Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles"

Transcription

1 Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Description du projet Parmi les activités liées à la santé qui sont menées à l Unité d Emissions et de Santé du Centre commun de Recherche, le projet PEOPLE (Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe) vise à estimer l exposition humaine à la pollution. Le projet évalue les niveaux d exposition extérieure, intérieure et personnelle aux polluants atmosphériques dans près de dix grandes agglomérations européennes de l Europe des 15 et des nouveaux Etats membres /candidats de l Union européenne. L étude se concentre sur les émissions dues au transport et au tabac, et utilise le benzène comme traceur. Par le biais d annonces dans les médias, les citoyens étaient invités à participer au projet, afin d évaluer leur exposition personnelle au benzène. Dans chaque ville, un maximum de 125 volontaires ont été sélectionnés sur base de critères très spécifiques. Des mesures ont également été prises sur une période de 24 heures en divers endroits, aussi bien à l intérieur maisons, bureaux, magasins, écoles, cafés et restaurants, et transports en commun - qu à l extérieur, partout dans la ville. Pollution atmosphérique par le benzène Le benzène est un composé cancérigène, associé à un risque accru de développer une leucémie. En ville, le benzène est généré principalement par le trafic automobile. Il est présent dans l essence et est également un dérivé de la combustion incomplète de l essence. Le niveau de risque fixé par l Organisation mondiale de la Santé se situe entre 3,8 et 7,5 cas de leucémie myéloïde sur un million de personnes exposées toute leur vie à 1µg/m 3 de benzène. Le benzène est le premier carcinogène à avoir fait l objet d une réglementation par des directives européennes sur la qualité de l air (2000/69/CE). La nouvelle directive benzène impose une valeur limite de 5 µg/m 3, comme moyenne annuelle, qui doit être atteinte pour le 1 er janvier En tant que polluant primaire émis par le trafic, le benzène est également un bon traceur pour d autres polluants générés par le trafic, tels que le monoxyde de carbone, les oxydes d azote, les composés organiques volatiles et les particules. Le tabac est également une source importante de benzène, qui influence considérablement l exposition personnelle à ce polluant. Il est à noter que le benzène n est cependant qu un des nombreux composants toxiques émis par le tabac, les autres étant la nicotine, le monoxyde de carbone, les oxydes d azote, le goudron et les fines particules. 1

2 Les objectifs de PEOPLE Au moment de l entrée en vigueur de la nouvelle directive CE sur la pollution de l air par le benzène, le projet PEOPLE vise à fournir: Une évaluation préliminaire des niveaux de benzène en vue de définir des systèmes de mesure et de fournir un support à la conception d un réseau de contrôle, principalement dans les nouveaux Etats membres/candidats de l UE L impact des sources d émissions extérieures et intérieures (y compris le tabac) sur l exposition humaine aux taux de benzène, en soutien à l évaluation des risques pour les populations urbaines en Europe et à la validation des modèles d exposition. Une évaluation comparative de la pollution de l air par le benzène dans plusieurs capitales européennes, en fonction des politiques de mobilité locales et des mesures de réduction de la pollution atmosphérique. Une aide à la décision au niveau local, national et européen. Susciter une prise de conscience parmi les citoyens concernant la qualité de l air en général et l impact du comportement personnel en particulier (mode de vie, mode de transport, tabagisme). Ce dernier aspect constitue un élément-clé dans l approche de l étude PEOPLE. Le développement du programme Clean Air For Europe (CAFE) est basé sur la participation de tous les acteurs possibles: CE et autorités nationales; organisations et agences internationales de recherche; ONG; industrie. Toutefois, le succès de la politique CAFÉ ne peut être garanti que moyennant le soutien et l approbation des citoyens. Susciter une prise de conscience et informer le public sont deux outils majeurs qui permettront de changer la perception et le comportement de la population face à la pollution de l air. Campagne de mesures à Bruxelles Le 22 octobre 2002, des citoyens de Bruxelles ont participé au projet. Ils ont été sélectionnés sur base de critères spécifiques, en fonction de leurs activités: citoyens non fumeurs non exposés à des sources automobiles (groupe de contrôle), fumeurs, navetteurs utilisant une voiture personnelle comme moyen de transport, usagers des transports en commun, citoyens se déplaçant à vélo ou à pied. Chaque citoyen portait un capteur durant 12 heures afin de mesurer son exposition personnelle au polluant. Ces mesures ont pu être prises grâce à une nouvelle technique d échantillonneur par diffusion qui permet d effectuer des mesures sur des courtes périodes. Des mesures intérieures ont également été prises à divers endroits durant 24 heures : bureaux, magasins, écoles, cafés et restaurants, et transports en commun. Des mesures extérieures ont aussi été réalisées dans plusieurs sites urbains afin d évaluer les niveaux et la répartition de benzène dans la ville (Figure 1). A Bruxelles, le Centre commun de Recherche de la Commission européenne a coordonné et réalisé l étude en collaboration avec l Institut Bruxellois pour la Gestion de l Environnement, l Administration de l'environnement de la Région de Bruxelles-Capitale. 2

3 Résultats de la campagne à Bruxelles Niveaux de pollution extérieure Les niveaux de pollution à Bruxelles le jour de la campagne étaient conformes à la valeur limite moyenne annuelle fixée à 5 µg/m 3 par la Directive 2000/69/CE, sauf dans les zones où le trafic est dense (Figure 2). A Bruxelles, des concentrations plus élevées ont été enregistrées dans la zone située entre Arts-Loi et la Place Schuman, la rue de la Loi et la rue Belliard, cette zone étant caractérisée par la densité du trafic et la fréquence des embouteillages. Les données issues du réseau de contrôle permanent ont montré que les niveaux de pollution le jour de la campagne étaient faibles par rapport au niveau annuel moyen (percentile 35). Les niveaux de concentration du benzène mesurés à Bruxelles en 2002 se situaient approximativement à la moitié de ceux observés il y a 10 ans. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette réduction, notamment les actions de réglementation de l Union européenne, telles que limiter les émissions des voitures (1753/2000/CE) et réduire le taux de benzène dans l essence à 1% (98/70/CE); améliorer les essais de voitures et de transport au niveau national; et plusieurs autres mesures nationales et locales. Niveaux de pollution intérieure Les niveaux ont été mesurés dans des situations intérieures typiques d un environnement urbain, où les gens passent généralement une grande partie de leur temps en journée (Figure 3). Maisons Les concentrations de benzène dans les maisons des citoyens étaient le double de celles de l air ambiant urbain, avec une valeur moyenne de 6,4 microgrammes par mètre cube. En l absence de sources intérieures, y compris la fumée de tabac, les niveaux extérieurs déterminaient les concentrations mesurées à ces endroits. Ecoles et bureaux Les écoles présentaient les concentrations de benzène les plus faibles (valeur moyenne de 1,6 microgramme par mètre cube), indiquant l absence de source de pollution. Les valeurs mesurées dans les bureaux (valeur moyenne de 3,1 microgrammes par mètre cube) se situaient à un niveau similaire à celui de l air ambiant dans la ville. Magasins et cafés Dans les cafés et certains magasins, où il pouvait y avoir de la fumée de tabac, la concentration de benzène était supérieure (valeur moyenne de 10,8 microgrammes par mètre cube) aux niveaux ambiants correspondant pour la ville. Voitures Les valeurs les plus élevées de concentration de benzène ont été enregistrées à l intérieur des voitures (valeur moyenne de 27,5 microgrammes par mètre cube). Les voitures passent souvent par des zones où les niveaux de pollution sont élevés (points noirs). Cette situation a également une influence sur l exposition personnelle, surtout lorsque les gens se déplacent en ville aux heures de pointe. 3

4 Exposition personnelle Les mesures d exposition personnelle correspondent aux concentrations moye nnes auxquelles un citoyen était exposé. L exposition au benzène était liée au mode de vie de la personne et à son environnement. Les principaux facteurs qui influençaient l exposition au benzène étaient la fumée de tabac, ainsi que la durée et le mode de déplacement (Figure 4). Groupe de contrôle Comme prévu, les citoyens sédentaires non fumeurs, qui constituaient le groupe de contrôle de l étude, présentaient les niveaux d exposition les plus bas (valeur moyenne de 0,6 microgramme par mètre cube). Fumeurs Les fumeurs représentaient de loin la catégorie de citoyens les plus pollués, avec une valeur moyenne de 7,5 microgrammes par mètre cube. L importante variation observée dans les niveaux de concentration dépendait du nombre de cigarettes consommées et du confinement de l espace (intérieur, extérieur). Il est à noter que la valeur d exposition déterminée pour les fumeurs correspond au niveau de concentration de benzène dans leur environnement. Si la fumée est inhalée, le niveau de concentration peut être 10 fois supérieur à celui mesuré dans leur environnement (rapport CONCAWE n 2/99). Navetteurs En l absence de tabac ou d autres sources de pollution interne, le mode de transport était le facteur principal ayant une influence sur l exposition personnelle. Parmi les différents moyens de transport, les usagers de la voiture étaient les navetteurs les plus exposés (valeur moyenne de 5,2 microgrammes par mètre cube). Le niveau baissait lorsque le mode de déplacement changeait. Les piétons-cyclistes (valeur moyenne de 4,4 microgrammes par mètre cube), les transports en commun (valeur moyenne de 3,8 microgrammes par mètre cube) et la catégorie multimodale (valeur moyenne de 3,8 microgrammes par mètre cube) présentaient les valeurs les plus faibles. En ce qui concerne les usagers des transports en commun, l exposition était liée au type de transport utilisé, c.-à-d. que les usagers du bus étaient davantage exposés à des concentrations plus élevées que les utilisateurs du métro. Une technique de régression multiple progressive a été utilisée pour identifier les facteurs de nature à influencer les niveaux d exposition parmi les volontaires, dont 10% étaient des non-fumeurs non exposés au trafic, 20% étaient des fumeurs et 70% des navetteurs. Il était possible de déterminer l influence des variables considérées dans le modèle d exposition personnelle en termes relatifs. La Figure 5 illustre l influence, en pourcentage, sur le niveau d exposition personnelle en fonction de l activité et de la localisation des gens pendant l étude. 4

5 Conclusions et autres perspectives Même si la ville de Bruxelles est conforme à la valeur limite actuellement fixée à 5 µg/m 3 pour le benzène, le projet PEOPLE identifie clairement des niveaux supérieurs d exposition au benzène dus au tabagisme et aux émissions générées par le trafic automobile. La législation européenne en matière de qualité de l air ne peut être efficace que si elle est comprise et approuvée par le citoyen. Susciter une prise de conscience au sein du public peut induire l adoption d un comportement écologique. Le succès de la politique environnementale est subordonné au support actif des citoyens pour les questions de pollution. Le développement de stratégies locales pour la réduction de la pollution est une étape importante dans la lutte pour une meilleure qualité de l air dans nos villes. La participation enthousiaste des volontaires à Bruxelles durant le projet PEOPLE montre combien une amélioration de la qualité de l environnement constitue un objectif commun aux citoyens et aux décideurs politiques. D autres campagnes PEOPLE ont été menées récemment à Lisbonne (22 octobre 2002), Bucarest et Ljubljana (27 mai 2003), et se dérouleront prochainement à Madrid et Budapest (fin 2003). L étude s étendra à d autres villes en A ce jour, les villes suivantes ont manifesté leur intérêt d être associées au projet: Belgrade, Dublin, Paris et Rome. Le projet sera élargi à d autres polluants toxiques à plus long terme, avec une attention particulière pour les particules. 5

6 Figures PEOPLE 12 hour sampling 24 hour sampling PERSONAL EXPOSURE ENVIRONMENT S SMOKERS NON SMOKERS INDOOR POLLUTION OUTDOOR POLLUTION TRAVELLER S CONTROL GROUP DOMESTIC HOMES SPECIFIC LOCATIONS PERSONAL CAR PUBLIC TRANSPORT WALK OR BIKING e.g. Schools Offices Shops Restaurants Bars Cafes Transport CITY BACKGROUND URBAN BOUNDARY HOT SPOTS Support from citizens Support from local authorities Figure 1. Stratégie de mesure du projet PEOPLE. 6

7 Benzene Concentration mg/m 3 Figure 2. Carte illustrant les niveaux de concentration de benzène et les zones d exposition maximale à Bruxelles le jour de la campagne (22 octobre 2002). 7

8 Figure 3. Niveaux de pollution intérieure le jour de la campagne (22 octobre 2002) Figure 4. Niveaux d exposition personnelle le jour de la campagne (22 octobre 2002) 8

9 smoking 44% smoking 43.5% Automotive transport 23.4% Other 3.9% Workplace 5.8% passive smoking 9.7% Outdoor+Walk+Bike 13.6% travelling 37% indoor environments 19% Figure 5. personnelle. Influence relative des variables considérées dans le modèle d exposition 9

Projet PEOPLE. Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003. Discours du Commissaire Philippe Busquin

Projet PEOPLE. Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003. Discours du Commissaire Philippe Busquin Projet PEOPLE Conférence de presse Bruxelles, 30 juin 2003 Discours du Commissaire Philippe Busquin Introduction : Objectifs du projet PEOPLE Parmi les activités de recherche de la Commission Européenne,

Plus en détail

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS REPUBLIQUE FRANCAISE ---- COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS Paris, le 7 mai 1997 AVIS RELATIF AU BENZENE DANS LES CARBURANTS LA COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS, VU le Code de la Consommation,

Plus en détail

Marseille - rue de Rome

Marseille - rue de Rome Campagne de mesures temporaire - rue de Rome Du 22 septembre au 2 octobre 2000 Date de publication : janvier 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/ 09-1000.13 AIRMARAIX pour la surveillance de l air de l

Plus en détail

Concours académique Sciences Physiques

Concours académique Sciences Physiques Concours académique Sciences Physiques Classe de 4 ème Thème : Combustions, Alerte aux particules fines! Le ballon de Paris Le 13 décembre 2013, au plus fort du pic de pollution, les Parisiens ont inhalé

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air suite à l'incendie d'une usine de fabrication de matelas ZAC Chassagne - Commune de Ternay

Evaluation de la qualité de l air suite à l'incendie d'une usine de fabrication de matelas ZAC Chassagne - Commune de Ternay Bilan d'intervention Evaluation de la qualité de l air suite à l'incendie d'une usine de fabrication de matelas ZAC Chassagne - Commune de Ternay Novembre 2009 COPARLY 3, allée des Sorbiers 69500 BRON

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE I. CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA CAMPAGNE Si en situation de fond les concentrations de dioxyde d azote

Plus en détail

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE Annie COURSIMAULT, Claudie DELAUNAY, Ghislaine GOUPIL Laboratoire

Plus en détail

Monsieur le Ministre-Président de la Région Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort Madame la Ministre Céline Fremault Rue Ducale 7-9 1000 Bruxelles

Monsieur le Ministre-Président de la Région Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort Madame la Ministre Céline Fremault Rue Ducale 7-9 1000 Bruxelles A l'attention de Bruxelles Environnement Avenue du Port 86C/3000-1000 Bruxelles airclimat-luchtklimaat@environnement.brussels et de Monsieur le Ministre-Président de la Région Bruxelles-Capitale Rudi Vervoort

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURES DU 13/09/03 AU 25/09/03 MESURE DE LA QUALITE DE L AIR DANS LA VILLE DE CHAUMONT

CAMPAGNE DE MESURES DU 13/09/03 AU 25/09/03 MESURE DE LA QUALITE DE L AIR DANS LA VILLE DE CHAUMONT CAMPAGNE DE MESURES DU 13/9/3 AU 25/9/3 MESURE DE LA QUALITE DE L AIR DANS LA VILLE DE CHAUMONT ET JOURNEE EN VILLE SANS MA VOITURE DU 22 SEPTEMBRE 23 ATMO Champagne Ardenne - 2, esplanade Roland Garros

Plus en détail

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

Aix-en-Provence Cours Sextius

Aix-en-Provence Cours Sextius Campagne de mesures temporaire Aix-en-Provence Cours Sextius Du 14 au 26 septembre 2 Date de publication : novembre 21 Référence dossier : PGR/YCM/RA/9.16 AIRMARAIX pour la surveillance de l air sur l

Plus en détail

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée -

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Laboratoires impliqués dans le projet et contacts LISA (Isabelle Coll) CIRED

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

DE MESURES TEMPORAIRES

DE MESURES TEMPORAIRES CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Du 05 février au 31 mars 2004 FUVEAU LA BARQUE Date de publication : août 2004 Référence dossier : DR/YCM/RA/08.04/01 Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône,

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

TRANSPORTS EN COMMUN ET AUTRES MODES ALTERNATIFS

TRANSPORTS EN COMMUN ET AUTRES MODES ALTERNATIFS AIR TRANSPORTS EN COMMUN ET AUTRES MODES ALTERNATIFS VILLE DURABLE ET TRANSPORT FICHE 3 CLIMAT ÉNERGIE DE QUOI S AGIT-IL? Le secteur des transports routiers en France représente la première source pour

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord ANNEE 2014 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Octobre 2015 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax

Plus en détail

La fumée du tabac tue Protégez-vous!

La fumée du tabac tue Protégez-vous! La fumée du tabac tue Protégez-vous! Ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie Mai 2011 Le tabac tue plus de 5 millions de personnes par an. Le tabac est la deuxième cause de décès évitable dans

Plus en détail

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES

RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES Laurie Delahaye / Mélissa Cadenas 3 C RESPONSABILITES FACE AUX POLLUTIONS ATMOSPHERIQUES La pollution de l'air a un impact négatif sur la santé, les végétaux, les écosystèmes et les bâtiments : les effets

Plus en détail

LUTTER CONTRE LA POLLUTION DE L AIR. Mots clés : Planification ; Politique environnementale ; Systèmes de transports artisanaux

LUTTER CONTRE LA POLLUTION DE L AIR. Mots clés : Planification ; Politique environnementale ; Systèmes de transports artisanaux LE CAIRE LE RENOUVELLEMENT DU PARC DE TAXIS POUR LUTTER CONTRE LA POLLUTION DE L AIR Mots clés : Planification ; Politique environnementale ; Systèmes de transports artisanaux Monographie rédigée par Charles

Plus en détail

Une station GNV àcouzon au Mont d Or

Une station GNV àcouzon au Mont d Or Une station GNV àcouzon au Mont d Or Gaz Naturel pour Véhicules Liliane Besson Elue et déléguée suppléante au SIGERLy MOBILITE URBAINE DURABLE Devant nous Elus(es), se dresse un immense défi : Nos villes,

Plus en détail

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE CETE de l Est centre d Études techniques de l Équipement CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE LES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES La qualité de l air et son incidence sur la

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur l agglomération mulhousienne Simulation état 2007 Septembre 2008 Conditions de diffusion des données : Diffusion libre pour une réutilisation ultérieure

Plus en détail

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org Qualité de l air HAUTES-ALPES Bilanannuel 2011 www.airpaca.org TABLE DES MATIERES 1. DESCRIPTIF DU TERRITOIRE... 4 2. STRATEGIE DE SURVEILLANCE... 5 3. LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE... 6 4. LE DIOXYDE D

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

Chapitre 6 : Transport

Chapitre 6 : Transport Chapitre 6 : Transport Avec environ 16 millions d habitants et près de 1 000 nouveaux véhicules immatriculés chaque jour, la ville de Beijing doit étudier très attentivement les problèmes de transport

Plus en détail

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts

Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques Université Paris 12 Val de Marne Pollution atmosphérique à Beyrouth : Sources et impacts Charbel AFIF JSE 2008 5 mai 2008 Le système atmosphérique

Plus en détail

Dossier de presse. La Semaine Européenne de la Mobilité à Sénart

Dossier de presse. La Semaine Européenne de la Mobilité à Sénart Dossier de presse La Semaine Européenne de la Mobilité à Sénart Du 18 au 22 septembre 2006 Sommaire 1. Communiqué de synthèse 2. Les Sénartais se déplacent 3. L organisation de la semaine 4. Le réseau

Plus en détail

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Résumé des résultats mai 2013 Depuis 2009, le CIPRET Fribourg

Plus en détail

Pollution atmosphérique

Pollution atmosphérique Pollution atmosphérique Pr Thierry CHINET Pneumologue, Centre hospitalier Ambroise Paré - Boulogne Billancourt Je vous présenterai aujourd'hui des données générales sur les polluants et leurs effets à

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Campagne 28 : Date : Novembre 28 Auteur : ATMO Poitou-Charentes (F. Caïni) Introduction Cette étude s inscrit dans le programme de surveillance

Plus en détail

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses Site : Atelier de réparation des véhicules de la ville de Limoges Localisation : commune de Limoges Date : du 18 au 26 juillet 2012 Paramètres étudiés : Benzène et dioxyde d'azote NO 2 ETD/2012/10 Table

Plus en détail

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Rapport complémentaire à l évaluation de l exposition potentielle de la population de l agglomération de Valence

Plus en détail

CADRE REGLEMENTAIRE DE LA QUALITE DE L AIR EN TUNISIE. Mme BEN El HAJ KACEM houda

CADRE REGLEMENTAIRE DE LA QUALITE DE L AIR EN TUNISIE. Mme BEN El HAJ KACEM houda CADRE REGLEMENTAIRE DE LA QUALITE DE L AIR EN TUNISIE Mme BEN El HAJ KACEM houda Tunis le 15/08/2008 Avant le 04 juin 2007 Le Cadre réglementaire inhérent à la surveillance de la qualité de l air et régissant

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

La mobilité à Bruxelles : un défi économique, social et environnemental

La mobilité à Bruxelles : un défi économique, social et environnemental Forum annuel CFDD Villes en transition : plus de durabilité, moins de carbone! La mobilité à Bruxelles : un défi économique, social et environnemental Frédéric Dobruszkes 15 décembre 2015 Plan 1. Background

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald

Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald Caractérisation de la qualité de l air sur la commune d Ostwald campagne de mesure réalisée à l aide de tubes passifs entre le 16 janvier et le 13 février 2001 Juin 2001 ASPA 01060602-I-D Association pour

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009 w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r AIRP RIF N 32 - février 2009 Actualité S U R V E I L L A N C E D E L A Q U A L I T É D E L A I R E N I L E - D E - F R A N C E Méthode de mesure Un vélo équipé de capteurs

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

À LA MAISON UTILISER DES PRODUITS SANS SOLVANTS ORGANIQUES

À LA MAISON UTILISER DES PRODUITS SANS SOLVANTS ORGANIQUES ATTENTION «COV» À LA MAISON UTILISER DES PRODUITS SANS SOLVANTS ORGANIQUES Les colles, diluants, vernis et peintures destinés au bricolage ainsi que les produits de nettoyage et d entretien pour le logement

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

Composition du produit. Introduction

Composition du produit. Introduction Introduction Composition du produit Félicitations! Vous avez choisi de changer pour un style de vie plus sain. Cette nouvelle résolution permettra à vos proches et à vous-même de vivre dans un environnement

Plus en détail

Les composés organiques volatils

Les composés organiques volatils 1 Juin 2014 Les composés organiques volatils Un étiquetage pour les produits de construction et de décoration L étiquetage indiquant le niveau d émission en Composés Organiques Volatils COV est obligatoire

Plus en détail

Retour d expériences bâtiment basse consommation

Retour d expériences bâtiment basse consommation Retour d expériences bâtiment basse consommation Qualité de l air intérieur Jean-Luc PAUMIER et Nicolas LAVEISSIERE Qualité de l air intérieur Les polluants de l air intérieur - quelques rappels : les

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

Gros Plan Shanghaï, une ville en voie de motorisation? Le développement du transport urbain à Shanghaï

Gros Plan Shanghaï, une ville en voie de motorisation? Le développement du transport urbain à Shanghaï Gros Plan Shanghaï, une ville en voie de motorisation? Le développement du transport urbain à Shanghaï Les pressions des transports sur l environnement sont généralement divisées en deux catégories : les

Plus en détail

CARACTERISATION DE L EXPOSITION PERSONNELLE D UN ECHANTILLON DE SALARIES D UNE SOCIETE PARISIENNE DE LIVRAISON A VELOS

CARACTERISATION DE L EXPOSITION PERSONNELLE D UN ECHANTILLON DE SALARIES D UNE SOCIETE PARISIENNE DE LIVRAISON A VELOS AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France CARACTERISATION DE L EXPOSITION PERSONNELLE D UN ECHANTILLON DE SALARIES D UNE SOCIETE PARISIENNE DE LIVRAISON A VELOS Rapport final relatif

Plus en détail

LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL. Constats et Éléments de réflexions

LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL. Constats et Éléments de réflexions LES DEPLACEMENTS EN LIEN AVEC LE TRAVAIL Constats et Éléments de réflexions Direction Cadre de Vie, Octobre 2009 L ENQUETE DEPLACEMENTS 2006 : ELEMENTS DE CADRAGE SUR LA MOBILITE Les «Enquêtes Ménages

Plus en détail

La pollution atmosphérique causée par les véhicules

La pollution atmosphérique causée par les véhicules La pollution atmosphérique causée par les véhicules Qu'est ce la pollution atmosphérique? Il s'agit d'une dégradation est généralement causée par un ou plusieurs éléments (particules, substances, matières

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

38. «EN VILLE, SANS MA VOITURE!» : MESURES ET CONSTATS EN

38. «EN VILLE, SANS MA VOITURE!» : MESURES ET CONSTATS EN 38. «EN VILLE, SANS MA VOITURE!» : MESURES ET CONSTATS EN MATIÈRE DE BRUIT 1. Contexte et objectifs Le 22 septembre 2000, la Belgique a participé pour la première fois à la journée «En ville, sans ma voiture».

Plus en détail

REGARDS SUR LA WALLONIE 2005 ANNEXES STATISTIQUES

REGARDS SUR LA WALLONIE 2005 ANNEXES STATISTIQUES REGARDS SUR LA WALLONIE 2005 ANNEXES STATISTIQUES http://www.cesrw.be TABLE DES MATIERES Produit intérieur brut à prix courants... 1 Produit intérieur brut par habitant, à prix courants... 1 Formation

Plus en détail

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE

ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES GRANDS AXES ROUTIERS DU VAL-DE-MARNE Septembre 2007 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets

Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Prise en compte de la santé environnementale par la Ville de Lille: Illustration à travers deux projets Jacques Richir, Adjoint au Maire, délégué aux Risques Urbains et Sanitaires Avec le soutien financier

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E A t mo Auvergne MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE Campagne de mesure de la qualité de l air à l aide du moyen mobile et

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES

ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES 15 juin 2007 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES SUR LA LEGISLATION DES CARBURANTS PROPRES David Desforges, Avocat Associé, Gide Loyrette Nouel LE DEVELOPPEMENT DE LA FILIERE CARBURANT GAZ NATUREL AGRION -

Plus en détail

Réduisons notre vitesse sur les grands axes!

Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Tu as vu ces nouveaux radars? 90! PFFFF!!! On n'est pas prêt d arriver! Nos habitudes Tu te fais des idées?! En roulant tranquille à 90, on ne mettra que deux

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP

Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Accompagner les collectivités pour la surveillance QAI dans les ERP Air Intérieur : partenariats nationaux Ministère de l environnement (préparation à la réglementation) Campagne nationale Ecoles et crèches

Plus en détail

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes

TITRE : LE TABAC. Voir fiche distribuée aux élèves sur les pages suivantes TITRE : LE TABAC... classe : 5 ème... durée : une heure la situation-problème Il est interdit aussi bien aux adultes qu'aux adolescents de fumer dans l'enceinte du collège par le décret n 1386 du 15 novembre

Plus en détail

Prédiction spatiale et suivi temporel de la pollution atmosphérique Cas d étude : région parisienne, pollution par le NO2 *

Prédiction spatiale et suivi temporel de la pollution atmosphérique Cas d étude : région parisienne, pollution par le NO2 * Prédiction spatiale et suivi temporel de la pollution atmosphérique Cas d étude : région parisienne, pollution par le NO2 * Introduction J.P. Frangi, S. Jacquemoud, T. Minh, R. Fahrni, H. Lazar Laboratoire

Plus en détail

Diagnostic de qualité de l air

Diagnostic de qualité de l air Diagnostic de qualité de l air Mesure de particules (PM10 - PM2,5) en air intérieur, chez un particulier, à proximité du chantier de travaux pour la rénovation du tunnel de la Croix-Rousse (Lyon 1 er )

Plus en détail

Récapitulation de l étude "champs d application et avantage de l essence l acylé"

Récapitulation de l étude champs d application et avantage de l essence l acylé OFEV ET USM Récapitulation de l étude "champs d application et avantage de l essence l acylé" Berne, 30. octobre 2008 David Finger Ulrich Schäffeler Mario Keller L étude complète est seulement disponible

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

N 2. Missions : Mars 2013

N 2. Missions : Mars 2013 N 2 La problématique air-énergie énergie-climat liée au transport routier en Aquitaine Mars 2013 Les résultats présentés dans ce document sont le fruit d une collaboration entre le CETE Sud-Ouest, la DREAL

Plus en détail

BRUXELLES MOBILE ET VERTE?

BRUXELLES MOBILE ET VERTE? BRUXELLES MOBILE ET VERTE? Réflexion sur la mobilité durable à partir d une conception verte de la ville Marie Nagy, chercheuse-associée à Etopia Décembre 2008 www.etopia.be 111111 Page 1 sur 7 1 Résumé

Plus en détail

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013 DOCUMENT PERIODE DE SURVEILLANCE 2007 à 2013 PLAN DE SITUATION Figure 1 : Localisation des stations fixes de l ORA sur la commune de Saint Pierre. (Source : ORA / IGN / Région Réunion - Scan25 autorisation

Plus en détail

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur

Méthode de calcul. Fonctionnement de l Ecocomparateur Fonctionnement de l Eco-comparateur ColiPoste Méthode de calcul Fonctionnement de l Ecocomparateur Coliposte Juillet 2012 INTRODUCTION LE E-COMMERCE PRÉSENTE UN AVANTAGE ENVIRONNEMENTAL PAR RAPPORT AU

Plus en détail

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Référence : Version : 29/01/2015 Auteur : Fabrice Caïni 2

Plus en détail

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment?

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment? Arrêter de FUMER Pourquoi et comment? Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2010 1 Les dangers du tabac Le tabac, utilisé en Amérique, fut introduit en Europe au cours du 16 ème siècle. Il était

Plus en détail

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques

Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques Exposition aux émissions des moteurs Diesel et prévention des risques J-P Depay et E. Mazillier Sommaire Introduction Moteur Diesel Émissions Diesel et particules Expositions professionnelles Prévention

Plus en détail

E 7032 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012. Le 20 janvier 2012 Le 20 janvier 2012

E 7032 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012. Le 20 janvier 2012 Le 20 janvier 2012 E 7032 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 20 janvier 2012 Le 20 janvier

Plus en détail

Fréjus / Saint-Raphaël Draguignan

Fréjus / Saint-Raphaël Draguignan Campagnes de mesures temporaires Laboratoire mobile régional Camionnette Airmaraix - tubes à diffusion passive NO 2 Première évaluation de la qualité de l air Fréjus / Saint-Raphaël Draguignan Du 8 janvier

Plus en détail

Réunion d information : La qualité de l air intérieur dans les bâtiments

Réunion d information : La qualité de l air intérieur dans les bâtiments Réunion d information : La qualité de l air intérieur dans les bâtiments ALE de Saint-Brieuc Jeudi 08 octobre 2015 1 Présentation d Air Breizh La Qualité de l Air Intérieur : Les polluants de l air intérieur

Plus en détail

Texte de la conférence présentée le 10 mai 2000, au CRDP de Nancy mis en forme par Christiane Parisot et Jacqueline Koppe

Texte de la conférence présentée le 10 mai 2000, au CRDP de Nancy mis en forme par Christiane Parisot et Jacqueline Koppe LES POLLUTIONS ATMOSPHÉRIQUES ET LEURS EFFETS SUR LA SANTÉ Conférence de Monsieur le Docteur Ambroise, épidémiologiste à la faculté de médecine de Nancy Texte de la conférence présentée le 10 mai 2000,

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

POLICY BRIEF. Le pic de pollution à Paris du 12 au 17 mars 2014 : quelles mesures anti-pollution mises en place et pour quels résultats?

POLICY BRIEF. Le pic de pollution à Paris du 12 au 17 mars 2014 : quelles mesures anti-pollution mises en place et pour quels résultats? POLICY BRIEF Le pic de pollution à Paris du 12 au 17 mars 2014 : quelles mesures anti-pollution mises en place et pour quels résultats? Alain Ayong Le Kama 1, Hakim Hammadou 2, Bénédicte Meurisse 3, Claire

Plus en détail

Activité 3 Et demain?

Activité 3 Et demain? annexe 1 : Interprétation des résultats La concentration du gaz CO est mesurée : en ppm (parties par million) De 0 à 5 ppm De 6 à 9 ppm De 10 à 18 ppm De 19 à 34 ppm Non Fumeur Soit entrée récente dans

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet Un impact sur l air 4m à la ronde p 2 p 3 p 5 Pollution maximale au sein même de l échangeur L impact du boulevard Périphérique w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r IRP RIF N 25 - vril 25 ctualité S U

Plus en détail

Evolution du parc de véhicules du

Evolution du parc de véhicules du Étude de la gestion de la qualité de l air à Ouagadougou Ministère de l environnement et du cadre de vie BURKINA FASO Présenté par Dr Paul W. SAVADOGO Directeur Général de l'amélioration du Cadre de Vie

Plus en détail

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Émissions des véhicules: tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Le parc automobile national Tunisien Parc automobile

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail