Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE"

Transcription

1 Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE

2 Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense pour l action menée auprès des personnes âgées isolées et dépendantes, l obtention de ce label est un marqueur intéressant de l attention que la collectivité porte à ses aînés. Si bon nombre de personnes âgées demeurent dynamiques, attachées à leur vie sociale et sont même engagées bénévolement au sein d associations, d autres sont confrontées à des problématiques auxquelles la Ville entend répondre. Car c est la question de la dépendance qui se pose, au point de devenir un sujet de préoccupation national. Ainsi, la Ville de Versailles a développé toute une gamme de services à destination des personnes âgées : lutte contre l isolement, mais aussi service de soins infirmiers à domicile et hébergement en EHPAD (Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Née de la volonté du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) de la Ville de Versailles de voir se concerter l ensemble des partenaires locaux du secteur médico-social, la future plateforme gérontologique pour personnes âgées dépendantes Lépine-Providence est un véritable projet d aménagement du territoire. C est en effet une volonté du CCAS de la Ville de Versailles de réunir autour de lui les structures sanitaires (centre hospitalier de Versailles, clinique de la Porte Verte, clinique des Franciscaines, maison de santé Claire Demeure) et les autres EHPAD du territoire afin d apporter la réponse la plus adaptée à la question de la dépendance et de la prise en charge des personnes âgées atteintes de la maladie d Alzheimer. C est pour atteindre cet objectif que la Ville, via son CCAS, a fait le choix de s associer avec Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, structure membre d Habitat et Humanisme, dans une volonté affichée de ne pas agir seul mais bien de réunir autour de ce projet les meilleures compétences et volontés qui soient. Ce partenariat a donné naissance à une société coopérative d intérêt collectif (SCIC) : Solidarité Versailles Grand Age, structure inédite et novatrice dans ses choix de prise en charge de la dépendance permettant à la ville, via le CCAS, de conserver la maîtrise conjointe du projet, de mobiliser l ensemble des acteurs locaux et, enfin, de permettre aux Versaillais de se l approprier. La Ville de Versailles et son partenaire leur offrent ainsi l opportunité de réaliser un investissement solidaire et fiscalement intéressant pour un projet innovant tourné vers le bien-être des personnes âgées. François de Mazières Député-maire de Versailles

3 FINANCEMENT DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DÉPENDANCE PAR L ÉPARGNE SOLIDAIRE : CRÉATION DE LA 1ÈRE SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE D INTÉRÊT COLLECTIF (SCIC) DÉVELOPPANT UN PROJET LOCAL DANS LE DOMAINE DE LA DÉPENDANCE Construction d une plateforme de service de plus de 8000m2 offrant 112 places d hébergement permanent ou temporaire, 12 places d accueil de jour et 160 places de service de soins infirmiers à domicile, par la Ville de Versailles et le Mouvement Habitat et Humanisme. Face au défi de la prise en charge des personnes âgées dépendantes, la Ville de Versailles, via son Centre communal d action sociale (CCAS), et Habitat et Humanisme, au travers de Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, créent la première société coopérative d intérêt collectif (SCIC) de France, développant ainsi de façon inédite un projet local dans le domaine de la dépendance, pour permettre de : limiter le coût supporté par les personnes âgées faciliter le lien entre domicile et hébergement susciter une solidarité intergénérationnelle autour du projet Un nouvel espace intergénérationnel Localisé en cœur de ville, dans le quartier des Chantiers, sur l actuel site de l Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Lépine-Providence, qui sera agrandi et réhabilité, ce nouvel établissement d accueil, d accompagnement et de prise en charge progressive des personnes âgées, semi-valides et dépendantes, seules ou en couple, se situe dans un espace vivant et intergénérationnel ouvert à tous. Il ouvrira ses portes début Son objectif est d apporter une réponse globale, graduée et centrée sur le bien-être des personnes accueillies, qu elles soient hébergées dans l établissement ou à leur domicile. Il s agit de pouvoir garantir le respect de la liberté de choix de la personne âgée en situation de dépendance - et notamment par le biais d une spécialisation dans la prise en charge non médicamenteuse de la maladie d Alzheimer, de relever le défi de l accompagnement des personnes âgées malades et des aidants. Un financement solidaire ouvert à tous Chacun sera invité à participer au financement de ce projet dans le cadre d un geste solidaire prenant la forme d un investissement solidaire au capital de EHD ou d un don à la Fondation Habitat et Humanisme-Institut de France. L alliance de financements publics - CCAS de Versailles, centre hospitalier, collectivités publiques - et de financements privés solidaires - Habitat et Humanisme, associations locales, mécènes privés, particuliers, via Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, permet de garantir les meilleurs soins accessibles au plus grand nombre. Particulier, association ou entreprise, peut ainsi contribuer en investissant dans Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, ou en proposant à son entreprise de devenir mécène du projet Lépine-Providence. L acquisition de parts dans le projet apporte, audelà de la dimension solidaire du placement, des réductions d impôt sur le revenu (loi Madelin) et sur la fortune (loi TEPA). Cet appel au financement solidaire, dans un projet local de prise en charge de la dépendance, est une première en France, pour une collectivité locale, et pourrait constituer une réponse d avenir pour répondre plus largement aux besoins des personnes âgées.

4 Une nouvelle vision de l accompagnement du grand âge fondée sur le respect des attentes de la personne âgée et de son maintien au cœur de la cité Fondée sur deux considérations majeures que sont le respect des attentes de la personne âgée et son maintien au cœur de la cité, la plateforme de services Lépine Providence développe des services de maintien à domicile en direction des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et des troubles apparentés. En ayant la volonté de créer une plateforme de services équipée d un Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) ouvert sur le monde qui l entoure, la Ville de Versailles a veillé à en faire un établissement en cœur de ville dans le quartier central des Chantiers. Entouré d une gare, d un stade et d une crèche, l ensemble forme un espace vivant et intergénérationnel. Doté d un restaurant et d une salle polyvalente ouverts au public, Lépine Providence se veut également un espace accueillant non seulement pour les résidents mais aussi pour leurs proches, leurs familles et les Versaillais. La plateforme de services prendra place au sein d un jardin subtilement paysagé prévu notamment pour accueillir exercices de kinésithérapie, de psychomotricité et activités de jardinage. Ce jardin sera ouvert à tous, dans une volonté affichée d ouvrir la structure sur la ville. Les 5 chiffres clés En 2012, à Versailles, on recense 8848 personnes âgées de plus de 75 ans, soit environ 10% de la population. 90% des personnes âgées préfèrent demeurer à leur domicile (1) 53% des plus de 75 ans ont une opinion favorable de la maison de retraite malgré une crainte largement exprimée sur le coût de la prise en charge (2) Prévisions : Hausse de 48% du nombre de personnes âgées d ici 2030 à Versailles Hausse de 72% du nombre de personnes atteintes de la maladie d Alzheimer d ici 2050 à Versailles (3) (1) sondage 2012 OpinionWay, Dépendance et maintien à domicile (2) TNS Sofres pour la Fédération hospitalière de France (FHF), avril 2011, Les Français et le grand âge (3) étude de l INSEE, octobre 2010 Une prise en charge à la pointe de l innovation : la spécialisation Alzheimer Prendre le temps du dialogue avec la personne âgée afin de recueillir ses souhaits et ses habitudes de vie dans le but de les respecter autant que possible, avec le souci de conjuguer au mieux les désirs du résident et les éventuels impératifs médicaux qu il pourrait rencontrer est primordial. Lépine Providence spécialise sa prise en charge auprès des personnes âgées atteintes de la maladie d Alzheimer ou de troubles apparentés, en interne ou à domicile, en combinant le savoir-faire d une équipe spécialisée Alzheimer du Service de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) et de l accueil de jour de l EHPAD. La prise en soins des personnes âgées dépendantes veillera à développer des approches permettant aux personnes âgées de maintenir au maximum leurs capacités cognitives, émotionnelles, spirituelles et d interaction sociale. L accompagnement thérapeutique des malades par les méthodes psycho-cognitives se révèle insuffisant pour atténuer l effacement de soi. Fort de ce constat, Lépine Providence développe des outils pour solliciter notamment les capacités motrices et émotionnelles des malades et fait appel au monde de la recherche et de l innovation. Enfin, Lépine Providence relève également le défi de la liberté de déplacement du patient afin de maintenir intact son «désir d agir» tout en tenant compte naturellement des impératifs inhérents à sa propre sécurité.

5 Lépine Providence : innovation & solidarité Face à l évolution des besoins des personnes âgées et notamment du nombre croissant de celles atteintes de la maladie d Alzheimer, le CCAS de la Ville de Versailles réunit l ensemble des acteurs (Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), établissements hospitaliers, cliniques, etc.) autour d une plateforme de services pour personnes âgées dépendantes, Lépine Providence. Ce projet répond à trois exigences fondamentales : permettre une liberté de choix des personnes âgées pour leur fin de vie ; construire une chaîne entre domicile, établissement d hébergement et hôpital ; mobiliser la solidarité entre les générations pour une prise en charge de qualité, accessible financièrement. Lépine Providence c est un seul bâtiment de m² de superficie un EHPAD avec une capacité d accueil 112 lits dont (4 lits d hébergement temporaire) un Pôle d Activité et de Soins Adaptés de 14 places un accueil de jour de 12 places pour personnes âgées désorientées un Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) de 160 places (dont 10 places spécifiques pour personnes atteintes de la maladie d Alzheimer) une salle de spectacle ouverte sur le quartier un projet au financement innovant comprenant des subventions publiques, des fonds propres du CCAS et d EHD et ayant recours à l emprunt. Calendrier Octobre 2011 : finalisation du programme (aspects fonctionnel et technique) 2012 : montage financier de l opération, études de conception du projet, mise au point du foncier de l opération, autorisation d urbanisme (permis de construire) 2013 : lancement du concours d architectes Lancement en mars Sélection en octobre 2014 : démarrage des travaux 2016 : fin des travaux et livraison Un projet de territoire porté par un outil innovant Afin de matérialiser le partenariat développé entre le CCAS de la Ville de Versailles et Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, une Société Coopérative d Intérêt Collectif (SCIC) a été créée, Société anonyme à gestion désintéressée et fondée sur le multi sociétariat, elle réunit les acteurs du territoire -dont les collectivités locales, les partenaires du secteur sanitaire et médico-social, les bénéficiaires, les salariés. Le pilotage en est assuré conjointement par le CCAS de la Ville de Versailles et par Entreprendre pour Humaniser la Dépendance, réunis dans le Collège des fondateurs.

6 Un projet de territoire porté par un financement solidaire recueilli par EHD : Les Versaillais, acteurs clés Afin de garantir un prix de journée limité, l enjeu consiste à lever un million d euros pour disposer d un maximum de fonds propres. Le CCAS et son partenaire EHD proposent aux Versaillais de s engager pour le développement de leur territoire et pour une meilleure prise en charge de leurs aînés, en leur offrant l opportunité de réaliser un placement solidaire et de soutenir par la même occasion un projet porteur d espoir, celui de Lépine Providence. Un partenariat porteur permettant de recueillir fonds privés et fonds publics pour permettre aux Versaillais de se mobiliser et de s approprier le projet. Ainsi, chacun a la possibilité de faire preuve de solidarité et de soutenir le projet : via l acquistion de parts sociales du capital de la société Entreprendre pour Humaniser la Dépendance (EHD). via le don à la Fondation Habitat et Humanisme- Institut de France Dans les deux cas, investissement ou don, le soutien apporté sera fléché, garantissant ainsi à l investisseur qu il servira effectivement à la mise en œuvre du projet Lépine Providence. Par ailleurs, dans les deux cas également, ce geste de solidarité est encouragé par l application de dispositifs de défiscalisation au titre de l IRPP et de l ISF. Un reçu fiscal est établi par EHD ou la Fondation selon la modalité de soutien choisie Concrètement, comment cela fonctionne? La défiscalisation selon les lois Madelin & TEPA (*) En matière d investissement solidaire (acquisition de parts sociales EHD) Réduction d impôt sur le revenu Loi Madelin Article 199 terdecies-0 A du Code général des impôts En matière de don (au profit de la Fondation Habitat et Humanisme-Institut de France) Réduction d impôt sur le revenu des personnes physiques Article 199 terdecies-0 A du Code général des impôts Réduction d impôt de 18% des versements effectués dans la limite de pour un couple et pour un célibataire (plafond de déduction globale de 10K ). Vous pouvez déduire 66% de votre don de votre impôt sur le revenu des personnes physiques dans la limite de 20% de votre revenu imposable. En cas de versements excédentaires par rapport à ce plafond, l excédent est reporté successivement sur les 5 années suivantes. Réduction d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Loi TEPA Article V bis du Code général des impôts Il est possible d imputer sur l impôt de solidarité sur la fortune (ISF), 50% des versements effectués dans la limite d une réduction d impôt de Réduction d impôt de solidarité sur la fortune (ISF) Article V bis A du Code général des impôts Une réduction fiscale égale à 75 % du montant de leur don plafonné à Ainsi, le plafond maximum de votre don déductible est de , et vous donne droit à une réduction d impôt de Caractéristiques de l investissement : -parts sociales de 20 -souscription possible à tout moment (capital variable) - durée de détention des parts : 5ans (à défaut : risque de reprise des réductions d impôts obtenues) -Responsabilité des sociétaires limitée au montant de l apport financier. -parts sociales labellisée Finansol (garantie de transparence et d éthique) A noter : les dons pour le projet à la Fondation Habitat et Humanisme seront redirigés vers Entreprendre pour Humaniser la Dépendance avec affectation au projet de l EHPAD.

7 Le CCAS de la Ville de Versailles et Entreprendre pour Humaniser la Dépendance : un partenariat inédit au service de la dépendance et de la prise en charge des personnes âgées Le Centre Communal d Action Sociale (CCAS) de la Ville de Versailles, présidé par François de Mazières, député-maire de Versailles, pilote la mise en place de la politique sociale de la Ville. Outre l exercice de ses missions obligatoires (domiciliation et instruction des aides légales), le CCAS de Versailles développe une action en direction des personnes les plus fragiles dans une ambition de prévention par : le suivi social des personnes sans domicile fixe dans une dynamique de sortie de rue, l animation d un réseau local avec l ensemble de ses partenaires autour de la prévention de situations de fragilité (familiale, économique et sociale). Enfin, le CCAS s investit également sur la gestion de la dépendance et sur la prise en charge des personnes âgées par la gestion : d un Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), d un Service de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD). Pour mener à bien cette mission, le CCAS de la Ville de Versailles s est associé à la SCIC Entreprendre pour Humaniser la Dépendance (EHD), partenaire d Habitat & Humanisme, pionnier de l épargne solidaire en France qui, depuis près de trente ans, œuvre en faveur du logement et l insertion des personnes en difficulté au travers d une cinquantaine d associations, couvrant plus de 60 départements. En savoir plus sur Entreprendre pour Humaniser la Dépendance EHD et Habitat et Humanisme Sous la présidence de Bernard Devert, à l initiative de sa création, Habitat & Humanisme agit en faveur du logement et de l insertion des personnes en difficulté via : la Foncière Habitat & Humanisme qui achète et rénove les logements des associations locales mobilisées dans l accompagnement. Depuis 10 ans, le mouvement s est également engagé dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes avec la création de : Entreprendre pour Humaniser la Dépendance (EHD) qui finance et réhabilite les EHPAD La Pierre Angulaire qui en assure la gestion. Informations générales sur EHD Lauréat 2010 du Grand Prix de la Finance Solidaire organisé par Le Monde et Finansol, agréee société d intérêt collectif et entreprise solidaire (agréments renouvelés en 2009 pour une nouvelle période de 5ans) Entreprendre pour Humaniser la Dépendance (EHD) est une société anonyme à capital variable constituée sous la forme coopérative. EHD concentre son action sur : la maîtrise d ouvrage des projets, le montage financier des opérations et la recherche de financements, la mobilisation de l épargne solidaire. Grâce aux financements solidaires non rémunérés et défiscalisés, la foncière EHD permet de rénover et de construire des établissements d accueil pour les personnes fragilisées par le grand âge, le handicap ou la maladie à des coûts maitrisés, garants de la compatibilité des tarifs avec les revenus plus modestes. Le montant de son capital s élève, au 31 décembre 2012 à 37,5 millions d euros. Plus d informations sur : Entreprendre pour Humaniser la Dépendance se révèle donc un partenaire de choix pour mener l opération de financement solidaire qui permettra, à terme, de garantir un tarif de prise en charge à la journée limité. La responsabilité des sociétaires est limitée au montant de leur apport financier. A noter : les dons pour le projet à la Fondation Habitat et Humanisme seront redirigés vers Entreprendre pour Humaniser la Dépendance avec affectation au projet de l EHPAD.

8 extrait du BuLLeTin de souscription contacts presse ville de versailles : entreprendre pour Humaniser la Dépendance : Frédérique Meyer : Sophie Mérigot :

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL

LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2007 LANCEMENT DE FINANTOIT, UN OUTIL PRIVE D INVESTISSEMENT SOLIDAIRE POUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT TRES SOCIAL FINANTOIT est le premier outil d investissement

Plus en détail

DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE!

DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE! DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE MEDICALE, C EST POSSIBLE! Journée de la Fondation Cœur et Artères 23 septembre 2009 Palais du Luxembourg Paris DEFISCALISER SON ISF EN FAVEUR DE LA RECHERCHE

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Version Février 2011 HARMONIE SOINS & SERVICES Sommaire général Un groupe

Plus en détail

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS DES PRETS CONCLUS POUR L ACHAT OU LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE

CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS DES PRETS CONCLUS POUR L ACHAT OU LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS DES PRETS CONCLUS POUR L ACHAT OU LA CONSTRUCTION DE LA RESIDENCE PRINCIPALE Un est institué au titre des des prêts contractés pour l acquisition ou la construction d un

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Ce guide a pour objectif de vous

Ce guide a pour objectif de vous La défiscalisation des dons aux fondations et associations déclarées d utilité publique Ce guide a pour objectif de vous permettre de déterminer au mieux la répartition des imputations de vos dons sur

Plus en détail

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT Membres du groupe AGASSANT Benoit BAGHERZADEH Morvarid BERNARD Colette BERTHAUD Jean-Marc BIGLIAZZI Yves CORNILLIE Nelly DUPUIS Anne MARCLET Jeanne MARKEL Susan PASTOR Geneviève THERET Jean-Pierre VILLERS

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Préservons aujourd hui l avenir

Préservons aujourd hui l avenir Préservons aujourd hui l avenir GUY SALLAVUARD Directeur des relations institutionnelles FONDATION DU PATRIMOINE I- Présentation générale de la Fondation du Patrimoine Histoire La traduction d un constat

Plus en détail

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire

La Mutualité. Française. Rhône. dans le. Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire La Mutualité Française Rhône dans le Des services de soins et d accompagnement mutualistes pour une santé solidaire Des valeurs qui font la différence Edito La Mutualité Française Responsabilité CHACUN

Plus en détail

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR

dans la Loire... I ACCUEILS DE JOUR DES PROFESSIONNELS DU CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE proches de chez vous Roanne 31-33 rue Alexandre Raffin 42300 Roanne Autonomie 53 rue de la République 42600 Montbrison 23 rue d'arcole 42000 Montbrison

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2014 publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 Les principales dispositions de la loi de finances pour publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème non revalorisé en 2012 et 2013

Plus en détail

SPÉCIAL ISF 2015 CALCULER, DÉCLARER, RÉDUIRE VOTRE ISF ( * ) * ) Impôt de solidarité sur la fortune

SPÉCIAL ISF 2015 CALCULER, DÉCLARER, RÉDUIRE VOTRE ISF ( * ) * ) Impôt de solidarité sur la fortune SPÉCIAL ISF 2015 CALCULER, DÉCLARER, RÉDUIRE VOTRE ISF ( * ) ( * ) Impôt de solidarité sur la fortune La valeur nette taxable de votre patrimoine est strictement inférieure à 1 300 000 Vous n êtes pas

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique»

DOSSIER DE PRESSE. Une nouvelle activité vient de voir le jour. «Le BTP Gériatrique» DOSSIER DE PRESSE Une nouvelle activité vient de voir le jour «Le BTP Gériatrique» Adapt 06 est une société de travaux tout corps d état, spécialisée dans l adaptation des logements pour les personnes

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013

Les principales dispositions du projet de loi de finances pour 2014 adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 Les principales dispositions du projet de loi de finances pour adopté en première lecture à l Assemblée nationale du 19 novembre 2013 IMPÔT SUR LE REVENU Barème CGI. art.197 Décote CGI. art. 197 Barème

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

Foire Aux Questions Cocagne Investissement

Foire Aux Questions Cocagne Investissement Foire Aux Questions Cocagne Investissement POURQUOI SOUSCRIRE?... 1 En quoi Cocagne Investissement est-il un fonds citoyen et solidaire?... 1 Quelles sont les modalités d intervention de Cocagne Investissement

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

au service de chacun!

au service de chacun! Les associations sanitaires et sociales : au service de chacun! Petite enfance Handicap Jeunes en danger Santé Personnes âgées Pauvreté, Exclusion * «L association est la convention par laquelle deux ou

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées

Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Pôle Culture, Sport, Santé, Associations Secteur Santé Aide à l installation des Maisons de Santé Pluridisciplinaires en zones médicalement sous équipées Nom du demandeur: Intitulé du projet : Contact

Plus en détail

II. - Dispositions du projet de loi

II. - Dispositions du projet de loi Le développement de l économie passe en priorité par la réhabilitation du travail comme moyen de procurer aux salariés un meilleur confort de vie et de relancer la machine économique. Le confort de vie,

Plus en détail

business center OCP RÉDUISEZ VOS IMPÔTS EN INVESTISSANT DANS UN ACTIF DURABLE www.ocpfinance.com

business center OCP RÉDUISEZ VOS IMPÔTS EN INVESTISSANT DANS UN ACTIF DURABLE www.ocpfinance.com OCP business center RÉDUISEZ VOS IMPÔTS EN INVESTISSANT DANS UN ACTIF DURABLE www.ocpfinance.com LE MARCHÉ DES CENTRES D AFFAIRES UN INVESTISSEMENT DANS UN ACTIF DURABLE OCP Business Center réalise l acquisition

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

FIP 123PATRIMOINE. un investissement. citoyen

FIP 123PATRIMOINE. un investissement. citoyen FIP 123PATRIMOINE un investissement citoyen PRéSENTATION D 123patrimoine DURÉE DE BLOCAGE & RISQUES DU PRODUIT - Les parts du FIP 123Patrimoine sont bloquées pendant 5 ans soit jusqu au 31 mars 2017, cette

Plus en détail

Flash fiscal. Impôts 2014 sur revenus 2013

Flash fiscal. Impôts 2014 sur revenus 2013 Flash fiscal Impôts 2014 sur revenus 2013 France Angels Mars 2014 Déclaration impôts sur le revenu (impôts payé en 2014 sur revenus 2013) Dates de limite d envoi de la déclaration : Le 20 mai si vous l

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

LE PREMIER ACHAT PUBLIC CONJOINT D INNOVATION À L ÉCHELLE EUROPÉENNE EN FAVEUR DU BIEN VIEILLIR

LE PREMIER ACHAT PUBLIC CONJOINT D INNOVATION À L ÉCHELLE EUROPÉENNE EN FAVEUR DU BIEN VIEILLIR LE PREMIER ACHAT PUBLIC CONJOINT D INNOVATION À L ÉCHELLE EUROPÉENNE EN FAVEUR DU BIEN VIEILLIR LE SYSTÈME DE DÉTECTION DES CHUTES VAC En associant un capteur optique à un software, le système breveté

Plus en détail

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers

Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers Narbonne 14 rue Ancienne Porte de Béziers DEFICIT FONCIER : DEFINITION Le propriétaire d un bien immobilier mis en location se retrouve en situation de déficit foncier lorsque ses charges annuelles de

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Promoteur du parcours de vie seniors

Promoteur du parcours de vie seniors Promoteur du parcours de vie seniors Établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Le Havre (76) Architecte : Jean Amoyal ICADE est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des

Plus en détail

Promoteur du parcours de vie seniors

Promoteur du parcours de vie seniors Promoteur du parcours de vie seniors 2 3 1 1. Établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Les Herbiers (85) Architecte : DMT Architectes 2. Résidence-services pour seniors «Les Patios

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

recommandation de relations publiques

recommandation de relations publiques recommandation de relations publiques Media Presse & Communication Vice Présidente du SYNAP 1 La problématique La Fondation hospitalière Sainte-Marie est reconnue d Utilité Publique depuis 2005. Elle souhaite

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

FCPR Mandarine Capital Solidaire

FCPR Mandarine Capital Solidaire FCPR Mandarine Capital Solidaire 1 Historique Depuis le 01/01/2010*, les entreprises proposant des Plan Epargne Entreprise à leurs salariés ont l'obligation d'inclure un FCPE Solidaire dans leur offre

Plus en détail

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P)

FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) FIP Avantage ISF F O N D S D I N V E S T I S S E M E N T D E P R OX I M I T E (F I P) Un Placement sur 8 ans minimum, Dynamique et Diversifié La réduction d ISF dépend du quota d investissement dans les

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

A - HISTORIQUE D'AUTONOMIE ET SOLIDARITE

A - HISTORIQUE D'AUTONOMIE ET SOLIDARITE Page 1 sur 9 A - HISTORIQUE D'AUTONOMIE ET SOLIDARITE En 1990, à une époque où le chômage était particulièrement important dans la région Nord Pas de Calais, certains ont choisi d agir face à cette situation

Plus en détail

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1 Diane Patrimoine L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération Diane Patrimoine 1 Sommaire : Les dispositifs d épargne salariale et leurs principaux avantages Une

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

11. Déduction du montant de l ISF des investissements dans les PME jusqu à 50.000 euros

11. Déduction du montant de l ISF des investissements dans les PME jusqu à 50.000 euros Lettre d'information - Mai - Juin 2007 MESURES FISCALES ANNONCÉES PAR LE NOUVEAU GOURVERNEMENT Sous réserve que ces mesures soient votées par le Parlement, certaines de ces mesures seraient applicables

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan - Les Mureaux Direction des Soins - CAMPUS de Formation Site de Bécheville 1, rue Baptiste Marcet 78130

Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan - Les Mureaux Direction des Soins - CAMPUS de Formation Site de Bécheville 1, rue Baptiste Marcet 78130 Sommaire 1) Préambule...3 2) Le CAMPUS de formation...4 3) L Institut de Formation en Psychomotricité (I.F.P.)...5 4) Le statut des étudiants en psychomotricité...5 5) Les conditions d inscription aux

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé L offre FOBA Des outils d aide à la vente Budget Retraite Augmenter la vente des différentes solutions retraite ANI Générer des rendez-vous qualifiés et réduire le délai de décision pour la souscription

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers

Panorama des principaux crédits et réductions d impôt en faveur des particuliers SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 199 terdecies- 0 A du Article 885-O V bis du Article 200 du Article 199 tervicies du Article 199 sexvicies du Article 199 septvicies du Article 199 sexdecies

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE

FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE FCPI IDINVEST PATRIMOINE N 3 RÉDUCTION ISF 2013 NOTE FISCALE La présente note fiscale (la Note Fiscale ) doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds Commun de Placement dans l Innovation

Plus en détail

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO RETRAITE Prévoyance santé épargne Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO Prendre toute la dimension de votre entreprise Parce que le bien-être de votre entreprise

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

Résidence Saint Jean

Résidence Saint Jean Résidence Saint Jean 41 Avenue Félix Baert 59380 BERGUES Tél : 03.28.68.62.99 Fax : 03.28.68.53.19 Email : stjean.residence@wanadoo.fr Site web : www.residence-saint-jean.fr Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

L E P LAN D EPARGNE R ETRAITE P OPULAIRE DE G ENERALI. Le Meilleur des Placements de Generali pour votre Retraite

L E P LAN D EPARGNE R ETRAITE P OPULAIRE DE G ENERALI. Le Meilleur des Placements de Generali pour votre Retraite L E P LAN D EPARGNE R ETRAITE P OPULAIRE DE G ENERALI Le Meilleur des Placements de Generali pour votre Retraite Antho Avec le PERP Anthologie, composez votre retraite avec les meilleurs fonds de Generali

Plus en détail

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE Le Maroc a mis en place un plan d action ambitieux dans le but de se convertir en une destination touristique attractive. Dans ce cadre, il s est doté d une législation

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

Organisation d une conférence - débat

Organisation d une conférence - débat Et si l épargne solidaire finançait le développement économique de notre territoire? Synthèse de la rencontre du 14 nov. 2012 et perspectives Organisation d une conférence - débat Le 14 novembre 2012 s

Plus en détail

MaecenasPatrimoine. Le partage au cœur du rendement. 15 juin 2010

MaecenasPatrimoine. Le partage au cœur du rendement. 15 juin 2010 MaecenasPatrimoine Le partage au cœur du rendement 15 juin 2010 Table des matières 1 - La Société Maecenas Finance Page 2 - Le FCP Maecenas Patrimoine 3 - L intérêt des investisseurs institutionnels La

Plus en détail

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale?

Club Construction Durable Logement social. Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? Club Construction Durable Logement social Le logement spécifique, un vecteur de mixité sociale? 28 novembre 2012 1 Introduction Christine Grèzes, Directrice Développement Durable Bouygues Construction

Plus en détail

Financer les travaux d adaptation des logements

Financer les travaux d adaptation des logements 1ère Journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords Maison de l Artisanat Financer les travaux d adaptation des logements 1 1er journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France

Votre résidence fiscale est en France Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour 30 août 2011) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

auremar - Fotolia.com

auremar - Fotolia.com auremar - Fotolia.com Bien vivre chez soi Différents dispositifs permettent aux seniors giffois de rester chez eux avec des repas à domicile, des aides ponctuelles comme le ménage, le repassage, les courses

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.

2O14 LIVRET D ACCUEIL DES RESIDENTS. EHPAD Les Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMALIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76. 2O14 IVRET D ACCUEI DES RESIDENTS EHPAD es Savarounes, 1 rue du Roc Blanc 63400 CHAMAIERES Tel : 04.73.31.76.00 Fax : 04.73.31.76.01 lessavarounes@wanadoo.fr Bienvenue e plus grand bien qu on puisse faire

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA DOSSIER DE PRESSE Paris, le mardi 14 février 2006 PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA propose, depuis le début du mois, une gamme de services

Plus en détail

Liaison Bac Pro ASSP - BTS

Liaison Bac Pro ASSP - BTS Brigitte Rougier IEN SBSSA Sandrine Martinez PLP STMS Sarah Zemmouri PLP STMS L élaboration du plan de formation en Baccalauréat professionnel Liaison Bac Pro ASSP - BTS Baccalauréat professionnel «Accompagnement,

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail