BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BACCALAURÉAT GÉNÉRAL"

Transcription

1 BACCALAURÉA GÉNÉRAL SUJE PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 COEFFICIEN : 6 L usage d'une calculatrice ES autorisé Ce sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Ce sujet comporte quatre exercices présentés sur 1 pages numérotées de 1 à 1. Le candidat doit traiter les quatre exercices qui sont indépendants les uns des autres. Exercice n 1 MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE (6 POINS) Propriétés des ondes Exercice n ANALYSE SPECRALE (4 POINS) Analyses spectrales UV-visible ; IR et RMN Exercice n 3 LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) emps et relativité restreinte Exercice n 4 LANCEMEN D UN SAELLIE MEEOROLOGIQUE (4 POINS) emps, cinématique et dynamique 1

2 Exercice n 1 : 11/01 Polynésie (6 POINS) MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE

3 3

4 Partie 5 : un autre type d onde, la lumière LASER Un faisceau LASER monochromatique de longueur d onde dans le vide λ 0 = 53 nm et se propageant dans l air, est dirigé vers un tamis de laboratoire (sorte de grille) à maille carrée de côté a. On observe sur un écran une figure de diffraction identique à celle représentée ci-dessous. La tache centrale est un carré de côté L =,66 cm Quel caractère de la lumière l apparition d une figure de diffraction met-elle en évidence? 5.. Dans quelle condition ce phénomène est-il observable? 5.3. Une onde lumineuse est caractérisée par une périodicité spatiale et une périodicité temporelle. Nommer ces périodicités et préciser leur unité Rappeler la relation qui lie la longueur d onde dans le vide λ 0, la célérité de la lumière c dans le vide et la période 0. Exprimer puis calculer la valeur de la fréquence ν 0 correspondante On considérera par la suite que les longueurs d onde dans l air et dans le vide sont identiques. Quelle propriété de l air, vis-à-vis de la lumière, permet de faire cette approximation? Citer un milieu qui n a pas cette propriété. 4

5 Partie 6 : Dimension des mailles du tamis Le LASER est placé à une distance d = 40 cm du tamis ; la distance entre le tamis et l écran vaut D =,0 m. Un tamis à maille carrée possède des propriétés diffractantes identiques à celles observées lors de la superposition de deux fentes allongées de même largeur et disposées perpendiculairement l une par rapport à l autre Montrer, en s aidant du schéma, que l écart angulaire θ noté sur le schéma peut s écrire θ = L / D. On se placera dans l approximation des petits angles : tan θ = θ (rad). 6.. Rappeler la relation qui lie l écart angulaire θ à la longueur d onde λ et au côté a de la maille Exprimer puis calculer la dimension a d une maille du tamis en utilisant les données expérimentales données ci-dessus. Données : Constante de planck : h = 6, J.s ; Célérité de la lumière dans le vide : c = m.s -1 5

6 Exercice n : Analyses spectrales (4 POINS) Cet exercice se propose d étudier les différentes techniques d analyses spectrales en vue d identifier des molécules organiques. Les trois parties de cet exercice sont indépendantes. 1. Les pigments de la chlorophylle On souhaite étudier les pigments contenus dans les plantes vertes. Pour cela on réalise le spectre d absorption d une solution contenant ces pigments. La courbe a est le spectre d absorption d une solution bleue de référence. La courbe b est le spectre d absorption d une solution contenant la chlorophylle Comment s appelle l appareil permettant de tracer ce spectre d absorption? 1.. Quelles sont les radiations du spectre du visible qui sont absorbés par les pigments de la plante? 1.3. Quelle est la couleur absorbée par les pigments? 1.4. Quelle est alors la couleur de ces pigments? 1.5. Un chromophore est un groupe d atomes responsable d une absorption caractéristique. Commenter la courbe suivante. En abscisse est représentée la longueur d onde et en ordonnée la transmittance. Chromophore Famille λmaxi (nm) C=C alcène 170 -NH amine 195 -HC=O aldéhyde 180 C=O cétone 00 COOH Acide carboxylique 10 Relation entre couleur et longueur d onde: 6

7 . Analyse d un composé issu d une synthèse organique On considère la molécule de formule brute C 5 H 10 O synthétisée au laboratoire. On désire identifier cette molécule en déterminant sa formule semi-développée. On examine son spectre IR puis on examine son spectre RMN (reconstitué):.1. A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre infra-rouge. On déterminera en particulier les fonctions organiques mises en évidences par ce spectre... A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre RMN. On commentera en particulier la présence d un triplet et d un quadruplet ainsi que la courbe intégrale..3. En regroupant les renseignements apportés, proposer une formule semi-développée de la molécule analysée. 3. Analyse d un autre composé issu d une synthèse organique On retrouve entreposée au laboratoire une autre molécule de formule brute C 5 H 10 O. Elle a la même formule brute que la molécule de la partie mais les spectres obtenus sont différents. On désire identifier cette molécule en déterminant sa formule semi-développée. 7

8 3.1. A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre infra-rouge. On déterminera en particulier les fonctions organiques mises en évidences par ce spectre. 3.. A l aide des tables fournies en annexe, analyser le spectre RMN. On commentera en particulier la présence d un triplet et d un quadruplet ainsi que la courbe intégrale En regroupant les renseignements apportés, proposer une formule semi-développée de la molécule analysée. 8

9 ANNEXE EXERCICE liaison fonction σ en cm -1 C=C C C C=C C-O C=O C-H =C-H C-H O-H O-H NH NH alcène alcyne arène Alcool, éther-oxyde Aldéhyde, cétone, acide, ester alcane alcène alcyne alcool acide amine primaire amine secondaire libre, 3300 (liaison H) (large) (doublet) (singulet) C N nitrile

10 Exercice n 3 : LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) 10

11 Exercice n 4 : LANCEMEN D UN SAELLIE MEEOROLOGIQUE (4 POINS) Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération baptisé MSG-. out comme ses prédécesseurs, il est placé sur une orbite géostationnaire à km d'altitude. Opérationnel depuis juillet 006, il porte maintenant le nom de Météosat 9. Les satellites de seconde génération sont actuellement les plus performants au monde dans le domaine de l'imagerie météorologique. Ils assureront jusqu'en 018 la fourniture de données météorologiques, climatiques et environnementales. D après plusieurs sites Internet. L'objectif de cet exercice est d'étudier plusieurs étapes de la mise en orbite de ce satellite. Les parties 1, de cet exercice sont indépendantes. Certaines aides au calcul peuvent comporter des résultats ne correspondant pas au calcul à effectuer. Données : Masse de la erre : M = 6, kg Rayon de la erre : R = 6, km Constante de gravitation universelle : G = 6, kg 1. m 3.s Partie 1. Mise en orbite basse du satellite La mise en orbite complète du satellite MSG- de masse m =, kg s'accomplit en deux étapes. Dans un premier temps, il est placé sur une orbite circulaire à vitesse constante v S à basse altitude h = 6,0 10 km autour de la erre et il n'est soumis qu à la force gravitationnelle exercée par la erre. On choisit un repère ( S, t, n ) dans lequel t est un vecteur unitaire tangent à la trajectoire dans le sens du mouvement et n un vecteur unitaire perpendiculaire à la trajectoire orienté vers le centre de la erre Donner l'expression vectorielle de la force gravitationnelle F uuuur /S exercée par la erre sur le satellite en fonction des données. 1.. En appliquant une loi de Newton, trouver l'expression du vecteur accélération a uur S du centre d'inertie du satellite Sans souci d'échelle, représenter sur un schéma, à un instant de date t quelconque, la erre, le satellite, le repère ( S, t, n ) ainsi que le vecteur accélération a S Déterminer l'expression de la vitesse v S du centre d'inertie du satellite. Vérifier que sa valeur est de l ordre de 7, m.s 1 sur son orbite basse. Aide au calcul 1,4 6,1 7,6 6,67 6,0 4, ,0 4,0 1, 7, ,0 7, On note le temps mis par le satellite pour faire un tour autour de la erre. 4 Comment appelle-t-on cette grandeur? Montrer qu'elle vérifie la relation π = R + h 3 ( ) G.M. 11

12 Partie. ransfert du satellite en orbite géostationnaire Une fois le satellite MSG- placé sur son orbite circulaire basse, on le fait passer sur une orbite géostationnaire à l'altitude h' = 3, km. Ce transit s'opère sur une orbite de transfert qui est elliptique. Le schéma de principe est représenté sur la figure 6 page 7. Le périgée P est sur l'orbite circulaire basse et l'apogée A est sur l'orbite définitive géostationnaire. À un moment convenu, lorsque le satellite est au point P de son orbite circulaire basse, on augmente sa vitesse de façon bien précise : il décrit ainsi une orbite elliptique de transfert afin que l'apogée A de l'ellipse soit sur l'orbite géostationnaire définitive. On utilise pour cela un petit réacteur qui émet en P, pendant un très court instant, un jet de gaz donnant au satellite l'impulsion nécessaire. Orbite géostationnaire définitive altitude h' = 3, km Orbite circulaire basse altitude h = 6,0 10 km A erre P Orbite de transfert elliptique Figure 6.1. Énoncer la deuxième loi de Kepler, ou "loi des aires"... Montrer, en s aidant éventuellement d un schéma, que la vitesse du satellite MSG- n'est pas constante sur son orbite de transfert. Préciser en quels points de son orbite de transfert sa vitesse est : - maximale ; - minimale..3. Exprimer la distance AP en fonction de R, h et h'. Montrer que AP = 4, m..4. Dans le cas de cette orbite elliptique, la durée de révolution pour faire un tour complet de l orbite vaut = 10h 4min. Déterminer la durée minimale t du transfert du satellite MSG- du point P de son orbite basse au point A de son orbite géostationnaire définitive..5. Le satellite étant arrivé au point A, on augmente à nouveau sa vitesse pour qu'il décrive ensuite son orbite géostationnaire définitive. Le lancement complet du satellite est alors achevé et le processus permettant de le rendre opérationnel peut débuter. Expliquer pourquoi il est judicieux de lancer les satellites géostationnaires d un lieu proche de l équateur comme Kourou en Guyane. 1

13 CORRECION BAC BLANC 01 SCIENCES PHYSIQUES EXERCICE 1 : MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE (6 POINS) 1. Ondes mécaniques et lumineuses 1.1. Une onde mécanique correspond à la propagation d une perturbation dans un milieu matériel, sans transport de matière mais avec transport d énergie. 1.. Pour une onde longitudinale, la direction de la perturbation et la direction de propagation sont identiques La lumière peut se propager dans le vide contrairement au son. Ce n est pas une onde mécanique, mais c est une onde électromagnétique. 3. Mesure de la vitesse d un véhicule 3.1. L onde se dirige vers le véhicule à la célérité c, elle parcourt la distance d 1, elle effectue ensuite le trajet retour. Il s est écoulé une durée t 1. d d1 c. t 1 1 c = soit d 1 = t1 d À la date t = 0 s, la voiture est située à la distance d 1 du cinémomètre. À la date t = s, la voiture s est rapprochée et est située à la distance d du cinémomètre. Pendant la durée, la voiture a parcouru la distance d = d 1 d en roulant à la vitesse v. d d1 d v = =. d 1 t = 0 s c. t1 c. t D après 3.1. d 1 =, de même d = d c. t1 c. t c. ( t 1 t ) alors v = = d t = c. ( t1 t ) v =. c. ( t1 t ) 3.3. D après 3.. v =, alors v. = c. ( t 1 t ) finalement ( t 1 t ) = v. c Si v = 100 km.h -1 = m.h = m.s -1 = 7,8 m.s ,80 10 t 1 t = 3600 = 3, s = 0,33 ns 8 3,00 10 Pour améliorer la précision de la mesure, le cinémomètre mesure un «grand nombre de distances consécutives (plus de 00)». 13

14 4. Cinémomètre à effet Doppler Il faut déterminer f et f, pour cela on mesure graphiquement et. Onde émise : sur la courbe 1, on détermine = 100 ps = s donc f = 1 1 f = = 1, Hz Onde reçue : sur la courbe, on détermine 13,7 cm 500 ps 10,0 cm 4 13,7 4 = , ,0 = = 91, ps = 91, 10 1 s 13,7 4 13,7 cm 4 10,0 cm f = 1 ' f = 1, Hz D après l énoncé : v = v. f ' f son f ' + f Remarque : que fait la célérité du son dans ce contexte? Le cinémomètre émet des micro-ondes se propageant à la célérité de la lumière et non du son? , ,00 10 v = 340 = 15,6 m.s -1 valeur non arrondie stockée en mémoire , ,00 10 v = 15, = 56 km.h-1 > 50 km.h -1 donc le conducteur est en infraction. 14

15 5.1 (0,5) Il s agit du caractère ondulatoire de la lumière par analogie avec les ondes qui elles aussi donnent lieu à des figures de diffraction. 5. (0,5) Le phénomène de diffraction est d autant mieux observable que la taille de l ouverture est petite face à la longueur d onde de la lumière. 5.3 (0,5) La périodicité temporelle correspond à la période, qui s exprime en secondes. (0,5) La périodicité spatiale correspond à la longueur d onde λ, qui s exprime en mètres. λ0 5.4 (0,5) c = 0 or υ 0 = 1 0 c = λ 0.υ 0 υ 0 = c λ 0 υ 0 = c λ 0 υ 0 = = Hz 6.1 (0,5) L/ Dans le triangle rectangle ci-dessus : tan θ = On obtient alors θ = L/D L L = or tanθ = θ D.D 6. (0,5) λ θ = a 6.3 (0,5) D après la relation précédente : a = λ θ et θ = L/D a = λ Dλ = L L D a =, , = 8, m = 80 µm 15

16 Exercice n : Analyses spectrales (4 POINS) 1.1. Comment s appelle l appareil permettant de tracer ce spectre d absorption? Un spectrophotomètre 1.. Quelles sont les radiations du spectre du visible qui sont absorbés par les pigments de la plante? entre 440 nm et 480 nm 1.3. Quelle est la couleur absorbée par les pigments? il s agit du bleu 1.4. Quelle est alors la couleur de ces pigments? La couleur complémentaire du bleu, soit le jaune 1.5. Un chromophore est un groupe d atomes responsable d une absorption caractéristique. Commenter la courbe suivante. Plus le nombre de groupes chromophores est important, plus la molécule absorbe dans le visible, cette molécule sera alors colorée. Partie - Du spectre IR on déduit que cette molécule porte une fonction cétone. - Spectre RMN: signaux RMN: On distingue deux groupes de protons, l'un qui résonne à 1ppm environ et qui forme un triplet, l'autre qui résonne à,5ppm environ et qui forme un quadruplet. Le premier correspond à des H éloignés de la fonction cétone tandis que le second correspond à des H voisins de la fonction cétone (voir tableau des glissements chimiques). Le triplet veut dire que les protons qui résonnent à 1ppm sont couplés avec deux protons voisins, tandis que le quadruplet veut dire que les H qui résonnent à,5ppm sont couplés avec 3 H voisins. courbe intégrale: La somme des hauteurs des "marches" a+b+c+a'+b'+c'+d' donne 8mm qui correspondent à 10H (déduit de la formule brute) soit 10/8 = 0,357 H par mm. On en déduit que a+b+c correspond à 16,8x0,357 = 6H a'+b'+c'+d' correspond à 11,x0,357 = 4H Il en résulte que le groupe de protons qui résonnent à 1ppm est formé de deux CH 3- et celui des protons qui résonnent à,5ppm est formé de deux CH - Conclusion:En regroupant ces renseignements on trouve que la molécule de formule brute C 5H 10O a comme formule semi-développée: Partie 3 C'est la pentan-3-one. En regroupant ces renseignements on trouve que la molécule de formule brute C 5H 10O a comme formule semidéveloppée: C'est la pentanal 16

17 Exercice n 3 : LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) 17

18 EXERCICE 4. LANCEMEN D'UN SAELLIE MÉÉOROLOGIQUE (4 points) Partie 1. Mise en orbite basse du satellite 1.1.(0,5) F uuuur /S = m.m G..n ( R + h) r 1..(0,5) Deuxième loi de Newton, appliquée au système {satellite} de masse m dans le référentiel géocentrique galiléen : F uuuur /S = m. a r S 1.3.(0,5) m.m G..n ( R + h) r = m. a r S finalement : S G.M r.n a r = ( R + h ) 1.4.(0,5) Le satellite ayant un mouvement circulaire et uniforme, alors S en égalant les deux expressions de a r S : (0,5)soit v = G.M S ( R + h) G.M.n ( R + h) r v = S ( R + h ) r.n v a r S = ( R + h ), en ne retenant que la solution positive pour la vitesse : v avec h = 6,0 10 km = 6, m = 0, m v S = , ,0 10 6, , = 6,67 6, , = 4, , = 4,0 10 7,0 v S = 7, = 7, (0,5) v S = 7, m.s -1, cette valeur est en accord avec celle proposée. 1.5.(0,5) est la période de révolution du satellite autour de la erre. ( ) ( ) π R + h 4. π R + h La vitesse du satellite s écrit : v S = soit vs = En reportant l expression de v S obtenue à la question précédente, il vient : G.M ( ) 4 R + h R + h = 4. π R + h soit finalement : ( ) 3 π = G.M. ( ) a r S n r S r t 8 S = r.n G.M ( R + h) 18

19 Partie. ransfert du satellite en orbite géostationnaire.1.(0,5) Deuxième loi de Kepler, ou "loi des aires" : le rayon uur vecteur S balaye des aires égales pendant des durées égales. A L A A 1 L 1 P..(0,5) Ainsi, pendant la même durée t, les aires A 1 et A sont égales mais les distances parcourues par le satellite L 1 et L sont différentes : L 1 > L. Les vitesses moyennes en A et P peuvent s écrire : h' R h L v A = t et v L1 vp L1 P = on a alors : = or comme L 1 > L il vient : v P > v A. t v A L La vitesse du satellite n est pas constante sur l orbite de transfert. Elle est maximale au périgée P et minimale à l apogée A..3.(0,5) AP = R + h + h (voir schéma ci-dessus) AP = 6, , , = 1, , , = 1, , , (0,5) AP = 4, m.4. La durée de transfert entre A et P est égale à une demie période: t = / = 5 h 1 min. (0,5).5.(0,5) Le satellite est géostationnaire : sa trajectoire est donc située dans un plan contenant l équateur terrestre. Le fait de lancer la fusée d un lieu proche de l équateur permet : - d éviter de consommer du carburant pour ramener le satellite dont l orbite ne serait pas contenue dans le plan de l équateur terrestre, - de bénéficier de la vitesse de rotation propre de la erre, au départ de la fusée, qui est maximale à l équateur. 19

20 Exercice n 1 MESURE DE VIESSE À L AIDE D UN CINÉMOMÈRE (4 POINS) Propriétés des ondes Caractéristiques des ondes Ondes progressives. Grandeurs physiques associées. Retard. Ondes progressives périodiques, ondes sinusoïdales. Ondes sonores et ultrasonores. Analyse spectrale. Hauteur et timbre. Définir une onde progressive à une dimension. Connaître et exploiter la relation entre retard, distance et vitesse de propagation (célérité). Définir, pour une onde progressive sinusoïdale, la période, la fréquence et la longueur d onde. Connaître et exploiter la relation entre la période ou la fréquence, la longueur d onde et la célérité. Diffraction. Influence relative de la taille de l ouverture ou de l obstacle et de la longueur d onde sur le phénomène de diffraction. Cas des ondes lumineuses monochromatiques, cas de la lumière blanche. Effet Doppler. Compétences exigibles Savoir que l importance du phénomène de diffraction est liée au rapport de la longueur d onde aux dimensions de l ouverture ou de l obstacle. Connaître et exploiter la relation θ = λ/a Identifier les situations physiques où il est pertinent de prendre en compte le phénomène de diffraction. Exploiter l expression du décalage Doppler de la fréquence dans le cas des faibles vitesses. Exercice n ANALYSE SPECRALE (4 POINS) Spectres UV-visible Lien entre couleur perçue et longueur d onde au maximum d absorption de substances organiques ou inorganiques. Spectres IR Identification de liaisons à l aide du nombre d onde correspondant ; détermination de groupes caractéristiques. Mise en évidence de la liaison hydrogène. Spectres RMN du proton Identification de molécules organiques à l aide : - du déplacement chimique ; - de l intégration ; - de la multiplicité du signal : règle des (n+1)- uplets. Compétences exigibles Exploiter des spectres UV-visible. Exploiter un spectre IR pour déterminer des groupes caractéristiques à l aide de tables de données ou de logiciels. Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le cas des alcool, aldéhyde, cétone, acide carboxylique, ester, amine, amide. Connaître les règles de nomenclature de ces composés ainsi que celles des alcanes et des alcènes. Relier un spectre RMN simple à une molécule organique donnée, à l aide de tables de données ou de logiciels. Identifier les protons équivalents. Relier la multiplicité du signal au nombre de voisins. Extraire et exploiter des informations sur différents types de spectres et sur leurs utilisations. 0

21 Exercice n 3 : LES MUONS, DES PARICULES RELAIVISES ( POINS) emps et relativité restreinte Invariance de la vitesse de la lumière et caractère relatif du temps. Postulat d Einstein. ests expérimentaux de l invariance de la vitesse de la lumière. Notion d événement. emps propre. Dilatation des durées. Preuves expérimentales. Savoir que la vitesse de la lumière dans le vide est la même dans tous les référentiels galiléens. Définir la notion de temps propre. Exploiter la relation entre durée propre et durée mesurée. Extraire et exploiter des informations relatives à une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Exercice n 4 LANCEMEN D UN SAELLIE MEEOROLOGIQUE (4 POINS) Mouvement dans l espace Mouvement d un satellite. Révolution de la erre autour du Soleil. Lois de Kepler. Connaître et exploiter les trois lois de Newton ; les mettre en oeuvre pour étudier des mouvements dans un champ de pesanteur. Démontrer que, dans l approximation des trajectoires circulaires, le mouvement d un satellite, d une planète, est uniforme. Établir l expression de sa vitesse et de sa période. Connaître les trois lois de Kepler ; exploiter la troisième dans le cas d un mouvement circulaire. 1

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu

TS Physique Satellite à la recherche de sa planète Exercice résolu P a g e 1 Phsique atellite à la recherche de sa planète Exercice résolu Enoncé Le centre spatial de Kourou a lancé le 1 décembre 005, avec une fusée Ariane 5, un satellite de météorologie de seconde génération

Plus en détail

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites

Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites I- Les trois lois de Kepler : Chapitre 9 : Applications des lois de Newton et Kepler à l'étude du mouvement des planètes et des satellites Les lois de Kepler s'applique aussi bien pour une planète en mouvement

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique

DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique DM n o 8 TS1 2012 Physique 10 (satellites) + Chimie 12 (catalyse) Exercice 1 Lancement d un satellite météorologique Le centre spatial de Kourou a lancé le 21 décembre 200, avec une fusée Ariane, un satellite

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Audioprothésiste / stage i-prépa intensif - 70 Chapitre 8 : Champ de gravitation - Satellites I. Loi de gravitation universelle : (

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013

TS Devoir surveillé N 3 mardi 08/01/2013 TS Devoir surveillé N 3 ardi 8//3 No et Préno : Note : / Toute réponse doit être justifiée. Eercice : Le saut de la grenouille (7,5 points) Etienne Jules Marey (Beaune 83 Paris 94) physiologiste français,

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S

FICHE PROFESSEUR. Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S FICHE PROFESSEUR Application «Spectre IR Mirage» 1. Référentiels du programme : Terminale S Notions et contenus Compétences exigibles Repères associés pour l enseignement supérieur Identification de liaisons

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau PHYSIQUE-CHIMIE L absorption des radiations lumineuses par la matière dans le domaine s étendant du proche ultraviolet au très proche infrarouge a beaucoup d applications en analyse chimique quantitative

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction

Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction Compétences exigibles au baccalauréat Savoir que l'importance du phénomène de diffraction est liée au rapport de la longueur d'onde aux dimensions de l'ouverture ou de l'obstacle. Exercice 19 p : 78 Connaître

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE-CHIMIE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL PHYSIQUE-CHIMIE BAALAURÉAT GÉNÉRAL SESSIN 2015 PYSIQUE-IMIE Série S Durée de l épreuve : 3 heures 30 oefficient : 6 L usage de la calculatrice est autorisé e sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Le sujet

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Fiche professeur. L analyse spectrale : spectroscopies IR et RMN

Fiche professeur. L analyse spectrale : spectroscopies IR et RMN Fiche professeur L analyse spectrale : spectroscopies IR et RMN Thème : Observer, ondes et matières Analyse spectrale Type de ressource : Documents de formation en spectroscopies IR et RMN, pistes d activités

Plus en détail

La gravitation universelle

La gravitation universelle La gravitation universelle Pourquoi les planètes du système solaire restent-elles en orbite autour du Soleil? 1) Qu'est-ce que la gravitation universelle? activité : Attraction universelle La cohésion

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

EXERCİCE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts)

EXERCİCE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts) Terminale S Lycée Massignon DEVİR MMUN N 4 Durée : 2h Les calculatrices sont autorisées. Il sera tenu compte de la qualité de la rédaction et de la cohérence des chiffres significatifs. EXERİE N 1 : «Synthèse

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Principes de la Mécanique

Principes de la Mécanique Chapitre 1 Principes de la Mécanique L expérience a montré que tous les phénomènes observés dans la nature obéissent à des lois bien déterminées. Ces lois peuvent être, en plus, déterministes ou indéterministes.

Plus en détail

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT

Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques. Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Copyright EUMETSAT Les satellites météorologiques et leurs apports scientifiques Introduction ; contexte historique 1 - Présentation générale

Plus en détail

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012

Présentation du programme. de physique-chimie. de Terminale S. applicable en septembre 2012 Présentation du programme de physique-chimie de Terminale S applicable en septembre 2012 Nicolas Coppens nicolas.coppens@iufm.unistra.fr Comme en Seconde et en Première, le programme mélange la physique

Plus en détail

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m.

La Mesure du Temps. et Temps Solaire Moyen H m. La Mesure du Temps Unité de temps du Système International. C est la seconde, de symbole s. Sa définition actuelle a été établie en 1967 par la 13 ème Conférence des Poids et Mesures : la seconde est la

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Chapitre 7 - Relativité du mouvement

Chapitre 7 - Relativité du mouvement Un bus roule lentement dans une ville. Alain (A) est assis dans le bus, Brigitte (B) marche dans l'allée vers l'arrière du bus pour faire des signes à Claude (C) qui est au bord de la route. Brigitte marche

Plus en détail

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT

Propulsion COLLÈGE. 1. Le moteur vulcain. > Expositions > Niveau 0 > CENTRE DE LANCEMENT 1. Le moteur vulcain C. Expliquer le principe d action réaction aussi appelé le principe des actions réciproques qui s applique dans le moteur Vulcain. Vous pouvez-vous aider du schéma ci-dessous. A. Quels

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Comment déterminer la structure des molécules organiques?

Comment déterminer la structure des molécules organiques? Comment déterminer la structure des molécules organiques? Quelques notions de Résonance Magnétique Nucléaire RMN du «proton» 1 H et d infrarouge IR. En accompagnement de la vidéo disponible sur le site

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES.

EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES. EFFET DOPPLER EXOPLANETES ET SMARTPHONES. I. APPLICATIONS UTILISEES POUR CETTE ACTIVITE : Sauf indication les applications sont gratuites. 1.Pour connaître les exoplanetes : Exoplanet (android et IOS)

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Collège OASIS Corrigé de l Epreuve de Mathématiques L usage de la calculatrice est autorisé, mais tout échange de matériel est interdit Les exercices sont indépendants

Plus en détail

COTTAZ Céline DESVIGNES Emilie ANTHONIOZ-BLANC Clément VUILLERMET DIT DAVIGNON Nicolas. Quelle est la trajectoire de la Lune autour de la Terre?

COTTAZ Céline DESVIGNES Emilie ANTHONIOZ-BLANC Clément VUILLERMET DIT DAVIGNON Nicolas. Quelle est la trajectoire de la Lune autour de la Terre? COTTAZ Céline DESVIGNES Emilie ANTHONIOZ-BLANC Clément VUILLERMET DIT DAVIGNON Nicolas Quelle est la trajectoire de la Lune autour de la Terre? Terminale S1 Lycée Elie Cartan Olympiades de Physiques 2003-2004

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

BAC BLANC 2014 / CORRECTİON

BAC BLANC 2014 / CORRECTİON BAC BLANC 04 / CORRECİON EXERCİCE EXERCICE I :: Le L ÉLÉMEN saut de F IODE Baumgartner D HIER À AUJOURD HUI (6pts) (9 Première partie du saut : La orce d'attraction gravitationnelle qui s'exerce sur Félix

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Chapitre 0 Introduction à la cinématique

Chapitre 0 Introduction à la cinématique Chapitre 0 Introduction à la cinématique Plan Vitesse, accélération Coordonnées polaires Exercices corrigés Vitesse, Accélération La cinématique est l étude du mouvement Elle suppose donc l existence à

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE

Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Chap 8 - TEMPS & RELATIVITE RESTREINTE Exercice 0 page 9 On considère deux évènements E et E Référentiel propre, R : la Terre. Dans ce référentiel, les deux évènements ont lieu au même endroit. La durée

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

NOTICE DOUBLE DIPLÔME

NOTICE DOUBLE DIPLÔME NOTICE DOUBLE DIPLÔME MINES ParisTech / HEC MINES ParisTech/ AgroParisTech Diplômes obtenus : Diplôme d ingénieur de l Ecole des Mines de Paris Diplôme de HEC Paris Ou Diplôme d ingénieur de l Ecole des

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

TD : Oscillateur harmonique

TD : Oscillateur harmonique TD : Oscillateur harmonique Observation du chromosome X par microscopie à force atomique. À gauche : nanoparticules observées par microscopie à force atomique (AFM, SP1-P2). Image du Dr. K. Raghuraman

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE Table des matières 1 Introduction : 2 2 Comment obtenir un spectre? : 2 2.1 Étaller la lumière :...................................... 2 2.2 Quelques montages possibles

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

B = A = B = A = B = A = B = A = Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution

B = A = B = A = B = A = B = A = Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution Q.C.M. Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution Exercice 1 On considère les trois nombres A, B et C : 2 x (60 5 x 4 ²) (8 15) Calculer

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/ À quelle distance est une voiture quand on commence à distinguer, à l œil nu, qu il y a deux phares à l avant de la voiture? Les deux phares sont distants de 1.5 m. scienceblogs.com/startswithabang/011/0/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Plus en détail

L éther et la théorie de la relativité restreinte :

L éther et la théorie de la relativité restreinte : Henri-François Defontaines Le 16 octobre 2009 L éther et la théorie de la relativité restreinte : Univers absolu ou relatif? Imaginaire ou réalité? «Ether : PHYS. Anc. Fluide hypothétique, impondérable,

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Enseignement obligatoire

Enseignement obligatoire Enseignement obligatoire PARIE A Propagation d une onde Les ondes mécaniques progressives Programme A PROPAGAION D UNE ONDE ; ONDES PROGRESSIVES ( P 9 HE) EXEMPLES D AIVIÉS ONENUS ONNAISSANES E SAVOIR-FAIRE

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

Le nouveau programme en quelques mots :

Le nouveau programme en quelques mots : Le nouveau programme en quelques mots : Généralités Le programme est constituéde trois thèmes qui doivent tous être traités. L ordre de traitement des trois thèmes est libre, tout en respectant une introduction

Plus en détail

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement

Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Une introduction aux modèles de perception et de raisonnement Courriel : {prenom.nom}@univ-lorraine.fr .. Lecture La perception humaine. . Lecture La perception humaine.. Partie 1. 1. La et les espaces

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

Cours IV Mise en orbite

Cours IV Mise en orbite Introduction au vol spatial Cours IV Mise en orbite If you don t know where you re going, you ll probably end up somewhere else. Yogi Berra, NY Yankees catcher v1.2.8 by-sa Olivier Cleynen Introduction

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Session de septembre 2013 Proposition de correction 19/10/2013 http://www.udppc.asso.fr/national/ Page 1 sur 19 CAMPING-CAR Monsieur

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

Exercice 2. Exercice 3

Exercice 2. Exercice 3 Feuille d eercices n 10 Eercice 1 Une voiture parcours 150 km. Elle effectue une première partie du trajet à la vitesse moyenne de 80 km/h. On notera la longueur de cette partie, eprimée en km Suite à

Plus en détail

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE

DURÉE DU JOUR EN FONCTION DE LA DATE ET DE LA LATITUDE DURÉE DU JUR E FCTI DE LA DATE ET DE LA LATITUDE ous allons nous intéresser à la durée du jour, prise ici dans le sens de période d éclairement par le Soleil dans une journée de 4 h, en un lieu donné de

Plus en détail

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation.

Le Soleil. Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil Structure, données astronomiques, insolation. Le Soleil, une formidable centrale à Fusion Nucléaire Le Soleil a pris naissance au sein d un nuage d hydrogène de composition relative en moles

Plus en détail

Forces et Interactions

Forces et Interactions Février 2013 Cours de physique sur les Forces et les Interactions page 1 1 Objectifs Forces et Interactions Le but de ce cours est d'introduire la notion de force et d'étudier la statique, c'est-à-dire

Plus en détail

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle 5.1 Classification Déterminer à quelle catégorie (sphérique, symétrique, asymétrique) appartiennent ces molécules : a) CH 4, b) CH 3 F, c) CH 3 D, d) SF 6, e) HCN,

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle

Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Orbites et coniques : Constructions à la ficelle Yves A. Delhaye 10 mai 2015 15 :21 Résumé Le lien entre les orbites des astres dans le système solaire et les coniques est établi. La définition des coniques

Plus en détail