Les plateformes de génétique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les plateformes de génétique"

Transcription

1 Thérapies ciblées : de l anatomopathologie th l à la biothérapie i Les plateformes de génétique moléculaire PO Schischmanoff UF Génétique moléculaire et oncogénétique CHU Avicenne ACP FHF 29 mars 2012

2 Tests moléculaires prédictifs de la réponse aux biothérapies Avant Administration de médicaments anti-cancéreux Quels patients bénéficient du traitement? Dorénavant Analyse préalable du profil moléculaire tumoral Critères biologiques ou moléculaires Sélection des médicaments les plus appropriés Thérapie ciblé Yap TA et al. Nat Rev Cancer 2010;10,

3 Tests moléculaires prédictifs de la réponse aux biothérapies Avant Administration de médicaments anti-cancéreux Quels patients bénéficient du traitement? Dorénavant Analyse préalable du profil moléculaire tumoral Critères biologiques ou moléculaires Sélection des médicaments les plus appropriés Thérapie ciblé Yap TA et al. Nat Rev Cancer 2010;10,

4 Plan cancer et plateformes G ti é l è t it t Garantir un égal accès aux traitements et aux innovations

5 28 plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers subventionnées Appels à projets nationaux 2006 Crédits d'équipement (INCa/Cancéropole- Région ) 2007 Financement emplois de Techniciens (INCa) 2006 Financements tests moléculaires innovants (KRAS EGFR BRAF, )

6 28 plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers subventionnées Appels à projets nationaux 2006 Crédits d'équipement (INCa/Cancéropole- Région ) 2007 Financement emplois de Techniciens (INCa) 2006 Financements tests moléculaires innovants (KRAS EGFR BRAF, ) Maillage permet l accès aux tests moléculaires pour l ensemble des patients d une région Peuvent regrouper différents laboratoires CRLCC, CHU, CHG Relation avec les laboratoires de recherche

7 28 plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers subventionnées Appels à projets nationaux 2006 Crédits d'équipement (INCa/Cancéropole- Région ) 2007 Financement emplois de Techniciens (INCa) 2006 Financements tests moléculaires innovants (KRAS EGFR BRAF, ) Maillage permet l accès aux tests moléculaires pour l ensemble des patients d une région Peuvent regrouper différents laboratoires CRLCC, CHU, CHG Relation avec les laboratoires de recherche Activité en pleine expansion tests différents (44 en 2009) analyses (+ 75 %) patients (+ 44 %)

8 Missions des plateformes hospitalières de génétique éti moléculaire l Réaliser dans des conditions qualifiées des tests t moléculaires l sanitaires en cancérologie et hématologie qui : déterminent l accès à une thérapie ciblée (EGFR, KRAS, BRAF) orientent le processus diagnostique (phénotypage MSI) permettent le suivi d une maladie résiduelle (BCR-Abl) Assurer la qualification et l évaluation médico-économique des tests effectués ectués (STIC) Développer l assurance qualité (CQ, guide de bonnes pratiques) Anticiper les futurs tests, assurer leur insertion dans les projets de recherche Favoriser l accès à l information de tous les utilisateurs potentiels

9 Assurance qualité Contrôle de qualité inter-laboratoires européen mutations activatrices du gène KRAS (UKLeuven) Session 2010 Organisation : Institut Curie (Dr E. Rouleau ) 12 Participants Rouen, H Mondor, A Paré, Brest, Marseille, Lille, Bordeaux, Clermont- Ferrand, HEGP, Curie, Nantes, Nice. 100% de succès F

10 Accès à l information Organisation Coordinateurs: Pr M. Marty; Pr T. Molina; Pr P. Laurent-Puig; Dr N. Rheims Regroupe des laboratoires répartis sur 12 hôpitaux de l AP-HP laphp 2010 : intégration des laboratoires d ACP : ONCOMOLPATH Règles de fonctionnement t Réalisation des tests moléculaires prédictifs : avec des techniques validées dans des délais permettant la prescription gratuitement t t (les laboratoires d ACP et d Hématologie sont remboursés de 30 pour l envoi de matériel tumoral) Remise à l INCa de rapports d activités (trimestriels, annuels)

11 Accès à l information Site internet de la plate forme ONCOMOLPATH Permet : Mise à disposition d outils validés d information et de prescription

12 Recherche h des analyses Liste des sites Outils téléchargeables pour chaque analyse : Fiches médicales communes à l AP HP Fiches d information pratique (par site) Bon de demande d analyse (par site) Analyses moléculaires l validées : KRAS, MSI, BRAF cancer du colon EGFR cancer du poumon HER2 cancer du sein Clonalité IgH/TCR lymphome HER2 cancer de estomac KIT et PDGFRA GIST IDH1/IDH2 gliomes BRAF et c KIT mélanome JAK2 et SMP (http://oncomolpath.aphp.fr)

13 Evolution de l activité des plateformes de génétique moléculaire? Mutations somatiques fréquentes de l oncogène KRAS (CRCm) Evolution qualitative des tests moléculaires dans le cancer bronchique

14 Mutations de KRAS dans le cancer colorectal Biothérapie CETUXIMAB PANITUMUMAB EGF EGF Récepteur à l EGF Shc STAT Grb-2 P13K SOS Ras PTEN Akt Raf mtor FKHR GSK-3 BAD MEK 1/2 MAPK PROLIFERATION

15 Mutations de KRAS dans le cancer colorectal Biothérapie CETUXIMAB PANITUMUMAB EGF EGF Récepteur à l EGF STAT Shc Grb-2 Mutation activatrice de KRAS chez ~40 % des patients P13K SOS Ras PTEN Akt Raf mtor FKHR GSK-3 BAD MEK 1/2 MAPK PROLIFERATION

16 Évolution du nombre de tests KRAS dans les cancers colorectaux métastatiques (données nationales) Nombre de patients mutations de KRAS depuis 3 ans Incidence des cancers colorectaux en France ( nouveaux cas en 2011) Proportion des formes métastatiques (40 à 60 %) La plus grande partie des patients susceptibles de bénéficier d un traitement (cetuximab ou panitumumab) a bénéficié du test

17 Origine des prescriptions pour la recherche des mutations KRAS Autres plateformes (données nationales) Établissements privés 42 % 3% 30% CH de la plateforme 25 % CH hors plateforme Stabilité > 2011

18 Etapes de la caractérisation moléculaire du cancer bronchique TOTAL ~ testst en 2011 (~ 30 %) Les altérations moléculaires constituent des biomarqueurs qui peuvent être - des cibles moléculaires pour des thérapies ciblées - des marqueurs prédictifs de la réponse ou de la résistance aux traitements

19 Avenir = multiplication des tests Tendance au développement de tests théranostiques «compagnons» J Natl Cancer Inst (2009) (19):

20 Conséquences pour les plateformes Multiplication des tests pourrait => accroître la charge de travail => allonger les délais de rendu des résultats (perte de chance) Quantité limitante d ADN (cancer pulmonaire, entre 13 et 20 % des cas : bloc tumoral épuisé ) Accréditation ISO 15189

21 Comment faire face? Mise en œuvre de nouvelles technologies : - basées sur le multiplexage (recherche simultanée de plusieurs mutations) - séquençage à moyen débit (µconducteurs, fluorescence, spectrométrie de masse) Détection rapide de centaines es de mutations à partir de faibles quantités d ADN)

22 Conclusions La médecine personnalisée en oncologie/hématologie se développe Pour le bénéfice des patients INCa a joué un rôle structurant dans ce processus La multiplication prévue des tests nécessite une adaptation nouvelles technologies plus rapides, moins consommatrices d ADN collaboration accrue : pathologistes biologistes - cliniciens

23 Plateforme de génétique moléculaire Service d anatomopathologie Service clinique i

24

25

26 Evolution de l activité «KRAS» 2010/2011 dans le cancer colorectal l par plateforme Médiane du nombre de tests par plate forme : 2009 : 520 [ ] 2010 : 475 [ ] 2011 : 457 [ ]

27 DELAIS MOYEN DE RENDU DES RESULTATS AVICENNE KRAS jours jours jours EGFR jours jours MSI jusqu en mois mois

28 Des pistes pour faire face Nouvelles organisations : collaboration accrue avec les pathologistes blocs => lames blanches => copeaux ou punchs > ADN? Stockage ADN par ACP serait plus logique Accueil de personnel des hôpitaux généraux sur la PF? nouvelles méthodes : approches multiplex, séquençage massif, etc + de tests avec autant d ADN

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2011 COLLECTION Rapports & synthèses POUR UN ACCÈS AUX THÉRAPIES CIBLÉES : - LES PLATEFORMES

Plus en détail

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2010

Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2010 Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Les tests de génétique moléculaire pour l accès aux thérapies ciblées en France en 2010 COLLECTION Rapports & synthèses POUR UN ACCÈS AUX THÉRAPIES CIBLÉES : - LES PLATEFORMES

Plus en détail

Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire

Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire 12 juin 2014 Etat des lieux de l accès aux plateformes de génétique moléculaire CONTEXTE ET OBJECTIFS DE l ETUDE : L action 6.2 du plan cancer 3 «conforter l accès aux tests moléculaires» stipule en particulier

Plus en détail

Développer l accès précoce pour tous les patients, aux thérapie ciblées en France. Pr. Fabien Calvo Institut National du Cancer

Développer l accès précoce pour tous les patients, aux thérapie ciblées en France. Pr. Fabien Calvo Institut National du Cancer Développer l accès précoce pour tous les patients, aux thérapie ciblées en France Pr. Fabien Calvo Institut National du Cancer Plan cancer 2009-2013 Organisation des tests de génétique en France 2 programmes

Plus en détail

Point sur la mise en place du «NextGenerationSequencing» NGS sur la plateforme de génétique des tumeurs de Midi-Pyrénées.

Point sur la mise en place du «NextGenerationSequencing» NGS sur la plateforme de génétique des tumeurs de Midi-Pyrénées. Point sur la mise en place du «NextGenerationSequencing» NGS sur la plateforme de génétique des tumeurs de Midi-Pyrénées. David GRAND Ingénieur Laboratoire d'anatomo-cytopathologie Institut Universitaire

Plus en détail

Enjeux de la biologie haut débit en oncologie

Enjeux de la biologie haut débit en oncologie Enjeux de la biologie haut débit en oncologie Pascal BARBRY, CNRS, Sophia Antipolis o Les technologies haut-débit ont enrichi considérablement nos approches quantitatives en biologie. o Des applications

Plus en détail

Détection de mutations somatiques par NGS sur GAIIx

Détection de mutations somatiques par NGS sur GAIIx Détection de mutations somatiques par NGS sur GAIIx Aude Lamy Laboratoire de Génétique Somatique des Tumeurs CHU de Rouen Inserm U1079 Faculté de Médecine et Pharmacie de Rouen La médecine personalisée

Plus en détail

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 :

CANCÉROLOGIE. Cours n 3 : UE2 : Cancérologie Pr Lehmann-Che et Pouessel Mercredi 26 septembre 10h30-12h30 Ronéotypeuse : Aurore Valentin Ronéolectrice : Marion Whiston CANCÉROLOGIE Cours n 3 : De la biologie moléculaire des cancers

Plus en détail

Vendredi 6 décembre 2013 Rouen

Vendredi 6 décembre 2013 Rouen Séminaire danimation d Animation de l Axe laxe 1 Vendredi 6 décembre 2013 Rouen «Le Séquençage de Nouvelle Génération dans le Cancéropôle Nord Ouest: Evolution, Résultats, projets» Diagnostic 0,5 2 Gb

Plus en détail

Valorisation et modélisation médico-économique du couple Test diagnostique compagnon et Thérapie ciblée

Valorisation et modélisation médico-économique du couple Test diagnostique compagnon et Thérapie ciblée Valorisation et modélisation médico-économique du couple Test diagnostique compagnon et Thérapie ciblée Contribution à la réflexion méthodologique Préparé par : Rémi Marty a - Stéphane Roze a Groupe de

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS ENJEUX DE LA RECHERCHE EN CANCÉROLOGIE

PRÉSENTATION DES GRANDS ENJEUX DE LA RECHERCHE EN CANCÉROLOGIE DOSSIER DE PRESSE MARDI 31 JANVIER PRÉSENTATION DES GRANDS ENJEUX DE LA RECHERCHE ET DU WEBDOCUMENTAIRE RECHERCHE SUR LES CANCERS : TOUT S ACCÉLÈRE w w w. r e c h e r c h e - t o u t - s a c c e l e r

Plus en détail

Situation de la chimiothérapie des cancers en 2009

Situation de la chimiothérapie des cancers en 2009 TRAITEMENTS, SOINS ET INNOVATION Situation de la chimiothérapie des cancers en 2009 C O L L E C T I O N Rapports & synthèses ANALYSE DE L ÉVOLUTION DE L USAGE DES MOLÉCULES INSCRITES SUR LA LISTE «EN SUS

Plus en détail

Les grandes voies de transmission du signal en cancérologie : où en sommes-nous?

Les grandes voies de transmission du signal en cancérologie : où en sommes-nous? Les grandes voies de transmission du signal en cancérologie : où en sommes-nous? Dynamique des réseaux de signalisation et réponse aux thérapies ciblées Pascal GAUDUCHON Unité "Biologie et Thérapies Innovantes

Plus en détail

ACADEMIE NATIONALE DE PHARMACIE SANTE PUBLIQUE - MEDICAMENT - PRODUITS DE SANTE - BIOLOGIE - SANTE ET ENVIRONNEMENT

ACADEMIE NATIONALE DE PHARMACIE SANTE PUBLIQUE - MEDICAMENT - PRODUITS DE SANTE - BIOLOGIE - SANTE ET ENVIRONNEMENT ACADEMIE NATIONALE DE PHARMACIE SANTE PUBLIQUE - MEDICAMENT - PRODUITS DE SANTE - BIOLOGIE - SANTE ET ENVIRONNEMENT Fondée le 3 août 1803 sous le nom de Société de Pharmacie de Paris Reconnue d utilité

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO

LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES DE L ASCO Communiqué de presse Villejuif, jeudi 30 mai 2013 49 ème congrès de l American Society of Clinical Oncology (ASCO, Chicago, USA, 31 mai 4 juin 2013) LES PRESENTATIONS DE GUSTAVE ROUSSY AU 49 ème CONGRES

Plus en détail

Thérapies ciblées : comment déterminer la cible? Myriam Remmelink, MD, PhD Service d Anatomie Pathologique, Bruxelles

Thérapies ciblées : comment déterminer la cible? Myriam Remmelink, MD, PhD Service d Anatomie Pathologique, Bruxelles Thérapies ciblées : comment déterminer la cible? Myriam Remmelink, MD, PhD Service d Anatomie Pathologique, Bruxelles Introduction Le cancer du poumon est le responsable majeur du décès par cancer 1.4

Plus en détail

Le GELARC. Groupe d Etude des Lymphomes de l Adulte Recherche Clinique. Biotuesday 8 septembre 2009

Le GELARC. Groupe d Etude des Lymphomes de l Adulte Recherche Clinique. Biotuesday 8 septembre 2009 Le GELARC Groupe d Etude des Lymphomes de l Adulte Recherche Clinique Biotuesday 8 septembre 2009 Pascal Deschaseaux Médecin, MBA Depuis 1990 dans les industrie de santé Pierre Fabre: Directeur Médical

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. alliance clcc & chu alsace. Contacts presse :

DOSSIER DE PRESSE. alliance clcc & chu alsace. Contacts presse : institut régional du cancer alliance clcc & chu alsace DOSSIER DE PRESSE Invitation Presse 17 décembre 2013 Institut Régional du Cancer : une plateforme d oncobiologie ouvre la voie aux traitements personnalisés

Plus en détail

InterLOQT FNCLCC Préservation de l équité de prise en charge des patients Maintien de la diffusion de l innovation médicale :

InterLOQT FNCLCC Préservation de l équité de prise en charge des patients Maintien de la diffusion de l innovation médicale : Madame, Monsieur, La Commission Européenne a publié récemment un document officiel en vue d une consultation publique sur la révision de la directive ayant traits aux dispositifs médicaux de diagnostic

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare

Montréal, 24 mars 2015. David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting. DL Consulting Strategies in Healthcare Montréal, 24 mars 2015 David Levine Président et chef de la direction DL Strategic Consulting 1 RSSPQ, 2013 2 MÉDECINE INDIVIDUALISÉE Médecine personnalisée Médecine de précision Biomarqueurs Génomique

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Lyon, 13 14 mai 2010 Auditorium

Lyon, 13 14 mai 2010 Auditorium Conseil de Direction GC/52/13B Cinquante-deuxième Session 09/04/2010 Lyon, 13 14 mai 2010 Auditorium DEMANDE DE FINANCEMENT GRACE AU FONDS SPECIAL DU CONSEIL DE DIRECTION : EQUIPEMENTS SCIENTIFIQUES 1.

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Institut national du cancer Rapport scientifique 2012-2013

Institut national du cancer Rapport scientifique 2012-2013 RECHERCHE Institut national du cancer Rapport scientifique 2012-2013 www.e-cancer.fr 2 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT SCIENTIFIQUE 2012-2013 CE DOCUMENT S INSCRIT DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN CANCER

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

leucémie lymphoïde chronique

leucémie lymphoïde chronique la leucémie lymphoïde chronique S.Taoussi, M.T. Abad Service hématologie, EHS ELCC Blida Ce travail a été réalisé au laboratoire hématologie du CAC Blida avec le soutien du CMNG et du laboratoire de recherche

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. OncoDNA. 23 avril 2014. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

DOSSIER DE PRESSE. OncoDNA. 23 avril 2014. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL DOSSIER DE PRESSE OncoDNA 23 avril 2014 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL OncoDEEP : médecine personnalisée et thérapies ciblées dans le traitement des cancers OncoDNA développe

Plus en détail

RECHERCHE CLINIQUE : L INNOVATION POUR TOUS LES PATIENTS

RECHERCHE CLINIQUE : L INNOVATION POUR TOUS LES PATIENTS RECHERCHE CLINIQUE : L INNOVATION POUR TOUS LES PATIENTS DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 DOSSIER DE PRESSE RECHERCHE CLINIQUE : L INNOVATION POUR TOUS LES PATIENTS PAGE 1 RECHERCHE CLINIQUE : L INNOVATION

Plus en détail

Pourquoi faire de la recherche?

Pourquoi faire de la recherche? Pourquoi faire de la recherche? Accès à l enseignement universitaire (MCU, PU) et Hospitalo- Universitaire (AHU, MCU- PH, PU- PH) Carrières industrielles Travail en équipe dans un laboratoire de recherche

Plus en détail

Thérapies ciblées des cancers :

Thérapies ciblées des cancers : Thérapies ciblées des cancers : Pr. Gilles VASSAL Directeur de la Recherche Clinique et Translationnelle Institut Gustave Roussy, Villejuif Thérapies ciblées du cancer: Conséquences pour le biologiste

Plus en détail

IntegraGen Résultats annuels 2012

IntegraGen Résultats annuels 2012 Clinical Genomics Experts COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE IntegraGen Résultats annuels 2012 Croissance du chiffre d affaires marquée par une hausse de 15% des commandes Premières ventes du test

Plus en détail

L identification d altérations. Bonnes pratiques pour la recherche à visée théranostique de mutations somatiques dans les tumeurs solides

L identification d altérations. Bonnes pratiques pour la recherche à visée théranostique de mutations somatiques dans les tumeurs solides Mesure 21 SOINS ET VIE DES MALADES Bonnes pratiques pour la recherche à visée théranostique de mutations somatiques dans les tumeurs solides AOÛT 2010 LE PRÉLÈVEMENT QUELLES MUTATIONS RECHERCHER? LA RECHERCHE

Plus en détail

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib

Programme AcSé. Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib Programme AcSé Accès Sécurisé aux Innovations Thérapeutiques Deux études pilotes : AcSé - crizotinib et AcSé - vémurafenib G. Vassal, J.Y. Blay, C. Cailliot, N. Hoog-Labouret, F. Denjean, M. Jimenez, A.L.

Plus en détail

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la

La formation dans tous ses états. Programme et méthode de formation continue sur la La formation dans tous ses états Programme et méthode de formation continue sur la «Préparation des médicaments anticancéreux» Répond à (Art R 950-4 al 1 du Code du Travail) Par qui, Comment et Pourquoi.

Plus en détail

Prise en charge du cancer colorectal à l heure de l oncogénétique et des thérapies ciblées

Prise en charge du cancer colorectal à l heure de l oncogénétique et des thérapies ciblées Prise en charge du cancer colorectal à l heure de l oncogénétique et des thérapies ciblées Jean-François Fléjou Service d Anatomie Pathologique Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, UPMC - Paris 6, France Sommaire

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 372-MED Version/Versie/Version/Fassung 7 Date d'émission

Plus en détail

la lettre sur la cancérologie a e L es N 7 Juillet 2013 Un regard différent

la lettre sur la cancérologie a e L es N 7 Juillet 2013 Un regard différent ONCO n e w s CA H P P sur la cancérologie c s iblé e i p a e r é Tu m eu qu id es L es s th la lettre i l rs solides et Un regard différent N 7 Juillet 2013 Editorial Bonjour, La CAHPP s est volontairement

Plus en détail

Thérapies ciblées en Onco-Hématologie

Thérapies ciblées en Onco-Hématologie Thérapies ciblées en Onco-Hématologie 1 er au 4 avril 2014 salle de séminaire Institut Universitaire d Hématologie Hôpital Saint-Louis, Paris Coordination: Dr Guilhem Bousquet Comité scientifique: Philippe

Plus en détail

Séquençage de l exome et du transcriptome des tumeurs à visée diagnostique dans le cadre de 2 programmes de recherche clinique : MULTISARC et ACOMPLI

Séquençage de l exome et du transcriptome des tumeurs à visée diagnostique dans le cadre de 2 programmes de recherche clinique : MULTISARC et ACOMPLI Appel à projets 2016 Séquençage de l exome et du transcriptome des tumeurs à visée diagnostique dans le cadre de 2 programmes de recherche clinique : MULTISARC et ACOMPLI ACTIONS 6.3 Soumission en ligne

Plus en détail

Le tissu fixé en pathologie moléculaire diagnostique

Le tissu fixé en pathologie moléculaire diagnostique Le tissu fixé en pathologie moléculaire diagnostique Laboratoire de Pathologie Moléculaire Institut de Pathologie, CHUV, Lausanne Dr Jean BENHATTAR 23 octobre 2009 irréversible Quelles modifications recherche-t-on

Plus en détail

THERANOSTIC. Pr. C. BOHUON Conférence CORATA Namur 08 juin 2011

THERANOSTIC. Pr. C. BOHUON Conférence CORATA Namur 08 juin 2011 THERANOSTIC Pr. C. BOHUON Conférence CORATA Namur 08 juin 2011 THERANOSTIC Therapy + Diagnostic Nouveau mot reliant le choix d un médicament à la détection d une anomalie génétique (mutation ). Ex.: Cancers

Plus en détail

Plan d actions 2013. de l Institut National du Cancer. Document de synthèse

Plan d actions 2013. de l Institut National du Cancer. Document de synthèse Plan d actions 2013 de l Institut National du Cancer Document de synthèse 2 Plan d actions INCa 2013 Sommaire 1. LES ACTIONS DE LONG TERME DE L INCA AU REGARD DU CONTRAT D OBJECTIFS ET DE PERFORMANCE...

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

«La rapidité ne doit pas primer sur la qualité»

«La rapidité ne doit pas primer sur la qualité» Interview avec le Prof. Dr Fernando Schmitt «La rapidité ne doit pas primer sur la qualité» Prof. Dr Fernando Schmitt Anatomopathologiste En septembre 2014, le Prof. Fernando Schmitt a rejoint le Laboratoire

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape

Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Le Plan cancer 2009-2013 en France : pilotage et bilan d étape Symposium Plan cancer Bruxelles, 26 novembre 2012 Catherine Morin, responsable du suivi du Plan cancer - INCa Sommaire de la présentation

Plus en détail

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées

Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Oncomip : Outil d Evaluation de la qualité de la prise en charge centrée sur la RCP Visioconférence 26 mai 2010 20-24, rue du pont Saint-Pierre 31052 Toulouse Tél:

Plus en détail

L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest

L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest Cancers, Individu id & Société L état des lieux d un pari Le Rapport Cordier 1 Biomarqueurs prédictifs 2 L axe 5 du Cancéropole Nord Ouest Cancers, Individu & Société

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Anormalies moléculaires et ciblage thérapeutique des cancers broncho-pulmonaires non à petites cellules

Anormalies moléculaires et ciblage thérapeutique des cancers broncho-pulmonaires non à petites cellules J Fran Viet Pneu 2015; 17(6): 1-53 2015 JFVP. All rights reserved. www.afvp.info CrossRef: http://doi.dox:10.12699 JOURNAL FRANCO-VIETNAMIEN DE PNEUMOLOGIE Journal of French-Vietnamese Association of Pulmonology

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

- PROPOSITIONS D ACTUALISATION DU SROS - MARS 2015

- PROPOSITIONS D ACTUALISATION DU SROS - MARS 2015 - PROPOSITIONS D ACTUALISATION DU SROS - MARS 2015 L ARS souhaite actualiser le SROS pour ce qui concerne les activités de diagnostic prénatal (DPN) et de prise en charge des cancers. La présente note

Plus en détail

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée.

Les thérapies ciblées du cancer. Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Les thérapies ciblées du cancer Dictionnaire anglais-français autorisé. Calculatrice autorisée. Une thérapie ciblée est un traitement qui agit par un mécanisme spécifique sur des altérations biologiques

Plus en détail

Plan cancer 2009 2013. 5 e RAPPORT D ÉTAPE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE JUIN 2012

Plan cancer 2009 2013. 5 e RAPPORT D ÉTAPE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE JUIN 2012 2009 2013 SUIVIVI Plan cancer 2009 2013 5 e RAPPORT D ÉTAPE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE JUIN 2012 Les pilotes du Plan cancer MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL,

Plus en détail

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008

Marc DELPECH. CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 Marc DELPECH CORATA La Rochelle le 21 mai 2008 En 24 ans les progrès ont été considérables Premières utilisation des techniques de génétique moléculaire en diagnostic : 1984 Une palette de techniques très

Plus en détail

Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B. Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro

Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B. Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro 1 Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro CONTEXTE La leucémie prolymphocytaire B (LPL B) est une pathologie rare,

Plus en détail

STATION 1A Plateforme de séquençage de nouvelle génération

STATION 1A Plateforme de séquençage de nouvelle génération STATION 1A Plateforme de séquençage de nouvelle génération Dr JACQUES SIMARD Le mandat de cette plateforme est d offrir l expertise à la fine pointe de la technologie afin de générer des données de séquence

Plus en détail

Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche

Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche Assises SFD- Partenaires de l Industrie - 19 juin 2015, Paris Actions en faveur de la Recherche et de la formation à la Recherche Marie Beylot-Barry Présidente du Conseil Scientifique de la SFD Présidente

Plus en détail

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques GRECCAR 4 Groupe de REcherche Chirurgical sur le CAncer du Rectum Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques N EudraCT

Plus en détail

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale

Suivi ADOM. Claude Boiron Oncologie Médicale Suivi ADOM Claude Boiron Oncologie Médicale PLAN 1. Problématiques du traitement anti cancéreux per os 2. Objectifs du suivi ADOM 3. Procédures 4. Bilan Étude observationnelle Étude médico économique Étude

Plus en détail

S informer sur le cancer colorectal d origine héréditaire

S informer sur le cancer colorectal d origine héréditaire S informer sur le cancer colorectal d origine héréditaire centres de suivi multidisciplinaire des personnes prédisposées héréditairement au cancer colorectal Madame, Monsieur, Ce livret vous a été remis

Plus en détail

'Le séquençage à haut débit NGS dans le cadre du diagnostic'

'Le séquençage à haut débit NGS dans le cadre du diagnostic' ASSOCIATIONNATIONALEDESPROFESSEURSETMAITRES DECONFERENCESBIOCHIMISTES3BIOLOGISTESMOLECULAIRESDESUFRMEDICALES(ANPMCB) Guidel (Morbihan), 21 Mai 2014 Atelier de formation DPC 'Le séquençage à haut débit

Plus en détail

Essai de Phase II. Médecin coordonnateur : Statisticien : Ouverture 23 juillet 2013. Pr Gilles VASSAL Gustave Roussy - Villejuif

Essai de Phase II. Médecin coordonnateur : Statisticien : Ouverture 23 juillet 2013. Pr Gilles VASSAL Gustave Roussy - Villejuif Essai de Phase II Accès sécurisé au crizotinib pour les patients souffrant d une tumeur porteuse d une altération génomique sur une des cibles biologiques de la molécule. Sponsor N : UC-5/ EudraCT N :

Plus en détail

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique Jean-Marie BOHER, PhD, Institut Paoli-Calmettes, Marseille Novembre 2011 Typologie

Plus en détail

Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique

Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique Table Ronde N 7 : Evaluation au remboursement des anticancéreux : méthodologie, relation entre quantité d effet et besoin thérapeutique 1 Qu entend on par évaluation au remboursement? L évaluation est

Plus en détail

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa)

Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Propositions de conduite à tenir pour les femmes porteuses d implants mammaires : Avis d experts coordonné par l Institut National du Cancer (INCa) Mars 2014 Propositions de conduite à tenir pour les femmes

Plus en détail

PRÉSENTATION INVESTISSEURS RÉSULTATS FINANCIERS 2014 ET AVANCÉES OPÉRATIONNELLES

PRÉSENTATION INVESTISSEURS RÉSULTATS FINANCIERS 2014 ET AVANCÉES OPÉRATIONNELLES PRÉSENTATION INVESTISSEURS RÉSULTATS FINANCIERS 2014 ET AVANCÉES OPÉRATIONNELLES AVRIL 2015 AVERTISSEMENT Ce document de présentation et les informations qu'il contient ne constituent ni une offre au public

Plus en détail

Re-engineering d une organisation multi-sites. Échanges et partage d expériences autour du diagnostic moléculaire

Re-engineering d une organisation multi-sites. Échanges et partage d expériences autour du diagnostic moléculaire Novembre 2012 - N 88 Unibio et Biomed 34 Re-engineering d une organisation multi-sites Journée du diagnostic moléculaire Échanges et partage d expériences autour du diagnostic moléculaire Cancérologie

Plus en détail

L'archivage en Anatomie et Cytologie Pathologiques. A la recherche d'une optimisation et d'une standardisation

L'archivage en Anatomie et Cytologie Pathologiques. A la recherche d'une optimisation et d'une standardisation 1 L'archivage en Anatomie et Cytologie Pathologiques A la recherche d'une optimisation et d'une standardisation Etat des lieux et propositions après enquête nationale auprès des pathologistes français

Plus en détail

Université Saint-Joseph

Université Saint-Joseph Université Saint-Joseph Faculté de pharmacie Actuellement, le métier de pharmacien est un métier polyvalent, ouvert à plusieurs activités dans le domaine de la santé individuelle et publique. Mis à part

Plus en détail

Quels sont les patients atteints d un cancer du sein dont la décision de prise en charge thérapeutique

Quels sont les patients atteints d un cancer du sein dont la décision de prise en charge thérapeutique Quels sont les patients atteints d un cancer du sein dont la décision de prise en charge thérapeutique bénéficie de l utilisation d un système d aide à la décision? Un exemple utilisant la fouille de données

Plus en détail

La médecine personnalisée

La médecine personnalisée La médecine personnalisée Clément Cousin Notes de l atelier s étant tenu à Science Po le 20 mai 2014 dans le cadre de la Semaine doctorale intensive clement.cousin@riseup.net Table des matières 1 Définition

Plus en détail

MOT DE BIENVENUE. Excellent Colloque à toutes et à tous! Le Comité d Organisation

MOT DE BIENVENUE. Excellent Colloque à toutes et à tous! Le Comité d Organisation MOT DE BIENVENUE Bienvenue à ONCOTRANS 2013. Cette 3 ème édition du Colloque Inter-régional Grand Est de Recherche Translationnelle en Oncologie est co-organisée par l Université de Reims Champagne-Ardenne,

Plus en détail

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm

Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm Paris, le 19 avril 2006 Dossier de presse Cancers - Pronostics à long terme Une expertise collective de l Inserm En 2000, d après les estimations issues des registres, le nombre de nouveaux cas de cancer

Plus en détail

PARCOURS : BIOLOGIE, GENETIQUE, IMMUNOLOGIE, MICROBIOLOGIE ENSEIGNEMENT (SEMESTRE 1)

PARCOURS : BIOLOGIE, GENETIQUE, IMMUNOLOGIE, MICROBIOLOGIE ENSEIGNEMENT (SEMESTRE 1) PARCOURS : BIOLOGIE, GENETIQUE, IMMUNOLOGIE, MICROBIOLOGIE ENSEIGNEMENT (SEMESTRE 1) Apport de la Biologie Cellulaire et Moléculaire aux innovations médicales (bases et prérequis de biologie cellulaire

Plus en détail

Base Clinico-Biologique Sarcomes. 7 ème Colloque PEP 11 Juin 2015 - Paris JM Coindre

Base Clinico-Biologique Sarcomes. 7 ème Colloque PEP 11 Juin 2015 - Paris JM Coindre Base Clinico-Biologique Sarcomes 7 ème Colloque PEP 11 Juin 2015 - Paris JM Coindre Sarcomes Tumeurs malignes des tissus conjonctifs (tissus mous, viscères, os) Environ 4 à 5 000 nouveaux cas par an en

Plus en détail

Essai Inter-groupe : FFCD UNICANCER FRENCH - GERCOR

Essai Inter-groupe : FFCD UNICANCER FRENCH - GERCOR CLIMAT - PRODIGE 30 Etude de phase III randomisée évaluant l Intérêt de la colectomie première chez les patients porteurs d un cancer colique asymptomatique avec métastases hépatiques synchrones non résécables

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Références juridiques. Biologie médicale

Références juridiques. Biologie médicale Direction Déléguée à la Gestion et à l'organisation des Soins Direction de l'offre de Soins Département des Produits de Santé Références juridiques Biologie médicale Septembre 2013 PREAMBULE Ce guide

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Centre Hospitalier Pontoise Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Chef de service : Dr Hugo GONZALEZ Accueil secrétariat 01 30 75 49

Plus en détail

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Masters Oniris Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes-Atlantique Nantes Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Science and Engineering Secteur «Recherche»

Plus en détail

La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015

La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015 La biologie médicale en France : présent et avenir Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015 Les fondamentaux de la biologie médicale en France Une discipline jeune, apparue dans les années

Plus en détail

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE ORGANIGRAMME DES SEMINAIRES Promotion 2013 FORMATION COMPLEMENTAIRE EN MEDECINE POUR LES MEDECINS Pour les enseignants, ces enseignements seront à faire tous les 2 ans 1 - Module

Plus en détail

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose

Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Association lymphome malin-traitement par Interféron-α- sarcoïdose Auteurs Cendrine Godet (*) Jean-Pierre Frat (**) Cédric Landron (*) Lydia Roy (***) Paul Ardilouze (****) Jean-Pierre Tasu (****) (*)

Plus en détail

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011 1. Université Aix-Marseille II... 2 2. Université Amiens... 2 3. Université Angers... 3 4. Université Bordeaux II... 3 5. Université de Clermont-Ferrand... 4 6. Université de Dijon... 4 7. Université Grenoble

Plus en détail

Transports sanitaires

Transports sanitaires Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Juillet 2015 www.santepaysdelaloire.com La santé observée dans les Pays de la Loire Transports sanitaires L'essentiel En 2014, 5,6 millions de patients

Plus en détail

Anomalies chromosomiques

Anomalies chromosomiques Master bioinformatique, Université de Rouen Janvier 2013 Sylvain Mareschal [@etu.univ-rouen.fr] Anomalies chromosomiques Speicher & Carter (2005) Nat Rev Genet. Oct;6(10):782-92. The new cytogenetics:

Plus en détail

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau Son historique La Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau a été créée en 1990, par un groupe de parents et d amis d enfants atteints de cancer.

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes

Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes STudy of primary screening in the ARdennes department by Testing

Plus en détail

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie. Allocations 2015. Guide d instructions

Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie. Allocations 2015. Guide d instructions Soutien pour la formation à la recherche translationnelle en cancérologie 1. Contexte Allocations 2015 Guide d instructions La Fédération Hospitalo-Universitaire «Cancer, Microenvironnement et Innovation»

Plus en détail

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013?

OBJECTIFS 2013-02- 14 LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ:  OÙ EN SOMMES-NOUS  EN 2013? OBJECTIFS LE TRAITEMENT DU CANCER DU POUMON DE STADE AVANCÉ: " OÙ EN SOMMES-NOUS " EN 2013? Connaître les différentes options de traitement disponibles pour le cancer du poumon de stade avancé Connaître

Plus en détail