TRAITEMENT DE L HÉPATITE B

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMENT DE L HÉPATITE B"

Transcription

1 TRAITEMENT DE L HÉPATITE B P Mathurin Service d Hépatogastroentérologie Pr Paris Hôpital Claude Hurriez CHRU Lille CRITERES VIROLOGIQUES ET HISTOIRE NATURELLE 1

2 OBJECTIF THERAPEUTIQUE: Séroconversion HBe % 72% Survie à 5 ans Cirrhose Hbe - Cirrhose Hbe + Pdt le suivi : Séroconversion anti-hbe 5 risque décès De Jongh FE et al, Gastroenterology SÉROCONVERSION HBe Bénéfice histologique ,1 24 % 0 Age Suivi % Cirrhose Anti-HBe+ Anti-HBe - Lin SM et al, Hepatology

3 SÉROCONVERSION HBe Histoire naturelle Facteur prédictif indépendant de maladie hépatique décompensée Variable Risque relatif P Séroconverion HBe 0.06 ( ) 0.02 Age 1.75 ( ) 0.02 ALAT 0.81 ( ) 0.06 Cirrhose 2.9 ( ) 0.06 Durée infection 0.93 ( ) 0.44 Sexe 0.59 ( ) 0.47 HBV DNA 1 ( ) 0.99 Niederau et al, N Engl J Med Perte de l Ag HBe Incidence du CHC Risque relatif CHC Ag HBe+ Ag HBe - Yang H, N Engl J Med

4 IFN DONNEES ACQUISES 4 35% 25% 15% 5% INTERFERON Méta-analyse des essais 37% 17% HBV DNA<0 33% 12% 8% 1% HBe Ag - Ag HBs - IFN Placebo Wong et al, Ann Intern Med

5 INTERFERON Critères prédictifs de bonne réponse Variables associées à la séroconversion HBe -HIV négatif -Taux sériques de transaminases élevés avant le traitement - Taux faible d ADN du virus B - Une durée brève d évolution - Origine asiatique efficacité INTERFERON Influence sur l histoire naturelle 25% 25% 15% 5% 14% IFN Placebo Cirrhose décompensée Niederau et al, N Engl J Med

6 LAMIVUDINE DONNEES ACQUISES LAMIVUDINE Analyse des essais randomisés 1 an 35% 25% 15% 5% 32% 16% 17%17% Lai Dienstag 33% 18% Shiff 5% 11% Controls Anti-HBe + Ag Hbe - 6

7 LAMIVUDINE Séroconversion anti-hbe Valeur prédictive taux d ALAT 64% 14% 34% 7% 5%2% >5 N 2N-5 N <2N Lamivudine Placebo Chien et al, Hepatology LAMIVUDINE Efficacité chez mutants pre-c 63% Fin de trait 11% 11% 1% Réponse prolongée Lamivudine Placebo Tassopoulos et al, Hepatology

8 Durée traitement Lamivudine LAMIVUDINE Durée de traitement et séroconversion HBe 4 35% 25% 15% 5% 17% 27% 22% 29% 4 Liaw 2000 Leung an 2 ans 3 ans 8

9 LAMIVUDINE Durée de traitement et mutants YMDD 6 57% % 4 17% 39% 1 an 2 ans 3 ans Liaw 2000 Leung 2001 LAMIVUDINE Séroconversion HBe et mutants YMDD 27% 26% 25% 27% 24% 23% 22% 21% 23% Liaw 2000 Leung 2001 Mutant YMDD 9

10 LAMIVUDINE Evolution virologique mutants YMDD % Anti-HBe 27% ADN wildtype - ADN muté - 59% ALAT n Liaw, Gastroenterology LAMIVUDINE Evolution histologique à 3 ans 56% % 11% Amélioration Stabilité Aggravation Dienstag, Gastroenterology

11 LAMIVUDINE Evolution histologique à 3 ans Sous-groupe avec cirrhose ou fibrose extensive 74% 72% 7 68% 66% 64% 62% 6 58% F3 63% F4 73% Diminution d'1 point de fibrose Dienstag, Gastroenterology LAMIVUDINE Evolution histologique à 3 ans 77% 44% Sauv YMDD 15% 5% Amélioration Aggravation Dienstag, Gastroenterology

12 LAMIVUDINE Bénéfice à long terme 21 % Progression de la maladie en ITT Survenue de carcinome hépatocellulaire (CHC) % % Placebo p = 0,001 p = 0, % 9 % Placebo 5 % LAM LAM 1 an 2 ans 3 ans 1 an 2 ans 3 ans Progression de la maladie en ITT % Placebo 21 % Placebo n = 215 YMDD n = 209 (49 %) Type sauvage n = 221 YMDD Sauvage 13 % 5 % 1 an 2 ans 3 ans AASLD 2003 D après YF Liaw et al. Taipei, Taiwan, abstract 220 actualisé ADEFOVIR DIPIVOXIL 12

13 Adefovir Dipivoxil Efficacité in vitro et mutants YMDD Lamivudine Adefovir ,3 2,2 1 Wild M552I M552V L528M- M552V Xiong X, Hepatology 1998 Adefovir Dipivoxil 35 patients HIV/HBV avec mutants YMDD 0-0,5-1 S4 S12 S24 S32 S40 S48-1,5-2 log-2,5-3 -3,5 HBV DNA Adefovir 10 mg -4-4,5 Benhamou Y, Lancet

14 Adefovir Dipivoxil Mutants résistants 39 patients traités pendant 60 semaines par Adefovir Dipivoxil Après 1 an la diminution moyenne d ADN = 3,4 log10 copies/ml Comparisonof baseline and posttreatment sequences identified 3 types of mutations: (1) previously observed polymorphisms conserved site changes, novel residues at polymorphic sites n=7 Pas de relation entre survenue des mutations et échappement virologique ou résistance à l adefovir in vitro Yang H, Hepatology 2002 Diminution de l ADN du VHB (log/copies/ml) HÉPATITE B Adefovir Dipivoxil et mutants résistants Lamivudine -3,6* -4,0* début ** Semaines Lamivudine Adéfovir Adéfovir + lamivudine * p < 0,001 comparé à la lamivudine ** Lamivudine (n = 19) Lamivudine + adéfovir (n = 20) Adéfovir (n = 19) 0 AASLD D après M Peters et al, San Francisco, États-Unis, abstract 845 actualisé 14

15 Adefovir dipivoxil Marcellin et al. N Engl J Med 2003;348: Hadziyannis et al. N Engl J Med 2003;348: ADV 30 mg/j (n=173) Etude 437 Patients AgHBe+ (N=515) ADV 10 mg/j Placebo (n=172) (n=170) Etude 438 Patients AgHBe (N=185) ADV 10 mg/j Placebo (n=123) (n=62) 0 48 semaines Adefovir dipivoxil Marcellin et al. N Engl J Med 2003;348: Hadziyannis et al. N Engl J Med 2003;348: AgHBs positif > 6 mois, VIH, VHC et VHD négatifs Fonction hépatique compensée et fonction rénale normale Biopsie dans les 6 mois précédents la randomisation ADN VHB ALAT x ULN AgHBe + (Etude 437) 10 6 copies/ml AgHBe (Etude 438) 10 5 copies/ml

16 Adefovir dipivoxil Marcellin et al. N Engl J Med 2003;348: Hadziyannis et al. N Engl J Med 2003;348: AgHBe+ (n=511) AgHBe (n=184) ADN VHB médian (log 10 copies/ml) ALT médiane (IU/L) x ULN Score de Knodell total médian Cirrhose 6% 11% Adefovir dipivoxil Marcellin et al. N Engl J Med 2003;348: Hadziyannis et al. N Engl J Med 2003;348: AgHBe+ (n=511 ) AgHBe (n=184) Age Médian (ans) Sexe masculin 74% 83% Asiatiques Caucasiens Noirs IFN Précédemment LAM Precedemment 59% 36% 3% 24% 2% 66% 3% 41% 8% 16

17 Adefovir dipivoxil Amélioration histologique AgHBe+ PLB n=161 25% ADV 10 mg n=168 53% p<0.001 PLB n=57 33% AgHBe ADV 10 mg n=121 64% p<0.001 Adefovir dipivoxil Amélioration de la fibrose à S48 Amélioration AgHBe+ PLB n=145 24% ADV n=150 41% PLB n=57 25% AgHBe ADV, n=121 48% Détérioration 26% 14% p< % 4% p<

18 Adefovir dipivoxil Evolution virologique à S48 AgHBe+ n=338 AgHBe- n=184 0 PLB - 0,55 log 10 0 copies/ml - 1,4 log PLB 10 copies/ml log 10 copies/ml ADV log 10 copies/ml log 10 copies/ml ADV log 10 copies/ml p<0.001 Semaines p<0.001 Semaines Adefovir dipivoxil ADN du VHB < 400 copies/ml à S48* AgHBe+ AgHBe ADV n=123 51% PLB n=167 p<0.001 ADV 10 mg n=171 21% PLB n=61 p<

19 Adefovir dipivoxil Perte de l AgHBe et séroconversion AgHBe 25% ADV 10 mg n=171 AgHBe+ 15% 5% PLB n=161 11% 24% Perte Ag HBe p=0.001 PLB n=161 ADV 10 mg n=171 6% 12% Séroconversion Ag HBe p<0.05 Adefovir dipivoxil Fonction rénale Augmentation médiane de la créatininémie (mg/dl) Diminution médiane de la phosphorémie (mg/dl) ADV 10 mg (n= 294) 0,00 0,05 Placebo (n=228) 0,00 0,10 19

20 INTERFERON PEGYLE INTERFÉRON PEGYLÉ 4 35% 25% 15% 5% 35%36% Ag Hbe - 29% 29% AC anti- HBe Viraferonpeg +Lamivudine Viraferonpeg 9% 7% DNA < 200 copies Janssen HL, Lancet

21 5 INTERFÉRON PEGYLÉ 4 35% 32% Viraferonpeg +Lamivudine Viraferonpeg 7% 7% 7% 5% Ag Hbs - AC anti- HBs ALAT normales Janssen HL, Lancet 2005 INTERFÉRON PEGYLÉ Influence génotype 5 47% 44% 4 28% 22% Séroconversion HBe A B C D Janssen HL, Lancet

22 INTERFÉRON PEGYLÉ Critères prédictifs de bonne réponse Variables associées à la séroconversion HBe -Taux sériques de transaminases élevés avant le traitement - Taux faible d ADN du virus B - Génotype - Absence de traitement antérieur par IFN HÉPATITE B Interféron pegylé Réponse (%) % n = 51 Tous patients 27 % 28 % n = 49 n = % n = 48 p = 0, % n = ,5 MUI 90 µg180 µg 270 µgtoute IFN α-2a dose PEG-IFN α-2a (40KD) Malades avec ALAT 2N et ADN-VHB 8 log Réponse (%) % n = 6 25 % n = 16 0 Diminution ADN-VHB < copies/ml 17 % n = 6 44 % n = 16 Disparition de l Ag HBe IFN a-2a 4,5 MUI x 3/sem. PEG-IFN a-2a (40 KD)/sem. Définition de la réponse : perte de l antigène HBe, ADN du VHB < copies/ml et ALAT normales. AASLD D après WGE Cooksley et al, Brisbane, Australie, abstract 846 actualisé 22

23 HÉPATITE B Interféron pegylée Étude de phase III randomisée contrôlée en partie double aveugle chez 537 malades hépatite B Ag HBe négatif : n = 177 PEG-INF a2a 180 µg /sem+ placebo n = 179 PEG-INF a2a 180 µg /sem+ LAM 100 mg/j sur 24 sem n = 181 Lamivudine : 100 mg/j % Patient transaminase normale S p = 0,004 p = 0, % 60 % PEG-INF a-2a PEG-INF a-2a LAM + placebo + LAM 44 % % Patient ADN VHB < cp/ml S72 p = 0,007 p = 0,003 45% 4 35% 25% 15% 5% 43 % 44 % 29 % PEG-INF a-2a PEG-INF a-2a LAM + placebo + LAM Telbivudine (LdT) vs lamivudine (LAM) vs LdT + LAM Ré sultats à 1 an de traitement Étude randomis ée, contrôlée, multicentrique phase II b évaluant l efficacité et la tolérance du traitement chez les patients avec une hépatite chronique B 104 malades Ag HBe positifs traités pendant 52 semaines LAM : 100 mg/j LdT : 400 mg/j LdT : 600 mg/j LdT 400 mg/j + LAM 100 mg/j LdT 600 mg/j + LAM 100 mg/j Diminution ADN- VHB ADN-VHB (PCR) LAM - 4,57 log 32 % LdT - 6, 09 log* 64 %* LdT + LAM - 5,99 log* 49 % Normalisation ALAT Ag HBe négatif 63 % 28 % 86 %* 33 % 78 % 17 % AASLD D après CL Lai et al, Hongkong, Chine, abstract 219 actualisé 23

24 Nouveaux analogues nucléosidiques Emtricitabine, Entecavir, Tenofovir disoproxil fumarate Emtricitabine: étude pilote: Gish et al., Hepatology Log d HBV DNA: doses id éales mg/j Lobucavir: arrêt du développement pour cancer vaginaux dans les modèles aniamux Entecavir: étude pilote: De Man RA et al., Hepatology - 2 Log d HBV DNA: doses idéales 0,5-1 mg/j Tenofovir: étude pilote Ristig MB et al., J Infect Dis 2002: Log à M6 étude pilote Nelson M et al., AIDS Log à M12 (efficacité similaire virus sauvage et mutants YMDD) CONCLUSION Ne pas oublier le bénéfice du malade en terme d histoire naturelle La sélection des patients doit prendre en compte les critères prédictifs de réponse Il existe un bénéfice clair des analogues nucléosidiques dans l hépatite chronique B Les données sur la Lamivudine et l émergence des mutants YMDD sont controversées. 24

25 CONCLUSION L Interféron pegylé remplace l IFN standard L adefovir est efficace sur les mutants YMDD in vitro et in vivo L Adefovir est considéré comme le traitement de première ligne de l hépatite B par de nombreux experts mais cela n est démontrée Les premiers essais sur bi-thérapie Interféron pégylé + analogues nucléosidiques sont décevants 25

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux F ZOULIM Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux - Connaître les objectifs du traitement - Connaître les résultats immédiats et à long terme des traitements - Savoir choisir une option thérapeutique

Plus en détail

Traitements de l hépatite B

Traitements de l hépatite B Traitements de l hépatite B S Matheron Service des maladies infectieuses et tropicales A Hôpital Bichat-Claude Bernard Virus de l hépatite B: histoire naturelle Contage Hépatite aigüe 70% asymptomatique

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales Philippe Sogni Hépato-gatroentérologie gatroentérologie,, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Paris 5 Sogni 1 Hépatite chronique C Sogni 2 Prévalence en France des Ac..

Plus en détail

L'adéfovir, une nouvelle arme thérapeutique dans l'hépatite chronique B

L'adéfovir, une nouvelle arme thérapeutique dans l'hépatite chronique B Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 109 - juillet-août 03 VHB - TRAITEMENT L'adéfovir, une nouvelle arme thérapeutique dans l'hépatite chronique

Plus en détail

Hegel Vol. 2 N 1 2012 7. Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B?

Hegel Vol. 2 N 1 2012 7. Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B? Hegel Vol. 2 N 1 2012 7 DOI 10.4267/2042/46985 HÉPATOLOGIE Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B? Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck ; F-06700 Saint Laurent

Plus en détail

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba

Hépatites virales. Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques. Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Hépatites virales Dépistage et suivi, à partir de cas cliniques Dr Jean-Dominique Poveda Laboratoire Cerba Journées de Biologie Clinique Necker Institut Pasteur 2010 Mercredi 20 janvier 20 Difficultés

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

Hépatite B et Grossesse

Hépatite B et Grossesse Hépatite B et Grossesse Najet Bel Hadj CHU Mongi Slim La Marsa Tunis Chez la femme enceinte, l infection virale B est dominée par le risque de transmission mère enfant qui reste une cause majeure du maintien

Plus en détail

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Dr Joanna POFELSKI Service d hépatod pato-gastroentérologierologie CH d Annecyd Particularités? Virus hépatotropes / cytopathogènes : lésions hépatiques

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Observation. Pr Badre. Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca

Observation. Pr Badre. Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca Observation Pr Badre Service d Hépato-Gastro-Entérologie CHU Ibn Rochd - Casablanca Observation Mr T.A. 64 ans (DDN : 01/01/1949) Opéré pour fistule anale en 1994 Diabète type 2 sous ADO En 2009 lors d

Plus en détail

Variabilité génétique VHB et conséquences

Variabilité génétique VHB et conséquences Variabilité génétique VHB et conséquences Généralités Le virus Famille des Hepadnaviridae Enveloppe virale (Ag HBs) Nucléocapside (Ag HBc) Génome à ADN circulaire Il s agit d un virus strictement humain

Plus en détail

Les hépatites virales chroniques B et C

Les hépatites virales chroniques B et C Les hépatites virales chroniques B et C www.aqodad.ma Service d hépato-gastroentérologie CHU HASSAN II; Fès 6èmes journées médicales d Al Hoceima; Le 28 09 2013 1 Introduction Problème majeur de santé

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

Comment Traiter une Hépatite. Chronique B en 2009

Comment Traiter une Hépatite. Chronique B en 2009 SEMINAIRE ATELIER 4 Février 2009 Comment Traiter une Hépatite Chronique B en 2009 CHABI S., BERKANE S. Hépatite Chronique Virale B 350-400 millions de personnes infectées dans le monde 1,2 Millions décès

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013

Avis 6 novembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 VIREAD 245 mg, comprimés pelliculés Boîte de 1 flacon de 30 comprimés (CIP : 34009 358 500 1 0) VIREAD 33 mg/g, granulés pour administration orale Boîte

Plus en détail

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Contexte Hépatite B = risque professionnel pour les soignants Passé futur

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

La Quantification de l Antigéne HBs Un nouvel outil pour la prise en charge de l Hépatite B

La Quantification de l Antigéne HBs Un nouvel outil pour la prise en charge de l Hépatite B La Quantification de l Antigéne HBs Un nouvel outil pour la prise en charge de l Hépatite B Philippe HALFON, MD,PharmD, PhD Infectious Diseases Department Hospital Ambroise Paré, Virology, Alphabio, Marseille

Plus en détail

Traitement de l hépatite B. Marc BOURLIERE Olivier NOUEL Mars 2009

Traitement de l hépatite B. Marc BOURLIERE Olivier NOUEL Mars 2009 Traitement de l hépatite B Marc BOURLIERE Olivier NOUEL 21-22 Mars 2009 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS Docteur Marc BOURLIERE Docteur Olivier

Plus en détail

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues?

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? EPU Paris-Diderot 7 janvier 2014 Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie INSERM U773, CRB3 Université Paris Diderot Hôpital Beaujon,

Plus en détail

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016 POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB Alger 15 Décembre 2016 Epidémiologie une prévalence mondiale élevée 10 cause de décès dans le monde Lavanchy D. J Hepatitis 2004 Epidémiologie de

Plus en détail

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach Hépatite = inflammation du foie Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach 1 Hépatites virales chroniques 2 Histoire naturelle Hépatite aiguë Guérison Hépatite chronique

Plus en détail

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C E. Estrabaud 1, I. Bièche 2, M. Lapalus 1, S. de Muynck 1, M.

Plus en détail

Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C

Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C Réunion Tunisienne de Consensus Organisée par La Société Tunisienne de Gastro-entérologie Sous l égide de La Société Tunisienne des Sciences Médicales Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C

Plus en détail

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Abdelfattah CHAKIB Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca Service des maladies infectieuses, CHU Ibn Rochd 06 61 42 91 64 afchakib@gmail.com

Plus en détail

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Actualités Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Diagnostiquer l infection VHB Evaluer l impact hépatique de l infection virale B Traiter Prévenir

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 PEGASYS 135 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP 34009 359 958 1 0) Boîte de 4 (CIP 34009 359 959 8 8) PEGASYS 135

Plus en détail

Organisation Mondiale de Gastroentérologie Recommandation pratique. Hépatite B. Septembre 2008

Organisation Mondiale de Gastroentérologie Recommandation pratique. Hépatite B. Septembre 2008 Organisation Mondiale de Gastroentérologie Recommandation pratique Hépatite B Septembre 2008 Groupe de travail J.Heathcote (Président, Canada), Z.Abbas (Pakistan), A.Alberti (Italie), Y.Benhamou (France),

Plus en détail

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C Marie-Laure Chaix Virologie Necker OUTILS DIAGNOSTIQUES VHC Transaminases Recherche des Anticorps! Tests indirects - Anticorps! ELISA! RIBA

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS Lu pour vous Reading for your PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS C. MARRAKCHI, M. BEN JEMAA.

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique B

Traitement de l hépatite chronique B Traitement de l hépatite chronique B Dominique Salmon Hôpital Cochin, Université Paris Descartes 20e Congrès de la STPI, Tunis, Avril 2010 Le VHB : une forte prévalence dans le monde 2 milliards de personnes

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 CHU BAB EL OUED DR OSMANE DR MAHIOU PR NAKMOUCHE Evolution du traitement de hépatite c Découverte du génome de l HVC 1989 1989 1989 Evolution du traitement

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Paris, 19.01.2012 Stanislas Pol, MD, PhD Université Paris Descartes ; Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp.

Paris, 19.01.2012 Stanislas Pol, MD, PhD Université Paris Descartes ; Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp. Prise en charge des patients atteints d hémopathie maligne et Hépatite virale B ou C Paris, 19.01.2012 Stanislas Pol, MD, PhD Université Paris Descartes ; Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp.fr

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Séroconversion AgHBs/AcHBs AcHBs après 15 ans de portage du virus de l hépatite B : Mythe ou réalité E. Brahim Vall 1, O.Soumaré 2,M.Kerkoub 1,M.V.Zein 1, E.Boukhary 3, I.Ahmed Salem 1 1-Laboratoire BIOMED

Plus en détail

Concepts cliniques et intervention efficaces

Concepts cliniques et intervention efficaces Concepts cliniques et intervention efficaces Traitement de l hépatite B chronique: Pourquoi, quand et comment? Pr Jean-Michel Pawlotsky Université Paris XII Créteil, France Cas clinique: Les choix en matière

Plus en détail

Traitement de l hépatite B : dernière heure

Traitement de l hépatite B : dernière heure Traitement de l hépatite B : dernière heure Patrick Marcellin, Service d'hépatologie et INSERM U481 Hôpital Beaujon, Clichy. Traitement actuel Trois médicaments sont actuellement disponibles pour le traitement

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales IFMT Séminaire hépatites mai 2006. IFMT-MS-Sémin Hépatites-2006 1 Principes de base 1. Hépatites aigues : on ne traite pas! (VHA, VHE, VHB aigue) aucun traitement n a fait

Plus en détail

Formation Continue. Professeur Stanislas POL. Hépatite B : qui ne pas traiter?

Formation Continue. Professeur Stanislas POL. Hépatite B : qui ne pas traiter? 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS Professeur Stanislas POL Hépatite B : qui ne pas traiter? Comment diagnostiquer la fibrose de l hépatite B Comment

Plus en détail

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Suivi virologique des hépatites chroniques B à la lumière des recommandations européennes EASL 2009 Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Introduction Epidémiologie Le virus Le diagnostic Les traitements

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris 6 ème journée de vaccinologie clinique JG Guillet Mardi 4 juin 2013

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

HEPATITE B DEFINITION BIOPATHOLOGIE

HEPATITE B DEFINITION BIOPATHOLOGIE HEPATITE B DEFINITION Le VHB (virus de l hépatite B), agent étiologique de l hépatite B chez l homme, est un virus à ADN appartenant à la famille des hepadnaviridae (hepatotropic DNA Viruses) à laquelle

Plus en détail

Surveillance du traitement anti-vhb par analogues. B de Singly, DES,

Surveillance du traitement anti-vhb par analogues. B de Singly, DES, Surveillance du traitement anti-vhb par analogues B de Singly, DES, 14.01.2011 Hépatite B Prévalence : 0.65 % de la population dont 55 % l ignorent Nombre de patients sous analogues en augmentation Traitement

Plus en détail

Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni

Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni 1 Traitement par analogues de 2 ème génération (Tenofovir ou Entécavir) 100% ADN-VHB < 10 15 UI/ml activité histologique fibrose Régression

Plus en détail

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA.

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA. Dr Soufiene CHOUAIB Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA hépatite aiguë plus ou moins sévère, voire fulminante hépatite chronique +/- active risque évolutif vers une cirrhose et CHC. Histoire

Plus en détail

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle GASTRO-ENTEROLOGIE Variabilité A des entrées B des sites anatomiques 2 l externe + 2 l interne 15 litres sécrétion-absorption entrée 2 l duodénum 4 l grêle 3 l côlon 0,3 l anus 0,3 l œsophage 10" estomac

Plus en détail

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Stéphane Chevaliez Centre National de Référence des Hépatites Virales B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

Surveillance du sujet Antigène HBs positif non traité

Surveillance du sujet Antigène HBs positif non traité Surveillance du sujet Antigène HBs positif non traité Introduction La prévalence de l antigène HBs a été récemment estimée en France à 0.68%[1]. Ce sont donc environ 300 000 personnes qui enfrance sont

Plus en détail

Traitement de l hépatite l cours de la co-infection VIH- VHB

Traitement de l hépatite l cours de la co-infection VIH- VHB Traitement de l hépatite l B au cours de la co-infection VIH- VHB Dominique Salmon, MD, Ph D Infectiologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes Paris, France Séminaire Tunis, 15/12/2008 Traitement

Plus en détail

Actualités sur l hépatite B Alexandra Ducancelle

Actualités sur l hépatite B Alexandra Ducancelle 40e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Actualités sur l hépatite B 27.09.2011 Alexandra Ducancelle Laboratoire de virologie CHU Angers UPRES 3859 CHU Angers INTRODUCTION Epidémiologie virale

Plus en détail

Traitement des hépatites virales chroniques Treatment of chronic viral hepatitis

Traitement des hépatites virales chroniques Treatment of chronic viral hepatitis Réanimation (2007) 16, 618 625 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ MISE AU POINT Traitement des hépatites virales chroniques Treatment

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Web Hépato Session. 45 ème congrès EASL. Post-EASL : les messages pour la pratique. Vienne du 14 au 18 avril 2010

Web Hépato Session. 45 ème congrès EASL. Post-EASL : les messages pour la pratique. Vienne du 14 au 18 avril 2010 Web Hépato Session 45 ème congrès EASL Vienne du 14 au 18 avril 21 Post-EASL : les messages pour la pratique Web Hépato Session VHC VHB et CHC Cirrhose, complications Autres hépatopathies Conclusion Denis

Plus en détail

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie Ariane MALLAT Tabac, cannabis et foie Connaître le rôle du tabac et du cannabis dans le développement de la fibrose Savoir l évaluer Connaître les conséquences pratiques chez un malade porteur d une hépatopathie

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 novembre 2006 BARACLUDE 0,5 mg comprimé pelliculé B / 30 376289-7 : 30 plaquettes thermoformées aluminium de 1 comprimé BARACLUDE 1 mg comprimé pelliculé B / 30 376291-1

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HÉPATITES B, C & E EN DIALYSE ET EN GREFFE RÉNALE

PRISE EN CHARGE DES HÉPATITES B, C & E EN DIALYSE ET EN GREFFE RÉNALE PRISE EN CHARGE DES HÉPATITES B, C & E EN DIALYSE ET EN GREFFE RÉNALE Professeur Lionel ROSTAING Service de Néphrologie, Hémodialyse et Transplantation d Organes CHU de Toulouse-Rangueil rostaing.l@chu-toulouse.fr

Plus en détail

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE D r Yannick BACQ Pas de conflit d'intérêt Influence du VHB sur la grossesse et vice versa Influence de l'infection par le VHB sur le déroulement de la grossesse Augmentation

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?.

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?. Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre 2000-20000UI/mL et ALAT normales?. Y. Chikhi 1, S. Berkane 1, N. Debzi 2, S. Cheraitia 1, N. Afredj 2, N. Guessab 2, M. Merniz

Plus en détail

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques

Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Nouveaux Outils pour le Diagnostic & le Suivi des Hépatites Virales Chroniques Stéphane Chevaliez Centre National de Référence Des Hépatites B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

o.3 Éditorial L actualité en hépatologie Septembre 2005 >SUPPLÉMENT À LA LETTRE DU CREGG

o.3 Éditorial L actualité en hépatologie Septembre 2005 >SUPPLÉMENT À LA LETTRE DU CREGG Septembre 2005 o.3 ISSN :1261-7458 L actualité en hépatologie >SUPPLÉMENT À LA LETTRE DU CREGG Éditorial Le troisième forum d hépatologie du CREGG a de nouveau réuni plus de cent cinquante hépatogastroentérologues

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 décembre 2008 VIRAFERONPEG 50 µg/ 0.5 ml, poudre et solvant pour solution injectable B/1 : code CIP 355 189.3 B/4 : code CIP 355 191.8 VIRAFERONPEG, stylo pré-rempli

Plus en détail

Hépatite B autant prevoir...

Hépatite B autant prevoir... Hépatite B Autant PREVOIR... Qu est ce que L hépatite B est une inflammation du foie. Elle est provoquée par un virus : le VHB. Elle se transmet par les relations sexuelles mais elle peut aussi se transmettre

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite B

Prise en charge de l hépatite B Plan Prise en charge de l hépatite B Maud Berney Lamielle Colloque du 23.02.2011 Présentation d un cas Epidémiologie/transmission Comment interpréter les résultats de labo? Evolution/complications Quel

Plus en détail

Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement

Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Jérôme GOURNAY Hépato-Gastro-Entérologie, Oncologie Digestive et Assistance Nutritionnelle Institut des Maladies de l Appareil Digestif

Plus en détail

Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C. Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007

Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C. Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007 Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007 Traitement des patients co-infectés VIH-VHC Probabilité cumulée d évolution vers le SIDA Pourquoi envisager

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

La vaccination contre le VHB à l heure du consensus. Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin

La vaccination contre le VHB à l heure du consensus. Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin La vaccination contre le VHB à l heure du consensus Ariane Chryssostalis Service d hépatogastroentérologie Hopital Cochin Pourquoi vacciner? Epidémiologie du VHB 370.000.000 de porteurs chroniques du VHB

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

Best Of Hépatites 2012. XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille

Best Of Hépatites 2012. XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille Best Of Hépatites 2012 XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille Hépatite virale B Contributors: George Papatheodoridis (Coordinator & EASL Governing Board),

Plus en détail

MASSON. Neurochirurgie. Hépatologie. Thérapeutique. Nouvelles perspectives de prise en charge de l hépatite B Chronique en 2008

MASSON. Neurochirurgie. Hépatologie. Thérapeutique. Nouvelles perspectives de prise en charge de l hépatite B Chronique en 2008 MASSON Hépatologie Neurochirurgie Thérapeutique Nouvelles perspectives de prise en charge de l hépatite B Chronique en 2008 Un symposium organisé par les laboratoires GILEAD Sciences a fait le point, à

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie HépatiteC n 7 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale Hépatite chronique B : quelques notions pour mieux connaître ma maladie Sommaire Après plusieurs prises de sang, mon médecin me confirme que

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

Nouveaux traitements anti-viraux de l hépatite B

Nouveaux traitements anti-viraux de l hépatite B Nouveaux traitements anti-viraux de l hépatite B En quelques années, les connaissances sur l épidémiologie de l infection virale B en France, la précision croissante des outils permettant de quantifier

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 83 page 1 Copyright CMIT ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE

Module 7 - Edition Item 83 page 1 Copyright CMIT ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE Module 7 - Edition 2008 - Item 83 page 1 ITEM N 83 : HEPATITES VIRALES ANOMALIES BIOLOGIQUES HEPATIQUES CHEZ UN SUJET ASYMPTOMATIQUE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une hépatite virale II. Argumenter

Plus en détail

COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS

COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS COMMENT PRENDRE EN CHARGE LES PATIENTS ATTEINTS D HÉPATITE DHÉPATITE C Mr Figo a 45 ans ;il est marié et a deux enfants de 18 et 14ans. Il travaille comme cadre dans une entreprise pétrolière et effectue

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hepatitis Conférence 13 01 2014 L impacte global

Plus en détail

Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C?

Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C? Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C? Evolution spontanée Résultats des traitements Recommandations Discussion HEPATITE B Transmission chez l enfant PERINATALE

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Mutations de l'antigène HBs et AES

Mutations de l'antigène HBs et AES Mutations de l'antigène HBs et AES Dr Philippe Bürgisser Médecin FAMH, Responsable analyses HIV, hépatites, cytométrie Service d'immunologie et allergie CHUV, Lausanne L Ag HBs (Small HBs) Ag HBs : région

Plus en détail