L INCONTINENCE ANALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L INCONTINENCE ANALE"

Transcription

1 L INCONTINENCE ANALE Une publication de L Association d Aide aux Personnes Incontinentes Ouvrage collectif Octobre 2006 Association loi 1901 Siège social : AAPI 5 avenue du Maréchal Juin Boulogne Tél. :

2 Sommaire 1. Préambule 2. Définition 3. Facteurs favorisants 4. Mécanisme 5. Causes chez l adulte 6. Diagnostic 7. Investigations 8. Traitements 9. Prévention 8.1 Médicaments 8.2 Rééducation 8.3 Chirurgie 8.4 Neuromodulation 8.5 Sphincter anal artificiel 8.6 Protections et absorbants et collecteurs fécaux Obturateurs 10. Comment vivre sa sexualité avec une incontinence. 11. Conclusions 12. Bibliographie 13. L A.A.P.I 2

3 1 Préambule De plus en plus souvent ce problème est évoqué lors des contacts, que nous recevons quotidiennement. La personne dans sa lettre ou directement au bout du fil commence toujours son entretien par : «Monsieur, je n ose pas trop vous en parler, mais il m arrive souvent de ne plus pouvoir me contrôler et je souffre d incontinence anale. Que dois-je faire?». On ressent l angoisse, le désarroi, la gêne de ces interlocuteurs qui n osent pas dire ouvertement qu ils souillent leurs affaires, qu ils font du «bruit» en marchant ou en faisant des efforts. Ils craignent les réactions des autres. Et pourtant l incontinence anale toucherait environ 11% des personnes âgées de plus de 45 ans, mais aussi des plus jeunes et mêmes de jeunes enfants (malformations congénitales). Et quand l incontinence anale s ajoute à l incontinence urinaire, 5 millions de sujets vivent difficilement ces handicaps, car il s agit bien de handicaps et non de maladies. On ne meurt pas, il est vrai, d incontinence fécale. L AAPI dans son rôle d aide et de soutien aux patients a voulu aborder ce sujet très clairement et sans tabou en rappelant dans ce guide quelques généralités, traitements et préventions afin de neutraliser au mieux cette gêne. 3

4 2 Définition Qu est-ce que l incontinence anale? Elle est définie par une perte involontaire de gaz ou de selles. Cela arrive épisodiquement par des «petits accidents» ou continuellement. La continence est réalisée principalement par la contraction permanente, involontaire du sphincter interne de l anus (fait de fibres lisses) que vient relayer la contraction du sphincter externe (fibres striées) lors de l envie. En vérité ce sont deux petits robinets qui s ouvrent et qui se ferment. Le sphincter interne est toujours en activité. A ce niveau, existent des capteurs permettant de reconnaître s il s agit de selles liquides, solides ou de gaz. Il permet donc à l individu de laisser échapper volontairement ces derniers par ouverture du sphincter externe lorsque la situation sociale le permet. Par contre, lors d urgences, le sphincter externe peut se contracter volontairement, permettant ainsi de surseoir à l exonération. L incontinence anale est donc un dérèglement de ces deux muscles de la continence. 4

5 3 Facteurs favorisants - Le Sexe Les femmes sont plus fréquemment atteintes car le plancher pelvien peut être mis à rude épreuve au moment des accouchements. Certaines déchirures graves (périnée complet) peuvent léser les sphincters de l anus. - L Âge La fréquence de l incontinence anale augmente avec l âge, 23% de personnes de moins de 70 ans, 41% de personnes de 90 ans et plus. - Le Handicap Moteur 28% des malades neurologiques, sclérose en plaque, hémiplégie, Parkinson, etc., ont une incontinence fécale. 82% des personnes grabataires (personnes définitivement alitées). - Le Handicap Psychique 75 % des déments séniles présentent ce type de problème. - Mixité avec l incontinence urinaire L incontinence anale est retrouvée chez 27% des patientes et patients consultant pour une incontinence urinaire, 1 sur 4. Il est raisonnable de penser que notre pays comprend de 2 à 4 millions d incontinents urinaires. Selon la projection de ¼, il y aurait de à 1 million d incontinents fécaux et/ou aux gaz. 5

6 4 Mécanisme Le gros intestin (le côlon) mesure environ 1m50. Il comprend trois portions, dans le sens des aiguilles d une montre : une portion ascendante, une transverse et une descendante qui se termine par le rectum. Précédant le rectum il existe une zone particulière appelée colon-sigmoïde qui fait office de régulateur. Le colon possède plusieurs fonctions : le transport des injestats (ce qui a été ingéré), le brassage, l absorption et la déshydratation de ces aliments. Une ou deux fois par jour le résidu des aliments, appelé bol fécal, parvient à l angle sigmoïde et tombe dans la partie terminale de l intestin appelée le rectum, c est la ponte sigmoïdienne, entraînant la notion du besoin. Le rectum a donc une fonction capacitante, il sert en quelque sorte de salle d attente, le temps pour la personne de trouver un endroit adéquat. En attendant, la contraction des muscles sphinctériens augmente en intensité de manière réflexe. Normalement une personne va aux toilettes en moyenne une fois par jour. La contraction naturelle du rectum est suffisante, elle pourra être aidée par un léger effort de poussée abdominale. Les sphincters doivent être relâchés, ce qui permettra aux selles d être évacuées. Si la poussée est systématique, il faut s en inquiéter car cette répétition peut à la longue abîmer également les sphincters et leurs nerfs. Lorsque le mécanisme est perturbé, il peut s agir soit du réservoir rectal qui n assure plus l attente (en cas de diarrhées par exemple), soit du «bouchon» musculaire qui ne tient pas ou pas assez longtemps. Eventuellement les deux mécanismes peuvent être altérés simultanément. Rectum 12 à 14 cm Côlon transverse Utérus Côlon ascendant avec l'appendice du caecum Côlon descendant Ampoule rectale (rectum) Vessie Vagin Anus 3 à 4 cm Canal anal CADRE COLIQUE ET SA SITUATION DE FACE DE PROFIL 6

7 IL EXISTE CINQ SORTES D INCONTINENCE ANALE La vraie : lorsque les selles normales s échappent sans que l on puisse se contrôler, avec parfois une incontinence urinaire associée. Le trop-plein : lorsque la personne a trop attendu, la pression intra-rectale peut être supérieure à la possibilité de retenue des sphincters. Le stress : tout comme la vessie, le rectum est un organe sensible au stress et à l émotion. Dans ce cas l envie peut être immédiate et difficile à contrôler surtout en présence de selles liquides. La «fausse incontinence» : c est plutôt l échappement, dans les sous-vêtements, de matières fécales plutôt molles ou pâteuses mélangées à du mucus (avec ou non présence de sang). Ce phénomène est souvent lié à la présence d un fécalome, c est à dire à une constipation terminale Incontinence aux gaz 7

8 5 - Les causes de l incontinence anale chez l adulte Elle dépend de plusieurs facteurs : La musculature (incontinence vraie) de l anus est sous la dépendance du système nerveux volontaire mais aussi involontaire (c est à dire neurovégétatif ). Par conséquent, cette mécanique musculaire sera affectée lors de maladies ou de pathologies neurologiques (malformations, paraplégies, sclérose en plaques, maladie de Crohn ), mais aussi de traumatismes au cours de certains accouchements (déchirure anale), diverses interventions chirurgicales localisées à l anus ou en périphérie dans le petit bassin. Le vieillissement (incontinence partielle), l affaiblissement du plancher pelvien par diminution de la tonicité tissulaire, les accidents vasculaires cérébraux, la détérioration du mécanisme sphinctérien, le prolapsus rectal (personnes âgées et surtout chez les femmes), diminueront la compétence sphinctérienne. Le rectum peut perdre sa capacité de compliance (augmentation du volume sans augmentation de pression) après des années de laxatifs irritants ou après des interventions chirurgicales importantes (cancers) et les irradiations thérapeutiques. Le stress, les intoxications alimentaires, le changement de climat et de régime peuvent provoquer des diarrhées. Une origine bactérienne ou virale est également une cause d incontinence chez les sujets fragiles ou couvant une grippe ou fièvre. Il faudra donc toujours rechercher ces causes infectieuses.. Notons tout de suite qu un nombre non négligeable d incontinences fécales est dû à une constipation chronique, cela n est paradoxal qu en apparence. En effet, lorsque le rectum se remplit, le besoin se fait sentir, mais si l exonération ne peut avoir lieu, l envie diminuera jusqu à disparaître. A la longue, le rectum va se distendre et n envoyer au cerveau la notion de besoin que pour des volumes de plus en plus importants. Les efforts de poussée seront de ce fait plus intenses, ce qui pourra entraîner au long cours un étirement des nerfs, et donc une incontinence. 8

9 6 - Le Diagnostic Le plus simple est de répondre clairement aux questions que votre médecin vous posera. Pour cela nous avons préparé un exemple de questionnaire que vous pouvez remplir chez vous. Ainsi, ayant déjà préparé vos réponses, vous serez moins stressé et vous ne risquez pas d oublier certains détails. Exemple de questions posées : (liste non exhaustive) Age Sexe Profession A quelle date vous-êtes vous aperçu des signes d incontinence anale? Après quelles circonstances (chirurgie, accouchement.) Quelle est l évolution : stable empirique inconstante A L HEURE ACTUELLE Nature de vos incontinences (liquides, solides, gaz) Les problèmes vous arrivent-ils la nuit, le jour, ou les deux? Calendrier journalier : combien de fois par jour, semaine, mois, occasionnel ou rarement Ressentez-vous un besoin impérieux ou sans perception de besoin? Ressentez-vous des douleurs abdominales? Y-a-t-il présence de sang dans vos selles? Restez-vous longtemps aux toilettes? VOTRE QUOTIDIEN Vos activités quotidiennes sont-elles perturbées? Vos activités sociales et professionnelles sont-elles perturbées? Votre vie sexuelle est-elle perturbée? ANTECEDENTS Chirurgies antérieures Prolapsus pelvien Grossesses et accouchements Pathologie neurologique Pathologie gastro-intestinale Troubles urinaires Troubles sexuels (impuissance ) Diabète Avez-vous faits des voyages récents? (Ref : Enseignement Colo-Proctologie Paul Antoine LEHUR) 9

10 Fréquence Jamais Rarement <1/mois Quelquefois Entre 1/sm et 1/mois Couramment Entre 1/jour et 1/sem Toujours >1/jour Type d inc Solide Liquide Gazeux Port de protections Altération qualité de vie Le test est compté sur 20 Score d incontinence de Weissner ( Jorge-Weissner ) Simple et validé par la communauté scientifique 10

11 7 - Investigations Du toucher rectal (moyen simple pour apprécier le tonus et la contractilité du canal anal), à l échographie endo-anale, de la manométrie ano-rectale à la défécographie (qui examinent le mécanisme des fonctions de continence et d évacuation), en passant par l analyse de la vitesse du transit à l aide de capsules radio-opaques, il ne manque pas de moyens de diagnostic. Le toucher rectal C est le moyen, aussi, le plus simple pour diagnostiquer la vacuité rectale et déceler éventuellement une rectocèle, c est à dire une hernie du rectum vers le vagin, ou un prolapsus rectal interne. L échographie endo-anale C est un examen indispensable en cas d incontinence anale par incompétence sphinctérienne. Il permet de mettre en évidence des ruptures sphinctériennes. Ces dernières pourront être traitées éventuellement par une intervention chirurgicale. La manométrie ano-rectale Elle permet de préciser le mécanisme des fonctions capacitaires du rectum, l efficacité des muscles, et la synergie sphinctérienne réflexe. Cet examen important en cas d incontinence anale pourra être également conseillé en cas de constipation terminale chronique. Lorsque les sphincters sont incompétents, la pression de repos sphinctérienne ainsi que l amplitude et la durée de la contraction volontaire vont être diminuées. Si l incontinence est due à un rectum plein, la manométrie va mettre en évidence les troubles de la sensibilité rectale. En cas de sensibilité rectale altérée, l accumulation des selles dans le rectum peut provoquer l incontinence. Enfin, des anomalies du réflexe recto-anal inhibiteur peuvent faire suspecter un désordre neurologique ou un mégacôlon congénital. La défécographie Cet examen est très utile pour mettre à jour des troubles de la statique pelvienne qui pourraient induire une constipation terminale et une incontinence. Elle permet de rechercher par exemple une rectocèle importante lors des efforts de poussées et d identifier ainsi les troubles associés de la statique pelvi-périnéale, pouvant orienter vers une prise en charge chirurgicale. D autres examens complémentaires peuvent être proposés : - coloscopie complète - rectosigmoïdoscopie associée à un lavement baryté - anuscopie - rectoscopie 11

12 8.1 Les traitements médicaux 8 Les divers traitements Le traitement médical de l incontinence anale s adresse aux patients présentant un trouble du transit associé, qu il s agisse de constipation ou, au contraire, de diarrhée. Cette prise en charge permettra dans certains cas de régler les problèmes. Dans d autres cas ils pourront être associés à une rééducation. Les troubles du transit intestinal : les selles progressent dans les intestins grâce à des contractions régulières de ceux-ci. Si la progression est trop lente, l absorption d eau est trop importante et les selles se durcissent. La diarrhée : Pour différentes raisons, au contraire, l absorption d eau est insuffisante et les selles peuvent rester liquides jusqu au rectum. Si l incontinence n existe que pour ce type de selles anormales, le traitement de la diarrhée est l objectif prioritaire. Il sera souvent susceptible d améliorer ou de faire disparaître l incontinence. - Régime alimentaire adapté (riz, carottes cuites, banane, coing, boissons non excitantes) - Certains médicaments prescrits par le médecin : pansements intestinaux (Actapulgite, Smecta par exemple), des substances diminuant la mobilité des ondes coliques (Questran ou Imodium par exemple). - Boire beaucoup (eau, bouillon de légumes..) pour éviter la déshydratation - Importance de tenir à jour un calendrier des selles pendant le traitement. Le fécalome : C est une des causes les plus fréquentes d incontinence anale chez les patients présentant une pathologie neurologique, chez les personnes âgées, et chez les enfants. Définition du Larousse Médical : «Volumineuse masse de matières fécales durcies, qui, stagnant dans le rectum ou même dans le côlon d un malade constipé». L irritation de la muqueuse rectale entraîne des suintements colorés qui, se mélangeant aux matières fécales, peut faire penser à une diarrhée souvent source de mauvais diagnostic. Moyen prescrit : vider le côlon et le rectum avant d évaluer l incontinence anale. Parfois il est possible que cette pseudo-incontinence disparaisse après vidange du rectum et du côlon. Dans ce cas la prévention de la réapparition du fécalome peut être suffisante pour traiter l incontinence. 12

13 Pour éviter ce symptôme : - Bon régime alimentaire avec fibres et légumes verts - En l absence de selles spontanées : mise en place de suppositoires, lavements (1 suppositoire après la selle tous les 2 jours pendant 2 semaines). - Importance de tenir à jour un calendrier des selles pendant le traitement. 8.2 La rééducation La rééducation revêt un rôle très important dans la prise en charge des troubles et dysfonctions anorectaux. Les objectifs : - Renforcement de la musculature ano-périnéale afin d assurer une amélioration de la retenue. - Prise de conscience du relâchement du canal anal dans les troubles de la constipation terminale pouvant entraîner des pertes dues au «trop plein» rectal. - Amélioration de la sensibilité, lors du remplissage du rectum, entraînant une envie de défécation à laquelle le patient devra répondre. Il évitera ainsi l accumulation d une trop grande quantité de selles dans le réservoir rectal. Le rééducateur utilisera un ballonnet intra-rectal qu il gonflera petit à petit afin de faire percevoir au patient la sensation du besoin. C est le principe de la rééducation de la capacité du rectum. Les moyens : - L électrostimulation fonctionnelle, qui au début surtout, permet la prise de conscience de la contraction musculaire. A noter : elle sera déconseillée si nous sommes en présence d un trouble neurologique récent (neuropathie d étirement dans le post partum immédiat par exemple.) - Le travail manuel, par toucher rectal, cherche à améliorer la force musculaire de la contraction volontaire et à créer un réflexe myotatique contractile. - Le Biofeedback (ou rétroaction sensorielle) permet au patient de visualiser l intensité de ses contractions ou le relâchement souhaité lors de dysynergies rectaux-anales. - Les traitements comportementaux (mauvaises habitudes diététiques et défécatoires) - Les conseils diététiques : Aliments conseillés Riz Fruits et légumes cuits Carottes cuites Viandes et poissons maigres Pâtes, semoule, tapioca, banane Aliments déconseillés Fruits et légumes crus Fruits à graines ou pépins Pâtisseries et crèmes dessert Charcuterie 13

14 Les appareillages : Le rééducateur se servira soit : - de sondes E.M.G (électro-myographiques) pour stimuler la musculature lors des séances d électrostimulation fonctionnelle ou pour enregistrer la qualité de la contraction et du relâchement musculaire lors des séances de biofeedfack. - de ballonnets gonflables pour améliorer la sensibilité rectale lors de la phase de remplissage. 8.3 Les traitements chirurgicaux Pour une INCONTINENCE RELEVANT D UN TRAUMATISME DIRECT - Déchirure profonde lors d accouchement. - Accidents violents : empalement ou plaie étendue. - Suite d intervention sur hémorroïdes. Selon le degré de gravité on pourra chirurgicalement réparer les tissus lésés. Dans d autres cas, le chirurgien essaiera de rétablir une longueur correcte du canal anal et un tonus musculaire suffisant. Pour une INCONTlNENCE DUE A UN DESEQUILIBRE DES ORGANES. C est le syndrome du périnée descendant que l on rencontre chez d anciens constipés et chez des personnes âgées. La technique chirurgicale rétrécit le diamètre du canal anal et augmente sa longueur, elle reconstitue aussi l angle que fait le canal anal avec le réservoir rectal. Pour une INCONTINENCE DUE A UNE LESION COMPLÊTE DU SPHINCTER VOLONTAIRE - Lors d amputation élargie (cancer par exemple) - Lors d une paralysie du sphincter anal. Le chirurgien peut envisager :. une transposition d un muscle de la cuisse pour faire une boucle autour de l anus permettant ainsi une possibilité de contraction volontaire. la pose d un sphincter artificiel : (voir chapitre consacré à ce sujet) Actuellement, les progrès effectués dans la pose et la tolérance de sphincters artificiels sont à l origine de l augmentation de l utilisation de ces prothèses par les chirurgiens spécialisés. Dans les traitements chirurgicaux des troubles ano-rectaux, la rééducation sera le plus souvent associée en pré et post-opératoire. 14

15 8.4 La neuromodulation : Cette technique utilisée depuis 1998, se déroule en deux tests. La première consiste en un test pour lequel le médecin pose, dans l un des orifices du sacrum, au-dessus du coccyx, une électrode qui ressort au niveau de la peau et qui est reliée à un boîtier externe. Quand la personne ressent le besoin d aller aux toilettes, cette électrode stimule une racine nerveuse de l appareil ano-rectal. Ce test dure deux à trois semaines pendant lesquelles la personne mène sa vie normalement, en prenant le soin de remplir un «calendrier de selles», et des «accidents». Si le test est positif (diminution d au-moins 50% de l incontinence), l implantation définitive du boîtier de neuromodulation est réalisée. L électrode initialement mise en place est reliée à un nouveau boîtier implanté sous la peau. «Au début, ce pacemaker peut entraîner des douleurs liées au fait qu il est placé audessus de la fesse. C est cependant une intervention simple, moins lourde que le sphincter anal artificiel et que l on proposait avant aux patients souffrant d incontinence anale pour lesquels aucune technique médicale de rééducation ou de chirurgie traditionnelle ne donnait satisfaction. Cette méthode donne de bons résultats : dans 60 à 70% des cas, soit l état des patients est améliorés, soit ils sont complètement guéris» (commentaires du Pr. Leroi) 8.5 Le sphincter anal artificiel Lorsque la réparation directe du sphincter n est pas possible, lorsque la poche définitive (ou colostomie) est refusée, la mise en place d un sphincter anal artificiel est une solution nouvelle qui a révolutionné le traitement de l incontinence anale. QUAND IMPLANTER UN SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? Le sphincter anal artificiel peut être implanté dans les situations suivantes : devant une destruction étendue et non réparable du sphincter anal soit au décours d un accouchement, soit au décours d un accident, soit après certaines interventions chirurgicales ; dans certaines maladies neurologiques qui entraînent une paralysie du sphincter anal ; dans certaines maladies congénitales comme l imperforation anale ou le spina-bifida ; lors d une destruction des nerfs qui commandent la contraction du sphincter. COMMENT SE COMPOSE UN SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? Le sphincter artificiel en silicone comprend 3 éléments : une manchette placée autour du canal anal, un réservoir de liquide placé dans la cavité abdominale, une pompe qui permet d ouvrir le sphincter, cette pompe est placée dans une bourse chez l homme et dans une grande lèvre chez la femme. Ces trois éléments sont reliés par des tubulures qui passent sous la peau et l ensemble du système est rempli d un liquide qui assure son fonctionnement. 15

16 Réservoir Manchette Pompe 16

17 COMMENT FONCTIONNE LE SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? A l état de repos, le liquide remplit la manchette, ce qui a pour effet de comprimer le canal anal et de le fermer : la continence est assurée (Figure 2). Lorsque le patient veut aller à la selle, il appuie sur la pompe située dans la bourse chez l homme (Figure 3) ou dans la grande lèvre chez la femme, ce qui permet de vider la manchette du liquide qu elle contient. Ce liquide remplit alors le réservoir, la manchette ne comprimant plus le canal anal, celui-ci peut s ouvrir et le rectum se vide. En quelques minutes et de manière automatique sans aucune manœuvre, le liquide retourne du réservoir vers la manchette qui se remplit et referme ainsi le canal anal. La continence est de nouveau assurée (Figure 4). Y A-T-IL DES EXAMENS A PRATIQUER AVANT D IMPLANTER UN SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? Plusieurs examens sont indispensables lorsque est envisagée cette opération. Ces examens ont pour but de vérifier que l opération est nécessaire et que d autres méthodes de traitement ne peuvent être utilisées (comme par exemple la réparation directe du sphincter) ; ils permettent également de s assurer qu il n y a pas de contre-indication à l implantation du sphincter artificiel. Ces examens comprennent notamment : une manométrie ano-rectale afin d étudier le fonctionnement physiologique du rectum et du canal anal ; des tests électrophysiologiques qui permettent de reconnaître une destruction des nerfs commandant le fonctionnement du sphincter anal ; une échographie endo-anale et une défécographie qui sont des examens radiologiques permettant de montrer l état du sphincter anal et la façon dont se vide le rectum ; un temps de transit des marqueurs radio-opaques qui est une radiographie permettant de s assurer que le colon fonctionne normalement et qu il n est pas responsable d une constipation associée. 17

18 Y A-T-IL DES CONTRE-INDICATIONS A L IMPLANTATION D UN SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? Le sphincter anal artificiel ne doit pas être implanté en cas de destruction des tissus situés chez la femme entre le vagin et l anus, lésion des tissus autour de l anus après une radiothérapie importante, cancer du rectum ou du canal anal en évolution, le patient doit être capable intellectuellement et manuellement de manipuler son sphincter. Enfin, lorsqu il existe une diarrhée, une poche temporaire (ou colostomie) placée sur la partie gauche du ventre qui sera laissée en place environ 3 mois doit être faite pour protéger la période de cicatrisation. QUELS SONT LES RESULTATS DE L IMPLANTATION DU SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? Le sphincter anal artificiel a révolutionné le traitement de l incontinence anale ; il permet en effet de rendre continent 7 à 8 patients sur 10. La continence est habituellement bonne pour les matières, elle est plus difficile à obtenir pour les gaz. Comme tout matériel mécanique, il peut survenir des pannes de l un ou l autre des éléments du sphincter artificiel nécessitant des interventions pour réviser le sphincter. Il est pris en charge par la Sécurité Sociale. QUELLE EST LA DUREE DE L HOSPITALISATION? L implantation d un sphincter anal artificiel nécessite une hospitalisation d environ une quinzaine de jours. A la sortie du patient, le sphincter artificiel n est pas mis en route, il le sera environ deux mois plus tard au cours d une hospitalisation de jour. Si une poche (ou colostomie) a été réalisée, elle sera supprimée à ce moment-là. QUI PEUT IMPLANTER UN SPHINCTER ANAL ARTIFICIEL? Le sphincter anal artificiel peut être implanté par un chirurgien digestif formé à cette opération. 18

19 8.6 Les palliatifs Les protections Actuellement il n existe aucune protection «spéciale» pour l incontinence anale. On utilise les protections pour l incontinence urinaire, bien que les matières fécales soient d un poids supérieur au volume des urines. Il faut donc choisir une protection bien adaptée à sa morphologie et d une capacité «d absorption» maximum. Il faut bien être conscients que la «protection» ne pallie pas aux problèmes d incontinence anale. C est un simple outil qui rassure le patient pour ses sorties, ses voyages et son bien être, mais ce n est pas la solution de longue durée. Plus on se complet dans le port de ces protections, moins l on a envie de se faire soigner. C est une «roue de secours», momentanée qui devrait obliger le patient à consulter, soit le gastroentérologue, soit le proctologue. Les obturateurs fécaux Ils ne peuvent être utilisés seulement que sur avis médical et strictement selon les indications du médecin traitant ou de l infirmier (ère). Ils se présentent sous forme d un tampon en mousse que l on place dans le rectum de la même manière qu un suppositoire. Deux tailles sont disponibles (37 mm et 45 mm). Au contact de la muqueuse anale, le film superficiel, qui recouvre le tampon, se délite. Le tampon s ouvre alors et vient s appliquer sur la paroi rectale assurant ainsi la fermeture mécanique du canal anal. Il peut être retiré facilement à l aide du cordon que l on laissera visible. Précautions d hygiène : bien se laver les mains avec de l eau, du savon, gel spécial ou des lingettes, avant et après l introduction du tampon. Il peut être laissé en place pendant 12 heures. Certains patients ne le supportent que le temps d une sortie par exemple. Pour plus de renseignements sur ces palliatifs, vous pouvez nous contacter. 19

20 10 - Prévention La meilleure des préventions est de se faire suivre régulièrement et de signaler à son médecin traitant l apparition de symptômes inhabituels, tels que sang dans les selles, diarrhées, constipation, maux de ventre.. L incontinence anale, lorsqu il ne s agit pas d une malformation congénitale ou d une maladie neurologique, est toujours la conséquence d un traumatisme quel qu il soit : - accouchement, - intervention chirurgicale (dans certaines exérèses), - constipation chronique (entraînant à long terme un étirement des circuits neurologiques), - irradiation importante rendant les tissus plus fragiles, - abus sexuels. Certains de ces traumatismes sont inéluctables. D autres devront être évités au maximum. Une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée contribuent à éviter ces troubles. Les repas doivent être pris à heure régulière, la mastication soignée. Le passage aux toilettes doit être un moment de relaxation : bonne position sur le siège, prendre son temps, éviter les poussées intempestives qui peuvent provoquer l apparition de fissures ou d hémorroïdes. Une toilette intime sera faite après chaque expulsion. Prendre un linge doux, humidifié avec une solution adéquate et ne jamais oublier les lingettes qui peuvent dépanner. Le papier toilette sera doux, de préférence blanc et sans «parfum». L alimentation joue un grand rôle dans l incontinence anale. En cas de diarrhées, ne pas absorber d aliments trop riches en fibres, évitez les boissons gazeuses. Ne pas boire de tisanes «laxatives à base de séné, de bourdaine, ou contenant des résines, alcool, vin, jus de fruits sucrés. ; Il faut éliminer les légumes farineux, les légumes et fruits responsables de fermentation, les matières grasses cuites, les aliments épicés, la charcuterie et les plats lourds. Au contraire, en cas de constipation, boire régulièrement un litre et demi d eau plate, jus de fruits, bouillon de légumes, lait écrémé et prendre au repas des aliments riches en fibres, légumes verts, fruits, céréales, viandes, poissons Attention aux laxatifs qui sont par définition des produits destinés à produire une selle moulée et bien hydratée, dont l expulsion soit facile. Ils sont souvent confondus avec les purgatifs qui provoquent une débâcle diarrhéique liquide. Les traumatismes obstétricaux devront être explorés avec soins et traités en conséquence. La question de la continence doit toujours être posée aux accouchées même si ellesmêmes n abordent pas le sujet par pudeur. La rééducation devrait toujours être proposée dès le début des troubles, qu ils soient même légers ou épisodiques. 20

21 11 Comment vivre sa sexualité avec une incontinence Toutes les incontinences ont un retentissement sur la vie sexuelle des patients qui en sont atteints, et d une manière plus exhaustive sur le couple confronté à ce problème. On rentre dans un domaine où les manifestations psychosomatiques vont apparaître au fur et à mesure de l évolution de l incontinence. Elles sont plus ou moins importantes selon nos personnalités et «l image subjective» que chacun se fait de son handicap. Le choc causé par l incapacité à commander ses fonctions va remettre en question tout le système de structure de l individu à travers les trois étages de son fonctionnement : - intellect, - affect, - somatique Or, dans l écosystème que représente le couple, c est à travers ces trois plans que se produit l échange. Toute incontinence induit une anxiété et une dévalorisation personnelle qui va tendre à diminuer la libido à travers l image de soi. La phase dépressive, réactionnelle, agit sur le désir comme dans toutes les dépressions. L image de notre corps est subjective, elle évolue vers notre mental (intellect), sera fonction de l amour que nous nous portons (affect). Il faut un corps qui nous parle pour le faire parler vers et pour l autre. C est le regard de l autre qui conditionne notre propre image ou qui va la faire évoluer. C est l autre qui nous autorise, ou non, à vivre notre handicap en inhibant le complexe. Quel devra être ce regard? : un regard d amour qui unit, qui rapproche, mais qui demande d être aveugle pour sublimer l imperfection des corps. L incontinent qui est obligé d avoir recours à des protections se sentira atteint dans son pouvoir de séduction. La personne plus âgée aura tendance à projeter sur l avenir et à y voir une certaine déchéance. L incontinent va développer un complexe qui influencera le désir. A l intérieur du couple même, les relations vont changer. Les rapports sexuels perdront de leur spontanéité pour devenir «programmés». L incontinent, on le comprend, se sentira obligé de s adonner à un minimum de soins intimes avant tout rapprochement amoureux. Certaines caresses seront évitées, le couple changera ses habitudes et la sexualité s en trouvera modifiée. La peur de «l accident» entraînera un auto-contrôle permanent incompatible avec le lâcher prise nécessaire à la montée du plaisir et à l orgasme, principalement chez la femme. Chez l homme, la manifestation de sa retenue se traduira plutôt par des troubles de l érection. 21

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast Peristeen Obtal Tampon obturateur anal Deux tailles disponibles Tampons (boîte de 20) Intégralement remboursé** * diamètre ouvert Réf ø 37 mm* 1450 ø 45 mm* 1451 0543 Laboratoires Coloplast 6, rue de Rome

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Il peut être très difficile de composer avec la constipation.

Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Qu est-ce que la constipation? La nourriture que nous mangeons traverse l appareil digestif afin d alimenter notre organisme, notre esprit

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées 31 èmes journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE V. BLONDEY IBODE S. CUENOT IBODE P. MATHIEU Chirurgien

Plus en détail

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide

Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lubentyl, gelée orale en pot cire paraffinique, paraffine liquide, paraffine solide Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

LA CONSTIPATION DE L ENFANT

LA CONSTIPATION DE L ENFANT LA CONSTIPATION DE L ENFANT Dr Nabil CHAOUI POURQUOI CETTE PRÉSENTATION La constipation est courante mais mal appréciée Elle n est pas toujours reconnue, Pas toujours bien gérée, Fait souvent l objet d

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

PROTECTION DU PLANCHER

PROTECTION DU PLANCHER «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» PROTECTION DU PLANCHER PELVIEN ET DU DOS PREVENTION DES INCONTINENCES URINAIRES CHEZ LES JEUNES FEMMES ET DES HERNIES INGUINALES CHEZ LES GARCONS. L analyse des statistiques

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus Observatoire Vieillissement et Société Conférencière Une présentation de: Chantale Dumoulin, PT, PhD. Professeure

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Actualisation avril 2011 Afin d aider les femmes et leur chirurgiens dans cette discussion, l Afssaps met à disposition un guide d aide

Plus en détail

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 K-SAIDANI Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 Constipation : Plainte fréquente au cours de la grossesse et dans la période puerpérale; Elle peut survenir «de novo», aggraver

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous avez des douleurs durant les relations sexuelles 1. LES PROBLÈMES DE VESSIE:

Plus en détail

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP

Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Guide d aide à la décision concernant les implants mammaires PIP Dans son point d information du 28 septembre 2010, l Afssaps a recommandé que les femmes porteuses d implants mammaires PIP concernés par

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Severine Acquisto Psychologue clinicienne, sexologue, psychothérapeute severineacquisto@gmail.com 0473/411.811

Severine Acquisto Psychologue clinicienne, sexologue, psychothérapeute severineacquisto@gmail.com 0473/411.811 Severine Acquisto Psychologue clinicienne, sexologue, psychothérapeute severineacquisto@gmail.com 0473/411.811 1)Quelques notions générales 2)La sexualité Masculine (celle de Monsieur tout le monde et

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile

KEAT : premier électrostimulateur sans fil d auto-rééducation périnéale à domicile L incontinence : une maladie très fréquente D après le Pr François Haab, chirurgien urologue, coordinateur du centre d explorations périnéales de l hôpital Tenon (Paris) Des solutions adaptées à chaque

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Traitement symptomatique de la sclérose en plaques Dr Audrey

Plus en détail

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Incontinence au masculin. Fuites urinaires, les affronter à deux

Incontinence au masculin. Fuites urinaires, les affronter à deux Brochure Inco au masculin 05-10.qxp:150x210 27/05/10 18:15 Page 12 EN SAVOIR PLUS DVD «Programme d entraînement du périnée», par Kari Bo : des exercices à faire chez soi pour renforcer et tonifier son

Plus en détail

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE Commercialisé au Canada par LA TECHNOLOGIE La technologie a toujours joué un rôle important

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

résection chirurgicale de l intestin

résection chirurgicale de l intestin Votre programme de rétablissement après une résection chirurgicale de l intestin La date de votre intervention chirurgicale : Prévoyez rentrer à la maison le : Veuillez prendre les dispositions nécessaires

Plus en détail

POLYCLINIQUE STE MARGUERITE SERVICE SCANNER 5 avenue de la Fontaine Ste Marguerite 89000 AUXERRE Tél: 03 45 02 55 52 Fax: 03 86 46 23 16.

POLYCLINIQUE STE MARGUERITE SERVICE SCANNER 5 avenue de la Fontaine Ste Marguerite 89000 AUXERRE Tél: 03 45 02 55 52 Fax: 03 86 46 23 16. POLYCLINIQUE STE MARGUERITE SERVICE SCANNER 5 avenue de la Fontaine Ste Marguerite 89000 AUXERRE Tél: 03 45 02 55 52 Fax: 03 86 46 23 16. Préparation PREPACOL NE PAS SUIVRE CETTE PREPARATION SI VOUS ETES

Plus en détail

DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit

DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit 17/02/2014 HARIGNORDOQUY Margot L2 Digestif Pr. JC. Grimaud Relecteur 6 6 pages Troubles du transit Plan A. La constipation II. Interrogatoire III. Examen clinique et para clinique B. La diarrhée II. L'interrogatoire

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une hémorroïdectomie par l équipe chirurgicale des docteurs

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Rééducation abdominale en cas de mal de dos et post-partum

Rééducation abdominale en cas de mal de dos et post-partum Elena Tchoumak Rééducation abdominale en cas de mal de dos et post-partum Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE.

LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. LA CHIRURGIE HERNIAIRE PAR LAPAROSCOPIE. Vous allez être opéré(e) prochainement d'une hernie inguinale (au-dessus du ligament inguinal, ligament qui se trouve entre l'épine antérieure du bassin et le pubis)

Plus en détail

Incontinence urinaire masculine, oser en parler. Des réponses aux questions essentielles

Incontinence urinaire masculine, oser en parler. Des réponses aux questions essentielles Incontinence urinaire masculine, oser en parler Des réponses aux questions essentielles De quoi parle-t-on? Pourquoi? Vous ne voyagez plus très longtemps. Vous fuyez les invitations. Vous vous inquiétez

Plus en détail

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie?

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Mémoire de DESC de chirurgie hépatobiliaire et digestive SCVO, RENNES

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant

Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant 1. Rappel : anatomie et physiologie du côlon Le côlon fait suite à l intestin grêle et se termine au niveau du rectum. Il forme un cadre,

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S

I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S I N F O R M A T I O N S A U X P A T I E N T S CHIRURGIE DE LA SILHOUETTE Dr Paule Kuntz LA CHIRURGIE ESTHETIQUE DU BUSTE Réduction ou augmentation mammaire et correction de la ptose (seins tombants) Les

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP

Apprendre pour la vie : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux. Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP : Prise en charge des troubles vésicaux et intestinaux Présenté par le bureau national de la Société canadienne de la SP Magali Plante Directrice des services et de l action sociale Société canadienne

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme AFML formation du 4 et 5 mars 2011 Dr Pierre-Charles CHERRIER Dr Anne-Marie JANICKI Définitions L incontinence urinaire est définie, selon l International Continence Society

Plus en détail

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Groupe de veille documentaire Nambotin P, Boussageon R, Jamet S, Mas Jl, Oriol JM, Senez B FORGENI 18 sept 2008 «Recommandations pour

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE SEMINAIRE 1 FACULTE DE MEDECINE VERSAILLES / St QUENTIN EN YVELINES Hôpital Ambroise Paré - Boulogne Billancourt (Métro : Boulogne Jean Jaurès, ligne 10)

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Pendant la grossesse, les muscles du ventre, appelés abdominaux, s étirent beaucoup et perdent souvent de la force. Il est important

Plus en détail

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen L'enfant est il constipé? selle une fois par mois : non selle

Plus en détail

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar.

Etude réalisée en collaboration avec le service. Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Page 1 sur 8 Etude réalisée en collaboration avec le service Odontologie des Hôpitaux Civils de Colmar. Effectuée en 2013-2014 OBJECTIF : mesurer l efficacité l effet thérapeutique de l Eau thermale de

Plus en détail

MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX

MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX MODULE 8 OBJECTIF GÉNÉRAL DU MODULE 8 MODULE 8 PROBLÈMES OBSTÉTRICAUX Acquérir les connaissances de base et les habiletés nécessaires à l intervention auprès des victimes présentant des problèmes obstétricaux

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic.

Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic. Fissures anales. Définition et épidémiologie. «Ulcération allongée et superficielle généralement très douloureuse siégeant dans les plis radiés de l anus.» 1 La fissure survient le plus souvent chez les

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

Brochure d information

Brochure d information Brochure d information La Néoplasie Endocrinienne Multiple de type 1 1 Question 1 : qu est-ce que la néoplasie endocrinienne multiple de type 1? Pour répondre à cette question, il faut d abord connaître

Plus en détail

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1)

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Lisez attentivement ce document et conservez-le

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients

Stimulation médullaire et douleur neuropathique. Brochure d information destinée aux patients Stimulation médullaire et douleur neuropathique Brochure d information destinée aux patients La douleur neuropathique et ses conséquences Cette brochure vous a été remise par votre médecin : Les différents

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique CNGOF 2013 : «PROLAPSUS» Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique Dr Pauline Roumeguère Service de gastroentérologie CHU de Bordeaux Hôpital St André Service de proctologie Clinique

Plus en détail

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT

Prostatectomie radicale assistée par ROBOT Prostatectomie radicale assistée par ROBOT L intervention qui vous est proposée est destinée à enlever votre prostate qui est atteinte d un cancer. LA PROSTATE La prostate est une glande qui participe

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

Que lui proposez vous en première intention?

Que lui proposez vous en première intention? Mme F. 30 ans consulte pour besoins exonérateurs impérieux et incontinence aux gaz apparus 1 mois après un accouchement par voie vaginale avec forceps. Au toucher rectal, le tonus anal est normal mais

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

VOLUME 2 Aspects cliniques

VOLUME 2 Aspects cliniques VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 1 Urgences Urgences 154 Urgences C. Melon, D. Van Pee Situation de rupture brutale d équilibre - physique - mental - social Données statistiques - 15% des gens admis

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

F A Q E F F I C A C I T É L É G È R E T É Q U A L I T É. J ai acheté une sonde de rééducation. Que faire pour l utiliser au mieux?

F A Q E F F I C A C I T É L É G È R E T É Q U A L I T É. J ai acheté une sonde de rééducation. Que faire pour l utiliser au mieux? J ai acheté une sonde de rééducation. Que faire pour l utiliser au mieux? Quand vous recevez la sonde vous vérifiez que l emballage du sachet est intact (liseré de garantie d inviolabilité) Vous pouvez

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence, problème de femme O n parle d incontinence dès que l on laisse involontairement passer quelques gouttes d urine. Cela peut arriver

Plus en détail