RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS NUMERO REG-82 DU 24/05/2011 SOMMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS NUMERO REG-82 DU 24/05/2011 SOMMAIRE"

Transcription

1 DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS NUMERO REG-82 DU 24/05/2011 SOMMAIRE PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFECTURE DE PARIS SECRETARIAT GENERAL POUR LES AFFAIRES REGIONALES PAGE 4 ARRETE n du 20 mai 2011 autorisant la chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France à arrêter un dépassement du produit du droit additionnel à la cotisation foncière des entreprises SERVICES DECONCENTRES AGENCE REGIONALE DE SANTE PAGE 4 A 34 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) à remplacer, par une gamma caméra double tête à angulation variable couplée à un scanographe, la gamma caméra double tête Ecam 2 Siemens installée à l issue de la visite de conformité du 28/03/02 sur le site de l HOPITAL LARIBOISIERE-2 rue Ambroise Paré PARIS cedex 10 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS à remplacer, par la gamma caméra couplée à un scanner de marque Siemens de type Symbia 2 mise en service le 06/12/07 sur le site de l hôpital Louis Mourier, l équipement de marque GEMS de type SMV DST Xli installé à l issue de la visite de conformité du 27/07/00 sur le site de l HOPITAL BICHAT- 46 rue Henri Huchard PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l'assistance PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) à remplacer, par un IRM de puissance 1,5 tesla, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire de puissance 1,5 tesla installé à l issue de la visite de conformité du 27/03/00 sur le site de l HOPITAL ROBERT DEBRE-48 boulevard Serrurier PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT) à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe installé à l issue de la visite de conformité du 22/05/07 sur le site du CENTRE SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT)-108 rue du Ruisseau PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL SCANNER IRM 18 PARIS NORD (IRM CLIGNANCOURT) à remplacer, par un IRM de type 1,5 tesla, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de type 1,5 tesla installé à l issue de la visite de conformité du 17/12/04 sur le site du CENTRE IRM CLIGNANCOURT-108 rue du Ruisseau PARIS 1

2 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) à remplacer, par un IRM de puissance 1,5 ou 3 teslas, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) Magnetom Sonata Siemens de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 30/01/96 sur le site de l HOPITAL TENON-4 rue de la Chine PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON à remplacer, par un scanographe de classe 3, le scanographe à utilisation médicale de classe 3 (16 coupes) installé à l issue de la visite de conformité du 01/10/03 sur le site du GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON-SITE AVRON-125 rue d Avron PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe RX de classe 3 installé à l issue de la visite de conformité du 10/12/02 sur le site du CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS -28 rue de Charenton PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la FONDATION HOPITAL SAINT-JOSEPH à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe installé à l issue de la visite de conformité du 15/09/06 sur le site du GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINT-JOSEPH-185 rue Raymond Losserand PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la FONDATION CURIE à remplacer, par une gamma caméra double tête couplée avec un scanner, la gamma caméra double tête Axis Picker installée à l issue de la visite de conformité du 06/05/05 sur le site de l INSTITUT CURIE- Hôpital Paris-26 rue d Ulm PARIS DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL IRM DU CENTRE SEINE ET MARNE à remplacer l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN) DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU à remplacer le scanographe, précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 16/12/2003, par un appareil de 64 barrettes sur le site du CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU - 55 boulevard du Maréchal Joffre FONTAINEBLEAU CEDEX DECISION N du 10 mai 2011 Portant modification de la décision n du 18 décembre 2009 de la commission exécutive de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER MARC JACQUET à remplacer le scanographe, précédemment autorisé par décision le 22/12/1999, puis renouvelé tacitement à compter du 07/06/2008, sur le site du CENTRE HOSPITALIER MARC JACQUET - 2 rue Fréteau de Peny MELUN CEDEX. DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le renouvellement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN), précédemment autorisé par décision ministérielle en date du 22/01/2001, sur le site de l HÔPITAL RAYMOND POINCARÉ boulevard Raymond Poincaré GARCHES au bénéfice de L ASSISTANCE PUBLIQUE HÔPITAUX DE PARIS - GROUPE HOSPITALIER A. PARÉ R. POINCARÉ BERCK SAINTE PÉRINE. DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SELARL CENTRE DE RADIOLOGIE ET DE TRAITEMENT DES TUMEURS à remplacer le scanographe, précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 23/05/2006 puis renouvelé tacitement à compter du 06/09/2011, sur le site du CENTRE DE RADIOLOGIE ET DE TRAITEMENT DES TUMEURS - 7 avenue de Villacoublay MEUDON LA FORÊT. DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL HÔPITAL PRIVÉ D ANTONY est à remplacer le tomographe à émission de positon (TEP), précédemment autorisé par décision ministérielle en date du 17/10/2003, sur le site de l HÔPITAL PRIVÉ D ANTONY - 1 rue Velpeau ANTONY. DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL HÔPITAL PRIVÉ D ANTONY à remplacer la gamma-caméra, précédemment autorisée par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 24/05/2005, par une gamma-caméra de marque Philips, de type Brightview XCT, sur le site de l HÔPITAL PRIVÉ D ANTONY - 1 rue Velpeau ANTONY. 2

3 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL IRM ORSAY GARE à remplacer l appareil d Imagerie par Résonance Magnétique de 0,3 Teslas précédemment autorisé le 13 juillet 2004 installé à l issue de la visite de conformité du 16 février 2007 sur le site du CENTRE HOSPITALIER D ORSAY, 4 PLACE DU GENERAL LECLERC ORSAY, par un appareil d IRM de 1,5 Teslas DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER DE LONGJUMEAU à remplacer l appareil d Imagerie par Résonance Magnétique de 1,5 Teslas précédemment autorisé le 26 février 2001 installé à l issue de la visite de conformité du 22 novembre 2004 sur le site du CENTRE HOSPITALIER DE LONGJUMEAU 159, RUE DU PDT MITTERRAND LONGJUMEAU CEDEX 1 ; DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SAS IRM D EVRY à remplacer l appareil d Imagerie par Résonance Magnétique de 1,5 Tesla précédemment autorisé le 20 janvier 2004 installé à l issue de la visite de conformité du 2 septembre 2005 sur le site du CENTRE MEDICO- CHIRURGICAL ET OBSTETRICAL D'EVRY, 4 AVENUE DU MOUSSEAU EVRY CEDEX par un appareil de 1,5 Tesla. DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER SUD ESSONNE DOURDAN ETAMPES à remplacer le scanographe de classe 3 16 barrettes précédemment autorisé le 16 décembre 2003 et installé à l issue de la visite de conformité du 18 octobre 2004 sur le site du CENTRE HOSPITALIER SUD ESSONNE (ETAMPES) 26, avenue Charles de Gaulle ETAMPES CEDEX 02 par un scanner de classe 3 multi coupes (32 ou 64 barrettes) ; ARRETÉ N du 18 mai 2011 Fixant le calendrier indicatif d appels à projets conjoints de l Agence régionale de santé d Ile-de-France et du Conseil général de Paris pour la création d établissements sociaux et médico-sociaux. Arrêté n du 18 mai 2011 modifiant l arrêté n fixant la liste des membres de la conférence de territoire de l Essonne DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT ET DE L'AMENAGEMENT PAGE 34 A 37 Arrêté interpréfectoral du 13 mai 2011 et du 27 avril 2011 fixant les conditions d'exploitation d'un service régulier de bateaux à passagers sur la Seine de Paris à Maisons-Alfort par la Compagnie des Batobus sous l'enseigne VOGUEO RECTORATS DES ACADEMIE DE PARIS, CRETEIL ET VERSAILLES PAGE 37 A 38 A R R Ê T É N du 20 mai 2011 Modifiant l arrêté n du 7 octobre 2010 modifié renouvelant le Conseil interacadémique de l éducation nationale d Île-de-France 3

4 PREFECTURE DE LA REGION D ILE-de-FRANCE PREFECTURE DE PARIS SECRETARIAT GENERAL POUR LES AFFAIRES REGIONALES ARRETE n du 20 mai 2011 autorisant la chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France à arrêter un dépassement du produit du droit additionnel à la cotisation foncière des entreprises LE PREFET DE LA REGION D ILE DE FRANCE PREFET DE PARIS OFFICIER DE LA LEGION D HONNEUR COMMANDEUR DE L ORDRE NATIONAL DU MERITE VU le code général des impôts, notamment son article 1601 et l article 321 bis de son annexe II, VU le code de l artisanat, notamment son article 27, VU la convention passée entre l Etat et la chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France en date du 17 mai 2011, VU la délibération de l Assemblée Générale de la chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France en date du 15 décembre 2010, SUR proposition du préfet, secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de la région d Ile-de-France, préfecture de Paris, ARRETE : Article 1er : La chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France est autorisée à arrêter le produit du droit additionnel à la cotisation foncière des entreprises à 90 % de celui du droit fixe de la taxe pour frais de chambres de métiers, pour l exercice Article 2 : Le préfet, secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de la région d Ile-de-France, préfecture de Paris, est chargé de l exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d Ile-de-France, préfecture de Paris et dont copie sera adressée : à la ministre de l économie, des finances et de l industrie DGCIS ; au directeur régional des finances publiques d Ile-de-France et du département de Paris ; au directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile-de-France - service tourisme, commerce, artisanat, services, économie de proximité ; au président de la chambre régionale de métiers et de l artisanat d Ile-de-France. Fait à Paris, le 20 mai 2011 Laurent FISCUS SERVICES DECONCENTRES AGENCE REGIONALE DE SANTE DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) à remplacer, par une gamma caméra double tête à angulation variable couplée à un scanographe, la gamma caméra double tête Ecam 2 Siemens installée à l issue de la visite de conformité du 28/03/02 sur le site de l HOPITAL LARIBOISIERE-2 rue Ambroise Paré PARIS cedex 10. VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et 4

5 VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP)-Direction de la Politique Médicale dont le siège social est situé 3 avenue Victoria PARIS CEDEX 04, en vue d obtenir pour le groupe hospitalier Saint-Louis-Lariboisière-Fernand Widal le remplacement d une gamma caméra double tête Ecam 2 Siemens installée à l issue de la visite de conformité du 28/03/02 et renouvelée tacitement avec effet du 28/03/09 sur le site de l HOPITAL LARIBOISIERE (FINESS )-2 rue Ambroise Paré PARIS cedex 10 (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le service de médecine nucléaire de l hôpital Lariboisière comprend deux gamma caméras implantées dans des salles contigües à proximité des services de radiologie ; que les examens réalisés dans le service s articulent autour de deux thématiques principales que sont les pathologies cardio vasculaires et les pathologies de l appareil locomoteur ; CONSIDERANT que l appareil est obsolète ; que l acquisition d une gamma caméra double tête à angulation variable grand champ couplée à un scanner répond à une mise aux normes techniques et permettra de développer les explorations cérébrales correspondant à l axe neuro sciences ainsi que de réaliser certains examens qui font la spécificité du service tels les scintigraphies des récepteurs de la somatostatine ; CONSIDERANT en outre, que le remplacement participe à la mise en œuvre du projet médical du groupe notamment à la complémentarité entre les sites situés sur le même territoire de santé 75-1 tel que l hôpital Saint-Louis, le service de Lariboisière prenant en charge les explorations cardiologiques, rhumatologiques et neurologiques de l hôpital Saint-Louis et ce dernier assurant les explorations à visée oncologique de Lariboisière ; CONSIDERANT que l activité réalisée justifie la demande de remplacement ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement prévues pour le nouvel appareil restent inchangées ; DECIDE ARTICLE 1er : L ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) est autorisée à remplacer, par une gamma caméra double tête à angulation variable couplée à un scanographe, la gamma caméra double tête Ecam 2 Siemens installée à l issue de la visite de conformité du 28/03/02 sur le site de l HOPITAL LARIBOISIERE-2 rue Ambroise Paré PARIS cedex 10. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 :L autorisation de fonctionnement de la gamma caméra double tête Ecam 2 Siemens installée à l issue de la visite de conformité du 28/03/02, est renouvelée au bénéfice de l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP- HP) sur le site de l HOPITAL LARIBOISIERE-2 rue Ambroise Paré PARIS cedex 10 à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière 5

6 ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 Le Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS à remplacer, par la gamma caméra couplée à un scanner de marque Siemens de type Symbia 2 mise en service le 06/12/07 sur le site de l hôpital Louis Mourier, l équipement de marque GEMS de type SMV DST Xli installé à l issue de la visite de conformité du 27/07/00 sur le site de l HOPITAL BICHAT- 46 rue Henri Huchard PARIS VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP)-Direction de la Politique Médicale dont le siège social est situé 3 avenue Victoria PARIS cedex 04, en vue d obtenir pour le Groupe hospitalier Beaujon-Bichat-Claude Bernard-Bretonneau-Charles Richet-Louis Mourier le remplacement d une gamma caméra de marque GEMS de type SMV DST Xli précédemment autorisée le 26/06/98, installée à l issue de la visite de conformité du 27/07/00 et renouvelée avec effet du 28/09/08 sur le site de l HOPITAL BICHAT (FINESS )-46 rue Henri Huchard PARIS cedex 18 (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le plateau technique d imagerie comprend le service de radiologie polyvalente diagnostique et interventionnelle, le service de médecine nucléaire doté de 3 gamma caméras et d un TEP en cours d installation, le service d explorations fonctionnelles ; CONSIDERANT que, par décision Comex n du 18/12/09, l AP-HP a été autorisée à remplacer par une gamma caméra plus performante de marque Spectrum, l équipement de type DST Xli précédemment autorisée le 26/06/98, installé à l issue de la visite de conformité du 27/07/00 ; CONSIDERANT que dans le cadre de la restructuration du service de médecine nucléaire engagée pour accueillir le TEP et du déplacement temporaire de l ensemble des équipements, il a été techniquement impossible de réinstaller la gamma caméra GEMS Discovery Millenium Hawkeye (seule gamma caméra couplée à un scanner au sein de l établissement) précédemment autorisée le 19/12/06 et installée à l issue de la visite du 09/02/09 ; CONSIDERANT que la gamma caméra GEMS SM DST Xli qui a fait l objet d une autorisation de remplacement par décision Comex n du 18/12/09 a été maintenue en fonctionnement afin de garder un parc de 3 gamma caméras ; que la nouvelle gamma caméra de marque Spectrum autorisée le 18/12/09 a été mise en service et doit faire l objet d une visite de conformité ; CONSIDERANT que le type d appareil envisagé (gamma caméra couplée à un scanner) apparaît indispensable pour la réalisation de certains examens tels la scintigraphie osseuse, la scintigraphie somatostatine, la scintigraphie aux leucocytes marqués pour lesquels le repérage anatomique est très important ; 6

7 CONSIDERANT que le promoteur envisage le remplacement par le biais du transfert de la gamma caméra couplée à un scanner de marque Siemens de type Symbia 2 mise en service le 06/12/07 sur le site de l hôpital Louis Mourier dont le service de médecine nucléaire est en cours de fermeture ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement du futur appareil restent inchangées et n appellent pas d observations particulières ; CONSIDERANT que l accessibilité économique en secteur 1 est garantie ; DECIDE ARTICLE 1er : L ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS est autorisée à remplacer, par la gamma caméra couplée à un scanner de marque Siemens de type Symbia 2 mise en service le 06/12/07 sur le site de l hôpital Louis Mourier, l équipement de marque GEMS de type SMV DST Xli installé à l issue de la visite de conformité du 27/07/00 sur le site de l HOPITAL BICHAT-46 rue Henri Huchard PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement de la gamma caméra de marque GEMS de type SMV DST Xli précédemment délivrée le 26/06/98 et renouvelée tacitement avec effet du 28/09/08, est renouvelée au bénéfice de l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS sur le site de l HOPITAL BICHAT-46 rue Henri Huchard PARIS cedex 18 à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) à remplacer, par un IRM de puissance 1,5 tesla, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire de puissance 1,5 tesla installé à l issue de la visite de conformité du 27/03/00 sur le site de l HOPITAL ROBERT DEBRE-48 boulevard Serrurier PARIS. VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan 7

8 VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par dont l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS-Direction de la Politique Médicale dont le siège social est situé 3 avenue Victoria PARIS cedex 04, en vue d obtenir le remplacement d un appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de marque Philips Gyroscan NT de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 09/07/99 installé à l issue de la visite de conformité du 27/03/00 et renouvelé tacitement avec effet du 28/05/08 sur le site de l HOPITAL ROBERT DEBRE (FINESS )-48 boulevard Serrurier PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que l hôpital Robert Debré, hôpital spécialisé d accueil et de traitement des urgences pédiatriques du GHU Nord, 1er centre pédiatrique francilien de greffe de moelle, se caractérise par un recrutement fortement orienté vers la neurologie, l'orthopédie, l'hémato-oncologie et la périnatalogie ; CONSIDERANT que l appareil installé dans le service d imagerie pédiatrique de l hôpital Robert Debré est obsolète ; CONSIDERANT que l acquisition d un équipement plus récent permettra de répondre de façon optimale aux besoins en imagerie fœtale et périnatale de l établissement, d assurer la demande croissante en neurologie pédiatrique, en imagerie de surdité (bilan pré- implants cochléaires) et de développer l uro-néphro-irm (uropathies, greffes), l imagerie cardiovasculaire en substitution à l angiographie ainsi que l hématologie ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement prévues pour le nouvel appareil restent inchangées ; CONSIDERANT que la mise en œuvre de ce remplacement est prévue fin 2011 ; DECIDE ARTICLE 1er : L ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) est autorisée à remplacer, par un IRM de puissance 1,5 tesla, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire de puissance 1,5 tesla installé à l issue de la visite de conformité du 27/03/00 sur le site de l HOPITAL ROBERT DEBRE-48 boulevard Serrurier PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 09/07/99 et renouvelé tacitement avec effet du 28/05/08, est renouvelée au bénéfice de l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) sur le site de l HOPITAL ROBERT DEBRE-48 boulevard Serrurier PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai

9 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT) à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe installé à l issue de la visite de conformité du 22/05/07 sur le site du CENTRE SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT)-108 rue du Ruisseau PARIS. LE DIRECTEUR GENERAL DE L AGENCE REGIONALE DE SANTE D ILE-DE-France VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par la SARL SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT) dont le siège social est situé rue du Ruisseau PARIS, en vue d obtenir le remplacement du scanographe à utilisation médicale (32 barrettes) précédemment autorisé le 19/12/06 et installé à l issue de la visite de conformité du 22/05/07 sur le site du CENTRE SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT) (FINESS )-108 rue du Ruisseau PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le scanographe s intègre avec l IRM Clignancourt qui fait l objet d une demande de remplacement concomitante, dans un vaste centre d imagerie en coupes du 18ème arrondissement caractérisé par la prise en charge d une population essentiellement locale et majoritairement défavorisée ; CONSIDERANT que l acquisition d un scanographe 64 barrettes permettra d améliorer la prise en charge des patients en diminuant l exposition aux radiations ionisantes et en optimisant la qualité des images particulièrement importante dans le domaine de la cancérologie ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement prévues pour le nouvel équipement restent inchangées ; CONSIDERANT que l accessibilité économique en secteur 1 est garantie ; CONSIDERANT que le délai de réalisation est fixé entre 3 et 6 mois ; DECIDE ARTICLE 1er : La SARL SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT) est autorisée à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe installé à l issue de la visite de conformité du 22/05/07 sur le site du CENTRE SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT)-108 rue du Ruisseau PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement du scanographe à utilisation médicale (32 barrettes) précédemment autorisé le 19/12/06, est renouvelée au bénéfice de la SARL SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT) sur le site du CENTRE SCANNER 18 PARIS NORD (SCANNER CLIGNANCOURT)-108 rue du Ruisseau PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. 9

10 ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL SCANNER IRM 18 PARIS NORD (IRM CLIGNANCOURT) à remplacer, par un IRM de type 1,5 tesla, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de type 1,5 tesla installé à l issue de la visite de conformité du 17/12/04 sur le site du CENTRE IRM CLIGNANCOURT-108 rue du Ruisseau PARIS. VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par la SARL SCANNER IRM 18 PARIS NORD (IRM CLIGNANCOURT) dont le siège social est situé rue du Ruisseau PARIS, en vue d obtenir le remplacement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de type 1,5 tesla initialement autorisé le 18/02/03, transféré par décision du 13/07/04, installé à l issue de la visite de conformité du 17/12/04 et renouvelé tacitement avec effet du 18/12/11 sur le site du CENTRE IRM CLIGNANCOURT (FINESS )-108 rue du Ruisseau PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que l appareil d IRM s intègre avec le scanographe Clignancourt qui fait l objet d une demande de remplacement concomitante, dans un vaste centre d imagerie en coupes du 18ème arrondissement caractérisé par la prise en charge d une population essentiellement locale et majoritairement défavorisée ; CONSIDERANT que l équipement actuel est vétuste ; CONSIDERANT que l acquisition d un appareil d IRM plus performant de type 1,5 tesla permettra d améliorer la prise en charge des patients en réduisant la durée des examens et en améliorant la qualité des images ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement prévues pour le nouvel équipement restent inchangées et n appellent pas d observations particulières ; CONSIDERANT que l accessibilité économique en secteur 1 est garantie ; 10

11 DECIDE ARTICLE 1er : La SARL SCANNER IRM 18 PARIS NORD (IRM CLIGNANCOURT) est autorisée à remplacer, par un IRM de type 1,5 tesla, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de type 1,5 tesla installé à l issue de la visite de conformité du 17/12/04 sur le site du CENTRE IRM CLIGNANCOURT-108 rue du Ruisseau PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de type 1,5 tesla initialement autorisé le 18/02/03 et renouvelé tacitement avec effet du 18/12/11, est renouvelée au bénéfice de la SARL SCANNER IRM 18 PARIS NORD (IRM CLIGNANCOURT) sur le site du CENTRE IRM CLIGNANCOURT-108 rue du Ruisseau PARIS -108 rue du Ruisseau PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) à remplacer, par un IRM de puissance 1,5 ou 3 teslas, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) Magnetom Sonata Siemens de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 30/01/96 sur le site de l HOPITAL TENON-4 rue de la Chine PARIS. VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par l ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP)-Direction de la Politique Médicale dont le siège social est situé 3 avenue Victoria PARIS cedex 04, en vue d obtenir le remplacement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) Magnetom Sonata Siemens de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 30/01/96, renouvelé par décision Comex n du 18/02/03 avec effet du 11

12 18/07/03 puis renouvelé tacitement avec effet du 19/07/10 sur le site de l HOPITAL TENON (FINESS )-4 rue de la Chine PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que l établissement dispose également d un second appareil d IRM de 1,5 teslas dédié aux urgences ; CONSIDERANT que le projet s inscrit dans le cadre du transfert du service de radiologie, particulièrement axé sur l imagerie de la femme, les pathologies thoraciques vasculaires et l oncologie, dans un nouveau bâtiment «Buca» ; CONSIDERANT que la vétusté de l appareil ne permet plus une prise en charge satisfaisante ; CONSIDERANT que l acquisition d un appareil d IRM plus performant dont l implantation est prévue dans la zone «imagerie programmée» au niveau 2 d un nouveau bâtiment, permettra d améliorer la prise en charge des patients, la qualité et la durée des examens notamment en oncologie ; CONSIDERANT que l accessibilité financière en secteur 1 est assurée ; CONSIDERANT que les conditions techniques du futur appareil n appellent pas d observations particulières ; DECIDE ARTICLE 1er : L ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) est autorisée à remplacer, par un IRM de puissance 1,5 ou 3 teslas, l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) Magnetom Sonata Siemens de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 30/01/96 sur le site de l HOPITAL TENON-4 rue de la Chine PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRM) Magnetom Sonata Siemens de puissance 1,5 tesla initialement autorisé le 30/01/96 renouvelé par décision Comex n du 18/02/03 avec effet du 18/07/03 puis renouvelé tacitement avec effet du 19/07/10, est renouvelée au bénéfice de L ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS (AP-HP) sur le site de l HOPITAL TENON-4 rue de la Chine PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON est autorisé à remplacer, par un scanographe de classe 3, le scanographe à utilisation médicale de classe 3 (16 coupes) installé à l issue de la visite de conformité du 01/10/03 sur le site du GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON-SITE AVRON- 125 rue d Avron PARIS. VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et 12

13 VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par le GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON dont le siège social est situé 95 rue de Reuilly PARIS, en vue d obtenir le remplacement du scanographe à utilisation médicale de classe 3 (16 coupes) précédemment autorisé le 21/01/03, installé à l issue de la visite de conformité du 01/10/03 et renouvelé tacitement avec effet du 02/10/10 sur le site du GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON-SITE AVRON (FINESS )-125 rue d Avron PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le groupe hospitalier Diaconesses-Croix-Saint-Simon remplit une mission de proximité par son pôle de médecine et d urgences médicales et chirurgicales, son service de réanimation, sa maternité et qu il a développé une orientation oncologique autour de 3 axes : digestif, gynécologie, urologie ; CONSIDERANT que l appareil actuel est obsolète ; que le projet de remplacement par un scanographe 64 barrettes plus performant apparaît nécessaire pour accompagner les orientations stratégiques de l établissement ; CONSIDERANT en outre, que l acquisition d un appareil plus récent permettra d améliorer la qualité des examens, de réduire le temps d acquisition et de diminuer les doses d irradiation ; CONSIDERANT que 100% des examens sont réalisés en secteur 1 ; CONSIDERANT que la permanence des soins est assurée par le biais d un système de garde de manipulateurs et d astreintes de radiologues ; que par ailleurs, dans le cadre de l accueil de patients avec suspicion d accident vasculaire cérébral au service des urgences, des scanners cérébraux sont réalisés en garde, avant transfert dans une structure de soins spécialisée ; DECIDE ARTICLE 1er : Le GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON est autorisé à remplacer, par un scanographe de classe 3, le scanographe à utilisation médicale de classe 3 (16 coupes) installé à l issue de la visite de conformité du 01/10/03 sur le site du GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON-SITE AVRON- 125 rue d Avron PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement du scanographe à utilisation médicale de classe 3 (16 coupes) précédemment délivrée le 21/01/03 et renouvelée avec effet du 02/10/10, est renouvelée au profit du GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT-SIMON sur le site du GROUPE HOSPITALIER DIACONESSES-CROIX SAINT- SIMON-SITE AVRON (FINESS )-125 rue d Avron PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière 13

14 ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe RX de classe 3 installé à l issue de la visite de conformité du 10/12/02 sur le site du CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS -28 rue de Charenton PARIS. VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par dont le CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE- VINGTS (CHNO) dont le siège social est situé, 28 rue de Charenton PARIS cedex 12, en vue d obtenir le remplacement du scanographe à utilisation médicale RX Lightspeed 16 de classe 3 précédemment autorisé le 19/06/01, installé à l issue de la visite de conformité du 10/12/02 et renouvelé avec effet du 11/12/09 par décision Comex n sur le site du CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS (FINESS )- 28 rue de Charenton PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département de Paris par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le CHNO est un établissement de mono activité spécialisé en ophtalmologie avec un recrutement extra-territorial ; CONSIDERANT que l appareil est obsolète ; que l acquisition d un scanographe 16 barrettes plus performant permettra d améliorer la prise en charge des patients notamment dans le cadre des urgences ophtalmologiques, de réduire les doses d irradiation et d affiner la qualité des images ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement du futur appareil restent inchangées et n appellent pas d observations particulières ; CONSIDERANT que l accessibilité économique en secteur 1 est garantie ; CONSIDERANT que la permanence des soins est assurée, le scanographe fonctionnant en garde partagée avec l IRM en semaine de 18H30 à 8H et 24h/24 les samedis dimanches et jours fériés ; 14

15 DECIDE ARTICLE 1er : Le CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS est autorisé à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe RX de classe 3 installé à l issue de la visite de conformité du 10/12/02 sur le site du CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE- VINGTS -28 rue de Charenton PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement du scanographe à utilisation médicale de classe 3 précédemment délivrée le 19/06/01, et renouvelée avec effet du 11/12/09 par décision Comex n du 18/12/09, est renouvelée au bénéfice du CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS sur le site du CENTRE HOSPITALIER NATIONAL D OPHTALMOLOGIE DES QUINZE-VINGTS -28 rue de Charenton PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la FONDATION HOPITAL SAINT-JOSEPH à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe installé à l issue de la visite de conformité du 15/09/06 sur le site du GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINT-JOSEPH-185 rue Raymond Losserand PARIS VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par la FONDATION HOPITAL SAINT-JOSEPH dont le siège social est situé 185 rue Raymond Losserand PARIS cedex 14, en vue d obtenir le remplacement d un scanographe à utilisation médicale (16 barrettes) précédemment autorisé par décision Comex n du 14/12/04, installé à l issue de la visite de conformité du 15/09/06 sur le site du GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINT-JOSEPH-site Saint-Michel puis transféré par décision du 25/04/06 15

16 sur le site GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINT-JOSEPH-site Saint-Joseph (FINESS )-185 rue Raymond Losserand PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département du Val d Oise par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, issu du regroupement des activités sanitaires des hôpitaux de Saint-Joseph, Saint-Michel et Notre-Dame de Bon Secours, est un établissement pluridisciplinaire à forte orientation chirurgicale et accueillant les urgences ; CONSIDERANT que le scanographe est obsolète ; que l acquisition d un appareil optima 64 plus récent et plus performant qui sera utilisé dans le cadre d une convention avec l hôpital Léopold Bellan, permettra d améliorer la prise en charge des patients, de réduire les doses d irradiation et d affiner la qualité des examens ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement du futur appareil restent inchangées et n appellent pas d observations particulières ; CONSIDERANT que l accessibilité économique en secteur 1 est garantie, l ensemble des actes étant facturé au tarif opposable ; CONSIDERANT que la permanence des soins est assurée par le biais d un système de demi-astreinte ou de demi-garde pour l ensemble du service de radiologie ; CONSIDERANT que la réduction de 10 salles de radiologie conventionnelle en 2007 à 3 salles en 2011 traduit la volonté du groupe hospitalier Paris Saint-Joseph de s engager dans une politique de substitution de la radiologie conventionnelle vers la radiologie en coupe ; CONSIDERANT que le promoteur respecte ses engagements pris dans le cadre de son contrat pluriannuel d objectifs et de moyens ; DECIDE ARTICLE 1er : La FONDATION HOPITAL SAINT-JOSEPH est autorisée à remplacer, par un scanographe à utilisation médicale de classe 3, le scanographe installé à l issue de la visite de conformité du 15/09/06 sur le site du GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINT-JOSEPH-185 rue Raymond Losserand PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement du scanographe à utilisation médicale (16 barrettes) précédemment délivrée par décision Comex n du 14/12/04, est renouvelée au bénéfice de la FONDATION HOPITAL SAINT-JOSEPH sur le site du GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINT-JOSEPH-185 rue Raymond Losserand PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la FONDATION CURIE à remplacer, par une gamma caméra double tête couplée avec un scanner, la gamma caméra double tête Axis Picker installée à l issue de la visite de conformité du 06/05/05 sur le site de l INSTITUT CURIE- Hôpital Paris-26 rue d Ulm PARIS 16

17 VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du directeur général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par la FONDATION CURIE dont le siège social est situé 26 rue d Ulm PARIS, en vue d obtenir le remplacement de la gamma caméra double tête Axis Picker précédemment autorisée le 28/12/98 installée à l issue de la visite de conformité du 06/05/05 sur le site de l INSTITUT CURIE (FINESS )-Hôpital Paris-26 rue d Ulm PARIS (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 7 avril 2011 ; CONSIDERANT la demande susvisée ; CONSIDERANT que s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés en nombre d implantations et en nombre d appareils fixé pour le département du Val d Oise par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que l appareil est obsolète ; que le remplacement par un appareil dit «hybride» combinant une gamma caméra double tête dotée d un scanner aux rayons X permettra d optimiser la qualité diagnostique des examens ; CONSIDERANT que cette opération s inscrit en cohérence avec le projet médical et le projet de l établissement pour lequel la prise en charge des patients pour cancer et un fort recrutement pédiatrique et sénologique nécessitent de disposer d un plateau technique efficace et moderne ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement du futur équipement restent inchangées et n appellent pas d observations particulières ; CONSIDERANT que l accessibilité en secteur 1 est garantie, 100% des actes étant facturés au tarif opposable ; CONSIDERANT que le promoteur respecte les engagements pris dans le cadre de son contrat d objectifs et de moyens ; DECIDE ARTICLE 1er : La FONDATION CURIE est autorisée à remplacer, par une gamma caméra double tête couplée avec un scanner, la gamma caméra double tête Axis Picker installée à l issue de la visite de conformité du 06/05/05 sur le site de l INSTITUT CURIE-Hôpital Paris-26 rue d Ulm PARIS. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au directeur général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l Agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement de la gamma caméra double tête Axis Picker précédemment autorisée le 28/12/98, est renouvelée au bénéfice de la FONDATION CURIE sur le site de l INSTITUT CURIE-Hôpital Paris-26 rue d Ulm PARIS à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l Agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. 17

18 Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant la SARL IRM DU CENTRE SEINE ET MARNE à remplacer l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN), précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 18/02/2003, par un appareil de puissance 1,5 tesla sur le site la CLINIQUE DE TOURNAN - 2 rue Jules Lefevre TOURNAN EN BRIE VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du Directeur Général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du Directeur Général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par la SARL IRM DU CENTRE SEINE ET MARNE (EJ ) dont le siège social est situé 2 rue Jules Lefevre TOURNAN EN BRIE en vue d obtenir le remplacement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN), précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 18/02/2003, par un appareil de puissance 1,5 tesla (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement), sur le site la CLINIQUE DE TOURNAN - 2 rue Jules Lefevre TOURNAN EN BRIE (ET ) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 07/04/2011 ; CONSIDERANT que la demande consiste à remplacer l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN), précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 18/02/2003 et installé à l issue de la visite de conformité du 17/12/2004, par un appareil de puissance 1,5 tesla ; que ce remplacement implique le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement ; CONSIDERANT que, s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés, en nombre d implantations et en nombre d appareils, fixé pour le département de la Seine et Marne par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que les radiologues de la SARL IRM DU CENTRE SEINE ET MARNE souhaitent renforcer le plateau technique de la Clinique par l acquisition d un appareil d IRMN haut de gamme afin de répondre à des activités spécifiques en cardiologie et en oncologie ; CONSIDERANT que l activité réalisée justifie la demande de remplacement ; CONSIDERANT que la permanence et la continuité des soins sont assurées ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement prévues pour le nouvel appareil restent inchangées ; CONSIDERANT que, conformément aux engagements prévus dans le contrat plurirannuel d objectifs et de moyens (CPOM), l accessibilité financière (secteur I) doit être garantie sur le long terme ; DECIDE ARTICLE 1er : La SARL IRM DU CENTRE SEINE ET MARNE est autorisée à remplacer l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN), précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 18/02/2003, par un appareil de puissance 1,5 tesla sur le site la CLINIQUE DE TOURNAN - 2 rue Jules Lefevre TOURNAN EN BRIE. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au Directeur Général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. 18

19 ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement de l appareil d imagerie ou de spectrométrie par résonance magnétique nucléaire (IRMN), installé à l issue de la visite de conformité du 17/12/2004, est renouvelée au bénéfice de la SARL IRM DU CENTRE SEINE ET MARNE sur le site de CLINIQUE DE TOURNAN à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 :La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 autorisant le CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU à remplacer le scanographe, précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 16/12/2003, par un appareil de 64 barrettes sur le site du CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU - 55 boulevard du Maréchal Joffre FONTAINEBLEAU CEDEX VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU l arrêté n du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière d équipements matériels lourds ; VU l arrêté n du 15 octobre 2010 du Directeur Général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU l arrêté n du 15 mars 2011 du Directeur Général de l agence régionale de santé d Ile-de-France relatif au bilan VU la demande présentée par le CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU (EJ ) dont le siège social est situé 55 boulevard du Maréchal Joffre FONTAINEBLEAU en vue d obtenir le remplacement du scanographe, précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 16/12/2003, par un appareil de 64 barrettes (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit appareil), sur le site du CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU - 55 boulevard du Maréchal Joffre FONTAINEBLEAU CEDEX la CLINIQUE DE TOURNAN (ET ) ; VU l avis de la commission spécialisée de l organisation des soins réunie le 07/04/2011 ; CONSIDERANTque la demande consiste à remplacer le scanographe, précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 16/12/2003 et installé à l issue de la visite de conformité du 17/06/2004, par un appareil de 64 barrettes ; que ce remplacement implique le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit équipement ; CONSIDERANT que, s agissant d un remplacement, la demande est sans incidence sur le bilan des objectifs quantifiés, en nombre d implantations et en nombre d appareils, fixé pour le département de la Seine et Marne par l annexe révisée du schéma régional d organisation sanitaire dans son volet «imagerie» ; CONSIDERANT que le centre hospitalier est engagé, depuis le 12 avril 2005, dans un accord cadre avec la Polyclinique la Forêt afin de regrouper sur un même site les deux établissements au sein d une plateforme hospitalière mixte privéepublique ; 19

20 CONSIDERANT que l activité réalisée justifie la demande de remplacement ; CONSIDERANT que la permanence et la continuité des soins sont assurées ; CONSIDERANT que l accessibilité financière (secteur I) est garantie ; CONSIDERANT que les conditions techniques de fonctionnement prévues pour le nouvel appareil restent inchangées ; DECIDE ARTICLE 1er : Le CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU est autorisé à remplacer le scanographe, précédemment autorisé par décision n de la COMEX de l ARHIF en date du 16/12/2003, par un appareil de 64 barrettes sur le site du CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU - 55 boulevard du Maréchal Joffre FONTAINEBLEAU CEDEX. ARTICLE 2 : Cette opération devra faire l'objet d'un commencement d exécution dans un délai de 3 ans maximum à compter La mise en service de l équipement devra être déclarée sans délai au Directeur Général de l agence régionale de santé conformément aux articles R et D du code de la santé publique. ARTICLE 3 : La durée de validité de la présente autorisation est de 5 ans à compter de la date de réception de la déclaration de mise en service de l équipement matériel lourd au Directeur Général de l agence régionale de santé. ARTICLE 4 : L autorisation de fonctionnement du scanographe, installé à l issue de la visite de conformité du 17/06/2004, est renouvelée au bénéfice du CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU sur le site du CENTRE HOSPITALIER DE FONTAINEBLEAU à compter de la notification de la présente décision et jusqu à la mise en œuvre de l autorisation de remplacement. ARTICLE 5 : L établissement devra produire les résultats de l'évaluation de l'activité et du fonctionnement de l appareil sont ceux définis dans le schéma régional d organisation sanitaire et par l arrêté n en date du 20 mai 2008 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France fixant les indicateurs d évaluation en matière ARTICLE 6 : Un recours hiérarchique contre cette décision peut être formé par tout intéressé dans les deux mois de sa ARTICLE 7 : La présente décision sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région Ile-de-France. Fait à Paris, le 10 mai 2011 DECISION N du 10 mai 2011 Portant modification de la décision n du 18 décembre 2009 de la commission exécutive de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France VU la loi n du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ; et VU l ordonnance n dite de coordination et le décret n du 31 mars 2010 tirant les conséquences, au VU le code de la santé publique et notamment les articles L et suivants, R et suivants, D et D ; VU le décret n du 31 mars 2010 portant création des agences régionales de santé ; VU l arrêté n du 23 mars 2006 du directeur de l agence régionale de l hospitalisation d Ile-de-France relatif au schéma régional de l organisation sanitaire , modifié par les arrêtés n du 16 septembre 2008 et n du 24 octobre 2008 dans son volet imagerie ; VU la demande présentée par l ASSISTANCE PUBLIQUE DES HOPITAUX DE PARIS, dont le siège social est situé 3 avenue Victoria PARIS RP, en vue d obtenir le remplacement d une gamma caméra de marque GEMS de type SMV/DST Xli précédemment autorisée le 26/06/98, installée à l issue de la visite de conformité du 27/07/00 et renouvelée avec effet du 28/09/08 sur le site du GROUPE HOSPITALIER BICHAT-CLAUDE BERNARD-46 rue Henri Huchard PARIS cedex 18 (remplacement impliquant le renouvellement de l autorisation d exploiter ledit appareil) ; VU l avis du comité régional d organisation sanitaire réuni le 27 novembre 2009 ; VU la décision n du 18 décembre 2009 de la commission exécutive de l agence régionale de l hospitalisation d Ilede-France autorisant le remplacement de la gamma caméra précitée ; 20

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron à Saint-Louis Cancers & imagerie médicale Un progrès majeur pour une meilleure prise en charge des patients. Accroitre les possibilités

Plus en détail

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 Liste des centres de vaccination désignés pour effectuer la vaccination anti-amarile et délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune Mise

Plus en détail

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004

ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 ANNEXE A L ARRETE DSP N 2014/004 Liste des centres de vaccination désignés pour effectuer la vaccination anti-amarile et délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune Mise

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Les hôpitaux des armées en France Historique L ancien hôpital 1988 Projet de reconstruction 22 Février 1995 Lancement du projet 10 mai 1995 Programme d infrastructure

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux

Plus en détail

Le Conventionnement hospitalier Mutualiste en Ile-de-France Liste des établissements conventionnés avec la Mutualité française Ile-de-France pour la chambre particulière Au 1 er Août 2015, 86 établissements

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Contrat Pluriannuel d'objectifs et de Moyens

Contrat Pluriannuel d'objectifs et de Moyens Contrat Pluriannuel d'objectifs et de Moyens à effet du : 28/12/2013 ASSISTANCE PUBLIQUE-HOPITAUX DE PARIS 75184 - PARIS CEDEX 04 Numéro Finess juridique : 750712184 N de contrat : 750712184AA Adresse

Plus en détail

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet

Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet Transcription textuelle de la vidéo de présentation de l hôpital Pierre-Paul Riquet L hôpital Pierre-Paul Riquet : une nouvelle ère du soin Positionné au cœur du site de Purpan, l'hôpital Pierre-Paul Riquet

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 206. Lundi 11 juillet 2011. Secrétariat Général pour les Affaires Régionales

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 206. Lundi 11 juillet 2011. Secrétariat Général pour les Affaires Régionales Lundi 11 juillet 2011 Secrétariat Général pour les Affaires Régionales RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 206 La version intégrale de ce document peut être consultée sur simple demande aux guichets d'accueil

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10267 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 22 mai 2008 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité cantonale d'investissement de 3 000 000 F, pour

Plus en détail

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent Accès aux soins avec couverture maladie Les centres d examens de santé Ce sont des structures qui proposent un «examen périodique de santé» qui représente un droit pour tout assuré social. L examen périodique

Plus en détail

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal :

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal : PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Recueil régional normal : N NV57-03 JUILLET 2015 SOMMAIRE Agence régionale de santé (ARS) 2015173-0040 - AVIS RECTIFICATIF D'APPEL À PROJETS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

ANNUAIRE TELEPHONIQUE

ANNUAIRE TELEPHONIQUE Hôpitaux Universitaires Paris Seine Saint Denis HUPSSD Unité de Coordination Onco-Gériatrique (UCOG 93) ANNUAIRE TELEPHONIQUE SOMMAIRE - Hôpital René Muret - Hôpital Avicenne - Centre Hospitalier Intercommunal

Plus en détail

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2)

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) 1 - SCP Radiolor 2 - CHU de Nancy MODE D EXERCICE DU PRATICIEN Choix

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Guide des écoles de santé > en Ile-de-France

Guide des écoles de santé > en Ile-de-France Guide des écoles de santé > en Ile-de-France Aide-soignant Auxiliaire de puériculture Infirmier Infirmier anesthésiste Infirmier de bloc opératoire Puéricultrice Masseur-kinésithérapeute Manipulateur d

Plus en détail

ASSURANCE POUR TOUS PARTOUT DANS LE MONDE

ASSURANCE POUR TOUS PARTOUT DANS LE MONDE ASSURANCE POUR TOUS PARTOUT DANS LE MONDE L assurance santé internationale à la carte. Tous les risques de santé. Quelque soit votre pays d origine ou de résidence. Couverture de soins partout dans le

Plus en détail

LISTE DES ACTIVITES REGLEMENTEES. Liste des activités réglementées

LISTE DES ACTIVITES REGLEMENTEES. Liste des activités réglementées Page 3 sur 19 Liste des activités Agence de mannequins 4 Architecte 4 Assurance/ Réassurance 5 Auto-école 5 Banque 6 Bar/Brasserie/café 6 Changeur manuel 6 Commissionnaire de transport 6 Courtier de Fret

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES

CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Décret exécutif n 07-321 du 10 Chaoual 1428 correspondant au 22 octobre 2007 portant organisation et fonctionnement des établissements hospitaliers privés.... Le Chef du Gouvernement, Sur le rapport du

Plus en détail

Liste des activités réglementées

Liste des activités réglementées Liste des activités Agence de mannequins 2 Architecte 2 Assurance/ Réassurance 3 Auto-école 3 Banque 4 Bar/Brasserie/café 4 Changeur manuel 4 Commissionnaire de transport 4 Courtier de Fret Fluvial 5 Courtier

Plus en détail

Soins gratuits à Paris

Soins gratuits à Paris Extrait du Site Antenne Emploi Fagon Soins gratuits à Paris http://emploi.spf75.org/soins-gratuits-a-paris.html Soins gratuits à Paris - Aides Sociales - Santé - Date de mise en ligne : dimanche 26 juillet

Plus en détail

Annexe 7. Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine

Annexe 7. Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine Annexe 7 Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la télémédecine A37 Le «Télé-AVC» : téléconsultation neurologique téléradiologie application à l AVC de la

Plus en détail

Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical en 2012

Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de diagnostic médical en 2012 R A P P O R T Exposition de la population française aux rayonnements ionisants liée aux actes de Pôle Radioprotection, Environnement, Déchets et Crise RESUME Ce rapport met à jour, pour l année 2012, les

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E La Fondation Lenval présente le bilan des réalisations financées grâce aux dons et lance sa campagne d information 2014 Mon ISF pour nos enfants D O S S I E R D E P R E S S E 16 avril 2014 Sommaire P 2/4

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence

Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Modalités de coopérations sur le bassin de Valence Séminaire FHF-RA - 24 septembre 2015 - Jean-Pierre BERNARD, Directeur du Centre Hospitalier de Valence - Denis GOSSE, Directeur du Centre Hospitalier

Plus en détail

MEMENTO DE L ADMINISTRATEUR DE GARDE

MEMENTO DE L ADMINISTRATEUR DE GARDE Direction des affaires juridiques Assistance publique-hôpitaux de Paris MEMENTO DE L ADMINISTRATEUR DE GARDE Mai 2013 Tous les textes cités dans le mémento sont directement accessibles sur le site de la

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau

Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Organisation du suivi dans le cadre d un réseau Mandovi Rajguru Pédiatre Maternité Hôpital Bichat Claude Bernard Journée des pédiatres de maternité GENIF 04 Juin 2009 Introduction Constitution d un réseau

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

GESTION D UN SCANNER

GESTION D UN SCANNER MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE GESTION D UN SCANNER DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2-3), Pr M Claudon (2-3) 1 - Radiolor 2 - CHU de Nancy 3 GCS Bois le

Plus en détail

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Cette liste n est pas exhaustive. Le classement est effectué par ordre alphabétique de région (Alsace,

Plus en détail

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Règlement du concours de janvier 2010 pour le recrutement de septembre 2010 Sommaire Conditions d inscription au concours... page 1 Date du

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS ET DE LA PREFECTURE DE POLICE NUMERO DEP-39-bis DU 21/12/2010 SOMMAIRE PREFECTURE DE POLICE PAGE 4 à 16 ARRETE N 10-0039-DPG/5 du 13 octobre

Plus en détail

Me Catherine Torlotin Dr Frédéric Lefèvre Essey les Nancy

Me Catherine Torlotin Dr Frédéric Lefèvre Essey les Nancy Qualité en Santé Expérience Me Catherine Torlotin Dr Frédéric Lefèvre Essey les Nancy Imagerie de Nancy Est : Qui sommes nous? Société créée en 1988 pour gérer l autorisation d un scanner Aujourd hui :

Plus en détail

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco

Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco Réseau Régional de Cancérologie ONCOPACA-Corse Charte régionale des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de PACA, Corse et Monaco 1. CONTEXTE ET OBJECTIF Contexte : Cette présente charte a été définie

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-018933 Hôpital Intercommunal Le Raincy-Montfermeil 10 rue du Général Leclerc BP 104 93370 MONTFERMEIL

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-018933 Hôpital Intercommunal Le Raincy-Montfermeil 10 rue du Général Leclerc BP 104 93370 MONTFERMEIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 juin 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-018933 Hôpital Intercommunal Le Raincy-Montfermeil 10 rue du Général Leclerc BP 104 93370 MONTFERMEIL Objet : Inspection

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin Jeudi 25 Septembre 2008 Un peu d histoire

Plus en détail

Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015

Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015 Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015 Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux étudiants

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT N Spécial 17 décembre 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE PREFET DES HAUTS-DE-SEINE Arrêté CAB/SDCI n 2011 864 du 28 décembre 2011 établissant la liste des journaux autorisés à publier des annonces judiciaires et légales dans le département des Hauts-de-Seine

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS AGENCE REGIONALE DE SANTE N Spécial 1 er mars 2014 1 PREFET DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial Agence Régionale de Santé du 1 er mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

Parcours de santé et stratégie territoriale, coopérations médecine libérale-hôpital

Parcours de santé et stratégie territoriale, coopérations médecine libérale-hôpital Parcours de santé et stratégie territoriale, coopérations médecine libérale-hôpital 1 2 1 - L HOPITAL FOCH, contexte et environnement Entre hôpital public et clinique privée à but lucratif, L hôpital Foch

Plus en détail

Les consultations de pathologies professionnelles et de l environnement d Ile-de-France. Les. chiffres. clés

Les consultations de pathologies professionnelles et de l environnement d Ile-de-France. Les. chiffres. clés de pathologies Les chiffres clés L activité des consultations de pathologies Il existe 6 consultations de pathologies en Ile-de- France situées dans les hôpitaux Cochin, Hôtel- Dieu, Raymond-Poincaré,

Plus en détail

Tableau des garanties Contrats collectifs

Tableau des garanties Contrats collectifs Assurances santé conformes à la Convention du travail maritime, 2006 Tableau des garanties Contrats collectifs Conformité à la Convention du travail maritime (MLC) 2006 La conformité avec la Convention

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DE POLICE N Spécial 5 août 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial Préfecture de Police du 5 août 2014 SOMMAIRE Arrêté

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Arrêté du 31 juillet 2007 relatif au schéma d organisation de la transfusion sanguine de l Ile-de-France

Plus en détail

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur...

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur... 1 Sommaire 1 > Relever les défis de la santé du futur... 3 Assurer les missions de santé publique du territoire... 3 Une tradition séculaire en santé publique... 3 Une réponse à la hauteur des besoins

Plus en détail

Atelier Santé Ville Paris 18 ACCES AUX SOINS

Atelier Santé Ville Paris 18 ACCES AUX SOINS LES CONSULTATIONS GRATUITES LES CENTRES MEDICO-SOCIAUX. Il faut s assurer auprès de l assistante sociale qui suit l usager ou s adresser au COMEDE pour connaître sa situation. Si la personne ne peut se

Plus en détail

Bases physiques de l imagerie en

Bases physiques de l imagerie en Bases physiques de l imagerie en Médecine Nucléaire (MN) Pr. Malika ÇAOUI Service de Médecine Nucléaire CHU International Cheikh Zaid Faculté de Médecine et de Pharmacie - Rabat- 02/12/2010 Pr. Malika

Plus en détail

Territoires de santé et réponse aux besoins en imagerie

Territoires de santé et réponse aux besoins en imagerie Territoires de santé et réponse aux besoins en imagerie Docteur Jacques Denis-Laroque Direction de la qualité et de l Efficience ARS des Pays de la Loire. XX/XX/XX Les terrioires de santé dans la loi HPST

Plus en détail

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI

Information PACES 20 Septembre 2012. Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI Information PACES 20 Septembre 2012 Les métiers en lien avec le choix Manipulateur d Electroradiologie Médicale «MEM» Monsieur Daniel LAMI 1 Institut de Formation de Manipulateurs d Electroradiologie Médicale

Plus en détail

Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation. R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen

Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation. R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen Conclusions d étape Groupe de travail APHP Prélèvements - Transplantation R Adam, F. Desgrandchamps, S Cohen Etat des lieux : prélèvements et greffes à l AP-HP Forte Activité de l AP-HP au plan national

Plus en détail

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008 Dr F. Dolveck 1 Premiers éléments de réflexion Des expériences localisés non concertés (92-91) : Mauvaise connaissance de l offre de

Plus en détail

Imagerie Médicale. Introduction

Imagerie Médicale. Introduction Imagerie Médicale Introduction Source: uhrad.com. Isabelle Bloch Département Traitement du Signal et des Images, Télécom ParisTech CNRS UMR 5141 LTCI 46 rue Barrault, 75013 Paris. Un peu d histoire Des

Plus en détail

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages

Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Centre Hospitalier Pontoise Service d Hématologie clinique et Thérapie cellulaire Bâtiment Médico-Chirurgical - 3 ème et 4 ème étages Chef de service : Dr Hugo GONZALEZ Accueil secrétariat 01 30 75 49

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE Une nouvelle ère du soin Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE ÉDITO Principal acteur dans l offre de soins de la région, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse est

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E La Fondation Lenval présente le bilan des réalisations financées grâce aux dons et lance sa campagne d information 2013 Mon ISF pour nos enfants Sommaire D O S S I E R D E P R E S S E 18 avril 2013 P 2/5

Plus en détail

IFIC L Institut Francilien d Implantation Cochléaire http://www.implant-ific.org/

IFIC L Institut Francilien d Implantation Cochléaire http://www.implant-ific.org/ IFIC L Institut Francilien d Implantation Cochléaire http://www.implant-ific.org/ est un réseau de santé Ville/Hôpital. Labellisé par l Agence Régionale d Hospitalisation le 6 Juillet 2004, il est géré

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Le délai de conservation

Le délai de conservation Stéphanie SÉGUI Consultante au Centre de droit JuriSanté (CNEH) MOTS-CLÉS archives hospitalières conservation dossiers de consultations externes dossiers de pédiatrie dossiers de stomatologie dossiers

Plus en détail

Principes généraux de gestion d un cabinet libéral. Dr Jean-Christophe Delesalle Secrétaire Général FNMR 23 Avril 2015 1

Principes généraux de gestion d un cabinet libéral. Dr Jean-Christophe Delesalle Secrétaire Général FNMR 23 Avril 2015 1 Principes généraux de gestion d un cabinet libéral 23 Avril 2015 1 Gestion d un cabinet libéral Le radiologue libéral Aspects médico-économiques, juridiques, responsabilité, assurances,. Structures coopératives

Plus en détail

GROUPE CLINIQUE DU MAIL

GROUPE CLINIQUE DU MAIL DOSSIER DE PRESSE GROUPE CLINIQUE DU MAIL Le centre d imagerie médicale conforte son implantation sur le site du Mail avenue Marie-Reynoard à Grenoble & présente son nouveau scanner spiralé, issu de la

Plus en détail

STATUTS DU FONDS DE DOTATION ROBERT-DEBRE PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DU FONDS DE DOTATION ROBERT-DEBRE PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DU FONDS DE DOTATION ROBERT-DEBRE PARIS ILE-DE-FRANCE Préambule L Association Robert-Debré, association relevant de la loi de 1901 concernant les associations, déclarée à la Préfecture de Police

Plus en détail

DTS IMAGERIE MÉDICALE ET RADIOLOGIE THÉRAPEUTIQUE

DTS IMAGERIE MÉDICALE ET RADIOLOGIE THÉRAPEUTIQUE DTS IMAGERIE MÉDICALE ET RADIOLOGIE THÉRAPEUTIQUE Formation sous contrat d association avec l Etat Dossier d intégration en 1 ère année ÉCOLE MASO 7, avenue des Palmiers 66000 Perpignan tél. 04 68 35 76

Plus en détail

Livret d accueil des stagiaires

Livret d accueil des stagiaires Livret d accueil des stagiaires SOMMAIRE : I/ Présentation du service II/Le métier de manipulateur III/ Modalités d encadrement IV/ Votre stage V/ Bilan global de votre stage I/ Présentation du service

Plus en détail

Dans l accompagnement (l installe, l aide à se déshabiller ), dans le soutien psychologique (mise en confiance, réponses aux questions, déroulement

Dans l accompagnement (l installe, l aide à se déshabiller ), dans le soutien psychologique (mise en confiance, réponses aux questions, déroulement Présentation JFR 2009 Le regard de l étudiant porté sur Le Métier de Manipulateur en Electro-Radiologie dans une Vingtaine d'années Étudiants de l ENCPB, École Nationale de Chimie Physique Biologie Sommaire

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux HAS réunion des gestionnaires d Organismes agréés 25 novembre 2013 Participation à l Assurance

Plus en détail

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF (Mise à jour au 4 juin 2013) Attention : Conformément aux articles R.4127-339 et R.4127-340 du code de la santé publique, seuls les titres, diplômes

Plus en détail

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE

VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE INFOS PATIENTS SEIN - PATHOLOGIE MAMMAIRE VOTRE PARCOURS DE SOINS EN PATHOLOGIE MAMMAIRE Bienvenue VOUS AVEZ RENDEZ-VOUS POUR UNE PREMIÈRE CONSULTATION EN SÉNOLOGIE. NOUS AVONS RÉALISÉ CETTE PLAQUETTE

Plus en détail

Documents à fournir pour une première demande de titre de séjour :

Documents à fournir pour une première demande de titre de séjour : Demande de titre de séjour Pour un séjour supérieur à trois mois, tous les chercheurs étrangers doivent demander un titre de séjour, sauf les ressortissants des 15 anciens de l Union Européenne, ceux des

Plus en détail

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE PREFET DES HAUTS-DE-SEINE Arrêté CAB/SDCI n 2012 856 du 31 décembre 2012 établissant la liste des journaux autorisés à publier des annonces judiciaires et légales dans le département des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Cancer de la thyroïde

Cancer de la thyroïde LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE ALD 30 Tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique Cancer de la thyroïde Actualisation juillet 2011 Ce document est

Plus en détail

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires

Annexe 2 Formation approfondie en neuroradiologie diagnostique. 2. Durée, structure et dispositions complémentaires SIWF ISFM Annexe 2 1. Généralités La formation approfondie selon le présent programme doit permettre au spécialiste en radiologie d approfondir ses connaissances en radiologie diagnostique du système nerveux

Plus en détail

SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10

SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1 PREAMBULE... 5 2 INTRODUCTION... 7 3 LE PROGRAMME NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DE LA TELEMEDECINE. 10 3.1 UN PLAN NATIONAL... 10 3.2 LES CHANTIERS NATIONAUX PRIORITAIRES... 11 Imagerie

Plus en détail

Médecine Nucléaire : PET-scan et imagerie hybride

Médecine Nucléaire : PET-scan et imagerie hybride Médecine Nucléaire : PET-scan et imagerie hybride Benjamin GEISSLER Centre d d Imagerie Nucléaire St-Etienne, Roanne, Le Puy en Velay 1967 2007 Principes Spécialit cialité médicale (1950) Radiologie Radiothérapie

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS NUMERO REG-42 DU 30/12/2010 SOMMAIRE

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS NUMERO REG-42 DU 30/12/2010 SOMMAIRE DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS NUMERO REG-42 DU 30/12/2010 SOMMAIRE SERVICES DECONCENTRES AGENCE REGIONALE DE SANTE Arrêté conjoint n 2010-242 du 9 décembre 2010 portant

Plus en détail

HOSPITALISATION MÉDICALE OU CHIRURGICALE

HOSPITALISATION MÉDICALE OU CHIRURGICALE Séga santé Prestations (1) applicables aux adhésions nouvelles Contrat responsable en application de la loi n 2004-810 du 13 août 2004 - Hors parcours de soins, la majoration du ticket modérateur et la

Plus en détail

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES

CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES CPAM REGLES D ASSOCIATION DES ACTES Règle générale L'association de deux actes au plus, y compris les gestes complémentaires, peut être tarifée. L'acte dont le tarif hors modificateurs est le plus élevé,

Plus en détail

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014

Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 Contribution de la commission imagerie à la future loi de santé 2014 A l initiative des professionnels de terrain, la FHF a constitué en janvier 2014 une commission imagerie. Composée de médecins et de

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

Dr L Verzaux Pr Elisabeth Schouman-Claeys

Dr L Verzaux Pr Elisabeth Schouman-Claeys Dr L Verzaux Pr Elisabeth Schouman-Claeys Dépasser une approche normative Se mettre à la place du patient Bonne pratique, bientraitance Démarches qualité structurées Thématiques clés (dont exigences réglementaires)

Plus en détail

Principes généraux de gestion d un cabinet libéral. Dr J.Ph. Masson 8 avril 2014 1

Principes généraux de gestion d un cabinet libéral. Dr J.Ph. Masson 8 avril 2014 1 Principes généraux de gestion d un cabinet libéral Dr J.Ph. Masson 8 avril 2014 1 Le radiologue libéral Aspects médico-économiques, juridiques, responsabilité, assurances,. Structures coopératives : GIE,

Plus en détail

Belgique Canada France Suisse

Belgique Canada France Suisse Superficie totale : 30 528 km² Superficie territoires francophones : 16 151 km² Population totale : plus de 11 millions Population francophone : 4,3 millions 3 CHU francophones sur un 7 Capacité : de 600

Plus en détail