UNE NÉCESSITÉ SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE NÉCESSITÉ SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE"

Transcription

1 UNE NÉCESSITÉ SANITAIRE ET ÉCONOMIQUE «Une restructuration au bénéfice de tous les acteurs concernés» Par son caractère intercantonal et par sa taille, le projet d Hôpital Riviera-Chablais, Vaud- Valais (HRC) est une réalisation unique en Suisse. Un projet né, après dix ans de gestation, de différentes considérations: Vétusté / Bien que parfaitement entretenus, les bâtiments hospitaliers de la région Riviera-Chablais vont atteindre un certain niveau de vétusté, à moyen terme, qui ne permettra pas le maintien de la qualité et de la sécurité de la prise en charge du patient sans des investissements financiers importants. Concurrence / En 2012 sera introduit en Suisse le «forfait par cas» et avec lui la libre circulation des patients. Mis en situation de concurrence, les hôpitaux devront offrir des soins de qualité pour conserver leur clientèle et afficher une bonne santé financière. Rationnalisation / La construction du nouvel hôpital intercantonal, destiné à remplacer 5 sites hospitaliers dans les deux cantons, s accompagnera de la fusion des hôpitaux de la Riviera et du Chablais. Une économie de frais de fonctionnement de plus de 20 millions de francs en découlera progressivement, sans licenciement de personnel lié à la restructuration. «Qui dit fusion dit, évidemment, meilleure productivité économique. Une notion qui cependant prend une tout autre valeur dans le cadre de ce projet. Certes, le souci de rationalisation guide cette fusion, et l assuré comme le contribuable nous en seront sans doute reconnaissants. A travers l HRC, nous souhaitons offrir à la région Riviera-Chablais le même niveau de soins qu aujourd hui, avec des locaux et des équipements plus modernes, plus performants et en dotant l établissement de structures plus efficientes. Une restructuration qui n est envisageable qu au bénéfice de tous les acteurs concernés directement (patients et familles, soignants, médecins, équipe administrative, etc.) et en collaboration étroite avec le réseau de soins dans lequel s inscrit l hôpital (médecins de ville, structures psychiatriques, services d aide et de soins à domicile, établissements médico-sociaux, etc.).» Marc-Etienne Diserens Président du Conseil d Etablissement

2 UNE CONSTRUCTION, UNE FUSION L Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais naîtra de deux grands chantiers: La construction d un nouvel hôpital à Rennaz La fusion des hôpitaux de la Riviera et du Chablais Avenir des sites existants Centres de traitement et de réadaptation et antennes médico-chirurgicales Site du Samaritain, Vevey conversion en Centre traitement et de réadaptation (CTR) + antenne médico-chirurgicale pour la prise en charge de petites urgences + centre de dialyse Site de Monthey conversion en Centre de traitement et de réadaptation (CTR) + antenne médico-chirurgicale pour la prise en charge de petites urgences + centre de dialyse Reconversions Site de Mottex, Blonay mission médico-sociale Site de Miremont, Leysin mission médico-sociale Fermetures Site de la Providence, Vevey Site de Montreux Site d Aigle

3 1 HÔPITAL, 2 CANTONS, 3 SITES Fonctionnel Economique Durable Intégré Esthétique «Notre but? Réussir le rendez-vous qui consiste à accueillir, début 2016, sur le seul site de Rennaz, des équipes en provenance de cinq sites de soins aigus et animées d un même élan et d une culture commune pour assurer des soins de qualité dès le premier jour.» Dr George Dupuis Vice-président du Conseil d Etablissement Chiffres clés Un bassin de population d environ 180'000 personnes à l ouverture de l hôpital (en 2016) L Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais constituera le cœur d'un nouveau dispositif régional hospitalier de proximité. Il remplacera deux hôpitaux actuellement dispersés sur 7 sites. Il se composera de: 1 nouveau site de soins aigus de 300 lits situé à Rennaz 2 centres de traitement et de réadaptation (CTR), comprenant chacun 75 lits, avec antenne médico-chirurgicale pour la prise en charge des petites urgences, et un centre de dialyse, soit deux antennes, l une pour la Riviera, l autre pour le Chablais. CTR Antenne médico-chirurgicale de la Riviera VEVEY Plus de 1800 collaborateurs, dont près des 2/3 à Rennaz Soins aigus Urgences RENNAZ MONTHEY CTR Antenne médico-chirurgicale du Chablais Un coût de 275 millions financé par l hôpital grâce à son activité. Ce montant sera cautionné par l Etat de Vaud à raison de 75% et par l Etat du Valais pour 25%.

4 L HISTORIQUE Projet de convention intercantonale 2008 Création d une commission interparlementaire composée de 14 députés: 7 issus du Grand Conseil valaisan, 7 du Grand Conseil vaudois Examen d un projet de convention intercantonale et rapport aux deux gouvernements Adhésion des autorités des deux cantons 2008 Approbation de la convention intercantonale par les Conseils d Etat des deux cantons 2009 Adhésion des Grands Conseils valaisan et vaudois à la convention intercantonale Désignation du maître d ouvrage: le Conseil d Etablissement 2009 Entrée en vigueur de la convention intercantonale et constitution d un Conseil d Etablissement, maître d ouvrage auquel les deux cantons confient la tâche de réaliser les premières étapes conduisant vers l hôpital projeté Mise en place des structures 2009 Création d une commission de construction Constitution d un jury pour le concours de projets de construction 2010 Recrutement d une Secrétaire générale Ouverture d un bureau à Villeneuve Lancement du concours de projets ouvert aux groupes de mandataires pluridisciplinaires, concours anonyme à un degré en procédure sélective 2010 Lancement du concours de projets pour la construction du nouvel hôpital Réception des dossiers de candidature Sélection de 10 équipes pluridisciplinaires Réalisation d études complémentaires 2010 Etude d impact sur l environnement Etude géotechnique Lancement d une étude de mobilité pour identifier les mesures à prendre et proposer un concept de mobilité Première campagne de sondages de diagnostic archéologique Choix du projet d hôpital 2011 Réception des 10 projets par le jury du concours Examen et choix du projet lauréat (conférence de presse du 8 avril 2011) Engagement d un architecte, Directeur de projet Ouverture de l Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais prévue début 2016

5 LES ACTEURS Le maître d ouvrage Le Conseil d Etablissement assisté d un secrétariat général et d une direction de projet Il compte neuf membres: 6 nommés par les Conseils d Etat (quatre pour Vaud, deux pour le Valais), 2 nommés par les réseaux de soins de la Riviera et du Chablais, 1 nommé par le Réseau Santé Valais (RSV). Le projet de construction La commission de construction La commission de construction, assistée par le Directeur de projet, gère tous les aspects liés à la construction. Elle informe régulièrement les départements de la santé et veille à la bonne concertation des travaux avec les deux Directions hospitalières concernées. La commission est composée de neuf membres, trois représentent le Valais, six le canton de Vaud. Le choix des membres de la commission a été ratifié par les deux Conseils d Etat en novembre Le lien avec les deux cantons La commission interparlementaire de contrôle La commission interparlementaire suit la réalisation de la construction du nouvel hôpital et en informe les deux Grands Conseils, vaudois et valaisan, dont elle est issue. Elle est composée de sept députés vaudois et sept valaisans. Le pilotage de la fusion des hôpitaux de la Riviera et du Chablais Le Comité d orientation stratégique Si l Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais dispose d un nouveau bâtiment, son exploitation naîtra en revanche de la fusion des hôpitaux de la Riviera et du Chablais. Réussir ce rapprochement représente un défi économique, médical et culturel, confié au Comité d orientation stratégique, qui regroupe trois membres de chaque comité, dont les présidents ainsi que les deux directeurs généraux.

6 LE PROJET DE CONSTRUCTION «Soins et grand paysage» En avril 2011 le jury a désigné comme lauréat, parmi les dix projets proposés, le projet intitulé «Soins et grand paysage», réalisé par l équipe pluridisciplinaire Geninasca Delefortrie SA / GROUPE 6 SA, Neuchâtel. Le jury a choisi ce projet en raison de son adéquation aux exigences fonctionnelles, économiques, écologiques, urbanistiques et esthétiques souhaitées. Ont été relevés en particulier la qualité urbanistique et l inscription du bâtiment dans le site par rapport à l esprit du lieu, les facilités d adaptation des capacités d accueil et d intervention opératoire, l économicité du projet, le respect des exigences environnementales et la conception architecturale qui permettra d offrir aux futurs patients un séjour à l abri des nuisances extérieures dans des conditions de prise en charge optimale. Processus de sélection du lauréat Qualité urbanistique Inscription dans l esprit du lieu Fonctionnalité Economicité Capacité d adaptation Anonymat Après la sélection de 10 groupes pluridisciplinaires de concurrents, le concours était organisé sous la forme d une procédure anonyme. Grâce à ce strict anonymat, le jury a ignoré durant tous ses travaux qui était l auteur de quel projet. Présidence du jury Le jury était présidé par l ancien Conseiller d Etat valaisan Jean-Jacques Rey-Bellet et vice-présidé par le Professeur Francis-Luc Perret (EPFL). Composition du jury Seize personnalités, issues notamment des milieux de la santé, de la technique et de l architecture, composaient le jury. Délibérations Les jurés ont siégé pendant quatre journées entières pour analyser les projets et choisir celui qui répond le mieux aux critères définis dans le cahier des charges du maître de l ouvrage. Ils avaient notamment à leur disposition les rapports de 4 groupes de spécialistes-conseils qui ont analysé les projets sous l angle respectivement de la trajectoire du patient, de l architecture, de l urbanisme, des transports et du développement durable, des coûts d investissement et d exploitation, de la logistique, de la technique et de la sécurité. Critères de choix Le concours n étant pas simplement un concours d architecture, le jury a évalué les 10 projets sur la base de 15 critères annoncés au préalable et recouvrant tous les aspects indispensables à un tel hôpital. Recommandation Qualifié au premier rang et rassemblant les 3/4 des votes, le projet «Soins et grand paysage» a été recommandé par le jury au maître de l ouvrage pour la poursuite des études en vue de la réalisation du projet. C est à l unanimité que le Conseil d Etablissement et la commission de construction ont décidé de suivre la recommandation, sous réserve des procédures ordinaires et de l élaboration du contrat.

7 CALME, SÉCURITÉ, GUÉRISON Calme et sécurité pour le patient Lumière naturelle Guérison 1. Le couronnement de l'hébergement: façades minérales, cours ouvertes sur les montagnes, protection, calme, repos, guérison L hôpital, sur trois niveaux, se glisse à l horizontale dans le paysage. En contrebas de la route du Vieux Séquoia, il se pose sur la topographie naturelle du site, sans sous-sol. L hôpital, bâtiment compact, assume ses lignes horizontales et le traitement particulier de ses façades (élément lourd en toiture, élément vitré aux niveaux inférieurs) sans jamais se mettre en concurrence avec l échelle du village. Les chambres d hospitalisation, regroupées sur un seul niveau, s organisent autour de patios végétalisés. Chaque pôle d activité (administration, soins ambulatoires, hospitalisation adultes, secteur mère-enfant, plateau technique, logistique, installations techniques) se présente de manière fonctionnelle, de même que les circulations. Les activités paramédicales sont regroupées à l entrée nord de Rennaz dans deux corps de bâtiments dont les gabarits prolongent le tissu ancien du centre. 2. L'enveloppe des deux premiers niveaux: façade de verre double peau, reflets, transparences, activité médicale intense, mouvements, échanges avec l'extérieur 3. La majorité des accueils sont vus et immédiatement accessibles depuis le point d'accueil central. Consultants et visiteurs circulent toujours à la lumière naturelle dans des galeries ouvertes largement sur le paysage. Composition du groupe Geninasca Delefortrie / GROUPE 6, Neuchâtel Direction générale de projet: Geninasca Delefortrie SA, GROUPE 6 SA / Planification hospitalière: GROUPE 6 SA / Organisation médicale et soignante: GROUPE 6 SA / Gestion hospitalière : GROUPE 6 SA / Logistique hospitalière et équipements médicaux: GROUPE 6 SA / Architecture, urbanisme et économie de la construction: Geninasca Delefortrie SA / Spécialiste en matière de développement durable: biol conseils s.a. / Ingénierie civile et des transports: Daniel Willi SA / Ingénierie mécanique, électrique et techniques du bâtiment et fluides médicaux: tp, SA pour planifications techniques, BETELEC SA, Weinmann-Energies SA / Ingénierie en technologies de l'information et de la communication: BETELEC SA / Spécialiste en coordination interdisciplinaire des sécurités techniques du bâtiment: BETELEC SA A proximité de l HRC, la Fondation de Nant et les fondations de soutien aux hôpitaux de la Riviera et du Chablais vont avec d autres acteurs sanitaires construire divers locaux dont une crèche et un lieu de formation.

8 UN SITE, DEUX AGGLOMÉRATIONS, UNE POPULATION EN PLEINE CROISSANCE Un nouveau pôle pour rassembler et innover L Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais constitue un défi régional et écologique. La commune de Rennaz, où sera construit le nouvel établissement, se situe à l articulation de deux agglomérations en voie de constitution Monthey- Aigle et Riviera et la population de ces deux régions est en plein développement. A la fois bénéficiaire et vecteur de ce développement économique, ce nouveau pôle régional devrait rassembler et innover. Un défi qui implique une réflexion globale et pertinente sur les modalités d accès, les transports publics, le développement durable, le type et la consommation d énergie, l urbanisme, etc. HRC, Rivelac et Chablais Agglo main dans la main Le projet de nouvel hôpital, en particulier la réflexion menée sur son accessibilité, se fait en collaboration avec deux autres projets importants pour la région, ceux des agglomérations Rivelac et du Chablais. La coordination et la cohérence des trois projets sont assurées par un groupe de travail présidé par le Conseiller d Etat vaudois Pierre-Yves Maillard. Un bassin de captation de 180'000 habitants Le bassin géographique desservi par le futur hôpital, défini dans le cadre de la planification hospitalière, forme un territoire vaste et très inégalement occupé. Le bassin de population concerné est évalué à 180'000 personnes. Les conditions d'accès à l'hôpital revêtent une importance décisive dans les réflexions en matière de mobilité. Une large étude est en cours afin d'améliorer l'offre en transports publics. Site de «La Grange des Tilles»: un choix étudié sous tous les angles Le site de «La Grange des Tilles» a été choisi suite à des études portant sur l accessibilité en moyens de transports publics et individuels, sur la qualité du site, les procédures et la capacité d obtention d un permis de construire. Du point de vue du développement durable, les critères de conformité, faisabilité, société, économie et impacts environnementaux ont été pris en compte.

9 TRANSPORTS PUBLICS ET MOBILITÉ DOUCE LES ADAPTATIONS PRÉVUES Transports publics Trolleybus / Prolongement de la ligne de trolleybus Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve (VMCV) jusqu à Rennaz. Bus / Augmentation de la fréquence des bus des Transports publics du Chablais (TPC) en provenance d Aigle. Car postaux / Augmentation de la fréquence des cars postaux et une nouvelle ligne reliant St-Gingolph à Villeneuve via l hôpital devrait être créée. Train RER / Différentes options de prolongement des trains sont à l étude, visant à améliorer la desserte de Villeneuve et d Aigle. Mobilité douce Développement d une liaison de qualité entre Villeneuve et l hôpital pour les piétons et les vélos, à l écart du trafic. S y ajoute la création de parcs à vélos. Accès routier Le site du futur hôpital est situé à l entrée du village de Rennaz, à proximité de la sortie d autoroute de Villeneuve. Un accès direct depuis le giratoire de l autoroute devrait être mis en place pour les urgences et d autres aménagements de liaison vers la route cantonale. Culture de la mobilité durable Une action a déjà débuté au sein des hôpitaux de la Riviera et du Chablais afin de développer chez les collaborateurs une culture de la mobilité durable. Celle-ci bénéficiera à terme au nouvel hôpital de Rennaz et facilitera la mise en place de son plan de mobilité d établissement (PME). Plan de mobilité d établissement? Le plan de mobilité d établissement (PME) est un outil destiné à accompagner les utilisateurs et les clients d un site en les incitant à adopter un comportement de mobilité durable, impliquant un recours minimal à la voiture comme unique moyen de transport. Cherchant à agir sur la demande de mobilité, il représente un complément indispensable à toute réflexion visant à améliorer les différents réseaux de transports permettant d accéder à ce site (offre de mobilité).

10 L EXPOSITION N'AURAIT PU VOIR LE JOUR SANS LE SOUTIEN DES AMIS DE L HÔPITAL RIVIERA-CHABLAIS plus de 1'400 membres sur les deux rives du Rhône et sur la Riviera un lien entre la population de notre région et son hôpital soutenez la création de l hôpital Riviera-Chablais à Rennaz et ses deux CTR + antennes médico-chirurgicales du Chablais et de la Riviera, en devenant membre des amis, c est facile sur:

RAPPORT 2010-2011 DE LA COMMISSION INTERPARLEMENTAIRE DE CONTRÔLE SUR LA CONSTRUCTION DE L HÔPITAL RIVERA-CHABLAIS, VAUD- VALAIS

RAPPORT 2010-2011 DE LA COMMISSION INTERPARLEMENTAIRE DE CONTRÔLE SUR LA CONSTRUCTION DE L HÔPITAL RIVERA-CHABLAIS, VAUD- VALAIS FEVRIER 2012 GC 192 RAPPORT 2010-2011 DE LA COMMISSION INTERPARLEMENTAIRE DE CONTRÔLE SUR LA CONSTRUCTION DE L HÔPITAL RIVERA-CHABLAIS, VAUD- VALAIS Introduction de Monsieur Philippe Vuillemin, président

Plus en détail

Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais. Description de fonction : directeur(trice) des projets et organisation

Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais. Description de fonction : directeur(trice) des projets et organisation Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais Description de fonction : directeur(trice) des projets et organisation Contexte 2 Contexte Depuis plusieurs années, les Cantons de Vaud et du Valais ont planifié la

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse

«Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse «Améliorer l accueil des patients et la vie du personnel» Dossier de presse Constructiion d un bâtiiment d hospiitalliisatiion POSE DE LA 1 èèrree PIIERRE Vendredii 13 jjuiillllet 2012 Le dossier Construction

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES

RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE RENOVATION ET EXTENSION DES URGENCES Conférence de Presse JANVIER 2008 CONTACT PRESSE Anne-Laure Vautier Tel : 04 42 43 20 11 - E-mail

Plus en détail

Regroupement des sites de la Haute école spécialisée bernoise (HESB) Fiche d information

Regroupement des sites de la Haute école spécialisée bernoise (HESB) Fiche d information Regroupement des sites de la Haute école spécialisée bernoise (HESB) Fiche d information Conférence de presse du 2 février 2011 A) Situation La Haute école spécialisée bernoise (HESB) est née du regroupement

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8.. Loi du mars 999 sur l Hôpital cantonal Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du er décembre 998 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

Acteurs des soins et du social dans la prise en charge des individus Les deux faces d une même pièce

Acteurs des soins et du social dans la prise en charge des individus Les deux faces d une même pièce Service des assurances sociales et de l hébergement (SASH) Acteurs des soins et du social dans la prise en charge des individus Les deux faces d une même pièce Fabrice Ghelfi, Chef du SASH Congrès intercantonal

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Commune de LAVEY-MORCLES

Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Commune de LAVEY-MORCLES Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 09/2015 Préavis pour l'octroi d'un crédit d'étude en vue de la révision du plan général d'affectation (PGA) Lavey, le 30 juillet

Plus en détail

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action»

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» 9 septembre 2010, Bienne Exposé initial: Positionnement de l aide et des soins à domicile du point de vue des cantons. Pierre-Yves

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf

La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf La planification sanitaire Comité éditorial de l'uvmaf 2014 1 Table des matières Introduction... 3 1. La planification hospitalière... 3 2. De la planification hospitalière à la planification sanitaire...3

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS Le contexte : La commune de Sazos située dans le canton de Luz Saint Sauveur sur la route

Plus en détail

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014

Plan de mise en œuvre des options stratégiques. Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan de mise en œuvre des options stratégiques Conférence de presse, 25 septembre 2014 Plan stratégique, concertation & consensus HNE, une (déjà) longue histoire au service de la population Concertation

Plus en détail

PROGRAMME DE LÉGISLATURE

PROGRAMME DE LÉGISLATURE COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Saint-Sulpice, le 13 février 2012 - 2 - MUNICIPALITÉ DE SAINT-SULPICE PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Préambule Conformément

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU

CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU CAHIER DES CHARGES PORTANT ARRANGEMENTS POUR L ORGANISATION DES SESSIONS DE LA CONFERENCE AFRICAINE DES MINISTRES DE LA DECENTRALISATION ET DU DEVELOPPEMENT LOCAL (CADDEL) 1 Ce Cahier des Charges définit

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue

Valorisation du patrimoine religieux de Camargue Valorisation du patrimoine religieux de Camargue CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Parc naturel régional de Camargue Mas du Pont de Rousty 13 200 ARLES 1 Contexte 2 Objectifs 3 Contenu de l'étude 4

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

Agora 2012. Prix d architecture

Agora 2012. Prix d architecture Agora 2012 Prix d architecture Règlement du concours Présentation...3 Objet du concours...3 Cahier des Charges...3 Conditions de participation...3 Candidature...3 Modalités d inscription et de participation...4

Plus en détail

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation

A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Diocèse de Nantes A propos de la future Maison diocésaine et de son implantation Dossier de presse Service communication du diocèse communication@nantes.cef.fr Tel. : 02 40 74 37 97 Historique du projet

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

= Meilleure coordination des soins

= Meilleure coordination des soins Intérêts pour l Assurance Maladie Rationalisation des soins Maitrise des dépenses de santé Intérêts pour le corps médical Meilleur suivi du patient Connaissance des antécédents du patient Connaissance

Plus en détail

approuvant le rapport de gestion de la Fondation pour les terrains industriels de Genève (FTI) pour l'année 2013

approuvant le rapport de gestion de la Fondation pour les terrains industriels de Genève (FTI) pour l'année 2013 Secrétariat du Grand Conseil PL 11435 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 30 avril 2014 Projet de loi approuvant le rapport de gestion de la Fondation pour les terrains industriels de

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais

Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Infomed, un projet d échange électronique de données médicales en Valais Dr Alex Gnaegi, Cédric Michelet Adresse de correspondance: Dr Alex Gnaegi, Chef de projet Infomed et médecin-chef Service d informatique

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Plateforme mobilité inter-entreprises

Plateforme mobilité inter-entreprises Plateforme mobilité inter-entreprises Résultats de la géolocalisation inter-entreprises 2012 9 octobre 2013 P.1 Contexte Historique de la gestion de la mobilité dans les entreprises de la Riviera: 2005

Plus en détail

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Table des matières 1. MISSION DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)... 3 2. OBJECTIFS DU FONDS... 3 3. ENTREPRISES ADMISSIBLES...

Plus en détail

is built today Mot du Président

is built today Mot du Président Mot du Président En quelques années, CIEMS a relevé de nombreux défis, il est devenu aujourd'hui un acteur de référence en Intelligence Economique et Management Stratégique. f t re f t re is built today

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail

Bureau d études Ingénieurs-conseils en génie-civil

Bureau d études Ingénieurs-conseils en génie-civil Bureau d études Ingénieurs-conseils en génie-civil 3, um Haff L-7650 Heffingen T (+352) 26 87 03 55 F (+352) 26 87 03 56 info@daedalus.lu www.daedalus.lu Daedalus Engineering Domaines d activité Daedalus

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

COMMUNE DE < > PRÉAVIS N < > 2005 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL SUR

COMMUNE DE < > PRÉAVIS N < > 2005 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL SUR COMMUNE DE < > PRÉAVIS N < > 2005 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL SUR L ADOPTION DU RÈGLEMENT SUR LE SERVICE DE DÉFENSE CONTRE L INCENDIE ET DE SECOURS (SDIS) 1. OBJET DU PREAVIS Le présent préavis

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Dossier de Presse. Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier

Dossier de Presse. Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier Dossier de Presse Inauguration des trois pôles de psychiatrie d'adultes Centre Hospitalier Le Vinatier Edito Le Centre Hospitalier Le Vinatier, principal établissement public de santé mentale de la région

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Présentations publiques

Présentations publiques Présentations publiques Mardi 25 septembre 2012 1 Déroulement Introduction 1. L ADEO 2. Les objectifs communaux 3. L urbanisme 4. La mobilité 5. Les projets Questions 2 Déroulement Intervenants Monsieur

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du

AGOA Programme des Organisations pour la société civile du AGOA Programme des Organisations pour la société civile du 14 e Forum sur la coopération économique et commerciale entre les États-Unis et l Afrique AGOA 15 ans : Les organisations de la société civile

Plus en détail

Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais

Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais Le Conseil d Etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, La présentation au Grand Conseil

Plus en détail

Fonds de soutien au fonctionnement associatif, organisé et géré par Bénévolat-Vaud, centre de compétences pour la vie associative

Fonds de soutien au fonctionnement associatif, organisé et géré par Bénévolat-Vaud, centre de compétences pour la vie associative Fonds de soutien au fonctionnement associatif, organisé et géré par Bénévolat-Vaud, centre de compétences pour la vie associative Règlement (octobre 2012) Article 1 : Objet du Fonds de soutien au fonctionnement

Plus en détail

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014

Réunion publique Réunion publique. Sorgues Septèmes-les-Vallons 15 décembre 2014 Réunion publique Réunion publique Sorgues 9 Les Décembre Pennes-Mirabeau 2010 - Cabriès Septèmes-les-Vallons Notre réunion aujourd hui Pourquoi sommes-nous réunis ce soir? Qui fait quoi? Quels déplacements

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

créateur de progrès énergétique

créateur de progrès énergétique ANTÉ H DALKIA, créateur de progrès énergétique Partenaire historique des acteurs de la santé, Dalkia propose une large gamme de services pour améliorer la sécurité et la fiabilité des installations techniques

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES -2-

TABLE DES MATIÈRES -2- Message accompagnant le projet de loi d'adhésion à la Convention intercantonale sur l'hôpital Riviera- Chablais Vaud-Valais et le projet de décision portant sur le cautionnement de l Etat du Valais pour

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Hôtel Hospitalier : Préparation à l expérimentation prévue par la loi de financement 2015 sur le territoire francilien

APPEL A CANDIDATURE. Hôtel Hospitalier : Préparation à l expérimentation prévue par la loi de financement 2015 sur le territoire francilien APPEL A CANDIDATURE Hôtel Hospitalier : Préparation à l expérimentation prévue par la loi de financement 2015 sur le territoire francilien LE MODELE THEORIQUE Sommaire APPEL A CANDIDATURE... 2 1- Contexte...2

Plus en détail

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015

La gestion de la main-d œuvre médicale dans son ensemble 14/10/2015 Ministère de la Santé et des Services sociaux La gestion des effectifs médicaux, les nouvelles règles et les impacts sur les nominations, statuts et privilèges Contenu de la présentation La gestion de

Plus en détail

L urbanisation de la plaine du Chablais : un développement à canaliser

L urbanisation de la plaine du Chablais : un développement à canaliser Annexe 2 L urbanisation de la plaine du Chablais : un développement à canaliser Un développement dispersé On observe un développement important de l urbanisation dans la plaine du Chablais, en particulier,

Plus en détail

Cahier des charges et procédure de nomination des Chefs de départements médicaux

Cahier des charges et procédure de nomination des Chefs de départements médicaux Cahier des charges et procédure de nomination des Chefs de départements médicaux Identification de la fonction Titre de la fonction : Rapporte au : Chef de département Directeur médical Critères d éligibilité

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

DAGPB-SGI-DPI. et la restructuration du site Duquesne

DAGPB-SGI-DPI. et la restructuration du site Duquesne L et la restructuration du site Duquesne Présentation du 17 mars 2010 1 Le Contexte: Duquesne et son environnement 2 Le Contexte: Les périodes de construction et géométrie du site 3 Le Contexte: Caractéristiques

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI OMPI A/41/16 ORIGINAL : anglais DATE : 24 août 2005 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F ASSEMBLEES DES ETATS MEMBRES DE L OMPI Quarante et unième série de réunions Genève, 26

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Square G Brassens Groupe Scolaire Centre Social Rue de Villemontais Une nouvelle centralité pour le quartier Saint Clair Impasse

Plus en détail

Rapport annuel 2 0 11

Rapport annuel 2 0 11 Rapport annuel 2011 Sommaire Message du président du Conseil d Etablissement 2 Message politique à l aube des travaux des Grands Conseils Vaud et Valais 3 Revue 2011 du Conseil d Etablissement 5 Plan

Plus en détail

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux

La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux La GPEC dans les ARS Un enjeu pour la CFDT Santé-Sociaux ASSEMBLÉE NATIONALE Suite à l Audition du 20 juillet 2010 de la FÉDÉRATION CFDT SANTÉ-SOCIAUX Représentée par Nathalie CANIEUX, Secrétaire générale

Plus en détail

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Fiche technique 2 LE GCS ERIGE EN ETABLISSEMENT DE SANTE Références : Articles L. 6133-7 et suivants du code de la santé publique (CSP) ; Articles R. 6133-12 et suivants du CSP. Une innovation majeure

Plus en détail

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé

CONVENTION CADRE. ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé CONVENTION CADRE ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES LE CENTRE HOSPITALIER RAVENEL en partenariat avec l Agence Régionale de Santé ENTRE Le Conseil Général des Vosges, 8 Rue de la Préfecture, 88000 EPINAL,

Plus en détail

De Martigny à Sierre, nous serons tous opérés à Sion

De Martigny à Sierre, nous serons tous opérés à Sion Auflage: 42614 Gewicht: Ouverture de la page de couverture/ des pages 29. Januar 2014 Zurück zum Inhaltsverzeichnis PAGE 45 De Martigny à Sierre, nous serons tous opérés à Sion Santé Les remèdes du Conseil

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

CONVENTION MASTERS METIERS DE L ENSEIGNEMENT CO-HABILITES

CONVENTION MASTERS METIERS DE L ENSEIGNEMENT CO-HABILITES CONVENTION MASTERS METIERS DE L ENSEIGNEMENT CO-HABILITES Entre L université,,, d une part,, d une part ( ),, d une part,, d une part ),, d une part,, d une part 1/5 L intégration des IUFM dans les universités

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

Aide et Soins à Domicile en Province de Luxembourg. Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires

Aide et Soins à Domicile en Province de Luxembourg. Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires Le secret professionnel dans un service d Aide et de Soins à Domicile Place des volontaires Aide et Soins à Domicile, c est Un réseau de professionnels de l aide et des soins qui ont pour objectif de proposer

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

L AMENAGEMENT LOCAL. Jean-Marc Schaller, architecte de ville de Fribourg

L AMENAGEMENT LOCAL. Jean-Marc Schaller, architecte de ville de Fribourg L AMENAGEMENT LOCAL Jean-Marc Schaller, architecte de ville de Fribourg LE ROLE DU CONSEIL COMMUNAL Art. 37 LATeC alinéa 1 Il (le Conseil) communal est l autorité responsable de l aménagement local. Son

Plus en détail

Pour un habitat confortable et économe en énergie, consultez gratuitement nos experts!

Pour un habitat confortable et économe en énergie, consultez gratuitement nos experts! le CAUE, les EIE et l ADIL vous guident pour Bien vivre à La Réunion Pour un habitat confortable et économe en énergie, consultez gratuitement nos experts! Tous les experts du CAUE, des EIE et de l ADIL

Plus en détail

Candidature «Off DD» - Septembre 2014

Candidature «Off DD» - Septembre 2014 Candidature «Off DD» - Septembre 2014 Lieu : Saint Paul (Ile de La Réunion) Opération : reconstruction des unités de court séjour du Centre Hospitalier Gabriel Martin de Saint Paul. Surface : 28 541m²

Plus en détail

Pourquoi une commune nouvelle?

Pourquoi une commune nouvelle? Création d une commune nouvelle sur les territoires de Bellentre, La Côte d Aime, Macot La Plagne et Valezan La Plagne Tarentaise Pourquoi une commune nouvelle? Le travail mené en commun a permis d aboutir

Plus en détail

Bientôt un nouveau bâtiment des lits (BDL2) aux Hôpitaux universitaires de Genève

Bientôt un nouveau bâtiment des lits (BDL2) aux Hôpitaux universitaires de Genève Bientôt un nouveau bâtiment des lits (BDL2) aux Hôpitaux universitaires de Genève Conférence de presse conjointe DCTI/DES Salle des Fiefs de l Hôtel de Ville 24 juin 2009, 14h30 PROGRAMME Introduction

Plus en détail

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale

Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale Convention relative à la Conférence universitaire de Suisse occidentale L Université de Fribourg; L Université de Genève; L Université de Lausanne; L Université de Neuchâtel; (ci-après désignées par «les

Plus en détail