Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement"

Transcription

1 Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise

2 AURAN

3 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement la classe d âge des 75 ans et plus Dans l agglomération nantaise, au dernier recensement, les seniors de 60 ans et plus étaient moins de personnes et représentaient 8 % de la population. On dénombrait personnes âgées de 75 ans et plus (6 % de la population totale contre presque 8 % au plan national). Proportion de personnes âgées de 60 ans ou plus dans la Communauté urbaine de nantes par îlots insee 00 % 7,9% moyenne nantes métropole 0 % nombre d habitants par îlot : sources : insee - rgp auran Part des 60 ans et plus dans l agglomération nantaise 0 0,5 2,5 km La Chapelle sur erdre Carquefou mauves sautron orvault thouaré En 2005, les estimations de population donnent un nombre de seniors de près de (44 % des seniors de Loire- Atlantique) soit une croissance de 2,7 % en 6 ans. Quant aux 75 ans et plus, ils seraient près de , nombre en croissance de % du fait de l arrivée à ces âges de classes d âges plus nombreuses nées dans l entre-deux guerres. Part des 60 ans et plus de 7,9 % à 23,% de,4 % à 7,9% sources : insee - rgp 999 Le Pellerin Couëron saint Jean de boiseau brains saint Léger les Vignes indre La montagne bouaye saint herblain bouguenais saint aignan de grand Lieu rezé nantes Les sorinières sainte Luce basse goulaine saint sébastien Vertou auran

4 En 2030, les seniors représenteront 26 % de la population de Nantes Métropole Les projections de population réalisées par l Insee avec le modèle Omphale, sur la base d un scénario tendanciel médian, montrent d ici 2030 : - une progression rapide, jusqu en 2020, du nombre de personnes âgées de 60 à 74 ans, avec l arrivée dans ces âges des classes d âges plus nombreuses de la période du baby-boom ( ); - un nombre de personnes âgées de 75 à 84 ans qui resterait pratiquement stable jusqu en 2020, puis progresserait avec le vieillissement des classes d âges du baby-boom ; - un nombre de personnes âgées de 85 ans et plus, au nombre d environ aujourd hui, qui doublerait à l horizon En 2030 les 60 ans et plus représenteraient 26 % de la population de l agglomération, contre 8 % aujourd hui (au niveau national leur part représenterait 29 % contre 2 % aujourd hui). Evolutions du nombre de 60 ans et plus par classe d'âge à l'horizon ans à 74 ans 75 ans à 84 ans 85 ans et plus à 74 ans ans à 84 ans et plus ans et plus Population totale

5 La très grande majorité des seniors vit à domicile La très grande majorité des seniors vit à domicile. Même lorsqu ils sont très âgés, ils aspirent majoritairement au maintien à domicile. En Loire-Atlantique, la proportion est de 94 % % vivent seuls ; près de 40 % chez les 80 ans et plus ; - les femmes vivent plus souvent seules, du fait de la plus grande fréquence des veuvages. Elles représentent 8 % des seniors vivant seuls ; - les hommes vivent plus fréquemment en couple. Parmi les ménages dont le chef de ménage est un senior, 76 % sont propriétaires occupants, 22 % locataires. Lorsqu ils sont locataires, dans 6 % des cas, c est dans le parc social. En 2005, % de ces ménages déclaraient un revenu fiscal annuel inférieur à 7 600, la proportion montait à 25 % chez les locataires et à 30 % chez les locataires du parc social. Une forte augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes d ici 2020 La dépendance est l expression de la difficulté que rencontre une personne pour effectuer seule les gestes de la vie quotidienne. La dépendance intervient surtout après 80 ans. En Loire-Atlantique, en 2006, la majorité des personnes dépendantes vivent encore à domicile (54,4 %), souvent seules (27 %). 45,6 % vivent en institution. Dans l agglomération nantaise, le nombre de personnes dépendantes, tous niveaux confondus, représenterait, en 2006, plus de personnes. Les deux tiers auraient 80 ans et plus. 69 % seraient des femmes. L augmentation du nombre de seniors d ici 2020 va entraîner, en parallèle, une augmentation rapide du nombre de personnes dépendantes. Suivant les scénarios, leur nombre pourrait croître de près de personnes en 5 ans, dont près de 80 % seraient âgées de 80 ans et plus.

6

7 Les hébergements destinés à l accueil des personnes âgées Les structures d accueil pour personnes âgées se répartissent en deux grandes catégories, les structures sociales et médico-sociales soumises à autorisation (logement foyer, hébergement temporaire, maison de retraite, domicile collectif, long séjours), et les établissements privés qui ne relèvent d aucune réglementation spécifique et s inscrivent dans le cadre du droit commun immobilier. Les structures sociales et médico-sociales Les structures sociales et médico-sociales peuvent offrir un hébergement temporaire ou permanent (logement foyer, maison de retraite, unité de soin de longue durée). Les hébergements temporaires sont des structures destinées à des personnes âgées peu dépendantes, ayant besoin d être aidées momentanément, en raison de l inadaptation de leur habitat, de leur isolement, de l absence de leur famille, de la maladie du conjoint, d une sortie d hôpital,... L offre est limitée la plupart du temps à quelques places dans les maisons de retraite. Seule une structure plus spécialisée, d une capacité de 2 places, est implantée sur le territoire de Nantes métropole. Sa capacité sera portée à 4 places en janvier 2008 dont 8 places pour personnes dépendantes. Les hébergements permanents LA CHAPELLE SUR ERDRE 2 CARQUEFOU 2 MAUVES SUR LOIRE SAUTRON ORVAULT SAINTE LUCE SUR LOIRE THOUARÉ SUR LOIRE 2 COUËRON LE PELLERIN Établissement d accueil temporaire Logement Foyer Maison de retraite SAINT JEAN DE BOISEAU BRAINS SAINT LÉGER LES VIGNES INDRE LA 3 MONTAGNE BOUAYE SAINT HERBLAIN 5 BOUGUENAIS 2 SAINT AIGNAN DE GRAND LIEU 9 NANTES 27 REZÉ 5 2 LES SORINIÈRES SAINT SÉBASTIEN SUR LOIRE BASSE GOULAINE VERTOU 2 Unité de soins de longue durée (ULSD) Nombre d établissements Nantes Métropole - AURAN Sources : Ministère de la Santé - FINESS

8 Des enquêtes nationales effectuées auprès des établissements d hébergement pour personnes âgées (EHPA 2003), il ressort que les résidents ligériens en hébergements permanents se caractérisent par : - un âge moyen proche de 83 ans, quel que soit le type d hébergement ; - une absence de conjoint pour 84 % d entre eux (9 % en maison de retraite) ; - une vie antérieurement au domicile pour la grande majorité sauf pour les résidents en USLD ; - un taux de «sortie» de près d un tiers : 30 % des résidents ont définitivement quitté un établissement d hébergement en 2003, pour cause de décès dans 70 % des cas. Age moyen Durée médiane de % sans Antérieurement en présence conjoint domicile Maison de retraite 83,9 ans 3 ans 9 % 68 % Logement foyer 83,4 ans 4 ans 8 % 83 % Unité de soin de longue durée 82,0 ans 2 ans 7 % 29 % Ens. Hébergements permanents 83,3 ans 3 ans 84 % 63 % Source : Drass enquête EHPA 2003 Les logements foyers accueillent, dans des logements individuels, des personnes peu dépendantes ne nécessitant généralement pas de prise en charge médicale lourde. Ces structures comportent des locaux communs (salle à manger, animation), un local sanitaire et, à titre facultatif, des services collectifs tels que blanchissage du linge et restauration. Elles peuvent offrir un forfait soins ou une section de cure médicale. Cette formule répond aux besoins de ceux qui pour des raisons diverses (veuvage, isolement, souci de sécurité...) souhaitent ne plus rester chez eux tout en conservant les avantages du logement individuel. Les logements foyers représentent près de 5 % de l offre en hébergement permanent dans l Agglomération nantaise, contre 2 % au plan départemental et 23 % au plan national. Nantes métropole Loire- Atlantique Pays de la Loire France Maisons de retraite 73,5 % 75,2 % 63, % 64,8 % Logements foyer 4,7 %,8 % 26,5 % 23,4 % USLD,8 % 3,0 % 0,4 %,8 % Ensemble Hébergements permanents 00,0 % 00,0 % 00,0 % 00,0 % Source : Auran Drass

9 Les maisons de retraite accueillent des personnes valides, mais de plus en plus fréquemment des personnes dépendantes. Les personnes âgées bénéficient d un hébergement dans un cadre sécurisant (surveillance, système d appel d urgence, restauration, entretien du linge et activités d animation). Les conditions d admission varient suivant les établissements. L accueil des personnes âgées (maisons de retraite, logements foyers, résidences d hébergement temporaire) La ChaPeLLe sur erdre CarQueFou mauves sautron orvault thouaré sainte LuCe CouËron saint herblain nantes basse goulaine Capacité d accueil (nombre de places mises en œuvre, tous établissements confondus) Le PeLLerin saint Jean de boiseau brains indre La montagne bouaye bouguenais rezé saint sébastien Vertou 000 saint Léger Les Vignes saint aignan de grand Lieu Les sorinières nantes métropole - auran sources : ministère de la santé - Finess Elles peuvent prendre des appellations différentes suivant la forme et le niveau de dépendance des personnes accueillies. Certaines sont dites «médicalisées» ou disposent d une «section de cure médicale» et accueillent des personnes dépendantes ou atteintes d affections nécessitant un traitement d entretien et une surveillance médicale. Le libre choix du médecin et des intervenants libéraux (infirmiers, kinésithérapeutes...) est maintenu. En section de cure médicale, les soins infirmiers sont assurés par du personnel salarié ou conventionné de l établissement. Les domiciles collectifs font partie de la catégorie des maisons de retraite. Ce sont le plus souvent de petites structures offrant une vingtaine de places, implantées dans un quartier. Le concept est apparu dans les années 990 et fait appel à la participation de l environnement des personnes accueillies. 73 % des places d accueil à Nantes métropole sont en maison de retraite ou dans des structures assimilées (65 % en moyenne nationale).

10 Les USLD (Unité de soins longue durée) sont installées dans des établissements de santé publics ou privés et accueillent essentiellement des personnes âgées n ayant plus leur autonomie de vie et dont l état de santé nécessite une surveillance constante et des traitements médicaux d entretien. Dans la majorité, elles sont rattachées à un établissement hospitalier. Les dépenses de soins sont prises en charge directement par l Assurance Maladie. 2 % des lits offerts dans l Agglomération nantaise le sont dans ce type de structure. Les unités de soins de Longue durée (usld) La ChaPeLLe sur erdre CarQueFou mauves sautron orvault thouaré sainte LuCe CouËron saint herblain nantes basse goulaine Le PeLLerin saint Jean de boiseau indre La montagne saint sébastien brains bouguenais rezé Vertou Capacité d accueil (nombre de places mises en œuvre) 500 saint Léger Les Vignes bouaye saint aignan de grand Lieu Les sorinières nantes métropole - auran sources : ministère de la santé - Finess

11 Les établissements privés qui ne relèvent d aucune réglementation spécifique Parmi ceux-ci on peu citer les résidences services, les villages retraites, et les domiciles services. Les résidences services comprennent un ensemble d appartements conçus pour accueillir des personnes âgées seules ou en couple. Chaque appartement est mis à disposition sous la forme d acquisition, de location, location vente,... Ces structures disposent de services collectifs dont la gamme varie suivant la résidence (surveillance, garde de nuit, restauration, blanchisserie,...). Le fait de résider dans ce type d hébergement est assimilé à un domicile ordinaire. Il existe une demi-douzaine de structure de ce type sur Nantes métropole, principalement à Nantes et Rezé. Les villages retraite se composent d un ensemble de plusieurs pavillons (5 à 2) proposant des logements de type Tbis ou T2, proche du centre bourg. Un organisme s occupe du suivi administratif et matériel du village ainsi que des activités et de l animation (La Montagne, Le Sorinières, Saint Jean de Boiseau,...). Les domiciles services, de conception récente, sont constitués de plusieurs logements (T2 ou T3) implantés dans un immeuble collectif. En contre partie d une redevance, le locataire peut bénéficier d un espace commun, lieu de rencontre et de services (restauration, animations, soutien administratif, relationnel, permanence, ). Leur fonctionnement se rapproche de celui d un logement foyer mais dans un environnement locatif ordinaire. Plusieurs communes de l Agglomération (La Chapelle sur Erdre, Nantes, Orvault, Rezé, Saint Sébastien,...) ont commencé à mettre en oeuvre l implantation d une offre de ce type. Des taux d équipements de Nantes métropole inférieurs, aujourd hui, aux moyennes départementales En Loire-Atlantique, on dénombre, en 2006, près de places d accueil pour personnes âgées en structures sociales et médico-sociales (y compris les longs séjours), réparties dans près de 200 établissements d accueil, soit un taux moyen global d équipement de 63 places pour 000 personnes âgées de 75 ans et plus (82 en pays de Loire, 4 pour 000 en moyenne nationale). 38 % de ses places d accueil (5 600) sont localisées sur le territoire de Nantes métropole, soit un taux moyen global d équipement de 44 places pour 000 personnes âgées de 75 ans et plus. Quant au taux d équipement en lits médicalisés, il est de 7 pour 000 personnes âgées de 75 ans et plus à Nantes métropole, inférieur à la moyenne nationale 79 pour 000 et aux moyennes départementales et régionales (95 lits pour 000 et personnes âgées de 75 ans et plus dans le département pour une moyenne de 9 en Pays de la Loire).

12 Les études récentes menées par le département de Loire-Atlantique dans le cadre de l établissement du schéma gérontologique départemental font apparaître un déficit global de l ordre de 300 places en hébergement médico-social sur l agglomération nantaise, tous types confondus. Avec la montée en charge de la dépendance, les structures d accueil spécialisées vont être de plus en plus sollicitées. L Insee notait que l augmentation des besoins en lits médicalisés dans les EHPA pourrait être de 24 % entre 2006 et 205 au niveau régional. Département de Loire-Atlantique Les 4 centres locaux d information et de coordination gérontologiques dont 3 dans l agglomération nantaise Clic Redon et Vilaine Clic du Pays de Chateaubriant (Châteaubriant) Eclair Age (Guérande) Pilot Age (Saint-Nazaire) Clic de la Communauté de Communes d Erdre et Gesvres (Grandchamp des Fontaines) Clic intercommunal Loire et Erdre Info Aînés (Ancenis) GUIPA du Sud-Estuaire Clic de la Communauté de Communes de Pornic (Pornic) Pass Ages (Machecoul) Nantes Entour Age (Nantes) Vivre son Age Atout Age (Le Loroux-Bottereau) Vertou Vill Age (Vertou) AURAN Source : DRASS Pays de Loire Insee Pays de la Loire - Série Étude n 53 - Janvier

13 La problématique de l accueil et de l hébergement des personnes âgées dans l agglomération nantaise doit pouvoir répondre à plusieurs objectifs : - un nécessaire rattrapage du taux d équipement de Nantes métropole en structures médicosociales pour répondre à la demande d accueil existante et à son évolution à court terme ; - la recherche d une diversification de l offre de logements ordinaires, en particulier dans le locatif, de type domicile services par exemple, près de pôles de quartier ; - la prise en compte du souhait des personnes de rester le plus longtemps possible à domicile, ce qui suppose un développement de l information, des aides aux diagnostic et à l aménagement des logements existants tant dans le parc social que dans le parc privé ; - la mise en place d une réflexion avec les professionnels sur ce que pourrait être la mise en place d une«pré-adaptabilité» minimale des logements aux contraintes du vieillissement dans la production du logement neuf ; - enfin, en corollaire à l augmentation et à la diversification de l offre en hébergement, la question de l offre de services est également cruciale pour répondre à la demande de maintien à domicile, soutenir les aidants et développer la coordination entre acteurs. La mise en place des Clics est un premier pas au niveau des territoires, mais la coordination à un niveau infra-territorial devra se renforcer sans doute autour de polarités de quartier à construire ou développer.

14 Nantes Métropole Communauté Urbaine Nantes cedex 9 tél fax AURAN Agence d Urbanisme de la région nantaise 2, cours du Champ de Mars BP Nantes cedex tél fax

Effectifs des écoles maternelles et élémentaires

Effectifs des écoles maternelles et élémentaires Aire urbaine de Nantes et Nantes Métropole Effectifs des écoles maternelles et élémentaires Évolutions comparées Modes de vie & dynamiques spatiales AURAN L aire urbaine de Nantes JOUE La CHEVALLERAIS

Plus en détail

Les heures effectuées au-delà du dixième et dans la limite du tiers de la durée du contrat, restent majorées de 25 %.

Les heures effectuées au-delà du dixième et dans la limite du tiers de la durée du contrat, restent majorées de 25 %. Note d information Janvier 2014 1 er Degré 2 nd Degré I - SMIC Le taux horaire du SMIC est fixé à 9,53 au 1 er janvier 2014 (contre 9,43 ) soit un montant mensuel brut de 1 445,38 pour un temps plein.

Plus en détail

Tome 1 Les personnes âgées et leur logement sur Nantes Métropole

Tome 1 Les personnes âgées et leur logement sur Nantes Métropole Tome 1 Les personnes âgées et leur logement sur Nantes Métropole Données de cadrage et projections Avril 2015 AURAN S Page 3 Page 5 Page 7 Page 15 Page 29 ommaire Introduction Préambule Partie I : Éléments

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

La clientèle des établissements d hébergement pour personnes âgées

La clientèle des établissements d hébergement pour personnes âgées La clientèle des établissements d hébergement pour personnes âgées Au 31 décembre 2007, près de 31 000 résidents vivent dans un établissement d hébergement pour personnes âgées (EHPA). La clientèle est

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Mémento de l emploi de l Agglomération Nantaise

Mémento de l emploi de l Agglomération Nantaise Mémento de l emploi de l Agglomération Nantaise Actifs et emplois Tissu économique Marché du travail Septembre 2014 AURAN Sommaire Introduction...1 Actifs et emplois... 3 Les actifs et leurs caractéristiques...

Plus en détail

AIDES FINANCIERES AUX ECONOMIES D ENERGIE DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE (LOIRE-ATLANTIQUE, MAYENNE, VENDEE, SARTHE, MAINE ET LOIRE)

AIDES FINANCIERES AUX ECONOMIES D ENERGIE DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE (LOIRE-ATLANTIQUE, MAYENNE, VENDEE, SARTHE, MAINE ET LOIRE) AIDES FINANCIERES AUX ECONOMIES D ENERGIE DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE (LOIRE-ATLANTIQUE, MAYENNE, VENDEE, SARTHE, MAINE ET LOIRE) Aide financière à la réalisation d un audit thermique et énergétique

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes

La construction de logements neufs. Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction de logements neufs Communauté urbaine et aire urbaine de Nantes La construction neuve dans la Communauté urbaine de Nantes de janvier 2004 à décembre 2006 Plus de 12 000 logements construits

Plus en détail

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars

Centre ville. Chiffres clés. Bretagne Decré - Cathédrale. Guist'hau. Graslin - Commerce. Dobrée - Bon Port. Madeleine - Champ de Mars Bretagne Decré - Cathédrale Guist'hau Graslin - Commerce Dobrée - Bon Port Maleine - Champ Mars Gloriette - Feyau C OMPOSÉ DE SEPT micro-quartiers, le Centre ville allie vieux quartiers populaires, constructions

Plus en détail

Optimisation de la gestion des déchets ménagers à Nantes Métropole

Optimisation de la gestion des déchets ménagers à Nantes Métropole Optimisation de la gestion des déchets ménagers à Nantes Métropole Stage de Master Professionnel de Sciences Économiques mention «gestion des ressources naturelles et de l environnement» Elise MORINEAU

Plus en détail

dans la région Pays de la Loire

dans la région Pays de la Loire MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHESION SOCIALE MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PROTECTION SOCIALE MINISTERE DE LA FAMILLE ET DE L ENFANCE MINISTERE DE LA PARITE ET DE L EGALITE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

LISTE SUR NANTES ET LA METROPOLE. ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Maison de retraite

LISTE SUR NANTES ET LA METROPOLE. ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Maison de retraite - 1 - CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE NANTES ADRESSE POSTALE : BP 63625-44036 NANTES CEDEX 1 Accueil du public : 10, rue Léopold Cassegrain Tél : 02.40.99.29.80 Fax : 02.40.99.29.84 Courriel : nantesentourage-clic@mairie-nantes.fr

Plus en détail

Comment financer sa maison de retraite?

Comment financer sa maison de retraite? Les Essentiels Les Essentiels de Cap Retraite n 2 Comment financer sa maison de retraite? 6 FICHES PRATIQUES L accueil des personnes âgées Les tarifs en maison de retraite L APA en établissement L Aide

Plus en détail

Ville accessible, Ville dynamique

Ville accessible, Ville dynamique Rue Beauvoir Parc Beauvoir Rue Aristi Briand Rue la Forge Résince du Mairie Annexe Rue la Commune Paris 1871 DIRECTION NANTES Mairie Porte Bouguenais Etier la Vallée PÉRIPHÉRIQUE Rue Eugène Pottier Parc

Plus en détail

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P.

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P. 1 Sommaire État des lieux P. 4 Carte des EHPAD P. 6 Priorités stratégiques P. 7 En Bref P. 10 Perte d'autonomie, que faire? P. 11 3 État des lieux 1. État des lieux démographique, social et sanitaire

Plus en détail

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan 2 Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan Depuis le début des années 2000 3 domaines d actions : Les hébergements

Plus en détail

Résidences seniors : une alternative à développer

Résidences seniors : une alternative à développer Résidences seniors : une alternative à développer IStock - YvanDube Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays. Afin

Plus en détail

VILLES LIEUX DE VOTE Horaires ANCENIS Bureau de Poste central 9h-16h00 AVESSAC ASSERAC

VILLES LIEUX DE VOTE Horaires ANCENIS Bureau de Poste central 9h-16h00 AVESSAC ASSERAC VILLES LIEUX DE VOTE Horaires ANCENIS Bureau de Poste central AVESSAC ASSERAC Mairie (02/09) 8h30-12h15/13h45- Mairie 17h BASSE GOULAINE Salle Brice 9h-12h30 BASSE-INDRE Mairie BASSE-INDRE Marché ( 4 octobre

Plus en détail

Nous construisons. SECTEURS D ÉTUDES Rezé-Pirmil Bas-Chantenay Bêle Gohards Thouaré Mellinet Mulotière Saint-Aignan-de-Grand-Lieu

Nous construisons. SECTEURS D ÉTUDES Rezé-Pirmil Bas-Chantenay Bêle Gohards Thouaré Mellinet Mulotière Saint-Aignan-de-Grand-Lieu CONCESSIONS D AMÉNAGEMENT Nantes / Malakoff Centre Nantes / Bottière-Chenaie Nantes / Le Vallon des Dervallieres Sautron / La Carrosserie Nantes / Clos-Toreau Orvault / Le Vallon des Garettes Bouaye /

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise

Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner. Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Accompagner Soigner Accueillir - Accompagner Soigner Accueillir- Accompagner Tous les jours de l année, votre santé nous mobilise Version Février 2011 HARMONIE SOINS & SERVICES Sommaire général Un groupe

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

Des territoires inégaux face aux équipements

Des territoires inégaux face aux équipements Des territoires inégaux face aux équipements Le niveau d équipement d un territoire est un enjeu pour la collectivité. Il doit permettre de répondre aux besoins de la population locale. Il joue également

Plus en détail

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012 L accueil des personnes âgées en établissement janvier 2012 1 1. Démographie D : quelques données clés Un nombre croissant de personnes âgées : Haut-Rhin 2008 2011 2016 2021 Nombre 85 ans et + 13 253 16

Plus en détail

Services et équipements

Services et équipements société Services et équipements pour personnes âgées le Limousin bien placé Martine Brethenoux Les personnes âgées qui souhaitent rester le plus longtemps possible dans leur logement disposent, en Limousin,

Plus en détail

46 280 places destinées aux personnes âgées dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

46 280 places destinées aux personnes âgées dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 N 2 - Octobre 2005 46 280 places destinées aux personnes âgées dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Au 31 décembre 2003, la région Provence-Alpes-Côte d Azur dispose de 46 280 places installées

Plus en détail

Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013

Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013 Le maintien à domicile : les formules proposées par les Hlm Réunion dans le département Drôme Ardèche Le 6 mars 2013 1 Les réponses apportées par le mouvement Hlm Concilier habitat et service dans un cadre

Plus en détail

Synthèse 2008-2013. Département de l Indre. Schéma Gérontologique. Bien vieillir dans l Indre

Synthèse 2008-2013. Département de l Indre. Schéma Gérontologique. Bien vieillir dans l Indre Synthèse Département de l Indre Schéma Gérontologique 2008-2013 Bien vieillir dans l Indre 2 chéma Gérontologique Édito Véritable outil de pilotage départemental de politique publique, le schéma gérontologique

Plus en détail

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement SOMMAIRE Rappel du diagnostic La programmation logements La programmation locative sociale Les publics spécifiques Rappel du diagnostic

Plus en détail

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE PERSONNE AGEE EN PERTE D AUTONOMIE? Les structures d accueil Etablissements d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes Pages 2 à 4 Hébergement temporaire Pages 5 à

Plus en détail

Les Logements-Foyers? Une solution d avenir

Les Logements-Foyers? Une solution d avenir Les Logements-Foyers? Une solution d avenir Les Logements-Foyers! C est un sujet qui a motivé l ensemble de nos commissions inter génération, familles, alternatives à l habitat. Les Logements-Foyers font

Plus en détail

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE

BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE BESOIN D UN HEBERGEMENT POUR UNE PERSONNE AGEE AUTONOME? Les structures d accueil Foyers logements Pages 2 à 6 Résidences Services Pages 7 à 8 Résidence seniors Page 8 1 L HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance.

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. 1 Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. Source : INSEE et Etude de l ORS ( Observatoire régional de santé en Ile-de-France) - janvier

Plus en détail

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE

Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne ACCUEIL ET HEBERGEMENT DE LA PERSONNE AGEE 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 Accompagnement d une personne dans les actes de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 3/9/15 Durée : 1h30 ACCUEIL ET

Plus en détail

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE

VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Avril 2015 Direction de la communication Dossier de Presse Vilogia 3 e ESH de France VILOGIA, ACTEUR DU LOGEMENT EN LOIRE-ATLANTIQUE Aurélien MAHOT Nos 3 métiers Constructeur Aménageur Bailleur social

Plus en détail

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.

Le Prieuré. Livret d accueil. EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux. Centre Hospitalier de Dreux Livret d accueil Le Prieuré EHPAD - Le Prieuré 73, rue Saint Martin - 28102 DREUX Cedex Tél : 02 37 42 00 65 Fax : 02 37 42 14 31 www.page-dreux.fr Bienvenue Ce livret d accueil

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Agir avec vous pour le logement des personnes âgées.

Agir avec vous pour le logement des personnes âgées. Agir avec vous pour le logement des personnes âgées. 94, Avenue de Flandre - B.P. 172-59444 WASQUEHAL - Tél. : 03 20 99 69 00 - Fax : 03 20 98 40 26 - E-mail : webmaster@cmh.fr Le Groupe CMH Un patrimoine

Plus en détail

Le logement des séniors en Maine-et-Loire

Le logement des séniors en Maine-et-Loire Le logement des séniors en Maine-et-Loire Publié à l automne 2015 Quelles sources? Quelles méthodes d analyse? ADIL/ Agence Départementale d Information Logement D ici 2040, les personnes de +65 ans représenteront

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors De réels atouts Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10 Investir dans les résidences seniors LES GARANTIES DE L INVESTISSEMENT Un marché avec des perspectives

Plus en détail

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Présentation du second rapport de la mission «Prospective des équipements et services pour les personnes âgées dépendantes» D un rapport à

Plus en détail

La projection des tendances démographiques conduit

La projection des tendances démographiques conduit Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 25 - Décembre 2012 En Martinique, la population âgée dépendante va doubler d ici 2030 Les Martiniquais de plus de 60 ans seront deux fois plus nombreux

Plus en détail

Les communes de la Montagne et de Bouguenais

Les communes de la Montagne et de Bouguenais Contribution d'un groupe de citoyens et d'élus réunis le mercredi 1er avril 2015 Les communes de la Montagne et de Bouguenais Envoyé le 08/04/2015 Deux communes de l agglomération nantaise : LES AUTEURS

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS

COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS D 1 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS La Ville propose un grand nombre de services et d animations pour les personnes âgées encore relativement autonomes. Mais,

Plus en détail

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte

MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Projet de permanence des soins gériatriques en EHPAD dans le sud de l Essonne MF Maugourd, F. Ellien, P. Paranque Contexte Le Sud de l Essonne accueille environ 3000 résidents en Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Personnes âgées FAVORISER LA COHESION SOCIALE

Personnes âgées FAVORISER LA COHESION SOCIALE #1 2 10 A l'instar de ce que l on observe au niveau national, la part des personnes âgées augmente régulièrement, au sein de la population. Alors que la ville se distingue par son offre d'animation et

Plus en détail

LE «logement idéal» vu par les consultants

LE «logement idéal» vu par les consultants LE «logement idéal» vu par les consultants de l ADIL-Espace Info Energie du Loiret 2012 Du 3 e trimestre 2011 au 1 er trimestre 2012, l ADIL-Espace Info Energie du Loiret a interrogé ses consultants, quel

Plus en détail

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA SOMMAIRE 1. Définition d une résidence services seniors OVELIA 2. Les atouts de cet investissement A / Un marché porteur B / Un investissement

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS Logement foyer LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS LIVRET D ACCUEIL Logement foyer 304, Route de la Mer 76890 VAL DE SAANE Tél : 02 35 32 32 44 Cet établissement est géré par le CCAS - Centre Communal d Action

Plus en détail

héberger insérer loger

héberger insérer loger héberger insérer loger Opérateur national incontournable de l insertion par le logement, Adoma propose plus de 70 000 adaptés à un public varié : travailleurs migrants, personnes isolées, jeunes en insertion,

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL CHAPITRE II LES PERSONNES HANDICAPÉES EN ÉTABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Les frais d hébergement et d entretien sont à la charge : à titre principal, de l'intéressé lui-même sans toutefois

Plus en détail

4.2. Les équipements pour personnes âgées. La santé observée dans les régions de France

4.2. Les équipements pour personnes âgées. La santé observée dans les régions de France Les équipements pour personnes âgées 4.2 Le contexte Du fait du vieillissement de la population, les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les régimes d'assurance maladie, les professionnels

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie «silver économie» économie orientée vers les seniors 2 Répondre aux enjeux sociaux par une approche économique 3 4 Population relative au niveau national et départemental 5 Projection sur le Sud Vienne

Plus en détail

Population et ménages

Population et ménages PRÉFÈTE DU CHER Direction départementale des Territoires Population et ménages 1/19 Une population vieillissante qui diminue depuis 1990 Repères (données INSEE-RP 2007 et 2012) Cher Centre -Val de Loire

Plus en détail

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée

Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Pays de la Loire Les déplacements à Nantes Métropole : la pole position de la voiture contestée Sébastien Seguin, Insee Laurent Fouin, Yan Le Gal, Auran Bruno Tisserand, Semitan Dominique Godineau, Amélie

Plus en détail

Numérique, habitat et autonomie. Rencontre Habitat. Département Développement Numérique des Territoires Emmanuel PASSILLY 14 juin 2013

Numérique, habitat et autonomie. Rencontre Habitat. Département Développement Numérique des Territoires Emmanuel PASSILLY 14 juin 2013 Numérique, habitat et autonomie Rencontre Habitat Département Développement Numérique des Territoires Emmanuel PASSILLY 14 juin 2013 La Caisse des Dépôts au service des territoires et de l économie numérique

Plus en détail

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville.

Ville d Albertville C C A S. Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées. www.albertville. Ville d Albertville Centre communal d action sociale Services aux personnes âgées et aux personnes handicapées www.albertville.fr Sommaire Logement-foyer : la résidence des 4 Vallées p. 4 Service maintien

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

ACTEURS DE LA GERONTOLOGIE

ACTEURS DE LA GERONTOLOGIE Bulletin d'information du CLIC de Caen et couronne Février 2015 1 / 5 CLIC INFO Février 2015 ACTEURS DE LA GERONTOLOGIE PAERPA Géroscopie pour les décideurs en gérontologie n 51 décembre 2014, p.37 ASH

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

MM Joseph DENIAUD et Jean François LEMOINE

MM Joseph DENIAUD et Jean François LEMOINE Conférence du 21 Novembre 2011 SANTE ET PROJET DE TERRITOIRE Quelle Place pour le Tiers Secteur Intervention de MM Joseph DENIAUD et Jean François LEMOINE 1 Evolution du Paysage de Santé dans le Territoire

Plus en détail

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8

Préface Page 3. La maladie en quelques mots Page 4 à 5. 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7. 2 - Le diagnostic. Page 8 SOMMAIRE Préface Page 3 La maladie en quelques mots Page 4 à 5 1 - Doutes et interrogations Page 6 à 7 2 - Le diagnostic. Page 8 3 - Les aides Page 9 à 11 3.1 - Le soutien à domicile (ménage, courses,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Visite du logement témoin du 1 er «Chalets Seniors» Résidence 143 route de Launaguet à Toulouse

DOSSIER DE PRESSE. Visite du logement témoin du 1 er «Chalets Seniors» Résidence 143 route de Launaguet à Toulouse DOSSIER DE PRESSE Visite du logement témoin du 1 er «Chalets Seniors» Résidence 143 route de Launaguet à Toulouse Mardi 22 novembre 2011 SOMMAIRE I LE 1 er «CHALETS SENIORS» 1. Contexte, objectifs et Les

Plus en détail

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France

2.1. hospitaliers. Les équipements. La santé observée dans les régions de France Les équipements hospitaliers 2.1 Le contexte En France, les équipements hospitaliers ont beaucoup évolué depuis une dizaine d'années sous l effet de différents facteurs souvent liés entre eux : les progrès

Plus en détail

À Paris, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile

À Paris, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile À, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile L offre en hébergements spécialisés pour personnes âgées dépendantes est plus faible à que dans les autres départements

Plus en détail

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors *Rapport Boulmier Octobre 2009 Colloque «Où vivre vieux

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 1/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2010-2016. Projet arrêté / Juin 2010. Diagnostic

Programme Local de l Habitat 2010-2016. Projet arrêté / Juin 2010. Diagnostic Programme Local de l Habitat 2010-2016 Projet arrêté / Juin 2010 Diagnostic SOMMAIRE CALENDRIER D ELABORATION DU PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT 2010 2016 DE NANTES METROPOLE...4 INTRODUCTION...5 LES PRINCIPAUX

Plus en détail

EMPLOI ET DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE

EMPLOI ET DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE LES CARNETS DE CONNAISSANCE I 2015 DOCUMENT DE TRAVAIL DES ATELIERS CITOYENS EMPLOI ET DÉVÉLOPPEMENT ÉCONOMIQUE PÔLE SUD-OUEST PHASE 1 ÉLABORATION DU PADD PLAN LOCAL D URBANISME MÉTROPOLITAIN PROJET D

Plus en détail

Changer de logement dans le même environnement

Changer de logement dans le même environnement 6 Changer de logement dans le même environnement Christelle Minodier* Les parcours résidentiels sont en grande partie rythmés par les événements familiaux et dans une moindre mesure par les changements

Plus en détail

DÉVELOPPER LES RÉSIDENCES SÉNIORS

DÉVELOPPER LES RÉSIDENCES SÉNIORS APPEL À PROJETS 2013 CG67 - CUS DÉVELOPPER LES RÉSIDENCES SÉNIORS APPEL A PROJETS 2013 RESIDENCES SENIOR Cahier des charges CUS/CG 67 Résumé introductif... 2 1 Contexte et enjeux... 3 1.1 Le vieillissement

Plus en détail

Les logements neufs privés vus par leurs occupants

Les logements neufs privés vus par leurs occupants sur l agglomération nantaise Mode de vie Habitat Les logements neufs privés vus par leurs occupants Résultats d enquête Juin 2013 AURAN Sommaire Pour qui construit-on dans l agglomération nantaise? page

Plus en détail

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Le service social hospitalier Le financement des soins L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Intervention IFAS 10/09/2015 MP Hervé 1. Le service

Plus en détail

Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Le logement des retraités : mobilité et adaptation au vieillissement

Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Le logement des retraités : mobilité et adaptation au vieillissement CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Le logement des retraités :

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Etude sur les besoins en logement des personnes âgées

Etude sur les besoins en logement des personnes âgées Etude sur les besoins en logement des personnes âgées DIRECTION REGIONALE DE L EQUIPEMENT POITOU-CHARENTES 2bis rue du Gal Chêne 86000 POITIERS Tél. : 05 49 11 90 52 - Fax : 05 49 46 45 66 Mail : ateliers-dev@club-internet.fr

Plus en détail

Focus. Premier tour d horizon de la santé en Brabant wallon

Focus. Premier tour d horizon de la santé en Brabant wallon Focus Un baromètre de la santé en Brabant wallon, une initiative de la Mutualité chrétienne Premier tour d horizon de la santé en Brabant wallon Nous ne pouvons commencer sans une présentation sommaire

Plus en détail

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS DES HABITANTS : LEUR(S) SOLUTION(S) LOGEMENT sommaire

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Nantes Métropole - Direction Habitat - Programme Local de l'habitat - Bilan 2012 1

Nantes Métropole - Direction Habitat - Programme Local de l'habitat - Bilan 2012 1 Nantes Métropole - Direction Habitat - Programme Local de l'habitat - Bilan 2012 1 Nantes Métropole - Direction Habitat - Programme Local de l'habitat - Bilan 2012 2 Sommaire 5 9 10 18 24 26 29 30 34 40

Plus en détail

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Rochefort en Terre PROJET D ÉTABLISSEMENT 2008-2012

Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Rochefort en Terre PROJET D ÉTABLISSEMENT 2008-2012 Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes de Rochefort en Terre PROJET D ÉTABLISSEMENT 2008-2012 Maison de retraite de Rochefort en Terre rue porte cadre, 56220 ROCHEFORT EN TERRE Février

Plus en détail

SAINT PRIX. Résidence. 88 logements BBC MISE EN SERVICE PRÉVUE AU 2 E TRIM. 2015. Hélène de Montgeroult LES SENIORS AU CŒUR DE LA VILLE

SAINT PRIX. Résidence. 88 logements BBC MISE EN SERVICE PRÉVUE AU 2 E TRIM. 2015. Hélène de Montgeroult LES SENIORS AU CŒUR DE LA VILLE Résidence SAINT PRIX 88 logements BBC MISE EN SERVICE PRÉVUE AU 2 E TRIM. 2015 Hélène de Montgeroult LES SENIORS AU CŒUR DE LA VILLE Rue du Colonel Fabien Accès principal piétons Un HABITAT adapté pour

Plus en détail