Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie"

Transcription

1 ompléments - hapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN 13 ) Tandis que la spectroscopie RMN 1 H fournit des données sur la disposition des atomes d'hydrogène dans une molécule, la spectroscopie RMN 13 nous renseigne sur le squelette carboné. L isotope le plus abondant du carbone, soit le carbone 12, ne possède pas de spin nucléaire à l inverse du carbone 13. Or, le carbone 13 ne constitue que 1,1 % des atomes de carbone trouvés dans la nature. Par ailleurs, la différence d énergie entre les états de spin de haut et de bas niveau du 13 est très petite. Pour ces deux raisons, les spectromètres RMN 13 doivent être extrêmement sensibles. Heureusement, les spectromètres RMN-TF (à transformée de Fourier) à haut champ d aujourd hui sont assez puissants et sensibles ; c est pourquoi la spectroscopie RMN 13 est devenue une technique courante. Une molécule m a dit La RMN en biologie et en médecine L imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technologie utilisée pour produire une image du cerveau. Dans le chapitre 5 et ses compléments, nous nous sommes arrêtés à présenter les rudiments de la spectroscopie RMN et des exemples de détermination de structure. Toutefois, en appliquant la technologie des ordinateurs, particulièrement celle des microprocesseurs, à l instrumentation RMN, le domaine s est rapidement développé et de nombreuses techniques de pointes se sont ajoutées*. Par exemple, il est possible de produire des spectres en faisant varier la température (de 180 à 200 ) et de quantifier ainsi la vitesse de phénomènes comme la rotation autour des liaisons simples, le basculement des conformations chaises du cyclohexane, l inversion de l azote dans les amines et les réactions radicalaires (voir l halogénation radicalaire au chapitre 6). *Pour d excellentes descriptions de ces techniques, voir :Mohan, J. Organic Spectroscopy, 2 ème édition Harrow, U.K., Alpha Science International Ltd., himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 1

2 À l aide d autres techniques, il est possible d obtenir non seulement des spectres 13 pour tous les atomes de carbone d une molécule, mais aussi ceux des groupes H 3 uniquement (ou des groupes H 2 ou H), ce qui facilite considérablement la détermination de la structure des molécules biologiques complexes. ertaines autres techniques permettent de localiser les groupes voisins les uns des autres dans l espace au sein d une même molécule, malgré leur éloignement dans la chaîne carbonée, ce qui s avère précieux pour étudier la conformation des molécules complexes. On a maintenant réalisé le plein potentiel de la spectroscopie RMN pour contourner certaines difficultés en biologie et en médecine. En effet, les appareils sont désormais suffisamment sensibles pour analyser des liquides biologiques entiers comme l urine, le plasma sanguin, le sperme, le liquide céphalo-rachidien et les liquides oculaires. La protéine créatinine, par exemple, est un métabolite normal excrété dans l urine à une concentration de l ordre du millimolaire. Les singulets, correspondant à ses groupes H 3 (δ = 3,1 ppm) et H 2 (δ = 4,2 ppm), sont facilement observables à cette faible concentration à l aide d un spectromètre à haute résolution (500 MHz), malgré la présence de tous les autres constituants de l urine. Sa concentration, qui peut être mesurée en quelques minutes, est un bon indicateur de la fonction rénale. La spectroscopie RMN sert aussi à déceler les maladies héréditaires du métabolisme dans l urine des nourrissons. H 3 H 2 N NH NH O créatinine D autres liquides biologiques fournissent aussi des renseignements utiles en médecine. La surveillance continue de la présence des lipoprotéines de faible et de haute densité dans le plasma sanguin permet de comprendre l évolution des maladies cardiaques. L analyse du sperme pourrait servir à traiter les problèmes d infertilité. Les spectres RMN du liquide céphalo-rachidien des nourrissons sont étudiés par les neurologues et révèleront peut-être de nouvelles pistes sur les troubles du cerveau**. Le 31 P, le 23 Na et le 19 F figurent parmi les noyaux ayant un spin et jouant un rôle important en biologie. Des appareils ont été développés pour obtenir des spectres RMN de parties anatomiques intactes chez l humain et l animal. Par exemple, des spectres 31 P d un muscle de l avant-bras d un humain (l avant-bras est placé directement dans le champ magnétique) mesurés avant, pendant et après un exercice ont permis de suivre dans le temps plusieurs constituants du tissu musculaire contenant du phosphore dont notamment l adénosine triphosphate (ATP), la phosphocréatine et le phosphate inorganique. En comparant les variations de concentration de ces constituants chez des ** Pour de l information supplémentaire, voir : Bell, J. D., J.. Brown et P. J. Sadler. «RMN spectroscopy of Body Fluids», hemistry in Britain, 1988, p himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 2

3 gens normaux par rapport aux patients souffrant de maladies musculaires, on peut en apprendre plus sur la nature de la maladie et concevoir des traitements. En RMN topique, l aimant de l appareil est amené jusqu à l objet d étude et non l inverse. Une sorte de sonde magnétique placée sur l objet induit alors une résonance des molécules situées en surface et c est ainsi qu on peut obtenir des spectres 1 H, 13 ou 31 P de molécules in vivo. ette technique a été employée, par exemple, pour observer les effets de divers médicaments sur le métabolisme. L imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique utilisée sur des patients en milieu hospitalier depuis le milieu des années Elle permet d obtenir des images de l intérieur de parties corporelles entières et offre plusieurs avantages par rapport aux rayons X. Pour les uns, elle est beaucoup moins dangereuse puisqu elle n endommage pas les tissus par les radiations. Pour les autres, elle donne des images claires des tissus mous, ce qui est très difficile avec les rayons X. omment l IRM fonctionne-t-elle? Un grand pourcentage du corps humain est constitué d eau. Dans la plupart des techniques d IRM, on mesure le spectre 1 H de l eau de divers tissus (le 31 P est aussi employé) pour créer des images. Toutefois, l aimant doit être très gros : son diamètre intérieur doit être d au moins 25 cm pour que la tête d un humain puisse y être logée, voire même l organisme entier! Heureusement, le champ magnétique n a pas besoin d être uniforme comme c est le cas lorsqu on détermine la structure à l aide de la RMN à haute résolution, si bien qu il est concevable de construire de tels aimants. La présence d un gradient de champ plutôt que d un champ uniforme est cruciale. L intensité du champ peut aussi être considérablement plus faible que celle utilisée en recherche, ce qui est une chance vu le coût élevé de ces gros aimants. La durée d une séance d IRM varie de 30 secondes à 10 minutes, avec une moyenne d environ 2 minutes. Les images sont constituées en choisissant des coupes dans différents plans du corps ou des images en trois dimensions. L illustration au début de la présente rubrique montre l image d un cerveau humain obtenue par IRM. La principale utilité de l IRM est sans contredit le diagnostic médical, mais l IRM peut notamment servir en science des aliments pour évaluer les conditions nécessaires à la cueillette, au stockage et à la mise en marché des aliments, en agriculture pour étudier la germination des graines, et dans le bâtiment lorsqu il s agit d évaluer la concentration et la distribution de l eau dans le bois de charpente. Pour de plus amples détails, voir : Radda, G. K. «The Use of RMN Spectroscopy for the Understanding of Disease», Science, 1986, 233, p Pour en savoir plus sur l IRM, voir : Morris, P. G. Nuclear Magnetic Resonance in Medicine and Biology, Oxford, England, larendon Press, Ross R., B. Goodpaster, D. Kelley et F. Boada. «Magnetic resonance imaging in human body composition research. From quantitative to qualitative tissue measurement», Annals of the New York Academy of Sciences, 2000, 12(7), p himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 3

4 La résonance magnétique nucléaire, découverte par des physiciens, a été développée par des chimistes et elle est aujourd hui mise en application par des biologistes et d autres scientifiques. À ses débuts, nul ne pouvait soupçonner les bienfaits de ses applications. Son histoire démontre bien qu il peut être très sage de s engager en recherche fondamentale sans se préoccuper immédiatement des applications pratiques. Les spectres du carbone 13 diffèrent des spectres du 1 H sur plusieurs points. Les déplacements chimiques (δ) en RMN 13 sont plus étendus que ceux de la RMN 1 H. es déplacements sont mesurés à partir du même composé de référence, le TMS, dont tous les atomes de carbone méthyliques sont équivalents et produisent un signal bien défini. Les déplacements chimiques du 13 sont aussi mesurés en unités de δ, mais ils apparaissent habituellement dans la région située environ de 0 ppm à 200 ppm vers les champs plus faibles par rapport au TMS (au lieu d une plus petite région variant de 0 ppm à 13 ppm pour le 1 H). Grâce à cette gamme étendue de déplacements chimiques, les spectres 13 sont moins complexes que les spectres 1 H. À cause de la rareté naturelle du 13, la probabilité de rencontrer deux atomes de 13 adjacents dans une même molécule est faible. est la raison pour laquelle le couplage spin spin n a habituellement pas lieu. et état de fait simplifie les spectres 13. En revanche, le couplage spin spin 13 1 H peut survenir. On peut prendre le balayage d un spectre de manière à ce que le couplage figure ou non sur le tracé, selon les besoins. La figure 5.a présente le spectre RMN 13 du butan-2-ol mesuré avec et sans couplage 13 1 H. Le spectre sans couplage 1 H (appelé spectre avec découplage du proton) présente quatre singulets bien définis, un pour chacun des types d atomes de carbone. Le signal de l atome de carbone portant le groupe hydroxyle apparaît à des champs plus faibles (δ = 69,3 ppm), et les signaux des deux atomes de carbone méthyliques sont bien séparés (δ = 10,8 ppm et 22,9 ppm). Dans le spectre avec couplage 13 1 H, la règle n + 1 s applique. Le signal de chaque type de noyau de 13 est scindé à cause des noyaux de 1 H qui leur sont directement liés. Le signal des deux groupes H 3 est un quadruplet (trois atomes d'hydrogène, par conséquent, n + 1 = 4), l atome de carbone du H 2 donne un triplet et celui du H un doublet. Remarque : Dans un spectre RMN 13 avec découplage du proton, chaque type d atome de carbone est représenté par un singulet. himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 4

5 Figure 5.a Spectre RMN 13 du butan-2-ol avec (en haut) et sans (en bas) couplage 13 1 H. Les valeurs de δ sont affichées dans le spectre du bas. Le solvant utilisé est le Dl 3. himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 5

6 Exemple 5.a Décrivez le spectre RMN 13 du H 3 H 2 OH. Solution Le spectre RMN 13 avec découplage 13 1 H est constitué de deux signaux, car deux atomes de carbone non équivalents sont présents (leur signal correspond à δ H3 = 18,2 ppm et δ H2 = 57,8 ppm). Sans le découplage 13 1 H, le signal à δ = 18,2 ppm se manifeste par un quadruplet (trois H liés au ) et celui qui est à δ = 57,8 ppm par un triplet (2 H liés au ). Exercice 5.a Quelles sont les principales caractéristiques du spectre RMN 13 de H 3 H 2 H 2 OH? Exercice 5.b À combien de signaux peut-on s attendre dans le spectre RMN 13 avec découplage du proton du : a) 2-méthylpropan-2-ol? c) 2-méthylpropan-1-ol? b) cyclopentanone? d) cis-1,3-diméthylcyclopentane? Solutionnaire des exercices du complément 5.a. Le spectre sans couplage avec les hydrogènes présente trois signaux sous forme de singulets dont les déplacements chimiques sont : δ =65 ppm δ =32 ppm δ = 11 ppm H 3 H 2 H 2 OH Le spectre avec couplage des hydrogènes présente trois signaux, dont les déplacements chimiques sont les mêmes que pour le spectre RMN 13 sans couplage, mais où la multiplicité change. En effet, les signaux du carbone 1 et du carbone 2 sortent sous la forme d un triplet et celui du carbone 3 sous la forme d un quadruplet, respectant ainsi la règle du n b a) Deux signaux seront observés, un pour les trois carbones du groupement méthyle et l autre pour le carbone lié à l oxygène : H3 H 3 OH H3 himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 6

7 b) Trois signaux seront observés : O c) Trois signaux seront observés : H3 H H 2 OH H3 d) Quatre signaux seront observés: H 3 H 3 himie organique 1 hapitre 5 omplément 2008 Les Éditions de la henelière inc. 7

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Spectre RMN du proton

Spectre RMN du proton Spectre RMN du proton 1. Principe de la spectroscopie RMN La spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (RMN) permet d identifier les atomes d hydrogène d une molécule et informe sur leur environnement

Plus en détail

Résumé de cours : RMN

Résumé de cours : RMN Résumé de cours : RMN I. Introduction : RMN signifie Résonance magnétique nucléaire: il s'agit d'une technique d'analyse qui permet de déterminer la structure d'une molécule organique. Il existe plusieurs

Plus en détail

Informations pour la présentation des données expérimentales

Informations pour la présentation des données expérimentales Informations pour la présentation des données expérimentales Sommaire 1. SPECTROMÉTRIE DE RMN... 1 2. SPECTROMÉTRIE DE MASSE... 1 2.1. Instrument... 1 2.1.1. VARIAN MAT 311 - Source impact électronique

Plus en détail

Analyse d un spectre RMN

Analyse d un spectre RMN Analyse d un spectre RMN La RMN (résonance magnétique nucléaire) est une méthode spectroscopique permettant l identification et la détermination de la structure d une molécule organique. Cette méthode

Plus en détail

Chapitre IV SPECTROSCOPIE DE RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H)

Chapitre IV SPECTROSCOPIE DE RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H) Chapitre IV SPECTROSCOPIE DE RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H) I - INTRODUCTION La résonance magnétique nucléaire (RMN) est une technique spectroscopique qui repose sur le magnétisme du

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

TP 06 : Spectres RMN

TP 06 : Spectres RMN TP 06 : Spectres RMN Ce TP s étale sur une séance de 1 heure (partie I et II.1.), puis une séance d 1 heure (II.2. et II.3.). Objectifs : - Etudier le principe physique de la RMN. - Utiliser un logiciel

Plus en détail

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE -ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE Michel ZANCA, CHU Montpellier Signification de la résonance et relation de Larmor ω eff = 2 π ν eff = γ B eff La RMN détecte très précisément la fréquence ν

Plus en détail

CHM 2520 Chimie organique II

CHM 2520 Chimie organique II M 2520 M 2520 himie organique II RMN et IR l étude de l interaction entre la matière et l absorbance, l émission ou la transmission de. utilisée pour déterminer la (e.g. en synthèse organique) infrarouge

Plus en détail

CHAPITRE 8 : SPECTROSCOPIE DE RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE DU PROTON R.M.N.

CHAPITRE 8 : SPECTROSCOPIE DE RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE DU PROTON R.M.N. CHAPITRE 8 : SPECTROSCOPIE DE RÉSONANCE MAGNÉTIQUE NUCLÉAIRE DU PROTON R.M.N. Lycée International des Pontonniers Novembre 2015 I. Qu est-ce que la RMN? 1. Quels sont les noyaux concernés? - La RMN est

Plus en détail

TERMINALE S FICHE PROFESSEUR

TERMINALE S FICHE PROFESSEUR TERMINALE S FIHE PRFESSEUR TERMINALE S FIHE ELEVE Discipline impliquée : himie EXPLITATIN DE SPETRES RMN Nature de l activité : SUTIEN ET APPRFNDISSEMENT EXPLITATIN DE SPETRES RMN MPETENE(S) TRAVAILLEE

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire

Résonance Magnétique Nucléaire Spectroscopie IR Résonance Magnétique Nucléaire En plus de la spectroscopie UV-visible, le chimiste a à disposition d autres techniques d analyse particulièrement abouties. Parmi celles-ci, la spectroscopie

Plus en détail

AP09 SPECTROSCOPIE RMN :

AP09 SPECTROSCOPIE RMN : AP09 SPECTROSCOPIE RMN : EXERCICE 1 : 1. Combien de groupes de protons équivalents les molécules suivantes possèdent-elles? 2. Combien de signaux présentent les spectres RMN des molécules précédentes?

Plus en détail

Autoévaluation par compétences. Vérifier son cours. Savoirs Niveaux électroniques, vibrationnels, rotationnels, de spin nucléaire.

Autoévaluation par compétences. Vérifier son cours. Savoirs Niveaux électroniques, vibrationnels, rotationnels, de spin nucléaire. Autoévaluation par compétences En analysant la manière dont vous avez traité ces exercices, et les réponses apportées pendant les séances de T.D. à vos questions, remplissez le bilan de compétences ci-dessous.

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Dr. Julien Furrer 1

La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Dr. Julien Furrer 1 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Dr. Julien Furrer 1 La Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) 1. Qu est-ce? 1) C est une spectroscopie rien à voir avec l énergie nucléaire La résonance magnétique

Plus en détail

SMC5 / Méthodes Spectroscopiques d Analyse Evaluation 2 / Durée : 1 h 30

SMC5 / Méthodes Spectroscopiques d Analyse Evaluation 2 / Durée : 1 h 30 UNIVERSITE MOHAMMED V Année 2014 / 2015 FACULTE DES SCIENCES Session normale SMC5 / Méthodes Spectroscopiques d Analyse Evaluation 2 / Durée : 1 h 30 Document permis : Tables RMN 1 H Barême : I : 5 pts

Plus en détail

Analyse d un spectre RMN

Analyse d un spectre RMN 2. Blindage et déplacement chimique δ du signal : Analyse d un spectre RMN Déplacement chimique δ : - Grandeur en abscisse du spectre de RMN ; unité ppm (partie par million) - Caractérise 1 groupe de protons

Plus en détail

CORRECTION DES EXERCICES

CORRECTION DES EXERCICES CORRECTION DES EXERCICES Exercice 17 page 98 1. Molécule a : vers 2 200 cm -1 pour la liaison C-N ; Molécule b : vers 3 300 cm -1 pour la liaison O H. 2. Molécule a : spectre 1 ; molécule b : spectre 2.

Plus en détail

CHAPITRE 13- ANALYSE SPECTROSCOPIQUE

CHAPITRE 13- ANALYSE SPECTROSCOPIQUE CHAPITRE 13- ANALYSE SPECTROSCOPIQUE 1-Les Objectifs du chapitre. Ce que je dois connaître Définition de absorbance, transmittance, nombre d'onde. La loi de Beer-Lambert notions de déplacement chimique

Plus en détail

Chapitre 2 Chimie organique

Chapitre 2 Chimie organique Chapitre 2 Chimie organique Analyses spectroscopiques Plan du chapitre Objectifs du chapitre I. Analyse fonctionnelle organique 1. Principe des spectroscopies moléculaires d absorption a) Niveaux d énergie

Plus en détail

Introduction à l IRM. 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Philippe Garteiser. Philippe Garteiser

Introduction à l IRM. 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Philippe Garteiser. Philippe Garteiser Introduction à l IRM 13-12-2012 Beaujon - Radiologie INSERM CRB3 (U773) Contact: (Post-Doc, équipe Van Beers, INSERM U773 - CRB3) p.garteiser@inserm.fr 06 78 71 41 03 Au programme 9h00: Instrumentation

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Exercice 1 Synthèse organique

Exercice 1 Synthèse organique DEVOIR SURVEILLE N 2 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 2h00 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte un exercice présenté sur 4 pages numérotées de 1 à 8. Exercice 1 Synthèse

Plus en détail

Exemples de spectres IR

Exemples de spectres IR Exemples de spectres IR Cours Spectroscopie IR/RMN Damien Jeannerat damien.jeannerat@chiorg.unige.ch Assistant Bruno Vitorge bruno.vitorge@chiorg.unige.ch Spectre complet des ondes electromagnétiques Exemples

Plus en détail

Correction des exercices TS2 2013 Chapitre 4 Spectroscopie IR

Correction des exercices TS2 2013 Chapitre 4 Spectroscopie IR Correction des exercices TS2 213 Chapitre 4 Spectroscopie IR Exercice n o 16 p. 15 Reconnaître des bandes d absorption 1. Hexan-2-ol : chaîne à six atomes de carbones, portant un groupement hydroxyle OH

Plus en détail

Exercices d application

Exercices d application Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. tous les ; tous les b. deux c. remplacé d. électronégatif ; liaison e. moins f. donneur g. donneur ; accepteur h. donneur 2. QCM a. Addition.

Plus en détail

Spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN)

Spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) Spectroscopie de Résonance Magnétique Nucléaire (RMN) I. Introduction I.1. Intérêt - Détermination de structures : produits naturels, synthèse organique - Etude de macromolécules : protéines, polysaccharides,

Plus en détail

4-Principes généraux en microscopie électronique.

4-Principes généraux en microscopie électronique. 3-Microscopie confocale La microscopie confocale est une des avancées technologiques les plus notables en microscopie optique depuis une centaine d années. Elle est basée sur une architecture technologique

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE EN CHIMIE ORGANIQUE

ANALYSE SPECTRALE EN CHIMIE ORGANIQUE himie, hapitre 5 Terminale S ANALYSE SPETRALE EN IMIE ORGANIQUE La spectroscopie est une technique d'analyse de la matière basée sur l'étude des interactions de la matière avec des radiations électromagnétiques.

Plus en détail

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale Analyse spectrale 1 Spectroscopie UV-visible 1.1 Présentation des spectres UV-visible La spectroscopie est l étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. Lorsque la lumière traverse

Plus en détail

Introduction. La Spectroscopie. de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) Le Spin Nucléaire. Le Spin Nucléaire

Introduction. La Spectroscopie. de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) Le Spin Nucléaire. Le Spin Nucléaire La Spectroscopie de RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) Introduction RMN est encore aujourd hui l outil le plus utilisé pour déterminer les structures moléculaires. Eric MARCHIONI Laboratoire de Chimie

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 I. Domaines d étude de ces deux techniques. Thème : Analyse spectrale. Partie : Spectroscopie Cours 9 : Spectroscopie I.R et R.M.N http://actions.maisondelachimie.com/outils_pedagogiques.html I.R. :

Plus en détail

T.S D.S n 2 (20 octobre 2012) Calculatrice interdite

T.S D.S n 2 (20 octobre 2012) Calculatrice interdite T.S D.S n 2 (20 octobre 2012) Calculatrice interdite Exercice n 1 : Stéréochimie de l'éphédrine, molécule naturelle. L éphédrine A est une molécule naturelle qui peut être extraite de petits arbustes appelés

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

Chapitre 15 Transformations en chimie organique

Chapitre 15 Transformations en chimie organique Chapitre 15 Transformations en chimie organique Manuel pages 303 à 320 Choix pédagogiques Le cours de ce premier chapitre présente tout d'abord la nomenclature des espèces chimiques polyfonctionnelles

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

TD n 8 : Examen ICO février 2007

TD n 8 : Examen ICO février 2007 TD n 8 : Examen ICO février 2007 Ce TD correspond à l examen ICO de février 2007. Il fait donc appel à une grande partie des notions présentées en RMN et Spectrométrie de masse dans le cadre d ICO. On

Plus en détail

I. Spectroscopie UV-visible

I. Spectroscopie UV-visible CHAPITRE N 8 PARTIE A SPECTRE UV-VISIBLE ET SPECTRE INFRAROUGE TS I. Spectroscopie UV-visible 1. Introduction à la spectroscopie La spectroscopie est une technique d analyse de la matière basée sur l étude

Plus en détail

CENTRE D INVESTIGATION CLINIQUE-INNOVATION TECHNOLOGIQUE. Gabriela HOSSU CIC-IT Nancy g.hossu@chu-nancy.fr

CENTRE D INVESTIGATION CLINIQUE-INNOVATION TECHNOLOGIQUE. Gabriela HOSSU CIC-IT Nancy g.hossu@chu-nancy.fr CENTRE D INVESTIGATION CLINIQUE-INNOVATION TECHNOLOGIQUE Gabriela HOSSU CIC-IT Nancy g.hossu@chu-nancy.fr ARTICULATION RECHERCHE EN IMAGERIE NANCY Recherche Fondamentale Pr. Jacques Felblinger Recherche

Plus en détail

Exercice 3 : SYNTHESE DE LA PHENACETINE (5 points)

Exercice 3 : SYNTHESE DE LA PHENACETINE (5 points) Exercice 3 : SYNTHESE DE LA PHENACETINE (5 points) BRUXELLES - Dimanche 01 juin 2008 06h00 La police a interpellé dans la nuit de samedi à dimanche un ressortissant néerlandais qui était en possession

Plus en détail

Déterminer la structure des molécules par spectroscopie (IR, RMN et UV) Connaître la nomenclature des molécules organiques

Déterminer la structure des molécules par spectroscopie (IR, RMN et UV) Connaître la nomenclature des molécules organiques Déterminer la structure des molécules par spectroscopie (IR, RMN et UV) PLAN 1 Connaître la nomenclature des molécules organiques A) Je sais représenter des molécules Les molécules organiques sont composées

Plus en détail

Spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire : Quelles informations peut-on tirer d un spectre de RMN du proton?

Spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire : Quelles informations peut-on tirer d un spectre de RMN du proton? Spectroscopie par Résonance Magnétique Nucléaire : Quelles informations peut-on tirer d un spectre de RMN du proton? Limites de la spectroscopie IR pentan-2-one pentan-3-one pentan-3-one Limites de la

Plus en détail

UNE INTRODUCTION A LA RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE. Chapitre 6 : Spectroscopie des noyaux de faible abondance naturelle.

UNE INTRODUCTION A LA RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE. Chapitre 6 : Spectroscopie des noyaux de faible abondance naturelle. UNE INTRODUCTION A LA RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE Chapitre 6 : Spectroscopie des noyaux de faible abondance naturelle Serge AKOKA 6. Spectroscopie des noyaux de faible abondance naturelle Nous prendrons

Plus en détail

Chapitre O.1 Notions de spectroscopies IR et RMN

Chapitre O.1 Notions de spectroscopies IR et RMN Chapitre O.1 Notions de spectroscopies IR et RMN Exercice 1 : Etude IR de cétones 1. Attribuer un spectre à l'acétone (propanone) et l'autre à la 4-méthylpent-3-ène-2-one. 2. commenter la position de la

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

TS 11 Spectroscopie RMN

TS 11 Spectroscopie RMN FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 11 Spectroscopie RMN Type d'activité Exercice bilan ou évaluation. Notions et contenus du programme de Terminale S Spectres RMN du proton Identification des

Plus en détail

TD CHAPITRE 12: SPECTROSCOPIE

TD CHAPITRE 12: SPECTROSCOPIE TD CHAPITRE 12: SPECTROSCOPIE Ce qu il faut savoir : Energie, longueur d onde, nombre d onde d un rayonnement infrarouge ; correspondance avec les transitions énergétiques entre niveaux vibrationnels Définition

Plus en détail

Solutionnaire - Chapitre 5 Spectroscopie

Solutionnaire - Chapitre 5 Spectroscopie Solutionnaire - hapitre 5 Spectroscopie 5.1 La molécule de hex-1-yne renferme une triple liaison alors que le hexa-1,3-diène possède deux liaisons doubles. hex-1-yne hexa-1,3-diène En infrarouge, les bandes

Plus en détail

Imagerie par résonance magnétique

Imagerie par résonance magnétique Imagerie par résonance magnétique Principes, techniques et contrôle de qualité Ir. Laurent Hermoye Unité de radiodiagnostic Nécessité Eviter une utilisation «presse bouton» de l IRM Optimisation des séquences

Plus en détail

AGENCE FÉDÉRALE DE CONTRÔLE NUCLÉAIRE

AGENCE FÉDÉRALE DE CONTRÔLE NUCLÉAIRE AGENCE FÉDÉRALE DE CONTRÔLE NUCLÉAIRE Recommandations pour l utilisation et le contrôle qualité des scanners PET utilisés en médecine nucléaire. CHAPITRE I Champ d application et définitions Les présentes

Plus en détail

Exo type Bac p 118 : Identification spectrale de molécules organiques Documents

Exo type Bac p 118 : Identification spectrale de molécules organiques Documents Exo type Bac p 118 : Identification spectrale de molécules organiques Documents TD4 Page 1 Questions Questions TD4 Page 2 ROUGE GARANCE ET RMN Document n 1 : Représentation de l alizarine et de la purpurine

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

Séquence 2. Spectroscopies. Sommaire

Séquence 2. Spectroscopies. Sommaire Séquence 2 Spectroscopies Problématique L imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique utilisée dans le domaine médical permettant de reconstruire une image en 2 ou 3 dimensions de tissus

Plus en détail

La physique pour la santé : du diagnostique à la thérapie e2phy Villeurbanne 26-29 Août 2002

La physique pour la santé : du diagnostique à la thérapie e2phy Villeurbanne 26-29 Août 2002 La physique pour la santé : du diagnostique à la thérapie e2phy Villeurbanne 26-29 Août 2002 Frédéric Pain (pain@ipno.in2p3.fr) Université Paris XI - Institut de Physique Nucléaire d Orsay I - Qu est ce

Plus en détail

Trois Noms et un Mariage

Trois Noms et un Mariage 100 ans! Des Rayons X à la Médecine Nucléaire Trois Noms et un Mariage Trois Noms, Deux personnes et un Mariage Suffisent pour révolutionner l histoire de la Radioactivité de l Atome Atomes isolés

Plus en détail

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Configurations électroniques 1.a Cases quantiques La configuration électronique des atomes consiste en la répartition des électrons au sein des différentes

Plus en détail

Données : - célérité du son dans l'air à 20 C : v = 343 m.s 1 ; - célérité de la lumière dans le vide ou dans l'air : c = 3, m.s 1.

Données : - célérité du son dans l'air à 20 C : v = 343 m.s 1 ; - célérité de la lumière dans le vide ou dans l'air : c = 3, m.s 1. Edition de Sélestat - Septembre 2015 EXERCICE 1 : Sans les mains! «C'est de cette manière que vous pourrez, peut-être très bientôt, conduire votre prochaine voiture...». Cette phrase évoque ici la voiture

Plus en détail

Historique de la Résonance Magnétique Nucléaire

Historique de la Résonance Magnétique Nucléaire Historique de la Résonance Magnétique Nucléaire 1933 : Stern et al. découvrent que le proton a un moment magnétique. 1938 : Rabi met en évidence l interaction d ondes électromagnétiques et des noyaux sur

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Corps en transparence

Corps en transparence 1/5 Corps en transparence Pour chaque question, coche uniquement la bonne réponse CORPS EXPLORÉ 1. La radiographie X permet d obtenir des images : 2. Le scanner X permet d obtenir des images : 3. L IRM

Plus en détail

Chapitre 25 Sélectivité en chimie organique

Chapitre 25 Sélectivité en chimie organique Chapitre 25 Sélectivité en chimie organique Manuel pages 499 à 514 Choix pédagogiques Ce chapitre est lié au chapitre 24 sur la stratégie de synthèse qu il illustre dans le cas précis de la sélectivité.

Plus en détail

Exercices RMN. Déplacement δ du signal Intégration Multiplicité Interprétation 4,1 > CH O 2 soit 2H Quadruplet => 3 voisins

Exercices RMN. Déplacement δ du signal Intégration Multiplicité Interprétation 4,1 > CH O 2 soit 2H Quadruplet => 3 voisins Exercices RMN I. Spectre de l éthanoate d éthyle : 1. Ecrire la formule semi-développée de l'éthanoate d'éthyle. 2. Attribuer à chaque groupe de protons équivalents les différents pics du spectre de RMN

Plus en détail

RMN : Résonance Magnétique Nucléaire

RMN : Résonance Magnétique Nucléaire RMN : Résonance Magnétique Nucléaire 1924 Attribution des propriétés magnétiques aux noyaux : Pauli 1945 Mise en évidence de la résonance nucléaire : Purcell et Bloch 1955 Application de la méthode aux

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE SESSION 2011 EPREUVE PREPARATION D UNE INTERVENTION MICROTECHNIQUE MICROSCOPE MONOCULAIRE

DOSSIER TECHNIQUE SESSION 2011 EPREUVE PREPARATION D UNE INTERVENTION MICROTECHNIQUE MICROSCOPE MONOCULAIRE SESSION 2011 EPREUVE PREPARATION D UNE INTERVENTION MICROTECHNIQUE MICROSCOPE MONOCULAIRE DOSSIER TECHNIQUE Durée : 2heures Aucun document n est autorisé. L usage de la calculatrice est autorisé. Session

Plus en détail

Structures fines : le couplage scalaire (1) Structures fines : le couplage scalaire (2)

Structures fines : le couplage scalaire (1) Structures fines : le couplage scalaire (2) Structures fines : le couplage scalaire () Les niveaux d'énergie d'un noyau peuvent être affectés par l'état de spin d'un noyau voisin. Deux noyaux dans cette situation sont couplés. Ce couplage est "transporté"

Plus en détail

Chimie organique. Débuts de la chimie organique

Chimie organique. Débuts de la chimie organique himie organique Info 8.1 Débuts de la chimie organique i Au début du 19 e siècle, Berzelius distinguait deux domaines de la chimie : la chimie minérale (inorganique) et la chimie organique. La chimie organique

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

«La réponse définitive»

«La réponse définitive» LIFEBODYBUILDING.COM FORMATIONS en STRATEGIE NUTRITION et DEVELOPPEMENT PHYSIQUE De combien de grammes de protéines avons-nous réellement besoin au quotidien pour développer ou maintenir sa masse musculaire?

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

Spectroscopie d émission atomique

Spectroscopie d émission atomique Année Universitaire : 2010 / 2011 Spectroscopie d émission atomique Réalisé par demoiselles: Chadia BOUCHEFRA. Meryem MIMI. 1 PLAN: INTRODUCTION Spectroscopie d émission atomique: Définition. Avantages.

Plus en détail

Effets inductifs et mésomères

Effets inductifs et mésomères CHIMIE RGANIQUE (Stage de pré-rentrée UE1) Effets inductifs et mésomères bjectifs: Découvrir les effets électroniques inductifs et mésomères. Aborder l ordre de priorité des groupes fonctionnels donneurs

Plus en détail

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin Licence de Psychologie (L3S6). 2015 Imagerie cérébrale Florence Perrin Integrative Biology of Neuroregeneration INSERM U1051 Institut des Neurosciences de Montpellier Université Montpellier Web site: http://www.ibn-lab.com/

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V-AGDAL Année 2013 / 2014 FACULTE DES SCIENCES. SMC5 / Parcours SAQE & SMM / Spectroscopie Evaluation 2 / Durée : 1 h 30

UNIVERSITE MOHAMMED V-AGDAL Année 2013 / 2014 FACULTE DES SCIENCES. SMC5 / Parcours SAQE & SMM / Spectroscopie Evaluation 2 / Durée : 1 h 30 UNIVERSITE MOHAMMED V-AGDAL Année 2013 / 2014 FACULTE DES SCIENCES Session normale SMC5 / Parcours SAQE & SMM / Spectroscopie Evaluation 2 / Durée : 1 h 30. Document permis : Tables RMN Barême : I : 5

Plus en détail

Z pair I = 0. Z impair I = entier

Z pair I = 0. Z impair I = entier La Résonance Magnétique Nucléaire La RMN est une spectroscopie de relaxation (=retour à l'état désexcité) ou résonance grâce à des ondes radio ( > 2 m). Elle permet de déterminer la structure des molécules

Plus en détail

CHAPITRE 12 : SPECTROSCOPIE PARTIE B : RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H)

CHAPITRE 12 : SPECTROSCOPIE PARTIE B : RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 H) CAPITRE 12 : SPECTROSCOPIE PARTIE B : RESONANCE MAGNETIQUE NUCLEAIRE DU PROTON (RMN 1 ) La résonance magnétique nucléaire complète l analyse spectrale. Avec la spectroscopie infrarouge, elle est d une

Plus en détail

Spectroscopie RMN & IR

Spectroscopie RMN & IR Spectroscopie MN & I Exercice 1 : Le groupe carbonyle en I n désire étudier l'influence de la nature du groupe Z lié au carbonyle C= sur la fréquence de vibration de C=. Pour cela, il est important de

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Catalogue des équipements. Analytique

Catalogue des équipements. Analytique Catalogue des équipements Analytique Table des matières Équipement analytique... 3 Laboratoire analytique... 3 Calorimétrie différentielle à balayage (DSC)... 3 Analyse thermogravimétrique (TGA)... 4 GC-MS

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

Chimie organique 1A. Introduction à la chimie organique. Chapitre 9. Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Département de chimie

Chimie organique 1A. Introduction à la chimie organique. Chapitre 9. Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Département de chimie himie organique 1A Introduction à la chimie organique Université de Montréal Faculté des arts et des sciences Département de chimie hapitre 9 hapitre 9 Résonance magnétique nucléaire (RMN) Université de

Plus en détail

Analyse spectrale. Comment identifier la structure d'une molécule à partir de ses différents spectres? 1) Comment interpréter un spectre UVvisible?

Analyse spectrale. Comment identifier la structure d'une molécule à partir de ses différents spectres? 1) Comment interpréter un spectre UVvisible? 8h Analyse spectrale Comment identifier la structure d'une molécule à partir de ses différents spectres? 1) Comment interpréter un spectre UVvisible? T.P. : Tracé et analyse de spectres UV-visible 1) Spectroscopie

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant :

MAGNETISME. 3) Effet du magnétisme 31) Action sur un aimant : MAGNETISME 1) Les différentes sources de champ magnétique La terre crée le champ magnétique terrestre Les aimants naturels : les magnétites Fe 3 O 4 L acier que l on aimante Les électroaimants et circuits

Plus en détail

Chapitre 5 : chimie et spectroscopie

Chapitre 5 : chimie et spectroscopie 1. omment mer les composés organiques? 1.1. Les alcanes hapitre 5 : chimie et spectroscopie Un alcane est un hydrocarbure dont la molécule ne comporte que des liaisons covalentes simples. n dit que la

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques

Consensus Scientifique sur. les. Champs statiques page 1/8 Consensus Scientifique sur Source : OMS (2006) les Champs statiques Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les équipements d imagerie médicale par résonance magnétique (IRM), les trains et les

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Exercices résolus p 101 à 103 N 01 à 06 Exercices qui ne serons pas corrigé intégralement : p 104 à 107

Plus en détail

Les molécules présentes dans les médicaments

Les molécules présentes dans les médicaments Les molécules présentes dans les médicaments Les médicaments reposent sur environ 2 000 molécules qui sont souvent complexes. Différentes représentations ont été imaginées pour modéliser ces molécules.

Plus en détail

TS II.3 Spectroscopie infrarouge Synthèse

TS II.3 Spectroscopie infrarouge Synthèse Spectroscopie infrarouge Sommaiire -I- Comment se présente un spectre IR? -----------------------------------2 -II- Quelles sont les informations apportées par un spectre IR? -----------------4 1. Spectre

Plus en détail

Collège Notre-Dame de Jamhour

Collège Notre-Dame de Jamhour ollège Notre-Dame de Jamhour lasse de Terminale SV Date : Mardi 8 avril 015 orrigé de l'examen de himie Présenter le travail avec un souci d ordre et de soin. (1 pt) L utilisation de la calculatrice non

Plus en détail

Problème No 1 (85 points)

Problème No 1 (85 points) FACULTÉ DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE CHM 302 Techniques de chimie organique et inorganique Chargés de cours: Jasmin Douville et Dana Winter Date: Jeudi 27 novembre 2008 Locaux: D7-2018, D7-2023 Heure:

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Structure des molécules La connaissance de la structure de la matière, ébauchée en Seconde, se concrétise par une modélisation des liaisons entre les atomes, au sein des molécules. Cette modélisation,

Plus en détail

Thème 1 : OBSERVER Ondes et matière p : 1 Ch.4. Analyse spectrale ANALYSE SPECTRALE

Thème 1 : OBSERVER Ondes et matière p : 1 Ch.4. Analyse spectrale ANALYSE SPECTRALE Thème 1 : OBSERVER Ondes et matière p : 1 Ch.4. Analyse spectrale Ch.4 ANALYSE SPECTRALE I. LA SPECTROSCOPIE UV-VISIBLE : 1) Introduction à la spectroscopie : La spectroscopie est une technique d analyse

Plus en détail

CH2 MOLECULE ORGANIQUE

CH2 MOLECULE ORGANIQUE Annexe G 2 MOLEULE ORGANIQUE Qu est-ce que la chimie organique? 1. IMIE DES OMPOSES ARBONES La chimie organique est la chimie des composés du carbone, que ces composés soient naturels ou artificiels. es

Plus en détail

Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes, des molécules?

Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes, des molécules? Terminale S Partie a : bserver : ndes et matière. Chapitre 2 : Comment à partir de l étude d ondes peut-on identifier des molécules? Comment les chimistes utilisent les ondes pour caractériser des atomes,

Plus en détail