FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE"

Transcription

1 FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques de ce siècle. L'utilisation d'un plasma chaud confiné par un champ magnétique est une voie prometteuse qui franchira une étape décisive avec le projet ITER en Ce grand équipement permettra de répondre à des questions encore ouvertes en physique des plasmas de fusion, notamment le contrôle des instabilités magnétohydrodynamique en régime non linéaire, le transport turbulent et l'interaction plasma paroi.» 1. LA FUSION NUCLÉAIRE Les réactions nucléaires constituent une source d énergie de première importance. Les éléments situé au dessus du fer fissionnent dans une réaction exoénergétique (par exemple l'uranium 235 avec un neutron): le noyaux d'atome lourd se sépare en plusieurs nucléides plus légers La fusion utilise elle des noyaux légers (deutérium, hélium 3, tritium...) qui s'assemblent pour donner des noyaux plus lourds. Comme on le voit sur le sur la figure 1 la fusion nucléaire permet d'apporter potentiellement plus d'énergie que la fission. Figure 1 - Energie par nucléon en fonction du numéro atomique. Plusieurs réactions de fusion peuvent être utilisées, avec leurs avantages et leurs inconvénients : Réaction Section efficace (m²) Énergie libérée (MeV) Commentaires P + P D + e réaction du Soleil D + T 4 He + n ,59 la plus facile D + D 3 He + n ,29 combustible abondant D + D T + P ,03 combustible abondant 3 He + D 4 He + P ,35 pas de production de neutrons, mais La section efficace est à relier la probabilité d occurrence de la réaction (taux de réaction = section efficace x vitesse x densité). De manière générale, la fusion nucléaire présente l avantage d éviter les réactions en chaîne qu il faut pouvoir contrôler (ce qui n est pas le cas de la fission). De plus le deutérium (combustible) est très abondant et il n y a pas de déchets radioactifs à longue durée de vie à gérer. Elle est par contre difficile à atteindre (seuil énergétique à dépasser élevé). De plus les matériaux des parois d un réacteur se retrouvent fragilisées par un bombardement intense de neutrons très énergétiques, et le tritium qui peut être utilisé doit être produit (par exemple dans la machine) ce qui pose des difficultés techniques importantes.

2 2. COMMENT ÇA MARCHE? On utilise un plasma (gaz chaud ionisé) de deutérium/tritium. Pour approcher deux molécules il faut passer par delà une barrière coulombienne de 300 kev. Seulement, la distribution maxwellienne (équilibre thermodynamique du gaz) des vitesses (couplé à l'effet tunnel) nous oblige à avoir une température T de l'ordre de kev (on mesure, par commodité la température en ev). Le critère de Lawson permet d évaluer les conditions de fonctionnement. Pour avoir plus de gain que de perte, il faut : T ~ 20 kev τ E = énergie contenue/pertes, est le temps de confinement de l énergie et doit être tel que n.τ E > m -3 s où n est la densité. Pour la fusion par confinement magnétique, τ E ~3s et n~10 20 m -3 s (les valeurs sont différentes en fusion inertielle où τ E est de l'ordre de la ns et n beaucoup plus élevée). 1. Le confinement magnétique Une particule chargée plongée dans un champ magnétique suit les lignes de ce champ (comme sur un rail) en s enroulant autour. Ainsi, le champ magnétique empêche les particules de toucher les parois, c'est pourquoi on utilise des configurations fermées (les lignes de champ forment une boucle). On utilise pour cela un solénoïde torique, (champ dit toroïdal), dont les lignes de champ sont circulaires et un champ poloïdal ajouté pour contrer la dérive induite par le seul champ toroïdal: les lignes de champ sont désormais des hélices et la particule passe autant de temps en haut qu'en bas de la chambre. Dans un dispositif de type tokamak, le champ poloïdal est généré par le fort courant induit dans le plasma qui est un excellent conducteur. Figure 2 - Trajectoires des particules chargées dans un champ toroïdal + poloïdal. 2. Un exemple : le réacteur JET (Joint European Torus) Le réacteur JET est le plus grand tokamak existant jusqu à la construction d ITER. D une dimension de près de 6m de grand diamètre pour, un volume de 60m3, il fonctionne sous un champ magnétique allant jusqu à 4T pour un courant induit dans le plasma de 5MA. Figure 3 : Schéma du réacteur JET et vue intérieure de la chambre.

3 La première réaction contrôlée de fusion entre deutérium et tritium y a été réalisée en Le JET détient aujourd hui le record d énergie produite par fusion (de l ordre de 15 MW, pour un rapport puissance produite vs. puissance injectée d environ 0,65). 3. Physique des plasmas de fusion En plus de comporter un volet d intérêt technologique et énergétique évident, les expériences de fusion nucléaire en confinement magnétique permettent d explorer des situations inédites en physique des plasmas. Équilibre du plasma Les lignes de champ magnétique (hélicoïdales) sont enroulées sur le tore. Le long de ces lignes, et grâce à la dynamique très rapide des électrons, l équilibre s obtient en un temps très court. Ainsi, les surfaces iso magnétiques (toriques) sont également les isobares et iso températures du plasma (voir figure 4). La température est d environ 200 millions de degrés au centre de la section tandis qu elle n est que de quelques milliers de degrés à la surface extérieure. Il y a également un gradient de pression dans le plasma qui est équilibré par les forces de Lorentz (en j x B), la pression étant plus élevée au centre de la section. Stabilité de l équilibre Il y a deux sources d'instabilités: les gradients de pression et de courant (magnétohydrodynamique MHD) qui peuvent mener à décharge importante (champ disruptif) si l'instabilité croît trop. Le plasma disparaît alors brutalement, conduisant à évacuer une énergie importante en un temps très court (100 MJ en 1µs!), ce qui est très douloureux pour la structure du réacteur. Une modélisation de MHD (voir figure 5) permet d estimer ces instabilités à grande échelle. Le caractère non linéaire des équations rend cependant la compréhension de la dynamique difficile (réorganisation soudaine du champ magnétique ou apparition d oscillations de relaxation), alors qu il s agit d un point critique au bon fonctionnement de la machine. La forme allongée de la section de la chambre a été designée pour optimiser la stabilité du plasma. Figure 4 - Surfaces isothermes dans le plasma. Figure 5 - Variations de température dans le plasma par rapport à l équilibre : Mesures par tomographie à rayon X et modèle théorique.

4 3. LE PROJET ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) Historiquement, l un des premiers réacteurs a été le T3 russe (juste après T1 et T2, dans les années 60). Le JET, dont la première fusion contrôlée date de 1991, permit d'atteindre une puissance reçue de l'ordre de la puissance utilisée pour chauffer pendant environ 10 secondes. Sur la figure 6, la zone Q DT = 1 est la région où le réacteur produit autant qu'il consomme (cryogénie, pompes, système de contrôle, chauffage). Il faut donc aller au-delà pour espérer produire de l énergie de manière profitable. Figure 6 - Les réacteurs pour la fusion nucléaire : la situation aujourd'hui. ITER (paramètre de Lawson m -3.s et température kev) est un réacteur Deutérium/Tritium proposé par R. Reagan et M. Gorbatchev en Les premières études ont commencé dès Il devrait produire 400 MW pendant 500s en consommant seulement 1/10 (c'est a dire 40 MW). Son coût (estimé en 2005) est d'environ 5 milliards d'euros, le site de Cadarache à été choisi le 28 Juin 2005 et les premiers essais devraient se dérouler en Il devrait produire son Tritium à l'aide d'une réaction interne à base de Lithium. Li + n He + T. Le programme ITER a pour objectif de démontrer la possibilité (sur le point scientifique et technique) d'utiliser la fusion pour produire de l énergie, mais aussi de mieux comprendre (et réagir en conséquence) les effets non linéaires sur l'instabilité d un tel plasma, ceux dus aux particules α émises, les flux de chaleur (pertes et gains dus au particules α) et d'améliorer le confinement en contrôlant la turbulence des transports au sein du plasma.

5 Figure 7 - Allure du réacteur ITER et spécifications. La figure 7 présente l allure générale du réacteur ITER tel qu il sera construit ainsi que quelques unes de ses mensurations. Avec un diamètre de plus de 12m, ITER est nettement plus grand que tout ce qui a été construit jusqu à aujourd hui. Le rapport puissance produite vs. Puissance injectée que l on espère atteindre sera est aux environs de 10, ce qui en fera le premier réacteur effectivement rentable d un point de vue énergétique. En conclusion, si la fusion nucléaire permet une plus grande sécurité (combustibles et déchets) et un gain potentiel bien plus important que la fission, elle nécessite plus de connaissance physique et technique pour pouvoir être rentable: une meilleur modélisation et optimisation (grâce à ITER) de l'intérieur du plasma, mais aussi la possibilité d'augmenter le champ magnétique, d'utiliser des supraconducteurs... SOURCES Présentation de Xavier GARBET du CEA Cadarache pour le FIP (06/01/2009) «The physics of magnetised fusion plasma». Site internet pour la fusion magnétique au CEA : Site internet pour le réacteur JET :

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La matière L atome Les isotopes Le plasma Plan de l exposé Réactions nucléaires La fission La fusion Le Tokamak

Plus en détail

INTRODUCTION A LA FUSION THERMONUCLEAIRE

INTRODUCTION A LA FUSION THERMONUCLEAIRE INTRODUCTION A LA FUSION THERMONUCLEAIRE I) PRINCIPE Considérons l'énergie de liaison par nucléons pour différents noyaux (Fig. I.1). En examinant la figure I-1, nous constatons que deux types de réactions

Plus en détail

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil.

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil. INTRODUCTION : Un enfant qui naît aujourd hui verra s éteindre une part importante de nos ressources énergétiques naturelles. Aujourd hui 87% de notre énergie provient de ressources non renouvelables (Charbon,

Plus en détail

Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie

Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie Conférence du 19 mai 2006 rue Jean Goujon, 19h certitudes et incertitudes sur la fusion nucléaire - rôle d ITER

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire À propos d ITER Le projet ITER est un projet international destiné à montrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion thermonucléaire contrôlée. Le 8 juin 005, les pays engagés dans le projet

Plus en détail

par Alain Bonnier, D.Sc.

par Alain Bonnier, D.Sc. par Alain Bonnier, D.Sc. 1. Avons-nous besoin d autres sources d énergie? 2. Qu est-ce que l énergie nucléaire? 3. La fusion nucléaire Des étoiles à la Terre... 4. Combien d énergie pourrait-on libérer

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

La fusion thermonucléaire: une promesse d énergie inépuisable Iter : la voie, le chainon manquant

La fusion thermonucléaire: une promesse d énergie inépuisable Iter : la voie, le chainon manquant La fusion thermonucléaire: une promesse d énergie inépuisable Iter : la voie, le chainon manquant Une centaine de kilos d un combustible inépuisable permettra, dès la seconde moitié du 21e siècle, de produire

Plus en détail

Fusion par confinement magnétique : défis liés aux instabilités et à la turbulence plasma

Fusion par confinement magnétique : défis liés aux instabilités et à la turbulence plasma Fusion par confinement magnétique : défis liés aux instabilités et à la turbulence plasma Etienne GRAVIER Conférences Énergie / Plasmas - École des Mines - 23 mai 2014 Équipe Plasmas Chauds Institut Jean

Plus en détail

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Nassiba Tabti A.E.S.S. Physique (A.E.S.S. Physique) 5 mai 2010 1 / 47 Plan de l exposé 1 La Radioactivité Découverte de la radioactivité

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

conditions particulières sont réalisées : densité et température du milieu suffisamment suffisamment faibles. On obtient

conditions particulières sont réalisées : densité et température du milieu suffisamment suffisamment faibles. On obtient T e n d a n c e s ITER, la fusion contrôlée, énergie du futur La combustion nucléaire d hydrogène délivre un million de fois plus d énergie que sa combustion chimique, mais est bien plus difficile à réaliser.

Plus en détail

Pour réaliser la fusion thermonucléaire contrôlée (voir

Pour réaliser la fusion thermonucléaire contrôlée (voir Comment je vois le monde Plasma thermonucléaire confiné magnétiquement : un système complexe Le projet ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) a popularisé les recherches sur la fusion

Plus en détail

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an L uranium dans le monde 1 Demande et production d Uranium en Occident U naturel extrait / année 40.000 tonnes Consommation mondiale : 65.000 tonnes La différence est prise sur les stocks constitués dans

Plus en détail

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil DM n o 5 TS1 11 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir 1 Fusion dans le Soleil 1.1 Le Soleil Les premiers scientifiques à s interroger sur l origine de l énergie du Soleil furent W. Thomson

Plus en détail

Réacteur et centrale

Réacteur et centrale FUSION Réacteur et centrale Fusion > Sections efficaces http://wwwppd.nrl.navy.mil/nrlformulary/index.html 22 Fusion > Taux de réaction D T 1E-20 1E-21 1E-22 1E-23 1E-24 1E-25 1E-26 1E-27 1 10 100

Plus en détail

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse La température, source de «désordre» ou source «d ordre»? Plan Température source de «désordre» Température

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

ITER : LE CHEMIN VERS LES RÉACTEURS DE FUSION

ITER : LE CHEMIN VERS LES RÉACTEURS DE FUSION Fiche N 16 Ind. 6 du 17 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ITER : LE CHEMIN VERS LES RÉACTEURS DE FUSION Grâce aux études de recherche et de développement

Plus en détail

ITER et la fusion. R. A. Pitts. ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France

ITER et la fusion. R. A. Pitts. ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France ITER et la fusion R. A. Pitts ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France This report was prepared as an account of work by or for the ITER Organization. The Members of the Organization

Plus en détail

ITER et les recherches sur la fusion

ITER et les recherches sur la fusion À quoi ressemblera ITER dans quelques années. ITER et les recherches sur la fusion par confi nement magnétique Jean Jacquinot (jean.jacquinot@cea.fr) Conseiller scientifi que auprès de l Administrateur

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

L énergie thermonucléaire

L énergie thermonucléaire ENERGIE, PRODUCTION ELECTRIQUE ET ENVIRONNEMENT L énergie thermonucléaire Mythe ou réalité? Jacky Ruste Dr Ingénieur senior EDF R&D http://micro.icaunais.free.fr jacky.ruste@free.fr La fusion thermonucléaire

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER)

Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER) Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER) Virginie Grandgirard Institut de Recherche sur la Fusion Magnétique CEA Cadarache 1 Plan

Plus en détail

La fusion nucléaire. Le confinement magnétique GYMNASE AUGUSTE PICCARD. Baillod Antoine 3M7 29/10/2012. Sous la direction de Laurent Locatelli

La fusion nucléaire. Le confinement magnétique GYMNASE AUGUSTE PICCARD. Baillod Antoine 3M7 29/10/2012. Sous la direction de Laurent Locatelli GYMNASE AUGUSTE PICCARD La fusion nucléaire Le confinement magnétique Tokamak JET (http://www.isgtw.org/feature/small-sun-earth) Baillod Antoine 3M7 29/10/2012 Sous la direction de Laurent Locatelli RÉSUMÉ

Plus en détail

Plasma et Fluides conducteurs

Plasma et Fluides conducteurs GdR 2489 DYCOEC DYnamique et COntrôle des Ensembles Complexes Thème Plasma et Fluides conducteurs Présentation de la thématique - milieux conducteurs interactions électromagnétiques, MHD - au laboratoire

Plus en détail

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS

COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS COURS AVANCÉS EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE DES PLASMAS Les universités membres de Plasma-Québec mettent à la disposition des étudiants de maîtrise et de doctorat une brochette de neuf cours avancés couvrant

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

Effet d'un écran électrostatique sur les propriétés radiatives de l'antenne ICRH du Tokamak ITER

Effet d'un écran électrostatique sur les propriétés radiatives de l'antenne ICRH du Tokamak ITER Effet d'un écran électrostatique sur les propriétés radiatives de l'antenne ICRH du Tokamak ITER Ing. J. L HOEST Dr.M. MESSIEN Ir P. DUMORTIER Ing. M. VERVIER Dr.S. CRNOY GRMME Liège Dans les réacteurs

Plus en détail

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov V. Les réactions r thermonucléaires 1. Principes a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov 2. Taux de réactions r thermonucléaires a. Les sections

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

La Fusion et ITER ITER. Fusion dans les étoiles. Jean Jacquinot, NT et énergies de demain 3 déc 08_

La Fusion et ITER ITER. Fusion dans les étoiles. Jean Jacquinot, NT et énergies de demain 3 déc 08_ La Fusion et ITER Fusion dans les étoiles ITER 1 L énergie Le défi du siècle!! 2006 en Chine: + 105 GW, 90% charbon! Capacité élec tot en France: 107 GW, 78% nucléaire Le gaz et le pétrole disparaissent

Plus en détail

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C C4 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 30 C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les nucléons:

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

1 Comment construire la maquette du jouet le plus cher du monde (ITER est un tokamak) Planche 1 vous avez tout le matériel que vous devez vous procurer. Les tore en polystyrène se trouvent dans les magasins

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

Notre système solaire. Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses

Notre système solaire. Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses Notre système solaire Le soleil Les planètes Telluriques Les planètes gazeuses Les tailles et les distances des planètes ne sont pas respectées 150 millions de km - 1 u.a. 0.38 u.a. 0.72 u.a. 1.5 u.a.

Plus en détail

L acquisition et le traitement de données

L acquisition et le traitement de données Mesures pour la fusion contrôlée et le projet ITER L acquisition et le traitement de données Avec la participation de : Didier Elbèze, CEA / Cadarache S. Balme, Y. Buravand, B. Guillerminet, S. Hacquin,

Plus en détail

Bonne visite. Avec l aimable contribution de ITER organization

Bonne visite. Avec l aimable contribution de ITER organization Ce dossier pédagogique est réalisé dans le cadre de l Expo Fusion conçue par la Commission européenne à l attention du grand public et des jeunes en particulier et présente à Liège, à l Institut de Zoologie,

Plus en détail

L énergie de fusion, alimentant les étoiles depuis leur naissance et permettant la vie sur Terre.

L énergie de fusion, alimentant les étoiles depuis leur naissance et permettant la vie sur Terre. L énergie de fusion, alimentant les étoiles depuis leur naissance et permettant la vie sur Terre. Dans la région la plus active de notre univers proche, Hodge 301, un nuage d étoiles brillantes et massives,

Plus en détail

* 01 - Plasma et Fusion (p.2) Le principe de la réaction de fusion nucléaire Les avantages de la fusion nucléaire * 02 Historique (p.

* 01 - Plasma et Fusion (p.2) Le principe de la réaction de fusion nucléaire Les avantages de la fusion nucléaire * 02 Historique (p. * Table des matières * 01 - Plasma et Fusion (p.2) Le principe de la réaction de fusion nucléaire Les avantages de la fusion nucléaire * 02 Historique (p.5) * 03 - Le confinement du Plasma (p.6) Le Tokamak

Plus en détail

«La fusion nucléaire : de la recherche fondamentale à la production d énergie?»

«La fusion nucléaire : de la recherche fondamentale à la production d énergie?» www.edpsciences.org Annexes scientifiques et techniques du rapport : «La fusion nucléaire : de la recherche fondamentale à la production d énergie?» Rapport sur la Science et la Technologie N 26 Animateur

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction générale... 1. CHAPITRE I : Généralités sur le chauffage du plasma dans le projet ITER... 7. I. Introduction...

SOMMAIRE. Introduction générale... 1. CHAPITRE I : Généralités sur le chauffage du plasma dans le projet ITER... 7. I. Introduction... SOMMAIRE Introduction générale... 1 CHAPITRE I : Généralités sur le chauffage du plasma dans le projet ITER... 7 I. Introduction... 9 II. Historique :... 1 III. Fonctionnement d un réacteur thermonucléaire

Plus en détail

Principe et fonctionnement des bombes atomiques

Principe et fonctionnement des bombes atomiques Principe et fonctionnement des bombes atomiques Ouvrage collectif Aurélien Croc Fabien Salicis Loïc Bleibel http ://www.groupe-apc.fr.fm/sciences/bombe_atomique/ Avril 2001 Table des matières Introduction

Plus en détail

Chapitre 9 : fusion nucléaire dans les étoiles et fusion nucléaire contrôlée

Chapitre 9 : fusion nucléaire dans les étoiles et fusion nucléaire contrôlée Réactions de fusion nucléaire dans les étoiles Historique Chapitre 9 : fusion nucléaire dans les étoiles et fusion nucléaire contrôlée On comprit aussi dans les années 1930 que la production d énergie

Plus en détail

Etude de l implosion d une cible cylindrique magnétisée induite par un faisceau d ions lourds

Etude de l implosion d une cible cylindrique magnétisée induite par un faisceau d ions lourds REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE BATNA FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENT DE PHYSIQUE THESE présentée pour

Plus en détail

CENTRE NUCLÉAIRE D ÉLÉCTRICITÉ. EDF Nogent-sur-Seine

CENTRE NUCLÉAIRE D ÉLÉCTRICITÉ. EDF Nogent-sur-Seine CENTRE NUCLÉAIRE DE PRODUCTION D ÉLÉCTRICITÉ EDF Nogent-sur-Seine Le groupe EDF DES ENJEUX ÉNERGÉTIQUES MONDIAUX SANS PRÉCÉDENT LA CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE VA ENTRAÎNER L AUGMENTATION DES

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Utilisation des ressources d énergie disponibles

Utilisation des ressources d énergie disponibles Utilisation des ressources d énergie disponibles 1 Energies fossiles Les énergies fossiles sont issues de la matière vivante, végétale ou animale. Elles comprennent le charbon, le pétrole et le gaz naturel.

Plus en détail

Hélium superfluide. Applications aux procédés de Cryogénie. Physique des solides - 22 mai 2006 1

Hélium superfluide. Applications aux procédés de Cryogénie. Physique des solides - 22 mai 2006 1 Hélium superfluide Applications aux procédés de Cryogénie Physique des solides - 22 mai 2006 1 Introduction L Hélium Z = 2. Point de fusion très bas. Chimiquement inerte. Deux isotopes naturels Physique

Plus en détail

La fusion : rêve de physicien, bluff de technocrate

La fusion : rêve de physicien, bluff de technocrate Monique et Raymond Sené 1 La fusion : rêve de physicien, bluff de technocrate Pour ces physiciens, les questions environnementales posées par ITER ne sont pas négligeables,puisque la radioactivité générée

Plus en détail

Accord d exécution relatif à un programme de recherche et de développement commun en matière de source intense de neutrons

Accord d exécution relatif à un programme de recherche et de développement commun en matière de source intense de neutrons Traduction 1 Accord d exécution relatif à un programme de recherche et de développement commun en matière de source intense de neutrons 0.423.12 Conclu à Paris le 20 mai 1976 Approuvé par l Assemblée fédérale

Plus en détail

Panorama de l astronomie

Panorama de l astronomie Panorama de l astronomie 7. Les étoiles : évolution et constitution des éléments chimiques Karl-Ludwig Klein, Observatoire de Paris Gaël Cessateur & Gilles Theureau, Lab Phys. & Chimie de l Environnement

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

Stabilité et Réactivité Nucléaire

Stabilité et Réactivité Nucléaire Chapitre 1 Stabilité et Réactivité Nucléaire Les expériences, maintes fois répétées, montraient chaque fois que les déflexions subies par les particules chargées en interaction avec les noyaux ne correspondaient

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

c) Défaut de masse et énergie de liaison

c) Défaut de masse et énergie de liaison c) Défaut de masse et énergie de liaison Calculons la masse d un noyau de 2 manières : à partir de la masse des constituants (2 neutrons + 2 protons) à partir de la masse mesurée de l atome (cf «Tabelle

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

Les énergies du 21ieme siècle. Bernard Haas Centre d Etudes Nucléaires Bordeaux Gradignan

Les énergies du 21ieme siècle. Bernard Haas Centre d Etudes Nucléaires Bordeaux Gradignan Les énergies du 21ieme siècle Bernard Haas Centre d Etudes Nucléaires Bordeaux Gradignan Les énergies Différentes sources d énergie disponibles dans la nature: énergies primaires charbon, pétrole, gaz

Plus en détail

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006

Énergie : quelles orientations stratégiques pour assurer l avenir. Organisées par Claude Gatignol, Député de la Manche le 3 octobre 2006 L énergie nucléaire : une source incontournable du panachage énergétique Christian Ngô ECRIN 1 Toujours plus Nous vivons dans un monde dominé par les combustibles fossiles puisqu ils représentent environ

Plus en détail

Mémoire DE FIN d ETUDES (LMD)

Mémoire DE FIN d ETUDES (LMD) République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Abou - Bekr Belkaïd - Tlemcen Département de Physique Mémoire DE FIN d ETUDES

Plus en détail

Programme de recherche Fusion thermonucléaire contrôlée

Programme de recherche Fusion thermonucléaire contrôlée Kernenergie / Énergie Nucléaire Rapport de synthèse 2010 Programme de recherche Fusion thermonucléaire contrôlée Energieforschung 2010 Überblicksberichte 1 Fusion thermonucléaire contrôlée Page de couverture

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

LES ENERGIES DU FUTUR CRAINTES & CONTRAINTES

LES ENERGIES DU FUTUR CRAINTES & CONTRAINTES LES ENERGIES DU FUTUR CRAINTES & CONTRAINTES 01/02/05 IEP D. NAHON 1 Les Energies d aujourd hui et du Futur «Craintes et Contraintes» L énergie facteur de développement Les ressources naturelles fossiles

Plus en détail

Introduction 11 1 Quelques points de repère historiques... 12 2 Etendue de la physique nucléaire... 13 3 Découverte de la radioactivité...

Introduction 11 1 Quelques points de repère historiques... 12 2 Etendue de la physique nucléaire... 13 3 Découverte de la radioactivité... Table des matières Introduction 11 1 Quelques points de repère historiques................... 12 2 Etendue de la physique nucléaire..................... 13 3 Découverte de la radioactivité.......................

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS COMMISSION GÉNÉRALE DE TERMINOLOGIE ET DE NÉOLOGIE Vocabulaire de l ingénierie nucléaire (liste de termes, expressions et définitions adoptés) NOR : CTNX1329843K I. Termes

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

ITER. Chronique d une faillite annoncée. Jean-Pierre Petit. Ancien directeur de recherche au CNRS Physicien des plasmas, spécialiste de MHD

ITER. Chronique d une faillite annoncée. Jean-Pierre Petit. Ancien directeur de recherche au CNRS Physicien des plasmas, spécialiste de MHD 1 ITER Chronique d une faillite annoncée Jean-Pierre Petit Ancien directeur de recherche au CNRS Physicien des plasmas, spécialiste de MHD ITER et la première étape d un projet, pharaonique, à 19 milliards

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité

La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité LEAFLET Informations pratiques Éclaircir le mystère des atomes! Les atomes sont les éléments constitutifs fondamentaux de la matière.

Plus en détail

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE 1. Notion de champ Si en un endroit à la surface de la Terre une boussole s'oriente en pointant plus ou moins vers le nord, c'est qu'il existe à l'endroit où elle se trouve,

Plus en détail

I N S A de RENNES Année universitaire 2006/2007. DEVOIR SURVEILLE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENT 3 ème ANNEE TRONC COMMUN ( 6 pages)

I N S A de RENNES Année universitaire 2006/2007. DEVOIR SURVEILLE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENT 3 ème ANNEE TRONC COMMUN ( 6 pages) I N S A de RENNES Année universitaire 2006/2007 DEVOIR SURVEILLE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENT 3 ème ANNEE TRONC COMMUN ( 6 pages) 3 ème année département STPI Date du D.S. : mardi 12 juin 2007 Document

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

LA FUSION THERMONUCLÉAIRE : PROBLÉMATIQUE DE L URGENCE

LA FUSION THERMONUCLÉAIRE : PROBLÉMATIQUE DE L URGENCE Projet STS 4 ème année Département de Physique LA FUSION THERMONUCLÉAIRE : PROBLÉMATIQUE DE L URGENCE DU DÉVELOPPEMENT D UN PROJET À LONG TERME François Coppex DP EPFL Mai 2000 Projet STS LA FUSION THERMONUCLÉAIRE

Plus en détail

Modélisation et contrôle des grands réfrigérateurs cryogéniques

Modélisation et contrôle des grands réfrigérateurs cryogéniques Modélisation et contrôle des grands réfrigérateurs cryogéniques François Bonne To cite this version: François Bonne. Modélisation et contrôle des grands réfrigérateurs cryogéniques. Automatic. Université

Plus en détail