La vie écrit les questions Nous cherchons les réponses

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vie écrit les questions Nous cherchons les réponses"

Transcription

1 La vie écrit les questions Nous cherchons les réponses

2 La vie écrit les questions. 1

3 Qu est-ce qui m aidera?

4 L espoir est-il permis?

5 Quand est-ce que les autres s en apercevront?

6 C est long six mois?

7 Faut-il envisager le pire?

8 Me laisse-t-on tomber?

9 Et ma famille?

10 Ma vie va-t-elle changer?

11 Et si je n étais pas encore prête?

12 Qu est-ce qui est juste?

13 Que puis-je faire pour nous protéger?

14 Combien d étés me reste-t-il?

15 Avais-je trop espéré?

16 Devrais-je me battre?

17 Combien de temps encore?

18 Ne suis-je pas trop jeune?

19 Qui peut me dire si je suis dans le juste?

20 A-t-on le droit de lâcher prise?

21 Y a-t-il une solution?

22 Quand il s agit de maladie, il y a autant de questions que d individus. Nous n avons pas réponse à tout, mais notre savoir peut être utile

23 Aux défis de la médecine nous répondons par l innovation. Notre travail est de sauver des vies et de soulager les souffrances de millions de patients. Roche investit constammentdansla recherche et le développement médical pour mettre à disposition des médicaments et des produits diagnostiques nouveaux contre le cancer, le sida, l hépatite, la maladie d Alzheimer, la polyarthrite rhumatoïde et le diabète

24 Roche en bref Contre la maladie, nous découvrons, développons et commercialisons des produits diagnostiques et thérapeutiques innovants ainsi que des services qui peuvent améliorer de façon déterminante la vie des patients du dépistage précoce et de la prévention au diagnostic, au traitement et au suivi du traitement. Au centre de notre activité, les problèmes médicaux non résolus Un large accès à l innovation La médecine personnalisée ou l interaction entre diagnostic et traitement Roche joue depuis plus de 110 ans un rôle pionnier dans le domaine de la santé. Aujourd hui numéro un mondial du diagnostic in vitro, nous mettons à la disposition des médecins, des laboratoires d analyse et des patients eux-mêmes une gamme très étendue d instruments et de tests diagnostiques permettant une détection rapide et sûre des maladies et un suivi efficace des traitements. Roche a mis sur le marché au cours des dernières années de nombreux médicaments hautement actifs. Le groupe concentre son activité sur des domaines dans lesquels les besoins thérapeutiques sont importants. Ce sont notamment le cancer, les infections virales, les maladies du métabolisme et du système nerveux central ainsi que les maladies inflammatoires. Roche est le leader mondial des médicaments utilisés dans le traitement du cancer. Roche consacre des sommes très importantes à la recherche et au développement de substances actives et de produits diagnostiques nouveaux et complète ses propres activités de recherche par des accords de coopération avec de nombreuses universités, institutions scientifiques et entreprises de biotechnologie. Ce réseau, de même que notre participation majoritaire à Genentech aux Etats-Unis et à Chugai au Japon, nous ouvre toutes grandes les portes de l innovation. Notre qualité de plus grande entreprise de biotechnologie du monde nous permet d utiliser pour le développement de nos produits les connaissances et les technologies les plus récentes. En collaboration avec nos partenaires, nous transformons en solutions médicales les nombreuses idées ainsi générées. Progressant à pas de géants, la recherche permet de mieux comprendre les mécanismes moléculaires responsables des maladies. On sait aussi que les individus ont parfois des réactions très dissemblables aux médicaments et que ces différences sont dues à des variations se produisant dans les gènes. La médecine personnalisée tient compte de cet état de chose lorsque sont développés des tests diagnostiques ou des médicaments. Roche, qui joue dans ce domaine un rôle pionnier, a déjà mis sur le marché les premiers produits thérapeutiques conçus en fonction des besoins de groupes bien déterminés de patients

25 Oncologie USD d investissements heures de travail expériences chercheurs médicament Le cancer n est pas une maladie unique, statique. C est une maladie complexe, dont on connaît à ce jour plus de 250 types différents. Elle entraîne en se développant des modifications multiples des cellules atteintes et c est ce qui en rend le traitement si difficile. Numéro un mondial pour les médicaments anticancéreux innovants Roche a actuellement sur le marché plusieurs médicaments anticancéreux innovants, qui donnent aux patients ce que la vie a de plus précieux à offrir: du temps à vivre. Cinq d entre eux - Herceptin, Avastin, MabThera/Rituxan, Xeloda et Tarceva procurent dans différents types de cancer un gain évident de durée de vie et chacun a pour enrayer le développement de la maladie un mécanisme d action qui lui est propre. En plus de ces produits, Roche commercialise divers traitements permettant de mieux supporter les effets secondaires pouvant être associés aux traitements anticancéreux. Un diagnostic précis la clé d un traitement efficace Un diagnostic précis est la clé d un traitement efficace. Grâce aux biomarqueurs, qui sont des substances produites par les cellules de l organisme et qui indiquent la présence de la maladie, les médecins pourront reconnaître beaucoup plus rapidement et avec plus de précision le type de cancer dont souffre une personne. Nous cherchons également des marqueurs tumoraux capables de détecter les cellules cancéreuses bien avant l apparition des premiers symptômes. Avertis par ces marqueurs, les médecins pourront mettre en œuvre sur-le-champ des traitements ciblés et efficaces, permettant d offrir aux patients une qualité de vie plus grande, tout en ménageant les budgets de santé publique. Le cancer reste la deuxième cause de mortalité du monde industrialisé et son incidence ne cesse d augmenter. Cependant, découvertes à temps, plusieurs formes de cancer peuvent être traitées avec effi cacité. Roche à la recherche de possibilités de guérison Notre connaissance des mécanismes moléculaires du développement et de la dissémination des cellules cancéreuses n a cessé de s améliorer, ce qui permet à nos chercheurs d étudier avec précision les processus conduisant au cancer. Les produits biopharmaceutiques et, surtout, les anticorps hautement spécifiques jouent dans ce domaine un rôle important. Roche entend bien, grâce aux technologies modernes, rendre ces substances biopharmaceutiques encore plus efficaces. Les chiffres sont approximatifs

26 Virologie La révolution de nos instruments diagnostiques Les maladies virales sont des maladies insidieuses et de caractère grave. Les virus sont souvent décelés alors qu il est déjà trop tard et qu ils se sont disséminés de façon incontrôlée. D une adaptabilité infinie, ils sont très difficiles à cibler et à piéger. La grippe, l hépatite et l infection à VIH/sida comptent parmi les infections virales les plus répandues. Il n y a pas si longtemps, le thermomètre était encore le seul indicateur de maladie. Aujourd hui, nous possédons, grâce à la médecine moléculaire, de nouveaux moyens diagnostiques et thérapeutiques de soulager la souffrance, de lutter contre les infections et de réduire la mortalité. La grippe, un vrai problème pour notre système immunitaire Rien qu en Europe, au Japon et aux Etats-Unis, les virus de la grippe attaquent chaque année le système immunitaire d une centaine de millions de personnes et causent décès de par le monde. Parce que leur profil change légèrement d année en année, le système immunitaire peine à les combattre. Contre la grippe, Roche et Gilead ont développé conjointement Tamiflu, médicament contre le virus de la grippe aujourd hui utilisé dans le monde entier pour la prévention et le traitement de cette maladie. Une détection précoce de l hépatite augmente les chances de guérison L hépatite est une infection virale que l on ne détecte parfois qu après plusieurs années. Si elle n est pas traitée, elle peut dégénérer en cirrhose du foie, en insuffisance hépatique et en cancer. Lorsqu elle est détectée à ses premiers stades, les chances de guérison sont relativement élevées. Les tests mettant en évidence et suivant la présence du virus dans le sang, et le traitement par Pegasys, médicament Roche issu de la biotechnologie, ont été d un grand secours pour beaucoup de patients. Malheureusement, tous ne répondent pas aussi bien à ce traitement. C est pourquoi nous travaillons sur des stratégies thérapeutiques dont pourrait profiter un nombre plus grand d entre eux. De nouveaux mécanismes d action soulagent les personnes vivant avec l infection à VIH/sida Si l on ne sait toujours pas guérir l infection à VIH/ sida, on enregistre toutefois, depuis quelques années, une baisse spectaculaire des décès dus au sida. Cela s explique en bonne partie par le fait que le diagnostic moléculaire permet une détection et un suivi rapides et fiables de l existence du virus et de sa résistance, donnant ainsi la possibilité d ajuster le traitement en conséquence. Nous sommes fi ers d avoir développé deux classes de médicaments entièrement nouvelles, constituant une avancée majeure pour les patients. Roche répond aux défi s planétaires Les pays les plus pauvres du monde ont accès à nos produits virologiques. Des prix différenciés, une politique de brevet souple et des initiatives de transfert technologique permettent à ces pays de s attaquer avec plus d efficacité à leurs problèmes de santé publique. Nous travaillons en partenariat avec l Organisation mondiale de la santé (OMS), des gouvernements, des organisations non gouvernementales ainsi que d autres parties prenantes à l élaboration de solutions dont ils puissent tirer profit

27 Métabolisme Cette goutte peut sauver des vies La régulation de la glycémie est un acte d équilibrisme très délicat, pouvant être facilement désorganisé et conduire au diabète. L OMS estime à plus de 180 millions le nombre de personnes souffrant de cette maladie. Le diabète de type 2 forme la plus fréquente est aujourd hui reconnu comme une épidémie dont l ampleur ne fait que croître. Le diabète est une maladie chronique complexe, pouvant toutefois être contrôlée par un mode de vie approprié, un soin vigilant de sa santé et de nouvelles stratégies de traitement. L élément clé de ce dispositif est un contrôle rigoureux du taux de sucre sanguin (glycémie). De l autonomie pour les personnes souffrant du diabète Le diabète n est pas une maladie que l on peut surveiller et tenir en respect en se fiant à son instinct. Rien ne remplace un contrôle régulier de la glycémie, l affaire d une goutte de sang et de quelques minutes. Aux personnes qui, jour après jour, dans leurs activités de routine, doivent surveiller leur taux de sucre sanguin, Roche propose une gamme étendue de produits qui leur facilitent cette opération. Numéro un de la gestion du diabète Les lecteurs de glycémie Accu-Chek permettent depuis plus de trente ans, que ce soit chez soi ou à l extérieur, une mesure précise et rapide du sucre sanguin. Et ils sont de plus en plus faciles à utiliser. Des systèmes de mesure, de perfusion et de traitement des données ultraperfectionnés permettent aux médecins et aux patients de mettre en œuvre un gestion du diabète complète, qui optimise le traitement. Un contrôle régulier de la glycémie donne aux personnes qui souffrent du diabète l immense avantage de pouvoir abaisser le risque de complications susceptibles de mettre leur vie en danger. Le métabolisme au cœur de la recherche La recherche de nouveaux médicaments antidiabétiques doit prendre en compte le métabolisme du patient. Partant du fait que l obésité, les troubles du métabolisme des lipides et l hypertension artérielle ont des liens étroits avec le diabète, Roche teste maintenant des substances qui agissent sur des interfaces clés du métabolisme. Pour étudier le rôle central des cellules produisant l insuline, ses chercheurs utilisent une nouvelle approche, la biologie des systèmes. La prévention du diabète en Afrique Le diabète de type 2 est une maladie dont les cas semblent augmenter de façon significative dans les régions rurales de l Afrique du Sud. Véritable dispensaire sur rails, le train Phelophepa, que Roche parraine depuis sa création, aide les populations à prévenir l apparition du diabète et à en reconnaître les symptômes. Il apporte aux campagnes des soins de première intention, des soins généraux ainsi que des programmes de sensibilisation aux questions de santé. Ce parrainage est un excellent exemple des dons collaboratifs et durables dont Roche se fait une philosophie. Une philosophie privilégiant des solutions pratiques, adaptées aux conditions et aux besoins locaux et pouvant être mises en œuvre avec des partenaires eux aussi locaux

28 Inflammations Notre contribution à une meilleure qualité de vie Affectant plus de 21 millions de personnes de par le monde, la polyarthrite rhumatoïde est une des maladies autoimmunes les plus répandues. Dans 30-40% des cas, les médicaments classiques sont inefficaces et mal tolérés. Les biopharmaceutiques ouvrent la voie à une nouvelle forme de traitement qui peut enrayer la progression de la maladie et prévenir l atteinte articulaire et la douleur. Roche attaque la maladie à la racine Nos chercheurs s efforcent d approfondir leur connaissance du système immunitaire et de mettre le doigt sur les causes et l évolution de l arthrite. Leurs découvertes ont déjà permis de commercialiser des médicaments dont les bénéfices sont réels pour le patient: des produits biopharmaceutiques comme MabThera/Rituxan interviennent de façon sélective dans l évolution moléculaire de la maladie, sans affaiblir le système immunitaire en tant que tel. Ce nouveau mécanisme d action soulage la douleur et tient la maladie en échec. Une collaboration étroite avec les associations de patients Il est important de mieux savoir ce que c est que de vivre avec une telle maladie et de connaître les difficultés auxquelles sont affrontés les patients et leurs familles. C est pourquoi nous collaborons étroitement avec diverses associations de patients pour apprendre ce qu eux seuls peuvent nous dire des problèmes liés à la maladie et de la convivialité des médicaments. Et pour apprendre aussi ce que nous pouvons faire pour épauler les médecins et le personnel soignant qui aident les patients. On parle de maladie autoimmune quand l organisme se retourne contre lui-même et que le système immunitaire confond le «soi» avec le «non-soi». Des produits biopharmaceutiques innovants permettent à l organisme de se défendre contre cette attaque autoimmune. Plus le diagnostic est précoce, mieux cela vaut Actuellement, les médecins confirment le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde en se basant sur une constellation de signes et de symptômes. Mais cela intervient souvent à un stade où les atteintes articulaires sont déjà incapacitantes. Notre but est de permettre de reconnaître la maladie plus tôt, en se fondant sur des indications fi ables, fournies par des biomarqueurs incorporés aux tests diagnostiques. Ainsi, les médecins pourront intervenir alors qu il est encore temps pour prévenir les dommages articulaires et les incapacités physiques

29 Système nerveux central A la recherche des solutions les plus efficaces pour le cerveau Les troubles du système nerveux central comptent parmi les plus grands problèmes de santé en quête de solution, et la maladie d Alzheimer est une des menaces les plus graves qui pèsent sur nos sociétés industrialisées vieillissantes. Actuellement, on ne sait pas guérir cette maladie, seulement en freiner la progression. Combattre les troubles de la mémoire à l aide d anticorps thérapeutiques Nous raisonnons en termes non conventionnels pour attaquer la maladie à sa racine. Nous étudions diverses stratégies pour dissoudre les plaques qui se forment dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer. En collaboration avec un partenaire, nous avons trouvé une approche prometteuse, basée sur un anticorps thérapeutique humain spécialement conçu dans ce but. La communauté internationale des chercheurs travaillant sur la maladie d Alzheimer voit dans la dissolution des plaques un point de départ prometteur. Avec un bénéfice pour les patients: des études ont en effet mis en évidence un lien entre la dissolution des plaques et une amélioration des fonctions cognitives. Une action responsable La recherche implique des responsabilités. C est pourquoi nous appliquons toujours dans la recherche et le développement les normes d éthique les plus strictes, dont on a un exemple avec nos directives régissant la recherche génétique et les études cliniques. Un médicament ne peut être commercialisé sans l agrément des autorités réglementaires. Sa sûreté d emploi et son efficacité doivent être démontrées par des études précliniques, en laboratoire et sur des animaux, de même que par des études cliniques. Nous pensons qu il est de notre devoir d informer le public sur les études cliniques et leur résultat, de façon à ce que cette information soit connue des patients et des médecins auxquels elle peut être utile. Trouver des médicaments efficaces contre des affections telles que la maladie d Alzheimer, la schizophrénie ou la dépression est une entreprise délicate. La recherche a néanmoins fait d énormes progrès dans ce domaine au cours des dernières décennies. De nouvelles perspectives pour les patients atteints de schizophrénie Des années de recherche sur le système nerveux central nous ont mis sur de nouvelles pistes concernant le traitement de la schizophrénie. Nous avons découvert des substances dont le mécanisme d action est différent de celui des antipsychotiques classiquement utilisés de nos jours contre cette maladie. Cela pourrait donner un nouvel espoir aux patients souffrant de troubles psychiatriques

30 Médecine personnalisée Cette molécule fait toute la différence Notre but est de continuer à développer des médicaments correspondant au plus près aux besoins des patients. Nul n est mieux équipé pour le faire que nous, qui sommes l une des toutes premières entreprises de santé du monde, spécialisée à la fois dans le pharmaceutique et le diagnostique. Les patients veulent les meilleurs médicaments qui soient. La science aide à les leur donner. Notre connaissance croissante des causes et de la progression des maladies au niveau moléculaire permet de mieux les diagnostiquer et les traiter. Les individus sont différents les uns des autres; il ne peut y avoir en la matière de taille unique. Les individus sont différents les uns des autres, les maladies aussi Les variations génétiques font que les réactions aux médicaments ne sont pas chez tout le monde les mêmes. Beaucoup de maladies se produisent en outre dans des sous-types génétiquement distincts, variables quant à leur évolution clinique et leur pronostic. Aussi deux patients souffrant apparemment de la même maladie et recevant le même médicament peuvent-ils réagir de façon radicalement différente au traitement. L un en bénéficiera, tandis que surviendront chez l autre des effets secondaires indésirables, en l absence de toute amélioration clinique. Les variations génétiques L efficacité de certains médicaments dépend bien souvent de la présence chez le patient de variations génétiques spécifiques. Une puce à ADN moderne (test AmpliChip CYP450) permet aux médecins de les identifier sur un échantillon infime d ADN et, une fois renseignés sur ce point, d ajuster le traitement en conséquence. Résultat, le patient reçoit la bonne dose du bon médicament, d où un bénéfice thérapeutique plus grand. Vers une médecine toujours plus personnalisée Roche a donné au cours des dernières années divers exemples de la façon dont la mise en relation de l expertise diagnostique et pharmaceutique peut ouvrir la voie à une médecine de plus en plus personnalisée. Notre but est de profiter de la connaissance croissante des phénomènes moléculaires dont procèdent les maladies pour mettre à la disposition des professionnels de santé des moyens diagnostiques plus puissants et des traitements mieux ciblés. Regarder en avant Nous avons la conviction que l innovation est, à long terme, le seul moyen de maintenir la qualité des soins de santé au niveau requis. L innovation est au cœur de notre stratégie; elle est la clé de voûte du développement de médicaments plus sûrs, d un meilleur rapport efficacité-coût et d une plus grande convivialité

31 Il y a autant de réponses qu il y a d individus. Nous continuons de chercher des solutions individuelles

32 Publié par: F. Hoffmann-La Roche SA Corporate Communications 4070 Bâle, Suisse 2008 Tous les noms de marque mentionnés sont des marques déposées. Cette brochure est disponible en allemand, en anglais, en espagnol et en français. Imprimé sur du papier certifié par le FSC Conception et maquette: Interbrand Zintzmeyer & Lux, Zurich, Suisse Imprimé par: Birkhäuser + GBC, Reinach BL, Suisse World Wide Web 60

33 Publié par: F. Hoffmann-La Roche SA Corporate Communications 4070 Bâle, Suisse 2008 Tous les noms de marque mentionnés sont des marques déposées

Roche Canada. Faire une différence dans la vie des Canadiens

Roche Canada. Faire une différence dans la vie des Canadiens Roche Canada Faire une différence dans la vie des Canadiens La vie se charge des questions. Nous cherchons les réponses. Bienvenue chez Roche Canada Au sein du groupe Roche (Roche), les activités sont

Plus en détail

Les biothérapies : connaissance et attentes du grand public et des médecins généralistes

Les biothérapies : connaissance et attentes du grand public et des médecins généralistes : connaissance et attentes du grand public et des médecins généralistes Rapport d'étude - Juillet 2005 - Contacts TNS Sofres France Santé 68GM75 Nadia Auzanneau 01.40.92.45.57 nadia.auzanneau@tns-sofres.com

Plus en détail

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer

Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer Information importante pour les personnes atteintes d un cancer du poumon non à petites cellules de stade avancé Les renseignements suivants sont destinés uniquement aux personnes qui ont reçu un diagnostic

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Roche dans le monde Roche en France Nos Métiers 2 Roche, d un coup d œil Fondée à Bâle en

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic

D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic D après le rapport sur la douleur, 21 % des personnes souffrant de douleur chronique doivent attendre deux ans ou plus avant de recevoir un diagnostic La réussite thérapeutique repose sur la sensibilisation

Plus en détail

La Société Huntington du Québec

La Société Huntington du Québec La Société Huntington du Québec Nous sommes à votre service Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington est une affection héréditaire et dégénérative du système nerveux dont les effets

Plus en détail

Roche annonce ses plans pour la mise en œuvre de l initiative «Operational Excellence»

Roche annonce ses plans pour la mise en œuvre de l initiative «Operational Excellence» Communiqué de presse Bâle, le 17 novembre 2010 Roche annonce ses plans pour la mise en œuvre de l initiative «Operational Excellence» Renforcement de la capacité d innovation et du succès durable de l

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse r Orlando, le 2 juin 2009 Roche-EDIFICE : de nouvelles données publiées dans le cadre du congrès de l ASCO confirment l intérêt d un programme structuré de dépistage systématique dans

Plus en détail

28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL

28.6 À PROPOS DU MEDICINES PATENT POOL MPP 2015 35 millions de personnes dans le monde sont touchées par le VIH 28.6 millions devraient bénéficier d un traitement* Pourtant seuls 12.9 millions y ont aujourd hui accès * conformément aux directives

Plus en détail

Communiqué de presse. La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Communiqué de presse. La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique Communiqué de presse Bâle, le 24 janvier 2013 La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY)

Plus en détail

La santé de votre entreprise

La santé de votre entreprise Care Management La santé de votre entreprise Simplement Einfach Notre philosophie du Care Management Chez GENERALI, nous apportons un soin tout particulier aux assurances de personnes. Parce que les collaborateurs

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Y a-t-il une limite d âge pour être donneur?

Y a-t-il une limite d âge pour être donneur? Bon nombre de personnes au Nouveau-Brunswick attendent le moment où on leur apprendra qu on a enfin trouvé les organes qui leur permettront de reprendre une vie normale et active. Bien d autres attendent

Plus en détail

Helsana Case Management

Helsana Case Management «Après mon accident de voiture, j ai tout de suite su que mon avenir professionnel serait remis en question. Cela m a encore plus affecté que l accident lui-même. Helsana Case Management Grâce au case

Plus en détail

Implants dentaires Straumann Des sourires pleins de confiance

Implants dentaires Straumann Des sourires pleins de confiance Implants dentaires Straumann Des sourires pleins de confiance IMPLANTS DENTAIRES STRAUMANN - CONÇUS POUR DURER TOUTE LA VIE IMPLANTS DENTAIRES La décision de remplacer des dents manquantes par des implants

Plus en détail

La grippe, l asthme et la vaccination

La grippe, l asthme et la vaccination La grippe, l asthme et la vaccination vaccin anti-grippe pris en charge à 100 % pour tous les asthmatiques Qu est-ce que la grippe? La grippe est une maladie infectieuse très contagieuse, d apparition

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

Confiance et sécurité avec nos nouvelles assurances-vie. Nos plans de placement à la loupe

Confiance et sécurité avec nos nouvelles assurances-vie. Nos plans de placement à la loupe Confiance et sécurité avec nos nouvelles assurances-vie Nos plans de placement à la loupe Ces dernières années, le marché et ses mécanismes ont connu de profonds changements. Il est de plus en plus difficile

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

traitement de la SEP *

traitement de la SEP * 4 Le traitement de la SEP * * Sclérose en plaques Cette brochure fait partie d'une série de brochures sur la Sclérose En Plaques (SEP). Bien qu'il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement capable

Plus en détail

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail :

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : Christiane BASSET François BEAUFILS Frédérique DREIFUSS-NETTER

Plus en détail

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles

Présentation de l outil. En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Présentation de l outil En collaboration avec : Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles Constats La dépression est très fréquente chez la personne âgée, mais négligée, méconnue

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 12 décembre 2009

Communiqué de presse. Bâle, le 12 décembre 2009 Communiqué de presse Bâle, le 12 décembre 2009 Meilleures chances de guérison pour les patientes souffrant de cancer du sein HER2- positif de stade précoce lorsqu elles reçoivent Herceptin pendant un an

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr

La participation de votre enfant à l étude Esteban. www.esteban.invs.sante.fr La participation de votre enfant à l étude Esteban www.esteban.invs.sante.fr Esteban est une nouvelle étude nationale qui porte sur plusieurs aspects de la santé : l exposition à certaines substances de

Plus en détail

Les travaux parlementaires

Les travaux parlementaires Les travaux parlementaires Journal des débats Assemblée nationale Le mardi 7 novembre 2006, 15 h 00 (révisé) Le Vice-Président (M. Cusano): Adopté. Je reconnais maintenant Mme la députée d'hochelaga-maisonneuve.

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse:

Comment se déroule le prélèvement? Il existe 2 modes de prélèvements des cellules souches de la moelle osseuse: La greffe de moelle osseuse représente une chance importante de guérison pour de nombreuses personnes atteintes de maladies graves du sang. Le don de moelle osseuse est un acte volontaire, anonyme et gratuit

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques!

Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! Brochure d information En utilisant mal une ressource, elle devient inefficace! Rhume ou grippe? Pas d antibiotiques! z6creation.net Une initiative européenne en matière de santé. Rhume ou grippe? Pas

Plus en détail

Vaincre Alzheimer DOSSIER DE PRESSE

Vaincre Alzheimer DOSSIER DE PRESSE Vaincre Alzheimer DOSSIER DE PRESSE Février 20 CONFÉRENCE DE PRESSE LECMA / Vaincre Alzheimer ALZHEIMER : QUE CONNAÎT-ON DES MÉCANISMES DE LA MALADIE? OÙ EN EST LA RECHERCHE? QUELS SONT LES NOUVEAUX AXES

Plus en détail

Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies.

Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies. Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies. Vous êtes entre de bonnes mains avec BSI. Notre gamme de solutions efficaces de gestion des risques permettra à votre organisation

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON?

«PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? «PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DE NOUVEAUX SERVICES ASSOCIÉS AUX OBJETS CONNECTÉS» TÉLÉMÉDECINE : DE QUOI PARLE-T ON? Le décret télémédecine du 19 octobre 2010 fixe déjà certaines modalités de mise en

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission traitements médicamenteux Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des

Plus en détail

Corporate Health Management Prévenir, gérer, accompagner. Professionnaliser la gestion de la santé dans votre entreprise

Corporate Health Management Prévenir, gérer, accompagner. Professionnaliser la gestion de la santé dans votre entreprise Corporate Health Management Prévenir, gérer, accompagner Professionnaliser la gestion de la santé dans votre entreprise Corporate Health Management Vaudoise Une gestion professionnelle de la santé Une

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au

PROJET DE LOI 52. Mémoire de. l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au PROJET DE LOI 52 Mémoire de l Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) présenté au Comité permanent de l Assemblée législative Août 2006 L Association des enseignantes et

Plus en détail

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS

NORME 12 TABLEAU DE NOTATION DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 TABLEAU DE DES ÉLÉMENTS et FORMULAIRES D ÉVALUATION DES ÉLÉMENTS NORME 12 : SERVICES DE SANTÉ, DE CONSEILS PERSONNALISÉS ET D AIDE FINANCIÈRE À L INTENTION DES ÉTUDIANTS EN MÉDECINE Une faculté

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ

Pourquoi moi? Pleins feux sur les croyances entourant le cancer. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pourquoi moi? Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ Pleins feux sur les croyances entourant le cancer Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle du CHUQ 2 1 Vous venez d apprendre

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Le dépistage du diabète : de détection de la maladie NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI

Le dépistage du diabète : de détection de la maladie NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI Le dépistage du diabète : premier geste de détection de la maladie PROGRAMME D INTERVENTION EN ENTREPRISE NOM DE L ENTREPRISE DATE DE VISITE OU D ENVOI Sommaire Le diabète en entreprise Le Programme d

Plus en détail

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet

PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS. Catherine Hoenger, Cheffe de projet PROGRAMME CANTONAL VAUDOIS DE DEVELOPPEMENT DES SOINS PALLIATIFS Catherine Hoenger, Cheffe de projet COLLABORATION SOINS A DOMICILE ET EQUIPE MOBILE DE SOINS PALLIATIFS CONGRÈS SPITEX BIENNE 9 SEPTEMBRE

Plus en détail

Consortium mondial des femmes contre le cancer du col de l utérus

Consortium mondial des femmes contre le cancer du col de l utérus Consortium mondial des femmes contre le cancer du col de l utérus Un monde sans cancer du col de l utérus pour les générations futures Il est possible de vaincre le cancer du col de l utérus, l une des

Plus en détail

Optimise. Partie intégrante des services Lumesse en 3 étapes

Optimise. Partie intégrante des services Lumesse en 3 étapes Optimise Partie intégrante des services Lumesse en 3 étapes Que ce soit pour lancer votre solution de gestion des talents ou pour faire de vous un expert, nos consultants chevronnés proposent un éventail

Plus en détail

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Missions Généthon a pour mission la conception, le développement préclinique et clinique ainsi que la production de médicaments de thérapie génique pour les maladies

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA SAUVEGARDES ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DEDIEES A LA BANQUE MONDIALE

RECOMMANDATIONS POUR LA SAUVEGARDES ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DEDIEES A LA BANQUE MONDIALE RECOMMANDATIONS POUR LA SAUVEGARDES ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DEDIEES A LA BANQUE MONDIALE Par Jocelyn Rakotoarisoa Etudiant en Economie, Université d Antananarivo, Madagascar Membre du Conseil Régional

Plus en détail

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers

Mars bleu. Dossier de presse. contre le Cancer colorectal! Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Mars bleu Dossier de presse Ensemble mobilisons nous contre le Cancer colorectal! ADOC 11 Association pour le Dépistage Organisé des Cancers Un dépistage organisé Le principe du dépistage est de détecter

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD

Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Programme de gestion de l invalidité et des absences ProAvantages MD Assurance collective ProAvantages MD Offert par l Assurance collective Manuvie, le programme ProAvantages MD est constitué d un ensemble

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

Sondage 2011 des Garanties collectives sur la satisfaction des consultants des Groupes nationaux

Sondage 2011 des Garanties collectives sur la satisfaction des consultants des Groupes nationaux Sondage 2011 des Garanties collectives sur la satisfaction des consultants des Groupes nationaux Le sondage Merci pour votre opinion C est notre deuxième sondage à l intention des consultants (le premier

Plus en détail

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN

Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Registre de donneurs vivants jumelés par échange de bénéficiaires RÉPONSES AUX QUESTIONS QUE SE POSENT LES PERSONNES EN ATTENTE D UNE GREFFE DE REIN Vous vous posez beaucoup de questions. Le Registre

Plus en détail

Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe. Note de synthèse

Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe. Note de synthèse Déclaration de Paris : priorités politiques du mouvement Alzheimer en Europe Note de synthèse Alzheimer Europe et ses organisations membres en appellent à l Union Européenne, à l Organisation Mondiale

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl)

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Introduction Plan Introduction Définition de la PNL Que veut dire la programmation neuro

Plus en détail

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Hypophosphatasie Europe, partenaire associé du projet Offensive Science, est une association

Plus en détail

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire

Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Cité générations Groupe médical d Onex Un nouveau modèle de soin pour la médecine ambulatoire Né du souhait de mieux répondre aux grands défis de notre système de santé, Cité générations est un nouveau

Plus en détail

Roche en Suisse Berceau de l innovation

Roche en Suisse Berceau de l innovation Roche en Suisse Berceau de l innovation Les sites de Roche en Suisse Contexte Le 1 er octobre 1896, Fritz Hoffmann-La Roche fonde Roche. Il est l un des premiers à reconnaître que la production industrielle

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Expériences du Service de gestion de dettes et désendettement de Caritas Fribourg

Expériences du Service de gestion de dettes et désendettement de Caritas Fribourg Table ronde L endettement des jeunes en pratiques : sensibilisation et intervention Expériences du Service de gestion de dettes et désendettement de Caritas Fribourg Nicolas von Muhlenen Carrel Assistant

Plus en détail

Recherche sur les antiviraux : des découvertes qui font la différence

Recherche sur les antiviraux : des découvertes qui font la différence Recherche sur les antiviraux : des découvertes qui font la différence C est la guerre. L enjeu : la vie humaine. Centre d excellence de Boehringer Ingelheim : Découverte de médicaments antiviraux Notre

Plus en détail

COMPRENDRE LA MALADIE D ALZHEIMER. Ce n est pas seulement une question d oubli! Vaincre Alzheimer

COMPRENDRE LA MALADIE D ALZHEIMER. Ce n est pas seulement une question d oubli! Vaincre Alzheimer COMPRENDRE LA MALADIE D ALZHEIMER Ce n est pas seulement une question d oubli! Vaincre Alzheimer Comprendre la maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer est connue pour l un des

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES INTRODUCTION: UN DÉFI MONDIAL L éventualité d attaques NRBC ou de déversements délibérés ou involontaires de substances

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

La génomique marque-t-elle l avènement de la médecine personnalisée?

La génomique marque-t-elle l avènement de la médecine personnalisée? Décembre 2010. Volume 3, numéro 2 La génomique marque-t-elle l avènement de la médecine personnalisée? L annonce de la fin du Projet du génome humain, complété et publié il y a 10 ans, avait soulevé à

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire

Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Données épidémiologiques sur l infection à VIH/sida 1 er décembre 2009 Institut de Veille Sanitaire Dossier de presse du 27 novembre 2009 En plus des données concernant les découvertes de séropositivité

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière

Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Les vaccins contre le H1N1 et la grippe saisonnière Ce que vous devez savoir sur les vaccins antigrippaux offerts cette année L influenza, qu on appelle communément la grippe, est une infection respiratoire

Plus en détail

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche?

La recherche et vous. Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Pourquoi accepter ou refuser de participer à un projet de recherche? La recherche et vous Dépôt légal - octobre 2012 Bibliothèque et archives nationales du Québec Bibliothèque et archives

Plus en détail

Swiss Clinical Quality Management in Rheumatic Diseases

Swiss Clinical Quality Management in Rheumatic Diseases Swiss Clinical Quality Management in Rheumatic Diseases 13 e séance de travail sur la politique de santé nationale 17 novembre 2011 Atelier 3 Dr méd. H.A. Schwarz Président de la SCQM SCQM? La SCQM est

Plus en détail

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent

La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge du diabète de type 1 chez l enfant et l adolescent Vivre avec un diabète de type 1 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I

PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I PROMOTION DE L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET ADOLESCENTS DIABÉTIQUES DE TYPE I UN PROJET DU PROGRAMME CANTONAL DIABÈTE Jérôme Spring Maître de sport APA Diabétologie pédiatrique Riviera-Chablais

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1

VIH et sida. Mots clés. Quel est le problème? Données statistiques 1 VIH et sida Mots clés VIH : virus de l immunodéficience humaine. Virus qui provoque une infection incurable transmis par les relations sexuelles, les seringues, le sang contaminé ou de la mère à l enfant,

Plus en détail

La goutte la maladie des rois

La goutte la maladie des rois La goutte la maladie des rois Tous droits protégés Pharmanetis Sàrl Tout savoir sur la goutte Comment bien gérer sa maladie? Par Van Nguyen et Xavier Gruffat (pharmaciens) Photo: Matthew Cole - Fotolia.com

Plus en détail

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic

Vos défis sont aussi les nôtres. à la source de la santé, la pertinence du diagnostic à la source de la santé, la pertinence du diagnostic Vos défis sont aussi les nôtres Les enjeux de la microbiologie Les dépenses liées aux traitements anti-infectieux représentent très souvent le plus

Plus en détail

Solutions à l exportation

Solutions à l exportation Solutions à l exportation Le rôle d Exportation et développement Canada (EDC) est d appuyer et de développer les activités internationales des exportateurs et des investisseurs canadiens. La tolérance

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail