Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps."

Transcription

1 Entérocolpodéfécographie associée à l'étude du temps de transit colique: procédure diagnostique pour exécution en même temps. Marco Estienne, Piero Glorialanza, Veronica Giasotto, Fabrizio Gandolfo, Marianella Valle, Ottavia Brunetti Servizio di Radiologia, Ospedale Civile di Lavagna Italie

2 Objectifs Réalisation d'un étude radiologique comprenant l'évaluation en même temps de l'entérocolpodéfécographie (ECD) et du temps de transit colique (TTC) avec marqueurs radio-opaques (MR).

3 Matériels et méthodes Douze patients de sexe féminin, qui devaient être étudiés avec ECD pour signes cliniques de constipation terminale, ont ingéré 60 MR pendant les 6 jours avant l'ecd (10MR/jour à la même heure). Le jour de l'ecd on a pris d'abord un cliché simple de l'abdomen (pour l'étude du TTC) et ensuite les patients ont absorbé 400 ml de sulfate de baryum HD (60% p/v) pour l'opacification du grêle.

4 Matériels et méthodes Deux heures après on a injecté 20 ml d'un mélange de gel pour echographie et de produit de contraste hydrosoluble triiodé (1/1) dans le vagin et 200 ml de crème de sulfate de baryum (113% p/v) dans l'ampoule rectale. L'examen ECD a été réalisé selon la technique classique, avec prise de clichés pendant manœuvres fonctionelles et pendant et après l'évacuation.

5 Matériels et méthodes Les TTC des trois segments coliques (côlon droit, côlon gauche et rectosigmoïde) ont été calculés et interprétés selon la méthode de Prokesch et al. Trois lignes droites, qui partent de l'apophyse épineuse de la cinquième vertebre lombaire, délimitent les trois segments coliques: - une verticale sur le rachis lombaire; - deux tangentielles à la ligne terminalis pelvica.

6 Matériels et méthodes Temps de transit colique Les TTC global et segmentaires ont été calculés, sur la base de la répartition des marqueurs, selon la formule: TTC = (DT/N) x n DT: temps passé entre deux absorptions de marqueurs (24 h) N: nombre de marqueurs pour chaque absorption (10 MR) n: nombre de marqueurs dans le segment en étude

7 Matériels et méthodes Temps de transit colique La limite supérieure dans chaque segment colique est de 23 heures, 23 heures, 26 heures et 72 heures, respectivement dans le côlon droit, le côlon gauche, le rectosigmoïde et dans l ensemble du côlon.

8 Résultats Dans huit patients l'ecd à mis en évidence une rectocèle antérieure (associée, en cinq cas, à un prolapsus rectal interne) et dans quatre une invagination (trois intra-rectales et une intra-anale associée à entérocèle). Dans neuf patients le TTC global était normal (trois patients avaient un ralentissement modéré au niveau du côlon gauche ou du rectosigmoïde). Dans trois patients le TTC global était altéré avec ralentissement au niveau du côlon gauche et du rectosigmoïde.

9 Cas 1 TTC: global 91,2 h/ côlon gauche 33,6 h/ rectosigmoïde 43,2 h ECD: Invagination intra-anale associée à entérocèle

10 Cas 2 TTC: global 93,6 h rectosigmoïde 43,2 h ECD: Invagination intra-rectale

11 Cas 3 TTC: normal ECD: rectocèle antérieure associée à un prolapsus rectal interne

12 Cas 4 TTC: global 81,6 h côlon gauche 55,2 h ECD: rectocèle antérieure associée à un prolapsus rectal interne

13 Conclusion Découvrir, dans les patients avec constipation terminale, un ralentissement du TTC est déterminant pour les successives décisions thérapeutiques. En effet ils sont de plus en plus nombreux les centres cliniques de référence qui ont inséré cet examen dans le parcours diagnostique. Avec notre procédure il est possible d'effectuer les deux examens en même temps.

14 Bibliographie essentielle Assessment of chronic constipation: colonic transit time versus defecography. Prokesch RW et al. Eur J Radiol 32: , 1999 Importance of colonic transit time evaluation in the management of fecal incontinence. Bouchoucha M et al Int J Colorectal Dis 17: , 2002 Rectocele repair improves evacuation and prolapse complaints independent of anorectal function and colonic transit time. Sloots CFJ et al. Int J Colorectal Dis 18: , 2003

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

IRM pelvienne dynamique

IRM pelvienne dynamique IRM pelvienne dynamique Valérie Laurent, Laurent Bresler Service de Radiologie Adultes Hôpital de Brabois CHU - NANCY Introduction Gde fréquence des troubles de la statique pelvienne Diagnostic et traitement

Plus en détail

CONSTIPATION TERMINALE

CONSTIPATION TERMINALE CONSTIPATION TERMINALE Dr El Mekkaoui Amine Service de gastro-entérologie Faculté de médecine et de pharmacie d Oujda (FMPO) Journée du printemps, Programme Scientifiq ue, Vendredi 16 Mai 2014 Hôtel Royal

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme Mise au point sur l IRM l et les troubles de la statique pelvienne chez la femme V.FAUTH P.MESTDAGH M.COSSON J.P.LUCOT E.PONCELET Service d imagerie d médicalem Hôpital Jeanne de Flandres - CHRU Lille

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

LE PROLAPSUS DU RECTUM. Prise en charge optimale. Guénolé SIMON DESC Brest 2014

LE PROLAPSUS DU RECTUM. Prise en charge optimale. Guénolé SIMON DESC Brest 2014 LE PROLAPSUS DU RECTUM Prise en charge optimale Guénolé SIMON DESC Brest 2014 Généralités Trouble de la statique du rectum aboutissant à son extériorisation à travers l'anus Généralités Une pathologie

Plus en détail

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques 1 JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques PLAN: 2 A- Généralités -Définition -Epidémiologie

Plus en détail

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris

PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM. Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris PLACE DE L IRM DANS LE BILAN D EXTENSION DU CANCER DU RECTUM Professeur Paul LEGMANN Radiologie A - Cochin Paris Cancer du rectum France : 15000 décès/an : 1ère cause. Pronostic souvent réservé Métastases

Plus en détail

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles R. Villet* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Devant une patiente consultant pour des troubles de l un des étages du plancher

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Imagerie des troubles de la statique pelvienne

Imagerie des troubles de la statique pelvienne ABDOMINALE_53.fm Page 1 Mercredi, 28. juillet 2010 9:14 09 Chapitre 53 Imagerie des troubles de la statique pelvienne V. LAURENT Les troubles de la statique pelvienne sont un problème clinique de plus

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Les soins gynécologiques chez les femmes âgées

Les soins gynécologiques chez les femmes âgées Les soins au féminin Les soins gynécologiques chez les femmes âgées La rubrique Les soins au féminin est coordonnée par le Dr Pierre Fugère. Il est professeur titulaire, Université de Montréal, et obstétricien-gynécologue,

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous avez des douleurs durant les relations sexuelles 1. LES PROBLÈMES DE VESSIE:

Plus en détail

Rôle de l échographie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne

Rôle de l échographie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne Progrès en urologie (2009) 19, 947 952 Rôle de l échographie dans l exploration des troubles de la statique pelvienne The role of ultrasound in the exploration of pelvic floor disorders J.-F. Lapray a,,

Plus en détail

Coloscopie virtuelle, Coloscanner à l eau et aux hydrosolubles : Techniques, Indications, Images pièges

Coloscopie virtuelle, Coloscanner à l eau et aux hydrosolubles : Techniques, Indications, Images pièges Coloscopie virtuelle, Coloscanner à l eau et aux hydrosolubles : Techniques, Indications, Images pièges Y. Fargeaudou, M. Boudiaf, M. Abitbol, P. Soyer, A. Merlin, V. Calmels, R. Rymer Service de radiologie

Plus en détail

STRATEGIE DIAGNOSTIQUE D UNE DYSCHESIE DIAGNOSIS OF DYSCHEZIA

STRATEGIE DIAGNOSTIQUE D UNE DYSCHESIE DIAGNOSIS OF DYSCHEZIA STRATEGIE DIAGNOSTIQUE D UNE DYSCHESIE DIAGNOSIS OF DYSCHEZIA Laurent SIPROUDHIS, Marianne ELEOUTE, Véronique DESFOURNEAUX, Stéphane ABITTAN, Jean-François BRETAGNE CHU Pontchaillou - Pôle abdomen. - 2

Plus en détail

Les traumatismes ano-rectaux d origine obstétricale

Les traumatismes ano-rectaux d origine obstétricale Les traumatismes ano-rectaux d origine obstétricale Incidence Les conséquences directes et indirectes de l accouchement par voie vaginale sont nombreuses : Tels les troubles de la statique pelvienne. L

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE

LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE LA SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DEFINITION La scoliose vient du grec skolios : tortueux Déformation tridimensionnelle de toute ou une partie de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique ou lombaire) consistant

Plus en détail

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE

IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE IMAGERIE en PELVI PERINEOLOGIE de la PERSONNE AGEE Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 PLACE de l IMAGERIE TROUBLES IRRITATIFS du VIEILLISSEMENT Ø Distinguer vieillissement physiologique

Plus en détail

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique

Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine non neurologique Pelvi-Périnéologie (2009) 4:291-303 DOI 10.1007/s11608-009-0274-5 PRATIQUE MÉDICALE / MEDICAL PRACTICE Recommandations pour la pratique de l imagerie dans l évaluation d une incontinence urinaire féminine

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN RHUMATOLOGIE Diagnostic de l ostéoporose en rhumatologie chez les femmes ménopausées Juillet 2004 I. PROMOTEURS Société de rhumatologie de l'ouest (SRO) Société

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 2 avril 2014 DERMOVAL, gel flacon de 20 ml (CIP : 34009 326 130 4 5) DERMOVAL 0,05 POUR CENT, crème tube de 10 g (CIP : 34009 320 432 9 3) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

Urgences en chirurgie digestive

Urgences en chirurgie digestive Urgences en chirurgie digestive Dr Jean Marc Hoang Service de chirurgie digestive et générale CHI le Raincy Montfermeil 01 41 70 81 10 Cours IFSI de Maison Blanche mai 2005 Urgences infectieuses appendicite

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE Vincent de PARADES PARIS INTRODUCTION L incontinence anale du post-partum partum relève de deux mécanismes : la déchirure de l

Plus en détail

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux)

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Incontinence anale F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Tirés à part : F. Zerbib Service de gastroentérologie, Hôpital Saint André, 1, rue J. Burguet, 33075 Bordeaux Cedex. Introduction Le sujet a déjà

Plus en détail

L INCONTINENCE ANALE

L INCONTINENCE ANALE L INCONTINENCE ANALE Une publication de L Association d Aide aux Personnes Incontinentes Ouvrage collectif Octobre 2006 Association loi 1901 Siège social : AAPI 5 avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne

Plus en détail

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte

compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte Influence des paramètres de non compaction ventriculaire gauche sur la fonction ventriculaire chez l adulte C. Defrance, K. Warin-Fresse, G. Fau, P. Guérin, B. Delasalle, P.D. Crochet La non compaction

Plus en détail

Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal

Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal SYMPOSIUM SCIENTIFIQUE Coloscopie de pre vention du cancer colorectal Critères de qualité de la coloscopie et prévention du cancer colo-rectal Pr. Christophe Cellier Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

schémas du by-pass gastrique pour obésité morbide

schémas du by-pass gastrique pour obésité morbide Femme de 58 ans, opérée d un by-pass gastrique 2 ans auparavant. Depuis 10jours, nausées et vomissements. Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur ls images scanographiques après

Plus en détail

KYSTE HYDATIQUE ABDOMINAL EXTRA-HEPATIQUE : APPORT DE L IMAGERIE. Service de Radiologie de l hôpital l Tunis. Tunisie

KYSTE HYDATIQUE ABDOMINAL EXTRA-HEPATIQUE : APPORT DE L IMAGERIE. Service de Radiologie de l hôpital l Tunis. Tunisie KYSTE HYDATIQUE ABDOMINAL EXTRA-HEPATIQUE : APPORT DE L IMAGERIE Service de Radiologie de l hôpital l Habib Thameur, Tunis. Tunisie INTRODUCTION Les kystes hydatiques abdominaux extrahépatiques: : rares

Plus en détail

La rééducation périnéale en physiothérapie. Johanne Parisien pht

La rééducation périnéale en physiothérapie. Johanne Parisien pht La rééducation périnéale en physiothérapie Johanne Parisien pht Contenu de la présentation Fonctions du périnée et lésions Divers troubles liés au contrôle musculaire du plancher pelvien et traitement

Plus en détail

Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008

Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008 Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008 Traiter un symptôme Position du problème Ampleur de la plainte Histoire naturelle Mode de prise en charge actuelle Règles hygiéniques Rééducation

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Scores cliniques d évaluation pendant la grossesse et le post-partum

Scores cliniques d évaluation pendant la grossesse et le post-partum Scores cliniques d évaluation pendant la grossesse et le post-partum R de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique CHU Carémeau Nîmes Questionnaires disponibles pour les troubles urinaires et digestifs

Plus en détail

APPUIS-COUDES MOBILES POUR RÉDUIRE LE TRAVAIL STATIQUE DE LA CEINTURE SCAPULAIRE DU PERSONNEL DENTAIRE

APPUIS-COUDES MOBILES POUR RÉDUIRE LE TRAVAIL STATIQUE DE LA CEINTURE SCAPULAIRE DU PERSONNEL DENTAIRE APPUIS-COUDES MOBILES POUR RÉDUIRE LE TRAVAIL STATIQUE DE LA CEINTURE SCAPULAIRE DU PERSONNEL DENTAIRE PROTEAU ROSE-ANGE Association pour la santé et la sécurité au travail, secteur affaires sociales (ASSTSAS),

Plus en détail

Rééducation du périnée en 2013

Rééducation du périnée en 2013 26/10/13 Rééducation du périnée en 2013 Congrès GEMO BPL Nantes 2013 RégineBrissot Rennes Préalable toujours un diagnostic avant le traitement notamment en matière de douleurs pelvipérinéales. métastase

Plus en détail

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical

Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Scolioses lombaires de l adulte : clinique et traitement médical Par Pierre Antonietti Chirurgien orthopédiste Clinique Jouvenet, Paris Il existe deux types de scolioses de l adulte : des scolioses de

Plus en détail

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES

INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES INTERET PRATIQUE DU MDRD AU CHU DE RENNES QU EST-CE QUE LE MDRD? Il s agit d une formule permettant d estimer le débit de filtration glomérulaire et donc la fonction rénale La formule est la suivante :

Plus en détail

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE

OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE OSSIFICATION DU LIGAMENT VERTEBRAL COMMUN POSTERIEUR ET DU LIGT JAUNE: MYELOPATHIE CERVICALE SUBAIGUE Jurgita Bruzaite,, Monique Boukobza,, Guillaume Lot* Services de Neuroradiologie et de Neurochirurgie

Plus en détail

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies :

1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : 1- Parmi les affirmations suivantes, quelles sont les réponses vraies : a. Les troubles fonctionnels digestifs sont définis par les critères de Paris b. En France, le syndrome de l intestin irritable touche

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES

Plus en détail

UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D. Service de Neuroradiologie, Hôpital des Spécialit

UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D. Service de Neuroradiologie, Hôpital des Spécialit UNE RARE CAUSE DE SCIATIQUE NON DISCALE : LE SYNDROME DU MUSCLE PYRAMIDAL A PROPOS D UN D CAS L Jroundi, M Benrami, A EL Quessar, My R EL Hassani, H Benchaaboune,, N Chakir, N Boukhrissi,, M Jiddane Service

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal :

Dépistage du cancer colorectal : Dépistage du cancer colorectal : Quels enjeux? Robert Benamouzig Gastro-entérologie Hôpital Avicenne Bobigny Le cancer colorectal dans le monde 3ème cause de cancer Augmentation 1975 : 500 000 cas 1990

Plus en détail

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com

Cabinet Privé de Formation. www.softway-tunisie.com Cabinet Privé de Formation www.softway-tunisie.com 9 DT 240 360 00 360 320 280 36 390 540 540 6 260 6 6 8 6 66 56 48 56 48 48 48 48 560 650 560 560 620 72 760 700 760 66 66 66 66 66 4 4 4 66 72 75 80 72

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

TROUBLE DE LA STATIQUE RECTALE : PROLAPSUS, RECTOCELE ET ULCERE SOLITAIRE. DES PROCTOLOGIE 18/01/2013 Anne-Laure Audrain / Dr C.

TROUBLE DE LA STATIQUE RECTALE : PROLAPSUS, RECTOCELE ET ULCERE SOLITAIRE. DES PROCTOLOGIE 18/01/2013 Anne-Laure Audrain / Dr C. B D IQ C :, CC C II D CGI 18/01/2013 nne-aure udrain / Dr C. homas N hysiologie hysiopathologie rolapsus ectal otal rolapsus ectal Interne ectocèle yndrome de l ulcère solitaire du rectum () N hysiologie

Plus en détail

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien

L Incontinence Urinaire au FEMININ. Examen paraclinique. Résidu Post Mictionnel. Examen pelvien L Incontinence Urinaire au FEMININ Dr Isabelle Kaelin-Gambirasio Erika Vögele Dr Johanna Sommer Examen pelvien Inspection : Atrophie vulvovaginale Inflammation vaginale Pertes d urines à la toux Prolapsus

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

MODE D EMPLOI DU LOGICIEL LIGNES DE TEMPS A partir du film La Mort aux trousses d Alfred Hitchcock

MODE D EMPLOI DU LOGICIEL LIGNES DE TEMPS A partir du film La Mort aux trousses d Alfred Hitchcock MODE D EMPLOI DU LOGICIEL LIGNES DE TEMPS A partir du film La Mort aux trousses d Alfred Hitchcock Pour ouvrir un projet Pour ouvrir un fichier projet, lancez Lignes de temps et cliquez sur Fichier ->

Plus en détail

RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques

RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques J. Dinkel (1) C. Hintze (1) M. Fabel (2) R. Tetzlaff (1) M. Thorn (3) J. Biederer (2) HU. Kauczor (1) S. Delorme (1) 1 Radiologie

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

SYMPTOMES ANO-RECTAUX ET MALADIES NEUROLOGIQUES. Gérard Amarenco

SYMPTOMES ANO-RECTAUX ET MALADIES NEUROLOGIQUES. Gérard Amarenco SYMPTOMES ANO-RECTAUX ET MALADIES NEUROLOGIQUES Gérard Amarenco Service de Rééducation Neurologique et d Explorations Périnéales Hôpital Rothschild, Assistance Publique- Hôpitaux de Paris, 75571 Paris

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl par comprimé enrobé.

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl par comprimé enrobé. RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. Dé nomination du mé dicame nt Bisolax 5 mg comprimés enrobés. 2. Composition qualitative e t quantitative Bisolax 5 mg comprimés enrobés contient 5 mg de bisacodyl

Plus en détail

Conseil au candidat :

Conseil au candidat : SESSION DE 2006 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Section : GENIE MECANIQUE Option : MAINTENANCE DES SYSTEMES MECANIQUES AUTOMATISES EPREUVE D ADMISSIBILITE ETUDE D UN SYSTEME ET / OU D UN PROCESSUS TECHNIQUE Durée

Plus en détail

be free INNOVATION SANTÉ FÉMININE : L AUTO-RÉÉDUCATION PÉRINÉALE AVEC FEMIFREE BOUGEZ. DANSEZ. COUREZ. SAUTEZ. RIEZ. VIVEZ

be free INNOVATION SANTÉ FÉMININE : L AUTO-RÉÉDUCATION PÉRINÉALE AVEC FEMIFREE BOUGEZ. DANSEZ. COUREZ. SAUTEZ. RIEZ. VIVEZ be free INNOVATION SANTÉ FÉMININE : L AUTO-RÉÉDUCATION PÉRINÉALE AVEC FEMIFREE Un traitement pionnier dans le renforcement du plancher pelvien et dans la lutte contre l incontinence. BOUGEZ. DANSEZ. COUREZ.

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

uestion 4 Quels moyens simples pour explorer et visualiser le pancréas? Veine cave inférieure Aorte Estomac Foie Vésicule biliaire Rate Duodénum

uestion 4 Quels moyens simples pour explorer et visualiser le pancréas? Veine cave inférieure Aorte Estomac Foie Vésicule biliaire Rate Duodénum uestion 4 Quels moyens simples pour explorer et visualiser le pancréas?? 4 > En raison de son petit volume et de sa situation très profonde, le pancréas n est pas palpable à ventre fermé, contrairement

Plus en détail

Constipation chez l adulte et chez l enfant (avec le traitement) (300) M. Barthet, J-C. Grimaud, M. Bouvier, J. Sarles Janvier 2006

Constipation chez l adulte et chez l enfant (avec le traitement) (300) M. Barthet, J-C. Grimaud, M. Bouvier, J. Sarles Janvier 2006 Constipation chez l adulte et chez l enfant (avec le traitement) (300) M. Barthet, J-C. Grimaud, M. Bouvier, J. Sarles Janvier 2006 1. Constipation chez l adulte (avec le traitement) La constipation est

Plus en détail

Pour un nouveau regard notre cause est la vôtre...

Pour un nouveau regard notre cause est la vôtre... Juin 2015 Pour un nouveau regard notre cause est la vôtre... Association Nationale Spécialisée dans les problèmes d incontinence urinaire et fécale de la naissance à la fin de vie. 2 Association Spina

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique dans la prise en charge et le traitement de la constipation chronique de l adulte

Recommandations pour la pratique clinique dans la prise en charge et le traitement de la constipation chronique de l adulte 2007. Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés Gastroenterol Clin Biol 2007;31:125-135 MISE AU POINT Recommandations pour la pratique clinique dans la prise en charge et le traitement de la constipation

Plus en détail

Utilisation du DSQ. 2. Principales fonctions associées au DSQ

Utilisation du DSQ. 2. Principales fonctions associées au DSQ Utilisation du DSQ 1. Général Dans la phase initiale de déploiement, seuls les centres médicaux faisant partie du projet pilote auront accès au module SQIM. Les professionnels se verront attribuer une

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES SERVICES ÉDUCATIFS Adoptée par l'ordonnance 92-068 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE.... 1 1.1 Objectif général.... 1 1.2 Objectifs spécifiques......

Plus en détail

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Pr. Tristan Ferry tristan.ferry@univ-lyon1.fr Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital de la Croix-Rousse, Hospices Civils de

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet

L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet L intestin dans tous ses états L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet Mickael Bouin 5 M me Dutrou,50 ans,adore le golf.toutefois,à chaque effort,elle risque de tacher ses sous-vêtements

Plus en détail

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES Règle générale L'association de deux actes au plus, y compris les gestes complémentaires, peut être tarifée. L'acte dont le tarif hors modificateurs est le plus élevé,

Plus en détail

urinaire féminine à l effort de la femme

urinaire féminine à l effort de la femme Evaluation clinique préopératoire d une incontinence urinaire féminine à l effort de la femme Jean-François HERMIEU Service d Urologie CHU Bichat 46, rue Henri Huchard 75018 Paris E mail : jean-francois.hermieu@bch.aphp.fr

Plus en détail

Case report. Hernie de Spiegel: a propos d un cas. Open Access

Case report. Hernie de Spiegel: a propos d un cas. Open Access Case report Open Access Hernie de Spiegel: a propos d un cas Karim Ibn Majdoub Hassani 1,&, Fatimzohra Zahid 1, Hicham Anoune 1, Imane Toughrai 1, Said Ait Laalim 1, Khalid Mazaz 1 1 Service de chirurgie

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Prolapsus génital Qu est-ce que c est? Le prolapsus génital est une affection féminine. Il se définit par une saillie des organes pelviens (vessie, utérus, rectum) à travers

Plus en détail

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes

Bilan d extension locale d une tumeur rectale. François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Bilan d extension locale d une tumeur rectale François Jausset, Radiologie Brabois Adultes Introduction - Déterminer l extension locale précise d une tumeur rectale est un enjeu majeur pour le radiologue

Plus en détail

L'échographie cardiaque

L'échographie cardiaque L'échographie cardiaque Date de création du document : 2008-2009 PRÉ-REQUIS Sur quel principe physique est basée l'échographie cardiaque? L'utilisation des ultrasons est le principe physique sur lequel

Plus en détail

J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1)

J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1) J. Goupil (1), A. Fohlen (1), V. Le Pennec (1), O. Lepage (2), M. Hamon (2), M. Hamon-Kérautret (1) (1) Pôle d Imagerie, service de Radiologie, CHU Caen (2) Pôle Cardio-thoracique, service de Chirurgie

Plus en détail

Questionnaire / Demande d adhésion

Questionnaire / Demande d adhésion RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE & EXPLOITATION Questionnaire / Demande d adhésion Contrat d Assurance AXA n 4803593504 ASSURE : Nom Prénom Adresse Professionnelle Téléphone Fax Date de Naissance

Plus en détail

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par

Le programme national de dépistage systématique du cancer du sein a été établi par Dépistage organisé du cancer du sein : le cahier des charges et son bilan après deux ans du Plan cancer Breast cancer screening: the protocol and its evaluation two years after the national plan for cancer

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Actualités IRM dans la SEP Thomas Tourdias 1, 2

Actualités IRM dans la SEP Thomas Tourdias 1, 2 Actualités IRM dans la SEP Thomas Tourdias 1, 2 (1) Service de NeuroImagerie Diagnostique et Thérapeutique, CHU Bordeaux, Université de Bordeaux (2) Neurocentre Magendie, INSERM U 862, Université de Bordeaux

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

Comment évaluer. la fonction contractile?

Comment évaluer. la fonction contractile? Comment évaluer la fonction contractile? Pr Xavier MONNET Service de réanimation médicale Hôpital de Bicêtre Assistance publique Hôpitaux de Paris Conflit d intérêt Pulsion Medical Systems CAP PiCCO Echocardiographie

Plus en détail

Organisation et critères de décision en France et en Angleterre: HAS versus NICE?

Organisation et critères de décision en France et en Angleterre: HAS versus NICE? Organisation et critères de décision en France et en Angleterre: HAS versus NICE? FREROT Mathilde Interne de santé publique Université de Bourgogne 27/01/2014 Séminaire inter-régionale 2014- Économie de

Plus en détail

Rachis, Équilibre du Bassin et Pelvi-Périnéologie

Rachis, Équilibre du Bassin et Pelvi-Périnéologie B Parratte C Boulay J Bévalot - R Ramanah Service de Médecine Physique et de Réadaptation Laboratoire d Anatomie CHU Université Franche Comté 25000 Besançon Incontinence Urinaire d Effort réel problème

Plus en détail

Gestion du handicap intestinal

Gestion du handicap intestinal PROTOCOLE NATIONAL DE DIAGNOSTIC ET DE SOINS (PNDS) SPINA BIFIDA Gestion du handicap intestinal Centre de référence Maladies Rares Spina Bifida-CHU Rennes 1 Sommaire GENERALITES SUR LE SPINA BIFIDA..3

Plus en détail

Solar GI. Manométrie digestive évolutive. Diagnostic complet de la motricité. Base de données universelle MMS. Configurations évolutives

Solar GI. Manométrie digestive évolutive. Diagnostic complet de la motricité. Base de données universelle MMS. Configurations évolutives M E D I C A L M E A S U R E M E N T S Y S T E M S Solar GI Manométrie digestive évolutive Diagnostic complet de la motricité Base de données universelle MMS Configurations évolutives M A K E S M E A S

Plus en détail

B Gallix, Montpellier/Fr

B Gallix, Montpellier/Fr 1/64 IRM du cancer du rectum Pré / Post radiothérapie rapie B Gallix, Montpellier/Fr 2/64 IRM du rectum: Rappel radio- n Rectum n Fascias n Releveur de l anusl n Sphincters anatomique 3/64 Rappel radio-anatomique

Plus en détail

Projet de programmation Java Puissance 4

Projet de programmation Java Puissance 4 Projet de programmation Java Puissance 4 Juliusz Chroboczek et Gabriel Scherer Version du 13 novembre 2014 Le but de ce projet est d implémenter en Java un jeu de plateau qui s appelle Puissance 4. Votre

Plus en détail

Apport de l IRM dans la

Apport de l IRM dans la Apport de l IRM dans la caractérisation tissulaire préopératoire des tumeurs rectales Y MORMECHE, S SEHILI, J MORMECHE, CH CHAMMEKHI, S KHELIFI, A BACCAR, MH DAGHFOUS, A CHERIF TUNIS - TUNISIE PLAN Introduction

Plus en détail