Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire"

Transcription

1 Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

2 E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un Ehpad est un établissement destiné à l accueil de personnes âgées dépendantes. A ce titre un Ehpad est médicalisé et accueille des personnes âgées qui ont besoin d'une assistance journalière et permanente. Population accueillie : Médicalisé, il peut accueillir les personnes âgées (60 ans et +) quelque soit leur niveau de dépendance (notamment les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ). La tendance est que ces établissements accueillent des personnes âgées de plus en plus dépendantes. Cadre juridique : * Loi du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale ; * Code de l action social, code de la sécurité sociale, code de la santé publique ; * Décret du 22 octobre 2003 relatif à la gestion budgétaire comptable et financière et aux modalités de financement et de tarification des établissements et services sociaux et médicaux sociaux mentionné au 1 de l article L312.1 du CASF; * Arrêté du 26 avril 1999 fixant le contenu du cahier des charges de la convention pluriannuelle prévu à l article 5.1 de la loi n du 30 juin Offre de services L Ehpad assure un ensemble de prestations comprenant : l hôtellerie (le logement, les repas, divers services spécifiques telles que la blanchisserie ou l animation), la dépendance (psychologue, aide à la personne, ) et le soins (soins d hygiène et médicaux,...). La procédure d autorisation : La création d un Ehpad nécessite l obtention d un arrêté de création signé conjointement par le Président du Conseil général et le Préfet. Dans le cadre de la mise en place des ARS (Agence régionale de Santé), les promoteurs doivent répondre à une procédure d appel à projet précisée par la circulaire du 28 décembre La réforme de la tarification : Les Ehpad ont fait l objet d une réforme de la tarification qui repose sur 5 principes : - la transparence des coûts et des prises en charge, - le renforcement des moyens médicaux, - la solidarité envers les personnes âgées dépendantes, - la démarche "qualité", - la mise en œuvre d'un partenariat à travers les conventions tripartites.

3 PUV PUV (petite unité de vie) Une petite unité de vie est une structure d accueil des personnes âgées d une capacité strictement inférieure à 25 lits. Il s agit d un établissement médico-social auquel s offre trois possibilités : - La signature d une convention tripartite - Le rattachement à un SSIAD (Services de soins infirmiers à domicile) - Le forfait dépendance élargi Population accueillie : Accueil des personnes âgées de plus de 60 ans. Une PUV est médicalisée (en interne via la convention tripartite ou le forfait dépendance élargi et en externe via le SSIAD) et peut accueillir des personnes âgées dépendantes. Cadre juridique : - circulaire DGAS/SD2C/2006/217 du 17 mai 2006 relative aux modalités de médicalisation et de tarification des soins dans les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes d une capacité inférieure à 25 places autorisées - lettre DGAS / 2 C du 1er août 2006 relative aux modalités de médicalisation et de tarification des soins des établissements pour personnes âgées dépendantes d une capacité inférieures à 25 places autorisées Offre de services - Espaces privatifs permettant de vivre «comme au domicile» et espaces collectifs favorisant les rencontres - Choix du mode de vie et libre consommation des services proposés pour la préservation de l autonomie et la participation des résidents - Continuité des soins et accompagnement des résidents jusqu à terme de leur vie - Garantie de la sécurité 24h/24h - Travail en réseau et coordination des intervenants extérieurs permettant complémentarité, souplesse et mutualisation des ressources La procédure d autorisation : La création d une PUV nécessite l obtention d un arrêté de création conjoint si l établissement signe une convention tripartite ou d un forfait dépendance élargi et d un arrêté simple si rattachement à un SSIAD. L autorisation repose sur le même principe que celui des Ehpad à savoir l appel à projet.

4 E.H.P.A EHPA (établissement d hébergement pour personnes âgées) Un Ehpa est un établissement destiné à l accueil de personnes âgées peu ou pas dépendantes. Il s agit d un établissement médico-social qui n est pas signataire d une convention tripartite et qui est destiné à l accueil des personnes âgées (ex : du foyer logement. Population accueillie : Accueil des personnes âgées de plus de 60 ans, non dépendantes. Un Ehpa n est pas médicalisé et à ce titre doit respecter deux critères fondamentaux : - un niveau de GMP (GIR moyen pondéré) strictement inférieur à 300 ; - une population de personnes relevant de GIR (Groupe Iso-Ressources) 1 et 2 strictement inférieure à 10 % de la capacité. Cadre juridique : Etablissement social et médico-social tel que défini à l'article L I.6 du code de l'action sociale et des familles ; Offre de services: Il s'agit d'un groupe de logements autonomes assortis d'équipements ou de services collectifs (restauration, blanchissage, infirmerie, animation ) dont l'usage est facultatif. La procédure d autorisation : La création d un Ehpa nécessite l obtention d un arrêté de création simple signé par le Président du conseil général. L autorisation repose sur le même principe que celui des EHPAD à savoir l appel à projet.

5 Les RAQ Résidence services avec agrément qualité Définition fiscale, il s agit d une résidence service gérée par un exploitant disposant de l agrément qualité visé à l article L du code du travail. Population accueillie : Une RAQ est destinée à l accueil de personnes âgées 60 ans et + valides et semi valides. Les personnes accueillies sont considérées comme étant à domicile. Cadre juridique : - La loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis ; - L'article 14 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2007 (loi du 21 décembre 2006) qui a ouvert la possibilité aux résidences services relevant de la loi du 10 juillet 1965, de bénéficier d'un agrément pour les services rendus auprès des "personnes âgées, personnes handicapées ou autres personnes qui ont besoin d'une aide personnelle à leur domicile ou d'une aide à la mobilité dans l'environnement de proximité favorisant leur maintien à domicile ; - Le cahier des charges du 25 novembre 2005 (liste des 52 points à respecter par une SSAP) - Instruction DGAS du 14 mai 2007 sur les limites résidences services/médico-social Offre de services - L offre de services comprends trois volets distincts - Une offre locative (loyer + charges) - Une offre de services communs (formules offrant un service de restauration, d animation, de gardiennage ) - Une offre à la carte qui relève des services à la personne à domicile et individualisés La procédure d autorisation : - L agrément qualité nécessite l obtention d un arrêté simple signé par le Préfet de département - L agrément qualité est obligatoire pour les sociétés de services à la personnes à destination de publics fragiles (personnes âgées de 60 ans et plus, personnes handicapées, enfants de moins de 3 ans) ; - Le dossier de demande d agrément doit être déposé auprès de la Direction départementale du travail, de l emploi (DDTE) avec un délai de traitement de 3 mois - Le conseil général ayant compétence en matière de petite enfance ou de personne âgées, la Direction départementale du travail saisit son avis lors de la procédure d instruction ; - Le conseil général rend un avis de principe auprès de la DDTE, la décision finale d autorisation revient néanmoins seulement à la DDTE - L agrément qualité est délivré pour une durée de cinq ans par le préfet du département du siège social de la société de service à la personne après avis consultatif du Conseil général

6 Les établissements dédiés aux handicaps Maison d accueil spécialisé - MAS : établissement médico-social recevant des adultes handicapés ne pouvant effectuer seuls les actes essentiels de la vie et dont l'état nécessite une surveillance médicale et des soins constants. Financement 100 % sécurité sociale, arrêté simple préfectorale de création. Foyer d accueil médicalisé - FAM (ex FDT) : établissement médico-social accueillant des personnes lourdement handicapées inaptes à une activité professionnelle et dans l'obligation de recourir à l'aide d'une tierce personne. Ils sont financés par l'assurance maladie et l'aide sociale. Financement conjoint Etat et département, arrêté conjoint d autorisation de création. Foyer de vie : établissement médico-social accueillant des personnes handicapées disposant d'une certaine autonomie et ne justifiant pas d une admission en établissement médicalisé (FAM ou MAS). Financement 100 % département, arrêté simple d autorisation de création. Foyer hébergement travailleurs handicapés : établissement médico-social, en général annexé à un ESAT, assurant l'hébergement des travailleurs handicapés exerçant une activité pendant la journée en ESAT, entreprise adaptée, ou en milieu ordinaire. Financement 100 % département, arrêté simple d autorisation de création. Etablissements et services d'aide par le travail (ESAT) : anciennement CAT (centres d'aide par le travail), structures de mise au travail et de soutien médico-social. Les ESAT répondent à un double objectif : - La mise au travail : donner aux personnes handicapées accès à la vie professionnelle à travers la définition de conditions et structures de travail conditionnées et leur mise en place. - Le soutien médico-social : dispenser les soins nécessaires aux personnes en perte d'autonomie et aménager les activités professionnelles à leurs besoins spécifiques. - Arrêté simple préfectorale de création. Centre d hébergement et de réadaptation sociale - CHRS : accueil, hébergement et insertion des adultes et des familles connaissant de graves difficultés sociales - accueil d'urgence ou de longue durée.

7 Les établissements du secteur sanitaire Les soins de suite et de réadaptation (SSR) gériatrique et polyvalents (moyen séjour) Ils constituent des unités plus ou moins spécialisées pour prendre en charge les personnes âgées afin de leur assurer un complément de traitement et de surveillance active, susceptible de faciliter un retour à domicile. L'entrée dans ce secteur se fait traditionnellement après une hospitalisation en soins de courte durée, mais elle peut parfois intervenir directement à partir du domicile ou d une maison de retraite. Les unités de soins longue durée (USLD) ou long séjour Elles accueillent des personnes dont l'état nécessite, en principe, une surveillance médicale constante. La capacité d'accueil en long séjour est de lits, dont rattachés à des établissements publics de santé. La durée moyenne de séjour y est d'une année et demie. Pour être admis dans une USLD, il faut tout d'abord présenter des caractéristiques de perte d autonomie (impossibilité de se laver, se lever, s'habiller et se nourrir seul) mais aussi des besoins de soins techniques continus. Il faut ensuite constituer un dossier médical, passer un examen auprès du médecin responsable de l'établissement hospitalier et obtenir un feu vert du médecin conseil de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). L'admission en long séjour se fait, le plus souvent après une passage en court séjour ou en moyen séjour pour une rééducation. Si, dans ces circonstances, l'état de la personne âgée ne s améliore pas ou se dégrade, celle-ci peut être orientée en long séjour. L'unité de gériatrie aiguë (court séjour) Il s'agit de services de court séjour qui prennent en charge, en phase aiguë, des patients âgés souffrant le plus souvent de pathologies multiples et complexes, afin de leur apporter des soins médicaux adaptés et préserver leur autonomie. L'équipe mobile de gériatrie Elle se déplace au sein de l'hôpital ou dans un établissement médico-social pour aider à la prise en charge de personnes âgées qui ne sont pas hospitalisées en service de gériatrie. L hospitalisation de jour Elle permet sur une journée de rassembler les examens et les consultations nécessaires à une personne âgée fragilisée.

8 Lexique Les différentes structures d accueil des secteurs médicosocial, sanitaires et résidences services CHRS : centre d hébergement et de réadaptation sociale EHPA : établissement d hébergement pour personnes âgées EHPAD : établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes ESAT : établissement et services d aide par le travail FAM : foyer d accueil médicalisé FH : foyer d hébergement FHTH : foyer d hébergement des travailleurs handicapés FV : foyer de vie MAS : maison d accueil spécialisé PASA : pôle d activités et de soins adaptés PUV : petite unité de vie RAQ : résidence services avec agrément qualité SSR : soins de suite et de réadaptation USLD : unité de soins longue durée UGA : unité de gériatrie aiguë

9 Lexique Glossaire général du marché des seniors et/ou handicapés AAH : allocation aux adultes handicapés AL : aide au logement APA : aide personnalisé d autonomie APL : aide personnalisée au logement ARH : agence régionale de l hospitalisation ARS : agence régionale de santé CAF : caisse d allocations familiales CAL : centre d amélioration du logement CCAS : centre communal d action social CDAPH : commission droits et autonomie des personnes handicapées CFA : centre de formation des apprentis CIAS : centre intercommunal d action sociale CLI : commission locale d insertion CMP : centre médico-psychologique CMS : centre médico-social CNSA : caisse nationale de solidarité pour l autonomie CPAM : caisse primaire d assurance maladie CPOM : contrat pluriannuel d objectifs et de moyens CRAM : caisse régionale d assurance maladie CROSMS : comité régional de l organisation sociale et médico-social

10 Lexique Glossaire général du marché des seniors et/ou handicapés CTRDV : centre technique régional pour la déficience visuelle CUCS : contrat urbain de cohésion sociale DALO : droit au logement opposable DDASS : direction départemental de l action sanitaire et sociale DGH : direction gérontologie handicap DSD : direction de la solidarité départementale FAI : fonds d aide à l insertion FUL : fonds unique de logement FV : foyer de vie (ou foyer occupationnel) GCSMS : groupement de coopération sociale et médico-sociale GIR : groupe iso ressources (au nombre de 6, ils permettent de classer la personne âgée en fonction des différents stades de perte d autonomie) HAD : hospitalisation à domicile HLM : habitation à loyer modéré IME : institut médico-éducatif MDPH : maison départementale des personnes handicapées MRIE : mission régionale d information sur l exclusion PCH : prestation de compensation du handicap PDALPD : plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées PDITH : programme départemental d insertion des travailleurs handicapés

11 Lexique Glossaire général du marché des seniors et/ou handicapés PRIAC : programme interdépartemental d accompagnement à la perte d autonomie SAD : service d aide à domicile SAMSAH : service d accompagnement médico-social pour adultes handicapés SAVS : service d accompagnement à la vie sociale SHAB : service habitat SNGC : syndicat national de gérontologie clinique SSIAD : service de soins infirmiers à domicile SYNERPA : syndicat national des établissements et résidences pour personnes âgées UT : unité territoriale (conseil général)

AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion professionnelle des Personnes Handicapées

AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion professionnelle des Personnes Handicapées A AAH : Allocation Adultes Handicapés ACFP : Allocation Compensatrice pour Frais Professionnels ACTP : Allocation Compensatrice pour Tierce Personne AGEFIPH : Association de Gestion du Fonds pour l Insertion

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

Unités de Soins de Longue Durée USLD

Unités de Soins de Longue Durée USLD VAL-DE-MARNE Unités de Soins de Longue Durée USLD HABILITÉES au titre de l'aide sociale Une Unité de soins de longue durée est un établissement d'hébergement médicalisé qui accueille des personnes souffrant

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux?

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? . LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? Des crédits en augmentation pour financer les établissements

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL POUR PERSONNES HANDICAPEES (ADULTES)

ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL POUR PERSONNES HANDICAPEES (ADULTES) Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n CNSA DGAS Version Juillet/2009 ORIENTATION VERS UN ÉTABLISSEMENT OU UN SERVICE SOCIAL OU MÉDICO-SOCIAL POUR PERSONNES HANDICAPEES (ADULTES) Plan : 1. Les catégories

Plus en détail

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE

ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE ASSISTANCE AUX PERSONNES AGEES ET AUX PERSONNES AYANT BESOIN D UNE AIDE PERSONNELLE A DOMICILE LES AIDES ET PRISES EN CHARGE : L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE (APA) Conditions d attribution L'allocation

Plus en détail

DES AIDES ET DES DISPOSITIFS SOCIAUX INDISPENSABLES

DES AIDES ET DES DISPOSITIFS SOCIAUX INDISPENSABLES DES AIDES ET DES DISPOSITIFS SOCIAUX 1 INDISPENSABLES Jenny MASSON Assistante de Service Social Réseau RELIENCE TOULOUSE(31) 2 Présentation du travail de l assistante de service social au sein d un réseau

Plus en détail

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

Les structures d accueil

Les structures d accueil Yannick Vaitilingom Journaliste Les structures d accueil «C omment les AMP s'intègrent-ils dans un secteur, quelle place occupent-ils au sein d'une communauté?» L idée selon laquelle «les aides médico-psychologiques

Plus en détail

Espace Économique Européen. Maison Départementale des Personnes Handicapées Mutualité Sociale Agricole Majoration Tierce Personne

Espace Économique Européen. Maison Départementale des Personnes Handicapées Mutualité Sociale Agricole Majoration Tierce Personne Page 2 Depuis le 1 er janvier 2009, la CDAPH peut être amenée à se prononcer en même temps sur une éventuelle Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé ou une orientation professionnelle. Aides

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE DE DEMANDE D ENTRÉE EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES (EHPAD) EN SAÔNE-ET-LOIRE

DOSSIER UNIQUE DE DEMANDE D ENTRÉE EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES (EHPAD) EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER UNIQUE DE DEMANDE D ENTRÉE EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES (EHPAD) EN SAÔNE-ET-LOIRE Le dossier national obligatoire est inclus dans ce dossier Cadre réservé à l'établissement

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales des affaires sanitaires et sociales

à Mesdames et Messieurs les préfets de département Directions départementales des affaires sanitaires et sociales Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Direction générale de l action sociale Sous direction des âges de la vie Bureau des personnes

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - HEBERGEMENT

NOTE JURIDIQUE - HEBERGEMENT Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - HEBERGEMENT - OBJET : Les ressources des personnes handicapées hébergées en établissement Base juridique

Plus en détail

Santé des personnes âgées

Santé des personnes âgées Santé des personnes âgées La population française vieillit et l importance numérique des personnes âgées de plus de 60 ans et de plus de 75 ans progressera dans les années à venir, avec l entrée dans le

Plus en détail

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Le service social hospitalier Le financement des soins L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Intervention IFAS 10/09/2015 MP Hervé 1. Le service

Plus en détail

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france

Handicap en Île-de-France Lexique établissements services médico-sociaux ILE- E DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france Handicap en Île-de-France Acteurs et organismes Lexique des établissements & services médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ILE-DE-FRANCE www.onisep.fr/ile-de-france LEXIQUE DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Aide sociale. Les Aides du Département en faveur des personnes handicapées. Guide DIRECTION ACCOMPAGNEMENT CITOYENS AUTONOMIE

Aide sociale. Les Aides du Département en faveur des personnes handicapées. Guide DIRECTION ACCOMPAGNEMENT CITOYENS AUTONOMIE Guide Aide sociale Les Aides du Département en faveur des personnes handicapées DIRECTION ACCOMPAGNEMENT CITOYENS AUTONOMIE 2 3 Les Aides du Département en faveur des personnes handicapées Sommaire Vos

Plus en détail

CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Les frais d hébergement et d entretien sont à la charge : à titre principal, de l'intéressé lui-même sans toutefois

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L 344-5-1 du CASF, Article L. 242-4 du CASF, Article L. 131-3 du CASF 1. Définition Toute personne handicapée dont l état de santé nécessite un placement en

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Les métiers et formations du secteur social et médico-social. Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM

Les métiers et formations du secteur social et médico-social. Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM Les métiers et formations du secteur social et médico-social Jeudi 20 mai 2010 IRTS/ERREFOM 1 SOMMAIRE Le secteur social et médico-social en France - Les chiffres clés - Les établissements et services

Plus en détail

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors *Rapport Boulmier Octobre 2009 Colloque «Où vivre vieux

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013

Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Compte rendu de la journée d'information du 5 avril 2013 Vous vivez à domicile mais vous souhaitez être aidé dans votre quotidien. Bien vivre dans son logement : Le maintien à domicile peut être facilité

Plus en détail

L ADMISSION ET L INFORMATION DANS UN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL

L ADMISSION ET L INFORMATION DANS UN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL L ADMISSION ET L INFORMATION DANS UN ETABLISSEMENT MEDICO-SOCIAL Sommaire : Quelles sont les modalités d admission dans un établissement médico-social?...3 Quels documents doivent être remis à la personne

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

LA GRILLE AGGIR GRILLE AGGIR ET APA

LA GRILLE AGGIR GRILLE AGGIR ET APA LA GRILLE AGGIR Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressource Grille nationale depuis la loi du 24 janvier 1997 instaurant la Prestation Spécifique Dépendance PSD Utilisée pour le calcul de l APA (Allocation

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SOLIDARITÉS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l inclusion sociale,

Plus en détail

Accompagnement des personnes handicapées mentales âgées en Dordogne

Accompagnement des personnes handicapées mentales âgées en Dordogne CREAHI d Aquitaine Accompagnement des personnes handicapées mentales âgées en Dordogne Modalités d accueil, perspectives et limites Espace Rodesse 103 ter, rue Belleville 33063 BORDEAUX CEDEX Téléphone

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

Direction générale de la cohésion sociale. Caisse nationale d assurance vieillesse

Direction générale de la cohésion sociale. Caisse nationale d assurance vieillesse Direction générale de la cohésion sociale Caisse nationale d assurance vieillesse Recueil des références et recommandations applicables aux logementsfoyers et aux établissements hébergeant des personnes

Plus en détail

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie

Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA. Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Allocation personnalisée d autonomie (APA) L APA Pour aider les personnes âgées à faire face à la perte d autonomie Edition 2011 En vieillissant, il devient parfois difficile d accomplir, seul, les gestes

Plus en détail

Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville

Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Direction générale de l action sociale Sous-direction des institutions, des affaires juridiques et financières

Plus en détail

SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 :

SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 : SITUATION PROFESSIONNELLE N 11 : Vous êtes en PFMP à l ESAT (Etablissement et Service d Aide par le Travail) l EPI sur Avignon. Vous êtes en relation avec des jeunes adultes handicapés provenant de structures

Plus en détail

Guide des aides à l investissement dans le champ médico-social en Île-de-France

Guide des aides à l investissement dans le champ médico-social en Île-de-France Afin de faciliter la recherche par les opérateurs d aides financières à l investissement dans les établissements médicosociaux, la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales d Île-de-France

Plus en détail

46 280 places destinées aux personnes âgées dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

46 280 places destinées aux personnes âgées dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 N 2 - Octobre 2005 46 280 places destinées aux personnes âgées dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Au 31 décembre 2003, la région Provence-Alpes-Côte d Azur dispose de 46 280 places installées

Plus en détail

Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes

Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes Assemblée Générale UDAMAD 6 juin 2011 SMS - 6 juin 2011 1 Questionnements autour

Plus en détail

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Chiffres clés MAJ du 20 juin 2014 Page 1/6 Chiffres clés Assurance maladie Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Montant de l'aide pour les + de 60 ans : 550 / an Nombre

Plus en détail

Préparer le renouvellement de la convention tripartite : enjeux, méthodologie et avantages

Préparer le renouvellement de la convention tripartite : enjeux, méthodologie et avantages Directeur d Établissement Sanitaire, Social et Médico-social Promotion : 2008-2009 Date du jury : Décembre 2009 Préparer le renouvellement de la convention tripartite : enjeux, méthodologie et avantages

Plus en détail

Guide des aides à l investissement dans le champ médico-social en Île-de-France

Guide des aides à l investissement dans le champ médico-social en Île-de-France Version 2010 publiée en octobre 2009 page 2 Afin de faciliter la recherche par les opérateurs d aides financières à l investissement dans les établissements médicosociaux, la Direction régionale des affaires

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE

INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE INFORMATIONS MAISONS DE RETRAITE 1. LES TYPES D'ETABLISSEMENTS Le Conseil général assure également le financement de l hébergement en EHPAD agréés (maisons de retraite et unités de soins de longue durée)

Plus en détail

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement

Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Fiche 18 : L aide sociale à l hébergement Références juridiques Code de l Action Sociale et des Familles: Article L 131-3 sur l admission d urgence Article L 231-4 et suivants concernant les modalités

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

Dominique LAGRANGE Directeur MDPH64. ESEN 30 novembre 2011

Dominique LAGRANGE Directeur MDPH64. ESEN 30 novembre 2011 Dominique LAGRANGE Directeur MDPH64 ESEN 30 novembre 2011 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Rapport thématique sur la politique du handicap

Plus en détail

Résidences seniors : une alternative à développer

Résidences seniors : une alternative à développer Résidences seniors : une alternative à développer IStock - YvanDube Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays. Afin

Plus en détail

PROJET DE / POUR LA PERSONNE

PROJET DE / POUR LA PERSONNE LOIS ET REGLEMENTS FAISANT REFERENCE A LA NOTION PROJET DE / POUR LA PERSONNE ACCOMPAGNEE PAR UN ETABLISSEMENT OU SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Contact : Maud Morel, chef de projet junior maud.morel@sante.gouv.fr

Plus en détail

Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité, Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique

Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité, Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité, Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE Sous-direction des âges de la

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR L ACCUEIL FAMILIAL ADULTE EN HAUTE-LOIRE

TOUT SAVOIR SUR L ACCUEIL FAMILIAL ADULTE EN HAUTE-LOIRE Social et santé Chaque jour, avec vous. TOUT SAVOIR SUR L ACCUEIL FAMILIAL ADULTE EN HAUTE-LOIRE ///////////// Édition 2014 www.cg43.fr 2 ///////////// ///////////// ÉDITO L accueil familial adulte est

Plus en détail

2012-2016. Shéma départemental de l autonomie

2012-2016. Shéma départemental de l autonomie 2012-2016 Shéma départemental de l autonomie Schéma départemental de l autonomie en direction des personnes âgées et des personnes en situation de handicap SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE Cahier n

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE Direction générale de l action sociale Sous-direction des institutions, des affaires juridiques et financières

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

Texte non paru au Journal officiel 742. Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction. Direction générale de l action sociale

Texte non paru au Journal officiel 742. Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction. Direction générale de l action sociale Texte non paru au Journal officiel 742 Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Direction générale de l action sociale Direction de la défense et de la sécurité civiles Circulaire

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir L évaluation de l autonomie Lors du dépôt du dossier d admission en établissement, une évaluation actualisée du degré de dépendance est demandée aux futurs résidents. Ce degré de dépendance est évalué

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

LIVRE IV : AIDE SOCIALE L'ACCUEIL FAMILIAL A TITRE ONEREUX

LIVRE IV : AIDE SOCIALE L'ACCUEIL FAMILIAL A TITRE ONEREUX LIVRE IV : AIDE SOCIALE L'ACCUEIL FAMILIAL A TITRE ONEREUX RÉALISATION Conseil Général de la Moselle - Direction de la Politique de l'autonomie DESIGN GRAPHIQUE Noface>création www.nofacecreation.fr CRÉDIT

Plus en détail

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP . LES ACTEURS INTERVENANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT AUPRÈS DES PERSONNES ÂGÉES ET DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Les Services de l État : ARS* DDCSPP* DIRECCTE* Fonction publique Les collectivités

Plus en détail

Audrey THOMAS Juriste Unapei Chargée du droit de l aide sociale et des ressources des personnes handicapées adultes

Audrey THOMAS Juriste Unapei Chargée du droit de l aide sociale et des ressources des personnes handicapées adultes Aide sociale : de l admission à la récupération 5 juin 2010 Audrey THOMAS Juriste Unapei Chargée du droit de l aide sociale et des ressources des personnes handicapées adultes Aide sociale : de l admission

Plus en détail

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale Si vos revenus ne vous permettent pas de couvrir la totalité des frais d'hébergement en maison de retraite (EHPAD), le coût des prestations d'aide

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction

Plus en détail

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012 L accueil des personnes âgées en établissement janvier 2012 1 1. Démographie D : quelques données clés Un nombre croissant de personnes âgées : Haut-Rhin 2008 2011 2016 2021 Nombre 85 ans et + 13 253 16

Plus en détail

Conseil général des Deux-Sèvres

Conseil général des Deux-Sèvres Agence Régionale de Santé Conseil général des Deux-Sèvres IDENTIFICATION DE LITS EHPAD POUR PERSONNES HANDICAPEES VIEILLISSANTES REFERENTIEL 1 24/10/2013 I - Présentation du référentiel et cadrage du projet

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Service d accompagnement à la vie sociale

CAHIER DES CHARGES Service d accompagnement à la vie sociale CAHIER DES CHARGES Service d accompagnement à la vie sociale 20 février 2013 1 Février 2013 SOMMAIRE I. CONTEXTE 3 II. EXIGENCES REQUISES AFIN D ASSURER LA QUALITÉ DE L ACCOMPAGNEMENT 3 1) Population accompagnée

Plus en détail

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

SOLIDARITÉ SÉNIORS. et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP SOLIDARITÉ SÉNIORS et HANDICAP LE GUIDE DES PRESTATIONS DU CONSEIL GÉNÉRAL POUR LES PERSONNES ÂGÉES ET LES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ÉDITO En 2030, 1 Martiniquais sur 4 sera âgé de plus de 60

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR Madame/Monsieur... Réf : article L.311-4 du Code de l action sociale et des familles Décret n 2004-1274 du 26-11-2004

CONTRAT DE SEJOUR Madame/Monsieur... Réf : article L.311-4 du Code de l action sociale et des familles Décret n 2004-1274 du 26-11-2004 Foyer / SAJ Les Tourrais de Craponne MAISON D ACCUEIL SPECIALISEE FOYER D ACCUEIL MEDICALISE FOYER DE VIE SERVICE D ACCUEIL DE JOUR ACCUEIL TEMPORAIRE CONTRAT DE SEJOUR Madame/Monsieur... Réf : article

Plus en détail

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées Le programme Marpa M A R P A maison d accueil rurale pour personnes âgées Avec les Marpa La Mutualité sociale agricole accompagne depuis vingt ans la création de petites unités de vie qui accueillent des

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

"Comment compenser le handicap et favoriser la réinsertion sociale?"

Comment compenser le handicap et favoriser la réinsertion sociale? "Comment compenser le handicap et favoriser la réinsertion sociale?" INTRODUCTION La lésion médullaire entraîne un handicap très variable selon le niveau et la gravité de l'atteinte. La plupart du temps,

Plus en détail

Page 104 ANNEXE 1 DEPENSES POUVANT ETRE DEDUITES DES CONTRIBUTIONS DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES A LEURS FRAIS D HEBERGEMENT

Page 104 ANNEXE 1 DEPENSES POUVANT ETRE DEDUITES DES CONTRIBUTIONS DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES A LEURS FRAIS D HEBERGEMENT Page 104 ANNEXE 1 DEPENSES POUVANT ETRE DEDUITES DES CONTRIBUTIONS DES PERSONNES AGEES OU HANDICAPEES A LEURS FRAIS D HEBERGEMENT DEPENSES DEDUCTIBLES Frais de mutuelle Forfait journalier hospitalier Responsabilité

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection

+10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts. Maison de Retraite Sélection Maison de Retraite Sélection QUE CHOISIR? Maison de Retraite / Résidence Services / Maintien à domicile +10 000 ÉTABLISSEMENTS visités et évalués pour vous par nos experts EDITO Partir en Maison de Retraite

Plus en détail

Les Logements-Foyers? Une solution d avenir

Les Logements-Foyers? Une solution d avenir Les Logements-Foyers? Une solution d avenir Les Logements-Foyers! C est un sujet qui a motivé l ensemble de nos commissions inter génération, familles, alternatives à l habitat. Les Logements-Foyers font

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH A Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : _ Nom d épouse ou nom d usage : I Prénom(s) :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations Service hébergement, accès au logement, familles vulnérables. PRÉFET DE LA MAYENNE CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF

Plus en détail

La tarification des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes EHPAD

La tarification des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes EHPAD La tarification des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes EHPAD Texte donnant les grandes lignes de la réforme de 1999. Des modifications tarifaires sont apportées au fil des ans

Plus en détail

EXONERATIONS DE COTISATIONS PATRONALES. pour SERVICES D AIDE A DOMICILE SERVICES A LA PERSONNE

EXONERATIONS DE COTISATIONS PATRONALES. pour SERVICES D AIDE A DOMICILE SERVICES A LA PERSONNE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE EXONERATIONS DE COTISATIONS PATRONALES pour SERVICES D AIDE A DOMICILE SERVICES A LA PERSONNE 1. Quels sont les collectivités ou établissements

Plus en détail

Maisons de Retraite Etablissements sanitaires Etablissements pour Personnes Agées

Maisons de Retraite Etablissements sanitaires Etablissements pour Personnes Agées Les Ateliers Mémoire 5 mai 2014 Maisons de Retraite Etablissements sanitaires Etablissements pour Personnes Agées Serge PALANQUE Parcours de Vie Moyen d une personne ARCEA- Saclay: Nombre total d adhérents:

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH MDPH. Maison Départementale. 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex

Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH MDPH. Maison Départementale. 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex Suite à la loi du 11 février 2005 sur

Plus en détail

Rencontre Rhône-Alpes URIOPSS et CARSAT 26 avril 2012

Rencontre Rhône-Alpes URIOPSS et CARSAT 26 avril 2012 Rencontre Rhône-Alpes URIOPSS et CARSAT 26 avril 2012 Le CCAS de Grenoble Près de 58 000 grenoblois concernés par l action du CCAS de Grenoble 1400 agents permanents 100 équipements BUDGET FONCTIONNEMENT

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES ET PERSONNES HANDICAPEES C11 Hébergement par un accueillant familial à titre onéreux : Financement de l accueil Nature de la prestation : Références : Prestations légales pour le financement du coût de l'accueil familial : Décret

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

de l aide à l autonomie

de l aide à l autonomie 214 Les chiffres clés de l aide à l autonomie La cinquième édition des Chiffres clés de l aide à l autonomie met à la disposition des acteurs et des décideurs du secteur médicosocial les données disponibles

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

Le droit de choisir librement le praticien, l établissement et les prestations L admission en établissement de santé ou médico-social

Le droit de choisir librement le praticien, l établissement et les prestations L admission en établissement de santé ou médico-social Le droit de choisir librement le praticien, l établissement et les prestations L admission en établissement de santé ou médico-social Sommaire : Comment s organise la délivrance des soins en prison?. Erreur!

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C

Circulaire DGAS/SDA n o 2002-595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais NOR : SANA0230597C MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Secrétariat d Etat à la lutte contre la précarité et l exclusion MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DU LOGEMENT, DU TOURISME ET DE

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question

Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question Fiche n 1 Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question Origine du projet Le CCAS de Dax est gestionnaire de deux établissements qui étaient à l origine des

Plus en détail

Droit des personnes handicapées

Droit des personnes handicapées Droit des personnes handicapées 2015 1, rue Eugène-et-Armand-Peugeot 92856 RUEIL- MALMAISON Cedex Auteur Lisiane FRICOTTÉ est juriste en protection sociale et droits de l homme. Forte d une expérience

Plus en détail

Travail social en milieu hospitalier et cancer. Formation des IDE aux soins de support 12 Février 2015

Travail social en milieu hospitalier et cancer. Formation des IDE aux soins de support 12 Février 2015 Travail social en milieu hospitalier et cancer Formation des IDE aux soins de support 12 Février 2015 Missions du service social hospitalier Selon le décret 2014-101 du 6 février 2014 Aider les personnes,

Plus en détail