Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise. Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire."

Transcription

1 Association Sécurité Routière en Entreprises de Maine et Loire Sensibilisation Responsabilité Civile et Pénale du chef d entreprise ou du délégataire 1N

2 2N

3 Sommaire 1- La réglementation 1-1- La responsabilité pénale 1-2- La responsabilité civile 1-3- La responsabilité des personnes morales 1-4- Délégation de pouvoir 1-5- La faute inexcusable (50 mn) 2- Les accidents de travail et de trajet 2-1- Définitions-gestion 2-2- Statistiques tarification 3- La prévention des risques 3-1- Principes fondamentaux 3-2- Evaluation des risques- Document unique (20 mn) (20mn) (1h50) 3N 4- Le risque routier 4-1- Analyse du risque routier 4-2- Principes préventifs et correctifs 5- Etudes de cas 6- Evaluation 2,30 heures (20 mn) (30 mn) (10 mn)

4 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La responsabilité pénale Comme le précise le Code pénal : «Nul n est responsable pénalement que de son propre fait». Dès lors, la responsabilité pénale est la sanction d un comportement personnel répréhensible qui peut être constitué soit par une action du chef d entreprise, soit par une abstention de ce dernier. Les sanctions principales : - Homicide involontaire : 3 à 5 ans d emprisonnement, 45 à Blessure involontaire (+ de 3 mois) : 2 ans, Blessure involontaire (< ou = à 3 mois) : 1 an, Sanctions complémentaires : Publication, interdictions, confiscation 4N L engagement de la responsabilité pénale entraîne, le plus souvent, la réparation du préjudice civil causé à la victime.

5 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La responsabilité civile La responsabilité civile est l obligation de répondre du dommage que l on a causé à autrui en le réparant. Ainsi, lorsqu une personne commet une faute, une imprudence, une omission ou une négligence, si ces agissements conduisent à la création d un dommage, elle est tenue de réparer le préjudice ainsi créé et de voir assumer les conséquences pécuniaires de ses actes. La réparation de ce préjudice doit permettre de replacer la victime dans la situation antérieure au dommage subi. La gravité de la faute n a pas d importance dans le cadre de cette réparation, le seul point important étant la réparation intégrale du préjudice. 5N

6 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La responsabilité des personnes morales Les personnes morales, à l exclusion de l État, sont responsables pénalement des infractions commises, pour leur compte, par leurs organes ou représentants. Cependant, même si l infraction pénale a été commise pour son compte, la responsabilité pénale de la personne morale n exclut pas celle des personnes physiques auteurs ou complices des mêmes faits. 6N

7 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La délégation de pouvoir Définition Possibilité pour un dirigeant de confier l opérationnalité d un ou plusieurs de ses pouvoirs à des collaborateurs ou à des subordonnés, c est-à-dire le transfert de la responsabilité du chef d entreprise (déléguant) vers son salarié (délégataire) Les critères de la délégation de pouvoir Elle n est pas nécessairement écrite ( découle du contrat de travail La délégation doit être : expresse, claire, précise, sans ambigüité. Définition du champ d exercice et délimitation des pouvoirs 7N

8 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La délégation de pouvoir Les conditions de fond de la délégation de pouvoir Seul le chef d entreprise peut déléguer Subdélégation autorisée sauf opposition du chef d entreprise La co-délégation est interdite Un lien de subordination doit exister Le délégataire n est pas forcément un dirigeant 8N

9 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La délégation de pouvoir Les attributs nécessaires de la délégation de pouvoir L autorité : autonomie-pouvoir de décision et disciplinaire. La compétence : Connaissances-savoir-faire-expérience-formation adéquate-capacités d appréciation des mesures. Les moyens : mise à disposition des moyens humains, techniques, matériels et financiers, pour faire respecter les règles. 9N

10 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La délégation de pouvoir Les conséquences de la délégation de pouvoir Nécessité d informer le délégataire du contenu( domaines, limites) Refus par le délégataire : doit signifier par un acte formel Si acceptation: transfert de la responsabilité pénale du déléguant au délégataire. Exceptions : Les domaines non délégables, Interférence dans les domaines délégués, Infraction commise par le délégant ou avec sa participation Connaissance des faits par le délégant 10N

11 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La délégation de pouvoir Principes à intégrer dans la délégation de pouvoir - L objet défini de la délégation - L espace géographique fixé - Les compétences du délégataire ou sub-délégataire - Les moyens donnés au délégataire (budget, GRH) - Le transfert de l autorité (indépendance, pouvoirs) - Les limites dans le temps 11N

12 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La délégation de pouvoir Conditions spécifiques Les conditions d exercice de la délégation. Information publique dans l entreprise Pas de rétroactivité Stabilité et durée, si limitée, nécessité d un écrit Conditions de la forme de la délégation de pouvoir Document écrit (non obligatoire, mais fortement conseillé). 12N

13 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La faute inexcusable Définition Instituée par le Code de La Sécurité Sociale (A ), destinée à renforcer l indemnisation en cas d accident du travail, ou de maladie professionnelle, (forfaitaire depuis la Loi, du 9 avril 1898), aligne la responsabilité de l employeur sur le droit commun. Caractéristiques de la faute inexcusable: - Gravité exceptionnelle du manquement - Acte ou omission volontaire - Conscience du danger - Absence de cause justificative et d intention - L imprudence de la victime n altère pas la cause nécessaire et non déterminante. 13N

14 1- La réglementation 1- Responsabilités, définitions La faute inexcusable Conséquences Conséquences de la reconnaissance en faute inexcusable : - Majoration de la rente forfaitaire ou du capital - Indemnisations des souffrances physiques et morales - Indemnisation du préjudice esthétique et d agrément - Indemnisation pour diminution des possibilités de promotion professionnelle. Depuis la décision du Conseil Constitutionnel du 10 juin 2010, la victime peut bénéficier de réparations complémentaires. La reconnaissance peut résulter d un accord amiable entre la victime et son employeur ou, à défaut, d une décision de la juridiction de Sécurité sociale. 14N

15 2- Accident de travail et de trajet 2-1- Définition, gestion Accident de trajet = domicile/travail ou inversement: 50% des AT mortels Domicile Pour la victime, la protection sociale est identique à celle d un AT de travail Le coût des accidents de trajet est mutualisé et forfaitaire (0,33 %) et peut faire l objet d une demande de minoration. 15N

16 2- Accident de travail et de trajet 2-1- Définition, gestion Accident de trajet, définition L'article L du Code de la sécurité sociale définit ainsi l'accident du trajet : Est considéré comme accident de trajet tout accident qui survient : entre la résidence principale et le lieu de travail, entre le lieu de travail et le lieu où le salarié prend habituellement ses repas. Mais le parcours ne doit pas avoir été interrompu ou détourné pour un motif indépendant du travail ou dicté par un intérêt personnel, étranger aux nécessités essentielles de la vie courante. 16N

17 2- Accident de travail et de trajet 2-1- Définition, gestion Accident de travail = mission : 50% des AT mortels chantier, autre entreprise, rendezvous, etc : 17N

18 2- Accident de travail et de trajet 2-1- Définition, gestion Accident de travail, définition L'article L du Code de la sécurité sociale définit ainsi l'accident du travail : Est considéré comme accident du travail, quelle qu en soit la cause, l accident survenu par le fait ou à l occasion du travail à toute personne salariée ou travaillant, à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou chefs d entreprise. 18N

19 2- Accident de travail et de trajet 2-1- Définition, gestion Aspects administratifs - Déclaration: - Salarié : sous 24 h - Employeur : sous 48 h - Remise d une feuille d accident (prise en charge des frais) - Réserves éventuelles - Envoi du certificat médical initial par la victime - Certificat de prolongation - Certificat final de consolidation La procédure est identique pour les accidents de trajet 5 19N

20 2- Accident de travail et de trajet 2-2- La tarification des accidents et coût des AT Trois modes de tarification - Taux collectif: - Entreprise de 1 à 19 salariés - Taux mixte : - Entreprise de 20 à 149 salariés - Taux individuel : - Entreprise de plus de 150 salariés n Le coût direct et le coût indirect - Coût direct = coût réel des AT - Coût indirect = en fonction de l activité de l entreprise, des mesures prises et des suites de l AT (remplacement, bris de machine, téléphone, assurance, jugement, etc 20N

21 2- Accident de travail et de trajet 2-3- Les statistiques des accidents Formules de calcul Taux de fréquence: - Nbre d AT avec arrêt X / Nbre d heures travaillées Taux de gravité : - Nbre de jours d arrêt X / Nbre d heures travaillées Indice de fréquence : - Nbre d accidents avec arrêt X /effectif des salariés Indice de gravité : - Nbre d IPP X / Nbre d heures travaillées Chiffres nationaux 2013 : décès IPP 37, jours d arrêt 5 21N

22 3- La prévention des risques 3-1- Responsabilités liées au Code du Travail L obligation générale de sécurité Article L (C du T): L employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs L obligation de formation et d information L employeur organise et dispense une information des travailleurs sur les risques pour la santé et la sécurité et sur les mesures prises pour y remédier. Article L (C du T): L employeur informe les travailleurs sur les risques pour leur santé et leur sécurité d une manière compréhensible pour chacun. Cette information ainsi que la formation à la sécurité sont dispensés lors de l embauche et à chaque fois que nécessaire. L employeur est en situation d obligation de résultats 22N

23 3- La prévention des risques 3-1- Responsabilités liées au Code du Travail Gestion des risques - Décret n du 05 Novembre 2001 Analyse des risques de l entreprise par une approche méthodique d identification, d évaluation permettant un plan d actions correctives - Analyse des risques - Consignation dans le document unique 23N Indice

24 3- La prévention des risques 3-1- Responsabilités liées au Code du Travail Etablir le document unique - Identifier la situation dangereuse - Identifier les postes concernés - Examiner les mesures existantes - Calculer la criticité - Planifier les mesures - Vérifier la réalisation 24N Indice

25 4- Le risque routier 4-1- Statistiques d accidents Nationales accidents corporels tués blessés (de plus) Départementales (Maine et Loire 2013) - 36 tués Principales causes des accidents mortels - Vitesse = 46% - Alcool = 31% - Non respect de la signalisation = 10% 25N Indice

26 4- Le risque routier 4-1- Statistiques d accidents Autres statistiques Sur les tués sur les routes en 2013, (10%) sont liés au travail 1 accident mortel du travail sur 2 est un accident de la route AT avec arrêt = 6 millions de journées perdues (équivalent de 250 salariés plein temps) Accident avec IPP (hors décès) en 2013 Coût annuel des AT = 120 millions d Euros 26N Indice

27 4- Le risque routier 4-2- Principes généraux de la prévention (9 points extraits) Eviter le risque Supprimer ce qui est dangereux Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l est moins Eloigner et signaler ce qui présente encore un danger Protéger et former les salariés... 27N

28 4- Le risque routier 4-2- Mise en pratique * texte CNAMTS adopté le 28 janvier 2004 par la Commission ATMP Bonnes pratiques * REDUIRE L EXPOSITION AU RISQUE Commentaires Mettre à la disposition des salariés, un restaurant d entreprise ou la possibilité de prendre les repas sur place. PREFERER LES MOYENS DE TRANSPORT COLLECTIFS AUX MOYENS DE TRANSPORT INDIVIDUELS AMENAGER LES ACCES A L ENTREPRISE ET FACILITER LE STATIONNEMENT DES VEHICULES Inciter les salariés à utiliser les transports collectifs. Aménager les abords de l entreprise (contact avec les collectivités locales), l éclairage, mettre à disposition des parkings en nombre suffisant. INCITER LES SALARIES A VEILLER AU BON ETAT DE LEUR VEHICULE PERMETTRE AUX SALARIES DE PRENDRE LA ROUTE DANS DES CONDITIONS AUSSI SÛRES QUE POSSIBLE L entreprise peut favoriser des campagnes d éclairage, de vérification des pneumatiques des véhicules des salariés Mettre en place des solutions du type aménagement des horaires, Bien conduire, c est bien se conduire! 28N INFORMER ET SENSIBILISER LES SALARIES Mettre en œuvre des journées de sensibilisation, des actions ciblées de formation,

29 4- Le risque routier 4-2- Mise en pratique * texte CNAMTS adopté le 28 janvier 2004 par la Commission ATMP Bonnes pratiques * EVITER LE RISQUE EVALUER LE RISQUE Commentaires Mettre en place des moyens tels que : audio ou visioconférence. Prendre en compte le risque mission dans le Document Unique. REDUIRE L EXPOSITION AU RISQUE ADAPTER LE VEHICULE Préférer les déplacements en avion ou en train. Si la voiture est indispensable, mettre en place des règles de gestion. Dans le cadre du travail le véhicule doit être adapté à la fois au déplacement et à la tâche. PREPARER LES DEPLACEMENTS POUR REDUIRE L EXPOSITION AU RISQUE ETABLIR UN PROTOCOLE POUR COMMUNIQUER EN SECURITE Rationaliser les déplacements, prendre en compte l état des routes et la météo, utiliser l autoroute. Dès qu un salarié est au volant d un véhicule, interdire l usage du téléphone, ceci quel que soit le dispositif technique : kit mains libre ou pas. Conduire est un acte de travail! 29N DONNER AUX SALARIES LES COMPETENCES NECESSAIRES POUR CONDUIRE EN SECURITE Mettre en place des formations adaptées.

30 4- Le risque routier 4-2- Mise en pratique Réaliser l analyse du risque routier, suivant par exemple la méthode V.E.C.O., (Véhicule, Environnement, Conducteur, Organisation) et l intégrer dans le D.U. Réaliser une enquête sur les déplacements des salariés (trajet, mission) Nommer un référent sécurité routière Choisir les actions (prioriser ces dernières au regard de l analyse), Définir des délais de réalisation 30N

31 4- Le risque routier 4-3- Réglementation à appliquer Recommandations CARSAT et Comité de pilotage pour la prévention des risque professionnels Mission Trajet VUL : Livre blanc (ED 5046) - comment choisir, aménager, etc? Livre blanc : Prévenir le risque «trajet/domicile travail» Code de santé publique (extrait) Article R.412-1à 3 - (lutte contre le tabagisme) Règles de l entreprise Règlement intérieur, usage du téléphone portable, pauses, stationnement interne, contrôle des véhicules, alcool, etc N

32 4- Le risque routier 4-4- Réalisation de consignes (Ecrire ce qui existe déjà et/ou ce qui est tenable) Choix du moyen de transport au regard du parcours Usage du téléphone portable Conduite à tenir face à l alcool Protection des non fumeurs Port de la ceinture de sécurité Usage des ordinateurs pendant le parcours Utilisation du carnet de contrôle du véhicule Conduite à tenir en cas d intempéries Respect des temps de pause Validité du Permis de conduire Stationnement interne des véhicules Respect sans conditions du Code de la route 32N

33 4- Le risque routier 4-5 Contrôle et suivi Contrôle des véhicules Mise en place du carnet de contrôle du véhicule Contrôles techniques Entretien des véhicules (personnel compétent et dédié en interne ou garagiste) Suivi du kilométrage par utilisateur Suivi des infractions Validité du permis de conduire A l embauche (dans le contrat de travail) Au moins une fois/an 33N

34 4- Le risque routier 4-6- Mise en pratique Analyser le risque routier, mise à jour du D.U. Intégration à un Club sécurité routière Organiser un jeu sécurité routière Réaliser une (des) campagne (s) d affichage sur des thèmes inhérents à l entreprise ou lors de la semaine nationale de la mobilité Contrôler la vitesse des véhicules, circulation interne (radar pédagogique) Réaliser des contrôles (pneumatiques, pare-brise, etc..) sur les véhicules des salariés Sensibiliser le personnel, y compris la direction et l encadrement, au risque routier 34N

35 5- Etude de cas - Etude de cas - Travail en sous groupe - Restitution 35N

36 6- Evaluation - Evaluation de la sensibilisation - Grille d évaluation 36N

37 Nos partenaires Institutionnels : 37N

38 ASRE 49, BP 31844, Angers Cedex //http:/www.asre49.fr Merci de votre attention Au service des Entreprises 38 N Retour au début du diaporama

LES ACCIDENTS DE TRAJET

LES ACCIDENTS DE TRAJET QUATRIEME SEMAINE NATIONALE DES ACCIDENTES DE LA VIE «STOP AUX ACCIDENTS DE TRAJET» Du 13 au 19 octobre 2008 LES ACCIDENTS DE TRAJET FNATH, association des accidentés de la vie - Siège national 47, rue

Plus en détail

LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX

LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE EN MATIERE DE SANTE AU TRAVAIL : BREF ETAT DES LIEUX Par Michel LEDOUX Avocat Associé CABINET MICHEL LEDOUX ET ASSOCIES 10 RUE PORTALIS 75008 PARIS Tél : 01.44.90.98.98

Plus en détail

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique

Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Évaluation des Risques et Élaboration du Document Unique Septembre 2010 Sommaire Réalisé par : Les Médecins du Travail Et Les IPRP du SMTI Comprendre ce qu est la démarche de prévention ainsi que l évaluation

Plus en détail

DROIT SOCIAL. Le risque routier est la première cause d accident mortel du travail. Les accidents routiers

DROIT SOCIAL. Le risque routier est la première cause d accident mortel du travail. Les accidents routiers DROIT SOCIAL LE RISQUE ROUTIER EST UN RISQUE PROFESSIONNEL A NE PAS Véronique VINCENT Février 2013 Le risque routier est la première cause d accident mortel du travail. Les accidents routiers liés au travail

Plus en détail

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier

Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Santé, Sécurité, Environnement Conduire : un acte de travail Prévention du risque routier Formation initiale AP Formation ACMO 2010 Le risque routier : un risque professionnel majeur Les accidents de la

Plus en détail

LE COVOITURAGE PROFESSIONNEL (TRAJET & MISSION) ET SES RESPONSABILITES

LE COVOITURAGE PROFESSIONNEL (TRAJET & MISSION) ET SES RESPONSABILITES LE COVOITURAGE PROFESSIONNEL (TRAJET & MISSION) ET SES RESPONSABILITES Guide à destination des entreprises et de leurs salariés A destination des entreprises et des salariés ovoiturage rofessionnel Le

Plus en détail

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER

Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER Journée Mondiale de la Santé et de la Sécurité au Travail 2015 Thème 4 : EVALUER LE RISQUE ROUTIER 1 Programme QUELQUES DEFINITIONS LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ANALYSE DU COUT D UN ACCIDENT ROUTIER

Plus en détail

Secourisme en milieu de travail et responsabilité des différents acteurs.

Secourisme en milieu de travail et responsabilité des différents acteurs. 1 Secourisme en milieu de travail et responsabilité des différents acteurs. S. ARTIGNAN 1 (1) assistant en médecine du travail, Ecole d application du service de santé des armées, BP n 1, 00466 - Armées

Plus en détail

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large

Assurance automobile C est une assurance obligatoire depuis 1958 en France pour les dommages causés aux tiers. L obligation est large LEXIQUE Accident D une façon générale l accident est un événement fortuit ou involontaire entraînant des conséquences dommageables. En matière de circulation automobile voir implication Pour la sécurité

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité LE RISQUE SPORTIF LA RESPONSABILITE CIVILE

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. MONTPELLIER 27 mai 2013 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE MONTPELLIER 27 mai 2013 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques Le lieu de l activité L âge des participants à l activité La nature de l activité Les

Plus en détail

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels

Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels Charte Prévention Artisans et Entreprises du Bâtiment La démarche V.A.L.E.U.R. Bien sûr... Boîte à outils Une fiche thématique sur la prévention des risques professionnels État des lieux du risque Statistiques

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

Les responsabilités de l employeur. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P

Les responsabilités de l employeur. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Les responsabilités de l employeur APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 10/2012 Différentes responsabilités 1- La Responsabilité Administrative Est relative - au respect des obligations du contrat

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

Les risques professionnels : quels enjeux pour l entreprise de Services à la Personne?

Les risques professionnels : quels enjeux pour l entreprise de Services à la Personne? Les risques professionnels : quels enjeux pour l entreprise de Services à la Personne? Page 1 Risques professionnels et SAP? Préambule: les rôles et missions de la Carsat Sud-Est concernant les risques

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 378 rectifié bis SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 10 juin 2008 PROPOSITION DE LOI tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité

Plus en détail

Club Sécurité Exploitation Routière

Club Sécurité Exploitation Routière Club Sécurité Exploitation Routière Responsabilité des élus dans le domaine de la sécurité routière Françoise NICOT Responsable juridique et contentieux DIRA Le 05 novembre 2013 à St Médard en Jalles Direction

Plus en détail

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012

RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE. Montpellier - 13 novembre 2012 RISQUE SPORTIF, RESPONSABILITES ET ASSURANCE Montpellier - 13 novembre 2012 LE RISQUE SPORTIF Facteurs aggravants de risques La nature de l activité L âge des participants à l activité Le lieu de l activité

Plus en détail

Accidents trajet et mission

Accidents trajet et mission A.S.P.E.49 ASRE 49, BP 31844, 49018 Angers Cedex asre.49@laposte.net, http://www.asre49.fr Accidents trajet et mission CLUB ASRE49, 21/06/2013 Date: xx/xx/2010 Issue: 1 page: 1/20 www.asre49.fr A.S.P.E.49

Plus en détail

Jurisanimation.fr 2012 - Tous droits réservés. Les docs de LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM

Jurisanimation.fr 2012 - Tous droits réservés. Les docs de LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM 2012 - Tous droits réservés Les docs de LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM LA RESPONSABILITE DU DIRECTEUR D ACM En principe, on qualifie la responsabilité comme le fait d assumer la conséquence de ses

Plus en détail

Risque routier Contexte réglementaire

Risque routier Contexte réglementaire Risque routier Contexte réglementaire C. Gayet INRS La prévention du risque routier au travail 14 octobre 2008 Le contexte réglementaire Employeur : obligation de sécurité et responsabilités Salarié :

Plus en détail

La responsabilité du sauveteursecouriste

La responsabilité du sauveteursecouriste Page 1 sur 5 La responsabilité du sauveteursecouriste du travail Les sauveteurs-secouristes du travail peuvent s'inquiéter de leur responsabilité e et civile s'ils pratiquent les premiers secours. Cependant,

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE TRAJET

LES ACCIDENTS DE TRAJET Bien que la Sécurité Sociale assimile l accident de trajet aux accidents du travail en matière d indemnisation, il existe des différences. C est pourquoi il convient de déterminer le régime des accidents

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME

COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME COMMENT GERER LE RISQUE «ROUTIER» AU NIVEAU DES TPE / PME Constat : Les statistiques montrent qu un salarié sur deux, décédé en accident du travail, l est au cours d un déplacement dans le cadre d une

Plus en détail

La responsabilité pénale dans l entreprise

La responsabilité pénale dans l entreprise La responsabilité pénale dans l entreprise PLATO Le Lieu : CCI Granville. 1 Plan de l intervention Déterminer les zones de risques pénales dans l entreprise. Qui peut voir sa responsabilité pénale engagée?

Plus en détail

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LES RÈGLES À APPLIQUER ET LEURS SANCTIONS ALCOOL CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang (0,25 et 0,4 mg/ litre d air expiré) Amende

Plus en détail

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste La responsabilité juridique des infirmiers Carine GRUDET Juriste Introduction Dans notre société civile, la responsabilité est un principe juridique selon lequel chacun doit répondre des conséquences de

Plus en détail

pde Plan de déplacements entreprise

pde Plan de déplacements entreprise pde pde Plan de déplacements entreprise Observatoire Principaux résultats des enquêtes Territoire d appartenance Diversité des entreprises enquêtées Parmi les 138 employeurs enquêtés, 82 % sont situés

Plus en détail

Pour réduire le risque circulation en milieu professionnel. "Un enjeu pour le développement durable" PRÉVENTION ROUTIÈRE FORMATION

Pour réduire le risque circulation en milieu professionnel. Un enjeu pour le développement durable PRÉVENTION ROUTIÈRE FORMATION Le diagnostic des risques L'action sur l'organisation L'action sur le comportement Le suivi et les mesures correctives 1 2 3 4 Pour réduire le risque circulation en milieu professionnel "Un enjeu pour

Plus en détail

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile et pénale Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile est la conséquence, soit de l'inexécution d'un contrat, soit d'un acte volontaire ou

Plus en détail

ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS

ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS ES & ST Education pour la Santé et la SécuritS curité au Travail LP Etienne LENOIR J. MUZARD Bac Professionnel Restauration 1 sommaire 1. ES & ST titre 2. Sommaire 3. Pourquoi la prévention des risques?

Plus en détail

LE RISQUE ROUTIER Carcassonne, le 14 mai 2013

LE RISQUE ROUTIER Carcassonne, le 14 mai 2013 LE RISQUE ROUTIER Carcassonne, le 14 mai 2013 Accidents du travail Le risque routier, en milieu professionnel, pris en compte dans les accidents du travail L accident de trajet (70%) L accident de mission

Plus en détail

LETTRE D ENGAGEMENT. Sécurité Routière. Pour améliorer la sécurité des déplacements routiers professionnels en Ille-et-Vilaine

LETTRE D ENGAGEMENT. Sécurité Routière. Pour améliorer la sécurité des déplacements routiers professionnels en Ille-et-Vilaine Sécurité Routière LETTRE D ENGAGEMENT Pour améliorer la sécurité des déplacements routiers professionnels en Ille-et-Vilaine Département d Ille-et-Vilaine - Coordination Sécurité Routière Lettre d Engagement

Plus en détail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail les infos DAS - n 051 7 avril 2015 Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail Les entreprises se trouvant régulièrement confrontées à des cas d infraction routières

Plus en détail

Données juridiques : gestion du risque

Données juridiques : gestion du risque Chrystelle Boileau Les facteurs de risques relatifs à l accompagnement de nuit à domicile sont de plusieurs ordres : - Risques routiers, du fait des déplacements véhiculés des professionnels ; - Risques

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Institut Interuniversitaire de médecine du travail de Paris Ile de France, 16 mars. S Fantoni Quinton, CHRU Lille

Institut Interuniversitaire de médecine du travail de Paris Ile de France, 16 mars. S Fantoni Quinton, CHRU Lille Institut Interuniversitaire de médecine du travail de Paris Ile de France, 16 mars. S Fantoni Quinton, CHRU Lille La responsabilité : répondre de Responsabilité morale Responsabilité sociétale Responsabilité

Plus en détail

Notions de responsabilité. Commission Technique Régionale Est

Notions de responsabilité. Commission Technique Régionale Est Notions de responsabilité 1 Notions de responsabilité Responsabilité: l auteur d une faute a l obligation d assumer les conséquences de ses actes Quand une personne cause un dommage à autrui : obligation

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise

LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise LES DÉPLACEMENTS EN VÉHICULES un risque pour l entreprise Guide de sensibilisation ACCIDENTS DE CIRCULATION AU TRAVAIL Mission - Trajet LES ENJEUX DE LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER ENCOURU PAR LES SALARIES

Plus en détail

Responsabilité professionnelle des Infirmiers

Responsabilité professionnelle des Infirmiers Responsabilité professionnelle des Infirmiers Diplômés s d Etatd Direction des Affaires Juridiques et des Droits du Patient Bureau de la Responsabilité Médicale et du Contentieux des Personnels Emily THIBAULT

Plus en détail

POUVOIRS & RESPONSABILITÉS

POUVOIRS & RESPONSABILITÉS POUVOIRS & RESPONSABILITÉS Page 1/9 Table des matières Table des matières...2 I. Type de responsabilité...3 I.1. Responsabilité Civile...3 I.2. Responsabilité Pénale...3 II. Type d obligation...3 II.1.

Plus en détail

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs

Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs Responsabilités juridiques et sécurité dans les accueils collectifs de mineurs La responsabilité d une personne est toujours définie par le juge sur la base de faits précis et circonstanciés. Direction

Plus en détail

ADDICTIONS & TRAVAIL

ADDICTIONS & TRAVAIL 32 e Congrès national de médecine et santé au travail Clermont-Ferrand, 7 juin 2012 1 ADDICTIONS & TRAVAIL Conférence des experts 1 Addictions et travail : aspects juridiques Sophie FANTONI-QUINTON Praticien

Plus en détail

Académie d Orléans-Tours Février 2007. Proposition de situation d enseignement Christine Fillâtre et Marie-Line Zanon

Académie d Orléans-Tours Février 2007. Proposition de situation d enseignement Christine Fillâtre et Marie-Line Zanon Académie d Orléans-Tours Février 2007 Proposition de situation d enseignement Christine Fillâtre et Marie-Line Zanon Partie 2 : L activité économique DROIT BTS 1 ère année Durée : 4 heures et les mécanismes

Plus en détail

Les responsabilités à l hôpital

Les responsabilités à l hôpital Les responsabilités à l hôpital Pour aller à l essentiel Dans leurs activités de prévention de diagnostic et de soins, les établissements publics de santé et les personnels qui y exercent relèvent principalement

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

L analyse des AT/MP par le CHSCT

L analyse des AT/MP par le CHSCT ATELIER L analyse des AT/MP par le CHSCT L accident du travail : Dès lors qu il survient dans le cadre de l activité professionnelle, un accident peut être considéré comme un accident du travail. Selon

Plus en détail

La responsabilité des présidents d A.C.C.A.

La responsabilité des présidents d A.C.C.A. La responsabilité des présidents d A.C.C.A. Bernard MERAUD : Avocat au Barreau de Bourgoin-Jallieu (Assemblée générale FDCI du 26 avril 2014) ---------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LA GESTION DE L HYGIÈNE ET DE LA SÉCURITÉ DANS LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE (Mode d emploi)

LA GESTION DE L HYGIÈNE ET DE LA SÉCURITÉ DANS LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE (Mode d emploi) République française Polynésie française www.cgf.pf LA GESTION DE L HYGIÈNE ET DE LA SÉCURITÉ DANS LA FONCTION PUBLIQUE DES COMMUNES DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 novembre

Plus en détail

Les motifs de saisine de la commission de réforme

Les motifs de saisine de la commission de réforme Accueil > CDG71 > Santé au travail > Commission de réforme > Les motifs de saisine de la commission de réforme Les motifs de saisine de la commission de réforme Dernière modification le 22/07/2013 L'accident

Plus en détail

Formation des formateurs relais 3RB. Paris, 2 et 3 avril 2009

Formation des formateurs relais 3RB. Paris, 2 et 3 avril 2009 Formation des formateurs relais 3RB Paris, 2 et 3 avril 2009 Cadre juridique Formation 3RB -2 et 3 avril 2009 2 Sommaire 1. Introduction: prévention et textes juridiques 2. Hiérarchie des textes 3. Sélection

Plus en détail

A. L évolution du risque dans la société

A. L évolution du risque dans la société Chap 6 : La notion de risque et l évolution de la responsabilité La responsabilité civile consiste dans l obligation de réparer le préjudice subi par autrui et dont on doit répondre personnellement. Le

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur

Modèle de règlement intérieur Modèle de règlement intérieur Article 1 er : Objet Le présent règlement est destiné à organiser la vie et les conditions d exécution du travail dans la collectivité. Il est complété, le cas échéant, par

Plus en détail

Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives

Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives 1 Accidents du travail ou de trajet Les obligations déclaratives Lorsqu un salarié est victime d un accident du travail ou de trajet*, le cabinet d avocats employeur et le salarié sont astreints à certaines

Plus en détail

La délégation de pouvoirs

La délégation de pouvoirs La délégation de pouvoirs DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 Introduction: définition, contexte et rappel des principes généraux Délégation de pouvoirs et notions voisines

Plus en détail

De va n t l au g m e n tat i o n

De va n t l au g m e n tat i o n éditorial LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR INDUSTRIEL EN TERME DE FORMATION ET D INFORMATION DES SALARIÉS POUR PRÉVENIR ET ÉVITER LES ACCIDENTS DU TRAVAIL De va n t l au g m e n tat i o n s i g n i f i c

Plus en détail

Les accidents de service et maladies professionnelles. Définitions. Note 001-2010

Les accidents de service et maladies professionnelles. Définitions. Note 001-2010 Note HYGIENE & SECURITE 001-2010 Les accidents de service et maladies professionnelles Quelque soit la collectivité, un accident ou une maladie professionnelle est un évènement lourd de conséquences au

Plus en détail

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Fiche d information juridique La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Mars 2011 Isabelle Joly, Lionel Parois, Patrice Pienkowski, Bruno Richard-Molard, René Laugier et la Commission Juridique

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 et inférieure à 0,8 g/ l de

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

LE POINT SUR La législation routière

LE POINT SUR La législation routière LE POINT SUR La législation routière Contenu de votre guide Les règles à appliquer et leurs sanctions sur l alcool sur les infractions liées aux excès de vitesse sur les infractions liées à la circulation

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CADRE LÉGISLATIF DOCUMENT N 1 DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N1.indd 1 21/11/2014 10:49 OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR Article L4121-1du code du travail

Plus en détail

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social L entreprise : De l importance du suivi des contrats IARD (Dommage aux biens, RC, Flotte Auto, Mission Collaborateur, Marchandises Transportées, Biens confiés, Perte d exploitation). Les risques nouveaux

Plus en détail

Notions de responsabilité. Stage initial initiateur CTD 74 - nov 2003 -Jean-Pierre GUERRET

Notions de responsabilité. Stage initial initiateur CTD 74 - nov 2003 -Jean-Pierre GUERRET Notions de responsabilité L initiateur responsable! La pratique de la plongée présente des risques particuliers avec des recherches de responsabilité systématiques en cas d accident L initiateur est confronté

Plus en détail

La prévention des risques : formation et information des salariés

La prévention des risques : formation et information des salariés 1 La prévention des risques : formation et information des salariés Le décret n 2008-1347 du 17 décembre 2008 ajoute au Code du travail de nouvelles dispositions réglementaires relatives à l information

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie En 2009, 1 200 vies auraient pu être sauvées si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale

Plus en détail

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA Tableau récapitulatif du régime de sanctions aux infractions du code de la route introduites par la loi 01-14, modifiée et complétée par l ordonnance n 09-03 du 19 août 2009 Contraventions 1er degré Amendes

Plus en détail

LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT. 12 et 13 mai 2014

LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT. 12 et 13 mai 2014 LE CONTENTIEUX DE LA RESPONSABILITE DANS L EXECUTION D UN PEDT LE CONTEXTE Un projet éducatif territorial (PEDT) des enfants Commune ou communauté de communes Opérateur Opérateur municipal associatif mode

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice RÉPUBLIQUE FRANÇAISE F le permis à specimen factice Qu est-ce que le permis à? Le permis de conduire est un certificat de capacités, obtenu après une formation et un examen, attestant qu une personne est

Plus en détail

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière...

Table des matières. Abréviations... 7 Préface... 9. Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique. A. La législation routière... Abréviations... 7 Préface... 9 Titre I Le permis de conduire dans son cadre juridique A. La législation routière... 12 1) Quelques mots d histoire... 12 2) Législation actuelle... 18 a) Législation nationale...

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Aspects juridiques de la prévention au travail : l évaluation des risques professionnels et le document unique

Aspects juridiques de la prévention au travail : l évaluation des risques professionnels et le document unique Aspects juridiques de la prévention au travail : l évaluation des risques professionnels et le document unique Éric Audes L évaluation des risques constitue l un des principaux leviers de la démarche de

Plus en détail

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014

Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Comité Drôme Ardèche de Badminton Compte-rendu formation Maïf 18 novembre 2014 Responsabilités et assurances dans le domaine du sport Présentation de la maïf La Maïf est le 1 er assurées. assureur des

Plus en détail

La délégation de pouvoirs

La délégation de pouvoirs La délégation de pouvoirs, est un acte juridique par lequel une personne/autorité (le délégant) se dessaisit d'une fraction des pouvoirs qui lui sont conférés et les transfère à une personne/autorité subordonnée

Plus en détail

Introduction au droit La responsabilité professionnelle

Introduction au droit La responsabilité professionnelle Introduction au droit La responsabilité professionnelle I. Introduction au droit 2 ordres de juridiction : Judiciaire : o Juridiction civiles : conflit entre particulier Tribunal de gde instance : litige

Plus en détail

Evolution du décret du 14 novembre 1988 à la norme NF C 18-510 (2010)

Evolution du décret du 14 novembre 1988 à la norme NF C 18-510 (2010) Evolution du décret du 14 novembre 1988 à la norme NF C 18-510 (2010) Obligation des maitres d ouvrage (2010-1016 du 30 aout 2010) Le maître d ouvrage conçoit et réalise les installations des lieux de

Plus en détail

RESPONSABILITE ET ASSURANCES

RESPONSABILITE ET ASSURANCES RESPONSABILITE ET ASSURANCES 1 CHAPITRES Pages 1 RESPONSABILITE CIVILE 3 2 RESPONSABILITE PENALE 4 3 DIRIGEANTS D ASSOCIATION ET RESPONSABILITE 4 4 OBLIGATION D INFORMATION DES ASSOCIATIONS SUR LES ASSURANCES

Plus en détail

Social Le Guide de prévention des risques routiers professionnels

Social Le Guide de prévention des risques routiers professionnels Social Le Guide de prévention des risques routiers professionnels Groupe de travail «code de la route et droit du travail» - Janvier 2008 - CONSEIL DU COMMERCE DE FRANCE Le Guide de prévention des risques

Plus en détail

Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010

Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010 (Peine d annulation du permis de conduire pour conduite en état alcoolique en récidive et

Plus en détail

I. L élu employeur, qui est il?

I. L élu employeur, qui est il? Colmar, le 14 octobre 2014 Kingersheim, le 23 octobre 2014 I. L élu employeur, qui est il? L autorité territoriale, le représentant légal de la collectivité M. Emmanuel BERNT, Directeur du CDG 68 La directive

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

Association : ce que dit la loi 1901 http://www.legifrance.gouv.fr. Association départementale O.C.C.E

Association : ce que dit la loi 1901 http://www.legifrance.gouv.fr. Association départementale O.C.C.E Mise en application de la circulaire n 2008-095 du 23 / 07 / 08 : INFORMATIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES EN MATIERE DE FONCTIONNEMENT D'UNE COOPERATIVE SCOLAIRE SELON SA FORME JURIDIQUE http://www.education.gouv.fr/bo/2008/31/default.htm

Plus en détail

Emplacement de la photo d ouverture du domaine

Emplacement de la photo d ouverture du domaine FORMATION INITIATEUR Emplacement de la photo d ouverture du domaine Commission pédagogique de la Direction Technique Nationale 28/11/03 Une dimension morale «Être responsable» c est accepter et subir,

Plus en détail

Charte de partenariat Risque Routier Professionnel

Charte de partenariat Risque Routier Professionnel Charte de partenariat Risque Routier Professionnel Entre : La CRAM XXX représentée par et La Préfecture du département YY représentée d'une part, et L entreprise ZZ représentée par d autre part. Il est

Plus en détail

Attention: nouvelle réglementation routière

Attention: nouvelle réglementation routière 12 Service public fédéral Mobilité et Transports www.mobilit.fgov.be E.R..: C. Van Den Meersschaut, Chaussée de Haecht 1405, 1130 Bruxelles D/2004/0779/10 Attention: nouvelle réglementation routière Infractions

Plus en détail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail 1 La responsabilité du médecin du travail Les conséquences juridiques d un statut particulier 2 Intervenante Jocelyne CAYRON Docteur en Droit Maitre de Conférence en Droit Privé Responsable de Master Professionnel

Plus en détail

Nous constatons de nos jours

Nous constatons de nos jours LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS DE SOCIETES par Me Jean Brucher Nous constatons de nos jours que l internationalisation et la globalisation des problèmes relatifs à l activité des entreprises ainsi que

Plus en détail

S. Fantoni-Quinton PUPH, Docteur en droit, CHRU Lille, Université Nord de France CRDP

S. Fantoni-Quinton PUPH, Docteur en droit, CHRU Lille, Université Nord de France CRDP S. Fantoni-Quinton PUPH, Docteur en droit, CHRU Lille, Université Nord de France CRDP Fréquence Accidentalité Compétitivité/ Image Responsabilité (S) Liens réciproques entre travail et conduites addictives

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

I. LES DIFFERENTS TYPES DE RESPONSABILITES ENCOURUES PAR LES ASSOCIATIONS SPORTIVES

I. LES DIFFERENTS TYPES DE RESPONSABILITES ENCOURUES PAR LES ASSOCIATIONS SPORTIVES I. LES DIFFERENTS TYPES DE RESPONSABILITES ENCOURUES PAR LES ASSOCIATIONS SPORTIVES 1 A. RESPONSABILITE PENALE Article 121-2 Les personnes morales, à l'exclusion de l'etat, sont responsables pénalement,

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

CONDUIRE OU TELEPHONER! IL FAUT CHOISIR. Employeurs et salariés. Quels risques Quelles responsabilités Quelles bonnes pratiques de prévention

CONDUIRE OU TELEPHONER! IL FAUT CHOISIR. Employeurs et salariés. Quels risques Quelles responsabilités Quelles bonnes pratiques de prévention CONDUIRE OU TELEPHONER! IL FAUT CHOISIR Le véhicule n est pas une annexe du bureau!? Quels risques Quelles responsabilités Quelles bonnes pratiques de prévention Quels risques? «Travail et téléphone au

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail