Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur..."

Transcription

1

2 1 Sommaire 1 > Relever les défis de la santé du futur... 3 Assurer les missions de santé publique du territoire... 3 Une tradition séculaire en santé publique... 3 Une réponse à la hauteur des besoins du territoire... 4 Garantir la pérennité de l offre de soins... 5 Des limites constatées depuis 10 ans... 5 Une forte évolution des besoins de santé... 5 Le défi de la qualité et de la sécurité des soins > Une nouvelle dimension hospitalière en Trois sites hospitaliers... 6 La Seyne-sur-Mer, hôpital de proximité pour l ouest Var... 6 Sainte-Musse, hôpital référent pour la grande agglomération toulonnaise... 7 Clemenceau, hôpital spécialisé en gériatrie... 7 L innovation et le progrès en tête... 8 Le patient au cœur du dispositif > Le nouvel hôpital Sainte-Musse... 9 Une nouvelle vision hospitalière... 9 Un architecture innovante intégrant des technologies de pointe... 9 Une offre de soins pour répondre aux plus hautes exigences Une optimisation de la prise en charge Regrouper autour du patient les services, les expertises, les équipements et les consultations Améliorer et optimiser la prise en charge d urgence Sécuriser l accouchement et la naissance Nouvel hôpital Sainte-Musse, repères Rappel des grandes étapes des travaux Les chiffres clés du nouvel hôpital... 12

3 2 4 > En route vers l ouverture du nouvel hôpital Le transfert, un projet maîtrisé Une équipe dédiée au sein du C.H.I.T.S Le phasage général L installation des équipements, étape par étape Le transfert des services cliniques : patients, équipements et équipes en simultané 14 Les chiffres clefs du transfert > En savoir + : un nouveau site Internet CONTACT PRESSE Béatrice VANUXEM Directeur Adjoint responsable de la Qualité, de la Gestion des Risques et de la Communication Responsable du Pôle Direction Générale BP Toulon Cedex Tél. : Secrétariat : Tél. : Espace presse sur le site Internet, accessible à partir du Portail «Découvrir l hôpital».

4 3 1 > Relever les défis de la santé du futur Assurer les missions de santé publique du territoire Une tradition séculaire en santé publique L'hôpital public est né à Toulon avec la marine de guerre, voilà plus de 10 siècles maintenant Le Prieuré de Saint-Mandrier accueillait les malades des navires de guerre 1721 Les premiers cas de peste sont traités à l hôpital du Saint-Esprit 1854 Construction de l hôpital Chalucet, héritier des premiers hôpitaux toulonnais 1905 Ouverture du premier hôpital de La Seyne-sur-Mer 1950 L activité hospitalière est tournée vers la charité ; les patients sont hébergés en salles communes 1963 Inauguration de l hôpital Font-Pré 1977 Inauguration de l hôpital Georges Clemenceau (ex Coste-Boyère) 1988 Fusion des hôpitaux de La Seyne-sur-Mer et Toulon 1989 Inauguration des nouveaux bâtiments de l hôpital Chalucet 1994 Inauguration du nouvel hôpital de La Seyne-sur-Mer 2011 Fermeture des sites de Chalucet et Font-Pré Ouverture du nouvel hôpital Sainte-Musse Aujourd hui, le conduit son activité autour de quatre missions essentielles : La santé des personnes, en assurant les examens de diagnostic, de surveillance et de traitement des hospitalisés ainsi que l aide médicale d urgence La santé publique, en relayant sur le terrain des actions médico-sociales coordonnées L enseignement et la formation des professionnels de santé La prévention et l éducation de santé. Au titre de ses missions de service public, le C.H.I.T.S. répond à l'intérêt général et aux besoins des populations. Il accueille tous les patients sans distinction 24h/24 et 7 jours/7.

5 4 Une réponse à la hauteur des besoins du territoire Le C.H.I.T.S. est le premier établissement de santé du Var, hôpital de référence, troisième de la région PACA, après les deux Centres Hospitaliers Universitaires de Marseille et de Nice. Employant plus de agents, dont près de 400 médecins, il est l un des principaux acteurs économiques du département. Une ville dans la ville, où se côtoient plus de 80 métiers répartis dans 70 services où il accueille chaque année près de patients. Il se positionne par conséquent au tout premier rang des centres hospitaliers de France. Ainsi aux côtés des médecins, infirmiers, aides-soignants, interviennent des électriciens, des plombiers, des jardiniers, des personnels d entretien, des cuisiniers Tous sont des acteurs indispensables pour assurer la conduite des missions de l établissement. Leur rôle est essentiel car de la complémentarité de leur action naît la qualité de la prise en charge des usagers. Pour relever avec succès le défi du progrès, et garantir une prise en charge de qualité, le personnel se forme aux technologies les plus récentes, acquiert de nouvelles méthodes de travail et d organisation. Ainsi ce sont plus de 1,5 million d euros qui sont consacrés annuellement à la formation du personnel.

6 5 Garantir la pérennité de l offre de soins Des limites constatées depuis 10 ans Implanté dans un environnement urbain saturé, sur un site très dense à l Est de la commune de Toulon, l Hôpital Font-Pré concentre actuellement environ 60 % de l activité du C.H.I.T.S.. Les conditions d hébergement et de fonctionnement ne coïncident plus avec les besoins de la population de l agglomération. L essentiel des bâtiments a été mis en service il y a près de 50 ans. La structure n est donc plus adaptée aux normes de fonctionnement et de sécurité actuelles. C est à la vue de ce bilan, et après de nombreuses concertations, que le conseil d Administration a lancé le 26 mai 1999, le projet d un nouvel hôpital et demandé la cession des terrains de l ancienne foire de Sainte-Musse. Cette cession a eu lieu le 12 juillet 2000 au franc symbolique. Une forte évolution des besoins de santé Les besoins des concitoyens en matière de santé publique ont profondément évolué au cours de ces dernières années. La qualité de la prise en charge, la sécurité des soins, le confort des malades, les droits du patient, l accès aux dernières technologies de santé, la permanence des soins... Ils attendent sur ces questions des réponses efficaces, nécessitant de la part du C.H.I.T.S. de repenser en profondeur son métier, son organisation et sa relation avec le patient. C est ce défi qui a été relevé voilà plus de 10 ans maintenant en imaginant, en concertation avec tous les acteurs, une nouvelle organisation qui place le patient au cœur de son activité. La clé de voûte de ce nouveau dispositif est constituée par la mise en service du nouvel hôpital Sainte-Musse, fin 2011 à Toulon. Le défi de la qualité et de la sécurité des soins La nouvelle organisation du représente un enjeu réel quant à la satisfaction en matière de prestations de santé auprès de ses concitoyens. Elle vise à : Offrir à la population un hôpital public proposant un niveau optimal en termes de condition d accueil et de confort d hébergement ; Doter l hôpital public d un plateau technique moderne de haut niveau, pourvu d équipements de qualité ; Optimiser l organisation médicale en regroupant les activités et les plateaux médico-techniques sur deux sites (Sainte-Musse et La-Seyne) ; Améliorer les conditions de travail des personnels ; Et intégrer les futures évolutions techniques et sanitaires.

7 6 2 > Une nouvelle dimension hospitalière en 2011 Trois sites hospitaliers En 2011, la nouvelle dimension hospitalière du se dessine avec la redistribution de ses activités sur trois sites principaux. Les sites de Font-pré et Chalucet sont amenés à être vendus. La Seyne-sur-Mer, hôpital de proximité pour l ouest Var L hôpital de La Seyne-sur-Mer, ouvert en 1994, est un des piliers du nouveau dispositif qui sera déployé à la fin de Il sera confirmé dans sa vocation d hôpital de proximité pour l ensemble des habitants de l ouest Var. L hôpital de La Seyne-sur-Mer prendra place dans ce dispositif en réorganisant une partie de son activité avec : Quatre unités d hospitalisation de médecine polyvalente ; Un centre d explorations fonctionnelles et de consultations ; Un service de rééducation fonctionnelle et d éveil des comas ; Une unité de soins palliatifs en cours de création. L établissement sera doté d une crèche pour les personnels et bénéficiera d investissements, comme l acquisition d un nouveau scanner. Les services des urgences et de radiologie seront maintenus dans leurs fonctions et continueront leur activité en lien avec un plateau technique de pointe. Le nombre des agents travaillant sur le site sera maintenu à l identique. La maternité se regroupera avec celle de Font-Pré sur le nouvel hôpital Sainte-Musse. L objectif est de créer ainsi les conditions techniques et humaines pour préparer l ouverture d une maternité de niveau 3 en capacité de prendre en charge toutes les naissances, même les plus difficiles, actuellement adressées sur Marseille. Il s agit là de saisir une opportunité unique de combler le retard en matière de qualité et de sécurité. L hôpital de La Seyne-sur-Mer reste doté d un centre de périnatalité d excellente qualité. Cette structure permet aux futures mamans puis aux nouveau-nés de bénéficier, sur site, d un suivi complet : consultations pré et postnatales, préparation à la naissance, formation des parents aux soins des nouveau-nés, consultations d anesthésiologie, échographie, consultations de planification familiale, etc. Les autres activités présentent actuellement sur le site de l hôpital seront maintenues : établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes, structures et services de psychiatrie adultes et infantojuvénile, centre de dialyse.

8 7 Sainte-Musse, hôpital référent pour la grande agglomération toulonnaise A Toulon, le nouvel hôpital Sainte-Musse deviendra un établissement pivot pour l ensemble du territoire de santé desservant les habitants de la grande agglomération toulonnaise. Ce projet exceptionnel, l un des plus grands chantiers hospitaliers de France, consacre 10 ans d efforts et représente un investissement de 300 millions d euros. Il permet d effectuer un pas de géant en matière de progrès, de qualité de prise en charge, de confort et de sécurité des soins. Les dernières technologies de santé sont intégrées aux équipements et aux procédés pour servir les usagers. L organisation architecturale, hôtelière, biomédicale et médicale a été entièrement pensée autour du patient et de sa pathologie. Clemenceau, hôpital spécialisé en gériatrie L hôpital Georges Clemenceau, à La Garde, deviendra un pôle référent sur les questions du grand âge, défi majeur de santé publique du futur. La prise en charge, les consultations, les expertises et les équipements se spécialiseront pour apporter des réponses performantes aux pathologies émergentes chez les patients les plus âgés. Son activité couvrira l ensemble du territoire de santé du Centre Hospitalier. D une capacité de près de 200 lits, l établissement comprendra : Des services de médecine à orientation gériatrique ; Des Soins de Suite et de Réadaptation, dont une unité de «Réhabilitation cognitivo-comportementale» (Plan Alzheimer) ; Une équipe mobile de gériatrie ; Des consultations spécialisées (mémoire) ; Des bilans individualisés en hôpital de jour ; Et une Unité de Soins Longue Durée.

9 8 L innovation et le progrès en tête La construction de l hôpital Sainte-Musse est l occasion d acquérir et de déployer les meilleures technologies en matière de santé. Bloc opératoire, imagerie médicale, laboratoire, système d information Le progrès et l innovation irrigueront l ensemble de l activité de l établissement. Une nouvelle cuisine centrale ultramoderne complétera ce dispositif dès 2013, en zone d activités de Toulon-Est. Plus de 300 millions d euros ont été investis dont 50 millions pour le renouvellement des équipements biomédicaux, hôteliers et techniques. Le patient au cœur du dispositif L organisation a été repensée autour du patient, du consultant et du visiteur afin d apporter des réponses de qualité en matière de prise en charge, de sécurité, de confort et d écoute. Les expertises, les savoir-faire et les technologies de santé se regrouperont de façon plus efficace. Les ressources seront mutualisées, améliorant sensiblement les conditions de travail. Les pratiques seront ainsi harmonisées dans un processus d amélioration continue de la qualité. Connectés directement les uns aux autres, nos compétences et nos moyens deviendront ainsi mobilisables de façon très réactive autour des besoins du patient.

10 9 3 > Le nouvel hôpital Sainte-Musse Une nouvelle vision hospitalière Un architecture innovante intégrant des technologies de pointe > Une architecture à la personnalité affirmée offrant de vastes plateaux flexibles, parfaitement intégrée dans son environnement, c est ainsi qu a été pensé l Hôpital Sainte-Musse. L ensemble se compose de trois bâtiments distincts connectés entre eux par un espace central partagé, traité comme un vaste hall paysagé : la rambla. Elle confère une identité et une qualité forte et mémorisable à l architecture de l ensemble. L accès sur le site s effectue par un point d entrée unique pour les visiteurs, les consultants et les urgences. Une entrée différente est réservée au personnel et à la logistique. > L hôpital bénéficie de l ensemble des innovations techniques nécessaires à l accomplissement de ses missions : Gestion technique centralisée Automates pour le transport de matériels entre les services Pneumatiques pour relier les services aux laboratoires Réseau informatique moderne et performant pour assurer une parfaite transmission de l information médicale. Les flux de circulation intérieurs sont optimisés dans les bâtiments avec notamment la gestion en parallèle et séparée de la circulation des malades, de celle des visiteurs et de celles liées à la logistique. > L accessibilité de l établissement a été prise en considération par les concepteurs qui se sont attachés à penser un hôpital capable d accueillir tout type de patients. Un effort particulier a été engagé en termes d orientation, de repères et de circulation. De plus, l environnement hospitalier est conçu pour garantir la sécurité et la sérénité de tous. > 85% des chambres seront individuelles, équipées de tout le confort moderne : téléphone, télévision, salle de bain, large ouverture sur les patios ou l esplanade, appel malade, mobilier neuf...

11 10 Une offre de soins pour répondre aux plus hautes exigences À son ouverture, l hôpital Sainte-Musse disposera de : 8 pôles cliniques avec plateau technique de consultations, explorations et soins associés : Cardiologieneurologie-vasculaire, Médecine et spécialités, Oncologie et spécialités médico-chirurgicales, Femme - Enfant, Anesthésie Réanimation Réadaptation fonctionnelle Urgence SAMU-SMUR, Chirurgie, Psychiatrie adultes, Psychiatrie infanto-juvénile ; 3 pôles médico-techniques : Pharmacie stérilisation, Imagerie médicale, Laboratoire ; 5 pôles administratifs : Pôle Direction générale, Pôle ressources humaines et relations sociales, Pôle économique, technique et logistique, Pôle finances, Accueil des patients et système d information, Pôle paramédical ; Un centre d hémodialyse ; Des services de pointe : Blocs opératoires, Unité de chirurgie ambulatoire, Salles de surveillance post interventionnelles, Réanimation polyvalente, Unité de surveillance continue, imagerie médicale avec PET Scan,

12 11 Une optimisation de la prise en charge Regrouper autour du patient les services, les expertises, les équipements et les consultations Des filières de soins focalisées sur le patient et le suivi de l évolution de la pathologie ; Des pôles d activités regroupant les moyens humains et technologiques nécessaires à la prise en charge de pathologies lourdes et du fonctionnement des urgences ; Des activités médicales nouvelles valorisant la qualité de la prise en charge des malades ; Des nouvelles organisations visant à améliorer le fonctionnement de l établissement ; Les consultations, l hospitalisation de jour et les explorations fonctionnelles au cœur des services. Améliorer et optimiser la prise en charge d urgence Pour répondre aux exigences d accueil et de prise en charge des patients admis en urgence, l organisation et l aménagement du Service des Urgences ont été totalement repensées : urgences adultes et pédiatriques dissociées, flux ambulatoires et couchés séparés, urgences psychiatriques selon protocole dédié. Sécuriser l accouchement et la naissance La maternité de l hôpital de La Seyne-sur-Mer se regroupera avec celle de Font-Pré sur le nouvel hôpital Sainte- Musse. L objectif est de créer ainsi les conditions techniques et humaines pour préparer l ouverture d une maternité de niveau 3 en capacité de prendre en charge toutes les naissances, même les plus difficiles, actuellement adressées sur Marseille. Actuellement, 14% des mamans et nouveau-nés de notre agglomération sont susceptibles d être adressés sur Marseille. En France, 52 départements disposent déjà d une maternité de niveau 3. Ce classement garantit la prise en charge de toutes les naissances, même les plus difficiles, avec un niveau de sécurité, de confort et de suivi exceptionnel, 24h/24.

13 12 Nouvel hôpital Sainte-Musse, repères Rappel des grandes étapes des travaux Janvier 2006 : Mai 2007 : Novembre 2007 : travaux de réseaux et de terrassements préparation des travaux de construction travaux de construction 2011 : réception des bâtiments, installation et ouverture Les chiffres clés du nouvel hôpital Plus de 300 millions d euros investis dont 50 millions d équipements neufs biomédicaux, hôteliers et informatiques 4 ans de travaux 6 hectares de terrain m² de plancher pieds d essences végétales (toutes espèces confondues) ont été plantés 3 bâtiments : - Médecine-Chirurgie-Obstétrique sur 5 niveaux (3 niveaux d hospitalisation complète, de jour, de consultations, d explorations fonctionnelles, 2 niveaux d activités médico-techniques et fonctions supports) - Psychiatrie sur 2 niveaux - Administratif sur 3 niveaux 900 places de parking 738 lits et 46 places d hospitalisation de jour 85% de chambres individuelles hospitaliers sur site Chaque année, il accueillera plus de : hospitalisés consultants externes passages aux urgences

14 13 4 > En route vers l ouverture du nouvel hôpital Le transfert, un projet maîtrisé Une équipe dédiée au sein du C.H.I.T.S. Le C.H.I.T.S., maître d ouvrage, et son représentant, Michel Perrot, Directeur, sont responsables de l opération jusqu à la mise en service d u nouvel hôpital. Pour mener à bien le projet de transfert et conduire la phase opérationnelle de sa réorganisation, le C.H.I.T.S. a dédié une équipe pluridisciplinaire à ce projet : Pierre Coupier, directeur du pôle économique, technique, logistique et gestion des risques. Philippe Fevrier, ingénieur intégré au sein de la Direction Travaux, en est le responsable technique. Il suit au jour le jour toutes les phases, de la conception à la réception de l ouvrage. Jacques Malavaud assure l assistance technique et la partie ergonomique. Brigitte Genetelli, directeur des soins, est chargée de l organisation au niveau des soins et de faciliter les liens avec les collectivités territoriales. Christine Sender, cadre supérieur de santé, est chargée du recueil des besoins dans les services, notamment les équipements. Le transfert est prévu au 4 ème trimestre 2011 pour un établissement totalement opérationnel en début d année La préparation se fera en deux temps, à partir de la livraison du bâtiment, programmée dans l été : d abord poser le cadre (travaux complémentaires, livraison des équipements neufs ), ensuite travailler avec l ensemble des agents pour préparer et réaliser le transfert. Prévoir et anticiper sont les deux axes essentiels des travaux en cours. Le phasage général 1. Livraison et prise en main des bâtiments 2. Livraison et installation des équipements neufs 3. Démarrage des activités des services médico-techniques stérilisation, laboratoire, pharmacie 4. Transfert des services supports 5. Transfert des services cliniques (1/2 journée par service environ) 6. Le désarmement des sites de Font-Pré et Chalucet interviendra au premier semestre 2012.

15 14 L installation des équipements, étape par étape La cellule «équipement-transfert», relayée par des correspondants «transfert» dans chaque service, a procédé à l identification et à l implantation de l ensemble des équipements transférés. Tous les équipements ne seront pas transférés car certains seront neufs comme les tables d opérations, et beaucoup d autres équipements (automates de laboratoire, IRM, scanner, PET SCAN, ). Le phasage répond à la logique : les travaux complémentaires, incontournables se poursuivront dés la réception des locaux. Après la livraison et l installation des équipements neufs, il est prévu un démarrage progressif des activités pour les services médico-techniques : stérilisation, laboratoire, pharmacie. Le calendrier général est bâti sur la cohérence médicale de l ensemble, l identification des contraintes de chaque service, dont la volumétrie associée aux contraintes techniques, mais, surtout, l impératif de sécurité des patients. Le transfert des services cliniques : patients, équipements et équipes en simultané La méthodologie retenue s attache à programmer l enchaînement du transfert des services en évaluant les volumes et les contraintes. Le transfert des patients, des équipements et des équipes se fera simultanément. Le transfert des patients sera placé sous la coordination médicale du SAMU Centre 15 qui assurera leur prise en charge médicale et leur sécurité, avec ses moyens propres et avec le concours des transporteurs sanitaires privés et probablement de la protection civile. Chaque service sera transféré sur une demi-journée ou une journée maximum pour des services particuliers, plus complexes.

16 15 Les chiffres clefs du transfert 400 personnes, tous grades confondus, mobilisées (pôles économique, technique et logistique) ; 500 réunions formelles, soit plus de 1000 heures, depuis l été 2010 ; près de 250 marchés d acquisitions spécifiques passés, vers une centaine de fournisseurs (pour référence, le nombre total annuel moyen de marchés passés par le C.H.I.T.S. est d environ 400, tous secteurs confondus ) ; près de m3 pour équipements à transférer (du porte savon aux équipements lourds) ; globalement, le nouvel hôpital Sainte-Musse sera équipé d environ 60% d équipements transférés depuis nos sites actuels et 40% d équipements neufs, avec variations selon secteurs ; 5000 panneaux intérieurs et près de 500 panneaux extérieurs à installer et à compléter par la signalisation routière d accès.

17 16 5 > En savoir + : un nouveau site Internet Avec l ouverture début mars de son nouveau site Internet, les contacts de proximité, usagers et acteurs du territoire de santé, disposent maintenant d un outil performant et ergonomique pour accéder à toute l information utile du C.H.I.T.S., qu elle soit médicale, technique ou économique. Au-delà du territoire, ce nouveau site Internet s adresse à toutes les communautés d internautes, grand public, institutionnels et professionnels, et soutient le rayonnement de l établissement. Le nouveau site Internet du C.H.I.T.S. est accessible à l adresse. Des statistiques qui boostent les échanges (Analyses sur le premier mois de mise en service) Fréquentation du site visites, dont 5763 visiteurs uniques ; pages consultés, soit une moyenne de 5,73 pages par visite ; 4:28 min est le temps passé par visiteur sur le site. Zone d attraction géographique du site Internet en France : Sources du trafic 76,93% moteurs de recherche 13,16% sites référents (ex. page jaunes, toulon.com, etc) 9,92% accès directs

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence

INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des Soins d Urgence Centre Hospitalier Universitaire Groupe Hospitalo-Universitaire Carémeau Place du Professeur R. Debré - 30009 Nîmes cedex 9-04 66 68 68 68 www.chu-nimes.fr INAUGURATION DU CESU Centre d Enseignement des

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015 ETUDE DES COÛTS DES ACTES MEDICAUX EN HAÏTI: Résultats préliminaires et perspectives d utilisation dans la prise de décision Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT

Plus en détail

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.

A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex. Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21. A.G.E.F. Z. I. 7, rue Philippe Lebon B.P. 110 21703 Nuits-Saint-Georges Cedex Tél. 03 80 62 45 00 Fax. 03 80 61 37 52 agef@wanadoo.fr www.agef21.com Le mot de bienvenue du Président Vous avez choisi d

Plus en détail

Qualité et gestion des risques

Qualité et gestion des risques formation 2007 Qualité et gestion des risques Qualité et certification HAS Démarche qualité Qualité et certification ISO Qualité en imagerie Qualité au laboratoire Management des risques Risques spécifiques

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011 Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au sein des structures de santé» L opération VDI du nouvel hôpital du CHAC ParisTech les 8 et 9

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008 Dr F. Dolveck 1 Premiers éléments de réflexion Des expériences localisés non concertés (92-91) : Mauvaise connaissance de l offre de

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent Accès aux soins avec couverture maladie Les centres d examens de santé Ce sont des structures qui proposent un «examen périodique de santé» qui représente un droit pour tout assuré social. L examen périodique

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10267 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 22 mai 2008 Projet de loi ouvrant un crédit au titre d'indemnité cantonale d'investissement de 3 000 000 F, pour

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Restructuration du Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger REICHEN ET ROBERT & ASSOCIES. Un projet à partager

Restructuration du Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger REICHEN ET ROBERT & ASSOCIES. Un projet à partager Restructuration du Centre Hospitalier Intercommunal Robert Ballanger REICHEN ET ROBERT & ASSOCIES A R C H I T E C T E S - U R B A N I S T E S Un projet à partager Notre groupement est heureux et fier de

Plus en détail

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009

Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 Plateforme Lorraine de services mutualisés pour l échange et le partage de données médicales 16/02/2009 1 Le GCS Télésanté Lorraine La télésanté en lorraine Groupement de Coopération Sanitaire créé en

Plus en détail

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS)

Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Séminaire SIM 07 FMP de Fès, le 02 juin 2007 Système d Information Hospitalier L expérience du Centre Hospitalier Ibn Sina (CHIS) Auteurs : Mme Drissia ELACHEJAI Ingénieur en chef Centre Hospitalier Ibn

Plus en détail

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers. 4.2. Liste des métiers par domaines, familles et sous-familles La nomenclature des métiers se compose de : 5 domaines fonctionnels, 22 familles de métiers, 64 sous-familles de métiers, 183 fiches métiers.

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

UNE NÉCESSITÉ SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE

UNE NÉCESSITÉ SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE UNE NÉCESSITÉ SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE «Une restructuration au bénéfice de tous les acteurs concernés» Par son caractère intercantonal et par sa taille, le projet d Hôpital Riviera-Chablais, Vaud- Valais

Plus en détail

Journée Santé ESRI France 28/01/2010 La valeur ajoutée des SIG Retours d expériences (PMSI et géomarketing)

Journée Santé ESRI France 28/01/2010 La valeur ajoutée des SIG Retours d expériences (PMSI et géomarketing) Jean-François Mary, Études géographiques Journée Santé - ESRI France - 28/01/10 La valeur ajoutée des SIG dans la santé : Retours d expériences de consultant et de formations (PMSI, Géomarketing) La valeur

Plus en détail

Secteur Protégé d Hématologie

Secteur Protégé d Hématologie INFORMATIONS PATIENTS Secteur Protégé d Hématologie Centre accrédité de greffe de moelle osseuse et de cellules souches d hématopoïétiques Le Secteur d Hématologie est destiné à des patients atteints de

Plus en détail

Centre Hospitalier Marc JACQUET 2 Rue Fréteau de Pény 77011 MELUN CEDEX

Centre Hospitalier Marc JACQUET 2 Rue Fréteau de Pény 77011 MELUN CEDEX Centre Hospitalier Marc JACQUET 2 Rue Fréteau de Pény 77011 MELUN CEDEX KICHENASSAMY-APPOU Christelle Master «Sciences des Technologies en Santé» Université de Technologie de Compiègne Année Universitaire

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Le début de l aventure

Le début de l aventure CONTEXTE L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium : au cœur du roulement de patient Contexte L Hôpital Credit Valley et le Centre de Santé Trillium forment un nouveau groupe hospitalier qui

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

Evaluation de la qualité de la formation en stage

Evaluation de la qualité de la formation en stage Evaluation de la qualité de la formation en stage Public : Etudiants Paramédicaux Direction régionale des affaires sanitaires et sociales Provence - Alpes - Côte d Azur Mai 2008 Proposé par le groupe de

Plus en détail

4. Base de données des connaissances

4. Base de données des connaissances 4. Base de données des connaissances DE Management communication et animation Finances comptabilité, contrôle Soins et activités paramédicales management général management de projet communication, accueil

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Les HUG en bref. Chiffres-clés basés sur l exercice 2013

Les HUG en bref. Chiffres-clés basés sur l exercice 2013 2014 Les HUG en bref Chiffres-clés basés sur l exercice 2013 Stratégie Missions, vision, valeurs 3 missions : soins, enseignement, recherche 1 vision : être l hôpital des Genevois et un centre universitaire

Plus en détail

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI»

«PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D HÔPITAL A SAINT LAURENT DU MARONI» Présentation : Réunion de présentation aux élus de Guyane - 11 juin 2011 «PROJET PRIORITAIRE DE L OUEST GUYANAIS : LA CONSTRUCTION D UN D NOUVEL HÔPITAL A SAINT LAURENT DU M. F-L BERTHOU, Directeur MARONI»

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E La Fondation Lenval présente le bilan des réalisations financées grâce aux dons et lance sa campagne d information 2014 Mon ISF pour nos enfants D O S S I E R D E P R E S S E 16 avril 2014 Sommaire P 2/4

Plus en détail

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté

Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Un projet multi-établissements de territoire en Franche-Comté Dr Denis BABORIER CH LONS-LE-SAUNIER 31 Août 2009 La géographie du projet ISYS Projet d informatisation du système de soins Franche-Comté EMOSIST-fc

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon

L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon L hôpital dans la société. L expérience du CHU de Paris, l AP HP. Pierre Lombrail, Jean-Yves Fagon Colloque Santé et Société Quels déterminants de santé et quel système de soins pour la santé de toute

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

Procontain Construction modulaire : l architecture créative

Procontain Construction modulaire : l architecture créative ARCHITECTURE CONSTRUCTION MODULAIRE Procontain Construction modulaire : l architecture créative Filiale du groupe allemand Alho, Procontain est le spécialiste en France de la construction modulaire. Dans

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

Orléans / 2015 Nouvel Hôpital d Orléans. Dossier de Presse

Orléans / 2015 Nouvel Hôpital d Orléans. Dossier de Presse Orléans / 2015 Nouvel Hôpital d Orléans Dossier de Presse CONTACT PRESSE Ante Prima Consultants T + 33 (0)1 40 49 04 04 21, rue Cassette 75006 Paris m.guesnet@ante-prima.com Communication Groupe-6 T +

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

Apprendre un métier et

Apprendre un métier et Technicien en Installation des Equipements Electriques et Electroniques Ref : 0701309 Mon métier : je réalise des installations électriques, je mets en service et assure la maintenance de ces installations.

Plus en détail

NOTRE HÔPITAL S ENGAGE. Au-delà du soin, vous comprendre. Au-delà du soin, vous comprendre

NOTRE HÔPITAL S ENGAGE. Au-delà du soin, vous comprendre. Au-delà du soin, vous comprendre NOTRE HÔPITAL Au-delà du soin, vous comprendre S ENGAGE 4, rue Kléber 3, rue Barbès 92300 Levallois-Perret Tél. : 01 47 59 59 59 www.ihfb.org Au-delà du soin, vous comprendre UNE NOUVELLE IMAGE DE NOUVELLES

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

ations sanitaires et sociales épertoire des form Conseil régional d Île-de-France www.iledefrance.fr

ations sanitaires et sociales épertoire des form Conseil régional d Île-de-France www.iledefrance.fr www.iledefrance.fr «Vous aider à faire le meilleur des choix possibles dans un secteur professionnel en évolution constante» Choisir sa formation professionnelle n est pas un exercice simple tant sont

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

INAUGURATION Du service de Pédiatrie Dossier de presse JEUDI 14 NOVEMBRE 2013

INAUGURATION Du service de Pédiatrie Dossier de presse JEUDI 14 NOVEMBRE 2013 Dossier de presse INAUGURATION Du service de Pédiatrie JEUDII 14 NOVEMBRE 2013 Le dossier Le service de Pédiatrie Introduction La Pédiatrie : Ses activités Quelques données chiffrées Son fonctionnement

Plus en détail

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS

OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS OFFRE EN STAGE SIP POUR LES ETUDIANT(E)S D ANNEE PROPEDEUTIQUE SANTE ET LES ETUDIANTS BACHELOR FILIERE SOINSINFIRMIERS Filière : APS et Bachelor en soins infirmier Nom de l institution : CHUV Nom de l

Plus en détail

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ...

Sommaire ... PRESENTATION ... AGENCEMENT ... CLOISONS - PORTES ... ECLAIRAGE - DÉCORATION ... REVÊTEMENT ... RÉSINE DE SYNTHÈSE ... d e n t a i r e e t m é d i c a l d e n t a i r e e t m é d i c a l Sommaire 4 5 6 7 8 9... PRESENTATION... AGENCEMENT... CLOISONS - PORTES 10 11... ECLAIRAGE - DÉCORATION 12 13... REVÊTEMENT 14 15...

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8 Sommaire INTRODUCTION... 4 I Les méthodes et principes... 8 II Le Centre Hospitalier dans son territoire de santé Constats Objectifs régionaux et perspectives... 11 II 1 Caractéristiques démographiques...

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ASSURER LE REMBOURSEMENT DE VOS DÉPENSES PRÉVOIR LE REMBOURSEMENT DE SES DÉPENSES DE

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE Une nouvelle ère du soin Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE ÉDITO Principal acteur dans l offre de soins de la région, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse est

Plus en détail

Journées de formation DMP

Journées de formation DMP Journées de formation DMP Le DMP dans l écosystème Chantal Coru, Bureau Etudes, ASIP Santé Mardi 26 juin 2012 Processus de coordination au centre des prises en charge Quelques exemples Maisons de santé

Plus en détail

Projet de communication

Projet de communication PROJET D'ETABLISSEMENT 2012 / 2016 - TOME 6 - Projet de communication 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 RECAPITULATIF DES FICHES ACTIONS... 5 Communication Interne... 6 FICHE N COM INT 01 A... 7 Communication

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

UN PROGRAMME POUR LA GERIATRIE

UN PROGRAMME POUR LA GERIATRIE UN PROGRAMME POUR LA GERIATRIE 5 objectifs, 20 recommandations, 45 mesures pour atténuer l impact du choc démographique gériatrique sur le fonctionnement des hôpitaux dans les 15 ans à venir Rapport rédigé

Plus en détail

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé

L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé L exercice pluriprofessionnel des soins primaires en Maison et Pôle de Santé Dr Jean Jacques ANTOINE FEMALOR 14 Juin 2012 METZ 57 1 Déclara'on d intérêts J ai actuellement ou j ai eu au cours des trois

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

PARAMEDICAL. Métiers et formations. Centre d information et d orientation de NOUMEA

PARAMEDICAL. Métiers et formations. Centre d information et d orientation de NOUMEA PARAMEDICAL Métiers et formations Centre d information et d orientation de NOUMEA Santé et paramédical Soins médicaux médecin, chirurgien dentaire, pharmacien, sage-femme Soins paramédicaux infirmier,

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Catalogue de formation 2014-2015

Catalogue de formation 2014-2015 organisme gestionnaire du développement professionnel continu ODPC habilité à dispenser des programmes de DPC Catalogue de formation 2014- L EXCELLENCE POUR EXIGENCE www.entreprise-medicale.fr Sommaire

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier

Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier DGOS/PF3/CdC MSP PF3 R2 DSS RB 21 07 10 Cahier des charges des maisons de santé pluri-professionnelles pouvant bénéficier d un soutien financier L article L. 6323-3 du code de la santé publique prévoit

Plus en détail

RAPPORT D'OBSERVATIONS DÉFINITIVES SUR LA GESTION DU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE ROUEN (LES SERVICES D URGENCE)

RAPPORT D'OBSERVATIONS DÉFINITIVES SUR LA GESTION DU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE ROUEN (LES SERVICES D URGENCE) RAPPORT D'OBSERVATIONS DÉFINITIVES SUR LA GESTION DU CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DE ROUEN (LES SERVICES D URGENCE) SOMMAIRE pages A L étude du contexte local en matière d urgences 2 I Le CHR dans l équipement

Plus en détail

Liaison Bac Pro ASSP - BTS

Liaison Bac Pro ASSP - BTS Brigitte Rougier IEN SBSSA Sandrine Martinez PLP STMS Sarah Zemmouri PLP STMS L élaboration du plan de formation en Baccalauréat professionnel Liaison Bac Pro ASSP - BTS Baccalauréat professionnel «Accompagnement,

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 DOSSIER DE PRESSE Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 2014 1 BERGER-LEVRAULT, PARTENAIRE INCONTOURNABLE DES ACTEURS DE SANTÉ PUBLICS ET PRIVÉS Dossier de presse 2014 I Page 3 1 BERGER-LEVRAULT,

Plus en détail

Guide de l Accessibilité des ERP

Guide de l Accessibilité des ERP Guide de l Accessibilité des ERP Comment rendre votre établissement accessible aux handicapés et assurer la continuité de votre accueil du public pendant les travaux de mise aux normes. Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

les nouveaux espaces publics des quartiers nord

les nouveaux espaces publics des quartiers nord les nouveaux espaces publics des quartiers nord Comité de suivi du 7 avril 2006 SEM SEM Amiens Amiens Aménagement _ 7 _ avril 7 avril 2006 2006 _ ESE _ ESE bet bet ingénierie Charles VICARINI concepteur

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres

SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE. p. 3. p. 4 LE CESU. p. 5. Les outils. p. 6. Le centre de simulation. Quelques chiffres SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE p. 3 LE CESU Les outils Le centre de simulation Quelques chiffres Un exemple : la formation à l emploi des infirmiers des services d urgences En annexe p. 4 p. 5 p. 6 p. 6

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT

REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT REUNION D INFORMATION LES ETUDES DE SANTE ET LES METIERS AUXQUELS ELLES MENENT A. RASCLE CIO de L Haÿ les Roses Novembre 2013 Sommaire Les métiers médicaux PACES Médecine Maïeutique (sage-femme) Pharmacie

Plus en détail