1STI2D - Les ondes au service de la santé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1STI2D - Les ondes au service de la santé"

Transcription

1 1STI2D - Les ondes au service de la santé De nombreuses techniques d imagerie médicale utilisent les ondes : la radiographie utilise les rayons X, la scintigraphie utilise les rayons gamma, l échographie utilise les ultrasons 1. Les rayons X sont- ils de même nature que les ondes utilisées en échographie? Ces ondes sont- elles mécaniques ou électromagnétiques? sont- elles transversales ou longitudinales? 2. Les ondes électromagnétiques peuvent- elles se propager dans le vide? Se propagent- elles plus vite ou moins vite que les ondes sonores? Le spectre des ondes électromagnétiques est très étendu : m < λ < 10 5 m. Il est divisé en 7 domaines. 3. Indiquer le nom de chaque domaine sur le schéma ci- dessous. 4. En vous aidant du schéma ci- dessous et de l animation : citer 3 grandeurs qui caractérisent les ondes électromagnétiques? En proposer une définition. λ (m) ν(hz) E Une onde électromagnétique de fréquence ν peut être décrite par des photons qui transportent chacun une énergie E donnée par la relation : E = h ν = avec ν = et h constante de Planck Les ondes les plus énergétiques sont les plus dangereuses. h = 6, J.s Dans l air et dans le vide, les ondes électromagnétiques se propagent sur de longues distances. Lors d un changement de milieu, une partie de l énergie est absorbée, une partie est réfléchie et une partie est transmise. Les scanners et la radiographie exploitent le phénomène d absorption des rayons X par la matière : leur absorption est fonction du numéro atomique des atomes absorbants. Ainsi plus la matière est dense plus elle absorbe les rayons X et γ. 5. Quelle est l énergie des photons des rayons X utilisés pour une radiographie dont la fréquence est ν = 5,00x10 17 Hz? 6. Rappeler la valeur de la vitesse de la lumière dans le vide notée c et montrer que la longueur d onde de la radiation précédente est λ = 0,6 nm. 7. Cette radiation est- elle visible? Justifier en donnant les valeurs des longueurs d onde extrêmes des radiations visibles. A quel domaine des OEM appartient cette radiation? 8. Des rayons X de fréquence 1,00 x Hz sont- ils plus ou moins dangereux que ceux étudiés précédemment?

2 Les ondes électromagnétiques sont également utilisées dans le traitement médical. Par exemple, les applications du laser en médecine sont nombreuses. En ophtalmologie ce sont chaque année, près de personnes en France qui ont recours à la chirurgie réfractive au laser pour corriger des problèmes de vue. Le laser est également très utile en dermatologie pour le traitement de l angiome, de la couperose, des taches pigmentaires et des cicatrices. On l emploie en chirurgie esthétique pour gommer la cellulite et les rides superficielles. Il est également efficace pour effacer des tatouages et même pour obtenir une épilation de longue durée. En phlébologie, il permet de brûler les varices. On s en sert en cancérologie pour l ablation de tumeurs, mais aussi en gynécologie, en urologie, en cardiologie et en neurologie... De diamètre et de puissance variables, le rayon laser peut être utilisé en continu ou par impulsions, et ce de manière très précise. Le rayon peut en effet être si fin qu il n atteint qu une seule cellule La lumière du laser est monochromatique, ce qui permet d agir spécifiquement sur certains tissus, sans toucher les autres. En sélectionnant une longueur d onde précise, on peut ainsi cibler la zone à traiter. Les applications du laser en médecine sont d autant plus diverses que ce rayonnement peut avoir un effet thermique, mécanique ou chimique. Le laser excimère peut alors travailler sur une zone interne de la cornée (stroma) sans altérer la membrane de Bowman et de le modifier par photo-ablation. Lorsque l'intervention au laser (qui dure à peu près une minute) est terminée, le volet est remis en place par le chirurgien. Jusqu'au début des années 2000, Le moyen le plus courant de découpe du volet cornéen est l'utilisation d'un microkératome, un appareil mécanique (rabot miniaturisé et très sophistiqué), que le chirurgien applique sur l'œil. Cette première phase très délicate est maintenant réalisée par un laser, le laser femtoseconde qui n est pas un laser de traitement, mais un laser de découpe. Vidéo : dans l œil du laser laser- de- myopie- dr- chemla_tech L'opération se pratique sous anesthésie locale (topique par gouttes). La première étape de Le laser femtoseconde permet à présent une opération 100% laser. La découpe de la lamelle cornéenne, est alors réalisée en l'intervention consiste en la découpe d'un volet cornéen superficiel (90 à 180 μm). Le laser excimère quelques dizaines de secondes, puis l'ablation est réalisée à l'aide d'un laser excimère. Les risques liés au caractère peut "mécanique" alors travailler de la découpe sur sont une donc zone ici réduits, interne et de les la caractéristiques cornée (stroma) de la découpe sans altérer (angle, épaisseur, la membrane homogénéité,...) de Bowman. sont mieux maitrisées. Lorsque l'intervention au laser (qui dure à peu près une minute) est terminée, le volet est remis en place par le chirurgien. Cours François Balembois Jusqu'au début des années 2000, Le moyen le plus courant de découpe du volet cornéen est l'utilisation d'un microkératome, un appareil mécanique (rabot miniaturisé et très sophistiqué), que le La chirurgien puissance applique d un Laser sur l'œil. Cette première phase très délicate est maintenant réalisée par un laser, le laser femtoseconde qui n est pas un laser de traitement, mais un laser de découpe. Dans le cas des lasers continus, l étendue des puissances de sortie va classiquement de 1mW à 50 kw. Le plus gros laser industriel d Europe a été implanté à Yutz-Thionville en Il s agit d un laser CO2 (dioxyde de carbone) dont la puissance de sortie continue est de 45 kw. Il est dédié à des applications de soudage sur une forte épaisseur. 9. En citant des extraits des documents ci- dessus, retrouver les 3 caractéristiques du laser. 10. Quels sont les différents types de soins effectués à l aide des lasers? Dans le cas de lasers impulsionnels, il faut distinguer: 11. La dernière technologie en chirurgie réfractive fait appel au laser femtoseconde. À votre avis quel est le mode de fonctionnement de ce laser? Justifier son nom. la puissance moyenne de sortie, qui tient compte également des intervalles de temps entre chaque impulsion; la puissance de crête, qui est la puissance atteinte lors de l impulsion. Par exemple, un laser d un watt donnant sa lumière de façon continue aura une puissance d un joule/seconde, mais s il concentre une énergie d un joule en une décharge lumineuse d une milliseconde, sa puissance de crête va être multipliée par mille et sera d un kilowatt. Le fait de délivrer leur énergie sur des temps très courts (nanoseconde, picoseconde voire femtoseconde) permet pour certains lasers d étude d atteindre des puissances de crête extrêmement élevées (jusqu à plusieurs térawatts). Plus modeste, un laser industriel dédié au soudage, de puissance moyenne de 1 kw, pourra disposer d une puissance de crête de 25 kw.

3 de 45 kw. Il est dédié à des applications de soudage sur une forte épaisseur. Dans le cas de lasers impulsionnels, il faut distinguer: Un laser à C0 2 à usage médical émet un rayonnement de longueur d'onde λ= 10,6 μm. la puissance de crête, qui est la puissance atteinte lors de l impulsion. En fonctionnement continu sa puissance est Pc = 60 W. En fonctionnement pulsé sa puissance est Pp = 300 W (pendant l'impulsion). Les impulsions ont une durée τ = 1,0 ms et une fréquence de 300 Hz. À sa sortie, le faisceau est concentré sur une tache de diamètre D = 0,10 mm. la puissance moyenne de sortie, qui tient compte également des intervalles de temps entre chaque impulsion; Par exemple, un laser d un watt donnant sa lumière de façon continue aura une puissance d un joule/seconde, mais s il concentre une énergie d un joule en une décharge lumineuse d une milliseconde, sa puissance de crête va être multipliée par mille et sera d un kilowatt. Le fait de délivrer leur énergie sur des temps très courts (nanoseconde, picoseconde voire femtoseconde) permet pour certains lasers d étude d atteindre des puissances de crête extrêmement élevées (jusqu à plusieurs térawatts). Plus modeste, un laser industriel dédié au soudage, de puissance moyenne de 1 kw, pourra disposer d une puissance de crête de 25 kw. 12. A quel domaine des radiations électromagnétiques appartient ce laser? 13. Calculer la puissance surfacique (ou intensité lumineuse) en W/cm 2 au niveau de la tache en fonctionnement continu et en fonctionnement pulsé. 14. Calculer l'énergie transférée pendant une durée de 5 s en fonctionnement continu et en fonctionnement pulsé. 15. Choisir le mode de fonctionnement suivant que l on désire découper un tissu (vaporisation de l'eau et carbonisation) ou cautériser (coagulation des protéines sans vaporisation de l'eau). Dans le document il est dit : «La lumière du laser est monochromatique, ce qui permet d agir spécifiquement sur certains tissus, sans toucher les autres. En sélectionnant une longueur d onde précise, on peut ainsi cibler la zone à traiter». 16. Quelle propriété du laser permet de travailler sur une zone interne de la cornée sans altérer la membrane? Pourquoi? Pour illustrer ce phénomène, les expériences suivantes ont été réalisées à l aide d un laser vert : - le rayon du laser est dirigé sur un ballon de baudruche rouge : le ballon explose - le rayon du laser est dirigé sur un ballon de baudruche vert : le ballon n explose pas - Une tache noire est dessinée sur le ballon vert puis le rayon du laser est dirigé sur cette tache : le ballon explose 17. Pouvez vous expliquer ces expériences? Indices : - Une matière qui apparaît colorée pour notre œil absorbe essentiellement les couleurs complémentaires. Par exemple, un ballon de couleur magenta absorbe très bien la lumière verte. - Si on dirige le rayon de notre laser sur la pointe d une allumette, elle s enflamme Le laser un concentré de lumière CEA Optique moderne de Florence Weil Pour vérifier vos conclusions, un ballon rouge est gonflé à l intérieur d un ballon transparent, le rayon du laser est dirigé sur le ballon transparent, puis sur le ballon rouge Que va- t- il se passer? Pourquoi? Quel intérêt cela peut il présenter en médecine? On utilise le laser pour traiter les angiomes, des taches fortement colorées (provoquées par la présence dans l épiderme de capillaires anormaux en taille). Le traitement de ces taches au laser permet de traiter l angiome sans altérer la peau saine autour de l angiome. Les longueurs d onde de ces lasers sont comprises entre 418 et 532 nm. 19. Au vu des expériences précédentes, expliquer pourquoi ce traitement n abîme pas la peau du patient?

4 Pouruneapplicationthérapeutiquedurayonlaser,ilfauttenircomptededeuxparamètres: L Absorptiondurayonlaserparlacible(angiomes,grainsdebeauté) Laréflexionsurlesdifférentsorganesquiinduituneperted énergieavantd atteindrelazonecible. SujetC:Etudedel occlusiond unvaisseausanguinparlaser Pouruneapplicationthérapeutiquedurayonlaser,ilfauttenircomptededeuxparamètres: Rayonlaser Rayonlaser L Absorptiondurayonlaserparlacible(angiomes,grainsdebeauté) Epiderme Epiderme Laréflexionsurlesdifférentsorganesquiinduituneperted énergieavantd atteindrelazonecible. Cible Cible derme Rayonlaser derme Epiderme Cible L Absorptiondelalumièrepar L Absorptiondelalumièrepar derme l hémoglobine(cible),entraîne l hémoglobine(cible),entraîne pareffetthermiqueune pareffetthermiqueune occlusionduvaisseausanguin. L Absorptiondelalumièrepar occlusionduvaisseausanguin. l hémoglobine(cible),entraîne pareffetthermiqueune '''''''''''Doc'1'Interaction'rayon'laser'et'tissuDoc'2':'occlusion'd un'vaisseau'sanguin' '''''''''''Doc'1'Interaction'rayon'laser'et'tissuDoc'2':'occlusion'd un'vaisseau'sanguin' occlusionduvaisseausanguin. '''''''''''Doc'1'Interaction'rayon'laser'et'tissuDoc'2':'occlusion'd un'vaisseau'sanguin' Doc3:Pourcentagederéflexiondurayonlaserdedifférentsorganesenfonctiondelalongueurd onde Doc3:Pourcentagederéflexiondurayonlaserdedifférentsorganesenfonctiondelalongueurd onde A l aide des Doc3:Pourcentagederéflexiondurayonlaserdedifférentsorganesenfonctiondelalongueurd onde documents de la page précédente et de vos connaissances, répondre aux que Pour une application thérapeutique du Quelle est la propriété du laser explique que les tissus situés autour de la cible ne sont pas endo rayon laser, il faut tenir compte de deux paramètres :./1%%%SFT:%Propriétés%d un%laser. - l Absorption du rayon laser par la cible On admet qu un coefficient d extinction de 10 est convenable pour ce type de traitement. Donn (angiomes, grains de approximativement les 2 intervalles possibles de longueurs d onde pour le rayon laser. beauté) - la réflexion Doc4:'Spectre'd absorption'de'l hémoglobine'en'fonction'de'la'longueur'd onde'du'laser.' sur les Le coefficient d extinction traduit la capacité Doc4:'Spectre'd absorption'de'l hémoglobine'en'fonction'de'la'longueur'd onde'du'laser.' d une matière à absorber un rayonnement, plus il est élevé, différents organes qui Le coefficient d extinction Le traduit plus coefficient le rayon la capacité d extinction sera absorbé d une traduit matière par celle-ci.' la capacité à absorber d une matière rayonnement, à absorber plus un il rayonnement, est élevé, plus il est élevé, induit une perte plus le rayon sera absorbé plus par le rayon celle-ci.' sera absorbé par celle-ci.' d énergie avant./1%%%ct:%démarche%scientifique%:%extraire%l information%utile%fournie%par%un%document.% d atteindre la % zone cible. Quels sont les tissus de la peau que le rayon doit traverser pour atteindre ces vaisseaux? On admet qu un coefficient d extinction de 10 est convenable pour l occlusion d un vaisseau sanguin. 1. Donner approximativement./1%%%ct:%démarche%scientifique%:%extraire%l information%utile%fournie%par%un%document.% les 2 intervalles possibles de longueurs d onde pour le rayon laser. 2. Quels sont les tissus de la peau que le rayon doit traverser pour atteindre ces vaisseaux? 3. Sachant que le rayon incident arrive à la surface du derme avec une énergie Ei=10J.cm - 2, en Sachant que le rayon incident arrive à la surface du derme avec une énergie E i =10J/cm 2, en uti utilisant le principe de conservation de l énergie, calculer l énergie réfléchie Er et transmise Et après principe de conservation de l énergie, calculer l énergie réfléchie Er et transmise E t après la traver la traversé de celui- ci pour les différentes longueurs d onde ci- dessous : celui-ci pour les différentes longueurs d onde ci-dessous :. λ en µm E R en J/cm 2 E T J/cm 2./1%%%SFT:%Associer%les%énergies%transmises%et%réfléchies%à%la%nature%des%milieux.% 4. Choisir un % des intervalles possibles trouvés précédemment à la vue des résultats de ce tableau. 5. Proposer un Choisir protocole un expérimental des intervalles pouvant possibles mettre trouvés en précédemment évidence les différents au vue des phénomènes résultats de ce tableau. Ex physiques du document 1. Un schéma permettant d illustrer l expérience est demandé../1%%%ct:%démarche%scientifique%:%argumenter

5 1STI2D BILAN - Les ondes au service de la santé Beaucoup de phénomènes physiques se transmettent sous la forme d'ondes. Les ondes mécaniques : vibrations mécaniques, ondes sonores, vagues à la surface de l'eau, ondes sismiques. Les ondes électromagnétique : lumière, ondes radio, infrarouge, ultraviolet, rayon X, rayon gamma, Une onde mécanique progressive est un phénomène de propagation d'une perturbation dans un milieu matériel sans transport de matière mais avec transport d'énergie. On qualifie l'onde de «mécanique» car la perturbation est une déformation du milieu matériel lui-même... Et on qualifie l'onde de «progressive» car la propagation de la perturbation s'effectue de proche en proche plus ou moins rapidement. Enfin, la propagation d'une onde s'accompagne toujours d'une propagation d'énergie. Cas des ondes transversales C'est une onde pour laquelle, le phénomène est perpendiculaire à sa direction de propagation, c'est le cas du champ électrique et du champ magnétique de l'onde électromagnétique, du déplacement des points d'une corde. Cas des ondes longitudinales C'est une onde pour laquelle, le phénomène physique se passe dans la même direction que sa direction de propagation, comme des ondes de compression dans un ressort, ou la compression de l'air lors du passage d'une onde sonore. Les grandeurs associées à une onde Amplitude : valeur maximale Période : C'est la durée que met l'onde pour reprendre, en un même point la même valeur maximale ; notée T s'exprime en s. Fréquence : C'est le nombre de périodes par seconde ; notée f, s'exprime en hertz ( Hz ) Célérité : vitesse de propagation notée c s'exprime en m.s -1 Longueur d'onde (période spatiale) : C'est la distance, à un instant donné, entre 2 maxima successifs. Se note λ s'exprime en mètre (m). Elle correspond à la distance parcourue pendant une période : λ = c T Pour l échographie on utilise des ultrasons, pour construire l image du fœtus dans le ventre de la mère. Ce sont les phénomènes de réflexion et de réfraction des ultrasons à travers les tissus humains qui sont utilisés pour construire l image du fœtus. Ondes électromagnétiques L'énergie de ces ondes est proportionnelle à leur fréquence. Elles se déplacent à la vitesse de la lumière ( c = m.s -1 ) dans le vide ou dans l'air. Absorption et transmission des ondes électromagnétiques. Les ondes sont utilisées pour visualiser l intérieur du corps humain. Lorsqu elles se propagent dans un milieu matériel, les ondes interagissent avec celui-ci et sont plus ou moins atténuées. Cette atténuation appelée absorption dépend du milieu de propagation et de la fréquence de l onde. Elle est utilisée pour explorer la matière et permet d obtenir des images du corps humain. La fibroscopie et l endoscopie sont des techniques d exploration médicales qui utilisent des fibres optiques. Le fonctionnement des fibres optiques est basé sur la réflexion totale. Les rayons laser sont utilisés dans le traitement médical :

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Le laser en médecine Fiche professeur THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Réinvestissement-Approfondissement NOTIONS

Plus en détail

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS

P1 : La santé Activité expérimentale n 2 C1 : Les ondes et leurs applications LES LASERS LES LASERS Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome, faire preuve d'initiative. S'impliquer. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité.

Plus en détail

PROPRIÉTÉS D'UN LASER

PROPRIÉTÉS D'UN LASER PROPRIÉTÉS D'UN LASER Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : S'impliquer, être autonome. Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité. Compétence(s) spécifique(s)

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

THÈME : LA SANTÉ - prévention et soin

THÈME : LA SANTÉ - prévention et soin STL-STI2D THÈME : LA SANTÉ - prévention et soin Tronc commun Physique-chimie Sommaire du parcours «Autour du laser» Fichier B- élève type d activité + titre Documents d approche thématique : Doc 1 : Frayeur

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013

Sensibilisation à la Sécurité LASER. Aspet, le 26/06/2013 Sensibilisation à la Sécurité LASER Aspet, le 26/06/2013 Modes d émission LASER P c P 0 P moy 0 Emission pulsée Salve ou train de N impulsions Emission continue Q i t i t Longueur d onde λ Emission continue

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 Nom Prénom : Note : / 20 Cours / 5 Exercices d application / 9 Résolution de problème ou analyse de documents / 6 Partie A : Questions de cours 5 points

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER Chapitre 2 LE LASER Objectifs : - Connaître le principe de fonctionnement du LASER - Connaître les différents types de LASER et les précautions liées à son utilisation - Connaître les applications médicales

Plus en détail

TD Ingénierie système

TD Ingénierie système CORRECTION DE LA VUE PAR LASIK 1 Compétences travaillées : Situer le système industriel dans son domaine d activité, Identifier les matières d oeuvre entrante et sortante, Préciser les caractéristiques

Plus en détail

TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2

TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2 TD Étude Système 1 Correction de la vue par LASIK 2 Il est conseillé de lire l ensemble du sujet avant de commencer. FIG. 1 LADARVISION 4000. L objet de cette étude est la validation partielle des solutions

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10 SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10 DS1- Exercice 1 : Ladarvision 4000 Excimer Laser System (Extrait ENS PSI 2004) Microscope du chirurgien Ordinateur de contrôle Tête du patient Table

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors :

2) Vitesse de propagation des ondes sonores : Soit d la distance parcourue par l onde sonore pendant une durée t, avec une vitesse v, alors : Ch. 5 ONDES ET IMAGERIE MEDICALE Objectifs : Connaître la définition et la distinction d une onde sonore et d une onde électromagnétique (domaines de fréquence ) Connaître les vitesses de propagation de

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique CORRECTION Séance n 3 Semaine du 28/09/2015 Optique 2 Mariano-Goulart QCM n 1 : A, C A. Vrai. Hz.m -1.s => B. Faux.. C. Vrai. L'équation donnée montre que l onde électrique

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT

Chap. 1 : Energie Solaire HABITAT .La lumière.1. Onde électromagnétique Ultraviolet nfrarouge - La lumière visible et invisible transporte de l énergie sous la forme d ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse c = 3.10 8 m.s

Plus en détail

Le Laser et ses applications dans la médecine. Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil

Le Laser et ses applications dans la médecine. Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil Le Laser et ses applications dans la médecine Réalisé par : Ouerghi khalil & Benyahia Adil Année Universitaire : 2011/2012 Plan de l exposé Principe du fonctionnement du laser Différents types de laser.

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

LASERS AU BLOC OPERATOIRE

LASERS AU BLOC OPERATOIRE S AU BLOC OPERATOIRE ALIBODE 2013 Mr MAZALAIGUE / Responsable service Technique Collin COLLIN S.A, BAGNEUX, 201005 Bref historique 1917 Décrit par Albert Einstein 1950 Procédé de pompage optique Alfred

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1

Energie. L intérêt de ce milieu amplificateur est que la fréquence de la transition laser, ν 0 = E 2 E 1 1 Université Paris XI Centre d Orsay Master 1 de Physique Fondamentale Magistère de Physique Fondamentale 2 ième année Examen de Physique des Lasers Examen de 2 ieme cycle Première session 2011-2012 Épreuve

Plus en détail

CHAPITRE. Les ondes et la lumière CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. Les ondes et la lumière CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE Les ondes et la lumière CORRIGÉ DES EXERCICES . Les ondes Exercices SECTION.. Parmi les énoncés suivants, lequel est vrai? A. Un canard flotte sur l eau calme d un lac. Lorsqu une vague arrive,

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

SYNCHRO REPLA:Y Excellium - Premium - One - HP. NOUVEAU ALEX 3 Hz SYNCHRO REPLA:Y MÉDECINE ET ESTHÉTIQUE

SYNCHRO REPLA:Y Excellium - Premium - One - HP. NOUVEAU ALEX 3 Hz SYNCHRO REPLA:Y MÉDECINE ET ESTHÉTIQUE SYNCHRO REPLA:Y Excellium - Premium - One - HP NOUVEAU ALEX 3 Hz MÉDECINE ET ESTHÉTIQUE SYNCHRO REPLA:Y Excellium - Premium - One - HP Épilation Vasculaire Lésions pigmentaires bénines Photo-rajeunissement

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs

Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs 17 POLYNÉSIE FRANÇAISE JUIN 2006 PARTIE I 13 POINTS Le mystère de la grenadine et la perception des couleurs Document 1 Les tribulations d un sirop Trois phénomènes se combinent pour expliquer la couleur

Plus en détail

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information

Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Chapitre 18 : Transmettre et stocker de l information Connaissances et compétences : - Identifier les éléments d une chaîne de transmission d informations. - Recueillir et exploiter des informations concernant

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

Chapitre 1 : (Cours) Ondes et particules, supports d information

Chapitre 1 : (Cours) Ondes et particules, supports d information Chapitre 1 : (Cours) Ondes et particules, supports d information Depuis plus d un siècle, les scientifiques étudient les rayonnements invisibles provenant de l Univers. C est ainsi que l on a pu mieux

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique

Les ondes. Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Les ondes Chapitre V : Rayonnements électromagnétique Objectifs : Indiquer que l énergie associée au photon W = hv augmente avec la fréquence Présenter les sources de lumières naturelles et artificielles,

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail

Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée

Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée Mis à jour Lundi 19 Septembre 2011 23:17 Différence entre une épilation au laser et une épilation à la lumière pulsée Dans le domaine de l épilation le laser montre une supériorité en comparaison de la

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

DEPILIGHT. Laser à diode 808nm Suppression des poils Raffermissement de la peau

DEPILIGHT. Laser à diode 808nm Suppression des poils Raffermissement de la peau DEPILIGHT Laser à diode 808nm Suppression des poils Raffermissement de la peau La Théorie de la Photothermolyse Sélective L énergie du laser est absorbée par la mélanine du follicule pileux. Le bulbe du

Plus en détail

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION

- 1 - Expérience no 21 ELEMENTS D OPTIQUE 1. INTRODUCTION - 1 - Expérience no 21 1. INTRODUCTION ELEMENTS D OPTIQUE Dans cette expérience les principes de l optique géométrique sont applicables car les obstacles traversés par la lumière sont beaucoup plus grands

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

La correction de la myopie grâce au laser

La correction de la myopie grâce au laser La correction de la myopie grâce au laser Au fil du temps, les gens atteints de myopie en ont assez de devoir porter des lunettes ou des lentilles cornéennes qui les empêchent de profiter de leurs activités

Plus en détail

Chapitre 5. Transfert chaleur par rayonnement

Chapitre 5. Transfert chaleur par rayonnement Chapitre 5 Transfert chaleur par rayonnement 1 Sommaire : 1 - Nature du rayonnement 2 - Caractéristiques ristiques Energétiques 3 - Corps noir 4 - Flux solaire intercepté par la planète Terre 5 - Equilibre

Plus en détail

Les lasers sont de plus en plus utilisés

Les lasers sont de plus en plus utilisés LA DERMATOLOGIE ESTHÉTIQUE LES TECHNOLOGIES PHYSIQUES : LES LASERS Geneviève Thérien, M.D., F.R.C.P. (C), C.S.P.Q., Dermatologue et Jean Boulanger, M.D., F.R.C.P. (C), C.S.P.Q., Dermatologue Les lasers

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

Les LASERS et leurs applications - IV

Les LASERS et leurs applications - IV Les LASERS et leurs applications - IV Sébastien FORGET Maître de conférences Laboratoire de Physique des Lasers Université Paris-Nord Merci à Sébastien Chenais (LPL, Paris-Nord) Et à Patrick Georges (Institut

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Laser prostate : principes et présentation du matériel Partie I. La théorie

Laser prostate : principes et présentation du matériel Partie I. La théorie QUESTION D ACTUALITÉ Laser prostate : principes et présentation du matériel Abdel-Rahmène Azzouzi et le CTMH-AFU (Comité des troubles mictionnels de l homme de l Association française d urologie) Service

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I) QUELQUES RAPPELS 1) Force de gravitation et force électrique 2) Les ondes électromagnétiques a) Domaine des ondes électromagnétiques - les infrarouges (IR), de 800 à 1400

Plus en détail

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Evaluer l'affaiblissement d'un signal à l'aide du coefficient d'atténuation. Mettre

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

N.T. C Formatio ns 1

N.T. C Formatio ns 1 1 LA RETRODIFFUSION: La rétrodiffusion consiste à mesurer le temps mis par une impulsion lumineuse pour aller et revenir dans la liaison. L atténuation est le rapport entre la lumière envoyée et la lumière

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye

Cours de physique: sixième. Yves Delhaye Cours de physique: sixième Yves Delhaye 13 septembre 2006 Copyright (c) 2004-2006 Yves Delhaye. Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

DIU Echographie - Région Sud-Est - Tronc Commun. DIU Echographie - Région Sud-Est - Tronc Commun. Bases de l'echographie - Michel Dauzat

DIU Echographie - Région Sud-Est - Tronc Commun. DIU Echographie - Région Sud-Est - Tronc Commun. Bases de l'echographie - Michel Dauzat Quatrième partie : la construction de l image échographique. 75 76 Le schéma de principe d un appareil d échographie est simple : une horloge fournit une référence temporelle, donnant le départ des impulsions

Plus en détail

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser

LASEO. Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser LASEO Utilisation de sources lasers fibrées pour le micro usinage laser Patrick Even 5 rue de Louis De Broglie, 22300 Lannion Tel : 02 96 48 92 14 / www.laseo-tech.com Journées de la Photonique et de l'optique

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX

ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX ONDES MECANIQUE : PROPAGATION R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI ONDES : LA PROPAGATION DES SIGNAUX «J'allai au bord de la rivière, j'ai toujours aimé l'eau et le doux mouvement des vagues qui se poussent;

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Module MP.3 : Connaissances scientifiques et techniques relatives à l'environnement de l'animal

Module MP.3 : Connaissances scientifiques et techniques relatives à l'environnement de l'animal Bac pro Conduite et gestion de l élevage canin et félin P-20 Module MP.3 : Connaissances scientifiques et techniques relatives à l'environnement de l'animal Disciplines Horaire-élève dont cours dont TP/TD

Plus en détail

Niveau 2 de THEME : LA SANTE. Programme : BO spécial n 4 du 29 avril 2010 LA SANTE

Niveau 2 de THEME : LA SANTE. Programme : BO spécial n 4 du 29 avril 2010 LA SANTE Document du professeur 1/11 Niveau 2 de THEME : LA SANTE Physique Chimie LE PRINCIPE DE L ECHOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29 avril 2010 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Le diagnostic

Plus en détail

INFORMATION SUR LES RISQUES LASER

INFORMATION SUR LES RISQUES LASER INFORMATION SUR LES RISQUES LASER UTILISATION INDUSTRIELLE DU LASER INCLUS NOUVELLES RÉGLEMENTATIONS Parc d Innovation F-67400 Illkirch T : + 33 (0)3 88 65 54 00 F : + 33 (0)3 88 65 54 01 fr@irepa-laser.com

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Le monde des sons du 3e millénaire

Le monde des sons du 3e millénaire Le monde des sons du 3e millénaire I Le son transformé en froid 1. Introduction Si l on doit se rappeler deux inventions qui ont modifié profondément le mode de vie du 20e siècle, citons l automobile et

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

What s in the experiment bag?

What s in the experiment bag? What s in the experiment bag? Dans votre kit d expériences, vous trouverez Un laser pointeur violet (405 nm) sans pile (Utilisez deux piles crayon AAA ; le côté + à placer dans le fond du capuchon.) Un

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail