Valorisation d une publication scientifique: Bibliographies (IF, H, SIGAPS)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Valorisation d une publication scientifique: Bibliographies (IF, H, SIGAPS)"

Transcription

1 Module national d enseignement Recherche et Innovation en Imagerie (R2I) des Radiodiagnostics et Imagerie Médicale Valorisation d une publication scientifique: Bibliographies (IF, H, SIGAPS) P. Devos DRCI CHRU de Lille EA 2694

2 Plan La recherche et son évaluation Origine de la bibliométrie Méthodes et indicateurs Un exemple en médecine : SIGAPS Le financement des CHU

3 La recherche et son évaluation

4 La recherche et son évaluation Une problématique qui date des années 50. Nécessité, pour les grands pays industrialisés, d évaluer leur potentiel scientifique et technologique : naissance, au USA, de la National Science Fundation (NSF), chargée de mesurer le niveau scientifique et technologique : Création par Eugen Garfield, de l Institute for Scientific Information (ISI) : Mise en place de l Organisation pour la Coopération et le Développement Économique (OCDE).

5 La recherche et son évaluation 1973 : Publication par la NSF des «Sciences Indicators» 1984 : Publication par l OCDE des «Sciences and Technology Indicators» Mise en place des premières études internationales visant à évaluer et comparer les niveaux scientifiques et technologiques des grand pays industrialisés. Naissance de la scientométrie

6 La scientométrie Discipline ayant pour objectif d étudier, à l aide de méthodes quantitatives, les processus de création, de diffusion et d utilisation de la science. Généralement utilisée pour une évaluation macroscopique (pays, région, institution, ) Basée sur la mise en place et l analyse d indicateurs Utilisation fréquente de la bibliométrie

7 Quelques exemples De nombreuses études et classements Classement de Shanghai Études OST Rapport Even De nombreuses implications en terme de : Image de marque Attractivité (notamment pour les Universités) Financement (exemple des MERRI)

8 La bibliométrie La bibliométrie se définit comme l'exploitation statistique des publications. Cette analyse permet de rendre compte de l'activité des producteurs (chercheur, laboratoire, institut...) ou des diffuseurs (périodique, éditeur...) de l'information scientifique, tant d'un point de vue quantitatif que qualitatif. Quel niveau d analyse? 3 questions importantes en bibliométrie : Quelle base de référence? Quels indicateurs?

9 Le niveau d analyse Quel niveau d analyse? International (Europe / Monde) Européen National (interchu) Équipe Chercheur Méthodologie différente selon que l on compare : 2 pays 2 institutions 2 chercheurs

10 Choix de la base d analyse De nombreuses bases disponibles : Science Citation Index Pubmed SCOPUS (Elsevier) Beaucoup de bases thématiques : Médicales Physiques / Chimie Sciences de l Ingénieur Choisir la (ou les) bonnes base(s)!!!

11 Le Science Citation Index Base éditée et commercialisée par Thomson Scientific Plus de 7000 revues Couvre de nombreux domaines scientifiques Une des plus utilisées dans les études bibliométriques Interface d interrogation (Web of Science) Coût élevé, accès restreint Peu de revues françaises

12 Pubmed Une des bases les plus utilisée en Sciences Biomédicales 19 millions de références depuis 1965 Outils d extraction automatique disponibles Très complète (MESH, GRANTS, GENE, ) Gratuite Couvre mal certains domaines : technologies médicales sciences sociales

13 De nombreuses autres bases SCOPUS : un des concurrents du SCI Nombreuses références Bonne couverture des revues françaises INSPEC : Physique / Sciences de l Ingénieur EMBASE : Sciences biomédicales et Pharmaceutiques PASCAL : Base CNRS

14 La validité des données 2 modes d interrogation : Par adresse Par nom (Interrogation nominative) Problèmes des homonymes : Possibilité d avoir les mêmes nom et prénom (ou initiales) Normalisation des adresses : ex Lambret[Adresse] Centre Oscar Lambret 1, Av O. Lambret (CHRU!!!) Nécessité de valider les données (problème récurrent en bibliométrie)

15 Les indicateurs Le nombre total de publications / Part des publications Le nombre de citations / Part des citations L Impact Factor de la revue et indices dérivés Le facteur h, facteur M, facteur g,

16 Le nombre de Publications Un indicateur très simple, facile à collecter pour un chercheur Plus difficile à collecter pour une équipe ou un établissement (exhaustivité, doublons, )

17 Le nombre de citations Plus difficile à obtenir, car disponible dans des bases comme le SCI ou SCOPUS (payantes) Dépend de la date de publication de l article

18 Le Facteur d Impact (Impact Factor) Indice de citation d une revue calculé par l Institute for Scientific Information (ISI) Disponible dans le Journal of Citations Report (JCR) Actualisé tous les ans NB : 2008 IF = Nombre de citations des articles parus en 2006 et 2007 Nombre d'articles publiés en 2006 et 2007 x : 2008 Nombre de citations de Radiology en 2006 et IF (Radiology)= = = Nombre d'articles publiés dans Radiology en 2006 et

19 Le Facteur d Impact Très utilisé et très controversé Mesure le rayonnement d une revue et pas d un article Très variable d une discipline à l autre Avantage clairement les revues anglo-saxonnes Mais un des rares indices qui existe

20 Le facteur H Basé sur le nombre d articles ET de citations Peu d articles beaucoup cités et beaucoup d articles peu cités Article Citations «A scientist has index h if h of his/her Np papers have at least h citations each, and the other (Np - h) papers have no more than h citations each.» JE Hirsch

21 Quelques références B. Godin, The emergence of S&T indicators: why did governments supplement statistics with indicators, Research Policy, 2003, E. Garfield, Fortnightly Review: How can impact factors be improved?, British Medical Journal, 313 (1996) P.O Seglen, Why the impact factor of journals should not be used for evaluating research, British Medical Journal, 314(1997) JE Hirsch, An index to quantify an individual scientific research output, Physics, 2005 R. Costas, M. Bordons, The h-index: Advantages, limitations and its relation with other bibliometric indicators at the micro level, Journal of Informetrics, In Press, March 2007 J. Imperial and A. Rodríguez-Navarro, Usefulness of Hirsch s h -index to evaluate scientific research in Spain, Scientometrics, 71(2), 2007, 271:282 L. Egghe, Theory and practice of the g-index, Scientometrics, Vol 69 (2006)

22 Quelques liens

23 La bibliométrie et les sciences biomédicales : l exemple SIGAPS

24 Les sciences biomédicales Usage courant des techniques de bibliométrie par les grands organismes pour l évaluation des chercheurs et équipes : l INSERM : Le CNRS : Enquêtes nationales : enquête réalisée par l OST par exemple. Ces outils permettent le calcul d indicateurs d activité mais ne permettent pas : Les statistiques par service, pôle, discipline, L analyse des collaborations Une politique de recherche au niveau local

25 Recensement des Publications Scientifiques Publications scientifiques : Un des éléments quantifiant la Recherche d un Établissement, d une équipe, ou d un chercheur. Indispensable : justification, évaluation interne/externe, MERRI,... Recensement difficile en pratique : Charge de travail énorme, exhaustivité Problème de doublons, de validation Charge de travail des cliniciens? Doit être MINIMALE Proposition en Novembre 2001, d un concept permettant la synthèse automatique des publications. Système d Interrogation, de Gestion et d Analyse des Publications Scientifiques

26 Principe de SIGAPS Navigateur Web Analyser Recenser Visualiser Télécharger SIGAPS Agréger Évaluer 0 Hôpital Pôle Service Service Pôle Service + Impact Factor IF > P90 Q3 < IF < P90 MED < IF < Q3 Q1 < IF < MED IF < Q1 Inconnu Categorie Couleur A B C D E NC A B C D E

27 Le recensement des publications Basé sur l interrogation nominative du serveur Pubmed Avantages : Une des bases les plus utilisée en Sciences Biomédicales 19 millions de références depuis 1965 Outils d extraction automatique disponibles Très complète (MESH, GRANTS, GENE, ) Gratuite Limites : Couvre mal certains domaines (technologies, sciences sociales) Problèmes d homonymes Nécessité de valider les publications Procédures de Validation intégrées au logiciel

28 L Évaluation des articles Max P90 0 A Échelle à 6 niveaux basée sur l Impact Factor Problème : l IF varie fortement d une discipline à une autre : B Informatique Médicale, à (médiane=0.808) Biologie Cellulaire, 0.25 à 29.2 (médiane=2.188) Q3 Classification statistique, par discipline, en 5 catégories (A à E) Médiane Q1 + C D correspondant aux percentiles de l IF. Revues non recensées par l ISI (actes de congrès, par exemple), sont affectées à la catégorie NC. E Min Non Classé par l ISI N C Avec cette classification, chaque discipline a 10% de journaux en catégorie A, 15% in B, 25% in C,

29 2 Exemples BLOOD : Classé par l ISI dans la discipline MA (HEMATOLOGY) 60 revues dans cette discipline Calcul des percentiles (Q1=1.29, Q2=2.01, Q3=3.65, P90=5.68) IF(BLOOD)=10.13 donc classé A AMERICAN JOURNAL OF CRITICAL CARE Classé par l ISI dans les disciplines DS (CRITICAL CARE MEDICINE) et RY (NURSING) 49 revues dans les disciplines DS ou RY Calcul des percentiles (Q1=0.58, Q2=0.85, Q3=1.28, P90=2.93) IF(AJCC)=1.34 donc classé B

30 Les revues de Radiologie Discipline ISI : VY (RADIOLOGY, NUCLEAR MEDICINE & MEDICAL IMAGING) ISSN Titre Eur J Nucl Med Mol Imaging NC A B A A A A A IEEE Trans Med Imaging A A A A A A A A Invest Radiol B B C C B B A A J Nucl Med A A A A A A A A Med Image Anal NC A A A A A A A Neuroimage A A A A A A A A Radiology A A A A A A A A Semin Nucl Med B B A A B A A A Clin Nucl Med E E E C C C B B Contrast Media Mol Imaging NC NC NC NC NC D D B Eur Radiol C D C C C B B B Hum Brain Mapp A A A A B B A B Int J Radiat Oncol Biol Phys B B B B B B B B J Biomed Opt B B B B B B B B Magn Reson Med A A B A B B B B Med Phys B B B B B B B B Mol Imaging NC NC NC NC NC NC NC B Mol Imaging Biol NC B B B B B B B NMR Biomed B C B B C B B B Phys Med Biol C B B B B B B B Radiographics C C C B C C C B Radiother Oncol B B C C C B B B Semin Radiat Oncol C C B C B A B B Disponible dans SIGAPS (Menu Documentation)

31 Les niveaux d Analyse

32 Les statistiques produites Nombre de publications par an. Place dans les auteurs croisée avec la catégorie. Évolution par année et par catégorie. Proportion d articles de chaque catégorie. Principales collaborations. Liste des termes MESH recensés. Détail des revues et nombre de publications. Proportions d articles en français et anglais. Détail par discipline Bibliographie aux normes de Vancouver, triée par année puis par auteur.

33 Exemple : Analyse d un chercheur

34 Exemple : Analyse d un chercheur

35 Le score SIGAPS 2 composantes : La catégorie de la revue (C1) La position dans les auteurs (C2) C1= 8 si A 6 si B 4 si C 3 si D C2= 4 si Position =1 3 si Position =2 ou Dernier 2 si Position =3 2 si E 1 sinon 1 si NC Score = C1 * C2 Chaque article a un score qui varie de 1 à 32 points. Par exemple, un article A en 1er auteur a donc un score de 32 (8*4), un article NC en 5ème auteur, 1 points (1*1). Le score d une équipe est la somme des scores de tous les articles. Si un article contient plusieurs auteurs, le score retenu pour l article correspond au maximum des scores des auteurs, chaque article ne pouvant être comptabilisé qu une seule fois.

36 Déploiement national du logiciel Mission confiée par le Ministre chargé de la Santé en Juin 2006 «mission consistant à assurer la diffusion et l utilisation du logiciel SIGAPS au sein de l ensemble des établissements hospitalo-universitaires, et à permettre la définition d un indicateur fiable du niveau de la production scientifique de ces établissements.»! Lille! Caen! Rouen! Amiens AP/HP Reims! Nancy Strasbourg Déploiement sur 29 CHU, 20 CLCC et 27 CHG! Brest Rennes Nantes Angers! Poitiers Tours Dijon! Besançon Mise en place d un serveur national Limoges Clermont F Lyon Bordeaux St Etienne Grenoble Production d indicateurs Toulouse Montpellier Nîmes!! Marseille! Nice Fort- de France Pointe à Pitre

37 Au niveau national : État des lieux 80 établissements équipés : 29 Centres Hospitaliers Universitaires 2 Centres Hospitaliers Régionaux 20 Centre de Lutte contre le Cancer 28 Centre Hospitaliers ayant une convention HU Service de Santé des Armées publications sur la période ,5% classés A, 18,8% classés B IF moyen : 3.03 Bilan quantitatif et qualitatif, sur des données validées, de la production scientifique réalisée par les établissements hospitaliers.

38 Le financement MERRI

39 Le financement : un peu d histoire Financement des Hôpitaux : Passage progressif d une dotation globale à un paiement à l activité Mise en place du PMSI et de la T2A Spécificité des CHU : charges d enseignement et de recherche Abattement de 13% du point ISA Grande disparité entre les établissements!!!

40 Le financement : un peu d histoire Financement de la recherche : Première étape : classification en 2005 des CHU en 3 catégories (Faibles chercheurs, Moyens chercheurs, Forts chercheurs) avec des abattements différents. Deuxième étape : passage, en 2008, à un nouveau modèle de financement basé sur : Un socle fixe visant à couvrir les frais de structure Une part modulable basé sur des indicateurs de résultats Une part variable (appels d offre, structure labellisées, )

41 La part modulable Représente environ 48% des financements MERRI (900 M ) Basé sur 4 indicateurs : Publications (SIGAPS) : 57.5% Enseignement (Nb étudiants) : 29% Essais cliniques (SIGREC) : 10% Brevets, valorisation : 3.5% 57.5% de la part modulable (~ 530 M ) basés sur SIGAPS

42 Et en euros??? En 2010, valeur du point : ~ article dans Radiology en 1er auteur : 32 points Environ pour l établissement Pendant 5 ans

43 En conclusion Publication = Visibilité!!! (AERES, DHOS, MESR, EPST, ) Pour le chercheur Pour l institution Publication = Financement Attention : Au choix de la revue (référencement Pubmed, JCR, ) Utiliser, si possible, des adresses normalisées.

44 Des questions?

La recherche dans les CHU

La recherche dans les CHU CONFEDERATION SYNDICALE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE La recherche dans les CHU Conférence du Pr Olivier Boyer (Inserm U905, Rouen) au symposium sur l avenir des carrières hospitalo-universitaires Cochin 22

Plus en détail

Sigaps et la bibliométrie

Sigaps et la bibliométrie 25e journées annuelles du RNDH - 18 et 19 octobre 2012 Résidence Internationale de Paris - 44 rue Louis Lumière - 75020 Paris Sigaps et la bibliométrie Patrick Devos Chef de Projet SIGAPS / SIGREC CHRU

Plus en détail

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Classement dans les 15 domaines SHS Domaine Mise en ligne Catégories Anthropologie - Ethnologie 10/02/10

Plus en détail

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique?

Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? 1 ères Journées SFPC/ANEPC Lyon 10-11 Avril 2013 ASSOCIATION NATIONALE DES ENSEIGNANTS DE PHARMACIE CLINIQUE Comment devenir hospitalo-universitaire en pharmacie clinique? Marie-Claude Saux, PU-PH en Pharmacie

Plus en détail

ÉVALUER L IMPACT DE LA RECHERCHE : DE NOUVELLES

ÉVALUER L IMPACT DE LA RECHERCHE : DE NOUVELLES ÉVALUER L IMPACT DE LA RECHERCHE : DE NOUVELLES MESURES VRAIMENT EFFICACES? CHRISTINE BRODEUR, M.S.I. CHRISTINE.BRODEUR@POLYMTL.CA Bibliothécaire spécialisée en sciences et génie LE GÉNIE EN PREMIÈRE CLASSE.

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

FACTEUR D'IMPACT ET BIBLIOMÉTRIE

FACTEUR D'IMPACT ET BIBLIOMÉTRIE FACTEUR D'IMPACT ET BIBLIOMÉTRIE 1 Introduction Il existe deux types de méthodes pour évaluer l'information scientifique : une méthode qualitative par les pairs (le peer reviewing) qui se fait a priori

Plus en détail

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers

Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers Biomarqueurs et cancers o Identification d altérations génétiques au sein des cellules cancéreuses => nouveaux biomarqueurs moléculaires diagnostic

Plus en détail

Recherche et veille documentaire scientifique

Recherche et veille documentaire scientifique Recherche et veille documentaire scientifique Élodie Chattot BU Médecine Pharmacie juin 2006 Introduction Le but de cet atelier est de vous initier à la méthodologie de recherche documentaire scientifique,

Plus en détail

Les outils bibliométriques pour mesurer l impact des publications. Monique Clar monique.clar@umontreal.ca Bibliothèque de la santé 29 novembre 2007

Les outils bibliométriques pour mesurer l impact des publications. Monique Clar monique.clar@umontreal.ca Bibliothèque de la santé 29 novembre 2007 Les outils bibliométriques pour mesurer l impact des publications Monique Clar monique.clar@umontreal.ca Bibliothèque de la santé 29 novembre 2007 Plan de la présentation La bibliométrie Les sources de

Plus en détail

Formation continue des personnels URCA. Offre de la Bibliothèque Universitaire

Formation continue des personnels URCA. Offre de la Bibliothèque Universitaire Formation continue des personnels URCA Offre de la Bibliothèque Universitaire Année 2012-2013 Bibliothèque Universitaire Formation continue pour le personnel de l URCA Modalités o Public : personnels de

Plus en détail

L ANALYSE BIBLIOMETRIQUE COMME OUTIL D AIDE A LA DECISION STRATEGIQUE PRESENTATION D UN CAS : LES ETATS DES LIEUX DES ITMO

L ANALYSE BIBLIOMETRIQUE COMME OUTIL D AIDE A LA DECISION STRATEGIQUE PRESENTATION D UN CAS : LES ETATS DES LIEUX DES ITMO L ANALYSE BIBLIOMETRIQUE COMME OUTIL D AIDE A LA DECISION STRATEGIQUE PRESENTATION D UN CAS : LES ETATS DES LIEUX DES ITMO Nicole Haeffner-Cavaillon, Marie-Anne Jan nicole.haeffner@inserm.fr, marie-anne.jan@inserm.fr

Plus en détail

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré 8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré I) Définition de la mesure Définir, en s appuyant sur la nomenclature en vigueur, le volume par académie des activités d éducation et de formation

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ANNEXES

PRÉSENTATION DES ANNEXES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSURANCE Session 2016 PRÉSENTATION DES ANNEXES SESSION 2016 I. CALENDRIER DES ÉPREUVES II. REGROUPEMENTS INTERACADÉMIQUES III. MODÈLE DE LIVRET SCOLAIRE SESSION 2016 IV.

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 En service au CHU de Nantes depuis 2009 Déployé sur les CHU de la DIRC HUGO 2012-2013 (Brest, Angers, Poitiers, Tours, Rennes) Acheté par l AP-HM Marseille,

Plus en détail

6 741 6 883 7 199 7 194 7 328 2004 2005 2006 2007 2008 î î î BRUXELLES LILLE CAEN ROUEN COURBEVOIE METZ BREST SAINT-BRIEUC QUIMPER RENNES VANNES VERSAILLES PARIS CRÉTEIL STRASBOURG NANTES TOURS DIJON

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2014

Barres d entrée du mouvement inter 2014 Discipline : Allemand L 0421 Aix-Marseille 421.3 Besançon 21 Bordeaux 148 Caen 185.1 Clermont-Ferrand 121.1 Dijon 21 Grenoble 71.1 Guadeloupe 144 Guyane 121 Lille 71 Limoges 528.2 Lyon 221.3 Martinique

Plus en détail

Bibliothèque d Enseignement Supérieur & de Recherche Phelma Formation Ressources Electroniques - Médiathèque

Bibliothèque d Enseignement Supérieur & de Recherche Phelma Formation Ressources Electroniques - Médiathèque 1e session (rentrée) : «Les bibliothèques sont nos amis!» Description et visite de la bibliothèque Phelma, et BU Sciences Consultation des catalogues (ouvrages physiques) Catalogue G@el des périodiques

Plus en détail

RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS

RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS Pr. Arnaud SCHERPEREEL Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette - CHRU de Lille et Unité INSERM 1019 Institut Pasteur de Lille Francophones

Plus en détail

Introduction à la scientométrie. Audrey Baneyx, Direction scientifique, Sciences Po, Paris Audrey.baneyx@sciences-po.fr

Introduction à la scientométrie. Audrey Baneyx, Direction scientifique, Sciences Po, Paris Audrey.baneyx@sciences-po.fr Introduction à la scientométrie Audrey Baneyx, Direction scientifique, Sciences Po, Paris Audrey.baneyx@sciences-po.fr Plan Un peu de théorie la scientométrie par le menu Le nouveau contexte de la scientométrie

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib Les doctorants et l information scientifique, 3 et 4 juin 2010 Maîtriser l information scientifique et technique en recherche, une formation à l intention des doctorants

Plus en détail

Benchmarking dans le domaine de la recherche bio-médicale

Benchmarking dans le domaine de la recherche bio-médicale N. Haeffner-Cavaillon Groupe Bibliométrie 101, rue de Tolbiac 75013 Paris haeffner@tolbiac.inserm.fr Benchmarking dans le domaine de la recherche bio-médicale Etude réalisée à partir des données du Centre

Plus en détail

SEMIN. Analyses factorielles avec R. Elisabeth MORAND INED

SEMIN. Analyses factorielles avec R. Elisabeth MORAND INED SEMIN Analyses factorielles avec R Elisabeth MORAND INED SEMIN R du MNHN 10 Décembre 2009 E. Morand 10 Décembre 2009 INED 1 / 42 Part I Analyse en Composantes Principales : ACP 2 / 42 Sommaire 1 Introduction

Plus en détail

La recherche bibliographique et la gestion de sa base de données utilisant des logiciels dédiés

La recherche bibliographique et la gestion de sa base de données utilisant des logiciels dédiés La recherche bibliographique et la gestion de sa base de données utilisant des logiciels dédiés See it. Save it. Sort it. Search it. Cite it. Share it. 16/01/2013 Robin BOSDEVEIX & Michaël CANU Plan de

Plus en détail

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Étude de cas RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Septembre 2012 e-santé en Région Pays de la Loire : exemple du réseau RETI-Ouest Dans le cadre de l appel à projet

Plus en détail

BIO 818 - Communication scientifique

BIO 818 - Communication scientifique BIO 818 - Communication scientifique Sébastien Dugravot Bât. 25, 4ème étage sebastien.dugravot@univ-rennes1.fr http://perso.univ-rennes1.fr/sebastien.dugravot/ But de l UE : apprendre à faire une communication

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LOGICIELS DE GESTION DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

PRÉSENTATION DE LOGICIELS DE GESTION DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES PRÉSENTATION DE LOGICIELS DE GESTION DE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES I/ A quoi servent les logiciels de gestion de références bibliographiques? CONTEXTE D UTILISATION ET DEFINITION A QUOI SERVENT LES LOGICIELS

Plus en détail

Sommaire. > La permanence des soins page 4. > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7. > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9

Sommaire. > La permanence des soins page 4. > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7. > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9 Sommaire > La permanence des soins page 4 > La gestion de la pandémie grippale H1N1 page 7 > Le positionnement régional du CHRU de Lille page 9 > La recherche page 10 > L innovation en 2009 page 11 > Le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 14 novembre 2011 fixant, pour l année universitaire 2012-2013,

Plus en détail

L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri.

L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique. http://www.e-mri. L IRM pas à pas Un module d enseignement interactif des bases physiques de l Imagerie par Résonance Magnétique http://www.e-mri.org D HOA, A MICHEAU, G GAHIDE, E LE BARS, C CYTEVAL, M ZANCA, P DUJOLS,

Plus en détail

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d

DFMS DFMSA P r C h C ri r st s ophe e C h C ag a nau a d DFMS DFMSA Pr Christophe Chagnaud Service de Radiologie et Imagerie Médicale Marseille Objectifs affichés DFMS DFMSA Améliorer la qualité de la formation en réservant un contingent national de postes de

Plus en détail

Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier

Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier Pr. Abdelali Kaaouachi Université Mohammed Premier Oujda - Maroc E-mail : akaaouachi@hotmail.com

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

AIX-MARSEILLE BESANCON POLYNESIE FRANCAISE GUYANE STRASBOURG

AIX-MARSEILLE BESANCON POLYNESIE FRANCAISE GUYANE STRASBOURG ACADÉMIE DE DIJON - Rectorat A N N E X E I - MODIFIÉE Division des examens et concours Bureau DEC.1-Post BAC./B.133/JR 51, rue Monge - 21033 DIJON CEDEX Brevet de Technicien Supérieur INFORMATIQUE DE GESTION

Plus en détail

Publier en Open Access : quelles stratégies mettre en oeuvre?

Publier en Open Access : quelles stratégies mettre en oeuvre? Publier en Open Access : quelles stratégies mettre en oeuvre? Natacha Leclercq SCD Université Paris Diderot Juin 2015 Pourquoi publier en Open Access? Rappel des principaux généraux de l Open Access :

Plus en détail

Réaliser une bibliographie commune

Réaliser une bibliographie commune Réaliser une bibliographie commune Nancy avril 2013 Noël Thiboud Sandrine Wolff » Objectifs Différents logiciels utilisés? Publication avec des co-auteurs? Publication d une bibliographie en ligne sur

Plus en détail

Rapports moral et financier 2014-2015

Rapports moral et financier 2014-2015 18 èmes Journées EXON BESANÇON Association des enseignants-chercheurs en Biologie cellulaire et moléculaire, biotechnologies et biothérapies des facultés de Pharmacie de langue française Rapports moral

Plus en détail

Université des Sciences en Ligne. e-prep 2008 Gif sur Yvette

Université des Sciences en Ligne. e-prep 2008 Gif sur Yvette Université des Sciences en Ligne Domaine couvert : les Sciences Fondamentales Mathématiques Informatique fondamentale Physique Chimie Sciences de la Vie Sciences de la Terre et de l Univers Missions renforcer

Plus en détail

1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980)

1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980) 1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980) «Dans chaque académie, la date de début des vacances d été de l année scolaire 1979/1980 ainsi que le calendrier de l année scolaire 1980/1981 pour les écoles maternelles

Plus en détail

LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2012.

LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2012. Avril 2014 LES DIPLOMES DELIVRES PAR LES UNIVERSITES ET L'INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE A LA SESSION 2012. Contact : SESPAG ce.sespag@ac-grenoble.fr 04.76.74.76.26 Au cours de l'année 2012, les universités

Plus en détail

La plateforme française pour les études de neuroimagerie multicentriques

La plateforme française pour les études de neuroimagerie multicentriques La plateforme française pour les études de neuroimagerie multicentriques ÉMERGENCE D UN GRAND INSTRUMENT DE NEUROIMAGERIE DISTRIBUÉ Un instrument pour les études de cohortes une structure permettant de

Plus en détail

COMMENT REDIGER UN ARTICLE?

COMMENT REDIGER UN ARTICLE? Module National d Enseignement Recherche & Innovation en Imagerie Mars 2010 COMMENT REDIGER UN ARTICLE? Pr M REMY-JARDIN Service d Imagerie Thoracique CHRU LILLE INTRODUCTION Etape finale d un travail

Plus en détail

Le CeNGEPS : mise en place du logiciel SIGREC

Le CeNGEPS : mise en place du logiciel SIGREC Le 16 juin 2009 DIRECTION DES AFFAIRES SCIENTIFIQUES, PHARMACEUTIQUES ET MEDICALES Circulaire N 09-0288 Index de la table des matières : Essais cliniques Claire Sibenaler : 01.45.03.88.24 E-mail : csibenaler@leem.org

Plus en détail

L enquête ménages déplacements standard Certu

L enquête ménages déplacements standard Certu www.certu.fr L enquête ménages déplacements standard Certu Une norme qui évolue Régis de SOLERE Séminaire de l observation urbaine 3 novembre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Irez-vous manifester le 10 décembre à Paris?

Irez-vous manifester le 10 décembre à Paris? SONDAGE NATIONAL DES AVOCATS : JOURNEE DE MOBILISATION DU 10 DECEMBRE Administré aux 31 406 avocats membres du réseau Hub Avocat 10 203 répondants Irez-vous manifester le 10 décembre à Paris? FRANCE ENTIERE

Plus en détail

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS;

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS; Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Coordination de l étude: Pr. Serge BRIANCON Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine de Nancy Service d Epidémiologie et d Evaluation

Plus en détail

Le plus grand Poker Tour jamais organisé

Le plus grand Poker Tour jamais organisé Le plus grand Poker Tour jamais organisé QUALIFICATIONS ONLINE DÈS LE 15 SEPTEMBRE 2011 ETAPES LIVE DÈS LE 5 NOVEMBRE 2011 COMPÉTITION 100 % GRATUITE 69 ÉTAPES PARTOUT EN FRANCE 37 VILLES 10 000 JOUEURS

Plus en détail

4- Type d activité prise en compte : activité de soins, d enseignement, ou de recherche (article 3 de l arrêté du 23 juillet 2003)

4- Type d activité prise en compte : activité de soins, d enseignement, ou de recherche (article 3 de l arrêté du 23 juillet 2003) FICHE TECHNIQUE RELATIVE AUX CONDITIONS DE MOBILITE EXIGEES DES CANDIDATS AU CONCOURS DE PROFESSEUR DES UNIVERSITES - PRATICIEN HOSPITALIER DES CENTRES HOSPITALIERS ET UNIVERSITAIRES Textes de références

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2013 autorisant au titre de l année 2013 l ouverture de concours externes et internes

Plus en détail

Memento de la recherche documentaire en santé

Memento de la recherche documentaire en santé Memento de la recherche documentaire en santé Optimiser ses recherches - Se procurer les documents Rédiger sa bibliographie 1. QUELQUES CONSEILS DE METHODE Avant toute chose, bien choisir ses mots-clés

Plus en détail

Utilisation des données du Web of Science Core collection pour la valorisation et le pilotage des activités de recherche

Utilisation des données du Web of Science Core collection pour la valorisation et le pilotage des activités de recherche Utilisation des données du Web of Science Core collection pour la valorisation et le pilotage des activités de recherche Guillaume Rivalle Responsable avant-ventes Europe Les défis des analyses citationnelles

Plus en détail

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011 1. Université Aix-Marseille II... 2 2. Université Amiens... 2 3. Université Angers... 3 4. Université Bordeaux II... 3 5. Université de Clermont-Ferrand... 4 6. Université de Dijon... 4 7. Université Grenoble

Plus en détail

Le diplôme national du brevet

Le diplôme national du brevet DIPLOME NATIONAL DU BREVET Session 2014 Le diplôme national du brevet Session 2014 SOMMAIRE LES ÉLÉMENTS CLÉS DE LA SESSION 2014... 3 LE PREMIER EXAMEN IMPORTANT DE LA SCOLARITÉ... 3 LES CANDIDATS... 3

Plus en détail

Outils de recherche et de gestion bibliographique

Outils de recherche et de gestion bibliographique Outils de recherche et de gestion bibliographique Pr. E. H. TAHRI Laboratoire de physiopathologie et Génétique Moléculaire (hassane_tahri@yahoo.fr) Journée : Réflexion et Sensibilisation sur la Production

Plus en détail

Rapports moral et financier 2013-2014

Rapports moral et financier 2013-2014 17 èmes Journées EXON CAEN Association des enseignants-chercheurs en Biologie cellulaire et moléculaire, biotechnologies et biothérapies des facultés de Pharmacie de langue française Rapports moral et

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

Trouver l information scientifique en ligne

Trouver l information scientifique en ligne Trouver l information scientifique en ligne Morgane Le Gall - BLP 2015 Programme Le Web : présentation Les moteurs de recherche scientifique Les archives ouvertes et moissonneurs Les revues scientifiques

Plus en détail

La recherche clinique et l innovation à l hôpital : enjeux et pratiques L organisation de la recherche hospitalière en France

La recherche clinique et l innovation à l hôpital : enjeux et pratiques L organisation de la recherche hospitalière en France La recherche clinique et l innovation à l hôpital : enjeux et pratiques L organisation de la recherche hospitalière en France Christophe MISSE Directeur du Centre Hospitalier Sud Essonne École des Hautes

Plus en détail

SIGAPS /SAMPRA. Journée d étude / d information BULAC 1 er avril 2015

SIGAPS /SAMPRA. Journée d étude / d information BULAC 1 er avril 2015 Journée d étude / d information BULAC 1 er avril 2015 Repères sur la bibliométrie. Stratégies, outils, métriques alternatives 1 er Avril 2015 SIGAPS /SAMPRA Patrick Devos DRCI EA 2694 CHRU de Lille Université

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

Catalogue des formations Médecine et paramédical

Catalogue des formations Médecine et paramédical Catalogue des formations Médecine et paramédical Sommaire Recherche documentaire et maîtrise de l information médicale... 2 Utilisation des catalogues des bibliothèques de médecine... 3 Utilisation de

Plus en détail

Ferrand www.admission-postbac.org

Ferrand www.admission-postbac.org Académie IUT Site Internet Dates inscription Modalités particilières Nantes Poitiers Lille Caen Rouen Strasbourg Clermont Ferrand www.admission-postbac.org Montpellier Du 20 janvier au 25 mars 2008 Corse

Plus en détail

Un exemple d archive ouverte. Le cas du Cemagref

Un exemple d archive ouverte. Le cas du Cemagref Un exemple d archive ouverte. Le cas du Cemagref Politique de l établissement Mise en place de l archive institutionnelle Implication des auteurs Rôles des documentalistes Journées OMER Lyon, 29 Mars 2007

Plus en détail

LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE

LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE LA RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE Les outils d aide à la recherche bibliographique C.Augustyniak 31 janvier 2012 SOMMAIRE Généralités BDSP GOOGLE SCHOLAR Babord + CiSMeF SUDOC PUBMED MEDLINE SCOPUS Centres

Plus en détail

D I P L O M E D E J U R I S T E C O N S E I L D E N T R E P R I S E

D I P L O M E D E J U R I S T E C O N S E I L D E N T R E P R I S E DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 S E L E C T I O N N A T I O N A L E BORDEAUX CAEN CERGY LYON MONTPELLIER NANCY PARIS II POITIERS RENNES STRASBOURG - TOULOUSE F D N E Diplôme de Juriste

Plus en détail

BASES DE DONNEES ELECTRONIQUES ACCESSIBLES DEPUIS L UM2

BASES DE DONNEES ELECTRONIQUES ACCESSIBLES DEPUIS L UM2 BASES DE DONNEES ELECTRONIQUES ACCESSIBLES DEPUIS L UM2 Cyril Czernielewski 2008/2009 Service Commun de Documentation Montpellier 2 cyril.czernielewski@univ-montp2.fr Sommaire par couverture disciplinaire

Plus en détail

Découverte et dépôt dans Hal

Découverte et dépôt dans Hal Découverte et dépôt dans Hal 2014 Plan Contexte Qu est-ce que Hal? Portail Collections Pourquoi déposer? Visibilité Référencement Mes services : liste de publications Mes services : statistiques Je dépose

Plus en détail

Figure 1 : page d accueil pour le professeur

Figure 1 : page d accueil pour le professeur Démonstration de Maple T.A., un environnement pour les examens et devoirs en ligne avec correction Automatique Benoit Vidalie, Maplesoft (bvidalie@maplesoft.com) Résumé : Le logiciel de calcul mathématique

Plus en détail

Indicateurs ou Outils d évaluation de la Recherche Présentation des logiciels SIGAPS et SIGREC

Indicateurs ou Outils d évaluation de la Recherche Présentation des logiciels SIGAPS et SIGREC Indicateurs ou Outils d évaluation de la Recherche Présentation des logiciels SIGAPS et SIGREC Patrick Devos Chef de Projet SIGAPS / SIGREC Direction de la Recherche - CHRU de Lille EA 2694 Université

Plus en détail

2015-2016 DES PROJETS UNF3S INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL 15 JUIN 2015 > 15 SEPTEMBRE 2015 2014 DATE DE L APPEL A PROJETS :

2015-2016 DES PROJETS UNF3S INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL 15 JUIN 2015 > 15 SEPTEMBRE 2015 2014 DATE DE L APPEL A PROJETS : Université Numérique Francophone des Sciences de la San té et du Sport APPEL A PROJETS 2015-2016 DES PROJETS UNF3S ET DES PROJETS D EXTENSION AU PROGRAMME INVESTISSEMENT D AVENIR IDEFI TIL www.unf3s.org

Plus en détail

Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés. Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006

Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés. Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006 Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006 1 La veille en France: une situation paradoxale Une situation contrastée Une prise de conscience

Plus en détail

La révolution SaaS au service de la valorisation de la recherche

La révolution SaaS au service de la valorisation de la recherche La révolution SaaS au service de la valorisation de la recherche Jérémie Bellec Structure Computation Problématique Question des industriels : Comment peut-on utiliser votre logiciel? Logiciel de recherche?

Plus en détail

Pour chaque discipline, la Bibliothèque désigne un conseiller ou une conseillère à la documentation (bibliothécaire).

Pour chaque discipline, la Bibliothèque désigne un conseiller ou une conseillère à la documentation (bibliothécaire). Pour chaque discipline, la Bibliothèque désigne un conseiller ou une conseillère à la documentation (bibliothécaire). Conseillère en agriculture et alimentation Vous trouverez mes coordonnées sur le portail

Plus en détail

Qu est-ce qu un catalogue?

Qu est-ce qu un catalogue? Qu est-ce qu un catalogue? Nathalie Piérache Novembre 2008 1 Qu est-ce qu un catalogue? Plan du cours Les catalogues Définition Bref historique des catalogues de bibliothèque Le rôle du catalogue Le catalogue

Plus en détail

La pertinence de l information pour agir au bon moment. Recherche exploitation de. l information. & pertinente

La pertinence de l information pour agir au bon moment. Recherche exploitation de. l information. & pertinente La pertinence de l information pour agir au bon moment Recherche exploitation de & pertinente l information Une expertise reconnue dans la gestion et le traitement de l information Face à une croissance

Plus en détail

BIEN UTILISER LA BIBLIOMÉTRIE EN BIOLOGIE SANTÉ. Solenn Bihan

BIEN UTILISER LA BIBLIOMÉTRIE EN BIOLOGIE SANTÉ. Solenn Bihan BIEN UTILISER LA BIBLIOMÉTRIE EN BIOLOGIE SANTÉ Solenn Bihan 2016-2017 2 Support de formation en ligne http://moodle.univ-lille2.fr/course/view.php?id=1589 3 Plan A. Usages et limites de la bibliométrie

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO 7 ème congrès FHP SSR Biarritz 20 juin 2012 DR Gilles Bontemps Directeur Associé Agence Nationale

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Modélisation, Analyse et Conduite des Systèmes dynamiques (GDR MACS) de l'ecole Centrale de Lille mars 2009 Rapport du comité

Plus en détail

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES ANNEXES 2D - A D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - (2013-2014) (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES 1ère partie Anatomie et cytologie pathologiques Cardiologie et maladies vasculaires Dermatologie et

Plus en détail

LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE. L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public

LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE. L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public La consommation d informations est incontrôlable 2 L enjeu sécurité dans le SI? Protéger la propriété

Plus en détail

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR

LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR LE TOP 50 DES VILLES OÙ INVESTIR 18 novembre 2015 Méthodologie Préambule L objectif de cette étude est d analyser les 50 premières communes les plus peuplées de France métropolitaine et de les classer

Plus en détail

De SIGAPS à SAMPRA : vers plus de visibilité

De SIGAPS à SAMPRA : vers plus de visibilité Recenser et analyser les publications : quels enjeux pour le pilotage et la valorisation de la recherche? 4 Juin 2015 De SIGAPS à SAMPRA : vers plus de visibilité DRCI Patrick Devos EA 2694 CHRU de Lille

Plus en détail

Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes

Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes Service de cardiologie, Pôle Thoracique, Vasculaire et Métabolique CHU Rennes L environnement actuel de l activité TAVI Comment simplifier l organisation pré-tavi? L environnement actuel de l activité

Plus en détail

Recherche et exploitation de l information pour son mémoire. Master Pro OPEx

Recherche et exploitation de l information pour son mémoire. Master Pro OPEx Recherche et exploitation de l information pour son mémoire Master Pro OPEx Objectifs Types documents pertinents Méthodologie Faire un état de l art Travail sur le vocabulaire Rédiger une requête Se procurer

Plus en détail

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011 ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE ILE DE FRANCE INTERREGION NORD EST INTERREGION NORD-OUEST Strasbourg Dijon Reims Besançon Nancy Caen Rouen Lille Amiens 1)

Plus en détail

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE FÉVRIER 2014 Parité Diversité & Maires & adjoint.e.s ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE AVANT PROPOS À l occasion des élections municipales de mars, République & Diversité et le CRAN ont

Plus en détail

La recherche et le développement : Chiffres clés 1

La recherche et le développement : Chiffres clés 1 N. Haeffner-Cavaillon Groupe Bibliométrie 101, rue de Tolbiac 75013 Paris haeffner@tolbiac.inserm.fr La recherche et le développement : Chiffres clés 1 1 1 Les chiffres utilisés proviennent exclusivement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 26 septembre 2014 relatif au comité technique ministériel de l

Plus en détail

Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Séminaire-Atelier n 1

Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Séminaire-Atelier n 1 Faculté de Médecine Comité des thèses Année 2012 Séminaire-Atelier n 1 La recherche bibliographique La recherche bibliographique Temps essentiel Début de travail +++ Pendant la Rédaction Comparer son travail

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

Altmetrics, Citations, fiabilité des contenus Quels nouveaux services chez Springer pour les chercheurs?

Altmetrics, Citations, fiabilité des contenus Quels nouveaux services chez Springer pour les chercheurs? Altmetrics, Citations, fiabilité des contenus Quels nouveaux services chez Springer pour les chercheurs? Carrefour IST Nancy, 25 novembre 2014 Carrefour IST Nancy, 25 novembre 2014 2 Quels nouveaux services

Plus en détail

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Manipulateur Radio Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale Le manipulateur en électroradiologie utilise,

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

1 er réseau national de centres

1 er réseau national de centres 1 er réseau national de centres d ophtalmologie Une start up dans un Métier règlementé FORUM ECONOMIE SANTE 28 NOVEMBRE 2014 1 L accès à l ophtalmologiste : un enjeu de santé publique. Comment assurer

Plus en détail

Kit d aide FNEK. à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr

Kit d aide FNEK. à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr Publication Formation Représentation Solidarité FNEK Kit d aide à l orientation des lycéen Edition 2014 * + d infos sur: www.fnek.fr * Les informations sont susceptibles de changer d une année sur l autre

Plus en détail

Publier et être lu : quelles stratégies pour les chercheurs?

Publier et être lu : quelles stratégies pour les chercheurs? Publier et être lu : quelles stratégies pour les chercheurs? Colette Boy Centre de Ressources Autisme Languedoc-Roussillon Dominique Villebrun Inserm U1061 Pourquoi publier? Principal moyen pour le chercheur

Plus en détail

Analyse en composantes principales (ACP)

Analyse en composantes principales (ACP) Analyse en composantes principales (ACP) François Husson Laboratoire de mathématiques appliquées - Agrocampus Rennes husson@agrocampus-ouest.fr 1 / 31 Quel type de données? L ACP s intéresse à des tableaux

Plus en détail