c) Défaut de masse et énergie de liaison

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "c) Défaut de masse et énergie de liaison"

Transcription

1 c) Défaut de masse et énergie de liaison Calculons la masse d un noyau de 2 manières : à partir de la masse des constituants (2 neutrons + 2 protons) à partir de la masse mesurée de l atome (cf «Tabelle einiger Nukleide», qui donne la masse des atomes!) masse des constituants 2m p = 2m n = u u total: u masse mesurée masse de l atome = u -2m e = u total: u On constate que la masse des particules constituantes est supérieure à la masse de l atome! Ce comportement est général, et ne peut pas être expliqué par des erreurs expérimentales Ainsi, quel que soit le nucléide, on a toujours : (1) La différence entre la masse des nucléons et la masse du noyau s appelle le défaut de masse, et est notée. Pour un nucléide, le défaut de masse s écrit donc: (2) La relation (1) implique que le défaut de masse est toujours positif!! (3) Exemple : Pour le, ce défaut de masse vaut Pour comprendre ce fait étrange, écrivons la réaction nucléaire de la formation du : (4) physique nucléaire page 16

2 Ainsi, lorsqu un nucléide de se forme à partir de 2 neutrons et deux protons, il y a diminution de masse La loi de la conservation de la masse n est donc apparemment plus vérifiée il faudra la remplacer par la loi de la conservation de la masse-énergie! Il a donc perte de masse, et c est cette masse perdue qui s est transformée en énergie. Ainsi, la formation du noyau d hélium est accompagnée d un dégagement d énergie, selon la relation d Einstein E = mc 2, et la réaction (4) s écrit plus correctement: (5) Le schéma suivant montre la correspondance entre masse et énergie: énergie masse nucléons pris séparément énergie de liaison défaut de masse noyau Energétiquement, le noyau possède donc moins d énergie que les nucléons pris séparément (car sa masse est inférieure) : cela signifie que le noyau est plus stable que les nucléons. Voilà aussi l intérêt des nucléons de former un noyau : l énergie du système baisse! Le schéma montre aussi, que pour briser un noyau en ses constituants, il faut lui fournir une certaine énergie. Cette énergie est appelée énergie de liaison. Alternativement, l énergie de liaison est aussi l énergie libérée lors de la formation d un noyau à partir de ces nucléons. L énergie de liaison E l et le défaut de masse!m sont liés par la relation d Einstein : (6) Applications numériques : Calculer l énergie de liaison pour l He-4 Le 56 Fe a une masse atomique de u. Calculer son énergie de liaison en MeV! physique nucléaire page 17

3 Supposons que pour un noyau, l énergie de liaison vaut E l. On la rapporte souvent à un seul nucléon, pour obtenir ce qu on appelle l énergie de liaison par nucléon, qui représente donc l énergie moyenne de liaison par nucléon : (7) La figure suivante montre l énergie de liaison par nucléon, en fonction du nombre de masse A : H. Benson 3 Ondes, Optique, Physique Moderne fission fusion nucléides stables Les nucléides les plus stables sont ceux pour lesquels il faut beaucoup d énergie pour extraire un nucléon : ces nucléides se trouvent donc proches du maximum de la courbe. Le maximum est atteint pour le Ni-62, pour lequel l énergie de liaison par nucléon vaut MeV. Le fait que le fer se trouve assez proche du maximum explique son abondance dans l univers! Les noyaux stables ont donc une énergie de liaison par nucléon élevée! La courbe montre que les noyaux stables sont ceux dont le nombre de masse n est ni trop petit, ni trop grand (20<A<190). physique nucléaire page 18

4 La figure montre que les nucléides instables ont deux possibilités pour évoluer vers des états de plus grande stabilité, selon qu il s agit de noyaux lourds ou légers : certains noyaux lourds (comme par exemple l U-235) peuvent se briser pour donner naissance à deux noyaux plus légers et situés dans la zone de stabilité : c est la réaction nucléaire de fission. certains noyaux légers (comme par exemple le H-1, H-2, H-3) ont la possibilité de «fusionner» en un seul noyau situé plus haut sur la courbe et donc plus stable : c est la réaction nucléaire de fusion. d) Fission d1) Historique cf feuilles en annexe d2) définition et propriétés Quelques noyaux lourds ont la propriété d éclater en deux noyaux plus légers lors du choc avec un neutron : c est une réaction nucléaire provoquée, qui, contrairement à la radioactivité, ne se passe pas de manière spontanée. La figure suivante montre cette réaction de manière schématisée : fission de l U-235 fission Physique, Eugene Hecht (de Boeck Université) physique nucléaire page 19

5 Définition : Il y a fission d un noyau d uranium lorsque le choc avec un neutron le brise en deux noyaux plus légers Exemples : Propriétés : o Les neutrons qui provoquent la fission sont des neutrons lents, on les appelle aussi neutrons thermiques (E cin <0.1 ev! v!300 m/s ) o On dit qu un nucléide est fissile s il est capable de subir la réaction de fission, L U-235 est le plus important des nucléides fissiles. Il existe dans le mélange naturel dans la proportion de 0.7%, le reste étant de l U-238. Le Pu-239 est également fissile, mais c est un nucléide artificiel. o La masse des produits < masse initiale! la réaction de fission dégage énormément d énergie. Ainsi, la fission d 1 kg d uranium dégage autant d énergie que la combustion de 2000 t de pétrole!!! En arrivant à contrôler l énergie dégagée, on a pu construire des! centrales nucléaires. Les réactions nucléaires sont fortement exoénergétiques : une réaction élémentaire libère environ 200 MeV o L U-235 est radioactif mais attention : radioactivité et fission sont complètement indépendants : la radioactivité est spontanée, tandis que la fission nécessite un choc avec un neutron! Réaction en chaîne En mars 1939, Leo Szilard et Walter Zinn trouvent expérimentalement qu en moyenne, chaque réaction de fission libère 2 à 3 neutrons rapides. Si, par chocs successifs avec d autres physique nucléaire page 20

6 noyaux, la vitesse de ces neutrons diminue, alors chacun de ces neutrons peut provoquer une nouvelle fission, libérant 2 à 3 neutrons, et ainsi de suite. Il en résulte une réaction en chaîne : le nombre de neutrons produits, et ainsi donc aussi l énergie libérée augmente exponentiellement! C est l existence de cette réaction en chaîne qui est à la base de la bombe atomique et des centrales nucléaires. d3) applications fission contrôlée! réacteurs nucléaires fission non-contrôlée! bombe atomique cf feuilles en annexe (" Examen) e) Fusion La «courbe de stabilité», donnant l énergie de liaison par nucléon, montre que des noyaux légers peuvent se «réunir» pour former un noyau plus lourd et plus stable. On dit qu ils fusionnent. Définition : Il y a fusion lorsque deux noyaux légers s unissent et constituent un noyau plus lourd. Exemples : (bilan du cycle de Bethe! fusion solaire) Propriétés : o La masse des produits < masse initiale! la réaction de fusion libère énormément d énergie : si 2 grammes de deutérium et 3 grammes de tritium fusionnaient, l énergie libérée serait égale à 1.7#10 12 J, soit autant que la combustion de 50t de charbon, et 20 fois l énergie libérée par la fission d un gramme d uranium 235!! physique nucléaire page 21

7 Examen Difficultés, solutions Pour que la fusion puisse avoir lieu, il faut que les deux noyaux légers se rencontrent. Or ils portent une charge électrique de même signe (+) : ils se repoussent donc. Comment provoquer leur rencontre? (a) Des réactions de fusion ont lieu dans les étoiles : grâce à leur température interne très élevée (> 10 millions de degrés C) l agitation thermique est suffisante pour que les noyaux se rencontrent malgré la répulsion coulombienne. Ce sont ces réactions de fusion qui produisent, à partir de l hydrogène primitif, de l hélium, du carbone, de l oxygène, (b) En laboratoire, on peut accélérer des noyaux de deutérium et les projeter sur une cible contenant des noyaux de tritium. On peut ainsi étudier cette réaction, mais économiquement cette méthode n est pas intéressante pour la production d énergie. (c) Dans la bombe H (comme hydrogène), la réaction de fusion a lieu, comme dans les étoiles, grâce à une température très élevée, obtenue au moyen d une bombe A servant d «allumette». (d) II n existe pas encore de réacteur maîtrisant la fusion nucléaire pour utiliser pacifiquement cette énergie. Il faudrait arriver à ce que : " un mélange de deutérium et de tritium ayant une concentration suffisante " soit maintenu à une température de 100 millions de degrés C " pendant une durée suffisamment longue (au moins 10 minutes). Il faudra peut-être encore plus de vingt ans pour voir ces problèmes résolus, et disposer alors d une réserve d énergie colossale. ITER : International Thermonuclear Experimental Reactor L ITER est un projet de réacteur expérimental à fusion. L objectif de ce type de réacteur est d obtenir un moyen de production énergétique massive d avenir, car l aboutissement à un projet industriel permettrait d exploiter une source d énergie quasi inépuisable et peu polluante. Le 21 novembre 2006 est signé au Palais de l Élysée l accord final sur la construction d ITER, par les représentants de la Chine, de la Corée du Sud, des États-Unis, de l Inde, du Japon, de la Russie et de l Union européenne. Les trois textes composant cet accord devront être ratifiés par tous les signataires. La même journée, après la signature de l accord, le premier conseil des gouverneurs d ITER a eu lieu au Centre de conférences internationales à Paris. La phase de construction est prévue pour commencer fin 2006 ou début 2007 et durer de 8 à 10 ans. physique nucléaire page 22

8 La phase d exploitation devrait commencer en 2015 et durer au minimum 20 ans. Examen Caractéristiques annoncées : o Petit rayon du plasma : 2 m o Grand rayon du plasma : 6,20 m o Hauteur du plasma : 6,80 m o Volume plasma : 840 m 3 o Courant plasma : 15 MA o Puissance de fusion : 500 MW o Durée de maintien : 6-16 min (wikipedia) f) Centrales nucléaires L usage pacifique de cette réaction de fission nécessite le contrôle de la réaction en chaîne : il faut faire en sorte qu en moyenne, un seul des deux ou trois neutrons produits par chaque fission de la chaîne, provoque une nouvelle fission. Il faut donc «éliminer» les neutrons excédentaires ; c est le rôle des barres de contrôle contenant du cadmium (Cd) : c est un métal «neutrophage» c est-à-dire absorbeur de neutrons. Enfoncer les barres de contrôle dans le réacteur fait diminuer le nombre de neutrons, donc fait diminuer le nombre de fissions, et ainsi fait baisser la puissance du réacteur. Les neutrons produits par les fissions sont rapides. Or, un neutron lent (d énergie cinétique équivalente à celle d une molécule d air à température normale, environ 0,04 ev) a plus de probabilité de déclencher une fission qu un neutron rapide. Il faut donc les ralentir, ce qui se fait grâce aux collisions des neutrons avec des noyaux légers d une substance appelée modérateur. Pour les réacteurs PWR (Pressurized Water Reactor), c est l eau qui joue ce rôle : les collisions des neutrons avec les molécules d eau ralentissent les neutrons, qui peuvent alors déclencher une nouvelle fission. Le cœur d un réacteur PWR est une cuve cylindrique verticale en acier, contenant : des tubes en acier contenant le «combustible» : uranium enrichi. Un mélange naturel d uranium, contient seulement 0,7 % d 235 U le reste étant 238 U. Pour augmenter l efficacité, on augmente donc le pourcentage d 235 U, pour obtenir ce qu on appelle de l uranium enrichi : il contient 3 % d 235 U! les barres de contrôle, qu on peut abaisser ou soulever le modérateur : de l eau physique nucléaire page 23

9 le fluide caloporteur : fluide qui va «extraire» la chaleur produite par les réactions de fission : c est de l eau pressurisée pour l empêcher de bouillir, (environ 300 C ; 155 bar) Examen Cette eau, dans laquelle plongent les tubes de combustible, est donc à la fois le fluide caloporteur et le modérateur. Cette eau, devenue radioactive, ne peut être utilisée directement, pour faire fonctionner la turbine. Elle circule en circuit fermé (circuit primaire) et va céder sa chaleur à l eau du circuit secondaire, dans le générateur de vapeur. La vapeur qui y est produite va faire fonctionner la turbine qui convertit l énergie thermique en énergie mécanique. Cette dernière est transformée en énergie électrique dans l alternateur. Le circuit d eau de refroidissement, comme dans une centrale thermique, sert à refroidir et condenser la vapeur sortant de la turbine, afin d améliorer le rendement de la transformation de chaleur en travail. Inconvénients et avantages des centrales nucléaires L énergie nucléaire fait l objet de débats dans nos sociétés. Nous ne prétendons pas trancher ce débat, mais seulement apporter des informations. Inconvénients Les produits de fission ainsi que les filtres, soupapes, tuyaux sont radioactifs pendant des centaines d années! Il faut donc trouver des endroits de stockages surs (!livre p 276) physique nucléaire page 24

10 En fonctionnement normal, le danger provient des quantités énormes de substances radioactives contenues dans le cœur : Examen o le combustible (70 tonnes) o les produits de fission sont tous radioactifs, certains ayant une demi-vie très longue (cf chapitre sur la radioactivité) o beaucoup de noyaux (de l eau, des tubes en acier, de la cuve, du circuit primaire, ), irradiés par les neutrons, sont devenus radioactifs. Pour empêcher la sortie de matières radioactives, le coeur et le circuit primaire se trouvent dans une double enceinte de confinement en béton. Parmi les accidents possibles, le plus grave serait la rupture du circuit primaire, car le cœur ne serait plus refroidi ; même si les barres de contrôle arrêtaient tout de suite les réactions de fission, la température du cœur s élèverait très fort (parce que les produits de fission, étant radioactifs, libèrent de la chaleur), les tubes contenant le combustible fondraient, la cuve elle-même fondrait Les parades consistent à prévoir : o plusieurs circuits primaires o des circuits de refroidissement d urgence. Mentionnons aussi les dangers localisés en amont et en aval des centrales : production et transport du combustible ; transport et retraitement des produits de fission ; stockage des déchets ; et finalement la centrale elle-même, désaffectée après 20 ou 30 ans, murée et abandonnée pour de nombreux siècles! Avantages L existence des centrales nucléaires permet de diversifier la provenance de notre approvisionnement en énergie : l uranium n est pas acheté aux mêmes pays que le pétrole. Le prix de revient du kwh nucléaire est inférieur à celui du kwh classique. Dans ce prix de revient, la part de l achat du combustible est inférieure : 37 % pour une centrale nucléaire, contre 70 % pour une centrale thermique : il y a diminution de la dépendance financière vis-à-vis de l étranger. Le stockage du combustible : 6 m 3 d uranium enrichi représentent 3 ans de fonctionnement d une centrale de 1000 MW ; tandis que m 3 de charbon n en représentent que 3 mois! physique nucléaire page 25

11 Examen Les centrales nucléaires en Europe physique nucléaire page 26

12 g) Bombe nucléaire Examen!historique : cf feuilles en annexe Le principe de fonctionnement d une bombe est très simple : il s agit en fait de rassembler très rapidement une masse d uranium et d obtenir ainsi une réaction de fission non contrôlée : le nombre de neutrons augmente alors très rapidement, et l énergie libérée est énorme. Pour cela, il faut une masse suffisante d U : en fait si la masse d U est inférieure à une masse appelée masse critique, la majorité des neutrons s y échappent sans interagir, et il n y a donc pas de réaction en chaîne. La masse critique est d environ 15 kg pour l 235 U. Le tableau suivant montre les dégâts causés par une bombe atomique 1. Verdampfungpunkt Alles wird durch die Detonation verdampft. Todesfälle : 98%, Überdruck : 1,7 bar, Windgeschwindigkeit : 515 km/h Vollständige Zerstörung Alle oberirdischen Strukturen werden zerstört. Todesfälle : 90%, Überdruck=1,1 bar, Windgeschwindigkeit : 465 km/h 3. Schwere Beschädigungen durch die Druckwelle Fabriken und andere große Gebäude stürzen ein, Autobahnbrücken werden stark beschädigt, Flüsse fließen manchmal rückwärts. Todesfälle : 65%, Verletzungsfälle : 30%, Überdruck : 0,6 bar, Windgeschwindigkeit : 420 km/h 4. Schwere Beschädigungen durch die Hitzewelle Alles Brennbare wird entflammt, Menschen im Einzugsbereich der Hitzewelle leiden wegen der großräumigen Brände an Sauerstoffmangel. Todesfälle : 50%, Verletzungsfälle : 45%, Überdruck=0,4 bar, Windgeschwindigkeit : 225 km/h 5. Schwere Beschädigungen durch Feuer und Wind Ortsfeste Strukturen werden schwer beschädigt, Menschen werden durch die Luft gewirbelt, die meisten Überlebenden erleiden Verbrennungen 2. und 3. Grades. Todesfälle : 15%, Verletzungsfälle : 50%, Überdruck=0,2 bar, Windgeschwindigkeit : 160 km/h Radien der einzelnen Zerstörungszonen für 3 verschiedene Bombentypen : Äquivalenzsprengkraft 10 kt 1 Mt 20 Mt Explosionshöhe 600 m 2400 m 5300 m Zone 1 0,8 km 4 km 14 km Zone 2 1,6 km 6 km 22,5 km Zone 3 2,8 km 10,5 km 43,5 km Zone 4 4 km 12,5 km 50 km Zone 5 4,8 km 16 km 56 km source : physique nucléaire page 27

13 h) Sources o Cours de M Mousset (www.al.lu/physics) o Physique ; Eugene Hecht (de Boeck Université, 1999) o Physique 6 e option complémentaire ; Verbist, Bribosa et co (de Boeck, 1994) o Physique Terminales CE ; Fontaine, Paul, Tomasino (Nathan, 1991) o Physique ; Kane & Sternheim (InterEditions, 1986) o Physique 2 Edition Luxembourg (Cornelsen, 1997) physique nucléaire page 28

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C C4 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 30 C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les nucléons:

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires

Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Introduction à la physique nucléaire et aux réacteurs nucléaires Nassiba Tabti A.E.S.S. Physique (A.E.S.S. Physique) 5 mai 2010 1 / 47 Plan de l exposé 1 La Radioactivité Découverte de la radioactivité

Plus en détail

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an

Renouvellement à 50000MW étalé sur 20 ans (2020-2040) rythme de construction nucléaire: 2500MW/an L uranium dans le monde 1 Demande et production d Uranium en Occident U naturel extrait / année 40.000 tonnes Consommation mondiale : 65.000 tonnes La différence est prise sur les stocks constitués dans

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil.

A) Les réactions de fusion nucléaire dans les étoiles comme le Soleil. INTRODUCTION : Un enfant qui naît aujourd hui verra s éteindre une part importante de nos ressources énergétiques naturelles. Aujourd hui 87% de notre énergie provient de ressources non renouvelables (Charbon,

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Principe et fonctionnement des bombes atomiques

Principe et fonctionnement des bombes atomiques Principe et fonctionnement des bombes atomiques Ouvrage collectif Aurélien Croc Fabien Salicis Loïc Bleibel http ://www.groupe-apc.fr.fm/sciences/bombe_atomique/ Avril 2001 Table des matières Introduction

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire

À propos d ITER. 1- Principe de la fusion thermonucléaire À propos d ITER Le projet ITER est un projet international destiné à montrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion thermonucléaire contrôlée. Le 8 juin 005, les pays engagés dans le projet

Plus en détail

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE

FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE FUSION PAR CONFINEMENT MAGNÉTIQUE Séminaire de Xavier GARBET pour le FIP 06/01/2009 Anthony Perret Michel Woné «La production d'énergie par fusion thermonucléaire contrôlée est un des grands défis scientifiques

Plus en détail

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009

La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La Fusion Nucléaire (Tokamak) Nicolas Carrard Jonathan Carrier Guillomet 12 novembre 2009 La matière L atome Les isotopes Le plasma Plan de l exposé Réactions nucléaires La fission La fusion Le Tokamak

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z :

Plus en détail

par Alain Bonnier, D.Sc.

par Alain Bonnier, D.Sc. par Alain Bonnier, D.Sc. 1. Avons-nous besoin d autres sources d énergie? 2. Qu est-ce que l énergie nucléaire? 3. La fusion nucléaire Des étoiles à la Terre... 4. Combien d énergie pourrait-on libérer

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

Quel avenir pour l énergie énergie nucléaire?

Quel avenir pour l énergie énergie nucléaire? Quel avenir pour lénergie l énergie nucléaire? Origine de l énergie nucléaire État critique du réacteur Utilité des neutrons retardés Quel avenir pour le nucléiare? 2 Composant des centrales nucléaires

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS COMMISSION GÉNÉRALE DE TERMINOLOGIE ET DE NÉOLOGIE Vocabulaire de l ingénierie nucléaire (liste de termes, expressions et définitions adoptés) NOR : CTNX1329843K I. Termes

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov

a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov V. Les réactions r thermonucléaires 1. Principes a. Fusion et énergie de liaison des noyaux b. La barrière Coulombienne c. Effet tunnel & pic de Gamov 2. Taux de réactions r thermonucléaires a. Les sections

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA 3-1 : Physique Chapitre 8 : Le noyau et les réactions nucléaires Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Finalité du chapitre

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

CENTRE NUCLÉAIRE D ÉLÉCTRICITÉ. EDF Nogent-sur-Seine

CENTRE NUCLÉAIRE D ÉLÉCTRICITÉ. EDF Nogent-sur-Seine CENTRE NUCLÉAIRE DE PRODUCTION D ÉLÉCTRICITÉ EDF Nogent-sur-Seine Le groupe EDF DES ENJEUX ÉNERGÉTIQUES MONDIAUX SANS PRÉCÉDENT LA CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE VA ENTRAÎNER L AUGMENTATION DES

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

ITER et la fusion. R. A. Pitts. ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France

ITER et la fusion. R. A. Pitts. ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France ITER et la fusion R. A. Pitts ITER Organization, Plasma Operation Directorate, Cadarache, France This report was prepared as an account of work by or for the ITER Organization. The Members of the Organization

Plus en détail

Physique nucléaire. 1 Introduction 1.1 LE PROBLEME DE L ENERGIE

Physique nucléaire. 1 Introduction 1.1 LE PROBLEME DE L ENERGIE 6G1 - Physique nucléaire - Page 1 de 36 Physique nucléaire Les prérequis pour la compréhension de ce chapitre sont : Travail, puissance, énergie mécanique, énergie thermique. Structure de la matière, température

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

Le défi énergétique. Exercices. Correction. 1. Le charbon est une ressource renouvelable. Il s puise. 2. L énergie s exprime en Watt (W).

Le défi énergétique. Exercices. Correction. 1. Le charbon est une ressource renouvelable. Il s puise. 2. L énergie s exprime en Watt (W). 1L/1ES Exercice.1 : QCM Cochez vrai ou faux. Exercices Correction 1. Le charbon est une ressource renouvelable. Il s puise. 2. L énergie s exprime en Watt (W). En Joule V F Le défi énergétique 3. L énergie

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L électricité est le moyen de transport de l énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

INTRODUCTION A LA FUSION THERMONUCLEAIRE

INTRODUCTION A LA FUSION THERMONUCLEAIRE INTRODUCTION A LA FUSION THERMONUCLEAIRE I) PRINCIPE Considérons l'énergie de liaison par nucléons pour différents noyaux (Fig. I.1). En examinant la figure I-1, nous constatons que deux types de réactions

Plus en détail

La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité

La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité La recherche sur l énergie nucléaire: relever le défi de la durabilité LEAFLET Informations pratiques Éclaircir le mystère des atomes! Les atomes sont les éléments constitutifs fondamentaux de la matière.

Plus en détail

Energie: quelques chiffres

Energie: quelques chiffres J. Ongena, D. Van Eester et F. Durodié LPP ERM/KMS Mai 1999 Consommation d'énergie Différentes méthodes sont à notre disposition pour "produire" de l'énergie et ainsi satisfaire aux besoins en énergie

Plus en détail

MAISON POUR LA SCIENCE EN MIDI-PYRENEES

MAISON POUR LA SCIENCE EN MIDI-PYRENEES MAISON POUR LA SCIENCE EN MIDI-PYRENEES L énergie : un concept abstrait Intervenants Bénédicte de Bonneval Gabriel Soum Fernand Padilla I- INTRODUCTION Définitions Activité : le ventilateur électrique

Plus en détail

Les Ressources énergétiques

Les Ressources énergétiques AGIR : Défis du XXIème siècle Chapitre 17 Partie : Convertir l énergie et économiser les ressources Compétences attendues : - Recueillir et exploiter des informations pour identifier des problématiques

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

L énergie nucléaire aujourd hui

L énergie nucléaire aujourd hui Développement de l énergie nucléaire L énergie nucléaire aujourd hui AGENCE POUR L ÉNERGIE NUCLÉAIRE Développement de l énergie nucléaire L énergie nucléaire aujourd hui AGENCE POUR L ÉNERGIE NUCLÉAIRE

Plus en détail

Stabilité et Réactivité Nucléaire

Stabilité et Réactivité Nucléaire Chapitre 1 Stabilité et Réactivité Nucléaire Les expériences, maintes fois répétées, montraient chaque fois que les déflexions subies par les particules chargées en interaction avec les noyaux ne correspondaient

Plus en détail

Panorama de l astronomie

Panorama de l astronomie Panorama de l astronomie 7. Les étoiles : évolution et constitution des éléments chimiques Karl-Ludwig Klein, Observatoire de Paris Gaël Cessateur & Gilles Theureau, Lab Phys. & Chimie de l Environnement

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie

Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie Groupe professionnel énergie de Centrale Nantes Intergroupe des centraliens de l énergie Conférence du 19 mai 2006 rue Jean Goujon, 19h certitudes et incertitudes sur la fusion nucléaire - rôle d ITER

Plus en détail

Dossier «L énergie nucléaire»

Dossier «L énergie nucléaire» Dossier «L énergie nucléaire» (ce dossier est en ligne sur le site de La main à la pâte : http://www.inrp.fr/lamap/?page_id=16&action=2&element_id=374&domainsciencetype_id=7) Rédacteur David WILGENBUS

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI? L'électricité est le moyen de transport de l'énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER)

Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER) Un exemple de recherche en simulation numérique appliquée à l étude des plasmas dans les tokamaks (projet ITER) Virginie Grandgirard Institut de Recherche sur la Fusion Magnétique CEA Cadarache 1 Plan

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques par 78310 Maurepas michel.meallet@orange.fr RÉSUMÉ Pourquoi se poser des questions sur les voitures

Plus en détail

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Menace ou risque? - Avril 2010, Washington: Barack Obama réunit un sommet de 47 pays sur le sujet - Terrorisme?

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30

BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures 30 Terminales S1, S2, S3 2010 Vendredi 29 janvier BAC BLANC SCIENCES PHYSIQUES Durée : 3 heures 30 Toutes les réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Chaque exercice sera traité sur une

Plus en détail

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique

Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Le stockage de l énergie : le point faible de la filière énergétique Christian Ngo Résumé Stocker de l'énergie (électricité ou chaleur) pour l'utiliser quand on en a besoin est une nécessité. Le stockage

Plus en détail

Les différents modes de production d'électricité

Les différents modes de production d'électricité Les différents modes de production d'électricité La production électrique en Belgique Depuis les développements technologiques de l électricité, au XIXième et XXième siècles, celle-ci est devenue synonyme

Plus en détail

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer

Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ De Homer à oppenheimer Complétez le schéma de gestion des déchets nucléaires en vous aidant du panneau, les surfaces des cercles sont proportionnelles à leur importance Parcours de visite, lycée Exposition: LA RADIOACTIVITÉ

Plus en détail

Radioactivité et chimie nucléaire

Radioactivité et chimie nucléaire Radioactivité et chimie nucléaire ) Rappels sur la structure de l atome et du noyau D après le modèle lacunaire de Rutherford, l atome se subdivise en deux parties : - le noyau : minuscule grain de matière

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire

Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire La prolifération mondiale s aggrave, la paix dans le monde se fragilise En 2007, constat alarmant de l association

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

L'ÉNERGIE ET LA MATIÈRE PETITE EXPLORATION DU MONDE DE LA PHYSIQUE

L'ÉNERGIE ET LA MATIÈRE PETITE EXPLORATION DU MONDE DE LA PHYSIQUE Partie 1 De quoi c'est fait? De quoi sommes nous faits? Qu'est-ce que la matière qui compose les objets qui nous entourent? D'où vient l'énergie qui nous chauffe et nous éclaire, qui déplace les objets

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Sur les 14 000 Gigawatts thermiques que l humanité

Sur les 14 000 Gigawatts thermiques que l humanité Comment je vois le monde Quelles sources d énergie pour demain? Réchauffement global de la Terre, ou déchets nucléaires? A l aube du XX e siècle, tel semble être le dilemme auquel notre société se heurte.

Plus en détail

1. Qu est 2. La radioactivité

1. Qu est 2. La radioactivité L énergie nucléaire 1. Qu est est-ce-que la matière? 2. La radioactivité 3. Énergie nucléaire et réacteursr 4. Les déchets d radioactifs www.promethee-energie.org energie.org 1/12 Et pour toi, qu est ce

Plus en détail

Historique. Les radiations nucléaires 1

Historique. Les radiations nucléaires 1 Les radiations nucléaires Dans notre vie de tous les jours, nous sommes continuellement bombardés de radiations de toutes sortes. Certaines sont naturelles et d autres, artificielles. Les premières proviennent

Plus en détail

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES DÉFINITION DE L ÉNERGIE FORMES D ÉNERGIE LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉNERGIE DÉCLINAISONS DE L ÉNERGIE RENDEMENT ET EFFICACITÉ DÉFINITION DE L ÉNERGIE L énergie (du grec : force en action) est ce qui permet

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Le comportement des combustibles nucléaires dans les

Le comportement des combustibles nucléaires dans les Un outil pour les études sur le combustible : Le comportement des combustibles nucléaires dans les réacteurs de puissance est un domaine de R&D très important, nécessitant des expériences instrumentées

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

La physique nucléaire

La physique nucléaire SPH3U ÉDITION 2010 Physique Guide pédagogique Le présent guide sert de complément à la série d émissions intitulée, produite par TFO, l Office de la télévision éducative de langue française de l Ontario.

Plus en détail

Les effets de température

Les effets de température Les effets de température 1. Introduction La chaleur issue du combustible est transférée au caloporteur (eau) grâce au gradient de température qui existe entre ces deux milieux. Combustible Gaine Eau Profil

Plus en détail

PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM

PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM PROTECTION EN CAS D URGENCE DANS L ENVIRONNEMENT DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CATTENOM Informations pour la population de Rhénanie-Palatinat Editeur: Aufsichts- und Dienstleistungsdirektion Willy- Brandt-

Plus en détail

Qu est-ce que l énergie nucléaire?

Qu est-ce que l énergie nucléaire? COLLECTION BULLES DE SCIENCES HENRI SAFA Préface de Catherine Césarsky Qu est-ce que l énergie nucléaire? Qu est-ce que l énergie nucléaire? This page intentionally left blank Qu est-ce que l énergie nucléaire?

Plus en détail

L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace?

L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace? L ENERGIE NUCLEAIRE A T ELLE UN AVENIR? Une réponse dans l espace? Sur la Lune, le carburant du futur 3He et la fusion nucléaire La fusion est partout dans l Univers : cent milliards d étoiles dans notre

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail