EXERCİCE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts)

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCİCE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts)"

Transcription

1 Terminale S Lycée Massignon DEVİR MMUN N 4 Durée : 2h Les calculatrices sont autorisées. Il sera tenu compte de la qualité de la rédaction et de la cohérence des chiffres significatifs. EXERİE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts) L éthanamide entre dans la composition de la chitine, constituant essentiel de l exosquelette des crustacés, insectes, coléoptères (ci-contre). Au laboratoire, l éthanamide peut être obtenu par réaction entre l ammoniac NH 3 et l anhydride éthanoïque H 3 1. Etude d un produit de la transformation : 1.1. Quelle est la formule semi-développée de l éthanamide? 1.2. Entourer le groupe caractéristique de l éthanamide et indiquer à quelle famille de composé appartient cette molécule Ecrire l équation de la réaction sachant qu il se forme aussi de l acide éthanoïque Le spectre IR de la molécule d éthanamide est donné ci-dessous. Rappeler les grandeurs en abscisse et ordonnée ainsi que leurs unités. e spectre permet-il de vérifier la présence du groupe caractéristique du produit (on pourra se servir du tableau donné en annexe 1)? H 3

2 1.5. ombien observera-t-on de massifs (signaux) distincts dans le spectre de RMN de l éthanamide et quelle sera leur multiplicité? 1.6. Tracer l allure de ce spectre (RMN) en respectant l ordre approximatif des déplacements chimiques (s aider de l annexe 2) et en faisant figurer une courbe d intégration. 2. Etude du mécanisme réactionnel: Les trois étapes du mécanisme réactionnel de la réaction sont données ci-dessous 2.1. Pour les étapes (1) et (2) : Identifier les sites donneurs et accepteurs de doublet d électrons des réactifs de chaque étape en faisant apparaître les charges partielles. Justifier. (voir annexe 3) Représenter par une flèche courbe le mouvement des doublets d électrons expliquant la formation et la rupture des liaisons observées A quelle catégorie de réaction appartiennent chaque étape? 2.2. Pour l étape (3) : ompléter le mécanisme réactionnel de l étape (3) Quels sont les produits formés? Données : Electronégativités : () > (N) > () (H)

3 EXERİE N 2 : «Suivi cinétique de la synthèse de la lidocaïne» (7,5 pts) (pts ) La lidocaïne est un anesthésique local de type amino-amide souvent employé en sirop, spray ou comprimés pour lutter contre les maux de gorge, les aphtes et plaies à la bouche. Il existe aussi en crème pour apaiser les brûlures du Soleil ou les piqûres de moustiques. Elle est aussi appelée xylocaïne ou lignocaïne du grec «xylon» et du latin «ligno» signifiant «bois», son action étant réputée pour rendre les membres insensibles comme du bois. n réalise un suivi temporel de la réaction de synthèse de la lidocaïne. A la date t 1 = 0 min, on introduit, dans un ballon bicol de 100 ml, une masse m 1 = 5,00 g de N-chloroacétyl- 2,6-diméthylaniline à l état solide, que l on notera par la suite réactif A et un volume V 2 = 10,0 ml de diéthylamine. n ajoute un volume V 3 50 ml de toluène : solvant permettant de favoriser le contact entre les espèces chimiques du mélange réactionnel. n chauffe à reflux le mélange précédent. Le suivi de la réaction de synthèse est réalisé par prélèvement successifs à instants donnés, trempe et dosage de l acide formé. n obtient alors les valeurs de l avancement en fonction du temps de réaction. Une fois la transformation achevée, on extrait la lidocaïne du mélange réactionnel par distillation. L équation de la réaction de synthèse s écrit : NH l + NH NH N + Hl Réactif A Diéthylamine Lidocaïne acide chlorhydrique 1. Analyse du protocole expérimental : 1.1. Parmi la liste de matériel ci-dessous, choisir la verrerie adaptée au prélèvement des volumes V 2 et V 3. Bécher de 10 ml ou 50 ml ; fiole jaugée de 10,0 ml, de 50,0 ml ; pipette jaugée de 10,0 ml, de 50,0 ml ; éprouvette graduée de 10mL, de 50 ml Réaliser le schéma légendé du dispositif de chauffage à reflux La trempe consiste à placer le prélèvement dans un tube à essais plongé dans un mélange eau + glace. Quel est l intérêt de cette étape? 2. Etude quantitative de la transformation chimique : 2.1. alculer les quantités de matière initiales des réactifs (voir annexe 4) ompléter le tableau d avancement ci-dessous : Etat initial Etat intermédiaire Etat final 10 H 12 Nl + 4 H 11 N = 14 H 22 N 2 + Hl 2.3. Déterminer l avancement maximal ainsi que le réactif limitant Après distillation, on récupère une masse m = 3,96 g de lidocaïne. Quel est le rendement de la synthèse? (n donne : )

4 3. Etude cinétique de la transformation chimique : Le suivi temporel et son exploitation ont permis de tracer la courbe suivante : x ( 10-2 mol) t (min) 3.1. Donner la définition puis déterminer graphiquement le temps de demi-réaction t 1/2 en montrant soigneusement la méthode employée La réaction est menée une seconde fois en ajoutant un catalyseur. Les résultats sont rassemblés dans le tableau suivant : t (min) x ( 10-2 mol) 0 1,0 1,6 1,8 1,9 2,0 2,0 2,0 2, Placer les points expérimentaux sur le graphique précédent et en déduire le nouveau temps de demiréaction t 1/2. Qu en déduire concernant l utilisation d un catalyseur? 4. Etude du mécanisme réactionnel : La première étape du mécanisme réactionnel de la synthèse s écrit : H 3 H 3 H H H NH H 3 H 2 l + NH H 2 H 3 H 2 H A quelle catégorie de réaction cette étape appartient-elle? 4.2. ompléter le mécanisme réactionnel à l aide de flèches courbes. H H H NH H 2 NH + H 2 H 3 + H 2 H 3 H 3 l-

5 EXERİE N 3 : «Décalage dans la mesure du temps» (5,5 pts) Pour Einstein, le temps est simplement ce que mesure une horloge mais que mesure une horloge? Le principe des premières horloges mécaniques repose sur la mesure des oscillations d un pendule, qui ont la propriété d avoir une période constante T = 2 ( ), où l désigne la longueur du pendule. Toutefois, ces oscillations présentent l inconvénient de dépendre de plusieurs paramètres. Les montres à quartz, plus stables et plus précises, one modifié le rapport au temps, mais c est sans nul doute les horloges atomiques qui ont révolutionné la mesure du temps. La précision de la mesure du temps atteinte par ces horloges a permis le développement du système de positionnement GPS, qui exige des mesures extrêmement précises pour un résultat optimal. Les horloges atomiques utilisées fonctionnent au césium : elles ont comme fréquence étalon = Hz, c est-à-dire la veleur qui définit la seconde. La précision obtenue et exigée par le système GPS est telle qu il n est pas possible de rendre négligeable l effet de la dilatation du temps qui existe entre les horloges présentes à bord des satellites et celles présentes sur Terre. Sans synchronisation, le décalage est seulement de 7,2μs en seulement 24h. Données : - Vitesses des satellites du GPS dans le référentiel géocentrique : v = 3870 m.s -1 - élérité des ondes électromagnétiques dans le vide : c = 3, m.s -1 - Intensité du champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 m.s -2 - Incertitude relative : si une grandeur G 1 est obtenue à partir d une grandeur G 2 élevée à la puissance n ( G 1 = (G 2 ) n ), alors = n * - oefficient de Lorentz : 1 v² 1 c² 1. Donner la définition d un phénomène périodique. 2. Pour fabriquer une horloge, on suspend un objet dense et à un fil de longueur L tel que : L = (249 1)mm 2.1. alculer l incertitude relative sur la mesure de L 2.2. alculer la période T du pendule et présenter votre résultat avec son incertitude ΔT. (on considérera que l incertitude sur la mesure de g est négligeable comparée à celle de L) 3. omment définit-on actuellement la seconde? 4. Quelle est la célérité de l onde électromagnétique émise par les satellites des GPS : 4.1. par rapport au du satellite? 4.2. par rapport au récepteur GPS utilisé sur Terre? 5. Un satellite envoie des signaux toutes les secondes avec une précision supérieure à la picoseconde. Un récepteur les enregistre depuis la Terre. Si l on raisonne dans le cadre de la relativité restreinte : 5.1. Quel est le référentiel propre dans lequel se mesure l intervalle de temps entre deux signaux? (justifier) 5.2. alculer le décalage entre l intervalle de temps Δt satellite avec lequel les signaux sont émis par le satellite et l intervalle de temps Δt Terre avec lequel les signaux sont enregistrés par le récepteur terrestre Vérifier la dernière phrase du texte : «sans synchronisation, le décalage est de 7,2μs en seulement 24h» Bon travail!

6 ANNEXE 1 Bandes caractéristiques en spectroscopie IR ANNEXE 2 Déplacement chimique en spectroscopie RMN

7 ANNEXE 3 Electronégativité décroissante Evolution générale de l électronégativité dans le tableau d avancement ANNEXE 4 Masse molaire de quelques éléments M() = 12,0 g.mol -1 M(H) = 1,0 g.mol -1 M() = 16,0 g.mol -1 M(N) = 14,0 g.mol -1 M(l) = 35,5 g.mol -1

8 RRETİN DU NTRÔLE N 4 EXERİE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts) Etude d un produit de la transformation : 1.1. Ethanamide (0,25pt) H 3 NH Entourer (Q1.1) (0,25pt)+ L éthanamide appartient à la famille des amides. (0,25pt) 1.3. H 3 + NH NH 3 = 2 + H H 3 H 3 H 3 (0,5pt) 1.4. En abscisse, on a le nombre d onde en cm -1 et en ordonnée la transmittance sans unité (mais exprimée en %) (0, pt). n voit nettement sur le spectre IR la bande à 1680 cm -1 correspondant à la vibration de la liaison =0 (0,25pt) ainsi que celle à 3400 cm -1 correspondant à la liaison N-H(0,25pt). Le groupe caractéristique amide est donc bien mis en évidence L éthanamide comportant deux groupes d hydrogène équivalants : ceux du H 3 et ceux du NH 2 ; on observera deux massifs de signaux sur le spectre RMN(0,5pt). De plus, comme les deux groupes sont séparés par plus de 3 liaisons ils n influent pas les uns sur les autres et les signaux sont de multiplicité 1 : des singulets. (0,5pt) 1.6. (0,75pt) Les courbes d intégration indiquent le nombre de proton engagés dans chaque groupe : 2 pour le pic le groupe NH 2 et 3 pour le groupe H 3.

9 2.1(0,5pt site flèches addition) Sites accepteurs Sites donneurs N est un site donneur puisque les liaisons NH sont polarisées et que l atome d asote porte une charge partielle δ - et un dnl. Le carbone fonctionnel de l anhydride qui porte une charge partielle δ + est un site accepteur de doublets d électrons. Réaction d addition (0,5pt site flèches élimination) Site donneur - Site accepteur est un site donneur puisqu il porte une charge entière ϴ. Le carbone qui porte une charge partielle δ + est un site accepteur de doublets d électrons. Ne pouvant être pentavalent, un des doublets liants du carbone se déplace sur l atome le plus électronégatif soit l oxygène. Réaction d élimination 2.2(0,25pt) + NH 2 H H 3 (0,25pt)L éthanamide et l acide éthanoïque sont formés au cours de cette dernière étape. + H 3

10 EXERİE N 2 : «Suivi cinétique de la synthèse de la lidocaïne» (7,5 pts) (pts ) Sortie d eau Réfrigérant à boules 1. Analyse du protocole expérimental : 1.1. n utilise la pipette jaugée de 10,0 ml pour introduire précisément les 10,0 ml. Les 50 ml de solvant n ont pas à être introduit précisément, on utilise donc l éprouvette graduée de 50 ml. (0,5pt) 1.2. Voir ci-contre(0.75pt) 1.3. En réalisant une trempe, on diminue brutalement la température du milieu réactionnel et on dilue les réactifs. n agit donc sur deux facteurs cinétiques, ce qui stoppe la réaction. (0,5pt) Entrée d eau Ballon Pierre ponce hauffe - ballon Support élévateur 2. Etude quantitative de la transformation chimique : 2.1. n calcule : AN : AN : 2.2. (0,5pt) 10 H 12 Nl + 4 H 11 N = 14 H 22 N 2 + Hl Etat initial 0 0 Etat intermédiaire x x Etat final 2.3. La plus petite valeur de x max vaut et c est donc le réactif A qui est limitant. (1pt) 2.4. La masse de lidocaïne de m = 3,96 g correspond à une quantité de matière : AN : (0,5pt) Le rendement de la synthèse vaut donc : (0,5pt)

11 3. Etude cinétique de la transformation chimique : Le suivi temporel et son exploitation ont permis de tracer la courbe suivante : x ( 10-2 mol) t 1/2 t (min) 3.1. Le temps de demi-réaction est défini par le temps au bout duquel l avancement a atteint la moitié de sa valeur finale (0,5pt). Graphiquement, on trouve : t 1/2 = 7 min. (0,5pt) 3.2. n voit que t 1/2 = 3,6 min, l emploi d un catalyseur diminue t 1/2 et donc accélère la réaction. (0,5pt) (0,25pt) t 1/2

12 4.1. Il s agit d une réaction de substitution. (0,25pt) 4.2. (0,25pt) H H H 3 H NH H 3 H 2 l + NH H 2 H 3 H 2 H 3 H H H 3 H NH H 2 NH + H 2 H 3 + H 2 H 3 H 3 l- EXERİE N 3 : «Décalage dans la mesure du temps» (5,5 pts) 1) Phénomène qui se répète identique à lui-même pendant des durées égales. (0,5pt) 2.1) ΔL/L = 1/249 = (0,5pt) 2.2) alcul de T : T = 2π. ( /9,81) = 1,00 s (0,5pt) Incertitude relative sur le calcul de T : ΔT/T = 0,5 * ΔL/L AN : ΔT/T = 0,5 * = D où : T = (1,001 0,003) s (0,5pt) 3) Durée correspondant à périodes d une transition entre deux niveaux d énergie de l atome de césium (0,5pt) 4.1) c = m.s -1 (0,25pt) 4.2) même célérité d après le postulat d Einstein (0,5pt) 5.1) le référentiel lié au satellite car deux émissions successives de signaux s y produisent au même endroit (0,5pt) 5.2) Le satellite est le référentiel propre, le référentiel terrestre est impropre : Δt Terre = Δt satellite Décalage : τ = Δt Terre - Δt satellite, soit D = Δt satellite - Δt satellite = ( - 1 ). Δt satellite (0,75pt) AN : τ = [ 1/(1 - (3870/3, ) 2 ) 1/2-1 ]. 1, = 8, s (0,5pt) 5.3) Il s agit de calculer le décalage sur 24h : τ 24 = 24*3600*8, = 7, s (0,5pt) => on retrouve bien l indication du texte

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Exercice 1 : «Un peu de cours» (7,5 points)

Exercice 1 : «Un peu de cours» (7,5 points) Terminale S Lycée Massignon μ-devoir N 4 Durée : 1h Les calculatrices sont autorisées. Il sera tenu compte de la qualité de la rédaction et de la cohérence des chiffres significatifs. Exercice 1 : «Un

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

Chapitre 21 : (Cours) Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique

Chapitre 21 : (Cours) Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique Chapitre 21 : (Cours) Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique I. Stratégie de synthèse I.1. Sécurité et efficacité Lors de la fabrication d une molécule organique (synthèse) il faut réfléchir

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

09/2005 National Calculatrice interdite EXERCICE II : À PROPOS DU MARQUAGE ISOTOPIQUE (6,5 points)

09/2005 National Calculatrice interdite EXERCICE II : À PROPOS DU MARQUAGE ISOTOPIQUE (6,5 points) 09/2005 National Calculatrice interdite EXERCICE II : À PROPOS DU MARQUAGE ISOTOPIQUE (6,5 points) Le marquage isotopique consiste à remplacer dans la molécule que l on désire étudier, un atome ou un groupe

Plus en détail

TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu

TS Physique Histoire de noyaux Exercice résolu P a g e 1 TS Physique Exercice résolu Enoncé Remarque : les deux premières parties sont indépendantes. A. Première partie : temps de demi-vie Le thorium 23 Th est utilisé dans la datation des coraux et

Plus en détail

TS Physique L automobile du futur Electricité

TS Physique L automobile du futur Electricité P a g e 1 TS Physique Electricité Exercice résolu Enoncé Le moteur thermique, étant très certainement appelé à disparaître, les constructeurs automobiles recourront probablement au «tout électrique» ou

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Sciences Physiques et Chimiques en Laboratoire SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de sciences physiques et chimiques

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE MICRO-ONDES AU SERVICE DE LA CHIMIE VERTE

LA TECHNOLOGIE MICRO-ONDES AU SERVICE DE LA CHIMIE VERTE LA TECHNOLOGIE MICRO-ONDES AU SERVICE DE LA CHIMIE VERTE Parmi les 12 critères de base définissant la "chimie verte" (green chemistry), énoncés en 1998 par deux chimistes, Paul Anastas et John C. Warner,

Plus en détail

TS5 Devoir surveillé de PHYSIQUE CHIMIE Mardi 26 Janvier h 00

TS5 Devoir surveillé de PHYSIQUE CHIMIE Mardi 26 Janvier h 00 TS5 Devoir surveillé de PHYSIQUE CHIMIE Mardi 26 Janvier 2016 3 h 00 remarque : La présentation sera soignée ; les résultats demandés encadrés. Tout résultat non justifié ne sera pas pris en compte. Chaque

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

Chapitre 2 Chimie organique

Chapitre 2 Chimie organique Chapitre 2 Chimie organique Analyses spectroscopiques Plan du chapitre Objectifs du chapitre I. Analyse fonctionnelle organique 1. Principe des spectroscopies moléculaires d absorption a) Niveaux d énergie

Plus en détail

Documents de Physique-Chimie M. MORIN

Documents de Physique-Chimie M. MORIN 1 I. Domaines d étude de ces deux techniques. Thème : Analyse spectrale. Partie : Spectroscopie Cours 9 : Spectroscopie I.R et R.M.N http://actions.maisondelachimie.com/outils_pedagogiques.html I.R. :

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

Classe : Nom : sujet A 9 T

Classe : Nom : sujet A 9 T SA. 1 Signaux périodiques évaluation Classe : Nom : sujet A Note : appréciation: Exercice n 1 : On donne ci-dessous les électrocardiogrammes (EGC) de trois patients. Patient n 1. Patient n 2. 9 T Patient

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE

TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE Gabriel Scherer TS3 TROISIÈME LOI DE KÉPLER : VÉRIFICATIONS ET APPLICATIONS DANS LE SYSTÈME SOLAIRE TPP4.odt 1/6 Rappels : 1 U.A. = 1,497.10 11 m Constante de gravitation universelle G = 6,67.10 11 u.s.i.

Plus en détail

On se propose dans ce qui suit de rappeler quelques propriétés générales des acides -aminés et des peptides.

On se propose dans ce qui suit de rappeler quelques propriétés générales des acides -aminés et des peptides. Année 2003 / 2004 Les exercices 1, 2, 3 et 4 peuvent être traités indépendamment les uns des autres mais les résolutions de 2, 3 et 4 sont facilitées après avoir répondu à l exercice 1. L aspartame (A)

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

IV.1. Constatations visuelles des compositions avant et après traitement thermique (4 jours à 80 C) :

IV.1. Constatations visuelles des compositions avant et après traitement thermique (4 jours à 80 C) : IV.1. Constatations visuelles des compositions avant et après traitement thermique (4 jours à 80 C) : Avant traitement thermique Après traitement thermique Composition PVC pur. Composition PVC pur. Composition

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Résumé de cours : Spectres Infrarouge

Résumé de cours : Spectres Infrarouge Résumé de cours : Spectres Infrarouge I. Introduction : Le rayonnement infrarouge (IR), invisible à l œil nu, est situé dans domaine de longueur d onde supérieur à 800 nm. Lorsqu un échantillon est traversé

Plus en détail

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME

Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Partie 2, chapitre 3, TP 4 : ETUDE DES CARACTERISTIQUES DE L ACTIVITE D UNE ENZYME Doc PP Hatier HCl : réaction avec le magnésium [magnésium (réactif 1) + HCl (réactif 2) dihydrogène + chlorure de Mg (produits

Plus en détail

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503

Analyse de protocoles : activités 1, 2, 3, 4 p485 Chimiosélectivité : activités 1, 2,3 p503 Chapitre 16 Synthèses organiques Effectuer une analyse critique de protocoles expérimentaux pour identifier les espèces mises en jeu, leurs quantités et les paramètres expérimentaux. Justifier le choix

Plus en détail

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES TS 1-2-3 DS n 3 12 /12/2013 EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES Un dispositif à fentes d Young est utilisé pour réaliser des interférences lumineuses à partir de la lumière rouge d un laser S du

Plus en détail

[METROPOLE] 23 juin 2015

[METROPOLE] 23 juin 2015 Métropole EXERCICE I : Partie 1 : 1. 1.1. L ascension du ballon se fait grâce à l effet de la poussée d Archimède. 1.2. Système : {ballon ; équipage} Référentiel : le sol, référentiel terrestre supposé

Plus en détail

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :.

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. A remplir par le candidat : Nom : Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. Note : Concours filière Technicien Supérieur et er cycle filière Ingénieur Concours nd cycle filière Ingénieur

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons

DEVOIR DE SYNTHESE N 2. Les solutions tampons MINESTERE DE L EDUCATION DIRECTION REGIONALE DE NABEUL LYCÉE TAIEB MEHIRI MENZEL TEMIME PROPOSÉ PAR : MOHAMED CHERIF, AHMED RAIES, SALWA RJEB. EPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES NIVEAU: 4 EME SECTION : SC.EXPERIMENTALES

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org. Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons

Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org. Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons Afrique 2008 Les parties A et B sont indépendantes. Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons Les ultrasons sont des

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être :

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être : Physique : 2 nde Chapitre.7 : Forces et mouvements I. Modèles et interactions 1. Interactions entre deux objets : L énoncé suivant s applique à des objets au repos ou en mouvement. Quand un objet agit

Plus en détail

Préparations de solutions aqueuses

Préparations de solutions aqueuses Préparations de solutions aqueuses. Rappels : qu est-ce qu une solution aqueuse? * Introduis grâce à une spatule quelques cristaux de permanganate de potassium dans un tube à essai. Décris l aspect de

Plus en détail

TERMINALE S FICHE PROFESSEUR

TERMINALE S FICHE PROFESSEUR TERMINALE S FIHE PRFESSEUR TERMINALE S FIHE ELEVE Discipline impliquée : himie EXPLITATIN DE SPETRES RMN Nature de l activité : SUTIEN ET APPRFNDISSEMENT EXPLITATIN DE SPETRES RMN MPETENE(S) TRAVAILLEE

Plus en détail

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie

Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie P a g e 1 TS Chimie Enoncé Les indicateurs colorés naturels : de la cuisine à la chimie Exercice résolu La première utilisation d'un indicateur coloré pour les titrages acido-basiques remonte à 1767 par

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental Compétences travaillées : Extraire une information utile Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental E1. Construire le modèle moléculaire de la molécule

Plus en détail

Chapitre 5 Analyse spectrale Spectroscopie UV Visible Et Spectroscopie infrarouge

Chapitre 5 Analyse spectrale Spectroscopie UV Visible Et Spectroscopie infrarouge Chapitre 5 Analyse spectrale Spectroscopie UV Visible Et Spectroscopie infrarouge Comment identifier la structure d une molécule à partir de ses différents spectres? Introduction : La spectroscopie est

Plus en détail

Oscillateurs et mesure du temps

Oscillateurs et mesure du temps Oscillateurs et mesure du temps Qu est-ce que le temps? «Qui pourra le définir [le temps]? et pourquoi l'entreprendre, puisque tous les hommes conçoivent ce qu'on veut dire en parlant du temps sans qu'on

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 CI.17 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S

Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Fonctions - Continuité Cours maths Terminale S Dans ce module, introduction d une nouvelle notion qu est la continuité d une fonction en un point. En repartant de la définition et de l illustration graphique

Plus en détail

TS II.3 Spectroscopie infrarouge Synthèse

TS II.3 Spectroscopie infrarouge Synthèse Spectroscopie infrarouge Sommaiire -I- Comment se présente un spectre IR? -----------------------------------2 -II- Quelles sont les informations apportées par un spectre IR? -----------------4 1. Spectre

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g.

Trépier avec règle, ressort à boudin, chronomètre, 5 masses de 50 g. PHYSQ 130: Hooke 1 LOI DE HOOKE: CAS DU RESSORT 1 Introduction La loi de Hooke est fondamentale dans l étude du mouvement oscillatoire. Elle est utilisée, entre autres, dans les théories décrivant les

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle.

TP force centrifuge. Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. TP force centrifuge Ce TP est évalué à l'aide d'un questionnaire moodle. Objectif : Étudier la force centrifuge dans le cas d un objet ponctuel en rotation uniforme autour d un axe fixe. 1 Présentation

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale

EXAMEN #1. ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale EXAMEN #1 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 25 % de la note finale Automne 2014 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Pendant qu une onde se propage sur une corde, on quadruple la tension de

Plus en détail

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse Expérience # 12 Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse 1. But Déterminer l'ordre et la constante de vitesse de la réaction d'hydrolyse du colorant méthyle violet, RA, à deux

Plus en détail

LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS

LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS 1 sur 10 LES FONCTIONS : GENERALITES ET VARIATIONS Activité conseillée p42 n 1 : Évolution du climat Activité conseillée p22 n 1 : Évolution du climat p61 n 5 p74 n 82 p61 n 7 p43 n 19 p44 n 20 p44 n 21

Plus en détail

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2

RADIOGRAPHIE. Problème. m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u. 1 ev = 1,6.10-19 J 1 u = 931,5 MeV.c -2 RADIOGRAPHIE Problème Données : constante de Planck : h = 6,62.10-34 J.s masse de l électron : m e = 9,1.10-31 kg = 5,5.10-4 u charge élémentaire : e = 1,6.10-19 C célérité de la lumière dans le vide :

Plus en détail

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x)

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x) EXERCICES LN Eercice : Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()=+ ln(). On note C sa courbe représentative dans un repère orthogonal.. a. Calculer f () b. Déterminer l équation de la tangente T à

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES L usage des instruments de calcul et de dessin est autorisé selon les termes de la circulaire 99-186 du

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Cours fonctions, expressions algébriques

Cours fonctions, expressions algébriques I. Expressions algébriques, équations a) Développement factorisation Développer Développer un produit, c est l écrire sous forme d une somme. Réduire une somme, c est l écrire avec le moins de termes possibles.

Plus en détail

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés

Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Probabilités Loi exponentielle Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : (cliquez sur l exercice pour un accès direct) Exercice 1 : densité de probabilité Exercice 2 : loi exponentielle de paramètre

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

PREPARATION DE LA BENZOCAINE

PREPARATION DE LA BENZOCAINE GBVS(2) 7 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée: 6 heures Coef: 7 SUJET N 2 Toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices programmables et alphanumériques, dont la surface de hase ne dépasse

Plus en détail

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet ( P P B P C bjectifs distinguer le poids et la masse d un objet utiliser la relation de proportionnalité entre le poids et la masse énoncer et utiliser la condition d équilibre d un solide soumis à deux

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons :

Calculons les concentrations de glucose dans les différents échantillons : Exercice : La chaptalisation (7points) = 0,25pt donc 28 1 OH 2 C est un alcool primaire. 3 C 6 H 12 O 6 -> 2C 2 H 6 O + 2CO 2 2. 2.1 La stœchiométrie de l équation de la réaction, nous montre qu un mole

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

I. Protocole d une synthèse

I. Protocole d une synthèse Chap. C4 Stratégie de la synthèse organique I. Protocole d une synthèse 1- Espèces chimiques mises en jeu Un protocole décrit les espèces chimiques (réactifs, solvant et catalyseur) à introduire et leurs

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE XIX èmes LYMPIADES DE LA CIMIE Chimie et Beauté ACADEMIE D AIX-MARSEILLE Mercredi 5 Février 2003 PRTCLE Ne pas inscrire de Nom sur les feuilles mais le numéro d anonymat. XIXe lympiades de la Chimie, année

Plus en détail

STATISTIQUES A UNE VARIABLE EXERCICES CORRIGES

STATISTIQUES A UNE VARIABLE EXERCICES CORRIGES STATISTIQUES A UNE VARIALE EXERCICES CORRIGES Exercice n Les élèves d une classe ont obtenu les notes suivantes lors d un devoir : Note 4 5 8 0 4 5 8 0 Effectif 4 7 6 4 ) Déterminer l étendue et le mode

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

Stratégies de synthèse organique

Stratégies de synthèse organique Chimie rganique Stratégies de synthèse organique La synthèse organique est une discipline dans laquelle de nombreux paramètres sont à prendre en compte afin d obtenir des produits purs avec de bons rendements,

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA)

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M1 S2 VRV) I) Introduction L eau minérale Contrex est connue pour être riche en minéraux, notamment

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail