Evaluer le risque fracturaire: l outil FRAX (Fracture Risk Assessment Tool)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluer le risque fracturaire: l outil FRAX (Fracture Risk Assessment Tool)"

Transcription

1 Evaluer le risque fracturaire: l outil FRAX (Fracture Risk Assessment Tool) F. FLAISLER Service de Rhumatologie Groupe Hospitalo-Universitaire CAREMEAU, Nîmes

2 OSTÉOPOROSE DEFINITION AFSSAPS «Maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la résistance osseuse entraînant un risque accru de fracture. La résistance osseuse est la résultante à la fois de la densité et de la qualité osseuse définies par de nombreux paramètres» Recommandation AFSSAPS- Traitement médicamenteux de l ostéoporose post-ménopausique- janv

3 Ostéoporose: de nombreux traitements. Vitamine D Calcium Inhibiteurs de la résorption osseuse: les bisphosphonates Etidronate (Didronel ) Alendronate (Fosamax, Fosavance, Adrovance et dérivés ) Risédronate (Actonel ) Ibandronate (Bonviva ) Zolédronate (Aclasta ) Les Serms Raloxifène (Evista, Optruma ) Les agents découplants: Le ranélate de strontium (Protelos ) Les stimulants de la formation osseuse Le tériparatide (Forstéo ) 3

4 LE PROBLEME: Qui traiter et comment traiter? Le risque fracturaire dépend de plusieurs facteurs: La masse osseuse Les facteurs indépendants de la masse osseuse: les facteurs de risque ostéoporotique Le risque de chute, chez la personne âgée 4

5 LA DENSITE MINERALE OSSEUSE 5

6 6

7 La mesure de la DMO est-elle une donnée suffisante pour identifier les patientes à haut risque de fracture? 7

8 8

9 DMO et prédiction du risque fracturaire La DMO est un facteur de risque hautement spécifique mais peu sensible. Beaucoup de femmes ménopausées qui se fractureront dans leur vie restante ne seront pas identifiées par la DMO seule. Si la décision de traitement est basée seulement sur la valeur de la DMO, environ la moitié des femmes ménopausées à risque de fracture seront exclues des traitements. 9

10 LES FACTEURS DE RISQUE 10

11 Facteurs de risque d ostéoporose (DMO basse) Réversibles Hypogonadisme Immobiisation Insuffisance Ca-vit D Tabac-OH Corticothérapie Pathologies ostéopéniantes Non réversibles Ménopause précoce Âge Facteurs ethniques IMC faible Puberté tardive 11

12 12

13 LE RISQUE DE CHUTE 13

14 14

15 15

16 16

17 STRATEGIE DE DECISION THERAPEUTIQUE Identifier les femmes à haut risque de fracture Risque absolu ou approche semiquantitative? Identifier les femmes à risque vertébral ou périphérique, Instaurer un traitement ciblé sur les facteurs de risque de fracture Avec des rapports bénéfice/ risque et coût/bénéfice favorables Recommandations AFSSAPS

18 Comment sélectionner les patientes qui tireront le plus grand bénéfice des traitements de l ostéoporose? L outil FRAX.ou comment élaborer un outil simple utilisant les facteurs de risque cliniques reconnus dans la littérature!

19 FRAX: évaluation du risque fracturaire (Fracture Risk Assessment Tool) Algorithme qui indique, pour un patient donné, homme ou femme de 40 à 90 ans, la probabilité à 10 ans de survenue d une fracture ostéoporotique majeure, ou d une fracture de hanche. Calcul réalisé à partir de la présence ou non de différents facteurs de risque, avec possibilité d inclure la valeur de la DMO fémorale. 19

20 FRAX: évaluation du risque fracturaire Développé à partir de 12 méta-analyses (59232 sujets) ayant pour but d identifier les FDR prédictifs de fracture et déterminer leur corrélation avec l âge, le sexe, la DMO. 20

21 Facteurs de risque dans le modèle prédictif de l OMS Age Sexe, Poids, Taille ATCD de fracture par fragilité après l âge de 50 ans Hanche, vertèbre, poignet, humérus proximal, bassin, côte, tibia proximal ATCD parental de FESF Tabagisme actuel Glucocorticoïdes Polyarthrite rhumatoïde Ostéoporose secondaire Consommation alcoolique > 3 unités /jour DMO du col fémoral 21

22 22

23 Utilisation du FRAX en pratique 23

24 24

25 : notion de «rentabilité?» 25

26 LIMITES ACTUELLES DE FRAX Absence de prise en compte de l effet-site pour l antécédent de fracture personnelle Absence de prise en compte de l effet-temps pour l ATCD de fracture personnelle FV < 5 ans: RR =2 FV> 10 ans: RR = 1.4 Absence de prise en compte de l effet-dose pour certains facteurs de risque: Fractures prévalentes Alcool, tabac, corticoïdes Non prise en compte des facteurs osseux autres que les corticoïdes 26

27 ET POUR CONCLURE AVEC FRAX 27

28 PLACE ACTUELLE DE FRAX Outil simple Calculer le risque absolu de fracture Permet de quantifier le poids des facteurs de risque Permet de sortir de la «dictature» de la densitométrie Dépistage: Permet d identifier les patients à haut risque de fracture au sein d une population à risque modéré Intéressant dans certaines situations limites: Femmes ostéopéniques Nombre limité de facteurs de risque Rassurer, et éviter les traitements inappropriés Ne pas utiliser en cas: De fracture récente De corticothérapie massive De DMO déjà très basse Chez les patients déjà traités 28

29 En conclusion, que penser de FRAX? Les cliniciens font sans cesse du FRAX sans le savoir Les limites: Consomme du temps en consultation Certains facteurs de risque non pris en compte Pas de donnes spécifiques sur le risque vertébral Ne prend pas en compte la qualité osseuse Nécessité d une réflexion sur le seuil thérapeutique +++ Les seuils d intervention sont très dépendants des conditions locales de prise en charge économique des soins Nécessité de recommandations françaises pour guider l utilisation de cet outil (fractures majeures: 10-15% / ESF: 5-7 %??) Pour le moment, outil de spécialiste 29

30 BACK-UP

31 31

32 32

33 33

34 Contre-indications à l utilisation du FRAX Patients avec fractures prévalentes Patients recevant un traitement de l ostéoporose Patients sous corticoïdes Patients avec T-score < - 3 DS Patients de moins de 50 ans 34

Traitement De L ostéoporose Post- Ménopausique Stratégie De Prise En Charge. M.Hammoumraoui - H. Djoudi Service De Rhumatologie EHS DOUERA

Traitement De L ostéoporose Post- Ménopausique Stratégie De Prise En Charge. M.Hammoumraoui - H. Djoudi Service De Rhumatologie EHS DOUERA Traitement De L ostéoporose Post- Ménopausique Stratégie De Prise En Charge M.Hammoumraoui - H. Djoudi Service De Rhumatologie EHS DOUERA Prévenir la survenue de FRACTURES dans les 5 à 10 ans CONDUITE

Plus en détail

Traitement de l ostéoporose post-ménopausique Janv ier 2006 TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE RECOMMANDATIONS

Traitement de l ostéoporose post-ménopausique Janv ier 2006 TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE RECOMMANDATIONS TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTEOPOROSE POST-MENOPAUSIQUE RECOMMANDATIONS Actualisation 2006 Afssaps - 143/ 147, bd Anatole France F-93285 Sai nt-denis Cedex t él. +33 (0)1 55 87 30 00 www.afssaps.sante.fr

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 novembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 novembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 novembre 2006 BONVA 3 mg solution injectable en seringue pré-remplie Boîte de 1 seringue pré-remplie en verre de 3 ml avec 1 aiguille : 376 871.8 Boîte de 4 seringues

Plus en détail

Prise en charge de l ostéoporose en 2008

Prise en charge de l ostéoporose en 2008 Prise en charge de l ostéoporose en 2008 Pascal Chazerain (GIEDA INTER-RACHIS.12 décembre 2008) Service de Rhumatologie Groupe hospitalier Diaconesses-Croix Saint Simon 75020 Paris L ostéoporose : épidémie

Plus en détail

Journée Étude «FEMMES»

Journée Étude «FEMMES» Journée Étude «FEMMES» A P R È S 5 0 A N S... 2 0 0 9 2 0 1 0 M. F l o r i M. Danière. Traitement Hormonal de la Ménopause: THM Une seule indication: Les troubles du climatère : les bouffées de chaleur

Plus en détail

Jeudi 14 juin 2007 LINUT. Dr Damien COYRAL Rhumatologue - Clinique CHENIEUX

Jeudi 14 juin 2007 LINUT. Dr Damien COYRAL Rhumatologue - Clinique CHENIEUX Jeudi 14 juin 2007 LINUT Dr Damien COYRAL Rhumatologue - Clinique CHENIEUX Introduction l Ostéoporose : maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la résistance osseuse conduisant

Plus en détail

Ostéoporose. Traitements. Formation. Résorption

Ostéoporose. Traitements. Formation. Résorption Traitements Formation Résorption Traitements Formation Résorption Anti-ostéoclastiques : hyporésorbants : - calcium/vitamine D - estradiol - SERMs - biphosphonates - strontium - ostéoprotégérine ou Ac

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN MEDECINE GENERALE. SENG Anne-Sophie

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN MEDECINE GENERALE. SENG Anne-Sophie PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN MEDECINE GENERALE SENG Anne-Sophie L ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration de la microarchitecture

Plus en détail

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose TOUT DÉPEND D UN ENSEMBLE DE FACTEURS DE RISQUE L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 février 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 20 février 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 20 février 2008 FORSTEO 250 µg / ml, solution pour injection en stylo pré-rempli B/1, 3ml en stylo prérempli Code CIP : 3622162 Laboratoires LILLY FRANCE SA tériparatide

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE Diagnostic de l ostéoporose en rhumatologie chez les femmes ménopausées Juillet 2004 I. PROMOTEURS Société de rhumatologie de l'ouest (SRO) Société

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 Juillet 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 8 novembre 2005 (JO du 16 novembre 2005) FOSAVANCE 70 mg/2800 UI, comprimé

Plus en détail

Déminéralisations Ostéoporose. IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 23 mars 2009

Déminéralisations Ostéoporose. IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 23 mars 2009 Déminéralisations Ostéoporose Ostéomalacie IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 23 mars 2009 Le tissu osseux - rappels Rôle de charpente Rôle métabolique - Réserve en Ca - Régulation phospho-calcique Remaniement

Plus en détail

Docteur Magali Ballard Service de Rhumatologie Hôpital Bichat

Docteur Magali Ballard Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Docteur Magali Ballard Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Définition de l ostéoporose (OP) Maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse et une détérioration de la

Plus en détail

29/04/16. FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue FMC DINAN 29 AVRIL AVRIL la suite HAS 2014

29/04/16. FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue FMC DINAN 29 AVRIL AVRIL la suite HAS 2014 FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue 28 AVRIL 2016 la suite HAS 2014 1 INDEX FRAX http://www.shef.ac.uk/frax/tool.jsp?country=12 L'index de risque fracturaire, intitulé "WHO Fracture Assessment

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 05 juillet 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 05 juillet 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 05 juillet 2006 Vu la saisine de l UNCAM sur la base de l article R 161-71.3 du code de la sécurité sociale, vu l article L 161-39 du code de la sécurité sociale et vu

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 01 décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 01 décembre 2010 BONVIVA 150 mg/1 mois, comprimé B/1 (CIP : 371 657.8) B/3 (CIP: 371 658.4) BONVIVA 3 mg/3 mois solution injectable Boîte de 1 seringue pré-remplie +

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 30 décembre 2008 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables

Plus en détail

ET CORTICOTHERAPIE AU LONG COURS. M Maamar, M Aouni, M Adnaoui Service de Médecine Interne

ET CORTICOTHERAPIE AU LONG COURS. M Maamar, M Aouni, M Adnaoui Service de Médecine Interne OSTEOPOROSE ET CORTICOTHERAPIE AU LONG COURS M Maamar, M Aouni, M Adnaoui Service de Médecine Interne CHU Ibn Sina Rabat MAROC INTRODUCTION O 1950, corticoïdes chez une PR sévère éè 1ère cause d ostéoporose

Plus en détail

{Définition OSTEOPOROSE. Moins dure sera la chute. Dr Jean-Louis Véran, Cabinet Paixhans, Metz. Epidémiologie Diagnostic Risque fracturaire

{Définition OSTEOPOROSE. Moins dure sera la chute. Dr Jean-Louis Véran, Cabinet Paixhans, Metz. Epidémiologie Diagnostic Risque fracturaire OSTEOPOROSE {Définition Epidémiologie Diagnostic Risque fracturaire Moins dure sera la chute Dr Jean-Louis Véran, Cabinet Paixhans, Metz Os porotique - Définition - Epidémiologie - Diagnostic - Clinique

Plus en détail

Recommandations européennes pour le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique

Recommandations européennes pour le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique THE EUROPEAN SOCIETY FOR CLINICAL AND ECONOMIC ASPECTS OF OSTEOPOROSIS AND OSTEOARTHRITIS Recommandations européennes pour le diagnostic et la prise en charge de l ostéoporose post-ménopausique Produced

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 juin 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 11 juin 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 11 juin 2008 ACTONEL 75 mg, comprimé pelliculé Boîte de 2 comprimés code CIP : 384 568-9 Boîte de 6 comprimés code CIP : 384 570-3 PROCTER & GAMBLE PHARMACEUTICALS FRANCE

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 Février 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 Février 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 Février 2007 ADROVANCE, comprimé B/4 (CIP : 378 087-2) B/12 (CIP : 378 089-5) B/40 (CIP : 570 423-7) Laboratoires BEAUFOUR IPSEN PHARMA S.A.S. Alendronate monosodique,

Plus en détail

Soirée AIH du 13 fevrier 2015 L ostéoporose en Hématologie

Soirée AIH du 13 fevrier 2015 L ostéoporose en Hématologie Soirée AIH du 13 fevrier 2015 L ostéoporose en Hématologie Laurent Frenzel MD, PhD Immuno-hématologie Adulte Centre de traitement de l hémophile et troubles de l hémostase Centre National de Référence

Plus en détail

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR

DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR DENSITOMÉTRIE OSSEUSE : CE QUE LE RADIOLOGUE DOIT SAVOIR C Andreux et F L Huillier H Guerini, A Feydy, X Poittevin, F Thevenin, R Campagna, JL Drapé, A Chevrot Hôpital COCHIN, Paris, France OBJECTIF Proposer

Plus en détail

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail : Groupe de lecture :

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail : Groupe de lecture : GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 Groupe de travail : Groupe de lecture : Docteur JeanPierre MAIRESSE Docteur J. CHAPUIS Docteur Alain LIBERT

Plus en détail

DXA ABSORPTIOMÉTRIE BIPHOTONIQUE AUX RAYONS X

DXA ABSORPTIOMÉTRIE BIPHOTONIQUE AUX RAYONS X DXA ABSORPTIOMÉTRIE BIPHOTONIQUE AUX RAYONS X La résistance osseuse aux contraintes dépend de : Un facteur quantitatif : masse osseuse disponible (trabéculaire et corticale) Des facteurs qualitatifs :

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris

OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN MECANISMES ET TRAITEMENTS Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris T! -1 : ostéopénie T! -2,5 : ostéoporose OMS, 1997 + Surpoids Tamoxifène - Cancer Ovariectomie

Plus en détail

Prise en charge de la ménopause

Prise en charge de la ménopause Prise en charge de la ménopause Z. SADI Maternité CHU Mustapha Alger 5ème FORUM Est de l Omnipraticien Oum El Bouaghi, le 4 Novembre 2010 La ménopause signifie littéralement arrêt des règles. En fait,

Plus en détail

Traitement médicamenteux de l ostéoporose. post-ménopausique est de

Traitement médicamenteux de l ostéoporose. post-ménopausique est de doi : 10.1684/met.2006.0033 Recommandations Traitement médicamenteux de l ostéoporose post-ménopausique Recommandations. Actualisation 2006 Composition du groupe de travail : C. ROUX, président (Paris),

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2011 L avis adopté par la commission le 05 octobre 2011 a fait l objet d une audition le 16 novembre 2011 l avis définitif a été adopté le 14 décembre 2011.

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 11 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation : Aclasta 5mg/100ml (DCI

Plus en détail

Pharmacothérapie de l ostéoporose

Pharmacothérapie de l ostéoporose Pharmacothérapie de l ostéoporose FARM 22 Anne Spinewine Pharmacie clinique 10.02.2005 1. Ostéoporose: rappels Définition: Maladie squelettique systémique caractérisée par une réduction de la masse osseuse

Plus en détail

Cas clinique n 1n. Une femme de 64 ans dynamique

Cas clinique n 1n. Une femme de 64 ans dynamique Cas clinique n 1n Une femme de 64 ans dynamique Situation clinique Mme A., âgée de 64 ans, lit dans «Elle» que «la densitométrie est remboursée!». Elle vous consulte pour obtenir de vous un sésame ouvrant

Plus en détail

rapport B/R LE TRAITEMENT MÉDICAMENTEUX DE L'OSTÉOPOROSE (THM INCLUS) (HORS : HOMMES ET CORTICOTHÉRAPIE) Un double enjeu

rapport B/R LE TRAITEMENT MÉDICAMENTEUX DE L'OSTÉOPOROSE (THM INCLUS) (HORS : HOMMES ET CORTICOTHÉRAPIE) Un double enjeu 1 LE TRAITEMENT MÉDICAMENTEUX DE L'OSTÉOPOROSE (THM INCLUS) (HORS : HOMMES ET CORTICOTHÉRAPIE) Un double enjeu 1.Santé publique : le difficile rapport B/R 2.Economique Qui traiter? 2 Et comment? Combien

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 ACLASTA 5 mg, solution pour perfusion 1 flacon en plastique transparent (polymère cyclooléfinique) de 100 ml Code CIP : 365 871-1 Laboratoire NOVARTIS PHARMA

Plus en détail

Fracture du sujet âgé

Fracture du sujet âgé Fracture du sujet âgé Dr Anne HORUSITZKY Rhumatologue CH René Pleven DINAN 16 Mars 2007 Différentes problématiques Age Femme ou homme Institution ou non Degré d autonomie Dépistage? Localisations Fracture

Plus en détail

Vieillissement et appareil locomoteur

Vieillissement et appareil locomoteur DÉFINITION DE L OSTÉOPOROSE Vieillissement et appareil locomoteur Ostéoporose et ses conséquences fracturaires Affection diffuse du squelette caractérisée par une masse osseuse basse et des altérations

Plus en détail

-2.5, une version dépassée du logiciel? Karine Briot Université Paris Descartes, Service de Rhumatologie, Hôpital Cochin INSERM U 1153

-2.5, une version dépassée du logiciel? Karine Briot Université Paris Descartes, Service de Rhumatologie, Hôpital Cochin INSERM U 1153 -2.5, une version dépassée du logiciel? Karine Briot Université Paris Descartes, Service de Rhumatologie, Hôpital Cochin INSERM U 1153 Liens d intérêts Intérêts financiers: 0 Interventions ponctuelles:

Plus en détail

L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE

L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE Ostéoporose : priorité de santé publique Janvier 2006 : Actualisation des recommandations de l AFSSAPS pour le traitement médicamenteux de l ostéoporose post-ménopausique

Plus en détail

De l os normal à l os ostéoporotique

De l os normal à l os ostéoporotique De l os normal à l os ostéoporotique R a z a n a p a r a n y M M O, R a k o t o n i r a i n y O H, R a k o t o h a r i v e l o H, A n d r i a n j a f i s o n F, R a k o t o m a l a l a H, R a l a n d i

Plus en détail

OSTEOPOROSE. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1

OSTEOPOROSE. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1. Cas clinique 1 OSTEOPOROSE Date: 22 Octobre 2010 Expert: Dr Isabelle Desailly Henry Formateur: Dr Patrice Demailly Madame Germaine 57 ans 1)Facteurs de risque d ostd ostéoporose oporose : -sexe fémininf -ménopause précoce

Plus en détail

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose

Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose Comment prévenir les fractures dues à l ostéoporose TOUT DÉPEND D UN ENSEMBLE DE FACTEURS DE RISQUE L'ostéoporose est une maladie diffuse du squelette caractérisée par une faible masse osseuse et une détérioration

Plus en détail

Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris

Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris PERTE OSSEUSE LIEE AUX TRAITEMENTS DES CANCERS Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin Paris DEFINITION DE L OSTEOPOROSE Maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse

Plus en détail

Ostéoporose: hiérarchie et place des thérapeutiques

Ostéoporose: hiérarchie et place des thérapeutiques Ostéoporose: hiérarchie et place des thérapeutiques Pr Roland Chapurlat INSERM UMR 1033 et Université de Lyon Service de Rhumatologie et Pathologie Osseuse Hôpital E Herriot, Lyon Lyon, 29 septembre 2012

Plus en détail

Formation à l intégration des infirmiers - ères

Formation à l intégration des infirmiers - ères Ostéoporose Formation à l intégration des infirmiers - ères Mai 2014 Dr Béatrice De Moustier, Les rencontres mensuelles de Séquence endocrinologie, 1 diabétologie, Cité générations médecine interne FMH

Plus en détail

Fractures atypiques ostéoporotiques survenant sous traitements par bisphosphonate

Fractures atypiques ostéoporotiques survenant sous traitements par bisphosphonate Fractures atypiques ostéoporotiques survenant sous traitements par bisphosphonate A Amouzougan 1, D Briançon 2, MH Lafage Proust 1, P Collet 1, B Pallot Prades 1, T Thomas 1. 1 Service de Rhumatologie,

Plus en détail

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail :

GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN Groupe de travail : GROUPES QUALITÉ PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POST MENOPAUSIQUE DOSSIER DOCUMENTAIRE JUIN 2009 Groupe de travail : Docteur JeanPierre MAIRESSE Docteur Alain LIBERT Docteur Pascale BOISENFRAY Docteur

Plus en détail

PREVENTION SECONDAIRE DE L OSTEOPOROSE FRACTURAIRE : RESULTATS A 1 AN D UNE FILIERE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS FRACTURES

PREVENTION SECONDAIRE DE L OSTEOPOROSE FRACTURAIRE : RESULTATS A 1 AN D UNE FILIERE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS FRACTURES PREVENTION SECONDAIRE DE L OSTEOPOROSE FRACTURAIRE : RESULTATS A 1 AN D UNE FILIERE DE PRISE EN CHARGE DES PATIENTS FRACTURES T. Aït Abdesselam 1, A. Lamacz 1, S. Titz², G. Micaud 3, N. Biga 4, X. Le Loët

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

Stratégie médicamenteuse de l ostéoporose post-

Stratégie médicamenteuse de l ostéoporose post- Stratégie médicamenteuse de l ostéoporose post- ménopausique Cours du mardi 24 novembre 2009 IFSI 2 ième année Module Rhumato - Orthopédie V.SERVANT Interne en pharmacie Généralités sur l ostéoporose -

Plus en détail

Pharmacothérapie de l ostéoporose

Pharmacothérapie de l ostéoporose Pharmacothérapie de l ostéoporose FARM 2129 Anne Spinewine Pharmacie clinique 30.03.2009 1. Ostéoporose: rappels Définition: Maladie squelettique systémique caractérisée par une réduction de la masse osseuse

Plus en détail

FRAX Identifier les personnes à haut risque de

FRAX Identifier les personnes à haut risque de FRAX Identifier les personnes à haut risque de fractures L Outil d Évaluation des Risques de Fractures de l OMS est un nouvel instrument clinique permettant d améliorer la décision thérapeutique Par le

Plus en détail

Source: Formation continue en Médecine interne du 6 mai 2010

Source: Formation continue en Médecine interne du 6 mai 2010 Source: Formation continue en Médecine interne du 6 mai 2010 -L ostéoporose: bilan et prise en charge (Dr PA Buchard) -Diagnostique et critères radiologiques -Os et activité physique (Dr P.-E. Fournier)

Plus en détail

1. Argumentation du choix de la population

1. Argumentation du choix de la population III. Enquête de santé publique 1. Argumentation du choix de la population Lors de nos recherches concernant les femmes ménopausées touchées par l'ostéoporose nous avons pu constater par des données chiffrées

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2012 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 13/04/2007 (JO du 10/05/2007). ADROVANCE 70 MG / 2800 UI, comprimé B/4

Plus en détail

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Raffaella Votino Service gynécologie et andrologie Plan : Définition Types de THS Débat dernières années Balance risques bénéfices THS et ostéoporose

Plus en détail

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur F. Puech

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur F. Puech COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur F. Puech EXTRAIT des Mises à jour en gynécologie médicale Volume 2010 Publié le 10 décembre 2010 TRENTE-QUATRIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

I. Polyarthrite rhumatoïde

I. Polyarthrite rhumatoïde I. Polyarthrite rhumatoïde Définition : - maladie systémique courante - maladie inflammatoire chronique - polyarthrite bilatérale Épidémiologie : - 1 % de la population - ratio femme/homme de 3 / 1 Etiologie

Plus en détail

ostéoporoseoporose Docteur J. Ribière

ostéoporoseoporose Docteur J. Ribière Actualités s sur l ostl ostéoporoseoporose Docteur J. Ribière Association des médecins Grassois pour la Formation médicale continue 12 Avril 2007 www.ag3.fr Autre bout de la lorgnette Prévalence osteoporose

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 Juillet 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 Juillet 2010 ACTONEL 5 mg, comprimé pelliculé B/14 (CIP: 354 362-3) ACTONEL 30 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 354 366-9) ACTONEL 35 mg, comprimé pelliculé B/4

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN GERIATRIE MORTALITE LIEE AUX FRACTURES SEVERES RISQUE DE DECES DANS LES 3 MOIS APRES UNE FRACTURE DE HANCHE

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE EN GERIATRIE MORTALITE LIEE AUX FRACTURES SEVERES RISQUE DE DECES DANS LES 3 MOIS APRES UNE FRACTURE DE HANCHE PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE Sous l égide de la section Os de la SFR et du GRIO EN GERIATRIE ACTUALISATION 2012 DES RECOMMANDATIONS DU TRAITEMENT DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE Karine Briot Service

Plus en détail

OST OS E T OP OROS OROS Dr C. BOLOGNA

OST OS E T OP OROS OROS Dr C. BOLOGNA OSTEOPOROSE Dr C. BOLOGNA L os est un tissu vivant qui se renouvelle lentement = REMODELAGE L os est le résultat de dépôts minéraux (Calcium principalement) sur des cristaux d hydroxyapatite qui sont eux-mêmes

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 2 août 2004 (JO du 17 août 2004) FORSTEO 20 µg / 80 µl, solution injectable

Plus en détail

FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue

FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue FRACTURE VERTEBRALE Le point de vue du rhumatologue 28 AVRIL 2016 Quand penser à une fracture vertébrale? 2/3 asymptomatiques, douleur minime ou absente u Découverte fortuite u Mesure régulière Perte de

Plus en détail

DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE D UNE OSTÉOPOROSE MASCULINE

DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE D UNE OSTÉOPOROSE MASCULINE DÉPISTAGE ET PRISE EN CHARGE D UNE OSTÉOPOROSE MASCULINE ÉVOLUTION DE LA DMO AU COURS DE LA VIE D UN HOMME 1. Après une première phase de croissance osseuse rapide de la naissance à 4 ans, survient une

Plus en détail

Prise en charge du risque. traitements

Prise en charge du risque. traitements Prise en charge du risque d ostéoporose oporose associé aux traitements Caroline Antoine, Serge Rozenberg VIème Journée de formation Cancer du sein Samedi 7 mars 2009 Qu est-ce que l ostéoporose? Etat

Plus en détail

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTÉOPOROSE CORTISONIQUE

TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTÉOPOROSE CORTISONIQUE Recommandation de Bonne Pratique TRAITEMENT MEDICAMENTEUX DE L OSTÉOPOROSE CORTISONIQUE RECOMMANDATIONS 1 GROUPE DE TRAVAIL Docteur Christian ROUX, Président, Rhumatologue, Paris Docteur Bertrand MOURA,

Plus en détail

Pharmacothérapie de l ostéoporose. FARM 2133 Anne Spinewine Année académique

Pharmacothérapie de l ostéoporose. FARM 2133 Anne Spinewine Année académique Pharmacothérapie de l ostéoporose FARM 2133 Anne Spinewine Année académique 2011-2012 1 Objectifs A la fin du cours, l étudiant sera capable de: Expliquer quels sont les différents types d ostéoporose,

Plus en détail

L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS

L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS L OSTEOPOROSE ET SES TRAITEMENTS Bernard Cortet, Département Universitaire de Rhumatologie, CHU Lille & EA 432 Définition de l ostéoporose «L ostéoporose est une maladie caractérisée par une diminution

Plus en détail

Vous êtes concernée!

Vous êtes concernée! Journée Mondiale contre l Ostéoporose 20 OCTOBRE 2013 Fracture sévère de votre mère : Vous êtes concernée! 20 13 DOSSIER DE PRESSE Journée Mondiale contre l Ostéoporose 20 OCTOBRE 2013 SOMMAIRE OSTÉOPOROSE

Plus en détail

Quand doit-on on suspecter. Une occasion manquée e? LE PRATICIEN ET L OSTEOPOROSEL L OSTEOPOROSE: QUAND TRAITER? Dr Thierry Chevalley, PD

Quand doit-on on suspecter. Une occasion manquée e? LE PRATICIEN ET L OSTEOPOROSEL L OSTEOPOROSE: QUAND TRAITER? Dr Thierry Chevalley, PD LE PRATICIE ET L OSTEOPOROSEL L OSTEOPOROSE: QUAD TRAITER? Dr Thierry Chevalley, PD Service des Maladies Osseuses et Bilan de GériatrieG Département de Réhabilitation R et GériatrieG Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Depuis la publication des lignes directrices de 2002

Depuis la publication des lignes directrices de 2002 Analyse Lignes directrices de pratique clinique 2010 pour le diagnostic et le traitement de l ostéoporose au Canada Sommaire Pour le Conseil consultatif scientifique de la Société de l ostéoporose du Canada

Plus en détail

A PROPOS DES RECOMMANDATIONS FRANÇAISES

A PROPOS DES RECOMMANDATIONS FRANÇAISES OSTEOPOROSE A PROPOS DES RECOMMANDATIONS FRANÇAISES SAERM 23-24 MAI 2004 Professeur H. DJOUDI EHS DOUERA L ostéoporose est une maladie diffuse du squelette, caractérisée par une diminution de la résistance

Plus en détail

Ostéoporose: intérêt de la prévention en gériatrie. DR Noël Natacha Service de gériatrie Hôpital A. Renard

Ostéoporose: intérêt de la prévention en gériatrie. DR Noël Natacha Service de gériatrie Hôpital A. Renard Ostéoporose: intérêt de la prévention en gériatrie DR Noël Natacha Service de gériatrie Hôpital A. Renard Plan de l exposé Définition de l ostéoporose Étiologie et épidémiologie Conséquences économiques

Plus en détail

ARTICLE IN PRESS. Revue du rhumatisme xxx (2012) xxx xxx

ARTICLE IN PRESS. Revue du rhumatisme xxx (2012) xxx xxx G Model ARTICLE IN PRESS Revue du rhumatisme xxx (2012) xxx xxx Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Recommandations Actualisation 2012 des recommandations franç aises du traitement médicamenteux

Plus en détail

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX

OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX OSTEOPOROSE ET TRAITEMENTS ANTIHORMONAUX INSERM U 1153 - Université Paris Descartes, rhumatologie, hôpital Cochin, Paris OSTEOPOROSE ET CANCER DU SEIN + (Surpoids) Tamoxifène - Cancer Ovariectomie Chimiothérapie

Plus en détail

Imagerie de l ostéoporose Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz)

Imagerie de l ostéoporose Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz) Imagerie de l ostéoporose Séminaire UNAFORMEC-AMMPPU 19 et 20 mai 2011 Dr Nicolas Roux, rhumatologue, Hôpital Belle-Isle (Metz) 1/Radiographies standard: pour diagnostiquer la fracture mais pas en dépistage++

Plus en détail

Mercredi 20 février 2008 Ostéoporose et vieillissement

Mercredi 20 février 2008 Ostéoporose et vieillissement 1 à 20 H 30 au Muséum Mercredi 20 février 2008 Ostéoporose et vieillissement Conférence/débat avec : Avec le Dr Claude-Laurent BENHAMOU, chef du Service Rhumatologie au CHRO, responsable de l'ipros (Institut

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE EN GERIATRIE. Karine Briot Service de Rhumatologie Hôpital Cochin

PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE EN GERIATRIE. Karine Briot Service de Rhumatologie Hôpital Cochin PRISE EN CHARGE DE L OSTEOPOROSE POSTMENOPAUSIQUE EN GERIATRIE Karine Briot Service de Rhumatologie Hôpital Cochin PRISE EN CHARGE 1 Le risque de chute est au premier plan. 2 Il existe une fracture prévalente.

Plus en détail

Prévention, diagnostic et traitement de l ostéoporose. Note de synthèse

Prévention, diagnostic et traitement de l ostéoporose. Note de synthèse Prévention, diagnostic et traitement de l ostéoporose Note de synthèse Juillet 2006 Cette note de synthèse est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue

Plus en détail

UNIVERSITÉ D ORLÉANS

UNIVERSITÉ D ORLÉANS UNIVERSITÉ D ORLÉANS ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES ET TECHNOLOGIES LABORATOIRE THÈSE présentée par : Karine BRIOT soutenue le 4 décembre 2009 pour obtenir le grade de : Docteur de l université d Orléans Discipline/

Plus en détail

Nouveautés dans le traitement de l ostéoporose ça passe ou ça casse!

Nouveautés dans le traitement de l ostéoporose ça passe ou ça casse! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Nouveautés dans le traitement de l ostéoporose ça passe ou ça casse! Hélène Demers et Michel Lapierre Vous voulez prescrire autre chose que des bisphosphonates?

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 FOSAVANCE, comprimé (Boîte de 4 et 12) Laboratoires MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET alendronate monosodique, cholécalciférol (vitamine D3) Liste I Date

Plus en détail

Ostéonécroses, autres ischémies osseuses et infection VIH

Ostéonécroses, autres ischémies osseuses et infection VIH SectiOn F S R Pathologies osseuses associées à l infection VIH ICÔNE 2015 COREVIH Alsace 30 mai 2015 Ostéonécroses, autres ischémies osseuses et infection VIH Ostéonécroses et infection VIH: fréquence

Plus en détail

FRACTURES DE CONTRAINTE DU PIED

FRACTURES DE CONTRAINTE DU PIED FRACTURES DE CONTRAINTE DU PIED Isabelle Tavares Médecine Physique et De Réadaptation Hôpital Lapeyronie - Montpellier Les travées osseuses sont alignées selon les principales directions de contrainte

Plus en détail

L ostéoporose vous concerne. Découvrez les conséquences de l ostéoporose et comment protéger la santé de vos os

L ostéoporose vous concerne. Découvrez les conséquences de l ostéoporose et comment protéger la santé de vos os L ostéoporose vous concerne Découvrez les conséquences de l ostéoporose et comment protéger la santé de vos os 2 Qu est-ce que l ostéoporose? L ostéoporose, mot qui signifie littéralement «os poreux»,

Plus en détail

Traitements de l ostéoporose chez l insuffisant rénal chronique. Dr. Luc Radermacher

Traitements de l ostéoporose chez l insuffisant rénal chronique. Dr. Luc Radermacher Traitements de l ostéoporose chez l insuffisant rénal chronique Dr. Luc Radermacher Plan Reins et Os. Reins et médicaments. Os et médicaments. Reins, Os et médicaments. Reins et os : L ostéodystrophie

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE SON RISQUE D OSTÉOPOROSE

MIEUX CONNAÎTRE SON RISQUE D OSTÉOPOROSE D E 20 10 DOSSIER P R E S S E 20 OCTOBRE 2010 Journée nationale d information sur le dépistage et l ostéodensitométrie Journée Mondiale contre l Ostéoporose MIEUX CONNAÎTRE SON RISQUE D OSTÉOPOROSE D E

Plus en détail

OSTÉOPOROSE UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE

OSTÉOPOROSE UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE OSTÉOPOROSE UN PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE par sa prévalence : 3 à 3,3 millions de femmes concernées en France 1,2 et par ses complications 1. Avis de la HAS, Commission de la Transparence, spécialité Protelos

Plus en détail

Traiter l ostéoporose indications et choix pour les personnes âgées

Traiter l ostéoporose indications et choix pour les personnes âgées Traiter l ostéoporose indications et choix pour les personnes âgées J. MELOUX 23 janvier 2009 «It is challenging to define the «right» level of osteoporosis evaluation and treatment in this population»

Plus en détail

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS

FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS FEMMES MENOPAUSE PERTE OSSEUSE TRAITEMENTS LA MENOPAUSE C est la disparition définitive de la fonction ovarienne cyclique En découlent : * chute des taux hormonaux * disparition des règles * disparition

Plus en détail

OSTÉOPOROSE / FRACTURES. Quels facteurs de risque? séminaire Ostéoporose 19 & 20 mai 2011 AMMPPU J.Birgé

OSTÉOPOROSE / FRACTURES. Quels facteurs de risque? séminaire Ostéoporose 19 & 20 mai 2011 AMMPPU J.Birgé 1 OSTÉOPOROSE / FRACTURES Quels facteurs de risque? Sources documentaires 2 Prescrire (synthèse 2007++) Les recos.(afssaps 06, président Roux.. Christian) Bibliomed et Médecine (déc. 06++) La recommandation

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE. Spécialité : Rhumatologie

UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE THESE. pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE. Spécialité : Rhumatologie UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2008 THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Spécialité : Rhumatologie par Marianne Pot-Vaucel née le 8 Mai 1978 à Trois Rivières (Québec, Canada)

Plus en détail

natalité et prolifération des ostéoblastes adipogenèse et myélopoièse ostéoclastogenèse apoptose des ostéocytes

natalité et prolifération des ostéoblastes adipogenèse et myélopoièse ostéoclastogenèse apoptose des ostéocytes Diminution de l épaisseur du mur ostéonique avec l âge Lips et al, Calcif Tissue Int 1978 Vieillissement : anomalies cellulaires natalité et prolifération des ostéoblastes adipogenèse et myélopoièse ostéoclastogenèse

Plus en détail

OSTEOPOROSE CORTICO-INDUITE INDUITE. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin - Paris

OSTEOPOROSE CORTICO-INDUITE INDUITE. Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin - Paris OSTEOPOROSE CORTICO-INDUITE INDUITE Karine Briot Rhumatologie, Hôpital Cochin - Paris Liens d intd intérêts Intérêts financiers : 0 Liens durables ou permanents : 0 Interventions ponctuelles :Amgen, Lilly,

Plus en détail

l ostéoporose le point sur numéro spécial La Société de l ostéoporose montre la voie

l ostéoporose le point sur numéro spécial La Société de l ostéoporose montre la voie le point sur l ostéoporose un guide pratique pour les médecins canadiens hiver 2003, vol. 7 n o 1 La Société de l ostéoporose montre la voie Les Lignes directrices de pratique clinique 2002 pour le diagnostic

Plus en détail

Supplémentation en calciumvitamine D et risque fracturaire

Supplémentation en calciumvitamine D et risque fracturaire Supplémentation en calciumvitamine D et risque fracturaire Etude WHI (Women s Health Initiative) Columbus, Ohio New England Journal of Medecine, Fev 06 Introduction L ostéoporose est responsable de 300000

Plus en détail

Item 56. Ostéoporose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques

Item 56. Ostéoporose. Insérer les T1. Objectifs pédagogiques 6 Item 56 Ostéoporose Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Diagnostiquer une ostéoporose. Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. COFER Connaître la définition de l ostéoporose.

Plus en détail

Ostéoporose : des facteurs de risque à l évaluation du risque fracturaire

Ostéoporose : des facteurs de risque à l évaluation du risque fracturaire Ostéoporose : des facteurs de risque à l évaluation du risque fracturaire IUMSP 4 mars 2014 Dr Olivier Lamy Service de Médecine Interne et Centre des Maladies Osseuses, CHUV Ostéoporose : définition Maladie

Plus en détail