Un nouveau test sanguin performant pour le diagnostic non-invasif de steatohépatite non alcoolique chez les patients avec une NAFLD

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un nouveau test sanguin performant pour le diagnostic non-invasif de steatohépatite non alcoolique chez les patients avec une NAFLD"

Transcription

1 Un nouveau test sanguin performant pour le diagnostic non-invasif de steatohépatite non alcoolique chez les patients avec une NAFLD J Boursier, A Guillet, S Michalak, Y Gallois, F Oberti, I Fouchard-Hubert, MC Rousselet, V Moal, S Bertrais, P Cales Angers, France

2 Conflits d intérêt MSD Roche Aptalis

3 Introduction Chez les patients avec une NAFLD : La NASH est associée à une diminution de la survie globale. La NASH est associée à une augmentation de l incidence du diabète et des complication cardiovasculaires (Ekstedt, Hy 2006). L inflammation hépatique est un prédicteur indépendant de la progression vers une fibrose avancée (Argo, J Hepatol 2009). La NASH est un critère d inclusion dans les études thérapeutiques.

4 Introduction En France (OBEPI 2009) : - 31,9% surpoids - 14,5% obésité - Prévalence estimée de la NASH 5% Tests simples (transaminases) peu performants pour le diagnostic de NASH Nouveau marqueur CK18 nécessite des études de validation (guidelines AASLD 2012)

5 Objectifs de l étude 1. Evaluer la performance du CK18 pour le diagnostic non-invasif de NASH chez les patients avec une NAFLD 2. Améliorer le diagnostic non-invasif de NASH en créant un nouveau test sanguin performant

6 Patients et Méthodes (1) Critères d inclusion : NAFLD prouvée histologiquement (biopsie hépatique entre janvier 2002 et mars 2012) Critères d exclusion : - Cirrhose décompensée - Carcinome hépatocellulaire Relecture des biopsies hépatiques par un expert Selon les critères diagnostiques du NASH-CRN : - NASH : non, indéterminée, certaine (Sanyal, Hy 2011) - NAFLD Activity Score (0-8) (Kleiner 2005) - Stade de fibrose (0-4) (Kleiner 2005)

7 Patients et Méthodes (2) Bilan sanguin le jour de la biopsie hépatique CK18 (sérum -80 C) : kit ELISA M30-Apoptosense (PEVIVA, Bromma, Suède ) Tests sanguins de NASH : HAIR Palekar Gholam Hossain Hypertension, ALAT, IR Age, sexe, BMI, ASAT, ALAT, hyaluronate ASAT, diabète Caucasien, sexe, diabète, ALAT, ASAT Nice Model CK18, ALAT, syndrome métabolique

8 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,325 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,489 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 <0,001 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,354 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 <0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 <0,001 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,002 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 <0,001 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 <0,001

9 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,325 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,489 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 <0,001 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,354 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 <0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 <0,001 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,002 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 <0,001 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 <0,001

10 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,325 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,489 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 <0,001 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,354 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 <0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 <0,001 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,002 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 <0,001 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 <0,001

11 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,325 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,489 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 <0,001 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,354 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 <0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 <0,001 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,002 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 <0,001 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 <0,001

12 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,325 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,489 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 <0,001 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,354 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 <0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 <0,001 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,002 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 <0,001 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 <0,001

13 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,143 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,299 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 0,040 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,153 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 0,320 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,035 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 0,655 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 0,402

14 Résultats (1) Caractéristiques des patients Tous NASH Non Indéterm. Certaine p Patients (n) Age (années) 56,4 ± 11,6 56,4 ± 11,3 51,1 ± 16,2 57,8 ± 10,1 0,143 Sexe masculin (%) 59,7 62,5 68,4 55,3 0,299 BMI (kg/m 2 ) 30,9 ± 5,4 28,7 ± 4,7 31,0 ± 7,3 32,8 ± 4,7 0,040 Longueur de la biopsie (mm) 30,0 ± 13,7 29,3 ± 13,8 26,6 ± 13,7 31,3 ± 13,7 0,153 NAS 3,3 ± 1,5 2,0 ± 1,1 3,4 ± 0,8 4,3 ± 1,1 0,001 Kleiner F 2 (%) 64,2 37,5 73,7 84,2 0,320 ALAT (UI/L) 65 ± ± ± ± 38 0,035 ASAT (UI/L) 46 ± ± ± ± 25 0,655 CK18 (UI/L) 303 ± ± ± ± 463 0,402

15 Résultats (2) Cytokératine 18 et NASH NASH Absente vs indeterminée/certaine NASH Absente/indeterminée vs certaine AUROC = 0,743 ± 0,048 AUROC = 0,716 ± 0,048

16 Résultats (2) Cytokératine 18 et NASH Indéterminé VPP 90% 80% 19% VPN 90% 1%

17 Résultats (2) Cytokératine 18 et NAS Rs = 0,579 (p<0,001) NAS

18 Résultats (3) Prédicteurs indépendants de NASH indéterminée/certaine Pas Variable p OR (IC 95%) 1 er BMI 0,003 1,203 (1,066-1,358) 2 ème CK18 0,001 1,006 (1,002-1,010) 3 ème Hyperglycémie 0,034 3,436 (1,095-10,782) NASH-Score

19 Résultats (4) Performance diagnostique du NASH-Score NASH Absente vs indeterminée/certaine NASH Absente/indeterminée vs certaine Test AUROC Test AUROC NASH-Score 0,846 ± 0,039 CK18 0,743 ± 0,048 p<0,029 NASH-Score 0,804 ± 0,043 CK18 0,716 ± 0,048 p=0,035 BMI 0,774 ± 0,047 BMI 0,755 ± 0,048

20 Résultats (4) Performance diagnostique du NASH-Score 1,0 AUROC 0,9 0,8 0,7 0,6 HAIR Palekar Gholam Hossain Nice Model NASH Score 0,5 Indéterminée/certaine NASH Certaine

21 Résultats (4) Performance diagnostique du NASH-Score Indéterminé VPP 90% 31% 53% VPN 90% 16%

22 Résultats (4) Performance diagnostique du NASH-Score Zone Grise (% patients) NASH Score Gholam Nice Model Hossain Palekar HAIR 0

23 Résultats (5) Corrélation avec le NAS Coefficient de corrélation de Spearman NASH Score Nice Model Gholam Hossain HAIR Palekar 0,578 0,529 0,451 0,312 0,292 0,184

24 Conclusion Le taux sérique de CK18 est bien corrélé à l activité histologique de la NASH mesurée par le score NAS. Un score combinant le CK18 avec 2 variables simples (BMI, hyperglycémie) a une très bonne performance pour le diagnostic non-invasif de la NASH. Ce score doit être évalué pour le suivi non-invasif des NASH en pratique clinique et dans les essais thérapeutiques.

25 Back up slides

26 Tests sanguins de NASH Authors Variables Dixon 2001 Hypertension, ALT >40 UI/L, IR >5.0 Palekar 2006 Age 50, female, BMI 30, AST 45 UI/L, AST/ALT 0.80, hyaluronate 55 µg/l Zein AASLD 2007 Age, HOMA-2, AST/ALT, female sex, BMI Gholam 2007 AST, diabetes Shimada 2007 Adiponectin, HOMA, type IV collagen 7S Younossi 2008 Cleaved CK18, adiponectin, resistin Campos 2008 hypertension, diabete, AST, ALT, obstructive sleep apnea, ethnicity Hossain 2009 Caucasian, male sex, diabetes, ALT, AST Lemoine 2009 HOMA, ratio adiponectin/leptin Anty 2010 CK18, ALT, metabolic syndrom Ulitsky 2010 Diabetes, ALT, triglycerides, obstructive sleep apnea Sumida 2011 Ferritinemia, Insuline, type IV collagen 7S Tamimi 2011 CK18, Soluble Fas Alkouri 2012 Ratio neutrophile/lymphocyte Sheng 2012 CK18, FGF21 Francque 2012 ALT, ultrasonographic steatosis, C peptide

27 NASH et Survie globale Stéatose NASH p = NS p = NS p = 0,01 Eksted, Hepatology 2006

28 NASH et complication extra-hépatiques Stéatose NASH Taux durant le suivi (%) Diabète Cardio-Vasc. Complication hépatique Eksted, Hepatology 2006

29 NASH et progression de la fibrose Présence d un infiltrat inflammatoire = risque de progression de la fibrose x2,5 Argo, J Hepatol 2009

Acide ursodésoxycholique à forte dose chez les malades avec stéato-hépatite non alcoolique

Acide ursodésoxycholique à forte dose chez les malades avec stéato-hépatite non alcoolique Acide ursodésoxycholique à forte dose chez les malades avec stéato-hépatite non alcoolique Essai multicentrique en double aveugle randomisé et controlé V. Ratziu, V. De Ledinghen, F. Oberti, P. Mathurin,

Plus en détail

20/09/2010 STEATOSE CIRRHOSE

20/09/2010 STEATOSE CIRRHOSE La stéatose et le syndrome métabolique, alias les stéatopathies non alcooliques (ou NAFLD) Laurent Spahr Service de Gastroentérologie et d Hépatologie HUG Genève STEATOSE Généralités,histoire naturelle

Plus en détail

La NASH. Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR_S 938 Hôpital Saint-Antoine, Paris

La NASH. Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR_S 938 Hôpital Saint-Antoine, Paris La NASH Lawrence Serfaty Service d Hépatologie, UMR_S 938 Hôpital Saint-Antoine, Paris Stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD) Définition Stéatose hépatique : accumulation intrahépatocytaire de triglycérides

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association

Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Bariatric Surgery and Cardiovascular Risk Factors A Scientific Statement From the American Heart Association Complications de l obésité (1) Diminution de l espérance de vie Diminution de la qualité de

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

NAFLD : épidémiologie

NAFLD : épidémiologie Non alcoholic steatohepatitis (NASH) : Diagnostic et traitement Liens d intérêt Déplacement en congrès : Gilead, Abbvie Dr Rodolphe ANTY Hépatologie, CHU de Nice INSERM U165, Equipe 8 :«Complications hépatiques

Plus en détail

Cholangite Sclérosante Primitive

Cholangite Sclérosante Primitive Cholangite Sclérosante Primitive C. Corpechot Centre de Référence des Maladies Inflammatoires des Voies Biliaires Hôpital Saint- Antoine, APHP, Paris Evaluer la progression de l hépatopathie Dépister les

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Hépatites Auto-Immunes. Critères et Scores Diagnostiques

Hépatites Auto-Immunes. Critères et Scores Diagnostiques Hépatites Auto-Immunes Critères et Scores Diagnostiques Olivier CHAZOUILLERES Service d Hépatologie Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires Paris Saint Antoine HAI: Modes de

Plus en détail

L obésité de l adulte et ses risques

L obésité de l adulte et ses risques L obésité de l adulte et ses risques Willendorff Lespugue DR Patrick GELAS Nutrition Clinique Intensive - H.C.L. Définition Se définit comme un excès de masse grasse ayant des conséquences somatiques,

Plus en détail

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie Ariane MALLAT Tabac, cannabis et foie Connaître le rôle du tabac et du cannabis dans le développement de la fibrose Savoir l évaluer Connaître les conséquences pratiques chez un malade porteur d une hépatopathie

Plus en détail

Diagnostic des hépatites autoimmunes. Constance BERTHAULT 10/02/2012

Diagnostic des hépatites autoimmunes. Constance BERTHAULT 10/02/2012 Diagnostic des hépatites autoimmunes Constance BERTHAULT 10/02/2012 Les Hépatites auto immunes 0,1 à 0,2 pour 100 000 personnes (pays occidentaux) Cause indéterminée Manifestations complexes è Le diagnostic

Plus en détail

Michel Vaubourdolle Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris

Michel Vaubourdolle Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris Michel Vaubourdolle Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Paris Et le groupe de travail «Marqueurs biologiques de fibrose hépatique» de la Société Française de Biologie Clinique (SFBC) et de l Association Française

Plus en détail

PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE

PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE DANS LA PRISE EN CHARGE DES HEPATITES DOCTEUR LAURENT CASTERA SERVICES D HEPATO-GASTROENTEROLOGIE, C.H.U. BORDEAUX Introduction La quantification

Plus en détail

TRAITEMENT DU FOIE GRAS NON ALCOOLIQUE.

TRAITEMENT DU FOIE GRAS NON ALCOOLIQUE. TRAITEMENT DU FOIE GRAS NON ALCOOLIQUE. Alexandre PARIENTE Unité d Hépatogastroentérologie - Centre Hospitalier A la mémoire de JPB Note. Le lecteur est invité à se reporter aux références 1-3 pour retrouver

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

JOURNÉE DE FORMATION. 75èmes JOURNÉES SCIENTIFIQUES DE LʼAFEF MÉDICALE CONTINUE EN HÉPATOLOGIE. ème PARIS LA DÉFENSE - CNIT - 27 SEPTEMBRE 2014

JOURNÉE DE FORMATION. 75èmes JOURNÉES SCIENTIFIQUES DE LʼAFEF MÉDICALE CONTINUE EN HÉPATOLOGIE. ème PARIS LA DÉFENSE - CNIT - 27 SEPTEMBRE 2014 5 ème JOURNÉE DE FORMATION MÉDICALE CONTINUE EN HÉPATOLOGIE PARIS LA DÉFENSE - CNIT - 27 SEPTEMBRE 204 75èmes JOURNÉES SCIENTIFIQUES DE LʼAFEF Actualités hépato-biliaires - Cas cliniques interactifs Cas

Plus en détail

Stéatose hépatique non alcoolique et stéato-hépatite non alcoolique

Stéatose hépatique non alcoolique et stéato-hépatite non alcoolique World Gastroenterology Organisation Global Guidelines Stéatose hépatique non alcoolique et stéato-hépatite non alcoolique Juin 2012 Review Team Douglas LaBrecque (chair) Zaigham Abbas Frank Anania Peter

Plus en détail

Stéatose hépatique non alcoolique et stéatohépatite non alcoolique

Stéatose hépatique non alcoolique et stéatohépatite non alcoolique Stéatose hépatique non alcoolique et stéatohépatite non alcoolique Manifestations hépatiques du syndrome métabolique Christine Bernsmeier, Markus H. Heim Quintessence P La stéatose hépatique non alcoolique

Plus en détail

La voie de l autophagie est altérée in vivo, dans le foie de malades atteints

La voie de l autophagie est altérée in vivo, dans le foie de malades atteints La voie de l autophagie est altérée in vivo, dans le foie de malades atteints d hépatite C Pierre-Emmanuel RAUTOU, Dominique CAZALS-HATEM, Gérard FELDMANN, Tarik ASSELAH, Alain GRODET, Abdel MANSOURI,

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B TRAITEMENT DE L HÉPATITE B P Mathurin Service d Hépatogastroentérologie Pr Paris Hôpital Claude Hurriez CHRU Lille CRITERES VIROLOGIQUES ET HISTOIRE NATURELLE 1 OBJECTIF THERAPEUTIQUE: Séroconversion HBe

Plus en détail

Les statistiques pour les «Nuls» en 2008. Professeur Sylvie Naveau Hôpital Antoine Béclère Clamart

Les statistiques pour les «Nuls» en 2008. Professeur Sylvie Naveau Hôpital Antoine Béclère Clamart Les statistiques pour les «Nuls» en 2008 Professeur Sylvie Naveau Hôpital Antoine Béclère Clamart L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêt Chen MS Ann Surg 2006;243:321-328 Critéres d inclusion

Plus en détail

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Service d Hépatologie Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires Paris Saint Antoine HAI - Prise en

Plus en détail

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition

Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Obésité et psoriasis Données actuelles et questions au spécialiste en nutrition Emilie MONTASTIER, Carle PAUL Endocrinologie, Nutrition, Dermatologie Université Paul Sabatier, Hôpital Larrey UMR CNRS 5165,

Plus en détail

Diabète post-transplantation. Formation médicale continue 2012

Diabète post-transplantation. Formation médicale continue 2012 Diabète post-transplantation Formation médicale continue 2012 Evaluation pré-greffe Homme 59 ans GNC HD depuis 1 an T = 1,72m Poids = 87 Kg (IMC = 29) Pas d antécédent familiaux de diabète Pas d antécédent

Plus en détail

Stéato-hépatite non alcoolique Yves Deugnier & Fabrice Lainé Points clés

Stéato-hépatite non alcoolique Yves Deugnier & Fabrice Lainé Points clés Stéato-hépatite non alcoolique Yves Deugnier & Fabrice Lainé Service des Maladies du Foie & Centre d Investigation Clinique INSERM 0203 - CHU Pontchaillou 35033 Rennes yves.deugnier@univ-rennes1.fr - fabrice.laine@chu-rennes.fr

Plus en détail

Anticorps anti F-actine d isotype IgG dans l hépatite auto-immune type 1 : Fréquence et intérêt diagnostique

Anticorps anti F-actine d isotype IgG dans l hépatite auto-immune type 1 : Fréquence et intérêt diagnostique XXVIe journées nationales d'hépato Gastroentérologie Anticorps anti F-actine d isotype IgG dans l hépatite auto-immune type 1 : Fréquence et intérêt diagnostique Benrokia K 1, Djidjik R 1, Tahiat A 1,

Plus en détail

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME. Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble

MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME. Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble MARQUEURS BIOLOGIQUES DE L ALCOOLISME Dr J.C. Renversez Département de Biologie Intégrée CHU de Grenoble ALCOOLISME: CONCEPT MAL DEFINI OMS: 3 verres pour H 2 verres pour F - Usage éventuellement à risque

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique. A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand. SFT, 25 Octobre 2013

Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique. A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand. SFT, 25 Octobre 2013 Bénéfices du sevrage tabagique L exemple de la greffe hépatique A Abergel Médecine digestive CHU Estaing Clermont Ferrand SFT, 25 Octobre 2013 Les principales maladies hépatiques -Hépatopathies dues au

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique C Juillet 2015 ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 6 HÉPATITE CHRONIQUE C Ce document est

Plus en détail

PROGRAMME PRÉLIMINAIRE. ème 15 journée de Formation Médicale Continue en Hépatologie

PROGRAMME PRÉLIMINAIRE. ème 15 journée de Formation Médicale Continue en Hépatologie PROGRAMME PRÉLIMINAIRE ème 15 journée de Formation Médicale Continue en Hépatologie CNIT PARIS LA DÉFENSE du 24 au 27 SEPTEMBRE 2014 Photo : Agence Sofiacome Conseil d Administration O. Chazouillères (Président),

Plus en détail

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie

Compte rendu d hospitalisation hépatite C. À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie Compte rendu d hospitalisation hépatite C À partir de la IIème année MG, IIIème années MD et Pharmacie ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS HOPITAL DU BON SECOURS Service d HEPATHOLOGIE du Professeur

Plus en détail

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale

Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Recommandation en santé publique Fiche médecin traitant Dépistage et prévention des anévrismes de l aorte abdominale Novembre 2012 Préambule Objectifs de la fiche d information médecins Contexte Description

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT. Hôpital Cochin

Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT. Hôpital Cochin L hépatite alcoolique aiguë Journée SMHP 2010 Dr Jean-Baptiste TRABUT Unités d Hépatologie et d Addictologie i Hôpital Cochin Histoire naturelle Maladie symptomatique Foie normal Maladie alcoolique du

Plus en détail

DATATION de la GROSSESSE

DATATION de la GROSSESSE DATATION de la GROSSESSE Julia BEGLER-FONNIER Maternité CHU CAREMEAU Intérêts Améliorer le pronostic de la grossesse: Déterminer la date d accouchement; Évaluer la croissance fœtale Pouvoir interpréter

Plus en détail

Le lymphoedème La Petite École Vasculaire de la SSVQ 2014

Le lymphoedème La Petite École Vasculaire de la SSVQ 2014 Le lymphoedème La Petite École Vasculaire de la SSVQ 2014! Identifier les causes de lymphoedème!! Savoir investiguer un lymphoedème!! Comment traiter un lymphoedème Le lymphœdème - définition Un œdème

Plus en détail

CORRELATION RADIO-ANATOMIQUE DANS LE CARCINOME HEPATOCELLULAIRE TRAITE PAR TRANSPLANTATION HEPATIQUE : IMPACT SUR LA RECIDIVE

CORRELATION RADIO-ANATOMIQUE DANS LE CARCINOME HEPATOCELLULAIRE TRAITE PAR TRANSPLANTATION HEPATIQUE : IMPACT SUR LA RECIDIVE CORRELATION RADIO-ANATOMIQUE DANS LE CARCINOME HEPATOCELLULAIRE TRAITE PAR TRANSPLANTATION HEPATIQUE : IMPACT SUR LA RECIDIVE L. Lecoq, J. Gendre, N. Sturm, C. Letoublon, MN. Hilleret, JP. Zarski, V. Leroy

Plus en détail

La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète?

La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète? Syndrome d apnées du sommeil et risques cardiométaboliques La chirurgie bariatrique est-elle aussi efficace sur le SAOS que sur le diabète? Expert - E. FRIJA-ORVOEN (Paris) Animateur - H. PEGLIASCO (Marseille)

Plus en détail

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé

chronique La maladie rénale Un risque pour bon nombre de vos patients Document destiné aux professionnels de santé Document destiné aux professionnels de santé Agence relevant du ministère de la santé La maladie rénale chronique Un risque pour bon nombre de vos patients Clés pour la dépister et ralentir sa progression

Plus en détail

Les marqueurs de fibrose

Les marqueurs de fibrose Les marqueurs de fibrose J. P. ZARSKI, Unité INSERM U 548, C.H.U. de Grenoble Tirés à part : Jean-Pierre Zarski Département d Hépato-Gastroentérologie Unité INSERM U 548, CHU de Grenoble, BP 217, 38043

Plus en détail

Insuffisance hépatique et chaîne respiratoire

Insuffisance hépatique et chaîne respiratoire Insuffisance hépatique et chaîne respiratoire Emmanuel Gonzalès Abdel Slama Hépatologie et Transplantation Hépatique Pédiatriques Biochimie Centre de Référence associé pour les Maladies Mitochondriales

Plus en détail

LES ANTICORPS ANTI-ANTIGENES SOLUBLES DU FOIE (anti-sla)

LES ANTICORPS ANTI-ANTIGENES SOLUBLES DU FOIE (anti-sla) LES ANTICORPS ANTI-ANTIGENES SOLUBLES DU FOIE (anti-sla) 18 ième journée de biologie de Marseille, 27 ième colloque IBS-Corata Septembre 2010 Catherine JOHANET Unité d Immunologie, CHU Saint-Antoine, Paris

Plus en détail

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil.

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. S.Fendri, D.Rose,S.Myambu,S.Jeanne,JDLalau Diab Res Clin Pract, Doi :10.1016/j.diabres.2010.09.O29 Relation SAS

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE RECOMMANDATIONS Ce document est une actualisation des Recommandations de Bonne Pratique "Prise en charge des dyslipidémies" publiées par l'afssaps

Plus en détail

PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B

PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B PLACE DES DOSAGES DES APOLIPOPROTEINES A1 ET B DANS LE BILAN LIPIDIQUE TEXTE COURT SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX

Plus en détail

La stéatose hépatique le point de vue de l hépatologue. M Bourlière Marseille 11 Avril 2006

La stéatose hépatique le point de vue de l hépatologue. M Bourlière Marseille 11 Avril 2006 La stéatose hépatique le point de vue de l hépatologue M Bourlière Marseille 11 Avril 2006 Historique ( NASH ) Ludwig et coll 1980 : NASH 20 patients : 60 % femme 90% obèse 25% hyperlipoprotidémie 25%

Plus en détail

Arbres de Décision. Pr Roch Giorgi. roch.giorgi@univ-amu.fr

Arbres de Décision. Pr Roch Giorgi. roch.giorgi@univ-amu.fr Arbres de Décision Pr Roch Giorgi roch.giorgi@univ-amu.fr SESSTIM, Faculté de Médecine, Aix-Marseille Université, Marseille, France http://sesstim-orspaca.org http://optim-sesstim.univ-amu.fr Analyse de

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 PEGASYS 135 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP 34009 359 958 1 0) Boîte de 4 (CIP 34009 359 959 8 8) PEGASYS 135

Plus en détail

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A 40 ans Découverte d une cirrhose en 03/2004 devant une 1 ère DOA Clinique : CVC, ascite, ictère, angiomes stellaires, érythrose palmaire Biologie : Hb :10,2 g/dl TP

Plus en détail

SOFARTHRO.com. L obésité : un facteur déterminant pour les fonctions des cellules cartilagineuses

SOFARTHRO.com. L obésité : un facteur déterminant pour les fonctions des cellules cartilagineuses L obésité : un facteur déterminant pour les fonctions des cellules cartilagineuses MAINARD, D ; FRANCIN, PJ GUILLAUME, C ; POTTIE, P ; PRESLE, N UMR-CNRS 7561 «Physiopathologie, Pharmacologie et BioIngénierie

Plus en détail

Pathologie du Foie et des voies biliaires. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Foie et des voies biliaires. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Foie et des voies biliaires Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le foie normal Le foie normal Pathologie du métabolisme de la bilirubine Ictère

Plus en détail

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris

Le nouveau-né de la femme. Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Le nouveau-né de la femme obèse Delphine Mitanchez Service de néonatologie Hôpital Armand Trousseau Paris Épidémiologie 2000: 300 millions d obèses dans le monde NHANES 2003-2004: 32% obèses aux USA Femmes

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

FOIE ET SYNDROME METABOLIQUE

FOIE ET SYNDROME METABOLIQUE FOIE ET SYNDROME METABOLIQUE Risque de stéatopathies Influence de l obésité sur les maladies hépato-biliaires Obésité et transplantation hépatique FOIE ET SYNDROME METABOLIQUE Risque de stéatopathies OBESITE

Plus en détail

ARTICLE IN PRESS. La Revue de médecine interne (2006) Mise au point

ARTICLE IN PRESS. La Revue de médecine interne (2006) Mise au point Modele+ ARTICLE IN PRESS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 Résumé Mise au

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

CHR de Huy: Docteur A.CHACHATI : chef de service. Docteur C.RIGHES : endocrinologue. Equipe Paraffine : Docteur B.HANUS.

CHR de Huy: Docteur A.CHACHATI : chef de service. Docteur C.RIGHES : endocrinologue. Equipe Paraffine : Docteur B.HANUS. RESULTATS DEFINITIFS DU PROJET PILOTE SUR LE TRAJET CLINIQUE DE L OBESITE (CENTRE HOSPITALIER REGIONAL DE HUY-SERVICE DE NEPHROLOGIE EN COLLABORATION AVEC L EQUIPE PARAFFINE DU DOCTEUR HANUS). CHR de Huy:

Plus en détail

14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites

14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites 14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites Les co-infections VIH-VHC (virus de l hépatite C) et VIH-VHB/VHD (virus de l hépatite B ou delta) sont devenues les premiers facteurs de co-morbidité

Plus en détail

Stéatose hépatique non alcoolique : diagnostic et prise en charge

Stéatose hépatique non alcoolique : diagnostic et prise en charge Diabéto pour le praticien Maud Lemoine Lawrence Serfaty Service d hépatologie, Inserm UMRS 938, hôpital Saint-Antoine, université Pierre-et-Marie-Curie, Paris Stéatose hépatique non alcoolique : diagnostic

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris 6 ème journée de vaccinologie clinique JG Guillet Mardi 4 juin 2013

Plus en détail

Attitude pratique en cas d élévation des transaminases

Attitude pratique en cas d élévation des transaminases Attitude pratique en cas d élévation des transaminases Quelques remarques sur les transaminases Evaluation de transaminases élevées Quelques situations moins fréquentes Transaminases ASAT: aspartate aminotransférase;

Plus en détail

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies

Cholestérol. Précautions de prélèvement. Valeurs usuelles. Clinique. Cholestérol total. HDL-cholestérol. LDL-cholestérol. Hypocholestérolémies Cholestérol 89 Cholestérol L hypercholestérolémie est un facteur de risque d athérosclérose comme l ont établi de grandes enquêtes épidémiologiques. Dans le sang, le cholestérol est transporté par des

Plus en détail

Les diabètes «atypiques»

Les diabètes «atypiques» 6 ème Congrès de la SMGT 13 décembre 2014 Les diabètes «atypiques» Emna Haouat Endocrinologue-AHU Institut National de Nutrition Introduction et intérêt du sujet Diabètes = états d hyperglycémie chronique

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

HEPATOTOXICITE DES IMMUNOSUPPRESSEURS CONDUITE PRATIQUE. A Vallet-Pichard

HEPATOTOXICITE DES IMMUNOSUPPRESSEURS CONDUITE PRATIQUE. A Vallet-Pichard HEPATOTOXICITE DES IMMUNOSUPPRESSEURS CONDUITE PRATIQUE A Vallet-Pichard Azathioprine Imurel 6-MP Purinethol 6-TGN: métabolite actif 6-MMPR: métabolite inactif Dubinsky Gastroenterology 2000, Cuffari Gut

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Endocrino.net Polycopié national Page 1 sur 10 Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Les messages clés 1) Tous les patients qui ont soit une augmentation des triglycérides (>1,50

Plus en détail

Le diabète non insipide! Nice Mars 2011

Le diabète non insipide! Nice Mars 2011 Le diabète non insipide! Nice Mars 2011 Déclaration d intérêts de Mme/Mr :BRUNET Philippe.. Activités de conseil, fonctions de gouvernance, rédaction de rapports Non Société(s) : Essais cliniques, autres

Plus en détail

Dépistage, diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire

Dépistage, diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire Dépistage, diagnostic et traitement du carcinome hépatocellulaire Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastro-Entérologie Fédération Digestive Hôpital Purpan et INSERM U531 Toulouse 38 Japon 30 Incidence

Plus en détail

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux F ZOULIM Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux - Connaître les objectifs du traitement - Connaître les résultats immédiats et à long terme des traitements - Savoir choisir une option thérapeutique

Plus en détail

Actualités sur l hépatite C. 20 Janvier 2004

Actualités sur l hépatite C. 20 Janvier 2004 Actualités sur l hépatite C 20 Janvier 2004 Guérison sans séroconversion? CONTAMINATION 4 à 12 semaines HEPATITE AIGUE 15-45 % 55-85 % GUERISON ARN VHC- 25-40% INFECTION CHRONIQUE ARN VHC+ 60-75% ALAT

Plus en détail

Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale. Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011

Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale. Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011 Sémiologie du Foie hors cirrhose et hépatite virale Pr Eric NGUYEN-KHAC UFR médecine Amiens 2011 Sommaire Examen du foie Les douleurs hépatiques La biologie du foie Les examens morphologiques L histologie

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence

Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence Point d information 21 février 2013 Chirurgie de l obésité : analyse des pratiques et de leur pertinence Avec une prévalence de 15% de la population adulte, l obésité touche en France 6,9 millions de personnes

Plus en détail

TRAITEMENT DES HÉPATITES AUTO- IMMUNES

TRAITEMENT DES HÉPATITES AUTO- IMMUNES TRAITEMENT DES HÉPATITES AUTO- IMMUNES 10/02/12 Aymeric BECQ SOMMAIRE 1. Pourquoi traiter 2. Traitement inieal 3. Traitement au long cours 4. Cas de la grossesse 5. HAI et TH 6. Conclusion 1. POURQUOI

Plus en détail

Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014

Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014 Obésité et rhumatismes inflammatoires Dr Ottaviani Service de Rhumatologie Hôpital Bichat Staff du 23 Mai 2014 Obésité 1 Obesity Trends* Among U.S. Adults BRFSS, 1985 (*BMI 30, or ~ 30 lbs overweight for

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE - SUIVI INFIRMIER

AIDE-MÉMOIRE - SUIVI INFIRMIER AIDE-MÉMOIRE - SUIVI INFIRMIER Programme de TRANSformation des pratiques cliniques InTerprofessionnelles pour améliorer la qualité des soins préventifs en première ligne AIDE-MÉMOIRE POUR LE SUIVI INFIRMIER

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 décembre 2008 VIRAFERONPEG 50 µg/ 0.5 ml, poudre et solvant pour solution injectable B/1 : code CIP 355 189.3 B/4 : code CIP 355 191.8 VIRAFERONPEG, stylo pré-rempli

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT QUELS RÉSULTATS POUR LE RECEVEUR? QUELS RISQUES POUR LE DONNEUR? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

Comment évaluer la fibrose hépatique en dehors de la PBH?

Comment évaluer la fibrose hépatique en dehors de la PBH? Comment évaluer la fibrose hépatique en dehors de la PBH? Introduction La fibrose hépatique est la conséquence de toutes les maladies chroniques du foie quelle qu en soit la cause. La cirrhose représente

Plus en détail

Prise en charge multidisciplinaire de l Obésité sévère

Prise en charge multidisciplinaire de l Obésité sévère Prise en charge multidisciplinaire de l Obésité sévère Le chemin clinique pré et post-opératoire Aurélia Vignot, Infirmière - Odile Goulé, Infirmière - Laurence Pitard, Cadre de santé Service d Hépato-gastroentérologie

Plus en détail

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC?

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C - Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Dr Caroline Jézéquel CCA Service des Maladies du Foie CHU Pontchaillou - Rennes Déclarations

Plus en détail

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013

Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 SOUS EMBARGO JUSQU AU mercredi 29 mai 2013, 3 h 1, HAE Mai 2013 Fiche d information et de faits : Statistiques canadiennes sur le cancer 2013 En 2013 : On estime que 48 700 nouveaux cas de cancer seront

Plus en détail

Compte-rendu d examen anatomo-pathologique - hépatite chronique

Compte-rendu d examen anatomo-pathologique - hépatite chronique Compte-rendu d examen anatomo-pathologique - hépatite chronique À partir de la Vème année Médecine Générale et notamment pour les médecins anatomopathologues ANATOMIE PATHOLOGIQUE Hôpital du Bon Secours

Plus en détail

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie

Département de médecine Service d endocrinologie. Consultations générales - Endocrinologie Consultations générales - Endocrinologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Patrice Perron Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

3 entités pathologiques CAS CLINIQUE N 1

3 entités pathologiques CAS CLINIQUE N 1 DIAGNOSTIC d UNE ou PLUSIEURS LESION(s) CIRCONSCRITE(s) INTRA-HÉPATIQUE(s) UFR Médecine Montpellier Tumeurs Hépatiques 3 situations cliniques * Lésion hépatique de découverte fortuite * Contexte de Cirrhose

Plus en détail

La prévention du diabète chez l obèse

La prévention du diabète chez l obèse La prévention du diabète chez l obèse Pr Paul Valensi Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition Hôpital Jean Verdier, Université Paris Nord, CRNH-IdF, CINFO, Bondy Evolution de la prévalence du diabète

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Cancers digestifs et alimentation. M Beauchant Mars 2012

Cancers digestifs et alimentation. M Beauchant Mars 2012 Cancers digestifs et alimentation M Beauchant Mars 2012 Introduction n Le cancer : première cause de décès après 65 ans, avec un coût économique très élevé n De nombreux facteurs interviennent : Prédisposition

Plus en détail

Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique

Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Généralités... 1 1. 1 Diagnostic... 1 1. 2 Conduite

Plus en détail