L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri."

Transcription

1 L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique D HOA, A MICHEAU, G GAHIDE, E LE BARS, C CYTEVAL, M ZANCA, P DUJOLS, P TAOUREL CHU MONTPELLIER - FRANCE

2 Objectifs A partir du site internet démontrer les avantages de l'e-learning pour : 1. Expliquer les bases physiques de l'imagerie par Résonance Magnétique 2. Développer une approche pédagogique originale et interactive 3. Valider l'acquisition des connaissances

3 Matériels et Méthode 1. Synthèse sur le thème des bases physiques et de la technique IRM Bases physiques élémentaires : Résonance magnétique nucléaire Instrumentation et contrôle qualité Enregistrement du signal Codage spatial Reconstruction de l image Séquences d imagerie Options modifiant le contraste Artéfacts et qualité d image Applications avancées de l IRM : Imagerie parallèle Angiographie et flux IRM cardiaque Imagerie de perfusion Imagerie de diffusion et du tenseur de diffusion IRM fonctionnelle Spectroscopie par résonance magnétique IRM à très haut champ

4 Matériels et Méthode Revue de la littérature J Magn Reson Imaging Top Magn Reson Imaging NMR Biomed Magn Reson Med Cardiovasc Magn Reson Radiology Radiographics Radiolog Clin N Am Neuroimaging Clin N Am Eur Radiol J Radiol

5 Matériels et Méthode Livres Documentation constructeurs Sites internet Cours

6 Matériels et Méthode 2. Site internet et e-learning Support informatique exploitant de multiples technologies :

7 Résultats e-mri en quelques chiffres : lignes de programmation images d examens IRM 566 pages de texte au format Web 200 schémas et diagrammes 140 animations

8 Les 16 chapitres disponibles sur e-mri.org Bases physiques élémentaires : Résonance magnétique nucléaire Instrumentation et contrôle qualité Enregistrement du signal Codage spatial Reconstruction de l image Séquences d imagerie Options modifiant le contraste Artéfacts et qualité d image

9 Les 16 chapitres disponibles sur e-mri.org Applications avancées de l IRM : Imagerie parallèle Angiographie et flux IRM cardiaque Imagerie de perfusion Imagerie de diffusion et du tenseur de diffusion IRM fonctionnelle Spectroscopie par résonance magnétique IRM à très haut champ

10 Démonstration e-mri couvre l ensemble des bases physiques et techniques de l IRM en 16 chapitres. Ils sont accessibles gratuitement sur A titre de démonstration, retrouvez dans les diapositives suivantes le chapitre sur l IRM fonctionnelle cérébrale

11 IRM fonctionnelle : Objectifs

12 IRM fonctionnelle : Contraste BOLD

13 IRM fonctionnelle : Contraste BOLD (animation)

14 IRM fonctionelle : Acquisition

15 IRM fonctionnelle : Paradigmes

16 IRM fonctionnelle : Limites

17 IRM fonctionnelle : Analyse

18 IRM fonctionnelle : Acquisition et analyse des données (animation)

19 IRM fonctionnelle : Applications

20 IRM fonctionnelle : Points-clé

21 IRM fonctionnelle : Références

22 Validation des connaissances par quiz d auto-évaluation

23 Conclusion e-mri : Bases physiques et techniques destinées aux professionnels et étudiants en IRM e-learning : interactivité, «contenu riche», apprentissage par problème, auto-évaluation Site internet : possibilité de mise à jour, accessible en permanence, gratuitement et dans le monde entier

24 Merci pour votre attention. Visitez L IRM pas à pas sur le site internet

D. Hoa, A. Micheau, G. Gahide. CHU Montpellier. Visitez le site e-mri.com en cliquant ici ou allez le découvrir à l exposition informatique

D. Hoa, A. Micheau, G. Gahide. CHU Montpellier. Visitez le site e-mri.com en cliquant ici ou allez le découvrir à l exposition informatique D. Hoa, A. Micheau, G. Gahide. CHU Montpellier e-learning et imagerie médicale 1. Intérêts de l approche e-learning en imagerie médicale 2. Comment créer un site internet ou un CDROM d e-learning? 3. Un

Plus en détail

e-learning et imagerie :

e-learning et imagerie : e-learning et imagerie ostéo-articulaire : Cas cliniques interactifs en imagerie du pied et de la cheville M. Benisty, D. Hoa, C. Cyteval CHU Montpellier Objectifs 1. Présenter un module d enseignement

Plus en détail

Congrès cœur et sport 31 Mai - 1 er juin 2013 Lyon-Bron

Congrès cœur et sport 31 Mai - 1 er juin 2013 Lyon-Bron PLACE DE L IRM CARDIAQUE DANS LE DIAGNOSTIC DU CŒUR D ATHLÈTE Congrès cœur et sport 31 Mai - 1 er juin 2013 Lyon-Bron Vivien THOMSON - Radiologue Centre d imagerie de la Sauvegarde - IRM des Sources LYON

Plus en détail

e-learning et Imagerie médicalem

e-learning et Imagerie médicalem e-learning et Imagerie médicalem Perforations digestives : Un module éducatif interactif avec cas cliniques (CDROM / site internet) D. Hoa, O. Ghekiere, P. Taourel CHU Montpellier Perforations digestives

Plus en détail

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE -ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE Michel ZANCA, CHU Montpellier Signification de la résonance et relation de Larmor ω eff = 2 π ν eff = γ B eff La RMN détecte très précisément la fréquence ν

Plus en détail

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique

Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique S A l (1) G H (2) S S Aptel (1), G Hossu (2), S Foscolo (1), J Felblinger (2), S Bracard (1) CHU Hôpital central, service de neuroradiologie, Nancy (1) CHU BRABOIS, Centre d investigation clinique innovation

Plus en détail

Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM. P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier)

Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM. P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier) Evaluation précoce de la chimiothérapie néo-adjuvante par IRM P Taourel, E Pages, C Alili (CHU Montpellier) Pourquoi? Prise en charge personnalisée du cancer du sein Morbidité et coût d une chimiothérapie

Plus en détail

Cancer de la Prostate Quoi de neuf?

Cancer de la Prostate Quoi de neuf? Cancer de la Prostate Quoi de neuf? CAFCIM -10 décembre 2011 Y. LE BRAS Imagerie Diagnostique et Thérapeutique de L adulte CHU Bordeaux Généralités 350 000 nouveaux cas/an en Europe 25% des cancers chez

Plus en détail

Diffusion : Technique

Diffusion : Technique Diffusion : Technique 1. Connaître les principes 2. Comprendre l intérêt de la quantification 3. Reconnaître certains artéfacts Pr Catherine Oppenheim Département d Imagerie Morphologique et Fonctionnelle,

Plus en détail

CENTRE D INVESTIGATION CLINIQUE-INNOVATION TECHNOLOGIQUE. Gabriela HOSSU CIC-IT Nancy g.hossu@chu-nancy.fr

CENTRE D INVESTIGATION CLINIQUE-INNOVATION TECHNOLOGIQUE. Gabriela HOSSU CIC-IT Nancy g.hossu@chu-nancy.fr CENTRE D INVESTIGATION CLINIQUE-INNOVATION TECHNOLOGIQUE Gabriela HOSSU CIC-IT Nancy g.hossu@chu-nancy.fr ARTICULATION RECHERCHE EN IMAGERIE NANCY Recherche Fondamentale Pr. Jacques Felblinger Recherche

Plus en détail

Imagerie médicale. Avoir des informations sur l intérieur de la boite sans l'ouvrir... N'ouvrir qu'à but thérapeutique!

Imagerie médicale. Avoir des informations sur l intérieur de la boite sans l'ouvrir... N'ouvrir qu'à but thérapeutique! Imagerie médicale Avoir des informations sur l intérieur de la boite sans l'ouvrir... N'ouvrir qu'à but thérapeutique! http://www.geekdad.fr/2013/09/operation-chirurgicale-dun-ours-en-peluche/ Deux possibilités

Plus en détail

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin Licence de Psychologie (L3S6). 2015 Imagerie cérébrale Florence Perrin Integrative Biology of Neuroregeneration INSERM U1051 Institut des Neurosciences de Montpellier Université Montpellier Web site: http://www.ibn-lab.com/

Plus en détail

Comprendre le DICOM. Décembre 2005 Eric PICEL 1

Comprendre le DICOM. Décembre 2005 Eric PICEL 1 Comprendre le DICOM Décembre 2005 Eric PICEL 1 DICOM DICOM = Digital Imaging COmmunication in Medicine Décembre 2005 Eric PICEL 2 Plan Présentation Les modalités Les images DICOM Les services DICOM Les

Plus en détail

La formation à distance un atout indéniable pour la formation continue

La formation à distance un atout indéniable pour la formation continue GMC cifodecom 20 novembre 2012 1 La formation à distance un atout indéniable pour la formation continue Gérard-Michel Cochard Professeur à l UPJV Directeur délégué aux TICE, Conservatoire national des

Plus en détail

Cancers Digestifs : Philippe Soyer. Service de Radiologie. ti Hôpital Lariboisière GRIVIL

Cancers Digestifs : Philippe Soyer. Service de Radiologie. ti Hôpital Lariboisière GRIVIL Cancers Digestifs : Quelle Imagerie? Philippe Soyer Service de Radiologie Viscérale et Interventionnelle ti Hôpital Lariboisière GRIVIL Détection ti tumorale Extension locale Extension à distance Surveillance

Plus en détail

La Tomodensitométrie. S Willoteaux, F Thouveny, A Bouvier, C Nedelcu, C Aubé CHU d Angers

La Tomodensitométrie. S Willoteaux, F Thouveny, A Bouvier, C Nedelcu, C Aubé CHU d Angers La Tomodensitométrie Principes / Techniques S Willoteaux, F Thouveny, A Bouvier, C Nedelcu, C Aubé CHU d Angers Question Vous relisez avec votre senior l acquisition abdominopelvienne réalisée en garde

Plus en détail

Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par. Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA

Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par. Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA Lymphomes Cérébraux Primitifs: Intérêt de la Spectroscopie par Resonance Magnetique C H Besada; D Santa Cruz,; J A Funes; R García Mónaco Buenos Aires. ARGENTINA Objectifs Montrer l apport de la Spectroscopie

Plus en détail

INTELLIGENT CONNECTIVITY

INTELLIGENT CONNECTIVITY INTELLIGENT PACS Leader mondial dans le domaine de l'imagerie, FUJIFILM décide en 1999 d'étendre son offre aux réseaux de stockage et de diffusion d'images. Avec SYNAPSE, FUJIFILM réinvente le PACS en

Plus en détail

Segmentation interactive d images médicales à 4 dimensions par Lignes de Partage des Eaux

Segmentation interactive d images médicales à 4 dimensions par Lignes de Partage des Eaux 1 Segmentation interactive d images médicales à 4 dimensions par Lignes de Partage des Eaux F. Bidault (1), J. Stawiaski (2), E. Decencière (2), I. Ferreira (3), C. Le Péchoux (3), F. Meyer (2), J. Bourhis

Plus en détail

IRM du cancer de la prostate. François CORNUD, Paris

IRM du cancer de la prostate. François CORNUD, Paris IRM du cancer de la prostate François CORNUD, Paris IRM du CaP en 2009 1990-2000 : détection des T3 occultes 2000-2010 : évolution technologique IRM fonctionnelle : localiser la tumeur lympho-irm : méts

Plus en détail

La recherche vue par de jeunes radiologues. Mon parcours. Marianne ALISON, Hôpital Robert Debré, Paris

La recherche vue par de jeunes radiologues. Mon parcours. Marianne ALISON, Hôpital Robert Debré, Paris La recherche vue par de jeunes radiologues Mon parcours Marianne ALISON, Hôpital Robert Debré, Paris Faire de la recherche.. une vocation? mais pour faire de la recherche médicale il vaut mieux être médecin

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

Qu est-ce que le e-learning?

Qu est-ce que le e-learning? Qu est-ce que le e-learning? Quelques définitions : Formation A Distance (FAD) : utilisation de tous les moyens pour favoriser l apprentissage, dont radio, TV, Internet La FAD existe depuis plus d un siècle!

Plus en détail

Présentation du logiciel Ludiscape

Présentation du logiciel Ludiscape Ludiscape se présente sous la forme d'une palette d'outils intégrée conçue pour créer du contenu de formation, du e-learning, du mobile-learning et des jeux sérieux. Ludiscape a été conçu comme une solution

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10507 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 26 juin 2009 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité d'investissement de 3 300 000 F pour financer

Plus en détail

Ressources en ligne: une sélection de sites pour les radiologues. A. Pellot, S. Haddad, PF. Chaillot, N. Pyatigorskaya Paris - France

Ressources en ligne: une sélection de sites pour les radiologues. A. Pellot, S. Haddad, PF. Chaillot, N. Pyatigorskaya Paris - France Ressources en ligne: une sélection de sites pour les radiologues A. Pellot, S. Haddad, PF. Chaillot, N. Pyatigorskaya Paris - France Introduction Internet est désormais à portée de main de chaque radiologue,

Plus en détail

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES DU STAGE EN RÉSONANCE MAGNÉTIQUE CARDIAQUE. DÉPARTEMENT DE MÉDECINE Institut de Cardiologie de Montréal Université de Montréal

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES DU STAGE EN RÉSONANCE MAGNÉTIQUE CARDIAQUE. DÉPARTEMENT DE MÉDECINE Institut de Cardiologie de Montréal Université de Montréal OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES DU STAGE EN RÉSONANCE MAGNÉTIQUE CARDIAQUE DÉPARTEMENT DE MÉDECINE Institut de Cardiologie de Montréal Université de Montréal Résidents en cardiologie adulte Février 2007 Dr François

Plus en détail

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information Dispositifsd'imageriemédicale Master Images, Sciences et Technologies de l'information Intervenants : A. Daurat, V. Noblet, F. Rousseau Accès depuis la page web des intervenants LSIIT, équipe MIV http://lsiit-miv.u-strasbg.fr/miv

Plus en détail

Ref. TRDF / 071 : Conception d un séquenceur de test mettant en œuvre des principes de test statistique

Ref. TRDF / 071 : Conception d un séquenceur de test mettant en œuvre des principes de test statistique Ref. TRDF / 071 : Conception d un séquenceur de test mettant en œuvre des principes de test statistique Test industriel des produits développés sur le site, essentiellement des décodeurs de TV numérique.

Plus en détail

Tests qualité des données d'irm fonctionnelle

Tests qualité des données d'irm fonctionnelle Tests qualité des données d'irm fonctionnelle Un outil de quantification, d exploration et de visualisation Bruno Nazarian, Muriel Roth et Jean-Luc Anton Réunion Mensuelle de NeuroImagerie jeudi 19 septembre

Plus en détail

Pathologies pulmonaires antenatales: IRM versus Echographie? AE Millischer-Bellaiche Hôpital Necker- Paris

Pathologies pulmonaires antenatales: IRM versus Echographie? AE Millischer-Bellaiche Hôpital Necker- Paris Pathologies pulmonaires antenatales: IRM versus Echographie? AE Millischer-Bellaiche Hôpital Necker- Paris Anatomie normale poumon fœtal: échographie Premier trimestre Poumons Echogénicité supérieure à

Plus en détail

Mécanismes de contraste, séquences de pulses et techniques spécifiques à

Mécanismes de contraste, séquences de pulses et techniques spécifiques à Mécanismes de contraste, séquences de pulses et techniques spécifiques à l'imagerie cardiaque 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Contraste en T 2 Short Echo-Time Long Echo-Time signal CSF

Plus en détail

Equipe ACCES Neurosciences

Equipe ACCES Neurosciences Equipe ACCES Neurosciences Programme de 1 ère S : Référentiel : Le cortex sensoriel et la plasticité du système nerveux central (illustration grâce { des images d activation du cortex somesthésique ou

Plus en détail

Effets de flux sur les images standards angiographie IRM

Effets de flux sur les images standards angiographie IRM Imprimé par sur EMCCONSULTE le lundi 15 mars 2004 Effets de flux sur les images standards angiographie IRM Recommander cet article Béatrice Falise : Docteur en médecine, ingénieur de l'école polytechnique

Plus en détail

IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE

IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG IMAGERIE CELLULAIRE PAR IRM DE LA SYNOVITE INFECTIEUSE G BIERRY, F JEHL, A NEUVILLE, P ROBERT, S KREMER, A GANGI, JL DIETEMANN Services de Radiologie, de Bactériologie,

Plus en détail

Peut-on reconnaître une tumeur de bas-grade en imagerie conventionnelle? S. Foscolo, L. Taillandier, E. Schmitt, A.S. Rivierre, S. Bracard, CHU NANCY

Peut-on reconnaître une tumeur de bas-grade en imagerie conventionnelle? S. Foscolo, L. Taillandier, E. Schmitt, A.S. Rivierre, S. Bracard, CHU NANCY Peut-on reconnaître une tumeur de bas-grade en imagerie conventionnelle? S. Foscolo, L. Taillandier, E. Schmitt, A.S. Rivierre, S. Bracard, CHU NANCY A quoi sert l imagerie conventionnelle dans le diagnostic

Plus en détail

Présentation du logiciel Ludiscape

Présentation du logiciel Ludiscape Ludiscape se présente sous la forme d'une palette d'outils intégrée conçue pour créer des contenus de formation, des modules e-learning et des jeux sérieux. Ludiscape a été conçu comme une solution de

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN MODÈLE ANATOMIQUE COMPLEXE. Géraldine Giraudet

CONSTRUCTION D UN MODÈLE ANATOMIQUE COMPLEXE. Géraldine Giraudet CONSTRUCTION D UN MODÈLE ANATOMIQUE COMPLEXE Géraldine Giraudet POURQUOI POURQUOI MODÉLISER Construction d un modèle numérique 3D utile à l enseignement: Vidéos 3D Compréhension de l anatomie plus facile

Plus en détail

place d un protocole jusqu à la réalisation d une image

place d un protocole jusqu à la réalisation d une image Neurocampus Baudot Comment fonctionne le plateau technique IRM? Neurocampus Baudot 1) Les possibilités techniques 2) En pratique: de la mise en place d un protocole jusqu à la réalisation d une image IRM

Plus en détail

Réduction de dose en scanographie : 4 ème partie - facteurs comportementaux. Dr Alban GERVAISE

Réduction de dose en scanographie : 4 ème partie - facteurs comportementaux. Dr Alban GERVAISE Réduction de dose en scanographie : 4 ème partie - facteurs comportementaux Dr Alban GERVAISE Facteurs comportementaux A ne pas négliger! Sûrement les facteurs les plus importants +++ 3 grands principes

Plus en détail

Module Image IMAGERIE MEDICALE. Montpellier France denis.hoa@imaios.com

Module Image IMAGERIE MEDICALE. Montpellier France denis.hoa@imaios.com Module Image IMAGERIE MEDICALE Dr Denis Hoa IMAIOS SAS CHU Lapeyronie LIRMM Montpellier France denis.hoa@imaios.com Imagerie Médicale 1. Acquisition des images médicales Techniques d imagerie médicale

Plus en détail

Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents coronaires en 2013:

Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents Coronaires. Stents coronaires en 2013: Stents coronaires en 2013: Nb de coronarographie: 320 000 Nb d angioplastie: 120 000 Nb de stents implantés: 217 000 ( 68% DES) Martine Gilard CHU Brest Pour détecter la resténose intra-stent: Examens

Plus en détail

Présentation du premier DEP en ligne en dessin industriel Une expérience réussie

Présentation du premier DEP en ligne en dessin industriel Une expérience réussie Présentation du premier DEP en ligne en dessin industriel Une expérience réussie 2e Journée pédagogique nationale en formation professionnelle. Vendredi 5 novembre 2010 Smail Kalla, Ph.D, Chef de projets

Plus en détail

Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance

Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance Contribuer à la formation des géomètres francophones par la formation à distance Annick Jaton Université Laval Québec, Canada Séminaire d évaluation des besoins en formation des géomètres en Afrique de

Plus en détail

Neuroradiologie CHU BREST

Neuroradiologie CHU BREST Dr Douraied BEN SALEM Dr Douraied BEN SALEM Neuroradiologie CHU BREST Définition Principaux artéfacts Artéfacts de déplacement chimique Artéfacts de troncature (artéfact de Gibbs) Artéfacts de susceptibilité

Plus en détail

«Imagerie moléculaire. adaptation. thérapeutique»

«Imagerie moléculaire. adaptation. thérapeutique» Réunion de l axe 3 14 décembre 2012 Centre Oscar Lambret, Lille «Imagerie moléculaire & adaptation thérapeutique» Correction des mouvements respiratoires en TEP par déformation d un opérateur tomographique

Plus en détail

Entéroscanner et entéroirm: comment et pour quoi. Magaly Zappa Radiologie, Hôpital Beaujon

Entéroscanner et entéroirm: comment et pour quoi. Magaly Zappa Radiologie, Hôpital Beaujon Entéroscanner et entéroirm: comment et pour quoi Magaly Zappa Radiologie, Hôpital Beaujon De quoi dispose-t-on? Entéroscanner avec entéroclyse Entéroscanner par voie orale EntéroIRM avec entéroclyse EntéroIRM

Plus en détail

substance blanche dans le bilan préopératoire des lésions cérébrales neurochirurgicales

substance blanche dans le bilan préopératoire des lésions cérébrales neurochirurgicales Apport de la cartographie des fibres de substance blanche dans le bilan préopératoire des lésions cérébrales neurochirurgicales C Delmaire 1, S Lehéricy 1, A Carpentier 2, L Capelle 2, H Duffau 2, M Ducros

Plus en détail

IRM mammaire. Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Bruxelles

IRM mammaire. Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Bruxelles IRM mammaire Isabelle Leconte Cliniques universitaires St Luc Bruxelles Principe Etude de la néovascularisation tumorale => corrélation entre la densité des vaisseaux et la prise de contraste» Frouge et

Plus en détail

Programmation sous QT

Programmation sous QT SN IR 1 2014-2015 Développement logiciel Programmation Objet Programmation sous QT Projet Alarme Domestique ~ TD n 6~ Conception et Tests Unitaires Date : mars 2015 Version : 3.2 Référence : TD6 Conception

Plus en détail

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH

Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Quelques éléments sur la conception et l ingénierie des EIAH Lium Université du Maine Pierre.Tchounikine@lium.univ-lemans.fr EIAH : définition EIAH = Environnement Informatique pour l Apprentissage Humain

Plus en détail

L habilitation aux postes par système d autoformation

L habilitation aux postes par système d autoformation IDCF Ingénierie Développement Conseil Formation Construire son propre système d autoformation pour accueillir, intégrer et certifier les compétences des collaborateurs aux postes de travail idcf 35, 37

Plus en détail

Radiothérapie de la tumeur primitive (GTV) Extension loco-régionale 01/04/2011. Quelles images pour les nouvelles techniques de radiothérapie?

Radiothérapie de la tumeur primitive (GTV) Extension loco-régionale 01/04/2011. Quelles images pour les nouvelles techniques de radiothérapie? Quelles images pour les nouvelles techniques de radiothérapie? Le point de vue du radiologue Valeur diagnostique des différentes méthodes d imagerie (CT,IRM,TEP) Plan : Valeur diagnostique des différentes

Plus en détail

Présenté par Wadad Wazen Gergy

Présenté par Wadad Wazen Gergy Présenté par Wadad Wazen Gergy Conectez-vous https://lite5.framapad.org/p/iwqazbzgtg Bienvenue dans la présentation "Usage des outils numériques à l'usj" Consignes : 1 - Renseignez votre nom, ou pseudo,

Plus en détail

Entéroscanner et entéroirm: comment et pour quoi. Magaly Zappa Radiologie

Entéroscanner et entéroirm: comment et pour quoi. Magaly Zappa Radiologie Entéroscanner et entéroirm: comment et pour quoi Magaly Zappa Radiologie De quoi dispose-t-on? Entéroscanner avec entéroclyse (CT enteroclysis) Entéroscanner par voie orale (CT enterography) EntéroIRM

Plus en détail

Techniques d imagerie et Recherche

Techniques d imagerie et Recherche Techniques d imagerie et Recherche Jean-Christophe Ferré, PH 1- Unité de Neuroradiologie, Département de Radiologie et Imagerie Médicale, CHU RENNES 2- Unité/ Projet Visages U746 INSERM/ INRIA, IRISA,

Plus en détail

Sommaire MILIEU INTERIEUR

Sommaire MILIEU INTERIEUR Sommaire Préfaces, par François GREMY XI MILIEU INTERIEUR Chapitre 1. Compartiments liquidiens de l organisme 3 Liquides et solutions 3 L eau et les solutés dans l organisme 9 Mesure des stocks d eau et

Plus en détail

* Groupe hospitalier. Imagerie 3D en et pancréatique. atique : en route vers l isotropismel. Groupe hospitalier Paris saint joseph ** GE Healthcare

* Groupe hospitalier. Imagerie 3D en et pancréatique. atique : en route vers l isotropismel. Groupe hospitalier Paris saint joseph ** GE Healthcare Imagerie 3D en IRM hépato-biliaire et pancréatique atique : en route vers l isotropismel? M Zins*, P Hervo**, I Boulay-Coletta Coletta*, I Le Claire*, E Petit*, M Rodallec*, V Marteau* * Groupe hospitalier

Plus en détail

Le département TICE de l université Paris Descartes Missions / Activités / Projets

Le département TICE de l université Paris Descartes Missions / Activités / Projets Le département TICE de l université Paris Descartes Missions / Activités / Projets Présentation COTICE UPMC du 09 janvier 2013 Thierry Koscielniak Directeur TICE Le département TICE Nos missions Ingénierie

Plus en détail

E learning et diplômes Inter-Universitaires: plus de 10 ans d expérience. Eric HACHULLA Service de Médecine Interne Hôpital Huriez CHU Lille

E learning et diplômes Inter-Universitaires: plus de 10 ans d expérience. Eric HACHULLA Service de Médecine Interne Hôpital Huriez CHU Lille E learning et diplômes Inter-Universitaires: plus de 10 ans d expérience Eric HACHULLA Service de Médecine Interne Hôpital Huriez CHU Lille DIU par le web: un nouveau mode de DPC 2001 création par le CRI

Plus en détail

Traitements d Images pour la Neuroimagerie

Traitements d Images pour la Neuroimagerie Traitements d Images pour la Neuroimagerie I- Introduction P. Ramette, Cerveau réfléchissant, 2002 Michel DOJAT U836 Introduction Les Neurosciences Neurosciences : ensemble de sciences qui visent à la

Plus en détail

REALISER LE DIAGNOSTIC FINANCIER-SOCIAL-COMMERCIAL MONTER UN LBO GERER LES RELATIONS AVEC LE CEDANT REALISER LE DIAGNOSTIC FINANCIER

REALISER LE DIAGNOSTIC FINANCIER-SOCIAL-COMMERCIAL MONTER UN LBO GERER LES RELATIONS AVEC LE CEDANT REALISER LE DIAGNOSTIC FINANCIER REALISER LE DIAGNOSTIC FINANCIER Vous voulez reprendre une entreprise ou tout simplement analyser les performances d'une entreprise : découvrez dans ce module de formation e-learning comment réaliser un

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10267 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 22 mai 2008 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité cantonale d'investissement de 3 000 000 F, pour

Plus en détail

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past».

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past». Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 8 heures 48 8 9 8 eures 48 = eures moins Il est 6 heures 35 6 eures 35 = eures moins Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 10 heures

Plus en détail

RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques

RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques RECIST et volumétrie assistée par ordinateur dans les cancers bronchiques J. Dinkel (1) C. Hintze (1) M. Fabel (2) R. Tetzlaff (1) M. Thorn (3) J. Biederer (2) HU. Kauczor (1) S. Delorme (1) 1 Radiologie

Plus en détail

Introduction à l IRM. 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Philippe Garteiser. Philippe Garteiser

Introduction à l IRM. 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Philippe Garteiser. Philippe Garteiser Introduction à l IRM 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Contact: (Post-Doc, équipe Van Beers, INSERM U773 - CRB3) p.garteiser@inserm.fr 06 78 71 41 03 Au programme 9h00: Instrumentation

Plus en détail

Apprentissage pour l aide au diagnostic en imagerie multi-modalités du cancer

Apprentissage pour l aide au diagnostic en imagerie multi-modalités du cancer Apprentissage pour l aide au diagnostic en imagerie multi-modalités du cancer Carole Lartizien carole.lartizien@creatis.insa-lyon.fr CREATIS, Lyon, France 1 Plan Place de l imagerie médicale dans le diagnostic

Plus en détail

Recherche petit animal en pratique A quoi ça sert? L Fournier Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, UMR970

Recherche petit animal en pratique A quoi ça sert? L Fournier Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, UMR970 Recherche petit animal en pratique A quoi ça sert? L Fournier Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, UMR970 Deux objectifs différents 1. Améliorer l imagerie des cancers

Plus en détail

Chapitre 3.2 Les outils pédagogiques numériques, de la conception à la réalisation de la formation

Chapitre 3.2 Les outils pédagogiques numériques, de la conception à la réalisation de la formation Chapitre 3.2 Les outils pédagogiques numériques, de la conception à la réalisation de la formation A. Introduction.......................................................... 171 B. La diffusion des modules

Plus en détail

Angiographie 3D sur arceau

Angiographie 3D sur arceau Advanced Medical Applications GE Healthcare! #"$&%(' Angiographie 3D sur arceau Acquisition d une sé que nce d im a g e s e n r ota tion R e constr uction 3 D Vues de surfaces Contrôle après traitement

Plus en détail

Technologie Web. Conception de sites Web. Alexandre Pauchet. INSA Rouen - Département ASI. INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21

Technologie Web. Conception de sites Web. Alexandre Pauchet. INSA Rouen - Département ASI. INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21 INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21 Technologie Web Conception de sites Web Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 2/21

Plus en détail

F Walter 1, 2, Ch Nuehrenboerger 3, D Pape 4, P Page 1, J Azzolin 3, JF Calafat 1, J Vuillemin 1, R Seil 4

F Walter 1, 2, Ch Nuehrenboerger 3, D Pape 4, P Page 1, J Azzolin 3, JF Calafat 1, J Vuillemin 1, R Seil 4 F Walter 1, 2, Ch Nuehrenboerger 3, D Pape 4, P Page 1, J Azzolin 3, JF Calafat 1, J Vuillemin 1, R Seil 4 1. Service d Imagerie Médicale, Clinique d Eich CHL Luxembourg 2. Service d Imagerie Guilloz (Pr.Blum),

Plus en détail

Spectroscopie par résonance magnétique. Aspects théoriques et pratiques. Damien Galanaud Service de Neuroradiologie Hôpital La Pitié Salpêtrière

Spectroscopie par résonance magnétique. Aspects théoriques et pratiques. Damien Galanaud Service de Neuroradiologie Hôpital La Pitié Salpêtrière Spectroscopie par résonance magnétique Aspects théoriques et pratiques Damien Galanaud Service de Neuroradiologie Hôpital La Pitié Salpêtrière Objectifs - Comprendre les bases de la spectroscopie - Maitriser

Plus en détail

Modulation de l activité cérébrale pendant une tâche de tapping après exposition àun champ magnétique de 3000 μtà60 Hz

Modulation de l activité cérébrale pendant une tâche de tapping après exposition àun champ magnétique de 3000 μtà60 Hz Modulation de l activité cérébrale pendant une tâche de tapping après exposition àun champ magnétique de 3000 μtà60 Hz Alexandre Legros alegros@lawsonimaging.ca Bioelectromagnetics Group, Imaging Program,

Plus en détail

Une imagerie cérébrale en urgence est indispensable devant une suspicion

Une imagerie cérébrale en urgence est indispensable devant une suspicion REVUES GENERALES Neurologie D. CALVET 1, C. OPPENHEIM 2, J.L. MAS 1 1 Service de Neurologie, 2 Service de Neuroradiologie, Hôpital Sainte-Anne, PARIS. Infarctus cérébral et AIT: scanner ou IRM en première

Plus en détail

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 20/10/2010 1/8

Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 20/10/2010 1/8 RESULTATS DE L ENQUETE DE SATISFACTION SUR LA FORMATION «IMAGERIE MEDICALE» DISPENSEE LE /9/21 Enquête de satisfaction DIRC GRAND OUEST Version du 2/1/21 1/8 1 OBJECTIF & METHODE Formation dispensée et

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Christian Beaulieu R5 en radiologie Dr C Blais, Dre J Bédard, Dre N Voyer

Christian Beaulieu R5 en radiologie Dr C Blais, Dre J Bédard, Dre N Voyer Pot-Pourri IRM d IRM abdominale: et Développements développements futurs Christian Beaulieu R5 en radiologie Dr C Blais, Dre J Bédard, Dre N Voyer Développements futurs Spectroscopie par résonance magnétique

Plus en détail

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008 Imagerie Médicale : Bases techniques Indications, Risques, Bénéfices 1. Imagerie Diagnostique SIM St-Eloi Montpellier J- M BRUEL, B. GALLIX UFR Médecine Montpellier-Nîmes PCEM 2 novembre 2007 1 L'IMAGERIE

Plus en détail

UNIVERSITE DE RENNES 1 Année universitaire 2013-2014 Master SISEA : programme détaillé du parcours Image

UNIVERSITE DE RENNES 1 Année universitaire 2013-2014 Master SISEA : programme détaillé du parcours Image UNIVERSITE DE RENNES 1 Année universitaire 2013-2014 Master SISEA : programme détaillé du parcours Image Responsable de la mention ou du parcours : Mireille Garreau, Co-responsable TB : Valérie Burdin

Plus en détail

Démarche Qualité/Gestion des Risques en ESSMS

Démarche Qualité/Gestion des Risques en ESSMS Démarche Qualité/Gestion des Risques en ESSMS Formation DPC Le Contexte et les Enjeux Dans sa note d information de Janvier 2015, l ANESM indique que «20 321 établissements et services sociaux et médico

Plus en détail

MOODLE ET L ENSEIGNEMENT À DISTANCE DES LANGUES

MOODLE ET L ENSEIGNEMENT À DISTANCE DES LANGUES MOODLE ET L ENSEIGNEMENT À DISTANCE DES LANGUES RÉLEXIONS ET ANALYSE À PARTIR DE L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AIS POUR HISPANOPHONES http://www.estudiodefrances.com http://www.moddoulearning.com http://www.moddoulearning.com/cursos

Plus en détail

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina

Scénarios des activités pédagogiques en ligne. Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Scénarios des activités pédagogiques en ligne Christiane Mathy / Izida Khamidoullina Intervenants Équipe e-learning Christiane Mathy, collaboratrice mais aussi: Enseignante en informatique de gestion Maître

Plus en détail

Imagerie cérébrale actuelle du sujet âgé. Service d'imagerie Morphologique et Fonctionnelle Pr MEDER CH Sainte-Anne Paris

Imagerie cérébrale actuelle du sujet âgé. Service d'imagerie Morphologique et Fonctionnelle Pr MEDER CH Sainte-Anne Paris Imagerie cérébrale actuelle du sujet âgé Service d'imagerie Morphologique et Fonctionnelle Pr MEDER CH Sainte-Anne Paris 1. Faut-il explorer une démence en imagerie? Imaging the brain in dementia : expensive

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

catalogue des formations

catalogue des formations IRM radioprotection évaluation des pratiques professionnelles contrôle qualité http://manipinfo-esprimed-formation.com catalogue des formations 20161 Manip info et Esprimed lancent une nouvelle offre de

Plus en détail

Aide à la décision : Technologies et indicateurs pour le Marketing et la Communication

Aide à la décision : Technologies et indicateurs pour le Marketing et la Communication Aide à la décision : Technologies et indicateurs pour le Marketing et la Communication Présentation du projet de veille et d analyse mis en place pour Air France Spotter 2012 Tous droits réservés PRESENTATION

Plus en détail

CertiAWARE. «La Sensibilisation autrement!»

CertiAWARE. «La Sensibilisation autrement!» CertiAWARE «La Sensibilisation autrement!» 1 CertiAWARE «La Sensibilisation autrement!» Une campagne annuelle type? TEMPS FORT FORMATION SUR SITE FORMATIONS EN LIGNE 2 TEMPS FORT CRÉATION D UN TEMPS FORT

Plus en détail

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie

Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie Les compétences de l apprenant en formation à distance : les outils d aide à l autonomie S t é p h a n i e M a i l l e s - V i a r d M e t z M a î t r e d e C o n f é r e n c e s e n p s y c h o l o g

Plus en détail

PLATE-FORMECIFOR@D 28 èmes Journées des L.A.R.D.

PLATE-FORMECIFOR@D 28 èmes Journées des L.A.R.D. PLATE-FORMECIFOR@D 28 èmes Journées des L.A.R.D. Toulouse, le 11 10 2011 A. Roxin 1, R. Gschwind 1, L.Makovicka 1, J. Henriet 1, E. Martin 1 1 Université de Franche-Comté, 2 PMA, 3 CEPN Fontenay-aux-Roses

Plus en détail

Les plateformes pédagogiques Par Jean-Paul Pinte. Laboratoire d Ingénierie Pédagogique de l Université Catholique de Lille

Les plateformes pédagogiques Par Jean-Paul Pinte. Laboratoire d Ingénierie Pédagogique de l Université Catholique de Lille Les plateformes pédagogiques Par Jean-Paul Pinte Laboratoire d Ingénierie Pédagogique de l Université Catholique de Lille Source: Flickr.com Nous verrons ensemble Evolution des dispositifs modernes de

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

Implémentation d une plate-forme de signature électronique sous EMC Documentum

Implémentation d une plate-forme de signature électronique sous EMC Documentum Implémentation d une plate-forme de signature euroscript Systems La Fleuriaye Espace Performance II Rue du Professeur Rouxel Bât. D2 BP 30738-44481 CARQUEFOU Cedex France Tél. : 33 (0)2 51 13 82 82 Fax

Plus en détail

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe

Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir-faire de la presse, la réactivité dʼune agence, la puissance dʼun grand groupe Le savoir faire de la presse, la réactivité d une agence, la puissance d un grand groupe Prisma Creative Media Qui

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

Apport du scanner coronaire dual-source

Apport du scanner coronaire dual-source Apport du scanner coronaire dual-source O. Ghekiere (1), X. Hamoir (1), J-Y. Tricquet (2), L. Labaki (2), V. Hamoir (2) et J. Kirsch (1) (1) Département de Radiologie (2) Département de Cardiologie Clinique

Plus en détail

IRM ET PATHOLOGIES PULMONAIRES. H. DUCOU LE POINTE, H. CORVOL Hôpital d Enfants Armand-Trousseau

IRM ET PATHOLOGIES PULMONAIRES. H. DUCOU LE POINTE, H. CORVOL Hôpital d Enfants Armand-Trousseau IRM ET PATHOLOGIES PULMONAIRES H. DUCOU LE POINTE, H. CORVOL Hôpital d Enfants Armand-Trousseau Pourquoi l IRM? La TDM étudie très bien le parenchyme Le parenchyme pulmonaire contient très peu d atomes

Plus en détail

LA TOMODENSITOMETRIE OU LE SCANNER Dr BOUSSOUF A CHU SETIF

LA TOMODENSITOMETRIE OU LE SCANNER Dr BOUSSOUF A CHU SETIF LA TOMODENSITOMETRIE OU LE SCANNER Dr BOUSSOUF A CHU SETIF DEFINITION: La tomodensitométrie se définit comme une chaîne radiologique tomographique effectuant la mesure de l atténuation d un faisceau de

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

MAÎTRISE DE L HYGIÈNE ET DÉMARCHE QUALITÉ : L EXEMPLE DU LABEL. Forcomed Dr Florence Lair

MAÎTRISE DE L HYGIÈNE ET DÉMARCHE QUALITÉ : L EXEMPLE DU LABEL. Forcomed Dr Florence Lair MAÎTRISE DE L HYGIÈNE ET DÉMARCHE QUALITÉ : L EXEMPLE DU LABEL Forcomed Dr Florence Lair La qualité : définition OMS : «démarche qui doit permettre de garantir à chaque patient l assortiment d actes diagnostiques

Plus en détail