BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BACCALAURÉAT GÉNÉRAL"

Transcription

1 BACCALAURÉA GÉNÉRAL SUJE PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 COEFFICIEN : 6 L usage d'une calculatrice ES autorisé Ce sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Ce sujet comporte quatre exercices présentés sur 1 pages numérotées de 1 à 1. Le candidat doit traiter les quatre exercices qui sont indépendants les uns des autres. Exercice n 1 MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE (6 POINS) Propriétés des ondes Exercice n ANALYSE SPECRALE (4 POINS) Analyses spectrales UV-visible ; IR et RMN Exercice n 3 LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) emps et relativité restreinte Exercice n 4 LANCEMEN D UN SAELLIE MEEOROLOGIQUE (4 POINS) emps, cinématique et dynamique 1

2 Exercice n 1 : 11/01 Polynésie (6 POINS) MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE

3 3

4 Partie 5 : un autre type d onde, la lumière LASER Un faisceau LASER monochromatique de longueur d onde dans le vide λ 0 = 53 nm et se propageant dans l air, est dirigé vers un tamis de laboratoire (sorte de grille) à maille carrée de côté a. On observe sur un écran une figure de diffraction identique à celle représentée ci-dessous. La tache centrale est un carré de côté L =,66 cm Quel caractère de la lumière l apparition d une figure de diffraction met-elle en évidence? 5.. Dans quelle condition ce phénomène est-il observable? 5.3. Une onde lumineuse est caractérisée par une périodicité spatiale et une périodicité temporelle. Nommer ces périodicités et préciser leur unité Rappeler la relation qui lie la longueur d onde dans le vide λ 0, la célérité de la lumière c dans le vide et la période 0. Exprimer puis calculer la valeur de la fréquence ν 0 correspondante On considérera par la suite que les longueurs d onde dans l air et dans le vide sont identiques. Quelle propriété de l air, vis-à-vis de la lumière, permet de faire cette approximation? Citer un milieu qui n a pas cette propriété. 4

5 Partie 6 : Dimension des mailles du tamis Le LASER est placé à une distance d = 40 cm du tamis ; la distance entre le tamis et l écran vaut D =,0 m. Un tamis à maille carrée possède des propriétés diffractantes identiques à celles observées lors de la superposition de deux fentes allongées de même largeur et disposées perpendiculairement l une par rapport à l autre Montrer, en s aidant du schéma, que l écart angulaire θ noté sur le schéma peut s écrire θ = L / D. On se placera dans l approximation des petits angles : tan θ = θ (rad). 6.. Rappeler la relation qui lie l écart angulaire θ à la longueur d onde λ et au côté a de la maille Exprimer puis calculer la dimension a d une maille du tamis en utilisant les données expérimentales données ci-dessus. Données : Constante de planck : h = 6, J.s ; Célérité de la lumière dans le vide : c = m.s -1 5

6 Exercice n : Analyses spectrales (4 POINS) Cet exercice se propose d étudier les différentes techniques d analyses spectrales en vue d identifier des molécules organiques. Les trois parties de cet exercice sont indépendantes. 1. Les pigments de la chlorophylle On souhaite étudier les pigments contenus dans les plantes vertes. Pour cela on réalise le spectre d absorption d une solution contenant ces pigments. La courbe a est le spectre d absorption d une solution bleue de référence. La courbe b est le spectre d absorption d une solution contenant la chlorophylle Comment s appelle l appareil permettant de tracer ce spectre d absorption? 1.. Quelles sont les radiations du spectre du visible qui sont absorbés par les pigments de la plante? 1.3. Quelle est la couleur absorbée par les pigments? 1.4. Quelle est alors la couleur de ces pigments? 1.5. Un chromophore est un groupe d atomes responsable d une absorption caractéristique. Commenter la courbe suivante. En abscisse est représentée la longueur d onde et en ordonnée la transmittance. Chromophore Famille λmaxi (nm) C=C alcène 170 -NH amine 195 -HC=O aldéhyde 180 C=O cétone 00 COOH Acide carboxylique 10 Relation entre couleur et longueur d onde: 6

7 . Analyse d un composé issu d une synthèse organique On considère la molécule de formule brute C 5 H 10 O synthétisée au laboratoire. On désire identifier cette molécule en déterminant sa formule semi-développée. On examine son spectre IR puis on examine son spectre RMN (reconstitué):.1. A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre infra-rouge. On déterminera en particulier les fonctions organiques mises en évidences par ce spectre... A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre RMN. On commentera en particulier la présence d un triplet et d un quadruplet ainsi que la courbe intégrale..3. En regroupant les renseignements apportés, proposer une formule semi-développée de la molécule analysée. 3. Analyse d un autre composé issu d une synthèse organique On retrouve entreposée au laboratoire une autre molécule de formule brute C 5 H 10 O. Elle a la même formule brute que la molécule de la partie mais les spectres obtenus sont différents. On désire identifier cette molécule en déterminant sa formule semi-développée. 7

8 3.1. A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre infra-rouge. On déterminera en particulier les fonctions organiques mises en évidences par ce spectre. 3.. A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre RMN. On commentera en particulier la présence d un triplet et d un quadruplet ainsi que la courbe intégrale En regroupant les renseignements apportés, proposer une formule semi-développée de la molécule analysée. 8

9 ANNEXE EXERCICE liaison fonction σ en cm -1 C=C C C C=C C-O C=O C-H =C-H C-H O-H O-H NH NH alcène alcyne arène Alcool, éther-oxyde Aldéhyde, cétone, acide, ester alcane alcène alcyne alcool acide amine primaire amine secondaire libre, 3300 (liaison H) (large) (doublet) (singulet) C N nitrile

10 Exercice n 3 : LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) 10

11 Exercice n 4 : LANCEMEN D UN SAELLIE MEEOROLOGIQUE (4 POINS) Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération baptisé MSG-. out comme ses prédécesseurs, il est placé sur une orbite géostationnaire à km d'altitude. Opérationnel depuis juillet 006, il porte maintenant le nom de Météosat 9. Les satellites de seconde génération sont actuellement les plus performants au monde dans le domaine de l'imagerie météorologique. Ils assureront jusqu'en 018 la fourniture de données météorologiques, climatiques et environnementales. D après plusieurs sites Internet. L'objectif de cet exercice est d'étudier plusieurs étapes de la mise en orbite de ce satellite. Les parties 1, de cet exercice sont indépendantes. Certaines aides au calcul peuvent comporter des résultats ne correspondant pas au calcul à effectuer. Données : Masse de la erre : M = 6, kg Rayon de la erre : R = 6, km Constante de gravitation universelle : G = 6, kg 1. m 3.s Partie 1. Mise en orbite basse du satellite La mise en orbite complète du satellite MSG- de masse m =, kg s'accomplit en deux étapes. Dans un premier temps, il est placé sur une orbite circulaire à vitesse constante v S à basse altitude h = 6,0 10 km autour de la erre et il n'est soumis qu à la force gravitationnelle exercée par la erre. On choisit un repère ( S, t, n ) dans lequel t est un vecteur unitaire tangent à la trajectoire dans le sens du mouvement et n un vecteur unitaire perpendiculaire à la trajectoire orienté vers le centre de la erre Donner l'expression vectorielle de la force gravitationnelle F uuuur /S exercée par la erre sur le satellite en fonction des données. 1.. En appliquant une loi de Newton, trouver l'expression du vecteur accélération a uur S du centre d'inertie du satellite Sans souci d'échelle, représenter sur un schéma, à un instant de date t quelconque, la erre, le satellite, le repère ( S, t, n ) ainsi que le vecteur accélération a S Déterminer l'expression de la vitesse v S du centre d'inertie du satellite. Vérifier que sa valeur est de l ordre de 7, m.s 1 sur son orbite basse. Aide au calcul 1,4 6,1 7,6 6,67 6,0 4, ,0 4,0 1, 7, ,0 7, On note le temps mis par le satellite pour faire un tour autour de la erre. 4 Comment appelle-t-on cette grandeur? Montrer qu'elle vérifie la relation π = R + h 3 ( ) G.M. 11

12 Partie. ransfert du satellite en orbite géostationnaire Une fois le satellite MSG- placé sur son orbite circulaire basse, on le fait passer sur une orbite géostationnaire à l'altitude h' = 3, km. Ce transit s'opère sur une orbite de transfert qui est elliptique. Le schéma de principe est représenté sur la figure 6 page 7. Le périgée P est sur l'orbite circulaire basse et l'apogée A est sur l'orbite définitive géostationnaire. À un moment convenu, lorsque le satellite est au point P de son orbite circulaire basse, on augmente sa vitesse de façon bien précise : il décrit ainsi une orbite elliptique de transfert afin que l'apogée A de l'ellipse soit sur l'orbite géostationnaire définitive. On utilise pour cela un petit réacteur qui émet en P, pendant un très court instant, un jet de gaz donnant au satellite l'impulsion nécessaire. Orbite géostationnaire définitive altitude h' = 3, km Orbite circulaire basse altitude h = 6,0 10 km A erre P Orbite de transfert elliptique Figure 6.1. Énoncer la deuxième loi de Kepler, ou "loi des aires"... Montrer, en s aidant éventuellement d un schéma, que la vitesse du satellite MSG- n'est pas constante sur son orbite de transfert. Préciser en quels points de son orbite de transfert sa vitesse est : - maximale ; - minimale..3. Exprimer la distance AP en fonction de R, h et h'. Montrer que AP = 4, m..4. Dans le cas de cette orbite elliptique, la durée de révolution pour faire un tour complet de l orbite vaut = 10h 4min. Déterminer la durée minimale t du transfert du satellite MSG- du point P de son orbite basse au point A de son orbite géostationnaire définitive..5. Le satellite étant arrivé au point A, on augmente à nouveau sa vitesse pour qu'il décrive ensuite son orbite géostationnaire définitive. Le lancement complet du satellite est alors achevé et le processus permettant de le rendre opérationnel peut débuter. Expliquer pourquoi il est judicieux de lancer les satellites géostationnaires d un lieu proche de l équateur comme Kourou en Guyane. 1

13 CORRECION BAC BLANC 01 SCIENCES PHYSIQUES EXERCICE 1 : MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE (6 POINS) 1. Ondes mécaniques et lumineuses 1.1. Une onde mécanique correspond à la propagation d une perturbation dans un milieu matériel, sans transport de matière mais avec transport d énergie. 1.. Pour une onde longitudinale, la direction de la perturbation et la direction de propagation sont identiques La lumière peut se propager dans le vide contrairement au son. Ce n est pas une onde mécanique, mais c est une onde électromagnétique. 3. Mesure de la vitesse d un véhicule 3.1. L onde se dirige vers le véhicule à la célérité c, elle parcourt la distance d 1, elle effectue ensuite le trajet retour. Il s est écoulé une durée t 1. d d1 c. t 1 1 c = soit d 1 = t1 d À la date t = 0 s, la voiture est située à la distance d 1 du cinémomètre. À la date t = s, la voiture s est rapprochée et est située à la distance d du cinémomètre. Pendant la durée, la voiture a parcouru la distance d = d 1 d en roulant à la vitesse v. d d1 d v = =. d 1 t = 0 s c. t1 c. t D après 3.1. d 1 =, de même d = d c. t1 c. t c. ( t 1 t ) alors v = = d t = c. ( t1 t ) v =. c. ( t1 t ) 3.3. D après 3.. v =, alors v. = c. ( t 1 t ) finalement ( t 1 t ) = v. c Si v = 100 km.h -1 = m.h = m.s -1 = 7,8 m.s ,80 10 t 1 t = 3600 = 3, s = 0,33 ns 8 3,00 10 Pour améliorer la précision de la mesure, le cinémomètre mesure un «grand nombre de distances consécutives (plus de 00)». 13

14 4. Cinémomètre à effet Doppler Il faut déterminer f et f, pour cela on mesure graphiquement et. Onde émise : sur la courbe 1, on détermine = 100 ps = s donc f = 1 1 f = = 1, Hz Onde reçue : sur la courbe, on détermine 13,7 cm 500 ps 10,0 cm 4 13,7 4 = , ,0 = = 91, ps = 91, 10 1 s 13,7 4 13,7 cm 4 10,0 cm f = 1 ' f = 1, Hz D après l énoncé : v = v. f ' f son f ' + f Remarque : que fait la célérité du son dans ce contexte? Le cinémomètre émet des micro-ondes se propageant à la célérité de la lumière et non du son? , ,00 10 v = 340 = 15,6 m.s -1 valeur non arrondie stockée en mémoire , ,00 10 v = 15, = 56 km.h-1 > 50 km.h -1 donc le conducteur est en infraction. 14

15 5.1 (0,5) Il s agit du caractère ondulatoire de la lumière par analogie avec les ondes qui elles aussi donnent lieu à des figures de diffraction. 5. (0,5) Le phénomène de diffraction est d autant mieux observable que la taille de l ouverture est petite face à la longueur d onde de la lumière. 5.3 (0,5) La périodicité temporelle correspond à la période, qui s exprime en secondes. (0,5) La périodicité spatiale correspond à la longueur d onde λ, qui s exprime en mètres. λ0 5.4 (0,5) c = 0 or υ 0 = 1 0 c = λ 0.υ 0 υ 0 = c λ 0 υ 0 = c λ 0 υ 0 = = Hz 6.1 (0,5) L/ Dans le triangle rectangle ci-dessus : tan θ = On obtient alors θ = L/D L L = or tanθ = θ D.D 6. (0,5) λ θ = a 6.3 (0,5) D après la relation précédente : a = λ θ et θ = L/D a = λ Dλ = L L D a =, , = 8, m = 80 µm 15

16 Exercice n : Analyses spectrales (4 POINS) 1.1. Comment s appelle l appareil permettant de tracer ce spectre d absorption? Un spectrophotomètre 1.. Quelles sont les radiations du spectre du visible qui sont absorbés par les pigments de la plante? entre 440 nm et 480 nm 1.3. Quelle est la couleur absorbée par les pigments? il s agit du bleu 1.4. Quelle est alors la couleur de ces pigments? La couleur complémentaire du bleu, soit le jaune 1.5. Un chromophore est un groupe d atomes responsable d une absorption caractéristique. Commenter la courbe suivante. Plus le nombre de groupes chromophores est important, plus la molécule absorbe dans le visible, cette molécule sera alors colorée. Partie - Du spectre IR on déduit que cette molécule porte une fonction cétone. - Spectre RMN: signaux RMN: On distingue deux groupes de protons, l'un qui résonne à 1ppm environ et qui forme un triplet, l'autre qui résonne à,5ppm environ et qui forme un quadruplet. Le premier correspond à des H éloignés de la fonction cétone tandis que le second correspond à des H voisins de la fonction cétone (voir tableau des glissements chimiques). Le triplet veut dire que les protons qui résonnent à 1ppm sont couplés avec deux protons voisins, tandis que le quadruplet veut dire que les H qui résonnent à,5ppm sont couplés avec 3 H voisins. courbe intégrale: La somme des hauteurs des "marches" a+b+c+a'+b'+c'+d' donne 8mm qui correspondent à 10H (déduit de la formule brute) soit 10/8 = 0,357 H par mm. On en déduit que a+b+c correspond à 16,8x0,357 = 6H a'+b'+c'+d' correspond à 11,x0,357 = 4H Il en résulte que le groupe de protons qui résonnent à 1ppm est formé de deux CH 3- et celui des protons qui résonnent à,5ppm est formé de deux CH - Conclusion:En regroupant ces renseignements on trouve que la molécule de formule brute C 5H 10O a comme formule semi-développée: Partie 3 C'est la pentan-3-one. En regroupant ces renseignements on trouve que la molécule de formule brute C 5H 10O a comme formule semidéveloppée: C'est la pentanal 16

17 Exercice n 3 : LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) 17

18 EXERCICE 4. LANCEMEN D'UN SAELLIE MÉÉOROLOGIQUE (4 points) Partie 1. Mise en orbite basse du satellite 1.1.(0,5) F uuuur /S = m.m G..n ( R + h) r 1..(0,5) Deuxième loi de Newton, appliquée au système {satellite} de masse m dans le référentiel géocentrique galiléen : F uuuur /S = m. a r S 1.3.(0,5) m.m G..n ( R + h) r = m. a r S finalement : S G.M r.n a r = ( R + h ) 1.4.(0,5) Le satellite ayant un mouvement circulaire et uniforme, alors S en égalant les deux expressions de a r S : (0,5)soit v = G.M S ( R + h) G.M.n ( R + h) r v = S ( R + h ) r.n v a r S = ( R + h ), en ne retenant que la solution positive pour la vitesse : v avec h = 6,0 10 km = 6, m = 0, m v S = , ,0 10 6, , = 6,67 6, , = 4, , = 4,0 10 7,0 v S = 7, = 7, (0,5) v S = 7, m.s -1, cette valeur est en accord avec celle proposée. 1.5.(0,5) est la période de révolution du satellite autour de la erre. ( ) ( ) π R + h 4. π R + h La vitesse du satellite s écrit : v S = soit vs = En reportant l expression de v S obtenue à la question précédente, il vient : G.M ( ) 4 R + h R + h = 4. π R + h soit finalement : ( ) 3 π = G.M. ( ) a r S n r S r t 8 S = r.n G.M ( R + h) 18

19 Partie. ransfert du satellite en orbite géostationnaire.1.(0,5) Deuxième loi de Kepler, ou "loi des aires" : le rayon uur vecteur S balaye des aires égales pendant des durées égales. A L A A 1 L 1 P..(0,5) Ainsi, pendant la même durée t, les aires A 1 et A sont égales mais les distances parcourues par le satellite L 1 et L sont différentes : L 1 > L. Les vitesses moyennes en A et P peuvent s écrire : h' R h L v A = t et v L1 vp L1 P = on a alors : = or comme L 1 > L il vient : v P > v A. t v A L La vitesse du satellite n est pas constante sur l orbite de transfert. Elle est maximale au périgée P et minimale à l apogée A..3.(0,5) AP = R + h + h (voir schéma ci-dessus) AP = 6, , , = 1, , , = 1, , , (0,5) AP = 4, m.4. La durée de transfert entre A et P est égale à une demie période: t = / = 5 h 1 min. (0,5).5.(0,5) Le satellite est géostationnaire : sa trajectoire est donc située dans un plan contenant l équateur terrestre. Le fait de lancer la fusée d un lieu proche de l équateur permet : - d éviter de consommer du carburant pour ramener le satellite dont l orbite ne serait pas contenue dans le plan de l équateur terrestre, - de bénéficier de la vitesse de rotation propre de la erre, au départ de la fusée, qui est maximale à l équateur. 19

20 Exercice n 1 MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE (4 POINS) Propriétés des ondes Caractéristiques des ondes Ondes progressives. Grandeurs physiques associées. Retard. Ondes progressives périodiques, ondes sinusoïdales. Ondes sonores et ultrasonores. Analyse spectrale. Hauteur et timbre. Définir une onde progressive à une dimension. Connaître et exploiter la relation entre retard, distance et vitesse de propagation (célérité). Définir, pour une onde progressive sinusoïdale, la période, la fréquence et la longueur d onde. Connaître et exploiter la relation entre la période ou la fréquence, la longueur d onde et la célérité. Diffraction. Influence relative de la taille de l ouverture ou de l obstacle et de la longueur d onde sur le phénomène de diffraction. Cas des ondes lumineuses monochromatiques, cas de la lumière blanche. Effet Doppler. Compétences exigibles Savoir que l importance du phénomène de diffraction est liée au rapport de la longueur d onde aux dimensions de l ouverture ou de l obstacle. Connaître et exploiter la relation θ = λ/a Identifier les situations physiques où il est pertinent de prendre en compte le phénomène de diffraction. Exploiter l expression du décalage Doppler de la fréquence dans le cas des faibles vitesses. Exercice n ANALYSE SPECRALE (4 POINS) Spectres UV-visible Lien entre couleur perçue et longueur d onde au maximum d absorption de substances organiques ou inorganiques. Spectres IR Identification de liaisons à l aide du nombre d onde correspondant ; détermination de groupes caractéristiques. Mise en évidence de la liaison hydrogène. Spectres RMN du proton Identification de molécules organiques à l aide : - du déplacement chimique ; - de l intégration ; - de la multiplicité du signal : règle des (n+1)- uplets. Compétences exigibles Exploiter des spectres UV-visible. Exploiter un spectre IR pour déterminer des groupes caractéristiques à l aide de tables de données ou de logiciels. Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le cas des alcool, aldéhyde, cétone, acide carboxylique, ester, amine, amide. Connaître les règles de nomenclature de ces composés ainsi que celles des alcanes et des alcènes. Relier un spectre RMN simple à une molécule organique donnée, à l aide de tables de données ou de logiciels. Identifier les protons équivalents. Relier la multiplicité du signal au nombre de voisins. Extraire et exploiter des informations sur différents types de spectres et sur leurs utilisations. 0

21 Exercice n 3 : LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) emps et relativité restreinte Invariance de la vitesse de la lumière et caractère relatif du temps. Postulat d Einstein. ests expérimentaux de l invariance de la vitesse de la lumière. Notion d événement. emps propre. Dilatation des durées. Preuves expérimentales. Savoir que la vitesse de la lumière dans le vide est la même dans tous les référentiels galiléens. Définir la notion de temps propre. Exploiter la relation entre durée propre et durée mesurée. Extraire et exploiter des informations relatives à une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Exercice n 4 LANCEMEN D UN SAELLIE MEEOROLOGIQUE (4 POINS) Mouvement dans l espace Mouvement d un satellite. Révolution de la erre autour du Soleil. Lois de Kepler. Connaître et exploiter les trois lois de Newton ; les mettre en oeuvre pour étudier des mouvements dans un champ de pesanteur. Démontrer que, dans l approximation des trajectoires circulaires, le mouvement d un satellite, d une planète, est uniforme. Établir l expression de sa vitesse et de sa période. Connaître les trois lois de Kepler ; exploiter la troisième dans le cas d un mouvement circulaire. 1

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

DS physique 3,5 heures spécifique 2012-2013 TS Exercice 1 : hémi synthèse de l acide acétylsalicylique (aspirine)

DS physique 3,5 heures spécifique 2012-2013 TS Exercice 1 : hémi synthèse de l acide acétylsalicylique (aspirine) Exercice 1 : hémi synthèse de l acide acétylsalicylique (aspirine) (6points) En 1825, un pharmacien italien, Francesco Fontana, isole le «principe actif» de l écorce de saule et le baptise salicine. Par

Plus en détail

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 Classe : Terminale S Section linguistique : toutes Matière : Physique et Chimie Obligatoire Langue d enseignement : français Nom de l ensei gnant : GOULARD Hélène Nombre

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures

Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures Exercice 1 : (03 points) Un ester E provient de l action d un acide carboxylique saturé A sur un mono alcool saturé B. 1.1. B peut-être obtenu par hydratation

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale

Terminale S Chapitre 4 Observer : ondes et matière. Analyse spectrale Analyse spectrale 1 Spectroscopie UV-visible 1.1 Présentation des spectres UV-visible La spectroscopie est l étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. Lorsque la lumière traverse

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

TP N 3 : SPECTROSCOPIES UV-VISIBLE ET IR

TP N 3 : SPECTROSCOPIES UV-VISIBLE ET IR TP N 3 : SPECTROSCOPIES UV-VISIBLE ET IR S'approprier Analyser Réaliser Valider Communiquer Avec les progrès des techniques, l analyse qualitative organique est de moins en moins en utilisée car elle nécessite

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

Résumé de cours : Spectres Infrarouge

Résumé de cours : Spectres Infrarouge Résumé de cours : Spectres Infrarouge I. Introduction : Le rayonnement infrarouge (IR), invisible à l œil nu, est situé dans domaine de longueur d onde supérieur à 800 nm. Lorsqu un échantillon est traversé

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BLANC. Lycée de Chamalières Novembre 2012 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BLANC. Lycée de Chamalières Novembre 2012 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S BACCALAUÉAT GÉNÉAL BLANC Lycée de Chamalières Novembre 212 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DUÉE DE L ÉPEUVE : 2h Sur 9 points CŒFFICIENT : 6 L usage des calculatrices est autorisé. Un rapporteur d angle est nécessaire.

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

EXERCICE I. I-7- Deux forces s'appliquent à la masse M, son poids P et la force due au tapis F. Représenter ces forces sur le schéma.

EXERCICE I. I-7- Deux forces s'appliquent à la masse M, son poids P et la force due au tapis F. Représenter ces forces sur le schéma. EXERCICE I Lors de déménagements, il est fréquent de voir l'utilisation d'un monte-meubles, sorte de tapis roulant incliné qui entraîne meubles et cartons à la hauteur voulue. Ainsi, afin d'équiper un

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:... Documents de l'exercice A

Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:... Documents de l'exercice A TS Jan2015 Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:....... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE INTERDITE PHYSIQUE HIMIE : LES NDES /40 Exercice A : La RMN en archéologie (1h conseillée) /17 Dans une

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Présentation des exercices pour l épreuve orale du Baccalauréat S

Présentation des exercices pour l épreuve orale du Baccalauréat S BANQUE D EXERCICES POUR L EPREUVE ORALE DU BACCALAUREAT S Nouveaux programmes 2013 Enseignement spécifique THEME OBSERVER COMPRENDRE AGIR Enseignement de spécialité Thème Thème 1 : l eau Thème 2 : son

Plus en détail

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne

Chapitre 1. Cinématique et Dynamique. 1.1 Grandeurs cinématiques. 1.1.1 Base cartésienne Chapitre 1 Cinématique et Dynamique 1.1 Grandeurs cinématiques En classe de 2 e nous avons introduit les grandeurs cinématiques utilisées pour décrire le mouvement d un point matériel : l abscisse curviligne,

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Lycée Galilée BAC BLANC 2014-2015

Lycée Galilée BAC BLANC 2014-2015 2014-2015 Bac Blanc Spécialité 26 févr. 15 p. 1 Lycée Galilée Sces physiques BAC BLANC 2014-2015 Sujet de spécialité 2014-2015 Bac Blanc Spécialité 26 févr. 15 p. 2 Bac Blanc 2014-2015 Sces physiques Spécialité

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Cours et exercices satellites et communications spatiales

Cours et exercices satellites et communications spatiales Les télécommunications par satellites offrent des possibilités complémentaires aux communications par lignes et ondes terrestres. Quelques notions de physique aident à comprendre le fonctionnement de ces

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Terminales 5 6 7 S Sciences Physiques & Chimiques. Partie A où les élèves de Terminale apprennent les rudiments d un sport anglo-saxon (8 points)

Terminales 5 6 7 S Sciences Physiques & Chimiques. Partie A où les élèves de Terminale apprennent les rudiments d un sport anglo-saxon (8 points) Terminales 5 6 7 S Sciences Physiques & Chimiques Sans document, sans moyen de communication, avec calculatrice Mercredi 29 Janvier 2014 - Durée 3h30 Non SPECIALISTES : Vous traiterez les parties A,B et

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON Document 2 : propulseurs à l hydrazine Document 3 : le système de PLUTON 1 Document 4 : les ondes électromagnétiques Questions 1- Décollage

Plus en détail

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION

I- SUIVI SPECTROPHOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION CORRECTION DS n 8 Cinétique et chimie organique I- SUIVI SPECTROPOTOMÉTRIQUE D UNE CINÉTIQUE DE RÉACTION On se propose d étudier la cinétique de la réaction totale entre les ions dichromate Cr 2 O 7 2-

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES PROGRESSION Term S MESURES ET INCERTITUDES Erreurs et notions associées. Identifier les différentes sources d'erreurs (de limite à la précision) lors d'une mesure : variabilités du phénomène et de l'acte

Plus en détail

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire :

TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter. 1. Les lois de la mécanique céleste dans le système solaire : TD : les lois de Kepler et la détermination de la masse de Jupiter Objectif : calculer la masse de Jupiter en observant le mouvement de ses satellites et en utilisant la 3ème loi de Kepler 1. Les lois

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

Observer TP Analyse spectrale ANALYSE SPECTRALE

Observer TP Analyse spectrale ANALYSE SPECTRALE OBJECTIFS ANALYSE SPECTRALE Préparation d une solution par dilution, réalisation d un spectre uv- visible et interprétation Utilisation des spectres IR I ) SPECTRE UV-VISIBLE Cette spectroscopie fait intervenir

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013 TS Devoir surveillé N 3 ardi 8//3 No et Préno : Note : / Toute réponse doit être justifiée. Eercice : Le saut de la grenouille (7,5 points) Etienne Jules Marey (Beaune 83 Paris 94) physiologiste français,

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h)

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) Sujet Vaisseau spatial... 2 I.Vaisseau spatial dans un champ newtonien... 2 II.Vitesse de libération...3 A.Option

Plus en détail

Gravitation universelle

Gravitation universelle Chapitre 7 Gravitation universelle Révision et Résumé Où commencer? En plus de l apprentissage du cours, que vous devez recopier, réciter, rerecopier, jusqu à en savoir la moindre virgule, refaites les

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-CORRIGE EXOS Analyse spectrale des composés organiques Exercices résolus p 101 à 103 N 01 à 06 Exercices qui ne serons pas corrigé intégralement : p 104 à 107

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Cours de physique. Classes 1B et 1C. Athénée de Luxembourg

Cours de physique. Classes 1B et 1C. Athénée de Luxembourg Cours de physique Classes 1B et 1C Athénée de Luxembourg Table des matières 1 Cinématique et Dynamique 5 1.1 Grandeurs cinématiques.............................. 5 1.1.1 Base cartésienne..............................

Plus en détail

PHYSIQUE (8 points) PARTIE 1 - Sécurité à l'aéroport Explosifs : Les rayons X inefficaces Et les rayons T?

PHYSIQUE (8 points) PARTIE 1 - Sécurité à l'aéroport Explosifs : Les rayons X inefficaces Et les rayons T? Le sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8 L annexe, page 8/8, est à rendre avec la copie Page sur Afin de se rendre dans un pays étranger à l occasion d un séjour linguistique, un élève prend l

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

CHM 2520 Chimie organique II

CHM 2520 Chimie organique II M 2520 M 2520 himie organique II RMN et IR l étude de l interaction entre la matière et l absorbance, l émission ou la transmission de. utilisée pour déterminer la (e.g. en synthèse organique) infrarouge

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S FICHE PROFESSEUR Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S Notions et contenus Compétences exigibles Repères associés pour l enseignement supérieur Identification de liaisons

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

Ce document regroupe les 6 devoirs à la maison proposés dans la progression.

Ce document regroupe les 6 devoirs à la maison proposés dans la progression. Ce document regroupe les 6 devoirs à la maison proposés dans la progression. Le document a été paginé de façon à ce que chaque devoir corresponde à une page pour en faciliter l impression. Page 2... Devoir

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale 2012 Ce problème aborde quelques aspects du Programme Apollo, qui permit à l Homme de

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

Document 2 : radar Doppler météorologique

Document 2 : radar Doppler météorologique EXERCICE I : Comment prévoir la météo, faire de la musique, calculer l âge de l univers et caractériser des planètes grâce à l EFFET DOPPLER 12 points Document 1 : l effet Doppler Document 2 : radar Doppler

Plus en détail

A propos de la sonde Rosetta. Corrigé de l'épreuve

A propos de la sonde Rosetta. Corrigé de l'épreuve Concours EPITA IPSA Épreuve de physique A propos de la sonde Rosetta Corrigé de l'épreuve A Navigation spatiale Questions préliminaires 1 Compte-tenu des symétries, on détermine l'expression du champ de

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SUJET SESSION 2009 Polynésie Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE ÉPREUVE E 8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel et document autorisé : Calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice

Plus en détail

Détection de planètes extrasolaires : méthode des vitesses radiales

Détection de planètes extrasolaires : méthode des vitesses radiales Détection de planètes extrasolaires : méthode des vitesses radiales Cet exercice a été préparé à l origine par Roger Ferlet (Institut d astrophysique de Paris) et Michel et Suzanne Faye, qui l ont testé

Plus en détail

MOUVEMENT de la LUNE sur la SPHERE. Debelle M 23 01 2007

MOUVEMENT de la LUNE sur la SPHERE. Debelle M 23 01 2007 MOUVEMENT de la LUNE sur la SPHERE Debelle M 23 01 2007 1 Dimensions de la Lune Rayon équatorial : 1740 km Masse : 7,348.10²² kg Distance Moyenne : 384403 km, (60 rayons terrestres) Densité moyenne : 3,34333

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU DESIGN ET DES ARTS APPLIQUES SESSION 2013 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points)

ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) ARISTOTE, GALILÉE ET NEWTON (6 points) Pour cet exercice, l'utilisation de la calculatrice est autorisée Trois siècles avant notre ère, le célèbre savant grec Aristote affirmait qu "une masse d or, de

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

Comment mesure-t-on la masse des planètes?

Comment mesure-t-on la masse des planètes? Comment mesure-t-on la masse des planètes? Evidemment, les planètes ne sont pas mises sur une balance. Ce sont les mathématiques et les lois physiques qui nous permettent de connaître leur masse. Encore

Plus en détail

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012 Présentation du programme de physique-chimie de Terminale S applicable en septembre 2012 Nicolas Coppens nicolas.coppens@iufm.unistra.fr Comme en Seconde et en Première, le programme mélange la physique

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Classe de TS Partie D-chap 16 Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction

Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction Compétences exigibles au baccalauréat Savoir que l'importance du phénomène de diffraction est liée au rapport de la longueur d'onde aux dimensions de l'ouverture ou de l'obstacle. Exercice 19 p : 78 Connaître

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel

Chapitre 3 : Dynamique du point matériel Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 3 : Dynamique SMPC1 Chapitre 3 : Dynamique du point matériel I Lois fondamentales de la dynamiques I.1)- Définitions Le Référentiel de Copernic: Le référentiel

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

LES PLANÈTES DU SYSTÈME SOLAIRE

LES PLANÈTES DU SYSTÈME SOLAIRE Nom Groupe Date Partenaire LABORATOIRE No 8 LES PLANÈTES DU SYSTÈME SOLAIRE Étude préliminaire Définissez les termes suivants: Révolution Rotation Albédo LABORATOIRE No 8 LES PLANÈTES DU SYSTÈME SOLAIRE

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail