33-Dosage des composés phénoliques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "33-Dosage des composés phénoliques"

Transcription

1 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés phénoliques solubles dans du méthanol (CPFS) sont extraits par un mélange méthanol eau. Ils sont ensuite mélangés avec le réactif de Folin-Ciocalteus en milieu basique. Les oxydes de tungstène et de molybdène contenus dans le réactif de Folin réagissent avec les phénols extraits et donnent une coloration bleue dont on mesure l intensité au spectrophotomètre. Le résidu récalcitrant à l extraction de la solution méthanolique, contient le groupe des composés phénoliques insolubles dans le méthanol (CPFI). Pour extraire ces composés insolubles, le résidu est mélangé à une solution d hydroxyde de sodium, et le tout est agité pendant vingt heures à l obscurité. Après extraction, les composés insolubles sont traités de la même façon que les composés solubles. Les composés phénoliques solubles dans le méthanol et les composés phénoliques insolubles dans ce solvant sont donc dosés distinctement. Les premiers regroupent la plupart des composés phénoliques simples, ainsi que les tanins hydrolysables. Les composés phénoliques insolubles ne contiennent que les acides phénoliques des parois cellulaires et constituent des noyaux d humification qui servent à la formation des acides humiques (Kayumba, 2001). II. Méthode 1) Matériel Balance analytique, précision g. Bain chauffant à sec avec ses colonnes réfrigérantes et ses allonges de 500 ml à col rodé avec leurs bouchons. Cylindre gradué de 100 et 50 ml. Bain de glace. Chronomètre. Erlenmeyers de 250 ml. Entonnoirs. Filtres plissés 14 1/2 ø 150 mm. Pisettes de 250 ml et 500 ml. Ballons jaugés de 100 ml. Pipettes automatiques et embouts. Flacons PE de 250 ml. Agitateur rotatif (sous-sol). Spectrophotomètre et cuves 10 mm. 1

2 2) Réactifs a) Extraction Solution-mère d acide gallique p.a. : dissoudre 1 gramme d acide gallique dans H2O désionisée et jauger à 1 litre. Solution de carbonate de sodium à 20 % (p/v) : dissoudre 20 g de Na2CO3 dans 100 ml d H2O désionisée. Réactif de Folin Ciocalteus. Solution d extraction : méthanol/h2o 2 : 1 acidifié avec HCl : dans un ballon de 1 litre, mettre ml de méthanol p.a. puis 300 ml d eau. Ajouter avec précaution 27 ml d HCL conc. 37 % et ajuster à la jauge lorsque le mélange est revenu à température ambiante. NaOH 1M (Titrisol). Méthanol technique Acétone technique b) Gamme etalon Pour la courbe étalon, préparer à partir de la solution- mère une gamme de solutions d acide gallique allant de 0 à 1 g/l. Table de correspondance pour la fabrication de la gamme étalon d acide gallique, à partir d une solutionmère concentrée à 1 g/l. Concentration en g/l Volume de la solution mère en ml Volume d eau (ml) ) Mode opératoire a) Echantillon de départ On utilise de la litière broyée à la pulvérisette (env. 50 m). Peser exactement une quantité de litière broyée voisine de 1 g. b) Blancs Remplacer la prise d essai par de l eau désionisée et suivre la procédure. 2

3 c) Procédure Composés phénoliques - fraction soluble dans le méthanol (CPFS) 1. Peser une prise d essai 2. Noter la masse m, en g. 3. Introduire l échantillon dans une allonge (tube à fond plat). 4. Ajouter 50 ml de solution d extraction petit à petit en essayant de mouiller toute la matière et en lavant les parois de l allonge. 5. Faire bouillir sous reflux au bain à sec (thermochem, type CHL, préchauffé à 150 C) pendant exactement une heure. Eviter une forte ébullition en baissant la température de consigne à 120 C dès que l ébullition est atteinte. 6. Après une heure, fermer les allonges et laisser refroidir dans la glace pendant 3 minutes environ. 7. Séparer l extrait du résidu en filtrant à travers un filtre plissé rapide LS 14 1/2 sur erlenmeyers de 250 ml. 8. Récupérer suffisamment d extrait pour l analyse des CPFS (10 ml) et les mettre de côté. Remettre un erlenmeyer de 250 ml propre sous l entonnoir. 9. Le résidu quantitativement collecté dans le filtre est alors lavé 4 fois au méthanol technique et 2 fois à l acétone technique. Au cours de cette opération, utiliser des pissettes remplies des différents solvants et rincer les résidus qui seraient restés dans l allonge avant de verser dans le filtre. Petit à petit, le filtrat se décolore. 10. Ainsi dépigmenté (c est le filtrat et non le résidu dans le filtre qui se dépigmente), le résidu est séché dans son filtre à l étuve à 60 0 C pendant quelques heures à une nuit. Ce résidu sera ensuite utilisé pour l analyse de la fraction insoluble des phénols. Dosage de la fraction soluble dans le méthanol (CPFS) 1. Réaliser une courbe étalon en parallèle 2. Verser 70 ml de H2O distillée dans un ballon jaugé de 100 ml. 3. Pipeter 1 ml de l extrait de CPFS, ajouter dans le ballon. 4. Ajouter 3 ml de réactif de Folin Ciocalteus, laisser réagir 3 minutes et ajouter 10 ml de Na2CO3 20 %. La solution se colore en bleu foncé. 5. Laisser réagir exactement une heure et mesurer la (cuve 10 mm) à 675 nm. Attention, pour le dosage, commencer toujours par la courbe étalon. Lorsque l absorbance se rapproche de la valeur de 1 (> 0.9) il est indispensable de diluer l échantillon afin de le doser correctement. En effet, une distorsion trop grande affecte les valeurs proches de l unité. Pour les dilutions, procéder au demi (5 ml d échantillon + 5 ml d eau désionisée) ou au cinquième (2 ml d échantillon + 8 ml d eau désionisée) et ne pas oublier de tenir compte des facteurs de dilution dans le calcul des résultats. Le dosage au spectrophotomètre se fait en utilisant la concentration 0 g/l comme référence. Commencer donc toujours par celle-ci lors des dosages (y compris pour les CPFI, refaire un échantillon à 0 g/l). Dosage de la fraction insoluble dans le méthanol (CPFI) 1. Introduire le résidu séché avec son filtre dans un flacon P.E. de 250 ml et ajouter 100 ml de NaOH 1M. Fermer le flacon. 2. Agiter à l agitateur rotatif, à l obscurité et à température ambiante, pendant 20 heures. 3

4 3. Filtrer l extrait à travers un filtre plissé rapide (LS 14 1/2). 4. Pour la suite, procéder de la même façon que pour les CPFS mais avec une quantité d hydrolysat de 2 ml. Ne pas oublier de refaire un ballon correspondant à la valeur de 0 g/l de la gamme-étalon pour faire le blanc. Lorsque l absorbance se rapproche de la valeur de 1 (> 0.9) il est indispensable de diluer l échantillon afin de le doser correctement. En effet, une distorsion trop grande affecte les valeurs proches de l unité. Pour les dilutions, procéder au demi (5 ml d échantillon + 5 ml d eau désionisée) ou au cinquième (2 ml d échantillon + 8 ml d eau désionisée) et ne pas oublier de tenir compte des facteurs de dilution dans le calcul des résultats. 4) Récupération Récupérer le reste des CPFS (mélange méthanol et eau) ainsi que les solutions de lavage des CPFI (mélange méthanol et acétone) dans les solvants organiques. Les solutions contenant du réactif de Folin-Ciocalteus quand à elle sont à récupérer dans les solvants organiques hallogénés. 5) Calculs Calcul global Soient : a [g/l] = concentration de l échantillon obtenue grâce à la courbe étalon P [g] = poids exact de l échantillon (corrigée par l humiditérésiduelle). Alors : a * 50 *1 CPFS en g par g de matière sèche 1000* P CPFI en g par g de matière sèche a *100 *1 2 *1000* P Calculs détaillés pour les CPFS 4

5 1 ml solution mère d'acide gallique ballon jaugé 1 à une concentration connue en mg/l ballon jaugé 2 1 ml échantillon de poids P allonge avec 50 ml de solution d'extraction ballon jaugé 3 Figure 33.1 : Détail des étapes du dosage des CPFS et des étalons d acide gallique. Pour trouver a quantité de phénols présents dans les 50 ml de l allonge (voir fig.33.1) : 1000 ml a grammes 50 ml a * grammes Cette valeur est la quantité de tous les phénols de l échantillon de poids P. a * 50 Si dans P en g 1000 grammes de phénols Alors dans 1 g a * 50 * * P Cette valeur représente la quantité en g de phénols solubles par g d échantillon. Calculs détaillés pour les CPFI La correspond à 2 ml d hydrolysat, alors que pour la gamme étalon l hydrolysat est de 1 ml. a La lue correspond donc à 2 avec a en g/l. Ceci représente la concentration des phénols dans le ballon 4 (fig. F. 3). a Si : 1000 ml 2 grammes Alors : 100 ml a *100 2 *1000 grammes Cette masse représente la quantité des phénols insolubles présents dans le ballon 4 (voir fig. 33.2), et qui est la quantité de phénols insolubles dans l échantillon de poids P. 5

6 Si dans P en g a *100 2 *1000 grammes de phénols insolubles Alors dans1 g a *100 *1 2 *1000* P grammes Cette quantité correspond à la quantité de phénols insolubles en grammes par gramme d échantillon. 1 ml solution mère d'acide gallique ballon jaugé 1 à une concentration connue en mg/l ballon jaugé 2 tous les CPFI 2 ml échantillon de poids P allonge avec 50 ml de solution d'extraction Flacon P.E. ballon jaugé 4 Figure 33.2 : détail des étapes du dosage des CPFI et des étalons d acide gallique. 6) Références Allen S. E. (ed.)., 1974 "Chemical analysis of ecological materials", Blackwell, Oxford. Gobat J.-M., Aragno M. & Matthey W., Le sol vivant. PPUR, Lausanne. Kayumba A., 2001 Suivi de la décomposition des litières des zones alluviales de la Sarine. Travail de diplôme, laboratoire d Ecologie végétale, Université de Neuchâtel. Lunt H. A., 1931 "The carbon-organic matter factor in forest soil humus", Soil Sc., 32 : Scehovic J., 1994 Dosage des composés phénoliques dans les fourrages. Station fédérale de recherches en production végétale de Changins, Suisse. Steubing L., 1965 «Pflanzenökologisches praktikum» Pour les autres références, voir les parties concernées du chapitre B du manuel des méthodes. 6

RÉSOLUTION OIV-OENO 488-2013

RÉSOLUTION OIV-OENO 488-2013 RÉSOLUTION OIV-OENO 488-2013 REVISION DE LA MONOGRAPHIE SUR LA DETERMINATION DE L'ACTIVITE Β-GLUCANASE (Β 1-3, Β 1-6) DANS LES PREPARATIONS ENZYMATIQUES (OIV-OENO 340-2010) L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Vu l'article

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. Mesure de la viscosité COEI-2-VISCPE : 2009 DETERMINATION DE LA CAPACITE D'UNE PREPARATION ENZYMATIQUE A COUPER LES CHAINES PECTIQUES PAR LA MESURE DE LA VISCOSITE (OIV-Oeno 351-2009) 1. PRINCIPE On se propose ici de mesurer la quantité d'enzyme

Plus en détail

NHCOCH 3 CH 3 + CH 3 CO 2 H

NHCOCH 3 CH 3 + CH 3 CO 2 H FACULTÉ DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE CHM 302 Techniques de chimie organique et inorganique Travaux pratiques Coordonnateur: Jean-Marc CHAPUZET Date: Jeudi 30 Novembre 2006 Local: D7-3012; D7-3014

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE

E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE E-I-4V1 : DÉTERMINATION DES MATIERES EN SUSPENSION METHODE PAR FILTRATION SUR FILTRE EN FIBRES DE VERRE ET GRAVIMETRIE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination gravimétrique

Plus en détail

Méthode. Détermination des composés phénoliques totaux dans l eau par colorimétrie à ph 10

Méthode. Détermination des composés phénoliques totaux dans l eau par colorimétrie à ph 10 Page : 1 de 12 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré indique

Plus en détail

La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation.

La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Principe L azote organique est attaqué par de l acide sulfurique fumant à chaud en présence d un catalyseur pour être transformé en ammonium. elui-ci est entrainé par distillation à la vapeur d eau avec

Plus en détail

Méthode. sulfures totaux dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 16

Méthode. sulfures totaux dans l eau par colorimétrie Page : 1 de 16 par colorimétrie Page : 1 de 16 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

Matériel de laboratoire

Matériel de laboratoire Matériel de laboratoire MATERIAUX UTILISE... 1 L'APPAREILLAGE DE LABORATOIRE... 1 a) Les récipients à réaction... 2 b) La verrerie Graduée... 2 MATERIEL DE FILTRATION... 6 FILTRATION SOUS VIDE AVEC UN

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut Extraction d un liquide et isolement du liquide brut 1- Isolement d un liquide : Pour retirer un liquide contenu dans un milieu réactionnel on peut : Hydrodistiller Le principe consiste à extraire le liquide

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif

Toujours utiliser une seringue propre et sèche pour prélever le réactif MODE D EMPLOI NAOCL, HTH, NADCC ET EAU DE JAVEL Le contrôle de la qualité de la solution d hypochlorite de sodium produite par WATA est indispensable afin de déterminer le dosage à appliquer en fonction

Plus en détail

14 ème séance : Histoire de patate (manipulation expérimentale).

14 ème séance : Histoire de patate (manipulation expérimentale). 14 ème séance : Histoire de patate (manipulation expérimentale). Introduction Comme l indique le titre, cette manipulation est expérimentale, en ce sens qu elle n a pas été testée rien ne dit donc que

Plus en détail

Expérience # 2. Synthèse de l Aspirine et du Tylenol

Expérience # 2. Synthèse de l Aspirine et du Tylenol Expérience # 2 Synthèse de l aspirine et du Tylenol 1. But Le but de l expérience consistera à effectuer la synthèse chimique de l aspirine et du Tylenol. Nous pourrons alors en profiter pour se familiariser

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9 dans l eau Page : 1 de 9 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré

Plus en détail

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION

METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA GST PAR AFFINITE AU GLUTATHION Laboratoire de Physiologie Végétale Université de Neuchâtel (2005) Travaux pratiques METHODES DE SEPARATION DE PROTEINES : PURIFICATION DE LA PAR AFFINITE AU GLUTATHION INTRODUCTION: Les protéines tiennent

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

A. - MISE AU POINT DES TECHNIQUES D'ANALYSE

A. - MISE AU POINT DES TECHNIQUES D'ANALYSE 8 DIVISION IV - AMÉLIORATION DU SOL - ANALYSES A. - MISE AU POINT DES TECHNIQUES D'ANALYSE En 1951, la Section Chimie de la Di vision a poursuivi l'adoption de méthodes d'analyses, plus rapides permettant,

Plus en détail

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013)

Méthode de dosage de phtalates dans les vins par couplage en chromatographie gazeuse et spectrométrie de masse (Résolution Oeno 477/2013) Méthode OIV-MA-AS323-10 Méthode Type IV (Résolution Oeno 477/2013) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette méthode s applique à la recherche et au dosage de phtalates dans les vins. 2. PRINCIPE L échantillon est

Plus en détail

Méthode. Détermination des matières en suspension et matières en suspension volatiles dans l eau

Méthode. Détermination des matières en suspension et matières en suspension volatiles dans l eau et Page : 1 de 9 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré indique

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine

DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine DS de Spécialité n o 4 Extraction & identification de la caféine Selon la légende, le café fut remarqué pour la première fois quelques 850 ans avant notre è r e : u n b e r g e r d u Y é m e n n o t a

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Epreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

PREPARATION DE LA BENZOCAINE

PREPARATION DE LA BENZOCAINE GBVS(2) 7 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée: 6 heures Coef: 7 SUJET N 2 Toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices programmables et alphanumériques, dont la surface de hase ne dépasse

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

Niveau 2 de THEME : LA SANTE. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 de THEME : LA SANTE. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/8 Niveau 2 de THEME : LA SANTE Physique Chimie SYNTHESE D UNE ESPECE CHIMIQUE ET IDENTIFICATION Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES

Plus en détail

1) Teneur en amidon/glucose. a) (Z F) 0,9, b) (Z G) 0,9, où:

1) Teneur en amidon/glucose. a) (Z F) 0,9, b) (Z G) 0,9, où: L 248/8 Journal officiel de l Union européenne 17.9.2008 RÈGLEMENT (CE) N o 900/2008 DE LA COMMISSION du 16 septembre 2008 définissant les méthodes d analyse et autres dispositions de caractère technique

Plus en détail

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES

L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES Université de Neuchâtel Laboratoire de Physiologie végétale Travaux pratiques de Physiologie végétale L'ASSIMILATION DU NITRATE PAR LES PLANTES En général, les plantes couvrent leur besoin en azote par

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Extrait sec total. Extrait sec total Méthode OIV-MA-AS2-03A Méthode Type IV Matières sèches totales (modifiée par résolution OIV-Oeno 387/2009) 1. Définition L'extrait sec total ou matières sèches totales est l'ensemble de toutes les substances

Plus en détail

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther.

PCSI 2013/2014. Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1. I) L éther de diéthyle. La phase liquide contient n E = 4,82 mol d éther. PCSI 2013/2014 Corrigé du Devoir Surveillé de chimie n 1 I) L éther de diéthyle Conservation de l éther dans une bouteille hermétique 1) La bouteille a une capacité de V = 1,000 L. On la remplit avec un

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE TP ANA3 INSA DE ROUEN Laboratoire de chimie analytique ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DETERMINATION DE LA TENEUR EN CUIVRE ET FER DANS DE L HUILE DE VIDANGE Les huiles lubrifiantes sont cruciales pour

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose

RECUEIL INTERNATIONAL DES METHODES D ANALYSES OIV Glucose et fructose. Glucose et fructose Méthode OIV-MA-AS311-02 Méthode Type II 1. Définition Le glucose et le fructose peuvent être dosés individuellement par une méthode enzymatique, en vue seulement du calcul du rapport glucose/fructose.

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

Plasmid DNA purification

Plasmid DNA purification Plasmid DNA purification Excerpt from user manual - Français - NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra NucleoBond Xtra Plus NucleoBond Xtra Plus January 2013 / Rev. 11 Plasmid DNA purification Français Introduction

Plus en détail

S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC

S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC S-III-3.1V2 DOSAGE DES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES (HAP) PAR HPLC 1. Objet Cette procédure a pour objet de décrire la méthode de dosage de 16 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) par

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 CI.17 Page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET CI. 17 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

TP n 1: Initiation au laboratoire

TP n 1: Initiation au laboratoire Centre Universitaire d El-Tarf Institut des Sciences Agronomiques 3 ème année Contrôle de Qualité en Agroalimentaire TP n 1: Initiation au laboratoire Introduction L analyse de la matière vivante au laboratoire

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

SurTec 716 SB Procédé de Zinc/Nickel électrolytique Super déformable

SurTec 716 SB Procédé de Zinc/Nickel électrolytique Super déformable SurTec 716 SB Procédé de Zinc/Nickel électrolytique Super déformable Propriété Procédé de zinc/nickel de troisième génération avec une amélioration du pouvoir de pénétration Produit un dépôt d alliage

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

SurTec 650 ChromitAL TCP

SurTec 650 ChromitAL TCP SurTec 650 ChromitAL TCP Propriétés Passivation sans chrome VI pour aluminium à base de chrome III Liquide concentré Très bonne protection anticorrosion sur pièces non peintes comparable à celle du chrome

Plus en détail

Méthode. total dans l eau par colorimétrie automatisée Page : 1 de 11

Méthode. total dans l eau par colorimétrie automatisée Page : 1 de 11 colorimétrie automatisée Page : 1 de 11 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre

Plus en détail

Détermination des hydrocarbures pétroliers (C10 à C50) : dosage par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur à ionisation de flamme

Détermination des hydrocarbures pétroliers (C10 à C50) : dosage par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur à ionisation de flamme Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 400 HYD. 1.1 Détermination des hydrocarbures pétroliers (C10 à C50) : dosage par chromatographie en phase gazeuse couplée à un détecteur à ionisation

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1 TRAVAUX PRATIQUESDE BICHIMIE L1 PRINTEMPS 2011 Les acides aminés : chromatographie sur couche mince courbe de titrage Etude d une enzyme : la phosphatase alcaline QUELQUES RECMMANDATINS IMPRTANTES Le port

Plus en détail

SurTec 717 R Procédé de Zinc/Nickel alcalin

SurTec 717 R Procédé de Zinc/Nickel alcalin SurTec 717 R Procédé de Zinc/Nickel alcalin Propriétés développé pour applications à l attache peu sensible aux températures élevées limites élevées des brûlures excellente répartition du métal teneur

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

Mise au point d un protocole expérimental : Synthèse de l acétate de pentyle

Mise au point d un protocole expérimental : Synthèse de l acétate de pentyle Mise au point d un protocole expérimental : Synthèse de l acétate de pentyle Ce TP se place à la suite des deux précédents TP intitulés «Synthèse de l acide benzoïque par hydrolyse du benzonitrile» et

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie

SESSION 2005. CAPET externe et CAFEP TRAVAUX PRATIQUES. Première partie : Techniques de biochimie SESSION 2005 CAPET externe et CAFEP Section : Biotechnologies Option : Biochimie - génie biologique TRAVAUX PRATIQUES Première partie : Techniques de biochimie Durée totale : 4 heures SUIVI DE LA PURIFICATION

Plus en détail

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...

SOMMMAIRE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL... SOMMMAIRE PAGE INTRODUCTION AUX TRAVAUX PRATIQUES DE PEDOLOGIE...2 PREPARATION DES ECHANTILLONS DE TERRE...3 DETERMINATION DE L'HUMIDITE DU SOL...5 LE PH ET LE POUVOIR TAMPON DU SOL...6 LE CALCAIRE TOTAL

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. POLYVINYLPOLYPYRROLIDONE POVIDONE (PVPP) (C 6 H 9 NO)n = (111,1)n N SIN : 1202 (Oeno 11/2002 modifiée par Oeno 4/2007)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. POLYVINYLPOLYPYRROLIDONE POVIDONE (PVPP) (C 6 H 9 NO)n = (111,1)n N SIN : 1202 (Oeno 11/2002 modifiée par Oeno 4/2007) POLYVINYLPOLYPYRROLIDONE POVIDONE (PVPP) (C 6 H 9 NO)n = (111,1)n N SIN : 1202 (Oeno 11/2002 modifiée par Oeno 4/2007) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION La polyvinylpolypyrrolidone insoluble est

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT : SEQUENCE N SUJET :

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT : SEQUENCE N SUJET : CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET DESTINÉ AU CANDIDAT : SEQUENCE N SUJET : NOM et Prénom du CANDIDAT :.. Date et heure d évaluation : N poste

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Exercices d entraînement

Exercices d entraînement Exercices d entraînement 16. Le produit «ph-moins» est le solide ionique NaHSO 4. L équation de sa dissolution est NaHSO 4 (s) Na + (aq) + HSO 4 (aq). L ion HSO 4 est un acide qui réagit avec la base H

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET REMPLACEMENT 2010 France métropolitaine Option : ANABIOTEC BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE E2 DU DEUXIÈME GROUPE SCIENCES ET TECHNIQUES DE LA MATIÈRE Durée : 3 heures Matériel(s) et document(s)

Plus en détail

Savoir écouter, assimiler : s approprier

Savoir écouter, assimiler : s approprier PCSI TP-DI Chimie organique INITIATION A LA CHIMIE ORGANIQUE Travail élève : savoirs et actions Compétences attendues Au début du TP, quelques explications orales sur le déroulement de la séance, sur le

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN PROTEINES BRUTES (Aliments des animaux crème glacée (non accrédité)) Version 10 Date d application 2012-06-27

DETERMINATION DE LA TENEUR EN PROTEINES BRUTES (Aliments des animaux crème glacée (non accrédité)) Version 10 Date d application 2012-06-27 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires MET-LFSAL-003 DETERMINATION DE LA TENEUR EN PROTEINES BRUTES (Aliments des animaux crème glacée (non accrédité))

Plus en détail

DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA. Version 04 Date d application 22/09/2014

DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA. Version 04 Date d application 22/09/2014 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Laboratoires de Liège METLFSAL050 IMET DETERMINATION DE LA TENEUR EN AZOTE TOTAL DANS LES ENGRAIS : METHODE DEVARDA Version 04 Date d application

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

EXPÉRIENCES TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE ET INORGANIQUE

EXPÉRIENCES TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE ET INORGANIQUE EXPÉRIENCES TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE ET INORGANIQUE CHM- 302 Hiver 2013 Dates et sujets des expériences Cours : heures à confirmer avec Jean Marc Chapuzet Date Heure Sujet Local Lundi 14 janvier

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES TOXICOLOGIE I 2ème ANNEE DE PHARMACIE

TRAVAUX PRATIQUES TOXICOLOGIE I 2ème ANNEE DE PHARMACIE TRAVAUX PRATIQUES TOXICOLOGIE I 2ème ANNEE DE PHARMACIE ANNEE : 2011-2012 Pr. Y. CHERRAH Pr. A. ZELLOU Pr. S. SERRAGUI Pr. Y. BOUSLIMAN Pr. R. EL JAOUDI Pr. M. AIT EL CADI 1 RECOMMANDATIONS AUX ÉTUDIANTS.

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

MA. 100 S.T. 1.1. Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique

MA. 100 S.T. 1.1. Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 100 S.T. 1.1 Détermination des solides totaux et des solides totaux volatils : méthode gravimétrique 2015-05-14 (révision 4) Comment fonctionne

Plus en détail

E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX

E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX E-III-6V1 : DÉTERMINATION PAR CHROMATOGRAPHIE GAZEUSE ET DÉTECTION PAR CAPTURE D ÉLECTRONS DES PCB N 28, 52, 101, 118, 138, 153 ET 180 DANS LES EAUX 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une

Plus en détail

Identification et dosage de 8 organo-étains par GC/ICP/MS dans les eaux

Identification et dosage de 8 organo-étains par GC/ICP/MS dans les eaux Identification et dosage de 8 organo-étains par GC/ICP/MS dans les eaux Références de la méthode Norme dont est tirée la méthode Niveau de validation selon Norman Code SANDRE de la méthode (suivant niveau

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques SVE 222 & PCL-442 Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Bassem Jamoussi & Radhouane Chakroun 1 Sommaire PCL 442/SVE222 - TP N 1 : Etude

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG)

Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Rapport de TP Phytochimie : Chromatographie en Phase Gazeuse (CPG) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M S2 VRV) I) Introduction L eugénol (ou 4-allyl-2-méthoxyphénol) est une molécule naturelle trouvée en

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur Sujets propriétés des acides et des bases échelle

Plus en détail

Détermination du titre alcoométrique volumique acquis(tav) des mouts concentrés (MC) et du sucre du raisin (MOUTS CONCENTRES RECTIFIES, MCR)

Détermination du titre alcoométrique volumique acquis(tav) des mouts concentrés (MC) et du sucre du raisin (MOUTS CONCENTRES RECTIFIES, MCR) Méthode OIV-MA-F1-03 Méthode Type IV Détermination du titre alcoométrique volumique acquis(tav) des mouts concentrés (MC) et du sucre du raisin (MOUTS CONCENTRES (Résolution Oeno 419A/2011) 1. Introduction

Plus en détail

TP 11: Réaction d estérification - Correction

TP 11: Réaction d estérification - Correction TP 11: Réaction d estérification - Correction Objectifs : Le but de ce TP est de mettre en évidence les principales caractéristiques de l'estérification et de l'hydrolyse (réaction inverse). I ) Principe

Plus en détail

Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE

Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE Réactualisation octobre 2004 Le NITRATEST OUTIL DE CONDUITE DE LA FERTILISATION AZOTÉE Le sol est-il pauvre, bien pourvu ou riche en nitrates? La plante montre-t-elle un manque ou un excès de vigueur?

Plus en détail

Quantification de l'azote total selon la méthode de Dumas (moûts et vins) (Résolution Oeno 13/2002)

Quantification de l'azote total selon la méthode de Dumas (moûts et vins) (Résolution Oeno 13/2002) Méthode OIV-MA-AS323-02B Méthodes Type II Quantification de l'azote total selon la méthode de Dumas (moûts et vins) (Résolution Oeno 3/2002). DOMAINE D'APPLICATION La présente méthode s'applique à l'analyse

Plus en détail

TP1 Spécificité enzymatique

TP1 Spécificité enzymatique TP1 Spécificité enzymatique L'approvisionnement en glucose commence par la digestion de macromolécules glucidiques comme l'amidon. Cette digestion s'effectue grâce à enzymes digestives. Les enzymes sont

Plus en détail