FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS * Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD A

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS ---------- * ---------- Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD1408248A"

Transcription

1 CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD MODULE 2,5 JOURS * Arrêté d agrément du 07 Avril 2014 : NOR INTD A PUBLIC : CHEFS D ENTREPRISE, GÉRANTS, SALARIES DELEGATAIRES DE POUVOIRS OBJECTIFS : CONNAITRE LES REGLEMENTATIONS ENCADRANT LEURS ACTIVITES EN MATIERE DES BONNES PRATIQUES DE GESTION ET D EXPLOITATION DES LICENCES DE PREVENTION ET DE PROTECTION DE LA SANTE PUBLIQUE DE PREVENTION ET DE PROTECTION DE L ORRE PUBLIQUE DUREE : 20 heures sur 2,5 jours OUTILS PEDAGOGIQUES : Vidéoprojecteur ; jurisprudences secteur CHRD, évaluation des acquis METHODES PEDAGOGIQUES : alternance théorie et pratique (ateliers, mises en situation, jeux de rôles) SUPPORTS REMIS AUX PARTICIPANTS : «Guide des bonnes pratiques» PRIX : 500 HT par personne

2 F JOUR 1 I. PRESENTATION LIMINAIRE DE LA FORMATION A. La raison d être de l obligation de formation - Les motivations et les constructions des textes - Les objectifs de la formation B. La présentation du permis d exploitation - Le formulaire cerfa - La validité du permis d exploitation II. LE CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE A. Les sources du droit et les applications - Les normes - Les codifications des dispositions relatives aux débits de boissons dans le CSP - L organisation administrative et judiciaire - La responsabilité civile et pénale des personnes morale et physiques : les infractions et les délits B. Les services compétents - La police administrative générale - La police administrative spéciale III. LES CONDITIONS D OUVERTURE D UN DÉBIT DE BOISSONS A. Les conditions liées à la licence - La classification des boissons et les boissons interdites en vente (L et L du CSP) - Les licences (L et suivants), sanctions (L3352-2) : >> Vente de boissons à consommer sur place : les licences de débits de boissons à consommer sur place >> Vente de boissons en accessoires des repas : les licences restaurant >> Vente à emporter de boissons : les licences à emporter >> Plaque de licence B. La vie d une licence Le fonctionnement spécifique d une licence II, III et IV > Les conditions de délivrance > Les conditions de validité > Les restrictions Le débitant > Les nationalités (L CSP) > La capacité juridique (L CSP) > Les incapacités (L à L3336-4), sanctions (L3352 à L CSP) > Les incompatibilités

3 Le débit de boissons > L interdiction d ouverture d une nouvel établissement de 4 e catégorie > Les quotas des débits de boissons à consommer sur place (L3331-5, L3331-6, L3332-1CSP) > La péremption des licences (L CSP) > Les zones protégées (L à L3335-, L CSP) > Les débits temporaires *********** Les modifications de situation ou d exploitation d une licence > L ouverture d une licence (L CSP) > La mutation d une licence (L3332-4), sanctions (L CSP) > La translation d une licence (L CSP) > Le transfert d une licence : définition, modalités, établissements classé tourisme, interdiction > La modification de situation pour les licences GR, PR et à emporter (L CSP), sanctions (L et L CSP) C. Les déclarations préalables à l ouverture - La déclaration administrative (délai, contenu, formalités) - La déclaration commune aux métiers de bouche : établissements transformant des denrées alimentaires IV. LES OBLIGATIONS D EXPLOITATION A. Les obligations relatives à l établissement - Les horaires d ouverture et de fermeture - L exploitation d une terrasse située sur la voir publique - L étalage obligatoire des boissons sans alcool (L3332-1), sanction (R CSP) - Les mesures de capacité réglementaire - L information du consommateur : prix des consommations, tarifs téléphoniques, tarifs des jeux - Les affichages obligatoires généraux : visage à découvert, affichage pour le personnel, affichage pour les jeux vidéo - Les réglementations diverses : falsifications, tromperie, publicité mensongère - Les services et les informations pratiques : service en bouteille, au verre, carafe d eau, verre d eau, doses, accès aux toilettes, notes et factures, achat des boissons en grandes surfaces, lieu de stockage (art 504 du CGI-bail authentique) - Les documents à présenter en cas de contrôle - La lutte contre la discrimination - La vidéoprotection

4 F JOUR 2 B. Les obligations relatives à la prévention et à la protection de la santé publique L alcool > La protection de la population contre le risque d alcool : La répression de l ivresse publique (L CSP) La conduite à tenir face à un client en état d imprégnation alcoolique, La réglementation des open bars, des happy hours (L et CSP) La mise en place des éthylotests (L CSP) L interdiction de vente à crédit (L CSP), sanctions (R CSP) Les distributeurs automatiques (L et L CSP) La publicité des boissons alcoolisées (L CSP) Les conséquences physiques et psychologiques de la consommation d alcool Le bilan sanitaire et social > La protection des mineurs contre le risque d alcool La réception des mineurs dans les débits de boissons (L CSP) L interdiction de vente de boissons alcooliques aux mineurs (L CSP) L interdiction d offre de boissons alcooliques aux mineurs (L CSP) Les sanctions encourues en cas de non respect (L et L CSP) L accueil des mineurs de plus de 16 ans dans le cadre de l apprentissage (L335-5 et L335-6 du Code de l Education) La conduite à tenir face à un mineur voulant se voir servir de l alcool : vérification de la majorité > La protection des femmes enceintes contre le risque d alcool Les campagnes de prévention du syndrome d alcoolisation fœtale Le message à caractère sanitaire spécifique Le tabac / Le vapotage Le principe général de l interdiction de fumer et les sanctions encourues Les emplacements fumeurs : définition et conditions Le cas particulier des terrasses Les contrôles et les sanctions La protection des salariés La revente de tabac Les stupéfiants La réglementation relative aux stupéfiants Les différentes drogues Les médicaments détournés Les nouvelles générations de drogues à surveiller La conduite à tenir face à un client sous l emprise de stupéfiants

5 C. Les obligations en matière de prévention et de protection de l ordre publique La lutte contre le bruit Le bruit de voisinage Le bruit selon le code du travail Les établissements diffusant de la musique amplifiée La conduite à tenir en cas de tapage et autres troubles La lutte contre l alcool au volant L alcoolémie au volant La complicité de conduite en état d ivresse La mise en danger d autrui La réglementation sur les jeux et loteries Les jeux dans les cafés : définition Les jeux interdits Les jeux automatisés, les jeux automatiques Les sanctions

6 F JOUR 3 V. LES FERMETURES ADMINISTRATIVES ET JUDICIAIRES DES DEBITS DE BOISSONS ET DES RESTAURANTS A. Les fermetures administratives Les raisons Les durées B. Les fermetures judiciaires VI. LA REGLEMENTATION LOCALE Les arrêtés (préfectoral, municipal) VII. L ANIMATION DANS LES ÉTABLISSEMENTS La redevance TV La SACEM et SPRE La licence entrepreneur de spectacles VIII. L EVALUATION FINALE DES CONNAISSANCES ACQUISES Test final d évaluation des connaissances Restitution aux stagiaires apprenants MODULES TRANVERSALES L hygiène alimentaire L évaluation des risques professionnels La sécurité incendie dans les ERP L accessibilité des personnes à mobilité réduite

PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD (2,5j)

PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD (2,5j) INTITULE OBJECTIFS Public visé Pré-requis Durée en jour et en heure Méthodes pédagogiques Évaluation Validation Coût net PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD (2,5j) Devenir gérant, chef d entreprise

Plus en détail

PUBLIC : CHEFS D ENTREPRISE, GÉRANTS, SALARIES DELEGATAIRES DE POUVOIRS

PUBLIC : CHEFS D ENTREPRISE, GÉRANTS, SALARIES DELEGATAIRES DE POUVOIRS CREER, ACCOMPAGNER, DEVELOPPER UN CAFE, HOTEL, RESTAURANT, DISCOTHEQUE PACK OUVERTURE PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES & HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COMMERCIALE ---------- * ---------- Arrêté

Plus en détail

PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD (2,5j) + HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION (2j)

PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD (2,5j) + HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION (2j) INTITULE PACK OUVERTURE : PERMIS D EXPLOITATION DE LICENCES CHRD (2,5j) + HYGIENE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION (2j) Public visé Pré-requis Durée en jour et en heure Méthodes pédagogiques Évaluation Validation

Plus en détail

FORMATIONS OBLIGATOIRES PERMIS D EXPLOITATION HYGIÈNE ALIMENTAIRE - HACCP

FORMATIONS OBLIGATOIRES PERMIS D EXPLOITATION HYGIÈNE ALIMENTAIRE - HACCP FORMATIONS OBLIGATOIRES CADRE JURIDIQUE DE CES FORMATIONS Toute personne déclarant l ouverture, la mutation, la translation ou le transfert d une licence de débit de boissons à consommer sur place ou de

Plus en détail

Profil Conseil & Formation

Profil Conseil & Formation Profil Conseil & Formation DRF de la région PACA Législation sur les débits de boisson Monsieur JOURDAN PROJET : n 15.03.15 Le 17 mars 2015 PROFIL C&F 139/147 avenue Paul Vaillant Couturier 93120 La Courneuve

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION : Art. R. 3332-7 du CSP

PROGRAMME DE FORMATION : Art. R. 3332-7 du CSP Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 22/05/2007 N : 21.07 LE PERMIS D EXPLOITATION. Le Décret n 2007-911 du 15 mai 2007 (ci-dessous) pris pour l application de l article

Plus en détail

Permis d exploitation et Hygiène Alimentaire. Formation de 5 jours en secteur Hôtellerie-Restauration. Notre devise :

Permis d exploitation et Hygiène Alimentaire. Formation de 5 jours en secteur Hôtellerie-Restauration. Notre devise : Notre devise : «Offrir une qualité optimale de formation basée en premier lieu sur la confiance des Hommes et des Femmes qui font et feront l entreprise de demain en Outre-Mer» Formation de 5 jours en

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 26/07/2011 N : 28.11 LE PERMIS D EXPLOITATION ET LE PERMIS DE VENTE DE BOISSONS ALCOOLIQUES LA NUIT Le Décret n 2011-869 du 22 juillet

Plus en détail

CREER SON ENTREPRISE S INFORMER ET SE FORMER. 1 er semestre 2012

CREER SON ENTREPRISE S INFORMER ET SE FORMER. 1 er semestre 2012 CREER SON ENTREPRISE S INFORMER ET SE FORMER 1 er semestre 2012 La CCIP Val-de-Marne vous accueille Du lundi au jeudi de 9h à 17h et le vendredi de 9h à 16h. S informer et se former à la CCIP Val-de-Marne

Plus en détail

La licence I- CLASSIFICATION DES BOISSONS :

La licence I- CLASSIFICATION DES BOISSONS : La licence Toute personne qui exerce le commerce de détail de boissons alcoolisées ou non, doit être titulaire d une licence délivrée par l Administration des Douanes et en outre, être inscrite au registre

Plus en détail

PREFECTURE DE LA CHARENTE

PREFECTURE DE LA CHARENTE PREFECTURE DE LA CHARENTE ARRETE fixant les heures d ouverture et de fermeture des débits de boissons, restaurants et établissements divers servant des boissons alcoolisées, permanents et temporaires LE

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION

APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION HSSE Hygiène et sécurité www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION RMD Consultants Immeuble Lyon Ouest 100, rue des Fougères 69009 Lyon Tel: +33 (0)482 531 703 Prévention

Plus en détail

LA CLASSIFICATION DES DEBITS, DES BOISSONS ET DES LICENCES

LA CLASSIFICATION DES DEBITS, DES BOISSONS ET DES LICENCES SOMMAIRE - La classification des débits, des boissons et des licences - L ouverture, la mutation et le transfert des débits de boissons - Le permis d exploitation - Le transfert d une licence à consommer

Plus en détail

Débits de boissons et restaurants. Réglementation. J ouvre mon commerce Formalités et exploitation

Débits de boissons et restaurants. Réglementation. J ouvre mon commerce Formalités et exploitation Débits de boissons et J ouvre mon commerce Formalités et exploitation Ce qu il faut savoir Débits de boissons? Sous cette dénomination, on trouve des établissements aussi divers que les cafés, les bars,

Plus en détail

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011

Issue de Secours CATALOGUE CATALOGUE 2011 CATALOGUE CATALOGUE 2011 1 SOMMAIRE Professionnelle de la prévention, de l éducation et de la sécurité incendie, toute demande de formation spécifique est envisageable dès lors qu elle entre dans le cadre

Plus en détail

DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT. Du 13 février 2014

DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT. Du 13 février 2014 DIRECTIVES MUNICIPALES EN MATIÈRE DE REFUS D OCTROI DES HEURES DE PROLONGATIONS POUR LES ÉTABLISSEMENTS DE NUIT Du 13 février 2014 1. Préambule Il est préliminairement exposé que la base légale de ces

Plus en détail

Se lancer dans la restauration en respectant la législation

Se lancer dans la restauration en respectant la législation Se lancer dans la restauration en respectant la législation Adie Conseil Restauration Vous souhaitez vous lancer dans les métiers de la restauration? Cette fiche vous donne toutes les infos pratiques pour

Plus en détail

FORMATION SUR LES DROITS ET OBLIGATIONS ATTACHÉS À

FORMATION SUR LES DROITS ET OBLIGATIONS ATTACHÉS À Droit 167 FORMATION SUR LES DROITS ET OBLIGATIONS ATTACHÉS À L EXPLOITATION D UN DÉBIT DE BOISSONS À CONSOMMER SUR PLACE OU D UN RESTAURANT «Permis d exploitation» Immatriculation au RCS via le CFE : le

Plus en détail

Vente et distribution de boissons alcoolisées : Eléments de réglementation à destination des associations

Vente et distribution de boissons alcoolisées : Eléments de réglementation à destination des associations Dans l organisation de son activité, l association doit prendre en compte le cadre général applicable à la vente et à la distribution d alcool. Ce cadre vise à protéger en particulier les personnes vulnérables,

Plus en détail

QUESTIONS D ACTUALITES REGLEMENTAIRES

QUESTIONS D ACTUALITES REGLEMENTAIRES QUESTIONS D ACTUALITES REGLEMENTAIRES LES LOTERIES LES DEBITS DE BOISSONS LES AGENTS IMMOBILIERS LES OPERATIONS FUNERAIRES AUTORISATION DE LA LOTERIE DEPUIS LE 22 MARS 2015 Ce n est plus le préfet mais

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical

Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Formation Médico- technique Professionnalisation des prestataires de service et distributeurs de matériel médical Branche du Négoce et Prestations de service dans les domaines Médico-techniques Contexte

Plus en détail

La formation adaptée s adresse aux exploitants de chambres d hôtes visés à l article L.324-4 du code du tourisme.

La formation adaptée s adresse aux exploitants de chambres d hôtes visés à l article L.324-4 du code du tourisme. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 08/04/13 N : 11.13 Formation des Loueurs de Chambres d Hôtes délivrant des Boissons Alcooliques Sur le plan législatif et réglementaire

Plus en détail

Règlement relatif aux taxes d exploitation sur les débits de boissons alcooliques à l emporter, aux émoluments de surveillance des établissements, à

Règlement relatif aux taxes d exploitation sur les débits de boissons alcooliques à l emporter, aux émoluments de surveillance des établissements, à Règlement relatif aux taxes d exploitation sur les débits de boissons alcooliques à l emporter, aux émoluments de surveillance des établissements, à la délivrance d autorisations d exploitation et de permis

Plus en détail

/HVQXLWVGH VHPDLQH /HVQXLWV

/HVQXLWVGH VHPDLQH /HVQXLWV 35()(&785('(/$'520( ',5(&7,21'(/$5(*/(0(17$7,21 (7'(6/,%(57(638%/,48(6 %85($8'(/ $'0,1,675$7,21*(1(5$/( '(6(/(&7,216(7'(/$5(*/(0(17$7,21 $55(7(1ƒ /H3UpIHWGHOD'U{PH &KHYDOLHUGHOD/pJLRQG +RQQHXU &KHYDOLHUGHO

Plus en détail

Les nouvelles responsabilités des exploitants du secteur alimentaire

Les nouvelles responsabilités des exploitants du secteur alimentaire Les nouvelles responsabilités des exploitants du secteur alimentaire CEPR 25 avril 2006 Antoine de Brosses Avocat à la Cour Simmons & Simmons 5, bd de la Madeleine 75001 Paris antoine.de.brosses @simmons-simmons.com

Plus en détail

RAPPEL DES AFFICHAGES REGLEMENTAIRES et CONSEILLES dans les CHR

RAPPEL DES AFFICHAGES REGLEMENTAIRES et CONSEILLES dans les CHR RAPPEL DES AFFICHAGES REGLEMENTAIRES et CONSEILLES dans les CHR I. 1 de 5 HÔTEL Panonceau de classement «Hôtel de Tourisme» + Millésime de l'année. Panonceau de la licence débit de boissons (I, II, III,

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/07/09 N Juridique : 43.09 Loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires Par circulaire

Plus en détail

1 Gestion des risques

1 Gestion des risques Gestion des risques 1 Gestion des risques Accidents, actes de malveillance, infractions à la législation du travail, risques sanitaires ou environnementaux La liste des risques auxquels les entreprises

Plus en détail

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière :

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière : 1 PLAN PLAN DETAILLE DETAILLE DE DE FORMATION: FORMATION: DROIT DROIT DES DES ETRANGERS:ACTUALITE ETRANGERS:ACTUALITE ET ET CONTENTIEUX CONTENTIEUX 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Management du risque dans le BTP

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Management du risque dans le BTP LICENCE PRO IUT de Bordeaux Management du risque dans le BTP Qu est-ce que le management du risque dans le BTP? Le secteur du BTP est l un des plus importants de notre activité économique, mais il reste

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS

PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS PROPOSITION DE PROGRESSION - BACCALAUREAT PROFESSIONNEL DE COMPTABILITE EN 3 ANS 1 ère ANNEE (33 dont 3 à 5 de PFE) T H E M E S POLE 1 COMPTABILITE ET GESTION DES ACTIVITES POLE 2 COMMUNICATION ET ORGANISATION

Plus en détail

(M.Dandonneau / C.Play) UMR LEPSE 21 mai 2012

(M.Dandonneau / C.Play) UMR LEPSE 21 mai 2012 (M.Dandonneau / C.Play) UMR LEPSE 21 mai 2012 I. Le règlement intérieur de centre Objectifs et modalités d élaboration 2 Un constat : - un règlement intérieur de centre à actualiser et compléter - des

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Synthèse sur les licences de débits de boissons

Synthèse sur les licences de débits de boissons Service juridique, des affaires réglementaires et européennes Circulaire 16.13 05/08/2013 Synthèse sur les licences de débits de boissons Rappels de la réglementation en vigueur Suivez-nous sur www.umih.fr

Plus en détail

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD 1 Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD FINALITES «Permettre d encadrer à titre professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances

Plus en détail

Synthèse sur les licences de débits de boissons

Synthèse sur les licences de débits de boissons Service juridique, des affaires réglementaires et européennes Circulaire 16.13 05/08/2013 Synthèse sur les licences de débits de boissons Rappels de la réglementation en vigueur Suivez-nous sur www.umih.fr

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

Café Tabac Presse 2013-2014

Café Tabac Presse 2013-2014 Café Tabac Presse 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Droit de la publicité

Droit de la publicité Leçon 1 : Introduction Section 1 : Définitions juridiques de la notion de publicité 1 : Définitions légales et jurisprudentielles de la notion de publicité A Définition étroite de la notion de publicité

Plus en détail

L'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rédaction et Mise à jour du Document Unique

L'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rédaction et Mise à jour du Document Unique L'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Rédaction et Mise à jour du Document Unique Public : Chefs d'entreprise, ou personne chargée de la rédaction et de la mise à jour du Document Unique Pré-requis :

Plus en détail

Parcours RH (modularisable)

Parcours RH (modularisable) Parcours RH (modularisable) OBJECTIF Maîtriser les règles et obligations liées à la gestion des ressources humaines, en terme de gestion des contrats de travail, de gestion des relations avec les instances

Plus en détail

PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD)

PERMIS D EXPLOITATION EN CHRD 20 heures. (Personne ne justifiant pas de plus de 10 ans d expérience en tant qu exploitant CHRD) PACK PERMIS D EXPLOITATION + ACCOMPAGNEMENT A LA CRÉATION OU REPRISE D ENTREPRISE CAFÉ, HÔTEL, RESTAURANT, DISCOTHÈQUE, CHAMBRE D HÔTES CONVENTION DE FORMATION (3,5 jours) CLIENT/EXPLOITANT : Adresse :.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MEDIATHEQUE MUNICIPALE

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MEDIATHEQUE MUNICIPALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MEDIATHEQUE MUNICIPALE ARRETE N 2008/02/ Le Maire de Portet-sur-Garonne, Vu le Code Général des Collectivités Territoriales principalement les articles L 2211-1 à L 2213-19 relatifs

Plus en détail

Charte. Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie

Charte. Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie Charte Relative à la prévention des conduites à risque liées à la consommation d alcool chez les étudiant(e)s en Picardie La consommation excessive d alcool et les conduites à risque associées sont des

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

Dr E. Rebeschini, Médecin du Travail Service de Santé au Travail du Bâtiment et des Travaux Publics des Bouches du Rhône

Dr E. Rebeschini, Médecin du Travail Service de Santé au Travail du Bâtiment et des Travaux Publics des Bouches du Rhône Le positionnement de l AST BTP13 sur la thématique «Drogues au Travail» Société de Médecine du travail 25 septembre 2012, Médecin du Travail Service de Santé au Travail du Bâtiment et des Travaux Publics

Plus en détail

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1

PARTIE VII. Responsabilités et assurances 7. 1 PARTIE VII Responsabilités et assurances 7. 1 A. ASSURANCE EN RESPONSABILITE CIVILE Le code de l action sociale et des familles (art R 227-27 à R 227-30) institue l obligation d assurance en responsabilité

Plus en détail

LOCATION DES LOCAUX ET IMMEUBLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE, FOURNITURE DE SERVICES EXTRA SCOLAIRES ET ENTENTES MUNICIPALES

LOCATION DES LOCAUX ET IMMEUBLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE, FOURNITURE DE SERVICES EXTRA SCOLAIRES ET ENTENTES MUNICIPALES 505 POLITIQUE LOCATION DES LOCAUX ET IMMEUBLES DE LA COMMISSION SCOLAIRE, FOURNITURE DE SERVICES EXTRA SCOLAIRES ET ENTENTES MUNICIPALES BUT Établir les règles relatives à la fourniture de services extra

Plus en détail

1. POLICE ADMINISTRATIVE (sous l angle des compétences de l agent de police administrative conformément à l article 3.5 de la LFP)

1. POLICE ADMINISTRATIVE (sous l angle des compétences de l agent de police administrative conformément à l article 3.5 de la LFP) En ce qui concerne l'accès à www.poldoc.be, il est utile de consulter l'infonouvelles n 1719 du 19 octobre 2006 avec comme titre: " PolDoc, le site documentaire de la police, accessible à tous sur l'internet!

Plus en détail

D E L I B E R A T I O N

D E L I B E R A T I O N REPUBLIQUE FRANCAISE TERRITOIRE DE LA NOUVELLE CALEDONIE PROVINCE SUD Assemblée de Province AMPLIATIONS Com. Del... 2 N 53 89/APS Congrès...1 du 13 décembre 1989 APS...32 SGPS... 4 SELC...1 SAPS... 4 STAG...

Plus en détail

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...»

Contrat de bénévolat «Stagiaires (hors convention de formation), animateurs Soutien scolaire et autres intervenants...» ASSOCIATION LES FOGIERES LIEUX D ACCUEILS SPECIALISES POUR ENFANTS LA COMBE 42660 ST GENEST-MALIFAUX Tél. : 04/77/51/43/15 Fax : 04/77/51/44/68 association.les.fogieres@wanadoo.fr Contrat de bénévolat

Plus en détail

PERMIS D'EXPLOITATION

PERMIS D'EXPLOITATION PERMIS D'EXPLOITATION COÛT 590 TTC CONTACT Martine Petrus 05 55 51 96 83 mpetrus@creuse.cci.fr Cette formation permet d acquérir une bonne maîtrise de l exploitation spécifique d un débit de boissons,

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS COMMUN

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS COMMUN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2012 POINT CULTURE Le Hangar A) Achat d une licence de débit de boissons de 4 ème catégorie B) Tarifs du bar EXPOSE DES MOTIFS COMMUN Les concerts hebdomadaires

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION

PROGRAMME DE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION licence-4.com PROGRAMME DE FORMATION AU PERMIS D EXPLOITATION Présentation du programme de formation au permis d exploitation pour tout exploitant ou toutes personnes souhaitant exploiter un établissement

Plus en détail

OBJECTIFS. PROGRAMME et déroulement - nouvelle norme 2012 UTE C 18-510. Premier jour :

OBJECTIFS. PROGRAMME et déroulement - nouvelle norme 2012 UTE C 18-510. Premier jour : Formation habilitation électrique pour électriciens Nouvelle norme 2012 UTE C 18-510 3 jours Formations aux habilitations électriques pour des niveaux : BP/BE/B1/B1V/B2/B2V/BC/BR/H0/H1/H1V/H2/HC OBJECTIFS

Plus en détail

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

FORMATION. Chargé de sécurité et de prévention. Points Forts de la formation OBJECTIFS PEDAGOGIQUES FORMATION Chargé de sécurité et de prévention Référence : 124-344-13 Durée : 5 jours Public Tous salariés chargés de la sécurité ou la prévention Pré-requis Aucun Points Forts de la formation Une approche

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique : 14 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Rôle et missions du titulaire d un certificat de Niveau 2 4. Evaluation des risques et définition

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

CHARTE POUR LA QUALITE DE LA VIE NOCTURNE

CHARTE POUR LA QUALITE DE LA VIE NOCTURNE CHARTE POUR LA QUALITE DE LA VIE NOCTURNE Préambule Ville centre d une agglomération de 100 000 habitants, Niort souhaite développer les conditions propices à une vie nocturne de qualité. Cette vie nocturne,

Plus en détail

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE»

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Conseil départemental de Paris INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Votre salle d attente est un lieu de votre cabinet dans lequel les patients, ou toute personne qui y passe, doivent avoir accès aux informations

Plus en détail

FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION

FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION FONCTIONNALITES DU SYSTEME DE RESERVATION 1. LES AVANTAGES DE LA RESERVATION PAR INTERNET 2. NOS REFERENCES WWW. Tennisinfos.com 1 Adresse Internet de nos clients: www.tcvbruche.tennisinfos.com www.ctneuchatel.tennisinfos.com

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS)

Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Logo de l organisme de Formation Intitulé Certificat de Qualification Professionnel d Agent de Prévention et de Sécurité (CQP APS) Public Tout public Pré-requis - aptitude physique à suivre la formation

Plus en détail

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Préparer et obtenir le permis d exploitation»

Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Préparer et obtenir le permis d exploitation» Consultation 2016 Programme Formations Tourisme «Préparer et obtenir le permis d exploitation» Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée

Plus en détail

Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec. Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière

Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec. Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière Une nouvelle approche de l éducation routière au Québec Présentation dans le cadre des Journées francophones de la sécurité routière 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Lyon, France 15 décembre 2010

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

DATE ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

DATE ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC THEME ERP DATE ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC 27/05/2015 Définition Un établissement recevant du public (ERP) désigne tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes

Plus en détail

Arrêté du [ ] relatif à la formation et à l examen de conducteur de voiture de transport avec chauffeur

Arrêté du [ ] relatif à la formation et à l examen de conducteur de voiture de transport avec chauffeur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de [ ] Arrêté du [ ] relatif à la formation et à l examen de conducteur de voiture de transport avec chauffeur NOR : [ ] Publics concernés : conducteurs de voiture de transport

Plus en détail

L impact de la certification sur la responsabilité

L impact de la certification sur la responsabilité L impact de la certification sur la responsabilité Séminaire EUROFINS 22 mars 2007 Gilles Boin Antoine de Brosses Avocats à la Cour Simmons & Simmons 5, bd de la Madeleine 75001 Paris Le nouvel environnement

Plus en détail

Finalités - Intermédiation en crédits

Finalités - Intermédiation en crédits Finalités - Intermédiation en crédits Module 1 Principes généraux de l intermédiation en crédits Partie 1 L environnement juridique et financier Connaissances professionnelles s 1. Prêteurs/ Intermédiaires

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE SAINT PRYVE SAINT MESMIN

REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE SAINT PRYVE SAINT MESMIN REGLEMENT INTERIEUR DE LA BIBLIOTHEQUE DE SAINT PRYVE SAINT MESMIN Vu les dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales ; Vu la délibération du conseil municipal du 16 janvier 2009 ; Le

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4)

FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) AMIANTE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 74 FORMATION AUX RISQUES LIES A L AMIANTE (sous-section 4) Durée de formation et recyclage

Plus en détail

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. conduites addictives. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention conduites addictives Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger La prévention, un enjeu pour votre santé Tabac, alcool, drogues La dernière décennie a marqué une

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION EDI FORMATION GENERALITES L association a été crée par déclaration en date du 4 août 1988, à la Sous Préfecture de GRASSE, sous le titre EDIFORM (J.O. du 7 septembre

Plus en détail

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DOSSIER D INFORMATION Session du 23 janvier au 22 juin 2015 Date limite des candidatures : Mardi 13 janvier 2015 Unité culture de Cépière

Plus en détail

Dispositions réglementaires concernant les chiens dangereux

Dispositions réglementaires concernant les chiens dangereux Dispositions réglementaires concernant les chiens dangereux Chiens de catégorie 2 : garde et défense - Chiens de race Américan Staffordshire terrier - Chiens de race Rottweiller - Chiens de race Tosa Catégories

Plus en détail

Remise à niveau SSIAP 1

Remise à niveau SSIAP 1 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 7/1/216. Fiche formation Remise à niveau service de sécurité incendie et d assistance à personnes 1 (RN SSIAP 1) - N : 17551 - Mise à

Plus en détail

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE I - OBJET La vidéosurveillance est un outil au service de la sécurité et de la prévention du Centre hospitalier du Mans. Ses objectifs sont de prévenir l atteinte aux personnes et aux biens et d augmenter

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004)

Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004) Contrat de séjour en collectif (en référence au décret n 2004-1274 du 26.11. 2004) Entre Madame ou Mademoiselle Et la représentante du C.H.R.S. Le Grand Saint Jean de l association Le Grand Saint Jean

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT

DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT DOCUMENT UNIQUE (DU) DU SPECTACLE VIVANT RÉGLEMENTATION ET MODE D EMPLOI Syndicat National des Producteurs, Diffuseurs et Salles de Spectacles Enregistré sous le n 17947 23, boulevard des Capucines - 75002

Plus en détail

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE :

ENTRE : ET : Organisations Syndicales CFE-CGC CFDT INTERCO ETANT EXPOSE : ACCORD DE BRANCHE relatif à la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l amiante Branche des entreprises de services d Eau et d Assainissement ENTRE : La Fédération Professionnelle

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

modèle de lettre : emplacement sur les marchés Faites une copie du contenu du cadre ci-dessous et modifiez selon vos besoin les textes en orange.

modèle de lettre : emplacement sur les marchés Faites une copie du contenu du cadre ci-dessous et modifiez selon vos besoin les textes en orange. modèle de lettre : emplacement sur les marchés Faites une copie du contenu du cadre ci-dessous et modifiez selon vos besoin les textes en orange. Société Entreprise Nom Prénom Adresse Code postal Ville

Plus en détail

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie Public : Homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l armée de terre, des pompiers militaires

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993, modifiée, relative à la protection des informations nominatives ; DELIBERATION N 2012-63 DU 16 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE CREDIT SUISSE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Présentation de l environnement du secteur social, médico-social et de la santé

Présentation de l environnement du secteur social, médico-social et de la santé Démarche exploratoire de formation- action Représentants des usagers du secteur social et médico-social et démocratie sanitaire Présentation de l environnement du secteur social, médico-social et de la

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

DROGUES ET LOI. Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE

DROGUES ET LOI. Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE DROGUES ET LOI Dr F. PAYSANT CHU GRENOBLE contexte Drogue licite (tabac, alcool, jeu, internet, ) Organisation, ou prise en compte des effets Drogue illicite (héroïne, cannabis, cocaine,.) Production,

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

HABILITATION ELECTRIQUE

HABILITATION ELECTRIQUE HABILITATION ELECTRIQUE N de déclaration d activité : 22 600 288 660 // Téléphone : 09 81 78 92 25 // directeur.groupemab@gmail.com 96 PREPARATION A L HABILITATION H0V-B0 - Etre capable d accéder sans

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes.

Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes. Drogues et loi Le trafic et la consommation des stupéfiants se trouvent classés dans le livre intitulé «Crimes et délits contre les personnes. Loi du 31 décembre 1970 Interdit et pénalise l usage de toute

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE

REGLEMENT INTERIEUR SECURITE REGLEMENT INTERIEUR DE SECURITE OBJET ET CHAMP D APPLICATION ARTICLE 1 Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser, sur certains points, l application de la réglementation hygiène et sécurité

Plus en détail

Les établissements recevant du public. Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP

Les établissements recevant du public. Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP Les établissements recevant du public Qu'est ce qu'un ERP? Le cas particulier des églises Les acteurs de la prévention La vie d'un ERP Qu'est ce qu'un ERP? A - Définition Art R 123.2 du CCH Constituent

Plus en détail

VILLE DU PRADET. Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts

VILLE DU PRADET. Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts VILLE DU PRADET Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts CHAPITRE I : GENERALITES Article 1 : Description L Espace des Arts comprend différentes salles pouvant être mises à disposition :

Plus en détail