Médecine Nucléaire : PET-scan et imagerie hybride

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Médecine Nucléaire : PET-scan et imagerie hybride"

Transcription

1 Médecine Nucléaire : PET-scan et imagerie hybride Benjamin GEISSLER Centre d d Imagerie Nucléaire St-Etienne, Roanne, Le Puy en Velay

2

3 Principes Spécialit cialité médicale (1950) Radiologie Radiothérapie Administration d une d molécule (traceur( traceur) marquée e par un atome radioactif (marqueur)) afin de suivre son devenir dans l organisme. l Traceur : Atome, molécule, anticorps, hormone

4 MEDECINE NUCLEAIRE IMAGERIE MOLECULAIRE THERAPEUTIQUE Emetteurs rayons gamma + Gamma-caméra Emetteurs positons + Caméra TEP Emetteurs β, γ α e - Auger SCINTIGRAPHIES Planaires Dynamiques TEMP (SPECT) TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS PET-scan TEP-scan COUPLÉE AU SCANNER RADIOTHERAPIE METABOLIQUE Iode 131 AC anti-cd20 SPECT-CT TEMP-TDM IMAGERIE HYBRIDE PET-CT Morpho-TEP

5 Médecine Nucléaire diagnostique 1. Scintigraphie

6 Gamma caméra divers 3% TEP 9% sentinelle 3% thyroides 7% os 47% poumons 10% cœur 21%

7 Scintigraphies osseuses

8 Recherche de métastases osseuses

9 Ostéosarcome huméral Ostéome ostéoïde vertébral

10 Fractures infraradiologiques par insuffisance osseuse

11 Périostites et fissures de fatigue

12 Algodystrophie main droite

13 Ostéonécrose aseptique de la tête fémorale gauche Ostéonécrose aseptique du condyle fémoral interne gauche

14 Bilan de polyarthrites et spondylarthropathies inflammatoires

15 Leukoscan Arthrite septique Descellement PTH Paget

16 Scintigraphies cardiaques

17 Scintigraphies pulmonaires Ventilation Perfusion Embolie pulmonaire

18 Scintigraphies thyroïdiennes Surcharge iodée exogène

19 Scintigraphies thyroïdiennes Nodule toxique

20 Scintigraphies thyroïdiennes Nodule pré-toxique

21 Scintigraphies thyroïdiennes Maladie de Basedow

22 Détection peropératoire ratoire Ganglion sentinelle

23 Scintigraphies diverses Reins RGO Cerveau Meckel Glandes salivaires

24 Scintigraphies cérébrales de perfusion Sujet normal Maladie d Alzheimer Démence évoluée Images AP-HP

25 Scintigraphie des parathyroïdes Adénome P3 droit

26 Scintigraphies rénales Fonctions séparées

27 Digestif Etude de la vidange gastrique SOLIDES LIQUIDES Recherche de RGO

28 Médecine Nucléaire diagnostique 2. Imagerie hybride

29 IMAGERIE MORPHOLOGIQUE RADIOGRAPHIE, SCANNER, ECHOGRAPHIE, IRM

30 IMAGERIE FONCTIONNELLE SCINTIGRAPHIE, T.E.P.

31 IMAGERIE HYBRIDE Morpho-TEP, SPECT-CT (Scinti-scan)

32 OCTREOSCAN GAMMA CAMÉRA HYBRIDE FONCTION ANATOMIE FUSION Caméra SPECT-CT Symbia (Siemens) C.I.N. Saint-Etienne

33 OCTREOSCAN (marquage tumeurs neuro-endocrines) FONCTION ANATOMIE FUSION

34 Cancer du sein Lombalgies arthrose banale

35 Autre cancer du sein Lombalgies métastases

36 Douleurs de hanche gauche Coxarthrose Macro-calcification +++

37 Recherche adénome parathyroidien

38 Adénome ectopique Bilan d hyperthyrod hyperthyroïdie

39 Scintigraphie de perfusion myocardique et angioscan coronarien (64 barettes) Flèches = Ischémie

40 Tc-99m 99m-MAA SPECT CT: CT: Embolie pulmonaire lobl obaire inférieure droite Source: University of Erlangen

41 Médecine Nucléaire diagnostique 3. Tomographie par émission de positons (PET-scan)

42 Qu'est ce que la Tomographie par Emission de Positons?

43 T.E.P. T.E.P. = tomographie par émission de positons (PET-scan : positron emission tomography) système d imagerie d d apparition d récente, r rattaché à la médecine nucléaire aire. Technique basée e sur l administration l d un d traceur faiblement radioactif dont la distribution dans l organisme l est observée avec un détecteur d spécifique très s sensible.

44 Qu'est ce qu un un positon?

45 C est un électron positif : parcourt 1 mm dans les tissus, annihilation avec un électron, naissance de deux photons de 511 kev, émis à 180 l un de l autre. La détection des photons issus d un positon nécessite un équipement particulier : caméra pour tomographie par émission de positons (caméra T.E.P.).

46 Comment le PET-scan détecte-t-il le positon?

47 Détection indirecte du positon Détection en coïncidence

48 Quel type d images d obtient-on on?

49 IMAGES FONCTIONNELLES EN 3 DIMENSIONS MIP Coupe verticale Coupe sagittale Coupe transverse

50 Quel matériel est-il nécessaire?

51 SPÉCIFICITÉS ET CONTRAINTES PRATIQUES LIÉES A LA T.E.P. CYCLOTRON industriel : période Fluor 18 = 2 heures +++ Caméra TEP : TEP-TDM, PET-CT, Morpho-TEP Associée à un scanner multi-barettes intégré Imagerie hybride TDM : correction d atténuation et corrélation anatomique

52 CAMERA TEP/TDM Caméra installée au CIN en mai 2008 Dernière génération Acquisition 2D/3D Résolution 4-5 mm Scanner 8 barrettes Discovery ST, General Electric

53 IMAGES OBTENUES FONCTION ANATOMIE FUSION

54 Qu est est-ce que le 18 FDG? Quel est son métabolisme? m

55 UN RADIOTRACEUR PARTICULIÈREMENT INTÉRESSANT : LE GLUCOSE MARQUÉ AU FLUOR-18 HO HO OH glucose O 16 O OH HO HO F-18-fluoro-2- désoxyglucose ( 18 FDG) OH O Le fluor-18 est un émetteur de POSITON dont la période est de 2 heures 18 F OH

56

57 DEVENIR DU 18 FDG DANS L ORGANISMEL FIXATION NORMALE : cerveau muscle cardiaque voies urinaires muscles FIXATION ANORMALEMENT ÉLEVÉE tumeurs malignes tissus inflammatoires.

58 Applications de la T.E.P. au 18 FDG en cancérologie?

59 INDICATIONS DU 18 FDG EN CANCÉROLOGIE (< 2002) Bilan d extension, d suivi thérapeutique et recherche de récidive r des tumeurs : du poumon (y compris caractérisation risation des nodules), des lymphomes, du colon et du rectum, des voies aéro-digestives supérieures rieures, des mélanomes, à l exclusion de la forme bronchiolo-alv alvéolaire du cancer du poumon, des tumeurs digestives mucisécrétantes et des mélanomes m oculaires.

60 Cancers bronchiques

61 Cancers bronchiques Diagnostic de malignité

62 Caractérisation d un nodule pulmonaire Images C.I.N. Femme, 48 ans, fumeuse. Scanner : nodule spiculé isolé.

63 Hyperfixation = Haute probabilité de malignité Images C.I.N.

64 Caractérisation d un nodule pulmonaire Images C.I.N. Homme, 63 ans, fumeur. Scanner : nodule arrondi isolé.

65 Pas d hyperfixation = Très faible probabilité de malignité Images C.I.N.

66 Cancers bronchiques Bilan d extensiond

67 Homme, cancer bronchique. Méta ganglionnaires, surrénales et os Images C.I.N.

68 Cancers bronchiques Recherche de récidiver

69 Images C.I.N.

70 Lymphomes Réponse au traitement

71 Avant traitement Après s traitement Centre Jean Perrin Homme, 38 ans. Maladie de Hodgkin 4 cures chimiothérapie

72 Avant traitement Après s traitement Centre Jean Perrin

73 INDICATIONS DU 18 FDG EN CANCÉROLOGIE (> 2002) Depuis 2002 : + tissus avides de glucose ovaire et utérus sein thyroïde pancréas tissus mous (sarcomes) rein, voies urinaires cancers d origine inconnue. Diagnostic initial, recherche de métastases, de récidives. Evaluation de l efficacité thérapeutique.

74 Radiothérapie

75 Centre Jean Perrin Aide à la planimétrie

76 IMPACT PRATIQUE DU TEP-SCAN AU 18 FDG EN CANCÉROLOGIE Méta analyse sur patients (Ghambir, 2001) Compilation de 5062 dossiers issus de 419 articles et résumés : La réalisation d une T.E.P. au 18 FDG modifie l attitude thérapeutique dans 30 % des cas (20 à 50% selon les auteurs).

77 Comment se déroule d un examen T.E.P. au 18 FDG?

78 PROTOCOLE DES EXAMENS AU 18 FDG Préparation des patients : A jeun depuis 6 heures Repos complet 30 avant injection jusqu à acquisition Bonne hydratation Contrôle de la glycémie Injection du traceur Images 45 à 60 minutes post-injection Durée e des images 20 à 30 minutes

79 Autres applications?

80 CARDIOLOGIE 13 NH 3 : débit Etude de viabilité du muscle cardiaque après un infarctus 18 FDG : viabilité

81 NEUROLOGIE Etude des démences, maladies de Parkinson, épilepsies

82 MEDECINE INTERNE Bilan de sarcoïdose (A : Gallium, B : 18 FDG)

83 DANS UN AVENIR PROCHE?

84 Unités T.E.P. mobiles

85 Examen du petit animal pour la recherche

86

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE

COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE COLLOQUE MEDICO-CHIRURGICAL HOPITAL PRIVE DE LA LOIRE IMAGERIE EN CANCÉROLOGIE : UN ARSENAL COMPLET À L HPL Benjamin GEISSLER (1), Didier LIEUX (2) (1) Centre d Imagerie Nucléaire (2) Centre d Imagerie

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la scintigraphie osseuse et le TEP-SCAN Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin Jeudi 25 Septembre 2008 Un peu d histoire

Plus en détail

Bases physiques de l imagerie en

Bases physiques de l imagerie en Bases physiques de l imagerie en Médecine Nucléaire (MN) Pr. Malika ÇAOUI Service de Médecine Nucléaire CHU International Cheikh Zaid Faculté de Médecine et de Pharmacie - Rabat- 02/12/2010 Pr. Malika

Plus en détail

Scintigraphie. Radioélément : élément radioactif que l on peut administrer soit seul, ou fixer sur une molécule

Scintigraphie. Radioélément : élément radioactif que l on peut administrer soit seul, ou fixer sur une molécule MEDECINE NUCLEAIRE la scintigraphie est une technique d imagerie fonctionnelle. Elle apporte souvent des arguments complémentaires à l imagerie morphologique (radiodiagnostic) Scintigraphie Radioélément

Plus en détail

La Tomographie par Emission de Positons. Dr A Devillers, Dr L Le Dortz,

La Tomographie par Emission de Positons. Dr A Devillers, Dr L Le Dortz, La Tomographie par Emission de Positons Dr A Devillers, Dr L Le Dortz, Qu est ce que la TEP? Plateau technique de médecine nucléaire Technique d imagerie médicale fonctionnelle métabolique PET scan : terme

Plus en détail

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP)

LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS (TEP) Qu est ce que la TEP? - Technique d imagerie médicale fonctionnelle métabolique - Injection d un radiopharmaceutique Particularité : Emetteur de positons -

Plus en détail

PET- SCAN ou TEP. Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce

PET- SCAN ou TEP. Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce PET- SCAN ou TEP Son intérêt actuel en Cancérologie thoracique Professeur D. ANTHOINE CHU de NANCY et Docteur F. VAYLET Hôpital du Val-de-Grâce (certains de ces clichés proviennent de la monographie Astrazeneca

Plus en détail

Le cyclotron Arronax et la médecine nucléaire

Le cyclotron Arronax et la médecine nucléaire Le cyclotron Arronax et la médecine nucléaire Jean-François Chatal Université de Nantes et GIP Arronax 1934: découverte de la radioactivité artificielle Naissance de la médecine nucléaire Un radiopharmaceutique

Plus en détail

UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire

UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire Imagerie Imagerie de Gamma Caméra Tomographie d émission monophotoniqueou TEMP: radiopharmaceutiqueémetteurs de rayonnement Gamma Imagerie de Caméra TEP

Plus en détail

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008

Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux. Jeudi 25 Septembre 2008 Docteur Antoine MONET Centre d Imagerie Fonctionnelle Clinique Saint Augustin - Bordeaux Jeudi 25 Septembre 2008 Indications oncologiques Indications issues des SOR (standards, options et recommandations).

Plus en détail

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement

Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie. Radiothérapie interne vectorisée: traitement Imagerie métabolique. Radiothérapie vectorisée. Détection per-opératoire. Radio-immunologie Imagerie fonctionnelle et métabolique: diagnostic: imagerie Radiothérapie interne vectorisée: traitement Détection

Plus en détail

Médecine Nucléaire UE biopathologie. Paolo Zanotti Fregonara

Médecine Nucléaire UE biopathologie. Paolo Zanotti Fregonara Médecine Nucléaire UE biopathologie Paolo Zanotti Fregonara Définition Utilisation de sources radioactives non scellées dans un but Diagnostique (photons gamma) Thérapeutique (particules beta, alpha) Radioactivité

Plus en détail

Apport du TEP SCAN en cancérologie Gynécologique et Mammaire.

Apport du TEP SCAN en cancérologie Gynécologique et Mammaire. Apport du TEP SCAN en cancérologie Gynécologique et Mammaire. Dr F. CACHIN Médecine Nucléaire Centre Jean Perrin Clermont Ferrand Florent.cachin@cjp.fr MÉDECINE NUCLÉAIRE : Étapes de la réalisation d une

Plus en détail

Radio-pharmaceutiques TEP

Radio-pharmaceutiques TEP Médecine Nucléaire diagnostique: imagerie fonctionnelle par scintigraphie de positons et rayonnements γ Service de Médecine Nucléaire, juin 2005 Franz Buchegger, PD Le radio-pharmaceutique Le radio-pharmaceutique

Plus en détail

TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM et Cancer du col de l utérus - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 12 avril 2012 2009 : TEP-TDM à temps de vol AVANT

Plus en détail

Surveillance des cancers thyroïdiens opérés: place de l échographie et des examens de surveillance

Surveillance des cancers thyroïdiens opérés: place de l échographie et des examens de surveillance SFR Ile de France 2012 Surveillance des cancers thyroïdiens opérés: place de l échographie et des examens de surveillance Laurence Leenhardt Service de Médecine Nucléaire Pitié-Salpêtrière Université Paris

Plus en détail

Du Diagnostic au Traitement par le Nucléaire Est-ce possible?

Du Diagnostic au Traitement par le Nucléaire Est-ce possible? Du Diagnostic au Traitement par le Nucléaire Est-ce possible? Pr Denis AGOSTINI MD-DSc CHU Côte de Nacre Caen CHERBOURG MARS 2012 Cherbourg 2012 1 Plan 1. DIAGNOSTIC EN MEDECINE NUCLEAIRE 1. TEP-SCANNER

Plus en détail

Techniques d imagerie et Recherche

Techniques d imagerie et Recherche Techniques d imagerie et Recherche Jean-Christophe Ferré, PH 1- Unité de Neuroradiologie, Département de Radiologie et Imagerie Médicale, CHU RENNES 2- Unité/ Projet Visages U746 INSERM/ INRIA, IRISA,

Plus en détail

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE

Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Appareil respiratoire Conduite a tenir devant un nodule pulmonaire 21/10/2013 LEONART Valérie L3 F. BARLESI 6 pages CONDUITE A TENIR DEVANT UN NODULE PULMONAIRE Plan A. Définition et Physiopathologie I.

Plus en détail

TEP / TDM et Cancer du poumon (non à petites cellules) J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM et Cancer du poumon (non à petites cellules) J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM et Cancer du poumon (non à petites cellules) J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 16 juin 2011 Plan TEP-FDG! Principe! Différentes générations

Plus en détail

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat

TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle. J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat TEP / TDM : Quelles indications en gynécologie - Ganglion sentinelle J.Ph Chaborel - M. Bondouy Ph Florentz - B. Serrano F. Fincker M Gray E Kahyat Mougins - Jeudi 20 septembre 2012 2009 : TEP-TDM à temps

Plus en détail

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information Dispositifsd'imageriemédicale Master Images, Sciences et Technologies de l'information Intervenants : A. Daurat, V. Noblet, F. Rousseau Accès depuis la page web des intervenants LSIIT, équipe MIV http://lsiit-miv.u-strasbg.fr/miv

Plus en détail

CANCEROLOGIE ORL ET MEDECINE NUCLEAIRE. Dominique BLANC, Médecine Nucléaire, Hôpital Privé La Louvière (NordTEP TEP de l UNION)

CANCEROLOGIE ORL ET MEDECINE NUCLEAIRE. Dominique BLANC, Médecine Nucléaire, Hôpital Privé La Louvière (NordTEP TEP de l UNION) ET MEDECINE NUCLEAIRE Dominique BLANC, Médecine Nucléaire, Hôpital Privé La Louvière (NordTEP TEP de l UNION) CANCEROLOGIE ORL et LA CLINIQUE L DITE CONVENTIONNELLE TDM-IRM LA MEDECINE NUCLEAIRE = LE TEP-TDM

Plus en détail

Utilisant les radioisotopes. Pr Laurence BORDENAVE

Utilisant les radioisotopes. Pr Laurence BORDENAVE UE Biopathologie Techniques d imagerie médicale Utilisant les radioisotopes Pr Laurence BORDENAVE Médecine nucléaire Ensemble des applications médicales et biologiques des isotopes radioactifs utilisant

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

Sujets présentés par le Professeur Olivier CUSSENOT

Sujets présentés par le Professeur Olivier CUSSENOT ANAMACaP Association Nationale des Malades du Cancer de la Prostate 17, bis Avenue Poincaré. 57400 SARREBOURG Sujets présentés par le Professeur Olivier CUSSENOT Place des nouvelles techniques d imagerie

Plus en détail

Le principe de la TEP

Le principe de la TEP couplée TDM Le principe de la TEP C est un atome contenant un positon supplémentaire, libéré dans l organisme lors de la désintégration.il se désintègre selon une radioactivité beta+ Lorsque le positron

Plus en détail

L examen diagnostique de médecine nucléaire permet une évaluation fonctionnelle non-invasive directement d une pathologie ou d un organe.

L examen diagnostique de médecine nucléaire permet une évaluation fonctionnelle non-invasive directement d une pathologie ou d un organe. CCDC 2006 : Médecine Nucléaire diagnostique : imagerie fonctionnelle par scintigraphie de positons et rayonnement γ L examen diagnostique de médecine nucléaire permet une évaluation fonctionnelle non-invasive

Plus en détail

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis

Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron. à Saint-Louis Document d information dans le cadre de l installation d un cyclotron à Saint-Louis Cancers & imagerie médicale Un progrès majeur pour une meilleure prise en charge des patients. Accroitre les possibilités

Plus en détail

TEP ET CANCER BRONCHIQUE. INTERVALLE DE CONFIANCE DES DE PNEUMOLOGIE. 15 octobre 2011 Inter région Languedoc Roussillon - PACA

TEP ET CANCER BRONCHIQUE. INTERVALLE DE CONFIANCE DES DE PNEUMOLOGIE. 15 octobre 2011 Inter région Languedoc Roussillon - PACA TEP ET CANCER BRONCHIQUE INTERVALLE DE CONFIANCE DES DE PNEUMOLOGIE. 15 octobre 2011 Inter région Languedoc Roussillon PACA JeanLouis Pujol et Denis MarianoGoulart Faculté de médecine et CHRU de Montpellier

Plus en détail

F-FDG TEP-TDM et CANCER du SEIN: Performances et limites dans le staging initial

F-FDG TEP-TDM et CANCER du SEIN: Performances et limites dans le staging initial 18 F-FDG TEP-TDM et CANCER du SEIN: Performances et limites dans le staging initial Dr. Elif Hindié, Dr. Anne-Laure Cazeau, Dr. Jean-Baptiste Pinaquy - Bordeaux Dr. David Groheux - Hôpital Saint-Louis

Plus en détail

QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS

QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS Journées Jeunes Chercheurs d Aussois d - Décembre D 2003 U494 QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE OXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS Juliette FEUARDENT Thèse

Plus en détail

Benjamin GEISSLER Centre d Imagerie Nucléaire Hôpital Privé de la Loire

Benjamin GEISSLER Centre d Imagerie Nucléaire Hôpital Privé de la Loire EXPLORATIONS THYROIDIENNES ET PARATHYROIDIENNES EN MÉDECINE NUCLÉAIRE Benjamin GEISSLER Centre d Imagerie Nucléaire Hôpital Privé de la Loire bgeissler@cinse.com SCINTIGRAPHIE THYROIDIENNE Années 70 2013

Plus en détail

MEDECINE NUCLEAIRE SCINTIGRAPHIE OSSEUSE, FEV ET PET-SCAN

MEDECINE NUCLEAIRE SCINTIGRAPHIE OSSEUSE, FEV ET PET-SCAN MEDECINE NUCLEAIRE SCINTIGRAPHIE OSSEUSE, FEV ET PET-SCAN Madame Dominique ROTA-BETAIN, Cadre de Pôle Imagerie, CHU de Besançon MEDECINE NUCLEAIRE la scintigraphie est une technique d imagerie fonctionnelle.

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

MEDECINE NUCLEAIRE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE

MEDECINE NUCLEAIRE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE 11/12/12 10h30 11h30 Pr Lebtahi RT : Chloé Achouche RL : Issam Belkhatir MEDECINE NUCLEAIRE EN UROLOGIE ET NEPHROLOGIE Plan : I. PRINCIPE II. IMAGERIE GAMMA CAMERA A. Scintigraphie Rénale : 2 types d examens

Plus en détail

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010

Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU. 14 Octobre 2010 Dr David LUSSATO Dr Mathieu QUENEAU 14 Octobre 2010 Indication (B2) - Suspicion de récidive locale ou métastatique Bourguet P, Hitzel A, Houvenaeghel G, Vinatier D, Bosquet L, Bonichon F,Corone C, Giard-Lefevre

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration du TEP-TDM HUMANITEP. Mardi 2 juin 2015 à 11h00. Sur le site de l hôpital Saint Philibert de Lomme

Dossier de presse. Inauguration du TEP-TDM HUMANITEP. Mardi 2 juin 2015 à 11h00. Sur le site de l hôpital Saint Philibert de Lomme Dossier de presse Inauguration du TEP-TDM HUMANITEP Mardi 2 juin 2015 à 11h00 Sur le site de l hôpital Saint Philibert de Lomme 1 Sommaire Communiqué de presse p. 3 La Tomographie par Emissions de Positions

Plus en détail

TEP Choline et cancer de la prostate

TEP Choline et cancer de la prostate TEP Choline et cancer de la prostate Eric ZERBIB CIMEN Centre Chirurgical Val d Or, 92210 Saint-Cloud, eric.zerbib@cimen.fr Pas de conflit d intérêt pour cette communication Médecins Nucléaires et Urologues

Plus en détail

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

IMAGERIE SCINTIGRAPHIQUE. Formation Générale en Sciences Médicales 2 année

IMAGERIE SCINTIGRAPHIQUE. Formation Générale en Sciences Médicales 2 année IMAGERIE SCINTIGRAPHIQUE Formation Générale en Sciences Médicales 2 année Module biopathologie-imagerie Denis Mariano-Goulart Faculté de médecine et CHRU de Montpellier http:\\scinti.etud.univ-montp1.fr

Plus en détail

Trois Noms et un Mariage

Trois Noms et un Mariage 100 ans! Des Rayons X à la Médecine Nucléaire Trois Noms et un Mariage Trois Noms, Deux personnes et un Mariage Suffisent pour révolutionner l histoire de la Radioactivité de l Atome Atomes isolés

Plus en détail

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008

MB3: Biophysique Imagerie - Rayonnement Année universitaire 2007-2008 Imagerie Médicale : Bases techniques Indications, Risques, Bénéfices 1. Imagerie Diagnostique SIM St-Eloi Montpellier J- M BRUEL, B. GALLIX UFR Médecine Montpellier-Nîmes PCEM 2 novembre 2007 1 L'IMAGERIE

Plus en détail

III. PRINCIPALES INDICATIONS EN ONCOLOGIE

III. PRINCIPALES INDICATIONS EN ONCOLOGIE III. PRINCIPALES INDICATIONS EN ONCOLOGIE Amicale des médecins de Neuilly sur Seine 14 Octobre 2010 Dr Mathieu QUENEAU Département d Imagerie Scintigraphique - TEP CCN 18FDG EN ONCOLOGIE Rôle majeur dans

Plus en détail

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard

L Imagerie Radiologique et le Cancer. Philippe Devred Laetitia Aycard L Imagerie Radiologique et le Cancer Philippe Devred Laetitia Aycard Préoccupations médicales / Techniques variées Technique instrument pour essayer de répondre à certaines questions Radiologie «conventionnelle»

Plus en détail

Imagerie Médicale. Introduction

Imagerie Médicale. Introduction Imagerie Médicale Introduction Source: uhrad.com. Isabelle Bloch Département Traitement du Signal et des Images, Télécom ParisTech CNRS UMR 5141 LTCI 46 rue Barrault, 75013 Paris. Un peu d histoire Des

Plus en détail

Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement, 2011

Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement, 2011 Vous trouverez ci-dessous des renseignements de base sur l Enquête nationale sur divers équipements d imagerie médicale. Appareils d imagerie médicale selon la province ou le territoire et l établissement,

Plus en détail

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire

Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Diplôme Universitaire Corrélations anatomo-physio-pathologiques en imagerie thoracique 25 mai 2011 Imagerie TEP et pathologie tumorale bronchique Pierre OLIVIER - Médecine Nucléaire Détection en coincidence

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

BILAN D EXTENSION ET SUIVI DANS LE TRAITEMENT DES LYMPHOMES

BILAN D EXTENSION ET SUIVI DANS LE TRAITEMENT DES LYMPHOMES BILAN D EXTENSION ET SUIVI DANS LE TRAITEMENT DES LYMPHOMES Fourati.H, Feki.W, Hentati.Y, Kaddour.I, Mdhaffar.M*, Daoud.E, Mnif.Z Service d Imagerie médicale CHU Hédi Chaker Sfax, Tunisie *Service d Hématologie

Plus en détail

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard

Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein. Pr. Yves Aubard Le rôle du généraliste dans le suivi du cancer du sein Pr. Yves Aubard Les objectifs généraux de la surveillance Dépistage D un rechute locale ou régionale D un cancer du sein controlatéral D une métastase

Plus en détail

Un leader de l imagerie moléculaire personnalisée

Un leader de l imagerie moléculaire personnalisée Un leader de l imagerie moléculaire personnalisée 2 L équipe de direction Une équipe expérimentée et reconnue Olivier Carli Président Un «serial entrepreneur» à succès dans l univers médical Co-Fondateur

Plus en détail

L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire. Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon

L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire. Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon L3-UE2 CANCEROLOGIE Place de la Médecine Nucléaire Rachida Lebtahi Service de Médecine nucléaire Hôpital Beaujon Principe Administration d un radiopharmaceutique: choix en fonction de l organe à étudier

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic des cancers UE : Biopathologie Oncologie Date : 23 mars 2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-18h Enseignant : M.Coindre Ronéistes : de LABARRE Marie (marie.delabarre40@laposte.net) ALLOUCHE Justine (justine_ptitezoe@hotmail.fr)

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Adjoint Adjoint Indications neurologiques 1. Epilepsie Si la thérapie sous forme d une intervention chirurgicale est influencée de manière décisive, pour la localisation d un foyer épileptogène d une épilepsie

Plus en détail

L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons

L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons L apport d une nouvelle technologie: tomographie d émission par positrons François Bénard, MD, FRCPC Clinicien-chercheur, Centre de recherche clinique Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Professeur

Plus en détail

Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens

Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens Imagerie en coupe des adénomes parathyroïdiens Dr Cassagneau Pierre Service d imagerie Pr Bartoli-Moulin Hôpital de la Timone - Marseille Place de l imagerie en coupe Très limitée Réservée en principe

Plus en détail

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer

Chapitre 5 Processus tumoral et cancer Chapitre 5 Processus tumoral et cancer V.1 Définition V.2 Cancérogenèse ou oncogenèse V.3 Facteurs cancérigènes V.4 Prévention. V.5 Dépistage et diagnostic. V.5.1 Signes cliniques V.5.2 Examens complémentaires

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

> Dossier: le nouveau Centre Imagerie Moléculaire Genève (IMGE) > VII es Rencontres du CPMA: inauguration du nouveau Centre

> Dossier: le nouveau Centre Imagerie Moléculaire Genève (IMGE) > VII es Rencontres du CPMA: inauguration du nouveau Centre beaulieu.ch Magazine de la Clinique Générale-Beaulieu n 13 printemps 2014 > Dossier: le nouveau Centre Imagerie Moléculaire Genève (IMGE) > VII es Rencontres du CPMA: inauguration du nouveau Centre 2 EDITO

Plus en détail

Cas clinique cancer du poumon

Cas clinique cancer du poumon 10 e Forum National de l Omnipraticien El Hamma, Alger 21 & 22 Mai 2014 Cas clinique cancer du poumon Dr F.Ait Daoud Pr.H.Mahfouf SOMUR.EPH ROUIBA Homme 59 ans, sans antécédents pathologiques particuliers,

Plus en détail

Elaboration du SROS 4 en Imagerie Groupe «Médecine Nucléaire» ***

Elaboration du SROS 4 en Imagerie Groupe «Médecine Nucléaire» *** Elaboration du SROS 4 en Imagerie Groupe «Médecine Nucléaire» *** Composition du groupe de travail initial (rédaction) - Dr Jean Emmanuel Filmont (jefilmont@511kev.org); - Dr Elise Lestanc (e.lestanc@hopital-foch.org

Plus en détail

Les défis techniques en scintigraphie osseuse

Les défis techniques en scintigraphie osseuse Les défis techniques en scintigraphie osseuse Jessica Fortin, tim Benoît Bourassa-Moreau, Physicien médical Congrès annuel de l ACMN Montréal 30 janvier 2015 Objectifs de la présentation Reconnaître les

Plus en détail

Goitre. Définition : 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)* Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h

Goitre. Définition : 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)* Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h Goitre Définition : Clinique Echographique : Volume > 18 ml/f, 20 ml/h Peut être diffus, micronodulaire ou macronodulaire 1 femme sur 7 et 1 homme sur 9 de 45 à 60 ans ont un goitre clinique (étude SU.VI.MAX)*

Plus en détail

F-FLUORODÉOXYGLUCOSE EN ONCOLOGIE Expérience en Ile de France

F-FLUORODÉOXYGLUCOSE EN ONCOLOGIE Expérience en Ile de France 18F-fluorodéoxyglucose en oncologie. Expérience en Ile de France. 18 F-FLUORODÉOXYGLUCOSE EN ONCOLOGIE Expérience en Ile de France H. FOEHRENBACH 1, J. LUMBROSO 2 1 Service Médecine Nucléaire, Hôpital

Plus en détail

TEP-TDM en Oncologie : Ce que les radiologues doivent savoir

TEP-TDM en Oncologie : Ce que les radiologues doivent savoir TEP-TDM en Oncologie : Ce que les radiologues doivent savoir M. Benamor*, L. Ollivier*, G. Moulin-Romsee**, H. Brisse*, V. Servois* et S. Neuenschwander* Institut Curie* Paris - France UZ Gasthuisberg

Plus en détail

TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS ET RADIOTHERAPIE DES CANCERS GYNECOLOGIQUES

TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS ET RADIOTHERAPIE DES CANCERS GYNECOLOGIQUES Ateliers de l AFCOR vendredi 25 mars 2011 TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITONS ET RADIOTHERAPIE DES CANCERS GYNECOLOGIQUES Dr. Gérald BONARDEL Service de médecine nucléaire HIA Val de Grâce Paris EANM-ESTRO

Plus en détail

TEP au 18 F-FDG. Principes, généralités, indications. Docteur Fanny NETTER

TEP au 18 F-FDG. Principes, généralités, indications. Docteur Fanny NETTER TEP au 18 F-FDG Principes, généralités, indications Docteur Fanny NETTER Bases physiques Emetteurs de positons excès de charge + dans leur noyau Désintégration par transformation B+ e+ parcourt quelques

Plus en détail

Exploration fonctionnelle et imagerie thyroidienne. Dr L. Sarda-Mantel, service de médecine nucléaire, Hôpital Bichat

Exploration fonctionnelle et imagerie thyroidienne. Dr L. Sarda-Mantel, service de médecine nucléaire, Hôpital Bichat Exploration fonctionnelle et imagerie thyroidienne Dr L. Sarda-Mantel, service de médecine nucléaire, Hôpital Bichat La thyroïde Glande bilobée située à la face antérieure du cou en avant de la trachée;

Plus en détail

LA RADIOPHARMACIE. Nicolas Lheureux Radiopharmacien CHU Amiens 13/11/2013

LA RADIOPHARMACIE. Nicolas Lheureux Radiopharmacien CHU Amiens 13/11/2013 LA RADIOPHARMACIE Nicolas Lheureux Radiopharmacien CHU Amiens 13/11/2013 Plan du cours Le radiopharmacien Le médicament radiopharmaceutique (MRP) Production des radionucléïdes Préparation des MRP Environnement

Plus en détail

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes

Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Quand demander un TEP? Situations actuelles et émergentes Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d Or, 92210 Saint-Cloud, Eric.zerbib@cimen.fr Conflit d intérêt : aucun Quand demander

Plus en détail

Nouveaux traceurs TEP

Nouveaux traceurs TEP Nouveaux traceurs TEP Principes TEP : émetteurs de positons Positons se caractérisent par un excès de charges + et se désintègrent par l émission d un β+ Production en cyclotrons Positons se caractérisent

Plus en détail

Item 5 : Imagerie par tomographie d émission de positons (TEP) des tumeurs endocrines

Item 5 : Imagerie par tomographie d émission de positons (TEP) des tumeurs endocrines Item 5 : Imagerie par tomographie d émission de positons (TEP) des tumeurs endocrines Collège des Enseignants d'endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques (CEEDMM) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical

Biograph mmr. Hôpital La Pitié Salpêtrière. www.siemens.fr/medical Biograph mmr Hôpital La Pitié Salpêtrière www.siemens.fr/medical Deux en un : le Biograph mmr En 2011, Siemens a introduit le premier système IRM et TEP totalement intégré. Il permet de réaliser des examens

Plus en détail

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan

Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER. Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan Imagerie du myelome mutiple: utilite de l IRM et du PET- SCANNER Bhasker Koppula, Justin Kaputch et Christopher J.Hanrahan introduction Le myélome multiple est une affection hématologique caractérisée

Plus en détail

IMAGERIE THORACIQUE. Principales causes des examens inutiles. Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics. Prescription d un examen d imagerie

IMAGERIE THORACIQUE. Principales causes des examens inutiles. Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics. Prescription d un examen d imagerie Septembre 2008 ; N 17 IMAGERIE THORACIQUE Principales causes des examens inutiles Doses délivrées dans le cadre de radiodiagnostics Prescription d un examen d imagerie Grossesse et protection de l embryon

Plus en détail

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l

- Ostéolyse mitée du cotyle avec réaction périostée - Volumineuse masse des parties molles en regard - Nodule pulmonaire sous pleural - Respect de l Jeune homme 17 ans,douleurs de la hanche gauche, d'allure inflammatoire, évoluant depuis plusieurs mois Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les examens pratiqués Meyer JB

Plus en détail

PET-scan et cancers. La Tomographie d Émission de Positons est arrivée en Aquitaine. Pr Dominique Ducassou Dr Françoise Bonichon

PET-scan et cancers. La Tomographie d Émission de Positons est arrivée en Aquitaine. Pr Dominique Ducassou Dr Françoise Bonichon PET-scan et cancers La Tomographie d Émission de Positons est arrivée en Aquitaine Pr Dominique Ducassou Dr Françoise Bonichon Historique 1950 s: Premières applications des positons en Médecine (Wrenn

Plus en détail

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé :

La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit être clairement exprimé : Indications des examens d imageried en pathologie thoracique Partie 1 M El Hajjam et P Lacombe La prescription d un examen d imagerie thoracique doit être raisonnée et motivée Le problème à résoudre doit

Plus en détail

Le PET Scan modifie t il le traitement des métastases des CCR?

Le PET Scan modifie t il le traitement des métastases des CCR? Le PET Scan modifie t il le traitement des métastases des CCR? 7 ième Journée scientifique Annuelle 31/ 05/ 2014 Clinique Atlas Dr ALJ AMINA Médecin Nucléaire IMAGERIE EN CANCEROLOGIE - La place de l imagerie

Plus en détail

PATHOLOGIES OSSEUSES : L'APPORT DE LA SCINTIGRAPHIE;

PATHOLOGIES OSSEUSES : L'APPORT DE LA SCINTIGRAPHIE; PATHOLOGIES OSSEUSES : L'APPORT DE LA SCINTIGRAPHIE; Dans la grande majorité des situations de suspicion de pathologie osseuse bénigne, l exploration radiologique conventionnelle constitue l examen de

Plus en détail

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin Licence de Psychologie (L3S6). 2015 Imagerie cérébrale Florence Perrin Integrative Biology of Neuroregeneration INSERM U1051 Institut des Neurosciences de Montpellier Université Montpellier Web site: http://www.ibn-lab.com/

Plus en détail

Sémiologie médicale Endocrinologie Glande thyroïde. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud- Charles Mérieux Pr Christiane Broussolle

Sémiologie médicale Endocrinologie Glande thyroïde. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud- Charles Mérieux Pr Christiane Broussolle Sémiologie médicale Endocrinologie Glande thyroïde Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud- Charles Mérieux Pr Christiane Broussolle Goitres, nodules Hypothyroïdies Hyperthyroïdies Goitres Goîtres

Plus en détail

Indications et stratégies des principaux examens d imagerie

Indications et stratégies des principaux examens d imagerie Indications et stratégies des principaux examens d imagerie Pr Jean- Christophe Ferré CHU Rennes, Service de Radiologie et Imagerie Médicale jean-christophe.ferre@chu-rennes.fr 6 octobre 2014 2 Imagerie

Plus en détail

Intérêt du Pet Scan dans le cancer du rectum. DESC Brest 19 juin 2014 Giretti Giovanni

Intérêt du Pet Scan dans le cancer du rectum. DESC Brest 19 juin 2014 Giretti Giovanni Intérêt du Pet Scan dans le cancer du rectum DESC Brest 19 juin 2014 Giretti Giovanni Introduction Technique d imagerie médicale fonctionnelle et métabolique alliant l information fonctionnelle du TEP

Plus en détail

L ANTI-MATIERE : UN OUTIL DE LUTTE CONTRE LE CANCER

L ANTI-MATIERE : UN OUTIL DE LUTTE CONTRE LE CANCER L ANTI-MATIERE : UN OUTIL DE LUTTE CONTRE LE CANCER Denis MARIANO-GOULART Département de biophysique et médecine nucléaire Faculté de médecine de Montpellier PLAN 1 L anti-matière 2 La médecine nucléaire

Plus en détail

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Cancers les plus fréquents: par ordre décroissant Poumons Côlon et rectum Sein Prostate Pancréas

Plus en détail

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express

Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Votre guide des définitions des maladies graves de l Assurance maladies graves express Ce guide des définitions des

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Le Cancer du rein CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Le Cancer du rein Le cancer du rein représente 3% des cancers de l adulte. Il s agit du troisième cancer urologique après le cancer de prostate et celui de la vessie. L

Plus en détail

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Physiologie et histologie osseuses Cancérologie fondamentale

Plus en détail

1 INTRODUCTION 2 RADIOTRACEURS COURS 4 : IMAGERIE NUCLÉAIRE

1 INTRODUCTION 2 RADIOTRACEURS COURS 4 : IMAGERIE NUCLÉAIRE COURS 4 : MÉDECINE NUCLÉAIRE 1 INTRODUCTION La médecine nucléaire est une branche de la radiologie qui désigne soit l imagerie par résonnance magnétique, soit la scintigraphie. Ce sont deux domaines très

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Item 5 : Scintigraphie thyroïdienne

Item 5 : Scintigraphie thyroïdienne Item 5 : Scintigraphie thyroïdienne Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Indications...1 2 Aspects techniques... 2 3 Les pièges... 3 4 Résultats attendus... 4 5 Légendes des illustrations...5

Plus en détail

Examen partiel d imagerie médicale (février 2004)

Examen partiel d imagerie médicale (février 2004) Examen partiel d imagerie médicale (février 2004) I LES QUESTIONS Première question : Répondre par vrai ou faux aux affirmations suivantes. Entourer la bonne réponse ou barrer la mauvaise (0.2 points par

Plus en détail

Geneva Foundation for Medical Education and Research

Geneva Foundation for Medical Education and Research Geneva Foundation for Medical Education and Research Postgraduate Research Training in Reproductive Health Faculty of Medecine, University of Yaounde 24 May 30 june 2004 LA SCINTIGRAPHIE DANS LA PRISE

Plus en détail

Les différents traceurs et leur production

Les différents traceurs et leur production Médecine Nucléaire 1 Les différents traceurs et leur production Les détecteurs g et b+ Irène Buvat U678 INSERM Paris buvat@imed.jussieu.fr http://www.guillemet.org/irene octobre 2006 MN1 : Les différents

Plus en détail

focus sur le service d imagerie médicale

focus sur le service d imagerie médicale focus sur le service d imagerie médicale Comment nous contacter? Par téléphone Médecine nucléaire 071 26 53 15 Résonance magnétique 071 26 53 72 Radiologie Scanner Echographie Mammographie 071 26 52 40

Plus en détail

TEP et maladies infectieuses

TEP et maladies infectieuses JRI - 22 novembre 2012 TEP et maladies infectieuses Van der Bruggen et al, 2010, Semin Nucl Med 40:3-15 David Bourquard Médecine nucléaire CHU de la Réunion david.bourquard@chu-reunion.fr Plan Généralités

Plus en détail

Forum sur les politiques Précis d information sur les politiques en technologies de la santé

Forum sur les politiques Précis d information sur les politiques en technologies de la santé Le forum sur les politiques Forum sur les politiques Précis d information sur les politiques en technologies de la santé Le Forum sur les politiques est un comité pancanadien de hauts décideurs en soins

Plus en détail

APPORT DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITRONS ( PET - 18 FDG ) DANS LES SARCOMES

APPORT DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITRONS ( PET - 18 FDG ) DANS LES SARCOMES APPORT DE LA TOMOGRAPHIE PAR EMISSION DE POSITRONS ( PET - 18 FDG ) DANS LES SARCOMES Keller A (1-2), Laemmli C (1), Steiner C (1) Service de Médecine Nucléaire (1) Service de Radiodiagnostic et de Radiologie

Plus en détail