Dépistage du cancer colorectal :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dépistage du cancer colorectal :"

Transcription

1 Dépistage du cancer colorectal : Quels enjeux? Robert Benamouzig Gastro-entérologie Hôpital Avicenne Bobigny

2 Le cancer colorectal dans le monde 3ème cause de cancer Augmentation 1975 : cas 1990 : cas 2002 : cas France : cas

3 Le cancer colique est grave 51% de survie à 5 ans 84% si T1 ou T2 N0 70% si localisé < 5% si métastases multiples

4 Quelles interventions? Prévention primaire : Facteurs nutritionnels Activité physique Calcium Aspirine THS Chimioprévention Prévention secondaire : Séquence polype - cancer dans 80% des cas Diagnostic et résection des lésions pré-cancéreuses Dépistage

5 Stratégies de dépistage en un temps Coloscopie en 2 temps Test fécal (sang, ADN, ) Rectosigmoïdoscopie Coloscopie virtuelle Capsule Test sanguin Coloscopie

6 Hemoccult II sur 3 jours < 3% de tests positifs Baisse de la mortalité spécifique 15% dans la population exposée 25 à 30% chez les participants 20 coloscopies pour 1000 personnes effectuant le test 2 cancers et 3 à 4 gros polypes

7 Une montée en charge progessive 2002 : 12 départements pilotes 2004 : 23 autres départements pilotes 2006 : 14 départements supplémentaires 2007 : 88 départements Mars 2008 : 100 départements Mars 2008 Décembre 2007 Septembre 2007 Mai 2007 Décembre Février (23 sites pilotes) Pas encore dans le dispositif 17 millions de personnes

8 Taux de participation INSEE par département Guadeloupe Martinique Ile-de-France Guyane 32% < 20% 20 à 30% 30 à 40% 40 à 50% 50% NA* Réunion 24% 14% Départements n ayant pas 2 ans de recul depuis la mise en place de leur programme départemental

9 Apport des tests immunologiques Augmentation de la sensibilité Cancer Adénome avancé Augmentation du taux de positivité Augmentation du nb de coloscopies Magstream 20 ng 87% 224% 160% Magstream 50 ng 48% 103% 28% Magstream 75 ng id 51% - 11% OC sensor 100 ng 70% 107% 129% Guittet et al, Gut 2007 & Int J Cancer 2009 Van Rossum et al, Gastroenterology 2008

10 Le test immunologique Supériorité vs Hemoccult II Des enjeux Nb de test : 1 Nb de coloscopies induites «acceptable» Comité technique DGS/Inca/HAS/Sociétés savantes Décision stratégique prise Implémentation : en cours

11 Coloscopie de dépistage: Age et sexe Regula et al, NEJM 2006

12 Coloscopie Brenner et al, 2011 Nishihara et al, september 2013

13 Le dépistage par coloscopie pour tous? Option retenue par certains pays Acceptabilité faible : 20 à 25% Coût Temps gastro-entérologue Qualité (technique, humaine) % de la population cible rejointe?

14 La rectosigmoïdoscopie est efficace 4O% Atkin et al, Lancet % de coloscopie 10 mm (+ avancés) Segnan et al, JNCI ,4% de coloscopie 5 mm (+ avancés)

15 Coloscanner à l air Taille des polypes

16 Coloscanner à l air après préparation colique Meta-analyse HAS 2009 Taille Se per lésion Se per patient: < 6 mm 31% 68% (vs 94%) 6-9 mm 67% 80% (vs 94%) > 9 mm 81% 84% (vs 93%) Pickhardt Cotton Virtual Colonscopy Conventional Colonoscopy 0 >10mm >6mm >10mm >6mm

17 Coloscopie virtuelle : toujours pas Consensus HAS : Coloscopie incomplète Hemoccult + refuseur de coloscopie Contre-indication transitoire à la coloscopie? Participation : 30%

18 PillCam Colon 2 : pas encore? Performance C2 > C1 Sensibilité de 84 % (> 6 mm) Etudes prospectives en cours USA et Europe (n = 800) ONECC (n = 1000) Ø11 mm 31 mm

19 Dépistage par étude de l ADN fécal Technique fiable «Bonne» sensibilité (83%) Spécificité insuffisante? Coût «commercial» élevé (Exact science) Non utilisé en France

20 Tests sanguins Etudes de phase I/II Effectifs limités Populations à risque identifié Coût élevé d une étude en population Durée Ecologie «durable» Cancer seulement? Septin 9 Sensibilité de 80% Spécificité de 89% ColoMarker Colologic CD24 Signature test Diagnoplex Autres Médecine prédictive

21 Dévelopement de nouveaux tests Besoin + Expertise + Tests Evaluation/financement public possible Limites Absence de systématisation Co-investissement public privé

22 Enjeux industriels Faisabilité Création/ Commercialisation Recherche gfobt + -/+ - ifobt + -/+ - Rectosigmoidoscopie + -/+ - Coloscopie + -/+ - Coloscopie virtuelle + -/+ - Capsule + -/+ - Tests sanguins + +/+ -

Dr Lydia GUITTET CHU de Caen

Dr Lydia GUITTET CHU de Caen Dr Lydia GUITTET CHU de Caen Taux pour 100 000 personnes années Dépistage du cancer colorectal en population générale (risque moyen) Taux d incidence du CCR 500 Population cible 450 400 350 300 250 200

Plus en détail

Actualités et nouveaux outils dans le dépistage du cancer colorectal

Actualités et nouveaux outils dans le dépistage du cancer colorectal Actualités et nouveaux outils dans le dépistage du cancer colorectal Dr Patrice Pienkowski Clinique du Pont de Chaume-Montauban Objectifs pédagogiques -Quels sont les résultats actuels du dépistage organisé

Plus en détail

Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal

Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal Pr. Christophe Cellier Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

PREVENTION DU CANCER COLO RECTAL

PREVENTION DU CANCER COLO RECTAL DEPISTAGE ET PREVENTION DU CANCER COLO RECTAL Le cancer colo-rectal (ccr) 3è cancer, 42000 cas/an 2è cause de décès après le cancer du poumon 17500/an (accidents de la route 3200 décès ) 1 homme/14 et

Plus en détail

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS Avec près de 42000 nouveaux cas et 17500 décès en 2013, le cancer colorectal est le 3 e cancer le plus fréquent en termes d incidence

Plus en détail

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes Le dépistage organisé du cancer colorectal Présentation aux médecins généralistes Sommaire Pourquoi cette réunion? Les conditions de la généralisation La dynamique en France Les acteurs du dépistage organisé

Plus en détail

Dépistage organisé du cancer colo rectal en Drôme Ardèche : Le test immunologique enfin disponible

Dépistage organisé du cancer colo rectal en Drôme Ardèche : Le test immunologique enfin disponible Dépistage organisé du cancer colo rectal en Drôme Ardèche : Le test immunologique enfin disponible Gilles d Abrigeon 9 eme soirée médicale 19 novembre 2015 Un cancer fréquent et grave en augmentation 42

Plus en détail

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009 Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP par le Dr Jean-Louis DUJARDIN FMC La Châtre Mardi 06 octobre 2009 Programme de dépistage du Cancer Colo Rectal (CCR) CREDEP La Châtre

Plus en détail

Dépistage du Cancer Colorectal. Dr M Si Hocine-Département de Médecine Interne Hôpital St Camille-Bry Sur Marne)

Dépistage du Cancer Colorectal. Dr M Si Hocine-Département de Médecine Interne Hôpital St Camille-Bry Sur Marne) Dépistage du Cancer Colorectal Dr M Si Hocine-Département de Médecine Interne Hôpital St Camille-Bry Sur Marne) Epidémio des Kc Colorectaux 35000 nouveaux cas par an, mais mortalité stable. 10 à30 % de

Plus en détail

Prévention des cancers. Pr GANRY

Prévention des cancers. Pr GANRY Prévention des cancers Pr GANRY Pourquoi mettre en place une politique de prévention? Cancers de mauvais pronostic: ORL, œsophage, estomac. effet connu de l arrêt du tabagisme, de l alcoolisme Efficacité

Plus en détail

Application des recommandations de la Coloscopie en France

Application des recommandations de la Coloscopie en France Application des recommandations de la Coloscopie en France Étude de pratique des hépatogastro-entérologues français Dr J. Huppertz, Dr. R. Coriat, Pr. S. Chaussade Université Paris Descartes Service de

Plus en détail

LE CANCER DU COLON et du RECTUM

LE CANCER DU COLON et du RECTUM LE CANCER DU COLON et du RECTUM Quelle fréquence et gravité en France? Comment le dépister? Comment le prévenir? Qui est à risque? Service de Gastro Entérologie Nutrition Hôpital Rangueil CHU de Toulouse

Plus en détail

Sous-indicateur n 2-3-1 : taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 74 ans

Sous-indicateur n 2-3-1 : taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein chez les femmes âgées de 50 à 74 ans 108 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 2 : Développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer Sous-indicateur n 2-3-1 : taux de participation au dépistage organisé

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal. Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch

Dépistage du cancer colorectal. Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch Dépistage du cancer colorectal Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch Des rectorragies hémorroïdaires? découverte de 5 minuscules polypes à 32 ans 16 ans plus tard quelques polypes

Plus en détail

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE Fier commanditaire de 1 TEST DE DÉPISTAGE SEPTIN9 Votre professionnel de la santé peut utiliser

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16 RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 RAPPORT Au nom d un groupe de travail * émanant de la Commission I (Biologie) Dépistage organisé

Plus en détail

DES INFORMATIONS ACCESSIBLES SUR LES AVANTAGES, LES RISQUES, LA QUALITE

DES INFORMATIONS ACCESSIBLES SUR LES AVANTAGES, LES RISQUES, LA QUALITE DES INFORMATIONS ACCESSIBLES SUR LES AVANTAGES, LES RISQUES, LA QUALITE Urs P. Gasche Non au cancer de l intestin! Oui, mais comment? 13 septembre 2007 Informations accessibles de la Ligue contre le cancer

Plus en détail

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Mars bleu Dossier de presse Ensemble mobilisons nous contre le Cancer colorectal! ADOC 11 Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Un dépistage organisé Le principe du dépistage est de détecter

Plus en détail

Visitez l intérieur de l intestin pour tout comprendre du cancer colorectal et le prévenir!

Visitez l intérieur de l intestin pour tout comprendre du cancer colorectal et le prévenir! DOSSIER DE PRESSE 2 Visitez l intérieur de l intestin pour tout comprendre du cancer colorectal et le prévenir! Le vendredi 10 avril 2015, de 10h à 18h, le Comité du Rhône de la Ligue contre le Cancer,

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal : Un geste simple peut vous sauver la vie

Dépistage du cancer colorectal : Un geste simple peut vous sauver la vie Dépistage du cancer colorectal : Un geste simple peut vous sauver la vie 2015 marque une véritable avancée dans le dépistage du cancer colorectal avec la mise à disposition, depuis le mois d avril, d un

Plus en détail

COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville. SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente

COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville. SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente Apprentissage Matériel et locaux adaptés Informations et ordonnances envoyées Indications

Plus en détail

Formation programme cantonal dépistage du cancer colorectal.

Formation programme cantonal dépistage du cancer colorectal. Formation programme cantonal dépistage du cancer colorectal. Première partie Cancer colorectal: épidémiologie et prévention Dr PD MER Jean-Luc Bulliard Division des Maladies Chroniques - CHUV Jean-Luc.Bulliard@chuv.ch

Plus en détail

Dépistage organisé du cancer colorectal en France : Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période

Dépistage organisé du cancer colorectal en France : Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période Evaluation du programme national sur 46 départements pour la période 2008-2009 V e Congrès International d Epidémiologie ADELF/EPITER, 12-14 septembre 2012, Bruxelles K Leuraud, D Jezewski-Serra, E Salines

Plus en détail

le cancer de l intestin

le cancer de l intestin le cancer de l intestin Programme de dépistage en Communauté française www.cancerintestin.be Table des matières Introduction L adhésion des partenaires L engagement des gastro-entérologues 1. Le cancer

Plus en détail

Quelle est la place idéale de la coloscopie dans la stratégie de dépistage et de prévention du cancer colo-rectal en France?

Quelle est la place idéale de la coloscopie dans la stratégie de dépistage et de prévention du cancer colo-rectal en France? Quelle est la place idéale de la coloscopie dans la stratégie de dépistage et de prévention du cancer colo-rectal en France? Pr. Christophe Cellier, Past-President Dr. Bruno Richard-Molard, Président Pr.

Plus en détail

La prévention et le dépistage dans le cadre du Plan Cancer belge. Preventie en screening binnen het Kankerplan. Anne Vandenbroucke Guido Van Hal

La prévention et le dépistage dans le cadre du Plan Cancer belge. Preventie en screening binnen het Kankerplan. Anne Vandenbroucke Guido Van Hal La prévention et le dépistage dans le cadre du Plan Cancer belge Preventie en screening binnen het Kankerplan Anne Vandenbroucke Guido Van Hal Action 2 : dépistage et accompagnement des personnes à risque

Plus en détail

Vidéocapsule à tous les étages: VCE, VCO, VCC indications et perspectives

Vidéocapsule à tous les étages: VCE, VCO, VCC indications et perspectives Vidéocapsule à tous les étages: VCE, VCO, VCC indications et perspectives Rémi Systchenko Les enjeux de la videocapsule Le grêle: mieux l explorer L œsophage et le colon: aussi bien voir que l endoscopie

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse r Orlando, le 2 juin 2009 Roche-EDIFICE : de nouvelles données publiées dans le cadre du congrès de l ASCO confirment l intérêt d un programme structuré de dépistage systématique dans

Plus en détail

LE CANCER DU REIN. Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68»

LE CANCER DU REIN. Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68» ATLAS DE LA MORTALITÉ PAR CANCER EN FRANCE MÉTROPOLITAINE ÉVOLUTION 19-2004 141 LE CANCER DU REIN Codes CIM 8 : «189» CIM 9 : «189» CIM 10 : «C64-C66», «C68» UN ACCROISSEMENT DES ÉCARTS ENTRE LES HOMMES

Plus en détail

Formation programme vaudois de dépistage du cancer du colon Présentation générale du programme

Formation programme vaudois de dépistage du cancer du colon Présentation générale du programme Formation programme vaudois de dépistage du cancer du colon Présentation générale du programme Dr Reto Auer, Dr Kevin Selby, Pr Jacques Cornuz, PMU Dr Jean-Luc Bulliard, IUMSP Dr Cristina Nichita, Pr Gian

Plus en détail

DEPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL

DEPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL 11 septembre 2015 DEPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Nouveau test, nouvelle organisation 1 Communiqué 11 septembre 2015 Dépistage organisé du cancer colorectal Nouveau test, nouvelle organisation

Plus en détail

Performance de la coloscopie

Performance de la coloscopie Performance de la coloscopie Le temps de retrait est il un bon marqueur? Jean François Bretagne Rennes Coloscopie : gold standard de l examen du côlon Oui, mais 1. Environ 5% des patients avec CCR ont

Plus en détail

Le dépistage du cancer colorectal en 2011 : quelques questions essentielles

Le dépistage du cancer colorectal en 2011 : quelques questions essentielles Seminaire SNFGE 2011 Le dépistage du cancer colorectal en 2011 : quelques questions essentielles doi: 10.1684/hpg.2011.0642 Colorectal cancer screening in 2011: some key questions Robert Benamouzig H^opital

Plus en détail

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France DÉPISTAGE Dépistage organisé du cancer colorectal Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France UN CANCER CURABLE À UN STADE PRÉCOCE LE DÉPISTAGE ORGANISÉ : UNE STRATÉGIE

Plus en détail

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON MILLE Sara Ronéo de Module 5 LABERGERIE Laura Cours de Mr LECOMTE Le 21/02/11 Le cours est disponible sur l'ent TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON Épidémiologie du Cancer Colo-rectal (CCR): Le

Plus en détail

L'avenir de la coloscopie virtuelle est-il une question d'efficacité diagnostique? Julien Marsot Imagerie Médicale Mermoz Lyon

L'avenir de la coloscopie virtuelle est-il une question d'efficacité diagnostique? Julien Marsot Imagerie Médicale Mermoz Lyon L'avenir de la coloscopie virtuelle est-il une question d'efficacité diagnostique? Julien Marsot Imagerie Médicale Mermoz Lyon Cancer et polypes colo-rectaux 3ème cancer le plus fréquent en France, 37

Plus en détail

Prévention et dépistage du CCR. Eric VAILLANT

Prévention et dépistage du CCR. Eric VAILLANT Prévention et dépistage du CCR Eric VAILLANT Prévention et dépistage du CCR Un K fréquent, mortel, guérissable dépendant du stade de découverte Donc dépistage organisé Résultats mitigés : participation,

Plus en détail

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Symposium Plan cancer Bruxelles, 26 novembre 2012 Catherine Morin, responsable du suivi du Plan cancer - INCa Sommaire de la présentation

Plus en détail

3/13/2016. RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France INCa) Pourquoi dépister? POURQUOI LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL?

3/13/2016. RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France INCa) Pourquoi dépister? POURQUOI LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL? Un geste simple, qui peut vous sauver la vie POURQUOI LE DÉPISTAGE? Dr Tu Le Trung RAPPEL EPIDEMIOLOGIQUE (France - 2012 - INCa) Pourquoi dépister? 42 152 nouveaux cas par an (incidence ) 17 722 décès

Plus en détail

INFORMATION Information et questionnement sur le dépistage organisé des cancers colorectaux Titre anglais à venir

INFORMATION Information et questionnement sur le dépistage organisé des cancers colorectaux Titre anglais à venir ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, rue Bonaparte - 75272 PARIS CEDEX 06 Tél. : 01 42 34 57 70 Séance du 25 février 2014 INFORMATION Information et questionnement sur le dépistage organisé des cancers colorectaux

Plus en détail

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E Recommandations pour le dépistage du cancer du col de l utérus en France Juillet 2010 Ces recommandations s inscrivent

Plus en détail

Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien. Dr Dugast catherine

Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien. Dr Dugast catherine Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien Dr Dugast catherine cc Dépistage de masse K sein chez mère 60 ans, nulliparité? Antécédent de hodgkin à 15 ans???? Quel est mon

Plus en détail

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone

Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Incidence du cancer en Belgique et dans la Communauté Germanophone Julie Francart, Katia Emmerechts, Liesbet Van Eycken Eupen, le 5 Avril 2011 Contenu Introduction Objectives Incidence du Cancer en Belgique

Plus en détail

«Le côlon géant à Paris» -

«Le côlon géant à Paris» - Du 22 au 24 mars 2011 «Le côlon géant à Paris» - Visiter l intérieur de l intestin et tout comprendre du dépistage ADECA 75 En résumé... Conférence de presse le 22 mars 2011 Agence de presse : 1 retombée

Plus en détail

Dépistage Cancer colorectal: FIT test ou recherche d ADN fécal? Emmanuel Patrice Valcin, R1 UMF CSL 29 Mai 2015

Dépistage Cancer colorectal: FIT test ou recherche d ADN fécal? Emmanuel Patrice Valcin, R1 UMF CSL 29 Mai 2015 Dépistage Cancer colorectal: FIT test ou recherche d ADN fécal? Emmanuel Patrice Valcin, R1 UMF CSL 29 Mai 2015 Introduction Cancer colorectal Très prévalent en Amérique du Nord. Cause importante de morbidité

Plus en détail

Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate?

Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate? Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate? H. QUINTENS Institut A TZANCK Saint Laurent du Var 25 Mars 2014 Classification TNM Score de GLEASON L'antigène prostatique spécifique L'antigène prostatique

Plus en détail

Passage au test immunologique Les points clés du nouveau dispositif

Passage au test immunologique Les points clés du nouveau dispositif PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique Les points clés du nouveau dispositif SOMMAIRE : I - Le dépistage du cancer colorectal chez les personnes à risque

Plus en détail

COELIOSCOPIE EN CHIRURGIE DU CANCER COLO RECTAL MARS 2005

COELIOSCOPIE EN CHIRURGIE DU CANCER COLO RECTAL MARS 2005 COELIOSCOPIE EN CHIRURGIE DU CANCER COLO RECTAL MARS 2005 La Haute Autorité de Santé diffuse un document réalisé par l Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé au titre de son programme

Plus en détail

Yves Gandon CANCER DU COLON

Yves Gandon CANCER DU COLON Yves Gandon CANCER DU COLON Contexte Problème de santé publique : 2 nd K pays développés, 2/3 des CCR Colon : 30000 nouveaux cas/ an en France Mortalité baisse : précocité du diagnostic amélioration des

Plus en détail

Coloscopie virtuelle - coloscanner. Radiologie diagnostique et interventionnelle

Coloscopie virtuelle - coloscanner. Radiologie diagnostique et interventionnelle Coloscopie virtuelle - coloscanner H. Laumonier, Radiologie diagnostique et interventionnelle Hôpital Saint-André, CHU Bordeaux Imagerie de la paroi colique à partir d un scanner abdominal spiralé Cleansing?

Plus en détail

L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest

L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest Cancers, Individu id & Société L état des lieux d un pari Le Rapport Cordier 1 Biomarqueurs prédictifs 2 L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest Cancers, Individu & Société

Plus en détail

en passe de connaître une véritable avancée avec l arrivée du test immunologique

en passe de connaître une véritable avancée avec l arrivée du test immunologique PAGES SPÉCIALES N 9421 JEUDI 18 JUIN 2015 mise au point Retrouvez en ligne sur www.lequotidiendumedecin.fr Dépistage du CCR : Place au test immunologique CAS CLINIQUES INTERACTIFS 1 2 3 CCR, 2 e cause

Plus en détail

Le cancer colorectal (CCR) est le deuxième cancer le

Le cancer colorectal (CCR) est le deuxième cancer le D une importance vitale! Gilles Jobin, MD, FRCPC, MSc Mise àj our Présenté dans le cadre de la conférence : Les 15 e Journées annuelles du Département de médecine, Université de Montréal, novembre 2006

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue 1, avenue de la résistance 93340 LE RAINCY Tél. 01 43 81 75 31 VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015 Prévention des cancers digestifs Le cancer

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION REUNION D INFORMATION DEPISTAGE ORGANISE DU CANCER COLORECTAL DANS L INDRE RESULTATS PARTIELS PREMIERE CAMPAGNE : OCTOBRE 2009- SEPTEMBRE 2011 ARGENTON-SUR-CREUSE le 12 octobre 2011 Dépistage du cancer

Plus en détail

Dépistage individuel et organisé du cancer colorectal. Séminaire de DES du 14 novembre 2009, Maximilien BARRET

Dépistage individuel et organisé du cancer colorectal. Séminaire de DES du 14 novembre 2009, Maximilien BARRET Dépistage individuel et organisé du cancer colorectal Séminaire de DES du 14 novembre 2009, Maximilien BARRET Pourquoi dépister? Cancer fréquent 147000 nouveaux cas /an de CCR aux USA ( 37413 en 2005 en

Plus en détail

Cancers Digestifs : Philippe Soyer. Service de Radiologie. ti Hôpital Lariboisière GRIVIL

Cancers Digestifs : Philippe Soyer. Service de Radiologie. ti Hôpital Lariboisière GRIVIL Cancers Digestifs : Quelle Imagerie? Philippe Soyer Service de Radiologie Viscérale et Interventionnelle ti Hôpital Lariboisière GRIVIL Détection ti tumorale Extension locale Extension à distance Surveillance

Plus en détail

Définition et Généralités

Définition et Généralités LE CANCER PRIMITIF DU COLON Docteur Jean-Baptiste Bachet, fédération des pathologies digestives, Hôpital Ambroise Paré, APHP, Boulogne Billancourt & Comité de Rédaction du site web de la Fédération Francophone

Plus en détail

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome Un essai contrôlé randomisé en cluster Financement : INCa INSERM / IRESP Cédric RAT, G. QUEREUX, C. RIVIERE, S.

Plus en détail

Jeudi 10 mars Dépistage du cancer colorectal à la Martinique

Jeudi 10 mars Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Dépistage du cancer colorectal à la Martinique Présentation du nouveau test de dépistage par recherche immunologique de sang dans les selles Une prise en

Plus en détail

COLOSCOPIE VIRTUELLE

COLOSCOPIE VIRTUELLE COLOSCOPIE VIRTUELLE META-ANALYSE DES PERFORMANCES DIAGNOSTIQUES INDICATIONS ET CONDITIONS DE REALISATION TEXTE COURT DU RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Janvier 2010 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Evaluation épidémiologique du programme de dépistage organisé du cancer colorectal en France

Evaluation épidémiologique du programme de dépistage organisé du cancer colorectal en France Maladies chroniques et traumatismes Evaluation épidémiologique du programme de dépistage organisé du cancer colorectal en France Première évaluation depuis la généralisation du programme pour 46 départements

Plus en détail

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL. Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL. Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau Dépistage du cancer colorectal (CCR) Reconnaître l importance du dépistage du CCR. Comprendre la progression des lésions pré-néoplasiques

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique

PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL. Passage au test immunologique PROGRAMME NATIONAL DE DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL Passage au test immunologique 2 NOUVEAU LOGO! 3 LES OBJECTIFS DE CE DIAPORAMA : 1- Rappeler les principales données du cancer colorectal et

Plus en détail

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM NIVEAUX DE RISQUE ET ANATOMIE

TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM NIVEAUX DE RISQUE ET ANATOMIE FICHE 61 TUMEURS DU COLON ET DU RECTUM NIVEAUX DE RISQUE ET ANATOMIE Risque moyen Sujet de plus de 50 ans CCR rare avant 50% (6%). Puis augmente H e m o c c u l t / 2 ans. Coloscopie si possible Risque

Plus en détail

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Rappels : troubles fonctionnels intestinaux Score diagnostique : les critères de Rome

Plus en détail

2. DEPISTAGE CANCER COLORECTAL. Que peut faire le généraliste? Dr Jean Michel Cereda FMH gastroentérologie/hépatologie Clinique de Valère Sierre/Sion

2. DEPISTAGE CANCER COLORECTAL. Que peut faire le généraliste? Dr Jean Michel Cereda FMH gastroentérologie/hépatologie Clinique de Valère Sierre/Sion 1.PREVENTION CANCER COLORECTAL 2. DEPISTAGE CANCER COLORECTAL Que peut faire le généraliste? Dr Jean Michel Cereda FMH gastroentérologie/hépatologie Clinique de Valère Sierre/Sion 1. Prévention cancer

Plus en détail

cancers du sein et de l ovairel

cancers du sein et de l ovairel Prédispositions héréditaires h aux cancers du sein et de l ovairel 1ère Journée Médicale Calédonienne E.Camus JUIN 2012 17q21 2cM BRCA1 King, 1990 BCLC, 1993 Skolnick, 1994 13q12 BRCA2 Stratton, 1994 Stratton,

Plus en détail

Cancer colo-rectal: quoi de neuf?

Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Cancer colique ou rectal: des différences d approche Dépistage, diagnostic et bilan d extension du cancer colique: TDM Bilan d extension

Plus en détail

PLACE DE LA COLOSCOPIE VIRTUELLE DANS LE DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

PLACE DE LA COLOSCOPIE VIRTUELLE DANS LE DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL PLACE DE LA COLOSCOPIE VIRTUELLE DANS LE DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL JANVIER 2001 SERVICE EVALUATION DES TECHNOLOGIES SERVICE EVALUATION ECONOMIQUE Dans la même collection : Radiologie conventionnelle

Plus en détail

Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables

Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables 10 ème Symposium ADMY Cancer colorectal métastatique stratégie onco-chirurgicale en cas de métastases hépatiques synchrones résécables Stéphane Benoist CHU Bicêtre Introduction Cancer colorectal avec métastases

Plus en détail

Traitement du cancer colique gauche en occlusion. Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin

Traitement du cancer colique gauche en occlusion. Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Traitement du cancer colique gauche en occlusion Mahaut Leconte Service de Chirurgie Digestive Hépatobiliaire et Endocrinienne Hôpital Cochin Incidence 70 % des occlusions coliques sont d origine tumorale

Plus en détail

Aspects endoscopiques des polypes coliques

Aspects endoscopiques des polypes coliques Grande Ma)née de Forma)on Médicale Con)nue Déléga)on Régionale Ile de France de la Société Française de Radiologie «COLO SCAN» Aspects endoscopiques des polypes coliques Hôpital Cochin samedi 1 er octobre

Plus en détail

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS

LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS LE TRAITEMENT HORMONAL SUBSTITUTIF DE LA MENOPAUSE THS Dr TSINGAING KAMGAING Jacques Gynécologue-Obstétricien Hôpital Général de Douala Postgraduate Training in Reproductive Health Research Faculty of

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE Hôpitaux Universitaires de Genève CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE C. Stan, C. Delozier-Blanchet, M.-A. Bründler, J.-L. Blouin Incidence des cancers chez la femme à Genève 120 100 114 80 Sein 60 Côlon/Rectum

Plus en détail

Dysplasie et surveillance endoscopique dans les MICI. E Boueyre Cours de DES 4/03/2011

Dysplasie et surveillance endoscopique dans les MICI. E Boueyre Cours de DES 4/03/2011 Dysplasie et surveillance endoscopique dans les MICI E Boueyre Cours de DES 4/03/2011 Plan Épidémiologie Surveillance endoscopique Pourquoi? Lésions recherchées Rythme de surveillance Comment surveiller:

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Professeur titulaire Département de médecine familiale Université Laval

Professeur titulaire Département de médecine familiale Université Laval Michel Labrecque MD, MSc Professeur titulaire Département de médecine familiale Université Laval Objectifs Préciser l état des connaissances sur le dépistage du cancer colorectal Discuter de la ligne de

Plus en détail

Chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux : peut on se baser sur la biologie moléculaire pour proposer un traitement adjuvant en 2012?

Chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux : peut on se baser sur la biologie moléculaire pour proposer un traitement adjuvant en 2012? Toulouse le 5 avril 2013 Chimiothérapie adjuvante des cancers colorectaux : peut on se baser sur la biologie moléculaire pour proposer un traitement adjuvant en 2012? Thierry Lecomte Service d Hépatogastroentérologie

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Présentation pratique du dépistage du cancer colorectal. par le Dr Martine VALETTE. FMC de La Châtre mardi 06 octobre 2009

Présentation pratique du dépistage du cancer colorectal. par le Dr Martine VALETTE. FMC de La Châtre mardi 06 octobre 2009 Présentation pratique du dépistage du cancer colorectal par le Dr Martine VALETTE FMC de La Châtre mardi 06 octobre 2009 ASPECTS PRATIQUES DU DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER COLORECTAL POUR LES MÉDECINS GÉNÉRALISTES

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011

Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011 Dépistage du cancer colorectal: que proposer? Marc Van den Eynde Février 2011 1 Epidemiologie Le cancer colorectal est fréquent et de mauvais pronostic: 2 e cancer chez la femme 3 e cancer chez l homme

Plus en détail

Le dépistage de masse du cancer colorectal

Le dépistage de masse du cancer colorectal Le dépistage de masse du cancer colorectal M. YCHOU C.R.L.C. Val d Aurelle CHU Monpellier Mortalité par cancer colorectal par région 36000 nouveaux cas 17000 décès annuels Hommes Femmes Conditions optimales

Plus en détail

Critères de qualité des résections endoscopiques des polypes pour une prévention optimale du cancer colo-rectal

Critères de qualité des résections endoscopiques des polypes pour une prévention optimale du cancer colo-rectal SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Critères de qualité des résections endoscopiques des polypes pour une prévention optimale du cancer colo-rectal Dr. Christine Lefort

Plus en détail

Géocodage des adresses à l échelle des IRIS. Florence Poncet Registre du cancer de l Isère

Géocodage des adresses à l échelle des IRIS. Florence Poncet Registre du cancer de l Isère Géocodage des adresses à l échelle des IRIS Florence Poncet Registre du cancer de l Isère Contexte INSEE a mis en place un découpage du territoire à un niveau infra communal Découpage constitué d IRIS

Plus en détail

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Dépistage du cancer colorectal (CCR) Reconnaître l importance du dépistage du CCR. Comprendre la progression des lésions pré-néoplasiques vers l adénocarcinome. Identifier

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique Gastro-entérologie et hépatologie

Rémunération sur objectifs de santé publique Gastro-entérologie et hépatologie Rémunération sur objectifs de santé publique Gastro-entérologie et hépatologie CPN 20/12/2012 ROSP gastro-entérologie et hépatologie 1 Patientèle dite «correspondante» Définition Ensemble des patients

Plus en détail

La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans

La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans La justification de la radioprotection pour l imagerie médicale chez les patients de plus de 50 ans Professeur Michel Bourguignon Commissaire de l Autorité de Sûreté Nucléaire Professeur de biophysique

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014

Marion GILBERT Simon CHAUVEAU. DES pneumologie 11 avril 2014 Marion GILBERT Simon CHAUVEAU DES pneumologie 11 avril 2014 Contexte Dépistage du cancer poumon : Santé publique Par scanner injecté (low dose) : Baisse de la mortalité (-20%) : NLSTrial (USA) 2011: «The

Plus en détail

MARS BLEU, MOIS DE PROMOTION DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL

MARS BLEU, MOIS DE PROMOTION DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL MARS BLEU, MOIS DE PROMOTION DU DEPISTAGE DU CANCER COLORECTAL 1 Conférence de presse Mars Bleu 26 février 2016 Un geste simple peut vous sauver la vie 2015 marque une véritable avancée dans le dépistage

Plus en détail

Dépistage du cancer du colon : dès 50 ans J en parle à mon médecin

Dépistage du cancer du colon : dès 50 ans J en parle à mon médecin Programme vaudois de dépistage du cancer du colon Dépistage du cancer du colon : dès 50 ans J en parle à mon médecin Dépistage du cancer du colon Canton de Vaud Table des matières Aide à la décision et

Plus en détail

ETAT DES LIEUX EPIDEMIOLOGIQUE ETAT DES CONNAISSANCES

ETAT DES LIEUX EPIDEMIOLOGIQUE ETAT DES CONNAISSANCES ETAT DES LIEUX EPIDEMIOLOGIQUE SUR LES CANCERS DU SEIN, DE LA PROSTATE, DU COLON-RECTUM ET DE L UTERUS DANS LES ALPES-MARITIMES ET ETAT DES CONNAISSANCES SUR LE DEPISTAGE DE MASSE DE CES CANCERS EN FRANCE

Plus en détail

Une faille dans le dépistage du cancer colorectal : le cancer d intervalle

Une faille dans le dépistage du cancer colorectal : le cancer d intervalle Cancéro dig. Vol. 4 N 3-2012 - 145-149 145 DOI 10.4267/2042/47608 Mise au point Une faille dans le dépistage du cancer colorectal : le cancer d intervalle A pitfall in the screening of colorectal cancer:

Plus en détail