Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes"

Transcription

1 Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes

2 Sources Données des réseaux / rapport INCA Francim juillet 2013 Etudes du Collège de Pneumologie des Hôpitaux Généraux: 2000, 2010

3 Données projetées de l incidence des cancers en France, 2012 Prostate: cas Sein: cas Colon-rectum: cas Poumon: cas Autres: cas TOTAL: CAS Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Rapport InVS / InCA, juillet 2013

4 Nombres projetés des décès par cancer en France, % Poumon: Colon-rectum: Sein: Prostate: Autres: TOTAL: Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Rapport InVS / InCA, juillet 2013

5 Part relative des cancers du poumon parmi les autres cancers, France, % 20 % INCIDENCE MORTALITÉ Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Rapport InVS / InCA, juillet 2013

6 Cancer du poumon en France en 2012 : sex ratio 71 % 71 % INCIDENCE ( cas) MORTALITÉ ( décès) Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Rapport InVS / InCA, juillet 2013

7 Part relative des cancers du poumon parmi les autres cancers chez l homme, France, % 25 % INCIDENCE MORTALITÉ Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Rapport InVS / InCA, juillet 2013

8 Part relative des cancers du poumon parmi les autres cancers chez la femme, France, ,3 % 13,7 % INCIDENCE MORTALITÉ Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Rapport InVS / InCA, juillet 2013

9 (n = 5667) (n = 7051) Lung Cancer 2013; 81:

10 Les cancers en France en 2013, InCA

11 Etude KBP-2010-CPHG Lung Cancer 2013; 81:

12 Variations histologiques au cours du temps: KBP 2000 vs KBP 2010 % Lung Cancer 2013; 81:

13 Adenocarcinoma rate according to patient characteristics Lung Cancer 2013; 81:

14 Répartition par stades (NSCLC seulement) en 2010: 14%

15 Les cancers en France en 2013, InCA

16 Incidence et mortalité (chiffres «bruts»): France,

17 Taux d incidence et de mortalité (standardisés sur la population mondiale pour personnes-années) en France selon le sexe et l année.

18 Les cancers en France en 2013, InCA

19

20

21

22

23 N Engl J Med 2006; 354: 397

24 TABAC ET CANCERS Associé aux cancers: Du poumon Des VADS Du pancréas De la vessie Du rein* Du foie* De l estomac* Du col de l utérus* Et aux leucémies myéloïdes* : IARC, 1986, vol 38 *: IARC: 2002, vol 83 Vineis et al. JNCI 2004; 96:

25 Etude KBP-2010-CPHG ,9% 39,9% 49,2% Non fumeurs Ex fumeurs Fumeurs 0 J Clin Oncol 2012; 30, suppl: abst 1574

26 p<0,0001 Lung Cancer 2013; 81:

27 Lung cancer and cigarette smoking in Europe: an update of risk estimates and an assessment of inter-country heterogeneity. RR 10 études cas-témoins, conduites dans 6 pays européens, 7609 cancers et témoins, Risque relatif de cancer du poumon chez les fumeurs par rapport aux non fumeurs: Chez l homme: 23,9 Simonato et al. Int J Cancer 2001;91:

28 Taux de mortalité par cancer du poumon standardisé sur l âge, chez les hommes de 45 à 74 ans, en fonction de la consommation quotidienne de tabac la plus récente. Doll, Hill. Br Med J 1956;2:

29 World Cancer Report, IARC, 2008

30 Effet de l âge d initiation du tabagisme sur le risque relatif de cancer du poumon. Peto et al. Br Med J 2000; 321:

31 En juin 2002, l OMS déclare que l exposition passive à la fumée de tabac est cancérigène pour le poumon! Le risque relatif pour un fumeur passif de développer un cancer du poumon est de 1,25 (soit 25% d augmentation du risque par comparaison avec un non fumeur non enfumé).

32 RELATIVE RISKS OF DEATH FROM LUNG CANCER AMONG INDIVIDUALS WITH AND WITHOUT EXPOSURE TO CIGARETTE SMOKING AND ASBESTOS. «Prospective cohort of 17,800 asbestos-exposed workers compared with 73,763 asbestos-unexposed workers» ASBESTOS SMOKI NG No Yes No Yes Hammond et al. Ann NY Acad Sci 1979; 330:

33 Analyse prospective 17 cohortes 9 pays européens sujets / personnes-années / 2095 cancers bronchiques incidents Relation entre risque de cancer bronchique et PM10: HR = 1.22 ( ) Le risque n apparait que pour les adénocarcinomes et pas pour les cancers épidermoïdes

34 Pollution et cancer bronchique Etude n cancers HR IC 95% ESCAPE (2013) New Zealand (2012) Europe (2006) USA (1998) Germany (2012)

35 Cancer bronchique: décès en 2010!

36

37 «Because the incidence and death rates of lung cancer follow trends of smoking prevalence over the past 30 years, the importance of antismoking campaigns and smoking cessation programs cannot be stressed enough (and pulmonologists should dedicate time and effort to lead these efforts).»

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire

Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire Epidémiologie du cancer bronchique : des considérations générales à l aspect moléculaire Julien Mazières, Unité d Oncologie Cervico-Thoracique Service de Pneumologie, Hôpital Larrey, CHU Toulouse Plan

Plus en détail

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012. Partie 1 Tumeurs solides / p.

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et 2012. Partie 1 Tumeurs solides / p. Avertissements 1/ La lecture du chapitre Matériel et méthode est indispensable à la compréhension et à l interprétation des données présentées dans cet ouvrage La première partie de ce rapport concerne

Plus en détail

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives*

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Z Uhry 1, L Remontet 2, A Rogel 1, N Mitton 3,4, N Bossard 2, M Colonna 3,4 A Belot 1,2, P Grosclaude 4,

Plus en détail

Dépistage du cancer du poumon:

Dépistage du cancer du poumon: Dépistage du cancer du poumon: les enjeux Colloque de l Escalade Genève, 5 décembre 2012 Thierry Rochat, Service de Pneumologie, HUG Le cancer bronchique c est déprimant Lors du diagnostic du ca bronchique

Plus en détail

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche 17 ème Journée Médicale de l ARKM Cherbourg, le 29 Novembre 2014 L incidence de principaux cancers chez les femmes et chez

Plus en détail

Le tabac est le facteur de risque essentiel du

Le tabac est le facteur de risque essentiel du Mesure 10 prévention Cancers et tabac chez les femmes C O L L E C T I O N Fiches repère État des connaissances en date du 27 mai 2010 Le tabac est le facteur de risque essentiel du cancer bronchique primitif.

Plus en détail

Epidémiologie du cancer du poumon. Aspects épidémiologiques du tabagisme. Dr David Pérol. DRCI - Centre Léon Bérard Lyon

Epidémiologie du cancer du poumon. Aspects épidémiologiques du tabagisme. Dr David Pérol. DRCI - Centre Léon Bérard Lyon Epidémiologie du cancer du poumon Aspects épidémiologiques du tabagisme Dr David Pérol DRCI - Centre Léon Bérard Lyon david.perol@lyon.unicancer.fr Plan 1. Consommation de tabac en France 2. Mortalité

Plus en détail

De la biologie moléculaire au diagnostic. J. Lehmann-Che, Unité de transfert en oncologie D. Pouessel, Oncologie Médicale Hôpital St Louis

De la biologie moléculaire au diagnostic. J. Lehmann-Che, Unité de transfert en oncologie D. Pouessel, Oncologie Médicale Hôpital St Louis De la biologie moléculaire au diagnostic J. Lehmann-Che, Unité de transfert en oncologie D. Pouessel, Oncologie Médicale Hôpital St Louis Plan Introduction Exemple du cancer du poumon Généralités Epidémiologie

Plus en détail

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille

De pistage et suivi des nodules pulmonaires. Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille De pistage et suivi des nodules pulmonaires Dr Catherine LAMBLIN, pneumologue, Lille Dr Dominique BLANC, me decin nucle aire, Lille Inte re t du de pistage Cancer du poumon = 1e re cause de mortalite par

Plus en détail

Registre des cancers Nord Tunisie

Registre des cancers Nord Tunisie Registre des cancers Nord Tunisie Données 1999-2003 Evolution 1994-2003 Projections à l horizon 2024 Ministère de la Santé Publique Institut Salah Azaiez Institut National de la Santé Publique Ministère

Plus en détail

PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer

PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer Plan Régional Santé Environnement Rhône-Alpes 2010>2014 PRSE 2 : Facteurs environnementaux et risque de cancer Dr. Béatrice Fervers Unité Cancer et environnement Centre Léon Bérard Facteurs environnementaux

Plus en détail

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008

Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 JUILLET 2014 Estimation de la prévalence (partielle et totale) du cancer en France métropolitaine chez les 15 ans et plus en 2008 Étude à partir des registres des cancers du réseau Francim Auteurs Marc

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques

Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques 2 V o l u m e Volume 1 : Epidémiologie - Etudes des facteurs de risques Volume 2 : Epidémiologie - Situation et actions Recherche des données d incidence estimée des cancers au Maroc Recherche des données

Plus en détail

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium Febrile Neutropenia (fever > 38 C + neutropenia < 500xmm

Plus en détail

Les décès dus au tabac en Suisse

Les décès dus au tabac en Suisse Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 23.03.2009, 9:15 14 Santé Neuchâtel, mars 2009 Les décès dus au tabac en Suisse Estimation pour les années

Plus en détail

Le Contrôle du Tabac Pr Gérard Dubois Université de Picardie Membre de l Académie nationale de médecine

Le Contrôle du Tabac Pr Gérard Dubois Université de Picardie Membre de l Académie nationale de médecine Le Contrôle du Tabac Pr Gérard Dubois Université de Picardie Membre de l Académie nationale de médecine La plus ancienne illustration d un fumeur: un dieu Maya Proctor R. Nature Reviews, 2001,1,83-86 La

Plus en détail

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Julie Francart, Katia Emmerechts, Liesbet Van Eycken Eupen, le 5 Avril 2011 Contenu Introduction Objectives Incidence du Cancer en Belgique

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

Prise en charge du tabagisme chez les patients atteints de cancers. Antoine Deutsch INCa le 28/05/15

Prise en charge du tabagisme chez les patients atteints de cancers. Antoine Deutsch INCa le 28/05/15 Prise en charge du tabagisme chez les patients atteints de cancers Antoine Deutsch INCa le 28/05/15 Poids du tabac dans les cancers o Le tabac : 1 er facteur de risque de cancer o 47 000 décès par cancers

Plus en détail

Indications pour le dépistage du cancer du poumon

Indications pour le dépistage du cancer du poumon Indications pour le dépistage du cancer du poumon Le cancer du poumon Un bon candidat au dépistage? Prévalence élevée Mortalité élevée Population à risque définie Majorité de forme non resecable au stade

Plus en détail

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013

Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Dr Bertrand Michy Département de Pneumologie CHU de Nancy 25 octobre 2013 Conflits d intérêts Aucun Introduction Constat : CB = Moins de motivation des pneumologues à obtenir le sevrage tabagique (versus

Plus en détail

Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences & Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet

Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs et Urgences & Clinique d Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet Thérapies ciblées dans les cancers bronchiques non à petites cellules. Les cibles utilisées actuellement : Description et valeurs prédictives et pronostiques Dr Thierry Berghmans Service des Soins Intensifs

Plus en détail

ARTICLE IN PRESS. G. Cadelis a,, S. Kaddah a, B. Bhakkan b, M. Quellery b, J. Deloumeaux b ARTICLE ORIGINAL

ARTICLE IN PRESS. G. Cadelis a,, S. Kaddah a, B. Bhakkan b, M. Quellery b, J. Deloumeaux b ARTICLE ORIGINAL Revue des Maladies Respiratoires (2013) xxx, xxx xxx Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com ARTICLE ORIGINAL Épidémiologie et incidence du cancer bronchique primitif dans une région à faible consommation

Plus en détail

LAM et SMD secondaires à la radio-chimiothérapie : Une série de 116 cas provenant de 2 Centres de lutte contre le Cancer.

LAM et SMD secondaires à la radio-chimiothérapie : Une série de 116 cas provenant de 2 Centres de lutte contre le Cancer. LAM et SMD secondaires à la radio-chimiothérapie : Une série de 116 cas provenant de 2 Centres de lutte contre le Cancer. H BENNANI 1, V SAADA 2 1 Institut Curie-Hôpital René Huguenin, Saint Cloud 2 Institut

Plus en détail

Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population

Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population chap itre 5. Contrôle de qualité des registres du cancer basés sur la population Tous les registres du cancer doivent pouvoir donner des indications objectives sur la qualité des données recueillies. Les

Plus en détail

La situation du cancer en France en 2011

La situation du cancer en France en 2011 Mesure 6 OBSERVATION DES CANCERS La situation du cancer en France en 2011 COLLECTION Rapports & synthèses Épidémiologie des cancers Prévention vis-à-vis des principaux facteurs de risques des cancers Dépistage

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

Études épidémiologiques analytiques et biais

Études épidémiologiques analytiques et biais Master 1 «Conception, évaluation et gestion des essais thérapeutiques» Études épidémiologiques analytiques et biais Roxane Schaub Médecin de santé publique Octobre 2013 1 Objectifs pédagogiques Connaitre

Plus en détail

Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique. A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand. SFT, 25 Octobre 2013

Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique. A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand. SFT, 25 Octobre 2013 Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand SFT, 25 Octobre 2013 Les principales maladies hépatiques -Hépatopathies dues au

Plus en détail

Les méfaits du tabac. Objectifs

Les méfaits du tabac. Objectifs Les méfaits du tabac Dre Nicole Bouchard 17 mai 2011 Objectifs prévalence du tabagisme au Canada effets du tabac sur les poumons et les autres organes du corps tabagisme et maladies pulmonaires (asthme,

Plus en détail

Actualités sur l amiante et les fibres minérales artificielles

Actualités sur l amiante et les fibres minérales artificielles Actualités sur l amiante et les fibres minérales artificielles P Brochard Laboratoire Santé Travail Environnement Université Victor Segalen Bordeaux 2 1 Amiante Reconnaissance du danger : classement par

Plus en détail

Comparaison de l intensité du tabagisme par cohorte au Danemark et aux Pays-Bas Jan J. Barendregt, 1 Caspar W. N. Looman 1 et Henrik Brønnum-Hansen 2

Comparaison de l intensité du tabagisme par cohorte au Danemark et aux Pays-Bas Jan J. Barendregt, 1 Caspar W. N. Looman 1 et Henrik Brønnum-Hansen 2 Comparaison de l intensité du tabagisme par cohorte au Danemark et aux Jan J. Barendregt, 1 Caspar W. N. Looman 1 et Henrik Brønnum-Hansen 2 Objectif Evaluer l utilité du schéma général de l épidémie de

Plus en détail

Fumeurs actuels de 12 ans et plus Canada et provinces, 2003

Fumeurs actuels de 12 ans et plus Canada et provinces, 2003 Fum ée de tabac secondaire Fumée André Gervais Médecin-conseil Direction de santé publique de Montréal Institut national de santé publique du Québec Pneumologue Centre Hospitalier de l Université de Montréal

Plus en détail

Cancers broncho-pulmonaires d origine professionnelle (amiante et autres expositions)

Cancers broncho-pulmonaires d origine professionnelle (amiante et autres expositions) La prise en charge des cancers professionnels en médecine générale Samedi Novembre 8 - Marseille Cancers broncho-pulmonaires d origine professionnelle (amiante et autres expositions) Ph ASTOUL Pôle Thoracique

Plus en détail

Diabète de type 2 et tabagisme. V.Durlach

Diabète de type 2 et tabagisme. V.Durlach Diabète de type 2 et tabagisme V.Durlach vincent.durlach@univ-reims.fr Remerciements au Pr. Daniel Thomas Liens d intérêt Astra-Zeneca,Pfizer, Amgen, Shire, Lilly, Servier, MSD : consultance scientifique,

Plus en détail

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie Ariane MALLAT Tabac, cannabis et foie Connaître le rôle du tabac et du cannabis dans le développement de la fibrose Savoir l évaluer Connaître les conséquences pratiques chez un malade porteur d une hépatopathie

Plus en détail

On estime que 37 000 décès par cancers sont

On estime que 37 000 décès par cancers sont 29 213 Mesure 1 prévention Cancers et tabac C O L L E C T I O N Fiches repère État des connaissances en date du 25 septembre 21 On estime que 37 décès par cancers sont imputables à la consommation de tabac,

Plus en détail

Second cancer après radiothérapie mammaire

Second cancer après radiothérapie mammaire Second cancer après radiothérapie mammaire Sophie Guillerm, service de radiothérapie, Hôpital St Louis Florence Coussy, service d oncologie, Institut Curie Vendredi 25/09/2015 Introduction incidence nombre

Plus en détail

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006

Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Le cancer au Nouveau-Brunswick 2002-2006 Message des co-chefs de la direction du Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick (RCNB) Le Réseau du cancer du Nouveau-Brunswick est heureux de vous offrir le Rapport

Plus en détail

Docteur José LABARERE

Docteur José LABARERE UE7 - Santé Société Humanité Risques sanitaires Chapitre 3 : Epidémiologie étiologique Docteur José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Développement et mise en ligne d un outil d observation : le portail des données sur le cancer et la cancérologie (www.lesdonnees.e-cancer.

Développement et mise en ligne d un outil d observation : le portail des données sur le cancer et la cancérologie (www.lesdonnees.e-cancer. Développement et mise en ligne d un outil d observation : le portail des données sur le cancer et la cancérologie (www.lesdonnees.e-cancer.fr) L Lafay, N Vongmany, M Laanani, M Lequellec-Nathan, PJ Bousquet

Plus en détail

Épidémiologie du cancer 30 années d évolution

Épidémiologie du cancer 30 années d évolution Épidémiologie du cancer 30 années d évolution Données observées par le Registre des tumeurs dans le Doubs entre 1980 et 2010 dans le Territoire de Belfort entre 2007 et 2010 Registre des tumeurs du Doubs

Plus en détail

Manuel Qualité. Registre National du Cancer. Version 1.4 du 03-07-2014

Manuel Qualité. Registre National du Cancer. Version 1.4 du 03-07-2014 Registre National du Cancer Manuel Qualité Version 1.4 du 03-07-2014 Registre National du Cancer Luxembourg 1a-b, rue Thomas EDISON L - 1445 STRASSEN LUXEMBOURG Sommaire A. Introduction... 3 B. Contrôles

Plus en détail

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE CANCER

RÉDUISEZ VOTRE RISQUE DE CANCER Je suis heureuse de venir parler de prévention car les conseils de prévention devraient être l objet de davantage de «prescriptions» de la part des personnels de santé. Pour prévenir le cancer, tant que

Plus en détail

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 VI e Congrès International d'épidémiologie - ADELF - EPITER 10 au 12 septembre 2014 - Nice,

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

Les données du cancer. Les Cancers. en France. édition 2013. e-cancer.fr

Les données du cancer. Les Cancers. en France. édition 2013. e-cancer.fr Les données du cancer Les Cancers en France édition 2013 e-cancer.fr L édition 2013 du rapport «Les cancers en France» est coordonnée par Natalie Vongmany du département Observation, veille et évaluation,

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

La situation du cancer en France en 2012

La situation du cancer en France en 2012 Mesure 6 Les données du cancer La situation du cancer en France en 2012 COLLECTION états des lieux & des connaissances Épidémiologie des cancers Prévention vis-à-vis des principaux facteurs de risques

Plus en détail

Cancer bronchique : la première ligne. Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph

Cancer bronchique : la première ligne. Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph Cancer bronchique : la première ligne Pr Jean Trédaniel, Dr Sergio Salmeron Service de Pneumologie Groupe Hospitalier Saint-Joseph Données projetées de l incidence des cancers en France, 2011 Prostate:

Plus en détail

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines

Etude de mortalité et d incidence. des cancers autour du site de Soulaines Etude de mortalité et d incidence des cancers autour du site de Soulaines B.VACQUIER Séminaire Environnement / Santé de l ANCCLI et de l IRSN 15 novembre 2012 Contexte Mise en place d un centre de stockage

Plus en détail

Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par

Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par Étude de la répartition spatiale des cancers possiblement liés à la pollution des sols par les pesticides organochlorés en Martinique Dr M. Dieye, Dr P. Quénel, S. Goria, A. Blateau, M. Colonna, Pr H.

Plus en détail

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Source des données et méthodes d'estimation Le réseau Francim regroupe l ensemble des registres français des cancers. Il a déterminé l incidence

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

Publications avec comité de lecture

Publications avec comité de lecture Cohorte des mineurs d uranium : Liste des Publications 2004-2010 Publications avec comité de lecture 2010 Nusinovici S, Vacquier B, Leuraud K, Metz C, Caër-Lorho S, Acker A, Laurier D. Mortality from Circulatory

Plus en détail

SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer

SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer SYNTHÈSE Plan national de prévention et de contrôle du cancer 2010-2019 3 L utter contre le cancer est un vrai chantier de la vie. C est une lutte de longue haleine, qui nous apprend humanité, humilité,

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

LES CAUSES DU CANCER

LES CAUSES DU CANCER L ACADEMIE NATIONALE DE MEDECINE L ACADEMIE DES SCIENCES INSTITUT DE France LE CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE SUR LE CANCER (OMS Lyon) LA FEDERATION NATIONALE DES CENTRES DE LUTTE CONTRE LE CANCER avec

Plus en détail

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE

LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE RAPPEL PHYSIOLOGIQUE LE CANCER Causes de décès - Nombre de décès - Taux comparatifs - Survie à 5 ans Nombre de décès (Sénat) La France se caractérise par une mortalité encore excessive avant 65 ans

Plus en détail

LES CAUSES DU CANCER

LES CAUSES DU CANCER L ACADEMIE NATIONALE DE MEDECINE L ACADEMIE DES SCIENCES INSTITUT DE France LE CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE SUR LE CANCER (OMS Lyon) LA FEDERATION NATIONALE DES CENTRES DE LUTTE CONTRE LE CANCER avec

Plus en détail

Des recommandations au Plan, puis des mots aux actes

Des recommandations au Plan, puis des mots aux actes Des recommandations au Plan, puis des mots aux actes Jean-Pierre Grünfeld Hôpital Necker, Université Paris Descartes DESC de Cancérologie : Module national option 3 «Réseaux de Cancérologie», Toulouse,

Plus en détail

Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo

Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo rappels susceptibilité individuelle que dit l épidémiologie? gestion des risques cancérogenèse : un processus darwinien complexe 1 - autonomie

Plus en détail

Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique

Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé Publique Épidémiologie d'intervention À partir de l'édition Arnette 1992, épuisée François DABIS Jacques DRUCKER Alain MOREN Chapitre V.2 Analyse et interprétation

Plus en détail

Emissions des moteurs diesel : Nouveau classement par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC)

Emissions des moteurs diesel : Nouveau classement par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) Emissions des moteurs diesel : Nouveau classement par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) SNCF DRH EPIC Prévention et Santé COMPOSITION DES EMISSIONS DIESEL MELANGE COMPLEXE DE SUBSTANCES

Plus en détail

GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE

GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE GUIDE EXPOSITION ENVIRONNEMENTALE À L AMIANTE Guide de prise en charge et suivi de personnes ayant été scolarisées à proximité du «Comptoir des Minéraux et Matières Premières» à Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis)

Plus en détail

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse

Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante. Etat de la situation en Suisse Dépistage du cancer pulmonaire pour les personnes exposées à l'amiante Etat de la situation en Suisse Formation en pneumologie du 30 avril 2015 Dr Régis Otasevic Importations d amiante (tonnes) Mésothéliomes

Plus en détail

Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif chez l adulte

Identifier et prévenir les risques de second cancer primitif chez l adulte SecondCancer-2013-CVT (PLA)_INCa-2008 16/12/13 14:02 Page1 PRÉVENTION Pour plus d informations www.e-cancer.fr Un accès direct, simple et dynamique aux principales données actualisées www.lesdonnees.e-cancer.fr

Plus en détail

Les Registres des Cancers

Les Registres des Cancers Les Registres des Cancers Delphine Degré Registre des Cancers de la Manche Registre membre du réseau Francim Plan Objectifs et organisation de la surveillance épidémiologique du Cancer en France Principaux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 5 mai 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 5 mai 2010 ALIMTA 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 383 080-2) B/1 ALIMTA 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion (CIP 565 825-3)

Plus en détail

Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC

Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC Quels biomarqueurs rechercher en 2014 dans les CBNPC? Qui? Quand? Comment? Marie Wislez Hôpital Tenon APHP GRC Theranoscan, UPMC L'ère des biomarqueurs en vue d'une stratégie de 1 ère ligne CBNPC IIIB

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE Hôpitaux Universitaires de Genève CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE C. Stan, C. Delozier-Blanchet, M.-A. Bründler, J.-L. Blouin Incidence des cancers chez la femme à Genève 120 100 114 80 Sein 60 Côlon/Rectum

Plus en détail

Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999)

Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999) Analyse spatiale de la mortalité par cancer dans les régions Nord Pas-de-Calais, Île-de-France, Picardie et Rhône-Alpes (1991-1999) Phase II du projet CIRCÉ (Cancer Inégalités Régionales Cantonales et

Plus en détail

Le cancer dans le canton de Fribourg

Le cancer dans le canton de Fribourg Le cancer dans le canton de Fribourg Le cancer du poumon dans le canton de Fribourg, analyses statistiques réalisées sur la base des données récoltées par le Registre fribourgeois des tumeurs depuis début

Plus en détail

Questions / Réponses

Questions / Réponses Dépistage du cancer de la prostate chez les populations d hommes présentant des facteurs de risque Questions / Réponses Quelques données sur le cancer de la prostate en France Nombre de nouveaux cas estimés

Plus en détail

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place?

Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Les outils modernes (génomique, criblage à haut débit) ont-ils leur place? Thomas Bachelot Centre Léon Bérard, Lyon Génomique, criblage à haut débit Définition dans le cadre de cette présentation => Génomique:

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011

Le cancer en Suisse. Santé 1182-1000. Neuchâtel, 2011 4 Santé 8-000 Le cancer en Suisse Swiss Childhood Cancer Registry (SCCR) Schweizer Kinderkrebsregister (SKKR) Registre Suisse du Cancer de l Enfant (RSCE) Registro Svizzero dei Tumori Pediatrici (RSTP)

Plus en détail

Comité français d éducation pour la santé - 2, rue Auguste Comte - BP 51-92174 Vanves cedex - France

Comité français d éducation pour la santé - 2, rue Auguste Comte - BP 51-92174 Vanves cedex - France LA SANTÉ EN CHIFFRES LA SANTÉ EN C CHIFFRES LA SANTÉ EN CHIFFRES LA S EN CHIFFRES LA SANTÉ EN CHIFFRES L SANTÉ EN CHIFFRES LA SANTÉ EN CHI RES LA SANTÉ EN CHIFFRES LA SANTÉ CHIFFRES LA SANTÉ EN CHIFFRES

Plus en détail

FORMATION MEDICALE Cas clinique de cancérologie thoracique discuté en Web RCP. Dr. JM. Vernejoux

FORMATION MEDICALE Cas clinique de cancérologie thoracique discuté en Web RCP. Dr. JM. Vernejoux Juin 2008 ; N 16 ACTUALITE DE RESPIR.COM News, activités et chiffres clés. ACTUALITE DE NOS PARTENAIRES Holyvac & AVAD Assistance. OÙ PARTIRIEZ-VOUS EN VACANCES? Enquête organisée par HOLYVAC en partenariat

Plus en détail

Avis 18 décembre 2013

Avis 18 décembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 18 décembre 2013 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 6 novembre 2013 a fait l objet d une audition le 4 décembre 2013 AFINITOR 5 mg, comprimé

Plus en détail

Formes familiales du cancer colorectal

Formes familiales du cancer colorectal Tlemcen, 05/05/06 Formes familiales du cancer colorectal Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré AP-HP épithélium! normal! cancer sporadique :! M1! M2! M3!... Mn! tumeur!

Plus en détail

Consommation de tabac par catégorie socioprofessionnelle et secteur d activité Outil méthodologique pour l épidémiologie

Consommation de tabac par catégorie socioprofessionnelle et secteur d activité Outil méthodologique pour l épidémiologie Santé travail Consommation de tabac par catégorie socioprofessionnelle et secteur d activité Outil méthodologique pour l épidémiologie Sommaire Abréviations 2 Résumé 3 Introduction 6 Première partie Description

Plus en détail

Le cancer au Canada : cancers du poumon, du côlon et du rectum, du sein et de la prostate

Le cancer au Canada : cancers du poumon, du côlon et du rectum, du sein et de la prostate Composante du produit n 82-624-X au catalogue de Statistique Canada Le cancer au Canada : cancers du poumon, du côlon et du rectum, du sein et de la prostate par Tanya Navaneelan et Teresa Janz Décembre

Plus en détail

Actualités s cancérologiques : pneumologie

Actualités s cancérologiques : pneumologie Actualités s cancérologiques : pneumologie PLAN Incidence / facteurs de risque Anatomie Symptômes Types de tumeurs Diagnostic / extension Classification Traitement Pronostic Pneumologie : incidence Belgique

Plus en détail

TABAC ET CANCER J.Otto

TABAC ET CANCER J.Otto TABAC ET CANCER J.Otto INTRODUCTION Le tabac est connu depuis la découverte du nouveau monde. Cependant, ses effets pathogènes notamment respiratoires ne sont guère appréhendés que depuis la fin de la

Plus en détail

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Soirée SFR-IDF, 15 Mars 2012 Une Technique Très Encadrée Dépistage organisé (DO) Départements pilotes

Plus en détail

Des modèles mathématiques et statistiques pour étudier les cancers

Des modèles mathématiques et statistiques pour étudier les cancers Des modèles mathématiques et statistiques pour étudier les cancers M. Filoche Laboratoire de Physique de la Matière Condensée CNRS, Ecole Polytechnique En collaboration avec L. Schwartz, Hôpital de la

Plus en détail

FOM 2013 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR

FOM 2013 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR FOM 213 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR Jean Louis Lefebvre Centre Oscar Lambret Lille, France Liens d intérêts Membre d advisory boards et conférencier Sanofi-Aventis (jusqu en 21)

Plus en détail

Diabète de type 2 et cancer : aspects épidémiologiques

Diabète de type 2 et cancer : aspects épidémiologiques Diabète de type 2 et cancer : aspects épidémiologiques Dominique Simon MD, PhD Maître de Conférence des Universités, Praticien Hospitalier Service de Diabétologie, Hôpital de la Pitié, 75013 Paris CESP,

Plus en détail

Enquêtes cas-témoins Planification & Analyse simple

Enquêtes cas-témoins Planification & Analyse simple M1 "Épidémiologie, Santé Publique & Recherche clinique" Enquêtes cas-témoins Planification & Analyse simple Dr Sophie Bastide Département BESPIM Biostatistique, Epidémiologie, Santé Publique, Information

Plus en détail

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne Directeur Général : Pr Gilles Brücker Nantes 9 novembre 2007 www.invs.sante.fr Institut de Veille sanitaire (InVS) www.invs.sante.fr Création :

Plus en détail

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11. CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.13 Épidémiologie (Etat des lieux, INCA 2013) Le cancer du sein fait partie

Plus en détail

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses

Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses Épidémiologie des maladies interstitielles diffuses 3 à 5/100 000 habitants Augmente avec l age 175 /100 000 >70 ans Notre file active toutes les maladies interstitielles confondues plus de 120 patients

Plus en détail

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL

CANCER DU CÔLON-RECTUM O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers), JP. FERLEY (ORSL) CONTEXTE NATIONAL Dossier réalisé par l Observatoire Régional de la Santé du Mai 22 avec la collaboration du Registre Général des Cancers en région La santé observée en O. DA SILVA (ORSL), N. LEONE (Registre des cancers),

Plus en détail

Évaluation du Plan Cancer 2008-2010

Évaluation du Plan Cancer 2008-2010 Évaluation du Plan Cancer 2008-2010 Conclusions Prof. dr. Marc Peeters Aperçu 1. Évaluation du Plan Cancer par le Centre du Cancer 2. Discussion Générale 3. Conclusions 2 1. Évaluation du Plan Cancer Centre

Plus en détail

Tableau de bordtableau de bord

Tableau de bordtableau de bord Tableau de bordtableau de bord Décembre 2009 Introduction Contexte La connaissance de l état de santé de la population est une nécessité dans l élaboration d une politique de santé comme dans son évaluation

Plus en détail

METHODOLOGIE GENERALE DE LA RECHERCHE EPIDEMIOLOGIQUE : LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES

METHODOLOGIE GENERALE DE LA RECHERCHE EPIDEMIOLOGIQUE : LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES Enseignement du Deuxième Cycle des Etudes Médicales Faculté de Médecine de Toulouse Purpan et Toulouse Rangueil Module I «Apprentissage de l exercice médical» Coordonnateurs Pr Alain Grand Pr Daniel Rougé

Plus en détail

COMMENT EVITER LE CANCER

COMMENT EVITER LE CANCER COMMENT EVITER LE CANCER Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin, BP 392 63000 Clermont-Ferrand FRANCE Yves-jean.bignon@cjp.fr QU EST-CE QUE LE CANCER? Immortalité Clonalité Invasivité Génétique

Plus en détail