Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire"

Transcription

1 Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

2 E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un Ehpad est un établissement destiné à l accueil de personnes âgées dépendantes. A ce titre un Ehpad est médicalisé et accueille des personnes âgées qui ont besoin d'une assistance journalière et permanente. Population accueillie : Médicalisé, il peut accueillir les personnes âgées (60 ans et +) quelque soit leur niveau de dépendance (notamment les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ). La tendance est que ces établissements accueillent des personnes âgées de plus en plus dépendantes. Cadre juridique : * Loi du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale ; * Code de l action social, code de la sécurité sociale, code de la santé publique ; * Décret du 22 octobre 2003 relatif à la gestion budgétaire comptable et financière et aux modalités de financement et de tarification des établissements et services sociaux et médicaux sociaux mentionné au 1 de l article L312.1 du CASF; * Arrêté du 26 avril 1999 fixant le contenu du cahier des charges de la convention pluriannuelle prévu à l article 5.1 de la loi n du 30 juin Offre de services L Ehpad assure un ensemble de prestations comprenant : l hôtellerie (le logement, les repas, divers services spécifiques telles que la blanchisserie ou l animation), la dépendance (psychologue, aide à la personne, ) et le soins (soins d hygiène et médicaux,...). La procédure d autorisation : La création d un Ehpad nécessite l obtention d un arrêté de création signé conjointement par le Président du Conseil général et le Préfet. Dans le cadre de la mise en place des ARS (Agence régionale de Santé), les promoteurs doivent répondre à une procédure d appel à projet précisée par la circulaire du 28 décembre La réforme de la tarification : Les Ehpad ont fait l objet d une réforme de la tarification qui repose sur 5 principes : - la transparence des coûts et des prises en charge, - le renforcement des moyens médicaux, - la solidarité envers les personnes âgées dépendantes, - la démarche "qualité", - la mise en œuvre d'un partenariat à travers les conventions tripartites.

3 PUV PUV (petite unité de vie) Une petite unité de vie est une structure d accueil des personnes âgées d une capacité strictement inférieure à 25 lits. Il s agit d un établissement médico-social auquel s offre trois possibilités : - La signature d une convention tripartite - Le rattachement à un SSIAD (Services de soins infirmiers à domicile) - Le forfait dépendance élargi Population accueillie : Accueil des personnes âgées de plus de 60 ans. Une PUV est médicalisée (en interne via la convention tripartite ou le forfait dépendance élargi et en externe via le SSIAD) et peut accueillir des personnes âgées dépendantes. Cadre juridique : - circulaire DGAS/SD2C/2006/217 du 17 mai 2006 relative aux modalités de médicalisation et de tarification des soins dans les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes d une capacité inférieure à 25 places autorisées - lettre DGAS / 2 C du 1er août 2006 relative aux modalités de médicalisation et de tarification des soins des établissements pour personnes âgées dépendantes d une capacité inférieures à 25 places autorisées Offre de services - Espaces privatifs permettant de vivre «comme au domicile» et espaces collectifs favorisant les rencontres - Choix du mode de vie et libre consommation des services proposés pour la préservation de l autonomie et la participation des résidents - Continuité des soins et accompagnement des résidents jusqu à terme de leur vie - Garantie de la sécurité 24h/24h - Travail en réseau et coordination des intervenants extérieurs permettant complémentarité, souplesse et mutualisation des ressources La procédure d autorisation : La création d une PUV nécessite l obtention d un arrêté de création conjoint si l établissement signe une convention tripartite ou d un forfait dépendance élargi et d un arrêté simple si rattachement à un SSIAD. L autorisation repose sur le même principe que celui des Ehpad à savoir l appel à projet.

4 E.H.P.A EHPA (établissement d hébergement pour personnes âgées) Un Ehpa est un établissement destiné à l accueil de personnes âgées peu ou pas dépendantes. Il s agit d un établissement médico-social qui n est pas signataire d une convention tripartite et qui est destiné à l accueil des personnes âgées (ex : du foyer logement. Population accueillie : Accueil des personnes âgées de plus de 60 ans, non dépendantes. Un Ehpa n est pas médicalisé et à ce titre doit respecter deux critères fondamentaux : - un niveau de GMP (GIR moyen pondéré) strictement inférieur à 300 ; - une population de personnes relevant de GIR (Groupe Iso-Ressources) 1 et 2 strictement inférieure à 10 % de la capacité. Cadre juridique : Etablissement social et médico-social tel que défini à l'article L I.6 du code de l'action sociale et des familles ; Offre de services: Il s'agit d'un groupe de logements autonomes assortis d'équipements ou de services collectifs (restauration, blanchissage, infirmerie, animation ) dont l'usage est facultatif. La procédure d autorisation : La création d un Ehpa nécessite l obtention d un arrêté de création simple signé par le Président du conseil général. L autorisation repose sur le même principe que celui des EHPAD à savoir l appel à projet.

5 Les RAQ Résidence services avec agrément qualité Définition fiscale, il s agit d une résidence service gérée par un exploitant disposant de l agrément qualité visé à l article L du code du travail. Population accueillie : Une RAQ est destinée à l accueil de personnes âgées 60 ans et + valides et semi valides. Les personnes accueillies sont considérées comme étant à domicile. Cadre juridique : - La loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis ; - L'article 14 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2007 (loi du 21 décembre 2006) qui a ouvert la possibilité aux résidences services relevant de la loi du 10 juillet 1965, de bénéficier d'un agrément pour les services rendus auprès des "personnes âgées, personnes handicapées ou autres personnes qui ont besoin d'une aide personnelle à leur domicile ou d'une aide à la mobilité dans l'environnement de proximité favorisant leur maintien à domicile ; - Le cahier des charges du 25 novembre 2005 (liste des 52 points à respecter par une SSAP) - Instruction DGAS du 14 mai 2007 sur les limites résidences services/médico-social Offre de services - L offre de services comprends trois volets distincts - Une offre locative (loyer + charges) - Une offre de services communs (formules offrant un service de restauration, d animation, de gardiennage ) - Une offre à la carte qui relève des services à la personne à domicile et individualisés La procédure d autorisation : - L agrément qualité nécessite l obtention d un arrêté simple signé par le Préfet de département - L agrément qualité est obligatoire pour les sociétés de services à la personnes à destination de publics fragiles (personnes âgées de 60 ans et plus, personnes handicapées, enfants de moins de 3 ans) ; - Le dossier de demande d agrément doit être déposé auprès de la Direction départementale du travail, de l emploi (DDTE) avec un délai de traitement de 3 mois - Le conseil général ayant compétence en matière de petite enfance ou de personne âgées, la Direction départementale du travail saisit son avis lors de la procédure d instruction ; - Le conseil général rend un avis de principe auprès de la DDTE, la décision finale d autorisation revient néanmoins seulement à la DDTE - L agrément qualité est délivré pour une durée de cinq ans par le préfet du département du siège social de la société de service à la personne après avis consultatif du Conseil général

6 Les établissements dédiés aux handicaps Maison d accueil spécialisé - MAS : établissement médico-social recevant des adultes handicapés ne pouvant effectuer seuls les actes essentiels de la vie et dont l'état nécessite une surveillance médicale et des soins constants. Financement 100 % sécurité sociale, arrêté simple préfectorale de création. Foyer d accueil médicalisé - FAM (ex FDT) : établissement médico-social accueillant des personnes lourdement handicapées inaptes à une activité professionnelle et dans l'obligation de recourir à l'aide d'une tierce personne. Ils sont financés par l'assurance maladie et l'aide sociale. Financement conjoint Etat et département, arrêté conjoint d autorisation de création. Foyer de vie : établissement médico-social accueillant des personnes handicapées disposant d'une certaine autonomie et ne justifiant pas d une admission en établissement médicalisé (FAM ou MAS). Financement 100 % département, arrêté simple d autorisation de création. Foyer hébergement travailleurs handicapés : établissement médico-social, en général annexé à un ESAT, assurant l'hébergement des travailleurs handicapés exerçant une activité pendant la journée en ESAT, entreprise adaptée, ou en milieu ordinaire. Financement 100 % département, arrêté simple d autorisation de création. Etablissements et services d'aide par le travail (ESAT) : anciennement CAT (centres d'aide par le travail), structures de mise au travail et de soutien médico-social. Les ESAT répondent à un double objectif : - La mise au travail : donner aux personnes handicapées accès à la vie professionnelle à travers la définition de conditions et structures de travail conditionnées et leur mise en place. - Le soutien médico-social : dispenser les soins nécessaires aux personnes en perte d'autonomie et aménager les activités professionnelles à leurs besoins spécifiques. - Arrêté simple préfectorale de création. Centre d hébergement et de réadaptation sociale - CHRS : accueil, hébergement et insertion des adultes et des familles connaissant de graves difficultés sociales - accueil d'urgence ou de longue durée.

7 Les établissements du secteur sanitaire Les soins de suite et de réadaptation (SSR) gériatrique et polyvalents (moyen séjour) Ils constituent des unités plus ou moins spécialisées pour prendre en charge les personnes âgées afin de leur assurer un complément de traitement et de surveillance active, susceptible de faciliter un retour à domicile. L'entrée dans ce secteur se fait traditionnellement après une hospitalisation en soins de courte durée, mais elle peut parfois intervenir directement à partir du domicile ou d une maison de retraite. Les unités de soins longue durée (USLD) ou long séjour Elles accueillent des personnes dont l'état nécessite, en principe, une surveillance médicale constante. La capacité d'accueil en long séjour est de lits, dont rattachés à des établissements publics de santé. La durée moyenne de séjour y est d'une année et demie. Pour être admis dans une USLD, il faut tout d'abord présenter des caractéristiques de perte d autonomie (impossibilité de se laver, se lever, s'habiller et se nourrir seul) mais aussi des besoins de soins techniques continus. Il faut ensuite constituer un dossier médical, passer un examen auprès du médecin responsable de l'établissement hospitalier et obtenir un feu vert du médecin conseil de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM). L'admission en long séjour se fait, le plus souvent après une passage en court séjour ou en moyen séjour pour une rééducation. Si, dans ces circonstances, l'état de la personne âgée ne s améliore pas ou se dégrade, celle-ci peut être orientée en long séjour. L'unité de gériatrie aiguë (court séjour) Il s'agit de services de court séjour qui prennent en charge, en phase aiguë, des patients âgés souffrant le plus souvent de pathologies multiples et complexes, afin de leur apporter des soins médicaux adaptés et préserver leur autonomie. L'équipe mobile de gériatrie Elle se déplace au sein de l'hôpital ou dans un établissement médico-social pour aider à la prise en charge de personnes âgées qui ne sont pas hospitalisées en service de gériatrie. L hospitalisation de jour Elle permet sur une journée de rassembler les examens et les consultations nécessaires à une personne âgée fragilisée.

8 Lexique Les différentes structures d accueil des secteurs médicosocial, sanitaires et résidences services CHRS : centre d hébergement et de réadaptation sociale EHPA : établissement d hébergement pour personnes âgées EHPAD : établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes ESAT : établissement et services d aide par le travail FAM : foyer d accueil médicalisé FH : foyer d hébergement FHTH : foyer d hébergement des travailleurs handicapés FV : foyer de vie MAS : maison d accueil spécialisé PASA : pôle d activités et de soins adaptés PUV : petite unité de vie RAQ : résidence services avec agrément qualité SSR : soins de suite et de réadaptation USLD : unité de soins longue durée UGA : unité de gériatrie aiguë

9 Lexique Glossaire général du marché des seniors et/ou handicapés AAH : allocation aux adultes handicapés AL : aide au logement APA : aide personnalisé d autonomie APL : aide personnalisée au logement ARH : agence régionale de l hospitalisation ARS : agence régionale de santé CAF : caisse d allocations familiales CAL : centre d amélioration du logement CCAS : centre communal d action social CDAPH : commission droits et autonomie des personnes handicapées CFA : centre de formation des apprentis CIAS : centre intercommunal d action sociale CLI : commission locale d insertion CMP : centre médico-psychologique CMS : centre médico-social CNSA : caisse nationale de solidarité pour l autonomie CPAM : caisse primaire d assurance maladie CPOM : contrat pluriannuel d objectifs et de moyens CRAM : caisse régionale d assurance maladie CROSMS : comité régional de l organisation sociale et médico-social

10 Lexique Glossaire général du marché des seniors et/ou handicapés CTRDV : centre technique régional pour la déficience visuelle CUCS : contrat urbain de cohésion sociale DALO : droit au logement opposable DDASS : direction départemental de l action sanitaire et sociale DGH : direction gérontologie handicap DSD : direction de la solidarité départementale FAI : fonds d aide à l insertion FUL : fonds unique de logement FV : foyer de vie (ou foyer occupationnel) GCSMS : groupement de coopération sociale et médico-sociale GIR : groupe iso ressources (au nombre de 6, ils permettent de classer la personne âgée en fonction des différents stades de perte d autonomie) HAD : hospitalisation à domicile HLM : habitation à loyer modéré IME : institut médico-éducatif MDPH : maison départementale des personnes handicapées MRIE : mission régionale d information sur l exclusion PCH : prestation de compensation du handicap PDALPD : plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées PDITH : programme départemental d insertion des travailleurs handicapés

11 Lexique Glossaire général du marché des seniors et/ou handicapés PRIAC : programme interdépartemental d accompagnement à la perte d autonomie SAD : service d aide à domicile SAMSAH : service d accompagnement médico-social pour adultes handicapés SAVS : service d accompagnement à la vie sociale SHAB : service habitat SNGC : syndicat national de gérontologie clinique SSIAD : service de soins infirmiers à domicile SYNERPA : syndicat national des établissements et résidences pour personnes âgées UT : unité territoriale (conseil général)

1. Procédure d admission

1. Procédure d admission Direction générale de l action sociale SD2/SD3 Document de travail MESURE 18 : HEBERGEMENT DES MALADES JEUNES ADMISSION D UNE PERSONNE AGEE DE MOINS DE 60 ANS DANS UN ETABLISSEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

Plus en détail

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation

Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation Le secteur des EHPAD Définition, évolution et organisation DU et Capacité «médecin coordonnateur en EHPAD» Le 15 décembre 2010 Katy Jarny Responsable Conseil & Formation - I - Les différentes formules

Plus en détail

Les résidences du Centre Hospitalier

Les résidences du Centre Hospitalier Les résidences du Centre Hospitalier QUIMPER Résidence Ty Glazig Résidence Ty Creac h Résidence Ker Radeneg CONCARNEAU Résidence Avel Ar Mor Résidence Les Embruns Résidence Les Brisants POUR VOUS AIDER

Plus en détail

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées

Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Ú Guide d aide sociale à l hébergement aux personnes agées et aux personnes handicapées Livret d information à destination des usagers, de leur famille et des professionnels www.cg58.fr www.bienvieillirennievre.fr

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

Guide des aides à l investissement dans le champ médico-social en Île-de-France

Guide des aides à l investissement dans le champ médico-social en Île-de-France Version 2010 publiée en octobre 2009 page 2 Afin de faciliter la recherche par les opérateurs d aides financières à l investissement dans les établissements médicosociaux, la Direction régionale des affaires

Plus en détail

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique.

dernier avis d imposition du foyer ; justificatifs des ressources des 3 derniers mois du foyer ; factures acquittées. Aide unique. Placement en établissement médicalisé ou spécialisé Cette aide permet de faire face à la charge financière importante que représente le placement en établissement spécialisé de l adhérent ou de l ayant

Plus en détail

Références et recommandations pour les logements-foyers

Références et recommandations pour les logements-foyers Professionnels Juillet 2013 Références et recommandations pour les logements-foyers MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Avant-propos Vivre

Plus en détail

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale

Livret. Maison. handicapées. Maison. de prestations. des personnes. départementale Livret de prestations Maison départementale des personnes handicapées Vous informer, vous orienter, évaluer vos besoins, suivre vos prestations Maison départementale des personnes handicapées PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

Plus en détail

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 PLAN L accès à la majorité, le changement de statut - 18 ans la majorité

Plus en détail

Logements foyers pour personnes âgées : enfin des perspectives claires pour les CCAS/CIAS gestionnaires!

Logements foyers pour personnes âgées : enfin des perspectives claires pour les CCAS/CIAS gestionnaires! Logements foyers pour personnes âgées : enfin des perspectives claires pour les CCAS/CIAS gestionnaires! Maj : 25 mai Contexte Avec 70% du parc national (soit 110 000 places), les CCAS/CIAS sont les principaux

Plus en détail

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées

Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale. Principes généraux de l'aide sociale légale aux personnes âgées Fiche synthétique sur la procédure d'aide sociale légale Si vos revenus ne vous permettent pas de couvrir la totalité des frais d'hébergement en maison de retraite (EHPAD), le coût des prestations d'aide

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Établissements pour personnes handicapées

Établissements pour personnes handicapées Établissements pour personnes handicapées Chef du service : Stéphane GAUCHER Adresse : 146, rue Pierre Corneille 69003 LYON Téléphone : 04 72 61 70 37 Courriel : stephane.gaucher@rhone.fr Nombre d agents

Plus en détail

Fiche descriptive : DEAMP

Fiche descriptive : DEAMP Fiche descriptive : DEAMP FICHE METIER L'aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d'accompagnement et d'aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il intervient auprès d'enfants, d'adolescents,

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social 4 juin 2013 1 Déroulement des campagnes PA-PH dans un cadre préservé Progression de l ONDAM médico-social 2013 : Taux le plus élevé des sous objectifs

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE

CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF À LA PROCÉDURE DE DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations Service hébergement, accès au logement, familles vulnérables. PRÉFET DE LA MAYENNE CAHIER DES CHARGES DÉPARTEMENTAL RELATIF

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Union Saint-Martin. arria G L O S S A I R E. des abréviations. Union Saint-Martin 3 rue Duguay-Trouin 75280 PARIS CEDEX 06 01 42 22 07 77

Union Saint-Martin. arria G L O S S A I R E. des abréviations. Union Saint-Martin 3 rue Duguay-Trouin 75280 PARIS CEDEX 06 01 42 22 07 77 Union Saint-Martin arria G L O S S A I R E des abréviations Union Saint-Martin 3 rue Duguay-Trouin 75280 PARIS CEDEX 06 01 42 22 07 77 Union Saint-Martin arria A ACP : Autorité de Contrôle Prudentiel ACS

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE 2012-2016 Actualisation septembre 2012 L ACTUALISATION DU PRIAC 2012/2016 : les principes Rappel de la définition

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Prénom : Date de naissance : Commune de résidence : M.D.A. Maison Départementale de l'autonomie DOSSIER DE DEMANDES POUR LES PERSONNES HANDICAPEES

Prénom : Date de naissance : Commune de résidence : M.D.A. Maison Départementale de l'autonomie DOSSIER DE DEMANDES POUR LES PERSONNES HANDICAPEES Identification du demandeur Nom : Prénom : Date de naissance : Commune de résidence : M.D.A. Maison Départementale de l'autonomie Dossier à retourner au : Service autonomie de la Maison du Conseil général

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Tampon dateur de la MDPH Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH N 13788*01 A - Identification de l enfant ou de l adulte concerné par la demande Nom de naissance : Nom d épouse ou nom d usage : Prénom(s)

Plus en détail

Sortie d Hôpital Reprise du cours de la vie

Sortie d Hôpital Reprise du cours de la vie Sortie d Hôpital Reprise du cours de la vie après une maladie handicapante, un accident,... (pour une personne présentant une dépendance fonctionnelle ou sanitaire) Le patient et les proches sont d e s

Plus en détail

GUIDE JURIDIQUE ET FINANCIER

GUIDE JURIDIQUE ET FINANCIER Les conventions tripartites de «Pathossification» et les contrats pluriannuels d objectifs et de moyens (CPOM) dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (EHPAD) *********** GUIDE

Plus en détail

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté Ce document est une co-production DGAS - DGALN / septembre 2008 Editorial - par

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Les avantages fiscaux

Les avantages fiscaux Réduction d impôt sur le revenu Les avantages fiscaux La réduction ou le crédit d'impôt Toute personne ayant recours aux services d'une aide à domicile dans sa résidence principale, secondaire ou celle

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre.

Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. Droits et aides pour les aidants familiaux «Être aidant être soi» Prendre soin de soi c est prendre soin de l autre. 1 Qu est-ce qu un aidant familial Une personne qui vient en aide, à titre non professionnel

Plus en détail

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales.

Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. Classifier le handicap épileptique avec ou sans autres déficiences associées. Réponses médico-sociales. 1 Les outils de mesure existants et description du handicap épileptique Il ne s agit pas ici de mesurer

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE

AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE AVIS D APPEL A PROJETS MEDICO-SOCIAL RELEVANT DE LA COMPETENCE DE L AGENCE REGIONALE DE SANTE D ALSACE RELATIF A LA CREATION DE PLACES DE SERVICES DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE (SSIAD) ARS Alsace Cité

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

Règlementdépartemental d aidesociale

Règlementdépartemental d aidesociale Règlementdépartemental d aidesociale Edito Un département solidaire L action sociale est la mission première du Conseil général. Parmi les publics pouvant bénéficier des différentes aides, la collectivité

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR :

FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR : FICHE 1 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS LE PASSAGE A L AGE ADULTE, UNE PERIODE CHARNIERE CE QU IL FAUT SAVOIR : Nécessité de posséder

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées

Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Date de la demande : ae ae azze Inscription en établissements et services pour personnes adultes handicapées Accueil de jour Foyer de vie Foyer d accueil médicalisé Maison d accueil spécialisée Unité pour

Plus en détail

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE PROGRAMME INTERDÉPARTEMENTAL D'ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D'AUTONOMIE Proposition de révision 2014 I - Le contexte de la réactualisation du PRIAC 2014/2017 1. Le champ du PRIAC Le PRIAC

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau R4 Personne chargée du dossier : Isabelle Prade Tél. : 01 40 56 78 56 Fax : 01 40 56 10 50 Courriel : isabelle.prade@sante.gouv.fr

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ

MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ MASTER MANAGEMENT STRATÉGIQUE, SPÉCIALITÉ MANAGEMENT STRATÉGIQUE DES ORGANISATIONS DE SANTÉ RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation

Plus en détail

Depuis plus de 15 ans, la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail

Depuis plus de 15 ans, la Caisse d Assurance Retraite et de la Santé Au Travail La coordination institutionnelle : un gage de performance pour une action sociale gérontologique pertinente Charles Caro Directeur Adjoint CARSAT Pays de la Loire «Il est vrai que je suis un peu sourd,

Plus en détail

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DU VAR SERVICE HEBERGEMENT ACCOMPAGNEMENT LOGEMENT Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement Affaire suivie par : Yann FAVERIE ANNEXE 1 : CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Du S.S.I.A.D de Chartres Décret N 2003-1095 du 14 novembre 2003 Circulaire DGAS/2 C n 2005-111 du 28 février 2005 1. PRINCIPES D ORGANISATION Les missions du S.S.I.A.D Les S.S.I.A.D.

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Programme de Gestion de Données en Intervention Sociale. Un logiciel unique pour le secteur. Déficience Handicap Troubles du comportement

Programme de Gestion de Données en Intervention Sociale. Un logiciel unique pour le secteur. Déficience Handicap Troubles du comportement Programme de Gestion de Données en Intervention Sociale CDPM Un logiciel unique pour le secteur Déficience Handicap Troubles du comportement Solution Web Gestion complète des Dossiers Suivi des activités

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES AGEES C6 L aide sociale à l hébergement en établissement Références Code de l Action Sociale et des Familles Art. L 113-1 Art. L 131-1 à L 131-7 Art. L 132-1 et suivants Art. L 231-4 à L 231-6 Art. R 131-1 et

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES MEMENTO Sur l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES Avril 2012 Préambule Ce mémento a pour objectif d accompagner l ensemble des bénéficiaires et des partenaires en complément du Règlement

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile Grandes Orientations Axes Arrco Agirc La prévention Prévenir la perte d autonomie Informer Les institutions de retraite complémentaire Arrco et Agirc ont créé 8 centres de prévention qui réalisent environ

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR Document destiné aux résidents

CONTRAT DE SEJOUR Document destiné aux résidents R E SID E N CE D E S 3 L A CS A SSO CIA TIO N R O G E R R IG N A C 82230 M O N CL A R -D E -Q U E R CY Tel : 05 63 25 16 00 / F ax 05 63 25 16 01 CONTRAT DE SEJOUR Document destiné aux résidents Bienvenue

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR Maison de retraite Foyer de vie 6-8 avenue Théodore d Arthez 64 120 SAINT PALAIS Tél. : 05.59.65.73.04 Fax : 05.59.65.61.82 E.mail : contact@stelisa.com Nom : Prénom :.. Date :.. CONTRAT D ACCUEIL DE JOUR

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE Le secteur de l aide à domicile En bref En cette rentrée sociale 2014, le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médicosocial et santé met à disposition

Plus en détail

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider

Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider Guide d aide à l orientation des malades et des familles Un de vos proches ou vous-même avez été diagnostiqué malade d Alzheimer, ce guide peut vous aider La maladie d Alzheimer et les maladies apparentées

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans)

Formulaire de demande(s) auprès de la MDPH Enfants/Jeunes (0-20 ans) Tampon dateur de la Formulaire de demande(s) auprès de la Enfants/Jeunes (0-20 ans) Vous formulez une demande auprès de la pour votre enfant Nom de naissance : I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I I

Plus en détail

I. Qu est ce qu un SSIAD?

I. Qu est ce qu un SSIAD? 1 Plan Introduction I. Qu est ce qu un SSIAD? II. L accompagnement du SSIAD III. Présentation du SSIAD de Meyssac et de Beynat IV. Les personnes prises en soin dans le SSIAD V. Présentation d une situation

Plus en détail

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale de Dordogne Denis Nidos CG24 PERSONNES ÂGÉES 2014-2019 sommaire éditorial 7 présentation du schéma 9 Bilan de la mise en œuvre du schéma 2009-2013

Plus en détail

LOIS ET REGLEMENTS DU SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FAISANT REFERENCE A LA NOTION

LOIS ET REGLEMENTS DU SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FAISANT REFERENCE A LA NOTION LOIS ET REGLEMENTS DU SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FAISANT REFERENCE A LA NOTION P R O J E T D ETABLISSEMENT O U D E S E R V I C E Ce tableau récapitule l ensemble des lois, règlements (décrets, arrêtés)

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale. Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016

Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale. Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016 Schéma départemental d organisation sociale et médico-sociale Volet «Personnes âgées/personnes handicapées» 2012/2016 «Personnes handicapées» Bilan de la mise en œuvre du volet 2007-2011 et état des lieux

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

Introduction :... 5. Première partie : la prise en charge de la personne... 9

Introduction :... 5. Première partie : la prise en charge de la personne... 9 1 Sommaire Introduction :... 5 Première partie : la prise en charge de la personne... 9 B. Le traitement des demandes auxquelles il ne peut pas être répondu de manière immédiate.... 10 C. Le traitement

Plus en détail

«PILOTAGE & PERFORMANCE ESMS» GUIDE DES INDICATEURS

«PILOTAGE & PERFORMANCE ESMS» GUIDE DES INDICATEURS «PILOTAGE & PERFORMANCE ESMS» GUIDE DES INDICATEURS PROJET 2012-2013 ANAP «EXPERIMENTATION TABLEAU DE BORD PARTAGE ESMS» Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

SEP & Travail et administration. Mieux connaître. la SEP

SEP & Travail et administration. Mieux connaître. la SEP SEP & Travail et administration Coordonné par Carole Lattaud, assistante sociale, département de neurologie du Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière (Paris) Mieux connaître la SEP PATIENT Biogen Idec est

Plus en détail

2014S é c u r i t é s o c i a l e

2014S é c u r i t é s o c i a l e 2014S é c u r i t é s o c i a l e Projet de loi de financement de la Sécurité sociale - plfss ANNEXE 1 Programmes de qualité et d efficience Invalidité et dispositifs gérés par la CNSA www.economie.gouv.fr

Plus en détail

Bilan de l activité d accueil de jour et d hébergement temporaire en direction des personnes âgées dépendantes en 2010

Bilan de l activité d accueil de jour et d hébergement temporaire en direction des personnes âgées dépendantes en 2010 Bilan de l activité d accueil de jour et d hébergement temporaire en direction des personnes âgées dépendantes en 2010 Le suivi de l activité des établissements ayant une activité d accueil de jour et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE 2014

DOCUMENT DE REFERENCE 2014 DOCUMENT DE REFERENCE 2014 Le présent Document de Référence a été déposé auprès de l Autorité des Marchés Financiers (l «AMF») le 28 avril 2015, conformément à l article 212-13 de son Règlement Général.

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l autonomie des personnes handicapées

Plus en détail

Construire une société ouverte aux différences Édition 2009

Construire une société ouverte aux différences Édition 2009 Schéma d orientation médico-social en faveur des personnes en situation de handicap Construire une société ouverte aux différences Édition 2009 Sommaire Construire une société ouverte aux différences Schéma

Plus en détail

LIVRE III : AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPÉES

LIVRE III : AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPÉES LIVRE III : AIDE SOCIALE AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPÉES RÉALISATION Conseil Général de la Moselle - Direction de la Politique de l'autonomie DESIGN GRAPHIQUE Noface>création www.nofacecreation.fr

Plus en détail

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance DEPARTEMENT DE LA MOSELLE DIRECTION DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L ENFANCE, DE LA FAMILLE ET DE L INSERTION Sous-Direction de l Action Sociale Territoriale et de l Insertion Service des Aides Financières

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES

ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE Poitou-Charentes ACCUEIL DE JOUR ET HEBERGEMENT TEMPORAIRE POUR PERSONNES AGEES EN POITOU-CHARENTES Enquête auprès des établissements de Poitou-Charentes Etude commanditée

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Le Conseil Général de l Oise précise qu à ce jour, aucune donnée chiffrée n est disponible pour répondre à cette question.

FOIRE AUX QUESTIONS. Le Conseil Général de l Oise précise qu à ce jour, aucune donnée chiffrée n est disponible pour répondre à cette question. FOIRE AUX QUESTIONS Appel à projets relatif à la création et/ou à l extension importante d un FAM (Foyer d Accueil Médicalisé) sur le département de l Oise L objet de la présente «Foire aux Questions»

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

Le financement des établissements et services sociaux et médico-sociaux

Le financement des établissements et services sociaux et médico-sociaux Mois AAAA Mois juillet AAAA 2010 Le des établissements et s sociaux et médico-sociaux En bref Cette fiche, sous forme de tableau, complète la fiche Uniopss n 56365 «Panorama du public du secteur sanitaire,

Plus en détail

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Atelier n 11 Monter un parcours de soins sur une approche territoriale ciblée 2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Françoise ELLIEN,

Plus en détail

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie

Compensation. Mots-clés de l aide à l autonomie Mots-clés de l aide à l autonomie Compensation Aide ou ensemble d aides de toute nature apportées à une personne subissant des altérations substantielles et durables de son état physique, intellectuel

Plus en détail

Comment choisir sa maison de retraite?

Comment choisir sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 5 Résidence du soleil Comment choisir sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES Les différents types d établissement Les coûts en maison de retraite Le dossier

Plus en détail

Sommaire. 1- Les droits et les aides. 2- Personnes malades de moins de 60 ans. 3- La protection des majeurs. 4- Le droit des patients

Sommaire. 1- Les droits et les aides. 2- Personnes malades de moins de 60 ans. 3- La protection des majeurs. 4- Le droit des patients 1- Les droits et les aides - Le récapitulatif des principaux droits à connaître - L Affection longue durée (ALD) - La carte d invalidité - L Aide sociale adulte (ASA) - Les frais de transport - L aide

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL

CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL CONTRAT DE SEJOUR CONTRAT DE SEJOUR / DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE DE PRISE EN CHARGE Accueil de Jour «Maison Bleue» Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l'etablissement

Plus en détail

La prise en charge des personnes âgées dépendantes

La prise en charge des personnes âgées dépendantes LA PRISE EN CHARGE DES PERSONNES AGÉES DÉPENDANTES 255 La prise en charge des personnes âgées dépendantes En novembre 2005, la Cour publiait un rapport particulier consacré aux personnes âgées dépendantes.

Plus en détail

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels)

- Evaluation de la situation sur dossier ou à domicile (vous pouvez être amené à rencontrer différents professionnels) Maison Départementale des Personnes Handicapées du Haut-Rhin CG 68 - Direction de la Communication - Dessins réalisés par des usagers des établissements pour personnes handicapées du Haut-Rhin Qu est-ce

Plus en détail