Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio"

Transcription

1 Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

2 Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les besoins des Canadiens qui font face au cancer Le rôle de l infirmière en oncologie Comment s impliquer dans les soins infirmiers en oncologie Foire aux questions

3 Le cancer est un enjeu de santé important Statistiques générales : 2008 ~ nouveaux cas de cancer par an ~ 3300 Canadiens en seront diagnostiqués chaque semaine Le cancer est la première cause de décès prématurés Les nouveaux cas augmenteront de 2/3 d ici % des cancers peuvent être évités ou détectés précocement grâce au dépistage et aux activités de promotion de la santé

4 Le cancer est un enjeu de santé important Les infirmières jouent un rôle critique en dispensant des services de soins spécialisés aux personnes ayant le cancer et ce, par le biais des soins directs, de la formation, de la recherche et du leadership

5 Étude de cas : Olivia, 48 ans Mère de 2 jeunes adultes; âgée de 48 ans Antécédents : rien d exceptionnel Antécédents familiaux : Tante paternelle : c. du sein; Père : c. de la prostate et du côlon La patiente a remarqué une masse à son sein gauche lors d un auto-examen des seins (AES) Mammographie, ultrason et biopsie à l'aiguille Tumorectomie et dissection axillaire Diagnostic : T2 N1 M0, Grade 2, Récepteur +, HER-2 négatif Traitement : chimiothérapie et radiothérapie adjuvantes

6 Le cheminement d Olivia Quel sera le cheminement probable d Olivia du fait de son cancer? Quels seront ses besoins? Quel rôle l infirmière en oncologie jouera-t-elle dans la satisfaction de ces besoins?

7 Le vécu du cancer d Olivia TRAITEMENT SUIVI ET SURVIVANCE

8 Prédiagnostic TRAITEMENT SUIVI ET SURVIVANCE

9 Mammographie

10 Diagnostic TRAITEMENT SUIVI ET SURVIVANCE

11

12 Traitement TRAITEMENT SUIVI ET SURVIVANCE

13 Radiographie, chimiothérapie, chirurgie

14 Suivi et survivance TRAITEMENT SUIVI ET SURVIVANCE

15 Survivance

16 Stades avancés BESOINS PALLIATIFS ET DEUIL

17 Soins palliatifs

18 Domaines de besoin b. psychologiques b. physiques b. sociaux PERSONNE ATTEINTE DE CANCER b. affectifs b. spirituels b. pratiques b. d information M. Fitch/CCO Supportive Care Program Committee/2002

19 Comment savoir si les soins infirmiers en oncologie sont faits pour vous Entretenez-vous avec une infirmière en oncologie sur ses expériences, défis, récompenses et opportunités Recherchez les possibilités offertes par les soins infirmiers en oncologie dans vos stages cliniques et externats Pensez à rédiger un de vos travaux d étude sur un aspect intéressant des soins en cancérologie Consultez le site Web de l ACIO/CANO

20 Qu est-ce que l ACIO/CANO? Association canadienne des infirmières en oncologie Organisme national comptant plus de 1000 membres qui appuie les infirmières dans la promotion et le développement de l excellence en pratique, formation, recherche et leadership liés aux soins infirmiers en oncologie

21

22 Avantages pour les étudiant(e)s joignant l ACIO/CANO Revue canadienne de soins infirmiers en oncologie publication trimestrielle Normes de pratique et Directives de l ACIO/CANO Site Web de l ACIO/CANO Cyberbulletin Évènements organisés par les sections Conférences en oncologie Groupes d intérêts spéciaux Cotisation étudiante offerte à TARIF RÉDUIT

23 Foire aux questions

24 La journée type d une infirmière en oncologie.

25 Y a-t-il une formation de spécialité pour les soins infirmiers en oncologie? 1. Certification de l AIIC : CSIO(c)

26 Y a-t-il des possibilités de recherche? Essais cliniques infirmiers Possibilités de recherche primaire

27 Quels sont les défis et les récompenses? Nombreuses options Nombreuses opportunités Croissance personnelle / professionnelle Faire une différence Chefs de file des soins de santé Besoin de prendre soin de soi Besoin de soutien Besoin de réflexion

28 Les étudiant(e)s peuvent-ils joindre l ACIO/CANO? Consultez notre site Web :

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein. Pr N Tubiana Mathieu

Dépistage du cancer du sein. Pr N Tubiana Mathieu Dépistage du cancer du sein Pr N Tubiana Mathieu Cancer du sein en France incidence mortalité Cancer du sein en France L incidence a augmenté La durée de vie après cancer a augmenté Pourquoi? Impact du

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon

Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Statistiques Canadiennes sur le Cancer, et HMR sur le poumon Bernard Fortin Mars 2014 Source: Comité consultatif de la Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013. Toronto

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.

CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements. FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11. CANCER DU SEIN Epidémiologie, Facteurs de risque et objec?fs des traitements FMC Cancer du sein CNGOF Dr Boiffard Florence 21.11.13 Épidémiologie (Etat des lieux, INCA 2013) Le cancer du sein fait partie

Plus en détail

Qu est-ce qu un sarcome?

Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu un sarcome? Qu est-ce qu une tumeur? Une tumeur est une prolifération anormale de cellules. Les tumeurs ne devraient donc pas automatiquement être associées à un cancer. Certaines tumeurs

Plus en détail

Cancérologie: la roue de la confiance

Cancérologie: la roue de la confiance Cancérologie: la roue de la confiance B. Danhieux, I.Rousseau,G-B Zocco 20 septembre 2012 INTRODUCTION 60.000 nouvelles tumeurs cancéreuses diagnostiquées chaque année en Belgique o1 homme sur 3 o1 femme

Plus en détail

Indicateurs de qualité : cancer du sein. Cliniques Universitaires Saint-Luc (2001-2006)

Indicateurs de qualité : cancer du sein. Cliniques Universitaires Saint-Luc (2001-2006) Indicateurs de qualité : cancer du sein (2001-2006) 1 1 Survie observée Dans le cadre du projet du KCE sur l évaluation d indicateurs de qualité pour le cancer du sein, la survie observée et relative à

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Questions / Réponses

Questions / Réponses Dépistage du cancer de la prostate chez les populations d hommes présentant des facteurs de risque Questions / Réponses Quelques données sur le cancer de la prostate en France Nombre de nouveaux cas estimés

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Vers des réseaux locaux de services de santé et de services sociaux à Montréal PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LE CANCER - BALISES RÉGIONALES

Vers des réseaux locaux de services de santé et de services sociaux à Montréal PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LE CANCER - BALISES RÉGIONALES Vers des réseaux locaux de services de santé et de services sociaux à Montréal PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LE CANCER - BALISES RÉGIONALES Vers des réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Plus en détail

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Oncomip : Outil d Evaluation de la qualité de la prise en charge centrée sur la RCP Visioconférence 26 mai 2010 20-24, rue du pont Saint-Pierre 31052 Toulouse Tél:

Plus en détail

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques

Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Table ronde - L infirmier soignant : tradition et évolution des pratiques Plaidoyer en faveur de la santé de la population : vers une pleine reconnaissance de la contribution infirmière unique Odette Roy,

Plus en détail

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@...

NOM ET PRENOM DU PROFESSIONNEL :... SPECIALITE/TITRE :... NOM DE L ETABLISSEMENT ADHERENT:... ADRESSE :... Mail :...@... MàJour le 12 01 2015 BULLETIN D ENGAGEMENT INDIVIDUEL AU RESEAU REGIONAL DE CANCEROLOGIE ONCO Nord Pas-de-Calais Document à retourner à l adresse suivante : Réseau Régional de Cancérologie Onco Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

spécialités infirmières en France»

spécialités infirmières en France» «les nouveaux défis de santé : nécessité de l évolution des spécialités infirmières en France» Florence Ambrosino - Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins Séminaire

Plus en détail

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs)

L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) L évaluation des besoins des personnes atteintes de cancer et de leurs proches par les infirmières pivots en oncologie (IPOs) Brigitte Fournier, IPO Clinique d oncologie ambulatoire M.Sc. Infirmières (candidate)

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours

Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial. Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Incidence sur l organisation des soins : expérience d un réseau territorial Nathalie BINOIT, Infirmière coordinatrice Réseau ONCOLOGIE 37, Tours Réseau territorial de cancérologie, né en 2003, association

Plus en détail

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO

IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO IRM Mammaire Quelles indications en 2014? Dr Marie Hélène CARACO 1 Introduction a IRM : imagerie de l angiogénèse tumorale améliore la sensibilité de détection (> 90 %) par contre faible spécificité (70

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

École des Sciences Infirmières Faculté des Sciences de la Santé Université d Ottawa

École des Sciences Infirmières Faculté des Sciences de la Santé Université d Ottawa École des Sciences Infirmières Faculté des Sciences de la Santé Université d Ottawa Unité de recherche de sciences infirmières en soins palliatifs (URSISP) L École des sciences infirmières de la Faculté

Plus en détail

KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME

KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME KCE Report 194 & 226 Cancer de la prostate localisé 1 1. ALGORITHME 2 Cancer de la Prostate Localisé KCE Report 194 & 226 2. RECOMMANDATIONS Le rapport scientifique contenant plus d information de base

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

LE CANCER DU COLON et du RECTUM

LE CANCER DU COLON et du RECTUM LE CANCER DU COLON et du RECTUM Quelle fréquence et gravité en France? Comment le dépister? Comment le prévenir? Qui est à risque? Service de Gastro Entérologie Nutrition Hôpital Rangueil CHU de Toulouse

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral

Cliquez pour modifier le style des soustitres. Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Cliquez pour modifier le style des soustitres du masque Patiente 37 ans qui consulte pour un suivi de contraceptif oral Antécédents PR a 13 ans 2 accouchements normaux à terme Chir=0 Med=0 Fam= 2 sœurs

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents?

Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 10 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Si je pouvais visualiser mon cancer du sein dans 1 ans, est-ce que je ferais aujourd hui des choix différents? Prenez des décisions adaptées à votre situation, en toute connaissance de cause. Découvrez

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances

Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Webinaires d intégration: activité clé du Programme de formation en ligne pour les infirmières pivot en oncologie pour l intégration des connaissances Stéphane Dubuc, Centre d expertise en santé de Sherbrooke

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Présentation et organisation du département

Présentation et organisation du département Présentation et organisation du département L Urologie est la spécialité médicochirurgicale qui traite les maladies de l appareil urinaire, de l homme et de la femme, et de l appareil génital de l homme.

Plus en détail

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans

L âge moyen des femmes au moment du diagnostic était de 49,7 ans (E.T. 12), avec un pic de fréquence entre 45 et 55 ans المجلة الصحية لشرق المتوسط منظمة الصحة العالمية المجلد الثالث عشر العدد ٢٠٠٧ ٢ Le cancer du sein est le principal cancer féminin dans le monde et en Tunisie [1-4]. Son incidence est plus élevée dans les

Plus en détail

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu

Centre du sein. Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Centre du sein Tous les spécialistes Tous les équipements Un seul lieu Présentation Situé à la Maternité, le Centre du sein regroupe au même endroit toutes les expertises et tous les équipements nécessaires

Plus en détail

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR

Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR Programme régional d ETP pour les chimiothérapies per os : FACE (Formation Action Cancer Education) Dr Nathalie FABIE, RRC ONCOLOR L appel à projet INCa (juin 2014) Promouvoir l éducation thérapeutique

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE Congrès de la FHF Picardie 06.06.2014 Dr Sarah MONTEMBAULT- Centre Hospitalier de Soissons ETABLISSEMENTS FHF AU CŒUR DES PARCOURS DE SOINS Les données épidémiologiques

Plus en détail

L EXPÉRIENCE CLIENT QUI SONT VOS CLIENTS?

L EXPÉRIENCE CLIENT QUI SONT VOS CLIENTS? ASSOCIATION DES GESTIONNAIRES DE PARCS IMMOBILIERS CRÉER UNE EXPÉRIENCE DE SERVICE EXCEPTIONNELLE CONFÉRENCE PRÉSENTÉE PAR LOUIS FABIEN, PROFESSEUR HEC MONTREAL LE 29 SEPTEMBRE 2010 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur Déclaration de

Plus en détail

www.cancerdusein.org

www.cancerdusein.org www.cancerdusein.org CHANTAL THOMASS ET LA CAISSE D EPARGNE S ASSOCIENT POUR SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LE CANCER DU SEIN. À l occasion de la Journée des Droits de la Femme, Chantal Thomass et la Caisse

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Combien cela coûte-t-il?

Combien cela coûte-t-il? Combien cela coûte-t-il? Vous êtes membre d une Mutualité Libre? Vous bénéficiez d une réduction sur les tarifs. Pour connaître le prix exact, contactez le service social de votre mutualité. Vous n êtes

Plus en détail

Réalisez vos rêves de carrière

Réalisez vos rêves de carrière Réalisez vos rêves de carrière UN EMPLOYEUR DE CHOIX Premier employeur en TI au Canada, entreprise internationale en pleine croissance, CGI est constamment à la recherche de personnes compétentes, créatives

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2014-2015

DIRECTION QUÉBÉCOISE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2014-2015 DIRECTION QUÉBÉCOISE de cancérologie Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2014-2015 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

cancers du sein et de l ovairel

cancers du sein et de l ovairel Prédispositions héréditaires h aux cancers du sein et de l ovairel 1ère Journée Médicale Calédonienne E.Camus JUIN 2012 17q21 2cM BRCA1 King, 1990 BCLC, 1993 Skolnick, 1994 13q12 BRCA2 Stratton, 1994 Stratton,

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Jeudi 17 Décembre 2009. Quelles prises en charge chez la personne âgée Du cancer du sein et du côlon

Jeudi 17 Décembre 2009. Quelles prises en charge chez la personne âgée Du cancer du sein et du côlon RESEAU GERIATRIQUE DE L EST PARISIEN RESEAU ONCOLOGIE PARIS EST Associations loi 1901 Bureaux : 2, Rue Plichon 75011 Paris Tél : 01 46 36 08 12 Séance de Formation Pluridisciplinaire Jeudi 17 Décembre

Plus en détail

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications

RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications RÉSUMÉ La biopsie des ganglions sentinelles dans le cadre du traitement du cancer du sein : indications et contre-indications Mars 2012 Une production de l Institut national d excellence en santé et en

Plus en détail

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer»

«La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» «La mise en place d un dispositif d accompagnement infirmier des patientes lors de l annonce du diagnostic médical du cancer» Mme ALAHIANE Latifa Cadre infirmier Maternité Souissi CHIS/ RABAT/ MAROC PLAN

Plus en détail

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Céline Carrier, inf., MSc. Coordonnatrice à l enseignement Hôpital Maisonneuve-Rosemont Développement d un site internet au centre d excellence en soins infirmiers : un autre levier pour l échange des savoirs et l avancement des pratiques infirmières Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail

Initiative pour l'information sur les cancers fémmes

Initiative pour l'information sur les cancers fémmes Initiative pour l'information sur les cancers fémmes Coordonné par l Institut europeén de la santé des femmes www.eurohealth.ie Cancer et Génétique Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez

Plus en détail

Questionnaire : étude de cas

Questionnaire : étude de cas Questionnaire : étude de cas Merci de bien vouloir nous raconter votre expérience à propos de la SEP et la manière dont elle vous a affecté. En signant ce questionnaire, vous donnez l autorisation à la

Plus en détail

Évaluation du Plan Cancer 2008-2010

Évaluation du Plan Cancer 2008-2010 Évaluation du Plan Cancer 2008-2010 Conclusions Prof. dr. Marc Peeters Aperçu 1. Évaluation du Plan Cancer par le Centre du Cancer 2. Discussion Générale 3. Conclusions 2 1. Évaluation du Plan Cancer Centre

Plus en détail

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante Réduisant l Exposition PHARE : rationnel Quatre grands essais ont montré que 1 an d Herceptin réduit le risque de rechute ou de décès par deux HERA : HR = 0.54 NSABP

Plus en détail

Chimiothérapie pour le cancer de la prostate. Raghu Rajan

Chimiothérapie pour le cancer de la prostate. Raghu Rajan Chimiothérapie pour le cancer de la prostate Raghu Rajan Plan de la présentation Rappel Traitement actuel Obstacles au traitement Considérations futures Cancer de la prostate Statistiques canadiennes Cancer

Plus en détail

Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret

Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret Introduction : Présentation du Centre Oscar Lambret Centre Régional de Lutte Contre le Cancer Etablissement privé à but non lucratif participant au service public hospitalier Direction médicale Organisation

Plus en détail

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Symposium Plan cancer Bruxelles, 26 novembre 2012 Catherine Morin, responsable du suivi du Plan cancer - INCa Sommaire de la présentation

Plus en détail

Prévention des cancers. Pr GANRY

Prévention des cancers. Pr GANRY Prévention des cancers Pr GANRY Pourquoi mettre en place une politique de prévention? Cancers de mauvais pronostic: ORL, œsophage, estomac. effet connu de l arrêt du tabagisme, de l alcoolisme Efficacité

Plus en détail

Registre valaisan des tumeurs. Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010

Registre valaisan des tumeurs. Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010 Registre valaisan des tumeurs Epidémiologie et prise en charge du cancer du sein en Valais 2008-2010 Impressum Observatoire valaisan de la santé, octobre 2014 Reproduction partielle autorisée, sauf à des

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR Cancer du sein chez les femmes âgées Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR NARBONNE Données du problème Le cancer du sein chez la femme agée est un problème de santé publique 50 % des cancers à un stade

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE

DIPLÔME UNIVERSITAIRE CANCER ET QUALITE DE VIE Université Montpellier 1 UFR STAPS Montpellier Centre d accueil et de bien-être pour les femmes atteintes de cancer Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion

Plus en détail

SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR

SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR SURVOL DES INITIATIVES CANADIENNES POUR DES SOINS CENTRÉS SUR LE PATIENT EN ONCOLOGIE Karine Bilodeau, inf., Ph.D. (c) CON (c) Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal 1 Post CANO Vancouver

Plus en détail

Quality-Dashboard Explications

Quality-Dashboard Explications Quality-Dashboard Explications pour la certification de centres du sein Ligue suisse contre le cancer / Société suisse de sénologie Label de qualité de la Ligue suisse contre le cancer de sénologie Société

Plus en détail

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin

PARLONS CANCER. Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin PARLONS CANCER Cancer colorectal et maladie inflammatoire de l intestin QUELQUES DONNÉES Selon l Association canadienne du cancer colorectal, le cancer colorectal constitue la deuxième cause de décès par

Plus en détail

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 50 à 59 ans

Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein. pour les femmes de 50 à 59 ans Éléments d information à intégrer dans les outils de communication sur le dépistage du cancer du sein pour les femmes de 50 à 59 ans Informations générales sur le dépistage du cancer du sein Qu est-ce

Plus en détail

Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer?

Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer? Comment va-t-on deux ans après un diagnostic de cancer? -Modes de découverte de la maladie et gravité au diagnostic -Traitements reçus -Etat de santé à deux ans -Qualité de vie à deux ans Modes de découverte

Plus en détail

Indications pour le dépistage du cancer du poumon

Indications pour le dépistage du cancer du poumon Indications pour le dépistage du cancer du poumon Le cancer du poumon Un bon candidat au dépistage? Prévalence élevée Mortalité élevée Population à risque définie Majorité de forme non resecable au stade

Plus en détail

Helena Mooser Theler, Promotion Santé Valais. Le point de vue d une femme

Helena Mooser Theler, Promotion Santé Valais. Le point de vue d une femme Helena Mooser Theler, Promotion Santé Valais Le point de vue d une femme Le deuxième attribut féminin Un symbole de féminité, de beauté, et d érotisme Est importante pour l intégrité physique Est le type

Plus en détail

Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil

Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil Le stade du cancer dans la mesure du rendement : un premier coup d oeil Rapport cible sur le rendement du syste me Fe vrier 2015 Annexe technique 1 Saisie des donne es sur le stade inte gralite des donne

Plus en détail

Éducation Thérapeutique en Cancérologie

Éducation Thérapeutique en Cancérologie Éducation Thérapeutique en Cancérologie I. ETP /Généralités 1 ) Définition 2 ) Législation 3 ) Différentes étapes en Education Thérapeutique 4 ) Modèle D Ivernois/Gagnayre 5 ) Spécificités de l ETP en

Plus en détail

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale Suivi ADOM Claude Boiron Oncologie Médicale PLAN 1. Problématiques du traitement anti cancéreux per os 2. Objectifs du suivi ADOM 3. Procédures 4. Bilan Étude observationnelle Étude médico économique Étude

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé

L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé L annonce du cancer au sujet âgé hospitalisé Journées Interrégionales d Onco-gériatrie Rhône-Alpes Auvergne M. Nierga, P. Ledieu, M-O Hager, C. Deveuve-Murol Pourquoi parler du cancer du sujet âgé? Le

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Faire progresser les soins intégrés en oncologie grâce àun comité consultatif patient famille àl échelle provinciale

Faire progresser les soins intégrés en oncologie grâce àun comité consultatif patient famille àl échelle provinciale Faire progresser les soins intégrés en oncologie grâce àun comité consultatif patient famille àl échelle provinciale Mireille Brosseau, responsable du programme sur la participation des patients et des

Plus en détail

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE www.monkinevoitrose.fr Le nouveau portail LPG entièrement dédié au cancer du sein! Déjà très impliquée dans la prise en charge post-chirurgie des patientes atteintes d un cancer du sein, LPG Systems met

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein

Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne de Dépistage Gratuit du Cancer Du Sein Campagne du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Dossier de presse - 10 août 2009 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie lance à compter du 10 août 2009

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive

Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive Enjeux de la nutrition en cancérologie digestive Dr L Garin et Dr D Picot 05 février 2010 Journée de cancérologie digestive de l ouest Pour le médecin m : la perte de poids fait partie des critères res

Plus en détail

Les jeux video et la santé mentale chez les adolescents

Les jeux video et la santé mentale chez les adolescents Les jeux video et la santé mentale chez les adolescents Travail auprès d enfants et de jeunes dont les besoins en santé mentale sont complexes : Un projet de forma;on intégrée La première de deux webinaires

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

REGISTRE QUÉBÉCOIS DU CANCER PLAN D ACTION POUR LES LAURENTIDES 2012-2013

REGISTRE QUÉBÉCOIS DU CANCER PLAN D ACTION POUR LES LAURENTIDES 2012-2013 REGISTRE QUÉBÉCOIS DU CANCER PLAN D ACTION POUR LES LAURENTIDES -2013 Direction régionale de la santé physique Direction des ressources immobilières et innelles Juillet Rédaction : Madame Isabelle Trépanier

Plus en détail

Les Comités de Thérapie du Cancer

Les Comités de Thérapie du Cancer Les Comités de Thérapie du Cancer L expérience des sarcomes au CUSM Robert E. Turcotte MD FRCSC Chaire Maurice E. & Marthe Muller Université McGill Professeur titulaire et Directeur, Division de chirurgie

Plus en détail

Prévenir... les cancers chez l homme

Prévenir... les cancers chez l homme Prévenir... les cancers chez l homme 18 De près ou de loin, le cancer nous concerne tous Qu est-ce que le cancer? U n cancer (ou néoplasie ou tumeur maligne) est une maladie liée à une multiplication anarchique

Plus en détail

Cancer de la prostate et dépistage

Cancer de la prostate et dépistage Date 15 mars 2012 Cancer de la prostate et dépistage Pour l AFU, la pratique du PSA pour le dépistage individuel ne doit pas être remise en question. Les urologues intensifient leurs actions d information,

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail