées par les cigarettiers. Fiche pédagogique Thème : Tabac Niveau : CM2, collège, lycée Durée : 30 Tabac et manipulation : quand les industries mettent le paquet Personnes ressources : Enseignants, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

Pour être prêt à contacter un futur partenaire, l organisateur devra penser à :

Pour être prêt à contacter un futur partenaire, l organisateur devra penser à : 6. Approche du Sponsor Ce chapitre offre aux organisateurs d évènements une clarification sur le sujet de la recherche de sponsors. Cet aspect est très important, il permet d augmenter les fonds de la

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE Dossier de Presse Contacts presse OFDT : Julie-Emilie Adès/ 01 53 20 95 16 / juade@ofdt.fr MILDT: Patrick Chanson / 01 44 63 20

Plus en détail

SIMULATION D ENTREPRISE. Presse le citron! Atelier développé par les agents de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse

SIMULATION D ENTREPRISE. Presse le citron! Atelier développé par les agents de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse SIMULATION D ENTREPRISE Presse le citron! ÉCHELON 2 Atelier développé par les agents de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse Presse le citron! CAHIER DE L ÉLÈVE À l aide de vos coéquipiers, vous

Plus en détail

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud

Notions de marketing en restauration. Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Notions de marketing en restauration Présentées par Katia Velayos et Jocelyn Grivaud Introduction Formation sur le marketing appliqué aux futurs métiers de nos élèves. L objectif est de vous aider dans

Plus en détail

Le plan de communication (démarche simplifiée)

Le plan de communication (démarche simplifiée) Le plan de communication (démarche simplifiée) Définition : Le plan de communication permet de mettre en œuvre des actions de communication à travers différents moyens ou supports de communication. Il

Plus en détail

Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac

Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac Contenu Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac...5 Définitions...7 Section A : Standards relatifs au contenu...11 1. Général...

Plus en détail

Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation

Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation Résultats de l enquête menée sur les organisations partenaires de l Office fédéral

Plus en détail

Oui, le beau se vend bien.

Oui, le beau se vend bien. Oui, le beau se vend bien. Aujourd hui, notre métier conjugue à la fois esthétisme et efficacité, art et marketing, créativité et performance de ventes. Nous sommes une entreprise de communication. Nous

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Séminaire ECF Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Christian LAVAL CL Communication Franck DIET Expert Infos «Hier» Ordonnance 19/09/1945 Art. 23 «Toute publicité

Plus en détail

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs

Consumer. Fiche Synthétique. Journey. Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Fiche Synthétique Consumer Journey Enquête sur les parcours d achat Secteur Automobile Véhicules neufs Février 2014 1 1 CONTEXTE En 2013, le marché automobile français a réalisé sa pire performance depuis

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement»

Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» Le programme d'accompagnement E-tourisme des CCI de Provence Alpes Côte d'azur Parcours : «Approfondissement» JOURNEE 1 : LA DEMARCHE MARKETING JOURNEE 2 : FOCUS «SITE WEB», «FACEBOOK», «E-REPUTATION»

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

La consommation de tabac chez les jeunes, de 2001 à 2009/10

La consommation de tabac chez les jeunes, de 2001 à 2009/10 Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung La consommation de tabac chez les jeunes, de 200 à 2009/0 Résumé du rapport de recherche 20 Monitorage

Plus en détail

La légalité du marketing viral

La légalité du marketing viral Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Le SPF Economie vous informe! La légalité du marketing viral La légalité du marketing viral Auteur et traduction La version d origine

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT

BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT BIEN PLUS QU UN SIMPLE SUPPLÉMENT Automne 2015 ENCARTS PUBLICITAIRES L étude confirme le fort impact publicitaire. AU FINAL, 90% DES UTILISATEURS ACHÈTENT Les encarts publicitaires dans les journaux et

Plus en détail

Règles de bonne conduite applicables à toutes les villes désireuses d obtenir l organisation des Jeux Olympiques. Article 1 : CHAMP D APPLICATION

Règles de bonne conduite applicables à toutes les villes désireuses d obtenir l organisation des Jeux Olympiques. Article 1 : CHAMP D APPLICATION Règles de bonne conduite applicables à toutes les villes désireuses d obtenir l organisation des Jeux Olympiques Texte adopté par la commission exécutive du CIO, Lausanne, 7 février 2007 Article 1 : CHAMP

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

l industrie lindustrie des boissons énergisantes

l industrie lindustrie des boissons énergisantes Les stratégies té de marketing de l industrie lindustrie des boissons énergisantes Journée de réflexion Boissons énergisantes Coalition québécoise sur la problématique du poids Céé Créée en 2006 Parrainée

Plus en détail

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices?

Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? Comment développer l attractivité d un commerce multiservices? L attractivité pour un commerce multiservices : Comment la déterminer? Quel sens lui donner? Quel sens donnez-vous au mot ATTRACTIVITE, dans

Plus en détail

MIEUX APPREHENDER LE VOCABULAIRE DU WEB ET DE L E-TOURISME

MIEUX APPREHENDER LE VOCABULAIRE DU WEB ET DE L E-TOURISME MIEUX APPREHENDER LE VOCABULAIRE DU WEB ET DE L E-TOURISME back office e-tourisme hébergeur internet base de données navigateur médias sociaux blog mentions légales e-commerce cahier des charges newsletter

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques

Le commerce. électronique et ses répercussions sur les boutiques Le commerce électronique et ses répercussions sur les boutiques Table des matières 2 Introduction 3 4 5 6 Le commerce en ligne gruge une partie des ventes au détail Le furetage en magasin est maintenant

Plus en détail

C Vous, le 1 er site communautaire destiné à tous les consommateurs

C Vous, le 1 er site communautaire destiné à tous les consommateurs C Vous, le 1 er site communautaire destiné à tous les consommateurs Dossier de presse Février 2012 une initiative du groupe Casino Le Plan J adore, c est quoi? L essentiel pour tout comprendre en 3 points!...

Plus en détail

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR

BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR BAROMETRE KIDS & TEENS' MIRROR Les années Primaire et Collège : 7-14 ans Le seul baromètre en France qui vous apporte des données actualisées tous les 6 mois avec : o une analyse nourrie de l'expertise

Plus en détail

L encadrement de la publicité alcool en France Description et retour d expérience

L encadrement de la publicité alcool en France Description et retour d expérience L encadrement de la publicité alcool en France Description et retour d expérience Colloque Offre d alcool et conséquences sociales Service public fédéral santé publique de Belgique 26 septembre 2014 1

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/02 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Chers organisateurs de Parcours du Cœur,

Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Chers organisateurs de Parcours du Cœur, Que vous soyez un organisateur débutant ou confirmé, la mise en œuvre d un Parcours du Cœur nécessite une bonne organisation pour ne rien oublier. Votre objectif

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

Michel et Augustin, une utilisation attractive des réseaux sociaux

Michel et Augustin, une utilisation attractive des réseaux sociaux Michel et Augustin, une utilisation attractive des réseaux sociaux 26 juillet 2013 Michel et Augustin, cela vous dit quelque chose? Fondée en 2004, la marque d agroalimentaire n a de cesse de grandir.

Plus en détail

An Act to Amend the Tobacco Sales Act. Loi modifiant la Loi sur les ventes de tabac CHAPTER 46 CHAPITRE 46

An Act to Amend the Tobacco Sales Act. Loi modifiant la Loi sur les ventes de tabac CHAPTER 46 CHAPITRE 46 2015 CHAPTER 46 CHAPITRE 46 An Act to Amend the Tobacco Sales Act Loi modifiant la Loi sur les ventes de tabac Assented to June 5, 2015 Sanctionnée le 5 juin 2015 Her Majesty, by and with the advice and

Plus en détail

Les réseaux sociaux au service de l emploi

Les réseaux sociaux au service de l emploi Les réseaux sociaux au service de l emploi Boucle accueil emploi Mercredi 29 juin 2011 Julie Sabadell INFOthèque Les réseaux avant Internet Une existence bien antérieure à Internet Différents types de

Plus en détail

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie Les Les carnets de la déontologie carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon Adoptée par le Conseil de déontologie journalistique le 15 décembre 2010 Directive La distinction

Plus en détail

Les Rencontres Atelier 2 : Tirer parti des réseaux sociaux

Les Rencontres Atelier 2 : Tirer parti des réseaux sociaux Les Rencontres Atelier 2 : Tirer parti des réseaux sociaux Joël Gayet CoManaging Un marketing centré sur la création de lien et la communauté Autour de la marque, la communauté et les ambassadeurs sont

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

KAR-G-1239 Conseiller Vacances Gourmet Inclusive P

KAR-G-1239 Conseiller Vacances Gourmet Inclusive P Centres de villégiature et spas romantiques, d une élégance décontractée, pour adultes seulement. Le choix idéal pour un goût classique du Mexique authentique. Centres de villégiature et spas magnifiquement

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES. DEMANDE DE PROPOSITION (DP) Numéro de référence : 1000152168

QUESTIONS ET RÉPONSES. DEMANDE DE PROPOSITION (DP) Numéro de référence : 1000152168 QUESTIONS ET RÉPONSES DEMANDE DE PROPOSITION (DP) Numéro de référence : 1000152168 TITRE DU PROJET : Campagne de marketing de sensibilisation à la cessation du tabac intitulée Je te laisse / Break it Off

Plus en détail

Mini Chupa Chups Menthe

Mini Chupa Chups Menthe Guide de projet trnd Nouveau Projet trnd Mini Chupa Chups Menthe Enfin une sucette pour adulte! Blog du projet : www.trnd.fr/chupa-chups Contact : pioline@trnd.fr Les trnders découvrent et font connaître

Plus en détail

Le tabac en France : un bilan des années 2004-2014

Le tabac en France : un bilan des années 2004-2014 Le point sur la recherche en cours Le tabac en France : un bilan des années 2004-2014 Mai 2014 2 Aurélie Lermenier- Jeannet Lancé en mars 2003 par Jacques Chirac, alors président de la République, le premier

Plus en détail

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015

LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 LES DÉPENSES DES ANNONCEURS EN 2014 ET LES PRÉVISIONS POUR 2015 TOTttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt tttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt

Plus en détail

Application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 18 ans dans le canton de Vaud. Etude «client mystère» 2011

Application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 18 ans dans le canton de Vaud. Etude «client mystère» 2011 Lausanne, avril 2012 Rapport de recherche N o 64 Application de la loi interdisant la vente de tabac aux jeunes de moins de 18 ans dans le canton de Vaud. Etude «client mystère» 2011 Rapport final Hervé

Plus en détail

Comment faire le bon choix d outils de communication? Quoi choisir?

Comment faire le bon choix d outils de communication? Quoi choisir? Atelier 3 : Comment? 28 mai 2014 Comment faire le bon choix d outils de communication? Quoi choisir? Plan de l atelier 3 Comment faire le bon choix d outils de communication? Quoi choisir? 8 h 30 Suite

Plus en détail

Liste des sujets de mémoire CSA

Liste des sujets de mémoire CSA Liste des sujets de mémoire CSA Editeurs \Radio Monographies de radio (description d une station de radio, quels en sont les traits les plus particuliers et distinctifs) les programmes de nuit Les «matinales»

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail