Les nouvelles modalités de prise en charge des hépatopathies virales chez le transplanté rénal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles modalités de prise en charge des hépatopathies virales chez le transplanté rénal"

Transcription

1 Les nouvelles modalités de prise en charge des hépatopathies virales chez le transplanté rénal A. Vallet-Pichard Hépatologie, Hôpital Cochin Inserm U 567 Cas clinique: VHB / TR Femme, 03/05/1952, 55 kg, 1, 60 m Histoire rénale Hémodialyse de 1985 à 1990 pour NIC TR en Traitement IS actuel: solupred et prograf Traitement HTA: amlor Histoire hépatique Ag HBs + connu depuis : ALAT N, ADN indétectable (< copies/ml), Ag HBe - Ac anti-hbe + sérologie VHD - PBH : foie normal Pas de traitement 1

2 Histoire hépatique suite : ALAT fluctuantes N à 2-3N ADN entre 6 et 7 log ( à copies/ml) Ag HBe +, Ac anti HBe -, sérologie VHD PBH 1992: A1 F1 Pas de traitement PBH 1995: A2 F2 Vaccinothérapie: échec PBH 1998: A2F3 Lamivudine 100 mg/j (créatinine 86 μmol/l, 60ml/mn) Histoire hépatique suite : efficacité de la lamivudine biochimique et virologique sans séroconversion e Transaminases normales ADN < copies/ml Ag HBe + Ac anti HBe- 2001: Transaminases 2N ADN 8 log, e+ / ae- Plaquettes /mm3 Echographie: foie stéatosique PBH: A2 F3 Créatinine: 100 μmol/l cl 52 ml/mn 2

3 Questions A quoi correspond la remontée de la charge virale du VHB en 2001? Réponses Echappement: réascension d au moins 1 log de l ADN du VHB sous traitement antiviral (Rechute: réascension d au moins 1 log de l ADN du VHB après arrêt du traitement antiviral) Résistance à la lamivudine: mutant YMDD 3

4 Questions Quel traitement proposez-vous à ce stade? Réponses Adefovir (Hepsera 10 mg/j) avec surveillance de la créatinine en association avec la lamivudine Adaptation posologique en fonction de la clairance Toxicité rénale pour des doses de 60 à 120 mg/j Adaptation en fonction de la clairance de la créatinine Cl > 80 ml/mn 10 mg/j 50 < Cl < 80 ml/mn 10 mg/2 j 20 < Cl < 49 ml/mn 10 mg/3 j 10 < Cl < 20 ml/mn 10 mg/4 j dialysis 10 mg/7 j 4

5 Histoire hépatique suite Entre 2002 et 2005: Normalisation des transaminases e+ / e- ADN < 3 log Echographie: stéatose En 2006 ALAT 2N, ADN 5 log, e+ / ae Echographie: stéatose Plaquettes: PBH: A3 F4, stéatose 35% Créatinine 100 μmol/l (48 ml/mn) Questions A quoi correspond la remontée de la CV du VHB? Quel traitement doit-on proposer? Pourquoi refaire une PBH? Les tests non invasifs sont-ils validés? 5

6 Réponses Echappement à l adéfovir: recherche des mutations de résistance à l adéfovir Disponibilité du Baraclude (entecavir) 1mg/j en cas de résistance à la lamivudine 0,5 mg/j chez les non résistants à adapter à la fonction rénale selon recommandation du laboratoire Pas de validation des test FibroTest / FibroScan dans la population rénale infectée par le VHB Questions Comment doit-on surveiller cette patiente? S il y avait une indication à une 2ème TR (dégradation de la fonction rénale), que ferait-on du foie? 6

7 Réponses Surveillance d une cirrhose Echographie tous les 4 à 6 mois avec dosage de l AFP dépistage CHC FOGD: dépistage HTP Si VO g 2 et 3: béta-bloquant / ligature de VO prophylactique Si VO g 1: FOGD tous les 2 ans Si pas de VO: FOGD tous les 3 ans Il n y a plus d indication à une greffe hépatique associée en cas de cirrhose compensée Cas cliniques: VHC/TR Homme 12/03/1960 Originaire du Maghreb Hémodialyse de 1995 à 2005 En France depuis 2004 TR depuis 06/2006: cellcept, neoral, cortancyl VHC G1 (CV: 6 log) post TS 1988 PBH 01/2004 A0F0 7

8 Question Y a-t-il une indication thérapeutique à ce stade? Si oui, quel traitement doit-on proposer? Réponses En théorie: non car A0F0, G1, forte CV En pratique: oui chez le patient hémodialysé à visée d éradication virale avant la TR Traitement par interferon standard 3MU X 3 /sem après la dialyse 8

9 Histoire hépatique suite Le patient négative sa PCR à M3, elle reste négative à M6 et à M12 Le patient garde une PCR négative 6 mois après l arrêt du traitement. Il est transplanté en juin Questions Si le patient avait été non répondeur ou rechuteur, pouvait-il être transplanté? Si le patient avait été cirrhotique initialement, pouvait-il être transplanté? 9

10 Réponses TR possible chez les non répondeurs: (PCR constamment positive pendant le ttt) et les rechuteurs (repositivation de la PCR dans les 6 mois suivant l arrêt du traitement antiviral) En cas de cirrhose: double greffe Questions Si le patient est transplanté alors que la PCR virale C est positive, quelles sont les options thérapeutiques? Comment doit-on le surveiller? 10

11 Réponses Interféron pégylé contre-indiqué Ribavirine en monothérapie si F3F4 Privilégier le foie au risque d un retour en dialyse lorsque la maladie hépatique est grave (FHC, cirrhose très active) Surveillance: biologie standard, (FT?, FS?), échographie par an en l absence de cirrhose (par 4 à 6 mois en cas de F4) HBV and HCV infection in renal failure Frequent: - HBV < 5% (45% before 1985) - HCV: 10 to 65% Prevalence is decreasing with antihbv vaccination, blood screening and universal precautions Infections: transfusion-acquired before 1989 nosocomial (allograft) and community-acquired Replication: long lasting 75% HBV & 90 to 100% HCV High viremia in kidney recipients (cholestatic hepatic fibrosis) Zylberberg et al. Transplantation

12 HBV and HCV infection in renal failure Histopathological deterioration in kidney recipients Fornairon et al. Transplantation 1996; Zylberberg et al. NDT 2002 HBV and HCV in renal transplantation Frequent pathological deterioration: increased prevalence of cirrhosis and hepatocellular carcinomas mean interval: 66 months (n = 131) 25% 12% 18% 50% 28% 25% 42% CPH CAH Cirrhosis Normal Fornairon et al. Transplantation

13 HCV and Pathological liver evolution Kidney recipients control group Initial biopsy n= 28 n= 28 activity 0.2 ± 0.4* 1.3 ± 0.5 fibrosis 0.5 ± 0.5* 1.2 ± 0.7 Final biopsy activity (% progression) 1.4 ± 1.1 (71.5)* 1.3 ± 0.6 (14.3) fibrosis (% progression) 1.9 ± 0.4 (60.7) 1.7 ± 1.0 (39.3) Yearly progression activity 0.26 ± 0.41** 0.01 ± 0.19 fibrosis 0.26 ± 0.35** 0.05 ± 0.21 % cirrhosis 21.4*** 3.6 Mean time between LB1 and LB2: 7,1 ± 4 years * p <0.001; ** p < 0.01; *** p < 0.05 Zylberberg et al. NDT, 2002 HCV and Pathological liver evolution Kidney recipients Dialysis pts Control group LB1 n = 30 n= 30 n= 30 activity 0.75 ± 0.1* 0.92 ± ± 0.1 fibrosis 1.25 ± ± ± 0.3 * * fibrosis 0.14 [0.7, 0.21] 0.11 [0.04, 0.17] 0.17 [0.14, 0.20] progression/y LB2 activity 0.5 ± 0.1* 1.35 ± 0.2 fibrosis 1.46 ± ± 0.2 * * fibrosis 0.067* [-0.05, 0.18] 0.20 [0.13, 0.26] progression/y Time between LB1 and LB2 : 37 months * p <0.05 G1 vs G3; ** p < 0.05 G2 vs G3 Alric et al.gastroenterology,

14 HBV and HCV infection in renal failure Histopathological deterioration in kidney recipients but stability in dialysis patients (cirrhosis: 10%) Negative impact of chronic infection on - patients survival - allografts survival Hiesse et al. Clin Transplant 1992; Parfrey et al. Transplantation 1984; Legendre et al. Transplantation 1997 Renal transplantation Survival according to HCV and HBV status Mathurin et al. Hepatology 1999; 29:

15 HBV and HCV infection in renal failure Histopathological deterioration in kidney recipients but stability in dialysis patients (cirrhosis: 10%) Negative impact of chronic infection on - patients survival - allografts survival Drug-related hepatitis (azathioprine) Pol et al. Transplantation 1996 HBV and HCV infection in renal failure Histopathological deterioration in kidney recipients but stability in dialysis patients (cirrhosis: 10%) Negative impact of chronic infection on - patients survival - allografts survival Drug-related hepatitis (azathioprine) Pol et al. Transplantation 1996 Negative impact of HCV on survival of dialysis patients 8-year survival: 52 vs. 32% Espinosa et al. NDT

16 Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis To diagnose To prevent Toevalute To treat Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis To diagnose HBs Ag AntiHBs/antiHBc _ + HBV DNA by PCR Liver biopsy (or bio-markers?) Vaccination Yearly serological Treatment? Follow-up 16

17 Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis To diagnose Anti-HCV _ + HCV RNA by PCR Liver biopsy or bio-markers Yearly serological Treatment? Follow-up Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis Systematic vaccination (and booster injections) Respect of hygiene rules EPO To prevent Anti-HBV treatment before transplantation HBsAg+ hemodialysed (whatever HBV DNA level) HBsAg- anti-hbc+ hemodialysed (HBV DNA +)? 17

18 Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis To prevent Reactivation hepatitis (fulminant hepatitis in 25%) - at initiation of immunosuppressive regimen - after modification Cholestatic hepatic fibrosis Pre-emptive treatment by nuc. analogues Chan et al. Hepatology, 2002 Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis To evaluate Liver biopsy METAVIR:Fibrosis/activity F0 F4 F1 F2 F3 18

19 Biochemical markers (fibrotest) in renal situations In Situ Serum Liver Injury Alpha2Macroglobulin Bilirubinemia Gamma GT Scar Matrix Activated Stellate Cells Apolipoprotein A1 Haptoglobin Biochemical markers (fibrotest) in renal situations Dialysis Tx Total n = 50 n = 60 n = 110 Score < NPV (F 1) Score > PPV (F2-4) % discordance Diagnostic accuracy Mean length : 19 ± 7 mm; mean portal spaces n : 14 ± 7; 50 patients (45%) F2 Varaut et al. Transplantation

20 Biochemical markers (fibrotest) in renal situations ROC curve Sensitivity Specificity Varaut et al. Transplantation 2005 Elastométrie (FibroScan ) 20

21 FibroScan : cut-off VHC, immunocompétent F 2 F 3 F=4 Cut-off (kpa) 7,1 9,5 12,5 Sensibilité 0,67 0,73 0,87 Spécificité 0,89 0,91 0,91 VPP 0,95 0,87 0,77 VPN 0,48 0,81 0,95 Prédiction d une fibrose VHC, immunocompétent FibroTest FibroScan FibroTest + FibroScan PBH F2 80% F3 81% = F4 80% PBH F2 73% F3 83% = F4 90% PBH F2 84% F3 95% = F4 94% Castera et al. Gastroenterology 2005; 128:

22 Limites morphologiques Limites de l élastométrie impulsionnelle : Sujets obèses, ascite, espace intercostal étroit 23/327 ( 7%), 10/193 ( 5%) Seuils d élasticité F 2 F 3 F = 4 Ziol M et al > 8,7 > 9,5 > 14,5 Castera et al. > 7,1 > 9,5 > 12,5 Fouchet.J et al >7,1 > 12,5 > 17,6 Ziol M et al. Hepatology 2005; 41: Castera L et al. Gastroenterology 2005: 128: Fouchet J et al. Gut 2005; Limites des marqueurs non invasifs Fibrotest Non validé dans l hépatite B chez les patients dialysés ou transplantés rénaux Fibroscan Non validé chez les patients dialysés ou transplantés rénaux dans les hépatopathies virales B ou C 22

23 Algorithm in dialysis pt or renal recipient antihcv+/hcv RNA+ Fibrotest < 0.2 > 0.2 <0.6 > 0.6 Dialysis patient - No candidate to Tx : follow-up biopsy Treatment - Candidate to Tx : Treatment biopsy biopsy (combined Tx?) Treatment Treatment Kidney recipient follow-up biopsy biopsy (surestimation?) Ribavirin Varaut et al. Transplantation 2005 Consequences of the impact of allograft on viral hepatitis To Treat HBV Antiviral treatments Immunomodulatory treatments Lamivudine (zeffix) α -interferon Adefovir (hepsera) peg-interferon Entecavir (baraclude) Passive transfert Tenofovir (viread) of immunity Tenofovir + emtricitabine (truvada) Other Vaccine therapy Immunostimulation Thymosin GM-CSF Polyadenur 23

24 Treatments of HBV infection in renal disorders - Interferon alone: contra-indicated (rejection) inefficient (dialysis) Thervet et al. Transplantation 1994 Treatments of HBV infection in renal disorders - Interferon alone: contra-indicated (rejection) inefficient (dialysis) Thervet et al. Transplantation Lamivudine: 100 mg/d in kidney recipients mg/d in dialysis patients efficient but relapse (76.5%) and breakthrough Rostaing et al. Transplantation 2000; Fontaine et al. Transplantation 2000 n Suivi (mo) Ag HBe Seroconversion He Résistance % Yo et al (1998) Puschhammer (2000) NA 6 (4) Fontaine et al (2000) NA 8 (31) Lee et al (2001) 13 NA NA 3 3 (23) Kletzmayr (2000) (16) Chan et al (2002) NA 5 (40,7) Kamar et al (2004) (66) TOTAL (35) 24

25 Treatments of HBV infection in renal disorders -Interferon alone: contra-indicated (rejection) inefficient (dialysis) Thervet et al. Transplantation Lamivudine: efficient but relapse and breakthrough not recommended in first line (monotherapy) Rostaing et al. Transplantation 2000; Fontaine et al. Transplantation Adefovir: Renal toxicity only for doses from 60 to 120 mg/d Adaptation to renal function Creatinine clearance 80 ml/mn 10 mg/d 50 < < 80 ml/mn 10 mg/2 d 20 < < 49 ml/mn 10 mg/3 d 10 < < 20 ml/mn 10 mg/4 d dialysis 10 mg/7 d Treatments of HBV infection in renal disorders - Interferon alone: contra-indicated (rejection) inefficient (dialysis) Thervet et al. Transplantation Lamivudine: efficient but relapse and breakthrough not recommanded in first line (monotherapy) Rostaing et al. Transplantation 2000; Fontaine et al. Transplantation Adefovir: efficient and no renal toxicity when doses are adapted to renal clearance Fontaine et al. Transplantation Entecavir? 0,5 mg/d wild type, 1mg/d lam resistant according to Cr Cl -Tenofovir or tenofovir + emtricitabine? efficient but not validated in HBV, no renal toxicity Treatment is mandatory according to the severity of the liver disease 25

26 Therapeutical options in HBV-infected patients with renal disorders Renal function Treatment Liver biopsy Renal failure pegylated α-interferon 1.0 μg/kg/ or 135 μg/week 48w ADF/ETV/ 3TC ± ADF, ETV?/ TNF? Hemodialysis α INF? peg INF? after dialysis ADF/ETV/ 3TC ± ADF, ETV?/ TNF? Combined liver and renal Tx. only if liver indication Pre-emptive ttt by nuc. Analogues (3TC?) Kidney recipient ADF/ETV/ 3TC ± ADF, ETV?/ TNF? Liver Tx. or combined liver and renal Tx. only if liver indication A2-A3 F2-F4 A0-A1 F0-F1 liver biopsy /3 years or FT FS/y Treatments of HCV infection in transplantation - Interferon alone: contra-indicated (rejection) Thervet et al. Transplantation

27 Interferon-α in HCV-infected kidney recipients Interferon-α 3 MU 3X/week 6 to 12 months Thervet et al. Rostaing et al. 2 studies Transplantation 1994 Transplantation 1995 n = 13 n = 16 % discontinuation % biochemical response 8 77 % virological efficacy 8 25 % virological LTR 0 0 % allograft rejection % drug-related 7 - tubulonephritis Overall results (n=42 kidney recipients) 48% ARF (65% dialysis) 6% LTR Treatments of HCV infection in transplantation - Interferon alone: contra-indicated (rejection) - Ribavirin alone: inefficient? Biochemical but not virological efficacy Garnier et al. Transplant Proc 1997 Renal benefit without pathological benefit Kamar et al. Transplantation 2003 Histo-pathological benefit in 71% Fontaine et al. Transplantation

28 Treatments of HCV infection in transplantation - Interferon alone: contra-indicated (rejection) -Ribavirinalone: inefficient? Biochemical but not virological efficacy Renal benefit without pathological benefit Histo-pathological benefit (71%) - Combination therapies in liver Tx: Peg-IFN + RBV: indicated, risk of rejection in kidney Tx : Scarce data 4 combinations (IFN + RBV) for 48w in acute hepatitis C 3/4 SVR, no rejection S Tang et al. J Hepatol Peg + RBV for HCV-associated severe cryoglobulinemia in a liver/kidney transplant recipient SVR, no rejection Montalbano et al. J Clin Gastroenterol 2007 Acute renal rejection after peg + RBV for HCV Carbognin et al. Am J Transplant 2006 Treatments of HCV infection in transplantation -Interferon alone: contra-indicated (rejection) -Ribavirinalone: inefficient? Biochemical but not virological efficacy Renal benefit without pathological benefit Histo-pathological benefit (71%) - Combination therapies in liver Tx: Peg-IFN + RBV: indicated, risk of rejection in renal TX: Scarce and controversial data Treatment is mandatory according to the severity of the liver disease 28

29 Therapeutical options in HCV-infected patients with renal disorders Renal function Treatment Liver biopsy Renal failure pegylated α-interferon (+ RIBA if creat < 200 μmol) μg α-2b /kg or 180 μg α-2a weekly 6-12 months Hemodialysis α-interferon 3 MU after dialysis (Peg 135/week + riba 3/week)? 12 months (if PCR- at M3) Combined liver and renal Tx. (F4) A2-A3 F2-F4 A0-A1 F0-F1 Kidney recipients Ribavirin? Liver Tx. (F4) or combined liver and renal Tx. (F4) LB/3 years FT FS/ year Viral hepatitis and renal failure Conclusions HBV/HCV hepatitis may be associated with a risk of severe disease (immunosuppression) liver-related overmortality decreased patients and grafts survival Thus requiring: - prevention (vaccination, universal precautions, non-infected graft in non life-threatening Tx) - pathological (or biochemical) evaluation - antiviral (mono-)therapies 29

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin

Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Y a-t-il une place pour un vaccin thérapeutique contre l hépatite B? H. Fontaine, Unité d Hépatologie Médicale, Hôpital Cochin Objectifs thérapeutiques Inhibition de la réplication virale Négativation

Plus en détail

Traitements de l hépatite B

Traitements de l hépatite B Traitements de l hépatite B S Matheron Service des maladies infectieuses et tropicales A Hôpital Bichat-Claude Bernard Virus de l hépatite B: histoire naturelle Contage Hépatite aigüe 70% asymptomatique

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B

TRAITEMENT DE L HÉPATITE B TRAITEMENT DE L HÉPATITE B P Mathurin Service d Hépatogastroentérologie Pr Paris Hôpital Claude Hurriez CHRU Lille CRITERES VIROLOGIQUES ET HISTOIRE NATURELLE 1 OBJECTIF THERAPEUTIQUE: Séroconversion HBe

Plus en détail

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012

Surveillance des patients VHC non traités. Julia ATTALI 15/12/2012 Surveillance des patients VHC non traités Julia ATTALI 15/12/2012 Patients non traités Absence d indication au traitement: patients F0/F1 Echec traitement Contre-indication au traitement Refus du patient

Plus en détail

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C

Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Traitement des hépatites h chroniques virales B et C Dr Joanna POFELSKI Service d hépatod pato-gastroentérologierologie CH d Annecyd Particularités? Virus hépatotropes / cytopathogènes : lésions hépatiques

Plus en détail

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin

Best of Hépatologie 2010. Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Best of Hépatologie 2010 Dr Anais VALLET-PICHARD Hépatologie Hôpital Cochin Evaluation de la fibrose Analyse des échecs de l élastométrie impulsionnelle Castera L et al. Hepatology 2010;51 (3): 828-35

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales Philippe Sogni Hépato-gatroentérologie gatroentérologie,, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Paris 5 Sogni 1 Hépatite chronique C Sogni 2 Prévalence en France des Ac..

Plus en détail

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach

Hépatite = inflammation du foie. Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach Hépatite = inflammation du foie Pr Bronowicki CHU Nancy - 17.11.2011 Conférence mensuelle - section de Forbach 1 Hépatites virales chroniques 2 Histoire naturelle Hépatite aiguë Guérison Hépatite chronique

Plus en détail

Traitement de l hépatite C: données récentes

Traitement de l hépatite C: données récentes Traitement de l hépatite C: données récentes J.-P. BRONOWICKI (Vandœuvre-lès-Nancy) Tirés à part : Jean-Pierre Bronowicki Service d Hépatogastroentérologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy. Le

Plus en détail

Les hépatites virales chroniques B et C

Les hépatites virales chroniques B et C Les hépatites virales chroniques B et C www.aqodad.ma Service d hépato-gastroentérologie CHU HASSAN II; Fès 6èmes journées médicales d Al Hoceima; Le 28 09 2013 1 Introduction Problème majeur de santé

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Février 2015 Ce document est téléchargeable sur : www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service des

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux

F ZOULIM. Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux F ZOULIM Traitement du VHB : Interféron ou anti-viraux - Connaître les objectifs du traitement - Connaître les résultats immédiats et à long terme des traitements - Savoir choisir une option thérapeutique

Plus en détail

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques

Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Hépatite chronique B Moyens thérapeutiques Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis INTRODUCTION Plus de 300. 10 6 porteurs chroniques de VHB dans le monde Hépatite chronique

Plus en détail

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE HÉPATITE CHRONIQUE B Actualisation février 2009 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites

Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Place des Examens de Biologie Moléculaire dans le Suivi des Hépatites Stéphane Chevaliez Centre National de Référence des Hépatites Virales B, C et delta Laboratoire de Virologie & INSERM U955 Hôpital

Plus en détail

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique

Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Marseille 25 octobre 2012 Accompagnement du traitement chez les co-infectés VHC-VIH en pratique Dominique Larrey Service d Hépatogastroenterologie et transplantation Hôpital Saint Eloi CHU Montpellier

Plus en détail

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC

Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Co-infection HVB HVC CO-infection VIH HVB et HVC Abdelfattah CHAKIB Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca Service des maladies infectieuses, CHU Ibn Rochd 06 61 42 91 64 afchakib@gmail.com

Plus en détail

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker

Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C. Marie-Laure Chaix Virologie Necker Diagnostic et suivi virologique des hépatites virales B et C Marie-Laure Chaix Virologie Necker OUTILS DIAGNOSTIQUES VHC Transaminases Recherche des Anticorps! Tests indirects - Anticorps! ELISA! RIBA

Plus en détail

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013

Hépatite B. Le virus Structure et caractéristiques 07/02/2013 Hépatite B Le virus Structure et caractéristiques o o o Famille des Hepadnaviridae Genre orthohepadnavirus Enveloppé, capside icosaédrique, 42 nm 1 Le virus Structure et caractéristiques En microscopie

Plus en détail

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI

Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011. Cas Cliniques. Dr A. NANI Journée AFEF-SAHGE Alger 14 décembre 2011 Cas Cliniques Dr A. NANI Cas Clinique 1 Patiente 45 ans découverte fortuite sérologie VHC(+), bilan préopératoire pour lithiase vésiculaire symptomatique. Antécédents:

Plus en détail

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux

Diagnostic des Hépatites virales B et C. P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic des Hépatites virales B et C P. Trimoulet Laboratoire de Virologie, CHU de Bordeaux Diagnostic VHC Dépistage: pourquoi? Maladie fréquente (Ac anti VHC chez 0,84% de la population soit 367 055

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH

Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Vaccination contre l hépatite B des personnes vivant avec le VIH Odile Launay CIC de vaccinologie Cochin Pasteur Hôpital Cochin, Paris 6 ème journée de vaccinologie clinique JG Guillet Mardi 4 juin 2013

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. 10 décembre 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 décembre 2008 VIRAFERONPEG 50 µg/ 0.5 ml, poudre et solvant pour solution injectable B/1 : code CIP 355 189.3 B/4 : code CIP 355 191.8 VIRAFERONPEG, stylo pré-rempli

Plus en détail

Traitement des hépatites virales

Traitement des hépatites virales Traitement des hépatites virales IFMT Séminaire hépatites mai 2006. IFMT-MS-Sémin Hépatites-2006 1 Principes de base 1. Hépatites aigues : on ne traite pas! (VHA, VHE, VHB aigue) aucun traitement n a fait

Plus en détail

Virologie et hépa.tes. Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL

Virologie et hépa.tes. Journées Scientifiques du Site ANRS-SENEGAL Virologie et hépa.tes Site ANRS-SENEGAL Plan Généralités VHB VHC Conclusion 350 million infected with HBV worldwide 170 million infected with HCV worldwide HBV prevalence HCV prevalence HBV and HCV are

Plus en détail

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C

Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique C Guide du parcours de soins Titre ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique C Juillet 2015 ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE N 6 HÉPATITE CHRONIQUE C Ce document est

Plus en détail

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES

Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Prise en Charge des Hépatites Auto-Immunes Difficiles Olivier CHAZOUILLERES Service d Hépatologie Centre de référence des maladies inflammatoires des voies biliaires Paris Saint Antoine HAI - Prise en

Plus en détail

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg

Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C. H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Diagnostic virologiques des hépatites virales B et C H. Barth Laboratoire de Virologie, CHU de Strasbourg Objectifs 1. Connaître pour chaque virus des hépatites la cinétique des marqueurs virologiques

Plus en détail

Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C

Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C Réunion Tunisienne de Consensus Organisée par La Société Tunisienne de Gastro-entérologie Sous l égide de La Société Tunisienne des Sciences Médicales Traitement des Hépatites Chroniques Virales B et C

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009

PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 PRISE EN CHARGE DE L HEPATITE CHRONIQUE C EN 2009 CHU BAB EL OUED DR OSMANE DR MAHIOU PR NAKMOUCHE Evolution du traitement de hépatite c Découverte du génome de l HVC 1989 1989 1989 Evolution du traitement

Plus en détail

Hépatite C, les nouveaux traitements

Hépatite C, les nouveaux traitements Hépatite C, les nouveaux traitements Dr Ghassan Riachi CHU de Rouen QDN 2014 Revue de presse p L hépatite C est une maladie curable Peginterferon + DAAs 2011 Standard Interferon 1991 + Ribavirin 1998 2001

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite Chronique C GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite Chronique C Mai 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE

PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE PLACE DES MARQUEURS NON INVASIFS DE FIBROSE ET DE L ELASTOMETRIE DANS LA PRISE EN CHARGE DES HEPATITES DOCTEUR LAURENT CASTERA SERVICES D HEPATO-GASTROENTEROLOGIE, C.H.U. BORDEAUX Introduction La quantification

Plus en détail

Avis 20 février 2013

Avis 20 février 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 février 2013 PEGASYS 135 microgrammes, solution injectable en seringue préremplie Boîte de 1 (CIP 34009 359 958 1 0) Boîte de 4 (CIP 34009 359 959 8 8) PEGASYS 135

Plus en détail

Best Of Hépatites 2012. XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille

Best Of Hépatites 2012. XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille Best Of Hépatites 2012 XIX ème Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 09/10/2012 Valérie Canva, CHRU Lille Hépatite virale B Contributors: George Papatheodoridis (Coordinator & EASL Governing Board),

Plus en détail

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger

Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb. Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Devenir des soignants non-répondeurs à la vaccination anti-vhb Dominique Abiteboul - GERES Jean-François Gehanno Michel Branger Contexte Hépatite B = risque professionnel pour les soignants Passé futur

Plus en détail

USAGERS DE DROGUE ET VHC ADIJA CHAMPAGNOLE MARDI 17 MARS

USAGERS DE DROGUE ET VHC ADIJA CHAMPAGNOLE MARDI 17 MARS USAGERS DE DROGUE ET VHC ADIJA CHAMPAGNOLE MARDI 17 MARS RAPPELS Répartition des patients VHC 15% Nosocomial 20% Autres + Inconnue 3% Activité prof. 37 % Transfusion 1 % sexuel 25 % Toxicomanie IV D'après

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Traitement de l hépatite C chez le sujet infecté par le VIH Actualités 2004

Traitement de l hépatite C chez le sujet infecté par le VIH Actualités 2004 Traitement de l hépatite C chez le sujet infecté par le VIH Actualités 2004 Pr C. PERRONNE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Raymond Poincaré Faculté de Médecine Paris - Ile de France

Plus en détail

Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C

Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C Recommandation de la Haute autorité de santé (France) pour le dépistage biologique des hépatites virales B et C Guidelines of the French National Authority for Health for the biological screening of B

Plus en détail

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A 40 ans Découverte d une cirrhose en 03/2004 devant une 1 ère DOA Clinique : CVC, ascite, ictère, angiomes stellaires, érythrose palmaire Biologie : Hb :10,2 g/dl TP

Plus en détail

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici

Bonne lecture!! et si vous souhaitez consulter le document de l AFEF dans son intégralité, c est ici Un résumé des recommandations éditées par l AFEF le 1 er juin 2015 Les recommandations de l AFEF vont plus loin que celles de l EASL. Le Pr Victor De Lédinghen, du CHU de Bordeaux, et secrétaire général

Plus en détail

HEPATOTOXICITE DES IMMUNOSUPPRESSEURS CONDUITE PRATIQUE. A Vallet-Pichard

HEPATOTOXICITE DES IMMUNOSUPPRESSEURS CONDUITE PRATIQUE. A Vallet-Pichard HEPATOTOXICITE DES IMMUNOSUPPRESSEURS CONDUITE PRATIQUE A Vallet-Pichard Azathioprine Imurel 6-MP Purinethol 6-TGN: métabolite actif 6-MMPR: métabolite inactif Dubinsky Gastroenterology 2000, Cuffari Gut

Plus en détail

Avis 6 novembre 2013

Avis 6 novembre 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 6 novembre 2013 VIREAD 245 mg, comprimés pelliculés Boîte de 1 flacon de 30 comprimés (CIP : 34009 358 500 1 0) VIREAD 33 mg/g, granulés pour administration orale Boîte

Plus en détail

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE

HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE HEPATITE VIRALE B ET GROSSESSE D r Yannick BACQ Pas de conflit d'intérêt Influence du VHB sur la grossesse et vice versa Influence de l'infection par le VHB sur le déroulement de la grossesse Augmentation

Plus en détail

Actualités sur l hépatite C. 20 Janvier 2004

Actualités sur l hépatite C. 20 Janvier 2004 Actualités sur l hépatite C 20 Janvier 2004 Guérison sans séroconversion? CONTAMINATION 4 à 12 semaines HEPATITE AIGUE 15-45 % 55-85 % GUERISON ARN VHC- 25-40% INFECTION CHRONIQUE ARN VHC+ 60-75% ALAT

Plus en détail

Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites

Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites Attitudes thérapeutiques au cours des vascularites Benjamin Terrier Service de Médecine Interne Centre de Référence Maladies Systémiques et Autoimmunes Hôpital Cochin Université Paris Descartes Classification

Plus en détail

Nouvelles thérapeutiques du VHC: progrès vers l éradication virale

Nouvelles thérapeutiques du VHC: progrès vers l éradication virale Nouvelles thérapeutiques du VHC: progrès vers l éradication virale Fabien Zoulim Service d hépatologie, Hospices Civils de Lyon & Laboratoire des Hépatites, INSERM U1052 Université de Lyon, France Prévalence

Plus en détail

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC?

Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C. Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Approche clinique des patients porteurs du Virus de l Hépatite C - Nouveautés dans la prise en charge du patient VHC? Dr Caroline Jézéquel CCA Service des Maladies du Foie CHU Pontchaillou - Rennes Déclarations

Plus en détail

Hépatite B autant prevoir...

Hépatite B autant prevoir... Hépatite B Autant PREVOIR... Qu est ce que L hépatite B est une inflammation du foie. Elle est provoquée par un virus : le VHB. Elle se transmet par les relations sexuelles mais elle peut aussi se transmettre

Plus en détail

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015

L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 L hépatite C pas compliqué! Véronique Lussier, M.D., F.R.C.P.C. Gastroentérologue Hôpital Honoré-Mercier 16 avril 2015 Objectifs de la présentation Décrire l évolution clinique et la prise en charge d

Plus en détail

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 5 janvier 2015

Traitement des hépatites virales C. Avis d experts 5 janvier 2015 AFEFoie @AFEFoie Association reconnue d utilité publique Traitement des hépatites virales C Avis d experts 5 janvier 2015 M. Bourlière (Marseille) JP. Bronowicki (Nancy) Ch. Hézode (Créteil) D. Larrey

Plus en détail

Le Comité Scientifique a traité les questions suivantes : «Association reconnue d utilité publique» - 1 -

Le Comité Scientifique a traité les questions suivantes : «Association reconnue d utilité publique» - 1 - - 1 - Prise de position de l'association Française pour l'etude du Foie (AFEF) sur les trithérapies (Peg-IFN + ribavirine + inhibiteur de protéase) dans la prise en charge des malades atteints d'hépatite

Plus en détail

Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet*

Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet* Entretiens de Bichat 26 sept. 2013 Salle 352 A 17 h 30 18 h 30 Place du médecin généraliste dans la gestion du traitement de l hépatite C C. Buffet* * Hépatologue, Université Paris XI, Centre de compétence

Plus en détail

Avantage de la greffe avec donneur vivant

Avantage de la greffe avec donneur vivant Avantage de la greffe avec donneur vivant Marcelo Cantarovich Programme de transplantation multi-organes CUSM Cours de transplantation Le 5 avril 2013 Sommaire Greffe rénale vs. dialyse Accès à la greffe

Plus en détail

Cholangite Sclérosante Primitive

Cholangite Sclérosante Primitive Cholangite Sclérosante Primitive C. Corpechot Centre de Référence des Maladies Inflammatoires des Voies Biliaires Hôpital Saint- Antoine, APHP, Paris Evaluer la progression de l hépatopathie Dépister les

Plus en détail

Hépatite B: l incertitude des assertions d experts. Philippe Mathurin Université Lille Nord de France; Hôpital Huriez, CHRU Lille Lille, France

Hépatite B: l incertitude des assertions d experts. Philippe Mathurin Université Lille Nord de France; Hôpital Huriez, CHRU Lille Lille, France Hépatite B: l incertitude des assertions d experts Philippe Mathurin Université Lille Nord de France; Hôpital Huriez, CHRU Lille Lille, France Peg- IFN en première ligne : une option valide? Les cliniciens

Plus en détail

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux

Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux 14 ème forum SOS Hépatites, Lyon Résistance du virus de l hépatite C aux nouveaux traitements anti-viraux Dr. Sylvie LARRAT Laboratoire de Virologie CHU Grenoble Hépatite C chronique 180 millions de porteurs

Plus en détail

1. Différentes hépatites/ différents traitements

1. Différentes hépatites/ différents traitements III. Traitements 55 1. Différentes hépatites/ différents traitements Se faire soigner 1.1 Traitements des hépatites virales D après les expériences pratiques et la littérature scientifique, le traitement

Plus en détail

Hépatite C une maladie silencieuse..

Hépatite C une maladie silencieuse.. Hépatite C une maladie silencieuse.. F. Bally Centre de Maladies Infectieuses et Epidémiologie Institut Central des Hôpitaux Valaisans Histoire Années 70 Hépatite non-a-non-b = hépatite post-transfusionelle

Plus en détail

Marc LÉMANN. Méthotrexate : l'oublié?

Marc LÉMANN. Méthotrexate : l'oublié? Marc LÉMANN Méthotrexate : l'oublié? Connaître les indications et modalités d'utilisation du méthotrexate dans la maladie de Crohn et dans la RCH Connaître les effets indésirables de ce traitement, notamment

Plus en détail

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux

Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux Utilisation des anti- TNF chez les patients transplantés rénaux LE PATIENT Nom Prénom Date de naissance / / Sexe Poids lors de la cure Taille LA TRANSPLANTATION Date de Tx / / Néphropathie initiale GNC

Plus en détail

Les marqueurs de fibrose

Les marqueurs de fibrose Les marqueurs de fibrose J. P. ZARSKI, Unité INSERM U 548, C.H.U. de Grenoble Tirés à part : Jean-Pierre Zarski Département d Hépato-Gastroentérologie Unité INSERM U 548, CHU de Grenoble, BP 217, 38043

Plus en détail

14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites

14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites 14 Co-infections par le VIH et les virus des hépatites Les co-infections VIH-VHC (virus de l hépatite C) et VIH-VHB/VHD (virus de l hépatite B ou delta) sont devenues les premiers facteurs de co-morbidité

Plus en détail

Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe

Hépatite C. Fraction LDL VLP. Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP. VLP délipidées. Virions libres avec enveloppe Fraction LDL VLP Hépatite C Flaviviridae Hepacivirus ssrna (+), 1 segment enveloppe + VLP VLP délipidées Virions libres avec enveloppe André P. et al.,j Virol 76 (2002) 6919 Petit M-A et al., Virology

Plus en détail

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn

HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI. http://www.infectiologie.org.tn HVC CHRONIQUE MOYENS THERAPEUTIQUES ET BILAN PRE-THERAPEUTIQUE CHAKIB MARRAKCHI LES MOYENS THERAPEUTIQUES Les interférons La ribavirine Les nouveaux produits INTERFERONS 1957: activité antivirale Interférence

Plus en détail

Yamashita, T. et al. Proc.Natl.Acad.Sci.USA 106: 12986-12991

Yamashita, T. et al. Proc.Natl.Acad.Sci.USA 106: 12986-12991 Yamashita, T. et al. Proc.Natl.Acad.Sci.USA 106: 12986-12991 VHE: l omniprésence d un nouveau virus Vincent Mallet, MD, PhD CHU Cochin, Université Paris Descartes, APHP, Inserm Caucasien né en 1965 Prednisone,

Plus en détail

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC)

Objet : Changements importants relatifs aux épreuves de détection qualitative et quantitative de l ARN du virus de l hépatite C (VHC) PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE Le 29 juillet 203 Aux responsables des laboratoires de microbiologie Aux médecins microbiologistes-infectiologues Aux médecins gastroentérologues et hépatologues Aux assistants-chefs

Plus en détail

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C

Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Stratégies de dépistage biologique des hépatites virales B et C Synthèse avis des groupes de travail et de lecture Et recommandation de la HAS mars 2011 sur La synthèse

Plus en détail

Importance de l'approche multidisciplinaire de recours dans la prise en charge du CHC complexe

Importance de l'approche multidisciplinaire de recours dans la prise en charge du CHC complexe Importance de l'approche multidisciplinaire de recours dans la prise en charge du CHC complexe Philippe Merle Service d Hépatologie et de Gastroentérologie, Groupement Hospitalier Lyon Nord Centre de Recherche

Plus en détail

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie

HépatiteC n 7. Hépatite chronique B : onseil. quelques notions pour mieux connaître ma maladie HépatiteC n 7 onseil Ma maladie Mon traitement Ma vie sociale Hépatite chronique B : quelques notions pour mieux connaître ma maladie Sommaire Après plusieurs prises de sang, mon médecin me confirme que

Plus en détail

Traitement des hépatites virales chroniques Treatment of chronic viral hepatitis

Traitement des hépatites virales chroniques Treatment of chronic viral hepatitis Réanimation (2007) 16, 618 625 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com journal homepage: http://france.elsevier.com/direct/reaurg/ MISE AU POINT Traitement des hépatites virales chroniques Treatment

Plus en détail

Virus BK et transplantation rénale

Virus BK et transplantation rénale Virus BK et transplantation rénale B Hurault de Ligny CHU Caen Infections à vbk en transplantation rénale Infection virale fréquente 30-40% Gravité: néphropathie à vbk prévalence: 5% (1 à 10%) perte du

Plus en détail

Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C. Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007

Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C. Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007 Co-infections VIH virus des hépatites virales B et C Lionel PIROTH CHU Dijon Paris, 10 janvier 2007 Traitement des patients co-infectés VIH-VHC Probabilité cumulée d évolution vers le SIDA Pourquoi envisager

Plus en détail

Web Hépato Session. 45 ème congrès EASL. Post-EASL : les messages pour la pratique. Vienne du 14 au 18 avril 2010

Web Hépato Session. 45 ème congrès EASL. Post-EASL : les messages pour la pratique. Vienne du 14 au 18 avril 2010 Web Hépato Session 45 ème congrès EASL Vienne du 14 au 18 avril 21 Post-EASL : les messages pour la pratique Web Hépato Session VHC VHB et CHC Cirrhose, complications Autres hépatopathies Conclusion Denis

Plus en détail

Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique

Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Item 83 : Hépatites virales. Anomalies biologiques hépatiques chez un sujet asymptomatique Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Généralités... 1 1. 1 Diagnostic... 1 1. 2 Conduite

Plus en détail

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris

LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES. Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris LES CO-INFECTIONS VIH-VHC. EPIDEMIOLOGIE, INTERFERENCES Patrice CACOUB La Pitié Salpêtrière, Paris 8 Avant l introduction des traitements antirétroviraux hautement actifs (HAART), la majorité des patients

Plus en détail

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs

Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs Dépistage de l Infection Virale C à partir de Sang Capillaire ou de Liquide Craviculaire Performances des TRODs S Chevaliez 1,2, L Poiteau 1,2, I Rosa 3, A Soulier 1,2, F Roudot- Thoraval 2,4, C Hézode

Plus en détail

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52

Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Docteur Pascal Melin Hôpital de Saint Dizier UTEP CHG SAINT DIZIER CSAPA 52 Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011 Soutenir l application des mesures de dépistage

Plus en détail

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales

Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie. Recommandations générales Recommandations de l AFEF concernant la grippe pour les malades ayant une maladie chronique du foie La diversité des étiologies et la variété des traitements utilisés en hépatologie rendent difficile la

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein HER2 positifs Overall management. Global Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatiques) des cancers du sein Overall management Global 0 Groupe de travail constitué de : Lydie Aimard, Mario Campone, Bruno Coudert, Véronique

Plus en détail

Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides. Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou

Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides. Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou Stratégie de dépistage des Hépatites virales B et C Apport des tests rapides Dr. LAGATHU Gisèle Laboratoire de Virologie CHU Pontchaillou Journée du 13 décembre 2012 Virus de l Hépatite B Historique Blumberg

Plus en détail

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C

Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C Profil d expression des micro ARNs hépatiques associés à la réponse virologique prolongée chez des patients atteints d hépatite chronique C E. Estrabaud 1, I. Bièche 2, M. Lapalus 1, S. de Muynck 1, M.

Plus en détail

L ABC des Hépatites virales et Co-infectionhépatites-VIH. Dr P. Miailhes Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Croix-Rousse Lyon le 6 juin 2013

L ABC des Hépatites virales et Co-infectionhépatites-VIH. Dr P. Miailhes Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Croix-Rousse Lyon le 6 juin 2013 L ABC des Hépatites virales et Co-infectionhépatites-VIH Dr P. Miailhes Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Croix-Rousse Lyon le 6 juin 2013 P.Miailhes_Hépatites virales 2013 1ere partie : Généralités

Plus en détail

Document de synthèse : Hépatite B et hépatite C. Sommaire :

Document de synthèse : Hépatite B et hépatite C. Sommaire : Document de synthèse : Hépatite B et hépatite C Sommaire : Au Canada, l hépatite B et l hépatite C demeurent de graves enjeux de santé publique en raison de taux de prévalence élevés, de coûts élevés pour

Plus en détail

Vers la guérison de l hépatite B? les pistes

Vers la guérison de l hépatite B? les pistes Vers la guérison de l hépatite B? les pistes Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie INSERM U773, CRB3 University Paris Diderot Hôpital Beaujon, Clichy tarik.asselah@bjn.aphp.fr Guérir l hépatite

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle

GASTRO-ENTEROLOGIE. Variabilité. A des entrées. B des sites anatomiques. C inter-individuelle. D intra-individuelle GASTRO-ENTEROLOGIE Variabilité A des entrées B des sites anatomiques 2 l externe + 2 l interne 15 litres sécrétion-absorption entrée 2 l duodénum 4 l grêle 3 l côlon 0,3 l anus 0,3 l œsophage 10" estomac

Plus en détail

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie

Ariane MALLAT. Tabac, cannabis et foie Ariane MALLAT Tabac, cannabis et foie Connaître le rôle du tabac et du cannabis dans le développement de la fibrose Savoir l évaluer Connaître les conséquences pratiques chez un malade porteur d une hépatopathie

Plus en détail

Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic

Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic 896 RMS SYNTHÈSE SMF 360 D énormes progrès depuis la découverte du HCV Hépatite C: épidémiologie, histoire naturelle et diagnostic Darius Moradpour a, Beat Müllhaupt b a Service de Gastroentérologie et

Plus en détail

Le point sur le traitement de l hépatite C chronique

Le point sur le traitement de l hépatite C chronique nouveautés en gastroentérologie et hépatologie Le point sur le traitement de l hépatite C chronique Rev Med Suisse 2010 ; 6 : 174-9 F. Bihl I. Pache J. Hess D. Moradpour Drs Florian Bihl, Isabelle Pache

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 mars 2015 HARVONI 90 mg/400 mg, comprimés pelliculés B/28 (CIP : 34009 300 008 8 5) Laboratoire GILEAD SCIENCES DCI Code ATC (2015) lédipasvir/sofosbuvir (association

Plus en détail