Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction"

Transcription

1 Compétences exigibles au baccalauréat Savoir que l'importance du phénomène de diffraction est liée au rapport de la longueur d'onde aux dimensions de l'ouverture ou de l'obstacle. Exercice 19 p : 78 Connaître et exploiter la relation θ = λ/a. Exercice 15 p :77 Identifier les situations physiques où il est pertinent de prendre en compte le phénomène de diffraction. Exercice 19 p : 78 Pratiquer une démarche expérimentale visant à étudier ou utiliser le phénomène de diffraction dans le cas des ondes lumineuses. Exercice 2 Connaître et exploiter les conditions d'interférences constructives et destructives pour des ondes monochromatiques. Exercice s 10 et 23 Pratiquer une démarche expérimentale visant à étudier quantitativement le phénomène d'interférences dans le cas des ondes lumineuses. Voir activité 3 p : 64 Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l'effet Doppler. Voir activité 5 p :66 Exploiter l'expression du décalage Doppler de la fréquence dans le cas des faibles vitesses. Exercice 13 p : 76 et 26 p : 81 Utiliser des données spectrales et un logiciel de traitement d'images pour illustrer l'utilisation de l'effet Doppler comme moyen d'investigation en astrophysique. Voir activité 5 p : 66. Pour commencer : Qu'est-ce que la diffraction? p : 76 n 6 : Connaître le phénomène de diffraction On intercale un trou circulaire de petite dimension devant un faisceau laser. Décrire la figure obtenue sur un écran placé à quelques mètres de l'ouverture. p : 76 n 7 : Associer figure de diffraction et objet diffractant Préciser la forme de l'obstacle ou de l'ouverture donnant les figures de diffraction suivantes : La figure 1 est obtenue avec une fente verticale, la figure 2 avec un trou circulaire. p : 76 n 8: Calculer un demi-angle de diffraction On réalise une figure de diffraction en éclairant un cheveu de 50 un laser de longueur d'onde dans le vide λ = 632,8 nm. Représenter la situation sur un schéma en faisant apparaître le diffraction θ. Calculer cet angle θ. µm de diamètre avec demi-angle de Que sont les interférences?p : 76 p : 76 n 9 : Connaître le phénomène d'interférences Un système de deux fentes d'young est éclairé à l'aide d'une source monochromatique. Décrire la figure obtenue sur un écran placé à quelques mètres des fentes. On observe des franges d interférences, alternativement sombres et brillantes, sur l écran. Ces franges sont parallèles entre elles et parallèles aux deux fentes d Young. p : 76 n 10 : Connaître les conditions d'interférences 1. Quelle(s) condition(s) doivent remplir les sources d'ondes pour obtenir des interférences? 2. Quelle condition doit respecter la différence de marche entre deux ondes : a. pour que les interférences soient constructives? b.pour que les interférences soient destructives? 1. Les sources doivent être cohérentes. 2. a. δ = k λ, avec k un nombre entier relatif. b. δ =( k + ½)λ, avec k un nombre entier relatif. p : 76 n 11 : Illustrer le phénomène d'interférences Citer des exemples de la vie courante dans lesquels le phénomène d'interférences intervient. Dans la vie courante, on observe les phénomènes d interférences en lumière blanche : irisation sur les bulles de savon ou sur les ailes de papillon. Ce phénomène peut s entendre avec deux hautparleurs identiques. p : 79 n 20 d.calculer l'incertitude U(λ) sur la longueur d'onde du laser. e. En déduire un encadrement de la valeur expérimentale de 4.Quelle est la relation entre λ, c (célérité de la lumière dans le vide) et ν (fréquence de la radiation lumineuse)? Indiquer leurs unités dans le système international. 5. a. Exprimer la relation entre l et λ. b.quelles sont approximativement les longueurs d'onde dans le vide des radiations bleues et rouges? c.indiquer comment varie la largeur l lorsqu'on : - remplace le laser émettant une lumière rouge par un laser émettant une lumière bleue? - diminue la largeur de la fente a? Voir, si nécessaire, l'exercice résolu 4, p. 74.

2 P :82 n 30 Couleurs interférentielles des colibris Compétences : Raisonner ; argumenter. Les couleurs des animaux sont pour la plupart dues à des pigments. Mais, chez certains insectes et certains oiseaux, la production de couleurs provient d'interférences lumineuses. C'est le cas du plumage des colibris. Leurs plumes sont constituées d'un empilement de petites lames transparentes qui réfléchissent la lumière. Pour comprendre le phénomène, une lame de plume sera modélisée par un parallélépipède transparent d'épaisseur e, d'indice de réfraction n, placé dans l'air. Le schéma ci-dessous représente cette lame en coupe. Les deux rayons réfléchis par la lame à faces parallèles se superposent sur la rétine de l'observateur et y interfèrent. Pour un angle de réfraction r donné, la différence de marche notée δ des rayons dépend de l'épaisseur e de la lame et de son indice de réfraction n. Elle est donnée par : Cet indice n dépend de la longueur d'onde de la radiation. Parmi toutes les radiations de la lumière solaire, on s'intéresse à celles de longueur d'onde λ R = 750 nm (rouge) et λv = 380 nm (violet). On prendra e = 0,15 µ m. 1. Quelle condition doit vérifier la différence de marche pour que les interférences soient constructives? destructives? 2. Pour un angle de réfraction r = 20, vérifier par le calcul que les interférences des deux rayons sont constructives pour le rouge (nr = 1,33) et destructives pour le violet (nv = 1,34). 3. La couleur observée correspond à une longueur d'onde pour laquelle les interférences sont constructives. Pour quel angle de réfraction r observe-t-on une coloration violette? 4. La couleur observée dépend-elle de l'angle d'incidence? Justifier la réponse. En déduire une méthode expérimentale pour distinguer la nature d'une couleur, pigmentaire ou interférentielle.

3 EXERCICES Ch.3 p : 76 à 81. QU'EST-CE QUE L'EFFET DOPPLER? p : 76 n 12 : Illustrer l'effet Doppler Citer des exemples d'effet Doppler dans la vie courante. Le cinémomètre routier (radar) utilise l effet Doppler des ondes électromagnétiques pour mesurer la valeur de la vitesse des véhicules. L échographie Doppler permet de mesurer la vitesse d écoulement du sang dans les veines et les artères. p : 76 n 13 : Comparer des fréquences Une étoile émet une onde électromagnétique de fréquence f E et de célérité c. Elle s'éloigne d'un observateur B avec une vitesse de valeur v E. La fréquence f B de l'onde perçue vérifie la relation : f B = c. f E. 1. Vérifier l'homogénéité de cette expression par une analyse dimensionnelle. c + v E 2. Comparer les fréquences f E et f B. Grandeur Unité SI fe s 1 c et ve m s 1 c fe c + ve m s 1. s 1 = m s 1 L analyse dimensionnelle montre l homogénéité de l expression. 2. c. est inférieur à 1, donc la fréquence fb est inférieure à la fréquence fe. c + ve p : 76 n 14 : Schématiser l'effet Doppler Sans calcul et à l'aide de schémas, expliquer pourquoi, lors d'une course de formule 1, un spectateur perçoit un son plus grave lorsque la voiture s'éloigne. La longueur de l onde sonore perçue par l observateur après le passage de la voiture est plus grande, donc le son perçu sera plus grave. p : 79 n 21 : Contrôle de vitesse. Interpréter un résultat. Le cinémomètre Mesta 208 est utilisé afin de contrôler par effet Doppler la valeur de la vitesse instantanée des véhicules automobiles. Un élève cherche à modéliser le principe de la mesure. Il dispose d'un émetteur et d'un récepteur d'ondes ultrasonores, ainsi que d'un véhicule jouet pouvant se déplacer à vitesse constante. La situation est représentée sur le document-ci-contre. Le cinémomètre Mesta 208 mesure la vitesse instantanée des véhicules automobiles. Il fonctionne par application de l'effet Doppler dans le domaine des ondes électromagnétiques (micro-ondes). 1. a. Quelle est la différence entre le principe de fonctionnement du cinémomètre et l'expérience historique de BUYS-BALLOT réalisée en 1845 (voir exercice 26, p. 81)? b.quelle propriété des ondes vue en Seconde cette expérience utilise-t-elle? c.déterminer, à partir du schéma, si la mesure de la vitesse est faite lorsque le véhicule s'approche ou s'éloigne du cinémomètre. d.on note f E la fréquence de l'onde émise et f R celle de l'onde reçue par le récepteur. Lors d'un tel mouvement, f E est-elle supérieure ou inférieure à f R? 2. On réalise l'acquisition informatisée des signaux émis et reçus. Le logiciel permet de repérer les fréquences de chacun des signaux. Déterminer f E et f R. 3. La célérité des ondes ultrasonores Vs est égale à 340 m.s -1. On propose trois relations permettant de calculer la valeur de la vitesse V du véhicule, mesurée par rapport au sol et telle que V.<< Vs. a.déterminer la relation correcte à partir d'une analyse dimensionnelle et de la situation illustrée par le document. b. D'où vient le nombre 2 dans l'expression de la vitesse? On pourra s'aider d'un schéma. c. Calculer la valeur de la vitesse V du véhicule. 4. Le déplacement du véhicule a été filmé, pour obtenir puis représenter sa position x en fonction du temps. a. Déterminer graphiquement la vitesse V vidéo du véhicule obtenue à partir de la vidéo du mouvement. b. Conclure en comparant les valeurs V et V vidéo. p : 79 n 22 : «minivan» Compétence : Raisonner. Dans un épisode de la série américaine The Big Bang Theory, Sheldon Cooper se déguise en «effet Doppler» pour Halloween. 1. Rappeler ce qu'est l'effet Doppler. 2. Comment les rayures évoquent-elles l'effet Doppler? p : 81 n 26 : Expérience historique Compétences : Rechercher l'information utile; effectuer un calcul.

4 Afin de vérifier la théorie de C. DOPPLER, le scientifique C. BUYS-BALLOT a réalisé l'expérience suivante : Des musiciens à bord d'un train jouent un «La» de fréquence f E. D'autres musiciens postés le long de la voie ferrée identifient la note entendue lors de l'approche du train, comme le montre le document ci-dessous : Donnée : tableau de fréquences de notes de musique : Note Fa Fa# Sol La b La La# Si f (Hz) La vitesse du son dans l'air est Vs = 340 m s-1. 1.a. Quel est le phénomène à l'origine du décalage des fréquences entre l'onde émise et l'onde perçue? b. Quelle est la fréquence de la note f R entendue par les musiciens situés au bord de la voie ferrée? 2. La relation permettant de calculer la vitesse V E d'un émetteur sonore s'approchant d'un observateur immobile est : Calculer la valeur de la vitesse de déplacement du train. EXERCICES Ch.3 p : 81 (suite). QU'EST-CE QUE L'EFFET DOPPLER? Pour aller plus loin p : 81 n 26 : Détermination par effet Doppler de la vitesse d'un émetteur sonore qui s'approche Compétences : Raisonner ; calculer. La valeur de la vitesse d'un émetteur (E) s'approchant d'un observateur immobile (A) peut être calculée par effet Doppler. On se propose de retrouver la relation liant les diverses grandeurs mises en jeu : - f E est la fréquence du signal produit par l'émetteur; - f A est la fréquence du signal reçu par l'observateur; - V est la valeur de la vitesse de l'onde; - V E est la valeur de la vitesse de l'émetteur. Les valeurs des vitesses sont mesurées dans un référentiel terrestre et V E << V. 1. À la date t = 0, E est à la distance d de A et émet une onde. Exprimer littéralement la date t 1 au bout de laquelle le signal est perçu par A. 2. a. Déterminer l'expression de la distance d E parcourue par l'émetteur pendant la période T E du signal émis. b.a la date T E, quelle est la distance entre E et A? c.à la date T E, l'émetteur émet de nouveau une onde. À quelle date t 2 l'observateur reçoit-il cette onde? 3. Quelle est la durée T A séparant deux signaux consécutifs captés par l'observateur? Que représente T A? 4. a. Exprimer la relation liant f A, f E, V et V E dans cette situation. b. Quelle est l'expression littérale de la valeur de la vitesse V E de l'émetteur? p : 81 n 28 : Détermination par effet Doppler de la vitesse d'un émetteur sonore qui s'éloigne Compétence : Réaliser une démonstration. La valeur de la vitesse d'un émetteur (E) s'éloignant d'un observateur immobile (B) peut être calculée par effet Doppler. On se propose de retrouver la relation liant les diverses grandeurs mises en jeu : - f E est la fréquence du signal produit par l'émetteur; - f B est la fréquence du signal reçu par l'observateur; - V est la valeur de la vitesse de l'onde; - V E est la valeur de la vitesse de l'émetteur. Les valeurs des vitesses sont mesurées dans un référentiel terrestre et V E <.< V. 1. À la date t = 0, E est à la distance d de B et émet une onde. Exprimer littéralement la date t 1 au bout de laquelle le signal est perçu par B. 2. a. Déterminer l'expression de la distance d E parcourue par l'émetteur pendant la période T E du signal émis. b. À la date T E, quelle est la distance entre E et B? c. À la date T E, l'émetteur émet de nouveau une onde. À quelle date t 2 l'observateur reçoit-il cette onde? 3. Quelle est la durée T B séparant deux signaux consécutifs captés par l'observateur? Que représente T B? 4. a. Exprimer la relation liant f B, f E, V et V E dans cette situation b. Quelle est l'expression littérale de la valeur de la vitesse V E de l'émetteur? p : 81 n 29 : L'Univers et l'effet Doppler-Fizeau Compétence : Raisonner ; argumenter. «La loi établie par DOPPLER était une belle loi, mais elle n'avait pas intéressé grand monde jusqu'au jour où un physicien français, Hippolyte Fizeau ( ), s'avisa d'appliquer cette loi, conçue pour les phénomènes acoustiques, au domaine des radiations électromagnétiques. [...]. Il en résulte que lorsque la source émettrice d'un rayonnement s'éloigne de l'observateur, la longueur d'onde observée se décale vers les infrarouges, et si au contraire la source se rapproche de l'observateur, la longueur d'onde se décale vers les ultraviolets. [...] L'effet Doppler-Fizeau et les mouvements des galaxies : À la simple observation d'un spectre de raies d'hydrogène venant d'un astre, on peut donc savoir si cet astre s'éloigne - ou se rapproche - de la Terre, et cette information est fondamentale pour les astronomes. [...] En particulier, l'astronome américain Edwin HUBBLE ( ) [...] constata que toutes ces galaxies s'éloignaient les unes des autres, et cela d'autant plus rapidement qu'elles étaient plus lointaines. Hubble fit alors l'hypothèse qu'avant de s'éloigner, à une certaine époque, ces galaxies avaient dû être rassemblées dans un même point» Extrait de H. et G. WALTER, Les sciences racontées à ma petite-fille, Robert Laffont, Données : On rappelle la relation entre les fréquences des ondes de célérité V émises et reçues lorsqu'un émetteur est en mouvement à la vitesse VE par rapport à un récepteur.

5 Dans le cas où l'émetteur E s'éloigne du récepteur R : Dans le cas où l'émetteur E se rapproche du récepteur R: 1. Dans le cas du mouvement des galaxies, expliciter la signification de chacun des termes des formules. 2. Comparer les rapports f E / f R selon que l'émetteur s'éloigne ou s'approche du récepteur? 3. Comment est-il possible de déterminer si une galaxie s'approche ou s'éloigne du système solaire? 4. Quelle conception de l'origine de l'univers l'effet Doppler-Fizeau permet-il de valider? EXERCICES Ch.3 p : 85. RADAR ET EFFET DOPPLER - Comprendre un énoncé Réussir l'épreuve de physique chimie Un véhicule muni d'une sirène est immobile. La sirène émet un son de fréquence f = 680 Hz. Le son émis à la date t = 0 se propage dans l'air à la vitesse c = 340 m.s -1 à partir de la source S. On note λ la longueur d'onde correspondante. Le véhicule se déplace vers la droite à la vitesse v inférieure à c. Les figures cidessous représentent le front de l'onde sonore à la date t = 4 T. Questions à se poser à la lecture de l'énoncé : Quelle est la fréquence du son émis par la source immobile? Quelle est la vitesse de propagation du son dans cette expérience? Le véhicule se rapproche d'un observateur immobile. Pendant l'intervalle de temps T, le son parcourt la distance λ. Pendant ce temps, le véhicule parcourt la distance d = v.t. La longueur d'onde λ' perçue par l'observateur à droite de la source S a donc l'expression suivante : λ = λ - v.t (1) Quelle est l'expression de la distance parcourue par la source pendant une période de l'onde? Quelle est la relation entre la longueur d'onde de l'onde émise et celle perçue par l'observateur immobile? Questions : Compétences à mobiliser Si difficultés, revoir 1. À partir de la relation (1) et de celle liant la vitesse de propagation, la longueur d'onde et la fréquence d'une onde, montrer que : Connaître et exploiter la relation liant la vitesse de propagation d'une onde, sa Cours 3.2, p. 70 Cours chapitre 2, p. 43. f = f. c. longueur d'onde et sa fréquence. c- v Connaître la relation entre la période et la f étant la fréquence sonore perçue par l'observateur. fréquence d'une onde. 2. Le son perçu est-il plus grave ou plus aigu que le son d'origine? Justifier. 3. Exprimer, puis calculer en km.h -1, la vitesse du véhicule qui se rapproche de l'observateur sachant que ce dernier perçoit alors un son de fréquence f' = 716 Hz. 4.a.Le véhicule s'éloigne de l'observateur à la même vitesse v. Donner, sans démonstration, les expressions de la nouvelle longueur d'onde λ" et de la nouvelle fréquence f" perçues par l'observateur en fonction de f, v et c. b. Le son perçu est-il plus grave ou plus aigu que le son d origine. Justifier. * Compétence transversale. Caractériser la hauteur d'un son. Comparer deux valeurs*. Exploiter une relation*. Utiliser les unités adaptées*. Schématiser une situation*. Transposer une expression à une nouvelle situation*. Exploiter une relation*. Caractériser la hauteur d'un son. Comparer deux valeurs*. Cours chapitre 2, p. 45. Cours 3.2, p. 70. Cours 3.2, p. 70. Cours chapitre 2, p. 45.

6 Ch3. CORRECTION DES EXERCICES - PHENOMENES DE DIFFRACTION ET D INTERFERENCES p : 77 n 15 - Largeur d une tache centrale p : 77 n 18 - Détermination expérimentale d une longueur d onde p : 77 n 16 - À chacun son rythme p : 77 n 19 - Est-ce que ça diffracte? 1. Le phénomène de diffraction sera d autant plus important que λ/a sera grand : la diffraction sera donc plus importante pour λ 1 = 1850 m. 2. C est un phénomène d interférences destructives, les ondes émises par le casque étant en opposition de phase avec celles du bruit. 3. C est le phénomène de diffraction de la houle par l ouverture du port. 4. Elle a une longueur d onde inférieure à λ 1. p : 77 n 20 - Caractère ondulatoire de la lumière p : 77 n 17 - Mailles du voilage

7 ACTIVITE p : 64 n 3. ETUDE EXPERIMENTALES DES FENTE S D YOUNG A. Étude quantitative Remarque pour l expérience : Pour les fentes d Young, les valeurs de b sont 0,200 mm, 0,300 mm et 0,500 mm, avec une précision de 1 µm. L écran est placé à une distance de 4,00 m. 1. On observe des franges d interférences, alternativement sombres et brillantes sur l écran. Ces franges sont parallèles entre elles et parallèles aux deux fentes d Young. 2 a. Avec un tableur, on obtient : b (m) i (m) 1/b (m -1 ) 2,00E-04 1,2E-02 5,00E+03 3,00E-04 8,4E-03 3,33E+03 5,00E-04 5,0E-03 2,00E+03 On trace la courbe donnant les variations de i en fonction de 1/b. On obtient une droite qui passe par l origine (voir ci-contre) ; i est donc proportionnel à 1/b. 3. On n observe pas de figure d interférences à partir de deux lasers identiques éclairant une même zone de l écran. 4. i = λ D avec i : interfrange en m. b λ : longueur d onde de la source en m. b : largeur de l interfente en m. D : distance écran-fentes en m. B. Application à la détermination du pas d un réseau 5. On remplace les fentes d Young par un réseau 100 traits/mm. On utilise un laser λ = 632,8 nm avec une précision de 0,2 nm. On se place à une distance D = 2,00 m de l écran. On mesure l interfrange i = 12,5 cm. b = λ D = 632, ,00 = 1, m i 12, a.6 U (λ) = 0,2 nm Remarque : Lorsque la mesure est obtenue par double lecture (sur une échelle ou sur un cadran), pour un niveau de confiance de 95 %, l incertitude de la mesure liée à la lecture est estimée à U double lecture = = 2 x 2 graduations 12 b. Les deux premières expressions sont à exclure, car il n y a pas de proportionnalité entre i et 1/b. La dernière relation est également à exclure car i n est pas homogène à une longueur. Seule la troisième relation est conforme : i = λ D b ACTIVITE EXPERIMENTALE : EFFET DOPPLER p : Il fait référence à la longueur d onde du son. 2.a.. v = λ / T = λ f b. Un son aigu a une fréquence plus élevée qu un son grave. c. D après la relation 2a, pour une même vitesse de propagation, si la longueur d onde est plus faible, la fréquence est plus élevée, donc le son est plus aigu. b. Élongation du niveau de l eau vue par le cygne se rapprochant de la source : 3. a. Élongation du niveau de l eau vue par la grenouille immobile : 4. Une onde émise avec une fréquence f E est perçue avec une fréquence f R différente lorsque l émetteur et le récepteur sont en déplacement relatif : c est l effet Doppler. Par exemple, le son de la sirène d une ambulance est perçu plus aigu lorsque celle-ci se rapproche.

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Chapitre n 3 : Propriétés des ondes

Chapitre n 3 : Propriétés des ondes T6S 23 24 Thème A: Observer Chapitre n 3 : Propriétés des ondes Les ondes mécaniques (sons musicaux, ondes sismiques, ) et les ondes électromagnétiques (lumière visible et invisible) ont des propriétés

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Approche d'un projecteur de diapositives...2 I.Questions préliminaires...2 A.Lentille divergente...2 B.Lentille convergente et

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Spectroscopie 20/09/2007

Spectroscopie 20/09/2007 1. Objet et principe de la spectroscopie La spectroscopie est l'ensemble des techniques qui permettent d'analyser la lumière émise par une source lumineuse, ou la lumière transmise ou réfléchie par un

Plus en détail

interféromètre à division d'amplitude de Michelson

interféromètre à division d'amplitude de Michelson interféromètre à division d'amplitude de Michelson 1. description, intérêt historique, intérêt pratique 1.1 intérêt historique 1.2 description de l'appareil 1.3 intérêt pratique 2. utilisation en lame

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 Nom Prénom : Note : / 20 Cours / 5 Exercices d application / 9 Résolution de problème ou analyse de documents / 6 Partie A : Questions de cours 5 points

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures

Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures Devoir de Sciences Physiques n 2 Durée 04 heures Exercice 1 : (03 points) Un ester E provient de l action d un acide carboxylique saturé A sur un mono alcool saturé B. 1.1. B peut-être obtenu par hydratation

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

TP3 - Interféromètre de Michelson

TP3 - Interféromètre de Michelson TP3 - Interféromètre de Michelson I: PARTIE THEORIQUE I.1 - Cohérence a) Cohérence temporelle : Une source lumineuse capable d'émettre des vibrations monochromatiques, c'est-à-dire des vibrations illimitées

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad

Paire Amplitude de l onde 1 Amplitude de l onde 2 Différence de phase A 3 mm 6 mm π rad B 5 mm 1 mm 0 rad C 9 mm 7 mm π rad D 2 mm 2 mm 0 rad 1. Laquelle des affirmations suivantes est fausse? A) Pas toutes les ondes ne sont des ondes mécaniques. B) Une onde longitudinale est une onde où les particules se déplacent de l avant à l arrière dans

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Interférences lumineuses

Interférences lumineuses Interférences lumineuses Principe Les phénomènes d interférences résultent de la superposition de 2 ondes lumineuses. Ils ne peuvent se produire que lorsque les conditions suivantes sont réalisées : les

Plus en détail

L EFFET DOPPLER. Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie. 23 octobre 2012

L EFFET DOPPLER. Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie. 23 octobre 2012 L EFFET DOPPLER Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie 23 octobre 2012 Sommaire I. Un peu d histoire des sciences 2 II. Différents cas 3 2.1 Source et observateur immobiles.....................................

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 Optique 2 Mariano-Goulart QCM n 1 : A, C A. Vrai. Hz.m -1.s => B. Faux.. C. Vrai. L'équation donnée montre que l onde électrique

Plus en détail

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Travaux pratiques Série 2 Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Objectifs du TP : Se familiariser avec l utilisation d un interféromètre d apparence complexe.

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?...

Diffraction. Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Diffraction Comment mesurer le diamètre d un cheveu?... Doc. 1. Classes d un laser : Selon la puissance et la longueur d'onde d'émission du laser, celui-ci peut représenter un réel danger pour la vue et

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES

Observer TP Ondes CELERITE DES ONDES SONORES OBJECTIFS CELERITE DES ONDES SONORES Mesurer la célérité des ondes sonores dans l'air, à température ambiante. Utilisation d un oscilloscope en mode numérique Exploitation de l acquisition par régressif.

Plus en détail

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PARTIE THEORIQUE A - RESEAUX 1 - Définition On appelle réseau plan le système constitué par un grand nombre de fentes fines, parallèles, égales

Plus en détail

VOYAGE AUX CONFINS DE L UNIVERSL

VOYAGE AUX CONFINS DE L UNIVERSL VOYAGE AUX CONFINS DE L UNIVERSL Fête de la Science 2005 Suzy Collin-Zahn LUTH, Observatoire de Paris-Meudon DECOUVRONS D ABORDD LES DISTANCES DANS L UNIVERS Quand on sort du systeme solaire, les distances

Plus en détail

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Travaux pratiques Série 1 Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Objectifs du TP : Revoir l utilisation d un goniomètre (réglages, lecture au vernier ). Revoir

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:... Documents de l'exercice A

Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:... Documents de l'exercice A TS Jan2015 Devoir de physique-chimie n 4 (2H) Nom:....... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE INTERDITE PHYSIQUE HIMIE : LES NDES /40 Exercice A : La RMN en archéologie (1h conseillée) /17 Dans une

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens.

Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Introduction à la physique du laser. 1ère partie : les caractéristiques des faisceaux gaussiens. Objectifs Connaître les caractéristiques de la structure gaussienne d un faisceau laser (waist, longueur

Plus en détail

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Epreuve de physique. sept pages numérotées de 1 à 7, y compris celle-ci. L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé.

Epreuve de physique. sept pages numérotées de 1 à 7, y compris celle-ci. L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé. Epreuve de physique Nom : N o : Date : E2 Classes : TSM et TSV Durée : 110 min L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé. Ce document comporte trois exercices présentés sur sept pages numérotées

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

LES COMPTEURS DE VITESSE. Pourquoi les compteurs sont-ils gradués en kilomètres par heure (1)?

LES COMPTEURS DE VITESSE. Pourquoi les compteurs sont-ils gradués en kilomètres par heure (1)? LES COMPTEURS DE VITESSE Les compteurs de vitesse (ou tachymètres) font partie des équipements obligatoires à bord des véhicules terrestres à moteur. Voici les questions que tout le monde se pose à leur

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Document 1: L'astronomie de l'invisible Les astronomes s'intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles.

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE N 1

DEVOIR SURVEILLE N 1 Année 2011/2012 - PCSI-2 DS 01 : Optique 1 DEVOIR SURVEILLE N 1 Samedi 24 Septembre 2011 Durée 3h00 Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

TP1 ANNEAUX DE NEWTON

TP1 ANNEAUX DE NEWTON TP1 ANNEAUX DE NEWTON PRESENTATION Sujet La «machine à anneaux» de Newton est utilisée pour mesurer les rayons de courbure de lentilles de surfaces sphériques ; l instrument est particulièrement adapté

Plus en détail

CHAPITRE. Les ondes et la lumière CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. Les ondes et la lumière CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE Les ondes et la lumière CORRIGÉ DES EXERCICES . Les ondes Exercices SECTION.. Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai? A. Un canard flotte sur l eau calme d un lac. Lorsqu une vague arrive,

Plus en détail

Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org. Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons

Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org. Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons Afrique 2008 Les parties A et B sont indépendantes. Exercice 1. AUTOUR DE LA VOITURE (7 points) http://labolycee.org Partie A : Le stationnement «ultra-simple» avec les ultrasons Les ultrasons sont des

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/ À quelle distance est une voiture quand on commence à distinguer, à l œil nu, qu il y a deux phares à l avant de la voiture? Les deux phares sont distants de 1.5 m. scienceblogs.com/startswithabang/011/0/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Plus en détail

ECE BLANC 4 : PARCE QUE VOUS LE VALEZ BIEN!

ECE BLANC 4 : PARCE QUE VOUS LE VALEZ BIEN! TS Thème : Observer ECE BLANC 4 : PARCE QUE VOUS LE VALEZ BIEN! Compétences travaillées (capacités et attitudes) : ANA : proposer une stratégie (protocole expérimental) pour répondre à un problème posé.

Plus en détail

Bien réussir les écrits

Bien réussir les écrits Chapitre 1 Bien réussir les écrits Voici quelques conseils pour préparer au mieux les écrits du concours. Ils s adressent plus particulièrement à ceux qui n auraient pas une grande expérience des concours.

Plus en détail

THEME : SANTE. Sujet N 6

THEME : SANTE. Sujet N 6 THEME : SANTE Sujet N 6 Exercice n 1 : Question de cours Qu'est ce que la période d'un phénomène périodique? Exercice n 2 : Manger le bon poisson Le chat aime le poisson mais préfère les rouges. S'il vise

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/13 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie LA REFRACTION : LOIS DE SNELL- DESCARTES Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 L UNIVERS NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BLANC. Lycée de Chamalières Novembre 2012 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BLANC. Lycée de Chamalières Novembre 2012 PHYSIQUE-CHIMIE. Série S BACCALAUÉAT GÉNÉAL BLANC Lycée de Chamalières Novembre 212 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DUÉE DE L ÉPEUVE : 2h Sur 9 points CŒFFICIENT : 6 L usage des calculatrices est autorisé. Un rapporteur d angle est nécessaire.

Plus en détail

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON

LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON LA DÉTERMINATION DE LA LONGUEUR D` ONDE D`UNE RADIATION LUMINEUSE MONOCHROMATIQUE UTILISANT LES ANNEAUX DE NEWTON 1. Les objectifs 1.1. La mise en évidence du phénomène d`interférence pour obtenir des

Plus en détail

Rayonnements dans l Univers

Rayonnements dans l Univers Rayonnements dans l Univers Niveau T ale S Objectif Utiliser le logiciel Aladin créé par l'observatoire de Strasbourg pour visualiser des objets astronomiques à partir d'observations terrestres et spatiales

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique

Examen de maturité Session de juin 2006. Option complémentaire: Physique Lycée Denis-de-Rougemont Neuchâtel et Fleurier Nom, prénom: Classe: Examen de maturité Session de juin 2006 Option complémentaire: Physique Pour obtenir la note maximale, il faut résoudre complètement

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT PHYSIQUE. Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A

QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT PHYSIQUE. Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A PHYSIQUE Phy-5041-2 (PARTIE 2) PRÉTEST A QUESTIONNAIRE NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version du 2 juin 2003 Rédigé par Denise Goulet-Martin martin.denise@csdgs.qc.ca 1. Complétez le schéma en indiquant

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

TP2. Détermination de la vitesse du son

TP2. Détermination de la vitesse du son TP2 Détermination de la vitesse du son Objectifs : ˆ Observer la double périodicité d'une onde progressive sinusoïdale. ˆ Mesurer la longueur d'onde, la période et la célérité d'une onde sinusoïdale. Matériel

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Mesurer l âge de l univers

Mesurer l âge de l univers Mesurer l âge de l univers Objectif : Mesurer l âge de l univers à partir de la vitesse d expansion des galaxies Méthode : A partir d un échantillon réel de galaxies, évaluer par l effet Doppler la vitesse

Plus en détail